Les Crises Les Crises
11.mars.202011.3.2020 // Les Crises

Suivi de l’épidémie de Coronavirus (mis à jour le 7 mars)

Merci 1289
J'envoie

Nous vous proposons aujourd’hui ce billet consacré à l’épidémie de Coronavirus (« Covid-19 » pour être plus précis). Il sera remis à jour régulièrement.

I. Situation de l’épidémie

Voici la situation de l’épidémie en Chine, qui a connu 80 000 cas (dont 3 000 décès) :

On constate donc que l’épidémie semble, à ce jour, sur la voie d’être vaincue – si de nouveaux foyers n’apparaissent pas.

La situation est tout autre dans le reste du monde, avec 20 000 cas (dont 350 décès):

L’épidémie est donc en plein développement, comme en France, qui approche des 600 cas (et 9 décès) :

(N.B. : vu les écarts, représenter un graphique pour toute la planète serait trompeur à ce stade. Source : Université John Hopkins)

II. Prévisions pour la France

Nous allons tenter d’estimer (avec prudence) l’évolution de la situation dans les prochains jours.

Nous sommes aidés par le fait que l’Italie a hélas, de l’avance sur l’épidémie. On peut penser que le déroulé de l’épidémie devrait être assez proche entre pays occidentaux, au vu de la situation proche de la santé des populations et du système sanitaire. Cela semble être confirmé :

Comme on le voit, l’évolution de l’épidémie en France et en Allemagne est très proche, et très proche aussi de l’évolution en Italie il y a 8 jours.

Dès lors, on peut prudemment s’inspirer de l’évolution de l’Italie pour les prochains jours :

Si la situation se développe identiquement, nous devrions connaître environ 2 000 cas mercredi prochain.

De même, nous pouvons tenter une prospective un peu plus lointaine avec les autres pays :

Il semble ainsi raisonnable de s’attendre à au moins 5 000 cas dans 10 jours.

Il sera ainsi intéressant de refaire alors une estimation de la situation, pour voir si nous avons une bonne ou une mauvaise surprise dans le développement de cette épidémie.

III. En conclusion

En conclusion, on peut donc dire ceci :

  • tout d’abord, il n’y a aucune raison de paniquer, mais il convient d’adopter des mesures de prudence face à un potentiel problème majeur de santé publique. En effet, entre sa contagiosité et sa létalité, ce virus pourrait en théorie avoir un impact équivalent à celui de la grippe espagnole de 1918 SI RIEN N’ÉTAIT FAIT – soir des dizaines voire centaines de milliers de morts ; c’est probablement le plus gros risque épidémique auquel nous sommes confrontés depuis un siècle. Fort heureusement, on constate que les autorité publiques se sont saisies du problème (certes, plus ou moins efficacement…) ; il faut donc prendre au sérieux ces mesures totalement légitimes, et la Chine montre qu »on peut contenir ce virus à des niveaux limités. Mais reste évidemment à connaitre ce niveau dans notre pays.
  • les personnes à risque (personnes de plus de 60 ans et/ou atteints de problèmes de santé et/ou fumeurs) doivent être protégées en priorité – les autres ne craignent pas grand chose. Il faut qu’elles évitent les contacts avec des personnes malades et des objets souillés ;
  • les efforts mis en place payent, et on ne constate pas à ce jour de flambée incontrôlée de l’épidémie laissant à penser que des millions de personnes seraient atteintes en France. L’enjeu est en effet de savoir s’il y aura 20 000 cas ou 2 millions, donc quelques dizaines/centaines de décès, ou des dizaines de milliers… Et s’il n’y a que 20 000 cas, il faudra nous féliciter de tous les efforts accomplis qui auront payé, et non pas s’en moquer en disant qu’on s’est affolé pour rien…

A suivre…

Olivier Berruyer

Commentaire recommandé

Alfred // 06.03.2020 à 19h21

Les chiffres seront de toutes manières faussés en France compte tenu du très faible de nombre de tests effectués (que ce soit du à une volonté de casser le thermomètre ou à une pénurie de test est un autre débat).
Il faut rappeler à ceux qui n’ont « même pas peur » qu’observer ce genre d’épidémie est analogue à l’observation de l’espace: l’image qui vous parvient est périmée (image vieille du temps de trajet de la lumière pour les étoiles que vous observez et image vieille de la durée d’incubation sans symptômes pour le nombre de cas déclarés (sans compter la question du nombre de testés et les critères d’accès au tests).
Nous observons donc la circulation du virus il y a environ une grosse semaine. (Votre voisin l’a et vous le saurez dans quelques jours.)
Merci donc, si vous pensez statistiquement ne rien craindre, de penser à ceux qui vous entourent qui sont vulnérables (certains parce qu’agés mais d’autres bien jeunes). N’attendez pas de voir pour comprendre.

204 réactions et commentaires

  • Logique // 06.03.2020 à 19h17

    « Les premières études laissent à penser que le Coronavirus aurait lui aussi une létalité de 2 % à 3 %, et une assez forte contagiosité. »

    Le cas du paquebot japonais avec la croisière transformée en quarantaine est intéressant: environ 600 personnes contaminées et 1% de létalité avec une proportion plus importante de voyageurs âgés que dans une population normale.

      +14

    Alerter
    • Theophene // 06.03.2020 à 21h29

      Pour le paquebot, il y a 2 biais non évoqués :
      La catégorie sociale des passagers, qui étaient à même de s’offrir une croisière autour du monde. Probablement plus de cadres retraités que d’ouvriers d’usines polluantes.
      Le confinement strict, chacun dans sa cabine. Le virus ayant été malheureusement transporté via la climatisation, très probablement.
      Le suivi médical étroit.
      Avec toutes ces circonstances on parvient en effet à 1 % de mortalité.
      Il va sans dire que l’expérience sera difficilement reproductible à l’échelle de la France.
      Surtout si on traite la pandémie avec autant de légèreté (pas de masques, pas de tests, pas de confinement)

        +27

      Alerter
      • Rogger // 07.03.2020 à 08h51

        Avec autant de légèreté. Cest bien cela qui m’inquiète… L’amateurisme du gouvernement et la désinvolture des français qui n’ont oas la culture du masque ni de l’hygiène en general. On peut en effet observer deux situations remarquables en Asie:
        La Corée et Taïwan.
        la Corée a la culture du masque mais pas du lavage des mains. Tout le monde a entendu parker du nombre de cas en Corée lié aussi a un rassemblement religieux
        Taïwan a les deux. Et pourtant une intimité économique très forte avec la Chine. Pourtant l’épidémie la bas semble très maîtrisée (44 cas je crois). Mais des mesures très foryrs ont été prise des le départ et l’hygiène des Taïwanais est exemplaire concernant le mode de transmission de ce virus : lavage des mains frequent, port du masque des qu’on est malade pour ne pas contaminer les autres et toilettes publiques souvent très propres.
        la rentrée des classe lundi pour la zone A va permettre le melange des zones nord et sud et completer la diffision du virus. Mon ecole primaire publique n’a envoyé aucune consigne particulière a ce sujet. L’école privé « du grand » a deja envoye deux e-mail de consigne à tous les parents des enfants de tout les âges… 🤔

          +14

        Alerter
        • RGT // 08.03.2020 à 09h45

          « Mon ecole primaire publique n’a envoyé aucune consigne particulière a ce sujet. L’école privé « du grand » a deja envoye deux e-mail de consigne à tous les parents des enfants de tout les âges »

          Mon épouse est enseignante et elle est inquiète concernant la rentrée qui aura lieu demain : AUCUNE mesure de précaution, ne serait-ce que de simples conseils, n’a été mise ne place…

          Comme les écoles s’apparente de plus en plus à des « haltes-garderies » il ne faut surtout pas empêcher les enfants d’être admis dans des classes surchargées pour éviter que leurs parents ne soient obligés de rester chez eux pour les surveiller. On ne va pas « plomber la croissance » en empêchant les salariés d’aller apporter leur contribution à la bonne santé des entreprises.

          J’ai comme dans l’idée que ce retour de vacances pourrait se transformer en flambée d’infection, comme chaque année avec les épidémies habituelles qui se transmettent par le biais des établissements scolaires surchargés.

          Il ne reste plus qu’à attendre pour voir si je suis « parano ».

          Les établissements scolaires sont le meilleur allié des infections généralistes en tout genre, ne l’oublions pas.
          Les gamins ne prennent pas les plus simples précautions car ils n’ont pas encore acquis la conscience des comportements à risque.

          Sans compter tous les animaux domestiques (particulièrement les chats qui sont totalement incontrôlables), voire commensaux, qui peuvent diffuser les infections sans en être atteints.
          Le meilleur cas est bien celui des pigeons de ville qui sont un vecteur de nombreuses infections, dont la tuberculose…

            +10

          Alerter
      • Lolita // 18.03.2020 à 08h22

        1% d’un milliard = 10 000 000. Est-on inquiet ? Oui! Mais l’action des dirigeants rassure. On peut rêver d’une résolution des changements climatiques.

          +1

        Alerter
    • Loredana // 07.03.2020 à 00h34

      il y a 34 cas critiques à suivre, qui pourraient faire monter le taux de mortalité. Ce qui est rassurant est que le nombre de cas observés semble être de 10% environ

        +1

      Alerter
      • Eric83 // 07.03.2020 à 08h45

        @ Loredana
        Merci de nous indiquer un lien pour votre information des 34 cas critiques. Je cherche des infos sur le sujet car les médias n’en donnent plus. La dernière info sur le Net dont je dispose un un article indiquant un 6ème décès le 28 février. Depuis, plus rien.

        @Theophene
        « Le confinement strict, chacun dans sa cabine. Le virus ayant été malheureusement transporté via la climatisation, très probablement.Le suivi médical étroit. »

        Vous n’avez sans doute pas vu la vidéo de 10 mn d’un médecin japonais monté à bord du DP pendant la quarantaine et qui explique l’inverse de ce que vous écrivez. Il était horrifié du non respect de zones, de la promiscuité entre des gens infectés et d’autres qui ne l’étaient pas…etc… Quand il est sorti du navire, il s’est mis en auto-quarantaine, de peur d’avoir été infecté – malgré ses protections – et de peur d’infecter sa famille et ses proches.
        Aussi, le DP est plutôt un très utile « labo » pour se rendre compte de la contagion et de la létalité du virus.

          +9

        Alerter
        • Chris // 07.03.2020 à 13h19

          Le Diamond Princes est effectivement un cas d’école. Il a probablement inspiré le traitement du Grand Princes, un autre paquebot mis en quarantaine au large de San Francisco. Les passagers et équipages sont en test : déjà 21 positifs.
          « Le président Trump a déclaré qu’il voulait que les passagers restent sur le navire, car il ne veut pas voir le nombre total de cas aux États-Unis «  doubler  » dès qu’il accostera.
          Un principe de précaution qui ne semble pas agiter notre classe politique…

            +4

          Alerter
          • RC // 10.03.2020 à 08h28

            Un paquebot de croisière est l’exact inverse de ce que doit être un lieu de confinement prophylactique ! La seule statistique à peu près valide dans cette situation y est le ratio décès/contaminés. Pour le reste, les passagers sains (au départ) se sont malheureusement retrouvés dans un espace très favorable à une explosion de la contamination.
            Un exemple à méditer…

              +1

            Alerter
      • Bats0 // 08.03.2020 à 10h03

        Pour suivre l’évolution du COVID-2019, jour après jour, au niveau mondial, sur le site de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) :
        Coronavirus disease (COVID-2019) situation reports :
        https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports

          +1

        Alerter
        • Bats0 // 08.03.2020 à 10h11

          Pardon pour le doublon, je cherchais les liens sur l’OMS et non sur WHO, et je n’avais pas su voir le lien d’Arnaca // 07.03.2020 à 11h27

            +1

          Alerter
    • Patrick // 07.03.2020 à 09h41

      attention pour les calculs de pourcentage.
      Si on a quelques centaines de cas détectés , ils peuvent être pris en charge avec de gros moyens et soignés efficacement , donc % de mortalité faible.
      Si il y a quelques dizaines ou centaines de milliers de malades , seront-ils pris en charge correctement ? .. même question pour quelques millions ?

      Si en plus l’économie est à l’arrêt avec les problèmes de pénurie et de désorganisation prévisibles , on monte à quel pourcentage ?

        +15

      Alerter
  • Alfred // 06.03.2020 à 19h21

    Les chiffres seront de toutes manières faussés en France compte tenu du très faible de nombre de tests effectués (que ce soit du à une volonté de casser le thermomètre ou à une pénurie de test est un autre débat).
    Il faut rappeler à ceux qui n’ont « même pas peur » qu’observer ce genre d’épidémie est analogue à l’observation de l’espace: l’image qui vous parvient est périmée (image vieille du temps de trajet de la lumière pour les étoiles que vous observez et image vieille de la durée d’incubation sans symptômes pour le nombre de cas déclarés (sans compter la question du nombre de testés et les critères d’accès au tests).
    Nous observons donc la circulation du virus il y a environ une grosse semaine. (Votre voisin l’a et vous le saurez dans quelques jours.)
    Merci donc, si vous pensez statistiquement ne rien craindre, de penser à ceux qui vous entourent qui sont vulnérables (certains parce qu’agés mais d’autres bien jeunes). N’attendez pas de voir pour comprendre.

      +74

    Alerter
    • Bern // 06.03.2020 à 20h09

      C’est vrai qu’un grand nombre de gens souffrant de fièvre légère et de symptômes bénins ne sont pas testés pour savoir s’ils ont attrapé une simple grippe ou le Corono , si bien qu’on peut estimer que les chiffres réels des gens infectés par ce dernier sont bien supérieurs aux chiffres officiels. C’est plutôt une bonne nouvelle car dans ce cas le % de mortalité , officiellement élevé ( autour de 3% toutes tranches d’âge confondues) doit être en réalité plus faible ( ?).
      Il existe un décalage de quelques jours entre le contact fatal et l’apparition de la maladie et une huitaine de jours avant qu’elle ne s’aggrave éventuellement donc on va voir les courbes verticales de l’épidémie se comporter comme une fusée au décollage ( en plus du mécanisme exponentiel )…. On pourra alors comparer avec l’Italie qui elle a cloisonné assez vite…Je pense d’ailleurs qu’au delà de 100 000 l’Etat cessera de compter les malades et sans doute aussi les morts…

        +14

      Alerter
      • Bugmax // 07.03.2020 à 00h43

        Non. Il ne s’agit pas que des cas bénins qui ne sont pas testés.
        Il s’agit également des cas sévères.
        En fait on laisse les cas venir au SAMU, et seul les cas graves sont testés.
        Il n’y a plus non plus de test de cas contact (avec cas positif)

        Ce n’est pas moi qui le dit mais le SAMU :
        https://twitter.com/BFMTV/status/1235964725546160129

        Ecoutez… « Donc il est impossible de donner des chiffres »
        1200 cas symptomatiques dans le Haut Rhin (lié au rassemblement religieux) = 0 Tests
        Seul cas 81 hospitalisés qu’on décide de tester parce qu’ils ont des critères de gravité.

        Donc on se retrouve sans visibilité précise, des cas, même sévère. (sévère n’est pas critique).

        Sans chiffre sur l’étendu de l’épidémie on est incapable de gouverner correctement la réponse !
        On navigue à vue.

        Sans campagne de test élargit au cas contact et aux cas symptomatiques, on est aveugle, dans l’impossibilité d’observer précisément l’évolution de l’épidémie sur le territoire, dans l’impossibilité de vérifier si telle ou telle mesure est efficace alors que c’ est fondamental pour apprendre,connaitre,tracer dans l’espace,observer, pour informer,préparer, anticiper,gérer et gouverner au mieux.

          +37

        Alerter
        • calal // 07.03.2020 à 08h13

          l’essentiel n’est il pas de gerer la comm? ah non,on me dit que la buvette et le restaurant de l’assemblee nationale sont contamines.La ca devient grave…

            +15

          Alerter
          • Karnak // 07.03.2020 à 11h17

            Non, aucun risque de gravité à l’Assemblée : vu la densité de population présente là-bas, zéro risque de contamination… 🙂

              +21

            Alerter
            • step // 08.03.2020 à 10h41

              Mais vu l’âge moyen… un carton assuré.

                +7

              Alerter
          • Laurent K // 08.03.2020 à 11h50

            meuh non ! Ils trouveront d’autres grouillots pour approuver leurs lois. Cela deviendrait grave si les véritable décideurs étaient contaminés. Mais ils ne craignent rien. C’est bien connu qu’un épais compte en banque protège bien contre les virus… /s

              +3

            Alerter
        • Eric83 // 07.03.2020 à 08h53

          @ Bugmax
          La situation que vous décrivez ne va pas s’arranger, bien au contraire, puisque le gouvernement a annoncé hier que ce serait les agences régionales de santé qui décideraient de faire, ou non, des tests de dépistage et que les tests seront réservés aux personnes ayant des symptômes avancés !?

          Implicitement, le choix est fait de ne pas endiguer la contagion mais de « soigner » les malades déjà bien atteints…

          Or, avec cette politique, les structures d’accueil risquent bien de se retrouver, plus ou moins vite, saturées comme l’explique ce médecin pour le cas de la Belgique.

          https://www.lespecialiste.be/fr/debats/coronavirus-armageddon-ou-foutaise.html?fbclid=IwAR1PP16UT47XT6tyinun0j2ldZEaJNWLE7mY142NuGhadUns0feuuTYov6w

            +10

          Alerter
        • pseudo // 07.03.2020 à 09h22

          « On navigue à vue. » Ils naviguent à rechercher le pire, c’était signer dès qu’ils ont décidé de prendre avantage de cet évènement pour faire passer un 49.3. c’est d’autant plus évident au regard de leurs lenteurs à réagir, juste ce qu’il faut pour laisser l’épidémie s’installer, pas trop pour pas finir en hécatombe. le cynisme nous gouverne.

            +25

          Alerter
        • chombier // 07.03.2020 à 17h31

          > Seul cas 81 hospitalisés qu’on décide de tester parce qu’ils ont des critères de gravité.

          ok mais du coup on surestime méchamment la létalité en faisant ca ?

            +3

          Alerter
          • Alfred // 07.03.2020 à 18h57

            on peut dire ça. Ainsi l’Allemagne avec davantage de cas déclarés a encore zéro décès et donc la version allemande du virus est moins létale… 😉
            reste à savoir si toutes les surmortalités imputables à ce virus sont prises en compte.

              +2

            Alerter
            • tepavac // 07.03.2020 à 22h31

              Bonsoir Alfred
              Seulement pour éclaircir le sujet. Depuis le début de l’apparition du virus, il à muté plus de 150 fois en trois mois. C’est un processus naturel des virus. Lorsqu’il se multiplie dans la cellule « hôte », son programme génétique fait des erreurs en se recopiant, parfois cela le rend plus fort, parfois plus faible.
              être contaminer par l’un ou par l’autre est donc différent, comme pour la grippe.

              tout ce qui entoure ce sujet est pour le moins curieux, la réaction Chinoise prête à vigilance, alors que le club des occidentaux navigue entre l’assistance à son modèle économique et la sauvegarde de ses populations. Les grands laboratoires mondiaux ne sont pas en reste, et deux clans se font face, les uns prétendant que le virus est une grande menace et l’autre qu’il est pas plus grave que la grippe.

              http://virological.org/t/response-to-on-the-origin-and-continuing-evolution-of-sars-cov-2/418

              https://academic.oup.com/nsr/advance-article/doi/10.1093/nsr/nwaa036/5775463

              quand aux médias, il suffit de regarder et d’écouter la musique de fond pour comprendre leur éternel jeu malsain comme celui-ci

              https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

              Face à une telle situation, dont nous sommes tous de potentielle victime, nous devons ainsi que le dit O.B., rester réfléchie et ne pas céder à la panique, comme certains qui n’hésitent pas à jouer du couteau pour un paquet de pâtes au super marcher.
              Bien cordialement

                +3

              Alerter
            • Alfred // 08.03.2020 à 09h39

              Bonjour tepavac.
              C’est davantage qui nous gère qui fait peur chez nous que le virus lui même. Avec des élites compétentes et relativement honnêtes je suis convaincu que notre nation pourrait affronter de bien plus graves dangers. Mais les preuves de mépris (voire de haine) à l’encontre de la population, la corruption, l’absence de vision et de courage ont été maintes fois mis en évidence.
              A auteur d’homme j’observe surtout une différence de réaction face au virus entre ce qui ont la connaissance ou la mémoire récente de pathologies graves et invalidantes pour eux même et leurs proches et « celles et ceux » (désolé pour ce gag) qui naviguent dans un plus grand confort du point de vue de la santé. Ces derniers ont tout le loisir de raisonner en pensant au fond d’eux mêmes « c’est pas pour moi ».

                +8

              Alerter
            • Rogger // 08.03.2020 à 17h00

              @ Alfred.
              nous avond les yeux a la même hauteur. J’ai répondu a l’un de mes concitoyens récemment : les personnes fragiles n’ont pas choisie de l’être… Et on est parfois fragile sans le savoir…

                +5

              Alerter
    • LibEgaFra // 08.03.2020 à 14h40

      Voici ce que les autorités suisses disent:

      « Les cas de maladies liés au nouveau coronavirus peuvent évoluer très différemment. Par exemple, certaines personnes n’ont que de légers symptômes et remarquent à peine qu’elles sont malades. D’autres ont besoin de soins intensifs à l’hôpital. »

      Pratique et malin le virus pour continuer à se transmettre… Une mesure simple serait de munir tout le monde d’un masque pour limiter la dispersion du virus, seulement voilà… y a plus de masque…

        +3

      Alerter
      • Haricophile // 09.03.2020 à 10h49

        Je rappelle aussi que l’efficacité pleine d’un masque est de quelques heures au mieux. Ça fait pas mal de masques a distribuer. Je crois quand même qu’on est infiniment loin de l’efficacité des chinois pour gérer la crise, et pour des raisons clairement systémiques, on peut bien critiquer la Chine sur plein de choses, mais ils protègent la population au détriment des industries et des banques, nous faisons totalement l’inverse.

          +4

        Alerter
  • Santerre // 06.03.2020 à 19h27

    Il est clair qu’un virus inconnu, où la totalité de la population est une cible potentielle ( pas de vaccination massive ou d’immunité acquise comme pour la grippe) , avec une mortalité de 15% chez les plus de 80ans et 8% chez les plus de 70 ans est réellement inquiétante. Sachant qu’on a environ 5 millions de chaque et qu’une épidémie en roue libre touche de 40 à 70% de la population. En fourchette basse , ça fait quand même 450000 décès et en haute environ 800000 rien que pour ces tranches d’âge. De là, effectivement, il ne faut pas confondre avec la grippe saisonnière et les mesures de profilaxie, même très sévère, sont totalement justifiées. D’autant plus que les populations les plus fragiles sont concentrées dans des ephad. Ce qui peut être un atout comme une faiblesse.

      +20

    Alerter
    • Séraphim // 07.03.2020 à 04h36

      15% et 8% des cas déclarés et visibles! Pas des cas putatifs ou invisibles ou même non détectés. Rapporté à la Chine, province du Hubei, même en multipliant par 3 les cas effectivement déclarés et porteurs de symptômes, ça fait ~250 000 cas sur 57 millions d’habitants. La roue n’est pas « libre » mais bon, c’est surtout le port du masque qui compte, quoiqu’en disent bêtement les urgentistes de plateau. Quant aux morts, quand bien même ils seraient invisibles aux 2/3 (!?!) cachés en accident de la route, en crises cardiaque et en noyades, ça ne fait « que » 9000 morts, soit rapporté à la France (66 millions d’habitants contre 57=> x 1.158) 10400 morts! Et non pas 500000!!
      Quand on commence par se faire peur, on finit par avoir peur!

        +10

      Alerter
    • Chris // 07.03.2020 à 13h24

      « une mortalité de 15% chez les plus de 80ans et 8% chez les plus de 70 ans est réellement inquiétante »
      AMHA, ce n’est pas inquiétant du tout, du point de vue purement « politique ». Cette épidémie présente tous les avantages d’une résolution des pensions de retraite !
      Je fais partie de cette population…

        +14

      Alerter
      • Françoise // 07.03.2020 à 14h31

        Malheureusement je l’entends autour de moi. Idéologie nauséabonde qui rentre dans la tête des gens….

          +7

        Alerter
        • Subotai // 08.03.2020 à 00h35

          Bah… Ce n’est pas une idéologie, c’est juste une réaction de connerie primaire et animale.
          Parle leur de leur Mémé… 🙂

            +0

          Alerter
          • Haricophile // 09.03.2020 à 11h07

            C’est une idéologie, même si tu n’en n’a pas conscience. Celle qui a trouvé un sommet dans la France Pétainiste :

            – Travail : L’homme (du peuple) considéré comme machine productive et chair-à-canon.
            – Famille : Bobonne à la maison pour assurer au mieux l’entretien de la machine productive et assurer sa descendance (et celle des mâles alpha).
            – Patrie : Organisation territoriale centralisée destinée à mettre en place des conditions favorables aux activités des industries et des banques.

            Avant cette période, les vieux étaient les ancêtres respectables, la mémoire, la sagesse, la transmission, les racines.

            Durant cette période, les vieux (du peuple) sont devenues des machines réformées, des bouches a nourrir inutiles et improductive plombant l’avenir industriel et bancaire radieux de la Nation.

            La fête des mères est un pur produit de cette idéologie puante, ainsi que beaucoup d’autre préjugés et manière de penser dont tu es inconscient parce que tu baigne depuis toujours dedans. Les réactions que tu dénonce en sont une des conséquences directes, et les EHPAD de manière indirecte mais beaucoup plus directe si on regarde le fonctionnement réel des EHPAD privés !

              +4

            Alerter
        • Chris // 08.03.2020 à 13h01

          Pourquoi « nauséabonde » ? Et malheureuse ?
          Mes facultés cognitives, intactes malgré l’âge et le matraquage médiatique, et une longue expérience de la politique sociéto-économique me conduisent à mettre en évidence cette corrélation.
          Faire l’autruche, ce que fait très bien l’UE et de nombreux pays membres, n’a engendré que des catastrophes.
          Quand je lis les nouvelles, je m’interroge toujours du « Cui bono ». Je ne crois pas à l’incompétence crasse de nos politiciens (quoique certains cas…), sinon ils auraient pris des mesures sanitaires différentes.
          Choper un virus létal, chez eux, c’est comme nier le risque d’une grossesse ou MTS en s’adonnant au sexe : ça n’arrive qu’aux autres ! Grasset/Dedefensa appelle cette psychologie le principe d’indéfectibilité, voire de suprémacisme.

            +5

          Alerter
      • Subotai // 08.03.2020 à 00h32

        Effectivement, ça ne l’est pas. 🙂
        Et pas seulement pour des raisons « politiques » mais surtout pour des raisons Politiques. re 🙂
        Pour ceux qui râlerait de l’humour noir exprimé ici: je suis aussi dans, comme je dis, les « bonus » de la durée de vie.
        Je dis que heureusement que ce ne sont pas les gamins qui morflent le plus.
        Demain est un autre jour…

          +2

        Alerter
  • Fritz // 06.03.2020 à 19h31

    Il faut être actuaire pour réaliser une étude aussi convaincante. Merci M. Berruyer.
    Ce qui m’inquiète, c’est moins la maladie (les pensionnaires de la maison de retraite de ma petite ville ne sont pas du tout affolées) que la panique qu’elle suscite, et les mesures excessives de protection, inadéquates mais spectaculaires, qui empêchent la société de vivre et de fonctionner. Élèves et enseignants confinés, voyages scolaires annulés…

    Il paraît qu’en Chine il n’y a pas eu de panique, pas de magasins dévalisés : avec les mesures drastiques prises par les autorités, cette discipline chinoise a permis d’enrayer l’épidémie et de la faire reculer – pour le moment.

    Mais dans un pays où on invite 2 700 supporters italiens à un match de football à Lyon…

      +48

    Alerter
    • Loredana // 07.03.2020 à 00h44

      en France l’économie passe toujours avant la santé, voir Tchernobyl, sang contaminé, vache folle, canicule de 2003.
      Un virus nouveau, sur une population non immunisée, avec une période d’incubation de 14 jours peut facilement devenir comme la grippe espagnole. Quand il n’y aura plus de place en thérapie intensive, dans une semaine ou deux maximum, il sera bien plus difficile cacher les faits et la mortalité réelle pourra être estimée.
      Les antibiotiques ne soignent pas les virus, ni les pneumonie virales.

        +34

      Alerter
    • jp // 07.03.2020 à 12h32

      pas de magasins dévalisés en Chine.
      j’ai vu des images sur xinhua de sacs de nourriture déposés au pied d’un immeuble dans une ville confinée. Nourriture gratuite, donnée par les autorités, alors c’est peut-être de la propagande mais je suis sure que jamais l’idée de « donner » ne viendra aux autorités françaises.

        +14

      Alerter
      • Chris // 07.03.2020 à 13h28

        Discipline…
        La Chine a certes adhéré à l’OMC, mais reste communiste en assurant aux populations obéissantes protection et nourriture. Un autre monde sociétal.

          +10

        Alerter
        • Subotai // 08.03.2020 à 00h39

          «  »La Chine a certes adhéré à l’OMC, mais reste communiste en assurant aux populations obéissantes protection et nourriture. Un autre monde sociétal. »‘
          **************
          Pas communiste: Chinois… 🙂
          C’était déjà comme ça sous les Empereurs de l’Antiquité.

            +8

          Alerter
          • Chris // 08.03.2020 à 13h06

            Oui en effet, cette gestion s’adosse à une culture pluri-millénaire, mais je puis vous assurer que les empereurs précédant l’époque Mao ne s’embarrassaient pas vraiment du confort et devenir de leurs populations, sauf de la bourgeoisie commerçante qui créait la richesse.

              +0

            Alerter
            • LibEgaFra // 09.03.2020 à 10h31

              Ce n’est pas a bourgeoisie qui crée ou créait la richesse. La bourgeoisie se contente d’extorquer la plus-value de ceux qui mettent la main dans le cambouis.

                +2

              Alerter
    • Michel // 07.03.2020 à 17h36

      Vous parlez de « mesures excessives de protection, inadéquates mais spectaculaires, qui empêchent la société de vivre et de fonctionner. Élèves et enseignants confinés, voyages scolaires annulés… »

      Et vous terminez en disant qu’on n’aurait pas dû inviter les supporters italiens.

      J’avoue que j’ai du mal à suivre l’argumentaire…

        +3

      Alerter
      • Fritz // 07.03.2020 à 20h46

        Je suis professeur en collège et une de mes collègues est confinée chez elle durant quatorze jours car elle est allée dans le Morbihan fin février. Pour le match OL-Juventus du mercredi 26 février, on a laissé venir à Lyon des supporters d’Italie du Nord, en pleine progression de l’épidémie… Aujourd’hui, le nombre de morts en Italie, imputables à cette maladie, est de 233.

          +8

        Alerter
        • step // 08.03.2020 à 10h45

          normal, « l’annulation » de votre collègue ne coute pas des millions en droits télé.

            +7

          Alerter
        • Michel // 08.03.2020 à 13h11

          Pourtant aujourd’hui Turin n’est même pas concerné par la mise en quarantaine du nord du pays: https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/07/coronavirus-l-italie-envisage-de-placer-en-quarantaine-milan-venise-et-d-autres-zones_6032220_3244.html
          C’est bien que Turin n’est pas la zone la plus à risque, et c’est vous mêmes qui réclamez que le gouvernement ne tombe pas dans l’excès, donc cela semblait aller dans votre sens.

            +0

          Alerter
          • Jeanne L // 08.03.2020 à 17h04

            Ceci dit ce dimanche dans le Piémont dont la capitale est Turin il y a plusieurs provinces (un peu comme nos départements) comme celles d’Alessandria, Novara, Asti,Verbano-Cusio-Ossola, qui sont concernées par le passage en zone rouge.
            Ce ne sont pas seulement des villes mais des étendues bien plus vastes.
            Le président de la région piémontaise toute entière est lui en quarantaine car il est contaminé.

              +2

            Alerter
    • Bientôt infecté ? // 12.03.2020 à 15h29

      100% en phase.
      La « mise sous cloche » a fait ses preuves en Chine malgré le mal qu’on a pu dire sur les mesures prises. Sans dire qu’une dictature a du bon, la discipline, elle, a du bon. Pas sûr que la France soir championne de la discipline, mais plutôt de l’individualisme.
      Dans ce genre de situation de crise, il faut gérer les priorités: la santé publique ou les libertés individuelles ? Pour moi le choix est vite fait.
      Donc les mesures physiques de prévention de la propagation d’une épidémie sont bonnes. Pourquoi n’avons-nous pas été aussi radicaux ? Enjeux politiques, économiques, lobbies ? Car je ne peux pas croire qu’on n’ait pas anticipé l’évolution de l’épidémie en Europe.
      Certes le cas de l’Italie est étonnant, mais on pouvait s’attendre à ce que cela arrive aussi à ses voisins, de façon atténuée avec un peu de chance.
      C’est un peu comme si le gouvernement nous répétait « l’épidémie arrive et ce n’est que le début » et qu’il nous donnait des pistolets à eau pour lutter contre.
      Certes, les conduites à tenir sont claires et mises à jour, chacun est informé de son devoir de vigilance.
      Si le taux de mortalité et le nombre final de décès reste relativement bas suite à la stratégie de la France, on dira qu’on a eu raison de ne pas trop s’inquiéter, qu’il fallait laisser doucement l’épidémie se répandre en repoussant pour mieux absorber le choc.
      Mais si ça ne marche pas, ça fera plus mal qu’en Chine.
      Cela dit, je suis contre la panique et ne cautionne qu’un discours de prudence et de respect des autres.
      Et à part ça, non, je n’irai pas voter.

        +0

      Alerter
  • Emile // 06.03.2020 à 19h44

    Le graphique de l’évolution des malades en Chine a un problème. Sur les deux dernières semaines on a une baisse d’environ 30.000 malades qui ne sont reversés ni dans les guéris ni dans les morts !

      +5

    Alerter
    • Loredana // 07.03.2020 à 00h58

      ils sont en thérapie intensive dans les tout nouveaux hôpitaux en préfabriqué

        +4

      Alerter
    • Séraphim // 07.03.2020 à 04h43

      C’est faux, bien sûr. Les malades disparus font, chaque jour, exactement : Nouveaux malades- guéris – morts. Soit pour aujourd’hui : 1588 malades en moins = +1704 guéris + 30 morts-146 ‘nouveaux déclarés’.

        +5

      Alerter
  • roseceslamort // 06.03.2020 à 19h44

    pendant ce temps, à la douane
    https://twitter.com/towersight/status/1235845352650993664

    on est les champions, on est les champions, on est on est on est les champions… du ridicule et de l’incurie

      +14

    Alerter
  • Philnomade // 06.03.2020 à 19h48

    Il manque une donnée importante, si elle existe. C’est une fourchette pendant laquelle la mortalité c’est produit. Car pour moi les chiffres des cas avéré n’est pas possible vu le nombre de témoignages de personnes qui pensent l’avoir et à qui l’ont répond depuis déjà quelques jours de rester chez eux et point. Ils doivent reprendre contact qu’en cas de difficulté respiratoire.

      +3

    Alerter
  • Anouchka // 06.03.2020 à 19h51

    Merci pour ces graphiques très parlants.
    Intéressant aussi d’avoir souligné que contrairement avec ce qui se passe généralement avec la grippe, des gens relativement jeunes peuvent être gravement atteints et mourir.
    Il est donc important que tous restent très vigilants et adoptent des mesures de protection de son entourage direct aux moindres signes de symptômes.
    Bon, c’est sur que si déjà on avait des masques, ça aiderait un peu…
    Dans le cabinet médical près de chez moi, seul les médecins ont droit aux masques, la secrétaire à l’accueil qui est au contact des patients n’en a pas été gratifiée d´un seul depuis l’arrivée du virus en France

      +12

    Alerter
  • Marie Pan-Pan // 06.03.2020 à 19h52

    Merci.
    Un rappel régulier de ce type me parait nécessaire et sain, entre moult effervescence de la Toile.
    C’est comme une mise à distance factuelle qui permet de reprendre le cours de la vie et l’usage de son cerveau.
    Et j’espère que beaucoup se souviendront de la dernière phrase d’Olivier !

      +10

    Alerter
  • un citoyen // 06.03.2020 à 19h58

    Les personnes à risque doivent être protégées.
    Oui et oui. Et je rajoute que (à partir d’un moment où cette grippe sera présente vraiment partout), plus les personnes non à risque se protégeront eux-mêmes (gants, hygiène, masque, …) et plus les personnes à risque le seront aussi en ayant ainsi moins de chance de l’attraper.

      +8

    Alerter
  • aesop // 06.03.2020 à 20h03

    Mouais…
    Il y a d’autres opinions que les infos « franco-françaises »:

    https://turcopolier.typepad.com/sic_semper_tyrannis/2020/03/a-short-note-on-coronavirus-covid-19-by-walrus.html

      +3

    Alerter
  • Jb31 // 06.03.2020 à 20h13

    Est-ce une erreur ? C’est le COVID 19 L qui est en augmentation selon plusieurs sources. Non ?

      +0

    Alerter
  • Leterrible // 06.03.2020 à 20h13

    O.B. : …  »  »  » La grippe espagnole de 1918 avec une létalité de 2 % à 3 % (mais il n’y avait pas d’antibiotiques à l’époque)  »  » « …

    Il est souvent répété (et bien connu?) que les ANTIBIOTIQUES sont inefficaces en cas d’affection VIRALE (( c’est donc le motif pour lequel , en médecine générale , en cas de suspicion de grippe ON NE PRESCRIT PAS d’antibiotique ..alors qu’on avait tendance dans le passé à les prescrire « au cas où.. » , d’où le gros problème ACTUEL d’inefficacité de certains antibiotiques requis et les campagnes d’abstention de prescription souvent mal perçues des patients …qui , parfois , n’hésitent pas à changer de médecin sur ce motif de non-prescription systématique… )) .
    Par contre , bien expliquer que les décès liés aux conséquences de l’état d’affaiblissement « grippal » des défenses de l’organisme sont généralement dûs à de la sur-infection microbienne ( ==>antibiothérapie efficace seulement pour cette éventualité ) compliquant des pathologies sérieuses pré-existantes ( en particulier dans les tranches d’âge élevées ) … D’où l’obligation d’aide hospitalière pour espérer échapper/survivre à cette complication arrivant en fin de parcours.(le VIRAL « supplanté » par le MICROBIEN final , cause réelle du décès )..

      +26

    Alerter
    • Anouchka // 06.03.2020 à 20h48

      Ce qui a provoqué les nombreuses morts en 18, c’était aussi l’état de santé des populations, affaiblies par les privations de la guerre (exemple: famine liée au blocus en Allemagne) et d’une manière générale l’état de désorganisation des systèmes de santé (lié notamment au conflit mondial et aux nombreuses guerres civiles qui suivirent ).
      Il est aussi important de souligner que les pourcentages les morts de personnes jeunes en apparente bonne santé à Wuhan sont peut-être à mettre sur le compte de l’engorgement des hôpitaux du début de l’épidémie.

        +6

      Alerter
      • Logique // 06.03.2020 à 23h35

        « Ce qui a provoqué les nombreuses morts en 18, c’était aussi l’état de santé des populations, affaiblies par les privations de la guerre  »

        La grippe de 1918-19 a commencé aux USA, pays qui ne connaissait pas la guerre ou les privations sur son territoire. Idem pour l’Espagne.

        Les antibiotiques sont utiles pour prévenir une surinfection bactérienne mortelle des poumons.

          +10

        Alerter
        • Anouchka // 07.03.2020 à 06h25

          Oui mais ce n’est pas aux USA que cette épidémie fit des millions de morts (même si il yen eu quand même beaucoup)

            +4

          Alerter
      • Patrick // 07.03.2020 à 10h06

        Exemple de Guillaume Apollinaire, cité dans l’article.
        Il avait été gazé en 1916 .. donc pas au mieux de sa forme.

          +3

        Alerter
        • Serarien // 07.03.2020 à 10h22

          Non…
          Ce qui a provoqué la mortalité du H1N1 c’est l’absence d’antibiothérapie. Le H1N1 induit une pneumonie par sur-infection bactérienne.
          Le COVID induit également cette sur-infection (en sus d’une infection virale). Aujourd’hui, on dispose d’antibiotiques pour traiter le caractère bactérien de la pneumonie induite…enfin, les indiens et les chinois en disposent …nous, nous n’en avons plus (il reste 15 jours de stock dans les conditions actuelles)…et ce traitement nécessite, pour les cas les plus sévères jusqu’à 3 semaines d’hospitalisation en réa/soins intensifs…. sauf que nous ne disposons que de 5000 lits de réa et qu’ils sont occupés à 97% !
          Pour info : la Chine a arrêté l’exportation des molécules…et l’Inde les a limitées hier !

            +22

          Alerter
          • LibEgaFra // 08.03.2020 à 11h01

            « Pour info : la Chine a arrêté l’exportation des molécules…et l’Inde les a limitées hier ! »

            Youpie!!!! Le virus comme révélateur de toutes les tares du capitalisme: délocalisations, bradages économiques, profiteurs de tout poil (masques, solutions hydro-alcooliques, papier hygiénique[?!]) mesurettes inefficaces, car le PIB il n’y a que cela qui compte…

            (cynisme)Reste le calcul économique: on peut bien sacrifier quelques vieillards qui sont un coût pour la société.(/cynisme)

            La France, le pays où il fait bon vivre (en restant pour le moment cloitré chez soi…).

            Allez, je sors.

              +6

            Alerter
    • calal // 07.03.2020 à 08h21

      « Par contre , bien expliquer que les décès liés aux conséquences de l’état d’affaiblissement « grippal » des défenses de l’organisme sont généralement dûs à de la sur-infection microbienne »

      donc c’est le biais par lequel on peut manipuler les donnees de la mortalite liee a la grippe en france
      1400 morts de la grippe /an mais 9000 morts/an (grippe+surinfection microbienne)

      j’apprecie toujours ces distinguo subtils qui permettent de travestir et de tordre les faits dans le sens que l’on veut…

      ps:merci a ob pour cette mise au point factuelle et objective.

        +4

      Alerter
  • Ecce Homo // 06.03.2020 à 20h14

    Taux de morbidité à ce jour selon l’OMS : 3,4% (Grippe 0.2%)
    Taux de cas sévères nécessitants une hospitalisation : 16-20% (Grippe 0.2%)
    Selon une étude chinoise, la mutation a eu lieu au début de l’épidémie et c’est la souche la plus virulente et contagieuse qui s’est rependue. A noter que cette étude est remise en cause par d’autres scientifiques qui pointent des lacunes.
    Des cas de ré-infections mortelles chez des patients guéris ont été constatés.
    Le virus a été retrouvé chez les animaux de compagnie.
    Il attaque le système nerveux central.
    Le prendre pour une simple mauvaise grippe serait une erreur. A minima du niveau de la grippe de 1918. Sans les mesures exceptionnelles prises, les chiffres seraient totalement différents.

      +23

    Alerter
    • Anouchka // 06.03.2020 à 21h04

      Pouvez-vous nous communiquer vos sources, un lien qui détaille un peu plus ce que vous dites ?

        +4

      Alerter
        • Anouchka // 07.03.2020 à 17h22

          Merci
          Très inquiétant, en effet, surtout l’information concernant les cas de rechute (d’autant plus quand on sait que nos chères autorités, pour pallier le manque de lits en hôpital, ont prévu de faire soigner les cas grave à la maison par la médecine de ville!)
          On est mal barrés.

            +3

          Alerter
      • ecce homo // 06.03.2020 à 22h25

        J’aimerais bien mais rien ne passe. Googliser les points, tout est sourcé.

          +1

        Alerter
      • Renard // 07.03.2020 à 07h07

        Anouchka,
        Vous pouvez trouver ici les chiffres bruts régulièrement actualisés par le Johns Hopkins CSSE :

        https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

        Ce qui permet de calculer un taux de mortalité, ou deux.
        Soit le nombre de morts divisés par le nombre de cas déclarés à savoir à l’heure où j’écris:
        3 491 / 102 38 6 *100 = 3.42%
        C’est sur ce taux que communique l’OMS mais il suppose que les patients décèdent le jour même de leur contamination. Il est donc sous estimé.
        On peut lui préférer le nombre de morts divisé par le nombre de rémissions
        3 491 / 57 389 * 100 = 6.08%
        Ou entre les deux, c’est vous qui voyez.

          +4

        Alerter
        • Pierrot // 07.03.2020 à 21h37

          Par définition, le « taux de mortalité » est le nombre de morts rapporté à la population totale. Par exemple, pour le Covid-19 ce taux est de seulement 0,7% si l’on ne considère que la ville de Wuhan (11 millions d’habitants) et beaucoup moins si l’on considère la province ou le pays.

          Le nombre de morts rapporté au nombre de personnes touchées, c’est le « taux de létalité ». Et pour le connaître il est certainement nécessaire d’avoir assez de recul pour considérer le bon nombre de morts, mais aussi pour de ne pas sous-évaluer le nombre total de malades. En effet, si l’on détecte assez facilement les décès survenus à cause du virus, nombre de personnes infectées, voire déjà guéries, ne sont pas détectés par les autorités, notamment parce qu’elles n’ont pas présenté de symptôme caractéristique alarmant. Donc s’il est possible que le taux de létalité soit finalement supérieur à 3,42%, il est tout aussi possible qu’il s’avère inférieur.

          Quant au pourcentage calculé en divisant le nombre de morts par le nombre de rémissions, il n’a pas de sens : il serait peu pertinent de dire que 3491/57389×100 = 6,08% des survivants sont morts. Si le but est juste de produire des chiffres spectaculaires, on pourrait tout aussi bien affirmer que 57389/3491×100 = 1644% des morts ont survécu, ce qui ne serait pas moins absurde. On peut à la rigueur considérer le rapport entre le nombre de rémissions et celui des décès, ou l’inverse, mais là encore il serait nécessaire d’avoir suffisamment de recul et de disposer de données complètes avant de tirer des conclusions.

            +6

          Alerter
          • Renard // 07.03.2020 à 23h22

            @ Pierrot
            Volée de bois vert en grande partie méritée.
            Confusion entre mortalité et létalité. OK, je connaissais pas le vocabulaire. Maintenant, grâce à vous, si.
            Je constate que ni l’une ni l’autre ne répondent à la vraie question que nous nous posons « Si je l’attrape (symptômes visibles) j’ai combien de chances d’y rester ? », (Au fait, ils sont encore plus nuls que nous le pensions à l’OMS qui parlent de 3.4%!)
            Donc pour définir ce taux, que je vous propose de nommer taux de crevabilité, en retenant votre objection mais loin de votre contre calcul inutilement polémique, il conviendrait de reprendre la proposition d’Aristolex32, évidement plus juste que la mienne :
            nombre de morts / (nombre de morts + nombre de rémissions).
            Ce qui pour le 7 mars au matin nous ferait
            3 491 / (3 491 + 57 389) * 100 = 5.73% (chiffre qui suppose cependant que le délai de guérison soit le même que celui de crevaison, donc probablement un peu surestimé).
            Ce qui nous amène à conclure que sur les 1000 cas déclarés recensés ce soir par le Figaro, on peut s’attendre à déplorer entre 34 et 57 morts (dont 16 le sont déjà).
            Et sur les 10 000 probables en fin de semaine prochaine…

              +1

            Alerter
            • Pierrot // 08.03.2020 à 11h52

              On ne peut malheureusement pas établir de statistique fiable si l’on ne possède pas de données complètes.

              Or, le nombre de cas recensés risque d’être beaucoup plus faible que celui des personnes effectivement touchées, d’autant que les opérations de recensement tendent à se focaliser (particulièrement en France) sur les lieux où l’atteinte au Covid-19 est avérée du fait de leur gravité.

              On passe donc très probablement à côté de nombreux malades sans symptômes suffisants pour être testés positifs et pour être recensés, alors que les cas les plus graves ayant une plus forte probabilité d’aboutir à un décès sont pris en charge par les hôpitaux où ils sont officiellement comptabilisés.

              C’est un peu comme si, pour mesurer la température d’une pièce, on plaçait le thermomètre près du radiateur.

                +4

              Alerter
            • Chris // 08.03.2020 à 13h10

              AMHA, nous aurons des statistiques enfin précises… lorsque le gros de l’épidémie sera passé, c’est-à-dire d’ici 6 mois.

                +2

              Alerter
            • Renard // 08.03.2020 à 14h13

              @Pierrot
              Sur ce coup-là, je persiste.

                +0

              Alerter
            • Pierrot // 09.03.2020 à 08h46

              @ Renard : imaginons qu’on ait correctement comptabilité les décès, mais que le nombre de personnes effectivement infectées soit deux fois plus élevé que le nombre de personnes recensées, et que le nombre de personnes déjà guéries soient trois fois plus élevé du fait de ce défaut de recensement chez une population qui a mieux réagi à la maladie. Dans ce cas, par rapport aux calculs effectués, le taux de létalité réel est plus faible et les chances réelles de guérison des malades sont plus importantes.

                +1

              Alerter
            • Renard // 09.03.2020 à 13h51

              @Pierrot
              Vous persistez à vouloir me parler de taux de mortalité et de létalité tels que définis par l’OMS (qui pourtant communique sur le taux de 3.4%). Et pour cela vos arguments sont justes.
              De mon côté, vu que ces taux seront connus à la Saint Glin-glin, je me contente de me demander combien des personnes ayant des symptômes déclarés risquent de passer l’arme à gauche (merci de me lire ou relire ci-dessus). Je ne suis pas sur que ce ratio porte un nom.
              En quoi cela vous choque-t-il ?
              (au fait, ma fourchette, vu les chiffres ce matin, va désormais de 3.5 à 5.87%.)

                +0

              Alerter
            • Pierrot // 13.03.2020 à 01h51

              @Renard : J’ai parlé des chances de guérison, lesquelles restent quoi qu’il en soit directement liées aux autres taux évoqués.

              Le problème dans votre évaluation, c’est qu’elle repose sur une sous-estimation du nombre d’infections et du nombre de rémissions, et probablement aussi du taux de ces rémissions, au contraire du nombre de décès qui a beaucoup plus de chances d’être assez correctement comptabilisé.

              Par conséquent, si la pandémie continue d’être traitée comme elle l’a été globalement jusqu’ici (i.e. comme l’on fait les Chinois); les risques de mourir du virus quand on l’a attrapé est certainement nettement inférieur à ce que vous indiquez (ce que suggèrent d’ailleurs les dernières statistiques disponibles, rappelées dans un article plus récent sur ce site). Il n’y a donc pas de raison de sombrer dans la panique et le catastrophisme.

              Néanmoins, il reste nécessaire d’adopter des comportements prudents afin de ne pas propager la maladie, notamment aux personnes à risque.

                +0

              Alerter
    • Renard // 07.03.2020 à 06h29

      En accord avec vous Ecce.
      Le Covid-19 n’est peut-être qu’une grosse grippe, mais un tigre n’est également qu’un gros chat.

        +17

      Alerter
  • Artsolex32 // 06.03.2020 à 20h20

    Pour calculer la létalité du virus je ferai plutot ce calcul:
    %=nombre mort/(nbr mort+ nbre de gueris)

    Ce calcul donne plutôt un taux de 7%!
    Rien a voir avec une grippe…

      +3

    Alerter
    • Bugmax // 07.03.2020 à 00h55

      Oui, c’est vrai on parle des cas « résolut » à savoir guérit + décédés.
      Puisqu’on ne peut pas deviner à l’avance comment vont se résoudre les cas infectés (certain en décés).

      Mais ça un défaut, on affiche un résultat qui est biaisé, puisqu’il a toutes les chances de diminuer très fortement à partir du moment ou le nombre de nouveau guérit augmente et celui des nouveaux contaminés diminuent jusqu’a la toute fin de l’épidémie.

      Un fois que tout les cas sont résolut (guéris ou mort) vous obtenez alors le même résultat.

        +3

      Alerter
    • FLYING BLUE // 07.03.2020 à 10h18

      le calcul est bon, mais la conclusion est FAUSSE car votre base (nb de morts + nb de guéris) ne concerne que ceux qui sont réellement recensés, cad les seuls cas graves susceptibles d’être dépistés (les consignes sont désormais de ne plus dépister personne, yc les cas contacts et encore moins les cas faiblement à moyennement sévères)…

      Vous effecturiez ce même ratio sur la grippe saisonnière (i.e.sur le seule nb des cas hospitalisés pour une grippe), vous obtiendriez un chiffre analogue à vos 10%… (car qui d’autre que les cas sévères va à l’hôpital pour une grippe)

      Quant au ratio actuel (nb de morts/nb d’atteints) il ressort tout autant faux pour les mêmes raisons, le dénominateur étant très largement sous estimé (a minima je pense : classe 1 pour 10 au début, et bientôt classe 1 pour 60 vu les dernières décisions relatives au dépistage…). Un pays comme la Coree a des chiffres moins faux car le dépistage y est plus systématique (ratio classe 1 pour 2 à mon avis, ce qui est un excellent chiffre)… bref, des chiffres de létalité en forte chute…

      Il est temps de raison garder… quand bien même ce gouvernement est un gvt de branquignoles qui ne fait que de la com pour se donner un air martial qui maîtrise la situation et qui surfe en même temps sur l’affolement d’une population qui :
      1) ne pense plus à autre chose
      2) le verra tel un sauveur qd on pourra dire que tt a été résolu grâce à sa gestion exemplaire (qd tt prouve que le contraire a été fait, yc l’envoi de ce qu’il restait du stock stratégique de ffp2 dans l’avion A380 vers Wuhan)…

      C’est LE SUCRE… un excellent film…

        +11

      Alerter
  • Gandalf // 06.03.2020 à 20h26

    Soit tu décèdes soit tu guéris. A ce jour 3400 morts et 53000 personnes guéries. C’est-à-dire un taux de létalité de 6% !
    Peut-être en meurt-on plus vite que l’on en guérit. Toutefois aussi longtemps que l’on en est pas rétabli le risque persiste.

      +5

    Alerter
    • un citoyen // 06.03.2020 à 21h16

      Non : soit tu décèdes, soit tu guéris, soit tu es infecté.

        +2

      Alerter
      • un citoyen // 06.03.2020 à 21h38

        (suite) Ou soit tu n’es pas infecté (mais cette catégorie n’aura rien à voir avec ce taux).
        Pour le reste, je pense que le calcul de ce taux ne doit pas être simple car le facteur temps (à quel moment quelqu’un est-il infecté, à quel moment y a-t-il eu un décès, …) est à prendre en compte -difficile à expliquer comme ça-.

          +2

        Alerter
    • Alfred // 06.03.2020 à 22h18

      Soit tu décèdes soit tu guéris… soit tu gardes des séquelles.

        +3

      Alerter
      • Alfred // 07.03.2020 à 10h06

        on peut trouver aussi des « guéris » qui rechutent et sont a nouveau contagieux.
        ;source dans les liens de ce medecin qui partage des etudes interessantes:
        https://twitter.com/AbraarKaran/status/1234324074505154560

          +4

        Alerter
        • K // 07.03.2020 à 19h17

          Absolument, 14% des « guéris » recontractent le coronavirus quelques semaines après leur guérison.
          Probablement parce qu’ils ne sont pas vraiment guéris et que le virus reste en dormance dans l’organisme.

            +2

          Alerter
    • Logique // 06.03.2020 à 23h42

      « Soit tu décèdes soit tu guéris. »

      Lapalissade. Le problème c’est qu’il est illusoire de penser que tous les infectés sont détectés. On ne sait pas combien il y a de porteurs sains, ou qui font juste un rhume.

        +4

      Alerter
  • Bern // 06.03.2020 à 20h30

    C’est bon , les autorités viennent d’annoncer ce soir qu’ils ne testeraient plus que les cas graves , l’épidémie est bien là . Ils ne le disent pas mais on est en phase 3 avec rappel des réservistes et tout le tralala donc il faut oublier les chiffres , ils seront désormais bidonnés faute de donnés précises. A part çà on retrouve la France que connaissent bien les vieux soldats , plus de masques , plus de ceci , plus de cela ( encore une fois on s’est payé de mots ) , çà va bricoler dur , comme d’hab….

      +30

    Alerter
    • Bugmax // 07.03.2020 à 01h17

      Clairement.

      Le SAMU l’explique ici : https://twitter.com/BFMTV/status/1235964725546160129

      Les mesures de phase 3 s’appliquent déjà (Déport de cas non grave à domicile avec Medecine Libérale)

      Et comme ils ne l’expliquent pas clairement, les gens ne vont pas comprendre.

        +5

      Alerter
  • Amsterdammer // 06.03.2020 à 20h30

    « La grippe espagnole de 1918 avec une létalité de 2 % à 3 % (mais il n’y avait pas d’antibiotiques à l’époque) »

    Euh? Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus, et n’en ont jamais eu…

      +12

    Alerter
    • Pierre // 06.03.2020 à 22h18

      Bonjour,

      C’est partiellement faux pour deux raisons:

      – certains ATB agissent en modifiant le « milieu de vie » de la bactérie dans sa cellule cible. Certains virus utilisent ces mêmes milieux (dont les coronavirus. Il existe des publications scientifiques depuis plus de 15ans qui montrent une efficacité de certains ATB sur certains virus ( ex: Chloroquine et coronavirus, dengue, chikungunya; teicoplanine et grippe; azythromycine et grippe, zika…)

      – d’autre part, la mortalité lors de pneumopathies virales graves est souvent le fait de surinfections bactériennes (cas ultra classique chaque hiver: grippe + surinfection à pneumocoque)

        +19

      Alerter
    • jm // 06.03.2020 à 22h50

      Mais ils permettent de lutter contre les surinfections bactériennes qui peuvent survenir et aggraver la situation (et éventuellement achever le malade).

        +9

      Alerter
    • joe billy // 06.03.2020 à 23h02

      « Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus, et n’en ont jamais eu… »

      Est-ce si certain ?
      un cador des maladies contagieuses contredit cet avis:
      https://www.youtube.com/watch?v=7N1y4Kv8B2I

        +3

      Alerter
    • Logique // 06.03.2020 à 23h45

      Mais ils ont un effet sur les surinfections bactériennes souvent plus dangereuses que les virus (cf. pneumonie).

      NB: des chercheurs français ont trouvé le mécanisme d’entrée du virus du sida dans les lymphocytes.

        +4

      Alerter
  • Nejus // 06.03.2020 à 20h46

    Bonjour,

    Si les chiffres chinois sont exactes pourquoi la Chine est a l arrêt pour moins de 3000 morts ‘?
    Pourquoi la Chine ne redécolle pas ?
    Pourquoi a population égal la Corée du Sud a plus d’infectés que la chine et continu a fonctionner ?
    Comment concevoir que la Chine puis se passer de nouvel an et perdre des dizaines voir des centaines de milliards pour une grosse grippe ?

      +7

    Alerter
    • LA ROQUE // 06.03.2020 à 22h08

      Pour moi les chiffres Chinois sont faux.
      En effet si l’on compare le nombre de morts en Chine par rapport à celui qu’il y a en Italie il y a un problème et cela laisse à penser que les Chinois ont sous estimé les décès d’au moins 50% à ce jour.
      Pour autant même avec cette sous estimation cette épidémie n’est pas plus grave que pour une grippe lambda pour le moment.

        +2

      Alerter
      • Nejus // 06.03.2020 à 22h50

        Le gouvernement chinois a peut être eu très peur et à réagis de façon « extrême » et sans se cas c est une « grosse grippe  » avec tout ce que ça implique.
        Ou les chiffres sont très très très sous estimé et c’est vraiment dangereux, mais pourquoi donner des chiffres aussi ridicules en comparaison a la population totale chinoise ?

          +0

        Alerter
        • LA ROQUE // 07.03.2020 à 21h15

          @Nejus
          Pour des raisons économiques.
          Le gouvernement Chinois est déjà la cible de Trump avec comme conséquence une baisse des exportations donc ce virus est pour le moins mal tombé .Donc il avait tout intérêt à minimiser la gravité afin d’ éviter une baisse encore plus importante des exportations.

            +0

          Alerter
      • Séraphim // 07.03.2020 à 08h03

        C’est sûr, les Chinois ont « sous-estimé le nombre de morts »(!!). Le problème avec le nombre de morts, c’est que…ce n’est pas seulement un nombre! Il y a aussi des morts, réels, là, étendus. Faut donc les glisser sous le tapis. Et payer la famille pour qu’elle se taise? Et 3000, rien que ça? Et pis quoi encore, ils les ont transformé en raviolis?

          +2

        Alerter
        • LA ROQUE // 07.03.2020 à 19h19

          « payer le famille pour qu’elle se taise »
          il me semble que ce n’est pas le mode de fonctionnement de la Chine.
          Exemple :message de RSF

          Où est Chen ? C’est la question que se pose depuis un mois la famille du journaliste indépendant chinois Chen Qiushi, arrêté le 6 février 2020 pour avoir couvert la crise du coronavirus dans la ville du Wuhan. Il est depuis introuvable. Comme Chen, de nombreux journalistes et lanceurs d’alerte ont disparu, été arrêtés ou réduits au silence par les autorités chinoises.

          Ensuite 3000 morts rien que ça ?
          Au vu des décès qui ont lieu en Italie, 3000 morts mathématiquement parlant bien entendu c’est peu pour une population de 1380000000 d’habitants. Il n’y a pas de cohérence.

            +1

          Alerter
    • Chris // 08.03.2020 à 13h20

      Et si la Chine, devenue fournisseur principal au niveau mondial, en profitait pour « assécher » les chaines logistiques de l’Occident, histoire de rappeler sa dépendance à l’atelier du monde et accessoirement desserrer l’étau américain dans le Pacifique ?
      Et mesurer la résilience de ses populations dans l’adversité économique ?

        +0

      Alerter
  • bm607 // 06.03.2020 à 21h06

    Exemple concret et vécu de nos mesures françaises (et après on s’étonne que le nombre de cas à été multiplié par 8 en 48 h dans l’est) : ma femme a eu semaine dernière une grippe qui a évolué en surinfection pulmonaire (pneumopathie, sa 4ème, elle est fragile).
    Ce que voyant, appel du Samu par notre docteur pour des soins plus musclés… sauf que problème aux poumons –> suspicion de Covid-19 –> direction Paris/Hopital Bichat, service des maladies infectieuses !

    Ici (une des 10 chambres) :
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/en-france-les-hopitaux-se-preparent-a-l-arrivee-potentielle-du-virus-chinois-20200123?fbclid=IwAR1G-QOKgnNRcIYFYbQSXRFlUdr7oPx7giNjOWJ7JUKCOf5-yjeM6zOBROE

    Arrivée donc de médecins en tenues des grands jours (masques, calots, gants bleus, etc..) et ambulance à confinement escortée par 5 motards !
    Ils ont donc emmené ma femme, mais ayant demandé si je pouvais aller avec eux, j’ai eu une réponse négative, et y suis donc allé en RER et métro !
    Donc j’aurais été contagieux à cause d’elle je contaminais tout le wagon.

    J’aurais dû rester chez moi. Sauf que aucune consigne en ce sens de la part des médecins interrogés !!
    (je savais que le risque de Covid-19 était nul ou presque chez moi, nous ne sommes pas sortis ces derniers temps sauf quelques courses, en plus dans un coin sans malades, et la pneumopathie c’était clairement ça comme d’habitude. En plus je ne tousse pas du tout ni aucune douleur ou irritation… j’avais nettement plus de risques de l’attraper que de le transmettre !).

    Ca a été bien évidement négatif et on l’a mis à la porte (et pas au sens figuré) au bout de 24h.

    Mais j’ai trouvé que ça faisait vraiment amateur cette manière de traiter d’un côté un potentiel contaminé, et de l’autre son entourage immédiat qui aurait sûrement véhiculé aussi le virus.
    A l’image de notre zupiter qui ne fait que dire que ça ne sert à rien de fermer les frontières, que le stade trois va arriver, qu’il faut faire attention aux personnes âgées (sans blagues ? Et l’eau ça mouille c’est ça ?), qu’on ne pourrait tenir un confinement trop longtemps, que les masques ne servent à rien si on n’est pas contaminé (mais si on est contaminé on ne le sait que tardivement… tant pis pour ceux qu’on a croisés) bref comme d’habitude rien d’intelligent, que des belles paroles ronflantes mais creuses.

    Pas vraiment étonnant que nous soyons le 5ème pays le plus contaminé.

      +60

    Alerter
  • Ecce Homo // 06.03.2020 à 21h14

    J’aime bcp le travail d’O.B. mais c’est incroyable de voir son commentaire censuré sans aucune raison.
    * Taux de morbidité selon l’OMS : 3,4% (Grippe 0.2%)
    https://www.worldometers.info/coronavirus/
    * Taux de cas sévères nécessitants une hospitalisation : 16-20% (Grippe 0.2%)
    * Étude chinoise sur la mutation montre que le type L est le plus répandue et donc plus infectieux. (Etude remise en cause par d’autres scientifiques pointant des lacunes)
    https://www.scmp.com/news/china/society/article/3064908/coronavirus-south-korean-cases-rise-steadily-it-addresses?utm_source=share&utm_medium=ios_app&utm_name=iossmf
    * Des cas ré-infections mortelles chez des patients guéris
    https://www.scmp.com/news/china/society/article/3065091/coronavirus-recovered-patient-dies-china-reports-139-new-cases
    * Virus retrouvé chez les animaux de compagnie
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/06/coronavirus-les-animaux-domestiques-peuvent-ils-etre-contamines-et-transmettre-la-maladie_6032129_3244.html
    * le virus attaque le système nerveux central
    https://cntechpost.com/2020/03/04/coronavirus-attacks-central-nervous-system/

    Le prendre pour juste une mauvaise grippe serait une erreur. Ne pas paniquer mais être vigilant et responsable. J’espère que cette opinion ne sera pas à nouveau censurée.

      +0

    Alerter
  • zigwigwi // 06.03.2020 à 21h21

    Quelques réflexions :

    _ le temps de doublement du nombre de malade est actuellement d’environ 5j hors de chine (source carte de l’université hopkins) donc dans 50 jour le nombre de cas (et de morts) aura été multiplié par 1000 (2 exposant 10) en France si rien ne change (si la contamination ne diminue pas avec le respect des protections contact et air, isolement des cas suspects, rassemblements interdits, le réchauffement des températures, antiviraux en phase de tests actuellement, etc). Dans 50 jours les hôpitaux et médecins libéraux seront débordés (actuellement ils ne sont « que » saturés) et les gens ne pourront plus se faire soigner correctement comme c’est le cas actuellement. Que les gens soient malades du coronavirus, ou d’autres maladies (faudra pas faire son infarctus dans 2 mois). Donc la mortalité directe du coronavirus va augmenter, de même que la mortalité indirecte.

    _ l’épidémie est canalisée en Chine et Corée mais au prix de mesures drastiques prises par les gouvernements, et une obéissance de la population. Chose impossible dans nos sociétés occidentales où l’individualisme règne, il paraît utopique de voir l’épidémie se stopper en Europe.

      +14

    Alerter
    • K // 07.03.2020 à 01h14

      Dans tous les pays touchés le taux quotidien d’augmentation du nombre de cas diminue de jours en jours.
      La nombre de cas augmentait de 25%-28% par jour il y a 3 semaines. Maintenant ce taux se rapproche de 0 : peu de nouveaux cas en Chine.

        +2

      Alerter
      • Françoise // 07.03.2020 à 15h43

        Faux le taux avoisine les 30/100 de cas en plus tous les jours, dans 3 semaines chez nous on atteindra 90 000 cas. J’ai fait le calcul. Et sans compter tous les cas aujourd’hui qui ne sont pas testés.

          +2

        Alerter
        • K // 07.03.2020 à 19h20

          En fait on dit la même chose…
          ————

            +2

          Alerter
        • Renard // 08.03.2020 à 00h06

          @ K
          le taux d’augmentation mondial, quand la Chine était le principal foyer et que par des mesures drastique elle était parvenue à juguler l’épidémie, le taux quotidien d’augmentation était effectivement revenu sous les 1%. Depuis que d’autres nations sont entrées dans la danse macabre, il est remonté à 4%.

          @ Françoise,
          Le taux d’accroissement quotidien en France depuis 4 jours est = ou supérieur à 40% (et même de +54% ce soir).
          Le seul taux de + 40% permet de multiplier par 10 la population concernée en 1 semaine :
          A ce rythme, les 100 000 seront atteints en seulement 2 semaines. A moins que même un amateur se rende compte qu’il faut faire quelque chose d’urgence…

            +1

          Alerter
          • BrunO // 08.03.2020 à 11h34

            Le taux de propagation n’est pas constant : ça dépend du pourcentage de population restant à infecter (en 1/(x*(1-x)))

              +0

            Alerter
            • Renard // 08.03.2020 à 11h59

              @ Brun0
              Votre formule est juste mais, pour une population de 65 millions de clampins, n’aura sur les deux semaines que j’évoque qu’une influence marginale.

                +0

              Alerter
  • Narm // 06.03.2020 à 21h46

    Merci Olivier pour vos recherches

    le développement du virus correspond-il à la contamination des militaires qui ont rapatrié les français ?

      +8

    Alerter
  • tepavac // 06.03.2020 à 22h10

    Le docteur Sarah Codi, vous demande de plus se toucher le visage…

    https://www.koreus.com/video/sara-cody-coronavirus.html

    bon c’est vrais, c’était facile

      +5

    Alerter
  • catherine // 06.03.2020 à 22h41

    « Euh? Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus, et n’en ont jamais eu… »

    Ce n’est pas tout à fait exact.

    La sommité mondiale en terme d’infectiologie est ici :

    https://www.mediterranee-infection.com

    Mieux vaut se faire une idée par ce que disent ces vrais experts plutôt qu’en regardant la télé.

    Le professeur Raoult n’a de cesse de répéter que ce virus ne l’inquiète mais qu’il redoute la peur des gens qui peut faire beaucoup plus de morts.

    Les journalistes et pseudo experts devraient s’ inspirer de cette sagesse comme le fait d’ailleurs les crises.

      +12

    Alerter
  • Jean D // 06.03.2020 à 22h48

    La « ligne de front » ce sont les hôpitaux (et juste derrière les Ehpad). Ce sont d’ordinaire et de façon logique les endroits où se concentrent tous les virus et avec des pics saisonniers auxquels sont préparés les professionnels.

    Mais un virus supplémentaire et hyper-contagieux dans le contexte actuel, cela risque fort de déboucher sur une crise sanitaire. Concrètement :
    • la saturation de certains services (réanimation notamment),
    • la pénurie de personnel sur la longue durée,
    • le manque de capacité d’accueil

    ›› https://www.lavoixdunord.fr/717173/article/2020-02-28/coronavirus-l-inquietant-manque-de-moyens-dans-les-hopitaux-francais

      +12

    Alerter
  • Nasir // 06.03.2020 à 23h24

    On arrête les comptages des cas non sévères. Et les journalistes qui se gargarisent de notre supériorité morale sur les Chinois !

    On s’achemine vers une politique d’Etat dans la droite ligne de l’après-Tchernobyl : opacité, discours lénifiants (gardez vos habitudes braves gens), et même mensonges… Mais rappelons nous aussi que c’est de cette époque que date la CRIIRAD, qui a fait un travail parallèle formidable pour la collecte de données et l’information dans ce domaine. Qui jouera ce rôle cette fois face à la couverture dont l’Etat est lentement en train de recouvrir l’épidémie de coronavirus en France ?

      +19

    Alerter
    • Nejus // 07.03.2020 à 03h09

      Pas de test, pas de masque, pas de problème.
      Comment es possible que nous n’ayons pas de masque convenable pour les soignants et le reste de la population ?
      Dans quel pays vivons nous ? Faire prendre des risques a des personnes âgées par ce que nous manquons de masque. Es qu’un vieux n’a plus de valeur ?
      On se fais saigner et on a même pas le droit à un masque. Vous ne pouviez pas faire des réserves !!! ?
      Vous préférez laissez nos enfants dans des écoles sans savon sans gel en attendant qu’ils soient contaminés.
      Vous ne profiterez pas de l’occasion pour injecter de l’argent frais bien nécessaire, vous laisserez pourrir la situation et protègerez vos arrières.
      Vous êtes des violents, des ingrats, des médiocres mais surtout des sans coeur.

        +24

      Alerter
      • pseudo // 07.03.2020 à 09h41

        un vieux à de la valeur, c’est très justement pour cela que laisser courir l’épidémie est utile à faire baisser les frais…. nous avons les moyens techniques et financier de gérer cette crise à la sud coréenne, mais le gvt ne le fait que par réaction, ce qui est un atout dans la méthode de com réactive du gvt car cela lui permet de se présenter comme bon en prétendant agir avec rapidité et perspicacité. Alors que si ils avaient agit pro activement, il n’y aurait pas eu d’épidémies, mais pleins de mesures contraignantes, le gouvernement aurait usé de la bonne méthode de gestion sanitaire et sociale, mais les gens auraient été mécontents. Satané mode électif, il crée des conflits d’intérêts dans les moments les plus insoupçonnés. Laisser courir cette épidémie est décidément une bonne affaire pour ce gouvernement en perdition, ils nivellent par le bas et s’arrangent pour se présenter plus beau que les autres juste au bons moments. opportunisme de malheur.

          +15

        Alerter
  • vision sud // 07.03.2020 à 00h00

    Pourquoi les médias ne parlent pas de ce spécialiste de Marseille le Dr Raoult et de ce qu’il dit d’un possible traitement pour rassurer la population?
    Pourquoi les médias ne suivent pas le déroulement du Defender UE et n’en parlent pas?

      +1

    Alerter
  • zozefine // 07.03.2020 à 08h27

    étant dans la nasse de cette population à risque, j’aimerais comprendre comment une grippe comme cette covid-19 peut être fatale à quelqu’unE ayant des problèmes cardiaques. je comprends pas la relation, en quelque sorte je comprends pas de quoi on meurt…

      +1

    Alerter
    • Alfred // 07.03.2020 à 10h32

      Mon fils étant de même très à risque je me suis penché sur la chose des que les Chinois ont confiné des villes entières (même avec 50 de QI on pouvait se douter que mondialisation aidant ça viendrait chez nous).
      1er constat. Laisser tomber les infos qui viennent du gouvernement. Aucun intérêt.
      Par contre les médecins échangent et les études sont en train de pulluler.
      Pour répondre à votre question il faut distinguer l’action du virus de ses conséquences sur l’organisme ou encore de sa propagation. Des métiers différents et aucun n’est le mien. Mais en lisant il semble: que le virus utilise un type de protéine que l’on retrouve dans tout l’organisme mais très majoritairement dans les poumons et assez souvent dans le système digestif. C’est pourquoi il peut « attaquer » partout (il existe au moins un cas de méningite due à ce virus) mais le plus souvent (de loin) le système respiratoire et dans un certain nombre de cas le système digestif. Par contre les causes de décès n’ont rien à voire en termes de répartition car le décès résulte de la réponse « globale » du corps du patient et pas du virus. Et la variété des réponses et des complications est grande. Ainsi si vous avez un pathologie cardiaque c’est elle qui vous fera mourir quand votre corps sera en train de lutter contre le virus. Sans compter que chacun peut développer une surinfection bactérienne différente ou une sur réaction du système immunitaire ou autre etc..
      Le virus est « simple » bien que nouveau mais ses « maladies induites » sont nombreuses (et elles ne lui sont pas propres). Chaque cas est différent.

        +11

      Alerter
    • Pierre // 08.03.2020 à 22h50

      Bonjour,

      C’est un peu complexe…et multifactoriel.

      1-vous pouvez avoir une atteinte directe du muscle cardiaque par le virus (myocardite). De nombreux virus sont connus pour donner parfois ce type d’atteinte ( herpès, grippe, mononucléose, CMV…). Pas trop les coronarovirus, mais cela reste possible.

      2-plus classique, l’atteinte indirecte du fonctionnement cardiaque, par plusieurs biais:
      – une agression pulmonaire grave fait baisser le taux d oxygène dans le sang, et ce parfois même si le patient est intubé avec 100% d’oxygène, si les poumons sont très durement atteints. Cela peut etre suffisant pour déclencher un infarctus en cas de coronaires fragiles.
      -coeur et poumons marchent très étroitement ensemble. Une hypoxie des poumons entraine une réaction réflexe de vasoconstriction des petites artères pulmonaires, ce qui entraine du coup une forte résistance au travail du coeur (droit), qui peut aller jusqu’à la défaillance s’il est fragile.
      – une infection sévère crée un stress intense de l’organisme et une importante réaction inflammatoire. Cette réaction inflammatoire intense à plusieurs effets négatifs: dérègle la coagulation, augmente le débit cardiaque ( donc les besoins en O2, alors que « l’offre » diminue, favorise les atteintes vasculaires (mobilisation des plaques d’athérome…). Donc augmente également le risque de souffrance coronaire et d’infarctus.

        +0

      Alerter
  • Serarien // 07.03.2020 à 08h35

    Je pense que vous n’avez pas saisi le fond du problème. Le fond n’est pas la mortalité. Ce n’est pas non plus la létalité … le problème est la contagiosité.
    La Chine parvient plus ou moins à endiguer l’épidémie en la canalisant dans des foyers très ciblés et en utilisant des moyens à la portée d’aucun autre état : construction d’hôpitaux, multiplication et renouvellement constant des personnels soignants (à ce jour plus de 220.000 personnels soignants, civils et militaires, ont été mobilisés et entre 1/5 et 1/4 d’entre-eux ont été contaminés malgré leurs protections, leurs formations.). Par ces moyens, elle parvient à stabiliser la létalité avec une moyenne de 3% environ (entre 0,1% et 9% suivant les âges et les conditions préalables des personnes atteintes).

      +5

    Alerter
  • Serarien // 07.03.2020 à 08h35

    …suite…
    En Europe, en France en particulier, pour des raisons économiques, le gouvernement ne veut pas attendre parler de canalisation de l’épidémie. Autrement dit, cette épidémie va (à déjà) toucher l’ensemble du pays (et limitrophes). Re-autrement dit…en refusant de contenir localement l’épidémie pour penser éviter un ralentissement ou un arrêt localisé de l’économie… le gouvernement va parvenir à ce que le pays soit totalement paralysé !
    Il est facile, pas besoin d’être un grand mathématicien pour ça, pour tracer l’exponentielle de la contagion. Celle-ci sera identique à celle de la province du Hubei …mais pour la France entière !
    A partir de là, sans les moyens de la Chine : pas d’hôpitaux ou hôpitaux surchargés, personnels soignants en très faible nombre (puis contaminés eux-mêmes), probables pénuries de matériels, médicaments et autres… alors la létalité puis la mortalité vont fortement augmenter faute de pouvoir soigner, traiter, encadrer…les personnes atteintes.
    Le résultat final (mathématiquement) : +-40% de la population infecté / +- 200.000 décès / pays totalement à l’arrêt !
    Au niveau mondial : 10 à 70% de la population infectée suivant pays, continents…/ 10 à 20 millions de décès (jusqu’à 60 millions suivant certaines projections)….
    Pas vraiment « mortel »… le virus ….mais très délétère dans une économie globalisée et surtout, capitaliste !

      +17

    Alerter
    • Chris // 08.03.2020 à 13h33

      Vous invoquez la France, mais je vous signale que c’est la politique générale de l’Union Européenne qui d’entrée, a refusé les contrôles des voyageurs aux frontières nationales dès les premières apparitions de cas en Europe.
      J’imagine que Macron l’Européiste fit partie des décideurs…

        +1

      Alerter
  • Babar // 07.03.2020 à 08h38

    Je regrette l’absence de carte des cas sur le territoire français. Je n’ai pas réussi à en trouver sur internet. Pourtant fugacement dans des journaux télévisés on peut voir qq secondes des cartes plus précises que celles qui localisent les 4 foyers principaux. Ce serait pourtant important même si bien sûr il y aura un décalage avec la réalité. Quand je pense que dans ce pays opaque totalitaire et antidémocratique qu’est la Chine toute la cartographie de l’épidémie est disponible, jusqu’à des applications sur téléphone qui localisent en temps réel la proximité des cas proches de votre propre localisation…
    Les Crises ou des lecteurs pourraient elle trouver une carte actualisée des cas en France?

      +4

    Alerter
  • Ardéchoix // 07.03.2020 à 08h50

    Moi en médecine je connais rien, mais j’ai ma boussole économique: Bruno Le Maire ministre de l’économie  » le coronavirus devrait coûter 0,1 point de PIB à la France  » le 21/02/2020,. Bon mon nono j’ai bien noté la date est le montant, tu es mon champion. Il a rectifié il y quelques jours  » c’était le chiffre si le coronavirus restait en chine » .
    En ce qui concerne le virus j’ai pour l’instant la parade  » je te fais pas la bise, j’ai la gastro  » 😉 Une gastro de 3 semaines ça fait louche mais bon.

      +5

    Alerter
  • Pat // 07.03.2020 à 09h10

    C’est facile de ne pas avoir peur quand on ne fait pas partie des populations à risques. Si, comme moi, vous aviez une fille de 29 ans atteinte d’une maladie auto immune, sous traitement immunosuppresseur, vous auriez certainement quelques craintes.
    Moi je tremble pour elle !

      +18

    Alerter
  • Eric83 // 07.03.2020 à 09h13

    J’ai découvert grâce à un commentaire d’une personne l’ayant vécu, la virulence de l’épidémie en France de la « grippe asiatique » dite H2N2 de 1957. Epidémie qui a infecté plus de 9 millions de personnes ! en France et qui a été fatale pour 100 000 d’entre elles !

    Totalement surpris par cette information, en creusant un peu, je suis tombé sur un article de 2009 de « la Tribune » qui revenait longuement, plus de 50 ans après, sur cette épidémie, ses phases, sa gestion par le politique et le médiatique.

    La « com » se voulait rassurante aussi à l’époque…au début.

    Quand aux phases, l’épidémie s’est développée à partir de février 1957 et le pic n’a été atteint qu’à l’automne alors que l’été semblait avoir eu raison du virus.

    Quand au vaccin, il est resté loin de répondre aux attentes.

    L’Histoire se répétera-t-elle ?

    https://www.latribune.fr/journal/edition-du-2210/enquete/294134/1957-100.000-morts.html

      +13

    Alerter
    • Chris // 08.03.2020 à 14h03

      J’ai connu cette époque : j’étais écolière… et infectée par ce virus qui finit en « grippe intestinale » sévère qui me valut un antibiotique, une rareté en 1957… mais restée en famille laquelle fut indemne. Jusqu’à mes 15 ans, chaque hiver me gratifiait d’une grippe/pharyngite que seule chassait une injection de pénicilline. Pas drôle du tout. J’en garde un mauvais souvenir.
      Une épidémie dont les médias et autorités ont peu parlé. J’imagine que la catastrophe de la grippe espagnole encore prégnante et les problèmes économiques d’après-guerre primaient sur une épidémie qui ne faisait pas trop de vagues et que les gens accueillaient avec résignation. La médecine n’était pas encore devenue le Dieu à tout faire de maintenant.
      Le niveau sanitaire était bien plus bas que maintenant, la moitié de la population hors Sécu maladie devait payer médecin et hôpital, donc les gens (un peu plus) malades ne se précipitaient pas aux Urgences comme maintenant au moindre pet de travers !
      Pour beaucoup, c’était la faute à pas de chance. Notre nombrilisme/individualisme a profondément modifié les priorités et attitudes !

        +2

      Alerter
      • Jeanne L // 08.03.2020 à 17h18

        La sécurité sociale c’était Ambroise Croizat à la Libération, en 1957 il y avait les antibiotiques qui soignaient la tuberculose que j’ai eue avec des piqûres pendant un an deux fois par semaine, longue maladie à 100%, fille d’ouvriers .
        Les sanas, les hôpitaux n’étaient pas drôles (salles communes, peu d’heures de visites, peu de soucis des angoisses des enfants malades) mais il y avait un bon niveau d’hygiène, un souci des maladies nosocomiales et surtout les antibiotiques pour tous et gratuitement.
        Des infirmières, des « filles de salle »en nombre chaque jour pour le ménage, avec des mesures d’asepsie qui me paraissent meilleures que dorénavant.

          +2

        Alerter
        • Chris // 09.03.2020 à 02h01

          Mes parents, indépendants petits commerçants, devaient tout payer : médecin, hôpital et pharma. Ce n’est que dans les années 60 que s’est étendu la couverture à tous les Français.
          Vous avez raison. Le personnel infirmier était en nombre, attentif et les équipements très bien entretenus : la plupart des infirmières (ou aide-soignantes ?) étaient des religieuses.

            +0

          Alerter
  • BA // 07.03.2020 à 09h24

    Samedi 7 mars 2020 :

    Coronavirus : les exportations chinoises plongent de 17,2 % en janvier-février.

    L’épidémie due au nouveau coronavirus continue de plomber l’économie chinoise. Selon les Douanes du pays, la Chine a ainsi vu ses exportations s’effondrer de 17,2 % sur un an en janvier-février.

    Il s’agit de la plus forte chute des exportations du géant asiatique depuis février 2019, en pleine guerre commerciale avec les Etats-Unis. Surtout, elle est plus marquée que le plongeon de 16,2 % attendu en moyenne par les économistes sondés par l’agence Bloomberg.

    Seule consolation : le chiffre des importations est au-dessus des anticipations. Elles ont effet reculé de 4 % sur un an sur les deux premiers mois de l’année, contre une baisse de 16,1 % attendue.

    Dans ce contexte, l’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis s’est logiquement contracté de 40 % sur un an pour janvier-février.

    https://www.20minutes.fr/monde/2733819-20200306-coronavirus-direct-423-cas-france-depute-lr-salarie-assemblee-nationale-contamines

      +0

    Alerter
  • Brigitte // 07.03.2020 à 09h30

    La faillite de l’UE démontrée par la gestion déplorable de cette crise sanitaire.
    Une machine à fabriquer de l’inégalité, de la peur, de la haine et maintenant de la mort, bref du désespoir. L’UESS est à bout de souffle. Le coronavirus viendra t-il à bout de cette machine grippée?
    Pourquoi le coeur de l’UE est-il autant touché? car toutes les conditions sont favorables au Covid-19. Des politiques anti-frontière, anti-sanitaire et anti-sociale programmées pour plaire au marché global. Des populations désinvoltes, égoïstes, désorganisés et irresponsables, à l’image de leurs gouvernants hors sol, dont l’incompétence rivalise avec la traitrise.
    La Chine semble avoir réussie à gérer la crise, malgré un mauvais départ, à une période aussi critique que celle du nouvel an. La province de Hubei a été placée en quarantaine, certains villages se sont barricadés. Une amie qui était à Shangaï en janvier m’a dit que c’était une ville morte. Les gens ont bien respecté les consignes.
    Nous en sommes loin ici. Les autorités tergiversent sur les mesures à prendre, souvent contradictoires. Alors qu’il faudrait mettre des territoires entiers en quarantaine, notre amour quasi religieux de la liberté et notre non-sens de la solidarité nous l’interdisent. Chacun pour soi et la sécu pour tous!
    C’était pas la peine d’activer le 49-3, le Covid-19 sera plus efficace….

      +23

    Alerter
  • akira // 07.03.2020 à 09h46

    Le seul pays hors Chine qui fait des tests populationnel (pas juste les cas contact) est la Coree du Sud. C’est donc le seul pays a partir duquel il est possible de calculer une valeur fiable de la lethalite. Et celle ci est autour de 0.6-0.7%.
    Les valeurs de 3% sont pour la Chine et pour les autres pays, ils ne reprensentent absolument pas une estimation de la mortalite totale. Ils sont tres surestimes du fait des biais de selection des personnes testees.

      +7

    Alerter
    • Lamarck // 07.03.2020 à 10h27

      Attention a prendre en compte les données de Corée, n’ont pas globalement , mais province par province , car la très grande majorité des cas province de Daegu .
      https://www.cdc.go.kr/board/board.es?mid=&bid=0030

        +1

      Alerter
      • akira // 07.03.2020 à 11h16

        Merci pour le lien.
        Les biais de selection dans ces cas la provoquent toujours une surestimation de la mortalite … On a donc une borne superieure a 0.6%. Ca contextualise quand meme un peu la gravite de la situation !!

        En gros il faut faire specialement attention aux vieux et fragiles … D’ailleurs Macron a bien compris, il va serrer des pognes avec gardes du corps et camera dans une EPAD …. Mon dieu, mon dieu …

          +3

        Alerter
  • Arnaca // 07.03.2020 à 09h58

    Tout contrôle systématique est imparfait. Détecter les explosifs n’empêche pas une attaque terroriste au couteau mais ça n’est pas une raison de ne pas le faire. La mesure de la température ne permet en aucun cas de repérer tous les individus sources de contamination d’une infection qui provoque de la fièvre mais permet de filtrer même tardivement, des potentielles « bombes virales », ce qui peut ralentir la dissémination. Il est idiot de ne pas utiliser toute mesure pas trop intrusive susceptible de freiner la contagion quand elle n’est encore que sporadique.
    Outre tous les passages de frontière, des caméras thermiques sont installées dans les entrées de métro de Moscou.

      +8

    Alerter
    • acontretemps // 07.03.2020 à 17h10

      Un fait étonnant « comme il n’y a plus de frontière en Europe » une carte de risque avait été faite par des chercheurs de l’Inserm https://presse.inserm.fr/coronavirus-des-chercheurs-de-linserm-proposent-un-modele-pour-estimer-le-risque-dimportation-de-lepidemie-en-europe/38000/ le hic c’est que d’après leurs calculs le Royaume uni et l’Allemagne étaient plus à risque que l’Italie.Un autre fait pas décrypté est le temps de propagation, Début janvier il devait y avoir déjà beaucoup de cas en Chine et fin janvier quand la ville de Wuhan est bouclée encore plus. Le trafic aérien de la Chine vers l’Europe n’est alors pas encore trop affecté et beaucoup d’européens quittent la Chine avant l’organisation de rapatriements officiels.Or de la mi janvier à fin février peu de cas sont détectés en Europe. Ce n’est que début mars que l’épidémie devient vraiment visible. Le mois de février reste opaque.

        +1

      Alerter
    • Chris // 08.03.2020 à 14h12

      S’ajoute une distribution « tout ménage » d’une liste de précaution à prendre.
      Plus son placardage dans tous les lieux publics et moyens de transports.
      Normal… pour un pays de vieux !

        +0

      Alerter
  • Lamarck // 07.03.2020 à 10h18

    Il est évident que les chiffres de contaminations annoncés ne n’ont strictement aucune signification et dépendent essentiellement de la manière dont les test sont faits. A la limite si vous ne faites aucun test vous ne trouverez aucun cas, si vous fêtes comme en France les tests que sur les personnes hospitalisées vous trouverez peu de cas mais une mortalité très élevée. Donc les courbes produites ici sont à prendre avec beaucoup de réserves.
    En y regardant de près il y a beaucoup d’incohérences dans les données publiées ici ou là. En particulier pour la Chine ou les mesures drastiques prises ne s’expliquent pas si il n’y a eu que 2800 décès dans une province de plus de 50 millions d’habitants . De plus tout porte a penser que l’épidémie en Chine à du commencer dès le mois de novembre 2019 et fin janvier il n’y avait qu’une centaine de cas déclarés puis finalement exploser dans la première quinzaine de février, c’est invraisemblable.
    Les données les plus fiables et proviennent de la Corée du sud , pour la France il faut oublier .

      +4

    Alerter
  • ba // 07.03.2020 à 10h41

    Je suis étonné qu’on ne parle pas démographie en parallèle.
    La létalité est plus importante chez les 70 ans +. Quelle est la proportion de cette population dans les différents pays ?
    Chine : ~7/8%
    Corée : ~10%
    France : ~13/14%
    (https://www.populationpyramid.net/fr/france/2019/ & https://insee.fr/fr/statistiques/3676587?sommaire=3696937#graphique-figure3 )

      +9

    Alerter
    • LibEgaFra // 08.03.2020 à 11h39

      J’aimerais avoir des données par sexe: infectés, guéris, décès. Olivier?

        +0

      Alerter
  • Lamarck // 07.03.2020 à 11h13

    Je n’ai absolument pas confiance dans les données publiées , pas plus que dans les déclarations lénifiantes de nos mamamouchis, qui disent que c’est juste un gros rhume. La seule donnée un peu crédible que l’on va pouvoir suivre , si elle est disponible , est le nombre de personnes hospitalisées.
    Pour la mortalité diviser le nombre de décès par le nombre de contaminés est aussi illusoire , puisque que le dénominateur est fantaisiste.
    Si vous êtes hospitalisé , il n’y a que 2 manières de sortir : debout ou décédé . la mesure de la mortalité est
    décédés/ ( décédés + guéris )
    pour les autres, ceux qui sont encore en cours de soins vous ne connaissez pas l’issue
    D’ailleurs l’OMS à aussi publié ce calcul et trouve une mortalité de 6,5% pour un gros rhume ça fait beaucoup

      +3

    Alerter
    • Pierre // 08.03.2020 à 23h10

      Bonjour,

      Non désolé votre formule du taux de létalité n’a pas de sens et sert juste à vous faire peur.

      Vu les termes employés (et la reprise de cette formule) vous semblez être un adepte d’un certain C.S., qui s’emploie depuis de départ à foutre la trouille aux gens avec ce genre de « calcul », de façon assez irresponsable au vu du stress en cours dans la population.

      Voici une étude publiée dans le New England Journal of Medicine (une des plus solides revues médicales) le 28/02/2020, sur 1100 patients: médiane d’incubation 4j, forme sévère 15,7% des cas, 5% d’admission en soins intensifs, 2,3% de ventilation mécanique et 1,4% de décès.

      https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2002032

        +0

      Alerter
  • Arnaca // 07.03.2020 à 11h27

    Pour ceux que les chiffres officiels au jour le jour passionnent :
    https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports

      +0

    Alerter
  • DidierS // 07.03.2020 à 11h42
  • maxmagnus // 07.03.2020 à 11h46

    « I. Le Coranovirus Covid-19 » …..
    CORANOvirus c’est pas mal, ça plairait à zemmour, mais il vaut mieux corriger, je pense

      +3

    Alerter
  • Lamarck // 07.03.2020 à 11h48

    un lien très intéressant
    https://www.worldometers.info/coronavirus/

    Deaths:
    3,501
    Recovered:
    57,696
    ratio 5.7%

    voir aussi la colonne sérious/critical 460 en Italie

      +1

    Alerter
  • chris // 07.03.2020 à 12h17

    Bonjour,

    J’ai du mal à comprendre la contamination des personnes très âgés qui sont celles en théorie le moins exposés au virus,
    en général elles ne sortent plus dans les magasins ou pour aller danser.
    Ce qui donne à penser que c’est un virus en « marche » fort avec les faibles et joueur de flûte avec les autres.

      +3

    Alerter
    • jp // 07.03.2020 à 13h11

      les personnes très âgées qui vivent chez elles ont des visiteuses que sont les aides à domicile, infirmières et aides soignantes, voisines qui leur font leur courses. Ces femmes sont majoritairement des mères de famille et le pire vecteur de virus en tout genre : les enfants scolarisés.
      Certains EHPAD ont interdit les visites des familles des pensionnaires.

        +7

      Alerter
      • LibEgaFra // 08.03.2020 à 11h48

        On connaît deux foyers majeurs d’entrée en France du virus: l’Oise et le Bas-Rhin. Pour le premier, il ne faudra pas manquer de remercier chaleureusement le gouvernement qui, pour une opération de com, est allé chercher le virus directement à Wuhan. Pour le second, c’est Dieu qu’il faudra penser à remercier.

        Remercier: définitions:

        https://www.cnrtl.fr/definition/remercier

        Cf. 2C

          +4

        Alerter
  • Volodia // 07.03.2020 à 12h43

    Pour information, en 24h en Italie (journée du 5 au 6 mars):
    – +770 cas pour un total d’environ 4.800 cas depuis le début de l’épidémie
    – +49 morts pour un total de 197 morts
    Cela avec TOUTES les écoles fermées sur l’ensemble du territoire, une zone rouge de confinement total d’environ 50.000 personnes, la fermeture des musées, cinémas, théatres dans tout le Nord de l’Italie, tous les évenements sportifs annulés ou à huit clos, etc etc (on apprend à l’instant que les tribunaux seront aussi totalement fermés pendant 2 semaines à partir d’aujourd’hui).
    Que penser donc de l’évolution de l’épidémie en France, quand AUCUNE mesure sérieuse de confinement n’a été prise?
    Peut-être que le COVID-19 fera comme le nuage de Tchernobyl… il contournera l’Exagone. Ou non?

      +6

    Alerter
    • akira // 07.03.2020 à 14h40

      Age moyen des 50 nouveaux morts ? 81 ans … avec pathologies anterieures.

        +1

      Alerter
      • Françoise // 07.03.2020 à 17h04

        Et alors ?
        Il n’en reste pas moins que le taux de mortalité est important.

          +2

        Alerter
        • akira // 08.03.2020 à 11h36

          Alors il est difficile d’attribuer de maniere evidente la mortalite a la cause seule du coronavirus. Si ces personnes souffrent de multipathologies, qui vous dit qu’elles ne seraient pas mortes d’une rhinopharyngite si elles n’avaient pas contracte le Covid19 ?
          Et cela signifie que ce virus est moins agressif s’il ne tue que des personnes souffrant d’autres pathologies ou d’age avance. C’est plutot une bonne nouvelle.

          Il est evident que tout deces est triste. Mais il faut garder un recul et une analyse scientifique.

            +1

          Alerter
      • Lamarck // 07.03.2020 à 17h30

        attention , c’est l’age médian qui a du sens et pas la moyenne

          +2

        Alerter
      • Lamarck // 07.03.2020 à 17h37

        attention aussi a prendre en compte que le décès des personne jeune ou d’age moyen survient au moins 3 semaines après les premiers symptômes, alors que les personnes âgées et fragiles décèdent beaucoup plus rapidement. Ce qui fait qu’en debut d’épidémie on compte surtout des personnes âgées . Les statistiques faites à Wuhan donne un age médian autour de 50 ans, Donc attention aux conclusions hâtives

          +8

        Alerter
    • Manol // 07.03.2020 à 22h32

      En Suisse ils ne ferment pas les écoles, pour éviter de contaminer les anciens (qui garderaient alors peut-être les enfants quand les parents travaillent). Des classes sont mises en quarantaine au cas par cas.

        +0

      Alerter
  • LS92 // 07.03.2020 à 13h04

    Une note d’optimisme: Une équipe de chercheurs de l’Université du Texas vient en effet d’identifier une protéine-clé du coronavirus. Pourquoi est-ce une protéine-clé? Parce que c’est elle qui permet au virus d’entrer dans les cellules pulmonaires pour les infecter.
    https://www.lematin.ch/sante/sciences/decouverte-majeure-coronavirus-grce-dubochet/story/22370619

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications