Les Crises Les Crises
15.juin.201815.6.2018 // Les Crises

Andrei Parouby à Paris et à Londres…

Merci 25
J'envoie

Des nouvelles d’Andrei Parouby – grace à son compte Twitter…

I. Les réactions à notre alerte

Pour mémoire, nous avons alerté la semaine passée dans ce billet sur la venue à Paris d’Andrei Parouby, certes Président du Parlement Ukrainien, mais surtout Cofondateur du Parti Social-Nationaliste d’Ukraine, connu pour son nationalisme virulent, ses sorties antisémites et sa proximité avec les réseaux néonazis et fascistes ukrainiens.

Grace à votre mobilisation, l’alerte a beaucoup tournée, et il y a eu quelques réactions politiques :

François de Rugy a d’ailleurs bien voulu répondre à mon tweet, expliquant sa position :

II. Parouby à Paris

Parouby a bien été reçu à l’Assemblée et au Sénat. Mais, du coup, les présidents des assemblées se sont du coup fait très silencieux.

Mais pas Parouby, évidemment. Voici ses tweets – son compte est ici :

“Ma visite en France a débuté par une rencontre avec des diplomates et des experts à l’Académie diplomatique internationale de Paris. J’ai rappelé aux collègues français que seule une position commune et solidaire des pays européens permettrait d’arrêter l’agresseur russe. (source, archive)

Pendant ma rencontre avec le président de l’Assemblée nationale @AssembleeNat François de Rugy @FdeRugy j’ai appelé les entreprises françaises à refuser de participer au projet douteux de construction du #NordStream2. À la place, j’ai invité les entreprises françaises à venir sur le marché ukrainien.” (source, archive)

J’ai visité le Salon international de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres #Eurosatory @cogeseurosatory. J’ai rencontré des représentants de la compagnie @Airbus @AirbusHeli et je les ai informés que j’ai signé la décision du Conseil suprême @verkhovna_rada sur l’accord entre l’Ukraine et la France au sujet de l’achat des hélicoptères.” (source, archive)

Eh oui, car Parouby est venu acheter du matériel de type militaire ! On comprend mieux l’accueil…

“Pendant ma visite du Salon international de Défense et de Sécurité #Eurosatory2018 @cogeseurosatory à Paris j’ai visité le stand ukrainien du consortium #Укроборонпром @ukroboronprom. Je suis fier des armuriers ukrainiens qui représentent dignement l’Ukraine au niveau mondial.” (source, archive)

“Pendant ma rencontre avec le président du Sénat français Gérard Larcher, j’ai remercié les collègues français pour les sanctions contre la Russie et j’ai appelé à les renforcer, parce qu’il est très grave de penser que la Russie mène une guerre uniquement contre l’Ukraine. Poutine est en guerre contre tout le monde civilisé.” (source, archive)

https://twitter.com/AndriyParubiy/with_replies

III. Parouby à Londres

Parouby s’est alors rendu à Londres – même topo :

“La visite officielle en Grande-Bretagne a commencé. En raison de la circulation difficile à Londres, j’arrive à la rencontre au Parlement @UKParliament en métro. Merci à madame l’ambassadeur Natalia Galibarenko de me l’avoir suggéré 🙂 @UkrEmbLondon” (source, archive)

“J’ai proposé au président du Comité des affaires étrangères de la Chambre des communes @HouseofCommons du Parlement britannique Tom Tugendhat @TomTugendhat de créer un groupe interparlémentaire pour s’opposer à l’agression hybride de la Russie, en particulier à sa désinformation. @UkrEmbLondon” (source, archive)

 

“Pendant la rencontre avec le ministre de la Défense britannique Mark Lancaster @MarkLancasterMK je l’ai remercié pour l’aide fournie par le Royaume-Uni à l’Ukraine, en particulier pour la participation active des instructeurs britanniques à la formation des militaires ukrainiens qui résistent à l’agression russe.” (source, archive)

“Lors d’une rencontre avec le Ministre des affaires européennes et américaines, Sir Alan Duncan @AlanDuncanMP au Parlement britannique @UKParliament j’ai appelé la Grande-Bretagne à désapprouver la construction du [Pipe Line]#NordStream2, car ce n’est pas un projet économique mais entièrement politique @UkrEmbLondon” (source, archive)

 

Merci aux activistes ukrainiens et britanniques qui pratiquement tous les jours organisent à Londres les actions de soutien de l’Ukraine et pour la libération des Ukrainiens qui se trouvent prisonniers en Russie, en particulier pour la libération d’Oleg Sentsov #SaveOlegSentsov @UkrEmbLondon” (source, archive)

Nous vous laissons admirer les superbes pancartes :

Eh oui, car Poutine est communiste ! Enfin, presque – il est russe…

“J’ai eu l’honneur de faire un discours au sein du Parlement britannique devant les parlementaires, les experts politiques et les représentants de la communauté ukrainienne. J’ai parlé des défis actuels auxquels l’Ukraine est confrontée, notamment de l’agression russe. Merci à @BritUkrSociety @UkrEmbLondon” (source, archive)

“Il est très symbolique que le jour du quatrième anniversaire de la libération de Mariupol de l’occupation russe, un hommage ait été rendu à Londres aux soldats et citoyens ukrainiens morts pour l’Indépendance de l’Ukraine. Dans l’Abbaye de Westminster @wabbey une couronne bleu-jaune a été déposée devant le Mémorial des victimes de guerre UkrEmbLondon” (source, archive)

“Aujourd’hui pendant la visite du Parlement de Grande Bretagne @UKParliament j’ai assisté à la séance des questions au Premier ministre britannique. Merci à Theresa May @theresa_may pour sa position concernant le maintien et le renforcement des sanctions contre la Russie dont il a été question aujourd’hui dans la Chambre des communes @HouseofCommons @UkrEmbLondon” (source, archive)

IV. Bonus paroubiesque

Enfin, nous ne saurions conclure ce billet avant

“Le 7 février 1992 a été signé le Traité sur l’Union européenne. Cette date est en fait l’anniversaire de l#’UE. L’Ukraine sera membre de l’UE! Le parlement @verkhovna_rada ensemble avec le gouvernement @Kabmin_UA ont élaboré le Cahier de route des projets de loi visant l’intégration européenne, qui seront adoptés pendant cette session du parlement.” (source, archive)

 

“Aujourd’hui dans le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d’Or à Kiev on a prié pour les héros de la Centaine Céleste [NdT : les morts lors de la Révolution de 2014]. En effet, les héros ne meurent jamais – ils vivent dans nos cœurs et nos esprits, dans nos bonnes actions et nos actes dignes, dans notre lutte et dans notre travail pour la grandeur de l’Ukraine et la vie heureuse des Ukrainiens.” (source, archive)

“Je suis persuadé que le scénario de la dissolution du Parlement @verkhovna_rada et de la déstabilisation de la situation en Ukraine – c’est le scénario écrit à l’étranger, par les ennemis de l’Ukraine. Et il ne nous reste que travailler de façon systématique et assidue !” (source, archive)

Hmm, complotisme ?

“Il y a 74 ans, l’empire soviétique a commencé les représailles contre un peuple tout entier. Des centaines de milliers de Tatars de Crimée ont été déportés de force. L’occupant russe a commencé de nouveau les représailles en Crimée. Nous libérerons la Crimée et rendrons à ses habitants une vie libre et heureuse dans leur Patrie.” (source, archive)

 

“Je vous invite au Parlement @verkhovna_rada à la conférence “Géorgie, Moldavie et Ukraine : le renforcement de la composante interparlementaire de la collaboration régionale et sécuritaire, et le développement de la coopération avec l’UE #UE et l’Otan #NАТО ” Réunissons-nous pour résister à l’agression russe! Ensemble, nous vaincrons! #parl4sec” (source, archive)

V. Et comme en Ukraine tout finit par des chansons…

… nous vous proposons cette scandaleuse vidéo 29/04/2018, montrant l’inauguration dans le village ukrainien de Sivka-Voinolovskaya, de la plaque commémorative en l’honneur de l’Obersturmführer Lubomir Makarushka de la Waffen SS “Galicia”, qui a participé à la création de cette unité. En hommage, la cérémonie s’est déroulée en costumes d’époque :

Mon tweet est ici, si vous souhaiter le retweeter…

Commentaire recommandé

Fritz // 15.06.2018 à 06h25

Alors, c’était vrai ! Olivier, vous avez été le premier à annoncer cette visite scandaleuse… Ces photos me donnent la nausée.
Parouby est venu chercher des appuis et des armes pour relancer la guerre dans le Donbass, et nos pays fiers de leurs valeurs démocratiques et antifascistes se pressent pour l’accueillir… dans la discrétion quand même…
Et si certains donnent l’alerte, d’Olivier Berruyer à RT, ils se font incendier sur Wikipédia qui les taxe de propagandistes, complotistes, antisémites, et décrète qu’il s’agit de « sources non fiables et non admissibles ».

Eh bien non. La preuve.

65 réactions et commentaires

  • Fritz // 15.06.2018 à 06h25

    Alors, c’était vrai ! Olivier, vous avez été le premier à annoncer cette visite scandaleuse… Ces photos me donnent la nausée.
    Parouby est venu chercher des appuis et des armes pour relancer la guerre dans le Donbass, et nos pays fiers de leurs valeurs démocratiques et antifascistes se pressent pour l’accueillir… dans la discrétion quand même…
    Et si certains donnent l’alerte, d’Olivier Berruyer à RT, ils se font incendier sur Wikipédia qui les taxe de propagandistes, complotistes, antisémites, et décrète qu’il s’agit de « sources non fiables et non admissibles ».

    Eh bien non. La preuve.

     77

    Alerter
    • V_Parlier // 15.06.2018 à 15h36

      Moi je regrette que les tweets cités ici n’aient pas été mis à mal sur cette même page, au moins par des liens vers des billets précédents. Un nouvel arrivant “apprendra” en toute naïveté que les russes avaient “envahi Marioupol”, qu’ils sont “encore” en Ukraine (donc qu’ils y étaient…?), qu’il n’y aurait plus de Tatars en Crimée (ou qu’ils seraient contre l’adhésion à la Russie), que les Tatars en seraient les habitants historiques (or ce sont les grecs), et surtout il ne saura pas que Parubiy a participé lui-même au false flag consistant à faire descendre comme des lapins ses “héros” de la “centurie céleste”.

       1

      Alerter
  • antoniob // 15.06.2018 à 06h28

    que vous Olivier Berruyer utilisiez le language poli dans la forme dans un touite à un ministre français est une chose. Pour rappel le language de bonne compagnie utilisé entre diplomates et entre officiels, comme par exemple avec les exquis aristocrates et autres junkers prussiens, était aussi de mise dans les années 30. Ces mêmes gentilshommes prussiens élevés avec les meilleures manières et de tenu irréprochable, ont poussé les hitlériens à mettre en oeuvre l’extermination des Juifs.
    Bousquet, personnage aux manières exquises aussi, avait dirigé les rafles en France.
    Le language posé et mesuré, voire exquis, n’empêche pas que ce ministre français, comme aussi Le Drian et Macron même, ne sont pas de texture éthique différente que des Laval, Pétain ou Bousquet.
    Et nous autres simples citoyens sommes tout à fait en mesure de les interpeller par lettres recommandées en écrivant leurs noms aux côtés des insignes nazis galiciens qu’ils supportent. S’il y aurait procès, l’iconographie en question serait produite aux audiences. Publicité ou pas? Ethique de juges ou pas?
    A quel moment le terme “ordure” cesse d’être une insulte pour devenir simplement un qualificatif circonstancié?

     42

    Alerter
    • Sandrine // 15.06.2018 à 09h09

      La culture raffinée de notre élite politique et diplomatique ?
      Malheureusement je crains que sur ce plan là, les junkers qui ont viré nazi dans les années 30 étaient largement supérieurs à nos élites bling bling qui écrivent comme elles parlent et ramènent à tout bout de champ le « pognon » dans les allocutions officielles!

       8

      Alerter
  • Isidor Ducasse // 15.06.2018 à 07h24

    Aaaaah, Her Parouby est venu dépenser notre argent pour acheter de l’armement sans doute prépare t-il le plan barbapapa, puis il est parti à Londres pour constater le retour d’entre les morts de Skripal.
    L’Ukraine est un bel exemple de ce qu’est l’Union Européenne:
    Un coup d’état dans une démocratie, et la mise en place de marionnette par les USA.
    Je suis étonné que l’ambassadeur Israelien en France ne réagisse pas !

     22

    Alerter
  • Aladin0248 // 15.06.2018 à 07h33

    Nous vérifions une fois encore que dans le monde de l’argent roi, on peut serrer des mains pleines de sang s’il y a quelques petites gratifications derrière. Nous hommes politiques sont dénués de toute conscience morale, ce qui en dit long sur leur larmes de crocodile versées sur les épreuves des migrants (par exemple). Du moment qu’il y a “un pognon de dingue” à faire, pour reprendre l’expression de Macron Ier, on ne va pas s’en priver. Non ?

     26

    Alerter
    • René Fabri // 15.06.2018 à 15h27

      Ce n’est même pas pour le pognon. Le gouvernement de Kiev n’a plus d’argent. L’économie s’est effondrée depuis le changement de régime. L’Ukraine faisait 60% de son commerce extérieure avec la Russie. Les régions riches qui rapportaient des impôts, étaient celles des russophones. Mais ils ont été chassés. Pour rappel, le HCR Haut Comité aux Réfugiés, a compté près de deux millions d’Ukrainiens réfugiés, principalement exilés en Russie parce qu’ils sont persécuté par les nazis de Parouby. La valeur de la monnaie ukrainienne a été divisée par trois par rapport à l’euro et au dollar. Kiev ne vit que par le péage du gazoduc russe qui traverse le pays pour desservir l’Allemagne et par les aides du FMI. La France est en train de donner des hélicoptères à perte, car ils ne seront jamais payés.

       11

      Alerter
  • Toff de Aix // 15.06.2018 à 07h45

    Et il est où mon alter ego perpétuellement entarté ?

    Silence assourdissant… Tous ces bien pensants me donnent envie de vomir, ces salopards en complet trois pièces, bien propres sur eux, qui reçoivent un adulateur du troisième reich me font autant gerber que ceux qui lui vendent des armes dans ce supermarché pour psychopathes qu’est eurosatory. Ne se rendent ils pas compte que ça commence à se voir ? Plus ils s’agitent, plus ils se montrent, plus ils actent l’inéluctable qui est en train de se dérouler sous nos yeux : l’Ukraine est en train de s’effondrer, l’UE est en train de s’effondrer, le bloc otanien tout entier est en train de se fissurer, et eux, ils font leur marché. Ils préparent la guerre, la seule chose apte à relancer cette croissance maudite, car ils n’ont aucun autre horizon. Dans leurs cerveaux malades, nous ne sommes que des pions.

     58

    Alerter
    • ben // 15.06.2018 à 21h24

      Il n’y a pas que les salopards en complet trois pièces bien propres sur eux à faire silence. J’ai jeté un coup d’œil sur l’organe de presse qui lave plus blanc que blanc, qui ne cesse de traquer les fascistes, les nazis, rouges-bruns, les Jean-Marie-le-pen-partout, les Hitlers déguisés en Poutine, et je ne vois rien. Rien dans Mediapart.
      Cahuzac ennemi du genre humain, pire que Parouby. Sans blague. C’est dans Mediapart.

       6

      Alerter
  • Maxhno // 15.06.2018 à 08h17

    J’ai eu la faiblesse de croire que notre spécialiste en fascisme anti-semite “El Blancos” allez réagir violemment vu le niveau de l’agression morale que nous subissons mais malheureusemen t il est trop occupé à chasser lle sanglier dans la forêt de Dourdan.

     13

    Alerter
  • Pierre D // 15.06.2018 à 08h52

    Le parallèle que vous faites avec Göring n’est pas pertinent quand on le remet dans l’ambiance de la haine du boche de l’époque en France.
    Qui sait ce qu’il se serait passé sans l’ostracisme haineux dont ont été victimes les vaincus du Traité de Versailles.

    Ce n’est pas parce que nous avons fait partie de “ces individus haineux qui créent les crises et ne les résolvent jamais” qu’il ne faut pas tirer leçon du passé.

    Laissons la haine où elle est et tentons de faire partie de ceux qui résolvent les problèmes.

     3

    Alerter
    • Kamfrenchie // 15.06.2018 à 10h36

      Arretez de tout ramener a Versailles. Le traité n etait pas pmus dur que celui de la fin 1870. Et regardez le traité que l allemagne a imposé a la russie : brest litovsk. Rien de très modéré.

       2

      Alerter
      • Pierre D // 15.06.2018 à 14h14

        Ce n’est pas moi qui ramène tout à Versailles, mais Olivier Berruyer.

        Je n’y peux rien si l’hypothèse qu’il évoque, à savoir la réception d’un Göring en visite officielle en France dans les années 30 était improbable… à cause de Versailles lisez Mein Kampf, vous comprendrez. Ce qu’il faudrait arrêter, c’est de tout ramener au nazisme.

        Ça finit par devenir un contre-argument qui déconsidère ceux qui y ont recourt un peu trop facilement et n’est pas fait pour apaiser les débats.

         4

        Alerter
        • Sandrine // 15.06.2018 à 15h17

          Oui mais bon la c’est quand même un peu le sujet du billet…
          La preuve que la question du nazisme n’est pas encore complètement «has been »

           3

          Alerter
        • Sam // 15.06.2018 à 17h23

          Moi aussi j’ai trouvé l’argument maladroit, du type point Godwin. Alors que devant la réponse creuse et macronienne de Rugy, il y avait matière à le renvoyer à ses contradictions sans faire appel aux “heures les plus sombres”.
          On ne parle pas des nazis d’hier, mais bien de ceux d’aujourd’hui, accueillis en grandes pompes, que l’on arme à tout va.
          C’est une modeste appréciation sur la forme. Le dossier monté par les crises sur cette rencontre est énorme, implacable, et prouve à lui tout seul toute la falsification et la malfaisance (ce mot est si précis…) des macronistes.
          Encore bravo.

           6

          Alerter
          • Sam // 16.06.2018 à 23h42

            On ne pourra pas leur faire la leçon sur les nazis d’hier.
            Ils les connaissent par coeur.
            C’est le principal ingrédient de la sauce bhl. Ils en raffolent.

             0

            Alerter
      • Sandrine // 15.06.2018 à 14h29

        Sans doute, mais il est certain que la bourgeoisie allemande de l’époque a largement exploité le traité de Versailles pour détourner l’attention du peuple des véritables causes de la crise économique d’alors, excitant le désir de revanche.
        Il est aussi à noter que sans l’aide des Américains en 17, la défaite de l’Allemagne n’aurait peut-être pas eu lieu, et de ce point de vue les Allemands avaient en partie raison de trouver injuste ce traité de paix largement favorable aux Français (notamment par rapport aux clauses de la responsabilité morale de la guerre) alors que ceux-ci n’auraient peut-être pas gagné de manière si claire sans l’aide américaine.
        Et oui, la encore, c’est la faute aux Amerloques🙂. Ils auraient mieux fait de rester chez eux et de laisser les Européens régler leurs comptes tout seuls !

         4

        Alerter
        • Pierre D // 15.06.2018 à 15h31

          Les véritables causes sont connues, du jour au lendemain en plus de ses dettes de guerres, l’Allemagne s’est vue chargée des dettes de guerre françaises belges et britanniques, et amputée de ses ressources à la fois coloniales et territoriales (bassin de la Sarre, Ruhr, Alsace, Lorraine, Malmedy, Dantzig etc.) … et tout ça par un traité.

          Pour les Allemands, il n’y avait plus grand chose à cacher… Si ce n’est le montant réel des dédommagements. Pour son opinion publique la France avait trouvé finaud d’ajouter aux réparations (obligations A), aux emprunts alliés (obligations B) des dédommagements bidons (obligations C) qui ne devaient jamais être réclamés. Et bien vous savez quoi, l’extrême droite nationaliste allemande, qui s’occupaient à liquider les Spartakistes à cette époque, avait encore surenchéri sur le montant des dédommagements pour faire, entre autre, qu’une visite de Göring en France fut rendue impossible.

          D’où mon étonnement sur la question de O. Berruyer.

           0

          Alerter
          • Sandrine // 15.06.2018 à 15h51

            Excusez-moi mais votre message n’est pas clair.
            Entre la révolution spartakiste et l’accession des nazis au pouvoir il y a à 15 ans… J’ai l’imprespion que vous mélangez un peu tout.
            D’ailleurs l’Allemagne n’a jamais payé ce qu’on lui réclamait (contrairement à la France en 70)

             3

            Alerter
            • Pierre D // 15.06.2018 à 16h30

              Le nazisme est né dans les Freikorps engagés parmi les soldats démobilisés par la République de Weimar pour combattre la révolte spartakiste.

              Rien à voir avec la situation d’aujourd’hui.

               0

              Alerter
            • Pierre D // 15.06.2018 à 16h34

              L’Allemagne continue à payer dès lors qu’un créancier se fait connaitre:

              La dernière fois, c’était en 2010: https://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20101001trib000554879/l-allemagne-a-rembourse-ses-dernieres-dettes-datant-de-la-1ere-guerre-mondiale.html

               1

              Alerter
            • Sandrine // 15.06.2018 à 17h46

              Vous confondez les racines intellectuelles du nazisme qui sont largement antérieures à la 1ere guerre mondiale avec la cristallisation du phénomène dans un mouvement politique en Allemagne entre-les-deux guerres.
              Et malheureusement, les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, quoique sous des formes diverses, le nazisme en tant que phénomène culturel et politique est loin d’être mort.

              A propos du remboursement de la dette par l’Allemagne, J.Chapouteau et JM Jeanneney (entre autres) ne sont pas de votre avis, comme en témoigne, si mes souvenirs sont bons, cette émission :
              https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/les-allemands-et-leur-monnaie-lobsession-dune-vertu

               2

              Alerter
            • Pierre D // 16.06.2018 à 05h42

              Il ne s’agit pas de “mon avis” ni de celui de Mrs J.Chapouteau et JM Jeanneney (entre autres) mais celui de la justice américaine d’après mon lien à La Tribune que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire rapporte que: “En août dernier, un tribunal de Floride a reconnu la recevabilité d’une plainte de la compagnie World Holdings qui réclame 400 millions d’euros à l’Allemagne. Son avocat, Mike Elsner, du cabinet Motley Rice, estime que « les porteurs américains n’ont pas à se soumettre à une procédure de validation de leurs débiteurs ».”

              Pour le reste, il s’agir bien du même problème, celui de la création d’un nationalisme allemand appuyé sur un empire, et c’est peut-être là qu’il faut chercher les dérives nationales-populistes des anciennes républiques soviétiques, (et pas seulement de l’Ukraine)… plutôt que de rester dans la constatation naïve, “ce sont rien que des méchants et nous les vertueux donneurs de leçons des Droits Machins”.

               1

              Alerter
            • Sandrine // 16.06.2018 à 12h26

              Dans votre article, vous avez certainement du lire « en 1932 les alliés renoncent à toute indemnité de guerre »…
              Et c’est effectivement le cas. Si les dettes PRIVÉES ont effectivement été payées jusqu’au dernier centime, ce ne fut pas le cas des dette concernant l’Etat français…
              Par rapport à la comparaison entre le neo-nazisme ukrainien et le nazisme allemand : de quel empire parlez-vous ? Dans le cas de l’Ukraine, on a un petit pays très faible économiquement et politiquement issu du démantèlement d’un empire. Dans le cas de l’Allemagne, on avait affaire à un géant économique en lice pour le leadership impérialiste mondial ; deux situations socio-politiques très différentes. En outre, si dans les années 30 le nazisme était un mouvement novateur et très moderne, le neo-nazisme fait plutôt figure de passéisme et de combat d’arrière-garde. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il n’inquiète pas les occidentaux ?
              Pour autant, les similitudes sont éclatantes : dans les deux cas des activistes violents et racistes sont instrumentalisés par des oligarques et des puissances impérialistes pour favoriser leurs intérêts économiques. Dans les deux cas, l’imaginaire du peuple est utilisé (manipulé) à la manière d’une « matière première » pour parvenir à des objectifs de puissance.

               1

              Alerter
            • Pierre D // 16.06.2018 à 20h04

              Effectivement, en 1932 le reliquat des obligations A (12 milliards sur 132 milliards) a été annulé. Il faut dire que la mains mise des alliés sur l’empire colonial allemand et sur les bassins de matières premières avaient été “oubliés” dans le calcul des dédommagements.

              Un an avant le triomphe du NSDAP aux législatives; c’est a dire un an avant qu’Hitler ne décide de suspendre les paiements.

              Il était temps de constater qu’on avait fait une grosse boulette et qu’on aurait dû mieux écouter Keynes.

               1

              Alerter
            • Sandrine // 17.06.2018 à 09h59

              La mainmise sur l’Alsace-Lorraine n’avait pas non plus spécialement été « prise en compte » dans le calcul des »réparations » que la France avait dû verser à l’Allemagne après la guerre de 70 – alors que la guerre (et donc les destructions) avait eu lieu sur son propre sol… et pourtant la France a payé jusqu’au bout, en équivalent or… et elle n’a pas pour autant mis un Hitler à la tête du gouvernement !
              Non, décidément. « Versailles » a été un prétexte idéologique, un slogan pour justifier la revanche; l’elite Allemande de l’epoque pensait «mériter » d’exercer le pouvoir en Europe et le discours sur « l’injustice de Versailles » était une façon simple de graver cette idée dans l’esprit du peuple.

               0

              Alerter
            • Pierre D // 17.06.2018 à 12h23

              Bien sûr que si, l’Alsace-Lorraine faisait partie des dédommagements.

              Puisque vous aimez les comparaisons hasardeuses, à caractère revanchard, je vous ferai remarquer que la France n’a jamais payé de dédommagements à l’Allemagne pour lui avoir déclaré la guerre en 1939.

               1

              Alerter
            • Sandrine // 17.06.2018 à 13h43

              Je vous rappelle que l’Alsace Lorraine (ainsi que d’autres territoires qui faisait partie des buts de guerre de l’Allemagne en 14-18) a été annexée immédiatement après l’invasion allemande en 40 et que tout au long de la guerre la France a été pillée par l’Allemagne nazie sous couvert des « frais d’occupation »…
              Vous me semblez quelque peu tendancieux, cher monsieur, comme l’est d’ailleurs votre article de La Tribune qui passe jouyeusement sous silence les incroyables cadeaux offerts au sortir de la guerre par les Américains aux Allemands en matière de remboursement de leur dette.

               1

              Alerter
            • Pierre D // 17.06.2018 à 16h55

              Tendancieux dites-vous?

              Alors que dire de vous qui prétendez que l’Allemagne ne paye pas ses dettes plus les dettes françaises britanniques et américaines, alors que des procédures sont encore en cours depuis 1918!… et que la France non seulement n’a pas payé au-delà de 1945 pour une guerre qu’elle avait déclarée mais en plus a réclamé et obtenu des indemnités des Allemands pour les dégâts causés par elle-même et ses alliés sur son territoire.

              Évidemment tout ceci est farfelu comme raisonnement, mais c’est le vôtre, chère madame, à vouloir mélanger et comparer des conflits, à l’aune d’une comptabilité épicière qui n’appartient qu’à votre mauvaise foi.

               1

              Alerter
            • Sandrine // 17.06.2018 à 19h59

              « Une guerre qu’elle avait déclaré »
              Vous vous rendez compte que vous reprenez exactement les termes de la propagande nazie? J’espère que c’est involontaire et plutôt à mettre sur le compte de votre rage à ne pas vouloir renoncer à votre argument du traité de Versailles cause unique du développement du nazisme…
              L’instrumentalisation du caractère injuste du traité de Versailles pour justifier le réarmement de l’Allemagne (qui a commencé dès 1918 mais qui s’est fortement accru sous les nazis – des sommes colossales ont été englouties dans la production d’armes qui allaient mettre toute l’Europe à feu et à sang quelques années plus tard… pas mal pour un pays qui s’estimait soi disant ne pas être en mesure de pouvoir payer les sommes qu’on lui réclamait par manque de capacité économique…), cette instrumentalisation, donc, a été le pilier de la propagande nazie pour justifier la politique d’agression à partir de 38.
              Et vous, vous vous faites l’echo de cette mascarade !?!
              Certes le traité avait un caractère injuste à cause de la responsabilité morale qu’il faisait peser sur l’Allemagne, mais il était loin d’etre un traité « extraordinaire » : faire payer les vaincus est une pratique universelle. Et encore une fois, lorsque les Allemands en en eu l’occasion (en 70 et en 40 par exemple), ils ne s’en sont pas privé.
              Alors venir excuser le nazisme en invoquant les réparations de Versailles, excusez-moi, mais ça ne passe pas.

               2

              Alerter
            • Pierre D // 18.06.2018 à 05h26

              De quelle propagande parlez-vous? C’est un fait historique… pour Dantzig en plus!

              https://www.youtube.com/watch?v=U4RwnBdGe0E

              https://www.youtube.com/watch?v=77D0s_kEvRM

              Vous employez les mêmes arguties que O. Berruyer que je déplore justement.

              Insinuer que l’interlocuteur est un nazi, pire un nazi qui s’ignore, est une ignominie méprisable.

               0

              Alerter
            • Pierre D // 18.06.2018 à 06h35

              Si vous en êtes à m’accuser de nazisme, je considère que vous n’avez plus rien à me dire.

               0

              Alerter
            • Sandrine // 18.06.2018 à 13h32

              Pourquoi noyer le poisson de la sorte : j’ai bien précisé que en dépit de vos arguments tendancieux, je faisais confiance à votre bonne foi!
              De quelle propagande je parle ? Lisez un peu les livres d’historiens sur la question (et non pas des articles de la presse main stream) et vous verrez que pour entraîner son peuple dans la guerre, Hitler lui a servi une belle narrative idéologique (via la radio et les informations diffusées avant les films au cinéma notamment) pour lui mettre dans la tête que la pauvre Allemagne – qui était dans son bon droit en envahissant la Pologne dont elle avait été spoliée par l’injuste traité de Versailles, et qui plus es, ne faisait que voler au secours de la minorité germanophone martyrisée par les cruels polonais – était lâchement attaquée par les puissances impérialistes de l’ouest (la France et la GB) et que ces dernières, en faisant cela, ne poursuivait qu’un but, empêcher que la pauvre Allemagne ne se relève et ne lave l’humiliation (non méritée bien sûr) de 1918…
              Les Allemands ne voulaient pas la guerre en 39; mais cette propagande a marché et les a persuadé qu’ils étaient attaqués et qu’ils ne faisaient que se défendre.
              Ne me dites pas que vous croyez à cette manipulation idéologique et que vous considérez l’attaque allemande sur la Pologne comme de la légitime défense !?!

               0

              Alerter
            • Sandrine // 18.06.2018 à 15h46

              @Pierre D,
              Vous remarquerez que cet exemple de la propagande nazie pour convaincre les Allemands du bien-fondé de l’entrée en guerre, que nous sommes actuellement dans une dynamique totalement similaire : la manipulation des informations diffusées sur les médias de masse pour pousser le peuple à adhérer à ce que le gouvernement ( et derrière lui l’oligarchie qui le soutient) veut le pousser à faire.
              Et au final, c’est le peuple qui paiera l’addition et sur qui pèsera la culpabilité des crimes perpétrés.

               0

              Alerter
  • Le Belge (ex-Le Wallon) // 15.06.2018 à 08h58

    Aucun commentaire ne sera jamais assez fort pour exprimer l’indécence des autorités françaises (je pense, aussi, que chez-moi ce n’eut pas été plus glorieux) quant à cette visite de “courtoisie” (sans mauvais jeux de mots).
    La Bête n’est, hélas, pas morte.

     12

    Alerter
  • moshedayan // 15.06.2018 à 09h04

    On sait bien ce que la France et la Grande-Bretagne privilégient comme intérêt en Ukraine maintenant – vendre des armes et entretenir la haine nationaliste des Ukrainiens de l’Ouest contre le “monde russe” et la Russie (tout est oublié sur les massacres de Polonais en Volhynie en 1939-1943, les exactions de la division Galitzia lors de sa retraite en Ukraine, puis en Slovaquie jusqu’en Slovénie, puis dissoute à Rimini par les Américains).
    Enfin on sait ce que les putschistes de Kiev ont comme priorité pour le pays, s’armer et laisser l’essentiel de sa population dans la pauvreté, l’instabilité et l’exil de travailleurs détachés vers l’UE pour les plus jeunes.
    Et ce programme “national” est validé par la France.
    Bravo la République en marche !

     24

    Alerter
  • Eric83 // 15.06.2018 à 09h16

    Article publié hier sur Sputnik – Kiev accusé de complaisance envers les néo-nazis

    Quatre organisations internationales des droits de l’homme ont publié un communiqué d’une fermeté sans précédent adressé aux autorités ukrainiennes: ces dernières sont accusées de complaisance envers les groupuscules néo-nazis.

    https://fr.sputniknews.com/presse/201806141036802787-kiev-neo-nazis/

     10

    Alerter
  • Patrique // 15.06.2018 à 09h46

    Silence assourdissant de la plupart des journalistes, du CRIF, de la LDH, du MRAP de la LICRA, de SOS racisme, des intellectuels de télé, des partis européistes et de manière générale de toute la mouvance néo-pétainiste.

     15

    Alerter
  • dieutre // 15.06.2018 à 10h03

    que va dire le député Meyer Habib de cette visite de l’antisémite Parouby à l’Assemblée Nationale? Et comment l’Ukraine va payer les livraisons d’armes, avec l’argent de l’UE?

     12

    Alerter
  • Sam // 15.06.2018 à 10h47

    La plaque commémorative, avec les fleurs :
    All innocent victims of oppression, violence, war. Remember.
    All you who pass by, is it nothing to you.

    On les entend presque dire “of course it’s nothing”, en riant sous cape.

    Ces gens sont vraiment malades. “Oh! le beau missile ! les belles fleurs, les beaux drapeaux”.

    Merci de votre vigilance, car sans vous, nous aurions raté ce bel événement que leur pudeur coupable tentait vainement de dissimuler.
    Ils sont malfaisants.

     12

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 15.06.2018 à 10h54

    mais bien sur qu’il aurait reçu goering et vous le savez , il a bien fallut que les industriels américains ,dont des actions étaient aussi détenues par des français , aient reçu des nazis pour pouvoir commercer avec eux . J’ai lu quelque part que lors du débarquement les américains n’ont pas emporté avec eux de pièces de rechanges pour leurs véhicules sachant pertinemment qu’ils les trouveraient sur place dans les véhicules allemands …pas beau ça ! combien de ces industriels ont ils été sur la chaise électrique ou pendu ? zéro, nous avons été trop cool a la libération avec les l’oreal et autres pourris car maintenant ils ont des descendants ..

     5

    Alerter
    • WASTERLAIN // 16.06.2018 à 11h10

      Évidemment que la France, l’Angleterre, la Pologne, etc… ont dialogué avec l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste. Ils étaient même prêts à signer des traités/pactes, pour autant que cela affaiblisse l’URSS, voire puisse mener l’URSS à une guerre avec l’Allemagne. Certains ont même signé des documents, comme entre autres la Pologne d’accord pour que les nazis envahissent la Tchécoslovaquie pour autant que ceux-ci leur en filent un bout… …Car si elle n’était pas d’accord avec sa frontière Curzon à l’est, ce qu’elle a réglé militairement dès 1920 avec l’aide de la France, elle n’était pas plus satisfaite des résultats de la conférence de Spa et avaient donc également des revendications au sud en souffrance… …mais chuuuuuut ! ! ! Trop politiquement incorrect et surtout ne collant pas avec l’histoire officielle, vous savez, celle qu’écrivent les vainqueurs !
      https://blogs.mediapart.fr/jimmy-dalleedoo/blog/080517/les-veritables-causes-du-pacte-germano-sovietique-partie-1
      https://blogs.mediapart.fr/jimmy-dalleedoo/blog/100517/les-veritables-causes-du-pacte-germano-sovietique-partie-2

       1

      Alerter
  • UltraLucide // 15.06.2018 à 11h01

    L’Ukraine neo-nazie est une création des impériaux neo-conservateurs américains pour menacer directement la Russie.
    Ce n’est pas un hasard si De Rugy reçoit le nazi Parouby, c’est sur ordre de Washington.Les écolos gauchistes sont une création du même canal de pouvoir pour déstabiliser et incapaciter toute vélléité française d’indépendance nationale. Ils ont des agents actifs en France.
    Cohn-Bendit d’abord, tombeur de De Gaulle en mai 68. De Gaulle a été puni pour sa volonté d’indépendance, le dialogue avec Moscou, le Québec Libre et le discours de Phom-Penh. Le vrai-faux gauchiste mais vrai agent a ensuite mis en place les écolos en Allemagne et maintenant il est un des responsables du programme European Young Leaders, piloté depuis les USA. Ses descendants activistes s’appellent Black-Blocs, Zadistes et Antifas.
    Brice Lalonde ensuite, gauchiste-socialiste, qui a fondé “l’écologie politique”. Il est cousin par alliance de John Kerry, donc plus que proche de la gauche américaine “Clintonienne” derrière laquelle se planquent les neo-cons pour gouverner de fait les 3/4 de la politique étrangère US. Ces gens ont un mépris de fer pour la Nation française, qui pour eux, n’existe plus depuis la défaite de 1940, et qui, sans De Gaulle, aurait été gouvernée directement par un gouverneur US en 1945, et occupée comme l’Allemagne et le Japon.

     18

    Alerter
  • Alain // 15.06.2018 à 11h42

    Il est venu acheter du matériel militaire mais comme l’Ukraine n’a pas le premier dollar ou euro, la France va les lui vendre à crédit et ne sera jamais remboursée. Des commerciaux pareils devraient être virés

     19

    Alerter
    • RC // 15.06.2018 à 12h08

      Eh oui, c’est ça, ces fumiers n’ont pas un radis en caisse, les prix explosent, l’inflation galope, les retraites et les salaires ne valent plus un clou et ils achètent des armes ! En plus, pour aller tuer des civils dans leur propre pays…

      Bravo à nos hommes (zé femmes) politiques qui, avec courage et dignité, cirent consciencieusement les pompes de doctrinaires et activistes nazis (pourvu qu’ils soient anti-russes) responsables de crimes de guerre…

      Don’t forget Odessa, 2nd of May, 2014 !

       17

      Alerter
    • moshedayan // 15.06.2018 à 12h10

      J’approuve mais vous avez que partiellement raison : les commerciaux français sont prêts à se faire rembourser en produits agricoles ukrainiens à bas coût, y compris au détriment des agriculteurs français, c’est ça l’UE. La haine de la Russie s’est installée à un tel niveau en France chez les Européistes surtout (et dans d’autres pays) qu’ils font n’importe quoi pour embêter Poutine. Je regarde et je me dis : ils le paieront, ils le paieront très cher. Le putsch de Maïdan est un poison pour l’Europe, l’Ukraine peut causer la perte des peuples européens. Emmanuel Todd l’a compris parfaitement, voilà pourquoi il disait souhaiter la victoire russe dans cette affaire sur France Culture ou Europe1.

       17

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 15.06.2018 à 11h57

    Il est de plus en plus évident que le “plan promothéen” se met en place en Ukraine, mais aussi dans les pays voisins de l’Europe de l’est avec la “décommunisation” (interdiction de partis communistes, de l’idéologie) et la réhabilitation des “anciens héros” pendant l’occupation “amie” nazie ..https://fr.timesofisrael.com/ukraine-eloge-dhitler-et-salut-nazi-avec-ses-eleves/ De nombreux profils facebook “ukrainiens” sont pro-bandera et pro-Hitler ! A quoi sert il de fêter la victoire contre les nazis chaque année, si dans une bonne partie de l’Europe, on réhabilite les “Waffen SS” ukrainiens, Croates, baltes, au point que se soit “officiel” dans ces états ? http://defendinghistory.com/
    Donc si on dénonce ces faits là on serait “pro-Poutine, pro-russe” voir “fasciste” ?? Les pseudo-journalistes qui nous accusent de pactiser avec le FN et défendent ces pays, sautant à la gorge de quiconque dit la vérité sur ces faits là, sont en grande partie coupables de ne rien dire et prétendent l’inverse. C’est incroyable sous nos yeux “ils” osent les Tenzer, Ackerman, Glucksman, Henin, le “so called philosophe” BHL ne sont plus crédibles.

     16

    Alerter
  • SPARTACUS18 // 15.06.2018 à 11h59

    Ce sont les mêmes personnages DE Rugy, Larcher et autres qui tirent la sonnettes d’alarme quand des partis (populistes )arrivent en tête aux elections et qui aujourd’hui se prosternent devant de réels fachos vive la France du commerce.

     16

    Alerter
  • wesson // 15.06.2018 à 12h11

    Quand les néonazis viennent chercher des armes à Paris ou Londres sous le prétexte de les utiliser contre les Russes, ils sont historiquement toujours très bien accueillis.

    C.F. Le réarmement de l’Allemagne autorisé par les Anglais et Français peu après l’arrivée au pouvoir d’Hitler.

     9

    Alerter
  • Louis Robert // 15.06.2018 à 12h16

    Avant de céder au désespoir et passer à autre chose… Testing, testing: one, two… one two. Magique, aujourd’hui mon commentaire enfin s’affiche!…

    Je voulais seulement souligner que le traitement accordé à l’ensemble du dossier ukrainien sur « les crises » est, selon moi, devenu un classique et l’un de ses titres de gloire. Espérons qu’il sera une source d’inspiration pour l’avenir du site…

     5

    Alerter
  • Louis // 15.06.2018 à 12h20

    L’agenda de Paroubyi semblait bien garni. De Rugy n’aura ans doute pas eu le temps de lui demander des conseils sur sa façon de faire voter les lois à la rada. Tourtchinov faisait pareil, d’ailleurs, en 2015, juste après avoir cédé la place à Porochenko (il avait assuré l’intérim entre Yanoukovitch et Porochenko): si une loi n’a pas obtenu la majorité, ils la mettent de côté, puis la remettent sur la table un peu plus tard. et ce, jusqu’à ce que toutes les lois aient été votées comme le veut le président, c. à d. Paroubyi. Hélas, je n’ai pas pu retrouver une vidéo d’Anatoli Scharii (sous-titrée en français) où cela était filmé pendant toute une séance.

     4

    Alerter
  • Pegaz // 15.06.2018 à 13h48

    Ces gouvernements n’ont que faire du CV d’Andrei Parouby. Il leur amène un retour sur investissement en achetant de l’armement avec le pognon de la C.I. , d’investir sur le marché ukrainien et le plus important un nouvel axe pour la diabolisation de la Russie voir plus !
    Maintenant, c’est officiellement une « agression russe ». Les républiques autoproclamées de Donetsk et Louhansk sont des « territoires temporairement occupés » (signée par Parouby le 8 février et ratifiée par Porochenko le 19 février)
    Publiée au journal officiel du Parlement
    https://www.ukrinform.fr/rubric-polytics/2409130-la-loi-sur-la-reintegration-du-donbass-etabli-un-ordre-special-dans-les-zones-de-la-securite.html

     5

    Alerter
  • Casimir Ioulianov // 15.06.2018 à 14h00

    N’empêche , on a un gars qui perd pas la nord et qui ne veut surtout pas que les Russes construisent un pipeline vers l’Allemagne qui NE passe PAS par l’Ukraine.
    Comprenez bien ; si ce bout de tuyau est construit, plus rien n’empêchera Vlad de demander à gazprom de couper le gaz à l’Ukraine pour factures impayées… fait pas chaud sur les bords de la mer noire l’hiver ;p

    Qu’il aille faire le beau à l’Eurosatory OSEF… de toutes façons son pays n’a pas de quoi se les payer ces armes…

     7

    Alerter
  • Catherine // 15.06.2018 à 14h18

    Olivier, heureusement que vous êtes là pour pour rappeler l’essentiel.

    De Rugy parle d’un homologue élu à la suite d’élections libres. Se fout du monde ? Et un coup d’état c’est la meilleure condition pour que les élections soient libres ? Faisons la même chose en France alors.

    Finalement on va finir par croire qu’il n’y a que Trump qui ait les pieds sur terre en disant qu’il est notoire que l’Ukraine est parmi les tous premiers pays les plus corrompus.

     13

    Alerter
  • RGT // 15.06.2018 à 19h55

    La photo que je trouve la plus intéressante est celle de Parouby dans le métro de Londres.

    La première du paragraphe “III. Parouby à Londres”.

    On le voit absorbé à lire une feuille qu’il tient dans sa main alors que les regards de tous les passagers “furètent” de partout. Il semble être très concentré dans sa lecture…

    Sans doute pour ne pas voir la pire vision d’horreur que puisse avoir un “gentil social-nationaliste” :
    A l’arrière plan, debout et devant les autres passagers se trouve un “ignoble provocateur” sapé façon “Yiddish”, ce qui doit réellement indisposer ce “grand humaniste”.

    Sans doute se concentre-t-il sur sa “lecture” pour ne pas égorger cet immonde “untermensch” qui vient le harceler jusque dans le métro… Il y a des emmerdeurs partout !!!

     6

    Alerter
  • un citoyen // 15.06.2018 à 20h10

    C’est carrément un scoop car on a un exemple que l’extrême-droite ne fait pas forcément flipper nos amis européistes, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. Illusion trompeuse (en croyant que l’étoile qu’ils observent leur apportera leur désir) ou réalisme abjecte (en sachant très bien ce qu’ils font) de ces derniers par pure raison géopolitique, il n’empêche que l’on va avoir beaucoup de mal à comprendre la “lutte anti-extrême-droite” tant décriée en direction du camp euro-sceptique (pas dit qu’elle [l’extrême-droite] n’existait pas ceci dit, soyons prudent et réaliste).

     2

    Alerter
  • RGT // 16.06.2018 à 09h30

    Contrairement à Parouby, les membres de la famille Le Pen ne sont ni fascistes, ni même gauchistes, ni quoi que ce soit au niveau politique d’ailleurs…

    Ils sont seulement opportunistes et veulent à tout prix devenir rester la “principale force d’opposition” afin de maintenir leur train de vie.

    Train de vie qui est la principale motivation de TOUS les responsables politiques, aux frais des con-tribuables qui se précipitent dans les bureaux de vote pour avoir leur petite dose d’adrénaline : Ou on a eu chaud, les “pourris d’en face” ont failli passer.

    En ce sens, la SARL Le Pen a réalisé un parcours sans faute depuis que ce cher Mitterrand a adoubé “pépère” comme “Pire Horreur de la Démocratie”.

    C’est pratique, quelque soit le candidat en face de ce parti il a la garantie d’être élu.

    Quand aurons-nous un “duel” Marc-Dutroux vs “La Peste Noire” ?
    Ne vous en faites pas, à mon avis c’est pour bientôt.

    Il ne faut JAMAIS confier son existence dans les mains d’une autre personne.
    Particulièrement quand celle-ci n’a AUCUNE vertu et qu’elle vous trahira à la première occasion, sans avoir de comptes à vous rendre et sans aucun risque de sanction.

     1

    Alerter
  • un citoyen // 16.06.2018 à 09h45

    SimaQian, dans le cas où vous répondiez à mon message je ne suis pas un admirateur de Jean Marie (et même pas du tout), je suis opposé aux formes extrêmes et dangereuses d’où qu’elles viennent. Mon objectif est de vérifier que ce qui est dit extrême l’est véritablement, car ce sont les partis de l’ENL qui ont (*) tendance à prendre le pas sur les autres partis d’opposition (RN en France, FPO en Autriche, Lega en Italie, …) et car l’accusation d’extrême-droite peut être une arme politique (et médiatique) par les partis qui sont au pouvoir.
    Le PVV (de l’ENL aussi, aux Pays-Bas) est d’extrême-droite (cf fiche wiki), Paroubi est d’extrême-droite. Pour le RN et la Lega, je n’ai pas d’avis définitif (et beaucoup moins pour la Lega que je connais à peine), la prudence est néanmoins à préconiser dans tous les cas.

    (*) ou ‘qui ont eu’ si on observe le RN depuis les élections, de grandes chances que LFI prenne le dessus par la suite.

     0

    Alerter
  • Nanker // 17.06.2018 à 10h52

    “Ce n’est même pas pour le pognon. Le gouvernement de Kiev n’a plus d’argent. L’économie s’est effondrée depuis le changement de régime”

    Effectivement on est en plein jeu de dupes : Parouby vient faire la danse du ventre dans les capitales européennes en disant “nous allons vous acheter des armes” alors que l’Ukraine ne peut même plus assurer les fins de mois. On le reçoit comme un prince ce qui asseoit la légitimité d’un pouvoir qui n’est pas issu d’élections régulières mais du coup d’état du Maïdan.
    Ce que je prévois c’est que l’UE va débloquer des fonds pour aider le “frère” ukrainien et avec ce bel argent Parouby ira acheter de la quincaillerie militaire… aux Américains!

    Petit rappel : lors de la crise ukrainienne les Polonais avaient tordu le bras des Français pour qu’ils adoptent des sanctions dures contre la Russie. En échange ils nous promettaient d’acheter des hélicoptères français. Hollande le crétin sidéral a adopté une position intransigeante face à Poutine (ruinant par là même des milliers d’agriculteurs français…).
    Et au final les Polonais ont acheté des hélicos… américains!

     3

    Alerter
  • lon // 17.06.2018 à 18h18

    De Rugy , cette classe de petits imposteurs écolos prêts à tout pour une miette de pouvoir

     0

    Alerter
  • J. de Poorter // 18.06.2018 à 13h50

    Le mouvement de Parouby, Bandera etc.. ne s’est pas contenté en collaborant avec les nazis, de massacrer les juifs en Ukraine pendant la 2ème GM, mais aussi les polonais, et les russes vivant en Ukraine, dans leur folie de nettoyage ethnique. Mélanchon et Corbières semblent ne semblent que privilégier les juifs dans leur message

     0

    Alerter
  • dissy // 18.06.2018 à 19h24

    Peut on savoir avec quel argent il compte ”acheter” des hélicos?Celui qu’on lui ”prête”(donne en fait)?
    L’Ukraine est en ruine et en faillite virtuelle,faudra m’expliquer…

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications