Les Crises Les Crises
13.mars.202013.3.2020 // Les Crises

Coronavirus : le cri d’alarme des journalistes français en Italie

Merci 1074
J'envoie

Source : Challenges, 12/03/2020

Les journalistes français en poste en Italie tirent la sonnette d’alarme et appellent les autorités françaises à prendre la mesure des événements. Ils évoquent la tranche d’âge des 40-45 ans qui commence à être sévèrement atteinte.

Journalistes en Italie et au Vatican pour des médias français et francophones, nous couvrons depuis le début la crise épidémique du coronavirus dans la Péninsule. Nous avons pu constater la progression fulgurante de la maladie et avons recueilli les témoignages du personnel de santé italien. Beaucoup nous font part de la situation tragique dans les hôpitaux : les services de thérapie intensive saturés, le triage des patients, ceux – les plus faibles – que l’on sacrifie faute de respirateurs artificiels suffisants.

Par conséquent, nous considérons qu’il est de notre responsabilité d’adresser un message aux autorités publiques françaises et européennes pour qu’elles prennent enfin la mesure du danger. Tous, nous observons en effet un décalage spectaculaire entre la situation à laquelle nous assistons quotidiennement dans la péninsule et le manque de préparation de l’opinion publique française à un scénario, admis par l’énorme majorité des experts scientifiques, de propagation importante, si ce n’est massive, du coronavirus. Hors d’Italie aussi, il n’y a plus de temps à perdre.

La tranche d’âge des 40-45 ans touchée

Nous estimons qu’il est de notre devoir de sensibiliser la population française. Souvent, les retours qui nous arrivent de France montrent qu’une grande partie de nos compatriotes n’a pas changé ses habitudes. Ils pensent qu’ils ne sont pas menacés, surtout lorsqu’ils sont jeunes. Or, l’Italie commence à avoir des cas critiques relevant de la réanimation dans la tranche d’âge 40-45 ans. Le cas le plus éclatant est celui de Mattia, 38 ans, sportif et pourtant à peine sorti de 18 jours de thérapie intensive. Il est le premier cas de Codogno, fin février, au coeur de la zone rouge dans le sud de la Lombardie.

Par ailleurs, certains Français n’ont pas conscience qu’en cas de pathologie grave, autre que le coronavirus, ils ne seront pas pris en charge correctement faute de places, comme c’est le cas en Italie depuis plusieurs jours. Soulignons aussi que le système sanitaire impacté aujourd’hui est celui du Nord, soit le meilleur d’Italie, un des meilleurs en Europe.

La France doit tirer les leçons de l’expérience italienne.

Les signataires

Manuella Affejee, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Delphine Allaire, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Salvatore Aloïse, correspondant ARTE
Olivier Bonnel, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Bertrand Chaumeton, réalisateur radio
Marie Duhamel, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Ariel F. Dumont, correspondante de Marianne, Le Quotidien du Médecin
Antonino Galofaro, correspondant Le Temps
Bruce de Galzain, correspondant permanent de Radio France en Italie
Claire Guigou, journaliste à l’agence I.MEDIA
Marine Henriot, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Arthur Herlin, directeur de l’agence I.MEDIA
Richard Heuzé, Politique internationale
Blandine Hugonnet, journaliste pigiste
Franck Iovene, AFP
Éric Jozsef, correspondant Libération et RTS
Anne Le Nir, correspondante RTL/La Croix
Marc-Henri Maisonhaute, journaliste pigiste
Francesco Maselli, correspondant l’Opinion
Alban Mikoczy, correspondant France2/France3
Jean-Charles Putzolu, Radio Vatican
Quentin Raverdy, journaliste pigiste
Xavier Sartre, de la rédaction francophone de Radio Vatican
Eric Sénanque, correspondant RFI au Vatican
Valérie Segond, correspondante Le Figaro
Nicolas Senèze, envoyé spécial permanent de La Croix au Vatican
Anne Tréca, correspondante RTL
Valentin Pauluzzi, correspondant L’Equipe
Arman Soldin, envoyé spécial AFPTV
Matteo Cioffi, correspondant sportif Rfi
Natalia Mendoza, correspondante de France 24
Manuel Chiarello, JRI indépendant

Source : Challenges, 12/03/2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 13.03.2020 à 07h03

Le soir même, les autorités publiques françaises ont répondu à cet appel en fermant les écoles, collèges, lycées, universités à compter de lundi 16… et en maintenant les municipales le dimanche 15.

Il nous reste aujourd’hui pour contaminer nos élèves et collègues, ou se faire contaminer par eux. Mais, au moins, nous aurons la grande satisfaction de ne pas céder au « repli nationaliste » en fermant nos frontières, car « un virus n’a pas de passeport » (dixit E. M.).

32 réactions et commentaires

  • Fritz // 13.03.2020 à 07h03

    Le soir même, les autorités publiques françaises ont répondu à cet appel en fermant les écoles, collèges, lycées, universités à compter de lundi 16… et en maintenant les municipales le dimanche 15.

    Il nous reste aujourd’hui pour contaminer nos élèves et collègues, ou se faire contaminer par eux. Mais, au moins, nous aurons la grande satisfaction de ne pas céder au « repli nationaliste » en fermant nos frontières, car « un virus n’a pas de passeport » (dixit E. M.).

      +39

    Alerter
    • K // 13.03.2020 à 07h23

      Exact, on confine les jeunes, qui sont peu menacés par le virus (presque aucun mort du coronavirus dans le monde chez les moins de 30 ans) et on ouvre les bureaux de votes alors qu’un votant sur deux est retraité en France, et donc très vulnérable en cas d’infection.

      Sans compter que le maintient des élections limite la prise de conscience du grand public en faveur des mesures de prudences sanitaires sur le thème « si le coronavirus était si dangereux alors les élections auraient été reportées ».

        +20

      Alerter
      • JEAN DUCHENE // 13.03.2020 à 10h06

        les jeunes sont peu menacés par le virus mais sont plus porteurs indétectables du virus et donc transmetteurs. Ce n’est pas tant pour les protéger eux que pour protéger le restant de la population adulte que les mesures de fermeture sont prises.

          +8

        Alerter
        • JEAN DUCHENE // 13.03.2020 à 10h14

          de plus les jeunes ne sont pas confinés, c’est exactement le contraire puisqu’on ferme les écoles. Ils sont renvoyés à l’extérieur.

            +4

          Alerter
          • Patrick // 13.03.2020 à 10h47

            donc les ados vont tous se retrouver chez les uns ou les autres pour faire la fête 🙂
            bonjour les échanges de virus !!

              +8

            Alerter
            • jch // 14.03.2020 à 15h53

              Non. Dans beaucoup de cas, comme leurs parents bossent, c’est les grands-parents qui vont les garder, soit la population la plus fragile en cas de contamination…

                +1

              Alerter
        • Babar // 13.03.2020 à 10h45

          A l’école ils étaient sinon confinés du moins concentrés. Les « libérer » n’est ce pas les disperser et courir le risque de voir les parents les confier aux grands parents ou d’une famille à l’autre et donc de multiplier les contacts avec les adultes?

            +9

          Alerter
          • jp // 13.03.2020 à 11h59

            oui, je pense aux mères qui ne peuvent pas arrêter de travailler.
            Je me suis proposé de garder les filles de ma voisine les soirs et nuits où elle travaille, malgré mon age, filles qui seront sous la garde d’une autre femme, mère elle aussi, pendant le reste de la journée. Et voilà, 2 vieilles qui seront exposées …
            Parce que ma voisine travaille dans un centre de soins pour handicapés, autant dire que 1) son travail est vital, et 2) c’est un lieu de contamination.
            Alors aller voter après,ça, pas de problème pour moi, éventuellement je mettrai des gants..

            Je fais partie des vieux qui ne sont pas « boomers » (très pauvre puis longtemps) et contribuer à virer la clique à Macron de ma commune est important pour moi.

              +8

            Alerter
      • calahan // 13.03.2020 à 11h53

        Tout à fait K,mais vu le concerto d’amateurisme depuis fin décembre début janvier on est plus à un couac près !
        On a des rois du pipeau qui jouent solos.

          +4

        Alerter
      • jp // 13.03.2020 à 19h46

        Les enfants sont très proches les uns des autres, se touchent, s’embrassent, se bagarrent pour de vrai ou pour jouer, au point de se refiler des poux, des rhumes, otites ou la mononucléose.
        Quand j’irai voter, je me tiendrai à distance des gens.

          +2

        Alerter
      • Samuel MINGOT // 16.03.2020 à 00h07

        oui mais la question n’est pas l’âge : les porteurs saints, jeunes ou pas, sont les porteurs ! TOUT le monde est concerné.

          +0

        Alerter
    • presque rien // 13.03.2020 à 08h09

      Il y a une variable jamais pris en compte, celle du système immunitaire (SI). Une bonne prévention devrait insister non seulement sur l’hygiène et autres mesures d’éloignement physique mais aussi, et même d’abord, sur l’importance d’un bon SI. Celui-ci va permettre de diminuer la charge virale en cas de contamination, de ne pas développer de symptômes ou de moindre gravité et donc d’être également moins contagieux. Une solution simple, efficace et peu couteuse, pour booster le SI : la prise de vitamine C. Des résultats concluants ont été relevés en Chine avec des doses quotidiennes de 2-3 mg (et aussi pour le traitement des malades sévères par intraveineuse).

        +7

      Alerter
    • Tepavac // 13.03.2020 à 09h58

      Effectivement Fritz, le virus n’a pas besoin de visa, ni de passeport. Il n’a pas besoin de voiture, ni de train, pas d’avion ou de velo et encore que, il a seulement besoin d’une personne …
      L’art de jouer sur les maux est décidément la marque des opportunistes politiques.

        +7

      Alerter
      • Patrick // 13.03.2020 à 10h50

        une personne qui a besoin d’un passeport et d’un visa !!!

          +2

        Alerter
  • Igor // 13.03.2020 à 08h37

    Peut on avoir confiance aux journalistes français??
    Curieusement tous les problèmes politques et sociaux des hôpitaux publics ont disparus….C’est prouvé… le coronavirus est à l’origine d’une très grande crise économique et financière …
    Au fait, avec le système de retraite imposé par le gouvernement de combien est la décote, avec cette crise boursière, -30%, -20%??

      +12

    Alerter
    • Patrick // 13.03.2020 à 09h22

      Même avec le système de retraite par répartition , il y aura une décôte.
      Les caisses et mutuelles qui ont des réserves ne les ont pas gardées dans une boite enterrée au fond du jardin, et si l’économie s’effondre , y’a plus de cotisations, y’a plus de taxes , y’a plus de système … on va planter des patates et des topinambours !!

        +2

      Alerter
      • RV // 13.03.2020 à 11h48

        Le système par répartition n’est pas remis en cause par le projet macronavirussien.
        Ce qui est remis en cause c’est le lien entre le salaire et la retraite.

          +0

        Alerter
    • Aikongo // 13.03.2020 à 10h04

      Ce 12 mars, Emmanuel Macron a cherché a gagné du temps et obtenir un moment de répit politique face à l’aggravation de la crise sanitaire liée au Covid-19. Il n’a pourtant mis sur la table aucune mesure précise et chiffrée, notamment pour résoudre la crise de l’hôpital public et satisfaire les revendications des personnels hospitaliers mobilisés depuis des mois. Face à la gravité de la crise sanitaire, doublée désormais d’une déstabilisation boursière de grande ampleur, les annonces en matière sociale et économique sont tout aussi floues alors qu’Emmanuel Macron aurait du annoncer des mesures d’ampleur, précises et chiffrées : nouveaux financements pour l’hopital public, annulation de la réforme de l’assurance-chômage, maintien des salaires pour les parents gardant les enfants et en cas de chômage partiel… Attac.

        +15

      Alerter
      • Dominique65 // 13.03.2020 à 10h30

        L’état Français ne pourra pas embaucher en quelques jours le personnel de santé qu’il refuse de former depuis cinquante ans.

          +17

        Alerter
  • Volodia // 13.03.2020 à 09h01

    Soyons heureux que pour une fois des journalistes aient fait leur devoir de décrire correctement la réalité et d’alerter ainsi les pouvoirs publics.
    Que dire par contre de la réaction de ces derniers?
    Beaucoup de palabres, d’en même-temps, de circonvolutions dialectiques sans queue ni tête et une seule action concrète, la fermeture des écoles.
    Mais les Municipales sont maintenues et TOUT reste ouvert (boutiques, cinémas, salles de fitness, piscines, concerts, musées, marchés, brocantes etc etc) en continuant de plus belle à propager le virus.

      +9

    Alerter
  • Dominique65 // 13.03.2020 à 10h30

    L’état Français ne pourra pas embaucher en quelques jours le personnel de santé qu’il refuse de former depuis cinquante ans.

      +9

    Alerter
  • christian gedeon // 13.03.2020 à 10h33

    C’est la panique a tous les étages. La première d’entre elles étant une panique existentielle. Comment Gaia,Mère Nature et tout ce genre de fariboles est capable de produire des choses aussi méchantes que ce tout petit tout petit virus?Il n’y aurait donc pas que les papillons et les petits oiseaux dans le ciel et de charmants rongeurs dans les egouts?Quelques milliers de morts(ou peut-être à terme quelques millions) et tout un univers chamboulé? On a raison d’avoir le trouillomètre à zéro. Mère nature est une marâtre indifférente, qu’on se le dise.Pour ce qui est de la « politique « , et du trop tôt ou trop tard, ou fermer ou ouvrir,ce n’est qu’un maquillage verbeux d’une prise de conscience de ce qui se passe. Au fait,des milliers de morts d’Ebola,des dizaines de milliers de la malaria et autres maladies exotiques,on en fait quoi? Un sous sous titre dans la dernière feuille du journal de Trifouillis les Deux Oies?

      +7

    Alerter
    • Marc // 13.03.2020 à 11h18

      La Chine reste ouverte aux diverses théories sur l’origine du virus, y compris celle d’une création humaine :
      « Coronavirus: Pékin soupçonne les Etats-Unis d’avoir apporté le virus en Chine »
      https://www.20minutes.fr/amp/a/2739127
      Complotisme, quand tu nous tiens…
      Je vous trouve un peu méchant avec mère nature!

        +1

      Alerter
      • Chris // 13.03.2020 à 20h39

        Je ne sais pas si les Américains ont exporté (ou importé !) le Covid19 en ou de Chine, par contre je rigole en pensant aux prochaines manoeuvres de l’OTAN, Defender 2020, prévues en juin aux portes de la Russie.
        Ça va être grandiose…

          +6

        Alerter
    • Bats0 // 13.03.2020 à 11h32

      Mère nature a souvent le dernier mot lorsque son équilibre est rompu; tôt ou tard, elle réagit.
      Mais bon, certains vous diront que ce sont encore des palabres et ragots de bobos écolos…

        +2

      Alerter
  • scorpionbleu // 13.03.2020 à 11h10

    Jamais de Prévention. Recherche fondamentale méprisée. Indigence dans la gestion de la Santé publique. Beaucoup de questions ?
    2019 – France la pneumonie : 50 000 décès dont des enfants (quelles mesures ?)
    2020 (3 mois) Mesures dignes d’une épidémie mortelle
    Les politiciens face à la crise ? Mesures incohérentes, spectaculaires, alarmistes qui masquent les vrais problèmes provoqués par le capitalisme financier !
    Le report des opérations est terrible pour certaines patients. Le moyen pour masquer l’indigence de l’hôpital.
    – Manque de lits, de chambres particulières, de produits, et surtout du personnel qualifié (conditions de travail lamentables, personnels sous-payés etc..) aux urgences hygiène limite
    – Recherche fondamentale en virologie? Mépris. Pas de moyens depuis la Dingue 2002, le SRAS en 2003, personnels exploités, sous-payés, moyens coupés en France et en Europe où les réseaux collaboratifs des chercheurs se sont effondrés faute de soutiens. Que de chercheurs en dépression !!
    Face à la réalité de la situation, les Etats interdisent, confinent etc.
    L’Italie ? c’est idem ou pire …selon les vieux c’est du Mussolini !

      +16

    Alerter
  • serge // 13.03.2020 à 16h40

    Le chaos maximum pourrait être atteint si le 2° tour des municipales était reporté aux calendes grecques, les candidats seraient non élus tandis que les sortants ne seraient plus en place … Les préfectures seraient « contraintes » de gérer le pays selon les directives macron.

      +4

    Alerter
  • jean // 13.03.2020 à 19h54

    L’efficacité des mesures est au maximum.
    En effet, ce sont les personnes âgées qui vont être les plus touchées.
    Et cela fait des années qu’on cherche à réduire le nombre des retraités et les pensions de retraite.
    Donc tout va bien.

      +7

    Alerter
  • BOBAM // 15.03.2020 à 13h37

    tous les lieux de vie non indispensables sont fermés, parce qu’ un lieu d’ élections municipales est indispensable ou vital ???? discours incohérent, prendre le moins de risques possibles pour éviter la propagation, je suis allé faire un tour dans mon quartier , j’ étais très indécis, et puis j’ ai entendu tousser trois ou quatre fois dans la salle, bon, hé bien demit- tour et basta. Sinon fort soutien aux personnels soignants, comme aux pompiers, aux cheminots, et aux caissières de supermarché qui elles sont tres exposées aussi, et j’ en oublie surement .

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications