Les Crises Les Crises
11.juin.201811.6.2018 // Les Crises

Des membres du Congrès US interpellent le gouvernement ukrainien sur la glorification des Nazis

Merci 7
J'envoie

Le Congrès à Washington: opposez-vous au négationnisme de Kiev et de Varsovie

Source : The Times of Israël et Jewish Telegraph Agency, le 25 avril 2018.

Plus de 50 élus signent une lettre bipartisane appelant le Département d’Etat à prendre position contre la xénophobie d’Etat

Un panneau aux abords d’un hôtel à proximité de Wroclaw, en Pologne, spécifie que l’entrée est interdite aux Juifs, aux communistes, et à tous les voleurs et traîtres de la Pologne. (Crédit : Sebastian Karbowiak via the Anti-Defamation League)

Plus de 50 membres du Congrès américain ont signé une lettre bipartisane appelant le Département d’État à prendre position contre la négation de l’Holocauste et l’antisémitisme soutenu par l’État en Ukraine et en Pologne.

La lettre, datée de lundi et adressée à John Sullivan, le secrétaire d’Etat adjoint, a été rendue publique mercredi. Les représentants démocrates Ro Khanna de Californie et David Cicilline de Rhode Island ont co-rédigé la lettre.

« Nous vous exhortons à vous joindre à nous et aux organisations de défense des droits de l’Homme pour lutter contre l’antisémitisme, la xénophobie et toutes les formes d’intolérance en appelant les gouvernements polonais et ukrainien à rejeter sans équivoque la déformation de l’Holocauste et à honorer les collaborateurs nazis. », lit-on dans la lettre, qui demande également au Département d’État de « détailler les mesures prises par le gouvernement des États-Unis pour surveiller les cas de déformation de l’Holocauste et s’assurer que les États-Unis ne soutiennent ni ne financent l’antisémitisme. »

« En tant que membres du Congrès des États-Unis, nous avons toujours soutenu la volonté de la Pologne et de l’Ukraine de bâtir des nations démocratiques. Cependant, nous sommes profondément préoccupés par le fait que la montée de l’antisémitisme et le déni du passé vont entraver le développement démocratique de ces pays et empêcher la Pologne et l’Ukraine de devenir des sociétés libres et ouvertes pour tous leurs citoyens, juifs et non-juifs », s’inquiète également la lettre.

Les membres du Congrès notent que les évolutions en Pologne et en Ukraine font suite à « une augmentation de la glorification des responsables de l’ère de l’Holocauste à travers l’Europe, y compris la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie et les Etats baltes. C’est une tendance troublante qui doit susciter une forte réaction de notre gouvernement. »

La lettre insiste sur la nouvelle loi polonaise sur l’Holocauste adoptée en février qui criminalise le fait de tenir pour responsable la Pologne pour les crimes nazis, qui est en cours de révision constitutionnelle, ainsi que les lois dites mémorielles de l’Ukraine qui glorifient les collaborateurs nazis et criminalisent le fait de nier leur soi-disant héroïsme. Selon la lettre, les personnes et les groupes que ces lois désignent ont collaboré avec les nazis et portent la responsabilité du meurtre de milliers de Juifs, de 70 000 à 100 000 Polonais et d’autres minorités ethniques entre 1941 et 1945.

Le déni de l’Holocauste et l’antisémitisme en Pologne et en Ukraine ont été condamnés par le US Holocaust Memorial Museum, le Centre Simon Wiesenthal, la Coalition nationale soutenant la communauté juive eurasienne, le Congrès juif mondial, Yad Vashem et le gouvernement israélien, selon la lettre.

La lettre a également appelé le Département d’État à nommer un envoyé spécial chargé de surveiller et de combattre l’antisémitisme, un poste qui est resté vacant pendant plus d’un an, bien que la loi l’ait mandaté à le faire.

« Plus ce poste, qui a une portée mondiale, n’est pas pourvu, plus cela envoie le message que les Etats-Unis toléreront l’antisémitisme et le déni de l’Holocauste », indique la lettre. « En outre, le bureau du Département d’Etat pour surveiller et combattre l’antisémitisme n’a plus assez de personnel depuis le 1er juillet. »

Un porte-parole du département d’Etat au début du mois a déclaré au JTA que la lutte contre l’antisémitisme reste une « priorité » pour l’administration Trump.


Ukraine : un monument dédié aux victimes juives de la Shoah vandalisé

Source : Times of Israël, le 16 février 2018.

Le nombre d’attaques antisémites recensées en Ukraine en 2017 dépassait le nombre total d’incidents de ce type dans toute l’ex-Union soviétique

De vieilles tombes juives usées par le temps au dessus du tombeau de Nathan, le disciple du rabbin Nachman à Bratslav, en Ukraine, le 10 mai 2017 (Crédit : Sue Surkes)

Un monument en Ukraine, dédié aux Juifs assassinés durant l’Holocauste a été vandalisé par des individus non identifiés, ils ont peint une croix gammée et le symbole de l’unité d’élite nazie des Waffen SS.

L’incident s’est produit plus tôt ce mois dans la ville de Ternopil, située à environ 100 km à l’est de la ville de Lviv en Ukraine occidentale, a écrit dans un post Facebook, Eduard Dolinsky, le directeur du Comité juif ukrainien.

Le mois dernier, le ministère des Affaires de la diaspora a publié un rapport indiquant que le nombre d’attaques antisémites recensées en Ukraine en 2017 dépassait le nombre total d’incidents de ce type dans toute l’ex-Union soviétique.

Plus de 130 incidents ont été enregistrés en Ukraine l’année dernière, soit deux fois plus qu’en 2016.


Ukraine : Éloge d’Hitler et salut nazi avec ses élèves

Source : Times of Israël, le 24 avril 2018.

Le chef de la communauté juive a déclaré que “l’inaction du gouvernement” a mené à une augmentation des incidents antisémites

Des militants d’extrême-droite défilent à Lviv, en Ukraine,arborant l’uniforme de la 14ème division des Grenadiers Waffen SS, unité d’élite nazie qui comprenait de nombreux ukrainiens ethniques du 1er Galicien (Capture d’écran : YouTube)

Une enseignante d’une école publique en Ukraine aurait posté des voeux d’anniversaire à Adolf Hitler sur Facebook et aurait appris à ses élèves le salut nazi.

Marjana Batjuk, qui enseigne dans une école de Lviv et qui fait également partie du conseil municipal de la ville a publié ces voeux d’anniversaire le 20 avril, date de naissance du leader nazi, a expliqué à JTA Eduard Dolinsky, directeur du comité juif ukrainien, qui a qualifié cet incident de « scandale ».

Batjuk a également fait rencontrer à certains de ses élèves des militants d’extrême-droite qui, durant le week-end, ont défilé le long des rues de la ville en arborant l’uniforme de la 14ème division des Grenadiers Waffen SS, une unité nazie d’élite qui comprenait également de nombreux ukrainiens ethniques combattant au sein du 1er Galicien.

Montrer des images nazies en Ukraine est illégal mais Dolinsky a déclaré que les autorités chargées de l’application de la loi avaient autorisé les militants à parader dans les principales artères de la municipalité.

Batjuk a fait présenter aux militants leurs répliques d’armes, exhibées en amont d’un événement plus important organisé en l’honneur de l’unité du 1er Galiciens programmée la semaine prochaine à Lviv.

Les événements honorant cette unité SS du 1er Galicien sont indépendants des autorités municipales.

Batjuk, 28 ans, membre du parti d’extrême-droite Svoboda, avait qualifié Hitler de « grand homme » et cité une phrase de son livre « Mein Kampf » dans son post publié sur Facebook, a dit Dolinsky. Elle a plus tard affirmé que son compte Facebook avait été piraté et elle a supprimé la publication mais le site d’information Strana a établi que ce n’était pas la première fois qu’elle postait des imageries nazies sur les réseaux sociaux.

Elle a également publié des photos qui, selon elle, présentaient ses élèves faisant le salut nazi à ses côtés.

Dolinsky a qualifié la vénération de ces soldats SS qui, selon certains historiens, ont participé aux atrocités commises contre les Juifs et contre les Polonais de « profanation scandaleuse de la mémoire des victimes ».

Des responsables du ministère ukrainien de l’Education ont lancé une enquête disciplinaire à l’encontre des actes de l’enseignante, a fait savoir le site local KP.

De plus, dans la ville de Poltava, dans l’est de l’Ukraine, Dolinsky a déclaré qu’une croix gammée et les mots « Heil Hitler » avaient été peints à la bombe vendredi sur un monument en mémoire aux victimes de l’Holocauste. Les voyous, qui n’ont pas été identifiés, ont également écrit « mort aux youpins ».

A Odessa, un gros graffiti disant « les Juifs à la mer » a été écrit sur le mur d’entrée d’un hôtel.

« Le facteur commun entre tous ces incidents est l’inaction du gouvernement, ce qui garantit qu’ils continueront à avoir lieu », a commenté Dolinsky.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

pantocrator // 11.06.2018 à 06h56

ces mêmes membres du Congrés devraient AUSSI s’interesser à ce qui se passe à Gaza..

41 réactions et commentaires

  • Catalina // 11.06.2018 à 06h53

    Ukraine: L’armée imite un égorgement devant des écoliers pour la fête des enfants le 1er juin
    https://russiepolitics.blogspot.com/2018/06/ukraine-larmee-imite-un-egorgement.html

    et bien sûr : https://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvm-2/

    18.mars.2014 // Les Crises
    [Ukraine : on a oublié de vous montrer… 2] Le choc des photos – Les fascistes de Maïdan
    Ukraine
    Mais comme bhachelle a rien vu alors ? ;O)

     10

    Alerter
  • pantocrator // 11.06.2018 à 06h56

    ces mêmes membres du Congrés devraient AUSSI s’interesser à ce qui se passe à Gaza..

     59

    Alerter
    • Catalina // 11.06.2018 à 07h07

      pantacrator,
      Oui mais non, c’est pas pareil parce que les Palestiens sont des “riens” et sont tués par des juifs donc c’est pas pareil.

      L’équation est la suivante ;
      tout ce qui nuit à Israël est passible de “sanctions” parfois mortelles
      Toutes les exactions d’ Israël n’existent pas, d’ailleurs les USA opposent de manière automatique leur véto à toute décision de l’ONU en défaveur de ce “pays”.

       18

      Alerter
    • sempervivens // 11.06.2018 à 09h02

      Ces mêmes membres du Congrès viennent d’autoriser la livraison d’armes lourdes à l’Ukraine. Leur critique du nazisme ukrainien n’est qu’une manœuvre de diversion qui intervient au moment ou quatre super-tankers américains chargés d’armes ont atterri à l’aéroport de Lvov, fief des cléro-nazis ukrainiens. Les nouvelles armes américaines seront sans doute destinées en priorité aux unités de choc du nationalisme ukrainien. Le reste c’est du spectacle pour la galerie.

       31

      Alerter
    • Le Rouméliote // 11.06.2018 à 18h48

      Désolé, mais, que je sache, Netanyahou n’a jamais déclaré qu’il allait “mettre fin à la question gazaoui”. Quelles que soient les violences inadmissibles et les victimes de Gaza, on ne peut pas comparer avec la shoah. Pas seulement en terme de nombre, mais surtout en terme philosophique : une répression brutale – et je le répète, condamnable – n’a rien à voir avec un processus industriel d’éradication d’une population entière, hommes, femmes, enfants, au prétexte qu’elle est d’une certaine religion. Je suis désolé, mais non ! Gaza n’est pas Auschwitz.
      PS : Je suis goy…

       2

      Alerter
      • Haricophile // 11.06.2018 à 18h58

        Non, ça n’est que le ghetto de Varsovie.

         12

        Alerter
        • Sandrine // 11.06.2018 à 20h05

          Non, ce n’est pas non plus le ghetto de Varsovie. Que je sache, les Israéliens n’ont jamais cherché à empêcher l’emigration des Palestiniens dans les pays arabes alentours, en Jordanie par exemple (Jordanie qui était une partie de la Palestine mandataire).
          Les Juifs n’avaient pas le droit de quitter le ghetto.
          Par contre, on peut rappeler que de la même manière que les USA ont fait la sourde oreille à la veille de la guerre pour accueillir les juifs fuyant l’Allemagne, les pays arabes ont fait la sourde oreille pour accueillir les Palestiniens.

           2

          Alerter
          • riton // 12.06.2018 à 10h06

            “Que je sache, les Israéliens n’ont jamais cherché à empêcher l’emigration des Palestiniens dans les pays arabes alentours, en Jordanie par exemple”

            C’est normal quand on veut piquer leur terre !

             5

            Alerter
            • Sandrine // 12.06.2018 à 11h04

              Il n’est pas question de nier que la colonisation israélienne est un vol de terre et que les Palestiniens soient fondés à s’opposer à ce vol.
              Mais c’est important de rappeler que les Israéliens ne veulent pas exterminer les Palestiniens – ils veulent « juste » les refouler. Ce n’est pas la même chose que ce que voulaient faire les nazis.
              Si on met tout sur un même plan, on en arrivera à être indifférent à ce qui se passe, par exemple, en Ukraine (et même à penser que ce que qui arrive au Juifs en Ukraine est peut-être finalement bien mérité).

               2

              Alerter
      • Le Minotaure // 11.06.2018 à 21h06

        Netanyahu non mais Liebermann, ministre de la défense,a fait plusieurs déclaration de ce tonneau. Comme d’autres dirigeants par le passé.

         4

        Alerter
  • gracques // 11.06.2018 à 07h18

    Les tords des uns n’excusent pas ceux des autres.

     9

    Alerter
  • Catalina // 11.06.2018 à 07h34

    décidément les USA c’est un jour oui, un jour non !
    Les Etats-Unis, le Canada et l’Ukraine rejettent une résolution contre la glorification du nazisme

    21 nov. 2015, 12:33
    https://francais.rt.com/international/10842-etats-unis-canada-ukraine-nazisme
    Et la France ?
    Ben ? Le croirez-vous ? ELLE S’ABSTIENT !!!!

     23

    Alerter
    • RGT // 12.06.2018 à 20h40

      Abstention assez “intéressante” de la part du pays qui a gravé dans le marbre la “Loi Gayssot”…

      Nos politiques ne sont pas à une incohérence près tant que ça convient à leurs commanditaires.

       4

      Alerter
  • TC // 11.06.2018 à 07h38

    Les gouvernements US se foutent de savoir qui ils soutiennent pour prendre le pouvoir dans un autre pays tant que ce il sert ses intérêts. Alors, ce n’est pas une cinquantaine de députés qui semblent se réveiller pour la cause juive (exit, les autres causes ?) qui va y changer quelque chose.

     9

    Alerter
  • Pegaz // 11.06.2018 à 07h41

    Cela pose la question du « est-ce que la bête est en train de mordre la main de son maître ». ?
    Ihor Kolomoïsky a financé les bataillons Azov, Aïdar, Donbass, Dnipro et Dnepr 2. Il était également proche du Pravy Sektor dont son porte parole de février à décembre 2014, Boryslav Bereza (Brislav Bereza) est juif et fier de l’être: Source: Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France – Titre : « Le chef de l’extrême droite ukrainienne est, ce qui est surprenant, juif, et, ce qui est encore plus surprenant, fier de l’être ».
    http://crcuf.fr/post/le-chef-de-lextreme-droite-ukrainienne-est-juif

     8

    Alerter
    • René Fabri // 11.06.2018 à 12h40

      Quelque chose n’est pas logique en effet. Les bataillons extrémistes sont manipulés, et depuis le temps, ils auraient dû s’en rendre compte. Mais la réalité ukrainienne est assez complexe.

      Au cours de mes voyages, j’en ai vu quelques uns, et leur niveau intellectuel est vraiment très bas. Ce sont presque des loups sauvages. Après la chute du communisme, les structures d’encadrement des jeunes ont disparu d’un seul coup. Les jeunes, livrés à eux-même, se sont regroupés en bandes, dominées par les plus brutaux d’entre eux, au milieu des trafics de drogue. Les manipulateurs, Kolomoiski, et ses adjoints, ne sont pas considérés localement comme étant des pratiquants juifs. Je pense que beaucoup de manipulés pensent même que ces chefs sont comme des renégats par rapport à leur culture qu’ils prennent soin de ne pas mettre en avant en Ukraine, ce qui n’est pas le cas quand ils vont en Occident demander du soutien.

      Par ailleurs, les oligarques dominent le pays depuis toujours. Les chefs sont comme des seigneurs dont on ne discute pas la légitimité. Le petit citoyen sait, depuis son enfance, qu’il ne peut rien obtenir s’il ne courtise pas un oligarque, ou un adjoint d’un oligarque. L’Ukraine est basé sur des clans, ce qui est un peu difficile à comprendre pour nous.

      Le drame, c’est que l’Occident soutient certains clans qui ne méritent pas notre aide. Le but est juste d’affaiblir la Russie parce qu’elle soutient la Syrie, sans se rendre compte que l’on sacrifie ainsi la classe moyenne ukrainienne, et que l’on sème un immense chaos dans l’ancienne république qui fut la plus riche de l’URSS.

       18

      Alerter
      • Pegaz // 11.06.2018 à 17h07

        “Quelque chose n’est pas logique” Me parait un peu léger

        Que Kolomoïsky soit ou pas pratiquant n’a que peu d’importance. “Considéré comme renégat etc.. qu’ils prennent soin de ne pas mettre en avant…” ! Est en forte contradiction d’avec:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ihor_Kolomo%C3%AFsky#Kolomo%C3%AFsky_et_la_politique_juive

        “Les oligarques dominent le pays depuis toujours… L’Ukraine et les clans, difficile à comprendre… Le petit citoyen sait, depuis son enfance…”

        Ouah ! On en oublierait presque les raisons invoquées pour soutenir ce coup d’état, l’ingérence de l’UE et le soft power US, la cécité et l’amnésie du journalisme occidentale face à l’idéologie et la violence des groupes “d’auto-défense” du Maïden.
        On en oublierait presque également les promesses démocratiques justifiant tout cela !

        Vous pensez qu’ils ne savent pas et qu’ils ne se rendent pas compte ! C’est oublier le pragmatisme de la géopolitique à l’américaine et son Fuck UE

         5

        Alerter
    • Villegagnons // 11.06.2018 à 22h44

      @ Pegaz, une lecture minutieuse de l’interview dit tout. Dans le doute, la version anglaise citée en fin d’article :
      http://www.tabletmag.com/jewish-news-and-politics/187217/borislav-bereza
      Borislav Bereza, en tant que Cohen, défend cette terre de Sages, ce n’est donc pas un nationaliste, il défend la tradition juive.
      Mais on ne comprend pas pourquoi la Russie était un danger pour maintenir cette tradition.
      Donc la question nationaliste se pose : En quoi la nation ukrainienne protègerait cette tradition contre l’idéologie russe qui serait une soumission, une réduction à l’esclavage ? En quoi l’Etat Ukrainien serait plus conscient de cette tradition que l’ogre russe ? De quelle terre parle-t-il ? L’Ukraine n’est-elle pas un autre mirage après le mirage Israélien de son parcours singulier?

       1

      Alerter
  • caliban // 11.06.2018 à 07h53

    Sacrés ‘Ricians. Tu sèmes la mort, le chaos et la misère puis tu fais semblant de te soucier des conséquences.
    Barbus en Irak et crânes rasés en Ukraine : Made in USA.

    Heureusement, il nous reste un espoir : Trump, qui va relancer la paix et la concorde grâce à messieurs Bolton et Pompéo.

     35

    Alerter
    • openmind // 11.06.2018 à 09h48

      D’accord avec votre première partie Caliban mais aussi avec votre seconde mais sans l’ironie.

      Je crois que Trump est beaucoup plus malin qu’on ne le croit pour manipuler ses va-t-en guerre de son Etat Profond. Il adopte à outrance leur rhétorique pour les priver d’arguments contre lui (il fait même semblant de bombarder Bachar, cf Emmanuel Todt et ses ‘pétards’) et devant le ridicule de ces arguments il fait ensuite volte-face et fait avancer la paix:

      Quelques preuves:
      – Le cas Kim Jong Un est exemplaire, d’abord une rhétorique guerrière pour flatter le Néocon et ses actions dans l’industrie de l’armement puis volte face total avec un sommet demain entre les 2 hommes!!! Même ce grand “pacifiste” d’Obama n’avait pas tenté cela.
      – La Crimée: Trump parle de rattachement de la Crimée à la Russie en réponse au journaliste qui lui demande au G7 pourquoi il veut réintégrer la Russie au G8 alors qu’elle a envahit puis annexé la Crimée.
      Je pense qu’on n’est pas au bout de nos surprises, il est en train de lâcher Porochenko et ses nazillons de plus en plus et le dernier article des Crises sur le sujet s’en fait l’écho, pour passer inaperçu au milieu d’abrutis, il ne faut pas trop faire l’intelligent mais faire semblant d’être comme eux et les réduire par la ruse à l’inefficience…

       7

      Alerter
    • Mr K. // 11.06.2018 à 10h34

      @Caliban
      Je vous trouve vraiment injuste avec les “ricains”.

      Ils ont agit.
      Par exemple sur la torture pratiquée par la CIA (scandale planétaire).
      Un (seul) responsable a été arrêté, jugé et condamné à 2 ans et demi de prison,…le lanceur d’alerte de la CIA John Kiriakou qui dénonçait cette pratique institutionnalisée.

      Plus sérieusement, si l’on peut dire, ce même John Kiriakou dans un entretien avec Chris Hedges sur la torture dénonçait l’immense hypocrisie des USA.
      Il parlait de la Syrie d’avant guerre où le département d’état faisait des remontrances à Bachar el-Assad sur les droits de l’homme, indéniablement bafoués dans la Syrie de l’époque.
      Cependant que la CIA demandait au même Bachar el-Assad de créer une prison secrète pour torturer des prisonniers des USA.

      La Pologne a eu sa prison secrète pour le compte des USA aussi, ainsi que sans doute l’Ukraine.
      Quelle incitation formidable aux droits de l’homme…

      L’anti-sémitisme en Ukraine est une question très subalterne par rapport à l’objectif principal d’isolement de la Russie par l’instrumentalisation de néonazis.

      Le vrai pouvoir aux USA se trouve moins au Département d’état (affaires étrangères) qu’à la CIA et au Pentagone, par exemple.

      https://www.rt.com/shows/on-contact/427945-cia-torture-us-program/

       10

      Alerter
      • JEAN DUCHENE // 11.06.2018 à 16h02

        écrire que l’antisémitisme en Ukraine est une question subalterne montre plutôt votre aveuglement. Car il y a un lien étroit entre la crise du capitalisme que nous subissons et la montée de l’extrème-droite.

         1

        Alerter
        • Mr K. // 11.06.2018 à 17h30

          @ JEAN DUCHENE
          Je suis d’accord avec ce que vous dites qui concerne le mouvement d’ensemble.
          Nous sommes effectivement dans une période ressemblant à celle de l’entre-deux-guerres, avec montée de mouvements d’extrême-droite dans toute l’UE.

          Je précise ma pensée.
          L’antisémitisme en Ukraine est en effet une question subalterne pour les géo-stratèges américains dont le but depuis très longtemps est d’isoler la Russie de l’Europe pour continuer à la dominer, quitte à utiliser des néo-nazis.

          De manière similaire l’OSS, puis la CIA, n’ont eu aucun problème à recruter et travailler avec des nazis, par exemple ayant participé à l’extermination de juifs dans leur pays d’Europe d’origine, dans le cadre de leur guerre contre l’URSS.

           6

          Alerter
        • Haricophile // 11.06.2018 à 19h02

          Subalterne dans l’esprit de ces fauteurs de guerres, de crime de guerre et de crime contre l’humanité.

           3

          Alerter
    • caliban // 11.06.2018 à 10h54

      @Mr K

      Merci pour ces rappels … mais dommage qu’ils aient été supprimés entre temps 🙁

      “Le vrai pouvoir aux USA se trouve moins au Département d’état (affaires étrangères) qu’à la CIA et au Pentagone, par exemple.”
      D’un point de vue pratique / institutionnel, vous avez probablement raison. Toutefois, je crois que le problème est plus profond que “l’Etat profond” sur lequel les citoyens des Etats-Unis n’auraient aucune prise.

      Même de bonne volonté, un Yankee demeure un individu convaincu qu’il habite le centre du monde. Faudrait qu’il apprenne l’Histoire ailleurs que dans les productions hollywoodiennes.

       5

      Alerter
  • Weilan // 11.06.2018 à 08h36

    Tout ceci au moment où nos 2 assemblées s’apprêtent à recevoir en grandes pompes le sieur Parouby de Svoboda.
    Quelle malencontreuse coïncidence….

     29

    Alerter
    • Michel R // 11.06.2018 à 08h53

      Sans oublier que avakov a été reçu ,lui, par collomb en debut d
      année dans le cadre d une collaboration de gendarmerie franco ukrainienne…

       13

      Alerter
  • Arcousan09 // 11.06.2018 à 10h46

    La grande oeuvre hautement civilisatrice des génies autoproclamés étasuniens et de leurs complices de OTAN avance à grands pas …. vers la guerre, pas vers la paix …

     5

    Alerter
  • moshedayan // 11.06.2018 à 10h54

    Les USA et l’OTANie (comme l’écrivent certains) ne sont pas à une contradiction près; pour affaiblir la résurgence de solidarités ou de rapprochement entre des pays d’Europe de l’Est et la Russie, ils favorisent ou laissent vivre les “nationalismes” revanchards parfois, jeu d’apprenti-sorcier évidemment. L’affaiblissement de la Pologne, des Etats baltes et de l’Ukraine, au profit de pays plus raisonnables (il faut l’espérer) comme la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Serbie, la Roumanie à l’égard de la Russie est la seule méthode valable pour mettre en échec ces dangers ultra-nationalistes ou néo-nazis.

     2

    Alerter
  • Louis Robert // 11.06.2018 à 10h59

    J’approuve entièrement la condamnation inconditionnelle de cette glorification renouvelée des Nazis. Notre humanité nous fait, aujourd’hui comme hier, un devoir de condamner la barbarie nazie, source de millions d’innocentes victimes. Nous sommes responsables, pleinement responsables du crime qui consiste ici à nous taire (Russell, « Against The Crime of Silence »).

     2

    Alerter
    • Pegaz // 11.06.2018 à 13h52

      Page 23 – A/71/PV.65
      http://www.un.org/fr/documents/view_doc.asp?symbol=A/71/PV.65
      Nous passons tout d’abord au projet de résolution I, intitulé «Lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée». Un vote enregistré a été demandé.
      Par 136 voix contre 2, avec 49 abstentions, le projet de résolution I est adopté (résolution 71/179)
      Votent contre:États-Unis d’Amérique, Ukraine

       8

      Alerter
  • Pegaz // 11.06.2018 à 11h44

    C’est également dans l’ouest ukrainien, en Galicie à une cinquantaine de km à l’est de Lviv, que des centaines de soldats américains et canadiens forment depuis deux ans, de manière très discrète, les futurs officiers de l’armée de Kiev.
    https://www.letemps.ch/monde/larmee-ukrainienne-lecole-americaine

     11

    Alerter
    • Pegaz // 11.06.2018 à 17h37

      Une supercherie remplacée par une autre :

      De guerre antiterroriste l’on passe à « agression russe » alors qu’il s’agit d’une guerre civile.
      Et la seule raison à ces supercheries est clairement expliquée.
      « En effet, la reconnaissance officielle d’un état de guerre remettrait en cause la capacité de l’Ukraine à bénéficier d’une assistance financière internationale. »
      Tout le monde le sait, l’ignore ou l’accepte. Combien de milliards et ou sont-ils passés ?

      BONJOUR L’EUROPE
      Ukraine: une loi très controversée sur la réintégration du Donbass
      http://www.rfi.fr/emission/20180123-ukraine-nouvelle-loi-divise

       4

      Alerter
  • Dominique // 11.06.2018 à 11h47

    Mais que fait le DECODEX face à ces membres du Congrès, manifestement pourvoyeurs de fake news, puisque comme tout journaleux du Monde le sait, il n’y a pas de néonazies ou individus de ce genre en Ukraine ?

     11

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 11.06.2018 à 13h30

    Vous remarquerez qu’en Pologne Juifs égal communistes et communistes égal juifs selon les préceptes de l’extreme droite d’avant guerre – car selon cette mouvance fasciste en plein réveil depuis 1989 un communiste ne peut être issu d’une “nation saine”. Pourtant nombreux ont été les Polonais bien catho et pourtant communiste, moi la première. Une facon commode d’exclure plein de gens de la communauté nationale. Mais ca les critiques américains n’en soufflent mot.Une Pologne communiste comme avant 1989 serait bien plus raisonnable et pacifique. Soutenez la gauche polonaise qui subit la répression….

     12

    Alerter
    • moshedayan // 11.06.2018 à 23h13

      Je vous confirme qu’à mon étonnement d’ailleurs, des connaissances slovaques de ma génération et d’avant étaient, sans être excessivement pratiquants, catholiques et pro-communistes en Tchécoslovaquie. Aujourd’hui, deux d’entre eux sont même en sympathie avec la ligne de Poutine, ils rejettent l’UE et sa vision du monde “tout ouvert”, “global”, n’entendent pas recevoir en “accueil” des migrants sous l’injonction des pays “post-coloniaux” comme la France (et de l’UE) et j’en viens à me demander s’ils ne regrettent pas “un peu” le “rideau de fer” tant l’évolution des années 90 les a bouleversés depuis Vaclav Havel, “fossoyeur de l’industrie en Slovaquie” qu’ils m’ont dit…

       5

      Alerter
  • Von // 11.06.2018 à 16h42

    Je préconise à l’auteur de retirer le mot “élite” collé à la SS. Les SS n’étaient en rien des élites et à l’exception de quelques unités montés en épingles, en dessous au niveau qualitatif. Le seul fait d’armes de la 14° – Galicie est d’avoir massacré des gens sur le territoire ukrainien. Valeur combative = 0.

     6

    Alerter
  • martin // 11.06.2018 à 19h40

    Personne ne sait ce qui va arriver? C’est vrai au sens strict, mais l’Europe, par exemple, devra bien payer son pétrole iranien en Euros si elle ne veut pas prendre de prune extraterritoriale, et par là se joindre à l’Iran, à la Russie et à la Chine. Or, le processus Pétrole-Monnaie ne va pas sans son sous-système Or. Or, qui par ailleurs ne cesse de s’accumuler dans les banques centrales des grands états. Bref, l’avenir de la monnaie internationale semble bien être de type Monnaie-Pétrole=Or, ou bien je ne m’y connais pas. Que se passe-t-il quand la monnaie or externe bascule vers l’intérieur des entités souveraines? Facile, un Jubilé-Or, à travers un collapsus de la dette, vaporise le dollar et promeut des monnaies Or-argent au dedans des entités politiques. Les fortunes de l’est étasunien émettent la petite fumée caractèristique d’un grillage,et les procès se profilent, tandis que les actifs bancaires s’évaporent.

     3

    Alerter
  • Jean-Luc // 12.06.2018 à 05h29

    Qu’y a-t-il d’étonnant ?
    Les USA et l’UE refusent, chaque année, de condamner la commémoration des vaffen-ss célébrée dans les pays baltes, malgré les demandes insistantes d’autres pays du monde, la vraie “communauté internationale”.

     4

    Alerter
  • jacqurocant // 12.06.2018 à 17h51

    Et Bernard Guetta ? Il n’est pas au courant lui non plus. Un grand “géopolitologue” comme lui devrait pourtant être en mesure d’informer ses auditeurs sur France Inter. Mais après avoir dit le contraire lors des évènements du Maïdan et après les élections en Ukraine, il est encore pris dans les tourments de son âme et conscience. Comme avec les frappes nécessaires en Syrie après les fake news sur les armes chimiques.

     2

    Alerter
  • Mario // 15.06.2018 à 14h18

    Je tiens à rappeler au États-Unis, au Canada et à l’Ukraine, qu’à l’ONU fin 2014 ils ont votés CONTRE une résolution condamnant la glorification du nazisme. Plusieurs pays s’étaient abstenus.

    Facile à vérifier sur le site web de l’ONU …

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications