Les Crises Les Crises
8.septembre.20138.9.2013 // Les Crises

[Reprise] Syrie: la lettre d’un ancien ambassadeur de France à François Hollande + vidéos

Merci 0
J'envoie

En introduction, ce passage hallucinant de notre ministre :

Vous noterez, cet aveu de Bernard Kouchner sur l’objectif réel et les “habillages” (avec un journaliste qui fait vraiment son boulot 😉 ) :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

P.S. amusante la propagande sur la Constitution française. Il veut nous faire croire que not’ bon roé ne respecterait pas la Constitution s’il demandait un vote au Parlement !!!

P.P.S. On ne peut pas dire que l’arme chimique est “interdite” depuis 1925. En 1925 a été signé le Protocole de Genève, qui a interdit à ses signataires d’utiliser ces armes. Interdiction qui ne s’appliquait qu’à ses signataires… Mais la portée du Protocole est restée très limitée car il n’interdisait pas la production, le développement, l’acquisition et le stockage des armes chimiques et biologiques.

Rappelons que la première interdiction date de la Déclaration de La Haye (IV,2), signée le 29 juillet 1899. Elle indiquait que “Les Puissances contractantes s’interdisent l’emploi de projectiles qui ont pour but unique de répandre des gaz asphyxiants ou délétères. La présente Déclaration n’est obligatoire que pour les Puissances contractantes, en cas de guerre entre deux ou plusieurs d’entre elles“. Vous noterez ici que la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Italie, la Serbie, le Japon, la Russie l’avaient signée, ce qui n’a pas empêché les Allemands puis les Français de les utiliser à partir de 1915, causant près de 100 000 morts et un million de blessés…

La Convention sur l’interdiction des armes chimiques a été signée en 1993 (pas par la Syrie, ni par l’Angola, la Corée du Nord, l’Egypte, le Liban, le Soudan du sud. Israël et la Birmanie ne l’ont jamais ratifié. Rappel : les États arabes refusent de signer en raison de la détention par Israël de l’arme atomique). Six États parties ont déclaré détenir alors des stocks d’armes chimiques, dont les États-Unis. Douze États ont déclaré des installations de production d’armes chimiques, dont la France et les États-Unis.

Bleu foncé : États parties au traité ; bleu clair : États ayant déclaré des stocks et/ou ayant des capacités de production d’armes chimiques

Toutes ces armes auraient dû être détruites en 2007. Fin 2011, seuls 72 % du stock avait été détruit (90 % aux États-Unis et 60 % en Russie).

Enfin, le 5 décembre 1997, les États se sont engagés à “s’efforcer par tous les moyens d’encourager les États qui n’ont pas ratifié la Convention et qui n’y ont pas adhéré à al faire dans les meilleurs délais.“. Sérieusement, vous pensez qu’on a respecté cet engagement, “par tous les moyens” ?

Voici aussi la révélation de Roland Dumas :

Enfin, à voir absolument : l’essayiste belge Michel Collon à Ce soir ou jamais vendredi dernier :

Il définit ainsi les 5 principes de la propagande de guerre :

  1. Cacher les intérêts en jeu (ici, le pétrole et le gaz)
  2. Cacher l’histoire
  3. Diaboliser l’adversaire
  4. Se faire passer pour les défenseurs des victimes
  5. Monopoliser et empêcher le débat

« On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. » [Anatole France, Lettre ouverte à Marcel Cachin, L’Humanité, 18 juillet 1922]

« La guerre sert à remplir vos poches et à tuer mes proches. On ne meurt pas pour la patrie, on meurt pour les banquiers et les industriels. » [Boris Vian]

Après tout ceci, voici enfin l’excellent papier sorti sur Mediapart :

Syrie: la lettre d’un ancien ambassadeur de France à François Hollande

Diplomate de carrière de 1972 à 2009, Pierre Charasse fut ambassadeur, notamment au Pakistan, en Uruguay et au Pérou, et a représenté la France dans de nombreuses instances internationales. Depuis le Mexique où, retraité, il réside, il vient d’adresser une lettre aussi ironique que cinglante à François Hollande sur la crise syrienne.

Mexico, le 2 septembre 2013

Monsieur le Président de la République,

Dans l’épreuve que subit actuellement l’humanité du fait de la présence d’armes chimiques en Syrie, vous avez pris la tête d’un grand mouvement mondial au nom de « l’obligation de protéger » les populations civiles menacées. Vous avez très bien expliqué dans votre discours du 27 août devant vos Ambassadeurs que c’était là la vocation de la France, comme elle l’a fait en Libye récemment, et qu’elle ne manquerait pas à son devoir. Votre détermination exemplaire devrait rapidement convaincre vos partenaires européens flageolants et les opinions publiques pleutres, en France, en Grande Bretagne, aux Etats-Unis et partout dans le monde, du bien-fondé d’une intervention militaire chirurgicale en Syrie.

Naturellement, comme vous l’avez rappelé le 27 août, « l’obligation de protéger »s’inscrit dans une démarche très réglementée par les Nations Unies et incombe en premier lieu aux Etats concernés : protéger leur propre population. En cas de défaillance de leur part, c’est au Conseil de Sécurité qu’il appartient de décider des modalités de mise en œuvre de ce principe. Sous votre conduite, la France s’honorera si elle fait respecter à la lettre cette avancée importante du droit international. Je suis sûr que le Président Poutine sera sensible à vos arguments tout comme le Président Xi Jiping et qu’ils ne feront pas obstacle à vos projets en opposant un veto au Conseil de Sécurité. Peu importe que l’objectif final soit encore un peu flou, ce qui compte c’est la défense énergique de principes clairs.

De même, je suis sûr que d’autres pays suivront la France dans son intention de livrer des armes aux rebelles syriens, malgré les risques que cela comporte. M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères, a annoncé qu’il exigerait des destinataires des armes françaises qu’ils signent un « certificat d’utilisateur final ». Avec une telle fermeté nous aurons l’assurance que nos armes ne tomberont pas entre les mains des combattants Jihadistes du Front Al Nusra-Al Qaeda, qui font partie de la Coalition rebelle (encore très hétéroclite mais que avez le mérite de vouloir unifier, bon courage !) et ne se retourneront pas contre les pays occidentaux qui les ont aidé ou leurs rivaux au sein de la Coalition, voire des populations civiles.

Nous voilà rassurés. Al Qaeda devrait comprendre le message fort que vous lui envoyez. Il est important de bien expliquer que notre ennemi reste le Terrorisme International, même si de temps en temps il faut se montrer pragmatique, comme disent nos amis anglo-saxons, et tendre la main à ceux qui veulent notre perte. Ceux-ci ne devraient pas être insensibles à nos gestes amicaux. Vos services devraient pouvoir sans peine démentir l’information diffusée par l’agence Associated Press selon laquelle des armes chimiques livrées par notre allié l’Arabie Saoudite (le Prince Bandar Bin Sultan, chef des services saoudiens de renseignement) au Front Al Nusra-Al Qaeda auraient été manipulées maladroitement par ces apprentis-sorciers.

[…]

Source : Mediapart

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

33 réactions et commentaires

  • bergerpi // 08.09.2013 à 15h06

    Merci Olivier pour ce travail de réinformation sur ce sujet.

    Il est navrant de noter que souvent, les lecteurs de se blog ne sont plus dupes de la propagande économique mais tombent dans le panneau en se qui concerne les attaques militaires sur des pays non vassaux des Etats-Unisraël.

    A part ça, l’intervention de Fabius est vraiment édifiante. Sa rhétorique est uniquement basée sur l’émotion suscitée par une vidéo qui ne prouve en rien qui a utilisé les armes chimiques. Aucune argumentation construite.

    Il est aussi inquiétant de constater que les merdias dominants parlent très peu du risques d’un conflit généralisé dans cette poudrière qu’est le proche orient. Heureusement Michel Collon fait le bouleau à son échelle.

    Cdt.

      +0

    Alerter
    • grub // 08.09.2013 à 22h48

      Il n’est quand même pas très bon, en plus d’être ridicule.
      J’ai l’impression qu’il se retient d’éclater de rire à chaque fois, tellement c’est gros ce qu’il dit.

        +0

      Alerter
      • Draco // 09.09.2013 à 13h49

        Certes ridicule, mais aussi très mauvais acteur, c’est flagrant et en même temps inquiétant … Peut-être présume t-il que nous sommes à ce point sots.
        Tout cela ne serait pas grave s’il n’était ministre des affaires “étranges”

          +0

        Alerter
  • Julian // 08.09.2013 à 15h11

    Instructif recueil de témoignages et d’opinions.
    Merci pour ceux qui n’ont pas le loisir de “fouiller” dans les flux d’internet.
    Merci pour ce travail de rééquilibrage de l’information.

    Je suis également heureux d’apprendre que, selon les dernières enquêtes, nos compatriotes
    résistent solidement à la “Kouchnérisation des esprits”.

    Le cynisme des belles âmes fait frémir.

      +0

    Alerter
  • Laurent // 08.09.2013 à 15h21

    d’accord avec bergerpi : Fabius et Kerry = bobards, ils mentent, ils mentent, ils mentent, et devraient être jugés pour haute trahison, ils veulent attaquer pour :
    1/ faire passer le gaz sur le territoire Syrien => Servir Quatar / USA / Israel (dans cet ordre)
    2/ cacher la déroute de l’économie mondiale, dont en premier lieu les USA sont responsables, mais encore avant tout, toutes la sphere des ultra riches + banquiers + patrons/multinationales voyoux, dont les intérêts sont alignés sont responsables, ça fait 300 ans que le monde essaye de se débarrasser des banquiers (après la fin des “tally sticks anglais” vers 1700) et même avant dans la bible, ils étaient déjà présents et se sont fait botter le cul !
    si les politiques ne le font pas (défendre les intérêts des puissances d’argent) , ils sautent, comme Lincoln, Jackson (coup de bol ! en a réchappé), Garfield et Kennedy. L’histoire rhyme ( car les gens ne changent pas, et ce sont eux qui font l’histoire .. )

      +0

    Alerter
  • bigglop // 08.09.2013 à 16h45

    Merci Olivier de cette très utile synthèse.
    Nous sommes au milieu de la Fabrication du Consentement et de la Stratégie du Choc.
    Nous devons donc garder du recul et de la raison, sans céder à la manipulation par l’émotion.
    Sur la Syrie, Zerohedge donne des infos sur l’utilisation du gaz sarin qui aurait été organisée par la Turquie, le Qatar et les rebelles.
    http://www.zerohedge.com/contributed/2013-09-07/high-level-us-intelligence-officers-syrian-government-didn%E2%80%99t-launch-chemical-

    L’affaire syrienne a totalement occulté l’objet du G20 sur la finance et l’économie mondiale :
    – optimisation fiscale des sociétés transnationales
    – régulation du shadow banking, de l’hypotécation, le marché du Repo et règlementation du collatéral.
    Encore des compromissions, en vue, avec l’industrie financière et des communiqués victorieux des participants

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 08.09.2013 à 17h32

    François Hooligande …

      +0

    Alerter
  • Patrick // 08.09.2013 à 18h45

    @
    bigglop

    Sur l’évasion fiscale, n’attendons rien de nos dirigeants ! Quant à la stratégie du choc, elle est en cours depuis bien longtemps.

    http://www.youtube.com/watch?v=t9pMWaAbo70

    A voir sur ARTE mardi soir prochain un reportage sur l’évasion fiscale, on n’en apprendra pas beaucoup plus, mais si l’on peut demander à un maximum de connaissances de prendre conscience du problème, car le vrai problème est là : comment les riches et les multinationales nous prennent pour des billes en ne payant pas leur dû à la société :

    http://www.arte.tv/guide/fr/20130910

    Sur l’évasion fiscale :

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/fraude-fiscale-le-senat-edulcore-les-projets-du-gouvernement_395196.html

    “Selon une note statistique sur l’activité des agents des Douanes sur le terrain que s’est procurée Le Parisien, les saisies de cash ont explosé de 518,6% sur le seul premier trimestre 2013. Ce sont ainsi 103 millions d’euros qui auraient été captés aux frontières de l’Hexagone.”

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/08/20002-20130908ARTFIG00049-les-saisies-d-argent-liquide-par-les-douanes-explosent.php

    “Évasion fiscale : 60 à 80 milliards d’euros rien que pour la France, 1.000 milliards d’euros en Europe, 14.000 milliards d’euros dans les paradis fiscaux…” si là n’est pas l’urgence ???

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130521.OBS0016/combien-coutent-l-evasion-et-la-fraude-fiscales.html

      +0

    Alerter
  • redrock // 08.09.2013 à 20h10

    Madame Guigou a dévoilé malgré elle une raison de l’intervention probable en Syrie : éviter qu’Israël ne le fasse tout seul.

    Voir la vidéo de chez Taddeï le 7/09 http://www.youtube.com/watch?v=OUR-pxq2baA

      +0

    Alerter
  • arkao // 08.09.2013 à 20h45
  • Marcus // 08.09.2013 à 21h21

    Très bon tes documents Olivier !

    Michel Collon très bon. Dumas aussi. Quant à Fabius no comment …

    Cette phrase je crois bien l’avoir lue dans le 1er tome de Juquin sur Aragon :

    « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. » [Anatole France, Lettre ouverte à Marcel Cachin, L’Humanité, 18 juillet 1922]

    Il me reste à lire le 2ème tome à lire. A signaler que Pierre Juquin dans ses 2 tomes sur Aragon décrit toute une époque, beaucoup de personnalités qui s’affrontent ou se lient, bref, c’est vraiment aussi un livre d’historien. Et puis malgré ces gros livres ça se lit très facilement. Remarquablement bien écrit. Il a manqué sa vocation d’écrivain !
    Le seul reproche que je lui ferais c’est ça référence assez fréquente à l’inconscient. ça va plaire à beaucoup mais moi je suis réticent.

    Revenons à nos moutons que l’on veut tondre …

    La Turquie sera finalement le 3ème larron. Encore plus inquiétant !

    Autre info trouvé ici : http://www.unmondeencrise.com/category/non-classe/

    “Bachar al-Assad n’a vraisemblablement pas approuvé personnellement l’attaque chimique du 21 août dans les faubourgs de Damas, qui a tué quelque 1.400 personnes, selon des écoutes de l’armée allemande révélées par Bild dimanche.”

    Bonne semaine.
    Marc

      +0

    Alerter
  • milou // 08.09.2013 à 21h51

    Bonjour Olivier.
    J’ai été très impressionné par la démarche de Pierre Charasse, dans cette lettre. Bien entendu peu de monde, en France, lira ce document, puisque le “tirage” de Mediapart est très limité, et, reservé à des abonnés payants. C’est dommage, mais merci de l’avoir divulguée. Elle pourra, peut être atteindre qques personnes supplémentaires via votre blog, qui me semble être plus accessible.

      +0

    Alerter
  • Macarel // 08.09.2013 à 21h55

    De toute façon, “ils” feront ce qu’ils veulent. Notre démocratie consiste à élire tous les 5 ans un monarque absolu. Une fois élu, Il sait ce qui est bon pour le peuple en terme de travail(“réformes” des retraites), d’Europe (référendum de 2005), et de guerre ou de paix (punir les méchants).
    Donc, pas la peine de s’énerver, “ils” s’en foutent de l’avis des gens (on pourrait dire: de la vie des gens…)
    Les Etats n’ont pas de sentiments, que des intérêts. Par contre en “démocratie” pour convaincre les gens d’agir en vue de défendre ces intérêts (souvent inavouables), il faut en passer par la manipulation des émotions de ces mêmes gens.
    Je sais, ce n’est pas bien ce que je dis, mais puisque mondialisation il y a dans tous les domaines (dixit L. Fabius), pourquoi ne “punissons” nous pas les dirigeants chinois pour les exactions de leurs troupes d’occupation au Tibet, pourquoi ne punissons pas Poutine pour les exactions de ses troupes dans le Caucase.
    Pourquoi ? Parce qu’ils tuent avec des armes autorisées par les traités internationaux, dont les ignobles mines antipersonnelles, et autres armes à fragmentation.
    Doit-on en conclure, qu’il y a des manières “convenables” de tuer son prochain, et d’autres absolument proscrites ? Non! L’on sait très bien pourquoi, Russes et Chinois sont de trop gros “clients”, pourvus d’un considérable arsenal nucléaire, mais aussi bactériologique et chimique et donc la mondialisation des “bons sentiments” s’arrête aux frontières de ces Empires.
    Or il se trouve que l’Empire russe a des intérêts en Syrie, notre Tartarin de Tulles ne devrait pas l’oublier. Couler une de nos frégates ne déplairait pas à Poutine, comme disait un commentateur ce matin: s’en prendre au chat (les français), pour calmer le tigre(les yankees).

      +0

    Alerter
  • Marcus // 08.09.2013 à 21h58

    Quant à Fabius qui fait son cirque il faudrait un peu revenir sur terre.
    En effet, faut voir sur Youtube et chacun peut le faire car c’est tous les jours, comment les djihadistes opposés à Assad tuent les soldats. Une balle puis l’égorgement avec un grand couteau jusqu’à ce que la tête soit séparée du corps le sang dégoulinant de partout. Le tout en hurlant en arabe “Dieu est grand”. Comme on abat un cochon !!! Ces images sont insoutenables et ce sont ces gens-là qu’on va soutenir et qu’on soutient déjà, qui sont nos amis ??? Mais de qui se moque-t-on quand on parle de droits de l’homme ??? C’est l’homme retourné à l’état sauvage ni plus ni moins.

      +0

    Alerter
    • Macarel // 08.09.2013 à 22h51

      D’ailleurs supposons que “notre” expédition punitive limitée soit un succès au delà de “nos” espérances.
      Que ferons “nous” lorsque les alaouites se feront massacrer par tous ces sanguinaires sponsorisés par l’Arabie des intégristes wahhabites, et le Quatar.
      L’on ne fera rien, car ils n’utiliseront que des couteaux et des mitrailleuses ? Ou sera-ce Poutine qui convoquera une coalition “humanitaire” pour punir ces bouchers.
      Non décidément, rien n’est simple dans cette affaire, la Syrie abrite plusieurs nids de frelons. Or un nid de frelons soit on le détruit, soit on passe au large, mais donner un coup de pied dedans en prétendant punir celui qui nous a piqué, ne fait qu’exciter ces charmantes bestioles, et l’on a toutes les “chances” de voir tout l’essaim se précipiter sur tout ce qui bouge.

        +0

      Alerter
  • Crapaud Rouge // 08.09.2013 à 22h36

    “à voir absolument : l’essayiste belge Michel Collon” : le conseil n’était pas exagéré, merci Olivier !

      +0

    Alerter
  • Lisztfr // 08.09.2013 à 23h39

    Bien moi je vois que des civils ont été gazés, et que c’est un crime contre l’humanité, et ceci doit être puni, le terme est bien choisi, avec la plus extrême sévérité et rapidement pour rester crédible.

    Le reste n’entre pas en ligne de compte, il y a un crime excessif qui doit être sanctionné, par tous les moyens, y compris sans l’aval de l’ONU. Le pacifisme ce sera pour une autre fois.

      +0

    Alerter
    • jacqueline // 08.09.2013 à 23h55

      A condition de punir le coupable et seulement lui, pas de massacrer la population innocente de tout un quartier.

        +0

      Alerter
    • Vénus-Etoile du Berger // 09.09.2013 à 07h55

      il faut prouver qui a commis ce crime et s’en remettre à la loi.
      Seul le conseil de sécurité des Nations Unies est habilité à le faire.

      CHARTE DES NATIONS UNIES

      Chapitre V : Conseil de sécurité des Nations Unies
      COMPOSITION
      Article 23

      Le Conseil de sécurité se compose de quinze Membres de l’Organisation. La République de Chine, la France, l’Union des Républiques socialistes soviétiques, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, et les États-Unis d’Amérique sont membres permanents du Conseil de sécurité. Dix autres Membres de l’Organisation sont élus, à titre de membres non permanents du Conseil de sécurité, par l’Assemblée générale qui tient spécialement compte, en premier lieu, de la contribution des Membres de l’Organisation au maintien de la paix et de la sécurité internationales et aux autres fins de l’Organisation, et aussi d’une répartition géographique équitable.
      Les membres non permanents du Conseil de sécurité sont élus pour une période de deux ans. Lors de la première élection des membres non permanents après que le nombre des membres du Conseil de sécurité aura été porté de onze à quinze, deux des quatre membres supplémentaires seront élus pour une période d’un an. Les membres sortants ne sont pas immédiatement rééligibles.
      Chaque membre du Conseil de sécurité a un représentant au Conseil.

      FONCTIONS ET POUVOIRS
      Article 24

      Afin d’assurer l’action rapide et efficace de l’Organisation, ses Membres confèrent au Conseil de sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales et reconnaissent qu’en s’acquittant des devoirs que lui impose cette responsabilité le Conseil de sécurité agit en leur nom.
      Dans l’accomplissement de ces devoirs, le Conseil de sécurité agit conformément aux buts et principes des Nations Unies. Les pouvoirs spécifiques accordés au Conseil de sécurité pour lui permettre d’accomplir lesdits devoirs sont définis aux Chapitres VI, VII, VIII et XII.
      Le Conseil de sécurité soumet pour examen des rapports annuels et, le cas échéant, des rapports spéciaux à l’Assemblée générale.

      Article 25

      Les Membres de l’Organisation conviennent d’accepter et d’appliquer les décisions du Conseil de sécurité conformément à la présente Charte.
      Article 26

      Afin de favoriser l’établissement et le maintien de la paix et de la sécurité internationales en ne détournant vers les armements que le minimum des ressources humaines et économiques du monde, le Conseil de sécurité est chargé, avec l’assistance du Comité d’état-major prévu à l’Article 47, d’élaborer des plans qui seront soumis aux Membres de l’Organisation en vue d’établir un système de réglementation des armements.
      VOTE
      Article 27

      Chaque membre du Conseil de sécurité dispose d’une voix.
      Les décisions du Conseil de sécurité sur des questions de procédure sont prises par un vote affirmatif de neuf membres.
      Les décisions du Conseil de sécurité sur toutes autres questions sont prises par un vote affirmatif de neuf de ses membres dans lequel sont comprises les voix de tous les membres permanents, étant entendu que, dans les décisions prises aux termes du Chapitre VI et du paragraphe 3 de l’Article 52, une partie à un différend s’abstient de voter.

      PROCÉDURE
      Article 28

      Le Conseil de sécurité est organisé de manière à pouvoir exercer ses fonctions en permanence. A cet effet, chaque membre du Conseil de sécurité doit avoir en tout temps un représentant au Siège de l’Organisation.
      Le Conseil de sécurité tient des réunions périodiques auxquelles chacun de ses membres peut, s’il le désire, se faire représenter par un membre de son gouvernement ou par quelque autre représentant spécialement désigné.
      Le Conseil de sécurité peut tenir des réunions à tous endroits autres que le Siège de l’Organisation qu’il juge les plus propres à faciliter sa tâche.

      Article 29

      Le Conseil de sécurité peut créer les organes subsidiaires qu’il juge nécessaires à l’exercice de ses fonctions.
      Article 30

      Le Conseil de sécurité établit son règlement intérieur, dans lequel il fixe le mode de désignation de son Président.
      Article 31

      Tout Membre de l’Organisation qui n’est pas membre du Conseil de sécurité peut participer, sans droit de vote, à la discussion de toute question soumise au Conseil de sécurité, chaque fois que celui-ci estime que les intérêts de ce Membre sont particulièrement affectés.
      Article 32

      Tout Membre des Nations Unies qui n’est pas membre du Conseil de sécurité ou tout État qui n’est pas Membre des Nations Unies, s’il est partie à un différend examiné par le Conseil de sécurité, est convié à participer, sans droit de vote, aux discussions relatives à ce différend. Le Conseil de sécurité détermine les conditions qu’il estime juste de mettre à la participation d’un État qui n’est pas Membre de l’Organisation.

      http://www.un.org/fr/documents/charter/chap5.shtml

        +0

      Alerter
    • albert // 09.09.2013 à 15h40

      @Lisztfr “Le reste n’entre pas en ligne de compte”

      C’est votre point de vue. Et d’autres pensent (et expliquent) au contraire que 1) “le reste” compte bien plus que le procédé du crime
      et 2) on cherche encore la punition adéquate “pour rester crédible”et par pragmatisme: il y a des gens qui vont subir pendant de nombreuses années les conséquences de nos actes;

        +0

      Alerter
    • stephp // 09.09.2013 à 15h51

      @Lisztfr “Le reste n’entre pas en ligne de compte”
      Y compris ce témoignage : http://www.rtl.be/videos/video/456817.aspx ?

      Car c’est bien sur l’émotion que s’appuient Hollande et Obama pour convaincre leurs opinions publiques du bien fondé de déclencher les frappes, et c’est désolant de voir comment beaucoup de gens, pas toujours les plus idiots en plus, tombent dans le panneau…

        +0

      Alerter
  • fourminus // 09.09.2013 à 00h42

    Bonjour, j’aimerais comprendre pourquoi mon commentaire sur la transposition du scénario syrien aux banlieues françaises a été modéré ?
    Merci

      +0

    Alerter
  • Vénus-Etoile du Berger // 09.09.2013 à 06h57

    Les USA n’excluent pas de revenir vers l’Onu sur la Syrie

    Les Etats-Unis n’ont pas exclu dimanche de revenir vers le Conseil de sécurité des Nations unies pour tenter d’obtenir le vote d’une résolution sur la Syrie après la publication du rapport des inspecteurs de l’Onu sur l’attaque chimique présumée du 21 août à Damas.

    Face à l’opposition à une opération militaire de la Russie et la Chine, et aux réticences exprimées par de nombreux autres pays et par les opinions publiques française et américaine, François Hollande s’est dit favorable à ce que le Conseil de sécurité de l’Onu soit une nouvelle fois saisi, malgré le veto prévisible de Moscou et Pékin.

    Les inspecteurs des Nations unies pourraient rendre leur rapport cette semaine, à peu près au moment où le Congrès américain votera pour autoriser ou non des frappes contre la Syrie.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00547831-les-usa-n-excluent-pas-de-revenir-vers-l-onu-sur-la-syrie-602650.php
    ————————————————————————–

    Le plus sage serait en effet de s’en remettre au rapport du Conseil de sécurité des Nations Unies.

    Egalement, mesurer les graves conséquences d’une intervention sur la population et les pays voisins comme le Liban où la population syrienne est partie se réfugier, serait utile.

    Ainsi au Liban, les Syriens représentent désormais près de 20% de la population.

    ————————————————————————–

    Le pape lance une journée de jeûne et de prière dans le monde pour la Syrie
    A l’initiative de l’Eglise catholique, une journée de jeûne et de prière était organisée samedi dans le monde entier contre toute intervention armée en Syrie. Une veillée était également prévue place Saint-Pierre à Rome, avec le pape.

      +0

    Alerter
  • Yann // 09.09.2013 à 07h22

    Fabius fait la description des morts du sang contaminé, je pense, là. Quant au diplomate on voit qu’i maitrise parfaitement la situation et connait son sujet. “les russes seront avec nous”.

      +0

    Alerter
  • Toutatis // 09.09.2013 à 09h00

    Je n’ai toujours pas compris pourquoi il était plus abominable de tuer des gens avec des armes chimiques, qu’avec des armes à feu, des explosifs, des machettes ou des gourdins…
    C’est donc le moyen qui compte le plus et pas le résultat ?

      +0

    Alerter
  • Magyare // 09.09.2013 à 11h13

    Je pense comme vous et comme Olivier, pourquoi se sert t-on de la sensiblerie?quel est le but de cette propagande?
    Quelle absurdité et il semblerait que beaucoup mordent à l’hameçon…..
    En effet, on ne voit que des femmes et des gosses….
    parce que ça, ça marche!!!on est outrés!!!
    et tous les autres morts ne comptent pas?????
    On ne nous dit pas tout!!

      +0

    Alerter
  • miclav // 09.09.2013 à 14h39

    http://www.arretsurimages.net/breves/2013-09-09/Syrie-Obama-viserait-l-Iran-The-Nation-id16008
    Qu’on peut sans doute rapprocher des “révélations” de Dumas sur les intentions GB.

    Le sujet reste tout de même assez peu lisible…

    Et quid des interêts français? S’affranchir du gaz des Russes? Raison suffisante?

      +0

    Alerter
  • atanguy // 09.09.2013 à 19h56

    Une gaffe de Kerry?
    Apres que John Kerry ait suggere que,pour eviter les frappes, la Syrie livre toutes ses armes chimiques a un controle international en vue de les detruire,la Russie approuve cette suggestion et a contacte les representants d’Assad qui semblent ouverts a cette solution. Pour le moment rien dans la presse francaise sur la question…
    Derniere nouvelle: Il semble que Kerry,apprenant l’accord des Russes avec sa suggestion,retro-pedale et dit que c’etait pure rhetorique de sa part.
    http://www.nytimes.com/2013/09/10/world/middleeast/kerry-says-syria-should-hand-over-all-chemical-arms.html?hp

      +0

    Alerter
  • SERGE D // 09.09.2013 à 22h39

    Merci à ce site de chercher la vérité dans cet océan de propagande

    Honte à Monsieur Fabius, et que l’on souvienne de ses propos le jour où la vérité éclatera et que la complicité de nos gouvernements sera patente

      +0

    Alerter
  • atanguy // 10.09.2013 à 00h23

    UPDATE:
    Je ne sais pas si c’était une gaffe de Kerry,mais sa suggestion est appuyée maintenant par Hillary Clinton et la sénatrice de Californie Feinstein et critiquée par le va t en guerre Mc.Cain – Ce qui la rend plus sérieuse. Allons nous vers une conclusion moins dramatique? Qu’en pense toutou Hollande? Va -t il y aller tout seul? 😉

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications