Les Crises Les Crises
1.juillet.20211.7.2021 // Les Crises

Emmanuel Todd commente les résultats des régionales – Marianne TV

Merci 34
J'envoie

Ce dimanche 27 juin, l’essayiste Emmanuel Todd, auteur notamment d’ « Après l’Empire » (Gallimard, 2001) et « Qui est Charlie ? » (Seuil, 2015), commentait en direct les résultats du second tour des élections régionales 2021 sur la page Facebook de Marianne. Avec Franck Dedieu, directeur adjoint de la rédaction de Marianne.

Source : Marianne TV

Source : Marianne TV – 27-06-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Brigitte // 01.07.2021 à 08h35

Todd, c’est un peu le Jancovici du souverainisme. Il dit des choses super intéressantes, pertinentes mais il en arrive toujours à la conclusion que les anglo-saxons font mieux que nous. Ce sont ses modèles politiques comme le nucléaire est le modèle pour Janco.
Il nous dit qu’en 2027 ce sera trop tard, et en même temps, il ne propose aucune solution politique à la hauteur du problème, a voté pour un parti d’extrême gauche en Bretagne, dit à demi-mot que Xavier Bertrand serait le moins pire et compare le RN a un ramassis national. Alors, qu’est-ce qu’on fait?
Au moins, avec le nucléaire, on peut voir venir, notre souveraineté énergétique est assurée de façon à peu près décarbonée. Par contre, en politique, nous en sommes encore au charbon, et on continue à creuser la mine….

83 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 01.07.2021 à 07h05

    Moi, je n’ai jamais autant ri de la défaite de l’équipe de France face à la Suisse et du deuil national qui s’en est suivi! Panem et circenses! « Tout est comédie! » En effet Monsieur Todd. L’aliénation est telle que tout changement politique devient illusoire.

      +24

    Alerter
    • Lev // 01.07.2021 à 09h09

      Tout changement politique serait illusoire ?
      Vous tirez un train d’égalité entre le fascisme (avec ses variantes) et la démocratie (avec ses nuances). Foin des libertés individuelles et des acquis sociaux

        +2

      Alerter
      • LibEgaFra // 01.07.2021 à 15h16

        Ai-je parlé de fascisme? Pas que je sache. Et la démocratie?! Je vous conseille de lire ce sujet tout récent:

        https://www.les-crises.fr/apres-les-elections-regionales-penser-la-democratie-radicale-avec-cornelius-castoriadis/

        Je trouve très symptomatique que de très nombreuses personnes pensent vivre en démocratie. Et très préoccupant. Au moins peut-on penser que ceux qui n’ont pas voté récemment ont compris et l’ont fait savoir à leur manière. C’est ma vision optimiste.

        Alors oui il y a une différence entre fascisme et dictature de la bourgeoisie (ce que vous appelez « démocratie »):

        Le premier c’est: interdit de causer;
        le second c’est: cause toujours.

        Et le résultat n’est pas très différent. Ce sont toujours les mêmes qui décident au profit d’une infime minorité, quand ce n’est pas au profit d’intérêts étrangers.

        Quelles libertés individuelles? Celles de s’acheter un yacht de 100 m? D’être confiné? D’être obligé de se faire vacciner? De ne pas avoir de travail?

        Quels acquis sociaux? Ceux remis en question? Lois travail; assurance chômage, retraites?

          +16

        Alerter
        • Lev // 01.07.2021 à 17h58

          Vous faites sans doute partie de cette catégorie de gens qui pensent que la démocratie et les conquêtes démocratiques qui sont encore les nôtres ont été octroyées par la bourgeoisie.
          C’est assez monarchiste voire maurassien comme approche

            +0

          Alerter
          • LibEgaFra // 01.07.2021 à 22h03

            Merci de m’avoir fait rire!

            J’adore ce genre d’insultes quand elles sont parfaitement gratuites et ne jugent que l’émetteur. Bref.

            Si vous pensez que nous vivons en démocratie, je vous laisse à vos illusions.

            Conquêtes démocratiques… voyons… le peuple peut approuver ou censurer les lois comme en Suisse… les employés peuvent élire leur directeurs… pas en Suisse, il est vrai…

            Les « conquêtes » comme vous dites ont pu être réalisées parce que la bourgeoisie avait la trouille des rouges, des partageux, de ceux qui ne sont rien à cause de l’URSS. Maintenant que l’URSS a sombré, la bourgeoisie n’a plus peur et reprend ses billes une à une. Le summum sera de confier les rênes à l’extrême droite, comme en Allemagne et dans certains pays d’Amérique latine.

              +20

            Alerter
            • Louis // 03.07.2021 à 08h28

              Vous avez malheureusement raison et chaque fait historique le démontre. Singulièrement la révolution française fut une victoire de la bourgeoisie sur l’aristocratie et la mort du roi un regrettable effet secondaire à titre d’exemple l’abolition des privilèges fut suivi de la scélérate loi dite le Chapelier promulguée en France le 14 juin 1791 interdisant de fait les associations et autres conventions d’ouvriers. Puis le second empire, la commune et même les dernières..

                +3

              Alerter
    • Dominique65 // 01.07.2021 à 12h53

      « L’aliénation est telle que tout changement politique devient illusoire. »
      Aliénation à quoi ? à l’UE et au néolibéralisme ? Rien n’interdit d’en sortir. Et contrairement à ce qu’affirme Todd (vilain menteur !), il existe des hommes politiques qui le proposent.

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 01.07.2021 à 15h30

        « Rien n’interdit d’en sortir.  »

        Sortir de l’aliénation… vaste programme. Et justement je ne vois aucun programme politique qui propose d’en sortir.

        Sortir de l’ue ou du néo-machin-chose? C’est comme si c’était fait! Quels sont CES hommeS politiqueS qui le proposent? Quelle est leur audience? Et vous avez encore confiance dans ce que peut dire un homme politique?

        Ô misère…!

        Si on se propose e changer quoi que ce soit, il vaudrait sans doute mieux de partir d’une analyse correcte de la situation, c’est à dire que nous vivons sous un régime de la dictature de la bourgeoisie. Or pour renverser une dictature il faut une révolution. On en est loin, très loin: pas d’organisation, pas de conscience collective, mais cette aliénation de la société marchande et spectaculaire.

          +8

        Alerter
        • Dominique65 // 02.07.2021 à 11h39

          « Quels sont CES hommeS politiqueS qui le proposent? Quelle est leur audience? »
          Si tu n’en connais pas c’est que vraiment tu ne veux pas le savoir. Quant à leur audience, ce n’est pas eux qui demandent leur exclusion des médias, y compris celui-ci, c’est pourquoi je ne donnerai pas de nom.

            +6

          Alerter
      • Louis // 03.07.2021 à 08h36

        Je préfèrerais substituer au mot « sortir » les mots atténuer, adoucir un peu comme sur un voilier on ne contrôle pas le vent on fait avec. Avons nous les hommes politiques pour aller vers un certain équilibre durable (mot pourtant à la mode) entre les possédants et les possédés? Nous avions Maurice Allais mais il ne plaisait pas.

          +3

        Alerter
    • Grd-mère Michelle // 01.07.2021 à 14h30

      Oui, de toute façon, il est indispensable de supprimer définitivement (se détourner de?) TOUTES les grand-messes sportives et artistiques hyper-polluantes, destinées à maintenir la grande (l’immense) partie des populations frustrées devant leurs écrans, dans leur bulle respective(covid ou pas). Le sport et le spectacle vivant doivent redevenir accessibles à tou-te-s EN VRAI.
      La liesse populaire doit se ressourcer dans les villages et les quartiers, et reprendre possession de l’espace public QUI APPARTIENT À TOU-TE-S LES CITOYEN-NE-S.
      Un moyen d’échapper à l’aliénation: en faisant connaissance et en se PARLANT, chacun-e comprendra que la plupart de nos intérêts sont communs.

        +8

      Alerter
      • LibEgaFra // 01.07.2021 à 15h32

        « Un moyen d’échapper à l’aliénation »

        Oui être acteur et non spectateur et consommateur.

          +5

        Alerter
        • Dieselito // 02.07.2021 à 09h26

          Bref, se donner le moyen de choisir et de ne pas subir.
          Autrement dit être souverain et non plus vassal.

            +3

          Alerter
  • Brigitte // 01.07.2021 à 08h35

    Todd, c’est un peu le Jancovici du souverainisme. Il dit des choses super intéressantes, pertinentes mais il en arrive toujours à la conclusion que les anglo-saxons font mieux que nous. Ce sont ses modèles politiques comme le nucléaire est le modèle pour Janco.
    Il nous dit qu’en 2027 ce sera trop tard, et en même temps, il ne propose aucune solution politique à la hauteur du problème, a voté pour un parti d’extrême gauche en Bretagne, dit à demi-mot que Xavier Bertrand serait le moins pire et compare le RN a un ramassis national. Alors, qu’est-ce qu’on fait?
    Au moins, avec le nucléaire, on peut voir venir, notre souveraineté énergétique est assurée de façon à peu près décarbonée. Par contre, en politique, nous en sommes encore au charbon, et on continue à creuser la mine….

      +21

    Alerter
    • Olivier // 01.07.2021 à 08h50

      « Creuser la mine », j’aurais plutôt dit creuser notre tombe, et cependant nous trouvons un peu de charbon, ce qui fait dire à nos zélites que tout va bien…

        +2

      Alerter
    • Anfer // 01.07.2021 à 09h42

      Le problème de Todd, c’est qu’il ne va pas jusqu’au bout de son raisonnement.

      Pourrait-on espérer, que saisi d’on ne sait quelle grâce divine, Xavier Bertrand découvrirait que l’austérité budgétaire est une bêtise absolue, que l’état doit investir, et envoie bouler l’Allemagne et ses pathologies économiques ?

      Aucune chance.

      Pour ça, Todd doit en finir avec ses illusions sur le libéralisme.
      Il n’aurait pas tant de difficultés que cela, après tout Keynes était un britannique, et il avait cette capacité des élites anglo-saxonne à être pragmatique.

        +8

      Alerter
      • RD // 01.07.2021 à 22h33

        L’Allemagne est en train d’enterrer la prétendue rigueur budgétaire, vous avez une guerre de retard…

          +1

        Alerter
        • JLR72 // 02.07.2021 à 00h06

          En effet, mais avec moitié moins d’endettement. Au yeux des allemands, cela fait toute la différence.

            +3

          Alerter
        • Anfer // 02.07.2021 à 15h04

          L’Allemagne reste toujours obsédée par le déficit et l’inflation, des préoccupations de rentiers âgés.

          Vous pouvez préciser ?

            +2

          Alerter
          • RD // 04.07.2021 à 00h39

            L’Allemagne a tout accepté : les déficits français et toutes les mesures clairement illégales de la BCE (taux négatifs, monétisation des dettes publiques, etc).
            Si vous voulez voir de l’austérité regardez au Mexique par exemple.
            En attendant les émeutes de l’inflation se passent dans les pays jeunes (cf. émeutes de la faim) qui selon cette vulgate populaire ne serait inconfortable que pour des pays de rentiers.

              +0

            Alerter
            • Anfer // 07.07.2021 à 10h44

              Ces « règles » sont des absurdités idéologiques de grands prêtres.

              Et L’Allemagne accepte, parce qu’elle ne peut pas faire autrement.
              Elle est beaucoup moins forte qu’on ne le croit, et si des dirigeants français sérieux (c’est à dire non liberaux) décidaient de rentrer dans un rapport de force avec elle, ça se verrait tout de suite.

              L’EU, c’est une servitude volontaire de nos « dirigeants ».

                +1

              Alerter
        • ouvrier Pcf // 03.07.2021 à 08h26

          RD devrait aller se faire inviter à prendre les prises de postes de travail de celles et de ceux qui en Grande Allemagne réunie ont 2 ou 3 job à un euro non un mark

            +1

          Alerter
          • RD // 04.07.2021 à 00h44

            Cette remarque est un peu hors sujet, vous pourriez très bien avoir des dépenses budgétaires étatiques encore supérieures et des « jobs » à un euro (en fait plus le reste étant payé par des aides sociales, ce sont en fait des subventions déguisées aux entreprises).
            Sur le fond, est-ce abominable oui mais dans le capitalisme tout l’est y compris l’état…

              +1

            Alerter
    • Incognitototo // 01.07.2021 à 14h52

      Je trouve votre parallèle avec Jancovici assez pertinent pour l’aspect « idée fixe ». Et je suis d’accord sur le fait que ce qui distingue ces deux personnages est bien que contrairement à Todd, Jancovici est en recherche permanente de solutions consécutivement à ses analyses.

      Par contre, vous semblez oublier une autre différence d’importance, du moins à mes yeux : Jancovici étaye ses démonstrations avec des arguments, des chiffres, des raisonnements que l’on peut éventuellement discuter de façon rationnelle ; alors que Todd est dans des sentiments, des opinions, des dénonciations, bref des croyances qu’on ne peut pas discuter puisqu’elles ne reposent sur aucune rationalité et souvent même sur aucun fait.

      C’est la différence entre un rationaliste, Jancovici, et un croyant, Todd.

        +14

      Alerter
      • MR // 01.07.2021 à 15h15

        Pouvez-vous vous-même étayer vos propos avec des arguments, des chiffres, des raisonnements?
        Parce qu’on pourrait facilement vous retourner la critique que vous lancez.

          +4

        Alerter
        • Incognitototo // 01.07.2021 à 15h23

          Oui, je le peux et je peux aussi vous dire que je ne comprends pas du tout l’objet de votre remarque et/ou critique.

            +3

          Alerter
          • MR // 01.07.2021 à 15h45

            Que signifie donc votre intervention précédente? Vous fustigez les croyances de Todd. Et il me semble que vous sous entendez du coup que vous n’êtes pas dupe de son discours. Et donc vous pourriez éclairer les incohérences, erreurs, contradictions de Todd grâce à votre analyse.

              +2

            Alerter
            • Incognitototo // 01.07.2021 à 16h43

              Si vous aviez compris ma remarque, vous auriez également compris que justement, il n’y a rien à discuter chez Todd puisqu’il est dans des croyances.

              Mais prenons, cependant et par exemple, sa première affirmation « choc » et en résumé : « nous ne sommes plus en démocratie puisque les hommes politiques ne peuvent plus agir ». Sur quoi étaye-t-il cette affirmation ?
              Visiblement et à l’évidence sur un sentiment. Croire et laisser croire que nous ne pourrions rien faire (notamment à cause de l’UE), c’est sûrement « amusant », mais c’est surtout proche d’une croyance délirante.
              Si nos politiques ont été capables de nous enfoncer dans le néolibéralisme, on peut donc faire l’exact chemin inverse et personne ne pourrait nous en empêcher. Le problème est donc plutôt de savoir pourquoi le système politique français génère des incapables d’accord entre eux pour faire toujours plus de la même chose.

              Mais peut-être que ce qui « amuse » surtout Todd, c’est d’être le grand prophète du malheur. D’ailleurs à part son obsession de sortir de l’UE et de la ZE, j’ai beau chercher je ne vois rien chez lui qui ressemblerait à des propositions politiques concrètes.

              Et pour tout vous dire, son attitude méprisante au-dessus de tous, sans jamais rien proposer de concret (à part la sortie de l’UE et de la ZE ; mais pour faire quoi ?) m’agace de plus de plus.

                +11

              Alerter
            • Aribo // 01.07.2021 à 20h58

              Croire de « pouvoir être capable » (Incognitototo) sans avoir les leviers de la monnaie, de la dette, de la politique commerciale, la politique industrielle, la politique de la concurrence, c’est se bercer de douces illusions qui n’ont que trop duré depuis des années.
              A choisir ma croyance, je crois plus volontiers aux croyances de Todd: elles sont plus cruelles, mais plus réalistes.

                +18

              Alerter
            • Incognitototo // 01.07.2021 à 21h26

              Pourquoi, quand nous avions l’intégralité de tous ces leviers dans nos mains exclusives – de 71 à 1999 – c’était mieux ??? Avec leurs schémas idéologiques de pensées obsolètes, nos différents politiques ont tout essayé à l’époque, sans jamais arriver à endiguer nos fléaux : chômage, désindustrialisation, endettement, paupérisation de l’État, et cetera, et cetera.

              Alors qui est dans l’illusion ? Et c’est exactement ça – ne pas vouloir tenir compte des réalités – que j’appelle des croyances.

              L’UE et la ZE n’ont rien arrangé, c’est sûr, mais ne sont pas responsables des politiques que nous n’avons pas faites et de nos renoncements.

              Aussi les solutions sont à l’évidence ailleurs, mais certainement pas dans un passé qui nous a déjà conduits là où nous en sommes.

                +9

              Alerter
            • LibEgaFra // 01.07.2021 à 22h17

              « Mais prenons, cependant et par exemple, sa première affirmation « choc » et en résumé : « nous ne sommes plus en démocratie puisque les hommes politiques ne peuvent plus agir ».  »

              Là où il se trompe ce n’est pas que nous ne sommes plus en démocratie, c’est que nous ne l’avons jamais été.

              « Si nos politiques ont été capables de nous enfoncer dans le néolibéralisme, on peut donc faire l’exact chemin inverse et personne ne pourrait nous en empêcher. »

              Douce illusion, douce croyance. L’espoir fait vivre. L’épisode des GJ ne vous a donc rien appris? Libéralisme?! Néolibéralisme?! Capitalisme, oui! Et Mitterand n’était pas un socialiste, mais un capitaliste opportuniste. Surtout un opportuniste, voyez sa politique algérienne. Ceux qui ont craint les rouges en 1981 ont très vite compris.

              Sortir de l’ue de l’euro, de l’otan? Je rigole…, je suis même plié de rire. En France le peuple n’a pas voix au chapitre (cf. 2005 que vous semblez avoir oublié…). Ceux qui prône ces sorties sont inaudibles, comme dans toute bonne dictature.

              Comme dirait l’autre général, les veaux ont veauté.

                +8

              Alerter
            • LibEgaFra // 01.07.2021 à 22h26

              « Pourquoi, quand nous avions l’intégralité de tous ces leviers dans nos mains exclusives – de 71 à 1999 – c’était mieux ??? Avec leurs schémas idéologiques de pensées obsolètes, nos différents politiques ont tout essayé à l’époque, sans jamais arriver à endiguer nos fléaux : chômage, désindustrialisation, endettement, paupérisation de l’État, et cetera, et cetera. »

              Nous?! Qui nous?! La gauche? Ahahah! Douce croyance. L’économie n’a jamais été dans « nos » mains, ni la finance. Mitterand n’a jamais été de gauche. Douce illusion.

              Tout essayer? Ahahah! Quelle plaisanterie! Ils ont surtout essayer très rapidement la rigueur, puis les cadeaux aux capitalistes ont commencé. Vous faut-il une liste?

              Nos fléaux? Il ne s’est jamais agi de les endiguer. Encore une croyance! C’est une politique de les entretenir, au besoin par l’immigration, les privatisation, le démantèlement des services publics, etc.
              [modéré]

                +8

              Alerter
            • Incognitototo // 02.07.2021 à 01h25

              Vous prenez vraiment tout le monde pour des benêts… Si vous vous en teniez à ce qui est dit et uniquement à ce qui est dit, ça ne serait pas plus simple ? Vos digressions n’ont aucun intérêt et ne méritent donc, comme d’habitude, aucune réponse.

                +6

              Alerter
            • Aribo // 02.07.2021 à 10h17

              @Incognotototo, je n’ai jamais dit que c’était une condition suffisante.

              Nécessaire par contre oui.

              Et à choisir je préfère une incompétence locale et sanctionnable (France) à une incompétence globale (UE)

              PS: je vois que ça chauffe, mais qui a commencé la digression… 😉

                +15

              Alerter
            • Incognitototo // 02.07.2021 à 16h54

              @Aribo

              Oui, je me doute que vous avez un « plan » comme Sapir, Gave et d’autres… Le problème est juste que quand on examine ces plans (du moins quand on arrive à avoir des données chiffrées et pas de l’idéologie) ça ne fonctionne pas. D’ailleurs, je suis toujours tout prêt à changer d’avis quand on me démontrera – chiffres à l’appui – que ce qui n’a pas fonctionné de 71 à 1999 pourrait réussir aujourd’hui, dans un contexte où la France a totalement perdu toute autonomie industrielle, et où la mondialisation a rendu inextricables nos dépendances… Personnellement, je peux démontrer, chiffres à l’appui, que ça ne fonctionne pas, du moins pas sans une baisse abyssale du pouvoir d’achat et de la valeur de l’épargne, tandis que le gain espéré en termes d’emplois (pour des raisons qu’il serait trop long d’expliquer ici) va de nul à négatif.

              P.-S. : c’est MR qui a commencé la digression, et LEF qui l’a continué. Faut dire que ce dernier ne peut pas s’empêcher de se faire mousser, sans jamais rien apporter d’intéressant puisque son but n’est pas la discussion, mais juste faire passer tous les autres pour des i…

                +4

              Alerter
      • Brigitte // 01.07.2021 à 19h33

        La politique est une affaire de sentiments et/ou d’intérêts, qui font que l’on est sensible à une idéologie plutôt qu’une autre. C’est la raison pour laquelle on parle d’opinions et non de vérités politiques. Todd critique l’UE et l’euro et j’adhère complètement à son analyse mais il ne va pas assez loin. On dirait en effet une posture plutôt qu’une conviction profonde.
        Ceci dit, il me parait tellement évident, à moins d’être fédéraliste, qu’une nation souveraine est plus à même de résoudre ses problèmes internes, sans s’en créer d’autres….après, il faut que la démocratie s’exerce mais cela va forcément de pair et ceux qui prétendent qu’il suffirait d’appliquer la démocratie pour que l’on soit libres dans l’UE, à mon avis, se trompent.

          +4

        Alerter
        • Incognitototo // 01.07.2021 à 21h54

          « Sentiments, intérêts, opinions » et pas de rationalité, ni d’une analyse qui tienne compte des faits seulement des faits sans a priori et sans préjugés ? Comme le fait Jancovici et à l’évidence pas Todd. Condorcet aurait-il eu tout faux, lui qui démontrait qu’on pourrait très bien imaginer un système démocratique où on pourrait « épuiser » les sujets et arriver à des « consensus éclairés » rationnels.

          Bien sûr que sur les constats de ce qui ne va pas on ne peut que se rejoindre. Cependant sur les causes ça devient déjà beaucoup plus difficile, et quand on se trompe de causes, forcément on diverge totalement sur les solutions possibles.

          Notre « souveraineté » nous l’avons perdue en 71 quand nous sous sommes couchés (et l’Europe avec nous) devant les USA et son hégémonie monétaire. Alors définitivement les solutions sont ailleurs que ce en quoi vous croyez.

            +5

          Alerter
          • Brigitte // 02.07.2021 à 08h42

            Je ferai même remonter sa conception après guerre, d’inspiration américaine et avec leur soutien appuyé: le plan Marshall…c’est une raison de plus de ma détestation pour ce machin. Les USA ont voulu créer un bouclier anti-communiste et aussi quelque chose qui leur ressemble, qu’ils peuvent contrôler à distance. Le plan Marshall a été le premier plan de « relance » de l’Europe et la perte d’autonomie industrielle des nations qui la compose. L’UE est handicapée de naissance. Elle est sous tutelle américaine depuis le début.

              +3

            Alerter
            • Incognitototo // 02.07.2021 à 16h04

              Oui, c’est exact, cependant ce plan Marshal n’était pas gratuit, a profité à (presque) tout le monde et nous nous en sommes affranchis. La « bascule » s’est réellement faite quand les USA ont eu besoin à la fin des années 60 de financer par la planche à billets leur programme spatial, leur armée et leurs guerres… tandis que par ailleurs, l’Europe (et notamment l’Allemagne) devenait systématiquement excédentaire au niveau commercial.
              Alors oui depuis 71 ; nous sommes « coincés » dans des systèmes de doubles contraintes qui nous asservissent aux diktats monétaires et commerciaux US ; et les vendus qui nous gouvernaient à l’époque pas plus que ceux qui ont suivi n’ont jamais rien fait pour sortir de cet étau (mais à leur décharge ils « décidaient » avec des missiles sur la tempe)… ou plutôt si, ils ont développé l’UE puis la ZE en pensant créer un contre-pouvoir. « Pas de bol », comme ce « contre-pouvoir » est dirigé par des gouvernements européens tous couchés à plat ventre ou à 4 pattes devant les USA, c’est raté…

              Quand on ne peut pas combattre frontalement un système (la France d’aujourd’hui n’a plus aucun moyen de s’en sortir seule), il faut faire de la « politique aïkido »… mais je crains que nous n’ayons absolument personne pour faire cela en France ; et plus grave personne qui soit seulement à même de comprendre comment on peut utiliser le système à notre profit en le poussant dans ses contradictions, tant les politiques déraisonnent toujours avec les « vieilles idéologies ».

                +3

              Alerter
      • Orhan // 01.07.2021 à 22h46

        Comme d’habitude, Incognitoto, qui fait partie des quelques conservateurs de ce site, vous n’êtes pas vraiment surprenant, qui vient dénigrer Todd, sans argument, en le présentant comme un vulgaire « croyant ». Mais bien sûr. On parle de politique ici, la politique c’est comme l’économie, contrairement à la physique ou la chimie, ce ne sont pas des sciences dures, il n’y a pas de preuve par A + B que nous sommes une démocratie ou que nous n’en sommes pas un, on PENSE et on INTERPRÈTE les évènements pour tenter de leur donner un sens.

        Vous avez le droit de ne pas être d’accord sur le sens de l’histoire qu’évoque Todd, mais faire du sophisme (bon je l’ai fait en début de mon post volontairement, c’est juste que chacune de vos interventions piquent un peu les yeux) pour le discréditer, ça ne vous rend pas crédible.

          +5

        Alerter
        • Incognitototo // 01.07.2021 à 23h09

          Conservateur ? J’ai mis en ligne plus 400 propositions politiques pour tout changer… Faites-en autant plutôt que de continuer à proposer de soi-disant « solutions » (comme Todd le fait) qui ont déjà démontré qu’elles ne fonctionnaient pas et on en reparlera.

          Désolé pour votre conjonctivite quand vous me lisez, ça fait souvent ça quand on ne veut pas savoir.

            +2

          Alerter
      • Nicole de Nicomaque // 02.07.2021 à 05h48

        @incognito

        M.Jancovici un rationaliste ? Vraiment ?

        Je vous conseille de revoir votre jugement après avoir regardé cet excellent reportage sur la chaîne Arte :

        : « An Zéro, Comment le Luxembourg a disparu » :
        https://www.arte.tv/fr/videos/093703-000-A/an-zero-comment-le-luxembourg-a-disparu/

        M.Jancovici comme la plupart des êtres humains est rationalisant mais pas rationaliste.

          +1

        Alerter
        • Aribo // 02.07.2021 à 12h53

          « Excellent reportage »: bah non c’est un « docu-fiction », ce qui fait une sacrée différence…

          « Catastrophiste et bête » : une réalisatrice d’Arte désavoue son propre documentaire sur le nucléaire:

          https://www.lexpress.fr/actualite/idees-et-debats/catastrophiste-et-bete-une-realisatrice-d-arte-desavoue-son-propre-documentaire-sur-le-nucleaire_2148853.amp.html

            +11

          Alerter
        • Incognitototo // 02.07.2021 à 14h56

          Oui, je sais Janco est un pronucléaire… ce qui dans l’état actuel de ce mode de production ne peut pas être une solution viable à long terme. Cependant, vous aurez du mal à prendre en défaut le raisonnement et les faits qui le conduisent à ce choix. Et en plus, depuis que j’ai vu « Planet of the Humans » de Michael Moore, je comprends encore plus que sauf solutions radicales de décroissance (de consommations et démographique), nous n’avons aucune autre solution viable actuellement.

          Pour ce qui concerne le Luxembourg dépendant à 80 % des importations pour sa consommation électrique et générant par habitant presque autant de CO² qu’un Américain quoi dire ? À part que : « cette centrale qui les menace est à nous, mais que ses éventuelles conséquences compte tenu de leurs choix de vie, c’est leur problème… »

            +2

          Alerter
          • vert-de-taire // 08.07.2021 à 11h41

            *** Janco est un pronucléaire… […] Cependant, vous aurez du mal à prendre en défaut le raisonnement et les faits qui le conduisent à ce choix. ***

            Un choix par défaut : puisque on peut et que ça existe alors on fait.
            Un choix de logique d’étagère et en aucun cas, un choix démocratique, raisonnable, basé sur une reflexion de qui prend des risques et qui les acceptent.

            Janco le dit sans ambage, il est a-démocrate : « les élections sont la preuve que la démocratie existe en France ».
            Je préfère en rire qu’en pleurer – tant de complaisance ridicule donne à penser.

              +0

            Alerter
      • De passage // 04.07.2021 à 15h42

        Avez-vous lu Où en sommes-nous ? Si oui, comment pouvez-vous qualifier de « croyance » ce travail ?

          +0

        Alerter
    • Louis // 03.07.2021 à 08h45

      Todd comme Janco. sont tous les deux des grands observateurs spécialistes dans leurs domaines d’ailleurs ils ne passent pas souvent dans les médias mainstream, pourquoi. Le cœur de nos sociétés est technique et scientifique, matières trop souvent éloignées de la culture de nos décideurs grands spécialistes de l’administration avec nos quelques 3000 milliards de dettes public il est permis d’en douter.

        +1

      Alerter
  • calal // 01.07.2021 à 08h37

    2 points interessant de l’analyse de todd:
    – les questions d’ insecurite et de perte d’identite culturelle « francaise » ne seraient pas si importantes que cela pour la plupart des francais sinon ils seraient alles voter: la seule question serait economique et les francais auraient compris que nos politiques n’ont aucun moyen d’agir sur ce probleme a cause de l’europe
    – la democratie francais n’existe plus, todd s’interroge sur la prise de pouvoir du ministere de l’interieur et de la police sur bercy et l’economie: grosso merdo, les technocrates du maintien de l’ordre sont les seuls garants de la perpetuation de la domination des politiques sur le peuple (l’economie serait deja controlee par l’action des banques centrales).

    Bah, peut etre que les dominants gerent efficacement etant donne les circonstances et les enjeux. A nous de refuser quand ils essayeront d’enfoncer nos lignes rouges « jusqu’ici mais pas plus loin? »

    PS: ligne rouge a court terme pour moi: l’obligation vaccinale pour le covid. Du baratin et de la fabrique du consentement jusqu’a present. Nous verrons s’ils osent passer a l’acte et a attaquer les libertes fondamentales individuelles et constitutionnelles. Messieurs les apprentis-dictateurs,tirez les premiers…
    pps: j’espere que le journaliste qui a interroge todd ne lui a pas refile le covid….

      +17

    Alerter
    • Sandrine // 01.07.2021 à 10h46

      On la franchira votre ligne rouge. Pour le moment, les experts sont juste en train d’observer quel est votre seuil de tolerance et ce qui vous fait plus ou moins réagir.
      Ne croyez pas que vous serez plus malin ou plus “résistant” que Winston.
      C’était il y a 20 où 30 ans qu’il aurait fallu réagir. Maintenant, c’est trop tard.
      Et pour l’appauvrissement de la France, c’est pareil. De toute façon, la France n’avait pas vocation à perdurer exagérément au delà d’une certaine limite.

        +6

      Alerter
      • Charly // 01.07.2021 à 13h25

        Vous choisissez le défaitisme, libre à vous. Pas la peine d’essayer de contaminer les autres, c’est de la collaboration.

        Quand ce sera obligatoire (j’en doute, vu que la seule chose que le gouvernement soit capable de faire, c’est de menacer les gens d’une obligation : la seule solution logique à une menace aussi creuse, c’est d’attendre, non ? Il n’y a pas de gain à céder, si on est logique), vous allez vous rendre gentiment dans un vaccinodrome ?

        Vous croyez que le gouvernement qui se préparer à se faire réélire va envoyer des gendarmes ou des policiers avec des mitraillettes vous chercher chez vous ?

          +7

        Alerter
        • Sandrine // 01.07.2021 à 17h02

          Je n’ai pas dit qu’il fallait gentiment monter dans le train en emportant la valise autorisée…
          Tant qu’on peut tenir, il faut tenir.
          Mais je doute juste qu’une place soit prévue pour pour les gens comme moi (nous) dans la société qui vient. La mise au pas sera lente, insidieuse, mais cruelle et impitoyable. Je ne crois pas que nous aurons les armes suffisantes pour combattre.
          Mais cela n’empêche pas que, en ce qui me concerne: plutôt mourir que vivre enchaînée.

            +5

          Alerter
      • Brigitte // 01.07.2021 à 20h17

        Sandrine, que voulez-vous dire exactement par  » la France n’avait pas vocation à perdurer au delà d’une certaine limite » ?? Je trouve cette affirmation d’un pessimisme incroyable!
        Il faut vous ressaisir….La France est un grand pays et c’est juste une question de dérive politique. Il est encore possible de sortir le parachute. Mais comme dit Todd, on a les dirigeants que l’on mérite. Nos ancêtres se sont battus pour la liberté, l’égalité et la fraternité et ils ont été trahis.

          +4

        Alerter
        • Sandrine // 01.07.2021 à 21h35

          La France est un grand pays, vous avez raison et je ne la quitterai que contrainte et forcée.
          Mais je pense qu’elle a malheureusement perdu la partie, à partir de 1940 (les racines de cette défaite sont cependant plus anciennes). Nous avons été colonisés ( après avoir été colonisateurs), lentement – mais sûrement. Les nazis pensaient que la France ne méritait pas d’avoir pris une telle place en Europe et voulaient nous ravaler à notre “juste place”. Le problème, c’est qu’ils n’étaient pas les seuls à nourrir de tels sentiments, secrètement ( ou même pas secrètement d’ailleurs).

          Et ce qui m’énerve un peu chez Todd, c’est qu’il ne prend pas du tout en considération ce genre de réalité – c’est d’ailleurs peut-être pour cela qu’on le laisse parler dans les médias ; on voit bien qu’il est inoffensif

          Mais je ne suis pas pour autant défaitiste. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, comme on dit

            +6

          Alerter
          • Brigitte // 02.07.2021 à 09h26

            Je suis tout à fait d’accord avec vous. Nous avons perdu la partie…mais peut-être pas encore la guerre. Nous en avons vu d’autre dans notre histoire, des luttes, des trahisons. Le problème est double. Les USA ont commencé à organiser notre dépendance, entre les deux guerres et bien sur après la deuxième, et l’UE, en suivant, notre impuissance.
            Todd occulte ce lien entre les USA et l’UE. L’Allemagne a été relancée par les USA pour des raisons stratégiques et encore aujourd’hui, l’histoire du gazoduc russe montre bien à quel point Washington pèse sur l’indépendance énergétique du dominion.
            Dire que les socialistes ont voté Oui à Maastricht en 1992 pensant que l’Europe tiendrait tête aux USA…. Cette même « gauche » qui refuse de se battre aujourd’hui encore, traitant les souverainistes de fascistes.
            La France est verrouillée politiquement et pour faire sauter le verrou, il faut qu’une partie substantielle de la classe dirigeante y voit un intérêt.
            Todd peut toujours causer….

              +4

            Alerter
            • ouvrier Pcf // 03.07.2021 à 12h07

              Dire que les socialistes ont voté Oui à Maastricht en 1992 pensant que l’Europe tiendrait tête aux USA…. Cette même « gauche » qui refuse de se battre aujourd’hui encore, traitant les souverainistes de fascistes.
              jacques Delors martine Aubry Dominique Strauss khan Laurent Fabius quand François Mitterrand avait dans un de ses livres expliqué la domination financière imposée de la future Grande Allemagne (das REICH° ) pourquoi il a dut se voir imposer Michel Rocard comme 1er ministre qui mit en place le RSA futur revenu minimum ex trotskyste ex dirigeant du PSU grand camarade de lutte de Cohn Bendit qui deviendra député vert européen puis marconiste( tiens comme c’est bizarre) Depuis le Brexit les éléments financiers changent en Europe et et dans le monde Comme entre 1929 et 1933 un ou une nouvelle fhuresse va entrer en jeu et et le peuple russe lui ne cédera pas ne vendra pas son gaz à n’importe quelle condition et ne laisseront pas entrer des troupes des drones Voilà pourquoi les euroturques sont prêts à tout pour acheter exploiter du gaz israélien de Gazza (de mauvaise qualité onéreux à exploiter ) voilà pourquoi les russes interviennent pour respecter le traité russo syrien les USA n’ont jamais eu d’indépendance énergétique pour contrôler l’Europe mais dans cette affaire la Chine devient la 1ere économie mondiale alors tous les coups sont permis tiens une pandémie serait partie de Chine dans un laboratoire type P4 exploité par par l’institut pasteur :!! comme c’est bizzarre !

                +3

              Alerter
          • Booster // 02.07.2021 à 21h15

            La France est morte en 1914 ! C’est à cette époque qu’à commencé le grand détricotage de l’Europe et de la France en particulier. Les prémices du bordel au moyen-orient avec lord Balfour.

              +2

            Alerter
        • Sandrine // 01.07.2021 à 21h47

          Mais la question n’est pas tellement là. Nous sommes arrivés à un moment de bascule où ceux qui contrôlent les principaux centres de pouvoir n’ont plus besoin du sentiment patriotique des populations. Ce sentiment est pour eux devenu un verrou a faire sauter

            +4

          Alerter
          • LibEgaFra // 01.07.2021 à 22h47

            « Ce sentiment est pour eux devenu un verrou a faire sauter »

            Bien au contraire. Apparemment vous n’avez pas suivi l’euro de foot. Patriotisme, chauvinisme, drapeau, c’est tout du pareil au même. Et comme « on » prépare les opinions publiques occidentales à la guerre contre la Russie, ces sentiments sont tout sauf en voie de disparition.

            Mais où sont passées les gigantesque manifestations pacifistes contre la guerre comme au temps de l’agression contre le Vietnam? Guerres en Libye, en Irak, en Syrie, en Ukraine, au Yémen; et toutes les populations occidentales s’en contrefichent dans les grandes largeurs, tant que le pétrole coule et permet de remplir son réservoir.

            Quasi totale insensibilité au sort des autres (sauf marginalement pour faire entrer des migrants…) et tout ce qui compte c’est le nombril. Tant que ceux qui ne sont rien ont qqch à perdre, ils sont bien tenu en laisse, au besoin « on » a recourt aux matraques, lbd, grenades.

              +5

            Alerter
  • LS // 01.07.2021 à 09h55

    J’aime les constructions théoriques d’E. Todd. Je trouve qu’elles posent des problématiques pertinentes et dérangeantes mais fondamentales. Même si on peut être en désaccord, elles restent des bases de discutions/réflexions intéressantes. Ceci dit, E. Todd n’est pas très clair dans son langage et son discours oral n’est pas très structuré, c’est parfois difficile à suivre et il faut faire des travaux de raccommodage en temps réel qui sont pénibles.
    Le fatalisme d’E. Todd m’apparaît plus comme un principe de « non action » politique, au sens de certaines traditions orientales, que comme un abandon ou un repli sur soi. Il ne s’agit pas d’aliénation du peuple (au sens de M. Onfray) pour reprendre les termes de LibEgaFra, simplement c’est la considération qu’une des conditions de réussite du changement, c’est que le peuple vive une crise non résolvable dans le système en place pour commencer à agir.

      +12

    Alerter
  • CERISETTE // 01.07.2021 à 10h02

    Ce que je retiens de cette interview, c’est:
    – qu’on va vers un appauvrissement de la France à un niveau catastrophique, ça va se révéler dans les mois les années à venir.
    – que nos dirigeants sont totalement incompétents et ce d’autant plus qu’ils n’ont pas la capacité d’agir (ligotés qu’ils sont à l’euro/l’europe)
    – que la prétendue demande concernant la sécurité n’est en réalité que la nécessité pour l’exécutif de se protéger par LA REPRESSION.
    – Certes il n’y a pas d’espoir à court/moyen terme. Nous avons perdu la bataille depuis longtemps.
    MAIS je ne suis pas d’accord sur le rôle qu’Emmanuel Todd confère à la haute fonction publique: celle ci n’a absolument aucun pouvoir et n’agit que conformément aux ordres. Donc, même si ça sera lent et difficile, ce n’est pas tout ou rien. Changeons déjà de président, essayons de ne pas confier tous les pouvoirs à un seul homme, et tâchons de rester vigilants.

      +4

    Alerter
    • Dieselito // 01.07.2021 à 10h37

      -« Changeons déjà de président »

      Fait régulièrement tout les cinq ans depuis un bail. pour un résultat nul et une situation politico-économique statique verrouillée (vassalisme à tout les étages).

      -« essayons de ne pas confier tous les pouvoirs à un seul homme »
      et
      -« tâchons de rester vigilants »

      Cela passe nécessairement par une réécriture de la Constitution, pour définir comment nous nous dirigerons et de quels contre-pouvoirs l’on dotera le peuple.

      Le Chili le fait actuellement . Pourquoi pas nous? Devenons donc Constituants!

        +13

      Alerter
      • CERISETTE // 01.07.2021 à 13h49

        comment faire pour faire comme au Chili?

          +1

        Alerter
        • LibEgaFra // 01.07.2021 à 15h37

          « comment faire pour faire comme au Chili? »

          Elire Mélenchon ou Ruffin ou Besancenot… liste non exhaustive.

            +13

          Alerter
        • Dieselito // 02.07.2021 à 09h36

          Et faison fi des partis (parti->partisan>partition=division).

          Relire Simone Weil sur les partis:
           » tout parti est totalitaire en germe et en aspiration »

          « La démocratie est un moyen, non une fin.  »

          « Tout parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée de chacun des êtres humains qui en sont membre. »

          « La première et unique fin de tout parti politique est sa propre croissance et cela sans aucune limite. »

          « tout parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective. »
          -Simone Weil

          Place à la concorde citoyenne. E. Chouard l’expliquait encore le 18 juin dernier : http://www.chouard.org

            +4

          Alerter
    • Hit // 01.07.2021 à 11h18

      L’appauvrissement est global et c’est lié directement aux flux d’énergie bon marché qui se tarissent.
      La où une politique de bon sens et de frugalité nous aurait permis de tenir encore quelques décennies dans un confort relatif, le « chacun pour soi » qui prévaut (enfin c’est surtout le « tous pour une minorité ») nous amène droit dans le mur à vitesse grand V.

      Psychologiquement, on est incapable de l’anticiper car trop douloureux.

      Comme pour la crise sanitaire du Covid19, il a fallu du temps pour que nos zélites politiques en prennent la mesure, ça leur en a tellement coûté de renoncer à leur toute puissance: ils ne peuvent ni tout décider ni tout maîtriser…
      Un petit virus assez contagieux mais relativement peu létal qui grippe à ce point la machine aurait du les amener à une prise de conscience sur le peu de résilience de nos sociétés.

      Que dalle…

      Alors anticiper le bordel à venir…

        +10

      Alerter
      • Dieselito // 01.07.2021 à 11h35

        > »Un petit virus assez contagieux mais relativement peu létal qui grippe à ce point la machine aurait du les amener à une prise de conscience sur le peu de résilience de nos sociétés.  »
        C’est fait , mais pas dans le sens du peuple: https://archive.org/details/klaus-schwab-covid-19-la-grande-reinitialisation-fr/mode/2up

          +1

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 02.07.2021 à 12h40

        « Un petit virus assez contagieux mais relativement peu létal… »
        Si je ne me trompe, ce petit virus tue « relativement » les plus faibles, les moins productifs-tives(les personnes âgées, ou malades, handicapées, « border-line »… et nous n’aurons jamais de chiffres au sujet des migrants…)
        Bref, il a détruit fort opportunément le principe de solidarité que des décennies de lutte sociale avaient réussi à instaurer pour apporter ce petit plus d’humanité qui permet à notre espèce de dépasser son animalité instinctive(la compétitivité du « struggle for life »).
        Qu’il ait été concocté vicieusement ou soit survenu spontanément, on peut constater comment les « forts », les dominants, les exploiteurs en tirent habilement parti(notamment pour faire rester chacun-e « dans sa bulle »)
        Sans lui, l’année 2020 se serait déroulée DANS LA RUE!

          +3

        Alerter
        • Booster // 02.07.2021 à 22h02

          Le vilain virus est un allié des caisses de retraites, et il renfloue les caisses des hôpitaux et la poche des médecins. Il a créé de nouveaux milliardaires des tests pcr et des masques (pas très écolos ces masques). Ce vilain virus collabore également aux mesures demandées par Greta, et ce petit virus vous a fait demander à être fliqué 24/7. Il aurait suffit de tout stopper les 2 premières semaines. Au mieux l’occasion fait le larron, au pire une belle bande de psychopathes.

            +1

          Alerter
        • Grd-mère Michelle // 03.07.2021 à 12h20

          « …ce petit virus vous a fait demander à être fliqué 24/7. »
          Je n’ai rien demandé du tout, et certainement pas à être « fliquée ».
          D’ailleurs je n’ai pas de smartphone, ni aucun « compte » sur aucun « réseau social » (démarches essentiellement personnelles, pas-encore-obligatoires).

          Comment faire savoir aux cohortes d’insatisfait-e-s que leurs choix de consommation soutiennent et confortent les politiques qu’ils/elles réprouvent?

          Voir ceci: https://reporterre.net/La-numerisation-du-quotidien-une-violence-inouie-et-ordinaire

            +1

          Alerter
      • ouvrier Pcf // 03.07.2021 à 12h29

        L’appauvrissement est global ah bon,? 2019/2020 record de production de consommation mondiale de blé de mais de soja de tomates de pommes de terre de betteraves de sel de sucre d’acier de plomb de cobalt de silicium de nickel de cuivre d’oxygène d’hydrogène de record de revenus d’action Auchan carrefour Leclerc sanofi 12 milliardaires en plus en France 1200 dans le monde consommation et trafic de drogues records battus Les troupes américaines laissent le champ libre aux afghans enfin aux producteurs revendeurs grossistes d’opium le Maroc devient plaque tournante de ce commerce qui blanchit tellement d’éléments le Maroc pourtant de confession musulmane mais curieusement épargnée par les attentats les embargos

          +2

        Alerter
  • Christophe // 01.07.2021 à 13h59

    Je vais arrêter de l’écouter je suis un peu trop d’accord avec lui, j’ai même voté comme lui…

      +6

    Alerter
  • RV // 01.07.2021 à 18h50

    C’est Jacques généreux qui disait il y a quelques années que l’UE a mis des menottes en plastique à nos politiques. Je pense qu’il est dans le vrai.
    Nos politiques de gouvernement, depuis des décennies, de droite comme de « gauche » (les fauxialistes) ceux qui sont surtout, à l’usage, des néo-libéraux convaincus, n’envisagent absolument pas que l’UE soit un étau dont il faudrait se sortir, c’est eux qui l’ont construite.
    Todd refuse d’admettre qu’un Mélenchon porte un programme dans lequel l’économie est loin d’être absente, dans lequel il est question de désobéissance aux traités de l’UE, de sortie de l’OTAN, de reconstruction des services publics, de régulation de la finance, de planification, etc.
    Mélenchon considère sans doute que ce ne sont pas des menottes en pastique qui l’arrêteront. La bataille sera rude bien sur face à la réaction, nationale et internationale. Qui en doute ?

      +12

    Alerter
    • Micmac // 02.07.2021 à 14h54

      Un des gros problèmes de Mélenchon, c’est qu’on lui fait très souvent dire ce qu’il ne dit pas, et on lui reproche aussi très souvent de ne pas dire ce qu’il dit…

      Todd tombe dans le travers assez commun de dire de Mélenchon ce qu’on dit de lui, plutôt que d’aller lire ou entendre ce qui est vraiment dans le programme ou dans ses propos.

        +7

      Alerter
  • Ernesto // 01.07.2021 à 19h33

    La phrase la plus importante de Todd dans cette interview me semble être : « Nous ne sommes plus en démocratie (l’a-t-on déjà été?) : dans la démocratie, l’élément central c’est le peuple ; c’est lui qui doit décider en toute souveraineté de son avenir ; pour y parvenir, il dispose d’institutions qui doivent lui permettre d’opérer des choix et de décider.

    La constitution actuelle, en vigueur de puis 1958, fixe le cadre légal dans lequel doit s’exercer la citoyenneté, notamment lors des rendez-vous électoraux ; mais limiter la démocratie au simple vote n’épuise pas la panoplie de toutes les occasions pour l’exprimer et surtout ne répond pas aux aspirations participatives des gens pour satisfaire leurs attentes , y compris hors période électorale.

    Malheureusement, notre constitution qui consacre l’hyper pouvoir présidentiel et la prépondérance écrasante de l’exécutif sur le législatif, est à l’opposé de ces exigences. Autre problème, la représentation politique nationale est en décalage complet avec la réalité sociologique du pays : ouvriers et employés représentent 52% de la population active mais moins de 2% à l’Assemblée Nationale.

    Le refus d’élire des députés à la proportionnelle intégrale, conduit à des injustices flagrantes et scandaleuses et à mettre en place des majorités illégitimes au regard du nécessaire pluralisme des représentations. Ajoutons à cela la trahison du vote des français sur le TC en 2OO5, les alternances sans alternatives, les affaires de corruption.

      +7

    Alerter
  • Ernesto // 01.07.2021 à 22h46

    Tout concourt à considérer que nos institutions sont à bout de souffle et nécessitent un renouveau démocratique pour réenchanter la politique et l’engagement citoyen. J’ajoute que la politique (et ceux qui la conduisent), n’apparaît plus en capacité d’influer réellement sur le cours des choses (notamment en matière sociale, économique, monétaire…), cette impuissance manifeste alimente chez beaucoup de nos concitoyens l’éloignement de la politique, le fatalisme, la résignation, le repli sur soi, une défiance accrue à l’égard du personnel politique et finit par déboucher sur un tsunami abstentionniste.

    Comment sortir de cet engrenage mortifère ? La séquence gilets jaunes a montré, malgré des aspects ambigus et parfois contestables, que, lorsque les gens deviennent acteurs (et non plus spectateurs) de la réalisation de leurs désirs, sur le terrain revendicatif, le rapport des forces change du tout au tout. Les GJ ont impulsé le plus important mouvement social de ces dernières années (ce que n’ont pas su faire les syndicats et les partis d’opposition).

    Il n’a pas abouti notamment par manque d’organisation, d’unité, de relais politique, mais il a réussi à faire trembler le pouvoir autoritaire macronien, ce qui n’est pas rien.

      +2

    Alerter
  • Ernesto // 01.07.2021 à 22h58

    Pour moi, l’avenir du succès des luttes émancipatrices passe par la mise en mouvement du plus grand nombre, dans une mobilisation dynamique d’entraînement, poussant les corps institués sous pression, à sortir du ronron lénifiant pour satisfaire les exigences populaires.

    1936 plutôt que 1981! Pour l’instant on n’y est pas du tout mais qui avait prévu mai 1968 et le mouvement des gilets jaunes?

      +2

    Alerter
    • Erick // 02.07.2021 à 05h52

      Qui avait prévu …
      Pour Mai 68, la CIA peut-être ? Pour casser ces Français un peu trop autonomes ? Révolution orange avant l’heure ?

        +1

      Alerter
    • Yanka // 02.07.2021 à 06h06

      Mai 68 était inscrit dans l’air du temps (contestation étudiante du 1er octobre 64 à Berkeley) avec cette génération première de baby boomers qui ne rêvaient évidemment pas de vivre encore longtemps en noir et blanc et de nourrir une bête capable de telles atrocités (Viêtnam, première guerre médiatisée). Les Gilets Jaunes ont porté le Bonnet Rouge et certains manifestaient contre le mariage pour tous. Il n’y a pas de mouvements spontanés. Il y a éventuellement des explosions sociales, mais on peut toujours en découvrir les prémices.

        +1

      Alerter
      • bogdan // 03.07.2021 à 09h10

        « on peut toujours en découvrir les prémices ». Surtout après coup !
        (« La France s’ennuie », Le Monde, 15 mars 1968).

          +1

        Alerter
  • Ernesto // 02.07.2021 à 17h18

    A la fin des années 60 la jeunesse étudiante était hyper politisée et l’influence trotkyste très prégnante. La salle Lancry à Paris, résonnait de débats enflammés et de rêves révolutionnaires pour changer de monde. Dans les manifs, les »gauchos » impressionnaient par leurs slogans (« ho! ho! hô chi minh! che! che! guevara!, chaud! chaud! chaud! l’été sera chaud!) scandés en courant ou en sautant comme des cabris!

    Aujourd’hui, les jeunes, au mieux s’abstiennent, au pire, votent RN. Le rouleau compresseur néolibéral, l’individualisme forcené, la fin des illusions, l’embourgeoisement des classes éduquées, l’hégémonie culturelle du bloc dominant, ont sonné la fin de la récréation.

    Beaucoup d’ex révolutionnaires sont passés du col Mao au rotary club et fréquentent assidûment les allées du pouvoir, oubliant le vieil adage: révolutionnaire un jour, révolutionnaire toujours. Le capital peut sereinement continuer à dormir sur ses deux oreilles…

      +5

    Alerter
  • kokkino // 03.07.2021 à 20h36

    J’ai commencé à visionner l’intervention de Todd parce qu’il est souvent intéressant et je n’ai pas été déçu des premières minutes concernant l’analyse globale des résultats électoraux. Pour la suite j’ai été profondément déçu du dévissage du scientifique et du citoyen dans le radotage, le « folklore toddien ». Je me demande comment qualifier le politiste et l’historien qu’il dit être encore qui ignore un homme politique (Mélenchon), un mouvement (la FI), un programme (l’Avenir En Commun) qui portent exactement les mesures qu’il évoque comme étant nécessaires !!! Qui ignore les propositions de loi, commission d’enquête, propositions pratiques formulées durant la crise sanitaire par les mêmes, qui ment en prétendant que la FI a renoncé à sortir de la zone euro quel que soit par ailleurs l’opinion que l’on a de Mélenchon et de la FI. Or Todd est tout sauf un imbécile et toutes les initiatives de la FI et de Mélenchon sont publiques et accessibles sur les sites ad hoc. Il ne veut pas voir, plus voir une partie du champ politique pour des raisons qui n’appartiennent qu’à lui mais le disqualifient à mes yeux. Cela ne l’empêchera pas par ailleurs de dire encore des choses pertinentes à l’occasion mais sans trop d’intérêt désormais.

      +5

    Alerter
    • De passage // 04.07.2021 à 15h37

      Si vous souhaitez savoir ce qu’il pense de ce parti, 1h36min https://www.youtube.com/watch?v=aK2rdbk5ia8

        +0

      Alerter
      • Incognitototo // 05.07.2021 à 22h18

        Merci, c’est très instructif. Et pour une fois, je suis d’accord avec Todd, sur le biais analytique de la FI sur le monde financier. Je le savais déjà puisqu’en discutant avec des militants, on atteint très vite le plafond de verre de leurs préjugés analytiques, mais c’est bien formulé par Todd. On n’évoquera pas la contradiction de Todd qui vote néanmoins pour LO, longtemps maoïste…

        En même temps, ce n’est pas si grave. Tout ce que je demande moi à la FI, c’est de nous sortir de la 5e République, à l’intérieur de laquelle rien ne sera jamais possible… et je ne vois pas à qui d’autre Todd peut demander ça.

          +0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications