Les Crises Les Crises
7.octobre.20137.10.2013 // Les Crises

Loi “anti-Amazon” : un exemple caricatural de la bêtise politique ambiante

Merci 0
J'envoie

Les imbécillités de nos élus vont me donner l’occasion de sortir un peu de la crise économique et de parler cette semaine du livre.

L’exemple du vote à l’Assemblée en 1ere lecture du projet de loi surnommé “Anti-Amazon” (que je vous présenterai – mais en résumé, il vise à obliger Amazon à monter de 5 % le prix des livres qu’il vend) va me donner l’occasion d’illustrer de façon concrète les tares de la Ve République agonisante.

Je songeais depuis quelques temps à dénoncer à l’occasion quelques pratiques indignes d’Amazon (en particulier les 2 problèmes majeurs que sont l’optimisation fiscale et les conditions de travail – j’y reviendrai plus tard), mais l’actualité va m’obliger à les “défendre” en bonne partie.

Je vous propose donc une série de 4 billets sur ce thème (ainsi, ne vous excitez pas tout de suite dans les commentaires :)) :

  • aujourd’hui, une analyse du marché du livre
  • demain, une analyse du prix du livre
  • ensuite, une analyse du projet de loi voté et de sa présentation par les médias
  • enfin, une démonstration des mensonges de la ministre et de la bêtise crasse de ce projet proprement scandaleux – voté, cerise sur le gâteau, à l’unanimité des députés…

Mais il est certain que définir des politiques de qualité, efficaces, cela demande des efforts et du talent…

48 réactions et commentaires

  • Marcus // 07.10.2013 à 04h34

    Moi qui commandait mes livres par Amazon, me voilà marie …

    Bonne semaine à tous.
    Marc

      +0

    Alerter
    • step // 07.10.2013 à 13h39

      question responsabilité sociale, effectivement, faut éviter.

        +0

      Alerter
    • Caroline Porteu // 07.10.2013 à 14h23

      Commandez les plutôt à la FNAC .. Contrairement à Amazon , la FNAC ne profite pas de l’incohérence de la réglementation Européenne pour détourner les taxes dues ..
      Personnellement je les ai sortis de ma liste de fournisseurs à cause de leur attitude ..

      Comme Apple , Starbucks .. et j’essaie d’utiliser google le moins possible ,je l’ai remplacé par Ixquick ..

        +1

      Alerter
      • Ankou78 // 07.10.2013 à 17h21

        “Certes, mais le souci principal est bien le politique qui définit les règles, pas tellement l’entreprise qui en profite (et que je ne défend pas)….”

        Encore une fois d’accord.

        Mais ce qu’il faut aussi dire c’est que les lobbies sont tellement bien faits qu’il y a quasi en permanence collusion des deux: l’entreprise en profite parce que elle a fait ce qu’il fallait pour que le Politique agisse dans son sens, qui n’est pas forcément le “bon sens”

          +0

        Alerter
      • Un lecteur assidu // 08.10.2013 à 11h03

        J’ai commandé deux fois à la FNAC. La 1ère fois, cela s’est mal passé (livre prétendument en stock, livré finalement 4 semaines en retard). La 2ème fois, idem.
        J’ai arrêté.
        Jamais eu de problèmes avec Amazon (au contraire, ils m’ont aidé à régler un litige avec la Poste: les colis qui disparaissent à Noël, dans une plateforme bien connue de la RP).
        Chacun son avis.
        Cordialement.
        PS: je suis avant tout un lecteur, pas le Che.

          +0

        Alerter
        • JimFossile // 08.10.2013 à 18h06

          Moi, la FNAC, je commande un livre et je reçois la commande d’un autre client. Il ne me renvoient ma commande qu’après avoir reçu en retour la commande de l’autre client. Bref, j’ai annulé ma commande et leur ai renvoyé ce qui leur revenait de droit.

            +0

          Alerter
    • Lyonnais // 07.10.2013 à 17h40

      Dans la région de Lyon les libraires pour lutter contre Amazon offrent les mêmes services par internet. On va retirer sa commande dans la boutique. Les délais de livraison sont simplement plus longs si le livre n’est pas en stock.

        +0

      Alerter
  • Joanna // 07.10.2013 à 06h42

    La recherche d’un bouc émissaire leur tient lieu de politique
    et c’est le cas dans tous les domaines …
    5 ans de pouvoir absolu et de diktats à l’encontre de la volonté de la majorité du peuple, en reniant les promesses électorales et sans aucune sanction prévue, donc possible, ça n’a rien à voir avec la démocratie.

    Les fondements de la Vème République qui suppose des dirigeants honnêtes et intègres qui défendent réellement les intérêts de la nation française sont bafoués.

      +0

    Alerter
    • Ankou78 // 07.10.2013 à 07h33

      “dirigeants honnêtes et intègres qui défendent réellement les intérêts de la nation française”

      Ils ne sont pas tous malhonnêtes, ni corrompus.

      Mais depuis CdG, qui n’était pas Politique rappelons le, l’évolution est continue.

      Le Politique, de quelque bord que ce soit, ne défend plus le peuple, mais sa place.

      Politique, c’est un job.

      Avez-vous entendu les députés, sénateurs, conseillers de tous niveaux, maires, etc, etc proposer de diviser par 2 leur nombre pléthorique?

      Ni leurs avantages?

      Nous sommes en oligarchie, pas en démocratie.

        +0

      Alerter
      • GRRR // 07.10.2013 à 13h37

        “Nous sommes en oligarchie, pas en démocratie.”
        C’est ce qu’explique Etienne Chouart mis en scène par Cécile CANAL.

          +0

        Alerter
        • Michel Martin // 08.10.2013 à 13h16

          Non, pas d’accord, on n’est pas en oligarchie puisqu’on a plutôt à faire à de l’impuissance qu’à de la surpuissance et ce n’est pas les coups de mentons des prétendants qui feront mieux, donc on est en anarchie, une anarchie libérale planétaire qui suscite pas mal de vocations d’apprentis nationalistes autoritaires:
          http://solidariteliberale.hautetfort.com/archive/2013/06/17/changement-de-boussole.html

            +0

          Alerter
  • cording // 07.10.2013 à 07h42

    Le projet de loi “anti-Amazon” vise en réalité à lui interdire de cumuler la réduction de 5% permise par la loi Lang et la gratuité des frais d’envois ce qui est une concurrence déloyale vis-à-vis de ce qui reste encore du secteur de la librairie.
    Une fois de plus c’est une demie-mesure de la part du gouvernement qui n’ose pas s’en prendre comme d’autres pays le font à l’optimisation-évasion fiscale que pratique notamment Amazon mais aussi Google, Yahoo etc…..!

      +0

    Alerter
    • yoananda // 07.10.2013 à 15h35

      Je finis par me dire qu’ils ont raison “d’optimiser”.
      A quoi bon payer des impôts pour une bureaucratie kafkaïenne qui devient totalement contre-productive, qui tape sur les gens honnêtes et laisse les criminel dehors (en cols blanc ou les racailles).

      Mais sur le principe, dans l’absolu, ok pour dire que tout le monde devrait payer ses impôts. Point.
      Par contre, dans le contexte actuel, la question de ce que fait l’état avec notre argent doit être posée très clairement dans un pays qui se tiers-mondise de jours en jours.

        +0

      Alerter
      • Michel Martin // 08.10.2013 à 13h19

        les impôts, ce n’est pas tellement pour payer la bureaucratie, c’est quand même avant tout pour éduquer les lecteurs sans lesquels Amazon n’aurait aucun client.

          +0

        Alerter
        • bizbee // 08.10.2013 à 13h52

          Bien vu, sauf que je serais curieux de connaitre la part des livres par rapport à la part du high-tech, pour lequel l’éducation du téléspectateurs n’est pas vraiment indispensable.

            +0

          Alerter
        • yoananda // 08.10.2013 à 18h04

          si seulement c’était vrai …
          malheureusement le budget ne se limite pas au poste éducation nationale (qui remplis de moins en moins sa mission en se transformant en garderie pour cancres).

            +0

          Alerter
    • Kaiser // 08.10.2013 à 11h07

      Oui, une loi pour empêcher quoi??, vite, pour lutter contre ce scandale fiscal.
      Bizarrement , le projet de loi sur taxer les EBE, cela a fait pschitttt.
      Cela permettra de … continuer tous les scandales fiscaux.

        +0

      Alerter
  • Suricat // 07.10.2013 à 08h34

    Le vrai scandale, c’est l’optimisation fiscale qui crée une concurrence complètement faussée.

    Nous sommes dans l’Europe (et le monde) de la concurrence libre et complètement faussée.

    Le reste, c’est du pipi de chat…

      +0

    Alerter
    • JPS1827 // 07.10.2013 à 17h17

      Je suis assez d’accord. Tout le monde réclame à cor et à cris une concurrence libre et non faussée tout en rêvant de pouvoir la fausser ou de tricher carrément. Si le capitalisme n’était pas aussi tricheur et mauvais joueur quand il perd, il serait d’une beaucoup plus grande utilité sociale.

        +0

      Alerter
  • René // 07.10.2013 à 08h46

    Je commande tout sur Amazone!!! j’habite à la montagne et la seul librairie, elle n’arrive même pas à avoir un agenda scolaire “de septembre à Septembre”……

      +0

    Alerter
    • Stéphane Grimier // 07.10.2013 à 11h11

      Je vois pas vraiment où est le problème.

      Amazon ? Concurrence déloyale, évasion fiscale, conditions de travail chinoises, parasite se nourrissant du travail des autres en contournant ou utilisant tous les lois et rêgles, de manière immorale. Mais que vient faire la morale chez des gens qui ne croient qu’au profit ? Ils se demandent encore….

      Pour une fois que notre gouvernement de traitres apatrides défend, une fois n’est pas coutume, des entreprises FRANCAISES, qui nourrissent des gens et des familles CHEZ NOUS, voila que les petits mais puissants ultra-libéraux achetant au moins cher à tout prix quoi que ca en coute aux autres, à nos gosses, viennent nous refaire le coup qu’ils nous refont tous les 4 matins depuis 40 ans…. Ce fameux coup ” On tue l’économie “…. car ça leur fait mal aux fesses ça…. qu’on les empêche de contourner les lois. Qu’on flingue des gens, des éco-systemes, des familles, des régions, un patrimoine, ça leur fait par contre ni chaud ni froid. Car détruire, c’est moderne. Le profit dégueulasse et immoral si c’est sous prétexte de vendre de la culture à des veaux, c’est le bien.

      Je n’irai pas hurler avec les loups. Mais force est de constater que pas mal de dissident ne le sont que pour prendre la place de ceux qu’ils fustigent. Des gens qui préfèrent acheter chinois tout en pleurant que l’industrie est déménagée la-bas. Vive la France, vive le drapeau. Et j’espère bien que ca va en étouffer certains.

        +0

      Alerter
    • Stéphane Grimier // 07.10.2013 à 11h28

      Pour préciser, comme vous j’habite une contrée assez reculée des grands centres commerciaux. Mais j’assume de vivre reculé. Il y a des avantages, calme, nature, vie au grand air, mais des inconvénients, distance avec les grands centres commerciaux, sentiment d’être oublié des grands axes du profit (je feins la tristesse….)

      Ceci dit, je sais aussi que commander aux moins-disant, ne fait qu’aggraver le point que vous mettez en avant et qui vous chagrine. Venir se plaindre alors on a participé à la destruction des commerces de proximité par des pratiques déloyales, voire se trahissant, est cocasse pour ne pas dire pathétique.

        +0

      Alerter
      • JPS1827 // 07.10.2013 à 17h20

        Malheureusement, Amazon n’est pas seulement le moins disant, c’est souvent aussi et bien tristement le seul qui est capable de vous livrer effectivement le livre ou le CD que vous cherchez. Pourquoi ? Mais ça n’empêche en rien de payer ses impôts et de faire travailler son personnel dans des conditions correctes.

          +0

        Alerter
  • hordé christophe // 07.10.2013 à 09h32

    Amazon est en train de détruire le réseau de la librairie en france, comme il l’a fait aux Etats-Unis, en Angleterre..etc. Comment voulez vous qu’un libraire se batte face à une concurrence déloyale, une remise de 5% et les frais port gratuit. Ce système mécaniquement fait monter le prix du livre, en effet
    Amazone demande des remises de 45% aux éditeurs, une grosse librairie 40% maximum et un libraire normal entre 33% et 35%. La loi Lang a permis de préserver un réseau de libraires et donc la diversité de l’édition. Avec des remises accordées à Amazon les éditeurs montent les prix car le coût de distribution devient prohibitif. Amazon devient un monopole et ce n’est pas bon pour le consommateur. La concurrence oui mais avec les mêmes armes.

      +0

    Alerter
    • Ivan // 07.10.2013 à 10h13

      Je ne crois pas que le prix unique du livre serve la diversité culturelle. Le marché de l’édition s’est concentré en France comme ailleurs avec à la clef une grande frilosité éditoriale et des impératifs commerciaux. Quelques grands groupes comme Hachette, écrasent le marché. Les petits libraires sont dans leur très grande majorité partie prenante de cette frilosité, il n’y a qu’à voir leurs étalages. La soit disant diversité éditoriale est assurée de manière militante et courageuse par de petits éditeurs en marge disposant d’un réseau de distribution très faible et de linéaires inexistants chez les libraires. La vente sur Internet via Amazon ou d’autres sites est en réalité bien plus vitale pour la diversité que la défense du modèle oligopolistique de l’édition française…

        +0

      Alerter
  • Jaicruvoir // 07.10.2013 à 09h40

    Entre 2 élections on a une dictature.

      +0

    Alerter
  • yoyo6963 // 07.10.2013 à 10h33

    Il m’arrivait encore d’acheter en librairie, par “solidarité”, c’est terminé.
    Après tout, je préfère payer plus cher pour un meilleur service…

      +0

    Alerter
  • Casquette // 07.10.2013 à 10h52

    Depuis 6 mois je ne commande plus mes livres chez eux , au bout d’un moment il faut être en accord avec ses principes , dénoncer quotidiennement l'”optimisation” fiscale des multinationales tout en continuant de les engraisser n’a aucun sens
    Je me suis reporté sur Chapitre qui en plus fait de l’occasion , ma facture est donc réduite d’un tiers à chaque commande , c’est l’autre avantage.

      +0

    Alerter
  • Jean-Luc // 07.10.2013 à 12h07

    Tiens, je remet ici un commentaire mis sur un autre billet mais qui n’était pas vraiment à sa place et qui me semble plus approprié ici même si pas tout à fait dans le sujet.

    En parlant d’Amazon, petite comparaison personnelle :
    – chiffre d’affaire 60Mds$.
    Soit peu ou prou le CA de 150.000 boutiques physiques moyennes (librairies, vendeur de disques, de TV ou autres …).
    Avec 2 salariés par boutique (le patron et un employé, par exemple), cela représente tout de même 300.000 personnes.

    Nombre de salariés chez Amazon : 51.300.
    Créateur d’emploi le numérique ?
    Cela reste à démontrer.
    En tous cas la question peut se poser.

      +0

    Alerter
    • yoyo6963 // 07.10.2013 à 21h21

      Nombre de salariés dans une entreprise de BTP qui creuserait des trous à la petite cuillère ? beaucoup plus que dans celle qui utilise des machines…

      Interdisons les machines !

        +0

      Alerter
  • Jibi // 07.10.2013 à 12h48

    C’est grâce au prix unique du livre que la France a gardé son tissu de librairies indépendantes.
    Rappelons qu’avant la FNAC attirait ses clients en proposant des prix réduits et mettait ainsi en danger les libraires indépendants.

    Ces derniers sont bien plus impliqués dans la diffusion d’idées alternatives, minoritaires que ne peut l’être Amazon qui se contente de répondre à des demandes préexistantes de clients.
    Olivier, je doute qu’Amazon vous ait convié à une rencontre-dédicace dans ses entrepôts par exemple.

    C’est bien cela qu’il faut avoir à l’esprit lorsqu’il s’agit de réfléchir à la distorsion de concurrence opérée par l’offre d’Amazon (remise de 5% + frais de port offerts). On ne peut pas uniquement se baser sur le service rendu au consommateur rationnel cherchant une solution avantageuse (d’autant que cet avantage n’est rendu possible que par une évasion fiscale de grande ampleur et des subventions massives).

      +0

    Alerter
    • Jibi // 07.10.2013 à 14h38

      “99,9 % des librairies non plus…”

      C’est bien dommage! Que fait votre éditeur? 🙂

        +0

      Alerter
    • Ankou78 // 07.10.2013 à 14h41

      “Et il n’y a pas qu’Amazon.fr, il y a aussi Fnac.com.”

      J’attendais effectivement la suite pour en parler.

      Car il me paraissait évident que vous ne pouviez occulter ce sujet.

      Et que vous nous direz par exemple quels sont les CA respectifs de FNAC et AMAZON, et expliquerez le pourquoi de la différence

        +0

      Alerter
    • norbix // 07.10.2013 à 15h42

      De mon point de vue Amazon et la Fnac ont plus en commun que n’importe quel libraire.
      Leur idéal c’est : un seul livre vendu plusieurs fois au plus grand nombre possible.

        +0

      Alerter
      • Jibi // 07.10.2013 à 17h28

        Attention, le site FNAC.com a clairement augmenté son braquet depuis cet été avec pour but de proposer une offre presque aussi “exhaustive” qu’Amazon.
        Un nouveau centre logistique a également été ouvert depuis le début d’année en partie pour répondre à la demande en ligne.

        Clairement la stratégie de la FNAC s’oriente de plus en plus vers la vente en ligne, le poids du livre chutant en magasin.

          +0

        Alerter
      • norbix // 07.10.2013 à 18h14

        Cher Olivier,

        Je connais très bien le circuit de la librairie et de l’édition.
        Le prix unique a sauvé les libraires indépendant contre la Fnac.
        Cela dit, je ne suis pas sûr que la crise de la librairie soit uniquement le fait d’Amazon. La crise plus générale du lectorat et de la paupérisation des classes intellectuelles joue sûrement. J’attends vos chiffres pour y voir plus clair.
        Il n’en reste pas moins qu’il y a dix ans, la Fnac, qui était jusqu’alors un très gros libraire, est devenu l’équivalent du rayon livre des supermarchés. Cela dit, je reconnais que je n’ai pas mis les pieds dans une Fnac depuis de nombreuses années et que pour acheter sur le net je préfère :
        http://www.sauramps.com/
        ou
        http://www.ombres-blanches.fr/
        ou pour les parisiens
        http://www.librest.com/

        Au plaisir de vous lire.

          +0

        Alerter
    • TZYACK // 07.10.2013 à 17h23

      Et les médiathèques qui sont encore les moins chères !

        +0

      Alerter
  • Lionel // 07.10.2013 à 15h18

    Au fait… combien a coûté (en baisse de charges et aides diverses) au contribuable français CHAQUE emploi créé par Amazon dans sa plateforme de distribution hexagonale?

    Et qui est le guignol qui se rengorgeait d’avoir créé autant d’emplois? Montebourg si je me souviens bien!

      +0

    Alerter
  • Bellanger // 07.10.2013 à 18h57

    Que de commentaires sur ce site! (et quel gage de son succès!)

    Du coup, je suis contrains de renoncer à tous les lire, au risque de répéter ce qui y a peut-être déjà été dit.

    Pour être un petit peu au courant des intentions qui ont présidé à la préparation de ce projet de loi, celui-ci émane de professionnels indépendants de métiers du livre (libraires notamment) et ne vise absolument pas à remettre Amazon dans les clous de la fiscalité (ce que d’ailleurs, approuveraient ces professionnels). Ce projet de loi vise simplement à ce que les libraires indépendants continuent d’exister, et avec eux, les employés des librairies, les représentants, les coursiers et autres professions liées à la chaîne des métiers du livre. Cela, en empêchant Amazon de les concurrencer par la gratuité des frais de port, qui permet de contourner la loi Lang sur le prix unique du livre (et les 5% de remise max sur le prix). Cette même loi qui a permis jusqu’ici à un millier de libraires indépendants de continuer d’exister en France, contrairement aux disquaires indépendants par exemple, autrefois disparus du fait des FNAC et autres Virgin (aujourd’hui bien mal en point, pour des raisons irréductibles à la seule concurrence d’Amazon). Il s’agit peut-être d’une loi insuffisante, vu de loin, mais d’une loi tout à fait suffisante, compte tenu de l’objectif précis que lui ont assignés ses promoteurs libraires. Corporatisme? Admettons. Mais au moins, les quelques libraires qui existent encore pourront continuer d’exercer.
    Pour commander ses livres chez un libraire : http://www.placedeslibraires.fr/

      +0

    Alerter
  • Mario // 07.10.2013 à 20h15

    Il se trouve que je connais un auteur célèbre dans une de mes passions qui a vraisemblablement été victime d’une escroquerie de la part de Amazon.

    Le détail de cette histoire est ici => http://www.rcpilot-online.com/notes/Voltige-planeur-le-livre-de-Francois-Cahour-deja-contrefait_b5389463.html

    Pour vous résumer l’histoire, ce bouquin qui explique des techniques de voltiges en planeur RC fait une très large part aux graphiques 3D en couleurs.

    Certains acheteurs par Amazon ont reçu l’ouvrage en Noir et Blanc ce qui réduit grandement l’intérêt de l’ouvrage, et pour le même prix que l’ouvrage couleur évidement.

    Arnaque !?

      +0

    Alerter
  • rem4s // 07.10.2013 à 21h14

    Ouais ben essayez de commander un livre éditer ailleurs qu’en france ou en angleterre à la Fnac, ou sur Fnac.com… tiens, un bouquin en Vo russe, ou un bouquin amerloque, ou meme espagnol.
    Ben vous pouvez vous accrochez, vous aurez droit droit à:- désolez on ne traite qu’avec l’angleterre/l’allemagne (si vous êtes en alsace),
    ou
    -ce titre n’est pas référencé.

    Donc, là, effectivement il reste Amazon
    (Bon, un bon libraire pourra vous le commander aussi, mais ça sera plus cher)
    Sinon, certain éditeur propose certain auteur en telechargment libre, et on paye le prix qu’on veut. et l’auteur et PLUS rémunéré avec ce système (en %) qu’avec l’ancien.
    (Bon, l’éditeur prend pas des masses de risques, il se contente de mettre un fichier dispo sur son site)

      +0

    Alerter
  • Michel S // 08.10.2013 à 11h13

    Quand j’habitais Paris, j’allais à pied à la FNAC et choisissais en regardant les livres proposés. Habitant le sud du Berry mon vécu est désormais fort différent.

    Voulant acheter un CD d’Arvo Part, je me suis rendu à ma sous-préfecture (St-Amand-Montrond – 30 km). Le disquaire ne l’avait pas mais me le promettait sous 15 jours. A ma troisième visite il m’a affirmé qu’il ne l’aurait jamais car le grossiste refusait pour un seul exemplaire
    Je ne sais si cela était vrai mais le disquaire a disparu. C’est à cette occasion que j’ai découvert Amazon. J’ai vécu deux expériences analogues avec le marchant de journaux local avant de me convertir à Amazon.

    Désirant une « belle édition » de la trilogie des Petites Filles modèles j’ai été voir la librairie de ma sous-préfecture. La patronne a simplement consulté une base de données quasi identique à celle d’Amazon. Finalement aucun plus mais un surcoût de 5% +120 km +parking +frais d’envois des livres à ma petite fille.

    Je ne suis pas le seul lecteur du village mais tous nous passons par Amazon que ce soit pour nos livres personnels ou nos cadeaux. Il ne faut pas oublier que certains, invalides, ne peuvent se déplacer. Par contre notre musée local organise, depuis quelques années, une foire au livre qui connait un bonne fréquentation.

    Grâce, ou à cause, d’Amazon j’achète quelques livres par coup de cœur. Ce que je ne ferais jamais si je dois attendre quelques jours pour optimiser mes frais de déplacement.
    Il est de bon ton de critiquer Amazon mais qui, dans notre campagne profonde, offre les mêmes services. Certains livreurs ne viennent même pas jusqu’ici, mais grâce au couple Amazon + La poste nous pouvons avoir une vie culturelle

    PS. Merci pour ce blog que je lis avec grand intérêt.

      +0

    Alerter
  • Michel Martin // 08.10.2013 à 13h10

    Pour les deux raisons que vous citez, à savoir le comportement fiscal et les conditions de travail, j’ai décidé il y a déjà quelque temps de ne plus rien commander à AMAZON, n’étant pas tout à fait certain de ce que je trouve ailleurs, ou ne trouve pas, parce que Amazon a su faire converger vers lui des livres périmés, rares, d’occasion. S’il y a d’autres offres moins insalubres, je suis preneur.

      +0

    Alerter
  • GROS // 08.10.2013 à 22h29

    Pour éviter la concurrence déloyale avec les libraires, le site internet d’Amazon devrait fermer au plus tard à 21h00, et rester fermé le dimanche.

      +0

    Alerter
  • Ded // 09.10.2013 à 18h41

    En complément à cette information :
    Les avis négatifs sur les produits sont censurés.
    Ainsi les expériences que certains consommateurs mettent en ligne sont ils biaisés.
    De la malhonnêteté tout simplement.
    Ex : un étui d’appareil photo qui empêche la manipulation de l’écran orientable

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications