Les Crises Les Crises
17.mars.202017.3.2020 // Les Crises

Coronavirus : « Il faut prendre conscience que nous sommes en état de guerre » – William Dab

Merci 362
J'envoie

Tiens, c’est étrange, maintenant les médias donnent largement la parole à des experts de premier plan qui ne disent plus comme les experts rassurants d’avant…

Source : Le Figaro, Tristan Vey, 15-03-2020

ENTRETIEN – William Dab, directeur général de la Santé pendant la crise du Sras, ne cache pas son inquiétude, et espère le succès du confinement en France.

William Dab est professeur émérite d’épidémiologie au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Titulaire de la chaire hygiène et sécurité entre 2001 et 2020, il fut aussi directeur général de la Santé entre 2003 et 2005 (l’actuel poste du Pr Jérôme Salomon, qui établit le bilan quotidien de l’épidémie), période pendant laquelle il eut à gérer la crise du Sras, cousin du virus qui sévit actuellement.

LE FIGARO.- Quel regard portez-vous sur l’épidémie de coronavirus à laquelle nous sommes confrontés?

William DAB.- La situation est très grave. Pour ne rien cacher, je n’ai jamais été aussi inquiet. C’est une situation inédite et très sérieuse. Nous savions que cela allait arriver un jour. Urbanisation massive, intensification des échanges internationaux, démographie galopante, toutes les conditions sont réunies depuis longtemps. La question n’était pas de savoir si on aurait un jour une pandémie de cette ampleur, mais quand. Nous y sommes.

Je pense que les gens ont beaucoup tardé à prendre la mesure de ce qui arrive. Jusqu’à jeudi, et l’intervention du président de la République, il y avait une forme d’insouciance. On entendait dire: «ce n’est pas si grave par rapport à la grippe» ou encore «ils nous refont le coup du H1N1». Il suffisait de se promener et de voir les gens attablés en terrasse à Paris pour voir que les mesures d’hygiène de base n’étaient pas respectées.

Quelle est la particularité de cette épidémie?

La clé, c’est que nous sommes dans une situation de diffusion massive d’un virus par des porteurs qui n’ont aucun symptôme, et pour lequel nous n’avons aucun traitement. Quand on a compris en 2003 que le Sras n’était pas contagieux avant l’apparition de la fièvre, je savais que les mesures barrières seraient efficaces et faciles à mettre en œuvre d’une certaine façon. Mais ce n’est pas le cas cette fois-ci. Les personnes infectées sont contagieuses plusieurs jours avant l’apparition des premiers symptômes. C’est lorsqu’on a compris cela fin janvier que la pandémie m’a paru inéluctable. Cela fait maintenant quinze jours que j’essaye d’alerter sur sa dangerosité, mais je n’ai pas toujours été pris au sérieux.

Peut-on craindre une hécatombe en France?

Je n’ai évidemment pas de boule de cristal mais un scénario à 300.000 morts est tout à fait possible. Je crois qu’il faut le dire clairement aujourd’hui. Si le virus contamine 30 millions de personnes dans le pays, ce qui est tout à fait envisageable dans la dynamique actuelle, et étant donné sa létalité estimée autour de 1 %, c’est tout à fait crédible. Et cela dans le cas très optimiste où les hôpitaux tiennent le choc, ce qui n’est pas garanti, loin de là. Il va falloir ajouter une mortalité indirecte à ce sinistre bilan. Des malades souffrant d’autres pathologies graves qui ne pourront pas être soignées, par manque de lits disponibles.

Peut-on encore éviter le pire?

Oui, on peut réduire la violence de la vague qui arrive et limiter l’engorgement des hôpitaux, voire la stopper, mais cela dépendra de l’implication de chacun. La parole présidentielle a constitué, je l’espère, un électrochoc qui était nécessaire. Les mesures de confinement prises par le premier ministre étaient ensuite indispensables pour espérer contenir l’épidémie.

Nos pouvoirs publics ont pris leurs responsabilités. Tout le monde doit désormais prendre les siennes. Ce n’est pas l’État qui va détruire le virus. Si chacun d’entre nous respecte un confinement strict, que l’on est sérieux, disciplinés et rigoureux, que l’on accepte ces quelques semaines de privation de liberté relative, le taux de contamination peut descendre suffisamment bas pour casser la dynamique de l’épidémie.

Combien de temps cela peut-il prendre?

Il faudra déjà attendre trois semaines pour voir l’effet que les mesures prises aujourd’hui auront sur le nombre de morts. C’est ce qui va constituer le «thermomètre» le plus fiable pour évaluer leur efficacité. En attendant, le développement de l’épidémie devrait malheureusement rester exponentiel.

C’est brutal, mais il faut bien avoir à l’esprit que nous sommes en guerre. Nous sommes envahis par un ennemi invisible que nous devons combattre. Il faut en appeler à la mobilisation générale et ne pas avoir peur d’utiliser des termes militaires.

Ce virus a un énorme potentiel. C’est une situation de guerre, je le répète. Il va y avoir une longue période de vigilance, d’au moins une année

Pourra-t-on se débarrasser durablement de ce virus? N’y a-t-il pas un risque de rebond?

Il y a deux mois, on ne connaissait pas encore ce virus, il reste donc beaucoup de paramètres inconnus. Si l’on parvient à stopper l’épidémie et que moins de 30 % de la population est infectée, et donc immunisée, alors le virus aura en effet le champ libre pour faire son retour à l’automne. Et il faudra alors recommencer ce que nous faisons maintenant.

En revanche, si 60 à 70 % de la population sont contaminés pendant une première vague, avec le bilan humain que l’on imagine, cela pourrait conférer une solide immunité de groupe par la suite. Une deuxième vague serait moins sévère, s’il y en a une. C’est une maigre consolation mais ce serait déjà ça.

Autre scénario, plus ennuyeux, celui d’une mutation. L’immunité de la première vague ne serait alors que partielle, quelle que soit la couverture. Nous entrons dans un scénario de type grippe, avec épidémie annuelle. À cette différence que ce virus est au moins 10 fois plus mortel! Ce n’est pas une petite affaire. Ce virus a un énorme potentiel. C’est une situation de guerre, je le répète. Il va y avoir une longue période de vigilance, d’au moins une année.

Quelle leçon peut-on tirer de l’exemple chinois?

Avec les moyens dictatoriaux mis en place, la stratégie d’endiguement a fonctionné en effet. Mais que va-t-il se passer au moment où les Chinois vont lever leurs mesures de confinement? Il va falloir scruter très attentivement ce qui se passe dans le Hubei pour se donner une idée des évolutions à attendre dans les mois et les années qui viennent partout dans le monde.

Peut-on s’attendre à une amélioration à la faveur des beaux jours?

C’est une possibilité en effet. Cela fait partie des scénarios favorables d’évolution. Mais il vaut mieux ne pas compter dessus. Ce serait trop risqué. Mais dans le cas le plus optimiste, l’épidémie se mettra en pause, ce qui nous laisse le temps de trouver un traitement efficace. Ce qui pourrait tout changer. L’épisode de la grippe de H1N1 nous a démontré que nous avions les capacités de production. Les deux premiers cas sur le sol américain avaient été enregistrés en avril. En octobre, nous avions fabriqué 500 millions de doses de vaccin. Pas de chance, façon de parler, le virus avait muté entre-temps et la grippe mortelle s’était transformée en gros rhume… Cet exemple nous montre néanmoins que nous aurons les moyens de produire rapidement des médicaments en grande quantité si nous trouvons un cocktail efficace.

Quid, justement, d’un potentiel vaccin?

Malheureusement nous n’avons pas de modèle de vaccin pour les coronavirus. Il vaut mieux partir du principe que nous n’en aurons pas dans un avenir proche. Notre meilleure arme reste à ce jour le confinement. En limitant les contacts entre les gens, on peut stopper la propagation du virus. Il faut rester chez soi, ne plus voir ses amis, ni sa famille, à l’exception de son conjoint et de ses enfants.

Le mot d’ordre est clair: rester chez soi, rester chez soi, rester chez soi.

Source : Le Figaro, Tristan Vey, 15-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Julien // 17.03.2020 à 07h37

C’est totalement inconscient de prononcer 6 fois en 5min nous sommes en guerre !! Demandez aux syriens ou au irakiens ! Ce président joue le sauveur, c’est une véritable pièce de théâtre à ciel ouvert. Il débloque 300milliards que le bon peuple infecté remboursera durant toute sa vie, les banques quand à elles vont souffler un peu… bref ce gouvernement aura des comptes à rendre. En attendant ce monsieur que l’on s’efforce de critiquer sans preuves, a un avis que j’aimerai fortement voir dans nos médias qui nous veulent du bien https://youtu.be/n4J8kydOvbc. Mais cet avis semble en déranger quelques uns, ce monsieur est une pointure dans son domaine, et on le menace parce qu’il souhaite utiliser un traitements pas cher, connu et disponible… big pharma n’aurait donc aucun intérêt financier, au revoir les milliards. Mince alors. j’aimerai que dans ce pays on change de ton et qu’on passe du côté de l’espoir plutôt que de la « guerre », le confinement, la peur, la peur de l’autre, la haine, etc etc….. sans parler du fait qu’on ne teste que les cas graves et que du coup effectivement les stats sur lesquels on s’appuie pour parler et encore parler sont forcément très loin de la réalité. Si on teste toutes les personnes qui présentent le moindre symptôme, le taux de létalité s’effondrera. Mince. Comment vont ils pouvoir faire peur du coup ?

122 réactions et commentaires

  • Julien // 17.03.2020 à 07h37

    C’est totalement inconscient de prononcer 6 fois en 5min nous sommes en guerre !! Demandez aux syriens ou au irakiens ! Ce président joue le sauveur, c’est une véritable pièce de théâtre à ciel ouvert. Il débloque 300milliards que le bon peuple infecté remboursera durant toute sa vie, les banques quand à elles vont souffler un peu… bref ce gouvernement aura des comptes à rendre. En attendant ce monsieur que l’on s’efforce de critiquer sans preuves, a un avis que j’aimerai fortement voir dans nos médias qui nous veulent du bien https://youtu.be/n4J8kydOvbc. Mais cet avis semble en déranger quelques uns, ce monsieur est une pointure dans son domaine, et on le menace parce qu’il souhaite utiliser un traitements pas cher, connu et disponible… big pharma n’aurait donc aucun intérêt financier, au revoir les milliards. Mince alors. j’aimerai que dans ce pays on change de ton et qu’on passe du côté de l’espoir plutôt que de la « guerre », le confinement, la peur, la peur de l’autre, la haine, etc etc….. sans parler du fait qu’on ne teste que les cas graves et que du coup effectivement les stats sur lesquels on s’appuie pour parler et encore parler sont forcément très loin de la réalité. Si on teste toutes les personnes qui présentent le moindre symptôme, le taux de létalité s’effondrera. Mince. Comment vont ils pouvoir faire peur du coup ?

      +70

    Alerter
    • Berrio // 17.03.2020 à 07h45

      Tout à fait d’accord avec vous. Si le roi débloque 300 milliards pour que l’épicier du coin n’est pas à vendre sa résidence secondaire, au contraire Rien, Nada pour l’hôpital. Cherchez l’erreur.

        +24

      Alerter
      • Bientôt 78 ans // 17.03.2020 à 11h06

        Sauver la propriété sans sauver le propriétaire, voilà bien la nouvelle sagesse du Pouvoir.

        Cela me rappelle l’utilisation d’armement qui extermine la population tout en préservant intactes les bâtiments et les infrastructures. Ère de villes fantômes dans un désert humain. Pour créatures « civilisées », un nouvel humanisme issu des Lumières.

          +9

        Alerter
    • Jeanne L // 17.03.2020 à 07h53

      Oui restez chez soi!
      Les Parisiens qui partent dans les déserts médicaux, où tous les candidats aux municipales avaient pour première proposition « faire venir des médecins », même dans les capitales de région comme celle de la région Centre où on ne peut avoir de médecin traitant quand l’un deux prend sa retraite, et je vois que l’on demande de changer de ton , alors que le ton et les décisions nécessaires n’ont pas été prises assez tôt malgré tous les avertissement.
      Car rembourser toute sa vie des milliards chaque vieux infecté ne l’a-t-il pas fait pour les guerres coloniales et la grippe asiatique, avec ses cotisations et la liquidation de la sécu et du système de retraites?
      Vous n’êtes ni immortels, ni solitaires, rester isolé pendant quelques semaines fait baisser vos actions , mais vous garderez votre force de travail et vous pourrez comme le disait Thorez « retrousser vos manches » après l’épidémie mêmes si vos actions diminuent de rendement.
      Restez chez soi!
      La Nature n’est pas toujours une bonne mère, se dorer la pilule au soleil des berges et des parcs ne prévient pas d’une épidémie.
      Ne croulez pas sous la nourriture: l’obésité est un facteur de risques accrus,faites attention à vos déchets , il va falloir les éliminer , les décontaminer, les évacuer.
      Il faut une réflexion collective, arrêtons les délires bobos.
      Restez chez vous !

        +17

      Alerter
      • Fritz // 17.03.2020 à 08h48

        Pour le moment, vous êtes la seule à commenter le propos de William Dab. Bravo. Et comme vous dites, comme il le répète, je reste chez moi. D’ailleurs, je n’ai ni voiture, ni moto, ni vélo.

        Et chez moi, j’ai regardé en entier l’allocution du président de la république hier soir. Je vais choquer plusieurs, mais il ne m’a pas semblé farfelu. Un peu nerveux, mais il a demandé aux Français de ne pas céder à la panique, et il a raison sur ce point. Il a annoncé des mesures de soutien aux entreprises, et elles en auront besoin, par exemple les restaurateurs. Il a reporté comme prévu le deuxième tour des municipales, mais il a pris acte du premier tour, et c’est son rôle de président, d’autant que la grande majorité des communes (86 %, regroupant 65 % des électeurs) a déjà élu ses conseillers municipaux.
        https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/03/16/reporte-le-second-tour-des-municipales-sera-inutile-dans-86-des-communes_6033316_823448.html

        Enfin, il n’a ni déclaré l’état de siège, ni utilisé l’armée pour confiner toute la population, comme la rumeur en circulait hier, sur les commentaires de ce site, « de source sûre ».

          +12

        Alerter
        • Anouchka // 17.03.2020 à 09h13

          Pour l’armée, il a évoqué cette possibilité et ça peut encore venir si les gens se montrent trop peu « disciplinés ».
          Le chiffre d’affaires d’Amazone explose en ce moment. Il doit embaucher.
          D’une manière générale cette petite expérience est bienvenue pour les Gafam qui peuvent tester grandeur nature leur capacité à gérer la planète.
          Hollande avait cherché à jouer les chefs de guerre au Mali, ça n’avait pas trop marché. Macron a l’air plus chanceux que lui.
          Prudence et longueur de temps…

            +16

          Alerter
        • Berrio // 17.03.2020 à 12h24

          https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/03/17/coronavirus-les-forces-de-l-ordre-en-premiere-ligne-pour-faire-respecter-le-confinement_6033327_1653578.html
          Pas l’armée mais des militaires
          Quant au report du deuxième tour des municipales on va voir sans doute au Conseil des ministres demain quelle entourloupe sera utilisée pour ne pas respecter la légalité

            +3

          Alerter
          • RV // 17.03.2020 à 14h36

            Ce qu’a institué une loi, une autre loi peut le défaire . . . et heureusement !

              +1

            Alerter
            • Berrio // 17.03.2020 à 15h10

              Ah oui, 2005 !
              Faire la loi c’est le rôle du peuple ou du Parlement, ça ne relève pas de caprices meme présidentiels

                +1

              Alerter
            • RV // 17.03.2020 à 15h52

              @ Berrio // 17.03.2020 à 15h10
              Vous tenez vraiment à aller voter en pleine pandémie ?
              Très peu pour moi, merci.
              Il me semble que c’est une raison suffisante pour changer la loi, qui que ce soit qui soit à la tête de l’Etat et quelques soient ses états de service, qui j’en conviens ne sont pas vraiment favorables à l’intérêt général. Même si le diable était de cet avis je n’en changerai pas, sauf à la production de nouvelles informations à propos de la pandémie.

                +1

              Alerter
            • Berrio // 17.03.2020 à 19h17

              Castaner affirme que la France a pris les mesures répressives du monde. Suivez donc ce menteur qui vous fout la trouille

                +0

              Alerter
        • Chris // 17.03.2020 à 16h21

          Ok pour les mesures de soutien, mais Macron a oublié une chose essentielle : la fermeture de la Bourse, des bourses car tous les pays sont logés à la même enseigne.
          Pourquoi ?
          Parce les centaines de milliards déversés sur les « marchés » aboutiront à un gigantesque renflouement des spéculateurs financiers et du système bancaire complices, bref le contraire de l’effet supposément recherché.
          Je ne suis pas d’accord avec le commentaire de Julien pour plusieurs raisons.
          Bien sûr ce serait plus confortable de pouvoir être testé : nous saurions si nous sommes porteurs ou pas et ça nous donnerait plus de latitude dans nos mouvements et fréquentations. Mais rien de plus !
          Nous n’avons pas non plus les précieux masques susceptibles de nous épargner d’infecter ou d’être infecté. Les stocks n’ont pas été renouvelé. Bon tant pis, faisons avec.
          La guerre classique autorise déplacements, activités et rassemblements hors couvre-feu : très bon pour le moral… et l’économie. Par contre, la population souffre des pénuries alimentaires et énergétiques, qui eux soutiennent nos corps.
          La guerre contre le Covid 19 est différente : nous avons les aliments, l’énergie à disposition, par contre nous risquons des pénuries pharmaceutiques (La Chine produit les 80%) et hospitalières (engorgement, effondrement) : elle touche le fondement même de notre quotidien.

            +1

          Alerter
          • Chris // 17.03.2020 à 16h22

            Suite…
            Il ne s’agit plus de troupes, de bombardements etc… mais d’occupant : le Corona. Chacun doit agir contre l’occupant en pratiquant le confinement au maximum. Pas drôle pour les humains, êtres éminemment sociaux ! On sait que des Chinois se révoltèrent contre les mesures de confinement : notre MSM en fit ses choux gras. Nous avons les mêmes parmi nous… et en plus grand nombre vu notre culture individualiste dans un système d’opulence.
            Oui nous sommes en guerre… et tous enrôlés !

              +2

            Alerter
      • Loic // 17.03.2020 à 09h33

        @Jeanne L, ne vous inquietez pas, ce n est pas si grave .
        si vous n avez aucune connaissance en medecines allopathique ou traditionnelles/alternatives ni une experience de la gestion des situations de crise evitez les commentaires negatifs tous azimuts vous vous faites du mal et vous inquietez les autres.
        Detendez vous, prenez soin de votre sante activement (alimentation, immunite, sport, pleine conscience), de vos proches, profitez du temps de confinement pour faire tous ce que vous n avez pas habituellement le temps de faire…

        a tous faites ce qui est en votre pouvoir pour creer plus de bonheur en vous et autour de vous… le monde lui continuera a tourner (a l’envers) de toutes facons 😉

          +16

        Alerter
      • jp // 17.03.2020 à 14h25

        « Ne croulez pas sous la nourriture »

        il y a une population qui va mourir de faim : les handicapés incapables de cuisiner ou de faire leurs courses. Les aides à domicile ont été renvoyées chez elles et les handicapés se sont vu notifier qu’il n’y aura plus de prestations jusqu’au 15 avril.
        C’est pas une rumeur, c’est ce qu’une DRH de boite privée subventionnée par le conseil général (entre autres) m’a annoncé personnellement hier matin. Je vais vivre 1 mois dans la crasse, super.
        C’était encore une « bonne » idée de privatiser ce secteur

          +8

        Alerter
        • Jeanne L // 17.03.2020 à 16h26

          Bien entendu @ jp je n’avais pas envisagé cela, je pensais à tous ces gens qui remplissent les caddies de tas de trucs inutiles, aux gens qui s’en fourrent plein la dalle , cherchent à ne rien changer à leurs petits besoins.
          Je ne sais que trop bien ce qu’est la situation financière des handicapés et de leurs enfants.
          Je me pose aussi la question de ces lieux d’enfermement que sont habituellement les prisons et les hôpitaux psychiatriques, l’angoisse générée, le sentiment d’abandon …
          Les gens qui restent sans aucun contact, puisque bien des cabinets de kiné sont fermés, que la rééducation à domicile est souvent la seule visite bi-hebdomadaire, tout comme la sortie à la balnéothérapie est la seule sortie du jeudi…
          Je pensais aux images de la télé de ces bobos fuyant Paris et venant se »réfugier » en province,je me suis énervée sur ce qu’on me donnait à voir, bon, c’était une réaction de vieille aigrie , mais qui comme vous s’insurge contre ce délaissement habituel et chronique de notre système de santé, de la déliquescence des services publics, de la déshérence de la santé publique et de l’abandon des conquis par nos anciens dans la Résistance.
          Courage et fraternité, je ne peux que vous dire cela.

            +3

          Alerter
          • jp // 17.03.2020 à 18h28

            pour les chariots de supermarché qui débordent, c’est du délire.
            J’ai en vu un plein de ……….. bouffe à chien. Des proches m’ont rapporté avoir vu des chariots plein de :
            – paquets de farine, alors je veux bien qu’on fasse des crêpes ou des gâteaux (mes 2 petites voisines le font) mais là je parle de 40 à 50 kg de farine.
            – de dizaines de bouteilles d’huiles
            etc
            le kiné m’a aussi décommandé, report des soins sine die. Là encore je peux admettre, il y a contact physique proche et mon kiné est âgé (> 65 ans)

            Hier soir, j’ai eu des bouffées d’angoisse, heureusement 2 femmes assez proches m’ont visité ce matin et dépanné ( changé ma housse de couette, lavé mon linge, bavardé).
            J’espère que d’autres handicapés auront cette chance.
            Je me dis que c’est dans ces moments de difficulté que se révèle la vraie nature des gens, égoïste ou solidaire.

            Solidarité et fraternité

              +5

            Alerter
    • Frédéric Boyer // 17.03.2020 à 08h12

      Je n’avais pas lu votre commentaire avant de rédiger le mien qui fait double emploi. La gestion de la crise sanitaire par nos « élites » est aussi nulle que leur gestion des affaires courantes. Il faudrait que le Blog « Les crises » mette en ligne le point de vue du Professeur Raoult de Marseille.

        +18

      Alerter
      • François Lacoste // 17.03.2020 à 09h21

        Attention, ce n’est pas parole d’évangile mais au moins c’est un spécialiste qui mérite d’être entendu.
        Quoiqu’on en pense il serait bon de suivre les prises de parole de ce professeur ne serait-ce que pour démontrer à posteriori qu’il aura eu tort et que ses confrères et la presse (voir comme le Monde pour le ranger dans les fake news) qui l’auront passé sous silence ont eu raison.

        https://www.youtube.com/watch?v=n4J8kydOvbc

          +10

        Alerter
    • Sharivan // 17.03.2020 à 08h32

      Oui le Professeur Didier Raoult est une pointure, mais s’imaginer que les pointures sont infaillibles c’est être d’une grande naïveté: la preuve
      https://youtu.be/qoBoryHuZ6E

        +7

      Alerter
      • Pinouille // 17.03.2020 à 09h41

        Cette vidéo ne prouve pas que D Raoult a failli. Elle montre qu’au moment où elle a été tournée, les informations relatives au coronavirus ne permettaient pas aux pointures d’estimer convenablement sa dangerosité et les conséquences que l’on connait maintenant.
        Cette vidéo a aussi l’intérêt de montrer que ce virus n’a jamais été le seul à constituer une menace potentielle, qu’il est impossible de toutes les évaluer, et que chaque spécialiste peut tomber dans le piège de surestimer le risque du virus dont il est le spécialiste.
        Sur cette base, et compte tenu du fait que personne ne connait l’avenir, toute décision prise intègre inévitablement une prise de risque dont les conséquences peuvent être grande si ce risque se réalise. Cela n’enlève rien au fait que des décisions doivent être prises. Décider dans l’incertitude, c’est le lot de tous les décideurs, de tous les politiques.

        En revanche, la facilité consiste à s’en tenir à une vision binaire de tous les problèmes de ce monde, ou juger les décisions passées avec les connaissance actuelles.

          +13

        Alerter
        • Alfred // 17.03.2020 à 11h06

          La facilité c’est railler les cassandres et de se dédouaner à la fin. Sport national à tous les niveaux. Si au moins les erreurs d’appréciation étaient assumées on pourrait tabler sur un effet d’apprentissage et la confiance pourrait revenir. Le manque d’intégrité sape la confiance davantage que l’incertitude.

            +7

          Alerter
        • Anouchka // 17.03.2020 à 11h11

          Tout à fait d’accord avec vous Pinouille.
          Ce que dit Raoult n’est pas absurde (ni insultant pour les Chinois comme je l’ai lu ailleurs).
          Le Palludisme, par exemple, c’est environ 500 000 morts par an, et personne pourtant n’a jamais déclaré la « guerre » au paludisme. On s’imagine que c’est un truc endémique des régions tropicales et que les pays concernés ne sont pas capables d’avoir une politique sanitaire efficace pour faire disparaître ce fléau (qui quand il ne tue pas, handicape ceux qui une fois contaminés restent infectés à vie). Mais on oublie qu’au siècles passés , le paludisme sévissait en Europe, la banlieue de Londres était une zone particulièrement infestée. Donc ça prouve bien que si on le voulait, on pourrait lutter efficacement contre le paludisme dans les zones concernées.

          Raoult n’a pas tort non plus d’être un peu circonspect par rapport aux recommandations passées de l’OMS. Elle sont souvent critiquées, et pas que par lui.

            +12

          Alerter
          • Fritz // 17.03.2020 à 11h39

            Cavour est mort du paludisme à 50 ans, et Fausto Coppi à 40 ans. Deux Italiens. Le premier a été infecté dans son Piémont natal, le second en Haute-Volta (son ami Raphaël Geminiani a failli y passer, mais le paludisme a été diagnostiqué in extremis, alors que les médecins de Coppi s’obstinaient à soigner une pneumonie).

              +4

            Alerter
          • jp // 17.03.2020 à 18h34

            « au siècles passés , le paludisme sévissait »aussi en France : Loir- et cher, Sologne, etc.

              +4

            Alerter
      • Dany // 17.03.2020 à 14h17

        Je vous conseille comme à Olivier de lire l’interview du Pr Raoult chez Marianne du 16 mars. Liliane Held-Khawam le compare à Maurice Allais…Vous ne pouvez pas nier qu’il parle de résultats et de faits ( qui sont têtus comme dirait Olivier) J’ai la même impression qu’avec le sujet du climat, laisser s’exprimer quitte à réfuter, ceux qui pensent différemment n’est pas à la portée de tous…
        https://www.marianne.net/societe/didier-raoult-sur-le-coronavirus-il-ne-faut-pas-jouer-avec-la-peur

          +2

        Alerter
    • Santerre // 17.03.2020 à 09h42

      Insupportable post. Guerre? Comment appelez vous une situation où un corps étranger est capable de faire entre 300 et 500 000 morts directs et encore 100 000 indirects dans un pays? C’est pas une guerre?
      Débloquer 300 milliards non pas pour les banques comme vous le persiflez, mais le soutien à l’économie et éviter ainsi des milliers, des dizaines de milliers de faillite avec des millions de chômeurs de plus et le risque de perdre définitivement une partie importante de notre économie,, et donc ne plus pouvoir supporter notre modèle social c’est mal?
      Commentaire stupide et irresponsable et j’enrage de voir qu’il est en tête de gondole. Gardez la tête froide monsieur. Le plus gros risque dans une épidémie est la dislocation de la société. Elle intervient à l’aide d’imprecateurs dans votre genre. Reprenez vous.

        +18

      Alerter
      • Berrio // 17.03.2020 à 10h21

        Faut dire qu’investir dans un hôpital militaire de 30 lits, ça va lui faire peur au Covid 19. Ça fait peu de forces engagées pour gagner cette guerre que vous souhaitez

          +9

        Alerter
      • Porcient // 17.03.2020 à 10h39

        A Santerre,
        L’insern a validé le Médiator, 300 000 morts, on ne vous a pas entendu.
        Notre modèle social et économique est responsable de la morts de milliards de personnes à travers le monde depuis des siècles, de spoliations, vols, dictatures, etc…
        Et cela ne vous dérange absolument pas d’habitude.
        Et là, on joue les responsables qui se soucient des autres ?
        Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, vous avez la trouille pour vous et vous vous justifiez en vous faisant croire que vous faites preuve d’empathie.
        Si la mort du capitalisme permet de sauver les derniers humains libres, les dégats sociaux sur des individus comme vous (hélas immensément majoritaires) , c’est un juste retour des choses.
        Et oui, c’est la vie, la roue tourne. C’est cela être responsable et non pas compter sur les autres pour qu’ils sauvent votre petite gueule.
        Mais bon, vous avez le droit de changer, de faire de la permaculture, de vous ouvrir aux autres mais je suppose que vous considérez cela comme pas sérieux.
        Regardez le votre monde qui s’écroule, rien ne le sauvera, s’il ne meure pas de cette crise, cela sera la prochaine fois.
        Et il est des gens pour le regretter ?

          +18

        Alerter
        • Santerre // 17.03.2020 à 13h23

          300 000 morts du mediator???? Faut réviser vos chiffres monsieur.

            +5

          Alerter
      • Anouchka // 17.03.2020 à 11h32

        « Débloquer 300 milliards ». « L’état paiera » a dit Macron.
        Mais c’est qui cet état qui paie? C’est vous et moi et tous les contribuables qui ne peuvent pas s’évader dans des paradis fiscaux…
        Ah on peut se réjouir du « temps pour soi » que cette quarantaine nous offre, pour se ressourcer, et faire ce que l’on à jamais le temps de faire… on a intérêt à faire du yoga et bien se ressourcer en effet car le retour à la vie normale risque d’être violent et de mettre nos nerfs à rude épreuve.
        « Il va falloir s’adapter » a dit Macron… Tiens ça me rappelle quelque chose…
        En tout cas les premières mesures mises. en place, ce sont des exonérations d’impôts et de charges pour les entreprises. Même dans l’adversité, on garde le cap… tout en laissant croire aux gens que la France est devenue subitement communiste et qu’on ne laissera tomber personne…. Dormez braves gens, dormez tranquille…
        Ah! au fait, un ami qui habite en Italie m’a dit que chez lui les magasins sont vides (même situation à New York paraît-il aussi).

          +9

        Alerter
        • Jean neymar // 17.03.2020 à 14h08

          ‘Jusqu’à l’intervention du président de la république, il y avait une forme d’insouciance’.
          Mais qui donc l’ a entretenue en soutenant, avec le renfort delumieres comme Buzyn ex-ministre de la santé et maintenant candidate à la mairie de Paris, que « le virus ne connait pas les frontieres » alors que ce n’est pas lui qui se déplace mais l’individu qui en est porteur, et qui donc a laissé entrer tout et n’importe quoi dans le pays au nom d’un dogmatisme indécrottable et criminel?

            +9

          Alerter
        • RV // 17.03.2020 à 14h52

          …/… les premières mesures mises. en place, ce sont des exonérations d’impôts et de charges [en fait de cotisations sociales] pour les entreprises …/…
          Vous mettez le doigt exactement là où ça fait mal.

          Bernard Friot s’insurge contre ces deux mesures, au début de l’entretien à partir de 03:50
          https://www.lemediatv.fr/emissions/les-entretiens/crise-financiere-laisser-crever-les-banques-bernard-friot-ZTC0DbBvRW2TrdSn6xml1A

            +7

          Alerter
      • catherine // 17.03.2020 à 12h48

        150 morts ce n’est pas une pandémie.
        Pourquoi ne dit-on pas la même chose de la grippe saisonnière qui fait en moyenne 10 000 morts tous les ans ?
        Les toutes récentes études faîtes par l’équipe de Raoult (a la demande du ministère de la santé) montre que sur quinze milles personnes présentant des symptômes, trois cents sont positifs au covid-19.
        Il estime le taux de létalité à 1% sur des bases factuelles.
        Il remet les pendules à l’heure et annonce que les enfants ne sont pas porteurs et pas contaminants et que ce n’est pas 14 jours d’incubation mais 20. Je me suis toujours demandé d’ailleurs demandé d’où sortait ce chiffre apparu dès les premiers jours et comment il avait pu être mis en évidence)
        Modifier

          +6

        Alerter
        • Santerre // 17.03.2020 à 13h29

          Si, 150 morts ça en fait 300 000 au rythme actuel en…. 36 jours
          On double tous les trois jours 36 jours, ça fait 12 fois. Allons y: 150. 300.600.1200.2400.4800.5600.11000.22000.44000.88000.170000 et de 12 320000.
          Certes, il est peut probable que le rythme exponentiel actuel se maintienne mais si c’est le cas, rendez vous à dans un mois pour me parler de grimpette.

            +6

          Alerter
          • catherine // 17.03.2020 à 13h40

            Sans problème pour le rendez-vous.
            Mais vous pouvez déjà vous référer à la courbe chinoise ou sudcoréenne.

              +4

            Alerter
            • Kay // 17.03.2020 à 14h48

              Oui, qui eux ont fermés leur frontieres à 400 mecs infectés…
              C’est ce genre de manque d’intelligence, Catherine, qui met notre nation dans la merde.

              Comparez ces deux comportements.

              Le 1er
              1- On bloque le pays direct quand ya 400 cas
              2- Pas trop de mecs infectés, les hopitaux gèrent
              3- Le nombre de cas diminu, ben finalement c’etait pas si terrible ce virus !
              4- Pfff ces gouvernements EXCESSIFS, c’etait une simple grippe !
              5- Taux de mortalité = 1%

              Vous, vous pensez comme ca, comme le cas numéro 1.

              Le 2ème
              1- On ne fait rien car il n’y a aucune raison de faire quoi que ce soit vu les chiffres
              2- Cela ressemble à une simple grippe, on s’en fout c’est pas grave
              3- Trop tard on a acummulé des millliers de malades ! On ferme des trucs !
              5- Des milliers/millions de personnes meurt
              4- Le gouvernement aurait du réagit plus tot ! Quelle bande d’abrutis !
              5- Mortalité 7%, voir l’Italie.

              Reflechissez !
              Si justement les chiffres des pays asiat sont « bons » c’est parce qu’ils n’ont pas pris la chose à la légère. Contrairement à nous en france.

              Le taux de mortalité est peut être de 1% mais c’est « théorique ». C’est dans les pays préparés. Quand tout est géré parfaitement.
              C’est quand TOUS les patients peuvent être hospitalisés.

              La dangerosité du virus, ce n’est pas son taux de mortalité. C’est son R0, sa propagation rapide, qui va saturer notre système et entrainer des morts en temps normal évitables.

              Encore une fois… reflechissez bon sang.

                +8

              Alerter
          • Chris // 17.03.2020 à 16h08

            Connaissez vous Excel ? Mes tableaux eux montrent que l’augmentation n’est plus de x2 en trois jours depuis presque 5 jours , mais décroit pour n’etre le 16/03 « que » de 1.8 .

              +1

            Alerter
        • RV // 17.03.2020 à 14h56

          Raoult donne plus ou moins la réponse dans cette vidéo !
          Les données sur ce virus arrivent tous les jours et donc ce chiffre de 14 jours, qui est une moyenne statistique sur des données à un instant « t » n’est plus vrai à l’instant « t+1 »

            +2

          Alerter
      • Julien // 17.03.2020 à 13h04

        300 et 500000 morts ? + 100 000 indirects, quelles sont vos sources ? Va falloir arrêter de sortir des bêtises pareilles jusqu’à preuve du contraire c’est à vous de vous reprendre pour le moment. Quand à la dislocation de la société elle déjà bien entamé depuis plusieurs années pas besoin de virus.

          +6

        Alerter
      • Véro // 17.03.2020 à 18h53

        Si c’est le plus gros risque, on se demande bien pourquoi nos dirigeants font tout ce qu’il faut pour aboutir à ce résultat.
        Débloquer 300 milliards pour l’économie, c’est une manière de dire que ça coûtera 300 milliards et dans tous les cas c’est nous qui paieront. Ce n’est en rien un cadeau qui tombe du ciel comme cette annonce peut le faire penser.

          +2

        Alerter
      • vert-de-taire // 17.03.2020 à 20h53

        Mais c’est ce qu’il faut
        la dislocation non pas de LA société mais DE CETTE société pourrie.
        La dévastation de la planète est une réalité.
        La désolation sociale avec des millions de chômeurs ou de travailleurs miséreux
        est une réalité mondiale.
        Et ce système qui perdure ne FAIT rien ni pour endiguer la dévastation : « succès » des COP
        et destruction sociale systématique : les lois travail, retraites .. accords CETA++, désindustrialisation, ventes aux riches lobbys, destruction des communs, des services publics : ce sont des faits, tout cela pour une seule chose : faire perdurer voire enrichir ce capitalisme dévastateur pour une caste.
        DONC OUI disloquons cette société.
        pour la reconstruire démocratique – rien que cela : démocratique. C’est pas simple c’est vrai.
        éthique, naturellement écologiste c’est à dire ne pas dévaster NOTRE SEUL lieu de vie, c’est compliqué OUI.
        Et ne pas TOUT marchandiser !
        évidement ce sera SANS la macronie larbin des ultra-riches (les 0,1% qui ont fait ce monde pourri – qui nous pourrit la vie) qui n’a pas les moyens idéologiques de se construire des principes humains, éthiques.. ça se saurait.
        On a eut la même danse du ventre après la crise financière mondiale avec Sarko&co et le choeur des salauds … PAS DE CHANGEMENT sinon une explosion de la fuite en avant, i.e. de la dette sur un futur empiré et empirant donc à jamais remboursable donc inexorablement emporté vers le chaos.

        Reprenons le pouvoir POPULAIRE, avec ses défauts mais pas le suicide collectif, planétaire.

          +4

        Alerter
    • Pierre // 17.03.2020 à 11h27
    • X-101 // 17.03.2020 à 11h35

      Un grand merci pour votre commentaire dans lequel je me retrouve totalement. Visiblement le monde et le decodex on pointé un temps les propos du Professeur Didier Raoult comme fake, j’ai pas vérifié, perso entre ce qu’ecrivent des journalistes payés par Xavier Niel ou un professeur avec des éléments solides mon choix est fait, même si évidemment les propos de Raoult ne sont pas paroles d’évangile…

        +4

      Alerter
      • fanfan // 17.03.2020 à 15h26

        Worldwide
        Based on 18,098 articles published since 2010

        D Raoult is the top-rated expert in Communicable Diseases in the world

        http://expertscape.com/ex/communicable+disease

          +1

        Alerter
      • Bats0 // 17.03.2020 à 19h18

        Oui c’est incroyable un Professeur mondialement reconnu, et un journaliste qui l’accuse de faire des fake news…
        Le monde à l’envers. Comme quoi trop de com tue la com; et à la fin personne ne comprend rien.
        C’est peut-être le but.

          +4

        Alerter
    • Macarel // 17.03.2020 à 13h43

      Que penser d’un gouvernement qui n’a, à aucun cas, lésiné pour acheter des stocks de grenades lacrymogènes,
      de désencerclement, assourdissantes, de LBD, et autres matériel de répression et qui se montre incapable
      d’avoir prévu suffisamment de stocks de masques ne serait-ce que pour les personnels de santé qui sont en première
      ligne de la crise sanitaire actuelle ?
      C’est un gouvernement qui mène la guerre c’est sûr, mais la guerre contre son peuple.

        +25

      Alerter
      • Jean neymar // 17.03.2020 à 14h13

        Vous avez tout compris.
        Les actes en disent toujours plus que les discours et sont révélateurs des véritables lignes de force des politiques mises en oeuvre par les détenteurs de la force publique.

          +5

        Alerter
      • Catalina // 17.03.2020 à 15h56

        Je travaille dans un milieu à risque et nous n’avons pas de masques….aucun masque, les 15 qui sont là sont pour ceux qui présenteraient des éternuements, des écoulements, des toux et nous qui sommes, parce que c’est impossible autrement, à proximité immédiate, nous n’avons RIEN ! nous sommes une cinquantaine de personnes en tout présentes de fourchette de 6h du matin à 22h15; Malgré le confinement, nos collègues au chomage technique dans les autres structures fermées, IME, doivent venir faire des heures avec nous !!!!!! WTF ! Ensuite, malgré le confinement, les gosses scolarisés de ces professionnelles devront être regroupés ensemble dans certaines écoles, parfois loin du domicile parce que elles doivent travailler !!!! Où est le confinement si les enfants de ces personnes doivent se déplacer et dangereusement se retrouver ensemble avec des adultes dont on ne sait pas s’ils sont porteurs ? ARGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!

          +9

        Alerter
        • vert-de-taire // 17.03.2020 à 21h27

          Impréparation d’une société qui ne peut pas faire autrement QUE de l’optimisation
          de tout.
          Si tu n’optimises pas, si tu ne prends pas de risque à faire mieux tu perds, tu disparais.
          C’est le modèle du capitalisme : la concurrence, la start-up nation, la méritocratie, la guerre de tous contre tous.
          Alors faire de la redondance, des précautions (ah ce principe de précaution qui empêche de faire, de progresser ..) est interdit par construction du système.

          Le capitalisme EST dévastation par PRINCIPE.
          Il précarise tout et donc ne sait pas traiter l’accident bête.
          Il ne PEUT pas investir au long terme car ce serait perdre en compétitivité.
          Il ne PEUT pas être social, éthique car ce serait perdre en compétitivité.

          C’est donc une catastrophe.
          D’ailleurs C’est la catastrophe.

          Et le pire c’est que des gens le répètent depuis 150 ans mais ce sont des c.ns, des rétrogrades, des luddites, des ayatollahs de l’écologie, des communistes, des .. tout ce qu’on veut du moment qu’on les détruise pour continuer à faire du fric et préparer la prochaine catastrophe sans penser à rien – dans le vide de la pensée de ce qui fait société, sa pérennité, sa cohésion, son cadre de bonne vie ..

          Mais le plus incroyable (pour moi) c’est qu ‘on’ se laisse à croire à des macroneries ! c’est ahurissant !

            +2

          Alerter
        • houlala // 20.03.2020 à 20h47

          Merci d’avoir soulevé ce problème Catalina. Je suis une para-médicale qui n’arrive pas à obtenir de masques dans ma petite commune des Hauts de France. Je paie chaque année ma cotisation à l’ordre des Infirmiers obligatoire même en tant que salariée. Je ne suis pas infirmière libérale, mais salariée d’une structure de type associatif, et je ne suis pas prioritaire pour avoir ce type de protection réservée aux libéraux. Là n’est pas le problème, mais lorsque je pense au confinement que l’on impose aux Français, et encore pas tous, là aussi il y a de grosses abbérations. Un exemple proche : une infirmière libérale équipée de masques et de solutions hydroalcooliques, faisant sa tournée, visite environ 30 à 40 patients par jour, n’est-elle pas un vecteur du coronavirus, qui peut se propager lors de ses visites tout au long de la journée. En effet, du fait de l’absence de test sur la population, elle peut entrer en contact étroit lors des soins avec des personnes positives au covid19, sans le savoir, le virus peut être présents quelques heures sur ses vêtements et ainsi se propager à d’autres patients.Je rappelle qu’à domicile, elles ne portent pas de surblouses comme en réa à l’hôpital, ni charlotte sur la tête ; Lors d’un stage pendant mes années d’études, dans un service de soins à domicile, j’ai appris qu’une personne avait été contaminé par le staphyloccoque doré par l’intervention d’une infirmière l’ayant apporté d’un autre patient, à son insu bien évidemment. Ce que je veux CRIER, c’est que si demain on confine totalement tout les Français, le virus pourra toujours se propager. Est-ce que les grands spécialistes y ont pensé ?

            +0

          Alerter
    • Macarel // 17.03.2020 à 13h44

      MACRON MENE LA GUERRE CONTRE LE PEUPLE FRANCAIS, POINT BARRE.

        +10

      Alerter
    • fanfan // 17.03.2020 à 15h22
    • catherine // 17.03.2020 à 15h36

      Ils n’ont toujours rien compris ces journalistes de bazar.

      6 000 quoi ? personnes qui font une grippe ? il y en a des millions tous les ans.

      Raoult traite les malades testés positifs au covid 19 ,ça ne vous semble pas logique ?

      Ne parle-t-on pas du covid 19 ?

        +2

      Alerter
    • fanfan // 17.03.2020 à 17h03

      Coronavirus, analyse des données épidémiques dans le monde : diagnostiquer doit être la priorité
      Bulletin d’information scientifique de l’IHU
      Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection
      https://www.youtube.com/watch?v=K7g4WKoS_6U

        +2

      Alerter
      • Bats0 // 17.03.2020 à 18h54

        Le professeur dit que le gouvernement l’a contacté pour lui demander son avis, mais ce qui m’étonne c’est le passage où il indique ne pas comprendre pourquoi le ministre tarde tant à mettre en place la fabrication de PCR pour faire les diagnostiques.
        Mais à quoi joue notre gouvernement ? Apparemment faire de nouveaux PCR (des milliers) ce n’est pas compliqué, et on aurait les outils et les machines pour les faire :
        https://youtu.be/K7g4WKoS_6U?t=279
        Et c’est étrange aussi le retournement de l’ancienne ministre de la santé, Agnès Buzyn qui se présentait pour la mairie de Paris.
        https://laminute.info/2020/03/17/buzyn-cree-la-polemique-en-affirmant-avoir-alerte-lexecutif-des-janvier/
        Il y a encore une histoire de gros sous de laboratoire la dessous ? Et le Trump qui voulait racheter en douce un labo allemand.
        Une vraie mafia tous ces politiques, oui.

          +4

        Alerter
        • vert-de-taire // 17.03.2020 à 21h07

          Mais bien-sûr une mafia :
          Leur seul moteur est le fric
          et c’est le modèle de LA RÉUSSITE.
          Donc une guerre de moyens.
          Un formatage systémique (qui fait système et qui enferme car ON ne peut pas en sortir), ni plus ni moins.
          On peut à peine leur en vouloir, c’est du biberonnage massif, social, médiatique, scolaire ..

          A nous de dire NOTRE volonté (le sait-on vraiment ?) et ne pas voter pour eux !!
          Je recommande à ce sujet de LIRE le dernier ouvrage de E Todd Les luttes des classes en France XXIème siècle Seuil 22€, 367p. Une analyse de la société française, des votes, des votants.
          C’est passionnant et (dé)montre combien une importante partie de nos contemporains se laissent prendre à des croyances absurdes ! Ceci dans toutes les couches sociales.
          Ses hypothèses expliquent bien NOTRE (On ne peut qu’être impliqué sauf à rester un touriste de sa vie) comportement absurde pour cause de croyances stupides.

            +2

          Alerter
    • Subotai // 18.03.2020 à 02h29

      L’utilisation du mot « guerre » par celui qui détient l’Imperium est parfaitement compris de toutes les personnes et les Corps concernés.
      Mettre un pays en « État de guerre », ce n’est pas recevoir des bombes sur la tronche ou ce préparer à les recevoir, c’est mettre toute l’économie et TOUS les moyens de la Nation au service SEUL de la lutte contre l’ennemi. En l’occurrence le Covid 19.
      Donc terme parfaitement significatif et approprié.
      Là où il a été parfaitement ridicule c’est dans la « guerre à la terreur » ou au « terrorisme ». Ces concepts définissant une ÉMOTION et une FORME d’ACTION POLITIQUE.
      Quand au « bon peuple qui remboursera toute sa vie » il ne tient qu’à lui de ne rien rembourser.
      Je prends le pari pour qu’il le fasse savoir avant la fin de l’année.
      D’autre part.
      Tout le monde devrait garder son calme parce que l’ennemi est identifié et on sait comment le vaincre. Les péripéties de la guerre sont ce qu’elles sont mais le virus ne gagnera pas.
      Cependant, restez sur vos gardes parce que la Planète (et le réchauffement global) n’a encore rien dit depuis le début de la crise sanitaire.
      Nous vaincrons le virus si l’électricité, les communications et les services fondamentaux (même dégradés) restent disponibles. Il y aura du dégât, mais nous vaincrons. Par contre, si quelques évènements climato/météorologiques viennent jouer dans la partie et que ces services s’arrêtent par la force des choses, ce ne sont pas « seulement » quelques dizaines ou centaines de milliers de pertes que nous subirons…
      Restez vigilant ET calme.

        +1

      Alerter
  • weilan // 17.03.2020 à 07h52

    Pourquoi continuer à raconter des fadaises?
    Ah oui, le retour des beaux jours pourrait être bénéfique. Sauf que ce virus se répand allègrement de Singapour jusqu’au Brésil. Avez vous au moins une vague idée du climat dans ces seules 2 contrées ? Sans parler de l’Australie en fin d’été austral !

      +6

    Alerter
    • Séraphim // 17.03.2020 à 09h30

      Vous confondez « beaux jours » et « chaleur ». Il n’y a aucune raison que le virus cède à la chaleur pour la bonne raison qu’il fait 37°C dans les poumons! En revanche qu’il cède à l’en-so-lei-lle-ment, oui! A partir du 21 mars les jours sont plus longs que les nuits. Mais pas à Singapour et au Brésil…

        +4

      Alerter
      • joe billy // 17.03.2020 à 09h36

        Je vais jouer le rôle de l’enc… de mouches (dsl) mais pour qu’il fasse 37°C dans les poumons, il faudrait ni inspirer ni expirer, ce qui serait pas une bonne idée. Pardon les mouches ! (on se refroidit les bronches en inspirant)

        Plus sérieusement, des études japonaises et chinoises préviennent depuis plusieurs semaines que la chaleur de l’été risque de ne pas suffire à endiguer le virus ; contrairement à ce qui était espéré.

          +6

        Alerter
        • Séraphim // 17.03.2020 à 17h29

          Ce n’est plus les mouches, là, c’est plutôt les paramécies…parce que si les poumons sont relativement refroidis par l’air, ils sont tout de même plus chaud que la peau, elle aussi refroidie par l’air et quand même à 35°. Par ailleurs le virus se développe à l’aise partout, le foie, les reins etc. Bel et bien à 37°. Non, non, le soleil vous dis-je!

            +1

          Alerter
    • LibEgaFra // 17.03.2020 à 10h13

      A Singapour l’épidémie est pratiquement jugulée. Reste juste à savoir s’il s’agit de la même souche de virus. Comme en Allemagne.

        +3

      Alerter
    • Bats0 // 17.03.2020 à 19h27

      Bonsoir weilan,
      « Ah oui, le retour des beaux jours pourrait être bénéfique »; oui alors les guadeloupéens doivent être sous un gros nuage avec un iceberg qui passe près de leurs côtes :
      Le 14 Mars : 5 cas confirmés de COVID-19 :
      https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/system/files/2020-03/Bulletin%20n%C2%B09%20coronavirus%20Guad.pdf
      Le 17 Mars : 27 cas confirmés de COVID-19 :
      https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/system/files/2020-03/Bulletin%20n%C2%B012%20coronavirus%20Guad.pdf

        +3

      Alerter
  • Santerre // 17.03.2020 à 09h06

    Quelqu’un peut il m’expliquer le t as un de mortalité très bas des Allemands? 6000 cas 14 morts. A 6000, les français sont à 150, les italiens et espagnols, chinois Iraniens encore plus 14 , partout, c’est la mortalité entre 1000 et 2000 cas. Les chiffres allemands sont ils fait sur la même base que les autres?

      +5

    Alerter
    • benoi31 // 17.03.2020 à 09h17

      Ils ne reportent pas de la même manière il me semble. Par ailleurs ils ont aussi plus de lits de réanimation par habitant (x2-3 par rapport à la France me semble t’il)

        +3

      Alerter
      • Santerre // 17.03.2020 à 09h47

        Ça n’explique pas une multiplication par 10 par rapport à la France qui n’est d’ailleurs pas encore saturée.

          +1

        Alerter
    • Alfred // 17.03.2020 à 09h19

      Plusieurs facteurs dont:
      -beaucoup beaucoup plus de lits de reanimarion par habitant disséminés dans un grand nombre de « petits » hôpitaux qui n’ont pas été fermés.
      -une disicpline de la population autochtone qui fait défaut chez nous?

        +6

      Alerter
      • Santerre // 17.03.2020 à 09h50

        Nos lits à nous ne sont pas encore saturée. Donc pas la bonne raison. Quant à la discipline, elle explique lacontagon, par le ratio de mortalité. Les Coréens, par leur discipline stagne à 8000 cas mais comptaient 50 morts à 6000. Pas 14.

          +2

        Alerter
        • Alfred // 17.03.2020 à 09h58

          Nos lits sont localement saturés.
          C’est pas une bonne idée de déplacer les malades vers les lits dispos de toutes manières.

            +3

          Alerter
      • Loic // 17.03.2020 à 10h02

        NON, la reanimation – ventilation artificielle est necessaire seulement apres 10-12j d’infection sans traitement ni amelioration.
        La question est de SOIGNER LES GENS AVANT, en acceptant que si la medecine officielle d’Occident na pas les medicaments il faut a tous prix utliser les methodes alternatives capables de mitiger/reduire la severite des symptomes et donc eviter la pire phase qui est celle qui necessite l hospitalisation/assitance respiratoire.

        Le pneumologue A. Tchoutchalin, membre de l academie des sciences de Russie et correspondant de L’OMS a donne une interview a RT Russie expliquant les 4 phases de la maladie et les mesures medicales a prendre a chaque etape. En l’absence de therapie antivirale eprouvee il recommande les actions suivantes :

        1– renforcer son immunite naturelle avant de tomber malade – Vitamine C, propolis, chlorure de magnesium, argent colloidal, probiotiques, sport regulier.
        2– aux premiers signes d’infection respiratoire/symptomes grippaux : nettoyer le nez et la gorge avec de l’eau salee
        ensuite desinfecter la gorge avec des gargarismes antiseptiques, puis eviter l’infection et la congestion de la trachee et des bronches ( inhalations d huiles essentielles au Thymol , nebulisateur/ ventoline)
        3– si aggravation /14j –> hospitalisation – ventilation

        Donc l’essentiel est la prevention active et combattre les 1ers symptomes : hygiene, sport, booster l immunite, combatte le stress par les exercices de pleine conscience et prendre soin du nez et de la gorge.

        soyez pro-actifs plutot que de critiquer le systeme hospitalier/politique

          +7

        Alerter
        • Véro // 17.03.2020 à 19h30

          Rien n’empêche de faire les deux. C’est même plutôt recommandé dans une démocratie.

            +1

          Alerter
    • Jeanne L // 17.03.2020 à 10h13

      ou de l’interféron Alfa B2 Cubain ,fabriqué en Chine sous licence?

        +3

      Alerter
    • GG // 17.03.2020 à 10h30

      J’ai entendu cette info. A vous de voir. A la 27ème min https://youtu.be/DrKvOHELAl8ute.
      C’est bien l’interféron comme dit Jeanne L

        +2

      Alerter
    • catherine // 17.03.2020 à 12h40

      Si je ne suis pas censurée voici la réponse :

      Les allemands calculent la létalité sur les cas testés par sur les symptomatiques.

      Ce qu’explique très bien le Pr Raoult.

        +4

      Alerter
    • Dany // 17.03.2020 à 15h17

      Je me pose la question depuis le début et je n’ai vu qu’un article : « Pourquoi le taux de létalité du Covid-19 reste-il, jusqu’à présent, très inférieur en Allemagne à ce qu’il est en Italie ou en France ? Deux explications sont avancées. La première tient à « la présence, sur l’ensemble du territoire, de laboratoires capables de diagnostiquer le virus », a expliqué, lundi, Christian Drosten, chef du service de virologie de l’hôpital de la Charité, à Berlin. Grâce à cela, l’Allemagne est « extrêmement avantagée » par rapport à d’autres pays, a-t-il expliqué. La seconde explication est liée au profil des personnes testées. En Italie, nombre de ceux qui ont été détectés positifs sont des individus âgés et déjà malades. L’Allemagne compterait, elle, davantage de personnes plus jeunes et moins vulnérables parmi celles qui se sont fait tester. »
      https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/10/l-allemagne-enregistre-ses-premiers-deces_6032458_3244.html

        +2

      Alerter
    • RV // 17.03.2020 à 15h36

      En France on ne dépiste pas préventivement du coup on ne recense que les cas avérés donc le taux de mortalité est supérieur.
      Il semblerait bien qu’en Allemagne le dépistage soit plus développé qu’en France.
      https://www.letelegramme.fr/dossiers/lepidemie-de-coronavirus/coronavirus-en-allemagne-des-tests-de-depistage-directement-sur-un-parking-d-hopital-10-03-2020-12522460.php

        +2

      Alerter
    • Ratatouille // 17.03.2020 à 16h04

      Les allemands font comme en Chine.

      DES TONNES DE VITAMINE C À WUHAN

      Traduction du texte de la photo : “Hier, 50 tonnes de vitamine C pouvant booster le système immunitaire, ont été envoyées de notre usine DSM de Jiangshan vers la province de Hubei, dont Wuhan est la capitale. Le texte de la bannière sur le camion indique : “Dans la lutte contre N-COV, les personnels de DSM Jiangshan sont de tout coeur avec les habitants de Wuhan”.

      February 21, 2020 Three Intravenous Vitamin C Research Studies Approved for Treating COVID-19
      February 16, 2020 Early Large Dose Intravenous Vitamin C is the Treatment of Choice for 2019-nCov Pneumonia
      February 13, 2020 Coronavirus Patients in China to be Treated with High-Dose Vitamin C
      February 10, 2020 VITAMIN C AND ITS APPLICATION TO THE TREATMENT OF nCoV CORONAVIRUS: How Vitamin C Reduces Severity and Deaths from Serious Viral Respiratory Diseases
      February 2, 2020 Hospital-based Intravenous Vitamin C Treatment for Coronavirus and Related Illnesses
      January 30, 2020 Nutritional Treatment of Coronavirus
      January 26, 2020 Vitamin C Protects Against Coronavirus

      1) Trois études confirmées à plusieurs reprises sur la vitamine C pour lutter contre le COVID-19 sont en cours en Chine. http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n12.shtml
      2) La confirmation a également été obtenue que 50 tonnes (oui, des tonnes) de vitamine C ont été données par un grand fabricant de vitamine C et transportées par camion à Wuhan.

      https://www.vitalideal.com/article-142264-covid-19-la-chine-utilise-la-vi.html

        +3

      Alerter
    • vert-de-taire // 17.03.2020 à 21h44

      Une possible explication
      la grande variabilité du virus (comme la plupart (tous ?) des autres).

      Raoult disait qu’il serait utile de savoir ce qu’il se passe ailleurs qu’en Hubei en Chine car il semblerait que la mortalité virale soit plus faible … une cause pouvant être une/des variantes du virus ..
      J’ai cru comprendre qu’on connait déjà ~150 variantes. Il y a surement un terme plus approprié.
      Donc ceci pourrait bien expliquer (au moins en partie) cela.

      Pour mémoire : les recherches sur ces cov ne trouvaient plus de financement
      car bien sûr ce n’était pas rentable !!!
      Cette exigence de rentabilité est exactement la nécessité capitaliste.
      Un choix d’irresponsables, de protégés, de privilégiés ..
      QUE NOUS ACCEPTONS. Comme des c.ns.

        +2

      Alerter
  • joe billy // 17.03.2020 à 09h06

    Ah oui le super spécialiste qui se foutait, il y a encore quelques jours, de l’OMS et des lanceurs d’alerte qui pensaient que le coronavirus pouvait devenir une pandémie…
    Ceci dit, son traitement est peut-être très bien, on ne peut pas se tromper mille fois (non ce n’est pas une allusion à les Nuls).

      +6

    Alerter
    • ektin // 17.03.2020 à 17h29

      J’ajouterai le super spécialiste qui indique qu’il faut s’occuper des chutes de vélo avant les virus … mais sans toucher à ses subventions record, hein ! (Le point du 27/01/2015).
      Le même qui considère qu’on va pas se faire suer avec la mort de 3 chinois (limite raciste quand même).
      Le même qui considère, sans plus d’empathie, les gens coincés en quarantaine sur un bateau de croisière comme des cobayes de laboratoire.
      Le même qui remet en cause les modèles mathématiques de prédiction du climat alors qu’il a zéro compétence mathématique; rappelons à ses adeptes qui vont hurler que 1) il n’a qu’un bac littéraire 2) la sélection en médecine se fait uniquement par de l’apprentissage par cœur ultra intensif.
      Enfin le même qui, lors d’enquêtes dans son établissement marseillais sur des accusations de harcèlements sexuels, a tenté de minimiser l’affaire en accusant les plaignant(e)s de vouloir salir SON joujou.

        +1

      Alerter
      • Julien // 17.03.2020 à 19h05

        Le même qui démonte vos arguments d’éternel psychotique en 3 minutes et qui est certainement et de loin le plus qualifié pour parler de genre de chose bien que cela reste un être humain et qu’il ai droit à l’erreur. a choisir entre un expert autoproclamé sur BFM, un justicier de salon sur un forum Internet, où cet homme, mon choix est vite fait. Mais au fait si sur les crises on était dans l’esprit de ce Mr depuis le départ, de quelle teneur seraient vos commentaires ? j’ai ma petite idée.

          +2

        Alerter
      • Véro // 17.03.2020 à 19h21

        C’est vraiment incroyable votre commentaire.
        Je ne sais’pas ce que donnera l’essai clinique quand il’sera totalement achevé, mais franchement, je préfère que un remède efficace découvert par un « climatosceptique  » que pas de remède du tout.

        Je ne pense pas qu’il n’ait qu’un bac littéraire, sinon il n’aurait pas la place qu’il a. Au passage, avec la réforme des études de médecine, vous n’allez pas être content, il y aura sans doute davantage de littéraires en médecine dans les années futures.

        Le reste, l’histoire des 3 chinois et du bateau de croisière, vous l’avez sorti du contexte, vos accusations de racisme sont ridicules.

        Mais au fait, en quoi cela vous gêne-t-il que certains essaient de mettre au point un remède pour traiter le covid 19 ?

          +1

        Alerter
      • Séraphim // 18.03.2020 à 02h43

        1) Oui, il a un bac littéraire avant ses études de médecine. Mais les compétences scientifiques sont-elles développées au bac ? Pour les journaleux peut être, vu de leur niveau, bac ou prix Nobel c’est quasiment pareil. Déjà qu’ils confondent prix Nobel de la paix (giec) avec prix Nobel de physique…
        2) la médecine produit parfois des buses et des perroquets: oui, allez le dire au couple Salomon-Buzyn
        3) Racisme: il le dénonce en soulignant que les Chinois sont les plus avancés et compétents en virologie et qu’une publication en chinois est valable comme les autres.
        4) Climatosceptique: la plus drôle de vos accusations. Le critère de vérité par adhésion à l’Eglise ! Elle a pourtant assez d’adhérents niveau bac -5 et de perroquets, médecins ou non.
        5) Harcèlement: alors là, preuve parmi les preuves. Preuve souveraine de haine et de jalousie. On a tenté le même pilori de la honte sur Gérard Mourou, prix Nobel de physique. Mais Raoult est un canard, ça lui glisse sur les plumes

          +1

        Alerter
  • benoi31 // 17.03.2020 à 09h11

    Pour le coup, tout le.monde en a entendu parler…. Surtout ici j’ai l’impression !

    Utiliser un traitement pour une nouvelle indication n’est pas anodin (cf médiator, utilisé dans une autre indication sans étude préalable). Il faut donc vérifier l’absence de risque induite par ce médicament. Sinon on peut se retrouver dans des situations comme avec l’ibuprofene qui cause plus de mal que de bien avec le coronavirus.

    Quand au faible prix et genericable, ce n’est pas un argument, cf le Doliprane (générique depuis bien longtemps), qui rapporte toujours des millions à Sanofi

    Une étude clinique est en cours, laissons lui le temps d’arriver et en attendant, restons chez nous !

      +6

    Alerter
  • Alfred // 17.03.2020 à 09h24

    Ça fait deux semaines qu’on ne peut pas passer une journée sans qu’une douzaine de personnes vous mettent sous le nez le pr Raoult. Je suis incompétent pour juger de sa compétence mais je pense que la médecine est une activité collégiale faite de partage d’informations et de protocoles et ou chacun sur le terrain a à cœur de bien faire. J’ai été confronté au déni des médecins pendant des semaines. Maintenant ils changent d’avis. Si l’avis de ce monsieur est utile il finira par être pris en compte mais il ne détient pas la vérité tout seul. Que dit ce monsieur de son côté des services de rea saturés ?

      +5

    Alerter
    • Séraphim // 17.03.2020 à 09h40

      Un pro du consensus? Quitte à s’asseoir sur les faits objectifs. On a vu ça récemment dans d’autres domaines…La foi dans le nombre (le Règne de la Quantité disait René Guénon en…1945). On a vu ce que ça a apporté au pauvre Ignace Semmelweis, ce médecin hongrois ayant compris en 1847 la transmission par les germes contre le consensus et sauvé réellement des dizaines de femmes et d’enfants: l’hôpital psychiatrique, les coups, la mort. On l’aurait écouté on aurait sauvé à Vienne et dans tout l’empire des milliers de gens.

        +8

      Alerter
      • Catalina // 17.03.2020 à 16h04

        Ignace Semmelweis a tout simplement éradiqué une grande partie des fièvres puerpérales en obligeant ses collègues et lui même à se laver très minutieusement les mains entre deux patients. Il a été décrié par la communauté-médico-infectieuse-décodex de son temps bien sûr…..

          +6

        Alerter
        • Dany // 17.03.2020 à 23h56

          Céline en a fait son sujet de thèse en médecine (publié dans les  » Cahiers Céline 3″ chez Gallimard.)
          A lire pour ce grand médecin et le style de Céline déjà à l’oeuvre.

            +1

          Alerter
    • RV // 17.03.2020 à 15h24

      Sauf que dans la vidéo et dans l’article il ne s’agit pas de donner des avis mais d’exposer les résultats de recherches, tests et expérimentations en cours à Marseille au sein de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection, un centre de recherche, de soin, de formation et de valorisation spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses, dirigé par ce fameux Professeur Didier Raoult.

        +5

      Alerter
  • LibEgaFra // 17.03.2020 à 10h05

    Voyons, voyons, voyons… nus sommes en guerre juste 24 heures après la clôture des élections municipales…

    Combien de morts supplémentaires à cause de ces élections?

    Dire que le gouvernement chinois était qualifié de « dictatorial »…

    La guerre c’était hier: guerre contre le système hospitalier quand il fallait économiser sur le personnel, sur les lits!

    Une pareille incompétence fait peur.

    Et les « contrôleurs », ils auront des masques?

      +24

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 17.03.2020 à 10h07

    En tout respect, nous ne sommes pas « en état de guerre ». surtout pas « en état de guerre contre un virus », ce qui est littéralement depourvu de sens.

    Ce dont il s’agit, ce qu’il faut, en cas de pandémie comme en d’autres où notre survie collective est en question (voire menacée), c’est NOUS MOBILISER « COMME en temps de guerre » afin de parvenir à survivre collectivement dans les meilleures conditions. Cela n’est pas une question purement sémantique, ni perdre son temps à jouer sur les mots. Bien le comprendre dicte en effet notre attitude à tous, COMME en temps de guerre, y compris ici dans le processus thérapeutique, qui n’est pas une guerre mais une mobilisation de TOUTES ses ressources physiques et morales, en accord avec la Nature, afin de survivre au mieux.

    C’est pourquoi il n’est pas question ici de « totalitarisme sanitaire« ni, dans un autre contexte, de « dictature écologique, verte… » et quoi encore du même acabit.

    Se mobiliser COMME en temps de guerre (mobilisation générale, universelle) exige du courage, de l’abnégation, de la discipline, voire de l’héroïsme, comme nous l’avons vu en URSS sur le Front de l’Est, en Chine récemment au secours de Wuhan et du pays tout entier.

    Bref, un peu de réflexion (philosophique je le crains…) permet de voir ce qui manque si cruellement aujourd’hui en France, comme dans l’UE du reste, qui est la capacité de se mobiliser COMME en temps de guerre… pour le bien commun. En guerre contre les dieux, en guerre contre la Nature, en guerre contre autrui, en guerre contre soi-même, c’est être en marche vers un effondrement, celui déjà en cours.

      +14

    Alerter
    • Florent // 17.03.2020 à 11h12

      Vous avez tout juste. Tout comme d’ailleurs nous n’étions pas en guerre « contre le terrorisme » ni même « contre Daesh ». Mais bon, le vocabulaire guerrier (?) ou martial c’est dans l’ADN français. N’oublions pas qu’à chaque crise, on confie le pouvoir aux militaires.

      Je rajoute également que c’est fascinant cette démagogie de la part d’un président (avec son gouvernement, ses députés) qui, à chaque réforme, demande de faire preuve de pédagogie pour expliquer aux français (qui ne comprennent rien évidemment – sarcasme ici je précise) ce qu’il leur réserve et au moment précis où de la pédagogie serait bien utile, rien : « Nous sommes en guerre !! » *6

      Alors que les témoignages des personnels hospitaliers sont suffisamment bouleversants, je pense qu’il est facile de faire comprendre pourquoi le confinement est obligatoire sans recourir à ce vocabulaire militaire : ne pas saturer des hôpitaux (qui le sont déjà en fait dans certaines régions), petit graphique sur la croissance exponentielle de l’épidémie, ou je ne sais quoi, bref hier record d’audience, les gens sont attentifs, occasion ratée.

        +9

      Alerter
  • Séraphim // 17.03.2020 à 10h31

    Comme tous les médecins amateurs de plateau qui rabâchent les mêmes refrains, discrètement racistes vis à vis des Chinois, ne sont pas suffisants, malgré l’omniprésence du mari de madame l’ex-ministre, on convoque maintenant l’arrière-ban d’une administration à la retraite pour resservir la chanson de la fin du monde. Toujours sans aucune solution par ailleurs sur la production massive de masques et son port obligatoire, ironisé, moqué, tourné en dérision comme si ce n’était pas la première raison de la victoire chinoise.
    Et comme toujours, en soutien de l’épouvantail, on dresse des « modélisations ». La modélisation -et sa version grand public à savoir la règle de trois (j’te triture les pourcentages glanés ici ou là) n’est pas le succès de la science ou de l’ingénierie. Au contraire. Un bon ingénieur ou un bon savant ne prend un modèle que comme vecteur temporaire de sa recherche, en cherchant à en limiter le plus possible les bords, au lieu de l’étendre comme une vérité. D’ailleurs, un bon poète, un romancier, fait la même chose vis à vis des comparaisons et des images littéraires.
    300 000 morts ! 500 000! Qui dit mieux? A cette vente aux enchères médiatiques, il est dommage que le ridicule ne tue pas, ça ferait de la place. Comme dit D. Raoult « les opinions, on s’en fout ».
    La province du Hubei a été confinée, mais les déplacements intra Hubei ont été nombreux; juste après le nouvel an chinois, en pleine épidémie, c’est 2 millions de personnes qui ont quitté Wuhan. Et pourtant 80000 cas détectés en tout, et 3000 morts. Ca n’est pas un modèle, c’est une preuve.

      +10

    Alerter
    • Eric83 // 17.03.2020 à 11h15

      « Et pourtant 80 000 cas détectés en tout, et 3000 morts. Ca n’est pas un modèle, c’est une preuve. »…

      tout comme les données concernant les passagers du Diamond Princess, véritable « labo » potentiel pour des analyses précises – et non des opinions et/ou des spéculations basées sur des données erronées – sur la contagion ainsi que sur la ou les causes des 8 décès recensés à ce jour. ( 1% des personnes testées et infectées ).

        +5

      Alerter
  • Juan // 17.03.2020 à 10h44

    J’habite un petit village au pieds des Pyrénées.
    Ce matin depuis 6h30 j’entends et je vois passer sous mes fenêtres le flot habituel de véhicules de personnes se rendant au travail, de véhicules d’artisans circulant dans tous les sens, peut-être même encore plus que les autres jours.
    Pourra-t-on freiner la propagation du covid dans ces conditions, en limitant les mesures de confinement temporaires aux inactifs et à une petite partie des actifs (au sens des statistiques économiques)? Ou s’agit-il de protéger les vieux (dont je dois faire partie…) et les plus fragiles?
    En temps de guerre?

      +3

    Alerter
  • thomich // 17.03.2020 à 10h44

    Je retiens de l’avis de Monsieur DAB que la catastrophe était prévisible; or je ne me souviens pas de l’avoir entendu protester quand nos gouvernants, pour les rendre RENTABLES, saccageaient à la fois la recherche et les hôpitaux.

      +12

    Alerter
  • Koui // 17.03.2020 à 11h21

    Après la guerre contre la drogue et la guerre contre le terrorisme, voici venu le temps de la guerre contre le connard de virus. Ça risque de pas marcher mieux que lors des « guerres » précédentes. Moi, je vais plutôt tenter de faire la Paix avec le virus. Tous ceux qui ont des acides nucléiques sont frères. https://www.discogs.com/Brother-Virus-Happy-Hour/release/1401543

      +2

    Alerter
  • Rémi // 17.03.2020 à 11h39

    Quelques patients, quelques jours d’expérience en statistique on appelle cela un échantillon non représentatif. Il faut de grosses cohhortes de patients.
    Ce qu’il a fait c’est démontré que cela vaudrait la peine de réunir une plus grosse cohorte pour tester.
    Après que la charge virale disapraisse est une chose, revient-elle?
    On a eu des solutions de ce types pour le Sida ou la charge virale disparaissait puis à l’arrêt du traitement elle revennait.
    bref il reste des questions même si c’est un pas dans la bonne direction

      +3

    Alerter
    • Véro // 17.03.2020 à 19h27

      Ce sera testé très vite aussi dans d’autres hôpitaux, par des équipes indépendantes de celle de marseille, pour valider ou invalider l’essai de Marseille.
      Donc les vérifications sont en cours.

        +1

      Alerter
  • Malbrough // 17.03.2020 à 11h41

    Il y a un paramètre dont je n’ai pas entendu parler c’est le contage :
    Si vous prenez une giclée de 100 virus , ça n’a pas les mêmes effets sur les organismes que 10000 , 100000 ou un million .
    C’est peut être ce qui explique la variabilité de la maladie d’un individu à un autre , je ne parle pas des organisme affaiblis au départ .
    De toutes façons les précautions sont les mêmes : hygiène , lavage de mains , éviter la promiscuité …
    Par contre dans cette hypothèse , l’absence de masques a été dramatique, car les contages importants se passent par les éternuements , le flog , l’air ambiant (système de ventilation avec air recyclé )…

      +2

    Alerter
    • Séraphim // 17.03.2020 à 16h29

      Evidemment! Ce n’est pas contaminé/pas contaminé qui compte, mais contaminé « de combien? ». En terme plus biologique, c’est la charge virale qui est déterminante. Ce qui explique que le docteur Li soit mort malgré son relatif jeune âge à Wuhan, ou que des porteurs puissent contaminer 11 personnes et d’autres zéro. Tous les petits calculs de petits experts en petits modèles économiques, consistant à multiplier des taux de létalité d’ici avec des malades putatifs de là n’ont….aucun sens! « Cherchez le sens avant de chercher les données » disait le grand mathématicien René Thom, outré de la prédominance des calculs en tout sens et de la multiplication des expériences juste pour l’accumulation de données. C’est la charge virale qui est le facteur premier de la contamination. D’où l’importance et le rôle réel des masques, qui soit-disant, ne servent à rien. Ben si. Autrement plus que de se laver les mains; car être en contact avec quelques virus n’amène pas la contamination. En revanche se prendre l’éternuement du voisin surchargé, si.

        +1

      Alerter
  • sarcastique // 17.03.2020 à 11h49

    Non, la chine et la corée du sud sont des asiatiques donc inférieurs à nous, ils peuvent pas être à notre niveau, c’est forcément biaisé quelque-part!
    (vous avez raison de voir du sarcasme dans cette intervention)

      +8

    Alerter
    • Subotai // 18.03.2020 à 03h16

      J’ai appris un dicton normand: « C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses ».

        +0

      Alerter
  • Macarel // 17.03.2020 à 12h08

    J’en ai marre des déclarations grandiloquentes d’élites corrompues, cyniques et incompétentes.
    Je reviens d’une consultation de routine chez mon médecin. Dans sa salle d’attente un appel
    à la bonne volonté des patients qui ont des masques chez eux, de les lui amener, car les personnels
    de santé en manquent.
    Les mêmes élites qui nous ont amené au désastre de juin 40, sévissent aujourd’hui, et nous sommes menacés
    d’un désastre au moins aussi grand.
    J’espère qu’après cette « guerre » viendra la libération, et les responsables de la situation actuelle devront rendre des comptes au peuple, que leurs politiques criminelles auront mis en danger.

    https://www.vududroit.com/2020/03/elections-municipales-2020-nimporte-quoi/

      +14

    Alerter
  • Macarel // 17.03.2020 à 13h11

    Que penser d’un gouvernement qui n’a, en aucun cas, lésiné pour acheter des stocks de grenades lacrymogènes, de désencerclement, assourdissantes, de LBD, et autres matériel de répression et qui se montre incapable d’avoir prévu suffisamment de stocks de masques ne serait-ce que pour les personnels de santé qui sont en première ligne de la crise sanitaire actuelle ? Sans parler de la disparition de milliers de lits dans les hôpitaux, et de l’insuffisance criante de matériel de réanimation et de personnels humains.
    C’est un gouvernement qui mène la guerre c’est sûr, mais la guerre contre son peuple.
    Quand la crise sera passée des comptes devront être rendus.

      +13

    Alerter
    • Eric83 // 17.03.2020 à 14h01

      « C’est un gouvernement qui mène la guerre c’est sûr, mais la guerre contre son peuple. »

      J’ai déjà écrit que l’épidémie/pandémie était une PSY-OP de de stratégie du chaos.

      Après avoir nié la dangerosité du virus, nié le fait que l’épidémie se propagerait jusqu’ici et affirmé que la France ne serait pas touchée, le gouvernement a refusé la fermeture des frontières et même les contrôles de santé notamment dans les aéroports. Résultat factuel et prévisible, des personnes infectées sont entrées en France et ont contaminé la population française.

      Constatant que le virus était parvenu en France, le gouvernement a décidé de « guérir » les malades MAIS de ne pas chercher à endiguer la contagion NI de faire de tests. Résultat factuel et prévisible, l’épidémie s’est propagée jusqu’à commencer à devenir exponentielle.

      Alors arriva « sauveur » Macron après 2 mois « perdus » annonçant le confinement des citoyens, son corollaire d’obligations et de perte de libertés…pour notre sécurité.

      Et c’est ici que la PSY-OP devient évidente. Macron a réussi ce qu’il avait prévu depuis le début : arriver au confinement en faisant en sorte qu’une partie de la population le demande/l’exige ET en culpabilisant ceux qui se comportent en quasi « criminels » pour oser continuer à se balader dans les parcs.

      Le manipulateur Macron dans toute sa splendeur : arriver à obtenir ce qu’il veut en créant les conditions pour que ses victimes en arrivent à le proposer/demander/exiger d’elles-mêmes.

      Nous découvrirons certainement dans un avenir proche les objectifs réels de ce confinement prévu de longue date.

        +11

      Alerter
      • bruno49 // 17.03.2020 à 14h16

        Calmons nous .Que Macron soit un problème dans ce pays c’est certain.
        Il existe un traitement qui associe Plaquenil et Zithromax (ou leur générique) qui permet de diminuer DRASTIQUEMENT en 6 jours la charge virale des personnes touchés AVEC symptômes.
        Ces medcts sont connus depuis longtemps ne coûtent pas chers et on connait bien leurs effets indésirables.
        La question :qui s’oppose à ces traitements ? Quels sont les liens du nouveau ministre de la santé avec l’industrie pharmaceutique ?

          +3

        Alerter
      • Eric83 // 17.03.2020 à 18h31

        Notre ex-ministre de la santé, Agnès Buzyn, a implicitement confirmé, par ses déclarations aussi fracassantes que scandaleuses, la PSY-OP décrite ci-dessus car bien entendu Macron et son gouvernement étaient conscient du danger et de la contagion du virus depuis janvier.

        https://fr.sputniknews.com/france/202003171043308484-les-municipales-une-mascarade-confessions-dagnes-buzyn-sur-le-coronavirus/

          +6

        Alerter
  • Tonton Bastoune // 17.03.2020 à 14h22

    L’evocation par Macron des faiblesses de notre democratie peut etre ambivalente. On peut le comprendre comme, il faut l’ameliorer, mais lui peut tout a fait vouloir dire : regardez en Chine ca a ete mieux gere car c’est une dictature, si on donnait plus de pouvoirs au gouvernement, il pourrait agir plus efficacement… Et personnellement, je pense que c’est la derniere la bonne interpretation.

    Je pense que ce qui se profile c’est des pleins pouvoirs pour le gouvernement… Par exemple avec la loi qui s’en vient et les ordonnances annoncees…

    Les dictateurs en appellent souvent aux circonstances exceptionnelles pour reunir tous les pouvoirs : Napoleon, Petain. Avant c’etait la guerre qui menacait, ou bien l’effondrement face a un ennemi exterieur. Aujourd’hui, le vocabulaire guerrier de Macron (il dit au moins 6 fois qu’on est en guerre) doit inquieter au plus haut point. Sachant qu’on est deja dans un regime bizarre, plus vraiment en republique, alors que l’etat d’urgence est passe dans le droit commun. C’est reellement un sujet tres tres inquietant.

    Il faut voir que Macron n’est pas un gars qui a juste pas compris, c’est fondamentalement un ennemi de l’interet general.

      +10

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 17.03.2020 à 14h41

    Merci, Bruno. Nous avons été soumis à une propagande « même pas peur »… et le sommes désormais à une propagande de guerre insensée, dont l’un des principes est, encore et toujours, d’empêcher le débat en le monopolisant (Michel Collon).

    Ce débat de grande ampleur aurait dû être tenu dès le début, dès décembre dernier, et mener immédiatement à des mesures radicales de saine médecine et de gouvernement responsable. Si c’eût été fait, comme peut le comprendre l’honnête homme, la France n’en serait pas où elle en est dans sa dérive sanitaire.

    Il faudrait apprendre à éviter d’« ajouter à la souffrance du monde », disait en substance sinon littéralement, Albert Camus.

      +2

    Alerter
  • Jojopq // 17.03.2020 à 15h04

    Suis-je le seul à avoir été choqué ?
    « Avec les moyens dictatoriaux mis en place (par le gouvernement chinois), la stratégie d’endiguement a fonctionné en effet »
    Quelle vision occidento-centrée. C’est nier de façon phénoménale la pensée chinoise qui, à contre-courant de la vision occidentale et de son individualisme (les images des gens dimanche dans les rues de Paris en sont un bel exemple), accorde bien plus d’importance au bien-être collectif qu’au bien-être individuel.
    Les chinois dans leur immense majorité se sont exécutés de bon coeur, à aucun moment c’est le joug dictatorial qui les a contraints. Ce sacrifice est l’image sincère de leur philosophie.
    Je suis bien sûr d’accord avec l’ensemble du propos de William Dab, mais sur ce point-là précisément je regrette qu’il n’ait pas pris plus de hauteur pour se démarquer de la sinophobie tristement véhiculée par les media.

      +10

    Alerter
  • Jean-Charles // 17.03.2020 à 18h52

    En Italie le nombre de positifs au test du COVID19 sont aujourd’hui à 18h de 26062 ( + 12.9% par rapport à la veille) sans compter les 2503 décès ( +15.9% ) ni les 2941 guéris ( +7%).
    Tenant compte d’env. 80% d’asymptotiques et 20% de symptomatiques le nombre infectés serait de 26062/20×100=130’000 soit l’estimation du 14.03.2020 sur ce site.

    L’augmentation des positifs au test semble s’arrêter à env. 13% soit un doublement en 5-6 jours!

    De ce pas….

    https://lab24.ilsole24ore.com/coronavirus/

      +2

    Alerter
  • Denis // 17.03.2020 à 20h25

    À la suite de l’ arrêt de pas mal d’activités, on va pouvoir mesurer
    la qualité de l’air que nous respirons.
    Et en tirer (???) des conclusions pour notre comportement futur.

    Je suis vraiment optimiste! 🙂

      +0

    Alerter
  • Jeanne L // 17.03.2020 à 20h41

    Et après le corona virus quoi ?

    Problèmes qui vont se surajouter: comment enterrer ses morts ?, ceux dont parlait Boris Johnson avant hier.
     » Les opérateurs des pompes funèbres ne sont plus en mesure de prendre en charge les corps des personnes dans leurs lieux de décès » (SPTIS) » dit le communiqué des entrepreneurs de pompes funèbres, qui ne veulent plus s’occuper des corps ni à l’hôpital, ni dans les maisons de retraites, ni à domicile , que les morts soient morts du corona virus ou d’autre chose car ils n’ont pas de protections dans leur office pour leur santé !!!
    https://www.macommune.info/les-operateurs-des-pompes-funebres-ne-sont-plus-en-mesure-de-prendre-en-charge-les-corps-des-personnes-dans-leurs-lieux-de-deces-sptis/
    C’est la guerre mais on n’a rien prévu, ni pour les corps, ni pour (désolée du rapprochement) pour les déchets contaminés (cela a été un pb en Chine qu’ils ont su résoudre).
    Aucune préparation, aucune anticipation et pas certaine que la qualité de l’air se transforme en mieux si les choses restent bloquées ! (humour noir)

      +2

    Alerter
  • Brigitte // 17.03.2020 à 20h53

    Très franchement, on ne sait plus trop quoi penser de toutes ces informations, estimations, prédictions, etc.
    Si l’on s’en tient à l’exemple de la Chine: environ 3000 morts. Certes les mesures prises ont été efficaces, le confinement a été mis en place en janvier et deux mois après, l’épidémie semble jugulée. En 21 jours du 30 janvier au 20 février, il y a eu une progression de cas recensés d’un facteur 10 (de 7400 à 77 000). Si pas d’erreur de calcul, ça fait une progression d’environ 40% en 3 jours, au lieu de 100% en France juste avant la mesure de confinement. Par cette mesure, on peut donc espérer faire baisser ce taux à disons 50%. Aujourd’hui 7730 cas recensés d’où dans 21 jours environ 84 000 cas soit 1700 morts, au lieu de 20 000 en restant avec la progression de 100%. Je ne comprends pas la prédiction de 200 000 morts.
    Certes il y a surement beaucoup plus de cas que ceux recensés mais alors cela fait baisser le taux de mortalité. Par exemple, s’il y a 4 fois plus de cas, cela fait 30 000 cas aujourd’hui pour 175 morts, donc un taux de mortalité de 0,5%. Dans 21 jours ça donnerait 500 000 cas et 2000 morts. C’est un peu ce qui s’observe en Italie avec 26000 cas et 2300 morts à ce jour.

      +2

    Alerter
  • TEROUINARD // 18.03.2020 à 08h42

    Les mots ont ils encore leur sens, de nos jours, « post 1984 » ?
    Si le mot guerre est à prononcer, c’est contre les peuples, contre les citoyens; afin de « sauver » les banques.
    Et là, le nombre de morts va être effroyable; bien plus qu’un virus qui, apparemment, « n’aime » pas la chaleur (l’Afrique et l’été).

      +0

    Alerter
  • scorpionbleu // 18.03.2020 à 10h47

    Ainsi les vieux trotskistes ressortent… Quant à leur regard sur l’action des chinois maoïstes…édifiant !

    Oui, ras le bol d’entendre dans une crise sanitaire grave, ces soi-disant élites corrompues, qui ont participé à la chute de la santé publique et des hôpitaux.

    Tout a été fait pour que l’hôpital s’écroule et voilà les conséquences au moment d’une épidémie.
    Et, manquent de façon honteuse les appareils, les produits et les médicaments indispensables, les masques…
    Sans parler du personnel qualifié qui fuit depuis des années et des années lassé de ne jamais être entendu. Pas plus tard que ces 18 derniers mois. Où était Dab dans les manifs de blouses blanches ?

    Rien ne sera pardonné par les soignants sur le terrain, rien et nous serons avec eux !

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications