Ce qui est bien, c’est qu’ils ne se cachent même plus…

P.S. vidéo de 2015, que je viens de voir…

Source : Youtube, BFM TV, 12-10-2015

Le Premier ministre Manuel Valls était l’invité de Jean-Jacques Bourdin en 2015 sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la cohérence de se féliciter des accords commerciaux conclus avec l’Arabie Saoudite, alors que le pays a exécuté 134 personnes depuis le début de l’année, le chef du gouvernement a affirmé que “Nous partageons un certain nombre de visions stratégique, notamment pour ce qui concerne la Syrie”.

Source : BFM TV, 12-10-2015

capture-decran-2016-12-29-a-11-10-57

46 réponses à [2015] Valls sur l’Arabie Saoudite: “Est-il indécent de se battre pour notre économie, nos emplois ?”

Commentaires recommandés

Surya Le 30 décembre 2016 à 07h48

il retournera bientôt dans les oubliettes de la politique d’où il n’aurait jamais du sortir 🙂 il est d’ailleurs en train de goûter à sa popularité réelle !

  1. Logic Le 30 décembre 2016 à 03h59
    Afficher/Masquer

    “La France est achetée par l’Arabie saoudite” dixit la conseillère de Bachar el-Assad dans une interview à la RTS en 2014 :
    https://m.youtube.com/watch?v=MpOeJ-GCRbE&itct=CAsQpDAYBiITCKGP-enumtECFQIMFgodUKUPZjIGcmVsbWZ1SN7Vo4-kxeS2_AE%3D


  2. jef Le 30 décembre 2016 à 04h32
    Afficher/Masquer

    Valls est , depuis toujours , d’un point de vue politique, d’une grande indécence (ceux qui l’ont suivi lors des débats précédant le referendum sur “la constitution” européenne le savent mieux que personne). Curieux qu’un minable de cette eau trouve le mot juste pour se couler!


    • Surya Le 30 décembre 2016 à 07h48
      Afficher/Masquer

      il retournera bientôt dans les oubliettes de la politique d’où il n’aurait jamais du sortir 🙂 il est d’ailleurs en train de goûter à sa popularité réelle !


      • Citoyen de France Le 30 décembre 2016 à 12h17
        Afficher/Masquer

        Tout à fait. Ses phrases sont aussi stupides que lui alors celle ci est comme les autres.
        “Est-il indécent de se battre pour notre économie, nos emplois ?”
        Pourquoi les automobiles Renault sont devenues propriété de l’état ?
        Par ce que le gouvernement Laval se battait pour notre économie et nos emplois au bénéfice des Allemands.
        Pourquoi ses amis émirs n’ont pas pris les “réfugiés” chez eux ? Ils en ont les moyens, la place et la proximité.
        Par ce que les émirs amis de la gauche et de la droite qui se livre à eux financent le djihadisme mondial de remplacement de culture occidentale par la soumission aux frères musulmans des printemps arabes.


        • Catalina Le 30 décembre 2016 à 15h54
          Afficher/Masquer

          ben aussi sans doute parce que qu’on se réfugie rarement chez nos ennemis….et ça m’étonnerait que les Syriens Laics aient envie d’aller vivre chez les coupeurs de têtes barbares saoudiens.Vous iriez-vous, si vous étiez Syrien ? ça m’étonnerait bcp. J’aimerai rajouter que je trouve indécent moi qu’on dise : “Pourquoi ses amis émirs n’ont pas pris les “réfugiés” chez eux”, ces gens ne sont pas des choses qu’on prend ou pas, on leur demande leur avis, à minima.


      • MIZZGIR Le 30 décembre 2016 à 14h50
        Afficher/Masquer

        Son super-pouvoir en retournage de veste confère clairement un énorme avantage à ce nouveau super héros ultra-puissant !

        Et pour s’en rendre compte, on pourra aussi reprendre ses propos sur le fameux article 49.3 de la constitution, qu’il n’a pas hésité à utiliser plusieurs fois en tant que premier sinistre, et que, une fois qu’il a démissionné pour devenir candidat, il propose de supprimer purement et simplement…

        Je me suis presque pissé dessus à force de rire !


    • V_Parlier Le 30 décembre 2016 à 10h31
      Afficher/Masquer

      Pour Valls, le protectionnisme pour sauver des emplois, c’est plus honteux que de s’aplatir devant la dynastie de Ryad. C’est le point de vue typiquement européiste… Valls est simplement plus franc que ses collègues.


  3. madake Le 30 décembre 2016 à 05h44
    Afficher/Masquer

    En tant que médaille de bronze sur le podium des marchands d’armes, nous sommes, quand même, mieux placés que les USA et la Chine, pour parler des droits de l’homme…
    Mais vu le nombre de pays absents du podium, je doute qu’il faille en être très fiers.

    Ce qui pique aussi les yeux, mais en fait ceci, explique celà: c’est la situation d’endettement auprès des banques, le service de la dette, et la soumission aux exigences de “réformes” imposées par la Commission Européenne.
    Car, comme la France est au niveau 5 des déficits excessifs, et vu l’exercice que Valls doit rendre chaque semestre à la Commission, et appliquer quotidiennement, trouver des milliards de marchés étrangers, est un souci permanent.
    Toutes choses que Valls aurait du mal à oublier puisque c’est LE DOSSIER ouvert en permanence sur son bureau, et qui mobilise beaucoup de monde à son cabinet.

    Bizarrement, pour la Commission, les droits de l’homme, ça n’est pas dans ses préoccupations comme le PIB…
    Ce qui a été très bien exposé par Olivier, mais qui mérite d’être rappelé et lu, pour en comprendre les implications, puisque c’est bien là ou nous en sommes.

    http://www.les-crises.fr/voyez-comment-la-france-est-sous-administration-de-bruxelles-5/


    • madake Le 30 décembre 2016 à 06h18
      Afficher/Masquer

      Et ce sont les mêmes qui déclarent que nous sommes en guerre avec Daech, qui arment les monarchies du Golf, les rebelles “modérés”, prônent mordicus des politiques économiques et sociales imposées de toutes façons…
      Alors le poids des droits de l’homme quel est-il?
      Eh bien voici ce qu’on en fait:
      quand arrivent les questions de fond, d’éthique et de droits de l’homme, on met dans l’autre plateau de la balance les exportations, le chômage, l’économie…

      Enfin, les choses que ne sauraient dépasser ni les droits de l’homme, ni la liberté.
      Peut-on rêver que, de temps en temps, qu’un petit quelque chose d’aussi léger qu’un demi testicule, fasse pencher la balance dans un sens plus honorable?

      Fi-donc, il semble que la France soit aussi dépourvue de pétrole que de porteurs de cette “précieuse” ressource…


  4. caliban Le 30 décembre 2016 à 06h01
    Afficher/Masquer

    Le chantage à l’emploi justifie tout (de la remise en cause des Droits sociaux aux renforcement des alliances avec des régimes dignes de la Corée du Nord, en passant pas la vente du patrimoine national).

    Ce pourquoi il ne me paraît pas abusif d’envisager le néo-libéralisme sous l’angle du totalitarisme. Le néo-libéralisme torpille les Droits humains, saccage la planète … et notre prochain Président s’appellera Fillon.


    • Yves Le 30 décembre 2016 à 06h41
      Afficher/Masquer

      comme notre prochain président devait s’appeler Balladur en 1994, Jospin en 2001, DSK en 2011, Juppé en septembre 2016…
      Ou pas.


      • RGT Le 30 décembre 2016 à 10h43
        Afficher/Masquer

        Notre prochain président sera celui qui aura été choisi par les ploutocrates et les transnationales qui profitent de ce business juteux, point à la ligne.

        N’espérez surtout pas un “sursaut démocratique”, il ne viendra pas, ce ne sera que de la poudre aux yeux, même s’il s’appelle Mélanchon ou Le Pen…

        Le seul moyen d’éviter ces dérives totalitaires consisterait à “castrer” les “représentants du peuple” en supprimant l’impunité honteuse dont ils bénéficient.
        S’ils avaient réellement des comptes à rendre pendant toute l’exécution de leur mandat et s’ils risquaient d’être embastillés dans les plus sordides culs de basse fosse avec suppression de leurs émoluments et de leur biens fort mal acquis ils ne se comporteraient sûrement pas comme ils le font actuellement.

        Finalement, la politique n’est rien d’autre qu’une religion (même plutôt une secte).
        Les “croyants” sont embrigadés comme les “petits hommes en noir” et sont prêts à commettre des “attentats suicides” contre les colleurs d’affiches de la “foi” concurrente…

        Et comme toutes ces “religions” vénèrent le même Dieu (le fric), il ne faut pas s’étonner que le résultat soit le même quelque soit le vainqueur.


  5. LBSSO Le 30 décembre 2016 à 06h38
    Afficher/Masquer

    Sur la politique du Royaume.
    Pierre Conesa, auteur de “Dr Saoud et Mr Djihad, la diplomatie religieuse de l’Arabie saoudite” (Ed. Laffont) .Un livre de référence.
    ou ici un interview de 11mn:
    http://www.france24.com/fr/20161205-entretien-pierre-conesa-arabie-saoudite-jihad-salafisme-petrole

    (vous noterez la rapide référence à Wikileaks)


  6. Alain Le 30 décembre 2016 à 06h52
    Afficher/Masquer

    Et sans doute aussi les mêmes visions stratégiques sur le Yémen puisqu’on leur fournit les armes de destruction massive du Yémen? On voit quand même que Bourdon est dans le mainstream: les condamnations à mort c’est mal mais le Yémen surtout ne pas en parler (134 morts vs quelques milliers)


  7. Michel R Le 30 décembre 2016 à 07h30
    Afficher/Masquer

    Encore une maltraitance faite a la réalité par les mots. Lorsqu’il dit:“Est-il indécent de se battre pour notre économie, nos emplois ?” c’est en fait ceci qu’il faut lire :“Est-il indécent de se vendre pour notre économie, nos emplois ?”. Et effectivement, indécent ça l’est de façon beaucoup plus évidente.


  8. EchoGmt7 Le 30 décembre 2016 à 07h35
    Afficher/Masquer

    Bonjour et meilleurs vœux à tous sans distinction de race, opinion ou religion.

    Bravo à Jean-Jacques Bourdin. Il pose LA bonne question accompagnée des bonnes comparaisons, celles qui fâchent.

    Moi, ce qui me choque c’est que Monsieur Vals parle de se battre alors qu’il ne cesse de se coucher.


  9. Toff de Aix Le 30 décembre 2016 à 07h40
    Afficher/Masquer

    Un bel exemple de Realpolitik mâtiné de langue de bois. Que dire de plus ? Je trouve dommage que bourdin n’ait pas parlé de la légion d’honneur tiens.


    • LBSSO Le 30 décembre 2016 à 08h24
      Afficher/Masquer

      L’ émission de JJ Bourdin date du 12 10 2015
      F Hollande a remis, le 4 03 2016, la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Nayef, également ministre de l’intérieur, à l’Elysée.
      Il ne pouvait donc en parler.


    • Micmac Le 30 décembre 2016 à 12h32
      Afficher/Masquer

      Ce n’est pas de la realpolitik.

      La realpolitik ne consiste pas à s’allier avec nos pires ennemis pour en tirer des clopinettes. Les Saouds et Qataris sont mauvais payeurs, promettent beaucoup, et tiennent peu…

      Si on veut vendre des Rafales, les Vénézuéliens et les Péruviens en réclament, mais on peut pas… L’Oncle Sam veut pas…

      Je me demande si tous les délires sur la “laïcité” ne servent pas de cache misère à cette politique vénale… C’est le principe de l’illusionniste : regardez ailleurs, les gens. Regardez les islamistes chez nous, parce que les bronzés sont dangereux (ils sont pas comme nous…), mais ne regarder pas ceux qui financent le jihad… Les Wahabites sont une secte avec laquelle l’islam traditionnel des musulmans qui vivent chez nous n’a rein à voir, mais ils sont partout : comme c’est bizarre…

      C’est aussi une politique qui rapporte, non pas en emplois, mais en corruption.


  10. BOURDEAUX Le 30 décembre 2016 à 07h48
    Afficher/Masquer

    A propos de nos amis les saoud, lisant actuellement l’histoire de la Palestine d’Henry Laurens, je suis tombé hier sur cette petite phrase : en 1918, quand se négocie le découpage de la région entre anglais, arabes, et français, le prince Faysal confie à un diplomate britannique : « si Ib’n Saoud met la main sur le Hedjaz, les non-wahhabites ne pourront plus faire leur pèlerinage ». A cette date, la France convoite déjà la Syrie, et notre diplomatie a donc déjà une idée de la chaleureuse confraternité dont font preuve les Saoud envers leurs voisins…


  11. JRM Le 30 décembre 2016 à 08h26
    Afficher/Masquer

    Face aux bédouins lorsqu’on se déshonore on ne gagne pas les contrats mais le mépris…

    Dans ce domaine aussi le triumvirat Hollande Valls Fabius ont eu tout faux

    cf le livre Nos très chers Émirs, de Christian Chesnot et Georges Malbrunot

    Dans le sens où realpolitik historiquement est :”par principe une gestion très diplomatique de la paix. … Elle est basée sur une prise de décision en connaissance du maximum de données et en sauvegardant le maximum d’options.” ;
    leur politique est plutôt dogmatique ” Bachar doit partir”.

    cynisme en diplomatie n’est pas synonyme de realpolitik:

    “C’est l’évaluation lucide et constante des rapports de force dans le monde qui donne cette réputation de cynisme à la Realpolitik mais cette dernière aurait … à favoriser une approche multilatéraliste bien plus équilibrée et attentive au jeu des puissances….
    Selon Machiavel, le bon prince doit être celui qui s’adapte le mieux aux événements et qui sait les prendre en main pour son royaume et son peuple. ..il enseigne que les bons gouvernants sont ceux qui savent voir venir les changements et qui savent le mieux les négocier sans préjugés moraux.” (http://les-yeux-du-monde.fr/ressources/15722-quest-ce-la-realpolitik)

    Voir venir les changement ce n’est franchement pas la qualité premières de nos 3 olibrius gouvernants


    • madake Le 30 décembre 2016 à 21h40
      Afficher/Masquer

      A contrario, on fera remarque
      que la fin de vie de Nicolas Machiavel se fit dans la disgrâce,
      et
      que son modèle, César Borgia ne fut pas, lui non plus, porté au pinacle selon les préceptes de Machiavel.
      D’aucun diront que le maître de chant de Caruso était incapable de chanteur.
      Ni Machiavel, ni César Borgia n’ont su anticiper et négocier les changements de leur époque troublée.
      Il semble pourtant fondamental d’avoir une ligne de conduite claire lorsqu’on gouverne.
      Mais si, à l’époque des Borgia ce n’était pas toujours suffisant, aujourd’hui, cela ne semble même plus nécessaire…
      Il est vrai que les défaites d’aujourd’hui, sont rarement sanglantes pour les Princes d’Occident.


  12. LBSSO Le 30 décembre 2016 à 08h54
    Afficher/Masquer

    Je ne vois pas rien de surprenant
    Septembre 2014:l’aviation américaine ,avec le “soutien” entre autres de l’Arabie Saoudite bombarde pour la première fois la Syrie.
    Cette alliance n’a pas été secrète ,au contraire , elle a été mise en avant , afin de montrer que les américains intervenaient avec des pays arabes .Cette caution voulant garantir une légitimité
    Septembre 2015,la France déclenche ses premières frappes aériennes sur la Syrie.
    Octobre 2015, Valls déclare dans cette interview que le gouvernement partage la même vision stratégique que l’AS en Syrie.
    M Valls reste cohérent.
    En revanche, sur la décision de ne pas vendre les navires à la Russie,il ne l’est pas.Il explique que vendre des armes à l’AS c’est protéger l’emploi ;que si nous ne commercions qu’avec des pays libres et démocratiques nous serions isolés.Alors pourquoi ne pas le faire tout de même avec le Russie ?!
    Ne serait-ce pas,par hasard, parce que M Valls a la même vision stratégique que les USA ?


  13. Malbrouck Le 30 décembre 2016 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Nous nous rendons bien compte que dans cette guerre il y a un festival de langue de bois .
    Et des choses jamais dites .
    M.Vals met en avant l’emploi , la balance commerciale .
    Sans blague et rien d’autre au niveau idéologie, alliances , sympathies ?
    Et l’embargo par exemple , comment l’explique t’il ?
    ….


  14. Olivier MONTULET Le 30 décembre 2016 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Quelle honte, l’économie des capitalistes justifie donc toutes les incuries et tous les massacres.


  15. LG Le 30 décembre 2016 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Plus généralement, Olivier, il serait intéressant d’étudier de plus près ce business des armes qui , soi disant, rapporte tellement à l’économie de la France et pour lequel nous foulons au pied nos sacro saintes valeurs humanistes, voire supportons localement le contre feu ‘terroriste’ des gens qui ont dû ‘subir’ les conséquences de nos ventes d’armes. Or lorsqu’on s’intéresse de près au business des armes, on s’aperçoit que pour la France (mais c’est aussi valable pour les US), par exemple, il ne représente que 0,2 à 0,3% du PIB (on parle de l’argent qui rentre réellement dans les caisses et pas des ‘commandes’ fanfaronnées médiatiquement pour servir l’agenda des politiques) . C’est à dire vraiment pas grand chose en regard des conséquences de celui ci.
    Ce business sert il vraiment le peuple? A t-on seulement prévenu ce peuple des conséquences de ce business? Que penser alors des tentatives d’évasion fiscale du père Dassault? un sujet grave qui mérite analyse et réflexion…


    • Alfred Le 30 décembre 2016 à 14h51
      Afficher/Masquer

      À la différence de la vente de foie gras et de pommes bio la vente des armes comme celle du pétrole (mais nous n’avons que les armes) génère des flux financiers souterrains vers nos politiques. C’est probablement la raison de cette fascination pour ce ” bizeuness “. Certainement plus que la volonté de sauvegarder des savoir-faire vitaux et une capacité d’auto défense. Cela comme vous l’avez.constate à de multiples reprises ne fait pas partie du plan. D’ailleurs la vente ou la phagocytation de joyaux de la défense par les ricains (directement ou par le biais des Allemands-c-est-pareil-au-fond) génère probablement aussi des flux souterrains….


    • LBSSO Le 30 décembre 2016 à 14h55
      Afficher/Masquer

      Vous trouverez ici quelques éléments assez récents:

      http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ventesdarmes16

      A noter:
      “Curieusement, la Chine apparaît comme le deuxième client de la France, alors qu’elle reste frappée d’un embargo sur les armes décidé par les Etats-Unis et l’Union européenne après les événements de Tiananmen en 1989 ”
      L’environnement juridique européen/national est un bazar total .Là où il y a du flou….
      Enfin beaucoup d’ONG travaillent sur cette question.


    • papyscoot01 Le 30 décembre 2016 à 14h59
      Afficher/Masquer

      d’accord avec vos interrogations cependant j’ai trouvé : Bilan des ventes d’armes en 2015 = 16.9 milliards de € ce qui fait 16.9/ 2181 ( PIB France 2015) soit moins de 0.8 % du PIB. Total des exportations 654.9 milliards ce qui donne 16.9/654.9= 2.6% des exportations. source INSEE


  16. Pas d'accord cette fois :) Le 30 décembre 2016 à 14h50
    Afficher/Masquer

    Sous prétexte qu’un régime soit dictatoriale, ou non respectueux des valeurs humanistes, la diplomatie d’une autre grande puissance si ‘démocratique’ qu’elle soit n’aurait pas lieu de s’appliquer ?
    Qu’est-ce que la diplomatie ? sinon garantir les intérêts de la nation que ces diplomates représentent ?
    Je ne soutiens pas Manuel, loin de là, mais de mon point de vue la diplomatie c’est justement ça. Faire en sorte, parmi tant d’autres choses, que les armes qu’achètent l’Arabie saoudite soient françaises ! Bien entendu, c’est cruel quand on récitera l’histoire de ces armes mais il est tellement garantie que si ces armes ne finissent pas françaises, elles seront alors allemandes, américaines, hollandaises, suisses…
    C’est le grand jeu de la diplomatie, et de ce fait je ne trouve pas les propos de manuel valls si scandaleux et surtout pas indécent.


  17. Jules Vallés Le 30 décembre 2016 à 15h26
    Afficher/Masquer

    Si tu veux connaître quelqu’un , n’écoute pas ce qu’il dit, regarde ce qu’il fait…
    Dalaï Lama


  18. Catalina Le 30 décembre 2016 à 16h06
    Afficher/Masquer

    Valls pour moi, c’est le type qui errait dans les couloirs du pouvoir et dont la plus grande qualité est semble t-il l’obséquiosité avec les supérieurs, un jour, il a vu une porte ouverte, il est entré et pour une fois, personne ne lui a demandé de sortir.
    ;O)


  19. ANAS TAUD Le 30 décembre 2016 à 16h27
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas indécent de se battre pour des emplois en France en contribuant au bain de sang commis par ceux à qui on vends des armes, ce n’est pas indécent, c’est CRIMINEL.


  20. Alainsupportable Le 30 décembre 2016 à 16h48
    Afficher/Masquer

    Je me demande pourquoi Bourdin n’a pas reposé sa question en quoi c’est différent de vendre les frégattes à la Russie que de vendre des armes à l’Arabie Saoudite ? Il avait une bonne question là même si la tête de Valls aurait répondu que ce n’est pas pareil bla bla bla …


  21. 13atg Le 30 décembre 2016 à 17h43
    Afficher/Masquer

    Les armes sont neutres. On en vend, l’acheteur les utilise ou pas. On ne peut préjuger de rien. C’est le principe de “l’équilibre de la terreur”. Si deux adversaires veulent vraiment en découdre, ils le feront à la machette.

    On vend sans états d’âme des clopes qui en matière de mortalité enfoncent les bilans de guerre. Et une clope, ce n’est pas trop fait pour rester dans un paquet. Une arme, elle, n’est pas forcément utilisée.

    Ce qui me surprend le plus au fond, c’est Valls. Son idéologie du tout réglementaire devrait le conduire à aussi vouloir légiférer sur la vente d’armes…


    • Jack Le 30 décembre 2016 à 18h47
      Afficher/Masquer

      Fourguer des armes les yeux fermés à des régimes comme l’Arabie Saoudite est tout sauf neutre.
      Je constate que les affaires reprennent aussi avec l’Iran. Curieusement, on s’indigne beaucoup moins alors que ce régime bât tous les records en matière d’abjection.


      • 13atg Le 31 décembre 2016 à 01h13
        Afficher/Masquer

        Cette vente est gênante car plus voyante dans son amoralité. Pourtant, des tas d’autres produits et les professionnels qui les fabriquent peuvent être aussi impliqués.

        Le médecin soigne aussi bien l’honnête homme que le criminel.
        Le banquier prête l’argent aussi à des salauds qui vont en faire un usage néfaste.
        L’informaticien propose des logiciels et des outils qui peuvent aussi servir à fliquer.

        On ne va pas rompre toutes les relations avec les régimes autoritaires de la planète, cela ferait beaucoup. On croise les doigts pour qu’en vendant à deux adversaires, un équilibre se crée.


        • Catalina Le 31 décembre 2016 à 09h00
          Afficher/Masquer

          ce qui me semble plus qu’amoral c’est que ces armes vendues à l’Arabie saoudite se retrouvent dans les mains de ces assassins qui viennent nous tuer chez nous. On arme nos ennemis par Arabie saoudite interposée et ça c’est bien plus qu’indécent, c’est meurtrier et fratricide.


          • 13Atg Le 31 décembre 2016 à 09h06
            Afficher/Masquer

            Ils ne nous attaquent pas avec des Rafales. Des armes légères provenant de n’importe où. La France ne vend pas de kalachnikovs aux saoudiens.


  22. loki Le 30 décembre 2016 à 19h58
    Afficher/Masquer

    “Est-il indécent de se battre pour notre économie, nos emplois ?”
    On pouvait faire à peu près la même réponse aux USA avant la seconde guerre mondiale quand tout le monde travaillait avec les nazis, ou en France dans les compromissions de Daladier et cie.

    Au moins Bourdin fait son boulot lui, face à “Mr Langue de bois” et “2 poids 2 mesures”. Au regard de la longévité des pros de la politique on est supposé bouffer du Valls pendant les 30 prochaines années qu’il soit élu ou pas maintenant !
    Souvenons nous fafa (vu par T le Luron) le brocanteur premier ministre ! Il est revenu pour serrer les mains propres de la planète européenne et copiner avec des barbus qui font du bon boulot !
    Attention dans 15 ans on recycle Strauss-Kahn et Cahuzac en mode virginité et Xavier Bertrand est élu Président pour lutter contre le cholestérol national (le mauvais ! pas le bon !)


  23. Catherine Le 30 décembre 2016 à 23h37
    Afficher/Masquer

    Ces gens là ont une morale à faire frémir.

    Les saoudiens font régner un des pires systèmes qui soit, très loin de nos “chères valeurs” mais ce qui compte c’est les affaires que l’on fait avec eux.

    On ne fait pas d’affaire avec les Syriens, ils ne sont pas pliés aux exigeances ocidentales (gazoduc quatar), le régime est donc immonde et on le détruit, population et infrastructure avec.

    Décidément c’est gens ne nous ressemblent pas et donc ne nous représentent pas. Je n’ai pas la moindre considération pour eux.

    Nausée.

    Qu’ils disparaissent de l’horizon.


  24. Zevengeur Le 31 décembre 2016 à 01h26
    Afficher/Masquer

    C’est le moment de rappeler les tenants et aboutissants de l’affaire des Mistrals.

    En effet, on se souvient que sous la pression américaine et Polonaise, la France a rompu un contrat signé avec la Russie sur la vente des 2 navires pour un montant de 1 milliard environ.

    A l’époque, la Pologne était en négociation avec Airbus pour l’achat de 50 hélicoptères Caracal, montant 3 milliards. Elle fit donc du chantage à la France sur ce contrat.
    Le ministre de la défense avait estimé qu’il valait mieux engranger 3 milliards plutôt qu’un seul avec un parfait cynisme vis à vis de notre client Russe.

    On connait la suite.

    Cependant, en 2016, les Polonais ont dénoncé le contrat avec AIrbus et ont acheté leurs hélicoptères à l’américain Lokheed Martin !
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/mais-de-qui-se-moque-la-pologne-qui-achete-des-helicopteres-americains-606300.html

    De plus, quand on sait que la Pologne a un solde positif sur les subventions européennes et la France négatif d’environ 9 milliards, autrement dit que la France finance les investissements de l’UE en Pologne, on constate que la pilule est encore plus amère !

    Beau succès de Hollande et de sa clique.

    Et bien entendu nos médias mainstream n’ont pas fait leurs choux gras de cette affaire, elle a vite été évacuée sous le tapis avec les crottes de chat.


    • Zevengeur Le 31 décembre 2016 à 14h33
      Afficher/Masquer

      Pour être complet, il manquait une information importante :
      lors du contrat sur les Mistral établit sous Sarkozy, il y avait une clause de transferts de compétences. Cette partie avait été réalisée avant la livraison des navires, donc les Russes ont aujourd’hui les connaissances pour fabriquer leurs propres “Mistral like”.
      Poutine ne mentait donc pas lorsqu’il déclara que les 2 bateaux achetés avaient pour but de faire travailler les chantiers navals français.

      Nous avons donc tout perdu dans cette affaire, la savoir faire (vendu), 2 tas de ferrailles revendus au rabais à l’Égypte et le contrat hélicos.
      Chapeau les artistes !

      Sans commentaires…


  25. LIEVIN Le 31 décembre 2016 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Je ne suis qu’un simple petit citoyen et pourtant je m’interroge :
    Faire commerce avec l’Arabie saoudite qui exécute les opposants, finance le Daech ou l’a fait un certain temps etc. pas de soucis d’après M.Walls !
    mais alors pourquoi pas avec la Syrie d’Assad ? qui elle lutte contre les dangereux islamistes ?
    réponse : l’hégémonie US qui veut étendre son influence sur le Moyen Orient et contrer le contre-pouvoir russe…et Walls suit…
    c’est çà ?
    si oui, pas la peine de faire science Po ou l’Ena…pour comprendre


  26. Arcousan09 Le 02 janvier 2017 à 19h20
    Afficher/Masquer

    “[2015] Valls sur l’Arabie Saoudite: “Est-il indécent de se battre pour notre économie, nos emplois ?””

    Ah bon !!!!!
    Il se serait donc battu !!!
    Les résultats parlent d’eux mêmes …
    Les rois du tripatouillage ont “inversé” la courbe du chômage …
    Les restaus du coeur sont pris d’assaut …
    La précarité explose …
    Les petites classes moyennes agonisent économiquement …

    Que se serait-il passé s’il ne s’était pas” battu ” ?!?!?!


Charte de modérations des commentaires