Les Crises Les Crises
17.mai.202117.5.2021 // Les Crises

La laïcité falsifiée – Comprendre le monde – Jean Bauberot et Pascal Boniface

Merci 64
J'envoie

Bien qu’elle garantisse la « liberté de conscience et le libre exercice du culte sous les seules restrictions de l’intérêt de l’ordre public », certains « défenseurs » de la laïcité ont tendance à faire dire à la loi du 9 décembre 1905 ce qu’ils veulent et parfois même le contraire de ce qu’elle protège initialement, en prônant une non-officialité des religions. La loi de 1905 se retrouve aujourd’hui falsifiée et la question de la laïcité devient un véritable enjeu électoral, le tout dans un contexte d’amalgames entre rigueur religieuse et extrémisme.

Autant d’enjeux que Pascal Boniface et Jean Baubérot, président d’honneur de l’Ecole Pratique des Hautes Études (EPHE) et fondateur de la sociologie de la laïcité en France, abordent dans ce podcast.

Source : Pascal Boniface, Youtube

Source : Pascal Boniface, Youtube, 05-05-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Guadet // 17.05.2021 à 08h36

Jean Baubérot pose bien le problème de la loi de 1905 mais il fait quand même l’erreur d’imaginer que christianisme et islam sont interchangeables, d’autant plus que 9 Français sur 10 se revendiquaient de la première religion, qui avait de vieilles racines historiques, alors que la seconde ne concerne qu’une minorité et qu’elle est d’importation récente. C’est le problème de la société du spectacle : tout doit rentrer dans des rôles prédéterminés, on n’est plus capable de penser la nouveauté ni la complexité.

17 réactions et commentaires

  • Guadet // 17.05.2021 à 08h36

    Jean Baubérot pose bien le problème de la loi de 1905 mais il fait quand même l’erreur d’imaginer que christianisme et islam sont interchangeables, d’autant plus que 9 Français sur 10 se revendiquaient de la première religion, qui avait de vieilles racines historiques, alors que la seconde ne concerne qu’une minorité et qu’elle est d’importation récente. C’est le problème de la société du spectacle : tout doit rentrer dans des rôles prédéterminés, on n’est plus capable de penser la nouveauté ni la complexité.

      +19

    Alerter
    • Océan de sagesse // 17.05.2021 à 09h46

      Hilarant !
      65 pourcent des Francais se déclarent sans religion , si l on y ajoute les autres croyances ca ne fait pas beaucoup de chrétiens !
       » on n’est plus capable de penser la nouveauté ni la complexité. »
      Euh…..comment dire…..

        +10

      Alerter
      • LS // 17.05.2021 à 10h09

        Bizarre, c’est vrai que dire que 90% de la population se dise de racine chrétienne, ça paraît beaucoup, mais j’avais lu dans certains sondages que les gens qui se disent athée ou agnostique ne deviendraient majoritaire qu’en 2040 au vu des tendances constatées.
        Mais bon, les sondages…

          +1

        Alerter
        • Yvan // 19.05.2021 à 06h32

          Pas de place pour les libres penseurs ?
          ceux qui ne sont pas athées, parce qu’ils ne veulent surtout pas être la négation a-thee, se définir par référence à une dieu, ni agnostiques d’ailleurs car il ne doutent pas: ils sont certains de leur pensée libre, certains que dieu n’existe pas.
          On les oublie toujours.
          Il est vrai qu’ils sont moins intégristes, moins fondamentalistes, qu’ils font moins la guerre.

            +0

          Alerter
      • Guadet // 18.05.2021 à 08h30

        je parle de 1905. La situation d’alors n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui. Les églises chrétiennes avaient, avant la Révolution, créé puis géré tout ce qui correspondrait aujourd’hui aux ministères de l’éducation et de la santé. En 1905 leur place y était encore importante et gênait le pouvoir. La loi de 1905 a été ressentie par beaucoup comme un acte tyrannique et totalitaire. Elle a pourtant obligé l’état à prendre ses responsabilités en matière de santé et d’éducation pendant qu’elle libérait les églises des interventions politiques.

          +2

        Alerter
  • Thierry Balet // 17.05.2021 à 08h41

    C’est incroyable comme la langue française à « évoluée » en un siècle……
    Ce qui était clair en 1905 ne l’est apparemment plus aujourd’ hui vu que chacun la « bidouille » à sa sauce…….et comme le personnel politique n’a plus aucun courage pour remettre à l’ordre les gourous hystériques contemporains on cache le problème de fond…

      +8

    Alerter
  • LS // 17.05.2021 à 09h38

    Je m’attendais au pire au vu du chapeau du post et des propos d’introduction de P. Boniface.

    Et non, J.Baudérot ne joue pas avec les mots même s’il y a des points sur lesquels je suis en désaccord.
    Le mot Laïcité renvoi à une bonne dizaines de concepts différents et certains presque opposés, aujourd’hui comme en 1905 (rien n’a changé, ni les divergences d’opinions, ni les passions qui y sont mises).
    La loi dite de 1905 n’est pas une loi de la laïcité car :
    .- elle a choisi UNE interprétation faible de ces concepts qui n’en est pas un mode commun, d’ailleurs difficilement trouvable et ridiculement petit.
    .- à mon sens, la laïcité n’est pas un ensemble de concepts dont le choix cadre seulement la conduite de l’état (ça c’est la Loi de 1905) mais plutôt un ensemble de concepts, cadrant la conduite du débat public, qui doit être discuté dans le débat public et dont le débat ne doit pas être fermée par une loi ou une « science », sauf à vouloir des guerres civiles plus ou moins chaudes.

    Mon opinion (contestable) est que le religieux (comme plus généralement les valeurs à portée exclusivement communautaire) devrait être exclue du débat républicain, sauf à discuter de la laïcité.

      +4

    Alerter
  • LibEgaFra // 17.05.2021 à 11h54

    Je suis un « fou furieux de la laïcité ». Merci. Séparation de l’État et des religions. Pas d’école confessionnelle subventionnée. Pas de subventions venant de l’étranger. Liberté des cultes, mais pas de prosélytisme. Pas de parti politique religieux.

    L’islam est absolument anti-laïcité puisque c’est une idéologie politique totalitaire, mais Tarik Ramadan qui au début était anti-laïcité a fait volte-face quand il a compris que la laïcité pouvait lui servir à propager ses idées. Un bel exemple d’hypocrisie.

      +13

    Alerter
    • VVR // 18.05.2021 à 12h50

      C’est le propre de toute religion d’être une idéologie politique totalitaire, plus exactement une idéologie politique qui a trouvé un état pour s’appliquer (ce qui est assez facile quand elle est créée directement par l’état). Si elle n’est pas cela, elle ne reste qu’une secte et disparaît assez rapidement.

        +2

      Alerter
  • christian gedeon // 17.05.2021 à 12h11

    C’est une histoire de cabris! Laïcité,laïcité.Comme si le problème était dans la laIcité;devenue un mythique au sens premier du terme.Au passage je rappelle aux tenants du « la religion est l’opium du peuple « ,que le matérialisme ultralibéral ou communiste en est le crack. Et en nombre de morts,certainement loin devant les méchantes religions.Ceci étant dit,l’hypocrisie de ce débat atteinty des sommets hymalayens.Championnat de tournage autour du pot et de cachez ce sein que je saurais voir. Le sujet est qu’on le veuille ou pas l’islam. Et c’est un sujet qui s’impose,et impose. Il n’y aura pas « d’Islam de France ». C’est une fumisterie.L’Islam est religion,état,et univers. C’est son principe de base. Et c’est sur cette base que le débat pratique doit porter.Et ce n’est pas pour demain. Il ne s’agit pas de désigner un « ennemi ». Mais de voir les problèmes (et les solutions possibles) à la réemergence d’un Islam en marche,si j’ose dire,et en accord avec lui-même.

      +8

    Alerter
    • ellilou // 17.05.2021 à 16h27

      Oh pitié, que de poncifs: opium du peuple, million de mort du communisme…faudrait voir à changer de disque, le vôtre me paraît singulièrement rayé, camarade 🙂
      Et quant à l’Islam qui serait « …religion,état,et univers. » c’est, je le crains, le propre de toute religion « officielle ». Vous n’êtes pas sans savoir que l’adjectif « catholique » vient du grec καθολικός (katholikos), qui signifie « universel ». Je ne parle que de la religion que je connais pour en faire partie (et l’accepter sans ennuyer personne, comme la très grande majorité des croyants de toutes les autres religions 😉 )

        +8

      Alerter
      • Gracques // 18.05.2021 à 20h48

        et puis c’est bien connu ‘l’islam , religion, etat et univers’ interdit qu’i y ai plusieurs nations différentes ou la population est musulmane , pas de Maroc , Égypte , Iran , Turquie , Malaisie , Indonesie ou Pakistan …. « l’islam » echappe donc a l’histoire et est un objet unique sans evolution…..Pfuuuuu

          +0

        Alerter
        • christian gedeon // 19.05.2021 à 10h47

          C’est le sens même de Oumma,mon cher. L’islam présente des caractériqtiques passionnates. Ou devrais dire les « Islam ». Au delà de la division entre sunnites et chiites qui date des débuts de l’Islam et qui est plus que jamais d’actualité.

            +0

          Alerter
      • christian gedeon // 19.05.2021 à 10h44

        Ce n’est pas un poncif. Al Islam din wa dawlat wa 3aalam. Eh oui,je suis de langue paternelle arabe,mon cher Ellilou.Et je vous rappelle qu’interrogé sur la relation entre l’état (en général) et la religion future chrétienne, Jésus a répondu de façon on ne peut plus claire, rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.La base de la « séparation  » de l’Eglise et de l’état est là. Catholique veut dire universelle,dans ce cadre précis. je vous accorde bien volontiers que le message du Christ a eu du mal à passer. Ca s’st fait progressivement et là encorte le royaume de France était à la pointe du combat avec un gallicanisme très militant,et c’est le moins qu’on puisse dire.

          +2

        Alerter
  • LibEgaFra // 17.05.2021 à 12h12

    « La laïcité falsifiée »

    Les falsificateurs sont ceux qui veulent remettre en question la loi de 1905 et ses éventuels compléments et adaptations à l’évolution de la société. La loi sur le port du voile en est un exemple bienvenu, critiqué hélas par Bauberot qui ne semble pas avoir très bien compris la nature de l’islam militant.

    Il fut un temps où le port d’un signe distinctif religieux, politique ou d’orientation sexuelle était le propre d’une idéologie totalitaire de triste mémoire.

    https://www.lumni.fr/article/la-loi-de-1905-en-bref

      +10

    Alerter
  • Maurice // 17.05.2021 à 12h27

    Je repense à l’excellent « Soumission » de Michel Houellelbeq.
    A découvrir ou re découvrir …

      +10

    Alerter
    • ellilou // 17.05.2021 à 16h29

      Excellent, je ne sais pas mais super médiatisé et très bien vendu ça c’est sûr…

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications