Les Crises Les Crises
17.mars.202017.3.2020 // Les Crises

Journal d’un état de crise #covid19 par un médecin

Merci 143
J'envoie

Source : BlogBlog Annica, 14-03-2020

Phase 1
mardi 25 février 2020
patient 36a de retour de Lombardie vient au cabinet malgré les recommandations de ne pas se rendre chez le médecin. Il reste dans le couloir. La remplaçante de ma collègue lui donne un masque (oui nous avons des masques pour les tousseurs en période de grippe) Elle le reçoit rapidement et appelle le Samu pour l’orienter en dépistage.

mercredi 26 février 2020
: pas de nouvelle du patient, ma collègue l’appelle, il lui apprend qu’il a été dépisté positif pour le Covid19 et qu’il est hospitalisé. Branle-bas de combat : mise d’un masque , elle appelle l’ARS qui lui dit de finir sa matinée et de renvoyer les patients de l’après-midi et d’annuler tous ses rendez-vous futurs. Elle est confinée 14j. Demande de protole pour désinfecter le cabinet : on reçoit une fiche pour une chambre d’hôpital. 2 h de nettoyage après on rentre toutes les deux chez nous et ma collègue pour y rester.

samedi 29 février 2020 : la compagne du premier patient appelle, elle est malade. Orientation vers le 15 et hospitalisation avec son homme.
1er mars au soir: on apprend par les médias que la phase 2 est déclarée. Personne pour prévenir ma collègue. Je lui apprends qu’elle peut sortir de chez elle après 5 j de confinement.

Phase 2

lundi 2 mars
Ma collègue rentre de vacances avec le cirque qui commence. Elle se prend le stress de face.
Discutions sur les mesures à prendre. Désinfection dans un premier temps à chaque fin de 1/2 journée, on nettoie les surfaces et les poignées de portes ainsi que les interrupteurs.
Décision de nous mettre un masque quand un patient tousse. On en voit 2 ou 3 chacune par jour. On a pas de masque FFP2, on met les chirurgicaux que j’avais acheté pour la grippe.
Je mets des masques depuis début janvier en accès libre pour les malades qui toussent avec la grippe. Les gens commencent à les piquer. Personne n’en met ….

mardi 3 mars
on apprend qu’une église évangélique de la Porte ouverte à Bourtzwiller près de Mulhouse a fait une messe avec une fête après une semaine de jeûne et de prières avec embrassades et mains tenues. Messe de fin de semaine et fête avec 2400 fidèles venus de toute l’Alsace de toute la France de Suisse et d’Allemagne et d’ailleurs. Les premiers cas positifs sont relatés.

jeudi 5 mars
1er rdv « gynécologie » , jeune étudiante qui me dit que finalement elle se sent fébrile et préfère une consulation pour ça. Je plaisante et lui demande si elle était à Bourtzwiller. Elle : blanc puis , « en fait oui j’y étais ». Je mets un masque et je l’examine. Elle a un début de bronchite. Appel au 15 à 9h : réponse: « c’est pas la peine de nous appeler pour ça , on a eu des centaines d’appel depuis ce matin et en plus le TGV a déraillé. 14j à la maison et paracetamol »
Plus de signalement, plus de prise de nom, plus de dépistage malgré toutes les instructions reçues. La médecin régulatrice est au bord de l’implosion. Ambiance ….
Désinfection de la zone de la salle d’attente où elle était assise sous les yeux inquiets des autres patients , poignées de portes ( toutes y compris la porte d’entrée) , désinfection du cabinet avec spray désinfectant et papier de rouleau d’examen, SHA ( soluté hypro Alcoolique) allègrement ( ouf j’ai commandé après le patient number one )
L’après-midi 2 patients légèrement fébriles toussent. Je sais pas quoi en faire. Je mets un arrêt de 1 semaine alors qu’ils sont pas si mal.Ils n’ont pas vraiment de contact avec un patient malade. Il ne viennent ni de Chine , ni d’Italie , ni de Bourtzwiller. On a aucune idée de quoi faire avec les gens malades. On fait comme d’habitude sauf qu’on bosse avec masque si besoin. Et on désinfecte un peu.

Vendredi 6 mars
je préviens l’interne de SASPAS qu’il doit mettre un masque quand les gens toussent et utiliser SHA et lingettes désinfectantes après chaque patient tousseur.
J’apprends que le Covid19 peut donner des troubles digesttifs avec douleurs abdominales et diarrhées en lisant des articles sur Twitter. Ca ratisse large si en plus les gastros deviennent suspectes…

Samedi 7 mars
ma collaboratrice consulte sans gros problème avec quelques rhinites et toux. On en discute, on sait pas quoi en faire. J’ai des réanimateurs qui medisent voir les premiers SRAS sur Covid19.
On apprend que l’essaimage des cas de Bourtzwiller est international

Lundi 9 mars
ça monte en nombre. Après avoir vu 2 ou 3 patients par jour vaguement suspects, ils arrivent plus nombreux . Symptômes peu violents en dehors de la toux: sensation fébrile, petite fièvre entre 38° et 38,5° en moyenne. 6 ou 7 par doc environ. On passe les lingettes désinfectantes toutes les 2h sur les poignées de portes ( on dit clenches ici ) , le stress, on le sent doucement monter vu les cas de SRAS connus dans le monde.
Réunion au sommet avec Schouki ma collab pour mettre au point une routine de désinfection plus importante. Après chaque patient infecté: SHA pour le patient et pour nous, nettoyage à la lingette du bureau , clavier, sous-main, souris tapis de souris , lecteur de carte vitale, lecteur de carte bancaire , téléphones fixes et portable, lit d’examen , paillasse de la consult , stethoscope, oxymètre, manomètre du tensiomètre, spray désinfectant sur le brassard . Repassge des mains au SHA après le nettoyage.

Mardi 10 mars
on décide de modifier l’agenda des 2 docs. Les secrétaires sont briefées et sont top . Première moitié des rdv du matin et de l’après-midi pour les patients « propres » et rdv de fin de 1/2 journées pour les infectés. Les secrétaires de leur propre initiative notent : rdv « COVID19 ». On en rit toutes les deux. On voit 6 à 7 patients chacune suspects de Covid19. On débute les arrêts sytématiques de 14 jours avec consignes de confinement.
ET LA : ça coince sévère . Les patients comprennent pas qu’on leur interdise de sortir pendant 14 jours pour une grippette. Explications, réexplications pour qu’ils ne diffusent pas le virus.

Mercredi 11 mars
on débute le port de masque permanent avec ma collègue Schouki. Après en avoir discuté avec @fluidloading on décide d’économiser les masques ( il nous en reste 100 pour chacune) et de les porter 1/2 journée à chaque fois. Grosse difficulté: ne jamais se toucher le visage, le masque. Beaucoup de concentration, où met-on les mains ? tout le temps. Compliqué, on a chaud , pas beaucoup d’air.
L’interne en stage de santé de la femme porte le sien aussi.
Première téléconsultation : une famille entière à la maison qui tousse; Les deux parents asthmatiques. Je consulte avec le père le matin entre deux rendez-vous au cabinet: je débute un traitement de fond pour l’asthme , lui explique le confinement qu’il omprend très bien (ouf ) et adresse par mail son ordonnance à la pharmacie . Je ne sais pas encore que l’on peut télétransmettre les arrêts à la Sécu sans carte vitale ( merci @Fraslin) et lui prepare le sien à faire chercher par un proche dans la journée.
Je donne un rendez-vous téléphonique à son épouse après mes consultations de la matinée.Je conviens avec eux de prendre des nouvelles vendredi.
( après avoir rappelé 10 patients inquiets ou qui ne veuent plus venir au cabinet , je vais enfin faire pipi et manger, il est 14h je finis vers 12h 30 habituellement)

Jeudi 12 mars
début de l’affluence. Les secrétaires ont fait un super boulot. A part une ou deux exceptions les patients sont dans les bonnes plages.
15 patients infectés vus dans la journée, 16 sans infection covid19. J’appelle mes patients âgées suivies à domicile pardes infirmières pour leur expliquer que sauf urgence , je ne passe plus les voir pour les renouvellement, j’adresse les ordonnances nécessaires à lapharma, aux IDE et aux kinés) 31 patients vus physiquement, 3 téléconsultations.
Le Président annonce que les écoles seront fermées lundi prochain. C’est encore très long jusqu’à lundi ….

Vendredi 13 mars ( vous avez dit vendredi 13 ?)
Mon super interne SASPAS assure à mort, j’ai bloqué son nombre de rendez-vous à 20. Je vois des patients en visite puisque je ne suis pas en contact avec les « infectés covid19 » . Problème : il a 15 patients à contacter par téléphone et n’y arrivera pas. Je viens le soir et on fait ça ensemble. Il part enfin à 20h et moi je continue jusqu’à 21h : bilans bios , INR , et rappel de tous les patients avec ordonnances mailées aux phartmacie pour ne pas augmenter le nombre de patients en consultation.

Samedi 14 mars
15 consulations sur place avec 6 « infectés », je trouve ça tranquille. Appel des secrétaires : ça déborde. Elles ajoutent 3 téléconsultations et à 13h. Puis 16 messages de patients dont 8 malades de covid19 probable. Téléconsultations à la chaine, envoi ordonnances, conseils, arrêt de travail et confinements.Donner rdv aux plus fragiles lundi.Ca prend un temps fou. Jet d’éponge : il est 15h . Je finis en désinfectant tout le cabinet et en ayant les crocs. Je jette ce p…. de masque.
J’AI FAIM !!!

Source : BlogBlog Annica, 14-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

rem4s // 17.03.2020 à 07h00

Bonne mesure?
ah bon?
200M euros pour les hopitaux pour gérer la crise…. et 300Milliards (juste 1500xplus) pour garantir les prêts pour nos amis des banques.
on voit où sont les priorités -_-« 

39 réactions et commentaires

  • bm607 // 17.03.2020 à 06h43

    Le fait d’avoir comparé ce Covid-19 à une grippe a été une catastrophe, quelques mots ont eu un pouvoir de mort qu’on réussit à peine à combattre encore maintenant.

    Dans l’esprit des gens, « oui une grippe c’est parfois grave, on peut être malade, mais bon c’est pas grand chose en fait ».
    Et comme le dit ce médecin les gens ne comprennent donc pas qu’il faille rester en isolement, et ce pendant une durée de 14 jours, pour un truc qui ressemble à une grippe. Et cà c’est quand ils sont malades.

    Quand ils ne le sont pas, on a donc les comportement aberrants qu’on a pu voir le WE dernier de regroupements sur les pelouses de parcs, de passages bondés dans les allées des espaces verts, parce qu’il faisait beau.
    Ou comme ici,
    https://www.facebook.com/RTUKnews/videos/2706850216216306/UzpfSTMyNjY4Mzk4NDQxMDoxMDE1ODc3NjkxNzY3NDQxMQ/
    « Like a flu » oui c’est ça. Des fous dangereux et imbéciles.

    Le gouvernement a (enfin !!) pris de bonnes mesures sanitaires (même si on peut discuter de leur insuffisance ou pas et du retard à les prendre, mais elles vont nettement dans le bon sens), mais il va falloir les assortir de mesures punitives en cas de non-respect si on veut une efficacité, et ne pas se contenter de vagues rappels à l’ordre ; sinon on n’y arrivera que très imparfaitement et les morts supplémentaires se compteront par milliers ou dizaines de milliers.

    En Russie si on outrepasse les mesures de confinement, on risque jusqu’à 5 ans de prison, à Hong Kong 6 mois, en Italie 3 mois !
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-que-risque-t-en-cas-de-non-respect-des-mesures-de-quarantaine-6772018

    Donc comme dit Castaner (pour une fois qu’il dit quelque chose d’intelligent, il faut le noter) :
    RESTEZ CHEZ VOUS sauf impératifs vitaux (nourriture, soins).

      +10

    Alerter
    • Renard // 17.03.2020 à 07h16

      LREM se caractérisait par son amateurisme revendiqué, ils ont basculé dans la c…..ie la plus complète :
      Dire « Vous serez confinés, mais ça ne s’appliquera que dans 20 heures. » a laissé la possibilité à tous ceux qui le souhaitaient et le pouvaient de fuir ver des zones jusque là à peu près saines mais désormais contaminées par ceux des fugitifs qui l’étaient.
      Dire « Si on vous attrape dehors, vous aurez 38 euros d’amende. », c’est lancer un gigantesque jeu du chat et de la souris.
      Bref, ils viennent d’aggraver et de généraliser l’épidémie qu’ils prétendaient réguler !

        +31

      Alerter
      • Berrio // 17.03.2020 à 08h09

        Oui, mais on a le droit de s’aérer ou de faire son activité seul. C’est Griveaux qui sera chargé du suivi et de faire respecter cet édit du roi.

          +12

        Alerter
      • Jean // 17.03.2020 à 12h08

        @Renard

        On peut aussi reprocher à ce gouvernement d’amateurs d’aggraver l’épidémie en créant des regroupements à l’entrée des magasins, ainsi que d’autoriser les inconscients à faire leur jogging*. Il est inquiétant de constater que la peur rende crédule au point de se croire protéger en restant dans des files d’attente à un mettre de distance les uns des autres.

        * https://francais.rt.com/france/72636-coronavirus-prise-parole-ministre-interieur-castaner

          +6

        Alerter
        • Robert // 17.03.2020 à 13h27

          Aucun risque à faire votre jogging, dès lors que vous ne côtoyez personne à moins de un mètre et que vous ne touchez aucun équipement collectif ! Le virus ne s’ attrape pas dans l’air !

            +1

          Alerter
          • Jean // 17.03.2020 à 14h12

            @ Robert

            C’est ce genre de réponse et de certitudes qui me font craindre le pire, les dégâts de cette pandémie en Europe seront sans commune mesure avec ce qu’ils ont été dans les pays qui ont réellement appliqués le confinement. Et si on ajoute la crise économique, à la crise écologique et sanitaire, je crains que l’addition ne devienne un peu trop lourde..

              +7

            Alerter
          • Heink // 17.03.2020 à 16h39

            Le directeur de l’OMS a fait une vidéo le 11 février dans laquelle il indiquait que le virus était aéroporté. Mais aucun média mainstream n’en a parlé.
            Des études scientifiques ont été faites, des études de cas : dans un autocar, une personne infectée, sans se déplacer, a infecté d’autres personnes situées jusqu’à 4,50 M d’elle (étude de la vidéo surveillance du car), en milieu fermé donc.
            Et pourquoi recommander alors des masques FFP2, si le virus ne se transmet que par contact direct ? 🤔🤔

              +5

            Alerter
      • jp // 17.03.2020 à 20h22

        ceux qui auraient fui Paris pour venir dans ma région jusque là pas très touchée ne vont pas être déçus s’ils tombent malade du covid19 ou d’autre chose. TOUS les médecins de ville et les 3/4 des dentistes répondent, depuis plusieurs années : « le dr X ne prend plus de nouveaux patients ».

          +3

        Alerter
    • Berrio // 17.03.2020 à 08h36

      Dans 15 jours c’est fini ? Mensonge ou incompétence. Pour ma part, je choisis mensonge et établissement d’un contrôle permanent et une remise en cause du droit fondamental de se réunir

        +7

      Alerter
      • Emile // 17.03.2020 à 10h26

        15 jours « renouvelables ». Aucune chance que ce soit fini dans 15 jours. Ce sera prolongé.

          +10

        Alerter
        • Berrio // 17.03.2020 à 10h58

          Bien d’accord, mais commencer par un gros demi-mensonge c’est prendre les gens pour des imbéciles. Ce qu’ils ne sont pas. Ce matin, les gens qui attendaient le bus savaient que 15 joursc’était du baratin. Ils préféraient pointer ce gouvernement qui n’avait anticipé en rien Une crise déclenchée en décembre et dont savait mi-janvier qu’elle nous atteindrait (pas de masques, pas de gel désinfectant etc.)

            +7

          Alerter
      • LibEgaFra // 17.03.2020 à 10h43

        En Allemagne les mesures s’appliquent jusqu’au 19 avril, AU MOINS. Suisse idem. Pour être efficaces les mesures devront s’appliquer durant trois mois.

        Les paysans, ils sont confinés à la maison, eux aussi? Parce que le télétravail dans leur cas…

        Ce qui est certain, c’est que la statistique des morts sur la route va connaître une chute spectaculaire.

          +12

        Alerter
        • Heink // 17.03.2020 à 16h42

          Les statistiques des cambriolages, vols, agressions, hold-up et autres viols aussi !!
          Par contre, il paraît que le nombre de divorces explose en Chine suite au confinement… Qui révèle les failles des relations entre individus quand ils sont ensemble 7/7 24/24…

            +3

          Alerter
          • Subotai // 18.03.2020 à 05h12

            Deux choses à quoi s’attendre:
            D’ici 15 jours de confinement: explosion des violences conjugales. Et pas seulement des méchants mâle vers les femelles: croisées dans tous les sens, les violences et de tous les niveaux.
            Gros problème psychique et social par manque de drogue, récréative ou non.
            Hé oui, le trafic de drogue est aussi mondialisé et en flux tendu. L’arrêt des échanges les affecte aussi. Et ils sont armés…

              +0

            Alerter
        • Manu38 // 17.03.2020 à 21h23

          Quelles mesures s’appliquent en Allemagne ?
          La fermeture des écoles et des crèches ?

          Dans ma boîte, ils sont en train de se demander s’ils vont autoriser le télétravail et nous permettre d’emmener nos ordinateurs portables à la maison…

            +1

          Alerter
    • antoniob // 17.03.2020 à 08h39

      ici en Norvège un homme infecté, en visite au dispensaire médical, a retiré son masque et toussé, pris d’une quinte de toux qui a « éclaboussé » l’employé. Police, arrestation, 10.000 kr d’amende:
      https://www.dagbladet.no/nyheter/mann-fikk-10-000-i-hoste-bot/72257307

      l’amende pour rupture de quarantaine fixée à 20.000 kr, éventuellement 15 jours de prison. Pour se rendre dans sa cabane à la campagne dans une autre municipalité, 15.000 kr et 10 jours.

      peine de prison jusqu’à 5 ans si aide à faire entrer quelqu’un clandestinement dans le pays

        +3

      Alerter
    • Zenobie // 17.03.2020 à 09h28

      Alors, puisque vous parlez des prisons qui sont surpeuplées, le NY Times vient de sortir un article expliquant que ces zones confinées et surpeuplées que sont les prisons sont de vrais bombes épidémiques et que les médecins de santé publique recommandent de les « vider » autant que possible (sauf crimes de sang) afin d’éviter une catastrophe sanitaire en leur sein.
      La question se pose en France où elles sont aussi surpeuplées…

        +6

      Alerter
    • Spectre // 18.03.2020 à 09h16

      En Russie ils ont réagi très vite. Fermetures ecoles et autres, mesures de stade 2 puis fermetures des frontieres. Déploiement d hopitaux de campagnes (a la chinoise) pres de Moscou notamment, les fameux 5ans si non respects des consignes et dès le 14mars 110000 tests effectués. Ils auront une épidémie eux aussi mais elle sera sûrement mieux contrôler que dans nos pays d Europe. Aux US aussi cela risque d être sport….

        +1

      Alerter
  • rem4s // 17.03.2020 à 07h00

    Bonne mesure?
    ah bon?
    200M euros pour les hopitaux pour gérer la crise…. et 300Milliards (juste 1500xplus) pour garantir les prêts pour nos amis des banques.
    on voit où sont les priorités -_-« 

      +43

    Alerter
    • rivalta // 17.03.2020 à 08h59

      c ‘est sur quand toutes les pme auront fait faillite et qu’il y aura 3 Millions de chomeur en plus ce sera super cool !
      si l’économie s’arrete les pme crèvent puis les autres.
      Rappel il y a eu les gilets jaunes, les grèves de la pseudo reforme de retraites, je dis cela factuellement en regardant les conséquences sur les entreprises, bien que je trouve que ces mouvements étaient justifiés

        +9

      Alerter
      • Pierrot // 17.03.2020 à 09h43

        Où lisez-vous que rem4s ne souhaite pas qu’on aide les PME ?

        Ce qu’il relève, c’est que la somme destinée aux hôpitaux est ridicule devant celle consacrées aux banques (laquelle, d’ailleurs, n’empêchera pas forcément la faillite de PME qui en dépendent). Elle serait dix ou cent fois supérieure, ce n’est pas ça qui ajouterait 3 millions de chômeurs, mais ça permettrait certainement de sauver beaucoup de vies.

        Ajoutons que cela fait suite à des années de casse de notre système de santé, pour des raisons d’économie budgétaire. Alors oui, on voit où sont les priorité !

          +17

        Alerter
        • yanyan // 17.03.2020 à 11h33

          Et puis on aide les PME en ponctionnant l’épargne de tous les français à hauteur de 300 milliards, pour sauver les emplois, hein ? Je suis sûr que vous serez d’accord, si on vous présente bien les choses !

            +2

          Alerter
    • Arcousan09 // 17.03.2020 à 10h39

      Et vous allez voir surgir un flot de nouvelles taxes destinées à renflouer les promesses …
      L’argent n’est qu’un moyen ….
      Où sont donc les professionnels de santé qui désertent les structures publiques depuis des années
      Où sont les lits que le politique a fermés depuis des décennies …
      Les âneries se paient tôt ou tard …
      CQFD

        +4

      Alerter
    • VVR // 17.03.2020 à 11h30

      Encore une fois, l’argent n’est rien tant qu’il ne reste qu’argent. Les 300 Milliards pour les PME, c’est purement comptable. on prend de l’argent sur un compte, on le met sur un autre, ça ne demande rien, et on peut le faire a l’infini.

      Donner de l’argent aux hopitaux, ça ne solutionne pas grand chose en soit: On ne peux pas construire un hopital comme ça, enfin les murs si, en admettant que les ouvriers du bâtiment ne soient pas confinés chez eux et qu’il y ait assez de materiaux dispo. En france, pour être aux normes, on va dire qu’on peut le faire en 5 jours.

      Par contre quand on fait tomber une liasse de billets par terre, il n’y pas generation spontanée de respirateur, scanner, etc . Il va falloir les fabriquer et les acheminer, avec des chaines logistiques qui, on l’éspére, ne seront pas confinées et des usines pas fermées. Et là on est partit pour quelques semaines.

      Mais malheureusement, ceci fait on ne peux pas acheter des infirmiéres (3 ans d’étude) ou des medecins (10 ans).

      Là on a un systéme de santé qui est en stress tous les étés depuis 20 ans, il ne fallait pas s’attendre a ce qu’il marche bien en cas de crise nationale. Mais pour changer ça, ça ne se chiffre pas en euros, mais en années. Ce que les banquiers et avocats d’affaire qui sont invariablement portés au pouvoir depuis toujours sont incapable de comprendre.

        +11

      Alerter
      • Owen // 17.03.2020 à 13h48

        « On ne peux pas construire un hopital comme ça »

        Et pourtant les chinois ont construit un hôpital à 1000 lits en 10 jours, la Russie va faire le sien à 500 lits, alors qu’elle a zéro morts du coronavirus.
        https://www.lapresse.ca/covid-19/202003/13/01-5264494-la-russie-va-batir-un-hopital-avec-lexperience-des-chinois-.php
        En dehors de l’aspect financier, dont je n’y connaît rien, cet exemple montre que notre pays n’a pas les capacités politique, économique et industriel de la Chine et de la Russie. La France n’est même plus capable de filer des masques aux soignants pendant une crise sanitaire.

        On assiste à un déclassement de notre pays.

          +12

        Alerter
        • VVR // 17.03.2020 à 14h47

          Les murs sont facile a monter. Mais pour le reste, ce qui fait d’un hôpital et pas un hangar, soit vous prenez dans les installations non touchées, soit vous devez faire avec les latences pour avoir du neuf. Quand on vois des hôpitaux ou l’on renvois les gens chez eux pour libérer des lits, et ce alors qu’il n’y a que quelques dizaines de cas sur tout le département, on imagine mal ou l’état va pouvoir piocher.

            +2

          Alerter
    • Robert // 17.03.2020 à 13h23

      Euh… je n’ai aucune tendresse particulière pour les banquiers mais voilà : les banques c’est nous, avec nos comptes plus ou moins garnis, nos livrets A, B, C… Que direz-vous si votre banque fait faillite et qu’on vous explique qu’il vous reste 0 car votre argent vous l’aviez prêté à la banque ? Comprenez bien cela…
      P.S : J ‘ ajoute : le fonds de garantie de 10.000 euros c’est du pipeau !

        +1

      Alerter
    • optparisc@gmail.com // 17.03.2020 à 14h56

      300 Milliards de prets garantis çà n’est pas pour nos amis les banques , mais pour vos amis boulangers , charcutiers , coiffeurs etc… qui ne vont pas encaisser un centime de chiffres d’affaires et n’ont pas un salaire pour rester à la maison
      [modéré]
      bonne chance

        +1

      Alerter
      • rem4s // 17.03.2020 à 21h53

        oui mais non…

        les banquiers, ils prennent des jolis assurances sur les prets. produits sur lesquels ils vont faire du beurre. en plus des taux d’interet que vous payer (prime de risque), en plus de l’assurance que vous avez (probablement) contractée.
        Et la encore, je ne dis pas qu’il ne faut pas filer un coup de main au entreprise, mais que les fonds alloués aux hopitaux sont justes pathétiques.
        faut bien voir que 200M ca va meme pas representer 10K euros par unité de soin une fois réparti sur toutes la france. soit…. UN respirateur. (si on peut se les faire livrer)
        ca ne compte pas la penurie de masque, de solution hydroalcolique, les tests (qui ne sont plus fait que sur les patients hospitalisés )
        autrement dit…. que dalle.
        Et tout ce qui manquera financierment sera pris sur le budget normal de fonctionnement, déjà pas bien massif.
        donc, dans 3 mois quand, j’espere, ca sera derriere nous, et ben il restera dans les comptes…. pas grand chose, voir rien

          +3

        Alerter
  • yann // 17.03.2020 à 07h27

    Ouais mais du coup…Si Polanski chope le Coronavirus, il faut l’extrader ou pas?

      +7

    Alerter
  • Françoise // 17.03.2020 à 10h37

    Écouter à 2 mm, le 10mars, le président de l’ordre des pharmaciens nous dire que le coronavirus est tout autant dangereux que le virus de la grippe (à la deuxième minute)
    https://youtu.be/mp53wwSDfZY
    Et ensuite Edouard Philippe nous faire de l’inversion accusatoire le 14 mars.
    Courage pour faire comprendre ensuite aux Français le confinement.
    Copiez la video elle va disparaître…

      +3

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 17.03.2020 à 11h59

    Dans les circonstances et pareilles conditions, à ce rythme et compte tenu de l’ambiance générale, on ne tient évidemment pas longtemps… Du reste, le temps passant, avec quelle efficacité, quelle satisfaction personnelle et professionnelle?

      +1

    Alerter
  • hyac // 17.03.2020 à 13h25

    ça fait quarante ans que l’on vote pour des orateurs et des politiciens de carrière qui pratiquement n’ont plus d’autre métier possible, donc qui sont obsédés par leur réélection.
    Nous ne pouvons pas maintenant nous plaindre d’avoir QUE des médiocres au pouvoir
    avec trop souvent une éthique douteuse. En Suisse qui est au milieu des pays infectés ,
    il a fallu trois semaines pour déclarer l’état d’urgence!

    r ne pas dire. Dans mon petit pays, la Suisse, il a fallu

      +4

    Alerter
  • calahan // 17.03.2020 à 15h03

    il y avait dès le mois de janvier les données fournies par la Chine.
    Ces données ne sont pas parvenues à cheval via des relais de messagers qui auraient mis des semaines à parcourir les terres des différentes contrées pour prévenir et aider chacun à se prémunir.
    Non, rien de tout cela, ces données sont arrivées instantanément de part le monde à la vitesse de la lumière presque, incroyable, la technologie nous a fourni grâce à toute l’expérience accumulée en quelques semaines de combat des autorités chinoises et de la population, des informations vitales sur l’évolution et les possibilités de le ralentir, dans la vie pratique et dans la médecine.
    De tout celà, le gouvernement et le président se sont « lavés les mains »… .
    C’est quoi la différence avec un comportement criminel alors qu’on occupe de telle responsabilité et que l’on détient de telles informations ?

      +13

    Alerter
  • Olivier // 17.03.2020 à 21h17

    Bonjour,

    je suis pneumologue et j’ai été missionné par la direction hospitalière pour ouvrir, en 48 heures, une unité de 16 lits COVID 19. Démarrage demain, formation des infirmières, médecins et aides soignantes ce jour. Equipe motivée, la peur au ventre. Ce qui fait le plus mal, c’est de constater que l’hôpital nous a signalé que la réserve de masque chirurgicaux est estimée à 15 jours, sans compter ceux attribués au patients (nombre encore inconnu). Il faut savoir que lorsque un patient est positif, le personnel doit mettre un masque chirurgical, le patient aussi. Nous avons encore moins de masques FFP2 (destinés aux soins à risque). Impossible de savoir si nous en aurons plus, nos pharmaciennes s’arrachent les cheveux. Du coup, on est passé, par un tour de passe-passe potentiellement dramatique, en procédure dégradée (seule le personnel le portera, pas le patient). J’ai refusé au nom de l’équipe. Personne n’en parle. Les annonces officielles concernant une livraison prioritaire vers les hôpitaux ont été faites, mais les besoins sont énormes, sous-estimés, et durables. Il faudrait une réorientation de l’industrie vers la production massive de ces masques? ou une mise à disposition immédiate des réserves de l’armée (risque NBC)?. Je compte sur vous chers amis pour faire sortir de l’ombre cette problématique urgente dans les médias et les réseaux sociaux pour forcer notre gouvernement à prendre des décisions de nature à protéger notre personnel soignant. Cela me parait encore plus urgent que la production en quantité industrielle de SHA.

    Merci d’avance.

      +14

    Alerter
    • Dominique // 17.03.2020 à 21h31

      Je confirme cette information : idem dans un grand CHU du nord de la France (info obtenue en interne).
      Ils essaient de dire que les masques sont inutiles car il en manque.
      Toute la population devrait en avoir et même les médecins en première ligne n’en n’ont pas assez.
      Il faut une enquête sur la situation et rechercher les responsabilités.
      Courage à vous et à votre équipe.

        +10

      Alerter
      • Alfred // 17.03.2020 à 23h08

        Une semaine de masques dans mon hôpital. (Et les parisiens qui viennent de débouler dans le secteur.)
        La pénurie d’EPI qui traverse tout le système de santé devrait être le sujet principal de tous les médias maintenant que le confinement a été décidé. C’est le deuxième sujet majeur. Les masques envoyés dans les prisons, utilisés pour les municipales manquent « sur le front ». (Que dire des 5000 kit de dépistages envoyés en Algérie?)
        Quel média s’est penché sur la chaine logistique en amont des hopitaux?
        Rappelons aussi que les chinois ont du monter à la va-vite toute une industrie pour traiter la montagne de déchets souillés dans le cadre de la crise du covid-19. Nous le savons. Que faisons nous déjà?

          +3

        Alerter
    • tepavac // 18.03.2020 à 01h41

      Le médecins Chinois avertissent de ne pas faire les mêmes erreurs qu’eux mêmes ont fait concernant les protections individuelles. Apparament les masques ne suffisent pas. C’est pourquoi il y eût autant de contaminés dans leur services.
      Bon courage à tous.

        +4

      Alerter
      • Haricophile // 18.03.2020 à 03h42

        Encore une fois, la Chine a évolué et elle commence a damer sérieusement le pion des Ricains sur la recherche scientifique et l’ingénierie. Il vaut mieux écouter les Chinois, il y a des gens très compétents chez eux, il n’y a pas eu de pire erreur que de les prendre de très haut, et de se foutre de leur gueule dans les médias.

          +3

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications