Les Crises Les Crises
23.novembre.201923.11.2019 // Les Crises

Camisole numérique pour votre bien ? Gilles Babinet – Par Thinkerview

Merci 75
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 14-11-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 14-11-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Hervé // 24.11.2019 à 05h12

Ce Babinet ne dis rien, ne sait rien, refuse de donner des noms, d’expliquer ses choix, ne finit jamais ses phrases, il définit certains acronymes par d’autres acronymes tout autant abscons, passe son temps à parler la novlangue, le globish, et sa vision du monde est réduite à l’immense satisfaction des réussites numériques encouragées par le pouvoir. La pensée de cet olibrius est d’une vacuité sans fond. Ces deux heures d’entretien son d’une inutilité crasse, Thinkerview nous a habitué à mieux, bien mieux. Vous pouvez les éviter, vous ne perdrez rien.

7 réactions et commentaires

  • Ben4 // 24.11.2019 à 01h26

    de toutes façons on est déjà sous camisole culturelle… mais ça, personne veut en parler… parce-que tout le monde la kiffe cette camisole là.
    Nous désirons ce que le capitalisme offre… dès lors, toute libération est illusoire… on ne fait que protester contre un amour déçu… mais on reste accros.

      +9

    Alerter
  • Hervé // 24.11.2019 à 05h12

    Ce Babinet ne dis rien, ne sait rien, refuse de donner des noms, d’expliquer ses choix, ne finit jamais ses phrases, il définit certains acronymes par d’autres acronymes tout autant abscons, passe son temps à parler la novlangue, le globish, et sa vision du monde est réduite à l’immense satisfaction des réussites numériques encouragées par le pouvoir. La pensée de cet olibrius est d’une vacuité sans fond. Ces deux heures d’entretien son d’une inutilité crasse, Thinkerview nous a habitué à mieux, bien mieux. Vous pouvez les éviter, vous ne perdrez rien.

      +28

    Alerter
    • Genuflex // 24.11.2019 à 10h05

      Allons allons, un homme dont la fiche wikipedia dit qu’il est le “digital champion” de la France auprès de la commission européenne. Ce ne peut être que la crème des extasiés du numérique. Un cerveau, une pensée !

        +7

      Alerter
      • Idomar // 30.11.2019 à 17h43

        Un polytechnicien comme le baverait Laurent Alexandre lui qui n’est qu’Edhec !

          +0

        Alerter
    • Enzo // 24.11.2019 à 10h20

      Pas mieux,
      Je n’ai pas tenu plus de 20 mn
      Dommage.

        +9

      Alerter
  • Brigitte // 26.11.2019 à 09h33

    Ce type a un parcours qui force l’admiration (réf Wikipedia). Le petit Babinet a du les avoir bien retroussées pour si bien réussir dans ce monde là. Son parcours est avant tout affairiste même s’il est assez intelligent pour y apporter un habillage visionnaire et d’intérêt général. Toujours la même chansonnette sur nos “start-up” bien de chez nous mais qui se font toutes racheter par des grands groupes dès qu’elles sont devenues profitables. Il montre d’ailleurs bien l’exemple : Havas, Microsoft, etc..
    Interessant de voir comment fonctionnent les réseaux d’influence, l’Institut Montaigne, la CNNUm, bref ce fameux microcosme où s’effectue l’alchimie parfaite entre le public et le privé. N’est-ce pas ce que l’on appelle aussi l’élite cosmopolite et les deuxièmes couteaux de l’oligarchie?
    Question subsidiaire: faut-il jeter le Babinet avec l’eau du bain?

      +2

    Alerter
  • vert-de-taire // 26.11.2019 à 09h39

    “je suis contre les subventions”

    Donc laisser le choix aux banques/élite.
    De Castrie/Bébéar patrons de l’Institut Montaigne : les mentors de Fillon dont la prestation hallucinante devant ses maitres laisse rongeur. https://www.youtube.com/watch?v=HGOyqL5QchE

    La reconnaissance faciale, l’ADN, la géolocalisation, Linky, CB, 5G, … ce sont exactement les outils idéaux pour une GESTAPO, de la surveillance de tous partout en continu de façon à contrôler/asservir la population. Ce fait est très têtu, très très problématique et ne peut pas être écarté par un ‘pas grave c’est commercial’ … NSA en fait son beurre et écoute tous les politiques, tous les industriels, …

    “On vote mais on décide de rien” : Babinet : c’est pas vrai.
    Ah ? Bizarre que j’ai tant de faits pour le démentir.

    “Sortir de l’émotion” : Il a raison. Mais QUI suscite maintient porte cette émotion sinon le pouvoir médiatique ? Donc l’élite qui nous asservit. Dont il est impossible d’en sortir quand on est en mode survie soumis par les injonctions contradictoires : illusion de méritocratie dans la soumission capitaliste qui domine TOUT (activités et politiques et populations).

    “Les technologies c’est un truc de dingue” : En contradiction directe avec : il faut sortir de l’émotion”
    Ce type parle de la technologie comme un enfant d’un magicien, comme envouté. Typique de gens incapables d’écrire 2 lignes de code mais fascinés par les possibilités de l’informatique (pas un reproche ni une hiérarchisation primaire mais une constatation fréquente).

    et j’ai saturé

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications