Excellente interview par l’excellente chaîne Youtube Thinkerview.

Pierre Conesa est un ancien haut fonctionnaire du Ministère de la Défense. Il détient une agrégation d’Histoire, a étudié à l’ENA et au Centre des Hautes études de l’armement.

Spécialiste des questions stratégiques internationales et en particulier militaires. Pierre Conesa est un praticien des relations internationales et stratégiques qu’il a pratiqué pendant une vingtaine d’années au ministère de la Défense dans différents services (autres qu’administratifs). Il a participé à la création de la Délégation aux Affaires stratégiques comme sous directeur Questions régionales puis comme Adjoint au Directeur. Il a été rédacteur du Premier plan stratégique de soutien aux exportations d’armements, Adjoint au Directeur des Relations internationales de la Délégation Générale à l’Armement chargé de la politique d’exportations, puis chargé auprès du CEMA d’un rapport sur le Renseignement d’Intérêt militaire. Il a conçu le Campus de Défense de l’Ecole militaire. Il a dirigé pendant les huit dernières années un important cabinet d’Intelligence économique.

Il est par ailleurs maître de conférences à Sciences Po et à l’ENA. Il est également consultant pour France 24, membre du Conseil scientifique de la Fondation Res Publica.

Il est auteur de La fabrication de l’ennemi : ou Comment tuer avec sa conscience pour soi, éd. R. Laffont, 2011.

14 réponses à [Thinkerview] Arabie Saoudite : Théâtre de Dupes, par Pierre Conesa

Commentaires recommandés

Sami Le 08 octobre 2015 à 16h59

C’est quand même extraordinaire que l’essentiel ait été passé par pertes et profits !
Et l’essentiel c’est quoi ?
Rien de moins que le rôle hyper déterminant des USA !
Qu’est ce que les Saoud et leur folle conception de l’Islam ?
Rien ! Rien de rien ! Moins que rien !
Rien, sans les USA derrière qui tirent les ficelles !
Sans la protection militaire et politique absolue des USA, les Saoud ne sont qu’une vague tribu archaïque du fin fond du désert ! (on le voit bien, dans leur comportement tragico-infantile)
Comment peut-on penser une seule nanoseconde que les Saoud aient pu faire tout ce qu’ils ont fait, tout, sans avoir le blanc seing de leurs Maîtres ?
C’est inconcevable !
Comment parler de tout cela, sans même évoquer la matrice de l’affaire : Le Pacte du Quincy, qui fait de l’Arabie Saoudite un “concept” totalement soumis à la stratégie des USA !
Bref, une interview qui en reste à l’écume des vagues, et qui ne parle pas de l’immense océan qui fabrique cette écume…
Ce qui est sérieux et important, c’est d’expliquer le rôle de l’Arabie Saoudo-Wahabbite dans la stratégie des USA, du contrôle total du pétrole jusqu’a la destruction des nationalismes Arabes (porteurs de projets modernistes, donc dangereux pour l’hégémonie US), en passant par la lutte contre l’URSS (et la Russie aujourd’hui, et même l’affaiblissement du tissu civilisationnel européen, etc.)

  1. lenetre Le 08 octobre 2015 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Respectabilité (ou son manque). Un mot qui revient souvent dans l’entretien. On en revient toujours à la même chose: la subversion du politique par l’argent dans nos sociétés libérales.

    Argent = succès = respectabilité

    N’est-ce pas Machiavel qui écrivait dans “Le Prince” que le souverrain devait être le personnage le plus puissant de son royaume pour être en mesure d’exercer le pouvoir politique?

    En voilà la démonstration: Princes saoudiens puissant, politiques français au SMIC (et le peuple français qui devrait être le seul et unique souverrain dans un démocratie? Bientôt trop cher même à 300EUR/mois).


    • Charlie Bermude Le 08 octobre 2015 à 20h13
      Afficher/Masquer

      C’est interressant là , la référence à Machiavel en rapport avec les Saoud .
      Je cite de mémoire le premier principe selon Machiavel (qui ne faisait pas dans le sentimental comme on sait ) : ” Le Prince doit étre craint , mais sans cruauté” .
      Comme il n’ont pas de bibliothéque apparemment en Arabie , ils ont du passé à coté de la Renaissance …


      • Dany 2 Le 08 octobre 2015 à 22h38
        Afficher/Masquer

        La bibliothèque du Congrès à Washington est la plus importante au monde et pourtant d’après Einstein, les USA sont passés directement de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation…


        • languedoc30 Le 08 octobre 2015 à 23h07
          Afficher/Masquer

          Ce qui expliquerait bien des choses.


  2. Andy Le 08 octobre 2015 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette remarquable et tres clarifiante interview du brillant homme de terrain et d’experience qu’est Mr Conesa Pierre .
    Voila qui eclaire l’echiquier des enjeux internationaux.


  3. Caracole Le 08 octobre 2015 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Une autre interview de Pierre Conesa un peu plus longue, se concentrant plus sur la France:
    https://www.youtube.com/watch?t=2151&v=bxANdVGz2bA


    • M. Klaki Le 08 octobre 2015 à 15h08
      Afficher/Masquer

      Merci pour ce lien Caracole.

      Certainement beaucoup des comportements de nos dirigeants, au sens large, peuvent s’expliquer par un bain idéologique plutôt que par des complots.

      Vers 6 min, à propos de “ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui [en France]” : “une génération de néo-conservateurs en partie formés aux États-Unis, ou en tout cas ayant une fascination pour les États-Unis […] ce qui est étonnant c’est que c’est complètement intériorisé comme attitude, c’est à dire qu’il n’y a plus aucune distanciation critique…”

      Les complots cela existe aussi :

      A propos de la distanciation critique, Pierre Conesa a parfaitement intégré la présence de camps de concentration serbes en 1992, qui s’avère être une gigantesque manipulation. En tout cas pour les images qui ont choqué le monde et permis de déclencher les bombardements occidentaux.

      Il se trouve que par chance pour l’Histoire une équipe de télévision serbe était en même temps avec l’équipe britannique qui a “révélé” les “camps de concentration” en Serbie.

      La manipulation démontée entièrement (activer les sous titres français ; bouton CC) :

      http://www.dailymotion.com/video/xcsn10_le-mensonge-des-camps-de-la-mort-se_news


  4. bill Le 08 octobre 2015 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Ignorance? Ou plutôt de la part d’un ancien du renseignement, cas de spinning de l’opinion et de désinformation avec des propos ne mettant pas du tout en connexion la prise en main wahhabite de l’Arabie Sahoudite et influence US…. sur son instrumentalisation grossière pour des objectifs stratégiques US depuis des décennies pour commencer avec les pays du tiers-monde qui relevaient la tête en passant par l’Afghanistan jusqu’à Daesh…
    (une petit coup d’oeil sur le livre de Vijay Prashad, “Les nations obscures. Une histoire populaire du tiers monde” éclairera pas mal ce point d’ombre ds le discours de ce monsieur)


    • biro Le 08 octobre 2015 à 23h46
      Afficher/Masquer

      Une partie de son discours est louable, cependant j’ai trouvé qu’il ressemblait presque mots pour mots à celui d’ Alain Bauer..en faisant des recherches sur ce monsieur Conesa, quelle fut ma surprise de découvrir qu’il était dans LE club de ces messieurs des derniers étages.. les loges m……….. !
      CQFD


  5. dupontg Le 08 octobre 2015 à 12h44
    Afficher/Masquer

    pour l’afghanistan je reste un peu sceptique.
    le besoin d’aller asticoter les russes me parait plutot etre une obsession US.
    d’ailleurs en Ukraine on ne trouve pas vraiment d’influence de l’arabie saoudite.

    l’alliance des US et de l’arabie reste donc malgré tout assez generateur de nuisances.
    et ça remonte au pacte de Quincy conclu entre roosevelt et roi Ibn Séoud au retour de yalta .
    Entre autre,le $ devenait la monnaie du commerce petrolier…et du reste..le pouvoir de transformer le papier en or.
    On ne peut que constater le fait que la WW2 n’etait pour les US que du business as usual


  6. Eric 83 Le 08 octobre 2015 à 16h56
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette vidéo dont le contenu est aussi édifiant que terrifiant.

    Le commentaire de Kiwixar de haute trahison dans le billet précédent est ici on ne peut plus légitime concernant l’attitude du gouvernement français.

    Une plainte au pénal devrait être déposée contre ce gouvernement pour mise en danger du peuple français.


  7. Sami Le 08 octobre 2015 à 16h59
    Afficher/Masquer

    C’est quand même extraordinaire que l’essentiel ait été passé par pertes et profits !
    Et l’essentiel c’est quoi ?
    Rien de moins que le rôle hyper déterminant des USA !
    Qu’est ce que les Saoud et leur folle conception de l’Islam ?
    Rien ! Rien de rien ! Moins que rien !
    Rien, sans les USA derrière qui tirent les ficelles !
    Sans la protection militaire et politique absolue des USA, les Saoud ne sont qu’une vague tribu archaïque du fin fond du désert ! (on le voit bien, dans leur comportement tragico-infantile)
    Comment peut-on penser une seule nanoseconde que les Saoud aient pu faire tout ce qu’ils ont fait, tout, sans avoir le blanc seing de leurs Maîtres ?
    C’est inconcevable !
    Comment parler de tout cela, sans même évoquer la matrice de l’affaire : Le Pacte du Quincy, qui fait de l’Arabie Saoudite un “concept” totalement soumis à la stratégie des USA !
    Bref, une interview qui en reste à l’écume des vagues, et qui ne parle pas de l’immense océan qui fabrique cette écume…
    Ce qui est sérieux et important, c’est d’expliquer le rôle de l’Arabie Saoudo-Wahabbite dans la stratégie des USA, du contrôle total du pétrole jusqu’a la destruction des nationalismes Arabes (porteurs de projets modernistes, donc dangereux pour l’hégémonie US), en passant par la lutte contre l’URSS (et la Russie aujourd’hui, et même l’affaiblissement du tissu civilisationnel européen, etc.)


  8. Manant Le 08 octobre 2015 à 19h28
    Afficher/Masquer

    L’Arabie saoudite, comme les Émirats du Golfe sont une création britannique, tout comme le Pakistan. On voit le résultat et l’on comprend qu’ils soient soutenus toute honte bue parce que ces États “font du bon boulot”. Donc, la dénonciation des Saoudiens, dans cette interviewe, ressemble à une catharsis sans plus, un exercice d’hygiène nécessaire. Par contre, ce qu’il faut retenir, de la part d’un homme de ce tonneau, c’est sa prise de position indirecte contre l’intervention russe en Syrie sous prétexte qu’il ne fut pas intervenir dans une guerre de religion. Mais qui a décidé qu’on a affaire en Syrie à une guerre de religion, sinon lui-même ? Et là encore c’est une habile dérobade à la Ponce Pilate qui préserve tel quel le jeu anglo-saxon au Proche-Orient et en Asie mineure visant à favoriser un califat pour amener l’instabilité et l’insécurité jusqu’aux flancs de la Russie, de la Chine et de l’Inde et qui pourrait également se retourner ultérieurement contre l’Iran. Donc, ce monsieur, en définitive, est un bon agent de l”État.


  9. Crapaud Rouge Le 08 octobre 2015 à 22h18
    Afficher/Masquer

    Pas d’accord avec cette réduction du terrorisme islamiste à une guerre religieuse entre musulmans. Je veux bien croire que l’Arabie Saoudite la finance depuis ses débuts sur une base religieuse, (ils sont archi-cons et pourris de fric), mais les Occidentaux y participent sans vergogne en escomptant tirer les marrons du feu : flux pétroliers pour les Américains, flux financiers pour la City, et quelques miettes pour les Français. Ajoutez-y Israël et la Turquie qui, comme par hasard, n’ont rien à reprocher à l’Arabie Saoudite. La religion joue simplement le rôle que nous attribuons aux droits de l’homme : c’est l’habillage pour se prétendre dans son droit, et démolir symboliquement l’adversaire avant d’entreprendre sa démolition physique.


Charte de modérations des commentaires