Les Crises Les Crises
12.mai.202112.5.2021 // Les Crises

Comprendre la Commune de Paris #04 : le siège de Paris – par Henri Guillemin

Merci 68
J'envoie

Les Parisiens livrés à eux-mêmes après la défaite. Assiégée par les troupes de Bismarck, Paris capitule le 28 janvier 1871. Une défaite qui est le ferment de la Commune. Dans ce quatrième épisode, Henri Guillemin revient sur le climat à Paris, tandis que le gouvernement a fui à Versailles.

Source : RTS

En 1971, cent ans après «la semaine sanglante» qui vit l’écrasement de la Commune de Paris, l’historien et écrivain français Henri Guillemin présente en treize conférences télévisées cette page sombre de l’histoire de France. Découvrez ou redécouvrez cette passionnante série en version haute définition restaurée. Voir l’épisode précédent.

Source : RTS, 12-06-1971

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

ellilou // 12.05.2021 à 13h54

Je sens qu’on va encore « rigoler  » (comme avec les autres articles sur la Commune…) en lisant les commentaires bien glauques des révisionnistes de la Commune qui vont venir nous raconter à quel point Gallifet et Thiers étaient en fait de grands hommes auxquels la patrie doit tout!
Vive la Commune, l’éternelle, la belle, l’humaine et universaliste Commune…Français soyez tellement fiers d’avoir vu sur votre territoire fleurir et vivre (même s’il fut écrasé dans le sang) ce moment historique 🙂

2 réactions et commentaires

  • ellilou // 12.05.2021 à 13h54

    Je sens qu’on va encore « rigoler  » (comme avec les autres articles sur la Commune…) en lisant les commentaires bien glauques des révisionnistes de la Commune qui vont venir nous raconter à quel point Gallifet et Thiers étaient en fait de grands hommes auxquels la patrie doit tout!
    Vive la Commune, l’éternelle, la belle, l’humaine et universaliste Commune…Français soyez tellement fiers d’avoir vu sur votre territoire fleurir et vivre (même s’il fut écrasé dans le sang) ce moment historique 🙂

      +17

    Alerter
  • JP // 13.05.2021 à 16h51

    La tragédie de 1870-71, conséquence directe la désastreuse et stupide décision de Napoléon III de répondre très bêtement à une provocation ridicule de Bismarck, homme politique redoutable, et avec pour conséquences deux Guerres Mondiales épouvantables avec des millions de morts, ne peut vraiment pas prêter à la « rigolade », A noter qu’à 13’46 et ensuite H. Guillemin, s’appuyant sur des documents incontestables, fait une analyse très intéressante et assez objective de la situation et des analyses de Thiers remis au pouvoir après les élections où la Province a gagné sur Paris. Etre chef de gouvernement Français en période de Crise n’est jamais facile ( exemple parmi d’autres: en 1958 De Gaule appuie l’Algérie Française et en 1961 la liquide).

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications