Les Crises Les Crises
16.mars.202016.3.2020 // Les Crises

Coronavirus : les simulations alarmantes des épidémiologistes pour la France du risque maximal 50 % de la population atteinte, 300 000 à 500 000 morts

Merci 407
J'envoie

Très importantes informations du Monde.

Rappelons qu’on parle de la fourchette haute, et que l’estimation moyenne est bien plus basse, mais il y a un énorme flou, comme nous le verrons. Mais il est important de connaitre le risque maximal auquel nous faisons face.

Source : Le Monde, Chloé Hecketsweiler et Cédric Pietralunga, 14-03-2020

« Le Monde » a pris connaissance d’estimations sur l’impact du virus, effectuées par les scientifiques qui conseillent l’Elysée. Cette projection évalue le scénario le plus sombre, avec les hypothèses de mortalité les plus élevées et en l’absence de mesures radicales de prévention.

Le Covid-19 sera-t-il au XXIe siècle ce que la grippe espagnole a été au XXe siècle ? C’est en tout cas le scénario le plus alarmiste sur lequel a travaillé le conseil scientifique, ce groupe de dix experts mis en place mercredi 11 mars à la demande du président de la République Emmanuel Macron « pour éclairer la décision publique ».

Selon ces modélisations confidentielles, dont Le Monde a eu connaissance, l’épidémie de Covid-19 pourrait provoquer en France, en l’absence de toute mesure de prévention ou d’endiguement, de 300 000 à 500 000 morts.

Précision extrêmement importante : ce scénario a été calculé en retenant les hypothèses de transmissibilité et de mortalité probables les plus élevées, et ce en l’absence des mesures radicales de prévention et d’éloignement social qui viennent d’être prises. Dans ce cas de figure, entre 30 000 et 100 000 lits de soins intensifs seraient nécessaires pour accueillir les patients au pic de l’épidémie.

OB : et en nombre de morts ?

Cette modélisation a été réalisée par l’épidémiologiste Neil Ferguson, de l’Imperial College à Londres. Son équipe a été sollicitée par plusieurs gouvernements européens pour établir différents scénarios de progression de l’épidémie. Elle s’appuie sur l’analyse de différentes pandémies grippales et l’évaluation de différentes interventions possibles pour endiguer la propagation d’un virus, comme la fermeture des écoles, la mise en quarantaine des personnes infectées, ou encore la fermeture des frontières.

Les résultats pour la France ont été présentés jeudi 12 mars à l’Elysée. Quelques heures avant que le président ne prenne solennellement la parole devant les Français pour expliquer « l’urgence » de la situation.

Il existe des incertitudes quant aux hypothèses retenues et au comportement du virus – pourcentage d’asymptomatiques, transmissibilité, impact des mesures de quarantaine – mais, « même en divisant par deux, trois ou quatre, c’est une situation très sérieuse », insiste Simon Cauchemez, l’épidémiologiste de l’Institut Pasteur qui a présenté ces modélisations. « S’il y a une situation où je serais heureux que les modèles se trompent, c’est celle-là », ajoute le scientifique, en insistant sur le fait que les observations de terrain coïncident avec les prédictions du modèle et ont tout autant concouru au processus de décision.

Doublement des cas toutes les 72 heures

Invité à réagir à ces chiffres, l’Elysée confirme que différentes modélisations ont été présentées jeudi matin puis jeudi après-midi à Emmanuel Macron par le conseil scientifique, mais qu’il n’existe pas de consensus parmi les scientifiques qui le composent.

« Il y a eu plusieurs documents de travail qui ont été présentés, pas de document de synthèse, explique un conseiller du chef de l’Etat. On ne peut donc pas considérer qu’une étude fournie par l’un de ses membres reflète l’avis du conseil scientifique dans son ensemble. »

C’est sur la base de ces échanges que le chef de l’Etat a décidé de fermer les établissements scolaires. « Mais si l’un des scientifiques avait mis son veto à l’une des mesures envisagées, cela aurait été pris en compte. Cela n’a pas été le cas », explique-t-on à l’Elysée.

Ce conseil scientifique a été de nouveau consulté samedi matin par le premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la santé, Olivier Véran. C’est à la suite de ces échanges, et devant l’accroissement du nombre de cas de Covid-19, que l’exécutif a décidé d’étendre les fermetures à tous les commerces non alimentaires hors pharmacies.

« Mais les chiffres évoqués [de 300 000 à 500 000 morts en cas d’absence de mesures d’endiguement] sont infiniment supérieurs à ceux communiqués par le ministère de la santé, ils apparaissent disproportionnés », affirme l’Elysée.

OB : Oui, c’est ce qu’on appelle une fourchette haute

Et sinon, elle sont à combien les simulations du Ministère ?

« 50 à 70 % de la population finissent par être contaminés »

Avec 29 décès et 900 cas confirmés supplémentaires en vingt-quatre heures, la France compte désormais 5 400 cas confirmés de contamination, dont 120 mortels, a annoncé dimanche soir M. Véran. Le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, a estimé dimanche sur Franceinfo que l’épidémie de coronavirus toucherait « probablement » plus de la moitié de la population française. (source)

Synthèse des travaux du conseil scientifique

Selon nos informations, le gouvernement devrait présenter au plus tard lundi une première synthèse des travaux du conseil scientifique, tels qu’ils ont été exposés samedi au premier ministre. « Nous avons demandé au conseil de nous rendre un document dimanche soir et nous le communiquerons lundi au grand public »,explique-t-on au cabinet d’Olivier Véran. « Il y aura désormais un document publié après chaque réunion, reprenant les conclusions des membres du conseil scientifique », ajoute-t-on à l’Elysée. Une décision prise pour éviter les procès en dissimulation, qui fleurissent sur les réseaux sociaux.

OB : Méchants réseaux sociaux ! Hmm, bon, après, c’est vrai qu’il y a dissimulation du fait

Peut-être que cela aurait bien intéressé les électeurs de savoir que vous les exposiez à un virus pouvant faire, au pire de cas, 300 000 morts…

Enfin, il me semble…

D’autant que :

Enfin, au moins, les maires vont être élus :

Ou pas….

Ces estimations ont permis de réaliser que les premières dispositions prises par les autorités françaises pour tenter de freiner la vague épidémique – notamment les limitations des rassemblements et l’isolement des personnes âgées – s’étaient avérées insuffisantes.

Le nombre de cas de Covid-19 double maintenant toutes les 72 heures et 300 personnes sont déjà hospitalisées en réanimation. Dans les régions où le virus est le plus présent, les services de réanimation font depuis quelques jours face à un afflux de patients graves, et redoutent de ne plus pouvoir tenir si le rythme de l’épidémie ne ralentit pas. Mardi 10 mars, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a annoncé que 5 000 lits de réanimation étaient disponibles en France et 7 364 lits dans les unités soins intensifs. Mais ces capacités risquent d’être vite débordées.

Dans l’urgence, des mesures de confinement exceptionnelles ont été annoncées par le chef de l’Etat et le premier ministre, dans deux allocutions prononcées à seulement 48 heures d’intervalle. Vendredi soir, la totalité des écoles françaises ont fermé leurs portes, et depuis samedi minuit tous les commerces, cafés, restaurants et cinémas ont aussi tiré le rideau.

Avec le passage officiel au « stade 3 » de l’épidémie et ces dispositions exceptionnelles, valables « jusqu’à nouvel ordre », le gouvernement espère enrayer la propagation du virus et « sauver des vies quoi qu’il en coûte », a assuré Emmanuel Macron dans son adresse aux Français le 12 mars.

Le premier tour des élections municipales n’a, en revanche, pas été reporté, et les bureaux de vote ont ouvert comme prévu dimanche, malgré les mises en garde de certains experts.

« Ethique personnelle »

L’impact de ces mesures exceptionnelles est difficile à chiffrer. « Les modèles suggèrent que cela peut être suffisant pour endiguer la première vague de l’épidémie, mais cela dépend beaucoup du comportement des gens et de la façon dont ils vont appliquer ces consignes », souligne Simon Cauchemez, en rappelant que, « dans un Etat qui n’est pas totalitaire, il s’agit d’une question d’éthique personnelle ». « Cela peut faire mentir le modèle dans un sens ou dans l’autre », a-t-il insisté, appelant chacun à participer à cet « énorme effort ».

Cette dimension était au cœur du discours du premier ministre, Edouard Philippe, samedi soir : « Je le dis avec gravité, nous devons, tous ensemble, montrer plus de discipline dans l’application des mesures », a martelé le chef du gouvernement.

Dans tous les cas, l’effet de ces nouvelles mesures dites de « distanciation sociale » ne se fera pas sentir avant plusieurs semaines. « Compte tenu du délai d’incubation cinq jours en moyenne et de l’évolution de la maladie sur plusieurs jours, il faut s’attendre à une augmentation du nombre de cas graves au cours des deux-trois prochaines semaines », explique Simon Cauchemez.

Lors d’une réunion de crise samedi soir, le modélisateur a présenté ce scénario à la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). De nombreux établissements parisiens sont déjà à saturation, et des mesures d’urgence ont été prises en fin de semaine pour libérer de nouveaux lits, notamment en réanimation.

« Tous ceux qui combattent la maladie soutiennent à 100 % les mesures qui ont été annoncées et supplient l’ensemble des Français de les appliquer intégralement pour éviter que les contacts se multiplient », a déclaré Martin Hirsch, le directeur général de l’AP-HP, lors d’une intervention au journal télévisé de France 2 samedi.

Toute la difficulté consiste à calibrer la réponse, alors que les contours de l’épidémie sont encore mal définis. « C’est une situation nouvelle pour tout le monde. On n’a pas vu ce genre de choses depuis au moins une génération », souligne Simon Cauchemez. « Il faut qu’on s’y habitue tous : ce qui est vrai un jour ne le sera pas forcément le lendemain ou le surlendemain et il faut qu’on vive comme cela plusieurs mois », juge Xavier Lescure, infectiologue à l’hôpital Bichat et membre du conseil scientifique.

Dans les hôpitaux, la tension est palpable. « Nous avons déjà 61 patients Covid hospitalisés, dont vingt en réanimation. Tous les lits sont occupés », constate M. Lescure. Lundi, il ouvrira la dernière aile de son service, soit dix-huit lits, pour accueillir les nouveaux malades. « Le facteur limitant, ce ne sont pas les lits, mais le personnel soignant. Nous ne comptons pas les heures, mais nous manquons de médecins, d’infirmières et d’infirmiers », s’inquiète l’infectiologue.

Dans ce contexte tendu, il regrette que de précieuses ressources soient encore consacrées à identifier des patients zéro et des chaînes de transmission, alors que le virus circule maintenant partout. « Dans certaines zones, cela n’a plus aucun sens. On va épuiser tout le monde à faire cela », s’alarme-t-il. « Les Anglais sont beaucoup plus pragmatiques : ils ont compris que cette première bataille était perdue et qu’on allait se faire passer dessus. »

D’autres médecins sont encore plus sévères. « La parole politique n’a pas été à la hauteur, juge Djillali Annane, chef du service de réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). Ce n’est donc pas surprenant qu’il n’y ait pas eu une très forte adhésion des Français aux mesures prises. Ils n’ont pas saisi l’urgence. Ils continuaient de se faire la bise dans la rue. Cela relevait de l’inconscience ! »

Dans son établissement, le nombre de patients Covid augmente de 20 % à 30 % par jour, et rien que dans la journée de samedi quatre nouveaux cas ont été hospitalisés en réanimation. « Nous sommes armés pour affronter la vague dans les deux-trois jours qui viennent. L’enjeu est de tenir dans la durée », insiste-t-il.

D’autant que les mesures prises par le gouvernement ne régleront sans doute pas la totalité du problème. « Avec des mesures fortes comme celles qui ont été prises samedi et une très forte implication de la population, on peut potentiellement éteindre la première vague »,explique Simon Cauchemez. « Mais dans la mesure où il n’y aura pas suffisamment d’immunité, qui ne peut être conférée que par la vaccination ou par une infection naturelle, il peut y avoir une seconde vague, et la question des mesures à prendre se reposera, poursuit-il. C’est toute la difficulté de cette stratégie, qui n’avait jusqu’à présent jamais été envisagée pour un virus circulant de façon globalisée, en raison de son coût économique et social. »

Source : Le Monde, Chloé Hecketsweiler et Cédric Pietralunga, 14-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Greg // 16.03.2020 à 08h38

« Je le dis avec gravité, nous devons, tous ensemble, montrer plus de discipline dans l’application des mesures », a martelé le chef du gouvernement

-avant de mobiliser 70 personnes (assistants, chauffeurs, flics, journalistes, etc.) pour aller voter au Havre. Portnawak.

Enfin… Sur les 5.000 lits en réa’, combien sont actuellement disponibles et quand seront-ils saturés au rythme actuel ? Le calcul doit être assez simple à faire.

146 réactions et commentaires

  • weilan // 16.03.2020 à 07h55
    • Dieselito // 16.03.2020 à 10h45

      Des sources militaires proches confirment ce matin même que le décret est dans les starting-blocks et que l’Armée sera mise à contribution….

        +6

      Alerter
      • Danivance // 16.03.2020 à 13h40

        Je confirme, l’armée a été prévenue de son implication et a d’ailleurs annulé la plupart des missions futures non vitales.

          +5

        Alerter
        • RGT // 16.03.2020 à 18h36

          Mon médecin ce matin m’a signalé que le confinement serait décrété à partir de ce soir en Île de France, et qu’il serait ensuite sûrement étendu à tout le territoire.
          Ce qui semble tout à fait logique, la pandémie ne s’arrêtant pas au périph’.

          Et ma fille a reçu des messages confirmant que toutes les permissions (militaires et gendarmes) étaient annulées et qu’ils devaient rejoindre leurs casernes en urgence…

          Mon médecin m’a d’ailleurs strictement interdit de quitter mon domicile et je dois rester confiné pour évier d’être contaminé.

          De plus, toujours selon lui, le virus aurait muté et désormais les 20/40 ans ne sont plus du tout à l’abri de conséquences létales.

          Après tout, ce n’était qu’une « petite grippe »…

          La grippe espagnole aussi.

          L’ensemble de la planète se fout actuellement de la gueule de ces « couillons de français » qui se croient plus forts que le reste du monde.

          Tout ça pour ne pas « plomber la croissance » … des profits du caca-rente.

            +10

          Alerter
      • Chris // 16.03.2020 à 19h06

        Ben, l’armée ne tombe pas du ciel. Elle est partie de la population, des femmes et hommes de chair et de sang comme nous !
        Alors n’attendons pas des miracles. Prenons-nous en charge en limitant les contacts au maximum : c’est notre seule (self)-défense face à ce virus.

          +5

        Alerter
    • LibEgaFra // 16.03.2020 à 11h22

      Faudrait arrêter le délire: dans la cas évoqué, déjà l’armée ne serait pas confinée. Et le personnel hospitalier aussi serait confiné?

      Quant à l’annulation du premier tour, nous savons déjà que ce n’est pas le peuple qui peut décider quoi que ce soit (cf. 2005).

        +6

      Alerter
      • dhidhier // 16.03.2020 à 11h53

        pas de délire dans mon administration, les chefs annoncent une allocution dès ce soir.
        des mesure exceptionnelles sont mises en place pour assurer une continuité de service.
        vous ne rêvez pas.
        vous êtes juste dans la période de déni, ça va passer.

          +12

        Alerter
      • Alfred // 16.03.2020 à 16h15

        Vous le fait exprès ou quoi? Cette histoire devient un gigantesque diner de c..
        L’armée servirait à faire appliquer le confinement.

          +7

        Alerter
        • Garibaldi2 // 17.03.2020 à 06h15

          Ce qui est formidable avec le covid-19 c’est qu’il est arrivé à bout de la grippe saisonnière !

          Souvenez-vous :

          https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/128121/1952067

            +3

          Alerter
          • Garibaldi2 // 17.03.2020 à 06h19

            extrait :  »1 877 cas graves admis en réanimation signalés dont 289 décès durant la période de surveillance (début de la surveillance semaine 45)
            13 100 décès toutes causes et tous âges confondus en excès, dont 9 900 attribuables à la grippe durant la période de surveillance »

              +4

            Alerter
            • MrJoe // 17.03.2020 à 12h54

              Va faire comprendre ça aux veaux…

              Comme quoi, la propagande de masse fonctionne très, très bien.

              On à stoppé toute l’économie, interdit tout les rassemblements, réunions publiques comme privées (c’est pas encore criminalisé, mais qui les empêchera de le faire) , instauré un couvre-feu et cantonnement global (putain mais ça choque personne?!) et laissé les mains libres à des gouvernements que l’ont SAIT travailler CONTRE nos intérêts?

              Je ne vais pas citer De Gaulle, mais le cœur y est…

                +4

              Alerter
    • Bats0 // 16.03.2020 à 11h44

      Oui weilan; c’est confirmé, mais pas pour Mardi, pour ce soir minuit, ou Mardi 00:00:01
      Tout Paris sera bloqué, et l’armée sera déployée.
      Informations de source sûre.

        +5

      Alerter
      • Fritz // 16.03.2020 à 11h47

        Même qu’il y aura des paras devant chaque porte pour fusiller ceux qui sortent.
        De source sûre.
        Maintenant, si l’armée est nécessaire pour éviter des attroupements injustifiables comme au marché d’Aligre à Paris, hier matin, pourquoi pas ?
        https://actu17.fr/coronavirus-le-gouvernement-envisage-un-confinement-total-pour-lile-de-france-et-la-region-grand-est/

          +3

        Alerter
        • Bats0 // 16.03.2020 à 12h04

          L’armée pour tenir les checkpoints, je suppose; comme en Italie, mais avec plusieurs jours de retard. Merci EM et son équipe de super-spécialistes scientifiques…

            +11

          Alerter
          • Fritz // 16.03.2020 à 20h44

            @weilan et @Bats0 : je viens de regarder et d’écouter le discours de Macron, et je ne l’ai entendu annoncer ni le confinement TOTAL de la population, ni le déploiement de l’armée. Un peu de modération et de responsabilité dans nos commentaires ne peuvent nuire en ce moment.

              +6

            Alerter
            • LBSSO // 17.03.2020 à 06h42

              Vous avez raison raison @Fritz.Des messages stupides ont circulé toute la journée.Certains dont j’ai été le destinataire furent relayés par des personnes pourtant très diplômés et en responsabilité…
              J’ai entendu également le Président annoncer le report du second tour des élections.Vous aussi sans doute.
              Les vidéos bien réelles des mesures non respectés dans des bureaux de vote, ou la liesse après résultats dans des salles et la recherche d’une cohérence minimum l’ont ramené à la raison.Sans parler de ces jeunes qui s’en sont servi d’alibi.

                +2

              Alerter
            • Bats0 // 17.03.2020 à 08h39

              Oui, Fritz vous avez raison, un peu de modération, voir « no comment ».
              Je ne fais pas confiance en EM, maintenant je vais devoir ne plus faire confiance en certains membres de ma propre famille; c’est très inquiétant.
              Mais je continue à avoir des doutes sur les chiffres annoncés, car ma fille c’est faite renvoyée de son travail : en contact avec un responsable dont son père s’est fait identifier en tant que cas confirmé du COVID-19, et cette personne n’a pas été mentionnée sur les relevés journaliers du bulletin annoncé quotidiennement par l’ARS.
              On ne sait plus à qui se fier…
              Prenez soin de vous, et encore désolé si j’ai alerté des personnes pour une mauvaise information de ma part.

                +2

              Alerter
            • Fritz // 17.03.2020 à 09h02

              Sans rancune, Bats0, et merci pour votre mise au point courageuse.

                +2

              Alerter
            • Bats0 // 17.03.2020 à 09h49

              @ Fritz, je viens de trouver ça sur le net (après que ma fille m’ai dit que je ne pourrai plus me déplacer à partir de 12h00) : « (COVID-19) France : le ministre de l’Intérieur annonce des restrictions de circulation sur le modèle de l’Italie et de l’Espagne »
              http://french.xinhuanet.com/europe/2020-03/17/c_138886557.htm
              et maintenant encore ça sur le wiki :
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Quarantaine_de_2020_en_France
              Franchement, c’est une cacophonie compète ces annonces d’EM et de son gouvernement. Je n’y comprends plus rien…

                +0

              Alerter
            • Fritz // 17.03.2020 à 09h57

              Ne nous affolons pas. L’épidémie m’inquiète, certes, mais bien moins que les rumeurs de panique, fussent-elles justifiées. Comme disait Roosevelt en 1933 : « La seule chose dont nous devons avoir peur, c’est la peur elle-même ».

                +0

              Alerter
    • Loic // 17.03.2020 à 04h15

      ABSURDE !
      Il y a encore un mois la seule chose qui comptait dans ce monde pour les dirigeants et capitalistes de tout poil etait l’augmentation des profits pour des actionnaires deja multimillionnaires au detriment de l’avenir, de la planete de la population et surtout des plus pauvres.
      Et puis tout d’un coup un virus moins dangereux que le cholera ou ebola, moins contagieux que la rougeole cree une panique monstre, l’avenement de loi martiales et dictatures presque partout dans le monde
      … Il y a la un enigme a resoudre…pourquoi ce changement radical de priorite ? a qui profite tout cela ? voudrait on camoufler la depression economique qui a commence fin 2019 (-6% de PIB au Japon au 4ie trimestre 2019)
      Y a t- il d autres intentions cachees contre la revolte des populations? (plus de 40 pays ont connu des manifestations majeurs contre les gouvernements et le capitalisme sauvage entre Janvier et Fevrier 2020) c tres louche et de mauvais augure.

      Quant a la gestion de la crise sanitaire elle est affligeante de la part des responsables de la sante publique ( ministere et directeurs de la sante) incapables de donner des recommendations de prevention active simples et coherentes (immunite, alimentation…) et de prendre en charge specifiquement les populations a risque par precaution tout en laissant les autres faire fonctionner le pays.
      tout ca est malsain, facteur de chaos et comme toujours cela risque de ne profiter qu’a des crapules sans scrupules dirigeants, financiers et criminels.
      en attendant les reponses Occupez vous de votre sante 😉

        +6

      Alerter
      • Kay // 17.03.2020 à 17h07

        Je pense que c’est assez simple:
        – Faire des mesures à la « Wuhan » ce n’est pas possible dans nos pays « democratiques »
        – Pas possible car pas la volonté politique
        – Car les citoyens crieraient à la dictature pour une « simple grippe », surtout après le 49.3 et les gilets jaunes
        – Car pas de masques en stock à donner ni aux civils ni personels de santé
        – Bref, on a rien pour vraiment faire du « Wuhan style »

        Donc, on se focus sur l’économique car ça on peut « gérer »
        – On dit qu’il s’agit d’une simple grippe un peu plus vénère certes, mais sans plus
        – On ne veut pas affoler la population
        – On retarde le plus loin possible les mesures qui auront un impact économique (genre match de foot, etc.)
        – On ne veut pas que les marchés paniquent

        Problème:
        – Les marchés ont bien compris que seul un « Wuhan » style peut fonctionner
        – Les marchés retirent leur billes des pays « democratiques » car ils savent que les mesures tardives de confinement auront un impact bien plus important que de tout bloquer immediatement
        – Manu et ses potes « scientifiques » concocte leur mesures de confinement après avoir vu le carnage de la bourse
        – Ceci n’est du qu’à la réaction des marchés

        D’où le changement radical de priorité.
        Plus on montre au monde qu’on gère le virus, moins les investisseurs se barrent.

          +0

        Alerter
  • Terminator // 16.03.2020 à 08h00

    J’ai du mal a comprendre comment 300000 peut être une fourchette haute. Si on prend 1% pour le taux de mortalite, ce qui est plutôt dans la fourchette basse, et que 50% de la population est touchée sans mesure d’endiguement, cela fait déjà un peu plus de 300000…

      +21

    Alerter
    • K // 16.03.2020 à 09h05

      Surtout que si 50% de la population est infectée, les hôpitaux ne pourront traiter qu’une toute petite partie des cas graves (on ne multiplie pas les respirateurs comme les pains).
      Et dans ce cas-là la mortalité serait très supérieure à 1%. Probablement autour de 5%.

        +17

      Alerter
    • lemanico // 16.03.2020 à 09h06

      Tout a fait d’accord. D’après les infos que l’on a, si l’épidémie prenait une telle proportion, le taux de mortalité serait plutôt de 10% car les hôpitaux seraient complètement débordés. On est alors à 3 millions et non pas à 300 000.
      Ce que je ne comprend pas, c’est comment peut-on faire circuler cette information terrifiante (via un ministre de l’éducation !!) sans en donner les détails ni faire extrêmement attention aux répercussions psychologiques des auditeurs. Cela semble complètement déconnecté de la réalité. Réalisent-ils ce qu’ils annoncent ? Pour ma part, j’ai été ébranlé hier …. pourtant je pensais être bien préparé.
      Ce présence article me rassure car ce chiffre serait donc une estimation de la propagation si aucune mesure de distanciation sociale n’était prise. Il y a donc lieu de croire que cela n’arrivera pas. Reste à savoir dans quelle mesure et à quelle stade nous en sommes aujourd’hui ….

      J’en profite pour remercier le travail de ce site et bien sûr Olivier Berruyer. C’est le seul site sur lequel j’ai trouvé des informations pertinentes pour comprendre la situation actuelle. Merci encore !

        +20

      Alerter
      • Loxosceles // 16.03.2020 à 09h27

        Ce ne sera pas 10%. En Italie, la mortalité est actuellement de 7%, sur les cas détectés uniquement, alors que les cas réels sont également bien plus nombreux. Lorsqu’on parle de 50% de contamination et plus, cela inclut bien sûr tous les cas, y compris asymptomatiques, et non pas uniquement les cas hospitalisés… heureusement.

        La fourchette de mortalité max, en cas d’explosion catastrophique du système de santé est plutôt à chercher autour de 3-5%. Et si l’on parvient à aplanir la courbe de progression du virus, on a des chances d’éviter la catastrophe, et de maintenir cela sous les 2%. On a aussi des chances de réduire considérablement le pourcentage final de personnes touchées. Mais je commence à considérer que les chiffres se comptant au moins en dizaines de milliers de morts sont malheureusement crédibles…

          +14

        Alerter
      • pascalcs // 16.03.2020 à 10h02

        Oui, il y a très peu de chance que les hôpitaux puissent assumer la charge. On a vu les mesures extrêmes prises par le Chinois a Wuhan. Construction de plusieurs hôpitaux en temps record, confinement forcé, etc. Je pense que les francais sont a des années lumières de se représenter ce qu’implique la dimension du combat contre l’épidémie. Quant au personnel soignant dans les hôpitaux, pour certains, ils se retrouvaient forcés de porter des couches pour adultes afin de ne pas perdre de temps en déplacement aux toilettes…

          +12

        Alerter
      • Recits d’Yves // 16.03.2020 à 13h19

        Cela dépend de la durée de séjour en réa pour les cas sérieux vs le nombre de nouveaux cas par/jour. A un certain stade, les services réa vont être saturés: trop d’entrées et pas assez de sortants. C’est ce que vient de comprendre le gvt, avec beaucoup (trop?) de retard..

          +5

        Alerter
        • ektin // 16.03.2020 à 14h39

          Durée en réa en Italie: 20 jours. ça explique pourquoi en Lombardie ils « choisissent » actuellement qui va mourir et qui va (peut-être) survivre. Normalement, sur 5 cas graves soignés, un seul meurt, mais si on peut plus mettre les 5 en réa, combien meurent ?

            +8

          Alerter
          • Recits d’Yves // 16.03.2020 à 16h19

            Je crains que ce soit actuellement dans les projections en France et que, cyniquement, le gvmt et EM soient amenés à décider des critères de sélection au travers de  » comités d’éthiques ». A ce stade inqualifiable, il faudra que les responsables politiques répondent de leurs actes. Chacunb devra prendre ses responsabilités et decider s’il est aux ordres d’un pouvoir qui gére en totale contradiction cette crise sanitaire majeure ou d’un Peuple qui en souffre de cette irresponsabilité.

              +3

            Alerter
            • RGT // 16.03.2020 à 18h46

              De toutes façons, les membres du « gouvernement » et les énarques, de par leur statut « exceptionnel » seront admis en priorité en soins intensifs, principalement au Val de Grâce pendant que les bidasses iront se faire contaminer en tentant de faire respecter le couvre-feu.

              Et j’ai comme dans l’idée que tous les systèmes de réanimation ont déjà été réquisitionnés pour sauver ces « grands hommes » au détriment de « ceux qui ne comptent pas ».

              Mais bon, comme d’habitude « responsables mais pas coupables ».

                +17

              Alerter
    • Gaby // 16.03.2020 à 09h25

      Parce qu’il y a probablement plus de cas asymptomatiques et que le taux de létalité est surement plus proche de 0.8 % (voir la Corée du Sud ou le Diamond Princess par exemple), voire encore un peu moins. (Ce qui est déjà beaucoup)

        +7

      Alerter
    • VVR // 16.03.2020 à 15h18

      Sauf que c’est 1%/2% de létalité, donc relatif aux cas diagnostiqué et pas la population générale (ce qui donnerais le taux de mortalité).

      Les cas diagnostiqués ne tiennent absolument pas compte des gens qui vont faire un petit 38° le matin et tousser 3 fois dans la semaine, et encore moins ceux sur qui cela n’aura aucun effet (mais qui seront contagieux quand même).

      Donc toutes les estimations y vont à la truelle: 1 symptomatique pour 3 contaminés ? 1 pour 20 ? Personne n’en a la plus petite idée.

        +6

      Alerter
    • MrTh // 16.03.2020 à 16h25

      Parceque le VRAI taux de mortalite est inférieur à 1% comme vous pouvez le constater avec les chiffres coréens ou du diamond princess dont les échantillons sont les plus robustes (20’000 tests effectués par jours depuis des semaines sur toute la population coréenne et pas seulement les malades). Les chiffres chinois, italiens ou français sont biaisés puisque seuls les personnes présentant de lourds symptomes sont testées. Aussi… il est très peu probable que plus de 60% de la population soit touchée parceque une fois que 60% a eu le virus et développé les anticorps, le taux de transimission (de 3 sur une population saine et intacte) baisse à une valeur inférieure à 1, ce qui fait que l’épidémie prend fin.

        +9

      Alerter
      • Julien // 16.03.2020 à 16h57

        C’est exactement ce que je dis !! Le taux de létalité avancé pour justifier l’arrêt total des nations européennes est faux. On ne teste pas tout le monde on ne teste que les « cas sérieux » et donc le taux est alarmant oui ! Depuis le départ c’est une guerre des chiffres et depuis le départ la psychose est totalement exagérée, alimentée par les médias, accentuée par la non action ou l’incohérence du gouvernement. Les plus heureux pour le moment sont ceux qui pensent que dans 2 semaines on va tous mourir !!

          +5

        Alerter
        • Alfred // 16.03.2020 à 20h47

          « Les plus heureux pour le moment sont ceux qui pensent que dans 2 semaines on va tous mourir !! »
          Allez apporter votre aide dans un hôpital de grande agglomération le « soignant ».
          Je ne connais pas un soignant à l’heure actuelle qui ne soit pas inquiet. Certes il y a deux semaines vous riaient au nez si l’on parlait du covid-19 mais depuis ils ont atterri.
          On va pas tous mourir et la terre ne s’arrêtera pas de tourner mais quand comprendrez vous que votre attitude de déni influence des personnes qui n’ont pas vos connaissances médicales (on va dire que je vous crois sur parole) et qui ELLES ne font strictement rien pour éviter une explosion du nombre de cas. Peu importe que la letalité soit de tant ou de tant. Pour l’instant il importe simplement de limiter la progression.
          Je n’arrive pas à croire que vous soyez vraiment un soignant et que vous voyez benoîtement votre charge de travail exploser sans réagir. Vous êtes brancardier à Peyragude ou quoi? Toubib en agglomération c’est impossible de tenir ce discours. Si c’est le cas ben « à dieu vat ».

            +5

          Alerter
      • Renard // 16.03.2020 à 19h19

        @ MrTh
        Je reprends vos chiffres.
        65 300 000 Français.
        Seuls 60 % seraient touchés, c.a.d. 39 190 000.
        dont seuls 1% y passeraient (vous dites moins de 1% mais ne prenez pas en compte l’engorgement de services hospitaliers qui va interdire de donner des soins corrects à une bonne partie des malades, donc, l’un dans l’autre…)
        Ce qui nous fait seulement 391 000 maccabs.
        Et on ose vous déranger pour 391 000 petits morts de rien du tout de rien du tout.!
        Faut être gonflé quand même…

          +9

        Alerter
        • MrTh // 17.03.2020 à 00h36

          Chiffres maximum mon cher!!! Il est très probable que le taux de transmission baisse significativement avec les températures clémentes (cf pays chauds qui sont épargnés depuis le debut de la crise; et ne me dites surtout pas que les pays africains n’ont pas de services de sante pour tester les gens…. Le Nigeria lutte avec une épidémie de fièvre hémorragique autrement plus létale que CoronaMINUS depuis des mois!!! Qui en parle???!!! Je ne vous vois pas vous en émouvoir) Le soleil rend les virus moins persistants sur les surfaces et les défenses immunitaires sont meilleures quand les températures augmentent. Quant au 60%… il est très probable que la transmission s’arrête bien avant d’atteindre ce taux de morbidité. Ce n’est pas non plus comme si les gens vont se rouler des pelles dans la rue…. quoi qu’il en soit…. continuez donc à paniquer… mais personnellement je panique surtout pour ma CRISE économique, financière et sociale MAJEURE qui ca suivre. Des centaines de milliers de personnes dans la rue et des suicides à la chaîne… voilà ce qui vous attend.

            +4

          Alerter
          • ektin // 17.03.2020 à 02h07

            « Il est très probable que …  » quand on est dans le déni, on prend ses rêves pour des réalités. Aucun spécialiste sérieux ne s’avance sur une telle affirmation, tout au plus l’expression d’un vœu pieux.
            On pourrait tout aussi dire que l’économie ne bronchera pas parce qu’on a connu pire; ce qui est de la justification du même tonneau que la votre.

              +2

            Alerter
            • Narm // 17.03.2020 à 02h20

              3000 décès en chine, vous pensez sérieusement qu’on va faire 1000 fois plus ?
              cette guerre va permettre de faire du business derrière, tout en plaçant la crise économique comme « normale », non ? en tous cas partiellement oui !

                +2

              Alerter
          • VVR // 17.03.2020 à 08h13

            Attention, corelation ne fait pas causalité : pour les dépenses immunitaires c’est surtout la vitamine D qui serait importante.

            Et en enfermant les gens chez eux ce n’est pas gagné sur ce plan

              +1

            Alerter
  • Patrick // 16.03.2020 à 08h16

    La parole politique est tellement décrédibilisée que lorsque – exceptionnellement – nos responsables s’expriment au nom du Bien commun, … on ne les écoute pas.

    Peut-être est-ce une question de forme, de mauvaise communication ? Pourtant les mots sont prononcés : « Tous ceux qui combattent la maladie soutiennent à 100 % les mesures qui ont été annoncées et supplient l’ensemble des Français de les appliquer intégralement pour éviter que les contacts se multiplient »

    Rien ne semble y faire. Alors du coup on peut y voir un effet intrinsèque de la télé-vision. Littéralement la « vue à distance ». Simple hypothèse : le spectateur, plus il est scotché à son écran plus il met à distance le danger de contamination. S’informer en continu rend con, mécaniquement.

      +34

    Alerter
  • Greg // 16.03.2020 à 08h38

    « Je le dis avec gravité, nous devons, tous ensemble, montrer plus de discipline dans l’application des mesures », a martelé le chef du gouvernement

    -avant de mobiliser 70 personnes (assistants, chauffeurs, flics, journalistes, etc.) pour aller voter au Havre. Portnawak.

    Enfin… Sur les 5.000 lits en réa’, combien sont actuellement disponibles et quand seront-ils saturés au rythme actuel ? Le calcul doit être assez simple à faire.

      +47

    Alerter
    • MrTh // 17.03.2020 à 02h40

      D’après cet article, en testant TOUS les residents d un village italien, il a été montré qu’entre 50 et 75% des infectés sont assymptomatiques.
      DONC LE TAUX DE MORTALITÉ RÉEL DU VIRUS est à diviser par 3 ou 4 voire même 5 par rapport aux ratio décès/infections puisque non seulement les personnes assymptomatiques ne sont pas testées, mais idem pour celles dont les symptômes sont légers ou sans risque!

      ON EST DONC A UN TAUX DE MORTALITE INFÉRIEUR À 1% ce qui concorde avec les chiffres coréens qui le placent autour de 0.8%. Et ce qui n’est pas significativement plus mortel que certaines grippes saisonnières.
      Bien sûr… il faut aussi evaluer le taux de transimission qui pour le coup semble plus élevé que celui de la grippe… mais cela reste aussi à démontrer. On ne sait absolument pas quel est le seuil de morbidité a partir duquel le virus ne se transmet plus.

      https://www.repubblica.it/salute/medicina-e-ricerca/2020/03/16/news/coronavirus_studio_il_50-75_dei_casi_a_vo_sono_asintomatici_e_molto_contagiosi-251474302/

        +3

      Alerter
      • Renard // 17.03.2020 à 06h51

        @ MrTh
        Vous avez un problème avec les chiffres.
        1°) S’il a été montré qu’entre 50 et 75% des infectés sont asymptomatiques, alors le taux de létalité réel du virus est à diviser par 2 ou 4 et non par 3 ou 4. Ce qui écarte par ailleurs tous les commentaires dans ce blog qui prétendaient que ce taux devait être divisé par 10.
        2°) A l’heure où je vous écris, on recense 7 171 morts pour 182 609 cas déclarés. Ce qui nous fait un ratio décès/infections de 3.93% qui chaque jour va croissant et qui effectivement, divisé par 2 ou 4 nous fait un peu moins de 1 ou 2% de taux létalité. Mais j’attire votre attention sur le fait que ces morts sont tombés malades il y a plusieurs jours (5, 7, 10 ?) à une date à laquelle le nombre de malades était bien moins important qu’aujourd’hui.
        Il convient donc de rapporter le nombre de décès au nombre de malade au jour de leur premier symptôme ce que je ne sais faire mais qui devrait accroître le taux de létalité d’au moins 50% (1.5 à 3%). Je n’enfoncerai pas le clou en vous proposant de le calculer en morts/personnes rétablies, le chiffre est trop effrayant et forcément exagéré en sens inverse car c’est une maladie dont on meurt plus vite qu’on ne guérit.
        3°) Ce matin, on recense en Corée du Sud 81 décès pour 8 320 cas, ce qui nous fait un taux de 0.97% et non 0.8. Ici aussi le taux va croissant à mesure que les cohortes quotidiennes les plus nombreuses arrivent à l’heure de succomber, ou pas.

          +0

        Alerter
  • Bientôt 78 ans // 16.03.2020 à 09h00

    Scénario du pire.

    Spectacle affligeant.

    Décadent, le Pouvoir spolié, aveugle et impuissant, supplie désormais solennellement le peuple.

    Rien n’était pourtant plus clair: ce calice devrait, devra donc, être bu jusqu’à la lie.

      +23

    Alerter
  • Jerome // 16.03.2020 à 09h05

    Il s’agit d’un coup de force pour bien montrer qui est le patron dans ce pays. Le 6 mars, il y a une petite semaine, Macron et sa maman allaient au théâtre (voir BFM et toute la presse subventionnée).
    Le 12 Mars, Le ministre Blanquer disait qu’il n’y aurait pas de fermeture d’école généralisée.

    Dans cet article du monde, on parle d’une modélisation réalisée par l’épidémiologiste Neil Ferguson, de l’Imperial College à Londres… On est trop con en France pour faire des modélisations?

    « Il existe des incertitudes quant aux hypothèses retenues et au comportement du virus »… Bravo la modélisation!!
    « Il y a eu plusieurs documents de travail qui ont été présentés, pas de document de synthèse, explique un conseiller du chef de l’Etat » Bravo pour le travail de qualité!! Il n’y a pas de gens compétents qui savent faire des synthèses dans ce pays?
    « Le 10 mars, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a annoncé que 5 000 lits de réanimation étaient disponibles en France et 7 364 lits dans les unités soins intensifs. Mais ces capacités risquent d’être vite débordées. » Les gouvernements français ferment les hôpitaux depuis des années pour « améliorer la qualité des soins »…. Faudrait sanctionner les fautifs, un jour, non?

    « …Simon Cauchemez, en rappelant que, « dans un Etat qui n’est pas totalitaire, il s’agit d’une question d’éthique personnelle ». » voilà, on culpabilise le citoyen trop con/pas assez responsable!!!

      +43

    Alerter
    • Jeanne L // 16.03.2020 à 09h23

       » Il n’y a pas de gens compétents qui savent faire des synthèses dans ce pays? » dites vous.
      Si OB….merci à lui.

        +22

      Alerter
      • Dd64 // 16.03.2020 à 10h13

        Il faut rester calme!
        Nous avons en France des équipes de simulation numérique en épidémiologie qui sont compétentes (et celle de Simon Cauchemez de Pasteur l’est) mais une simulation reste une simulation! Les modèles mathématiques restent une approximation de la réalité, qui comportent de nombreux paramètres dont le niveau de chacun reste fixé par la réalité observable (notamment le comportement de chaque individu au sein des habitants du territoire concerné). Vous appelez le fait de rappeler à chacun sa responsabilité individuelle de la culpabilisation, moi j’appelle cela un rappel à la réalité. Nous sommes individuellement responsable de la vie de chacun d’entre nous. Et les équipes de simulation sauront, quand cela sera terminé, fixer le niveau du curseur « civisme » pour chacun des peuples de cette planète. Et je ne doute pas qu’ils introduiront une variable « niveau de crédibilité du personnel politique ». Et jusqu’à preuve du contraire le personnel politique reste le reflet du peuple qui le choisit. C’est culpabilisant?

          +6

        Alerter
        • Moussars // 16.03.2020 à 15h48

           » Et jusqu’à preuve du contraire le personnel politique reste le reflet du peuple qui le choisit. C’est culpabilisant? »
          Sauf que le personnel politique « élu » a beaucoup manipulé avant et durant la campagne lors des dernières présidentielles pour être choisi justement…
          Et ça, c’est coupable !

            +11

          Alerter
        • Saito // 16.03.2020 à 17h29

          Bonsoir.
          Il y a aussi le professeur Didier Raoult, directeur de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée, qui donne une version différente.
          Son site :
          https://www.mediterranee-infection.com/
          Vous pouvez visionner tout particulièrement la vidéo intitulée : vidéo de Mandarin TV du 13 mars.
          Surtout à partir de 15 minutes.
          Cordialement.

            +3

          Alerter
          • Véro // 17.03.2020 à 13h52

            Et la dernière vidéo sur les résultats de l’essai clinique. Tout-à-fait instructif.

              +1

            Alerter
    • Erik // 16.03.2020 à 10h34

      Nous avons de très bons spécialistes en France, en particulier à Marseille. L’un deux est le professeur Raoult. Mais c’est vrai qu’il dit du bien des chinois et de leurs méthodes…

        +18

      Alerter
      • Anouchka // 16.03.2020 à 14h20

        Et qu’il dit aussi qu’il n’y aura pas forcément de très grosse surmortalité liée au Coronavirus cette année en France…

          +4

        Alerter
      • ektin // 16.03.2020 à 14h42

        Il a surtout dit qu’on allait pas se soucier de 3 chinois qui sont morts en Chine … ça situe le niveau de compétence de ce mandarin.

          +10

        Alerter
        • Anouchka // 16.03.2020 à 15h50

          Ces propos datent je pense de fin février. Il faut aussi comprendre qu’il mettait les morts par Coronavirus en regard avec les morts par infection viro-bactérienne en geneural dans le monde.
          Et effet, en moyenne dans le monde chaque année, les morts par infection bactériologiques c’est par exemple 500 000 pour le paludisme, 100 000 pour le choléra + la multitude d’autres infections endémiques dans tout un tas de pays (qui pour l’instant sont d’ailleurs assez peu concernés par l’épidémie de coronavirus – j’espère pour eux que ça va le rester car ils ont probablement encore moins que nous des places disponibles en réanimation…).
          C’est vrai que la froideur de ce grand mandarin devant la mort de masse peut choquer, mais il faut aussi comprendre que toute sa vie il a baigné là-dedans, ce qui explique que 3000 morts en Chine lui paraissait assez peu (à ce moment-là) alors que nous, pour la plupart (moi la première), nous découvrons que, si si, même en Europe, on peut mourir d’une infection bactérienne ou virale.

            +5

          Alerter
          • ektin // 16.03.2020 à 16h03

            Oui mais il s’agit de 3000 morts dans une province totalement arrêtée et très rapidement. Son inconscience a contribué au retard du blocage en France, sachant en plus qu’on ne décidera pas un arrêt complet ici; Il faut savoir par exemple que les usines continuent de tourner en Italie !
            Le même qui prétendait que les accidents de vélo demandaient plus d’attention que l’étude des maladies parce que plus mortels.

              +8

            Alerter
            • Pierre // 17.03.2020 à 02h29

              Didier Raoult n’est pas un inconscient, vous délirez totalement. La grippe l’année dernière a fait, je le rappelle 8100 morts en France. Pas une ligne dans les journaux, pas une seule minute au 20h. 8100 morts sur 5 mois de grippe ça fait 54 morts par jour. Pas une seule ligne. Nous n’en sommes même pas à 54 morts par jour mais à 148 morts arrivé le 15 février soit 148 morts sur un mois à comparer avec 54 morts par jour en moyenne l’année dernière soit sur 30 jours une moyenne mensuelle de 1620 morts l’année dernière pour la grippe classique!!!

              Didier Raoult parle de chiffres. Le coronavirus si rien n’avait été fait n’aurait d’après lui pas plus de morts que la grippe dont ce virus est issu (même famille).

              Parceque vous voudrez bien m’excuser mais que tu meurs de la grippe ou du coronavirus, ça te fait une belle jambe, au bout du compte tu es mort.

              Est-ce que ce virus est plus létal que la grippe et de combien? 2 fois? 3 fois? 5 fois? On ne sait pas à ce jour. Apparemment ce qu’on sait c’est que c’est plus visible, les gens ont du mal à respirer, les symptômes sont très visibles car tu es en détresse respiratoire, alors que la grippe normal tu es chez toi, tu es ok mais vidé, fièvre et aucun besoin d’appareil spécifiques (appareils respiratoires), on te file ton traitement et au lit, donc pas besoin d’occuper un lit à l’hôpital, tu restes chez toi et tu y meures de la grippe.

                +5

              Alerter
            • Julien // 17.03.2020 à 07h27

              Ektin https://youtu.be/n4J8kydOvbc

              Et si vous pouviez arrêter avec votre désinvolture permanente dans vos commentaires du genre c’est moi qui ai raison pas vous d’abord !!

                +2

              Alerter
            • la cata // 17.03.2020 à 12h25

              il faudrait peut être requestionner ce chiffre de 3000. Les videos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des gens faire le tour des quartiers pour ramasser les morts en grand nombre fin janvier et février en Chine. On se dit que le Gouvernement chinois a tiré la manette arrêt d’urgence quand il a vu que les chiffres de la province Hubei (plus peuplée que la France ?) et des provinces a coté (plus peuplées que Espagne et Italie ?) allaient atteindre les 10 000 morts ou plus. Mais surtout c’est la courbe exponentielle qu’il a du avoir sous les yeux, quand le gouvernement chinois a vu que le moteur de l’épidémie était infernal qu’il a mis des mesures énormes en oeuvre. La question quand on lève le confinement est ce que le réacteur viral s’arrête ou repart ?

                +0

              Alerter
            • Véro // 17.03.2020 à 13h58

              @ enfin

              Vous devriez plutôt visionner les video de l’institut marseillais, c’est notre gouvernement qui nous met en danger, croyant qu’on peut soigner à coups de formulaires.

                +1

              Alerter
        • Véro // 17.03.2020 à 13h56

          Il faut replacer ça dans le contexte statistique. Il a raison, le nombre de décès en chine liés au covid 19’est insignifiant au regard de la mortalité totale, ou même de la mortalité par telle ou telle cause.
          Le niveau de compétence de ce mandarin comme vous dites est à l’échelle internationale.
          Il fait d’ailleurs partie du comité scientifique sur le coronavirus auprès du gouvernement.

            +1

          Alerter
    • Moussars // 16.03.2020 à 15h45

      « « Il y a eu plusieurs documents de travail qui ont été présentés, pas de document de synthèse, explique un conseiller du chef de l’Etat » Bravo pour le travail de qualité!! Il n’y a pas de gens compétents qui savent faire des synthèses dans ce pays? »
      Bah non ! Pensez donc, ils ont tous fait siensse Pô ou équivalent…

        +3

      Alerter
      • Alfred // 16.03.2020 à 16h19

        Nos chefs n’ont donc pas d’esprit de synthèse.
        A la place de la prochaine présidentielle on pourrait faire une méga loterie dont le gagnant serait président de la République, le deuxième premier ministre etc.. Âge minimum pour participer 12 ans.
        Ça serait pas pire. Probablement pas pire.

          +6

        Alerter
    • Myrkur34 // 16.03.2020 à 19h07

      Par contre, réagir sur les masques et le gel en mode prévention fin janvier plutôt que fin février, c’était si dur que çà ??? Ah oui, il ne fallait pas paniquer les gens….
      Alain Bauer vient juste de dire que les 15 jours d’avance que nous ont donné les italiens ont été gaspillés.

        +3

      Alerter
  • Berrio // 16.03.2020 à 09h09

    Lorsque Micron a convoqué son comité d’experts, ne savait il pas que les municipales se déroulent sur deux dimanches ? Il n’a demandé une « expertise « que pour le 15 mars ? Et maintenant il veut tout annuler antidemocratiquement ? Et il faudrait que nous ayons confiance dans des truffes pareilles ?

      +19

    Alerter
    • Fritz // 16.03.2020 à 09h30

      Tout annuler ? Dans de nombreuses communes (surtout entre 1.000 et 50.000 habitants), les conseils municipaux sont déjà élus, dès le premier tour. Il suffisait qu’il y ait deux listes en présence seulement, cas devenu fréquent avec la parité obligatoire, ou qu’une liste sur trois, quatre… ait dépassé la moitié des suffrages exprimés.
      C’est le cas chez moi, où la participation était hier de 52 %. Tous les conseillers municipaux sont élus.

        +2

      Alerter
      • Berrio // 16.03.2020 à 11h08

        Je suis dans le même cas de figure : équipe municipale reconduite ce qui est une bonne chose en dehors de toute considération politicienne.
        Mais :
        « L’élection municipale est indissociable, elle forme un tout. Mon sentiment est qu’on refait tout ou rien. Si l’on considère que l’on ne peut pas voter dimanche prochain, il faut annuler le résultat d’aujourd’hui », a ainsi expliqué le constitutionnaliste Didier Maus auprès de l’AFP.
        Pas si simple semble t il !, et avec un Macron on peut s’attendre à ce qu’il piétine encore plus le cadre républicain.

          +6

        Alerter
        • Fritz // 16.03.2020 à 11h35

          Je ne mets pas en cause M. Maus, mais les experts consultés par les médias ne parlent guère des petites communes, la grande majorité des communes françaises.

          Va-t-on invalider l’élection de milliers de conseillers municipaux, hier, dans les communes de moins de 1.000 habitants où s’applique le scrutin plurinominal majoritaire ?
          Va-t-on annuler l’élection de Tulle ? Il n’y avait que deux listes (cas fréquent à cause des contraintes de parité) et Bernard Combes a été réélu maire à plus de 64 %.

            +0

          Alerter
          • Berrio // 16.03.2020 à 11h43

            Je suis assez d’accord avec vous mais… Marcel Mauss est un des meilleurs constitutionaliste du pays et je me méfie trop de Macron pour ne pas souhaiter qu’on applique la loi et rien que la loi.
            Je vis dans le Cher ou beaucoup de communes, et pas des plus petites aussi, ont vu leur conseil municipal élu le 15 mars.
            On verra bien, il parait que le PR nous cause ce soir…

              +3

            Alerter
          • red2 // 16.03.2020 à 12h07

            Le probleme :

            https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/correze/tulle/municipales-2020-suivez-resultats-du-premier-tour-elections-tulle-1798168.html

            « La participation s’élève à 42,27 % contre 66,12 % en 2014. »

            Peut on dans ce cadre considérer ces élections comme régulière ?

            Et encore Tulle avec 42,27 % c’est pas le pire. A Mulhouse on tombe à 26,04%, à Colmar 33,92%, Belfort 35,72%, Beauvais 36,09%, Annecy 36,17%…

            Et Même dans les grandes métropoles : Toulouse 36,66%, Montpellier 34,61 %, Bordeaux 36,93 %, Lille 32,62 %, Strasbourg 34,37 %…

              +7

            Alerter
            • Fritz // 16.03.2020 à 12h21

              Surtout dans les grandes villes… la participation y est bien plus faible que dans les communes rurales, ça ne date pas d’hier.

                +0

              Alerter
            • Narm // 16.03.2020 à 22h30

              Dans TOUS les cas, quoi qu’on en dise, cette election a été FORCéMENT influencée par le paramètre « virus » , donc faussée !
              en fait, personne n’aurait du y aller, l’occasion de leur montrer l’absurdité du truc. Mais ceux qui ont fait ça ont peut être fait perdre leur « candidat »

                +1

              Alerter
            • Fritz // 16.03.2020 à 23h38

              Toujours ces rêveurs qui s’imaginent que « l’abstentionnisme révolutionnaire » va terroriser les oligarques. Au contraire, ils jouissent de l’abstention massive.

                +3

              Alerter
  • koui // 16.03.2020 à 09h09

    Après avoir rassuré les français jusqu’à jeudi, ils se plaignent qu’on ne soit pas conscients de la gravité de la crise. Sibeth vient de démentir le projet de confinement des français. Mais dans 3 jours, elle dira le contraire.

      +15

    Alerter
    • Fritz // 16.03.2020 à 10h00

      Elle est Sibeth que ça ?

        +23

      Alerter
      • jmk011 // 16.03.2020 à 15h29

        Non, elle n’est pas sibeth que ça, elle ne fait que refléter les contradictions du gouvernement où le matin un ministre dit une chose et est contredit le soir même par un autre ministre, voire par Macron lui-même.

          +8

        Alerter
    • Narm // 16.03.2020 à 22h36

      3 jours …
      koui // 16.03.2020 à 09h09
      16.03.2020 à 20h00, c’est macron qui dément et créé l’état de guerre

      Grand est, les hopitaux déja saturés
      sur ce bilan, l’explosion du système est prévue dans 7 jours… ça sera plus tôt
      https://tcrouzet.com/2020/03/15/des-chiffres-expliquent-le-coronavirus-et-decredibilisent-les-elections/
      ne tombez pas malade maintenant, car jeudi les anciens ne sont plus les prioritaires.

        +1

      Alerter
  • Arcousan09 // 16.03.2020 à 09h21

    Pourquoi s’arrêter à une estimation de 500,000 morts ??????
    Si vous voulez entretenir une vraie psychose de derrière les fagots passez donc à 1 million ou 2 millions vous serez plus « crédibles »
    Pas de panique !!!!! le « gouvernement » veille à soigneusement l’entretenir ….

      +7

    Alerter
    • Fritz // 16.03.2020 à 09h33

      Ce doit être ça, la « stratégie du choc ».
      1) incurie pour commencer : on ne s’affole pas devant une simple grippe.
      2) rappel des grands principes : surtout on ne ferme pas les frontières.
      3) cent morts plus tard : on bloque tout et on sème la panique.

      Que voilà un gouvernement responsable. Et il faudra le remercier pour sa gestion de crise ?

        +37

      Alerter
    • Patapon // 16.03.2020 à 10h52

      On s’en fout du gouvernement qui n’a montré que son inconséquence, étant donné qu’on ne pouvait être surpris, à ce niveau de responsabilité et de moyens prospectifs, qu’en étant totalement crétin ou cynique. Ils ont les deux qualités.
      Par contre, ce qui est sûr, c’est que le bilan final en France sera à 6 chiffres.
      Il faut juste se démerder sans ce gouvernement de manches, avoir de la jugeote et de la chance, et ne pas perdre la boule ni le sens de la solidarité.
      L’info à retenir, et qui est recoupée par les modèles, c’est 50 à 70%. C’est à dire un R0 de 2 à 3 appliqué à un modèle épidémiologique simple. Le R0 est le nombre moyen de contaminations par individu. C’est une donnée balistique, et elle est très difficile à diminuer avec ce virus.

        +3

      Alerter
      • ektin // 16.03.2020 à 15h01

        Le problème, Patapon, c’est qu’il n’y a pas de manches qu’au gouvernement, mais plein les rues … J’ai lu quelque part que 25% n’observant pas les consignes suffisent à ruiner l’effort de tous.

          +3

        Alerter
        • Charles // 16.03.2020 à 20h10

          C’est macron le problème, il est inutile de chercher une autre explication.

            +0

          Alerter
  • vincent // 16.03.2020 à 10h02

    la version du monde médical (sans le filtre du politique) :
    https://youtu.be/ORIWS9BS9R8

      +5

    Alerter
  • Julien // 16.03.2020 à 10h12

    Les commentaires (la plupart) ici montrent une chose chacun y va de son analyse sans avoir aucune connaissance en épidémiologie. Chacun y va de son pourcentage. Vous êtes irresponsables autant que ceux que vous accusez de l’être et qui font preuve d’un peu plus de retenue et de bon sens commun. quand je lis les commentaires sous tous les articles, c’est incroyable la psychose et la peur que vous véhiculez tous. Rendez vous compte de votre bêtise. Vous comparez l’Italie avec la France or vous n’avez aucune infos fiables pour comparer. Vous ne posez aucune question sur la qualité du système de santé italien, sur le mode de prise en charge, sur la formation des soignants, sur les moyens mis à disposition par le gouvernement etc etc… j’ai des amis qui habituellement sont lucides et qui commencent aussi à perdre les pédales, qui sont en roue libre total à cause de gens comme vous, a cause de la gestion médiatique honteuse de nos « journalistes » et politiques Et de l’écho que chacun en fait en y ajoutant sa petite analyse de bistro. Je ne vois ici aucune question de bon sens, aucune retenue, que de la haine de ceux qui ne pensent pas comme vous, des menaces parfois, bref que du négatif. je commence à comprendre pourquoi l’humanité cours à sa perte, on en a une esquisse ici même.

      +23

    Alerter
    • Calmos // 16.03.2020 à 10h46

      lecture conseillée:
      Rhinocéros de Eugène Ionesco.

      J’ai peur que nos dirigeants sont tous devenus Rhinocéros… et entrainent notre société avec eux.

        +6

      Alerter
    • Patapon // 16.03.2020 à 11h05

      Cher Julien, je crois que tout le monde essaie de s’informer, et que plus le temps passe, plus nous savons, et plus nous savons, plus nous voyons à quel point, rétrospectivement, ceux qui avaient le devoir et les moyens (il fallait par exemple considérer sérieusement et respectueusement le cas chinois) d’anticiper se sont laissés aller et nous ont laissés à la merci de cette hécatombe à venir, en réagissant faiblement ou tardivement par rapport à la létalité, la virulence, et l’incontrôlabilité de la pandémie. Nous sommes dans le cas où ce gouvernement ne sert strictement plus à rien, et où les citoyens doivent prendre conscience qu’ils ne doivent leur salut collectif qu’à eux-mêmes. À part cette colère, assez justifiée, nous allons le mieux possible et n’oublions pas de vivre.

        +23

      Alerter
    • Loxosceles // 16.03.2020 à 12h50

      Julien, d’accord avec vous, mais je crois que nous sommes tous pris dans un tourbillon d’incrédulité qui rend difficile une analyse posée… Nous sommes au coeur du cyclone (émotionnel). Aussi, tout le monde n’a pas de formation médicale pour faire face à ce type de peur, qui habituellement passe sous les radars, pour le grand public. J’admire le personnel médical parvenant à conserver ce sang froid, alors qu’eux sont encore bien plus au coeur du cyclone (factuel).

      J’essaye de rester raisonné, rationnel et raisonnable, mais je me sens emporté par les analyses alarmistes que je lis ici et là… J’aurais assez tendance à me classer dans ceux qui, comme vous dites, ont tendance à perdre les pédales, alors que c’est ce que je dénonce depuis le début. La peur est communicative…

      Je crois que, sur ce plan là aussi, il faut garder la tête froide, et observer la tempête pendant qu’elle se déroule, tant qu’on en a encore le loisir… Dans quelques semaines, avec le recul, il y aura d’intéressantes leçons à tirer. Mais je doute, comme vous, du bon sens général… Et je ne peux que constater cette carence dans ma chair même.

        +8

      Alerter
    • Alfred // 16.03.2020 à 16h35

      Une dernière fois. Qui est plus dangereux pour l’ensemble de la société ? Ceux qui commandent bêtement une tonne de PQ au drive ou ceux qui s’agglutinent en foule dense rue de la soif ou au magasin de bricolage ? Qui est le plus nocif: dr cymes « simple gripette » ou dr cymes « bande d’inconscients ». Merde c’est le même (il a juste muri comme vous). Et au lieu d’admettre son erreur le bon docteur cymes veut nous faire croire qu’on ne l’a pas bien compris mais qu’il conserve du recul (comme vous). Pas de chance ça s’est vu. Peut être parcequ’admettre son erreur le ferait glisser vers le fait de porter une responsabilité partagée. La responsabilité c’est pas vraiment à la mode. Oui cet épisode est riche d’enseignements.

        +11

      Alerter
  • Loic // 16.03.2020 à 10h12

    Du grand n importe quoi ces previsions et Completement contre productif : individuellement nous ne pouvons rien contre ce qui se passe a l’exterieur mais nous pouvons nous preparer a nous defendre !!!

    Profitez de la quarantaine et du chomage technique pour mener une vie saine, prendre des complements alimentaires qui renforcent votre immunite, faites du sport et calmez vous, le stress est le pire des immuno depresseurs. L’occasion de s occuper de ses vieux parents et de ses enfants et de passer du temps qualitatif avec eux.
    ca au moins c est utile, satisfaisant pour tous et a la portee de chacun.
    Bon courage a tous ! et n oubliez pas que vous pouvez agir sur ce qui depend de vous et considerer cette situation exceptionnelle comme une opportunite pour reflechir a sa propre existence, aux priorites de la vie, apprendre de nouvelles competences, pratiquer ses hobby, bricoler…prendre du repos, enfin dire les choses importantes aux personnes qu on aime!
    depechez vous en Chine ils reprennent deja le travail 😉

      +20

    Alerter
    • Fritz // 16.03.2020 à 10h16

      @Julien : vous n’avez pas tort. La peur est mauvaise conseillère, et il est triste de voir des amis défigurés par la panique. Mais ne soyez pas trop négatif vous-même…
      @Loic : vous êtes la voix de la sagesse, ce confinement est l’occasion de retrouver la vraie vie.

        +10

      Alerter
    • Ives // 16.03.2020 à 10h18

      @ Julien. Merci d’avoir écrit çà. Je ne sais pas qui aura raison dans 1 an, mais pourquoi être aussi négatif quand on ne connaît rien au sujet.
      @ Loïc. Un ami chinois m’a dit la même chose : il a profité de ses 2 semaines de confinement pour reprendre le dessin, vivre un peu avec son fils, prendre soin de lui.
      Comme quoi, l’humanité ne partage pas que des virus!!
      @ Fritz : Merci d’avoir exprimé la même chose en moins de mots

        +11

      Alerter
    • rolland // 16.03.2020 à 11h35

      …  » et n oubliez pas que vous pouvez agir sur ce qui dépend de vous  » : OUI ! C’est très spirituel, très vrai et pleinement dans l’à-propos, d’ailleurs quoi qu’il se passe et quoi que nous imaginions et/ou concevions, changer le monde c’est avant tout et de très loin, d’abord se changer soi-même…….les beaux discours et autres belles discussions n’ont en « réalité » que peut d’importance si ce n’est de permettre de mieux se connaitre soi-même pour éventuellement mieux se changer soi-même et de facto changer le monde. 🙌
      Voici une synthèse récente de grande qualité ( je n’ai jamais trouvé mieux en aussi condensé ) sur la vision spirituelle de l’hindouisme et du bouddhisme, qui disent avec ces mots ce que tous les courants spirituels disent chacun à leur façon : https://www.youtube.com/watch?v=Rs7BCXDKH1o

        +2

      Alerter
  • Renaud // 16.03.2020 à 10h23

    —> Très sérieux, démonstration.
    Sûrement très bonne explication et conseils d’attitudes de base pour ‘éteindre’ assez rapidement l’épidémie de coronavirus, plus simple qu’on croit et aussi s’imposer des gestes d’hygiène élémentaire. À diffuser :

    https://sciencetonnante.wordpress.com/

      +4

    Alerter
  • Macarel // 16.03.2020 à 10h49

    La principale préoccupation de nos dirigeants n’est pas l’humain (ni la préservation de l’habitabilité de notre planète, d’ailleurs), mais le pognon.
    Ce qui les stresse le plus, ce n’est pas le nombre de victimes potentielles, celles en particulier
    qui ne pourraient être sauvées dans les services de santé faute de moyens, mais le pognon qu’ils
    peuvent perdre du fait des krachs boursiers. Ce d’autant plus que depuis plusieurs décennies ils ont
    mené des politiques d’austérité qui ont asphyxié nos services publics, et le service de santé bien évidemment.
    Si nous étions gouvernés par des humains, il en aurait été autrement, mais ces gens-là ne sont visiblement pas humains. Des intelligences artificielles insensibles à tout sentiment humain, pourraient les remplacer sans problème.

      +18

    Alerter
  • jules Vallés // 16.03.2020 à 11h07

    « mais nous manquons de médecins, d’infirmières et d’infirmiers », s’inquiète l’infectiologue. »
    Y-a-t-il vraiment besoin de commenter cette déclaration…?
    (par contre les haut-fonctionnaires à Bercy, on n’en manque pas..du tout)

      +15

    Alerter
  • rolland // 16.03.2020 à 11h09

    Nous avons donc devant nous une possible hécatombe qui sera rejointe par un effondrement économico-financier.
    Si nous ne sommes pas capables de réinventer une organisation civilisationnelle basée en premier lieu sur la nécessaire priorité du vivant il nous faudra craindre non pas le saut dans le vide qui se présente aujourd’hui comme inéluctable mais très certainement, pour demain, une plongée dans les abimes dont nous ne sortirons peut-être plus tout à fait humain, si tant est que nous arrivions à en émerger…
    Capitalisme….mondialisation….mondialisation capitaliste….libéralisme capitalistique mondialisé…..néolibéralisme…..néolibéralisme globaliste….globalisme.
    A quand le monde organisé de façon humaine, que les 99 – 99,9 % appellent de leurs voeux ?

      +8

    Alerter
  • Macarel // 16.03.2020 à 11h11

    La situation actuelle est le résultat de choix politiques faits depuis plus de 3 décennies par des dirigeants qui
    on fait des choix contraires aux intérêts de leurs administrés. La crise du corona virus ne fait que révéler le délabrement de nos infrastructure publiques après plus de 3 décennies de politiques de destruction de ces infrastructures.

    https://www.la-sociale.online/spip.php?article362

      +17

    Alerter
  • catherine // 16.03.2020 à 11h23

    Je doute qu’il y ait unanimité au sein du conseil scientifique, il n’y a qu’a voir sa composition :

    Jean Francois Delfraissy, Président
    Laetitia Atlani Duault, Anthropologue
    Daniel Benamouzig, Sociologue
    Lila Bouadma, Réanimatrice
    Simon Cauchemez, Modélisateur
    Pierre Louis Druais, Médecine de Ville
    Arnaud Fontanet, Epidémiologiste
    Bruno Lina, Virologue
    Denis Malvy, Infectiologue
    Didier Raoult, Infectiologue
    Yazdan Yazdanapanah, Infectiologue

    Une perle ce matin sur une chaîne télé :

    Un journaliste s’interrogeant sur le décalage des décès entre la France et l’Allemagne, cette dernière bien qu’ayant dépassé la France en nombre officiel de cas, comptant 10 fois moins de cas, la réponse d’un consultant autorisé fut :

    C’est parce qu’en Allemagne on compte les décès de ceux dont on est sûr qu’ils sont infectés alors qu’en France on compte ceux dont on sait qu’ils sont infectés (sic).

    Très scientifique tout ça !

      +9

    Alerter
    • ektin // 16.03.2020 à 15h46

      Quand tu vois ce clown de Raoult dans un conseil scientifique, tu comprend qu’ils aient maintenu les municipales.
      Raoult (il y a quelques semaines) : « on va quand même pas s’occuper de 3 chinois qui sont morts d’un virus quelconque »

        +7

      Alerter
      • catherine // 16.03.2020 à 16h26

        Quand on est pas un mouton de Panurge on est controversé.

        Rendez-vous ici dans six mois pour savoir qui avait raison et raison gardé.

        D’ici là essayez de ne pas mourir de peur.

          +9

        Alerter
  • Volodia // 16.03.2020 à 11h31

    Les hôpitaux de Lombardie et de Bergamo en particulier sont tout à fait comparables à ceux de l’Ile de France en termes d’éfficacité de soins, de nombre et de qualité des médecins et du personnel soignant ainsi que du nombre de lits (notamment en Réanimation et Soins Intensifs). Je peux en témoigner personnellement. Pourtant le système est en train de succomber face à un afflux massif de malades. C’est pourquoi le nombre de décès devient très important. Dans le département de Bergamo (un peu plus d’1 million d’habitants) on a dépassé les 3.000 cas certifiés (c’est-à-dire les cas graves) et on y dénombre officiellement 261 morts (probablement plus). Cela en 22 jours exactement puisque les premiers 4 cas de COVID 19 furent détectés le 21 février dernier

      +10

    Alerter
    • Chris // 16.03.2020 à 19h23

      A relativiser toutefois si l’on prend en compte la moyenne d’age élevée de l’Italie : pays en grand déclin démographique.
      Les Italiens auraient-ils compris avant tout le monde ?…

        +0

      Alerter
  • Ardéchoix // 16.03.2020 à 11h35

    Quand le monde politique crie haut et fort « nous savons » c’est pour montrer qu’il a les mains propres.
    Désolé je sors

      +6

    Alerter
  • Zevengeur // 16.03.2020 à 11h47

    Pour estimer ces chiffres énormes de 300 000 à peut être plus d’1 million de morts en France, pas besoin d’être un expert biologiste Bac +9.

    En effet, si l’on cumule les faits connus suivants :
    1) La Chine a stoppé l’épidémie dans l’œuf en « écrasant la pédale de frein et tiré le frein à main »
    2) Les données chinoises indiquent une létalité que l’on peut raisonnablement chiffrer à un ordre de grandeur 1% de tous les cas d’infection
    3) Le gouvernement français a explicitement annoncé que sa stratégie n’était pas de stopper l’épidémie « à la chinoise » mais de la freiner afin de ne pas saturer (trop vite ?) le système de santé publique, système par ailleurs déjà exsangue suite à la politique menée par Macron et ses prédécesseurs.
    4) Stratégie confirmée par Blanquer que 50 à 70% de la population sera probablement touchée
    5) Que le taux de létalité sera augmenté dès la saturation -à prévoir à court terme- du nombre de systèmes d’aide respiratoire disponibles (rien n’étant fait évidemment non plus pour multiplier ces derniers)
    6) Qu’aucune mesure d’urgence n’a été prise pour approvisionner des masques, du gel désinfectant (ce qui ne semble pas le plus couteux ni le plus difficile à faire)

    Et donc si l’on fait un calcul simple, à savoir 50% de 67 Millions de personnes = 33.5 Millions, soit avec une létalité 1 à 3%, on arrive à un nombre compris entre 300 000 et 1 000 000 de morts rien qu’en France.

    Les livres d’histoire titreront sans doute « Macron le président ayant tué 1 Million de personnes pas son incompétence ».

      +19

    Alerter
    • Florent // 16.03.2020 à 13h01

      Je ne vais pas me faire l’avocat de Macron, mais la destruction du service public, c’est du long cours. Cela a commencé bien avant lui, le tournant de la rigueur c’est dès le 1er mandat de Mitterrand. L’ensemble (ou presque) des gouvernements depuis 40 ans est responsable, Macron c’est le dernier maillon, il est rendu possible par ce qui s’est passé avant. Il en est la figure la plus radicale, et en ce sens il paiera pour tous les autres probablement, mais surtout ne pas innocenter quasiment l’ensemble du personnel politique qui a été au pouvoir avant lui.

        +9

      Alerter
      • Zevengeur // 16.03.2020 à 13h08

        Entièrement d’accord,
        c’est pour cela que j’ai écrit « Macron et ses prédécesseurs »

          +9

        Alerter
    • Zevengeur // 16.03.2020 à 13h29

      Un statut averti par Nicolas Dupont AIGNAN sur la question des masques en France, édifiant (!) :
      https://www.youtube.com/watch?v=6iP0jxnBjbM

        +4

      Alerter
    • bruno49 // 17.03.2020 à 06h56

      Rendez-vous dans 3 mois quand on pourra faire le bilan de tout ça.La biologie n’obéit pas à des équations mathématiques simplistes (ou ultra complexes) .Aujourd’hui alors qu’on a (enfin!) pris des mesures plus radicales il y a en France moins de 200 morts attribuées au corona .Ca parait énorme à tout un chacun mais c’est à comparer avec le nombre de morts CHAQUE ANNEE dus aux infections virales et bactériennes pulmonaires.

        +2

      Alerter
  • Daniel // 16.03.2020 à 11h53

    Nos ir(responsables) devraient être poursuivis pour non assistance à personnes en danger. C’est un crime !
    Ils avaient toutes les informations sur la dangerosité du virus.
    Ils avaient aussi, avec l’exemple chinois, toutes les informations utiles sur la nature des dispositions à mettre en place en urgence pour protéger la population.
    Ils n’ont rien fait ; sinon désinformer pour plonger encore plus vite dans le désastre
    Puis le 15 mars, une nouvelle couche en maintenant les élections.
    Mais après tout ce ne sont que ceux qui ne sont rien…
    Un crime disais-je, vu l’ampleur des dégâts parlons plutôt d’un génocide !

      +11

    Alerter
  • Danielle VQ // 16.03.2020 à 12h37

    « Le Monde » a pris connaissance d’estimations sur l’impact du virus, effectuées par les scientifiques qui conseillent l’Elysée. Et ils étaient où ces fameux conseillers lorsque ça a commencé? Prenaient l’apéro avec Macron?

      +5

    Alerter
    • catherine // 16.03.2020 à 12h52

      Vous n’êtes pas obligée de croire le Monde.

      Par contre vous pouvez vous demander pourquoi ce conseil n’a pas été recruté avant le 10 mars.

        +8

      Alerter
  • Denis // 16.03.2020 à 12h57

     » La France a peur »

    Oui, mais la peur n’évite pas le danger, ni la témérité d’ailleurs.
    Les français ont choisi l’ insouciance, c’est tellement plus confortable!
    Alors qu’il suffit de rester chez soi pour ne pas transmettre ou capter le,
    désormais star internationale, coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2!

    On ne rigole plus!

    Heureusement on a un gouvernement, irresponsable, c’est dans la lignée des précédents: citez moi un seul gouvernement responsable de quelque chose?

    Il sert de bouc émissaire: faut bien se déresponsabiliser sur quelqu’un!
    Car ce gouvernement est issu d’élections! Si ce n’est celui là, ce sera un clone.

    Dans six mois, dans deux ans, cette épidémie sera oubliée et les braves français,
    voteront pour le plus flatteur, le plus jeune, le plus sexy, enfin ils voteront pour le meilleur!

    De quoi on se plaint: nous vivons dans système basé sur la valorisation de la co..ie, ne soyons donc pas étonnés du résultat

    Bonne après midi, sous un ciel couvert. :-]

      +5

    Alerter
    • ektin // 16.03.2020 à 15h54

      D’accord sur l’essentiel, sauf que pour ce virus la peur éviterait le danger car elle incite à rester chez soi et porter un masque lors des rares sorties indispensables. La paranoia du masque, c’est ce qui a sauvé nombres de vie en Asie depuis des lustres. Là bas pas mal de gens ont des masques toute l’année, ça a sans doute aidé aussi à Wuhan pour atténuer l’épidémie. Et sur le fait d’oublier tout ça dans 2 ans, je crois pas; les réflexes induits par la grippe de 1918 se voyaient encore dans les années 1960.

        +2

      Alerter
  • LBSSO // 16.03.2020 à 13h19

    Vidéo gag.
    Le Président et le gouvernement prennent conseil auprès des scientifiques : habile partage des responsabilités.
    Les scientifiques les informent le 12/3 d’une hypothèse haute donc assez tardivement.EM lui réagit le soir même (cf :cet article).
    Les Français montrent ,cette fin de semaine, qu’ils sont incapables de respecter des consignes élémentaires.
    Mais au fait, dans le message officiel qui continue à passer sur nos radios et télévisions ,que j’ai entendu encore il y a quelques minutes (!) ,à quel moment la voix off précise-t-elle qu’il faut respecter une distance minimum ?
    J’ai trouvé ce message en vidéo sur le site de l’ARS – 30s – que vous avez sans doute déjà entendu:
    https://www.grand-est.ars.sante.fr/coronavirus-actualite-et-conduite-tenir-7
    En résumé:
    -lavez-vous les mains.
    -toussez dans votre coude.
    -utilisez des mouchoirs à usage unique.
    -saluez sans serrez la main et éviter les embrassades.

    Quid de la « distance minimum à respecter » – dont les médias tout le dimanche soir nous ont « bassiné » , que les Français n’ont pas respectée ? Ce message pédagogique a été enregistré avant les précautions prises pour le 1er tour des municipales (marquage au sol). Preuve que les autorités avaient alors sous-estimé le rythme de propagation du virus malgré les données arrivant de Chine et d’Italie et malgré insuffisance de masques.

      +3

    Alerter
    • Berrio // 16.03.2020 à 14h41

      Peut-être que la question de l’insouciance est l’expression de la non confiance des Français dans ce gouvernement qui ne les représente pas. À la louche les listes de la LREM ont obtenu 17% des suffrages, ne pas aller voter et profiter du soleil ne serait-ce pas une manière de dire à Macron et à sa clique : on a rien à glander de ce que vous dites car nous ne vous élus que par défaut.

        +2

      Alerter
  • Fabrice // 16.03.2020 à 13h50

    Amusant (ou pas) un journaliste évoque que Brigitte Macron était choquée de voir les parisiens se balader sur les quais quand elle se baladait avec ses gardes du corps , la première question qui me serait venu cela aurait été de lui demandait ce qu’elle faisait à se balader sur les quais, ne devrait elle pas montrer l’exemple ? Ah oui mais non l’exemplarité c’est pour les autres ! On croit rêver ! http://www.leparisien.fr/politique/coronavirus-pourquoi-le-gouvernement-reflechit-a-un-confinement-total-16-03-2020-8280846.php

      +6

    Alerter
  • Françoise // 16.03.2020 à 14h04

    Pourtant pas difficile à prevoir !
    Perso en limite de tout contacts depuis 15 jours ! https://www.eficiens.com/coronavirus-statistiques/#france
    Regarder la courbe depuis le début, c’est reglé comme une horloge !
    Facteur multiplicateur 1,30 1,40 1,40 1,11 1,34 1,48 1,45 1,45 1,54 1,19 1,25 1,26 1,28 1,26 1,27 1,23 1,20 vous faites une moyenne des derniers jours et vous voyez ce qui se passe debut avril : un Million de contaminés à partir de cas testés (on les teste pas tous loin de là) soit 13 à 15 jours apres la contamination donc c’est à peu le chiffre que l’on doit avoir aujourd’hui en personnes contaminées qui ne le savent pas encore….allez je divise par 2 pour ne compter que 13 jours 500 000. Ce n’est pas ce que disait le dr Truc ? 5000x 100= 500 000 contaminés aujourd’hui. Les mesures ne vont pas permettre de ne pas se le refiler au boulot ou en famille. Il y aura encore plus de cas même avec des mesures qui arriveront mercredi ! Alors un millon et 10/100 de cas graves ça fait à la louche 100000 lits… la mortalité va augmenter à 10/100 ? À la louche cela fera 100 000 morts. Et ce sera pas fini !

      +3

    Alerter
  • Crécelle // 16.03.2020 à 15h21

    Si le Ro est 7 contaminés par une seul personne.fouchette haute. L’estimation du centre de recherche d’alamos U.S. Leurs Ro est entre 4.6-6.9 personnes contaminés. Je ne crois pas que les hôpitaux vont tenir jusqu’à la fin mars.Si cette hypothèse est juste.
    Je crois que la France est plus en mauvais posture que l’Italie.
    Les criminels qui nous gouvernent vont payer de leurs incompétences.
    L’autre point que personne en parler. L’effet endémique du au cluster. Nous le voyons en Chine qui peine à redémarrer sa production sans passer par une nouvelle vague de contamination.

      +3

    Alerter
  • Josey // 16.03.2020 à 16h27

    Dans la lutte contre la pandémie, la stratégie d’immunité de groupe paraît avoir été adoptée par plusieurs pays d’Europe de l’ouest, dont la France,

    Le gouvernement britannique semble le seul à l’avoir assumée ouvertement. Pour finalement commencer à revenir dessus, suite aux critiques de l’OMS et face au risque d’un débordement incontrôlable et catastrophique des services de santé.

    En Allemagne, A. Merkel a annoncé la semaine dernière que 60 à 70 % de la population allemande serait infectée par le coronavirus, reprenant la rhétorique des Britanniques sur la stratégie d’immunité de groupe.

    Le gouvernement français paraît avoir choisi la même stratégie. Hier, le ministre français de l’éducation le confirmait en rappelant que le but n’était pas « d’empêcher que le virus passe », mais qu’il « passe de la manière la plus étalée dans le temps possible », et qu’il passera probablement par plus de la moitié des Français.

    Cette stratégie d’immunité de groupe est à l’opposé de celle choisie par la plupart des autres pays du monde, qui lui ont préféré une stratégie d’endiguement par des contrôles voire la fermeture des frontières, un fort confinement de la population et la désinfection systématique des lieux publics. Pour l’heure cette stratégie d’endiguement paraît plutôt efficace, notamment en Corée du Sud, et le centre de la pandémie s’est clairement déplacé vers l’Europe de l’ouest.

    Allons-nous donc encore subir de très mauvais choix par de très mauvais dirigeants ? J’aimerais bien sûr beaucoup me tromper.

      +6

    Alerter
    • LBSSO // 16.03.2020 à 18h55

      SVP
      Ce dont vous parlez est très important.Je vous laisse expliquer ce qu’est la stratégie d’immunité de groupe versus le confinement.Vous semblez connaitre le sujet.Je suis certain que cela n est pas clair pour une majorité d’ entre nous.De même dans ce cadre , le suivi du virus dans les régions chinoises qui allègent leurs recommandations est primordial pour savoir s’il y a une reprise endogène de l’infection ( cf plus haut un commentaire sur la Chine).
      Quand vous l’aurez fait, un plus grand nombre d’entre nous comprendrons ce qui ce cache derrière « l’applatissement de la courbe ».
      Merci

        +1

      Alerter
      • Josey // 16.03.2020 à 20h51

        Vous donnez l’impression de beaucoup mieux connaître ces sujets que moi. Je ne suis pas de très près l’évolution du virus en Chine, dont les chiffres officiels me paraissent douteux. Ces derniers pourraient être sérieusement minimisés et dissimuler l’apparition de nouveaux foyers.

        J’ai voulu évoquer ces différentes stratégies face à la pandémie car celle de l’immunité de groupe telle qu’elle est appliquée par certains gouvernements d’Europe de l’ouest me paraît particulièrement hasardeuse. En effet ce type d’immunité s’appuie habituellement sur une campagne de vaccination massive de la population. Un grand nombre d’individus vaccinés jouant le rôle de barrière face à la contagion, protégeant les individus non vaccinés. Or dans la situation présente il n’y a aucun vaccin connu. L’immunisation ne passerait pas par le vaccin mais par la contamination de dizaines de millions de personnes, avec un risque de saturation des services de santé. Je doute qu’il y existe des précédents. On dirait que nos dirigeants jouent aux apprentis sorciers.

        Je vous suggère la lecture de l’article suivant concernant la critique de la stratégie d’immunité de groupe appliquée au Royaume-Uni :
        https://www.lci.fr/international/coronavirus-covid-19-critique-pour-sa-strategie-d-immunite-collective-le-royaume-uni-va-confiner-les-personnes-agees-2148025.html

        Enfin pour ce qui concerne l’endiguement, il consiste essentiellement à diminuer les interactions sociales qui sont sources de contagion, notamment en confinant la population. Si le confinement dure assez longtemps, la contagion prendra fin.

          +0

        Alerter
  • MrTh // 16.03.2020 à 16h32

    OLIVIER !
    Au lieu de partager plein d’articles anxiogènes, que l’on peut déjà trouver dans les journaux en ligne, pourriez vous faire une analyse de ce qui me semble être un vrai scandale journalistique: les articles non anxiogènes concernant le Coronavirus (traitements possibles, études scientifiques optimistes, exemples de pays s’en sortant bien…) sont quasi-systématiquement payants, à croire que pour se rassurer il faille être riche. Il me semble que le NY Times a pris la décision de rendre tous ses articles sur le Covid19 gratuits. Comment ce fait-il que nous journaux en France persistent à profiter de la crise? Où est passé le devoir d’information des medias en temps de crise? Voilà un sujet qui permettrait à ce site de se différencier. Merci!

      +11

    Alerter
  • Dubiquit // 16.03.2020 à 17h00

    Histoire histoire
    France 1957 grippe « asiatique » 9 millions de cas 100000 morts , forte proportion d’ados
    France 1968-69 grippe de « Hongkong » plus de 31000 morts
    France ce jour 5423 cas 127 morts
    Vrai souci , encombrement ingérable en services de réa , déjà exterminés depuis des lustres , comme bien des lits hospitaliers et personnels soignants non remplacés , si ce n’est par des « communiquants » , des budgets alloués à la réfection de sites web et logo ( expérience de visu ) , bref l’essentiel et le fondamental .
    Merci à nos gestionnoéradicateurs , cost killers à primes d’objectif , leurs mentors des ARS qui nous coûtent une fornune en prônant les économies ;
    Un soignant multidécennal

      +8

    Alerter
  • bouine // 16.03.2020 à 17h02

    Le nombre de mort sera fonction, statistiquement, du nombre d’infectés en france et de l’état sanitaire pour recevoir les 15-20% des cas qui seront les plus graves…Donc un taux de morbidité probablement égal à celui de l’italie…
    Je pense à 30 millions d’infectés et à un taux de 6% de morbidité + 10% de cas grave = … = ca va piquer !

      +3

    Alerter
  • Berrio // 16.03.2020 à 17h26

    Et pendant que nous débattons de la possible expansion de la pandémie, les banques centrales balancent des milliards pour éviter que les actions de Carlos Gohn ou de François Pinaud ne dégringolent trop.
    On n’a plus de sous pour l’hôpital qu’on vous dit.

      +7

    Alerter
  • Loxosceles // 16.03.2020 à 17h29

    Je trouve quand même intéressant de voir comment cette rumeur de confinement/couvre-feu s’est répandue dans toute la population en à peine une journée (encore une chose qui circule beaucoup plus vite que le virus)… Clairement une méthode de communication en préalable pour mieux faire passer la pilule.

      +3

    Alerter
    • Alligator427 // 16.03.2020 à 18h22

      « une méthode de communication »

      Ou alors il faut émettre l’hypothèse que vos concitoyens sont doués d’un certain sens de la logique :
      • il s’agit d’une pandémie
      • qui touche l’Italie avec une semaine d’avance
      • au bout d’une semaine de confinement italien, c’est à dire maintenant, c’est au tour de la France d’interdire les sorties

        +4

      Alerter
      • Loxosceles // 16.03.2020 à 20h55

        Ouai enfin bon. Je connais plein de gens qui ont entendu directement la rumeur « de source sûre ». On ne peut pas nier qu’il y a aussi une stratégie.

          +3

        Alerter
  • serge // 16.03.2020 à 17h31

    Tss, Tss… Ce n’est pas le problème. La seule et unique chose qui anime notre bon gouvernement est : Comment va-t-on récupérer les taxes et impôts de toutes ces entreprises et enseignes qui ne vont pas faire d’affaires en ces temps difficiles? Parce que comment on se paie là, dis donc…

      +0

    Alerter
  • Thierry // 16.03.2020 à 18h57

    Ma femme aura 62 ans le 15/09/20 et prendra sa retraite le 01/10/20. Je m’inquiète pour le montant de celle ci, que devient la conférence sur le financement des retraites pour faire face à l’augmentation de l’espérance de vie et du nombre de retraités ?

      +1

    Alerter
  • Myrkur34 // 16.03.2020 à 19h23

    Par contre, réagir sur les masques et le gel en mode prévention fin janvier plutôt que fin février, c’était si dur que çà ??? Ah oui, il ne fallait pas paniquer les gens….
    Alain Bauer vient juste de dire que les 15 jours que nous ont donné les italiens ont été gaspillés.

      +4

    Alerter
    • Chris // 16.03.2020 à 19h29

      Que dire des Chinois qui nous avaient donne 4 semaines de répit ?!

        +2

      Alerter
    • Narm // 16.03.2020 à 22h42

      Alain Bauer….. cet « expert » utile

      https://www.medias24.com/filafp/afp-154930-carlos-ghosn-soupconne-d-abus-de-biens-sociaux-l-enquete-confiee-a-un-juge-d-instruction.html

      « Une autre information judiciaire est déjà en cours, à Paris, pour des faits d' »abus de biens sociaux » et de « corruption passive ». Elle porte sur des contrats signés par RNBV, la filiale néerlandaise à 50-50 entre Nissan et Renault censée incarner l’alliance, lorsque Carlos Ghosn en était le PDG.
      La candidate LR à la mairie de Paris Rachida Dati et le criminologie Alain Bauer ont touché environ un million d’euros chacun pour des missions de conseil dont aucune trace n’a été retrouvée. »

        +3

      Alerter
  • Arcousan09 // 16.03.2020 à 21h24

    Un tout petit détail qui est passé inaperçu des journalistes …
    Il y aura des morts avec ce virus tout comme ceux qui décèdent seraient morts de la grippe banale.
    80% de plus de 70 ans et porteurs de pathologies
    Quelques jeunes tout comme il y a des jeunes à décéder d’affections courantes
    Par contre faudra-t-il attribuer au COVID-19 les décès prévisibles dans 3 à 6 mois à cause de la pénurie de médicaments essentiels étant donné que pour se faire du bon fric tous les labos pharmaceutiques, tous, ont délocalisé la production de produits de base en Chine …
    Corona = arrêt des exportations = pénurie largement prévisible sur de très nombreux médicaments indispensables
    Si un cardiaque, un insuffisant respiratoire, un cancéreux n’a pas son traitement qui le maintient en vie il mourra
    Est-ce que le si génial Banquier attribuera ces décès au corona ???????????
    Moi, médecin : OUI !!!!!!!!!
    Il serait peut être temps de relocaliser la production de médicaments vitaux chez nous ou en Europe …. si la notion d’Europe a encore un sens ce dont je doute ……..

      +8

    Alerter
  • Narm // 16.03.2020 à 22h21

    la différence avec la grippe semblerait que les atteints les plus graves aient besoin obligatoirement de respirateur.
    donc saturation de tous les soins intensifs. et rupture des soins pour les suivants en tous genre.
    cette épidémie risque vraiment de remettre TOUT le système en question
    si les retraites étaient basées sur les bourses, tous les retraités seraient ruinés
    et quand je vois le Boris qui attend la vague tranquillement….
    Tellement cynique tout ça.

      +3

    Alerter
  • bab23 // 16.03.2020 à 22h58

    a la date du 16 mars nous avons 6633 contaminés et 148 morts (2.2%) en France,
    en Allemagne il y a 6923 contaminés et 13 morts (0.2 %)…
    soit 11 fois moins…
    Je ne crois pas que ça soit du seulement à des variation de méthodes statistique…
    Y aurait-il un traitement efficace en Allemagne que l’on n’utiliserais pas en France ???

      +3

    Alerter
    • MrTh // 17.03.2020 à 02h44

      Purement statistique… la France ne teste plus les cas legers ou sans risques. Et les cas symptomatiques passent inaperçus.

        +1

      Alerter
  • BimBamBoum // 17.03.2020 à 00h04

    Ces modélisations sont bidons. Le taux de mortalité avec conditions optimales de soins est de 1%. Si la moitié de la population est touchée ça fait déjà 300.000 décès. Mais il y a 4% supplémentaires de malades qui nécessitent des soins lourds, sans lesquels ils pourraient mourir aussi. On est sur du 600.000 morts minimum, probablement plus, il faut pas se raconter d’histoires.

      +2

    Alerter
  • Betty // 17.03.2020 à 02h13

    Je voudrais juste signaler qu’un excellent (si je peux me permettre) Professeur Epidémiologiste Antoine Flahault a participé à une séance d’information du mardi 25 février 2020 de l’Université de Genève. Sur cette video à partir de 27 mn 20 s, il va évoquer le travail de modélisation réalisé par l’Institute of Disease Modeling de Harvard. Il explique où se situe cette épidémie dans les projections dans le rang des grandes épidémies connues. Comme il le dit « de façon assez préoccupante juste au-dessous de celle provoquée par le virus de la grippe espagnole de 1918 largement au-dessus de celle de 1957… Même s’il rappelle plus loin que des modélisations ont pu être erronées ce n’est pas encourageant. Accessoirement il n’était pas besoin d’attendre la « fuite » du document publié dans « le monde » pour s’alarmer… L’Histoire (et les hommes c’est à souhaiter) jugera… https://www.youtube.com/watch?v=qyw8YsVT3Lg

      +1

    Alerter
  • Betty // 17.03.2020 à 02h29

    Par contre question subsidiaire… comment se fait-il que l’on se penche pas plus (pas trop non plus…) sur la particularité du COVID-19 et les enfants et de fait qu’est ce qui a motivé le choix de ne pas les laisser scolarisés? « Children Data on individuals aged 18 years old and under suggest that there is a relatively low attack rate in this age group (2.4% of all reported cases). Within Wuhan, among testing of ILI samples, no children were positive in November and December of 2019 and in the first two weeks of January 2020. From available data, and in the absence of results from serologic studies, it is not possible to determine the extent of infection among children, what role children play in transmission, whether children are less susceptible or if they present differently clinically (i.e. generally milder presentations). The Joint Mission learned that infected children have largely been identified through contact tracing in households of adults. Of note, people interviewed by the Joint Mission Team could not recall episodes in which transmission occurred from a child to an adult. » https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/who-china-joint-mission-on-covid-19-final-report.pdf

      +1

    Alerter
    • Narm // 17.03.2020 à 08h30

      c’est pas dur à comprendre
      bus scolaire, cantine, personnels, diffusion entre eux puis à leur famille

        +0

      Alerter
  • fed // 17.03.2020 à 08h35

    ce gars c’est de quoi il parle D Raoult: a partager sans modération
    https://youtu.be/n4J8kydOvbc

      +2

    Alerter
  • Larousse // 17.03.2020 à 22h50

    Je viens de parcourir rapidement tous les commentaires… grâce à un autre intervenant j’ai regardé la vidéo du Docteur Didier Raoult, et je trouve désolant certains commentaires. Visiblement en France, on n’aimepas ceux qui sont « un peu trop original » dans leurs apparence et discours. Ce professeur a sauvé des vies par centaines… et il n’a jamais dit aux Français : faites de l’auto-médication… J’ai un ami qui a été atteint par une sarcoïdose (maladie très rare auto-immune 1 pour 40 000 hb en moyenne) et il m’a expliqué ce qu’est en médecine la notion de Protocole de soins… On ne soigne pas en disant seulement prends ton cachet et un verre d’eau et basta… L’analyse préalable de la physiologie par des analyses de sang, urines… impose un processus de médications…Bref ce professeur procède en ce moment à des protocoles d’essais et les patients qu’il a suivis « entrent » dans des cohortes de guérisons plus rapides et satisfaisantes – cela semble encourageant… Il faut qu’il soit encouragé et épaulé par bien d’autres afin que tous s’aident à mutuellement – l’Hôpital français et la Pharmaceutique française en sortiront avec une immense réputation !!! C’est quand même mieux que de vendre des Rafales à l’Arabie saoudite ou de pleurnicher en vidant les rayons des pâtes…. M…rde !

      +1

    Alerter
  • Vercoquin // 18.03.2020 à 01h48

    Il suffit de faire une projection:
    Si l’évolution de la maladie continue de la même façon que depuis le début du mois, il y aura à la fin du mois, du fait du coronavirus en France:
    – 436 000 malades,
    – 15 000 morts.
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2775764842511735&set=a.600795180008723&type=3&theater

    Pour inverser la courbe, il est indispensable de se confiner le plus possible.
    Il faut être disciplinés. Sinon, Il y aura des mesures beaucoup plus contraignantes, et là, ça sera très dur.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications