Les Crises Les Crises
2.juillet.20212.7.2021 // Les Crises

Climat : Aux quatre coins du monde, déjà la fournaise

Merci 28
J'envoie

Alors que l’été n’a pas encore commencé, les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplient dans le monde. Du Brésil aux Émirats arabes unis et à l’Iran, de l’ouest des États-Unis à la Sibérie, les températures sont déjà très élevées, menaçant la santé des populations, l’agriculture ou la production électrique.

Lire l’article complet sur Reporterre

En regardant sur une mappemonde les événements météorologiques extrêmes de ces derniers jours, on ne sait plus où donner de la tête : des records de chaleur au Moyen-Orient, des incendies en Sibérie, une incroyable sécheresse à l’ouest des États-Unis… Comme si les phénomènes intenses étaient hors de contrôle. Et ces événements sont évidemment à mettre en lien avec le bouleversement climatique. À cause de celui-ci, « il y a 90 % de risque qu’au moins une année entre 2021 et 2025 devienne la plus chaude jamais enregistrée, ce qui délogerait l’année 2016 du premier rang », a prévenu un bulletin de prévisions annuelles établi par le Service météorologique du Royaume-Uni (le centre principal de l’Organisation mondiale de météorologie), publié le 27 mai.

Alors que l’été n’a même pas encore commencé, les températures du Moyen-Orient ont flirté avec des chiffres record le 5 juin. Aux Émirats arabes unis, la ville de Sweihan (à l’est du pays) a enregistré une température de 51 °C. Le lendemain, le mercure a même atteint 51,8 °C. « Record absolu national de chaleur tous mois confondus égalé aux Émirats arabes unis. Le précédent record absolu de chaleur (tous mois confondus) pour cette station précise était de 51,3 °C le 2 juillet 2017 », a commenté sur Twitter Étienne Kapikian, prévisionniste à Météo France.

Le 5 juin, il a fait 51 °C à Omidiyeh, une ville à l’ouest de l’Iran, et 50,9 °C à Al Jahra, à l’est du Koweït. Toujours au-dessus de la barre des 50 °C, le Pakistan et Oman ont enregistré le même jour une température de 50,1 °C à Sibi (centre-ouest du pays) et Sunaynah (nord-ouest).

Habituellement, dans cette région, les pics de température ne sont atteints qu’en plein été. De telles vagues de chaleur dès le début du mois de juin laissent craindre une aggravation de la situation dans les semaines suivantes. « Les vagues de chaleur au cœur de l’été risquent d’être plus fréquentes et fortes, et de s’étendre dans la durée en rognant sur le printemps et l’automne », prédisait l’année dernière à Reporterre le prévisionniste de Météo France Emmanuel Demaël.

Record de température terrestre à plus de 80 °C

Au début du mois de mai, dans une étude parue dans le Bulletin of the American meteorological society, des chercheurs américains ont mis en lumière un nouveau record de température terrestre (et non atmosphérique) de 80,8 °C, constatée dans les déserts de Lout, en Iran, et de Sonora, au Mexique. « C’est 10 °C de plus que le précédent record de 70,7 °C observé en 2005 », précisaient les auteurs.

Lire l’article complet sur Reporterre – 11-06-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Orhan // 02.07.2021 à 09h42

Il n’y aucun intérêt à opposer des boomers (soit dit au passage, quelle horrible expression) et d’autres générations, celles d’avant, ou celles d’après (dont je fais partie au demeurant). Cela n’a aucun sens, aucune génération n’a de réelle prise sur les évènements, ne peut vraiment avoir le recul nécessaire sur l’histoire qui s’écrit au présent, c’est bien ce qui est malheureux. D’autant qu’on parle d’une génération née après plusieurs carnages.

Quid des gens ayant la vingtaine ou la trentaine en 2020 ? Combien de téléphones portables, d’ordinateurs portables, de consoles de jeux, etc, ont-ils eu au cours de leur vie ? Combien de voyages en avions par rapport à leurs parents et arrière grands-parents avant eux ? Etc.

Non, diviser pour mieux régner cela ne sied qu’à la bourgeoisie.

Par rapport au football, quel est le problème ? Qu’il ait été phagocyté par le capitalisme le plus sordide ? Et bien c’est le lot de plus ou moins toutes les choses.
C’est drôle, j’ai cotoyé un forum de supporter d’un club professionnel français, il y avait une section consacrée aux problèmes politiques et sociétaux, qui était très riche de débats et discussions, loin des caricatures qu’un Océan de Sagesse semble nous faire accroire.

69 réactions et commentaires

  • Océan de sagesse // 02.07.2021 à 08h00

    Les boomers nieront toute responsabilité et meme la réalité de la chose jusque a la cuisson complète !!
    Dès lors a quoi bon, parlez nous plutot de foot !!

      +7

    Alerter
    • LibEgaFra // 02.07.2021 à 08h17

      « parlez nous plutot de foot !! »

      Ah non! Vous allez désespérer toute une nation et surtout son chef qui ne pourra pas se pointer à la finale (c’était comme si c’était fait!) et se comporter comme un adolescent en rut ni faire des papouilles à ces beaux torses noirs.

      https://www.closermag.fr/politique/photo-coupe-du-monde-2018-l-incroyable-photo-d-emmanuel-macron-qui-celebre-la-846613

      https://twitter.com/i/status/1018564458497572867

      Bon, je sors!

        +13

      Alerter
    • Yann // 02.07.2021 à 09h30

      Créer une planète avec des ressources finies et y poser une espèce capable de les exploiter, ça finit par pêter un jour ou l’autre.
      Reste à savoir si Dieu accepte la responsabilité…

        +10

      Alerter
      • LibEgaFra // 02.07.2021 à 12h28

        C’est amusant que vous parliez de monothéisme, car il existe des idéologies qui prônent le respect de l’environnement, qui n’ont aucune volonté de conquête, de domination, qui s’excusent quand ils abattent un arbre ou un animal dans le but exclusif de satisfaire un besoin essentiel et jamais pour le plaisir ou s’enrichir.

        Bref, vous avez raison, le problème ce sont ces idéologies mortifères qui prônent et justifient exploitation et domination.

          +14

        Alerter
      • Dominique Gagnot // 03.07.2021 à 17h53

        La recherche de profits, objet du capitalisme, conduit à maximiser les échanges de tout et n’importe quoi, sans aucune réflexion écologique mais uniquement technique.

        Ne cherchez pas ailleurs que dans ce « jeu de société » imbécile et mondialisé la cause de tous nos malheurs.

        Comprendre l’Arnaque capitaliste, Imaginer le système d’après ! : http://bit.ly/capitalisme

          +2

        Alerter
    • Orhan // 02.07.2021 à 09h42

      Il n’y aucun intérêt à opposer des boomers (soit dit au passage, quelle horrible expression) et d’autres générations, celles d’avant, ou celles d’après (dont je fais partie au demeurant). Cela n’a aucun sens, aucune génération n’a de réelle prise sur les évènements, ne peut vraiment avoir le recul nécessaire sur l’histoire qui s’écrit au présent, c’est bien ce qui est malheureux. D’autant qu’on parle d’une génération née après plusieurs carnages.

      Quid des gens ayant la vingtaine ou la trentaine en 2020 ? Combien de téléphones portables, d’ordinateurs portables, de consoles de jeux, etc, ont-ils eu au cours de leur vie ? Combien de voyages en avions par rapport à leurs parents et arrière grands-parents avant eux ? Etc.

      Non, diviser pour mieux régner cela ne sied qu’à la bourgeoisie.

      Par rapport au football, quel est le problème ? Qu’il ait été phagocyté par le capitalisme le plus sordide ? Et bien c’est le lot de plus ou moins toutes les choses.
      C’est drôle, j’ai cotoyé un forum de supporter d’un club professionnel français, il y avait une section consacrée aux problèmes politiques et sociétaux, qui était très riche de débats et discussions, loin des caricatures qu’un Océan de Sagesse semble nous faire accroire.

        +55

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 02.07.2021 à 10h02

        Orhan, merci pour votre réponse à « Océan de sagesse » qui se croit fort sage de pointer la question des « responsabilités », mais sans rien savoir de ce que ce mot implique, il ne fait que l’utiliser comme beaucoup d’autres gens : sans réfléchir.

          +15

        Alerter
        • LibEgaFra // 02.07.2021 à 12h20

          Boomers ou pas boomers, le fait est que la population mondiale a triplé en quelques 65 ans passant de 2,5 à 7,5 milliards, une charge insupportable en matière de ressources, d’écosystèmes, de pollutions.

          Bref, personne ne peut arrêter un train gigantesque lancé à pleine vitesse. Alors nous pouvons couiner que c’est pas bien, qu’il faut faire qqch, toujours est-il que les énergies fossiles vont continuer à être extraites et consommées et le taux de CO2 va continuer à grimper et l’atmosphère et les océans vont continuer à se réchauffer.

          Les Suisses viennent démocratiquement de refuser une loi CO2.

            +10

          Alerter
          • JP // 03.07.2021 à 12h23

            « les Suisses viennent de refuser une loi CO2 »: On ne peut pas reprocher aux Suisses de savoir compter.
            « On est passé de 2,5 à 7,5milliards, c’est insupportable »: Très bien mais qui va avoir le droit de vivre si on décide de réduire drastiquement la population mondiale ?
            Et en plus les Chinois s’autorisent à avoir plus d’enfants !

              +2

            Alerter
          • Florent Danet // 04.07.2021 à 07h05

            Leurs forêts ne brûlent pas…ou du moins pas encore

              +1

            Alerter
      • Guise // 02.07.2021 à 13h10

        Orhan
        Vous dites : « Quid des gens ayant la vingtaine ou la trentaine en 2020 ? Combien de téléphones portables, d’ordinateurs portables, de consoles de jeux, etc, ont-ils eu au cours de leur vie ? Combien de voyages en avions par rapport à leurs parents et arrière grands-parents avant eux ? »

        Vu comment les jeunes adultes sont payés, ils ne vont pas en faire beaucoup, des voyages, laissez leur le temps pour comparer. Vu l’évolution, ils en feront certainement moins que leurs parents nés des années 60-70. On ne va pas commencer à ressortir la question de la pollution par le chauffage au bois, et aller chercher si pollution issue du nucléaire doit être mise sur le compte des populations nées au début XXe.
        Les portables : ça n’est pas un luxe. C’est devenu une nécessité sociale, à cause des politiques menées en ce sens, ou qui ont favorisé l’essor de l’outil. C’est pour ça que les sans-abris cherchent à avoir des portables : par nécessité. Est-ce qu’avoir une voiture est un « luxe », ou une nécessité, de nos jours quand on habite dans les villages non desservis par les transports en commun (ou très mal desservis, ce qui revient quasiment au même) ?
        C’est quand même contradictoire de dire ne pas vouloir opposer les générations et de le faire quand même.

        La classe qui pollue est la bourgeoisie, que ses membres aient cent ou cinq ans. 8 fois + de pollution chez les 10 % les plus riches que chez les 10 % plus pauvres, en France. et « 24 times more in the US and 46 times more in Brazil » (source : Monde Diplo en anglais https://twitter.com/LMdiplo/status/1274801766744436736)

          +10

        Alerter
      • Booster // 02.07.2021 à 22h11

        Les antifas et les milleniums critiquent les boomers mais ne refuseront jamais le joli petit héritage que ces boomers leur laisseront. Que d’hypocrisie.

          +9

        Alerter
        • Le Minotaure // 05.07.2021 à 15h21

          Pour parler « d’antifas » dans une telle discussion il faut vraiment en être complètement obsédé.

            +3

          Alerter
    • Pierrot // 02.07.2021 à 10h52

      Les responsables sont bien plus sûrement à chercher du côté des gens qui présentent la même finesse d’analyse que vous.

      Vos « boomers » ne représentant qu’un quart de la population, il paraît difficile d’imputer à eux seuls l’inaction qui nous conduit actuellement vers les pires scénarios envisagés. Il suffit de regarder en face la réalité des choses pour constater que votre génération n’en est pas moins responsable, et qu’exhorter à continuer d’ignorer le problème comme vous le faites ici n’est assurément pas la bonne solution.

        +5

      Alerter
      • pseudo // 02.07.2021 à 11h50

        Vous évacuez tout de même le fait que ce qui fait la politique aujourd’hui ce sont les grandes boites, en très majeure partie possession de la génération des boomers.

        du coup on s’arrête tous d’expirer ?

          +0

        Alerter
        • Pierrot // 03.07.2021 à 19h49

          « … en très majeure partie possession de la génération des boomers »

          En somme, vous suggérez que la totalité d’une génération, qui représente 16 millions de nos concitoyens, serait responsable juste parce qu’elle aurait à peu près le même âge qu’une part des propriétaires de grandes entreprises.

          Vous rendez-vous compte de la profonde idiotie de votre argument ?

            +13

          Alerter
    • Incognitototo // 02.07.2021 à 14h33

      @ Océan de sagesse

      Oui, les boomers sont responsables de n’avoir pas su, pas pu changer le monde… sauf que :
      – à leur décharge, ils ont quand même réussi à donner à bouffer à (presque) tout le monde et à installer une paix durable dans l’UE ; tandis que les choix qui surdéterminent les directions qui ont été prises au cours de la fin du 20e siècle ont été faits avec des missiles (de l’Est et de l’Ouest) sur la tempe ; faudrait pas l’oublier ; mais c’est un contexte que les jeunes générations peuvent difficilement comprendre…
      – comme les « pas-boomers » sont encore moins impliqués que leurs parents et grands-parents dans les instances politiques, les syndicats et civiquement, je crains que le monde ne poursuive sa course folle et que les générations actives actuelles n’aient au final aucune leçon à donner à leurs ascendants et aïeuls.

      En tout état de cause, faire des généralisations en stigmatisant telle ou telle responsabilité à partir de catégorisations sociales est injuste et n’a aucun sens (y compris quand je le fais parfois moi-même bêtement) ; sauf, à mon avis, si on parle de ceux qui tenaient réellement les leviers de pouvoir et de ceux qui les ont élus.

        +13

      Alerter
      • Booster // 02.07.2021 à 22h27

        Les boomers ont bénéficié du travail des générations d’avant. Ils étaient d’une autre trempe ceux nés au tournant du 21ème siécle, malheureusement naifs ils se sont laissés instrumentalisé par la Banque.

          +3

        Alerter
      • Fernet-Branca // 03.07.2021 à 10h35

        Les syndicats sont finis depuis longtemps avec la disparition des grandes et moins grandes industries . Disparition à laquelle ils n’ont su s’opposer que par des enterrements de première classe. Il survivent dans la fonction publique d’état , la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière. Ils ont survécu dans les dernières décennies dans des grandes entreprises comme les banques par exemple mais comme les banquesse se sont débarrassées de leur réseau la résolution du problème est en vue.
        A remarquer les syndicats du ferroviaire soutiennent les agents de la sécurité ferroviaire qui ont abattu un marginal haïtien qui ne menaçait plus personne. Ils sont devenus darmanomarinistezemmouriens.

          +2

        Alerter
    • METZGER // 03.07.2021 à 17h37

      Non, je suis boomer, et j’ai depuis ma jeunesse pris parti contre les options d’une génération, la mienne qui a faux sur TOUT ! Et cela continue aujourd’hui, avec les jeunes qui veulent prendre l’avion le plus souvent possible, aller loin pour s’instagrammer en violant en hordes les paysages les plus secrets et les plus fragiles, qui consomment les terres rares, l’énergie, etc…
      Le seul héritage positif de ma génération, c’est le nucléaire et la paix.
      Pas sûr que cela soit bien compris…

        +8

      Alerter
  • LibEgaFra // 02.07.2021 à 08h36

    « Au Brésil, la sécheresse sévit aussi : d’après les agences du gouvernement, le défaut de pluies dans le sud-est et le centre-ouest du pays serait le pire depuis quatre-vingt-onze ans. »

    Plus on coupe la forêt, moins il y aura de pluies. Ou comment scier la branche sur laquelle le Brésil est assis.

      +14

    Alerter
    • Fernet-Branca // 03.07.2021 à 10h37

      La grande forêt gauloise devrait repousser dans l’hexagone et aussi en Belgique vu les pluies de l’automne et du printemps.

        +3

      Alerter
      • gracques // 03.07.2021 à 17h43

        Renseignez vous , la forêt gauloise est un mythe…..
        L’extension maximum c’est maintenant et depuis le II empire.

          +1

        Alerter
        • Fernet-Branca // 04.07.2021 à 09h49

          Oui j’ai déjà lu une étude des années 50 d’un géographe qui affirmait photos aériennes des cultures en Picardie en 1950 à l’appui que toutes les terres étaient cultivées à l’époque gallo-romaine et que « France » comptait 25 millions d’habitants.
          Je n’en crois rien mais je n’ai pas de preuves et de témoins pour l’infirmer.
          Mais tout pousse bien cette année.

            +3

          Alerter
  • Thierry Balet // 02.07.2021 à 08h44

    Bientôt plus besoin d’une cuisinière…..

      +1

    Alerter
  • petitjean // 02.07.2021 à 10h33

    Ce média, Reporterre, est le chantre du « réchauffement climatique »

    objectif ????
    je le conçois plutôt comme le chantre de l’escrologie……………….

      +8

    Alerter
    • Dominique65 // 02.07.2021 à 11h01

      Quand on ne peut contester le message, on s’attaque au messager. Pitoyable.

        +16

      Alerter
      • LibEgaFra // 02.07.2021 à 12h47

        Bonne nouvelle! Les climato-septiques ne sont pas si nombreux. Je m’attendais à pis.

        PS: je n’ai pas commis de faute d’orthographe.

          +5

        Alerter
        • Hippocampe // 05.07.2021 à 15h54

          Septiques ou sceptiques, je crois surtout qu’ils en ont ras la casquette de cette course à l’échalote. Et que ça les tracasse comme l’an 40. S’il faut discuter les élucubrations de Reporterre maintenant, où va-t-on? il faut désormais compter sur les faits, rien que les faits, mais tous les faits. Pas un +10°C mesuré ponctuellement par des américains en plein désert iranien (!!), mais une vraie moyenne. Ces septico-sceptiques ont d’ailleurs déjà renoncé à faire comprendre que la température n’est pas une quantité que l’on peut « moyenner » et ils acceptent, bon an mal an, ces contorsions de calcul. Parce que même contorsion inclue, la température est stable. Point. Quant à ceux qui n’ont pas eu assez froid cette année (en moyenne!) et bien bonne chance pour l’année prochaine!

            +2

          Alerter
    • Fernet-Branca // 03.07.2021 à 10h43

      Cela peut créer de l’emploi pour une nouvelle catégorie d’escrocs les thérapeutes Pour éco-anxieux.
      Voir l’article de Slate

      Éco-anxieux cherche thérapeute désespérément
      Temps de lecture : 5 min

      Audrey Renault — 2 juillet 2021 à 9h45
      Pour lutter contre les conséquences de la crise environnementale sur la santé mentale, certains spécialistes militent pour un renouveau de la discipline.

      http://www.slate.fr/story/211549/eco-anxiete-solastalgie-anxiete-changement-climatique-timide-mutation-psychotherapie

        +2

      Alerter
  • pseudo // 02.07.2021 à 10h38

    j’imagine que c’est le moment idéal pour rappeler à cet article.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/madagascar/madagascar-une-famine-causee-par-le-rechauffement-climatique_4683471.html

    Je me garde de commenter, en ces temps de surplus de co², cela ne fait que rajouter aux malheurs du monde que de parler pour ne rien dire. Dans la mesure où tout le monde s’en contre fiche il faut bien faire sienne cette petite maxime, si il n’y a pas de solution, il n’y a pas de problème………………………

      +5

    Alerter
    • Patrick // 02.07.2021 à 11h53

      Pour des pays comme Madagascar, il serait important d’étudier le problème plus à fond et ne pas hurler tout de suite à la responsabilité du réchauffement climatique.
      La corruption et l’incapacité des gouvernements successifs à maintenir en état les infrastructures sont à scruter de plus près.

      C’est la même chose pour toutes les catastrophes annoncées. C’est toujours pratique de tout mettre sur le dos d’une même cause.

        +6

      Alerter
      • pseudo // 02.07.2021 à 12h19

        c’est la rhétorique du pire et de l’attentisme que vous nous servez. Reste que la spécificité du mode opératoire de ce changement climatique c’est qu’il influe directement sur les variables, taux de co2 / balance énergétique, qui sous tendent l’aspect général du climat.

        Partant de là, il n’est pas possible de dire tel événement est dû au CC ou ne l’est pas, car on ne peut pas faire la différence sans faire appel à des modèles qui sont eux mêmes générateurs du CC (puisqu’on ne les développe que parce que le problème devient existentiel). cqfd.

          +1

        Alerter
      • Guise // 02.07.2021 à 13h18

        Ce serait peut-être le moment de se dire qu’il faut aller chercher dans la civilisation « arabe » habituée à un environnement désertique comment construire des villes qui permettent de résister à de telles températures.

        Des ruelles étroites, des patios ombragés avec des pièces d’eau et des courants d’air, et pas pour faire dans le poétique, pour faire dans le froid. Comment les villes étaient faites traditionnellement dans les pays chauds ?
        Les maisons en pierre qui protègent de la chaleur, certaines constructions, même à Paris, valent tous les climatiseurs (sans exagération), et ne rejettent pas de chaleur dans l’air.

        L’humain n’est pas complètement démuni, mais si on attend que ça se calme avec des tours de verre et de béton (des fours donc), des climatiseurs qui rejettent leur fournaise dans les rues, des routes d’asphaltes et des champs prêts à être balayés à la première crue, forcément…

          +11

        Alerter
        • Subotai // 02.07.2021 à 19h22

          Une pensée qui m’a fait marrer:
          je me suis imaginé la population française vêtue en été comme les Touareg ou les Bédouins du désert, au lieu d’être à moitié à poil. Ce qui serait plus judicieux pour éviter la mort par la chaleur.
          En plus, avantage, plus besoin de masque jetable. 😀
          Merci qui…?

            +6

          Alerter
        • Booster // 02.07.2021 à 22h33

          Ou les australiens, coober pedy est aussi une possibilité.

            +0

          Alerter
  • 78 ans +1 // 02.07.2021 à 12h11

    Il y a un demi-siècle déjà que furent présentées les projections de « Limits to Growth » (Donella et Dennis Meadows, MIT), dont la justesse fut revue et confirmée depuis par Dennis Meadows lui-même (Smithsonian). Le temps n’a donc pas manqué pour agir pertinemment, comme le fait encore du reste un Jancovici.

    Il ne reste donc plus qu’à assumer: nous atteignons maintenant ces sommets de l’invivable, entrevus du reste ces dernières années. L’ère de l’anéantissement de Paradise (Californie), de Lytton (Canada), etc. (Australie…) a débuté. COVID, canicule extrême, méga-feux, sécheresse… MULTICRISES simultanément.

    Patience! À vrai dire, nous n’avons encore rien vu.

      +17

    Alerter
    • Maurice // 08.07.2021 à 16h19

      Et oui …
      Vont arriver:
      – mega virus informatique (système bancaire HS)
      – Emeutes
      – Invasion Aliens 🙂

        +1

      Alerter
  • Sylvain // 02.07.2021 à 15h26

    Quand il y a des mesures qui sont prises contre la voiture à pétrole on voit des gens qui disent qu’on va trop vite, qu’on embête les gens, qu’on n’est plus libre…
    Nous en sommes à la cop 25 (soit 25 ans d’études). Le discours de Chirac date déjà du 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud :
    « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer, et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au Nord comme au Sud, et nous sommes indifférents. La Terre et l’humanité sont en péril, et nous en sommes tous responsables. »
    « Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas. Prenons garde que le xxie siècle ne devienne pas pour les générations futures celui d’un crime de l’Humanité contre la vie. »

      +5

    Alerter
    • Dominique65 // 02.07.2021 à 17h03

      « Quand il y a des mesures qui sont prises contre la voiture à pétrole on voit des gens qui disent qu’on va trop vite, qu’on embête les gens, qu’on n’est plus libre »
      Ce n’est pas si simple. Les mesures sont souvent mal ciblées. Par exemple, lorsqu’on fait la chasse au diésel, y compris les derniers qui ne polluent pas plus que les essences, on augmente de fait le CO2, les diésels consommant moins. Lorsqu’on place des limiteurs au sol qui obligent à passer la seconde tous les 300 mètres, on augmente la consommation. Lorsqu’on a des façons de mesurer les consommations qui n’ont aucun rapport avec les conditions réelles, on ne fait qu’exaspérer ceux qui connaissent la réalité des choses. Lorsqu’on augmente le prix du kilomètre pour les campagnards qui n’ont que leur voiture pour aller au boulot, mais qu’on ferme les trains de transport pour les remplacer par des camions, ces mesures passent mal… etc.

        +11

      Alerter
      • Sylvain // 02.07.2021 à 23h00

        Nombre de voitures en 2019 : 39 910 000
        nombre de voitures en 2002 : 34 597 000
        augmentation +13%
        La géographie du pays n’a pas changé le nombre de personnes habitant en ville est passé de 77 à 80%, et la population n’a augmenté que de 5%.
        Pendant toute cette période le poids des véhicules n’a quasiment pas baissé. En fait tous les efforts de baisse de consommation par km sont le fait des améliorations techniques pas des conducteurs qui accepteraient des voitures avec un peu moins de services.

          +2

        Alerter
        • Incognitototo // 03.07.2021 à 01h51

          Pour information…

          L’ensemble des transports (terrestres, aériens et maritimes) représentent 29 % des émissions de gaz à effet de serre de la France ; les VP représentent 54 % de ce total (21 % pour les poids lourds) ; les VP ne sont donc responsables que pour 17,7 % du total des émissions de gaz à effet de serre.
          « Bizarrement », ces derniers sont pourtant continuellement désignés responsables de tout, alors que pour Paris 70 % des pollutions ne proviennent même pas de l’IDF… tandis que les vrais problèmes : industrie, agriculture, origines extraterritoriales des pollutions, délocalisations productives, absurdités des choix industriels, aberrations urbanistiques concentrationnaires, schémas de déplacement incohérent, aménagement du territoire en dépit du bon sens, absence de transports en commun, et cetera, et cetera… ne sont jamais traités.

          Et puis c’est sûr que créer toujours plus d’embouteillages et allonger les temps de trajet c’est très « écolo »… tandis que réserver 1/3 des chaussées à moins de 5 % des utilisateurs (les vélos), c’est également très « démocratique »…

          Mais un (vieux) rapport d’Airparif (disparu des bases comme par hasard) enfonce le clou sur la politique anti-VP : le trafic de VP a baissé de 15 % et concomitamment du fait de l’amélioration technologique l’ensemble d’émissions des VP a baissé de 54 % ! Alors comment est-ce possible que l’amélioration globale ne soit que de 32 %, puisque les autres catégories sont en baisse pour les émissions, à peu près stables ou négligeables pour les calculs ? Donc, si je comprends bien, sans rien faire et à trafic égal, nous aurions pu améliorer la qualité de l’air de 54 % au lieu de 32 %, si Paris ne s’était pas obstiné à rendre la vie impossible aux automobilistes, dont les temps de trajets se sont allongés de 20 à 50 % générant des embouteillages dont les coûts sont estimés à 20 milliards par an ! Mais Paris et maintenant toute l’IDF persistent et signent en faisant toujours plus de la même chose.

          Et pour information toujours, le Danemark (très à la pointe en matière environnementale) a fait des calculs et des balances gain-perte de sa politique anti-VP. En conséquence, il est en train de totalement revoir sa politique anti-VP en réaugmentant même les vitesses sur route.

          Personnellement, je m’en fous, je ne me déplace plus en VP depuis plus de 20 ans, mais je ne supporte pas les ayatollahs qui désignent des boucs émissaires faciles pour ne jamais s’attaquer aux vrais problèmes et sans jamais tenir compte des besoins des personnes.

            +16

          Alerter
          • Sylvain // 03.07.2021 à 13h33

            Il s’agit toujours de demander aux autres de commencer….

            Si on prend la Clio, la version 1 faisait 3,7 m de long, la version 4 fait plus de 4 mètres. Mais ça n’a rien à voir avec les embouteillages.
            La dernière fois en marchant je suis passé à côté d’un SUV allemand. Il était sur une place où on mettait une voiture avant. Maintenant il dépassait à la fois sur le trottoir et à la fois sur la chaussée. Et dans la longueur là où on pouvait mettre 2 voitures, il ne restait de la place que pour lui et une smart.
            En 20 ans au lieu de diminuer la taille et le poids des véhicules ce qui aurait descendu leur consommation à 2l au cent km, on a fait exactement le contraire.

              +12

            Alerter
            • Incognitototo // 04.07.2021 à 01h09

              Hors sujet… Sont-ce les automobilistes qui sont responsables des évolutions technologiques et des normes de sécurité (qui génèrent des VP de plus en plus lourds) ? D’habiter dans des lieux pas ou mal desservis par les transports ? De devoir prendre leur véhicule tous les jours pour aller bosser loin de chez eux et même pour chaque besoin de la vie : se soigner, se promener, aller à l’école, et cetera, et cetera… et de faire face en plus à des villes où ils ne peuvent plus circuler, plus se garer… et bientôt même plus entrer pour tous les diesels (58 % des véhicules légers).

              Ce n’est pas sérieux… on est typiquement dans des politiques qui condamnent les utilisateurs plutôt que les dealers, qui en plus ne traitent jamais les besoins des utilisateurs ; et pire, qui ne s’attaquent jamais aux causes bien plus graves à l’origine des problèmes. De la pure politique spectacle, très coûteuse, inutile et largement contre-productive.

              Toujours pour information : 91 % des déplacements en IDF sont des interbanlieues ou dans la grande couronne ; et je vous défis de faire ces trajets quotidiens en transports en commun ou en vélo. Quand cela était mon cas : par les transports en commun : 1 h 30 à 2 h de trajet (et pas question de pouvoir rentrer chez moi après 23 h), 1 heure en vélo (c’est sûr qu’en costard c’est très pratique et quand les conditions météos sont pourries – la moitié du temps – faut pas rêver), 30 min en VP, 10 à 15 min en 2 roues.

              Aussi les ayatollahs verts qui pensent de façon binaire sont vraiment une plaie. Ce sont en outre de vrais traîtres aux pères fondateurs de l’écologie, qui eux étaient tous des adeptes de l’analyse systémique et de la pensée complexe. Ils doivent tous se retourner dans leur tombe de voir comment des gens qui pensent comme des savates se sont appropriés et usurpent leur pensée.

                +6

              Alerter
            • Sylvain // 04.07.2021 à 12h13

              La proposition selon laquelle les clients n’ont aucune responsabilité dans ce qui est vendu est audacieuse. Après c’est vrai que la France qui au départ a des constructeurs plutôt de voitures normales ait laissé l’Allemagne dicter les normes européennes ne va pas dans le bon sens. Et aussi on peut se rappeler des tricheries de beaucoup de constructeurs sur leurs émissions.

              Mais pour moi le problème vient du retard à l’allumage. En faisant une différence sur le prix du diesel par rapport à l’essence le parc de voitures est devenu majoritairement diesel. En indiquant il y a 20 ans que le prix des carburants ne cesserait d’augmenter pour être à 4 euros en 2020, la proportion de grosses voitures serait descendue toute seule au fur et à mesure du renouvellement du parc.
              Les constructeurs français qui avaient déjà des petites voitures en catalogue s’en seraient mieux tirés et nous aurions diminué nos importations de pétrole tout en émettant moins de CO2.
              Au lieu de ça en 2000 on a supprimé la vignette impôt annuel sur la puissance fiscale du véhicule.

                +3

              Alerter
            • Incognitototo // 04.07.2021 à 16h12

              Vous continuez à regarder le doigt qui vous montre la lune… Alors je vais être plus clair, je m’en fous des problèmes liés aux voitures, parce que si ces problèmes existent c’est uniquement du fait que plein d’autres problèmes ne sont jamais traités. Je ne peux pas être plus clair… Maintenant si vous voulez continuer à penser que c’est en continuant à les emmerder qu’on va sauver le monde quoi vous dire… bé rien justement, sauf que les écolos ne sont pas prêts de diriger la France et heureusement dans l’état où ils sont, quand on voit comment ils sont capables d’être de vrais nuisibles pour l’intérêt général au niveau local.

                +4

              Alerter
            • Incognitototo // 04.07.2021 à 17h44

              Comme j’ai l’impression que vous ne tenez aucun compte de ce que je vous dis et poursuivez sur votre idée fixe, je vais être plus clair : je me fous des problèmes liés aux voitures, parce que si ces problèmes existent c’est uniquement du fait que plein d’autres problèmes ne sont jamais traités. Maintenant si vous voulez continuer à penser que c’est en continuant à les persécuter et à les rendre responsables de tout qu’on va sauver le monde, quoi vous dire… bé rien justement, sauf que les écolos ne sont pas prêts de diriger la France et heureusement ; dans l’état où ils sont et quand on voit comment ils sont parfois capables d’être de vrais nuisibles pour l’intérêt général au niveau local, ça serait vraiment une catastrophe.

                +1

              Alerter
            • Sylvain // 05.07.2021 à 01h29

              Depuis le début, on a chaque utilisateur de pétrole qui dit c’est pas moi c’est l’autre qui doit commencer à faire des efforts. Et puis rien ne s’est fait depuis 20 ans. Même dans les pays où ce n’étaient pas les écologistes au pouvoir.
              En France on a fermé une centrale nucléaire pendant le même temps que de l’autre côté de la frontière l’Allemagne ouvrait une centrale à charbon.
              En même temps qu’elle promeut l’éolien, l’Allemagne veut remplacer l’Ukraine comme vendeuse du gaz russe quand il n’y aura pas de vent.
              Il n’y a pas que dans l’automobile que tout n’est pas allé dans le bon sens.
              Le problème est qu’en 2000 il y avait encore un peu de croissance et on pouvait faire une bifurcation sur du temps long en mettant 3/4 des moyens dans la réductions des émissions et 1/4 dans l’adaptation. Aujourd’hui l’économie est imprévisible, la météo de même et avec ces moyens contraints, il faut reconstruire les routes détruites par les tempêtes, éteindre les incendies, se passer des récoltes touchées par la sècheresse, le gel ou la grêle…

                +1

              Alerter
            • Incognitototo // 05.07.2021 à 02h08

              Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ou ne voulez pas comprendre dans ce que je dis ?

              Je ne nie pas que les autos polluent, je vous dis juste qu’ils ne sont en rien responsables de devoir prendre leur véhicule pour… quasiment tout. Et je vous dis également que leur faire la chasse est injuste, ne sert à rien (sauf à créer toujours plus de colère sociale), pire que cela aggrave la pollution, et surtout ne traite pas les problèmes là où ils doivent être traités. Il y a beaucoup de solutions pour qu’on puisse se passer de la bagnole, mais ce ne sont pas celles que nos politiques ont choisies.

              Juste un exemple parmi d’autres possibles : on continue à construire des ensembles immobiliers concentrationnaires, sans services publics, sans nature, sans mixité sociale et d’activité, sans dispensaire, sans terrain de sport, sans travail, sans transport, et même parfois sans école et sans parking… Ils vont faire quoi tous ces gens pour vivre ? Bé ils prendront leur voiture… et après « on » leur reprochera de ne pas pouvoir faire autrement et d’emm… tous les autres avec.

              Les Danois l’ont compris, mais pas nous… et visiblement pas vous non plus qui vous obstinez à être à côté de votre propre sujet.

              Je vous rappelle par ailleurs qu’en France, les très riches émettent 40 fois plus de carbone que les pauvres, mais les pauvres paient plus de 4 fois plus de taxe carbone en pourcentage de leurs revenus ! Alors ça suffit cet ostracisme qui ne prend pas les problèmes par le bon bout.

                +5

              Alerter
            • Sylvain // 05.07.2021 à 12h19

              Je suis d’accord avec tout ce que vous dites. Simplement ça demande des évolutions sur le travail l’urbanisme le chauffage, les différents types de transport, la consommation…
              Ce que je dis c’est que c’était une bifurcation qui aurait dû être prise il y a 20 ans pour se passer en douceur. Jean-Marc Jancovici sortait « 3 ans pour sauver le monde » en 2009.
              Et aujourd’hui encore, les sénateurs ont repoussé les proposition de la loi climat. Il était prévu de fermer 22 lignes aériennes intérieures, on est passé à une.

                +0

              Alerter
            • Incognitototo // 06.07.2021 à 00h20

              C’est toujours possible de la prendre cette bifurcation, et de manière accélérée… mais très clairement ça ne se fera pas avec les partis de gouvernement (dont le PCF et EELV ont fait parti) et en faisant une vraie rupture avec le néo-libéralisme. Problème, il n’y a toujours personne en France pour proposer une vraie dynamique de changement du tout au tout. Cependant en attendant qu’émergent des gens capables de tout changer, il faut tout faire pour que les politiques injustes cessent.

                +0

              Alerter
          • METZGER // 03.07.2021 à 17h48

            D’autant que nous respirons tous le même air sur la planète et que les Chinois et les Usa sont responsables de plus de 60 % de la pollution….

            On n’y fera jamais rien : les gens aiment consommer, les SUV allemands, les soldes, détestent les gens qui disent la vérité, haïssent Zemmour en ce moment.

            Ils aiment le socialisme qui les a ruiné, aime Hanouna et Ruquier, aiment battre leur coulpe derrière le chantre du sang contaminé et ses lois liberticides…

            Ainsi va le monde…

              +3

            Alerter
            • Incognitototo // 03.07.2021 à 18h53

              « Aiment le socialisme qui les a ruinés » ; vous délirez Metzer. Depuis la dernière guerre, la France est un pays qui a toujours majoritairement été de droite et si la soi-disant gauche a quelques fois gouverné, c’est bien parce qu’elle n’était pas de gauche. D’ailleurs le PS ça représente quoi aujourd’hui ? Juste un groupuscule qui n’arrivera jamais à accéder seul au pouvoir et encore moins si les gens ne votent pas plutôt pour ne pas avoir « l’autre ».

              Quant au mythe de la gauche dépensière, c’est vraiment n’importe quoi. Les faits rien que les faits : depuis 1981 les 3 gouvernements qui ont le plus endetté la France sont de droite. Alors faudrait arrêter ces mensonges.

              Pour le reste, réfléchir en faisant des généralisations abusives n’a jamais permis de faire avancer quoi que ce soit.

                +16

              Alerter
    • Booster // 02.07.2021 à 22h35

      Commençons par interdire les avions et les jets privés. L’exemple doit venir d’en haut.

        +9

      Alerter
      • Fernet-Branca // 03.07.2021 à 10h48

        Le retour des cap-horniers car les avions à panneaux solaires et pédales la nuit ne sont pas pour demain.
        Mais l’heure est au tourisme spatial pour les milliardaires.

          +4

        Alerter
      • Pierre Robes // 04.07.2021 à 23h41

        On peut aussi interdire les suv, les yachts, les bateaux à moteur inutiles, les jets les avions et les hélicoptères privés, les jet-ski, les camping-cars, tous ces trucs qui allient gaspillage énergétique, pollution sonore et pollution tout court, et qui en fait ne concernent que peu de gens. Mais leur pollution touche tout le monde. Mais le Marché ! La croissance ! Le PIB ! Donc après moi le déluge et le désert.

          +2

        Alerter
  • BA // 02.07.2021 à 21h22
  • Nathan // 03.07.2021 à 08h44

    Nous étions 1 milliard d’humains sur Terre il y a seulement deux siècles, soit grosso-modo une dizaine de générations, et nous continuons allègrement à proliférer en « gagnant » 1 milliard d’humains tous les 12 ans !
    Inutile de chercher plus loin les cause des dégradations environnementales actuelles et futures. L’espèce humaine n’a que ce qu’elle mérite.
    Seul un sursaut rapide, avec la décision de faire baisser drastiquement nos effectifs pourrait nous permettre de survivre, mais au vu du déni actuel, je doute que cela soit encore possible.

      +9

    Alerter
    • Darth win // 04.07.2021 à 23h49

      Le problème est peut-être de un milliard d’humains en plus mais surtout de un milliard de grosses voitures et de camions en plus sans parler piscine,clim, voyages. Je ne suis pas sûr qu’un milliard d’aborigenes pose le même problème qu’un milliard d’américains.

        +3

      Alerter
  • METZGER // 03.07.2021 à 17h53

    Nathan, que préconisez-vous ? L’Eugénisme du continent africain, la stérilisation en masse, une autre vague de CoviD, une guerre mondiale ?

    Le problème ne vient pas de la France qui est normalement peuplée, autosuffisante, et avec un taux de remplacement acceptable. Depuis Dumont jusqu’à Lugan, le constat est établi : le problème est Africain, et Indou.

    Mais qui aujourd’hui est assez raisonnable pour entendre la vérité ?

      +4

    Alerter
    • Anfer // 04.07.2021 à 21h04

      Il faut mettre le paquet sur l’éducation, surtout des femmes, ce qui fera chuter la natalité, et avec des gens plus éduqués, moins de pensée magique, moins de superstitions, moins d’irrationel.

      On ne résoud pas les problèmes en invoquant un passé fantasmé, mais en construisant son futur consciemment.

        +2

      Alerter
  • vert-de-taire // 05.07.2021 à 07h41

    *** Le problème ne vient pas de la France qui est normalement peuplée, autosuffisante ***

    Il n’y a pas de normalité, sauf dans votre tête. Il y a les équilibres naturels (donc des déséquilibres permanents qui sont une résultante de multiples causes), dont une part d’aléatoire un peu partout, question d’échelle.
    C’est la chance de l’existence de certains (quasi) invariants qui nous permet de profiter de niches de vie (les premiers étant la constante du soleil (énergie solaire atteignant le haut de l’atmosphère) et autres gravité, marées, …

    LA France autosuffisante c’est une vue de l’esprit !

    Sans l’importation d’énergie fossile (uranium, pétroles, gaz), vous seriez soit mort soit à brouter l’herbe et racler l’écorce des derniers arbres ! Nous MANGEONS du pétrole-gaz…

      +3

    Alerter
    • Patrick // 05.07.2021 à 09h39

      la France autosuffisante c’était au début du XIXème siècle
      ça veut dire 40 millions d’habitants dont 80% de ruraux pauvres.

      N’oublions pas que notre mode de vie et notre confort viennent du pétrole et du nucléaire , donc de nos importations , c’est viable si nous produisons et exportons suffisamment de biens et de services pour acheter ces ressources ( et tant qu’elles existent ).
      Notre déficit commercial et nos déficits budgétaires chroniques montrent que ce n’est plus viable depuis quelques années. Et maintenant que des périodes de pénuries s’annoncent ça va devenir très difficile.

        +2

      Alerter
  • vert-de-taire // 05.07.2021 à 07h57

    Il est assez farce de ne pas évoquer le régime politique qui a fabriqué ces dévastations planétaires (destructions massives d’espèces, pollutions massives de tout)
    Et il est absurde d’en accuser les populations ou générations.
    Seule une infime fraction décide de faire.
    Et les rares cas de révoltes contre ce pouvoir arbitraire (voire infâme) sont toujours suivies de massacres de masse. L’une des dernières, les GJ, typique extermination d’une révolte systémique (transfert prédateur de fric vers les ultra-riches – preuves incontestables).
    Donc accuser des générations de la situation catastrophique actuelle est FAUX. Un conte de fée (de plus) inventé par les salauds qui décident – car non seulement ils décident mais fabriquent la pensée…
    Aucun de nous n’a jamais décidé de raser des millions de km2 de forêts pour cultiver de la canne, du cacao, de soja, de l’huile de palme. .. Idem pour tout – écraser-terroriser les peuples africains qui dérangent les exploitations.
    C’est un SYSTÈME irresponsable, prédateur, exterminateur, terroriste, construit par des salauds (petit à petit donc à bas bruit malgré les hurlements d’opposants (comme les anticapitalistes et des écologistes)) .
    Pourquoi système ? Car y déroger est impossible sans m ou disparaître.
    Les responsables sont les tenants du système qui refusent d’en changer… (*)
    CQFD
    (*) et comme ce système n’est plus viable, comme (presque) tout le monde l’a compris, il évolue vers le totalitarisme en passant par la case chaos – qui ne dérange pas les ultra-riches …

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications