Par Noam Chomsky, le 12/09/2001

Ces attaques terroristes sont des atrocités majeures. Il est possible qu’elles n’aient pas atteint le niveau de beaucoup d’autres, telles le bombardement par Clinton du Soudan, sans aucun prétexte crédible, détruisant la moitié de son industrie pharmaceutique et tuant une quantité inconnue de personnes (inconnue, puisque les Etats-Unis ont bloqué une enquête de l’ONU, et que personne ne veut la poursuivre). Sans parler d’autres drames bien plus graves qui viennent facilement à l’esprit. Mais aucun doute : ce qui vient de se passer est un crime atroce. Les premières victimes, comme d’habitude, ont été des travailleurs et des travailleuses : portiers, secrétaires, pompiers, etc. Cela annonce sans doute une tempête infernale contre les Palestiniens et autres peuples pauvres et opprimés. Et il en résultera aussi probablement des contrôles de sécurité serrés, avec beaucoup de ramifications envisageables pour saper les libertés publiques y compris au niveau international.

Ces événements révèlent dramatiquement la folie du projet de « défense anti-missile ». Cela était évident depuis le départ, et a été souligné à maintes reprises par les analystes en stratégie : si quiconque veut causer d’immenses dommages aux Etats-Unis, il est hautement improbable qu’il lance une attaque de missiles, garantissant ainsi sa destruction immédiate. Il y a une infinité de moyens plus simples et à peu près impossibles à contrer. Mais les événements de ce jour vont, selon toute probabilité, être exploités pour augmenter la pression en vue de développer ces systèmes et les mettre en place. Le prétexte de « Défense Nationale » est le cache-sexe de plans de militarisation de l’espace, et avec une bonne communication, même les arguments les plus creux auront un certain poids auprès d’un public effrayé.

En bref, ce crime est un cadeau à la droite extrême, ceux qui espèrent préserver leurs possessions par la force. Cela, même en laissant de côté les réactions prévisibles des Etats-Unis, et ce qu’elles déclencheront : possiblement d’autres attaques similaires à celle-ci, ou pires. Les perspectives sont encore plus sinistres aujourd’hui qu’elles semblaient l’être avant ces dernières atrocités.

Comment réagir ? Nous avons le choix. Nous pouvons exprimer notre horreur, elle est justifiée ; nous pouvons chercher à comprendre ce qui a pu engendrer ces crimes, ce qui implique de faire un effort pour se mettre dans la peau de ceux qui l’ont vraisemblablement commis. Si nous faisons ce dernier choix, nous ne pouvons faire mieux, me semble-t-il, que d’écouter les mots de Robert Fisk, dont la connaissance directe et en profondeur des affaires de la région est inégalée après de nombreuses années de remarquables reportages. En décrivant « la terrifiante cruauté d’un peuple écrasé et humilié », il écrit : « Ceci n’est pas la guerre de la démocratie contre la terreur, comme le monde sera prié de le croire ces prochains jours. C’est aussi l’histoire de missiles américains explosant dans des maisons palestiniennes, et d’hélicoptères américains lançant des missiles contre une ambulance libanaise en 1996, et d’obus américains s’écrasant sur un village du nom de Qana, et l’histoire de milices Libanaises payées et habillées par l’allié de l’Amérique (Israël) frappant et violant et assassinant tout sur leur passage dans des camps de réfugiés ». Et beaucoup plus encore. Je le répète, nous avons le choix : nous pouvons essayer de comprendre, ou le refuser et contribuer ainsi à rendre vraisemblable que bien pire nous attend.

© Noam Chomsky

Source : http://www.noam-chomsky.fr

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

19 réponses à [2001] 11/09/2001 : une première réaction [petit retour en arrière…]

Commentaires recommandés

Bruno Le 11 janvier 2015 à 05h54

Je partage évidemment les propos de Chomsky. Ils sont à la fois d’une grande clairvoyance et aussi l’expression du degré le plus élémentaire de compassion équilibrée.

Et la vague de sur-réaction internationale suite aux attaques de la semaine dernière est à l’inverse une compassion totalement asymétrique. C’est une insulte absolue aux 405 morts irakiens exécutes ou morts dans des attentats depuis début 2015. Non mais quelle obscénité ! Le message est très clair : seuls comptent vraiment nos propres morts, les autres êtres humains sont une variable d’ajustement.

Cette vague de sur-réactions annonce d’une part une diminution de nos libertés individuelles (lois répressives/restrictives et éventuellement avènement de gouvernements fascistes) mais aussi un déchainement de haine à l’encontre des pays ou des zones géographiques supposés être a l’origine de ces attaques. On n’attend de nos gouvernants aucun discernement. La boucherie va continuer.

  1. Bruno Le 11 janvier 2015 à 05h54
    Afficher/Masquer

    Je partage évidemment les propos de Chomsky. Ils sont à la fois d’une grande clairvoyance et aussi l’expression du degré le plus élémentaire de compassion équilibrée.

    Et la vague de sur-réaction internationale suite aux attaques de la semaine dernière est à l’inverse une compassion totalement asymétrique. C’est une insulte absolue aux 405 morts irakiens exécutes ou morts dans des attentats depuis début 2015. Non mais quelle obscénité ! Le message est très clair : seuls comptent vraiment nos propres morts, les autres êtres humains sont une variable d’ajustement.

    Cette vague de sur-réactions annonce d’une part une diminution de nos libertés individuelles (lois répressives/restrictives et éventuellement avènement de gouvernements fascistes) mais aussi un déchainement de haine à l’encontre des pays ou des zones géographiques supposés être a l’origine de ces attaques. On n’attend de nos gouvernants aucun discernement. La boucherie va continuer.


  2. Bruno Le 11 janvier 2015 à 06h02
    Afficher/Masquer

    19 morts dans un attentat epouvantable au Nigeria.

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/01/10/nigeria-attentat-suicide-dans-un-marche-au-moins-19-morts_4553489_3212.html

    On attend les reactions (un mot, une pharse, un geste) d’Obama, de Valls et de Cameron…
    On va sortir les badges “je suis Nigeria”.

    Euuuuh. Non pardon. Je m’egare. On n’attend rien du tout.


    • persanfoi Le 11 janvier 2015 à 07h40
      Afficher/Masquer

      Bruno,
      Pas de badges “nous sommes nigérians” en France! C’est du mauvais esprit! Si la logique actuelle est appliquée là-bas, ils sortiront les badges. Ceci dit, je doute qu’ils aient assez d’argent pour le faire, vu la manière dont nous les exploitons.
      Chomsky milite contre l’impérialisme et ses méthodes. Nous sommes nombreux à être d’accord! Mais, j’ai l’impression que cela a toujours existé dans l’histoire; et que cette place est même enviée par les nations et leurs dirigeants. Je ne me trompe pas en affirmant que notre niveau de vie quotidien est directement proportionnel à l’exploitation des pays plus faibles, pauvres par ricochet?
      Dans le cas présent, et pour rester dans l’idée de ce qu’il faut faire pour luter contre le terrorisme, j’aimerais bien savoir ce que nos présidents ont fait pour lutter contre la présence de camps d’entrainement au Yemen. En tout cas, si ils ont fait UNE seule chose concrète, avec nos impots, c’est le moment de le signaler.


      • Balthazar Le 11 janvier 2015 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Bonjour, si vous avez lu le billet du même auteur de 2005, vous vous rendez compte qu’il ne faut surtout pas tenter d’intervenir dans ces fameux camps au Yémen.
        Par contre réfléchir à ce qu’on fait des français qui vont faire leur formation d’apprenti terroriste la bas, et qui reviennent tranquillement en France, ça c’est une bonne approche.


  3. Dalloul Odile Le 11 janvier 2015 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce rappel. Ce qui me frappe aussi, c’est la lucidité de Noam Chomsky le lendemain même de cet attentat au retentissement planétaire.


  4. Olposoch Le 11 janvier 2015 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Et encore Chomsky n’envisage pas l’hypothèse où…. euh… enfin disons si par exemple les EU avaient comment dire…. non rien.


    • Za Le 12 janvier 2015 à 07h07
      Afficher/Masquer

      Oui. Personnellement, ce que je trouve étrange, c’est ceci :
      – Chomsky parle du risque d’escalade dans la gravité de futurs actes terroristes sur le sol américain selon les réactions du gouvernement. Or, il y a eu l’Irak. Et plus rien de seulement équivalent au 11/9/01 aux USA.
      – chez nous, il y a eu Charlie Hebdo, et le gouvernement a aussitôt décrété le plan Vigipirate maximum… Et il y a eu la grande manifestation de ce dimanche. Avec le président de la République et des membres de gouvernements étrangers. De qui se moque-t-on ? A qui fera-t-on croire que les forces de police en place étaient à même d’empêcher tout acte terroriste -plus d’un million de personnes impossibles à contrôler individuellement !!!
      Sans compter que beaucoup de points restent bien obscurs en ce qui concerne “nos” terroristes soi-disant musulmans djihadistes. Dont pas un seul n’a été capturé vivant.
      Non, si la manifestation a eu lieu, c’est que personne ne risquait rien, et notre gouvernement le savait parfaitement (mais pas les citoyens lambdas qui y sont allés sans savoir s’il n’y aurait pas un kamikaze au milieu d’eux…)
      Pour quel résultat ? Patriot Act comme aux USA ? Autre chose de plus tordu ?
      Je reste très perplexe.


      • Olposoch Le 12 janvier 2015 à 14h26
        Afficher/Masquer

        Ben non, c’est pas étrange… genre justement c’est écrit d’avance…

        Terrorisme/exécution, vengeance/exécution, manufacture du consentement/…

        Les grands absents: la justice (enquête/accusation/défense/recherche des responsabilités/procès… tout ça), le journalisme, la responsabilité politique…


  5. Fox 23 Le 11 janvier 2015 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Chomsky, je ne le trouve pas si lucide que ça.
    Bien sur il a raison sur l’inutilité du fameux bouclier anti-missile qui, il me semble important de le rappeler, était l’objet de discussions avec l’autre signataire, la Russie AVANT le 11 septembre.
    Bush voulait déjà sortir du Traité ABM, Alors que son secrétaire à la Défense adjoint était à Moscou, il téléphona personnellement à Poutine la veille des attentats pour lui faire part de sa volonté se sortir du carcan imposé par le Traité. Alors l’excuse du 11 pour renforcer le bouclier spatial…
    Revenons en à mes doutes sur Chomsky.
    En le lisant avec attention, il reste bien sur une ligne intenable, les attentats ont été commis par des terroristes originaires du Moyen-Orient. A part le fait qu’il dit les comprendre au vu des pillages et autres manipulations américaines dans cette région, il reste persuadé de cette culpabilité.
    Qu’en est-il ? Madame Rice (écrire son prénom est un vrai casse-tête) annonçait à la fin du mois de septembre 2001, en gros 3 semaines après ce drame, que toutes les preuves étaient réunies et qu’elles seraient très prochainement présentées. Vous avez vu quelque chose ressemblant à une preuve depuis ? C’était quand même il y a 14 ans !
    Relire Eric Laurent (*) aide à mieux comprendre l’inanité de cette déclaration. A sa question au président de la dernière séance de la Commission ad-hoc: “Etes-vous vraiment sur de la culpabilité des 19 ?” dont noms et photos avaient été publiés comme au bon vieux temps du Far-West, le président affirma à 100%.
    Comment peut-on être sur de la culpabilité à 100% alors que dès la fin septembre 2001 entre 5 et 7 des “terroristes” se sont présentés vivants, volontairement, dans les ambassades américaines d’où ils habitaient avec les documents prouvant leur identité ?
    Comment peut-on être sûr de cette culpabilité alors que malgré le nombre de caméras existantes dans les aéroports de départ concernés, aucune image ne montre les terroristes, y compris en salle d’embarquement ?
    Comment peut-on être sur lorsque sur cette liste, 7 seulement ont une date de naissance, 8 malgré les photos exposées n’ont ni nationalité, ni date de naissance, que 4 des 6 présentés comme pilotes sont dans le même avion vol AA11, aucun dans le vol AA77 ?
    Même Robert Mueler, patron du FBI sera contraint de dévoiler, lors d’une conférence de presse qu’il est possible que des identités aient été empruntées.
    Mr Chomsky serait donc bien avisé de nous faire une démonstration de la pertinence de sa croyance sur les auteurs de ces attentats, ne ressemblant pas à un communiqué de la Maison-Blanche, c’est à dire vous devez me croire car je n’ai toujours dit que la vérité.

    (*) La face cachée du 11 septembre Plon éditeur août 2005 pages 76 à 80


    • Kiwixar Le 11 janvier 2015 à 10h47
      Afficher/Masquer

      “il reste persuadé de cette culpabilité.”

      Plutôt : il affirme qu’il reste persuadé.
      Je vais prendre sa défense : pour de nombreuses personnes médiatiques (dont OB), affirmer douter de la VO, c’est être excommunié. Donc ne plus être en mesure de faire progresser le niveau de conscience des gens, par eux-mêmes, par exemple comme fait Chomsky en leur parlant du passé déjà très très noir des US avant 9/11.

      Il y a tellement de gens qui sont dans l’illusion et le déni qu’il est impossible de les convaincre, même avec un dossier en béton et des aveux. Il faut donc y aller par étapes, en les aidant à aboutir par eux-mêmes à la conclusion. Il vaut donc mieux les éduquer à penser par eux-mêmes (leur apprendre à pêcher) que de leur fournir un poisson qu’ils rejetteront de toute manière.


      • boduos Le 11 janvier 2015 à 14h10
        Afficher/Masquer

        en bon gaulois altruiste élevé dans la religion du pardon dont rien ne me fera départir ,j’essaie de définir les motivations d’un terroriste:
        – la haine et la négation totale de l’autre.
        -guidé par un gourou dont l’idéologie totalitaire veut faire place nette de toute autre philosophie ou religion.
        – désignation d’un ennemi dont on brandit les exactions faites a son camp.
        -sublimation des actes de terrorisme en actes de guerre héroïques conférant leur statut de martyrs .
        – martyrologie qui auto alimentera de nouveaux actes terroristes.

        force est de constater que les foyers inspirateurs de terrorisme sont les sous produits de mercenariats étatiques contrôlés ou en stand by.
        force est de constater que les terroristes indigènes sont des acteurs déjà identifiés ayant parait il échappé à notre surveillance …..
        force est de constater que les cibles de ces terroristes sont davantage choisies pour leurs symboliques que pour une véritable vengeance contre les responsables des injustices qu’ils sont censés défendre (hauts gradés ,politiciens ,idéologues…)
        force est de constater que pour une vengeance symbolique des centaines de milliers de morts qu’ils prétendent représenter ,ils provoquent en réaction des lois (patriot act…) censurant les citoyens qui dénoncent les ingérences arbitraires extérieures .
        force est de constater que tout horrible que sont ces attentats ,ils semblent inférieurs à ce qui pourrait nous tomber dessus : épandage de virus, panne informatique généralisée, bombinettes atomiques ….et que sais-je ?
        J’espère qu’on ne joue pas aux apprentis sorcier.


      • Fox 23 Le 11 janvier 2015 à 21h26
        Afficher/Masquer

        Si je comprend bien votre propos, il est bon de mentir quand on veut durer dans le microcosme ?
        Je crains que nous n’ayons pas les mêmes valeurs. C’est comme éduquer un enfant en bêtifiant avant de reprendre, plus tard avec les vrais mot, résultat, le gosse il est perdu.
        Non la position de Chomsky est constante sur ce sujet, ce qui lui évite les vrais débats.


        • Kiwixar Le 12 janvier 2015 à 00h13
          Afficher/Masquer

          Le but n’est pas de “durer dans le microcosme”, le but est de pouvoir éduquer, sans se faire excommunier. Pas en bêtifiant, mais au contraire en enseignant à réflechir par soi-même. En temps d’Inquisition, il est plus efficace d’éduquer prudemment en questionnant (bons résultats à long terme), plutôt que finir sur le bûcher le premier jour (résultat : 0).


    • trombinacoulos Le 11 janvier 2015 à 11h33
      Afficher/Masquer

      @fox23: il me semble que l’écrit date du 12/09/2001. Lucide ne veut pas dire devin non plus.


      • Fox 23 Le 11 janvier 2015 à 21h30
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison, mais a-t-il rectifié le tir (excusable) de ce moment depuis 14 ans ? Non, alors que les preuves s’accumulent au fur et à mesure que les documents classifiés sont rendus publiques.
        Il n’est pas honteux d’avouer avoir été abusé par le message officiel sous le coup de l’émotion, nous sommes des êtres humains pas des robots, mais s’enliser dans la même ligne…


    • William Dal Le 11 janvier 2015 à 19h03
      Afficher/Masquer

      Le texte de Chomsky est daté du lendemain du 11 septembre 2001. Je ne suis pas sûr que le 12 nous avions tous les doutes justifiés qui sont apparus au fur et à mesure sur quelques années.


  6. ig Le 11 janvier 2015 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Avec l’apparition dans la manif du poing Otpor/canvas, comme le signalait hier un commentateur du blog.
    Photo hier sur le Figaro, reprise aujourd’hui dans La Nouvelle République

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/01/11/Paris-se-mue-en-capitale-du-monde-avec-une-marche-immense-contre-le-terrorisme-2181562


  7. Chris Le 11 janvier 2015 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Si un second attentat au format 11/9 survenait aux USA, je pense que la planète entière aurait une pensée fraternelle et compatissante pour les victimes, mais en même, applaudirait à cette “claque” contre cet état terroriste et arrogant.
    Le 11/9, j’étais en Espagne, scotchée avec d’autres devant la TV, dans un bistrot de quartier. Des habitués et quelques touristes égarés.
    Les échanges fusaient. Outre la surprise et la compassion exprimée, revenait sans cesse le commentaire “ils l’ont bien cherché, une attaque sur leur sol n’est que justice”. La même chose dans les autres commerces.
    Que la France soit “punie” parce que depuis une douzaine d’années elle a tourné casaque et calque sa politique étrangère au Moyen-Orient sur les USA, n’a rien de surprenant. Il fallait s’y attendre. Avant c’était CIA/Mossad… encore que je n’exclue personne !


  8. sabirato Le 12 janvier 2015 à 12h19
    Afficher/Masquer

    Modéré: merci de ne pas nous prêter des propos que nous ne tenons pas.


Charte de modérations des commentaires