Les Crises Les Crises
13.janvier.201513.1.2015 // Les Crises

[Bien joué à tous ! – épisode 3] Christian Jacob : si nécessaire, il faudra “restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns”

Merci 0
J'envoie

Il est Charlie ?



(Vous notez que le Point est malhonnête dans la reprise du titre)

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé mardi que si nécessaire, il faudra “restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns“, lors de la séance d’hommage à l’Assemblée aux victimes des attentats de la semaine dernière.

“A circonstances exceptionnelles, il faut une loi exceptionnelle que nous devons voter sans trembler. Pour que les choses soient claires, si nous devions, pour un moment, restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns, il faudra le faire”, a déclaré M. Jacob.

“Le faire en condamnant durement les personnes qui consultent de manière habituelle des sites internet qui font l’apologie du terrorisme. En censurant les sites et les chaînes de télévision qui véhiculent la haine. En autorisant nos services à arrêter des terroristes en puissance dès lors qu’on les soupçonne de préparer une action“, a-t-il détaillé.

Cet élu de Seine-et-Marne a aussi prôné “le placement en centres spéciaux de détention ou en prison” pour ceux revenant du jihad ainsi que “la déchéance de nationalité” pour les binationaux.

Il a jugé qu'”il est grand temps aussi que l’Europe toute entière prenne ses responsabilités”, en partageant “le fardeau budgétaire” des interventions militaires françaises au Sahel et au Moyen-Orient.

“La grande loi de sécurité nationale impose enfin un collectif budgétaire” car “il n’y aura pas de guerre victorieuse sans effort de guerre“, selon le président du principal groupe d’opposition.

Quant à “l’Ecole de la République”, “si on accepte que des écoliers, des collégiens et des lycéens refusent une minute de silence à nos morts, on a déjà perdu“, a-t-il estimé. Il a appelé à “abandonner la culture de l’excuse” et à “sanctionner de telles dérives en laissant les enseignants redevenir les hussards de la République, intraitables dans la défense de la laïcité et des valeurs républicaines“.

“Nous serons à vos côtés si vous décidez d’agir”, a-t-il lancé au Premier ministre sous les applaudissements à droite.

13/01/2015 16:36:09 – Paris (AFP) – © 2015 AFP

Source : Le Point


Sinon, il bégaie le gars :

Mais il avance :

À suivre…

Commentaire recommandé

anne jordan // 14.01.2015 à 00h18

“la déchéance de nationalité” pour les binationaux.”
pour les Israeliens aussi ?

148 réactions et commentaires - Page 2

  • peyo // 14.01.2015 à 14h05

    Pour l’instant ce sont des gesticulations, identiques pour le PS et la droite, entière. Ces politicards ne comprennent rien et continuent sur leurs lignes éculées sans avenir. L’histoire s’accélère et leur politique réactionnaire ne les mène qu’à des échecs, les peuples les payant comptant par leur sang ou par leurs efforts sans espoir de changement. Cela ne va pas durer.
    Si 4 millions de citoyens sont capables de descendre dans la rue pour condamner ce crime collectif odieux, peut être pourraient ils le faire pour défendre la République et ses valeurs. Pour que les êtres humains aient un avenir sur notre belle planète mise à sac par les dirigeants aveuglés de la pensée unique et bien sûr néolibérale.
    Chaque citoyen peut participer dans ses actes quotidiens à ce que le monde change. Liberté, égalité, fraternité, faisons vivre notre devise, c’est notre plus grande fierté de vivre ensemble.

      +0

    Alerter
  • achriline // 14.01.2015 à 14h06

    Pour connaître qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer (attribué à Voltaire ?)

      +7

    Alerter
  • Eric // 14.01.2015 à 14h08

    A la question que vous posez Olivier de savoir si Christian Jacob est Charlie, je dirais plutôt qu’il est Charlot 🙂 Mais il n’est malheureusement pas le seul, un concours vient d’être lancé et les rangs ne cessent de gonfler (dans les deux sens du terme d’ailleurs).

      +0

    Alerter
  • Carole // 14.01.2015 à 15h12

    merci pour le lien. C’est un ami de Chomsky, je vais écouter ça attentivement

      +0

    Alerter
  • hierophante // 14.01.2015 à 15h32

    L’imperfection, l’ambiguïté, l’opacité et l’occasion d’erreurs sont autant d’éléments constitutifs de la liberté de l’homme. E. Morozov

      +0

    Alerter
  • SysATI // 14.01.2015 à 15h33

    Ahmed Davutoglu, Premier Ministre Turc faisait partie de la manif “pour la liberté d’expression”…

    MAIS…

    Je viens de recevoir un mail d’une copine Turque…

    http://m.t24.com.tr/haber/yay-sata-charlie-hebdo-baskini,283660

    Ca dit en résumé que les NMPP de l’un des derniers journaux turcs kémaliste de gauche “Cumhuriyet” (La République) a été “RAIDé” hier soir et la distribution a été suspendue pendant une heure. Heure pendant laquelle les flics ont examinés la version expurgée (4 pages sur 12) de CharlieHebdo distribué dans le journal de ce matin. Comme la rédaction avait “fait le ménage” ils n’ont rien trouvé à redire et la distribution a pu reprendre…

    Dans le même temps le hashtag le plus en vogue en Turquie aujourd’hui est #ÜlkemdeCharlieHebdoDağıtılamaz = #CharlieHebdoNePeutPasEtreDistribuéDansMonPays

    Rempli de déclarations haineuses du style :
    Que les laïcs foutent le camp à Salonique (Ville de naissance d’Ataturk)

    Le jour de la manif à Paris, une jeune femme a par ailleurs été condamnée en Turquie à 11 mois de prison pour avoir oser dire “Erdogan est un voleur” pendant une manif…

    Quitte à choisir, je préfère 1000 CarlieHebdo anti-musulmans, très bêtes et très méchants aux allumés qui dirigent ce pays…. Et malheureusement une bonne partie de ceux qui y vivent 🙁
    (une majorité même puisqu’ils continuent à élire ce fou furieux au pouvoir…)

    Dans la quasi totalité des pays les dirigeants décident de ce que “le peuple” a le droit de lire, de dire, de penser. Ou de façon “hard” comme en Turquie (blasphème et critique du gouvernement interdits) ou de façon “soft” grâce à TF1 et consorts comme en France.

    La manière française est quand même préférable… Espérons que ça dure 🙁

      +2

    Alerter
    • Surya // 14.01.2015 à 16h21

      Regardez le cas de Fazil Say, pianiste turc haï dans son pays qui a pris plusieurs mois de prison avec sursis pour quelques tweets…

        +1

      Alerter
  • gonzo // 14.01.2015 à 16h04

    la seule apologie du terrorisme que je vois en ce moment est celle qui consiste à dire qu’il faille un patriot act à la française.
    (pour mémoire http://www.foreignpolicyjournal.com/2012/05/12/bush-convicted-of-war-crimes-in-absentia/

    Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter.

      +0

    Alerter
  • Spipou // 14.01.2015 à 16h05

    Il y a quand même un truc qui m’étonne : tout le monde ici à l’air de s’accorder pour voir la main sournoise de L’Amérique derrière des lois en hypothétique devenir, mais personne ne s’élève contre une loi bien française, celle-là (elle a même été promulguée, à l’époque, pour contrer la concurrence des immorales caricatures américaines !), loi scélérate, liberticide et digne de dictatures les plus totalitaires. “loi scélérate”, ici, n’est pas une figure de style : elle met les pleins pouvoirs des ciseaux de la censure dans les mains du pouvoir exécutif sans aucun contrôle possible du judiciaire. Pour cette raison, et depuis 65 ans, il n’existe aucune jurisprudence qui pourrait la contrer, aussi peu que ce soit. En 65 ans, aucun élu non plus n’a demandé son abrogation. A croire qu’on la garde sous le coude parce qu’elle pourrait toujours servir…

    La loi de 1949, amendée par la suite contre les publications “dangereuses pour la jeunesse”, et non plus “destinées à la jeunesse”, j’en ai parlé plusieurs fois ici, mais personne ne semble connaître. Olivier m’avait demandé des précisions que je lui ai données aussitôt, mais au vu des articles qu’il a publié par la suite, je me demande s’il les a lues.

    Pourtant ses termes, notamment le mot “affichage” sont assez vagues pour qu’elle puisse s’adapter parfaitement à internet. Une simple décision administrative pourrait faire fermer d’un trait de plume la totalité du Web français. Inimaginable jusqu’en 2014, mais maintenant ? Il suffit d’un gouvernement décidé pour faire couper le courant par EDF aux serveurs et sous-serveurs des récalcitrants.

    La seule solution pour ceux qui voudront continuer à publier contre vents et marées sera de trouver un hébergeur en Suisse, avec tous les efforts, le temps et l’argent que ça suppose d’y consacrer. Je connais au moins un site qui l’a déjà fait, pour une autre raison : classé comme raciste et islamophobe, il croulait sous les procès (Les Crises, combien de procès ? 😉 ). Au moins ils sont déjà à l’abri de ce côté-là…

      +1

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 14.01.2015 à 16h30

    La loi va interdire la sortie du territoire pour tous ceux qui “prévoient de faire des attentats”.
    C’est ubuesque.
    Vous imaginez un gus qui va acheter un billet d’avion en disant, “Je vais m’entraîner au djihad en Syrie” ?? Ils nous prennent pour des canards sauvages… Comment connaissent-ils les intentions des gens?

    A partir du moment où il est impossible de savoir pour quelles raisons quelqu’un sort du territoire, ce sont tous les Français qui peuvent être interdits de sortie de territoire.
    Il suffit comme aux USA, qu’une autorité quelconque décide que vous êtes dangereux, pour n’importe quelle raison.

      +0

    Alerter
    • Spipou // 14.01.2015 à 17h22

      Il serait plus judicieux d’interdire d’en revenir !

        +1

      Alerter
    • lanQou // 14.01.2015 à 22h26

      Je ne sais pas si un telle loi peut passer sans soulever un tollé…
      dans la déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU, il est clairement écrit:
      http://www.un.org/fr/documents/udhr/
      Article 2
      1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
      2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

      Article 13
      1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
      2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

      Est-ce que la patrie des droits de l’homme et du citoyen osera fouler aux pieds la déclaration universelle des droits de l’homme si manifestement qu’elle l’inscrit dans sa loi?
      Je doute que la Hollandie nous face ce “cadeau”.

        +0

      Alerter
  • Flury // 14.01.2015 à 16h40

    Ah, Christian Jacob, si attendu, si nul, si ringard, toujours porteur d’une vision stratégique à trois balles et à hauteur de la ceinture! Toujours cette recherche d’inspiration par mot clef sans en comprendre ou en ignorant le contexte. Quand on voit le désastre auquel a mené le Patriot act, qui a engendré le mensonge de Bush, la totale déstabilisation du Moyen Orient, l’Irak et j’en passe! des milliers et des milliers de morts au nom d’une idéologie à peine moins fondamentaliste que celle qu’elle prétend combattre. Sauf qu’aux US, il y a des contre pouvoirs et des recours, des protections, des outils pour permettre aux citoyens de se défendre, de se protèger, la mise en œuvre est parfois difficile mais ces remparts existent. Et çà, çà n’existe pas ailleurs. Reste que C.Jacob est un homme dangereux, à mettre sous surveillance rapprochée.

      +0

    Alerter
  • jacques beaudry // 14.01.2015 à 16h45

    Les gouvernements des pays occidentaux avaient déjà pris le contrôle sur la tenue de manifestations qui visent à s’opposer à leurs politiques. Le Web est devenu avec le temps un organe fort pour que les citoyens communiquent entre eux et se solidarisent dans une opposition à certaines politiques. Les politiciens sous prétexte de sauvegarder la liberté d’expression veulent maintenant CONTROLER le numérique et nous priver de la liberté d’exprimer nos opinions. Ils vont nous faire ce qu’ils reprochent de faire à des dictatures (Chine, Corée du Nord, Russie, Arabie Saoudite , etc…

      +0

    Alerter
  • lm bernard // 14.01.2015 à 21h44

    Ma liberté d’expression en quelques chiffres=
    Taux de chômage des moins de 25 ans:23%
    Géographie de l’école2014=7 critères:revenus,taux de chômage et de précarité,niveau de diplômes des parents,nombre de familles nombreuses et monoparentales,conditions de logement.Les inégalités et le taux d’échec scolaire sont constatés dans les zones qui cumulent plusieurs problèmes qui non sans hasard sont des ZEP (représentant 38% des élèves scolarisés dans le primaire et les collèges)-150 000 décrochent par an…sans un seul diplôme.
    La population musulmane en France,de l’ombre à la lumière CEFIPOV(2010),à consulter sur internet,entre 1998 et 2004 le poids est multiplié par 2,5(2,6 vs 1%) et en 2005=5%.Un sur cinq se dit pratiquant.
    Ré-islamisation(redevenir musulman est un antidote)=Islam vécu comme religion des banlieues(militantisme social),comme attribut identitaire,effet 11/09,effet conflit israélo palestinien, politique étrangère alignée et ambiguë,flux migratoires de pays musulmans et saturation du processus d’assimilation essentiellement dans les zones dites d’exclusion.
    ZUS:4,4 M en 2006,7% de la population en 2007(10 % en Ile de France),les moins de 25 ans:40 %,etc…
    Est ce l’islam qui est entièrement responsable?
    Devons nous faire les frais de l’irresponsabilité de nos élites depuis 40 ans?
    Pas de conclusion hâtive,Olivier toi qui aime les courbes et les stats t’as du boulot…
    Orwell,on y revient toujours:Big Brother is watching you,l’OTAN c’est la paix,la liberté (d’expression façon Charlie),c’est l’esclavage,l’ignorance par la désinformation c’est la force du système libéral.

      +1

    Alerter
  • Hubert De Fondencomble // 14.01.2015 à 21h44

    Les orchestrateurs de l’exploitation politique de l’émotion suscitée par cet événement tragique, ont rendu le peuple français tout entier otage d’une idéologie où transpirent les mécanismes d’une guerre de civilisation. Ils se sont empressés d’opérer dans l’urgence un ralliement de l’hommage que voulait instinctivement donner la nation française, dans le besoin spontané d’exprimer sa peine, sa peur et sa colère, sous la bannière réductrice et fourre-tout du “Je suis Charlie”, parfait exemple de novlangue confusionnelle et simplificatrice.
    Ils ont commis là une erreur morale et politique (mais était-ce vraiment involontaire…) dont nous n’avons pas fini de subir les effets délétères à l’avenir. Tandis qu’il aurait fallu explicitement se limiter prudemment à désigner la seule véritable cause d’une vision fanatique et intégriste de l’islam, et se focaliser ensuite sur toutes ses causes, politiques, sociales et géostratégiques, nos politiques ont organisé un grand barnum de la nation, sous couvert d’une défense de la liberté d’expression, impliquant à son insu l’ensemble du peuple français dans un portrait de groupe renvoyée à l’ensemble des peuples musulmans de la planète, portrait où la liberté d’expression consiste en un droit à l’expression illimitée et unilatérale, du mépris, de l’offense et de l’insulte religieuse, qui constitue le fond de commerce d’un minable journal satyrique et iconoclaste.
    Cette liberté d’expression dégradée et dégradante, nihiliste à force de prôner la désacralisation systématique, détachée de l’exigence éthique du respect des valeurs et des tabous culturels ou religieux des “autres”, confine elle aussi à une forme d’absolutisme s’apparentant à un relatif fanatisme inversé. Les organisateurs du « MacCharlisme » à la française que l’on voit s’organiser actuellement via tous les medias, par l’injonction d’un “qui n’est pas Charlie est un ennemi de la liberté”, ont-ils mesuré la portée de leur geste en organisant cette manifestation de masse d’implication de notre nation, désignant désormais aux yeux du monde musulman tout entier, chaque Français, où qu’il soit (je pense surtout à ceux qui vivent à l’étranger, en terre musulmane), comme un soutien inconditionnel du droit absolu à railler et insulter leur croyance?

      +3

    Alerter
  • Alain // 14.01.2015 à 23h49

    Le message est clair: ceux qui essaient de comprendre comment nous en sommes arrivés là seront dorénavant jugés en cour martiale.

      +0

    Alerter
  • le Prolo du Biolo // 15.01.2015 à 00h10

    Rien de nouveau sous le soleil apparemment.
    On se souvient du climat étouffant dans l’Allemagne de la bande à Bader, dans les années 70.

    La chasse aux sorcières battait son plein, particulièrement contre les enseignants et les fonctionnaires. Tout ceux ce qui défendaient des positions différentes de celles du gouvernement, quelle qu’elles soient, étaient mis dans le même sac que les terroristes. Et éventuellement virés de leur poste.

    http://www.monde-diplomatique.fr/1976/04/VERNET/33720

      +0

    Alerter
    • Spipou // 15.01.2015 à 00h30

      Je m’en souviens très bien ! Les interdictions de travail dans l’administration ne s’appliquaient pas à “tous ceux qui défendaient des positions différentes de celles du gouvernement”, mais aux partisans du communisme et de l’extrême-gauche. C’est ainsi que l’Allemagne de l’Ouest s’est débarrassée du terrorisme et qu’Helmut Schmidt a eu ses interviews encensées dans Les Crises.

      L’Italie, en revanche, qui n’a pas pris ce genre de mesures, a vu le terrorisme perdurer, jusqu’à l’attentat de la gare de Bologne, qui a fait des centaines de morts…

        +0

      Alerter
  • le Prolo du Biolo // 15.01.2015 à 00h12

    “Restreindre la liberté”

    De qui ? Celle des exilés fiscaux par exemple ?

      +0

    Alerter
  • Annick // 15.01.2015 à 13h09

    Moderation: merci de ne pas faire de posts légalement répréhensibles. Merci de votre compréhension.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications