Les Crises Les Crises
6.mai.20206.5.2020
Article LesCrises

Didier Raoult : les graves manipulations scientifiques – par Olivier Berruyer

Merci 3663
J'envoie

Avant de vous proposer une nouvelle série de billets sur la mortalité du Covid-19, nous tenions à finaliser notre analyse du travail purement « scientifique » de l’équipe de Didier Raoult.

Rappel : Consternés comme beaucoup par la lecture de l’essai clinique de Raoult, Gautret & al. sur la chloroquine, nous avions décidé d’enquêter. Notre enquête nous a ainsi amenés à rédiger les billets suivants :

  1. Didier Raoult : Rebelle Anti-Système ou Mégalomane sans éthique ?
  2. Ne vous laissez pas avoir par le compteur trompeur de Didier Raoult
  3. Les mensonges de Didier Raoult pour promouvoir la chloroquine
  4. Les énormes failles éthiques et méthodologiques dans l’essai Raoult
  5. Azithromycine + Chloroquine : les dangers du protocole de Raoult

En résumé, pour reprendre les mots des médecins spécialisés :

  • L’essai est « un échec total », « une honte scientifique » « pathétique »
  • « Tout ce que Raoult publie sur le Covid-19 doit être pris avec beaucoup de précautions ».

Et voici le Best-Of de toutes les prévisions erronées de Didier Raoult :

Par ailleurs, ce dernier a de nouveau frappé récemment :

Précisons : même dans le cas où Raoult aurait éventuellement raison, le fait de tenir de tels propos à la veille du déconfinement ne peut que favoriser la démobilisation des citoyens quant au respect de la distanciation sociale et des gestes barrières (puisqu’après tout, il n’y aura pas de 2e vague…) et donc provoquer des comportements qui, à terme, sont susceptibles de générer une nouvelle crise.

Bref, une fois encore, son attitude est totalement irresponsable et les grands médias continuent de surfer sur la vague en relayant tout cela…

Plan du billet :

I. Trump s’en mêle et Raoult lance son Twitter

A la suite de l’essai Raoult, Gautret & al. sur la chloroquine, la presse s’est rapidement emparée du sujet, et ce alors que l’essai avait été mené dans des conditions déplorables. Puis, avec un peu de lobbying, de duperie et d’inconscience, la rumeur a traversé l’Atlantique jusqu’à contaminer la Maison-Blanche (source) (voir cet article en anglais qui raconte cette folle histoire) :

Ainsi, pour Trump, cette association de médicaments « a une vraie chance d’être un des plus gros « game changer » de toute l’histoire de la médecine« .

Trois jours plus tard, le 24 mars – soit une semaine après la publication des résultats provisoires de l’essai clinique (au 6e jour) – Raoult décide de se créer un compte Twitter (444 000 abonnés). Sans doute trop occupé à tweeter, l’équipe n’a pas publié les résultats définitifs de l’essai au 14e jour (soit le but initial de cet essai…).

II. Nouvelle étude sur 80 patients

À défaut de finir son essai clinique sur ses 26 patients, Raoult décide de sortir une nouvelle étude le 27 mars. Regardons donc cette nouvelle étude de plus près :

2-1 Une étude « observationnelle »

Ici, il s’agit d’une pré-publication (= elle n’a pas été acceptée dans une revue à comité de lecture), et elle est présentée comme une « étude observationnelle » (sources ici et ; archive).

Une étude observationnelle est une étude empirique mais non expérimentale des effets causés par un médicament. Ce type d’analyse scientifique présente un faible niveau d’intérêt, mais cela peut (par exemple) permettre de mettre en lumière certains biais.

Il fallait bien (à nouveau) 28 auteurs pour un tel bijou…

L’étude observe donc 80 patients hospitalisés à l’IHU pour Covid-19 entre le 3 et 21 mars :

Il faut préciser une chose importante : l’IHU dispose au total d’environ 75 lits (source), sans un large service de réanimation adapté :

Pendant un maximum de 10 jours, ces 80 patients ont reçu de l’hydroxy-chloroquine et de l’azithromycine (dont la dangereuse association a déjà été évoquée dans ce billet).

Les patients les plus atteints ont eu droit à un second antibiotique à large spectre d’action : la ceftriaxone.

Puisque Didier Raoult affirme haut et fort que ce sont « les Chinois qui font la science actuellement pour les virus« , regardons ce qui figure dans leurs recommandations officielles (source : eng / cn) :

« Traitement (des malades du Covid-19) avec des antibiotiques : il faut éviter l’utilisation aveugle ou inappropriée d’antibiotiques, en particulier en association avec des antibiotiques « à large spectre« . »

Ainsi, alors qu’il déclare s’en inspirer largement, Raoult ne respecte pas les recommandations officielles chinoises qui sont pourtant claires : pas d’antibiotiques à large spectre avec les antiviraux.

2-2 Changement de critères

Au cours des 18 jours de l’étude, le critère qui justifiait la sortie des patients de l’hôpital a changé 2 fois !

Dans un premier temps, les patients devaient être négatifs au prélèvement nasopharyngé pendant deux jours de suite. Puis cela a été réduit à 1 jour, puis finalement au simple fait d’être en bonne condition clinique !

2-3 Les résultats

– « La majorité des patients a eu une issue favorable (65/80; 81 %) » ;
– « Trois patients ont été transférés aux urgences » ;
– « Un patient de 86 ans qui n’a pas été transféré en réanimation est décédé à l’IHU. »

L’IHU s’intéresse principalement à l’évolution de la charge virale au fond du nez. Comme on le voit sur le graphe ci-dessous, celle-ci diminue avec le temps. Cependant, rien n’indique à quoi correspond le « Day Zéro » : est-ce le premier jour d’hospitalisation ou le premier jour du traitement ?

Sur le tableau ci-dessous, on remarque le traitement a démarré au « Day0 » pour 49 patients, au « Day1 » pour 26, au « Day2 » pour 3 et enfin au « Day3 » pour 2 derniers patients.

Dès lors, il n’y a plus de doute, « Day0 » correspond bien au premier jour d’hospitalisation.

On calcule donc que le délai moyen entre l’hospitalisation et le début du traitement est d’au moins 0,5 jours.

Cependant, sur les tableaux ci-dessous, il est écrit qu’il s’est écoulé 4,8 jours entre l’apparition des symptômes et l’hospitalisation et 4,9 jours entre l’apparition des symptômes et le début du traitement. Comme tous les traitements ont concerné des hospitalisés, il se serait donc écoulé 0,1 jour en moyenne entre l’hospitalisation et le début du traitement (soit 3 heures…).

Bref, il y a manifestement une erreur dans ces deux tableaux parlant de 4,8 et 4,9 jours… Cela nécessite une explication des auteurs.

Par ailleurs, si l’on croit ces tableaux, les patients étaient symptomatiques depuis environ 5 jours (4,8) avant d’être hospitalisés. Et comme le précise l’étude, les 65 patients sortis de l’IHU y sont restés en moyenne 4 jours et demi (4,6) :

Pourquoi sont-ils sortis en si peu de temps ? Parce que le traitement est miraculeux ? Non, tout simplement parce que 69 patients sur 75 avaient des symptômes légers :

2-4 Une étude (à nouveau) non conclusive

Sur les cas problématiques, nous avons le bilan suivant :

– 12 cas nécessitant une oxygénothérapie
– 3 transferts en soins intensifs
-1 décès

Comme le scientifique et médecin Axel Kahn l’a fait remarqué… :

Ainsi, avec ou sans chloroquine + azithromycine, on trouve exactement la même proportion moyenne de cas graves…

Pour la charge virale, comme les patients sont arrivés en étant infectés depuis près d’une semaine, il est peu surprenant de constater une diminution de la charge virale au cours du temps :

Rappelons aussi que le suivi de la charge virale est un mauvais indicateur. Cette étude de 2016 (source) nous apprend en effet que, pour le SRAS de 2003, la charge virale diminuait quand la gravité de la maladie augmentait :

Quant au procédé de mesure de la charge virale, l’hôpital universitaire de Genève (sources : ici et ) indique dans son analyse de l’essai que celle-ci comporte des « biais nombreux » :

En effet, l’équipe de Raoult a choisi un seuil de détection très haut pour considérer que quelqu’un n’a plus le virus (30 fois plus haut que le Ct de 40). Dès lors, cela réduit mécaniquement la période de portage viral…

Bien sûr, cette histoire de seuil n’aurait aucune importance si l’équipe Raoult respectait les principes scientifiques de base, dont, en l’espèce, la constitution d’un groupe témoin, c’est-à-dire un groupe de malades non traités avec la substance étudiée, pour voir s’il est efficace – ou néfaste.

En l’espèce, cette étude ne montre qu’une chose : « le portage viral des patients traités par Raoult en mars 2020 était de 9 à 10 jours, suivant la norme de détection de l’IHU ». Et comme il n’a pas de données de personnes non traitées, on ne peut strictement rien en conclure sur l’efficacité. Du moins, si l’on s’évertue à faire de la science…

Cependant, rien n’arrête l’IHU : l’équipe Raoult compare son étude avec l’étude chinoise déjà mise en avant pour l’essai – qui avait un seuil de détection de Ct = 45, soit 1 000 fois plus faible qu’à Marseille (donc avec une détection bien plus précise). Cette comparaison n’a aucun sens :

On en vient à se demander si l’équipe ne cherche pas tout simplement à manipuler les données pour arriver au résultat escompté – à savoir promouvoir son protocole et non pas savoir s’il fonctionne réellement :

« 6 mars : Voir si on arrive rapidement, parce que c’est ce que les Chinois ont dit, à faire diminuer le portage viral, c’est-à-dire que quand le portage viral naturel se situe apparemment autour de 12 jours, M. Zhong a rapporté que sous chloroquine, le portage viral était réduit à 4 jours donc on espère confirmer ces données.

16 mars : Dans le dernier papier, ils disent que la charge virale moyenne, c’est 20 jours.« 

Ainsi, selon ses dires, le portage viral moyen du virus dans le monde serait passé en une semaine de 12 jours à 20 jours… et cela ne pose aucun problème à Raoult…

Pourtant, dans cet article de The Lancet du 19 mars, une étude sur des patients un peu plus malades que chez Raoult conclue avec 90 % de patients testés négatifs au 10e jour.

Bref, cette nouvelle étude de Raoult est (à nouveau) non conclusive.

Pourtant, la conclusion des rédacteurs de l’étude est bien différente…

Et voilà tout le danger de Raoult et de son équipe : faire passer pour solides des conclusions qui ne le sont pas du tout.

Mais qu’attendre d’autre de quelqu’un ayant dit ceci :

« C’est contre-intuitif, mais plus l’échantillon d’un test clinique est faible, plus ses résultats sont significatifs. Les différences dans un échantillon de vingt personnes peuvent être plus significatives que dans un échantillon de 10.000 personnes. Si on a besoin d’un tel échantillonnage, il y a des risques qu’on se trompe. Avec 10.000 personnes, quand les différences sont faibles, parfois, elles n’existent pas. » [Didier Raoult, Marianne, 19/03/2020]

2-5 Effets secondaires et décès

Notons également ceci : les auteurs indiquent que les effets secondaires ont été « rares et mineurs ».

Pourtant, lorsque l’on regarde les annexes, on note ceci :

Un patient a donc eu une « vision trouble » – ce qui est inquiétant vu que la chloroquine s’attaque aussi à l’œil.

Donc pour Raoult, 1 effet secondaire sur 80, c’est « mineur » et « rare »… Pourtant en pharmacologie, un effet secondaire « rare », c’est généralement 1 sur 10 000 ; au-delà de 1 sur 100, on parle d’effet secondaire « fréquent »…

Enfin, un dernier point : on voit qu’une personne de 86 ans est décédée en étant toujours hospitalisée à l’IHU, sans passer par la réanimation.

Et dans le premier essai de Raoult, il y avait aussi eu un décès, et il était indiqué ceci :

Ainsi, il y a apparemment eu deux morts à l’IHU, sans passer par la réanimation. Il faudrait donc que les autorités enquêtent pour savoir de quoi sont morts ces deux patients. En effet, une défaillance cardiaque brutale pourrait avoir été causée par le protocole médicamenteux, comme nous l’avons déjà expliqué.

2-6 Étude observationnelle ou essai clinique ?

L’étude observationnelle de Raoult conclut donc à nouveau sur l’efficacité de son traitement. Se pose dès lors une question importante. Comme nous l’avons vu dans le billet précédent, toutes les autorités médicales déconseillent un traitement hydroxychloroquine+azithromycine en dehors d’essais cliniques. Aucune étude robuste et sérieuse n’a montré l’efficacité de ce traitement.

On est donc en droit de se demander si l’on n’a pas affaire à un essai clinique, plutôt qu’à une étude observationnelle – vu que les patients reçoivent un traitement non homologué, et même sans doute dangereux.

À tel point que l’équipe a même demandé à son « comité éthique » interne d’approuver le protocole :

Mais ce n’est pas ce qu’impose la loi… De plus des « primary endpoints » (critères principaux) ont été définis pour cette étude, alors qu’ils sont habituellement réservés aux essais cliniques :

On apprend également qu’il y avait 4 asymptomatiques sur les 80 :

Pourquoi le contribuable finance-t-il une hospitalisation de patients asymptomatiques ? Si ce n’est pour un essai clinique ?

Or, il est évidemment illégal de procéder à un essai clinique sans accord des autorités, c’est pénalement réprimé :

« Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait de pratiquer ou de faire pratiquer une recherche impliquant la personne humaine […] Sans avoir obtenu l’avis favorable d’un comité de protection des personnes »

Et nous ne sommes pas les seuls à nous poser la question – il y a aussi, excusez du peu, le Quotidien du Médecin (source) :

« En qualifiant ses recherches d’observationnelles (RIPH3) et non d’interventionnelles (RIPH1) l’équipe du Pr Raout s’exonère de l’autorisation qui doit être donnée par l’ANSM après un examen détaillé, de la sécurité de l’essai et de sa méthodologie. De plus, et quelle que soit la catégorie de recherche, le protocole aurait dû être soumis à Comité de protection des personnes (CPP) institué par la loi.

Or sur ce point, le travail du Pr Raoult et de ses collègues ne rentre pas dans les clous, puisque le protocole n’a été révisé que par un comité d’éthique local interne à l’IHU dirigé par le Pr Raoult et que l’ANSM n’a donc pas été avisée comme elle l’est par le CPP, même pour les recherches observationnelles.

« S’il s’agit d’un essai de médicament sur l’être humain, le comité d’éthique local n’est juridiquement pas compétent pour autoriser ce travail, résume Philippe Amiel, juriste, membre du Comité d’évaluation éthique de l’Inserm, et auteur d’un livre sur le sujet*. « Pour le juriste, l’article de l’équipe du Pr Raoult ressemble fort au compte rendu d’une recherche impliquant la personne humaine. Il faut observer que les auteurs affirment que leur étude est conforme à la déclaration d’Helsinki. Or cette déclaration est le texte de l’Assemblée médicale mondiale qui fixe, précisément, les principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains. Ce qui laisse penser que les auteurs sont conscients que leur étude est bien une telle recherche. C’est assez troublant ». »

Troublant en effet…

Surtout pour une étude triplement financée par le contribuable, national, régionale et européen :

2-7 Press(qu)e de qualité mais étude publiée

Pour finir sur cette étude, nous citerons simplement ces 3 exemples de rendus de la presse :

Dans ces conditions, ne pas publier le publireportage de Raoult était aussi une option…

Et finalement, l’étude a été publiée le 11 avril dans la revue « Travel Medicine and Infectious Disease » (source) :

Et donc Philippe Gautret, signataire de « l’étude Raoult » publie dans une revue où le Rédacteur en chef adjoint n’est autre que… lui-même (source) :

« Il y a 2 types de scientifiques : ceux qui connaissent bien la science, et ceux qui connaissent bien l’éditeur. » [d’après Coluche]

Le 27 mars, l’IHU a également sorti une autre pré-étude analysant l’efficacité de l’association Hydroxy-chloroquine+Azithromycine sur des cellules in vitro…

Pour accéder à la partie 2 du billet, cliquez ICI

467 réactions et commentaires

  • Santerre // 06.05.2020 à 07h18

    Et si on parlait un peu de la rigueur scientifique qui a permis de recommander chaleureusement le redemsivir.

    • Sharivan // 06.05.2020 à 07h31

      Parlons-en… Parlons-en… Mais que ceci ne nous fasse pas oublier cet autre « rigueur » scientifique.

      • Bigtof // 06.05.2020 à 15h11

        L’étude US sur laquelle se base OB pour justifier du danger de l’HCQA est une étude boîteuse, pour le moins.
        J’avais fait une réponse étayée sourcée… Impossible de poster le commentaire.
        Sachez seulement que l’âge moyen des malades (67 ans + /- 15 ans !), et leur état de santé préalable était délétère !
        10% de malades des reins, 65% d’HTA, 20% de diabètes, 44% de pb hépatiques, 29% de traitement autres…
        https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.02.20047050v1.full.pdf
        Bref, l’étude sur laquelle il se base n’est pas plus sérieuse que celle qu’il dénonce.

        • Nicolas // 06.05.2020 à 17h09

          Les malades de cette étude américaines sont donc très représentatifs des patients qui sont « à risques » face au covid. C’est sûr que si on ne soigne que des personnes bien portantes, les résultats sont bien meilleurs !
          #SuffisaitDyPenser

          • Bigtof // 06.05.2020 à 17h15

            Non, les malades de cette étude américaine sont représentatifs de l’état de santé des Zétasuniens âgès : obésité, diabètes, etc..
            Heureusement, on n’en est pas encore là en Europe !

            • zep // 06.05.2020 à 21h06

              Non plus….cette etude represente une population d’ancien combattants, qui donc frequentent les hopitaux publiques prevus pour eux (le VA: veteran affairs): donc excusez qu’un ancien combattant soit un homme age de 65 ans en moyenne (seuil d’age ou les risques deviennent eleves pour Covid), avec des polypathologies. …..Cette etude a le merite de definir une population specifique….Le groupe a aussi 70% d’hommes noirs…Selon votre logique, c’est donc representatif de la population Etats-Uniennes (spoiler alert, US c’est 13% de noirs)?? Quand aux comorbidites, elles sont communes en France aussi, et a cet age, et pas si loin derriere les USA (sans parler des fumeurs en France….la aussi, on dit que ca protege car il y aurait 50% de moins de fumeurs Covid, oubliant de dire que les fumeurs Covid ont 300% plus de chance de finir intubes)…. Quand a Raoult qui a mentionne une lymphopenie chez les groupes HCQ qui serait un biais frauduleux, il oublie de dire que dans un souci de contre-balacenment des facteurs de risques, le groupe control avait plus de 70% de diabete contre a peine 35% chez les groupes traites…..soit un risque plus eleve car les dernieres donnees qui remontent des hopitaux US (ou je travaille….) suggere que les maladies metaboliques sont les facteurs de risques principaux, meme devant les maladies respiratoires (!).

            • panpan // 09.05.2020 à 20h17

              Les États-Unis possèdent, et utilisent eux-mêmes, des armes que la législation internationale condamne, notamment le phosphore blanc, les bombes à fragmentation, et l’uranium appauvri. Des milliers de vétérans, contaminés ou non, font face en général à des besoins financiers, matériels, psychologiques (problèmes de santé mentale) et consomment alcools et drogues en grande quantité.

    • Chrisantemo // 06.05.2020 à 07h37

      En critiquant l’une il recommande l’autre

    • Santerre // 06.05.2020 à 07h44

      Cet acharnement obsessionnel contre Raoult et seulement lui commence à me sortir par les yeux. Le redemsivir vient d’être lui recommandé par les autorités mêmes qui ont refusé l’hydroxichloroquine et sur la base « d’études » au moins aussi foireuses. La différence ? Le prix.
      J’aime bcp Olivier et nourrit un immense respect pour son travail mais too much c’est too much. Mais bon, nobody’s perfect.

      • reneegate // 06.05.2020 à 08h52

        Votre réponse est hors sujet. Relisez le commentaire auquel vous répondez avec si peu de rigueur (sic). Il est question aussi des études scientifiques auxquelles Raoult devrait se contraindre. Bachelard et de nombreux épidémiologistes ont montré leurs limites et leurs biais .Les Crises foncent eux têtes baissée pour défendre ce présupposé Graal. Ils sont où les résultats de ces études scientifiquement correctes dans la recherche perpétuelle contre le cancer ? Pourquoi éluder le discours de Raoult sur la recherche tunnel ?

    • Bigtof // 06.05.2020 à 11h41

      Certes, mais il faut pour cela que les commentaires ne soient pas l’objet de censure, et ce même quand ils sont corrects..
      Sinon, il est plus honnête d’annoncer clairement : « Les commentaires sont fermés »

      • Eric83 // 06.05.2020 à 13h13

        Le blog a tronqué mon commentaire ! Scandaleux mais je ne vais pas en rester là.

      • Bigtof // 06.05.2020 à 15h06

        Le billet de OB est largement contestable, y compris très factuellement :
        I. OB met en avant la dangerosité de l’association HCQA en s’appuyant sur l’étude « L’essai QT de Chorin et al. ».
        Cette étude est tout autant une merde que ce que reproche OB aux études de l’IHU.
        a. L’évident tout d’abord : voici des scientifiques qui sont allés jusqu’au bout du protocole en continuant d’administrer l’HCQA pour bien prouver à quel point c’est dangereux. Résultat 4 morts !
        a. L’échantillon tout d’abord :
        1. la moyenne d’âge est de 65 ans +/- 15, ce qui peut porter jusqu’à 78 ans. Qui n’a pas d’hypertension passé 65 ans ? (65% dans l’échantillon)
        2. Le poids : 86kg +/- 23 !! Au moins, pas besoin, avec ceux-la de prendre de l’HCQA, côté cardiaque, normalement, ils ont déjà ce qu’il faut !
        3. 20% de diabétiques
        4. 40% ont des pb hépatiques
        Bref, état de santé particulièrement dégradé !
        Pourtant, malgré tout cela, seuls 11% des patients ont développé une prolongation sévère (+500ms) de QT. Comment ? Ce serait donc plus dangereux pour les vieux et les personnes atteintes de comorbidité ?
        Mais vraiment, OB, croyez-vous les médecins ignorants de cela ?

    • swen // 06.05.2020 à 11h55

      Je pense que pour une fois OB a perdu une bonne occasion de se taire, et comme tous ceux qui se trompent il persiste et signe.
      Errare humanum est, perseverare diabolicum

      • Quentin // 06.05.2020 à 12h54

        J’ai regardé les vidéos et interviews du Pr Raoult. Il a du bagout. Et j’ai parfois l’impression que le travail d’investigation réalisé par M. Berruyer n’est pas lu avec le même intérêt – interprété avant lecture comme des attaques infondée contre le traitement HCQ-AZ ou M. Raoult.

        Pourtant tout est référencé, étayé et illustrer ce qui demande un gros travail.
        Défaire le vrai du faux, les faits des opinions, l’argumentation solide des arguments d’autorité ayant trait à des sujets controversés est un des buts de ce blog me semble t’il.

        Étant donné la qualité et richesse de l’article que je lis ici je suis étonné par vos propos.
        Je comprends l’envie de croire à l’existence d’un traitement pour nous sauver de la crise sanitaire et sauver des vies. Mais laisser l’émotion nous désarmer de notre sens critique, voir lutter contre sa mise en œuvre m’apparaît comme plus dangereux encore…

        Raoult peut nous persuader que son traitement fonctionne. Cependant Olivier nous convainc que les doutes sont fondés et que la polémique n’est pas seulement une question de « tunnel méthodologique », d’étouffement du remède miracle orchestrée par Big Pharma ou d’un combat entre clan (chercheurs/praticiens).

        Ces articles m’aident à forger mon propre avis par la raison et la comparaison avec d’autres sources d’informations.
        Merci donc à M. Berruyer pour son travail et son partage.

        • bruno49 // 06.05.2020 à 13h37

          Quand Pr Pierre Hausfater, chef de service des urgences à l’hôpital Pitié-Salpêtrière vient sur les plateaux télé dès le début de la pandémie critiquer le traitement avec la chloroquine et qu’il reconnait,à la fin de l’émission que 15 jours plus tôt avec des signes bénins il a pris la chloroquine (c’est tout à son honneur de le reconnaitre ) et qu’il est en pleine forme ,quel est le message ?
          Quand Mr blumenthal (producteur de film ) fait savoir qu’il a été hospitalisé pour covid 19 à Percy (hop militaire) et qu’il a été soigné par l’hcq prescrite par madame Buzyn, (à ma connaissance elle n’a pas démentie ) qu’est ce qu’on doit comprendre ?
          Enfin vous en pensez quoi,vous ?

          • Quentin // 06.05.2020 à 14h05

            Bruno49. De mon point de vue ces deux personnes pensent, ouvertement ou à demi-mots, que la chloroquine les a aidée à guérir. Ils le disent sur des plateaux à grande écoute.
            Ils ne pouvaient savoir si cela marchait ou pas. Ils ont quand même pris le risque (mineur si non cardiaque entre autres) de le prendre faute d’autre médicament réputé comme pouvant aider.

            Mais au moins 95% des malades qui n’ont pas pris la chloroquine ont eux aussi guéris.
            Le fait que ces deux personnes pensent et disent que la chloroquine aurait pu participer à leur guérison ne signifie pas pour autant que la prise d’HCQ soit factuellement à l’origine de cette guérison.
            C’est là le problème du Covid qui forge la controverse scientifique/médicale : c’est un virus qui reste relativement bénin pour la plupart des personnes. Même s’il génère des problèmes graves, mortels et dramatiques dans un petit nombre de cas. C’est vrai.
            Cela ne change pas le fait qu’il est difficile de savoir si la guérison est due à leur propre système immunitaire qui est quand même une belle machinerie, ou due à l’HCQ.

            Par exemple j’ai été malade, symptômes légers mais tout de même. Je n’ai pas pris de chloroquine. Et j’ai guéri de moi même, comme 98% des gens de mon âge (30 ans).
            Que penser? Les résultats auraient ils été différents avec l’HCQ?

            • bruno49 // 06.05.2020 à 14h57

              Je vous remercie de me donner votre point de vue .
              Mr Hausfater est chef de service ,au contact de nombreux medecins au sein de son hopital.
              Vous devriez lui expliquer à lui tout ça . Ce qui m’étonne c’est que ce monsieur qui a fait confiance à l’infectiologue de son hopital vienne ensuite critiquer le traitement qu’il a accepté pour lui.Je ne parle même pas de Buzyn tellement c’est grotesque …
              Je ne crois pas du tout que le traitement convienne à tous .Personne ne dit cela d’ailleurs.
              Le problème c’est de laisser aux MEDECINS LA LIBERTE DE PRESCRITION dans ce pays qui n’existe plus !
              Vous parlez comme si on connaissait tout de ce virus .Vous oubliez simplement que l’on sait aujourd’hui qu’il y a des cas asymptomatiques avec des lésions pulmonaires plus ou moins graves par exemple et surtout que le ttt préconisé est efficace pour éradiquer plus vite le virus.Vous etes ,peut-être ,un peu trop sur de vous sur les statistiques ,il faut être modeste,(manque de recul ) même si effectivement on sait qu’un homme de 30 ans en bonne santé ne risque (presque ) rien ,sauf contaminer ses proches éventuellement .
              Le problème c’est comment peut-on déclarer des choses publiquement et faire le contraire en privé ?

            • Toupartou // 06.05.2020 à 15h19

              Bonjour à tous,
              Il y a une grosse confusion à propos du protocole Raoult.
              Il y a déjà assez longtemps que l’on sait que, parmi les personnes infectées, un peu plus de 80% (81 je crois) présentent des symptômes faibles voire pas de symptômes du tout; à peu près 15% présentent des symptômes moyens et forts mais ne nécessitant pas d’être placés en réanimation et les 4% restant vont en réanimation et certains meurent. Notez que dans l’article il est mentionné avec empressement une remarque de Axel Kahn qui semble avoir quelques problèmes d’arithmétique (85 + 15 + 5= 105%). Passons, la haine fait parfois déraper.
              Premier point: le portage viral: sans hydroxycloroquine 20 jours (après tests chinois ayant d’abord évalué celui-ci à 12 jours) avec hydroxycloroquine 6 jours (et non 4 comme indiqué par OB). Rien que pour cette raison, le traitement Raoult devrait être promu. Trop simple sans doute: la plupart du temps ce point est passé sous silence (c’est cela que j’aimerais voir étudié par OB tout comme l’acharnement démesuré contre l’un des meilleurs spécialistes au monde que je ne nommerais pas pour éviter les trolls)…

            • Toupartou // 06.05.2020 à 15h20

              Deuxième point: le résultat du traitement. Systématiquement on voit mise en avant le fait que le protocole Raoult ne change rien puisque de toute façon 81% des gens ne présenteront que peu ou pas de symptômes et que 14 ou 15% auront des symptômes moyens voire forts mais sans hospitalisation lourde. C’est oublier deux choses: d’abord rien ne dit que les gens qui ont été testés à Marseille sont représentatifs des pourcentages ci-dessus. C’est même peu probable. Il est logique d’aller se faire tester quand on a des doutes et/ou des symptômes déjà marqués de sorte que dans le total des personnes testées on pourrait très bien avoir peu de gens relevant des 81 %; mais rien n’interdit de penser au contraire qu’il pourrait y avoir surtout des gens de cette catégorie. Bref, on ne peut pas se baser sur une telle comparaison. Ensuite, des personnes (certaines connues comme Charlélie Couture) ont présenté des symptômes forts et en ont été très rapidement délivrées dès le traitement Raoult commencé (or, la fin de symptômes lourds n’intervient pas en deux jours).
              Conclusion: attaquer le protocole Raoult systématiquement n’est pas correct, mais le défendre coûte que coûte n’est guère concluant non plus. En même temps axer la critique sur la question de forme (respecter des règles « scientifiques » qui ont souvent été modifiées avec le temps) en déclassant ainsi le fond est lamentable car il y a, faut-il le rappeler, des vies humaines en jeu. Bref je ne comprends ces critiques systématiques qui finissent par être totalement contreproductives.

            • Bobby // 08.05.2020 à 09h32

              Permettez-moi une petite correction. Vous dites que vous avez guéri « comme 98% des gens de mon âge ». Ce que montrent les études, c’est que 99,95% des gens de votre âge guérisse.

              Je ne pinaille pas, c’est 40 fois plus de chances de guérison que ce que vous dites.

            • Arno // 08.05.2020 à 21h57

              Vous voyez comme les idolâtres de Raoult n’ont aucun argument: ils peuvent juste pinailler sur une erreur sans importance de Kahn la qualifiant de preuve de haine, et sur une très légère imprécision de Quentin, 1 ou 2% qu’on qualifie de rapport de 1 à 40 !
              Par contre, aucun d’entre eux ne fera sienne les âneries de Raoult citées dans le bêtisier du gourou: impossible à assumer, mais tant pis on suit quand même.

            • Toupartou // 08.05.2020 à 22h36

              Que d’animosité dans ces quelques motsd’Arno. Attaques gratuites (« idolâtre de Raoult » « âneries », quelle approche scientifique!). J’ai vraiment l’impression, de plus en plus, d’un combat d’arrière garde mené et perdu par quelques soldats malveillants et dans l’incapacité d’argumenter (il y avait pourtant de quoi discuter dans mes commentaires). On trouve le même genre de vide dans plusieurs commentaires ici, en dernier lieu un certain Roman (est-ce un autre pseudo d’Arno?), à la fin de la page 2 (du moins c’était le cas hier).

            • Bobby // 09.05.2020 à 09h37

              @Arno. Je ne vous ai pas insulté alors cessez de le faire. Votre propos traduit votre incapacité à sortir d’une pensée binaire les bons/les méchants. Vous m’assimilez à un « idolâtre de Raoult », mais où m’avez-vu idôlatrez Raoult? C’est en outre de la mauvaise foi si vous lisez mes différents commentaires, vous ne pourrez constatez que je l’égratigne pas mal celui que vosu présentez comme mon idôle.
              Quand à ce que vous qualifiez de pinaillage, c’est à mourir de rire. Ou plutôt c’est à en pleurer. Vous comprenez que, simplement, dire que à 30 ans on a 1 chance sur 50 de mourir de cette maladie, c’est en faire un portrait beaucoup plus grave qu’il ne l’est, puisque le risque réel est de 1 sur 2000.
              Si vous ne vous rendez pas compte que ça change tout … mon pauvre, je vous plains.

    • Sword // 06.05.2020 à 12h44

      En lisant son article, je ne vois pas vraiment d’opinions. Juste des faits et analyses.

    • DreamOut // 06.05.2020 à 15h26

      Alors on va aborder l’intégrité Olivier B.
      _1er exemple ; pour étayer ses dire on a droit à un article de the Lancet qui date du 19/03 alors que hier ai posté un lien de cette même revue 29/04 lien d’ailleurs qui a été supprimé comme beaucoup d’autres.

      https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31022-9/fulltext

      _2e exemple ; concernant le blog le quotidien du médecin dont j’ai aussi partagé un lien qui a été supprimé soit… Il y a un article plus récent qui traite du covid et qui est moins à charge et qui tente de prendre ses distances avec les chiffres officiels

      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/05/06/traitement-du-covid-le-bal-des-hypocrites/

      Il est donc autant aisé de trouver des chiffres à charge autant il est aisé de contraire.
      Un vrai travail journalistique serait de donner la parole aux médecins, https://www.lci.fr/sante/covid-coronavirus-un-collectif-de-medecins-cite-une-etude-de-l-agence-du-medicament-pour-proner-l-usage-de-la-chloroquine-2150600.html
      et à ceux qui ont bénéficié du protocole de l’affreux Pr Raoult. Il ne faut pas oublier qu’il est reconnu par ses pairs. Alors que d’autres se prennent pour des journalistes alors qu’ils ont très loin et font preuve de mauvaise foi.
      À bonne entendeur

      https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/
      https://stopcovid19.today/2020/04/10/toxicite-de-lhydroxychloroquine-enfin-les-donnees-de-lansm/

      • Alcyon // 08.05.2020 à 11h52

        Les chiffres bidons sur le site de l’IHU?

        https://archive.vn/https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

        Entre le 8 avril et hier, le nombre de personnes non traitées a DIMINUE. Mais les gens morts non traités augmente. Ils viennent d’où? Mais bon, buvez le kool aid du gourou.

      • Dominique65 // 08.05.2020 à 11h53

        En parlant d’intégrité d’Olivier, j’ai été très déçu par le soulignement au stabilo du nombre de 72 morts de la grippe affin de frapper les esprits sur la différence entre le nombre de morts à cause du covid 19 et celui de la grippe.
        Cette comparaison est mensongère puisque voici les nombres de morts de la grippe fournis par le journal Ouest France que j’ai trouvé après un petit tour sur le web :
        En 2018-2019, la surmortalité liée à la grippe est estimée par Santé publique France à 12 000 décès. En 2017-2018, elle avait provoqué 13 000 décès

        Procédé donc très peu glorieux pour notre chevalier blanc, auquel malgré ce travers finalement très humain, j’apporte mon soutien pour « l’ensemble de son œuvre »

        • Surya // 08.05.2020 à 23h48

          LOL

          Cette comparaison est mensongère puisque voici les nombres de morts de la grippe fournis par le journal Ouest France que j’ai trouvé après un petit tour sur le web :
          En 2018-2019, la surmortalité liée à la grippe est estimée par Santé publique France à 12 000 décès. En 2017-2018, elle avait provoqué 13 000 décès

          Il vous reste à découvrir la joyeuse comptabilité de la surmortalité liée à la grippe qui est une fraction définie de l’excès de mortalité toutes causes dont probablement 90% n’est pas du à la grippe en réalité.

      • Arno // 08.05.2020 à 22h07

        « Il ne faut pas oublier qu’il est reconnu par ses pairs. » : Le genre de contre-vérité que vous balancent les idolâtres du Raoult, servant d’écran de fumée pour se défiler de répondre une à une aux bêtises ânonnées par leur gourou.
        Ce n’est peut-être aussi qu’une coïncidence, mais les difficultés à s’exprimer et à maitriser la langue de Molière sont quasi toujours le fait des zélateurs du charlatan, charlatan si souvent mis à l’index par la communauté scientifique depuis de nombreuses années.

    • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 23h35

      « Compassionate use of Remdesivir  »

      Parfois, il suffit de lire ce qu’on copie-colle.

    • Pepin Lecourt // 07.05.2020 à 11h17

      Combien de ces experts en expertitude ont une expérience des épidémies sur le terrain ?

      En France il n’y en a qu’un qui depuis 40 ans s’occupe d’épidémies sur le terrain et pas sur les plateaux télé, il se fait traiter de charlatan par ces derniers !

      En attendant chez les sous-développés démunis en experts mondains, comme les marocains, algériens, sénégalais où l’on bouffe de la chloroquine en entrée comme en dessert, il n’y a pas d’hécatombe ni par le covid ni par arrêt cardiaque, probablement victimes d’une hallucination collective.

      Et voilà qu’une étude chinoise par des médecins chinois bien immergés en épidémie, certes encore en pré-print comme on dit mais bien carrée, bien ficelée, sur un très grand nombre de malades, 568 avec groupe témoins et que des malades très graves en majorité des hommes et vieux moyenne d’âge 68 ans, pas de ceux qui vont guérir tout seuls mais qui sont entrain de crever en réa, et bien chez ceux à qui on a refilé 400 mg/j de ce nouveau poison en occident, 2/3 de moins de mortalité !!!!

      Si cela se confirme, cela voudrait dire qu’on aurait pu économiser plus de 20 000 vies rien qu’en France ???

      Holà faut pas déconner quand même !

      Rassurez moi, la chloroquine c’est bien de la daube qui donne des arrêts cardiaques ?

      • Fernet Branca // 07.05.2020 à 22h57

        Je ne comprends pas cette chasse aux sorcières menée par contre un praticien qui n’a pas attendu les résultats d’un essai en double aveugle. Si Pasteur avait attendu ce résultat …
        Les scientifiques trouveront certainement plus efficace et plus sûr avec du temps mais faut il toujours laisser du temps au temps.

        • Alcyon // 08.05.2020 à 11h52

          CA
          NE
          MARCHE
          PAS

          Arrêtez de dire « sa marsh ». Vous êtes pénibles. Il a coûté des vies avec ses conneries.

    • Fernet Branca // 07.05.2020 à 22h48

      Face à la pandémie du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé 15 477 personnes dans le pays, le gouvernement japonais a décidé de rompre avec les habitudes. Habituellement, pour qu’un nouveau médicament soit homologué dans le pays, il faut de longues procédures. Mais face au Covid-19, contre lequel aucune thérapie validée n’a encore été trouvée et qui chaque jour continue par tuer des gens, Tokyo a décidé d’accélérer les choses.

  • Francois Marquet // 06.05.2020 à 07h27

    Il eut été prudent d’attendre les résultats des nombreuses études en cours sur l’hydroxychloroquine avant de sortir cette compilation. En effet, si l’efficacité de son activité antivirale (en prise précoce voire prophylactique) et/ou immunorégulatrice (en prise tardive) se confirme, l’acharnement du site à dénigrer exclusivement cette molécule et son promoteur (il y aurait eu pourtant beaucoup à dire sur le lobbying de Gilead) aura été nuisible à la santé des français. Alors, que dire aux familles des décédés…

    • Sharivan // 06.05.2020 à 07h36

      « Il eut été prudent d’attendre les résultats… »
      Il me semble que c’est précisément ce que nous demandions depuis le début des annonces tonitruantes du Professeur…

      • Santerre // 06.05.2020 à 07h50

        Et bien le professeur a proposé son protocole le 22 février. Les études ont été lancées … Le 22 avril. Si ça avait été fait en temps utile, on serait fixés
        Et les annonces de Raoult ne figurent pas tonitruantes. A peine une vidéo sur Youtube. Mais s’il avait été tonitruant peut être que les truands pas toni auraient la cérémonie l’étude plus tôt.

        • Kasper // 06.05.2020 à 10h17

          Dans me monde de la recurrence scientifique, publier ses résultats sur YouTube avant d’avoir obtenu un consensus parmi ses propres pairs est sans doute ce qui peut se faire de plus tonitruant…

          • Bigtof // 06.05.2020 à 11h00

            Certes, mais il paraît qu’il y a urgence sanitaire mondiale..

            Cela étant, au-delà de ce débat sur l’UHQ et le « druide », il me semble qu’il y a tellement de choses, à ce stade, beaucoup plus importantes :
            – la destruction systématique qui se prépare de toutes les protections sociales
            – la mainmise de la Fondation B et M Gates sur l’OMS et sa volonté (les tests sont déjà en cours) de marquer par des tatouages bionumériques
            – la volonté de répandre le télétravail qui permettra à terme d’isoler les gens qui travaillent et donc de détruire dans l’oeuf la contestation sociale
            – le contrôle des gens au télétravail par des capteurs dans le corps (brevet déposé par Microsoft) et qui permettront de valider, ou pas, le droit à un salaire,
            – la maquillage de la crise financière qui venaiat inéluctablement derrière les oripaux du Covid-19
            – et des dizaines de sujets bien plus importants que l’HCQ, surtout que l’on a maintenant vu que de simples traitements à base d’antibiothérapie étaient efficaces !
            De plus cet article n’apporte rien de nouveau; c’est une compilation d’articles précédent. Cela n’est pas forcément inutile de tout reprendre dans l’ordre, mais franchement, j’attends de ce site autre chose en ce moment

            • Monique // 07.05.2020 à 09h18

              Merci !
              Merci tout court ne suffisant pas comme argumentation pour poster ce commentaire, pardonnez-moi cette suite de mots inutiles pour étoffer ma pensée qui tient juste à « Merci, ça fait du bien de vous lire » !

            • Lapin31 // 08.05.2020 à 06h44

              Merci pour cette énumération de problèmes concrets.
              Le médecin de la salpetriere n’a pas pris les médicaments de Gilead est-ce un signe…? Qu’il sait qu’il y a de gros problèmes avec ce médicament ou pas ? Plus qu’avec le plaquenil….. Et l’antibiotique

          • Jeremy // 12.05.2020 à 15h40

            @Kasper, obtenir un consensus parmi ses propres pairs pour démarrer une étude « sérieuse » … Et vous vous êtes sérieux, vous savez combien d’études sont menés en même temps que Discovry. Ecovid par le CHU d’Angers, celui de Mr Veran mené par le CHU de Montpelier etc… Et rien. Alors OB au lieu de prendre parti dans ce duel de grosse tête ferait mieux de s’occuper de ça …
            https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041763328&categorieLien=id

      • iséorcé // 06.05.2020 à 09h41

        Euh l’épidémie est en phase de se terminer….Monsieur Durand est décédé mais on lui fera monter là-haut les résultats de l’étude.

    • Santerre // 06.05.2020 à 07h47

      Ha bon, l’hydroxichloroquine est prescrite depuis 40 ans et des milliards de personnes en ont pris et on découvrirait que c’est dangereux? Mais à ce compte là, le paracétamol aussi peut être mortel.
      Je ne comprends pas cet acharnement.

      • iséorcé // 06.05.2020 à 09h39

        Prendre l’hydroxychloroquine c’est 5 à 10 jours de traitement. Rien à voir avec une prise de 2 ou 3 années. Ceci dit il ne soigne pas tout à fait à 100%. Même problème avec la grippe. Mais il permet le traitement en amont par les médecins de ville et évite l’engorgement des hôpitaux pour lesquels nous nous sommes confinés et de ce fait avons « détruit » nos entreprises et notre économie et notre liberté.
        La planète grippée de 1968 avait fait en France 31 000 morts en 2 mois ainsi que le rappelle le journal Libération en 2005
        https://www.liberation.fr/france/2005/12/07/1968-la-planete-grippee_540957

      • marcus // 06.05.2020 à 09h40

        Oui en effet, ceux qui ont pris le médoc pendant 20 ans peuvent éventuellement commencer à voir de légers effets secondaires.

        Bon maintenant vu que c’est la dose qui fait le poison, qu’en est-il d’un traitement sur 10 jours à peine ?

        Sérieusement… et c’est vous qui parlez de « science »…

    • Francois Marquet // 06.05.2020 à 08h05

      On n’est pas « mis sous électrocardiogramme ». On vous fait un éléctrocardiogramme, qui permet de déceler des anomalies cardiaques et si vous en avez on ne vous proposera pas ce traitement.
      A noter aussi que depuis que l’on sait que le Covid 19 cause des thromboses (caillots sanguins bouchant des artères), nombre d’incidents ou d’accidents cardiaques imputés à l’association hadroxychloroquine+azythromycine sont à reconsidérer.

      • kopenhague // 06.05.2020 à 08h37

        les antiinflamatoires ? on nous a pourtant clairement expliquer qu’il ne fallait surtout pas en prendre .
        l’azithromycine c’est bon ?

      • Francois Marquet // 06.05.2020 à 09h28

        Armiansk , d’où sortez vous ce chiffre de 18 morts? Et qu’est ce qui vous permet de dire que les médecins et pharmaciens français sont incompétents (pharmacovigilance, 5% de remontée d’info?)

    • JP418 // 06.05.2020 à 10h18

      Bonjour, c’est vrai qu’enquèter su Gilead serait intéressant aussi, mais il faut dire qu’en dehors de quelques personnes intéressées par le sujet ce traitement n’est pas connu, surtout du grand public. Par contre dites « hydroxychloroquine » à n’importe qui dans la rue il saura de quoi on parle.
      Il est donc logique qu’on s’intéresse d’avantage à cette dernière.

    • Bernard Samson // 06.05.2020 à 13h11

      A propos d’études en cours ou publiées, il y a celle-ci : https://www.mediterranee-infection.com/lecture-critique-de-letude-de-yu-et-al-medrxiv-2020-freng/.

      Mais, comme dit si bien OB : « même dans le cas où Raoult aurait éventuellement raison, le fait de tenir de tels propos à la veille du déconfinement ne peut que favoriser la démobilisation des citoyens quant au respect de la distanciation sociale et des gestes barrières (puisqu’après tout, il n’y aura pas de 2e vague…) et donc provoquer des comportements qui, à terme, sont susceptibles de générer une nouvelle crise », soit, en bon français :
      Même s’il a raison, il a tort.

    • panpan // 06.05.2020 à 22h18

      Par exemple, (01.05.2020) Chloroquine : une première étude confirme son efficacité chez les patients graves.
      Trois médecins chinois de l’hôpital Tongji de Wuhan, épicentre de la pandémie du Covid-19, ont publié ce vendredi 1er une étude sur les traitements à l’hydroxychloroquine qu’ils ont administré à leurs malades atteints de formes sévères du coronavirus.
      Préprints : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.27.20073379v1
      Résultats
      Alors que l’âge médian des 568 patients étudiés est de 68 ans, 37% étaient des femmes. La mortalité a été de 18,8% (9 sur 48) pour les malades traités à l’hydroxychloroquine et de 45,8% (238 sur 520) pour l’autre groupe. La durée d’hospitalisation avant la mort du patient est plus longue pour ceux traités à l’hydroxychloroquine (15 jours contre 8 jours sans).
      Quant au niveau de cytokine inflammatoire IL-6, il a été significativement abaissé de 22,2 pg / mL au début du traitement à 5,2 (3,0-23,4) pg / ml (p <0,05) à la fin du traitement à l'hydroxychloroquine. Le niveau n'a pas changé dans l'autre groupe.

    • panpan // 06.05.2020 à 22h19

      Q-Drop avec un lien vers un document Google
      Ce document de 11 pages, « Sequential CQ / HCQ Research Papers and Reports », présente les études évaluées par les pairs depuis janvier jusqu’au 20 avril 2020
      Executive Summary Interpretation of the Data In This Report
      L’association HCQ-AZ, lorsqu’elle est commencée immédiatement après le diagnostic, semble être un traitement sûr et efficace pour le COVID-19, avec un taux de mortalité de 0,5%, chez les patients âgés. Elle évite l’aggravation et diminue la charge virale et contagiosité dans la plupart des cas.
      https://timetransportal.com/chloroquine-the-hcq-az-combination-sequential-cq-hcq-research-papers-and-reports/
      https://docs.google.com/document/d/1545C_dJWMIAgqeLEsfo2U8Kq5WprDuARXrJl6N1aDjY/edit

    • panpan // 06.05.2020 à 22h25

      Key findings – Sermo Real Time Barometer. Lien : https://www.sermo.com/press-releases/largest-statistically-significant-study-by-6200-multi-country-physicians-on-covid-19-uncovers-treatment-patterns-and-puts-pandemic-in-context/
      Treatments & Efficacy :
      – Les trois traitements les plus couramment prescrits parmi les traitements COVID-19 sont 56% analgésiques, 41% azithromycine et 33% Hydroxychloroquine.
      – L’utilisation de l’Hydroxychloroquine parmi les traitements COVID-19 est de 72% en Espagne, 49% en Italie, 41% au Brésil, 39% au Mexique, 28% en France, 23% aux États-Unis, 17% en Allemagne, 16% au Canada, 13% au Royaume-Uni et 7% au Japon.
      – L’Hydroxychloroquine a été choisie globalement comme traitement le plus efficace parmi les traitements COVID-19 parmi une liste de 15 options (37% des traitements COVID-19) : 75% en Espagne, 53% en Italie, 44% en Chine, 43% au Brésil, 29% en France, 23% aux États-Unis et 13% au Royaume-Uni.
      …/…

      • panpan // 06.05.2020 à 22h26

        – Les deux schémas thérapeutiques les plus courants pour L’Hydroxychloroquine étaient:
        * (38%) 400 mg deux fois par jour le premier jour;
        * 400 mg par jour pendant cinq jours ; (26%) 400 mg deux fois par jour le premier jour; 200 mg deux fois par jour pendant quatre jours.
        – En dehors des États-Unis, L’Hydroxychloroquine était également utilisée pour les patients diagnostiqués présentant des symptômes légers à graves, alors qu’aux États-Unis, elle était le plus couramment utilisée pour les patients diagnostiqués à haut risque
        – Globalement, 19% des médecins ont prescrit ou ont vu l’hydroxychloroquine prophylactiquement pour les patients à haut risque, et 8% pour les patients à faible risque…

      • panpan // 06.05.2020 à 22h27

        – Second Wave of Outbreak
        La 2è vague de la pandémie est prévue par 83 % des médecins globalement, 90 % pour les médecins des États-Unis, mais seulement par 50% des médecins chinois.
        – Temps moyen des tests
        En moyenne, les tests aux États-Unis prennent 4-5 jours, et dans 10% des cas, l’attente est supérieure à 7 jours.
        14% des médecins américains et plus de 50% dans toute L’Europe et au Japon déclarent obtenir les résultats des tests en 24 heures; en Chine, 73% des médecins obtiennent des tests en 24 heures, tandis que 8% obtiennent des tests en l’heure
        14% des médecins américains et plus de 50% dans toute .L’Europe et au Japon déclarent obtenir les résultats des tests en 24 heures ; en Chine, 73% des médecins obtiennent les résultats des en 24 heures, tandis que 8% obtiennent des tests dans l’heure

      • panpan // 06.05.2020 à 22h28

        – Prioritiser le traitement en cas de pénurie de ventilateurs
        Dans tous les pays, à l’exception de la Chine, les principaux critères pour décider qui devrait recevoir un ventilateur en premier lieu étaient les patients ayant le plus de chances de guérison (47%), suivis par les plus malades et les plus à risque de décès (21%), puis les premiers intervenants (15%).
        En Chine les priorités ont été inversées car les personnes les plus malades et les plus à risque de décès ont reçu des ventilateurs.
        Les premiers intervenants étaient plus importants aux États-Unis.
        La France, Le Japon et L’Italie ont donné la priorité à l’âge.
        Le Brésil et la Russie ont donné la priorité aux patients à risque élevé.
        – Période De Pointe Et Restrictions
        Aux États-Unis, 63% des médecins recommandent que les restrictions soient levées dans six semaines ou plus et 66% croient que le pic est d’au moins 3-4 semaines
        – Efficacité Du Gouvernement
        La grande majorité des médecins à l’échelle mondiale croient que les mesures gouvernementales sont très ou plutôt efficaces
        La majorité des médecins croient que l’état et le gouvernement soupèsent les préoccupations publiques et économiques de manière appropriée

      • panpan // 06.05.2020 à 22h32

        – Les Trois Principaux Besoins En Équipement
        Les trois principaux besoins à l’échelle mondiale sont les équipements de protection individuelle (EPI), suivis des kits de test rapides COVID-19, puis des ventilateurs
        – Les Trois Principaux Besoins D’Information
        Les médecins ont le plus besoin de savoir quand des tests rapides seront disponibles, quand de nouveaux traitements seront disponibles, et l’efficacité des médicaments existants pour traiter le coronavirus
        – Préoccupations liées au Covid-19
        Une majorité de médecins sont très préoccupés par sa diffusion aux membres de leur famille et environ 50% sont préoccupés d’attraper le COVID-19 au cours des deux prochains mois
        81% des médecins ont pris des précautions particulières à la maison, notamment en changeant de vêtements et en prenant une douche avant de rejoindre leur famille; certains restent même isolés
        Près d’un quart des médecins et plus d’un tiers des patients signalent un stress extrême.

  • François // 06.05.2020 à 07h29

    Merci les crises. Vous devez avoir peur du pouvoir profond pour enterrer le Pr Raoult et ses études.
    Ma fille de 15 ans a bien compris que les écrits de Raoult était mal construits mais elle a compris qu’il était le seul à proposer une solution globale et qui les a mise en place. Tester, isolé, traiter.

    Les labos n’ont rien proposé et rien mis en place de solutions sérieuse… Elle l’a compris.

    Chers lecteurs, passez a l’action collective juridique pour demander aux soignants de soigner et aux patients d’être soignée.

    Des solutions existent même si elles ne sont pas parfaites.

    Allez voir le site internet noublionsrien pour plus de détails. Ne perdez pas votre temps à faire changer d’avis OB et les crises car ils n’ont pas le choix mais je les aime 😊

    • François // 06.05.2020 à 09h25

      1 merci de regarder d’autres sources que les crises. Je vous propose de visualiser l’ensemble des vidéos de silvano Trotta sur youtube concernant le cov19.

      2 avoir 2 sources différents permet d’avoir des avis plus nuancée

      3 au début, c’est bien le gouvernement qui a dit que les masques ne servaient à rien, que de tester n’était pas utile. Les faits sont têtu car ils n’ont pas commandé de masque et de test.

      4 pour les traitements, c’était Doliprane. Heureusement que de nombreux soignants n’ont pas écouté la version officielle. Raoult n’est que le porte parole malgré lui.

      5 aujourd’hui, l’état n’est pas plus avancé qu’au début il y a deux mois. Peu de masque, peu de test, peu de traitement validé par le ministère de la santé.

    • Eric83 // 06.05.2020 à 10h30

      « Vous devez avoir peur du pouvoir profond pour enterrer le Pr Raoult et ses études…Ne perdez pas votre temps à faire changer d’avis OB et les crises car ils n’ont pas le choix… » !?

      C’est quoi cette « justification » à 2 balles ?

      Ils n’ont pas le choix ? Bien sûr qu’ils ont le choix et ce choix délibéré est depuis le début de décrédibiliser le Pr Raoult, son équipe et ses travaux.

      Beaucoup d’autres blogs et chaînes sur Youtube ont fait un choix inverse guidés par autre chose que des « études statistiques » : le bon sens et la simple observation de la réalité des effets du traitement préconisé par le Pr Raoult; traitement administré, faut-il le rappeler, avec succès dans des dizaines de pays à travers le monde.

      • Marco // 06.05.2020 à 10h59

        Le Prince de Monaco et Estrosi Maire de Nice et pas mal d’autres de la « HAUTE » ont bénéficié de ses largesses !lol et des ses soins, le résultat a été merveilleux ils sont sortis au bout de 15 jours de l’hôpital, ALORS ?? on peut le critiquer mais je pense quand même qu’il a un certain savoir !

    • rolland // 06.05.2020 à 10h51

      OB n’étant pas un perdreau de la veille, il semble que ce qui est à craindre dans son choix d’orienter les crises sur les reproches que l’on peut faire à D.Raoult plutôt que sur celles que l’on peut faire aux laboratoires et au gouvernement, tient en fait ( je pense ) à ce qu’il pressent de l’après-confinement et des mois qui suivront, qui très certainement nous réservent bien des surprises et des plus sombres.
      C’est en ce sens qu’à mes yeux il se préserve de la possible dictature farouche et féroce qui semble poindre derrière ce grand spectacle mondial.

      • Bigtof // 06.05.2020 à 12h01

        Ce serait alors très dommage, car si résistance il doit y avoir, c’est maintenant. Pas quand la dictature se sera installée !

        • rolland // 06.05.2020 à 14h38

          Cela supposerait que l’on a touché le fond ou alors que l’on s’apprête à le toucher, or de fond il n’y a pas, ou s’il doit y en avoir un il sera ce que nous en ferons.
          Je pense qu’actuellement nous sommes encore très loin d’avoir vu ce dont est capable l’humain qui au vu de la merveille qu’en a fait la « nature » en terme de conception et de potentialité, rend sa manifestation telle qu’elle nous parait de chacun et de tous, aussi primitive que nous pouvons le voir de jour en jour.
          Si nous ne nous arrêtons pas sur cette question je vois mal comment nous pourrions présumer de l’idée ou de la volonté de vouloir échapper au pire; ce pire qui je pense ne nous est pas imaginable d’où nous nous tenons.

          • Narm // 07.05.2020 à 11h37

            je crois qu’on y est presque
            avec le ministère de la vérité qui s’est affiché une journée sur le site du gouv qui n’a plus écrit « république française » en dessous
            drônes gogole et la tv qui bientôt vont vous dénoncer

            • rolland // 07.05.2020 à 12h11

              Si c’est ce dont on est en capacité d’imaginer de pire, alors certes nous sommes de plus en plus proche de toucher le fond.
              Cela dit et selon la fenêtre d’Overton ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Fen%C3%AAtre_d%27Overton ) lorsque nous serons dans ce bas-fond, qu’est-ce que nous serons capables d’imaginer de pire à nouveau ?

            • Narm // 07.05.2020 à 13h37

              effectivement
              il me semble bien que nous sommes « mondialement » dans l’étape 5
              nous sommes à la limite de l’euthanasie/reduc population/traçage
              reste à définitivement appliquer « le soleil vert », minority report est déja là
              Faiblement, mais bel et bien là comme dans beaucoup de domaine

              voir le post Bigtof // 06.05.2020 à 11h00

      • Subotai // 09.05.2020 à 02h50

        Bon sang de bon soir, quand je lis les certitudes sur l’avènement de la Dictature mondialisé, je suis toujours à me demander : mais bondiou, quand donc les Kryptoniens se sont ils emparés du monde !!? A l’insu de mon plein gré!

        • Bigtof // 10.05.2020 à 13h54

          Oui, vous pouvez imaginer que les 26 Milliardaires les plus riches de la planète (qui possèdent plus que 3,8 Milliards de personnes se tirent la bourre (https://www.forbes.fr/finance/qui-sont-les-26-milliardaires-pesant-autant-que-38-milliards-de-personnes/), dans une concurrence à outrance, encourageant la démocratie, luttant contre la corruption.
          Votre candeur est magnifique et rafraichissante !
          En ce qui me concerne, je me dis que 26 personnes qui fréquentent les même hôtels de luxe, golf, et autres forums de Davos, sont prêtes à coopérer pour assoir leur domination, voire, avec les meilleures intentions du monde, se grouper pour transformer la planète selon ce que eux pensent être le mieux, tout en se passant de l’avis des autres.. Et puis, la fin justifie les moyens, on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs, etc…

  • jules Vallés // 06.05.2020 à 07h35

    Le pire qui puisse arriver à un scientiste fanatique :
    en être au stade de choisir entre l’admission en réanimation et l’évolution inéluctable vers la mort ,en SOUFFRANT atrocement, ou le traitement à la chloroquine, pour CROIRE à une guérison improbable….
    Il faut parfois faire preuve d’humilité devant les mystères de l’univers, et , accepter les limites de la rationalité…

  • Ardéchoix // 06.05.2020 à 07h45

    – Ici votre commandant  » le Doliprane est arrivé, je répète le Doliprane est arrive  »
    – Bien reçu mon commandant, on en a que sous forme effervescente, on commande de suite de l’eau au gouvernement. Date de livraison prévue fin juin .

    • Ryllas // 07.05.2020 à 23h04

      Trouvé sur le blog d’un médecin :
      Pour information, le paracétamol est un inhibiteur de la cyclo-oxygénase, donc…un anti-inflammatoire ! Certes, il a une petite sélectivité vis-à-vis de la cyclo-oxygénase du système nerveux ce qui l’a fait classer comme antipyrétique et antalgique, mais il partage les effets des AINS classiques y compris la potentiation des AVK et les effets pro-inflammatoires par blocage partiel des neutrophiles. Donc on peut se poser des questions à partir du moment où les AINS ont été fortement déconseillés chez les covid19, et où il y a eu une grosse surconsommation de paracétamol au cours de l’épidémie récente, et où les recommandations que vous mentionnez ne paraissent reposer sur…rien à part une indication par défaut pour faire baisser la fièvre (et on sait par ailleurs que la fièvre est plutôt une bonne chose pour lutter contre les virus, et prescrire du confort c’est prendre un risque d’aggravation de la maladie sous-jacente, on le sait bien). Donc il est légitime de poser la question d’une corrélation entre prise de paracétamol et formes graves de covid19. J’espère que ça va pouvoir se faire…
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/05/06/traitement-du-covid-le-bal-des-hypocrites/

  • Dbon // 06.05.2020 à 07h51

    “Il vaut mieux mourir selon les règles, que de réchapper contre les règles.”
    Molière

    • Neverness // 06.05.2020 à 10h47

      Approprié…. Je reste curieux de cet « acharnement » concernant un institut public et le virologue qui en dirige les équipes,…pourquoi tant d’énergie, contre ce qui me paraît juste du bon sens clinique… (même si non calibré comme le réclame la « règle « ).. Faut-il rappeler que tant de laboratoires (Merieux par ex) ont proposé des molécules en suivant les règles , et ont abouti à des dizaines voire centaines de décès, faisant l’objet de procès ? Faut-il rappeler le livre de Even et Debré sur les medicaments (dans les regles) inutiles ou dangereux…

  • bruno49 // 06.05.2020 à 07h53

    La santé en France est aux mains d’une clique qui se protègent.Beaucoup de gens sont morts du fait d’une désorganisation totale et certains savent qu’ils auront des comptes à rendre.
    On voit bien aussi les intérêts financiers en cause des uns et des autres .
    La pandémie est en train de se finir et on voit bien que les décisions prises en France depuis le début font qu’on a un des bilans le pire au monde du fait qu’on manque de tout et que les « responsables » politiques sont aux abonnés absents.
    Cet acharnement sur ce site pour un traitement ,certes imparfait (lequel l’est ?) est incompréhensible .
    On a l’impression que du fait que Trump ait cité le traitement de Raoult,ça le condamnait aussitôt.
    Le fait que Raoult,précise qu’il n’y aura ,sans doute pas de 2eme vague conforme à ce que l’on voit habituellement dans les épidémies respiratoires ,ce soit une faute, alors que déjà beaucoup de pays sont déjà déconfinés ou soient en train de le faire . A priori c’est plutôt une bonne nouvelle .

  • pseudo // 06.05.2020 à 07h59

    Si le traitement fonctionne, on oubliera très vite la polémique sous l’effet du coup de massue sociale qui se profile.
    Si celui ci ne fonctionne pas, on oubliera, très vite et très bientôt, sous le double coup de massue que seront la seconde vague et la crise sociale.

    Nos réflexes pavloviens nous inciterons à zapper une situation qui va de désespoir en calamité pour rejouer des jours heureux.

    Si il a raison, les big pharma seront désavoués, si il a tord, la méthode scientifique, en général, sera désavouée.

    Les politiques ont déjà clairement tracé le cap, mentir, mentir et mentir encore.

    De tout cela, nous autres « citoyens », seront laissés désœuvré, ou plutôt, au paroxysme du néo libéralisme, libre de décider et de choisir à propos de tout et sur tout. Il ne restera plus alors que les inégalités social pour permettre aux uns de payer pour se faire conseiller, et aux autres de servir de cobayes pour étayer les études nécessaires à conseiller les premiers.

    Si dans ce déroulé le rôle d’un macron ou d’un philippe est évident (https://www.youtube.com/watch?v=CjmH2fCVUyM NAZISME ET MANAGEMENT : DES LOGIQUES COMMUNES ?), le rôle d’un onfray qui s’adjoint un sapir et un raoult dans une tentative de contre pensée politique salvatrice n’est pas encore clair pour moi.

    Si tout s’arrêtait maintenant, quelle conclusion pourrions nous tirer de nos tentatives d’organisations politiques et sociales ? L’échec patent et répétée ? La réussite en demi teinte ?

    • Jean D // 06.05.2020 à 10h09

      « Si le traitement fonctionne, / Si celui ci ne fonctionne pas, »

      Il y a aussi la possibilité intermédiaire : le traitement élaboré à Marseille pourrait fonctionner dans certains cas, à certaines étapes de l’infection et pour certains patients.

      C’est tout l’enjeu d’une étude scientifique menée avec sérieux : traiter le patient efficacement, sans lui faire de tort et sans le priver d’autres traitements qui potentiellement auraient été plus appropriés à son cas.

      L’absence de résultats vraiment fiables :
      ›› est assez incompréhensible après tout ce temps, on peut comprendre que certains professionnels de santé soient très remontés contre l’IHU de Marseille
      ›› aboutit à des paradoxes tel que celui consistant à autoriser officiellement à l’hôpital (en France) le traitement élaboré à Marseille pour les cas graves alors que … le Pr Raoult lui-même a indiqué que ce n’était pas prévu pour

      Bref ça patauge, c’est le point commun entre notre gouvernement incapable de gérer les stocks et l’IHU de Marseille incapable de mener une étude conforme. Autre point commun : un rapport assez douteux avec la vérité.

  • Santerre // 06.05.2020 à 08h01

    Cet acharnement me rappelle celui contre le docteur Semmelweis, constatant empiriquement que c’était les médecins eux mêmes qui infectaient leurs parturientes et préconisait un simple lavage de main entre une dissection et un accouchement ou entre deux examens. Il fut socialement exterminé pour « manque de rigueur scientifique » finit avec unedepression nerveuse, en HP et mort des coups et mauvais traitements qu’il y reçut.

    • bruno49 // 06.05.2020 à 08h23

      Très bon exemple !
      Citation de la thèse de Céline à propos de Semmelweis : « Rien n’est gratuit en ce bas monde. Tout s’expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard. Le bien c’est beaucoup plus cher forcément. »

      • bruno49 // 06.05.2020 à 09h10

        Calmez vous ,vous êtes pénible !Vous reprochez au Professeur Raoult de PENSER (pas de prévoir) qu’il n’y aura pas de 2eme rebond parce qu’il n’y en a JAMAIS dans ce genre d’infection.
        Mais si vous ,vous avez un contre exemple dites nous le ! On dirait que ça vous embêterait si la situation s’améliorait !
        Vous avez le droit de rester confiner chez vous encore un mois ou deux ,mais arretez de faire le chien de garde sur ce site en agressant les gens qui ne sont pas d’accord avec vous.
        Il y a suffisamment de gens inquiets ,en particulier les parents de jeunes enfants, pour ne pas en rajouter.
        Il est dangereux pour ce gouvernement d’avoir tout fait pour paniquer les gens,afin de leur faire accepter des conditions dignes du 19 eme siècle (un comble pour la » Start Nation » !)
        Le problème ,c’est que quand on ment ,qu’on panique exagérément les gens pour cacher ses insuffisances(le mot est faible ) ,il est très difficile d’être ensuite juste AUDIBLE.

      • Cornelius // 06.05.2020 à 12h59

        Une autre du même : « J’ai souvent consulté à l’œil, c’est un tort, les gens se vengent des services qu’on leur rend ».

        Pas sûr que LFC soit en odeur de sainteté sur un site aux valeurs morales impeccables mais je prends le risque !

    • Ovni de Mars // 06.05.2020 à 08h35

      Pas à moi car Semmelweiss était seul et ne bénéficiait pas de cette image de gourou et d’une emprise sectaire entretenue par les réseaux sociaux

      • gi // 06.05.2020 à 10h51

        Sectaire??? Mais de qui parlez vous? Du monde des chercheurs et de leurs règles inhumaines concernant le traitement des personnes malades je suppose.

    • Armiansk // 06.05.2020 à 08h59

      Sur Semmelweis, un court extrait de cette vidéo du vulgarisateur Lê :
      https://youtu.be/ecqtrDTfDm4?t=22 (ses sources sont adossées à la description de la vidéo)

      On y apprend que les préconisations de Semmelweis ont été retardées, non seulement à cause des certitudes du directeur de service Klein (un Raoult avant l’heure ?), mais aussi par le refus par Semmelweis d’étayer ses travaux qu’il jugeait “évidents en eux-mêmes” (un Raoult avant l’heure ?) et par ses attaques envers ses opposants (un Raoult avant l’heure ?).

      • bruno49 // 06.05.2020 à 09h20

        Les responsables de la santé en France sont plutôt Buzyn,Veran,Levy,Hirsch,Salomon ,il me semble…Tous arc boutés contre le Professeur Raoult depuis le début ,et même bien avant le début de la pandémie semble-t-il…

    • Spinotique // 07.05.2020 à 12h49

      Semmelweis avait raison ! Mais apparemment avec des arguments farfelus qui n’expliquaient rien ! C’est pour cela qu’il a été rejeté… A revoir dans le détail donc. Souvent ceux qui ont raison seuls contre tous ont en réalité tort ou alors ont raison par pur hasard. Raoult a fait de mauvaises études, de mauvaises publications sur le sujet. Ce qui est critiqué c’est sa méthode scientifique, laquelle fait du tort à ceux qui se donnent du mal pour faire une bonne science, puisqu’il fait valoir son statut d’expert. Est expert d’un domaine celui qui est désigné comme tel par ses collègues du même domaine. Un scientifique sérieux ne peut pas faire fi de ses pairs !
      Art 13 du code déontologie des médecins : il n’a pas le droit d’affirmer au public des choses qui ne sont pas certaines. De plus il doit se préoccuper de l’effet produit sur ce public par ses annonces.
      Donc : Raoult= affirmations sans certitude, effet délétère sur le public, scientifiques et experts désavoués, science sur le COVID génée et au bout du compte santé publique en danger !
      SVP laissez la science se faire !

      • Xirius69 // 11.05.2020 à 00h16

        Spinotique
        Semmelweis avait obtenu des résultats : une chute spectaculaire de la mortalité dans le service où il avait réussi à introduire le lavage des mains en sortie de séances de dissection. Les arguments relatifs à son incapacité à expliquer le phénomène n’ont été que des prétextes à visage scientistepour éliminer le gêneur. L’esprit de domination de chefs de services et leur égo atteint se sont alliés au manque de diplomatie du jeune médecin pour le perdre.

  • TZYACK // 06.05.2020 à 08h02

    Au lieu de rabâcher les mêmes arguments, il serait préférable d’actualiser ce dossier à charge avec les derniers résultats publiés par l’IHU : https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/
    Et d’enquêter pour savoir quel traitement miracle a guéri les 1080 « jeunes » marins du Charles de Gaule sans aucun décès à ce jour !

    • Francois Marquet // 06.05.2020 à 08h15

      Je ne suis pas sûr que les marins du Charles de Gaulle soient représentatifs de la population (âge, santé, comorbidités)
      Les résultats auraient été différents avec une infection des sénateurs!

      • Jean-Pierre Georges-Pichot // 06.05.2020 à 08h26

        Au lieu d’ergoter sur la représentativité de l’échantillonnage, est-ce que la question qui se pose n’est pas : primo, est-ce que oui ou non ils ont été traités par le protocole Raoult? Secondo : pourquoi les médias passent-ils cette information sous silence ?

        • JP418 // 06.05.2020 à 10h45

          En même temps, les média, quand ils parlent d’un truc c’est considéré comme de la propagande et quand ils n’en parlent pas c’est un complot…

          • gi // 06.05.2020 à 10h54

            Bravo JP, vous avez finement analysé la situation;

          • Bigtof // 06.05.2020 à 16h33

            Cher JP418,
            En effet, mais c’est bien leur faute si aujourd’hui quasiment plus personne ne croit ce qu’écrivent ces journaux.
            Ça s’appelle la légitimité, ou la confiance.. Et quand la confiance est perdue parce qu’on a merdé, simplifié, dans le meilleur des cas, voire menti sciemment (et OB en sait quelque chose) et bien oui, ils se sont totalement discrédités.
            Dès lors, il est impossible de leur faire confiance. Et ce n’est certes pas la faute des lecteurs, ou de ceux qui dénoncent ces journaux..

      • Julie // 06.05.2020 à 11h42

        il y a eu des députés malades qui ont été soignés à la chloro
        de tte façon le pb n’est pas chloro ou non chloro mais être soigné dès les 1ers symptômes ou pas, de tte évidence les gens qui ont attendu les pbs respiratoires avaient peu de chance d’en réchapper mais c’est hélas ce qu’on leur ordonnait de faire
        https://www.ladepeche.fr/2020/03/23/coronavirus-testee-positive-la-deputee-valerie-boyer-suit-le-traitement-experimental-a-la-chloroquine,8814618.php
        (il y en a d autres, vs pouvez faire la recherche)

    • sara // 06.05.2020 à 08h29

      On pourrait peut-être se demander aussi pourquoi l’armée a fait de tels stocks de chloroquine

      • homep // 06.05.2020 à 09h57

        Paludisme et Guyane principalement c’est un atipaludique pas cher mais de plus en plus dur a trouver après les prediction du chef de l’église de Raoulologie -alias M grippette et traitement miracle .
        La Guyane a des foyers de paludisme ou jusq’a 86 % de la population est infecté Saint Georges quartiers de Bambou et d’Espérance 86% de la population infecté 189 pour 220 personnes en 1988.
        Des village ont le même taux il se trouve aussi que le 3/4 des légionnaires sont infecté a près un séjour en Guyane.
        Les antiplaudiques on interet a être a jour dans ces coins

        • bruno49 // 06.05.2020 à 10h14

          « Monsieur gripette » comme vous dites c’est cymes ,pas le Professeur Raoult.

          • Kasper // 06.05.2020 à 10h23

            Raoult aussi disait que c’était une gripette et que ca ne viendrait jamais en France. Il s’est totalement fourvoyé sur ce coup la, reconnaissez au moins les faits, s’il vous plait.

            • bruno49 // 06.05.2020 à 11h25

              Non non ,il n’a jamais parlé de grippette ,c’est cymès.
              Rétrospectivement ,on peut dire que Raoult a minimisé l’impact futur mais il n’a aucun pouvoir politique. Buzyn ,Macron avaient des infos dès fin décembre et ils n’ont rien fait et ont même envoyés des stocks de masques en Chine !
              Avec les préconisations de Raoult( et de bien d’autres infectiologues en France) on aurait pu faire autrement (désinfectants,tests fiables pour confiner les malades ,et traitement pour déconfiner plus rapidement les malades guéris rapidement plus porteurs de virus).
              Au lieu de ça la « start-up nation » a (aujourd’hui) un des bilans les pires au monde en nombre de morts par million d’habitants en ayant mis en place,faute de moyen une méthode digne du 19 eme siècle et ayant comme projet de nous fliquer tous avec notre téléphone ,ou si besoin, d’un bracelet électronique , voire d’une puce sous cutanée.Mais attention ,tout cela pour notre bien !

            • Bigtof // 06.05.2020 à 12h07

              Il faut aussi rappeler que Raoult en 2016 avait produit un rapport envoyé » à toutes les autorités de santé dans lequel il prévenait que la France n’était pas prête en cas d’épidémie massive, et que les structures existantes étaient largement insuffisantes.
              Il préconisait, entre autres choses, l’ouverture de services de virologie dans TOUS les hôpitaux.
              Visiblement, sa démarche ne devait pas être assez étayée scientifiquement…

            • Patrick133 // 11.05.2020 à 17h44

              Non il a dit que le covid ne modifierait pas les statistiques de mortalité par maladies respiratoires. Il n’a pas dit qu’il ne viendrait pas en France.

    • TZYACK // 06.05.2020 à 08h36

      Le Codid19 est donc bien, d’après le Pr RAOULT, une gripette surtout pour les bien-portants

    • JP418 // 06.05.2020 à 10h43

      Bonjour,
      Le traitement miracle est la jeunesse, l’âge moyen sur le Charles de Gaulle est de trente ans, en plus les soldats on tendance à être en bonne forme physique et à ne pas avoir trop de facteurs de comorbidité.
      Le taux de mortalité des 20-40 ans dans la population générale est de 0.2 %.
      On obtient 2 victimes théorique pour les marins.
      Mais ils ont moins de facteurs de comorbidité que la population générale et un meilleur suivi médical.
      Il n’est donc pas extraordinaire de s’attendre à 0 ou 1 victime sur le Charles de Gaulle.

      • gi // 06.05.2020 à 11h00

        Alors concernant ce maudit traitement: Quand il marche c’est parce que les gens sont trop jeunes et pas assez malades; quand il ne marche pas c’est parce qu’on ne le donne pas au bon moment. Voilà, on a compris! On cherche un traitement pour les vieux très malades. Soulager les plus jeunes, ça n’intéresse pas tous ces experts très intelligents. Surtout si ça ne coute pas cher!!

      • TZYACK // 06.05.2020 à 11h53

        Pourquoi des soignants qui sont les personnes les mieux placées pour avoir peu de facteurs de comorbidité ont été tués par ce Covid-19 ? Ne serait-ce-pas l’importance de sa charge virale qui en est la cause ? Charge virale que tend à diminuer le plus rapidement possible le traitement du Pr RAOULT.

      • Bobby // 08.05.2020 à 09h56

        Là, je vous donne raison, à ceci près que le taux de « létalité » (et non mortalité) est aujourd’hui estimé à 0,05% chez les 20-40 ans, ce qui fait que, en effet, avec cette tranche d’âge, avoir 0 mort est même un résultat attendu. Un seul serait déjà plus que la moyenne.

      • Bigtof // 08.05.2020 à 17h27

        JP418, à vous lire, il était donc inutile de confiner les personnes jeunes ou bien portantes ?
        Eh, bien je suis entièrement d’accord : le confinement n’est qu’une politique criminelle qui n’avait d’autre objectif de tester une façon de soumettre le peuple français, et en en testant même les limites.

  • Gévaudan // 06.05.2020 à 08h05

    Encore une louche sur la tête hirsute du dangereux criminel marseillais. Mais toujours pas une ligne ou une image sur cet autre empêcheur de penser conforme, le suisse Jean-Dominique Michel.
    Il y aurait là, pourtant, matière à un solide débat de fond. Et sans doute d’un autre niveau.
    (Mais peut-être ce silence est-il dû au fait que ce monsieur, infecté par Covid19, s’est soigné avec le protocole Raoult !)

    https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI&feature=youtu.be

    • iséorcé // 06.05.2020 à 10h05

      Pour info – jean-dominique Michel -qui le dit dans son interview – est anthropologue, épidémiologiste des maladies non transmissibles, analyste de la littérature médicale depuis de nombreuses années.

      • Pegaz // 06.05.2020 à 21h31

        Une deuxième interview a été réalisée le 5 mai.

    • Kasper // 06.05.2020 à 10h28

      97% des gens se remettent du Covid 19 sans le moindre traitement. Donc forcément, des anecdotes de gens qui vont mieux après avoir pris absolument n’importe quoi, vous allez en avoir à la pelle. Ca signale juste que le traitement n’a pas tué le patient.

      Si je vous dis que je bois de l’urine de chat tout les matins depuis 30 ans et que je n’ai jamais été malade, vous allez vous mettre à en boire aussi?

      • Pegaz // 06.05.2020 à 21h16

        97% sans le moindre traitement ! Même si cela n’a que peu d’importance sur le fond de votre propos, une source serait bien venu.
        Donc un pourcentage important guéris sans médicament, gardez le bien en mémoire le jour ou ils vont débarquer avec le vaccin!
        Le problème de vos « 97% » de malades, c’est qu’ils sont tout de même contagieux, donc pour la prochaine il faudra prévoir les stock de masques, les capacités d’en produire tout comme celles concernant les tests. Il faudra que nos élus portent haut et fort ces exigences minimum au gouvernement. La remise en état des services hospitaliers sera
        un combat plus compliqué et de longue haleine, il faudra garder le cap.
        Pour l’urine de chat, avec un essai randomisé on pourrait être surpris!

      • bruno49 // 07.05.2020 à 01h03

        @Pegaz Renseignez vous sur la greffe fécale par sonde gastrique ,traitement mis au point pour soigner certaines maladies, en particulier les infections aux clostridium difficile …
        C’est un traitement très prometteur mis au point par une équipe très dynamique et prometteuse :…..l’IHU Marseille .

        • Bigtof // 08.05.2020 à 17h30

          les recherches sur le rôle de la flore intestinales et ds son microbiotes sont de plus en plus avancées. Le microbiote influe sur le système immunitaire, sur toutes sortes de pathologies et on a guéris par ces greffes fécales, aussi bien des dépressifs profonds que des obèses morbides..
          C’est un domaine riche de possibilités…

    • Pierre FAURE // 07.05.2020 à 02h00

      On sent aussi que la suppression des pouces pour plusser les commentaires découle de la crainte du site de voir les commentaires qui ‘ne vont pas’ passer en tête. C’est déjà mieux que quand les modés sucrent les commentaires, et mieux aussi que les articles ou les commentaires étaient interdits. Bravo lescrises. Bravo OB. Un sacré révélateur que cette crise du covid

  • Séraphim // 06.05.2020 à 08h14

    « Pourquoi l’homme se laisse-t-il envahir parfois par sa propre psychose de haine et de destruction? » se demande Einstein dans un échange célèbre avec Freud. « Cette disposition qui existe à l’état latent en période ordinaire, peut se manifester en période anormale », nous y sommes. ‘Mais elle peut être éveillée avec une certaine facilité et dégénérer en psychose collective ». Il n’a pas de réponse à ce mystère mais constate que les ‘victimes’ ne sont pas les « êtres dits incultes », mais « que c’est bien plutôt la soi-disant ‘intelligence’ qui se trouve être la proie la plus facile des funestes suggestions collectives, car elle n’a pas coutume de puiser aux sources de l’expérience vécue, et que c’est au contraire par le truchement du papier imprimé qu’elle se laisse le plus aisément et le plus complètement saisir » 30 juillet 1932.

    • Barachin // 06.05.2020 à 10h14

      « psychose de haine », « funestes suggestions collectives » …

      La passion triste de Séraphim, tirer sur le messager plutôt que lire le message.
      En terme psychanalytique, vous me corrigerez si je me trompe, on appelle cela une obsession.

      Vous êtes un confiné obsédé.

      • Séraphim // 06.05.2020 à 10h53

        A votre service! Mais 1) je ne suis pas confiné, pas de chance pour vous. Je ne subis pas la tyrannie Macron. 2) les termes ne sont pas les miens mais ceux d’Einstein en personne, cités dans le texte. Vérifiez si vous voulez. 3) ces termes ne s’appliquent qu’imparfaitement, c’est bien naturel, à la situation. Mais avec peu d’imagination, ils s’appliquent suffisamment bien à cette classe de faux intelligents, les « loosers d’en haut » comme dit méchamment Emmanuel Todd, qui en un tournemain, parceque leurs réflexes sont subconsciemment déterminés ni par du savoir authentique, ni par la passion semi-saine de la curiosité mais par des complexes et des refoulements (que décrit bien Freud dans sa réponse à Einstein d’ailleurs) nous exposent, nous, à de graves dangers: ils sont d’accord pour embrigader tout le monde sous une police médicale totalitaire, puis sous une gendarmerie environnementale méchante et vicieuse, quitte à tuer toute économie, le tout sous le couvert d’une « science » fictive, qui confond les moyens et les buts, une science décérébrée qui n’a plus une goutte de l’essentiel qui a construit notre culture: le sens et l’inspiration.

      • Barachin // 06.05.2020 à 11h28

        J’imagine que l’échange entre les deux savants concernait les ravages de la guerre, singulièrement la 1ere GM et la suivante qui pointaient.

        Quel rapport avec les articles diffusés sur le site les crises à propos de l’IHU de Marseille ?
        Hier vous faisiez d’Olivier Berruyer un complotiste en soif de gloire médiatique (https://www.les-crises.fr/des-documents-internes-revelent-le-plan-de-l-equipe-trump-sur-la-chloroquine/#comment-643248) ?

        Vous allez où sans lumière ?

        ps : désolé pour le mot confiné, je retire 🙂

        • Séraphim // 06.05.2020 à 11h41

          Le lien est explicité par mon post, on va pas revenir dessus, la majorité comprendra.
          En rappelant que les échanges cités ont eu lieu, vous « l’imaginez » (sic), à propos des guerres alors que je date l’entretien en 1932, on peut dire que vous faites preuve d’une subtile perspicacité et que je m’en sens « tout éclairé »…
          Non je n’ai traité personne de complotiste, ce qui est bien dommage, à l’heure actuelle l’attribut « complotiste » étant plutôt une médaille et une estime…
          « Opportuniste » est plus ordinaire, c’est regrettable peut-être, mais beaucoup plus approprié!

  • Philippe30 // 06.05.2020 à 08h15

    Le gouvernement vient d’autoriser la prescription d’hydroxychloroquine dans le cadre du covid-19. Une première victoire pour le Pr Didier Raoult dont les propos sur ses résultats prometteurs ont suscité l’interrogation générale. Réel traitement efficace ou faux espoir ? Retour sur la polémique de la chloroquine.

    https://www.doctissimo.fr/sante/epidemie/coronavirus-chinois/hydroxychloroquine-traitement-autorise-covid19

    Quand les faits arriveront sur le traitement , on verra comment le site des crises va gérer sa volte face suite à son acharnement envers Raoult.
    Que cela pose polémique pourquoi pas , rien n’est sûr et il faut toujours s’interroger mais 2 mois d’articles permanent contre Raoult me sorte par la tête.

    • Armiansk // 06.05.2020 à 08h34

      «vient d’autoriser» le 25 mars, d’après l’article.

  • Jean-Pierre Georges-Pichot // 06.05.2020 à 08h19

    6 mars, 19 mars : des études sortent sur l’effet de la poudre de perlimpinpin sur la maladie du moment. 23 mars : interdiction de vente et de prescription de la poudre de perlimpinpin. Courant avril : de nouvelles études sur l’effet de la poudre de perlimpinpin, contredisant les premières. Mais au fait à quoi bon ? Il semble bien que la controverse scientifique ait été tranchée ? Pourquoi payer très cher des types en blouses blanches qui ne sont jamais d’accord entre eux alors que la vérité s’écrit dans le Journal Officiel, qui prévoit le niveau des amendes et peines de prison pour les incroyants ?

    • anatole27 // 06.05.2020 à 09h52

      Les faits , rien que les faits : Je m’aperçois que j’ai été mal informé car je m’étais mis en tête que Me Buzin avait interdit le Plaquenil, vous me dites si je me trompe Jean-Pierre :

      15 janvier parait au JO un arrêté interdisant la délivrance du Plaquenil dans les pharmacies SANS ordonnance d’un médecin de ville

      https://www.vidal.fr/actualites/24163/plaquenil_hydroxychloroquine_la_prescription_medicale_devient_obligatoire/

      25 mars nouvel arrêté apportant une restriction

      https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041755775&categorieLien=id

      « La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL © et les préparations à base d’hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d’un renouvellement de prescription émanant de tout médecin.

      • Jean-Pierre Georges-Pichot // 08.05.2020 à 21h52

        Je ne comprends pas. Est-ce que vous ne dites pas la même chose que moi ? La précision que vous apportez confirme l’intention : empêcher les médecins de prescrire librement le produit, et la date aussi bien que les exceptions prévues montrent qu’il s’agit très précisément d’interdire son utilisation dans le traitement de la nouvelle épidémie. Ou bien suis-je idiot?

  • Léon Meynet // 06.05.2020 à 08h24

    Comment se fait-il qu’un media intelligent tel que le vôtre ait rejoint la meute des loups pour descendre en flèche les positions du professeur Raoult au sujet de la chloroquine et de l’hydrochloroquine? Est-ce bien raisonnable de hurler avec le Conseil d’experts du Président et de tous les satellites qui sont autour et ont des conflits d’intérêt évident avec les pharmas? Je suis atterré par le soin méthodique que vous prenez pour le démolir et le discréditer et ce positionnement vous dessert comme il dessert globalement l’actualité de la pandémie du Covid-19

    • Hit // 06.05.2020 à 10h33

      La réponse est dans la question: c’est un média intelligent.

      Il suffit de lire l’enquête mais a priori personne ne discute des élèments apportés par les-crises.

      Rien, que dalle, pas une seule contre argumentation…

      • Lanterne // 07.05.2020 à 01h23

        Euh Mr Hit , on peut être intelligent au départ et mettre en faillite une région poitou Charente, être intelligent et proposer une réforme de retraite completement foireuse et non préparée etc.
        Mr Beruyer doté d un double master se croit dépositaire de la vérité et donne une vision biaisée : que à charge !
        Sur le fond, il y a bcp trop à dire sur attaque simpliste de Mr Beruyer: on peut traiter asymptomatiques covid car lésions pulmonaires possibles ( on peut avoir cancer et aucun symptôme ), trouble visuel fréquent ( connu avec chlloroquine, et alors ? Ce n est pas atteinte rétine qui se fait sur années de traitement ) etc
        Mr Beruyer découvre la médecine en 2020 et brandit n importe quel effet secondaire pour justifier la dangerosité d un traitement car sa position de départ est contre ce médicament
        Qu il commence à lire le vidal et étudier correctement la médecine, il parlera ensuite en connaissance de cause des effets secondaires des médicaments

        • Séraphim // 07.05.2020 à 16h10

          L’auteur de la critique se croit autorisé à « analyser » des publications scientifiques dont il ignore le b.a.ba. La « publication dans une revue à comité de lecture », chère aux experts autoproclamés, ne s’adresse pas à un  »public élargi », mais à des collègues, confrères, gens de même eau. Dans une publication il y a des choses dont on fait état, et tout un tas d’autres qu’on ne précise pas (il y faudrait à chaque fois une thèse entière). Il y a des choix qui sont faits par le bon sens, la pratique, l’évidence scientifique partagée (entre experts uniquement); bien sûr qu’il y a des données qu’on prend, des données qu’on ne prend pas etc. et dont on se justifie si cela est significatif, qu’on ne justifie pas dans le cas contraire. Cela parait incongru à un curieux, mais fait totalement sens dans le milieu. L’auteur sait ce qu’il fait, les lecteurs aussi. Les vrais lecteurs, pas les néophytes. La publication n’est pas un étalage exhaustif mais un résumé de découvertes sur une base partagée d’expérimentation.
          La seule connaissance qu’aurait l’auteur (OB) c’est celle des principes de l’homologation de médicament. Et encore, tels que décrits dans des brochures théoriques jamais appliquées. Ce qui n’a rien à voir avec la pratique, pratique de la recherche scientifique stricto sensu. Animée par une cohérence intrinsèque du système, connue de tous ceux qui en font. Je ne vois pas ce que la maitrise des manips statistiques des compagnies d’assurance peut apporter comme savoir-faire en la matière?!?

    • Kasper // 06.05.2020 à 10h48

      Il est clair que le lectorat de Les Crises est majoritairement constitué des gens qui se méfient des pouvoirs, de l’establishment et ont tendance à sympathiser avec les contre pouvoirs marginaux.

      Cela peut être extrêmement salutaire, par exemple dans le cas de l’Ukraine ou de l’Union Européenne.

      Mais être à la marge peut aussi devenir une position de confort. On se prend à oublier qu’on peut être marginal mais avoir tort quand même. C’est pourquoi les dossiers de Les Crises sur le 11 Septembre ou le professeur Raoult sont absolument nécessaires. C’est justement parce que le lectorat est prédisposé à aller contre le pouvoir en suivant Raoult qu’il fallait se concentrer sur lui et montrer ses torts.

      C’est une marque de probité de la part d’OB de ne pas brosser son lectorat dans le sens du poil et de présenter les faits.

      • Euls // 06.05.2020 à 13h53

        Tout à fait d’accord avec vous. Il est assez consternant de ne pas pouvoir (ou vouloir) prendre en compte des faits objectifs car ils ne collent pas à sa vision du monde.

        Toute cette affaire Raoult démontre qu’une bonne partie du lectorat est prête à gober n’importe quelle fadaise et à s’en prendre à Olivier, sous prétexte que les fadaises seraient « antisystèmes ». Cela démontre qu’il n’est au final pas plus rationnel que le lecteur moyen des msm tant honnis.

        Félicitations à Olivier qui refuse de plaire à la meute et continue son excellent travail.

        • Bobby // 08.05.2020 à 10h28

          « Prendre en compte des faits objectifs qui ne collent pas à sa vision du monde ». C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Contrairement à ce que vous dites, si vous vous donnez la peine de lire les commentaires avec honnêteté, vous constaterez que beaucoup font preuve d’un grand sens critique et je trouve qu’il y a une certaine ironie à dénoncer le manque de sens critique des lecteurs sans même se rendre compte de cela.

          Outre que pas mal des arguments présentés comme « factuels » à l’égard de Raoult ne le sont pas tant que ça, ce qui pose problème dans votre raisonnement, c’est que vous partez du fait qu’il suffirait de donner des éléments factuels pour faire preuve de sens critique. Or, le problème est que quand bien même toutes les critiques à l’égard de Raoult seraient fondées, cela n’invalide pas pour autant (contrairement à ce que prétend OB) les thèses qu’il défend.

          Vous parlez de faits, mais allez lire les publications passées d’OB, allez lire les publications scientifiques sur le sujet (et non la présentation mainstream qui en est faite), et osez encore me dire qu’OB se contente de faits. OB a contribué à colporter des représentation erronées sur le risque réel du covid et, sauf erreur de ma part, il n’a jamais diffusé les résultats des études scientifiques qui contredisent ces surestimations.

          • Euls // 08.05.2020 à 12h25

            « si vous vous donnez la peine de lire les commentaires avec honnêteté, vous constaterez que beaucoup font preuve d’un grand sens critique »

            Le petit nombre qui doute de Raoult, certes. Pour les autres je ne vois pas où se cache le sens critique, sauf bien sûr à comparer à un sens critique les accusations systématiques de complots de plus en plus ridicules (OB payé par Bigpharma ! )…

            « Outre que pas mal des arguments présentés comme « factuels » à l’égard de Raoult ne le sont pas tant que ça »

            Lesquels ? C’est drôle ça, tout serait faux mais personne n’est capable de donner un e exemple…

            « cela n’invalide pas pour autant (contrairement à ce que prétend OB) les thèses qu’il défend »

            Quelle thèse ? On parle de l’efficacité dun traitement, ce n’est pas à OB d’invalider ceci, mais à Raoult de la prouver, ce qu’il n’a pas réussi à faire depuis 2 mois. OB n’a jamais dit que la chloroquine était inefficace, même si on peut commencer à avoir des doutes sérieux à ce stade, vu la grande pauvreté des « preuves » présentées en ce sens.

            « osez encore me dire qu’OB se contente de faits. »

            Et encore une fois, pas un seul exemple de donné. Beaucoup de vent donc.

            • Kasper // 09.05.2020 à 05h52

              Bobby quel rapport entre la mortalité du Covid telle que reportée par OB et la validité des études de Raoult sur la Chloroquine ?

              Euls vous demande un exemple et vous vous contentez de botter en touche.

            • Bobby // 09.05.2020 à 09h47

              @Kasper. Vous vous foutez de ma gueule ou quoi ? Je « botte en touche » ? Vous avez lu les 3 parties de mon message ? Apparemment non, puisque tout de ce que vous avez retenu de mon message c’est cette partie de la réponse et non les autres. Les accusations de manipulation des données c’est factuel ? Bon, alors ?

              Deuxièmement, ma réponse sur le « taux de létalité » répondait non à la demande d’exemple des erreurs à propos de Raoult, mais à mon désaccord sur le fait qu’OB se contente des faits. Il a en effet diffusé des estimations surestimées sur le taux de létalité.

            • Euls // 09.05.2020 à 12h51

              Deux « critiques » tellement mineures et insignifiantes qu’elles ne sont d’aucun intérêt.

              Sur la première OB émet une interrogation qui n’est pas présentée comme un fait, vous êtes donc hors sujet.

              Sur la deuxième vous n’expliquez pas en quoi une possible erreur d’OB sur le taux de mortalité pourrait remettre en cause sa critique bien construite de l’étude Raoult.

              Bref, grasping at straws, comme disent nos amis anglais. J’attends un peu plus convaincant de la part de quelqu’un qui se présente comme un « scientifique ».

    • Castor // 06.05.2020 à 22h26

      « La meute des loups… » pauvre petit professeur Raoult. Tout le monde lui en veut. Il est à la tête d’un institut qui brasse 10 millions d’euros par an, il fait partie du conseil scientifique du gouvernement sur la maladie du moment. Un vrai chien galeux, quoi…

      La presse fut un temps très favorable à Raoult, elle ré-équilibre quelque peu le débat. Dans l’ensemble elle est bienveillante. Les politiques du gouvernement commencent à se méfier: il faut dire qu’ils en connaissent un rayon en matière de propagande. C’est exactement ce que fait Didier Raoult: de la propagande. La meilleure preuve est l’attachement très sentimental des « pro-Raoult » à la promesse qu’il a fait miroiter.

      Ce type est l’exemple du libéralisme déchaîné comme l’a bien montré OB dans le billet consacré à l’homme, son institut, ses méthodes (1er billet de la série). Méprisant avec de nombreux employés de l’IHU, jouant de la compétition à tous les niveaux (la lutte pour l’excellence), etc. etc.

      Et pourtant il est aimé par de très nombreux lecteurs du site, que je n’aurai pas cru si favorables au libéralisme mortifère. Encore un indice de efficacité de la communication de ce professeur : propagande.

      • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 23h38

        Propagande de Raoult, capitulation de l’esprit critique de ses suiveurs.
        Un mélange terrifiant.

      • bruno49 // 07.05.2020 à 01h11

        ça ne vous gène pas qu’on cite en référence ici des articles de journaux,qui,il n’y a pas si longtemps considérait que ce site était complotiste et tenu par quelqu’un qu’on n’hésitait pas à diffamer de la manière la plus abjecte et qui ont été ,à juste titre ,condamnés pour ça ?
        Un peu de cohérence ne nuit pas …

        • Euls // 08.05.2020 à 12h29

          Ce n’est pas parce que le monde, ou d’autres media, ont eu une attitude indigne par rapport à OB que ipso facto tout ce qui y serait contenu serait faux. Ce genre de raisonnements ne peut qu’éloigner de la vérité, un individu ou entité déplaisant peut parfaitement avoir raison par ailleurs sur certains points.

          C’est tout à l’honneur d’Olivier de faire la part des choses.

      • Catalina // 07.05.2020 à 07h48

        Bonjour,
        « Et pourtant il est aimé « …..
        Je pense que vous vous trompez complètement, Raoult n’est pas « aimé », il est né de la non-confiance que nous avons pour ce gouvernement, non confiance bien légitime.
        Monter en épingle cette histoire fait bien le jeu de ce gouvernement qui pendant qu’on regarde le doigt détruit le code du travail.
        Comment est-il possible d’arriver à un truc aussi binaire ? « aimer ou pas aimer’, cela ne rentre absolument pas en ligne de compte. Je n »aime » pas mon médecin mais je lui fais confiance. Il y a eu un tournant sur ce blogue qui nous amène à ce binaire détestable et nombre de commentateurs y ont contribué, tuant le débat.
        D’ailleurs, débat ? avec des gens comme nous, comme le taulier qui n’avons pas fait médecine, c’est presque risible.
        Dès que l’on exprime un doute on est des fanatiques de Raoult ! non mais, suis-je bien sur le site que je lis depuis plus de 10 ans ? je retrouve ici le niveau des commentaires sous l »‘immonde ou le fig ou l’abbération, dommage. Et oui ce site a changé et les nouveaux arrivants ignorent l’excellent travail fait par l’équipe des crises de cette époque et ne peuvent donc pas connaitre ce qu’était les crises à cette époque, rien à voir avec ce qu’il est maintenant. C’est là que les anciens lecteurs expriment leur déception, on s’attendait pas à voir citer la presse MSM comme source fiable…..

  • sara // 06.05.2020 à 08h26

    A quand un article sur les dangers du doliprane, en vente libre, et conseillé comme traitement! aux personnes testées positives au coronavirus?
    https://www.lanutrition.fr/les-news/le-paracetamol-toxique-pour-le-foie-comment-se-premunir

    • Armiansk // 06.05.2020 à 08h37

      Il vous aura échappé peut-être que le doliprane n’est plus en libre accès depuis le 15 janvier. Vous voyez, ça avance.

      • sara // 06.05.2020 à 08h53

        J’en ai acheté hier, je crois que vous confondez avec la chloroquine, qui effectivement, n’est plus en vente libre depuis décembre ou janvier selon les sources.

        • Armiansk // 06.05.2020 à 09h11

          Le paracétamol n’est plus en libre accès depuis le 15 janvier (ce n’est pas exactement la même chose uqe vente libre)
          https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/paracetamol-et-aspirine-ne-sont-plus-en-acces-libre-des-ce-mercredi-1163081
          Mais, en outre, l’ANSM a pris des dispositions le 18 mars en raison de la covid
          https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/COVID-19-l-ANSM-prend-des-mesures-pour-favoriser-le-bon-usage-du-paracetamol

          • Séraphim // 06.05.2020 à 10h14

            Mon post sur le doliprane a été supprimé. Mais loin de m’offusquer, j’aime bien ça, y’a que la vérité qui blesse comme dit l’autre… Je le redis tout à fait autrement. Fait pour fait, puisqu’on aime bien s’en tenir aux faits seuls ici (laissez moi rire, comme si le subjectif n’entrait pas par la porte, les fenêtres, les fissures de tout écrit) les ventes dudit médicament ont augmenté de 20% au 1er trimestre, contribuant à la moitié de l’augmentation du revenu de Sanofi. Source:
            https://fr.finance.yahoo.com/actualites/coronavirus-ventes-doliprane-sanofi-senvolent-072509335.html
            Soit, simple règle de 3, un surplus de vente de 290M€. Pas mal pour un début de Covid!
            Enfin, fait pour fait, le doliprane étant un antalgique (source: https://www.vidal.fr/Medicament/doliprane-19649-indications.htm) de basse intensité, c’est quoi, médicalement, en cas d’atteinte pulmonaire et de baisse de capacité respiratoire, la différence entre prendre du doliprane et ne rien prendre?

            • Hit // 06.05.2020 à 10h39

              C’est un antalgique mais aussi un antipyrétique, donc ça soigne la fièvre.

              C’est pour ça qu’on le donne dans les infections virales qui s’accompagne de fièvre.

              Ca soigne un des symptomes de la maladie, c’est pour ça que ça fait partie des traitements symptomatiques, ça ne soigne pas la cause de la maladie.

              Quand on ne peut traiter la cause, on atténue les symptomes.

              On cherche toujours un traitement anti viral efficace.

              Est ce que c’est plus clair?

            • Wakizashi // 06.05.2020 à 11h23

              « Fait pour fait, puisqu’on aime bien s’en tenir aux faits seuls ici (laissez moi rire, comme si le subjectif n’entrait pas par la porte, les fenêtres, les fissures de tout écrit) »

              Petit aparté café-philo : non seulement le subjectif entre par toutes les fenêtres de tout écrit, mais c’est l’existence-même de l’objectif qui se pose. L’objectivité absolue, le « point de vue de Dieu » comme disent certains, paraît bien chimérique dès qu’on s’y penche un peu.

              Il n’y a pas de faits ; il n’y a que des faits vécus, ce qui change tout. Les faits sont toujours vécu à la première personne, par un sujet. Ils sont restitués à la conscience par l’intermédiaire des sens, du système nerveux et du cerveau, qui fabrique une image qui par définition est subjective. Sans parler du rôle de l’inconscient, qui filtre 99% des informations reçues par les sens en fonction de nos croyances, de notre acquis etc.

              Dans un autre registre, en physique on sait maintenant qu’il n’y a pas d’objet sans sujet. Ca fait partie des trucs qui défrisent les scientistes, mais malheureusement pour eux ils ont la puissance démonstrative de la science contre eux sur ce coup-là.

              Ce débat était déjà sur la table il y a un siècle, entre Einstein et Bohr lors d’un célèbre congrès de physique à Solvay, où Einstein aurait asséné à Bohr : « Mais enfin, quand un arbre tombe et qu’il n’y a personne pour l’observer, ça fait du bruit quand-même ! », ce à quoi Bohr lui aurait répondu : « Qu’en savez-vous ? »…

            • Séraphim // 06.05.2020 à 11h55

              @ Hit: oui, ça diminue la fièvre. Un peu. Assez mal en fait. Et alors? Soit on a 38° et on supporte avec quelques compresses froides éventuellement, d’autant plus que la fièvre est un outil utile, soit on monte à 41° et on a intérêt à faire fissa appel à autre chose. Donc j’insiste, c’est proprement de l’argent jeté par les fenêtres, apparemment donc de l’ordre de 10-15 milliards€/an.
              Est-ce que c’est plus clair?
              @ Wakizashi: merci, j’adore ces rappels d’ordre supérieur sur la réalité, je les trouve très encourageants. De la part de gens qui n’étaient en rien des rêveurs ou des maniaques, mais des intelligences admirables. Bohr aimait le Yin et le yang et croyait à la complémentarité des contraires. Et puis le père de Bohr était professeur de médecine. Comme quoi l’évolution a du bon et y’a de l’espoir!

            • Wakizashi // 06.05.2020 à 12h42

              Oui, Bohr & Cie, c’était d’un autre calibre que Véran/Delfraissy & Cie. Si on avait eu des Bohr, des Planck, des Heisenberg, des Schrödinger etc. à l’INSERM, au ministère de la santé, dans les ARS etc., on n’en serait pas là…

              Or ce qui distingue un Bohr et un Einstein d’un Lévy ou d’un Delfraissy, outre le calibre, c’est bien comme vous le rappelez la capacité des uns à ne pas mettre leur curiosité et leur capacité d’émerveillement au frigo en se tournant vers de grandes questions existentielles, versus le scientisme qui caractérise les autres.

              Le scientisme, cette idéologie merveilleuse… c’est sûr qu’il ne faut pas compter sur elle pour organiser des double aveugle randomisés pour tester (par exemple) le pouvoir antidépresseur du millepertuis…

      • Clode // 07.05.2020 à 04h59

        Pas en libre accès mais en vente libre…

  • kopenhague // 06.05.2020 à 08h29

    Vous avez l’air de vous y connaitre . Qu’est ce que vous préconisez comme traitement à part le paracétamol et le repos ?

  • catherine // 06.05.2020 à 08h34

    Avec la meilleure bonne foi dont je puisse être capable, je pense qu’il a raison de bout en bout.

    Je pense que si on avait adopté son calme, sa sérénité, sa maîtrise on aurait pu avoir beaucoup moins de dégâts.

    Je pense que Olivier ne comprend pas ou tout simplement ne sait pas que la peur tue et Raoult l’avait dit dès le début (ce qui n’apparaît dans la première vidéo).

    Et maintenant cette peur continue à produire d’énormes conséquences, y compris chez les enfants.

    On a pas fini de payer ce conditionnement, on est pas prêt de s’en défaire.

    Que cela plaise ou non, même officiellement, à ce jour le covid 19 n’est responsable que pour 3.5 pour cent des morts de toutes les maladies infectieuses.

    Ça mérite de vouloir ridiculiser Raoult ? ça justifie ce sarcasme ? ca justifie cet acharnement ciblé et continu ?

    Le bilan de cette épidémie n’atteindra pas le bilan de la grippe de Hong Kong en 68 pour une population inférieure. Qui s’en souvient, qui peut dire que cela fait partie de notre histoire ? Alors que le covid 19 va être imprégné dans notre mémoire pour longtemps. Il faudra bien qu’un jour on y réfléchisse.

    • Gévaudan // 06.05.2020 à 09h40

      Merci. Votre commentaire, calme et digne, espérons qu’il calme un peu les urticaires qui se font jour ici.

      • anatole27 // 06.05.2020 à 10h06

        Ne croyez pas que je veuille polémiquer mais en quoi le commentaire de Catherine est CALME et DIGNE. Il ne me viendrait pas à l’idée de dire que l’article d’Olivier est SEREIN et NOBLE.

    • bruno49 // 06.05.2020 à 09h49

      @ Catherine Vous avez raison .Il faudra faire le bilan dans un an du nombre réel de morts dus au covid19,car on pourrait avoir des surprises notamment dans les EHpad ou ,semble-t-il beaucoup de décès sont attribués au covid sans avoir été testés (et pour cause !) Beaucoup de services ont été désorganisé par l’effet de panique entraîné par des décisions contradictoires à 24 heures d’intervalle ,sans parler des mensonges grossiers successifs. Il s’en suivi un absentéisme important (pour garder ses enfants à la maison ) et des arrêts maladies élevés( bien compréhensibles quand on a rien pour se protéger).
      Ne pas oublier ceux qui malgré tout ont continuer à travailler dans des conditions épouvantables et qui n’ont pas pu éviter le nombre élevé de morts chez des gens très fragiles .

      • gi // 06.05.2020 à 11h09

        « Ne pas oublier ceux qui malgré tout ont continuer à travailler dans des conditions épouvantables et qui n’ont pas pu éviter le nombre élevé de morts chez des gens très fragiles » .
        Oui le gouvernement ne les oublie pas. Après les avoir fait applaudir (ça ne mange pas de pain), il va les priver de vacances et les abrutir d’heures sup.

      • Maurice // 06.05.2020 à 17h48

        Il y a en France 750000 personnes dans les EHPAD.
        Il en meurt 150000 par an, ce qui fait 25000 en deux mois.
        Depuis le début de la crise Covid19, sont mortes en France 25531 personnes, EHPAD compris, comment ont été faits les tests ? comment être sûr des chiffres ?

        • TZYACK // 06.05.2020 à 22h02

          Comme l’espérance de vie en EHPAD est en moyenne de 3 ans, c’est plus près de 250.000 DC par an

    • un citoyen // 06.05.2020 à 10h04

      Supposons que ce soit 3,5% (je ne connais pas ce taux pour ma part).
      Une remarque dans ce cas : Combien de maladies infectieuses ont été prises en charge, avec autant de mesures pour limiter l’épidémie, que celles pour le Covid19 ?
      Pensez-vous que ce serait 3,5% si la plupart des pays n’avaient pas adopté le confinement et/ou les gestes barrières ?

      Ridiculiser Raoult? Non, ce n’est pas le but et il faut évidemment toujours avoir à l’esprit qu’il y a une personne humaine qui est derrière (par contre j’aimerais bien savoir ce qui le pousse à être comme ça). Je pense aussi que votre ressenti d’acharnement est faux car on ne peut que d’essayer d’approfondir le sujet lorsqu’on est en présence de biais énorme. Ce n’est pas pareil !
      Prenez par exemple le fait qu’il ait assimilé la seconde vague à de la science fiction dans un entretien avec une journaliste de bfm-tv. C’est énorme de dire ça, surtout lorsqu’on a la responsabilité d’un grand établissement à Marseille. Ca peut se discuter par le fait de l’attitude de la journaliste qui l’aurait piégé en orientant ses questions, mais après regardé une nouvelle fois cet entretien je ne crois pas trop qu’il ait pu dire cela à son insu. Il le pense réellement à mon avis, tout comme ce qu’il a dit dans les séquences de la vidéo sur twitter de OB au début de cet article.
      Y a de quoi avoir les yeux écarquillés. Faudrait-il pour cela se dire ‘non non, si beaucoup le pense c’est moi qui débloque’ etc. ? Refouler ce problème et penser à d’autres choses ?

      • bruno49 // 06.05.2020 à 12h35

        « Prenez par exemple le fait qu’il ait assimilé la seconde vague à de la science fiction dans un entretien avec une journaliste de bfm-tv. C’est énorme de dire ça, surtout lorsqu’on a la responsabilité d’un grand établissement à Marseille ».
        Mais oui et il a dit la même chose, hier ,sur le site de l’IHU Marseille. Il précise bien qu’il ne fait pas de prédiction mais il PENSE ,que compte tenu de son expertise dans SON domaine depuis près de 40 ans ,qu’il n’y aura pas de 2eme vague .
        Je n’en sais rien mais j’ai envie de lui faire confiance .Pour moi c’est une bonne nouvelle.
        Encore une fois, beaucoup de pays sont déconfinés ou prévoient de le faire rapidement. Sont-ils tous fous ? Ou sommes nous dirigés par des incapables avec des médias globalement complices de ces incapables ?
        On verra.

        • anatole27 // 06.05.2020 à 15h57

          21 janvier Didier Raoult

          https://www.youtube.com/watch?v=qoBoryHuZ6E

          « il se passe un truc ou il y a 3 CHINOIS qui meurt et ça fait une alerte mondiale, l’OMS s’en mêle , ça passe à la radio, la télévision , s’il y a un bus qui tombe au Pérou , on va dire les accidents de la route tuent de plus en plus , tout ca est FOU, il n’y a plus aucune lucidité … »

          27 janvier Lothar Wieler Monsieur Corona en Allemagne
          https://www.nau.ch/news/europa/gesundheitsexperten-sehen-deutschland-auf-mogliche-corona-falle-gut-vorbereitet-65652553

          Wieler estime que le risque de propagation du virus au-delà des cas individuels dans le monde est « actuellement faible ». Cependant, le degré de dangerosité de l’agent pathogène n’est pas encore clair. Il reste des questions ouvertes. Le taux de mortalité pure n’est pas très élevé, a déclaré le président du RKI.

          • anatole27 // 06.05.2020 à 16h05

            28 avril Didier Raoult pas de deuxième vague
            https://www.youtube.com/watch?v=FcvDi6tjldk

            4 Mai Lothar Wieler RKI (Robert Koch Institut) la deuxieme vague est certaine
            https://twitter.com/Ruptly/status/1257685230351200257

            Moi je sais en tant que supporter de l’OM que quand les Francais sont bons ils sont bons et que pas un Allemand ne peut les battre

            Je sais aussi en tant que traumatisé de SEVILLE 82 et St-ETIENNE Bayern 1976 que quoique qu’il arrive les ALLEMANDS sont minimum en quart de finale

            Donc considérant que depuis le début de cette affaire on est plus proche de Knysna que d’AUSTERLITZ je vais faire jouer le principe de PRECAUTION et faire gaffe quand je sors … Allez les VERTS

            • un citoyen // 06.05.2020 à 18h26

              Pour la première vidéo, ce qui m’interpelle est qu’il ne parle pas de l’effet du confinement et des gestes barrières sur la propagation du virus.
              S’il n’y avait pas cet effet, oui il n’y aurait pas de seconde vague et il y aurait une seule courbe en cloche à la place comme les autres.
              Mais ce n’est pas le cas ici par les choix de limitations contre-naturelles qui ont été pris. A moins que le virus mute en une forme moins virulente, l’épidémie repartirait théoriquement avec un R0 un peu plus faible qu’initialement si on arrêtait les mesures de protection, l’immunité au virus dans la population acquise lors de la 1ère vague étant insuffisante.

    • anatole27 // 06.05.2020 à 10h12

      Je crains que le bilan dépasse celui de la grippe de hong kong (31000 décès) pour la france
      on en est déjà à 25000 et + , l’épidémie n’est pas terminée et un syndicat de médecins dit qu’il y a un mécompte d’au moins 9000 décès.

      https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/22/une-grippe-asiatique-avait-elle-vraiment-fait-100-000-morts-en-france-en-1957-1958_1782091

      https://www.lci.fr/sante/coronavirus-plus-de-9000-deces-a-domicile-n-ont-pas-ete-pris-en-compte-selon-un-syndicat-de-medecins-2152137.html

      • Perjovem // 06.05.2020 à 10h23

        Le nombre d’habitant en France pendant la grippe de HK, n’était que de 51 millions

    • Patrick // 06.05.2020 à 13h19

      « la peur tue »
      … pffff, allez dire ça aux soignants qui doivent lutter contre le virus. Allez prêcher votre appel au calme dans les Ehpad.

      Ce que vous n’avez visiblement pas compris c’est qu’il ne s’agit pas « d’acharnement » contre le Pr Tournesol (ce n’est pas personnel) mais d’une critique de ses méthodes. Le fait que ce soit répété chaque jour sur ce site relève non pas de considérations personnelles mais de la pédagogie.

      Le simple fait qu’on ne sache toujours pas de manière scientifique si le traitement élaboré à Marseille fonctionne ou pas, après 3 mois de pandémie, devrait vous inciter sinon à la critique radicale à un minimum de prudence ? Si toutefois le protocole de soin à la Chloroquine fonctionne, pour qui ? à quel stade de l’infection ? avec quelle posologie ?

      Tout le monde serait soulagé de savoir qu’on dispose d’un traitement efficace pour sauver nos anciens (80% des morts), qu’il vienne de Marseille ou d’ailleurs.

      • Maurice // 07.05.2020 à 19h31

        Ben regardez en Afrique, 1.2 Milliard d’habitants, on prévoyait la pire hécatombe.
        décés par Million d’habitants: 2 – en France 293.
        Pas de confinement, et à disposition uniquement de la chloroquine, qu’ils prennent depuis longtemps pour lutter contre la malaria.
        De toute façon ils n’ont pas les moyens de payer des traitements à 800 € la dose.

    • Pierre FAURE // 07.05.2020 à 02h09

      Je pense que OB a été honnètement personnellement terrifié par la pandémie, il a d’ailleurs sorti dès les début des articles alarmistes sur les dégats à venir, qui venaient de statisticiens et non de médecins qui étaient totalement exagérés. De là voyant un gars comme Raoult, qui disait restez calme, ce n’est pas si grave et on dirait qu’on tient le bon bout pour traiter du moment qu’on teste, OB a fait un blocage, dans lequel il entraine le site (qui lui appartient) et qui est en train de dépecer son lectorat de longue date en lui ralliant par contre de nouveaux commentateurs arrivés en masse avec le même profil global depuis cette affaire de chloroquine le soutenant d’autant plus qu’il cogne sur Raoult (qui d’ailleurs l’ignore totalement, c’est le seul aspect amusant de la situation je trouve). Et voilà maintenant lescrises à l’unisson des mainstreams, de l’inserm, des labos commerciaux et du gouvernement sur la chloroquine. C’est croquignolet à dire vrai, mais bien triste aussi.

    • jc // 08.05.2020 à 14h58

      « On a pas fini de payer ce conditionnement, on est pas prêt de s’en défaire. »
      Catherine parle sans doute du conditionnement -qui rime si bien avec confinement- à la peur. Mais il y a bien d’autres conditionnements, tel par exemple le conditionnement scientifique, la science n’ayant cessé de tenter de se démarquer de la magie en s’inventant une rationalité. J’en apprends ainsi au moins autant sur l’actuaire Olivier Berruyer que sur le médecin Didier Raoult. La rationalité n’est guère qu’une déontologie dans l’usage de l’imaginaire, et la déesse raison occidentale, issue tout droit de l’organon aristotélicien et des « Lumières » n’est sans doute pas éternelle (cf. les commentaires de Wakizashi ci-dessus). Je crois qu’en dernier ressort on se trouve face à soi-même avec sa propre affectivité. Je choisis sans hésiter la biosphère représentée ici selon moi par Didier Raoult face à la technosphère représentée ici, toujours selon moi, par Olivier Berruyer. J’ai de bonnes raisons de croire que la science a pris une voie scientiste et n’ai aucune confiance en des médicaments produits par Bigpharma, BigData et BigMoney. Alors va pour les Raoult avec leurs travers si humains.

      • Karim Wilmotte // 09.05.2020 à 18h46

        Bref, vous croyez. C’est bien, on y arrive. Lentement, mais on y arrive.

        Et de fait, on ne va pas discuter vos croyances. Par contre, votre croyance n’est pas un argument.

  • Afy // 06.05.2020 à 08h49

    Merci pour cet excellent travail de qualité qui soulève les problèmes principaux problèmes de Raoult n’en déplaise à ses défenseurs

  • pas touche au grisbi // 06.05.2020 à 09h00

    ouais !!!!!!!!!!!!!!!!!!! encore une jolie salve sur le monstre et son médoc du siècle dernier…

    s’il n’est pas achevé, coulé avec ça, va falloir que ce blog révise ses instruments de visée..

    J’ai lu… heu gobé, avalé bêtement la narration comme beaucoup d’autres puisqu’il n’y a eu que des documents à charge et rien d’autre, à démontrer ni à proposer en face , je le rappelle.

    Si je suis touché par le corona, j’ai le choix entre essayer une solution qui se fait dézinguer à mort pour des raisons obscures à mes yeux..; soit je suis peut être un morceau de barbaque en devenir à mettre au frigo, parce que ceux qui castagnent le monstre à bras raccourcis n’ont rien pour l’instant dans leurs sacs à malice

    En conséquence de ce qui précède, Il me reste une seule moralité à tirer de cette histoire  » Les bouteilles à moitié vides font plus de fracas que les bouteilles pleines bien que contenant moins de liquide « 

    • Euls // 06.05.2020 à 16h54

      « Si je suis touché par le corona, j’ai le choix entre essayer une solution qui se fait dézinguer à mort pour des raisons obscures à mes yeux..; soit je suis peut être un morceau de barbaque en devenir à mettre au frigo »

      Si vous attrapez une maladie contre laquelle vous avez 97 % de chance de guérir naturellement, vous allez vous jeter sur un traitement dont vous ne savez pas s’il vous soigne, ne fait rien ou risque d’empirer votre état ?
      Curieuse vision du principe de précaution…

      • Clode // 07.05.2020 à 04h32

        Je ne vous souhaite pas de choper la « bête », jusqu’à peu alors que les poumons vous brûlaient le 15 vous préconisait le doliprane.
        Aucune mention du médecin traitant.
        Autrefois nous parlions de roulette russe, désormais c’est la roulette virus.

        • Euls // 08.05.2020 à 12h36

          Plusieurs personnes de mon entourage l’ont eu, et ils ont été pris en charge pour moins que des brûlures au poumon. Peut-être étiez-vous dans une région particulièrement surchargée ?

  • Claude MAURIER // 06.05.2020 à 09h01

    Il faudrait que vous en reveniez à du bon sens Olivier. C’est tout simple. Je vois une forme d’obsession dans ces répétitions : faites appel à votre conscience !

  • Narm // 06.05.2020 à 09h03

    je conseil à tout le monde de visualiser cette vidéo, à partir de 6’45 » à minima les 10 minutes suivantes
    c’est un des premier à avoir lancé l’alerte sur le non soin
    il y explique la chronologie , critique les intervenant dont Raoult demonte la gestion volontaire du cahos
    https://youtu.be/JuCNmM_6A7Y

  • Nizir Gortops // 06.05.2020 à 09h04

    Mais enfin, O.B, quand allez-vous cesser votre délire scientiste? Avec cet acharnement à démolir le professeur Raoult, vous vous faite l’allié objectif de ceux que vous pourfendez habituellement à juste titre. Comme beaucoup de vos lecteurs, je ne sais plus quoi penser de votre blog, et en tant que professionnel de la santé (universitaire pharmacologue), je me pose de nombreuses questions. Alors, s’agit-il chez vous de dissonance cognitive, ou bien êtes-vous un faux nez du big pharma et de ses affidés de la Macronie en déroute?

  • occitan // 06.05.2020 à 09h04

    Alors au Sénégal et dans d’autres pays comment se fait-il que çà marche ?

    • Fritz // 06.05.2020 à 09h17

      Et en Algérie ? Et au Maroc, où le ministre de la Santé lui-même a reconnu l’efficacité de ce traitement ? https://www.medias24.com/sur-2m-khalid-ait-taleb-salue-le-protocole-a-base-de-chloroquine-9948.html
      Le Maroc, où les autorités ont géré la crise sanitaire avec bien plus de sérieux qu’en France.

      • catherine // 06.05.2020 à 14h21

        Et aussi en France !

        Mais cela ressortira tôt ou tard.

    • Patrick // 06.05.2020 à 13h24

      Fritz

      Vous devriez rester prudent sur la gestion de la crise sanitaire dans les pays du sud. Ou en tout cas recouper vos sources.

      La Chloroquine est le seul « traitement » disponible en quantité et pas cher dans les pays du sud. Il ne me paraît pas totalement déconnant d’imaginer que dans ces pays aux infrastructures hospitalières encore plus précaires que de côté de la Méditerranée, les gouvernants s’évertuent à promouvoir un produit plutôt que rien.

      On a un exemple « caricatural » à Madagascar.

      • Bigtof // 06.05.2020 à 17h54

        En quoi est-il caricatural ?
        La plante utilisée est celle-là même dont on extrait les principes actifs pour les utiliser en anti-viral.
        Ils ont décidé de produire sur place, à base de cette plante que eux-mêmes ont à foison ! Ils en font donc un macérat, ou un extrait pour le prendre en prophylaxie.
        Je ne vois rien là de débile, ni de caricatural..
        Encore une fois, on comptera les morts à la fin… Pour l’instant, la France est mal partie..

  • anatole27 // 06.05.2020 à 09h05

    Raoult un vrai POLITIQUE , DEBUNKING

    20min44s BFM : « je n’ai jamais utilisé le mot grippette »
    https://www.youtube.com/watch?v=cj4bGVszZP8

    58sec IHU Méditerranée
    « il se passe un truc ou il y a 3 CHINOIS qui meurt et ça fait une alerte mondiale, l’OMS s’en mêle , ça passe à la radio, la télévision , s’il y a un bus qui tombe au Pérou , on va dire les accidents de la route tuent de plus en plus , tout ca est FOU, il n’y a plus aucune lucidité … »

    ET OUI il l’a pas dit … du grand art !

    • catherine // 06.05.2020 à 14h26

      Il y a une chose que vous ne comprenez pas, c’est que pendant quand tout cela vous terrifie, Raoult est dans son domaine.

      Il ne vit que pour et par les épidémies de maladie infectieuses. Il connaît tout de leur histoire.

      Il baigne là-dedans du matin au soir.

      C’est du connu, du vécu, du banal de l’inévitable et il réagit dans ce cadre là et il a bien raison.

      • Euls // 06.05.2020 à 16h57

        Il baigne tellement dedans que toutes ses curieuses prédictions se sont, à ce stade, assez pathétiquement révélées fausse.

        Étrange pour une sommité mondiale (et même galactique ! )

        • catherine // 06.05.2020 à 22h52

          « Il baigne tellement dedans que toutes ses curieuses prédictions se sont, à ce stade, assez pathétiquement révélées fausse. »

          Non pas du tout.

          Mais n’oubliez pas qu’en termes de prédiction sur les résultats, il faudra comparer le travail qui a été fait chez lui avec celui qui a été fait ailleurs.

          Ce qui s’est passé ailleurs (qui est toujours en rouge aujourd’hui) est incompréhensible et encore une fois il faudra que nous ayons des explications.

        • Bobby // 08.05.2020 à 10h33

          @Euls Tiens donc, la même personne qui vantait OB pour le fait qu’il apporte du « factuel » et dénonçait les gens qui commentent car manquant d’esprit critique …

          Dites-moi mon vieux/ma vieille, vous vous rendez compte que dire que « toutes les curieuses prédictions » de Raoult étaient fausses relèvent du déni?

          Cette remarque ne signifie pas que j’adhère à tout ce qu’il peut dire. Je ne devrais pas à avoir à le rappeler, mais certains semblent avoir du mal à le comprendre.

  • 4Kblademaster // 06.05.2020 à 09h19

    J’ai parcouru rapidement les commentaires vous répondez à quasiment toutes les autres interventions de façon extrêmement agressive et peu argumentée. Cela « confine » vraisemblablement à une forme de névrose, de grâce laissez les autres s’exprimer.

  • Francois Marquet // 06.05.2020 à 09h36

    Qu’elles que soient les outrances de ce dossier à charge, je ne regrette pas d’avoir financé le procès contre les décodeurs. Question de principe. Mais ça me fait drôle de voir Olivier citer le « journal de révérence ». Pour le reste, les nombreuses études en cours donneront la réponse à la controverse.

  • christophe // 06.05.2020 à 09h41

    Bonjour,
    Bon, nous ne sommes évidemment pas obligés d’adhérer au fait que nous sommes tous des êtres de lumière, mais j’aimerais soumettre cette émission (déjà + de 24.000 vues depuis hier…) à tout le monde et avoir vos retours, en vous demandant, autant que possible, de transcender le point godwin 🙂 : Alerte à la santé, alerte à la liberté avec Silvano Trotta, Tal Schaller, Thierry Casasnovas sur https://youtu.be/f_vd1PnsFFA
    Pour ma part, je pense qu’il est très utile d’entendre tout le monde et de faire sa propre synthèse. Pas d’inquiétude, les spécialistes se contredisent, nous pouvons donc le faire aussi, mais il nous reste tout de même notre esprit critique et notre intuition. AlleÏ bonne journée à tous, bon débat en famille et sur les ronds points !

    • Eric83 // 06.05.2020 à 09h54

      @Christophe

      j’ai regardé le live hier soir en direct. Ces 4 lanceurs d’alerte se posent et posent les bonnes questions sur les finalités de la gestion politique de cette crise du Covid19 dans le monde occidental.

      La controverse créée autour de l’HCQ est une diversion mais surtout une distraction pour empêcher les citoyens de prendre conscience de la PSY-OP dont ils sont les victimes.

      Les dizaines de milliers de citoyens qui ont regardé le live d’hier et qui regardent les vidéos de ces 4 lanceurs d’alerte sur la crise du Covid19 sont certainement bien conscients de ce qui se trame.

      Pour les autres,le plus dur reste à faire, prendre conscience et surtout accepter d’avoir été berné par cette PSY-OP dont la finalité n’est pas notre sécurité mais notre servitude totale.

      • anatole27 // 06.05.2020 à 10h20

        Il y a un truc qui ne tient pas cependant dans votre raisonnement @Eric83
        c’est que les pays occidentaux ne sont pas les seuls à avoir confiner :

        la RUSSIE l’a fait, l’IRAN l’ont fait aussi , pourquoi ??? c’est pas logique .

        • catherine // 06.05.2020 à 14h30

          Comme la Chine, ces pays ont eu peur que ce virus leur ait été  » envoyé  » si vous voyez ce que je veux dire.

          Ils sont bien placé pour savoir que des « recherches » se font dans moultes laboratoires à des fins militaires.

          Et aujourd’hui on mesure les effets sur une société.

    • Armiansk // 06.05.2020 à 10h59

      Vu la notoriété de M Casasnovas et l’influence que ses conseils peuvent avoir sur la santé de son public, je me permets ce contre-point :
      https://www.facebook.com/lextracteurdetox/

      • Bigtof // 06.05.2020 à 18h05

        La Naturopathie est la 4ème médecine officielle reconnue par l’OMS, et depuis longtemps.
        Elle se veut globale, holistique, un peu comme la Médecine Traditionnelle Chinoise qui d’ailleurs a eu à peu près les mêmes résultats que les médocs en Chine (beaucoup d’études ont été faites avec une branche en MTC).

        Par exemple, en France le jeûne a été diabolisé par les médecins alors qu’en Allemagne, le plus grand hôpital universitaire d’Europe (La Charité à Berlin) a un étage entier consacré à la recherche sur le jeûne thérapeutique contre les maladies inflammatoires, auto-immunes, allergiques et métaboliques.

        Ce que je veux dire par là, c’est qu’en prévention, et en médecine globale, nous sommes tellement en retard !

        • Armiansk // 06.05.2020 à 18h55

          Ce que se veut «la naturopathie» est indifférent.
          Les conseils de M Casasnovas sont accusés d’être si mauvais qu’ils peuvent mettre en danger la vie de qui les applique.

          Mais je note que vous donnez du crédit à l’OMS.

          • Bigtof // 06.05.2020 à 19h36

            Oh, la naturopathie a été reconnue il y a bien longtemps par l’OMS !!
            A l’époque, la fondation Gates n’en était pas la principale donatrice…
            Malgré tout, tout n’est pas à jeter venant de l’OMS, mais disons, à prendre avec précaution.. Les conflits d’intérêts vous comprenez..
            Et puis une certaine vision dictatoriale de la santé… Du style, il faudra aller chez les gens pour aller chercher les personnes infectées et les isoler du reste de leur famille..;
            https://www.youtube.com/watch?v=kgHeuzM6mDU&feature=youtu.be

    • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 12h29

      Ouai, les dents repoussent, les bras aussi, et Casasnovas est un guide médical sérieux.

  • Eric83 // 06.05.2020 à 09h44

    Qui l’eut cru, le blog les Crises s’est érigé en « Ministère de la Vérité » concernant le traitement du Pr Raoult et se permet de traiter ce Pr d’irresponsable !?

    Aussi sidérant, stupéfiant que pathétique.

    En passant, les données de l’ANSM sur l’HCQ.

    « Toxicité de l’hydroxychloroquine : enfin les données de l’ANSM ! »

    3.987.854 boîtes de PLAQUENIL® (hydroxychloroquine) ont été vendues en France entre le 01/01/2017 au 31/12/2019 (30 comprimés dosés à 200 mg par boîte).

    « Les données de pharmacovigilance comportent, sur la période, 312 cas rapportant au moins un effet indésirable. Sur ces 312 effets indésirables, 21 (soit 6,7 %) sont des effets cardiovasculaires dont 4 cas d’insuffisance cardiaque, 8 cas de cardiomyopathie, 8 cas de troubles du rythme au sens large et 1 cas d’hypertension pulmonaire. »

    « En 3 ans, 2 décès ont été rapportés, dont un cas dans le cadre d’une intoxication médicamenteuse chez un sujet prenant 6 psychotropes en plus de l’hydroxychloroquine ».

    https://www.lelibrepenseur.org/toxicite-de-lhydroxychloroquine-enfin-les-donnees-de-lansm/?fbclid=IwAR24zN891EykkSPXfFRN2RBhwDGH-NVgZ0ZlDFZA-Alus11GUfCkwo0INCM

    • Armiansk // 06.05.2020 à 22h48

      Donc 2 décès selon la pharmacovigilance en trois ans *avant* la covid.
      Et 18 en deux mois *après* selon la même pharmacovigilance.
      inquiétant !

  • jbal // 06.05.2020 à 09h52

    Travail à charge comme d’habitude!! Aucun intérêt….

  • Julien // 06.05.2020 à 09h55

    Libegafra la recherche scientifique quand on est numéro un mondial en infectiologie depuis des années, est une pratique que l’on n’exerce quasiment pas. C’est bien connu. Quand à Raoult ce qui explique la campagne scientifique de désinformation le concernant c’est qu’il est contre le conseil scientifique qui lui fait n’importe quoi, il l’a expliqué à maintes reprises et la tension qui réside entre lui et les grands gourous (les vrais) du type Lévy, l’inserm etc… un seul homme face aux hordes de chiens enragés comme on peut en voir sur BFM ou autre… j’ai tendance à croire celui qui se fait lâchement démonter sans contradiction possible sur tous les plateaux tv par des médecins non experts, qui ont des conflits d’intérêts évident avec les labos qui propose une alternative. le traitement de Raoult fonctionne. Il nécessite une surveillance pendant quelques jours, baisse la charge virale et donc limite la contagion et les complications. si cela ne vous pose aucun problème de voir à quel point l’état, le ministère de la santé et donc les labos nous mènent en bateau depuis 2 mois. Tant mieux pour vous. Mais un jour va falloir essuyer votre bave aux lèvres et ouvrir les yeux. Bon petit soldat docile.

    • Armiansk // 06.05.2020 à 11h06

      Selon vous «des hordes de chiens enragés» en veulent au Pr Raoult.
      En quoi cela l’a-t-il conduit à publier des études aussi mauvaises, et en tirer des avis catégoriques sans preuves ?

      • Euls // 06.05.2020 à 14h04

        Vous ne comprenez pas Armiansk : le professeur Raoult est l’ennemi des ennemis. De ce fait, tout ce qu’il fait est forcément autodemontré, et tout ce qu’il dit est nécessairement vrai, car le monde se divise en 2 camps, le camp de la vérité et celui du mensonge.

        Du moins c’est la seule explication que je puisse trouver à la défense envers et contre tout des diverses élucubrations de M. Raoult : une sorte de vision du monde manichéenne et infantile.

        • Bobby // 08.05.2020 à 10h43

          @Euls, ce qui est génial avec vous, c’est que je lis 3 commentaires de vous, 3 commentaires où vous faites EXACTEMENT ce dont vous vous moquez.

          La question c’est surtout: pourquoi les erreurs de Raoult font que vous considérez que TOUT ce qu’il dit est faux; et, pire, les erreurs de Raoult justifient qu’on décrédibilise ceux qui défendent les mêmes thèses. Parce que voyez vous, vous pouvez pointez les limites de l’étude de Raoult, ça prouve au mieux que son étude ne prouve rien. Ca ne prouve pas que la chloroquine n’a pas les effets qu’il annonçait. Vous comprenez la subtilité ou c’est trop compliqué pour vous?

          • Euls // 09.05.2020 à 12h54

            « La question c’est surtout: pourquoi les erreurs de Raoult font que vous considérez que TOUT ce qu’il dit est faux; »

            Homme de paille.

  • Gate // 06.05.2020 à 10h05

    Je ne sais quel frelon l’a piqué, mais Olivier a réussi à nous intoxiquer les lieux. C’est son droit, il est chez lui mais avec le temps je constate le choc, déstabilisé que je suis par la frénésie du taulier. Voilà que ça ne passe plus. Ses papiers en rafale anti Raoult et apparentés me saoule à la longue. Et les autres me font un drôle d’effet,même bien tournés, j’ai comme une réserve suspecte. Je n’aime pas.
    Et pour bien enfoncer les dernières résistances y’a qu’à voir le joujou qu’on fait ici des commentaires au gré des réactions anticipées sans parler des coup de pouces qui sont restreints quand on sait les vents contraires. Non mais…
    On en est même à tolérer le troll qui comme le caniche mordille tout ce qui passe. Misère!
    J’vous dis pas ma tristesse. Si,si ma tristesse.

    • Séraphim // 06.05.2020 à 14h30

      Bah non mais, remettre les pouces, vous n’y pensez pas? Vous en avez de bonnes! Et comment alors rétablir un équilibre de valeur entre les Lib-Ar-Ar et les autres? Entre les suppôts suporters et les affligés? Non, non, non, on verrait encore des 83, des 58, des 46 contre des 5, des 7, des 11 dans le meilleur des cas! Vous trouvez ça juste? Dans les statistiques je vous le dis, rien ne vaut la propreté! A défaut de gel hydroalcoolique on asperge tout ça d’un gros nuage: le taux de fréquentation (c’est pas un bon taux bien propre ça?), le nombre de pages vues etc. C’est pas suffisant? On va pas en plus séparer la lecture des commentaires de la lecture des articles, ça fait pas propre. A défaut de double aveugle, on peut faire de l’aveugle, ça marche aussi très bien! Du moment qu’on a des chiffres, des écarts types…Quant à la probabilité, la seule qui vaudrait c’est celle de se planter, mais on va plutôt la planquer, aux autres et à soi-même!

    • sadsam // 06.05.2020 à 21h31

      @ Gate

      Tristesse, c’est le sentiment que beaucoup de lecteurs (bientôt anciens lecteurs) éprouvent ici, semble-t-il. Et incompréhension.

      Merci quand même à Olivier de publier les commentaire négatifs de certains internautes. Et merci à ceux qui ont des compétences en matière médicale de nous faire part de leurs remarques.

    • Pseudo 2 // 06.05.2020 à 23h44

      « sans parler des coup de pouces qui sont restreints quand on sait les vents contraires. » Gate // 06.05.2020 à 10h05

      Je peux, moi, personnellement, une seule et unique personne, faire remonter le nombre de pouces bleus de n’importe quel commentaire de n’importe quel article publié sur Les Crises d’au moins un vingtaine, même beaucoup plus, en moins de cinq minutes.

  • Kallas // 06.05.2020 à 10h06

    Au vue des commentaires je ne sais pas si j’ai lu le même article… après tous quand on à peur on ne réfléchie plus et on arrange sa réalité. Mais qu’importe ! J’aimerais voir plus d’enquêtes factuel comme celle ci dans mes journaux matinaux. Un grand merci

    • Bigtof // 06.05.2020 à 13h54

      Factuel ne suffit pas !
      Encore faut-il que tous les faits soient rapportés… A charge et à décharge..

      • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 17h47

        « Encore faut-il que tous les faits soient rapportés… A charge et à décharge.. »

        Ce n’est pas un procès dans un tribunal, c’est un procès scientifique. Est-ce la preuve a été apportée par un moyen reconnu par les pairs et reproductible? Non. => Suivant.

        ps: Reproductible: l’idée étant de soigner, ce serait vraiment bien que ce soit reproductible.

        • Bobby // 08.05.2020 à 10h55

          Enfin, dans cette présentation des choses vous oubliez quand-même une précision qui change tout: si OB défonçait l’étude de Raoult en présentant en parallèle les études mieux faites qui arrivent à la même conclusion, je serais d’accord.

          Mais ce n’est pas ce qu’il fait.

          C’est un peu comme si quelqu’un défendait une thèse sur l’inégalité des races en dégommant une étude mal faite qui dément cette thèse;

          • Karim Wilmotte // 08.05.2020 à 11h45

            C’est vous qui ne comprenez pas: la thèse ne Raoult n’est pas démontrée à ce jour.
            Punt.

            C’est à Raoult et ses partisans à apporter la preuve, pas aux autres à apporter la preuve de l’absence.

            • Bobby // 08.05.2020 à 19h40

              Je crois qu’on ne parle pas de la même chose en fait.

              Je croyais que vous affirmiez que la thèse de Raoult est fausse. Mais vous ne dites donc seulement qu’elle n’est pas démontrée.

  • Brigitte // 06.05.2020 à 10h06

    LibEgaFra, ce n’est pas aussi simple que ça. La grippe fait des milliers de morts en France tous les ans. Cette année, comme par miracle, très peu car c’est le covid-19 qui lui a raflé la mise. Je ne dis pas pour autant que le covid-19 est une simple grippette. Le covid-19 est une nouvelle épidémie qu’il est urgent de contenir. On ne sait pas si elle va être saisonnière comme la grippe. En plus, les cas graves, on l’a vu, sont bien plus compliqués à gérer. C’est tout simplement dramatique.
    Raoult a eu un discours détaché, mais ce n’est pas le seul au départ. Il était hélas dans la doxa. Le directeur de l’Institut Pasteur a dit à peu près la même chose.
    En ce moment, Raoult siffle la fin de partie, ne croit pas à la 2ème vague. Sa théorie est que les virus perdent naturellement de leur virulence, par mutations.
    Le sars-cov2 est à l’agonie selon lui.
    Je ne demande qu’à le croire mais j’ai l’impression qu’il a un problème avec ce virus, il tient absolument non pas à l’éradiquer mais à l’effacer d’un simple coup de baguette magique, depuis le début. Même si certains de ses arguments sont cohérents, son discours et sa pratique scientifique manquent de sérieux, il fait du bavardage mais ne produit aucune étude valide.

    • catherine // 06.05.2020 à 14h34

      Ben oui mais à un moment donné il faudra bien que l’on explique le décalage des chiffres selon les régions.
      Il y a des départements qui à l’heure actuelle sont en dessous de chiffres de surmortalité de l’année dernière.

      • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 17h50

        « Il y a des départements qui à l’heure actuelle sont en dessous de chiffres de surmortalité de l’année dernière. »

        Confinement:
        – effondrement des accidents de transport (dont chemin du travail)
        – effondrement de la propagation des autres maladies infectieuses
        – effondrement des accidents du travail

        Donc, vous devez partir non pas de la surmortalité brut, mais établir une surmortalité prenant en compte l’effondrements des autres causes de mortalité.

        • catherine // 06.05.2020 à 23h00

          Soyez raisonnable !les trois facteurs évoqués n’empêchent pas certaines régions de rester dans le rouge après un véritable désastre !

  • Berrio // 06.05.2020 à 10h10

    Je crois que la thérapie Macron-Buzyn-Veran à laquelle se sont associés Philippe , Castaner et Blanquer est certainement responsable d’une bonne quinzaine de milliers de morts. Raoult n’a pas un aussi beau tableau de chasse

    • Berrio // 06.05.2020 à 10h48

      Il y avait sur France Culture cette nuit une émission consacrée au professeur Bernard, a l’Insitut qu’il a créé et à ses recherches. Un peu long, mais très intéressant ; je me permets de l’indiquer à tous ceux qui pensent que la médecine est une ligne droite et une science. Le professeur explique que dans son institut on soignait au rdc, que dans les étages il y avait le labo de biologie, le labo de physique, le labo de biophysique, etc.
      Le matin, le professeur Et ses collègues soignaient au rdc et l’après-midi changeaient de blouse pour monter dans les étages où ils devenaient chercheurs.
      Ce qui veut dire que, crime de lèse-science pour nos censeurs d’aujourd’hui, ils soignaient sans certitude

  • kelkun // 06.05.2020 à 10h13

    Académisme orthodoxe contre pragmatisme et ancrage dans le réel…
    Ce n’est pas la première fois que je vois ce blog s’aventurer dans le soutien à l’axe officiel en pratiquant le massacre des opposants au prétexte d’une analyse « objective » des « faits ». Ca met mal à l’aise!
    Que ce Raoult ne suive pas dans cette affaire les canons des experts parisiens dans ses protocoles, c’est clair.
    Néanmoins ceci!
    Bien des professionnels en France et de par le monde s’intéressent à sa méthode médicamenteuse, et souhaitent la pratiquer ou la pratiquent peu ou prou.
    Et puis il y a ce genre de choses concernant le dépistage du Covid qui est la La vers la sortie de crise et que les ennemis de Raoult n’ont pas encore su mettre en place, et ont même empêché par leur idiotie et leur incurie au long cours https://www.cnews.fr/videos/france/2020-05-06/coronavirus-le-depistage-massif-se-poursuit-marseille-953948
    .
    Alors, n’est ce pas, la moue me vient avec cet acharnement pseudo analytique, les « analyseurs de faits » des crises!

    • Wakizashi // 06.05.2020 à 11h43

      « Académisme orthodoxe contre pragmatisme et ancrage dans le réel… »

      Oui. On pourrait reformuler d’une autre manière : « scientisme contre humanisme ». Ca résume bien le débat à mes yeux, entre d’un côté ceux qui privilégient la Science érigée en véritable religion, et de l’autre côté ceux qui privilégient le soin, quitte à s’écarter des canons de la science. Quand le respect orthodoxe devient plus important que soigner les gens, ça me rappelle une phrase de Rabelais à propos de science et de conscience…

      • Séraphim // 06.05.2020 à 14h46

        Certes vous avez raison. En première approximation. Car vous prenez un risque: celui d’accréditer quand même un caractère ‘scientifique’ aux théories des tenants de ce que vous dénoncez comme scientisme. Oui l’autre bord est humaniste, mais parce que la science est humaniste. Je n’aime pas trop cette opposition entre les pragmatiques d’un côté, les rigoristes de l’autre, car elle est factuellement fausse. Je me répète mais, les inventeurs de « la médecine fondée sur les preuves », à savoir le trio David Sackett/Archie Cochrane/Alvin Fenstein, ont eux-mêmes, pour préciser les contours de leur « méthode » (ici, hommage « this is not a method » Jacques Chirac), inscrit dans leur définition qu’elle s’opposait à « la médecine fondée sur la science » (Science-Based Medicine).
        Il y a d’un côté la médecine scientifique, qui comme toute science y compris les mathématiques les plus abstraites, intègre l’imagination, l’intuition et est aussi bien sûr, humaniste. De l’autre sa falsification par un paravent de graphiques, de courbes, de statistiques, une non-science qui est parfaitement inhumaine dans ses excès (cf. Mengele), mais qui est aussi parfaitement a-scientifique dans sa pratique quotidienne. Elle satisfait les besogneux, mais elle ne satisfait pas les critères élémentaires de la science. JD Michel l’a montré dans le cas des « essais randomisés », qui ne sont même pas, c’est un comble, reproductibles! (Il y faudrait l’impossible répétition des conditions initiales). Elle est à la science ce que les appels d’offres sont à l’honnêteté: une caricature!

        • Wakizashi // 06.05.2020 à 17h41

          Le débat sur la méthode m’intéresse moins que la ligne de fracture qu’il cache, mais sur ce point précis je pense que les tests randomisés n’ont pas forcément à être opposés à la méthode classique, ils peuvent aussi en être un bon complément. Après on est d’accord, une « médecine » qui prétendrait s’exonérer de la causalité, et qui serait donc incapable d’émettre des hypothèse et des prédictions, est à la science ce que Nabila est à la philosophie (mais je ne confonds pas test randomisé et EBM).

          Pour revenir à mes moutons, que telle ou telle méthodologie soit scientifique ou non n’est pas le cœur du problème pour moi. Même si elle est bonne, et ça vaut pour la science en général, ce qui me fascine ici est qu’on puisse lui vouer un culte au point de la rendre plus importante que l’humain, ou que la vie en général. Le caractère absolu d’une idéologie est la manifestation de la folie de ses adeptes.

          Plus globalement, le scientisme qui prétend que le réel est circonscrit à ce qui est observable et mesurable, que la science est seule capable d’accéder à des connaissances « objectives », a pour passe-temps de pratiquer l’obscurantisme et la chasse aux sorcières à tout va. Le cas des Bogdanov est symptomatique, tout comme celui de Luc Montagnier, de Jacques Benveniste, de Jean-Pierre Petit, et j’en passe. Qu’ils soient désenchantés si ça les chante, mais leur influence dépasse largement le cadre scientifique, et leur pouvoir de nuisance est tel que je m’étonne qu’on en parle si peu en général.

          • Karim Wilmotte // 06.05.2020 à 17h54

            Semmelweis était « Nabila ». Intéressant…

            • Séraphim // 07.05.2020 à 11h57

              Semmelweis, bien à rebours de votre allusion déplaisante, faisait précisément de la causalité d’abord sur la base d’une observation, émettait hypothèses, mettait en pratique/expérimentation, puis faisait des prédictions sur l’efficacité générale de sa trouvaille au point de la recommander à l’extérieur de son unité précisément pour atteindre les taux réduits de mortalité qu’il avait mis en évidence. Qu’il n’ait pas identifié nommément les germes responsables n’altère en rien la parfaite scientificité de sa démarche (3 cas ayant suffi à en examiner 30, en encourager 300 etc..)

        • Karim Wilmotte // 07.05.2020 à 16h40

          Il a fait des essais, et fini par identifier un comportement. Sans pouvoir montrer pourquoi cela se passait de cette façon.

          Donc, si on suit le raisonnement de Wakizashi, il était « Nabila »*.

          He oui, Semmelweis , il serait plutôt EBM…

          * » Après on est d’accord, une « médecine » qui prétendrait s’exonérer de la causalité, et qui serait donc incapable d’émettre des hypothèse et des prédictions, est à la science ce que Nabila « 

          • Bigtof // 07.05.2020 à 19h09

            Oui, et l’on mesure le poids d’une chose depuis quelques millénaires alors que les lois de la gravité ne sont connues que depuis seulement 2 siècles.
            Heureusement qu’on a pas attendu de comprendre pourquoi ça fonctionnait pour fabriquer des balances !!
            C’est ça aussi l’expérimentation..

            • Karim Wilmotte // 08.05.2020 à 11h48

              Donc, il faut apporter une collection empirique sérieuse permettant d’identifier avec précision un effet (par exemple, une étude clinique sérieuse…).

              Ce qui s’appelle toujours, chez certains, marquer dans son goal (mais ils continuer à nous parler de balance, de la gravité ou de Semmelweis sans comprendre… on va finir par comparer avec les pigeons jouant aux échecs…).

  • Gilbert // 06.05.2020 à 10h23

    globalement les morts sont imputables à la chloroquine et les guéris au hasard ! La médecine pour O.B. doit être une science exacte : qui s’en détourne mérite son sort « Quand la réalité est contrairesà la théorie c’est la réalité qui a tort «  – socle de l’économie ultralibérable ( oublié l’auteur pourtant émérite de cette sentence ! ) Changez de paradigme ! moi je m’en vais de votre site

    • Francois Marquet // 06.05.2020 à 13h15

      Pas partout : on commence à imputer des guérisons à l’HCQ
      Yu et al. MedRxiv 2020 : Hydroxychloroquine reduces the risk of death by a factor of three in COVID-19 inpatients in intensive care units: Retrospective study of 568 Wuhan patients
      https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.27.20073379v1
      Commentaires de l’IHU
      https://www.mediterranee-infection.com/lecture-critique-de-letude-de-yu-et-al-medrxiv-2020-freng/

      • Armiansk // 06.05.2020 à 14h27

        Intéressant (a priori).
        Étude sur des cas graves (soins intensifs). Elle tendrait à montrer que le protocole raoult peut fonctionner … quand on ne l’applique pas.

        Dans commentaire de l’IHU, on sent la recommandation de préférer un «risque [maximal] de nuire au patient par le traitement». Heureusement que le Pr Raoult dit respecter le serment d’Hippocrate.

        • Francois Marquet // 06.05.2020 à 16h28

          Armiansk soyez fair play: le fait que l’HCQ fonctionne dans les cas graves, comme cette étude tend à le démontrer, n’implique en rien qu’elle ne fonctionne pas en prophylaxie comme le peu de cas Covid19 parmi les malades traités à l’HCQ pour des lupus ou polyarthrites rhuamatoides tend à le démontrer. Ni qu’elle n’a aucun effet contre le Covid 19 en prise précoce, comme les nombreuses études en cours permettront de le savoir.

          • Bigtof // 06.05.2020 à 16h57

            D’autant plus qu’un étude a été faite en Cororée sur 221 patients fortement exposés (dont des soignants) au Covid-19 et positifs traités immédiatement (post-exposure prophylaxis) à l’HCQ.
            Seuls 21 personnes ont développé la maladie, aucune forme grave, aucun décès.
            https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S092485792030145X?via=ihub).

          • Armiansk // 06.05.2020 à 17h03

            C’est étrange, je n’ai pas le souvenir d’avoir écrit autre chose.

            J’ai simplement souligné que le Pr Raoult s’était peut-être trompé sur les effets de la chloroquine, puisque cette étude contredit ses certitudes.
            Certitudes du Pr Raoult qui, si on les avait écoutés, auraient invalidé la voie parcourue par cette étude-ci.

  • Perret // 06.05.2020 à 10h27

    Décidément, quelle obsession maladive de croire qu’il faut être autorisé par l’administration à soigner ! Là où il y a liberté des prescription, il y a effondrement de la mortalité, comme en Allemagne. OB est-il un combattant d’une médecine administrative totalitaire qui a fait mourir des milliers de personnes faute de traitement ?

  • chris68 // 06.05.2020 à 10h28

    Ce que j’aimerais savoir , c’est qui sont les contributeurs . En effet si ils ont 65ans et ont une comorbidité , je comprends la défense de Raoult . Sinon c’est moins logique . Seuls 2.5% des morts ( Soit 750 personnes ! ) ont moins de 65ans et pas de comorbidité . Donc Raoult ou pas , ils ont beaucoup plus de risques de mourir d’autre chose que du Covid . Voit on des non fumeurs/non buveurs exiger l’interdiction du tabac/alcool pour sauver des cancéreux ? Je ne crois pas , alors pourquoi cette panique de tous pour une maladie qui ne concerne que quelques uns ? Le monde est il devenu si illogique que ca ?

    • Euls // 08.05.2020 à 12h54

      Une de mes employées, 27 ans et en parfaite santé, a attrapé une forme sévère de Covid19 vers la mi-mars. Elle a passé 1 mois à l’hôpital dans des souffrances telles qu’elle était incapable de dormir plus de 30 minutes d’affilée. Elle a réussi à s’en remettre heureusement (aou bout de 6 semaines), mais gardera probablement des séquelles.

      Effectivement le covid19 tue avant tout les personnes âgées ou en mauvaise santé, mais vu sa contagiosité, les cas sévères risquent au final de concerner un nombre important de jeunes en bonne santé.

  • VL // 06.05.2020 à 10h47

    Je pense que OB s’est fait avoir par sa propre expertise (actuaire), il s’est cru capable de démontrer des incohérences chez Raoult, et ensuite comme dirait Patrick Cohen, il a été pris dans une course en avant pour dénigrer Raoult et justifier sa propre position malgré tous les faits qui viennent s’accumuler pour montrer que Raoult a raison.

    Je pense qu’on est face à une sorte de stupidité technique dans la remise en cause de la démarche de Raoult. C’est vrai que selon les normes de la médecine basées sur les faits, les travaux de Raoult ne sont pas conformes, mais c’est stupide de se rattacher à un protocole (très critiquable, voire le blog de Jean Dominique Michel) en période d’urgence alors qu’on a un médicament parfaitement connu qui pourrait fonctionner (bien que son action n’ait évidemment pas pu être connue en conjonction avec le Covid19, mais ceci est vrai pour n’importe quel traitement). Raoult a agit au mieux, au plus vite, au nez et à la barbe de Big Pharma !

  • Yanka // 06.05.2020 à 10h48

    Un pote à moi rentre d’un séjour de deux mois sur la Lune et se jette, en manque, dans la lecture des Crises. Des heures plus tard, le regard injecté de sang, il vient me dire : « Ce Raoult, c’est le nouvel Hitler ! »

  • Czerny // 06.05.2020 à 10h55

    Le parti pris de ce site a été de démolir, quotidiennement ,tout ce qui se rapporte à Raoult .Dont acte .Le Monde et Les Crises ,même combat .Curieux de voir la suite et de découvrir quel a été le prix de la compromission. Pour ma part ,c’est avec plaisir et sans regret que je vous zappe définitivement.

  • Alexis Milant // 06.05.2020 à 11h03

    C’est dure d’avoir tort Olivier, je le sais car personnellement je passe ma vie a essayer d’avoir raison.
    Et bien je vais vous faire part de ma découverte personnelle.
    Il y a 33 ans, à l’âge de 14 ans, j’ai découvert que pour avoir toujours raison, il fallait, non seulement, admettre avoir tort de temps en temps mais il fallait aussi faire sienne cette nouvelle raison.
    Ma deuxième découverte, à peu près au même âge, est qu’il était possible d’avoir tort et raison en même temps, la vie est paradoxale ! Je sais c’est compliqué.
    Bon, je vous avoue avoir était élevé dans un milieu insécure où l’injustice, la mort et l’inceste planaient. C’est vrai que sans un choc existentiel fondateur, il est difficile de penser.
    Et pour répondre à cet article de façon un peu plus précise je dirais : et pourtant elle tourne !

    • Alexis Milant // 06.05.2020 à 11h14

      Pff y’a pas les pouces, quelle frustration de ne pas pouvoir mettre ma dizaine de pouces pro Raoult, vous êtes dure Olivier.

  • Bigtof // 06.05.2020 à 11h09

    Pas du tout : vous n’avez aucune informations sur les facteurs de co-morbidité des personnes. Donc,n vous ne pouvez pas plus affirmer que cela vient de telle ou telle cause…

  • jacques // 06.05.2020 à 11h12

    Apparemment le site et OB ne supportent plus la critique en supprimant la possibilité de voter pour un commentaire et donc le commentaire sélectionné mais laisse la possibilité de voter positivement pour l’article.
    Allez un petit xanax et ça va mieux aller.

    • Bigtof // 06.05.2020 à 11h26

      Il y a d’autres problèmes : n’avez vous pas remarqué que certains mots entraînent systématiquement le rejet du commentaire ? notamment le mot « Vxxxxxn ».
      Je trouve ça grave, et le fait que tout les lecteurs soient obligés de s’adapter en modifiant l’orthographe, me gêne (et je me mets dans le lot !) : doit-on abdiquer sur la censure ou continuer à commenter en « s’adaptant » ?

  • kelkun // 06.05.2020 à 11h31

    C’est étrange, mon avis a disparu. Un bug sans doute, je le recolle ci-dessous, avec entre autre son lien à méditer.
    Ah, j’attends avec impatience le dossier « les graves erreurs concernant les tests de dépistage », il y a tant à analyser comme faits depuis juillet 2019 minimum, et comme mises en perspectives. Merci par avance à l’équipe.
    —–
    Académisme orthodoxe contre pragmatisme et ancrage dans le réel…
    Ce n’est pas la première fois que je vois ce blog s’aventurer dans le soutien à l’axe officiel en pratiquant le massacre des opposants au prétexte d’une analyse « objective » des « faits ». Ca met mal à l’aise!
    Que ce Raoult ne suive pas dans cette affaire les canons des experts parisiens dans ses protocoles, c’est clair.
    Néanmoins ceci!
    Bien des professionnels en France et de par le monde s’intéressent à sa méthode médicamenteuse, et souhaitent la pratiquer ou la pratiquent peu ou prou.
    Et puis il y a ce genre de choses concernant le dépistage du Covid qui est la La vers la sortie de crise et que les ennemis de Raoult n’ont pas encore su mettre en place, et ont même empêché par leur idiotie et leur incurie au long cours https://www.cnews.fr/videos/france/2020-05-06/coronavirus-le-depistage-massif-se-poursuit-marseille-953948
    .
    Alors, n’est ce pas, la moue me vient avec cet acharnement pseudo analytique, les « analyseurs de faits » des crises!

  • Pierrot // 06.05.2020 à 11h33

    D’après l’OMS la grippe tue entre 290 et 650 000 personnes dans le monde chaque années (les maladies respiratoires jusqu’à 2.5 millions) sur les 57 millions de décès annuels. aujourd’hui on approche les 250 000 décès.
    En ce qui concerne la France, les données de l’INSEE indiquent:
    le nombre de décès survenus entre le 1er janvier et le 20 avril 2020 s’élève à 218 242
    2019 (202 848) ou en 2018 (206 858).
    Avec une gestion catastrophique de la crise sanitaire par nos dirigeants on enregistre une surmortalité de 10 à 15 000 personnes pour le moment, ce qui est beaucoup et très peu je m’explique:
    « Les crises » annonçait des dizaines ou plutôt des centaines de milliers de victimes…je ne vais pas tirer sur l’ambulance… on peut dire que c’est beaucoup au vu de la « réalité » mondiale car en gérant mieux on aurait sans doute pu avoir un bilan nettement meilleur et ne pas jouer les mauvais élèves (je rappel que même si il y a une pression du capital pour détruire notre système de santé, il est celui dont les moyens sont les plus importants au monde…(quid du Portugal? grec?) l’argent ne fait pas tout visiblement…une « petite » remise en question serait salutaire…
    En ce qui concerne la polémique Raoult, on a compris que son étude n’est pas recevable, son traitement n’est pas miraculeux, cependant on a pas encore prouvé l’inverse non plus…ni proposé mieux… d’ailleurs ceux qui ne font rien ne se trompent jamais…
    Raoult consent a vous donner les armes pour le critiquer, puisqu’il est transparent et publie ce qu’il fait, j’aimerais que tous les hôpitaux fassent de même.

    • Euls // 06.05.2020 à 14h13

      « Les crises » annonçait des dizaines ou plutôt des centaines de milliers de victimes…je ne vais pas tirer sur l’ambulance… on peut dire que c’est beaucoup au vu de la « réalité » mondiale »

      On se demande bien pourquoi en effet ! Y aurait-il un rapport avec le confinement de la moitié de la population mondiale ? Mystère…

      • Pierrot // 06.05.2020 à 18h43

        et l’autre moitié? l’apocalypse? et la Suède?
        si j’étais taquin je dirais qu’aucune étude sérieuse en double aveugle randomisée ne prouve l’efficacité du confinement…mais un confinement intelligent ne me semble pas stupide.

        • Euls // 06.05.2020 à 19h06

          « et l’autre moitié? l’apocalypse? et la Suède? »

          Vraisemblablement des morts évitables, ou une situation démographique et géographique qui rend beaucoup plus facile la lutte contre une pandémie.

          Comme la Suède par exemple, 4 fois moins dense que la France et bénéficiant d’un système de santé au moins aussi bon. Notons quand même qu’elle fait moins bien que ses voisins scandinaves qui eux, ont confiné…

          Votre commentaire sur l’étude en dit assez long sur votre faible compréhension en la matière, l’effet Dunning-Krieger, toujours…

          • Pierrot // 06.05.2020 à 20h32

            Je suppose que nous allons suivre les recommandations des scientifiques de l’imperial college de Londres ( Neil Ferguson…je ne tirerai pas sur le corbillard) avec un prolongement du confinement de 18 mois…sauf pour la Suède à qui « on » prédisait 70 000 victimes 🙂

          • Bobby // 08.05.2020 à 11h06

            Non ??? Sérieux ??? Euls, rassurez-moi, c’est du troisième degré quand vous citez l’effet Dunning-Krieger ???

    • catherine // 06.05.2020 à 14h40

      Ce n’est pas une étude mais une observation communiquée en temps réel des résultats d’un traitement établi par un groupe de Professeurs et médecins sur le secteur de Marseille qui se sont donné pour objectif naturel de soigner les personnes avec des médications très connues? Point barre.

  • medmed // 06.05.2020 à 11h35

    Article a charge, rien ne change donc. Pourtant les études allant dans le sens de l’hydroxychloroquine ne manque pas.

    https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3575899
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.27.20073379v1
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.26.20081059v1

    Mais chuuuut, faudrait surtout contrarier OB dans sa croisade contre l’IHU de Marseille, alors qu’il devrait poser les faits tels qu’ils sont et pas comme il les voit, pour que chacun puisse faire sa propre opinion. Berruyer biaise en rapportant que sa propre vision à coups d’articles (souvent douteux) en ratissant large sur le net.
    Cette méthode porte un nom, sauriez-vous dire laquelle ?
    Pour ma part j’attends toujours que Mr Berruyer donne la parole au Pr Raoult pour qu’il puisse au moins répondre aux graves accusations qu’il porte contre l’IHU de Marseille et ces 400 médecins et chercheurs.
    Je ne serais d’ailleurs nullement surpris qu’une plainte soit déposée conte lui, comme l’IHU l’a promis contre le médecin de Metz. Cela serait croustillant !

    • Sword // 06.05.2020 à 12h46

      Des études vous en trouverez encore plus à charge contre le traitement, et parfaitement acceptables du point de vue méthodologique.
      Aujourd’hui ce qui compte ce sont les meta analyses, et les premières qui sont sont assez défavorables.

      • Francois Marquet // 06.05.2020 à 17h39

        Encore plus? Indiquez nous en au moins une qui soit « parfaitement acceptable du point de vue méthodologique ».

    • chris68 // 06.05.2020 à 14h37

      OB ne dit pas que ca ne marche pas , mais que les études de Raoult disant que ca marche sont pipeau nuance . Si je pousse une voiture et que je dis qu’elle roule , ca ne prouve en rien que le moteur à l’intérieur est fonctionnel .

      • Euls // 06.05.2020 à 19h11

        Certes il ne le dit pas, mais il y a quand même à ce stade un faisceau d’indices qui fait penser que si ça marche, l’effet est sans doute très faible, voire négatif en balance bénéfice-risque.

        Si c’est un traitement très efficace, il faudra serieusement penser à agir contre Raoult, dont la grande pauvreté des preuves aurait alors conduit à des doutes évitables…

        • Véro // 06.05.2020 à 23h12

          Donc qu’il ait eut tort ou qu’il ait eu raison, de toutes façons il a toujours tort.
          Au moins on s’amuse bien ici.

          • Euls // 07.05.2020 à 11h01

            Effectivement en science vous avez toujours tort de faire les choses n’importe comment. Cela est indépendant du résultat, dont la force probante dépend presque entièrement de la qualité de la démonstration. C’est pourquoi j’ai envie de dire que la faute de Raoult serait encore plus grande si son traitement fonctionnait.

            Mais je conçois bien que ce genre de nuances est difficile à comprendre pour certains. La science n’est manifestement pas pour tout le monde, et c’est bien dommage

            • Francois Marquet // 07.05.2020 à 15h31

              Euls, un effort et vous comprendrez: pour pouvoir soigner ses patients, DR a choisi de ne pas faire d’études randomisées double aveugle contre placebo, manifestement impossibles à mener dans le temps de l’épidémie (voir les déboires de Discovery par exemple, la seule fabrication d’un placebo étant un casse-tête et c’est une des raisons pour laquelle Discovery s’en passe d’ailleurs)
              C’est un choix, discutable mais défendable. Sur la base d’essais prometteurs avec une molécule connue, de son expérience et de celle de ses collègues de l’IHU, il a appliqué un traitement à ses patients, avec succès d’ailleurs.
              Il publie tout, ce qui vous permet de critiquer ses méthodes.
              « C’est pourquoi j’ai envie de dire que la faute de Raoult serait encore plus grande si son traitement fonctionnait. »
              Vous vous êtes relu?

            • Euls // 08.05.2020 à 13h00

              François : à la limite, qu’il n’ait pas opté pour une randomisation en double aveugle est compréhensible au vu de la situation, même si ça ne permet pas d’éliminer certains biais.

              En revanche ce qui est indéfendable, c’est le refus de mettre en oeuvre un groupe contrôle, ce qui a pour conséquence sue les résultats de l’étude sont dénués de toute force probante.

              A ce jour, et ne vous en déplaise, il n’y a aucune preuve que son traitement fonctionne.

              « Vous vous êtes relu? »

              Et vous ?

    • Armiansk // 06.05.2020 à 14h42

      Vous pouvez rappeler les sources ?
      https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/rechercheBeneficiaires?execution=e2s4
      On voit 3 370 € depuis 2014, tous corrupteurs confondus, et c’est uniquement des repas, hébergements, transports.

  • Pepin Lecourt // 06.05.2020 à 11h45

    Et il en pense quoi olivier Berruyer de cette étude chinoise ?

    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.27.20073379v1

    • Bigtof // 06.05.2020 à 11h55

      Que c’est un pré-print qui n’a aucune valeur. J’ai bon ?

      • Pepin Lecourt // 06.05.2020 à 17h58

        Comme pour le Remdesivir ce qui ne l’a pas empêché d’être agréé contre le covid alors qu’aucune publication même en pré-print n’a montré qu’il diminuait la mortalité, que les études chinoises confirment qu’il n’apporte rien à part sa très forte toxicité.

        Je n’ai pas d’inquiétude pour la validité de l’enquête chinoise.

        Après il va falloir rendre compte pour ce covidgate qui se profile.

        • Euls // 06.05.2020 à 19h17

          Que voulez-vous dire « agréé contre le covid » ?

          Sauf erreur il a été autorisé en usage compassionnel aux USA (donc hors AMM), tout comme la chloroquine et dérivés d ailleurs.

          Les études semblent partagées en effet à ce stade, espérons en savoir plus avec les essais européens

  • Julie // 06.05.2020 à 11h45

    La chloroquine a déjà été utilisée lors de la 1e épidémie de SARS, par les Chinois, et faisait partie des choses qui marchaient un peu. C’est pour cela qu’ils l’ont tout de suite rééssayée en février 2020 et ont communiqué rapidement leurs résultats pour que les pays puissent s’en servir…. dès les premiers symptômes… pas une fois que des infections multiples détruisent tout

  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications