Les Crises Les Crises
30.avril.202030.4.2020 // Les Crises

Covid-19 : selon la pharmacocinétique, le traitement à l’hydroxychloroquine ne peut pas marcher

Merci 815
J'envoie

Source : Sciences et Avenir

La pharmacocinétique est une discipline qui étudie l’évolution des concentrations du médicament dans l’organisme. Elle démontre que l’hydroxychloroquine ne peut pas être efficace contre le Covid-19. Explications.

INEFFICACE. Le 22 avril 2020, devant les sénateurs, le ministre de la Santé, Olivier Véran déclarait à propos de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine : « Les dernières publications qui ont été publiées et validées ne sont pas en faveur, hélas, de l’utilisation en pratique courante de ce traitement en mono ou en bithérapie ». Des mauvais résultats qui dès le début étaient prévisibles au regard de la pharmacocinétique, cette discipline qui étudie l’évolution des concentrations du médicament dans l’organisme. « La raison est simple. Les doses qu’il faudrait utiliser pour atteindre l’efficacité supposée de l’hydroxychloroquine sont tellement énormes, qu’elle tuerait les patients à coup sûr », indique le professeur Mathieu Molimard spécialisé en pneumologie et en pharmacologie, chef de service de Pharmacologie Médicale du CHU de Bordeaux.

Lire la suite sur Sciences et Avenir


Coronavirus : y a-t-il des traitements efficaces ?

Source : Futura Sciences – 26/04/2020

Une récente revue parue dans le Journal of American Medicine Association (JAMA) revient sur l’efficacité connue actuellement des traitements en cours d’étude dans la lutte contre le Covid-19. Sa conclusion est pour l’instant claire : aucun traitement n’est efficace.

Depuis le début de la pandémie, c’est la course aux traitements. En effet, trouver une thérapeutique efficace contre le Covid-19, que ce soit pour soigner les patients dans un état sévère, ou pour éviter aux personnes de se diriger vers un tel état (encore faudrait-il savoir prédire scientifiquement quand cela va se produire…), un médicament efficace ayant une balance bénéfices/risques positive serait fort appréciable, et même d’une importance vitale.

Dans cette recherche acharnée, on assiste à un grand mélange d’études hétérogènes qui n’apportent que des preuves trop partielles pour juger de l’efficacité et de la balance bénéfices/risques de ces traitements. Malheureusement, même les essais contrôlés randomisés ne donnent, pour l’instant, pas à voir des résultats miraculeux.

Lire la suite sur Futura Sciences


Chloroquine : premiers résultats décevants

Source : Le Figaro, Cécile Thibert – 17/04/2020

Sur la centaine d’essais cliniques lancés dans le monde, huit ont déjà rendu leurs conclusions, très mitigées.

En prévention ou en traitement de l’infection, avec ou sans l’antibiotique azithromycine, sur des malades peu symptomatiques ou sévères… L’hydroxychloroquine, un dérivé de la chloroquine moins toxique, est actuellement testée à toutes les sauces contre le Covid-19. L’idée n’est pas idiote, car la molécule a réussi à venir à bout du virus dans l’éprouvette, en laboratoire. Ce n’est bien sûr pas le seul candidat médicament (il en existe plusieurs dizaines), mais le plus grand registre international d’essais cliniques recense pas moins de 95 études en cours à travers le monde rien que pour l’hydroxychloroquine, dont neuf en France. À ce jour, seules huit études ont été publiées. Des médecins des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) viennent d’en faire une synthèse détaillée. Un travail salvateur, qui ne montre malheureusement pas d’effet bénéfique majeur de la molécule à ce stade.

Lire la suite sur Le Figaro

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

200 réactions et commentaires

  • Delespaux // 30.04.2020 à 08h40

    « En tenant compte d’un « volume de distribution » de 40.000 litres (volume pharmacocinétique dans lequel semble se diluer l’hydroxychloroquine si on mesure l’effet d’une dose sur l’évolution de la concentration dans le plasma) »

    Si le volume de distribution est bien de 40 000 litres pour un adulte de 70 kg (donc en gros 70 litres), c’est forcément qu’il est beaucoup plus concentré en dehors du plasma, donc dans les tissus. De nombreux médicaments sont concentrés par le corps par différents mécanismes. D’autres à l’inverse passent mal certaines barrières (barrière hémato encéphalique, placenta…). On peut juste tirer la conclusion que le taux plasmatique ne reflète pas la concentration dans les organes cibles.

      +24

    Alerter
  • Jean-Pierre Georges-Pichot // 30.04.2020 à 08h49

    Le premier article me fait irrésistiblement penser à la querelle entre Descartes et Harvey sur la circulation du sang, telle qu’on la présentait à tous les élèves de classe terminale de ma génération. Harvey se fondait sur l’observation, et Descartes sur le raisonnement selon le mode mathématique. Et naturellement c’est Harvey qui était tombé juste. Une déduction impeccable mais basée sur des données d’observation imparfaites aboutit à des conclusions extravagantes. C’est aussi la limite de tous les modèles, épidémiologiques ou pharmacodynamiques que l’on nous propose. Ceux qui s’y livrent corps et âme finissent toujours par dénoncer à la police les médecins qui soignent et les malades qui guérissent contre la faculté. Dangers bien connus de la pensée calculante qui ruine nos sociétés. Arrêtez de gamberger ! Sortez dans la rue et ouvrez les yeux et les oreilles !

      +104

    Alerter
    • marc // 30.04.2020 à 10h00

      il faut savoir que des chercheurs inédpendants remettent en cause encore aujourd’hui la circulation du sang telle qu’elle est décrite formellement par les académies, et je trouve ça très intéressant… mais évidemment ils sont ridiculisés…
      on imagine toujours un globule rouge avec son oxygène faisant le tour du corps, mais cela ne tient pas vraiment debout : comme dans un sport, les globules se passent l’oxygène de l’un à l’autre, et les globules rouges se déplacent d’ailleurs très lentement… bref
      exemple http://www.botanique-medicale.com/botanique-medicale.htm

        +4

      Alerter
      • Jean-Pierre Georges-Pichot // 01.05.2020 à 07h43

        Pour préciser sur le débat Harvey/Descartes, si je me souviens bien, ni l’un ni l’autre ne se sont penchés sur la question des échanges d’oxygène, mais seulement sur le mécanisme qui assurait la circulation du sang, qui venait d’être comprise. A la dissection, les artères sont vides. On croyait qu’elles véhiculaient de l’air (d’où le mot ‘artère’). Les veines sont pleines, et l’on ne comprenait pas que le sang passait des unes aux autres en circuit fermé. Ceci étant compris, il restait à comprendre ce qui assurait le mouvement, et c’est Harvey qui a compris que le coeur était une pompe, alors que Descartes avait imaginé un mécanisme comparable à celui du chauffage central, fondé sur les différences de température. Son explication, très ingénieuse et détaillée, mais absolument grotesque, compose une des parties du célèbre ’Discours’, comme illustration de la ‘Méthode’ : ce qui démontre que le raisonnement par pure déduction est le contraire de la méthode scientifique. Il faut le répéter : les mathématiques ne sont pas une science, et les calculs les plus justes peuvent conduire aux conclusions les plus folles.

          +5

        Alerter
        • Ando // 01.05.2020 à 19h20

          C’est vrai. Les mathématiques ne sont pas une science. Juste un langage qui permet à la science de se faire.

            +1

          Alerter
        • Oxyz // 01.05.2020 à 19h58

          Pour apporter quelques précisions sur vos deux dernières phrases. Le problème que vous soulevez « les calculs les plus justes peuvent conduire aux conclusions les plus folles. » est un problème de modélisation. Ce ne sont pas les calculs, ni le raisonnement par déduction qui pose problème. C’est la modélisation mathématiques d’un problème trop complexe qui aboutit à des résultats souvent bien loin de la réalité. Je suis en partie d’accord avec vous (je suis mathématicien, enfin aujourd’hui prof de maths) les maths ne sont pas une science car elles n’ont pas forcément vocation à décrire la réalité. Les physiciens (sens français du terme, ceux qui font des sciences physiques) établissent des lois ou principes, qui aboutissent à des équations. Le rôle des maths est de résoudre ces équations. Les deux sont intimement liés, et il arrive que des idées mathématiques, totalement abstraites, permettent aux physiciens de découvrir des nouveaux principes (modèles?). C’est le cas de la relativité qui n’aurait pas vu le jour sans les géométries non euclidiennes développées dans la deuxième partie du 19ème siècle. par Lobatchevski et Poincaré notamment, pas Raymond, son oncle).
          Et si, le raisonnement déductif est un outil indispensable pour les scientifiques. Si raisonnement logique aboutit à une absurdité, ce sont les hypothèses de départ qui sont fausses. Pas le raisonnement logique.

            +3

          Alerter
          • Jean-Pierre Georges-Pichot // 02.05.2020 à 07h22

            Absolument d’accord. Je répète ici le commentaire posté par ailleurs : « selon la pharmacocinétique, le traitement à l’hydroxychloroquine ne peut pas marcher » : cette formulation met en dehors de la méthode scientifique. Un modèle sert à calculer une prédiction QUE L’ON VÉRIFIE pour corriger le modèle. Ici, on semble partir du modèle pour confirmer l’observation : mais en réalité, on part du modèle considéré comme prouvé pour calculer ce que l’observation ‘devrait être’… si on se souciait de la faire. Or il suffit que le modèle soit passé à côté d’un paramètre pertinent pour que les calculs, tout en étant très justes, aboutissent à des prédictions fausses. Mais au diable le monde réel, celui de l’observation et de l’expérience, où la petite observation merdique est ce qui ruine le plus beau modèle mathématique. Quant à expliquer cette démarche dans la littérature supposée scientifique, ce n’est pas difficile : nous sommes habitués au marketing déguisé en science qui pendant des années a démontré que le tabac et l’alcool étaient bons pour la santé. Nous savons que les labos pharmaceutiques, qui sont des entreprises commerciales, ont un intérêt majeur à débiner les remèdes simples pour pousser leurs poudres de perlimpinpin. C’est compter sans l’intelligence du consommateur.

              +4

            Alerter
            • Bigtof // 03.05.2020 à 17h59

              La Pharmacocinétiaque, c’est un peu le in-vitro modélisé d’une molécule…
              Et j’ai lu sur ce site que les études in-vitro…

                +0

              Alerter
        • Oxyz // 01.05.2020 à 19h58

          Suite de mon message :

          Aujourd’hui, on modélise tout, jusqu’à faire de l’ingénierie sociale, à coup de modèles mathématiques. L’évolution d’une épidémie en est un parfait exemple. Je ne dis pas qu’il n’est pas intéressant en soi de faire de telles modélisations , mais de là à en faire des vérités absolues… Aujourd’hui, en plus, on y ajoute une couche de statistiques, ce qui ressemble beaucoup à faire de l’empirisme (exemple : comprendre comment agit un médicament en faisant des tests statistiques).

          A ce propos, je suis effaré du manque de connaissance mathématiques et statistiques des gens qui nous balancent à longueurs de journées des chiffres et des stats, avec un aplomb digne d’un commercial de la F-A- ou de boul–ger qui essaie de vous vendre un appareil photo numérique en assurant que, si si, le nouveau logiciel de traitement numérique embarqué permet de faire des photos avec contenant plus de détails que la réalité n’en contient (ça m’est arrivé). Quand même, avec le covid-19, cette inondation de chiffres à montré que beaucoup ne sont pas très à l’aise avec les graphes et les chiffres.

            +3

          Alerter
          • Jean-Pierre Georges-Pichot // 02.05.2020 à 07h28

            Un sujet à creuser : l’informatique de masse a créé un milieu para-scientifique dont l’idéologie spontanée est que le virtuel contient plus de réalité que le monde extérieur. Votre exemple est majeur.

              +1

            Alerter
          • Jean-Pierre Georges-Pichot // 02.05.2020 à 10h55

            Une petite remarque en passant : on présente l’informatique, et en particulier l’algorithmique, ou la programmation, comme des ‘sciences’. Ce qu’elles ne sont pas, ou pas dans le sens habituel. La science fait l’investigation du ‘réel’, ou de la ‘nature’, ou de la ‘création’ (terme approprié à choisir selon les options philosophiques que l’on voudra) : en tous cas, pas de ce qui est un objet créé par l’homme. L’étude d’une machine, même ayant un comportement inattendu et que l’on considère de l’extérieur, comme si c’était un objet de la nature, est une chose entièrement nouvelle. On y est comme celui qui chercherait à sortir du labyrinthe qu’il a lui-même construit.

              +1

            Alerter
    • JP Bergerac // 02.05.2020 à 16h22

      La controverse entre Raoult et ses détracteurs n’est pas celle de la médecine de terrain contre la médecine académique, mais de la rigueur contre l’intuition. La méthodologie a été facilement mais injustement décriée, car ses défenseurs l’ont maladroitement présentée comme une fin en soi. Or, elle a pour intérêt majeur de réconcilier observation emprique et conclusion scientifique : avec un échantillon bien choisi et une méthodologie carrée, les observations scientifiques qui découlent d’observations empiriques peuvent être validées avec une marge d’erreur maîtrisée. S l’on ne maîtrise pas les biais statistiques, le risque est grand, sur un petit échantillon, d’arriver à une conclusion à l’inverse de la réalité.
      Tentative de démonstration par l’absurde :
      Si je teste un médoc sur toute la population ma conclusion sera 100% sûre (ça marche mieux ou moins bien que rien), mais au risque de laisser mourir (médoc inefficace) ou de tuer (médoc dangereux) un max de patients. A l’extrême inverse, si je teste sur un seul patient, j’aurai 100% de succès ou 100% d’échecs, mais ce résultat sera inexploitable. La bonne démarche est entre les deux: un échantillon limité, plus ou moins représentatif. Une bonne méthodologie permet de connaître les marges d’erreur statistiques, donc la probabilité que les conclusions soient justes. Ce n’est pas une coquetterie académique mais un garde-fou contre les erreurs médicales. En s’y refusant, Raoult fait plaisir à ceux qui veulent le croire mais ses conclusions, invérifiables, ne peuvent servir de base aux décisions de santé publique, au risque de dresser inutilement l’opinion contre les décideurs. Pire, elles feront des milliers de morts si elles sont fausses.

        +2

      Alerter
      • Jean-Pierre Georges-Pichot // 03.05.2020 à 17h55

        La médecine est un métier, la recherche, même médicale, en est un autre, et la politique, même sanitaire, un troisième. La civilisation consiste à distinguer des domaines de compétence et à protéger chacun des intrusions illégitimes des voisins. Pour le médecin, cela s’appelle la liberté de prescription, parce que c’est lui qui voit le malade. Pour le chercheur, cela devrait être l’indépendance du financement par rapport au commerce et à la politique. Pour le politique, le respect du débat intellectuel et scientifique et l’accueil du conseil libre, sincère, non contraint et non contraignant . A mon avis, application dans la controverse actuelle : le Marseillais prête le flanc à la critique au niveau de sa recherche (démonstration faite par Olivier Berruyer), mais cela ne l’invalide pas comme médecin. S’il a mélangé les genres, c’est en raison de la contrainte institutionnelle qui préside au financement de l’hôpital.

          +0

        Alerter
  • catherine // 30.04.2020 à 08h52

    Et dans le même temps réapparaît le Remdesivir…avec des « résultats concluants » que l’incontournable Lacombe qualifie d’ »encourageants » (mais qu’est ce que ça veut dire !?) avec à la clé une belle petite grimpette de l’action Gelead.

    J’espère que les crises se penchera sur la validité des études citées dans l’article.

    J' »adore » ce genre de situation où priment des intérêts qui n’ont rien à voir avec ceux des patients.

    Ce n’est pas nouveau.

      +88

    Alerter
    • Narm // 30.04.2020 à 09h06

      ah oui, j’ai loupé cette remarque
       » Le remdesivir a une puissante activité in vitro contre le CoV-2 du SRAS »
      « in vitro »
      mort de rire

        +40

      Alerter
      • Armiansk // 30.04.2020 à 10h01

        «Le remdesivir a une puissante activité in vitro contre le CoV-2 du SRAS»
        Vous mettez entre guillemets une phrase qui n’est pas dans l’article (et que je n’ai pas retrouvée ailleurs).
        D’où vient-elle ?

          +2

        Alerter
        • Narm // 30.04.2020 à 10h29

          arrêtez, je vais vous classer définitivement comme tr*l comme un certain Arno
          (accessoirement, je ne « défends » personne, ni Panoramix, ni un autre, mais parfois, il faut ouvrir les yeux)

          c’est dans l’article, en suivant les lien.

          dans
          « Pas de traitement réellement efficace pour l’instant
          La revue publiée dans le JAMA »
          suivez le lien jama, je vous ai traduit ça (le remd est donc valorisé par des études in vitro)
          « Observations No proven effective therapies for this virus currently exist. The rapidly expanding knowledge regarding SARS-CoV-2 virology provides a significant number of potential drug targets. The most promising therapy is remdesivir. Remdesivir has potent in vitro activity against SARS-CoV-2, but it is not US Food and Drug Administration approved »

            +16

          Alerter
          • Armiansk // 30.04.2020 à 11h30

            Merci ; il vous suffisait donc d’écrire «dans le JAMA» pour que votre citation soit claire.

            Vous comprendrez que, vu l’accumulation d’affirmations lues ici qui se révèlent fausses, infondées ou tronquées, on peut commencer légitimement à chercher plus de fiabilité.

            Là, par exemple, la citation tronquée ne me permettait pas de comprendre votre «mort de rire».
            Maintenant que vous avez indiqué d’où vous la teniez, avec le texte complet, je comprends que l’auteur relate l’état actuel des connaissances, puisque cette citation est placée dans la partie «observations», et l’amoindrit sensiblement, puisqu’elle est contrebalancée immédiatement en rappelant qu’il n’y pas d’approbation, et qu’on est uniquement au stade des essais.

            Me reste à comprendre pourquoi l’auteur explique que le remdesivir est «le plus prometteur». Son texte aide peu. Plus bas, il rappel les recommandations du CDC : «Investigational therapeutics, specifically remdesivir, […].» mais l’absence de source (tiens…) attire ma suspicion. Ne trouvant pas le document du 7 mars, j’ai regardé les recommandations actuelles : https://www.covid19treatmentguidelines.nih.gov/therapeutic-options-under-investigation/
            Pour paraphraser : des résultats in vitro sur SARS-CoV-2, et in vivo (murins et singes) sur SARS-CoV-1 et MERS. Néanmoins je n’ai pas réussi à m’informer précisément là-dessus dans la publication dans JAMA.

            On peut résumer tout ça par votre «mort de rire», mais il m’a fallu un peu plus de temps pour une argumentation un peu plus construite.

              +7

            Alerter
      • Jubaka // 30.04.2020 à 14h36

        Oui comme la chloroquine a démontré un effet « in vitro », ce qui a encouragé certains médecin à tester in vivo.

          +2

        Alerter
        • Arno // 30.04.2020 à 16h24

          Et qu’ils n’ont jamais confirmé in vivo pour la totalité des épidémies depuis 20 ans. cqfd
          Et pour le chikungunya, ça a eu un effet désastreux sur les patients.

            +2

          Alerter
    • beserker // 30.04.2020 à 10h00

      « Gilead France a néanmoins expliqué : « Il n’existe aucune donnée démontrant une quelconque efficacité clinique potentielle du Remdesivir contre le Covid-19 chez l’homme. »

      https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2491649-remdesivir-et-kaletra-des-remedes-au-coronavirus/

      A quand le prochain article dans les crises nous informant que le remdesivir a sauvé 66 millions de vies?

        +30

      Alerter
    • panpan // 30.04.2020 à 10h53

      (Apr 30, 2020) Data from a trio of Phase III studies of remdesivir from Gilead Sciences Inc. (NASDAQ:GILD) in patients with severe COVID-19 were released Wednesday. Participants in all three studies received 200 mg remdesivir on day one, followed by 100 mg daily for the remainder of the treatment course.
      Subgroup analyses based on number of symptomatic days before treatment onset provide hints regarding the optimal patient populations for the antiviral… https://www.biocentury.com/article/305049

      Pour info. liste des « nouveaux vaxxins et thérapies » en cours contre le Covid-19 (Updated on March 30, 2020) : https://www.biocentury.com/article/304515

        +0

      Alerter
      • Chris // 01.05.2020 à 14h14

        Par contre, les Chinois ont testé in vivo !!!
        24 avril 2020 – Echec de l’antiviral Remdesivir contre le Covid19
        https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/202004/23/01-5270600-echec-dun-essai-clinique-de-lantiviral-remdesivir-contre-la-covid-19.php
        L’antiviral remdesivir du laboratoire américain Gilead Sciences a échoué à améliorer l’état de malades de COVID-19, maladie causée par le nouveau coronavirus, selon les résultats d’un des premiers essais cliniques sur le médicament en Chine et publiés prématurément, a rapporté jeudi le Financial Times.
        Les chercheurs sont en outre parvenus à la conclusion que le traitement de Gilead Sciences pouvait avoir des effets secondaires « importants », de sorte qu’ils ont interrompu assez vite le traitement pour 18 malades.

          +1

        Alerter
    • panpan // 30.04.2020 à 21h25

      Ne pas oublier que l’alternative thérapeutique suggérée par le HSCP dirige vers l’essai Discovery qui utilise des molécules qui n’ont pas fait leurs preuves, le Remdesivir, le Kaletra, n’ont pas d’AMM, et le bras placebo n’en parlons pas, c’est très immoral d’un point de vue éthique.

        +6

      Alerter
  • Narm // 30.04.2020 à 09h00

    ouah, je crois qu’on a compris, non ? (1ère et 3ème partie) …..

    donc, on apprend ce que je demande depuis des semaines :
    Y-a-t-il un traitement ?

    réponse
    « Sa conclusion est pour l’instant claire : aucun traitement n’est efficace. »

    donc ? laissons les mourir en attendant Noël ?
    imposteur ou conformiste ?

    je fais confiance à tous nos médecins de terrain, qui eux se permettent, chacun à leur manière d’augmenter les défenses immunitaires de leurs patients plutôt que de les laisser béatement puis de les entuber. (pas ‘erreur i/e)

    « De cette civilisation du faux-semblant, notre démocratie de caméléons est malade, enfermée dans ses normes et propulsée dans l’enfer d’un monde qui tourne à vide. »

      +42

    Alerter
  • anatole27 // 30.04.2020 à 09h01

    On remarquera que deux clans s’opposent :

    les ANTI RAOULT
    https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/1255574090355748866

    les PRO RAOULT
    https://twitter.com/idrissaberkane/status/1255531622235025412

    Notre bon président l’a bien compris puisqu’il soutient les deux .

    entre ces deux camps d’irréductibles Gaulois seul la RAISON et les FAITS peuvent nous SAUVER

    Les PRO RAOULT ne fournissent pas d’études
    Les ANTI RAOULT font exprès de tester autre chose que le protocole RAOULT

    Ne perdons pas espoir , les papiers des crises.fr nous aident à y voir plus clair … il y a actuellement 148 essais en cours , on finira bien par en trouver un qui tient la route …

      +12

    Alerter
    • Narm // 30.04.2020 à 09h09

      j’ai lu qu’il n’y en avait que 29 de traités avec en parallèle un placebo, si l’on suit la logique ambiante, vous pouvez jeter à la poubelle tous les autres essais, non ?

        +8

      Alerter
    • Armiansk // 30.04.2020 à 09h30

      Vous voulez donc dire que ceux qui cherchent des traitements qui réussiraient à augmenter les chances des patients sont les «anti-Raoult» (terminologie contestable) et aucunement les «pro-Raoult» ?

      C’est plutôt laudatif.

        +6

      Alerter
      • Narm // 30.04.2020 à 09h35

        mais non, je dis : laissez les medecins ou chercheur travailler.

        Mais si je suivais ce qui se dit ici (source les crises) , il ne faut garder que les 29 études qui respectent le protocole. non ?

          +11

        Alerter
        • Armiansk // 30.04.2020 à 10h11

          «il ne faut garder que les 29 études qui respectent le protocole, non ?»

          C’est peut-être votre opinion ; j’espère qu’elle n’est pas partagée.
          Une étude au protocole faiblard peut enrichir la connaissance. Il y a des cas où il est difficile ou impossible (pour des raisons éthiques, méthodologiques, matérielles, …) d’utiliser le protocole théoriquement le plus informatif. Les chercheurs font ce qu’ils peuvent dans le monde réel.
          Il y doit aussi y avoir des cas où un protocole sub-optimal (par erreur, incompétence, précipitation, …) ou une interprétation fallacieuse des résultats font perdre un temps et des moyens précieux.

            +2

          Alerter
          • Narm // 08.05.2020 à 10h12

            ben non « parce que cette communication a désorganisé nos services » dixit l’urgentiste damien barraud ! ! !

              +0

            Alerter
      • Arno // 30.04.2020 à 16h41

        Laudatif, ça dépend: être abondé sans qu’ils s’en rendent compte par des « pro-Raoult » n’a rien de laudatif, tant la perspicacité leur fait défaut. Il est même un site parfaitement documenté sur cette dernière affirmation: https://www.les-crises.fr/

          +2

        Alerter
      • Chris // 01.05.2020 à 14h16

        Protocole hollandais : l’hydroxychloroquine et de l’orotate de zinc pendant quatre jours et de l’azithromycine pendant trois jours. https://fr.sott.net/article/35251-Un-medecin-neerlandais-soigne-les-patients-atteints-de-coronavirus-mais-le-gouvernement-neerlandais-n-est-pas-content

          +1

        Alerter
    • Diogène // 30.04.2020 à 09h51

      Arrêtez une fois pour toutes d’écrire des sottises, ça vous changerait.
      C’est quoi les ANTI RAOULT/les PRO RAOULT?
      Si votre petit monde distingue « deux clans qui s’opposent », la réalité est que certains empruntent un chemin et d’autres un autre.
      Parce que si on adhère à votre façon de voir, il faudrait en conclure que les centaines d’études en cours dans le monde s’opposent.
      C’est une manière de voir qui est complètement idiote et bêtement nombriliste.

        +9

      Alerter
      • Rémi // 30.04.2020 à 10h35

        Désolé cher Diogéne, il y a effectivement deux camps: Ceux qui veulent tenter le coup et ceux qui veulent une étude parfaite avant d’essayer quoique ce soit.
        Rassurez vous l’opposition Pratique théorie est presque aussi vielle que l’histoire humaine.

          +8

        Alerter
        • Owen // 30.04.2020 à 12h44

          Pas forcément, les débats clivés ont un effet loupe qui faussent l’état des opinions.

          OB alimente régulièrement des articles pour dénoncer Raoult. Cela attire les plus acharnés, pro et anti Raoult et chasse ceux qui n’ont pas d’opinion arrêtée sur le personnage et son traitement.
          Les débats évoluent par renforcements antagonistes au lieu de laisser circuler des points de vues en mesure de réenvisager cette polémique qui ne se limite pas à la question du traitement, très loin de là.

          Pour ma part, je lui vois des qualités et défauts à ce Raoult ( trop longs à développer ici). Son traitement semble avoir des effets, sans soigner tous les cas. Ça semble toujours bon à prendre, en attendant mieux, et à mettre à disposition pour la médecine de ville qu’on laisse toujours à poil sans même la possibilité de dépister. Sans parler de l’angoisse des patients qui n’ont même pas, à défaut, de placebo devant l’inconnu.

          Mais intervenir ici me rendrait screugneugneu pro raoultien primaire, alors que ce n’est pas mon état d’esprit habituel. C’est frustrant et stérile.

            +18

          Alerter
          • Arno // 30.04.2020 à 16h51

            Trouver que « Son traitement semble avoir des effets » est déjà du raoutisme; dévoilant une promptitude à gober la première infox qui pourrait rassurer. Ou avez vous vu qu’il soigne autre chose que sa mégalo ? Si c’est nécessaire pour vous, attendez les résultats des études sérieuses en cours et vous saurez. Quant aux commères de quartier, prétendre que tant qu’on a pas de traitement, on essaye tout ce qu’on a sous la main, serait déjà assez ahurissant, mais ce n’est même pas le but du raoult, son seul objectif c’est faire de la mousse. relisez ou écoutez ses différentes interventions depuis janvier, ce type a un mépris pour le patient qu’on n’oserait imaginer.

              +3

            Alerter
        • Jubaka // 30.04.2020 à 14h43

          « ceux qui veulent tenter le coup »?

          Faudrait peut être que les chercheurs et les médecins reviennent à un peu plus de modestie et évite de vouloir jouer au youtubeur collectionneur de « j’aime ».
          Ensuite il faudrait que les non médecins acceptent qu’ils n’ont pas le niveau pour juger le travail des chercheurs et/ou médecin.

          Pour finir au aurait donc des médecins qui utiliserait le maximum d’info de leurs collègues, de l’état des recherches pour proposer le meilleur « traitement » possible en fonction de chaque malade. Mais au lieu de ça ils ont certain patient qui exigent tel ou tel traitement vu sur twitter ou you tube.

          Cette histoire confine au ridicule.

            +1

          Alerter
        • Diogène // 30.04.2020 à 16h36

          Rémi
          J’ai bien compris que dans votre délire vous avez identifié un camp qui veut bien faire et un autre camp qui veut surtout ne rien faire, qui n’est pas pratique et qui laisse simplement le gens mourir.
          Vieux fantasme de complotiste.
          Que vous ne soyez nullement gêné de raconter de telles inepties constitue un problème. Pour vous,cela va de soit.

            +3

          Alerter
    • Kiwixar // 01.05.2020 à 07h03

      « On remarquera que deux clans s’opposent : les « ANTI RAOULT » vs les « PRO RAOULT »

      Je ne fais partie d’aucun de ces 2 premiers clans, mais je fais partie du 3eme clan, du 4e clan et du 5e clan :
      – 3e clan : les « pro-traitement ». Je suis favorable à un traitement qui fonctionne bien, de manière prouvée scientifiquement, et dont les effets bénéfiques (sauver le patient) soient supérieurs aux effets secondaires
      – 4e clan : les « pro-expérimentation in vivo sur des patients hospitalisés avec leur consentement en leur expliquant qu’il n’y a pas encore d’étude probante concluant à l’efficacité du traitement expérimental qu’on va leur inculquer si ils l’acceptent »
      – 5e clan : ceux qui sont beaucoup plus méfiants des « résultats scientifiques » de molécules brevetées des labos privés côtés en bourse (ex Gilead) que des « résultats scientifiques » de soignants utilisant des molécules pas chères et tombées dans le domaine public

        +7

      Alerter
      • Chris // 01.05.2020 à 14h30

        – 3e clan : les « pro-traitement ». Je suis favorable à un traitement qui fonctionne bien, de manière prouvée scientifiquement, et dont les effets bénéfiques (sauver le patient) soient supérieurs aux effets secondaires
        Perso, je remplace les mots « prouvé scientifiquement », par « prouvé cliniquement ».

        Dans le dénuement et l’urgence, il m’est arrivé de recoudre une blessure ouverte avec du fil de pêche, désinfectée dans un bref bain de javel ! C’est risqué, dégueu, angoissant, mais ça a marché.
        Nos médecins aux mains nues font de même : ils sont marcher leurs facultés cognitives avant le tiroir-caisse.
        Et contrairement à Pasteur : « le terrain c’est tout » disait son collègue et contradicteur Béchamp:

          +4

        Alerter
  • yack2 // 30.04.2020 à 09h02

    Tout ce que cela m’inspire, lorsque l’on voit ce bordel d’études contradictoires, ces guerres de chapelles ou l’odeur de fric remplace l’encens; la nécessité absolue de sortir la santé du marché et de la constitution d’un pôle publique de toute la filière.

      +48

    Alerter
    • Eric83 // 30.04.2020 à 09h26

      Oui, yack2, mais cela n’arrivera jamais tant que le Pouvoir en place gouvernera le monde, càd les puissances d’argent dont Big Pharma en est une sinon la plus puissante.

      Il est maintenant rendu public que l’OMS est financée à plus des 3/4 par des fonds privés au 1er rang desquels se trouve la fondation bill et mélinda gates. L’OMS peut-elle être « indépendante » ?

      J’invite chacun à regarder cette courte vidéo de Macron devant l’OMS sur la mise en oeuvre d’actions visant notamment à produire à l’échelle mondiale un vaxxin et à vaxxiner au plus vite la population mondiale.
      Ecoutez attentivement l’énumération par Macron des acteurs de cette entreprise qui permettra d’après Jupiter « d’écraser le temps et l’espace » :
      https://www.youtube.com/watch?v=40cvcSSm9n8

        +23

      Alerter
      • Narm // 30.04.2020 à 09h57

        ah si OB et les crises pouvaient nous faire un dossier sur ce sujet comme il sait si bien le faire sur les autres.
        Je crois bien que le noeud du PB sont les va**ins…
        cout, efficacité, financement, qui s’en met plein les poches, qui tue, qui se sert de l’afrique comme labo à grande echelle….

        la vidéo de micron est clair…. on met tout notre pognon dans ce gros truc/machin …. nous allons vous sauver.

        Mais conn*** (à la modé, ce terme a été accepté/validé par le site, article Lordon ‘les conn** qui nous gouvernent’ ) Mais conn*** on te demande de donner les moyens ( materiel, financier) aux soignants pour qu’ils soignent !!! pas aux investisseurs ni big labo, conn** !
        le lien vidéo ci dessus les met à nu

        bonne journée à tous

          +17

        Alerter
        • Bigtof // 02.05.2020 à 07h08

          Oui, mais pourquoi donc le V….n est-il interdit sur le site ???

            +0

          Alerter
  • pseudo // 30.04.2020 à 09h04

    au rythme où vont les choses, combattre le virus va très vite devenir anecdotique, car lorsque des populations sans emploi se retrouvent désœuvrées et affamées c’est tout un série de dysfonctionnement ingérable qui font jour. Pour les uns se poser la question du virus n’aura que peu d’importance face à la nécessité de se nourrir, pour les autres se sera moins important que de se protéger des violences sociales. Pour le pourcent restant en haut de l’échelle, ils peuvent bien prendre du redemsivir et racker 40KE de frais hospitalier, si ils passent la crise il est prédit qu’ils jouiront d’un excès de richesse et de pouvoir supplémentaire.

    Ce qui est terrible c’est que la qualité des études scientifique sont très disparates, alors qu’il me semblait que le procédé était désormais normé…. La science ne sort pas grandie de cette histoire, entre fausses annonces, conflits d’intérêts, études mal réalisées et déception à la chaîne, on ne fait que constater la limite de nos connaissances et la malfaisance de notre société.

      +30

    Alerter
    • Kiwixar // 01.05.2020 à 07h09

      « La science ne sort pas grandie de cette histoire »

      La science dure, médicale, est terriblement malmenée par la science molle de la sociologie étudiant l’avidité de l’être humain pour le pognon. En clair : tout le système de santé (prévention, traitements) est perverti par le pognon. Il faut être d’une grande naïveté pour croire les études médicales quand il y a du pognon en jeu.

        +4

      Alerter
    • Kiwixar // 01.05.2020 à 07h12

      « si ils passent la crise il est prédit qu’ils jouiront d’un excès de richesse et de pouvoir supplémentaire. »

      Ca reste à voir. Les 1% du haut sont bien moins nombreux que les 99% du bas. En période de grands troubles sociaux, tout peut arriver.

        +0

      Alerter
  • un citoyen // 30.04.2020 à 09h11

    Et de mémoire, sur un autre billet, la journaliste du Figaro est la même que celle qui avait essayée de se renseigner auprès du Dr. Raoult et la discussion avait mal tournée.
    En résumé, la piste des traitements est actuellement compromise et il ne reste que celle de la vacsination. Mais là encore, il va falloir attendre plusieurs mois (de Septembre 2020 à dans deux ans) et en plus il n’y a rien de garantie étant donnée que le virus peut muter et on peut se retrouver avec les mêmes difficultés que la vacsination contre les grippes classiques.
    Une autre piste serait de faire en sorte qu’une forte proportion (entre 50 et 75%) de personnes soient immunisées, mais d’une part il paraîtrait qu’une personne qui a été atteinte puis guérie puisse re-contracter ce virus et, d’autre part, pour qu’il y ait cette forte proportion il faudrait laisser au virus ‘les mains libres’. Et même en confinant seulement la population à risque et non les autres, une autre étude sur un autre billet a montré que même des enfants peuvent avoir des troubles graves.
    Donc, pour le moment, y a rien à faire à part espérer que les recherches aboutissent à quelque-chose de positif et continuer les gestes barrières, confinement ou non, pour éviter l’engorgement vers les hôpitaux et gagner le plus de temps possible.

      +4

    Alerter
  • Eric83 // 30.04.2020 à 09h13

    Le blog « les Crises » se grandirait à publier en « Une » l’interview de cet anthropologue de la santé, de renommée mondiale, qui analyse la « crise » du Covid19 : Covid19 – anatomie d’un désastre.

    Il est à noter que Jean-Dominique Michel a été infecté par le Covid19, qu’il a été soigné avec le traitement qu’il a sollicité auprès de son médecin en Suisse.

    « Covid-19 | PHUSIS et ATHLE.ch se sont rendus à Genève pour rencontrer Jean-Dominique Michel, un des plus grands spécialistes mondiaux de santé publique. Personnalité médiatique de longue date en terres romandes, il est boudé par les services publics et grands médias suisses durant la crise. 66 minutes de discussion pleine de sagacité et d’ouverture – et sans langue de bois – qui raconte et met en perspective le moment sidérant, énigmatique et inquiétant que nous vivons. »

    https://phusis.ch/2020/04/26/video-anatomie-dun-desastre-avec-jean-dominique-michel/?fbclid=IwAR0wsSax5JAr6L5-QlwqJbSdDwKajVFChzOWcKilCgR1kmFMveO37_Ew70s

      +29

    Alerter
    • Armiansk // 30.04.2020 à 09h33

      Pourriez-vous nous résumer en quelques mots les thèses-maîtresses de ces 66 minutes, afin que vos lecteurs puisse en juger la «sagacité» ?

        +5

      Alerter
      • Eric83 // 30.04.2020 à 09h56

        Il décortique et analyse la « crise » du Covid19, en Suisse comme et au sein de l’UE, qui n’est pas une crise sanitaire – la mortalité DU Covid19 étant comparable à celle de la grippe saisonnière < à 0.5 % – mais une crise médiatico-politique absolument invraisemblable dont les conséquences économiques et sociales seront beaucoup plus dommageables que celles du virus Covid19 en lui-même.

          +30

        Alerter
        • keuta // 30.04.2020 à 10h33

          Pourriez-vous nous dire pourquoi vous dites que ce M. Michel est de renommée mondiale, alors que c’est un inconnu notoire chez les anthropologues, qui n’a produit aucun travail consultable ou relu par les pairs ?
          Parce que son propos vous plait ? (Biais de confirmation, tout ça)

            +9

          Alerter
          • Bats0 // 30.04.2020 à 14h17

            @keuta, mais puisque dans la vidéo on vous dit qu’il est « un des plus grands spécialistes mondiaux de santé publique », c’est donc la vérité; une vidéo Youtube, plus elle est visionnée, plus elle donne « les bonnes informations »; c’est comme dans les réseaux sociaux, plus un tweet fait le buzz, plus il se rapproche de la vérité (ceci est ironique évidemment). Alors que les médias soient responsables d’une telle démagogie, en partie, oui.
            Mais pourquoi donc lors de chaque crise, apparaît une multitude d’expert (et parfois les mêmes) qui sont là pour vous annoncer, tels des prophètes, que les médias vous mentent (malheureusement, ce n’est pas entièrement faux), et que les pouvoirs en place ne font pas leur boulot (ce pourquoi ils ont été élus; ce n’est pas entièrement faux non plus). En fait ils profitent de troubles, et font naître la peur dans la population, afin de vous faire passer un ou des messages. Il y a un expert dans ce domaine, qui dans ses livres, et à travers ses conférences, vous révèle « la vérité » pour un prix dérisoire, mais vu le nombre de « suiveur », se rempli confortablement les poches.

              +4

            Alerter
          • Bertrand // 30.04.2020 à 16h35

            L’anthropologue Jean-Dominique Michel publie le 29 avril chez HumenSciences :
            « Neuro-stratégies : comment prendre soin de son cerveau pendant le confinement et après ».

            Fin mai, paraîtra du même auteur :
            « Covid-19 : anatomie d’une crise sanitaire ».

            Articles : « Ne mettons à l’écart ni le symbolique ni la guérison »
            Dans Savoirs 2009/1 (n° 19)
            https://www.cairn.info/publications-de-Jean-Dominique-Michel–49380.htm#

            Enfin, en 2015 :
            « Chamans, guérisseurs, médiums, au-delà de la science, les pouvoirs de guérison »

              +2

            Alerter
            • Euls // 01.05.2020 à 12h24

              « Chamans, guérisseurs, médiums, au-delà de la science, les pouvoirs de guérison »

              Bref, un énième charlatan opportuniste qui cherche à se remplir les fouilles avec la crise. Il y a du monde pour pester sur les profits du Bigpharma, moins sur les profits de ce genre de personnages détestables.

                +1

              Alerter
        • Jean-Pierre Georges-Pichot // 02.05.2020 à 07h41

          J’ai regardé la vidéo. L’homme est très convainquant. J’ai du mal avec quelques intervenants présents sur ce site qui ont besoin qu’une personne soit ‘renommée’ et ‘reconnue’ par d’autres pour se décider à se faire une opinion personnelle. Ont-ils un tel mépris pour leur propre intelligence ?

            +0

          Alerter
      • Bigtof // 30.04.2020 à 11h33

        Ah Armiansk,
        Dans un de vos post au-dessus, vous demandez mes sources, ce qui est légitime.. Dans celui-ci vous deman dez un résumé des sources citées… Un manque de temps ou une petite paresse intellectuelle ?
        En l’occurrence , j’avais déjà mis les sources dans des commentaires précédents et j’ai remarqué que si j’essayais de remettre les mêmes liens, mon commentaire était refusé par le site, donc…

          +9

        Alerter
        • Séraphim // 30.04.2020 à 12h05

          Vous touchez juste: feignantise et pédanterie sont les clefs de ces échanges, totalement vains et parfaitement ch…ts en plus. Quand « la ramener » provoque si peu d’appréciations positives, faudrait penser à la remballer…

            +10

          Alerter
          • LibEgaFra // 30.04.2020 à 12h50

            « Quand « la ramener » provoque si peu d’appréciations positives, faudrait penser à la remballer… »

            Faites donc! Personne ne vous retient.

              +5

            Alerter
          • Arno // 30.04.2020 à 17h01

            « feignantise(sic) et pédanterie sont les clefs de ces échanges, totalement vains et parfaitement ch…ts »
            C’est bien le premier fan de raoult à porter un regard clairvoyant sur lui-même et ses coreligionnaires.

              +3

            Alerter
            • Séraphim // 30.04.2020 à 17h49

              Je ne suis fan de rien, endoctriné! Juste de la science et de la vérité. Je n’étalerai pas ici, même sous provocation, mon pedigree en science et en expérience (Je doute que vous y soyez comparable, mais sait-on jamais?…). Je considère qu’ici le bon sens élémentaire, par ailleurs heureusement largement partagé par des lecteurs dont l’intelligence me réjouit, est suffisant. Largement mais pas totalement, vous en êtes un exemple.

                +4

              Alerter
        • Armiansk // 30.04.2020 à 12h10

          Je m’explique : j’ai noté un grand nombre de commentaires qui se composent d’un lien, surmonté d’un appel à aller-voir-absolument-cette-vidéo-ou-cet-article-qui-va-vous-bouleverser-et-que-les−crises-ne-publient-pas-car-elles-sont-devenues-conformistes, soit sans autre indication soit accompagnées d’un copié-collé qui ne permet même pas de comprendre de quoi ça parle. Souvent {avis personnel}, quand je commence à discuter avec l’auteur du commentaire, je trouve que la discussion ne peut aller loin car l’argumentation est remplacée par des mantras.

          Là, par exemple, on cochait : le soupçon de partialité des-crises («se grandirait à»), l’appel à l’autorité («de renommée mondiale», source J-D Michel ?), l’annonce d’informations fracassantes («discussion pleine de sagacité» «sans langue de bois»), l’absence de la thèse que la ressource viendrait argumenter, et l’absence de lien a priori avec le sujet de l’article.

          Eric83 a ensuite bien expliqué le propos de l’entrevue (analyser «les conséquences économiques et sociales»), et ça permet de comprendre l’enjeu de l’entrevue sans perdre 66 minutes à guetter quel argument est intéressant pour la discussion présente. En outre, ça me permet de me concentrer sur les points que l’auteur du commentaire juge pertinents, et de ne pas nous perdre en disgressions sur des points de vues secondaires. Enfin, je pars du principe que si la source comporte une information intéressante, l’auteur du commentaire saura en transmettre l’intérêt en quelques mots.

            +7

          Alerter
          • LibEgaFra // 30.04.2020 à 12h42

            « aller-voir-absolument-cette-vidéo-ou-cet-article-qui-va-vous-bouleverser-et-que-les−crises-ne-publient-pas-car-elles-sont-devenues-conformistes »

            Le plus drôle c’est que certaines vidéos sur le corona comportent un vrai virus… informatique.

              +4

            Alerter
          • LibEgaFra // 30.04.2020 à 12h48

            « l’appel à l’autorité («de renommée mondiale», source J-D Michel ?), »

            Comme pour la multiplication des pains, les « scientifiques » de renommée intergalactique se multiplient et se soutiennent les uns les autres. Du point de vue sociologique cela devient très intéressant: les moutons sont à la recherche d’un berger qui les sauve. Ou comment passer d’un faux berger (Macron) a nécessairement un vrai de vrai parce qu’on l’a choisi soi-même sur la base d’une croyance toujours aussi irrationnelle. Exit le libre arbitre.

              +7

            Alerter
      • anatole27 // 30.04.2020 à 15h38

        J.D. Michel résume très bien sa pensée dans cette courte vidéo de 1min20

        https://www.youtube.com/watch?v=sP3WB6-MxXs

        « il apparaît que toute la science qui a pris tellement de place dans le domaine de la médecine est en fait très erronée dans son paradigme et dans sa construction alors les médecins le savent pour la plupart les revues médicales le savent les universités le savent mais évidemment que ça profite à certains intérêt set la transition est difficile à faire entre un système on faisait semblant que c’était fiable comme matière puis un système on va
        remettre ça en cause … »

          +1

        Alerter
        • anatole27 // 30.04.2020 à 15h55

          Le problème c’est que beaucoup de gens le croient et ils ont des raisons pour cela :

          – trop de labos pharma prêts à tuer pour faire des bénéfices
          – trop de communicants bidon, trop de publicité
          – trop de politiques marionnettes
          – trop de journalistes à la solde

          Ce faisant ce n’est pas une raison pour sombrer dans le clan des PROPHETES auto proclamés , agissons avec RAISON en
          commencons par nationaliser tout les labos pharmaceutiques

            +3

          Alerter
      • Chris // 01.05.2020 à 16h14

        La discussion en gros :
        https://phusis.ch/2020/04/26/video-anatomie-dun-desastre-avec-jean-dominique-michel/
        https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI
        Minute 19 : Depuis 2000, nombreux départs de feu : Ebola, Sras, Mers. L’Occident s’est cru à l’abri.
        Minute 22 : à propos des masques et du reste : on a merdé !
        Minute 24 : l’OMS financée à 70-80% financée par Bill Gates et ses pharmas. 60% des membres Swissmédic ont des liens directs avec les pharmas.
        Le Covid19 est un révélateur de la déliquescence, éthique, philosophique et intellectuelle de notre civilisation, de nos incohérences fatales. Perte de contact avec la réalité.
        Minute 38 : La répliquabilité des expériences scientifiques tourne entre 15 et 25%. Les revues appartiennent à l’industrie pharmaceutique. L’intelligence collective a été complètement écartée. Les Gvts se sont fiés à des modèles mathématiques de geeks sur un sujet méconnu pour gérer la pandémie d’où une gestion déconnectée dans tous les domaines.
        Minute 45 : Le confinement systématique est dangereux. Multiplier les tests. L’Hydroxichloroquine diminue la charge virale des infectés dans les 4 premiers jours. Mise en quarantaine des infectés. Le lien est le coeur de notre santé, sinon flambée de cytokine !
        Minute 50 : pas de dictature sanitaire. Délit d’humanité.
        A écouter jusqu’au bout, car pertinent.

        Ecouter cette vidéo m’a fait un bien fou, car elle conforte ce que j’observe depuis des semaines. J’ai (73 ans) décidé de déconfiner avec port de masque en public.
        Et vive la vie !

          +2

        Alerter
    • anatole27 // 30.04.2020 à 10h09

      la video de Jean-Dominique Michel est ici (pas inintéressante en première écoute)

      https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI

      Il precise bien dans le video qu’il n’est pas épidémiologue en maladies infectieuses en fait il est anthropologue

      On en parle dans cet article de paris-match suisse

      https://paris-match.ch/jean-dominique-michel-et-covid-19-le-moment-de-prendre-des-risques/

      c’est un PRO-RAOULT … de la même façon qu’il y a des PRO-BIDEN ou des PRO-TRUMP

      Je remarque aussi que Paul JORION anthropologue ANTI-TRUMP notoire n’est pas PRO-RAOULT

      c’est hyper complexe TOUT CA …

        +2

      Alerter
      • Un homme contemplatif // 30.04.2020 à 14h09

        Si vous avez bien écouté l’émission, il dit clairement qu’il n’est pas un pro-Raoult. Jean-Dominique Michel nous dit simplement que la recherche en médecine traverse une crise importante et que l’on ne devrait pas interdire aux médecins de tenter de soigner avec l’hydroxychloroquine (et/ou l’azythromycine, n’oublions ce médicament).

          +5

        Alerter
        • Bats0 // 30.04.2020 à 14h39

          Bon alors, s’il le dit, c’est que « c’est sûrement vrai », en plus il a dû faire les démarches nécessaires pour accéder à la molécule pour se soigner; donc il connaît ce dont il parle, et le Pr RAOULT est le plus grand infectiologue, puisque c’est indiqué dans le site expertscape (attention dans exprtscape, il y a expert, donc là c’est du sérieux de chez sérieux; vous ne pouvez que croire sur parole le prof). Mis à part toutes ces indications, il n’est absolument pas pro-Raoult.
          Eh bein moi je vous dit qu’on est très, très mal barré, avec toutes ces dérives, et le manque de discernement du plus grand nombre.
          Et moi vous me croyez au moins ?

            +4

          Alerter
          • Arno // 02.05.2020 à 01h08

            Expertscape, c’est même la seule et unique justification de raoult au sujet de sa prétendue renommée. Or quand on sait que c’est une sorte de hit-parade du nombre de publications médicales signées, et uniquement cela, ça prête à un immense éclat de rire. D’autant que le raoult en signe 2 par semaine depuis des années, dont certaines lui ont valu des interdictions de publier, tant elles peuvent être débiles et/ou truquées.

              +0

            Alerter
    • LibEgaFra // 30.04.2020 à 12h39

      Ce type n’est même pas médecin et c’est une groupie du charlatan de Marseille. il n’arrête pas de se pousser du col. Ou comment devenir célèbre en bafouant toutes les règles scientifiques et déontologiques. Comme une très grande majorité de malades, il serait guéri avec ou sans traitement, avec ou sans traitement à la chlorochose. Il a été infecté? C’est lui qui le dit.

        +5

      Alerter
      • Maxime // 30.04.2020 à 16h08

        « même pas médecin »…
        C’est un peu comme si on disait qu’un anthropologue n’a pas la légitimité de parler du canibalisme parce qu’il n’est même pas cannibale.

          +16

        Alerter
    • moshedayan // 30.04.2020 à 20h28

      Merci Eric83, mes amis français m’ont envoyé votre commentaire et le lien, parce qu’ils ont mis en relation cette vidéo et compris que ce que dit le médecin de Kosicé (Slovaquie) s’avère censé : tout faire pour éviter l’intubation, parce que c’est une technique invasive dans un organe donc à risque, et je l’ai écrit avant, le site peut le voir en disant au sujet de l’intubation la pratique de certains médecins français (j’avais dit « on en reparlera… ») bonne continuation.

        +5

      Alerter
  • Armiansk // 30.04.2020 à 09h20

    Avec des sources sérieuses et bien présentées, votre commentaire aura plus d’intérêt.

      +11

    Alerter
    • Séraphim // 30.04.2020 à 10h06

      Armiansk se prend pour un professeur qui donne des notes à des rédactions d’élèves. Des références, des sources etc; il veut se constituer sans effort une bibliothèque. Ici, on fait des commentaires! Avec quelquefois le rappel d’une publication, mais on n’est pas le GIEC qui ne fait que ça, lire et compiler des publications.
      Heureusement que la plupart des commentaires ne citent aucune vidéo/publication (on ne ferait plus que ça, lire ces m…!) Ca n’empêche pas le bon sens de s’exercer, ni l’intelligence fine, ni même le savoir authentique

        +13

      Alerter
      • Armiansk // 30.04.2020 à 10h22

        Il est vrai que quand quelqu’un me sort une information, et qu’elle m’intéresse, j’aime bien savoir la plausibilité de cette information.

        Je comprends que vous puissiez préférer les discussions sans fondement.

        Par contre, je ne me souviens pas avoir donné des notes de rédaction, élève Séraphim. Votre style est pourtant bien charpenté, agréable à lire, voire −oserai-je– fluide et plein de cette vitalité que l’on rencontre sous la plume des auteurs les plus à même de coucher sur papier les réflexions profondes et péremptoires entendues au zinc du café du commerce.
        Mais, confidence : je ne lis pas les commentaires pour leur style, mais pour ce qu’ils apportent à la discussion.

          +6

        Alerter
      • Séraphim // 30.04.2020 à 10h30

        Apporter à la discussion ne signifie pas vous apporter à vous des preuves et des arguments. Je lis souvent des commentaires qui se suffisent à eux-mêmes. Si ce n’était le cas, je ne viendrais plus ici, il y a des tas de sites scientifiques dans toutes les langues qui disent, prouvent argumentent tout ce qu’on veut. Et même le contraire!
        Si une information vous intéresse, vous faites copier, puis coller dans un moteur de recherche, et hop. Ca vous prendra…14 secondes?

          +6

        Alerter
      • Armiansk // 30.04.2020 à 11h50

        «Si une information vous intéresse, vous faites copier, puis coller dans un moteur de recherche, et hop. Ca vous prendra…14 secondes?»
        J’ai pris un peu plus de 14 secondes pour vérifier : « la France a le triste record de létalité en hôpital». J’avoue ne pas avoir trouvé.

        Du coup, j’ai regardé la létalité (décès÷cas) globale selon ces données https://github.com/CSSEGISandData/COVID-1,9, en ôtant les pays à quelques cas seulement.
        UK 15,7%, BE 15,7%, FR 14,5%, IT 13,6%, SE 12,1%, NL 12,1%, DZ 11,5%, ES 10,3%.

        Mais il y a tellement de biais à ces chiffres (tests, dynamique des guérisons, stade de l’épidémie, …) que je serais bien en peine d’en comprendre une conclusion.
        C’est pourquoi je demandais des sources, non seulement pour avoir l’info, mais surtout son contexte et la pertinence avec laquelle elle est exploitée.

          +1

        Alerter
      • Hit // 30.04.2020 à 13h18

        Vous voulez donc associer des antiviraux pour le HIV avec la chloroquine pour tous les patients ?
        Ce serait bien d’en parler à Raoult quand même (et de lire les articles, pas s’arrêter au titre).

          +5

        Alerter
        • Bigtof // 30.04.2020 à 13h50

          Je pense que vous aussi devriez lite l’article :
          « À l’hôpital de Boufarik, dans la wilaya (région) de Blida, à l’ouest d’Alger, 150 patients sur 300 hospitalisés depuis le 23 mars à cause du nouveau coronavirus ont guéri grâce au protocole thérapeutique à base de chloroquine, assure le Dr Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses, rapporte le site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA). »
          Sur les molécules anti-VIH :
          « Concernant les autres patients, le spécialiste explique qu’ils ont été exclus du protocole thérapeutique en raison de maladies cardiovasculaires ou de non-tolérance au médicament. «Ces derniers ont été mis sous antiviraux, utilisés dans le traitement des infections par le VIH et qui ont donné des résultats très satisfaisants», informe-t-il. »
          Il ne s’agit en aucun cas d’une association.
          Voilàaaaa…

            +13

          Alerter
          • Hit // 30.04.2020 à 13h54

            « La cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital EL Kettar à Alger, le Pr Nassima Achour, assure que plus de 85 malades, tous âges confondus, hospitalisés au sein de son service ont été traités à base de chloroquine associée à des antiviraux utilisés dans le traitement du VIH. »

            On lit entre les lignes?

              +8

            Alerter
  • lon // 30.04.2020 à 09h21

    « …..En parallèle, une autre étude française, menée dans plusieurs hôpitaux en Île-de-France sur 181 patients atteints par une pneumonie à Sars-CoV-2, a constaté que le nombre d’admis en réanimation et de décès était identique selon que les patients aient reçu ou non de l’hydroxychloroquine…. »

    Identique ? Cela veut dire qu’ils ont réussi à établir que grosso modo 90 patients admis en réa avaient reçu de l’hydroxychloroquine et les autres 90 non ? Sur 181 patients choisis comment ? Et comment ces patients ont-ils reçu la chloroquine ? Médecin de famille ? Hôpitaux ? Je pensais que c’était interdit . Et quand l’ont-ils reçu ? En début d’infection ou quand c’était trop tard ?
    Enfin à fifty-fifty voilà du moins une étude respectant à la lettre une certaine neutralité scientifique, lol

      +15

    Alerter
    • anatole27 // 30.04.2020 à 09h50

      A remarquer que ceux qui ont fait l’étude lui donne pour titre

      No evidence of clinical efficacy of hydroxychloroquine in patients hospitalized for COVID-19 infection with oxygen requirement

      https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.10.20060699v1

        +2

      Alerter
      • lon // 30.04.2020 à 10h32

        Merci pour le lien …je comprends maintenant , la chloroquine était administrée à l’hôpital sur des patients atteints de pneumonie Covid et dirigées ensuite sur les soins intensifs …..donc d’après un Raoult quand c’est trop tard . les commentaires en fin d’article sont assez intéressants .
        « ….This is another study that attempts to ascertain if oral HCQ tablets can be of clinical use in patients more than one week into symptomatic disease, hospitalized with bilateral pneumonia and with evidence of established inflammatory reaction (cytokine storm). That’s a big ask for any oral medication…. »
        On remarquera des liens vers du mainstream reprenant les déclarations de Trump en faveur du traitement , histoire de le dénigrer par association je suppose ( qui voudrait d’un Trump comme référence, lol ? ) . Hitler faisait la promotion du végétarisme , faut-il condamner le végétarisme pour autant ?

          +11

        Alerter
  • Barachin // 30.04.2020 à 09h23

    « Ça tourne à l’obsession je trouve » « J’y vois là deux obsessions »
    > psychologiser, c’est une manière de discréditer le porteur du message
    > or ces messagers sont certainement plus compétents que vous dans le domaine médical

    On ne se situe pas dans le registre de l’opinion mais de la science, il y a une différence entre un point de vue et un résultat scientifique.

    Par exemple un scientifique cite ses sources, cela permet à ses pairs de remonter le fil de la recherche effectuée et de vérifier qu’il n’y a pas une erreur d’interprétation.

    Dans votre cas :
    • où avez-vous vu un « record de létalité à l’hôpital » en France ? Par rapport à qui ? Par rapport à quoi ? Faute de source on ne le saura pas …
    • qui a annoncé le succès thérapeutique en Algérie ? Quelle a été la réception de ces résultats de la part des autorités compétentes (= scientifiques) ? Idem, pas de source, comme si votre point de vue devait être cru comme parole d’Evangile

    Encore une fois, on n’est pas dans le domaine de la croyance mais de la science.

      +20

    Alerter
    • Bigtof // 30.04.2020 à 12h02

      Ici, par exemple, mais il y en a d’autres si vous souhaitez les chercher…
      https://blogs.mediapart.fr/abur/blog/240420/la-france-vice-championne-du-monde-en-mortalite-des-cas-testes-covid-19

        +25

      Alerter
      • Bertrand // 30.04.2020 à 16h13

        Il me semble aberrant de chercher à comparer entre pays le rapport « mortalité par cas testés », compte tenu de la très grande différence de tests d’un pays à l’autre. La seule chose qu’on puisse à peu près comparer est le rapport « mortalité par habitant » (idéalement : par habitant de +65 ans). Et encore, en faisant attention au fait que nombre de pays ne comptabilisent que les décès dans les hopitaux (cas de l’Espagne et l’Italie).

          +5

        Alerter
    • Barachin // 30.04.2020 à 13h05

      Merci pour votre lien.

      Qu’en déduisez-vous au juste ? Que les Belges ont les plus mauvais hôpitaux du monde et que les docteurs iraniens sont les meilleurs ? Ne vous vient-il pas à l’esprit qu’un certain biais ait pu se glisser dans ces comparaisons ? Dans la méthode de comptage par exemple (https://www.liberation.fr/planete/2020/04/17/covid-19-pourquoi-un-taux-de-mortalite-si-eleve-en-belgique_1785537) ?

      Votre constat d’un « taux de létalité » catastrophique en France est dans votre esprit
      • lié à l’emploi trop restreint de l’hydroxychloroquine,
      • tandis que son emploi à grande échelle expliquerait les excellents chiffres en Algérie

      Qu’est-ce qui vous prouve qu’il n’y a pas là également un biais dans le décompte ? Qu’est-ce qui vous dit que l’emploi massif (selon vous) de l’hydroxychloroquine dans les pays du Sud n’est pas lié au fait que c’est le seul médicament accessible parce en stock et peu onéreux ?

        +5

      Alerter
      • Bigtof // 30.04.2020 à 13h56

        Rien ne prouve rien et inversement si je vous suis…

        « La France a aujourd’hui le record du monde de la létalité. » Pr Christian Peronne, chef du service infectiologie de l’hôpital de Garches
        https://www.youtube.com/watch?v=6CB9gmJ_JHg

          +16

        Alerter
        • Soizic // 01.05.2020 à 14h21

          Bigtof, c’est exactement ce que je disais à votre détracteur initial:
          « Argumentation du style:
          Prouvez-moi que vous n’êtes pas coupable!!! »
          Et on sait que ceux qui emploient ce genre de réthorique,actuellement très pléthorique chez nos « amis » américains, n’ont rien à envier à l’inquisition!!

            +3

          Alerter
      • Barachin // 30.04.2020 à 15h18

        C’est qui ce docteur qui commence par « l’étude de Raoult est magnifique » … alors que l’immense majorité des médecins sont écœurés par la légèreté du Pr Raoult.

        Et qui poursuit par : « On voit que tous les pays (lequels ?) qui ont utilisé massivement (c’est-à-dire ? en quels % ? à quels stades de la maladie ?) la chlorokyne … »

        Personne ne peut certifier l’efficacité de l’hydroxychloroquine, et s’il est efficace, dans quelles conditions / dosages et pour quels patients.

        En revanche qui me semble à peu près acquis, c’est que ce professeur dans la vidéo est un clown quand il affirme que la létalité supérieure (nb de décès / nb de cas) en France est due au refus d’utiliser l’hydroxychloroquine.

        Il n’a aucune preuve de ce qu’il affirme. Elles sont où ces études qui mettent en relation à l’échelle internationale l’utilisation de ce traitement et les taux de létalités ? Elles n’existent tout simplement pas car ces mesures sont impossibles à faire.

          +6

        Alerter
        • Arno // 30.04.2020 à 16h19

          Exact, Barachin. Combien de fois faudra-t-il leur répéter qu’aucun pays au monde n’a utilisé massivement la chloroquine; beaucoup font des tests de multiples produits, dont la chloroquine, et personne (y compris à l’IHU de Marseille) n’a encore trouvé de médicament efficace contre le Covid-19. Si ces obsessions infantiles n’étaient si agaçantes, on pourrait attendre quelques semaines et plus personne ne parlerait de chlroquine et de raoult, sauf peut-être dans quelques tribunaux.

            +7

          Alerter
        • TZYACK // 30.04.2020 à 19h48

          Quand on compare les taux de mortalité du 28/04/2020 des patients infectés, et traités en partie, dans le :
          – Monde 210.258/3.038.300 = 7%
          – France 23.660/129.859 = 18%
          – Bouches Du Rhône 387/3.549 = 11%
          – APHM+IHU des BDR 123/4.736 = 2,6%
          – IHU de Marseille 15/3.143 = 0,5%
          On constate que la France a un taux de mortalité de 36 fois supérieur à celui de l’IHU du Pr RAOULT !!!
          https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

            +11

          Alerter
          • Barachin // 30.04.2020 à 20h19

            Euh … vous expliquez : 3.143 traitements (hospitalisations ?) pour l’IHU de Marseille par rapport aux 3.549 traitements pour le Département des Bouches-du-Rhône ?

            406 personnes dans le département ne seraient donc pas passés par le l’IHU, un peu plus de 10%

            Pour le département vous trouvez un « taux de mortalité » (j’imagine que c’est le nombre de morts / nombre d’hospitalisés) de 11% et 0,5% pour l’IHU … qui aurait traité 90% des cas…

            Il y a comme un truc qui cloche.

            En outre, il n’est pas très compliqué (toujours ce fameux produit en croix) de comprendre que plus vous testez plus vous faites baisser mathématiquement le taux de mortalité dans la population globale.

            Il me semble qu’un article a été publié sur ce site il y a quelques semaines à propos de ce compteur de l’IHU de Marseille et sa présentation trompeuse.

              +7

            Alerter
        • Czerny // 01.05.2020 à 07h14

          … alors que l’immense majorité des médecins sont écœurés par la légèreté du Pr Raoult.
          Lorsqu’on réclame des sources aux autres pour étayer leurs propos ,la moindre des courtoisies serait d’en fournir également .

            +13

          Alerter
        • Soizic // 01.05.2020 à 14h36

          « C’est qui ce docteur qui commence par « l’étude de Raoult est magnifique » … alors que l’immense majorité des médecins sont écœurés par la légèreté du Pr Raoult. »…..
          Ben oui, ce n’est plus à la mode de ne pas être consensuel!
          L’esprit de corps, lui, n’est pas léger, il est même lourd, très lourd!!! A vrai dire il sert, par son poids de masse à bêtifier l’opinion.
          Surtout ne pas être libre de ses opinions mêmes basées sur des travaux conséquents! Il faut suivre la meute « scientifique » d’autant plus moutonnière qu’elle a beaucoup à perdre.
          Raoult n’a jamais dit que son traitement était miraculeux, mais que pris au début des symptômes il diminuait de façon radicale la charge virale. Et je sais par expérience que cela est très important…J’ai 69 ans cela fait plus de 12 ans que je n’ai pas développé une seule grippe en prenant un oligoélément, et pourtant pendant 57 ans j’ai fait des grippes et bronchites à répétition. Il faut là aussi prendre ce produit au tout début des premiers symptômes et c’est stoppé normalement en 1 jour, mais bizarrement ce produit a été interdit de production par l’agence du médicament depuis un certain temps.De là à devenir « conspirationniste » !!!

            +3

          Alerter
  • Eric83 // 30.04.2020 à 09h33

    COVID-19 Action collective :Le droit de soigner & d’être soigné – Agir pour la liberté de prescription de tous les médecins. Ne laissons pas les malades sans traitement. #chloroquine #bithérapies #antibiotiques

    Le contexte :

    L’hydroxychloroquine et l’azitromycine, ainsi que d’autres bithérapies prometteuses contre le COVID-19 (comme les antibiotiques macrolides et les C3G) subissent un blocage en dépit de l’absence de tout traitement qui ferait l’objet d’un consensus scientifique.

    Les malades et leurs familles sont laissés sans soins et sans espoir.

    En attendant, des patients souffrent, des hommes et des femmes meurent.

    La prescription de ces traitements au bon moment est empêchée puisqu’ils sont prohibés avant hospitalisation, empêchant ainsi les médecins de ville de prévenir l’aggravation de la maladie. Pourquoi empêcher les malades de bénéficier d’un tel traitement, sous contrôle médical ? Pourquoi les médecins de ville ne peuvent-ils pas prescrire de traitement spécifiquement pour cette maladie du COVID-19 ?

    L’action visera à permettre aux médecins de retrouver leur liberté de prescription et aux patients de retrouver leur droit d’accès aux soins.

    Unissons nos forces.

    https://noublionsrien.fr/

      +26

    Alerter
  • Orné et Akasha. // 30.04.2020 à 09h37

    Bonjour,
    Ce qui est étonnant, c’est qu’on ne voit aucun article ici sur le tocilizumab à 800 Euro la dose et dont l’étude bâclée sur seulement 129 patients ne semble offusquer les médias ou monsieur Berruyer. Tout comme la grosse polémique actuelle sur le Remdesivir et ses études contradictoires dont là aussi les médias semble nier, mais bon c’est Gilead aussi, ça change la donne.

    Orné

      +43

    Alerter
    • Orné et Akasha. // 30.04.2020 à 09h42

      Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a pas que le « protocole » Raoult à souligner, un autre semble donner de bon résultat et énormément de médecins généralistes le préconisent, autant en France que en Belgique, c’est un antibiotique de la famille des macrolides plus un C3G. Certains ne donnent qu’un macrolides avec de bons résultats. Et pourtant rien dans les médias si je ne m’abuse ?

      Orné

        +22

      Alerter
      • Paco De La Vega // 30.04.2020 à 10h24

        L’azithromycine est aussi un macrolide! 😉

          +7

        Alerter
    • lon // 30.04.2020 à 09h51

      Pour comprendre le tocilizumab à 800 et quelques euros la dose il faut s’intéresser à qui promeut le traitement dans le clergé politico-médical et chez les laïcs : entre autres le fonds BlackRock , 3éme actionnaire de Roche, le fabricant du médoc au nom imprononçable ..

        +21

      Alerter
    • Bertrand // 30.04.2020 à 16h40

      Vous êtes sûr du prix ? Çà paraît cher tout de même.

        +0

      Alerter
      • Val Jeanval // 01.05.2020 à 00h56

        C’est plus de 3000 dollars aux Etats-Unis.

        Mais le prix ne dit rien sur l’efficacité. Ca pourrait très bien être efficace comme ça pourrait ne pas l’être, et Roche pourrait parfaitement diviser le prix s’il est sûr d’en vendre des millions de doses.

        On ne peut rien en conclure pour le moment.

          +2

        Alerter
      • Euls // 01.05.2020 à 12h38

        C’est une molécule relativement récente, et donc encore brevetée, avec une utilisation en principe assez restreinte : le prix n’a donc rien de surprenant en soi.

        Cela étant, à supposer qu’il ait un effet dans le traitement du covid19 (ce qui, à ce stade, n’est pas prouvé), le prix pourrait être différent.

          +2

        Alerter
  • Eric83 // 30.04.2020 à 09h49

    « Les médecins américains affirment que le médicament controversé d’hydroxychloroquine de Trump aide 91% des patients atteints de coronavirus et soutiennent que nous ne devrions pas attendre des «essais contrôlés» ».

    « L’Association des médecins et chirurgiens américains (AAPS) a présenté des données sur 2333 patients traités à l’hydroxychloroquine ».

    https://www.dailymail.co.uk/health/article-8266737/Doctors-group-claims-hydroxychloroquine-helps-91-coronavirus-patients.html?fbclid=IwAR3dJcZKjacPeuA-J2iXYgRtvO9eGpaJ8sjafWqb2JX5R0T5bZa8qIoBi1k

    Par ailleurs, « Des médecins algériens attestent de l’«efficacité quasi totale» de la chloroquine contre le Covid-19 »
    https://fr.sputniknews.com/maghreb/202004271043662176-des-medecins-algeriens-attestent-de-lefficacite-quasi-totale-de-la-chloroquine-contre-le-covid-19/

    …mais selon la pharmacocinétique, le traitement à l’hydroxychloroquine ne peut pas marcher !? C’est cela ouiii.

      +26

    Alerter
    • anatole27 // 30.04.2020 à 16h32

      La lattre de l’AAPS au gouverneur d’arizona est ici

      https://aapsonline.org/aaps-letter-asking-gov-ducey-to-rescind-executive-order-concerning-hydroxychloroquine-in-covid-19/

      On regardant leurs données ici
      https://drive.google.com/file/d/1w6p_HqRXCrW0_wYNK7m_zpQLbBVYcvVU/view

      on s’apercoit qu’elle se contente d’aggréger tout les essais qui ont eu lieu dans le monde :
      USA (Zelenko) , France (Raoult) Algérie, Chine , Corée du Sud, Afrique du Sud, Brésil

      Au final elle trouve 2333 cas soignés avec HCQ et Azythromucine avec 63 morts

      Donc pour résumer : elle référence RAOULT qui référence Zelenko qui référence TRUMP qui référence RAOULT qui …

        +2

      Alerter
    • Arno // 02.05.2020 à 01h28

      Juste un extrait pour mesurer la rigolade de cette info : « Dr Mehmet Oz (left) reported success in 100% of the coronavirus patients he treated with hydroxychloroquine. He treated two people »
      100% de succès de la chlorotruc … il a traité 2 personnes. Mort de rire ! Au moins il a retenu un « enseignement » du docteur Knock marseillais : plus l’échantillon est petit, plus la preuve est élevée. Prochaine étape, un test sans patients. 😉
      Merci Eric83, tu auras bien égayé ma soirée…

        +0

      Alerter
  • David R // 30.04.2020 à 09h51

    « Les Crises » le site qui veut tellement aller dans le détail des disciplines scientifiques qu’il en oubli d’avoir la vue d’ensemble qui, seule, pourrait servir sa raison d’être. Il est urgent pour vous de visionner la vidéo très fameuse (à juste titre) de l’ITW de Jean-Dominique MICHEL, une démarche intellectuelle diamétralement opposé à la votre qui a compris qu’aucune vision ne peut être tiré des débats d’experts. Règle que tout bon manager décideur n’oublie jamais. https://www.youtube.com/watch?time_continue=145&v=4MqArCjrkmI&feature=emb_logo&fbclid=IwAR1CHBXz08UuxpKgMUj6S7U-xllJe4c2gRWNCsQt_yehNmc_2vXJS8CdFwQ

      +19

    Alerter
    • Eric83 // 30.04.2020 à 10h06

      Nous avons posté le même lien à quelques mns d’intervalle. Je rejoins totalement votre point, seule la vue d’ensemble compte et Jean-Dominique Michel nous en donne un éclairage d’une grande…sagacité.

      On comprend que comme les « dissidents » français ne cédant pas à la pensée médiatico-politico-hystérique unique, il ne soit pas invité sur les plateaux de télévision.

        +11

      Alerter
  • panpan // 30.04.2020 à 09h52

    Point sur la situation :

    29 avril 2020 – CV-19 Daily Actual Reported New Cases (vs 2003 SARS)
    https://twitter.com/EthicalSkeptic/status/1255647028442542086/photo/1

    29 avril 2020 – Avg 10-19 Pneu & Influenza 20w Season vs Covid-19
    East Daily New Cases (26.4x Scenario)
    https://twitter.com/EthicalSkeptic/status/1255643298955358211/photo/1

      +0

    Alerter
  • panpan // 30.04.2020 à 09h59

    Le plaquenil est distribué gratuitement dans 1500 pharmacies du Piémont…
    https://torino.repubblica.it/cronaca/2020/04/23/news/la_terapia_in_farmacia_ il_farmaco_plaquenil-254798700/?refresh_ce

      +9

    Alerter
  • bm607 // 30.04.2020 à 10h05

    Position d’ E. Verhaeghe ;
     » Sur le fond, ces chiffres sont bons mais ne garantissent pas une guérison à coup sûr. Ils permettent juste d’affirmer que l’hydroxychloroquine associée à l’azythromycine permet de diviser par quatre ou cinq le taux de mortalité de la maladie. »
    « Ce faisant, l’hydroxychloroquine montre aussi son absence de dangerosité criante.

    Les auteurs de ces papiers aux origines opaques préféraient visiblement laisser les malades mourir du coronavirus plutôt que les exposer au risque très faible d’un effet secondaire de l’hydroxychloroquine. »

    « Le refus obsessionnel de l’hydroxychloroquine en France tranche avec les mesures d’ouverture prises largement à l’étranger. Pour la seule Europe Occidentale, la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal, l’Italie, la Grèce, recommandent officiellement le traitement du coronavirus avec l’hydroxychloroquine. La Russie, les États-Unis, la Chine, le Brésil, font de même. Pourquoi les élites françaises luttent-elles avec autant d’obstination contre un produit français, qui pourrait être produit en France ? Pourquoi font-elles le lit du Remdesivir de Gilead, produit à des coûts très élevés aux États-Unis, et qui n’est ni commercialisé, ni, à ce stade, efficace ? La bureaucratie sanitaire nuit gravement à la santé »
    https://francais.rt.com/opinions/74442-hydroxychloroquine-la-bureaucratie-sanitaire-nuit-gravement-a-la-sante-et-au-portefeuille?fbclid=IwAR3Kf8piX8QWjv8FgGP3x1ixfAMnIonc3MdLThmFxuGfhXlaYsOXuqqD5gE

    Nous sommes des donneurs de leçons au monde entier, nous sommes les meilleurs ; on ne change pas des équipes et des modes de pensées qui perdent.

      +27

    Alerter
    • Eric83 // 30.04.2020 à 10h13

      « Ils permettent juste d’affirmer que l’hydroxychloroquine associée à l’azythromycine permet de diviser par quatre ou cinq le taux de mortalité de la maladie. » »

      Mais ce ne sont que des faits…l’essentiel n’est pas là.

      Vous êtes sacrément têtu bm607, puisque selon la pharmacocinétique, le traitement à l’hydroxychloroquine ne peut pas marcher ! 🙂

        +18

      Alerter
  • beserker // 30.04.2020 à 10h05

    Et pourtant ça marche.

    Même les quelques états US qui n’ont pas voulu utiliser l’hydroxychloroquine viennent de faire volte face.

      +9

    Alerter
    • Bigtof // 30.04.2020 à 11h55

      Excellent le « Et pourtant, ça marche ! »
      Cela rappelle Galilée, qui condamné pour sa découverte aurait prononcé le fameux « Et pourtant, elle tourne ! »

        +6

      Alerter
  • Séraphim // 30.04.2020 à 10h26

    Efficacité in vitro, ça ne veut rien dire. Efficacité de quoi, à quoi? A éliminer le virus? A en diminuer la reproduction? S’il s’agit de le tuer in vitro comme avec l’eau de javel, c’est sûr qu’il en faut une dose absurde. S’il s’agit d’une efficacité biodynamique et non pharmacocinétique, c’est autre chose. Elle diminue l’acidité des cellules, ce seul moyen a pour effet d’empêcher la reproduction des filaments viraux. Elle réduit le processus inflammatoire par blocage des récepteurs spécialisés.
    D’ailleurs elle marche sur des maladies auto-immunes, à dose banale. Comment se fait-ce?

      +9

    Alerter
  • Berrio // 30.04.2020 à 10h32

    Y’en a peut être qui songent à virer leur cuti ?
    Qui vont nous expliquer qu’ils n’étaient que sceptiques et attendaient des résultats « scientifiques » d’autres sources…
    Qu’ils n’ont rien à voir avec les 20000 morts en trop…
    Des résistants à partir de l’année 1944…

      +16

    Alerter
    • keuta // 30.04.2020 à 10h43

      20.000 morts en trop ?
      Si on avait un protocole qui marchait à 100% (ce que même Raoult n’ose dire) on pourrait éventuellement l’envisager, mais sortez de votre biais de confirmation, on aimerait tous avoir un médicament qui marche, mais cette envie ne doit pas nous empêcher de réfléchir malgré tout.
      Un peu d’humilité, on sait qu’on ne sait pas grand chose sur cette maladie, on sait que l’hdcc n’est pas la panacée, on ne peut même pas dire que ça a une utilité (merci de ne pas envoyer 15 liens vers des sites qui ne donnentpas de sources quant à l’affirmation que « 5x moins de cas grave » ou autre), du coup demander le droit de se faire soigner n’importe comment est ridicule, depuis quand le patient décide lui même de son traitement (ou alors faire 10 ans d’études de médecine sont aisément remplaçable par un smartphone et Google).
      Il faut savoir être humble, comprendre qu’on ne sait pas tout, et malheureusement, laisser le temps à la science de se faire proprement.
      Rappelons quand même les divers traitements miracles qui ont tué ou endommagé plus de gens qu’ils n’en ont soignés.

        +3

      Alerter
      • Berrio // 30.04.2020 à 11h00

        Je compare juste la France et l’Allemagne au niveau des résultats, au niveau des morts. Même Pas des traitements
        Une vingtaine de milliers d’écart

          +3

        Alerter
      • Séraphim // 30.04.2020 à 12h10

        La France, comme Taïwan, la Corée du Sud, Singapour, le Vietnam et les grandes provinces chinoises, n’étant en rien défavorisée au niveau médical, infrastructures, soignants, intellectuel, aurait dû avoir 300 morts, en tout.

          +3

        Alerter
      • Val Jeanval // 01.05.2020 à 01h00

        On n’a jamais vu, de mémoire humaine, de médicament qui marchait à 100% !

        Ah si, il y avait le Sirop Typhon, mais Richard Anthony est mort prématurément.

          +2

        Alerter
  • Pepin Lecourt // 30.04.2020 à 10h33

    Et si on donnait la parole à l’accusé Raoult pour qu’il se défende ?

    https://www.mediterranee-infection.com/point-sur-lepidemie-risque-t-on-vraiment-une-deuxieme-vague/

    Enfin quel battage sur la nouvelle toxicité de la chloroquine passée inaperçue pendant 50 ans et consommée par des milliards de gens, à côté de la bien plus grande toxicité et inefficacité du Remdesivir du labo américain Giléad !

      +21

    Alerter
  • JT // 30.04.2020 à 10h56

    Au Maroc, ils suivent le protocole Raoult et ils ajoutent de l’aspirine pour éviter certaines complications. D’excellents résultats avec un taux de mortalité aux alentour de 4% pour les cas détectés. En France, nous sommes à plus de 18%. A Marseille, Raoult se targue d’un taux de 0.7%. Certes il faudrait enquêter afin de la savoir comment il a assuré le suivi de ses patients, mais les résultats du protocole semblent probants, malgré la méthodologie qui n’est pas parfaite… Donc, le travail d’enquête a été fait Olivier, et magnifiquement fait avec tous ces articles. Mais à présent, il serait peut-être temps de se pencher sur ces taux de mortalité très faibles. Il y a sans doute un travail d’investigation à effectuer mais pour l’instant, les chiffres là et ils semblent aller à l’encontre de vos analyses. Donc, assez de publications qui n’ont ni queue ni tête et mettez-vous au travail pour savoir ce qu’il derrière les chiffres qui je viens de vous donner.

      +29

    Alerter
    • Jmf // 30.04.2020 à 14h37

      Chaque pays compte ses morts et teste les gens (avec ceux qui meurent chez eux) de façons différentes. Ils faut cesser de se comparer si on est pas capable d’éliminer d’abord tous ces biais.
      Le site john hopkins est très trompeur la dessus.

        +5

      Alerter
  • Russell // 30.04.2020 à 11h03

    Je suis les crises depuis quasiment le début, j’aime beaucoup le traitement de l’information en général.
    La couverture de la crise COVID et du débat thérapeutique est absolument nulle.
    Proche du médical je suis extrêmement déçu par la façon dont vous prenez un parti absurde publication après publication. Les crises devient une revue de désinformation!

    Peut-être juste arrêtez les sujets médicaux, je crois que vous ne vous rendez pas compte de votre erreur originelle et du mal que vous faites à vos lecteurs et à vous-mêmes.

      +50

    Alerter
    • David R // 30.04.2020 à 13h57

      Bravo ! C’est exactement ça ! Il en était de même s’agissant de la thermomécanique dans le cadre de l’analyse des évènements du 11/09. Je suis ingénieur en mécanique et j’ai eu exactement ce sentiment. Ce n’est pas parce qu’on utilise de la terminologie scientifique que l’on cerne nécessairement les enjeux d’un phénomènes. Ayant dirigé une équipe de scientifiques de haut niveau, je connais parfaitement le biais du caractère obsessionnel de l’expert. Les publications du site me rappel cette savoureuse anecdote que j’ai vécu : un ingénieur calcul au pied de la presse expliquant à l’ouvrier qui venait de forger une pièce qu’il n’est pas possible qu’il ait forgé cette pièce tenant compte de la forme de celle-ci, de la capacité de la presse et des résultats de simulation. On est exactement là dedans ! Le nez sur un télescope à 5 M€ affirmant avoir découvert une nouvelle planète quand il s’agit d’une crotte de mouche dans le système optique.

        +19

      Alerter
  • Pepin Lecourt // 30.04.2020 à 11h05

    Hier soir chez Taddei les bons résultats obtenus par le Maroc dans la gestion de l’épidémie étaient expliqués par l’économiste marocain Rachid Achachi qui déclarait que dès l’introduction massive du protocole Raoult ils avaient assisté à un décrochage net de la mortalité et des complications graves.
    Il s’étonnait de la polémique en France à ce sujet qu’il attribuait à des conflits de personnes et d’intérêts.
    Le protocole Raoult semble donner d’excellents résultats dans les pays pauvres qui ne font pas de recherche avec les intérêts qui vont avec mais ont pour seul souci de pouvoir traiter avec ce que l’on a !

    D’après Moussa Seydi, médecin en charge de l’épidémie, les premiers résultats sont encourageants.
    « Nous constatons une guérison plus rapide » : Moussa Seydi, le médecin sénégalais qui s’est inspiré des travaux de Didier Raoult
    Ici au Sénégal et plus généralement sur le continent africain, tout le monde a bouffé de la chloroquine

    Les chefs de services de maladies infectieuses d’un hôpital à Blida et d’un autre à Alger affirment que le protocole à base d’hydroxychloroquine, suivi dans le traitement des patients atteints du coronavirus, donne un résultat positif «quasi total», rapporte TSA.

      +18

    Alerter
  • LouBegnat // 30.04.2020 à 11h28

    En Algérie, ce médicament est utilisé et semble donner des effets.
    https://algeria-watch.org/?p=73530
    Restons prudents.
    De même, restons prudents avec le Remdésivir dont certains journaux annoncent déjà le succès (sud ouest) alors que d’autres (ouest France et le Figaro) sont plus mesurés
    Bref, un peu de recul !

      +1

    Alerter
    • Pepin Lecourt // 30.04.2020 à 13h24

      Pour le Lancet qui publie une étude chinoise selon les règles protocolaires avec groupe témoin, le Remdesivir n’apporte rien.

      Mais comme il est côté en bourse…..

        +6

      Alerter
  • Francois Marquet // 30.04.2020 à 11h39

    Oui ça tourne à l’obsession, et plus grave ça manque de rigueur. Le Vd (Volume de distribution) de l’hydroxychloroquine à 40000l ne fait pas l’unanimité et varie suivant les sources ouvertes. C’est de toutes façons une valeur théorique. D’autre part il n’est pas absolument significatif, les propriétés de la molécule in vivo et sa bio-accumulation notamment dans certains organites n’étant pas complètement connues.
    Cet article paru en mars 2020 dans Nature l’indique bien:
    https://www.nature.com/articles/s41584-020-0372-x.pdf?proof=trueMay%252F
    Avant d’hystériser le débat en citant des articles sensationnels « ça ne peut pas marcher parce que… » il faudrait se renseigner d’abord sur le consensus scientifique (ou pas en l’occurence) sur les prémisses sur lesquelles sont basées ces conclusions.

      +23

    Alerter
  • Pierre Bourdon // 30.04.2020 à 11h49

    Un rapport synthèse regroupant 22 analyses sur l’Hydroxycloroquine vient de sortir démontrant son efficacité si le traitement est pris au début ou milieu de la maladie. Je vous copier la conclusion avec la traduction : « Les contrôles historiques sont utilisés dans de nombreuses études antérieures en médecine. À cet égard, la sécurité de l’hydroxychloroquine est bien documentée. Lorsque l’utilisation sécuritaire de ce médicament est projetée contre son effet apparent de réduire la progression des premiers cas à l’utilisation de ventilateurs, il est difficile de comprendre la réticence des autorités en charge de la gestion pandémique des États-Unis à recommander son utilisation dans les premiers cas de COVID-19. Les effets des chloroquines ont été décrits pour la première fois il y a 15 ans par la propre Unité des agents pathogènes spéciaux des CDC. »

    https://docs.google.com/document/d/1545C_dJWMIAgqeLEsfo2U8Kq5WprDuARXrJl6N1aDjY/preview

      +10

    Alerter
  • Macarel // 30.04.2020 à 12h05

    N’en jetez plus, l’on a compris le traitement du Pr Raoult, est totalement inefficace et dangereux !

    Maintenant, soyez positif et gratifiez-nous de dossiers aussi fouillés sur des traitements concurrents qui eux

    « auraient fait la preuve » de leur efficacité « selon les canons de l’orthodoxie académique ».

    Tout conflit avec d’intérêt éventuel avec le « Big Pharma » ne devra pas être passez sous silence…

    Histoire de donner un peu d’espoir aux populations !

      +14

    Alerter
    • Bigtof // 30.04.2020 à 13h14

      On peut aller plus loin : concours du jour !
      Trouvez, dans le site les-crises.fr, un seul article portant sur les effets positifs de l’HCQA !
      Ah, ben, non.
      Aucun

        +14

      Alerter
      • Arno // 02.05.2020 à 01h45

        Normal, il n’y en a pas. cqfd C’est même la raison pour laquelle personne (raoult compris) n’en a trouvé, c’est incroyable, non ? Par contre, les essais étant décevants partout, ce produit est délaissé au fur et à mesure des résultats dans le monde entier. A part peut-être dans quelques cliniques au fin fond du désert, peu enclines à tester faute de personnel réellement formé. Sans doute aussi la crainte de confirmer qu’un verre d’eau aurait le même effet, les risques cardiaques en moins.

          +0

        Alerter
    • panpan // 30.04.2020 à 16h18

      Dangereux ?

      Alors pourquoi l’armée française a commandé à la Chine de la chloroquine pour pouvoir traiter jusqu’à 30 000 soldats, c’est à dire une quantité suffisante pour traiter tous les militaires français engagés en opération ?
      https://www.youtube.com/watch?v=uOMekMwQIKY

      Et, pourquoi l’Institut Pasteur teste en prévention HCQ depuis le 8 Avril et l’Assistance publique des hôpitaux de Paris HCQ et AZT depuis le 15 Avril.
      https://www.lexpress.fr/actualite/l-institut-pasteur-va-lancer-un-essai-sur-l-hydroxychloroquine-pour-prevenir-le-covid-19_2123188.html

        +7

      Alerter
      • Euls // 01.05.2020 à 12h49

        Pasteur teste car c’est le seul moyen de savoir si le traitement a un effet positif. C’est plutôt la preuve que les scientifiques sérieux n’ont pas de préjugés sur l’efficacité d’un traitement.

        Quant à l’état major, ce ne serait pas la première fois qu’il prend des décisions inutiles… On a du mal à voir en quoi ça pourrait être la preuve de quoi que ce soit.

          +2

        Alerter
  • levy // 30.04.2020 à 12h36

    Je viens d’un pays tropical en Amérique latine et je peux vous dire que la chloroquine on en a bouffé et je n’ai jamais entendu parlé de dangerosité, ce médicament est en vente libre !!!! …. d’autre part on parle de 600mg par jour associé avec 250 mg d’azithromycine le tout pendant une semaine, ET CA MARCHE …. on n’a jamais parlé d’appliquer une dose mortel,……également on est en train de traiter le COVID-19 avec des antiinflammatoires comme le ibuprofène 400 ml 3 fois par jour pendant 6 jours dès le commencement des syntones, et antigrippales ET CA MARCHE
    La vérité c’est que la chloroquine est moins dangereuse que l’aspirine

      +13

    Alerter
    • Val Jeanval // 01.05.2020 à 01h07

      Ca c’est exact !

      L’aspirine peut provoquer des réaction inflammatoires fulgurantes et mortelles (Œdème de Quincke), entre autres.

      Je connais quelqu’un dans ma famille qui a failli en mourir, à quelques minutes près, il y a une quarantaine d’années de ça, à cause d’un demi-cachet d’aspirine, alors qu’à l’époque on prenait ça comme des bonbons.

      Ce n’est que beaucoup plus tard qu’on a préféré le paracétamol – bien que l’aspirine soit toujours en vente libre et d’utilisation courante en automédication.

      Et en ce qui concerne l’hydroxychloroquine, on peut prévenir les effets secondaires cardiaques, ou les contrôler, en fonction des antécédents du patient. Avec l’aspirine c’est impossible. On peut tout au plus surveiller le patient, mais ce n’est pas possible en ambulatoire.

      Etant donné que les effets secondaires des deux médicaments sont connus depuis des décennies, on devrait facilement pouvoir faire des études statistiques comparées de leur dangerosité, rien qu’en compilant les données déjà existantes. Ca n’existe donc pas ?

        +0

      Alerter
  • LibEgaFra // 30.04.2020 à 12h56

    Personne n’a noté que l’examen au scanner tant prôné par le charlatan de Marseille ne sert à rien et est même contre-productif en terme de soins appropriés. Bizarre, non?

    Non, puisque critiquer ledit charlatan est considéré par certains comme un crime lèse-majesté.

      +3

    Alerter
  • Un homme contemplatif // 30.04.2020 à 13h51

    Seulement 15% des études scientifiques mentionnées dans les articles de médecine sont reproductibles. Cette science traverse l’une des pires crise de son existence.
    Je vais m’enfoncer dans le rôle du pilier de bistrot, comme nous l’a dit Edouard Philippe (comme vous le savez, il est impensable qu’un homme politique ayant de telles responsabilités puisse mentir), en vous proposant d’écouter l’interview accordée par Jean-Dominique Michel à la chaîne suisse athle.ch, dans une émission intitulée « Anatomie d’un désastre ».
    En ce qui me concerne, Jean-Dominique Michel a été une belle découverte. Du coup, je vais commander son prochain livre intitulé « Covid-19 : anatomie d’une crise ».

      +6

    Alerter
  • Perret // 30.04.2020 à 14h43

    En ce qui me concerne, quand je suis malade, j’exige d’être soigné par un médecin, un praticien et je met les scientifiques à la porte car je sais qu’il vont multiplier la mortalité dans à facteur qui peut aller jusqu’à cent.
    En temps d’épidémie on soigne avec les moyens du bord, on n’attend pas que des scientifiques trouvent un traitement.
    L’absence de déontologie de certains médecins me choque. Il faut désormais que des labos valident un traitement et que l’administration le certifie avant de soigner ?
    Nous avons de l’ordre de 30000 morts attribués au Covid-19. Six fois plus qu’en Allemagne où les labos testent, les médecins généralistes soignent librement avec le traitement de leur choix et où les entreprises importent librement des masques.
    Prétendre qu’il n’y a pas de traitement, on pourrait le faire à chaque épidémie, augmenter massivement la mortalité et effondrer l’économie. Pourquoi cette fois-ci ?

      +12

    Alerter
  • Calmos // 30.04.2020 à 15h56

    Bonjour

    Pourquoi un tel parti pris de ce site Anti Raoult alors que les chiffres de Marseille sont plutôt meilleurs qu’ailleurs? Déni de réalité?

    Raoult dit que les épidémies sont saisonnières et qu’elles s’arrêtent d’elles mêmes. Est-ce historiquement vrai?

    Si oui, pourquoi empêcher les médecins de travailler et de soigner les malades au lieu d’attendre des études ‘sérieuses’ qui aboutiront après l’épidémie? Ce sont des professionnels, formés, pas des fous dangereux. Raoult n’est pas seul à proposer son protocole, 50% des médecins le font semble t’il.

    Pauvres médecins, ils vont devenir les OS de Big Pharma chargés d’appliquer des protocoles autorisés, standardisés, … On pourra les remplacer par des robots ou de l’IA.
    Un peu comme les paysans devenus les OS des semenciers et des firmes de phytosanitaires

    En tout cas il n’y aura pas de crises pour Big Pharma

      +13

    Alerter
  • Denko // 30.04.2020 à 16h51

    Ma grand mère 96 ans, positive au Coronavirus soignée avec de l’HCQ et antibiotiques et 15 jours après elle est toujours là et se rétablit doucement, peut-être aurait-il fallut ne rien lui donner pour prouver que l’HCQ n’a aucune efficacité mais ce n’est pas ma conception de la médecine et du médecin qui a un devoir moral envers les malades. Il est regrettable que la médecine et plus largement la science soient devenues ce nouvel obscurantisme qu’elles proclament combattre et pourtant aujourd’hui elles sont retombées exactement dans les mêmes travers que ceux des religieux fanatisés.

      +21

    Alerter
  • Pepin Lecourt // 30.04.2020 à 17h01

    N’ayant pas lu toutes les réponses, je ne sais si quelqu’un a déjà mis ce lien, alors je le fais !

    https://iatranshumanisme.com/2020/04/29/hydroxychloroquine-classee-therapie-la-plus-efficace-par-les-medecins-pour-le-coronavirus-enquete-mondiale/

      +5

    Alerter
    • Arno // 30.04.2020 à 18h40

      L’original du Washington Times : https://amp-washingtontimes-com.cdn.ampproject.org/c/s/amp.washingtontimes.com/news/2020/apr/2/hydroxychloroquine-rated-most-effective-therapy-do/ – Cliquer sur « The survey » au début de l’article.
      Quelques « détails » de ce sondage: 47% des médecins sondés n’ont vu aucun (!) patient atteint du Covid-19 (Section 4 Question 10); pour ceux-là, ça fait un peu léger comme expérience.
      Section 5 Question 13: quel est le traitement le plus efficace que vous ayez donné ? Réponse Nothing pour 32% Azithromycin pour 32% et Hydroxychloroquine or Chloroquine pour 37% ; Le traitement Nothing* est donc vu comme quasi aussi efficace que les potions magiques de notre Panotragix. Et encore, c’était un sondage orienté, pour promouvoir la chlorotruc, pour preuve les seules questions particulières à un des traitements (Question 14 et 15) sont sur … la chlorotruc.
      Une dernière pour la rigolade, les sondés étatsuniens recommandent à 51% le traitement … Nothing, mais aucun le traitement Trump.

      * Pour les non anglophones, nothing veut dire nada, rien, que dalle, aucun traitement (ben oui 80% des infectés sont peu ou pas symptomatiques.

        +2

      Alerter
  • Helios // 30.04.2020 à 17h15

    Au début du 20-ième siècle d’éminents scientifiques ont démontré qu’une mouche ne pouvait pas voler….

      +5

    Alerter
  • Helios // 30.04.2020 à 17h28

    Autre phénomène physique incompatible avec la théorie : L’avance du périhélie de Mercure mesurée par rapport à sa valeur théorique. Einstein a montré qu’en modifiant la théorie (introduction de la relativité), les mesures devenaient compatibles avec elle.

      +3

    Alerter
  • pas touche au grisbi // 30.04.2020 à 17h29

     » Les différentes études in vitromontrent que l’EC50 de l’hydroxychloroquine varie d’environ 1 micro Molaire (µM) à 13 µM, soit converti en microgramme/litre (µg/l), 335 µg/l à 4355 µg/l*….. »

    Je me serais fait un plaisir d’expliquer plus en détail ces textes mais pour ceux qui n’auraient pas compris, retenez simplement que le médoc proposé par un certain marseillais est à nouveau à l’honneur pour une séance de chamboule tout sur les crises…

    Les veilleurs du corona de ce blog aiment voir la colère tordre les claviers des supporters intégristes de Raoult..

    J’aime Raoult et son médoc, et plus ça tape dur et plus je l’aimerai…. etpiscettout.

      +4

    Alerter
    • Val Jeanval // 01.05.2020 à 01h20

      Quand j’ai lu « 1 micro Molaire », je me suis demandé si l’auteur du blog savait ce que c’était qu’une mole, et je me le demande toujours !

        +1

      Alerter
  • Jean Louis // 30.04.2020 à 18h48

    Moi aussi je trouve que ça tourne à l’obsession votre croisade anti protocole Raoult. Quand ça vous arrange comme dans votre article sur CRHU de Besançon et l’embolie pulmonaire, qu’il n’y ait pas encore de démonstration scientifique sérieuse ça ne vous gène pas mais là vous en remettez des milliers de couche en permanence. Etes vous payé par les labos ???

      +16

    Alerter
  • koui // 30.04.2020 à 20h32

    Tous les africains vous dirons que la sorcellerie, ça marche. Donc, il n’est pas surprenant que la HCQ, ça marche aussi au Maroc, Sénégal, Algérie et Marseille. Pour la France, je conseillerai plutôt les granulés de poilduculium 5 CH de chez Boiron. Pour les usa, le dollarsevir de chez Gildas. En Biélorussie, un verre de vodka. A Cuba, interféron alphaghjvxddjv

      +1

    Alerter
    • Jean-Pierre Georges-Pichot // 02.05.2020 à 08h01

      On n’est pas sûrs que l’HCQ ait guéri les marocains, mais même nos hospitaliers confessent qu’ils ont tué pas mal de monde avec l’intubation. Alors, votre condescendance à connotation raciste n’est pas de mise. La France en général, son gouvernement en particulier, après le traitement infligé aux opposants politiques depuis deux ans, se sont définitivement ridiculisés, et sont devenus odieux au monde entier dans cette nouvelle crise, presque exclusivement abordée à coup d’amendes, de contraintes policières, et de discours ineptes. Quatre mois après les premiers cas, les masques, les tests et les désinfectants semblent sur le point de se répandre dans notre pays, le dernier de tous : c’est probablement bon signe, car cela tend à montrer que la crise est finie et que personne n’en aura plus besoin.

        +1

      Alerter
  • Bientôt 78 ans // 30.04.2020 à 21h12

    Molière: « Il vaut mieux mourir selon les règles, que de réchapper contre les règles. »

    Et pourtant il guérit…

    « E pur si muove! »

      +5

    Alerter
    • grumly // 01.05.2020 à 00h00

      Une autre : « Il y a plaisir, il y a plaisir d’être son malade ; et j’aimerais mieux mourir de ses remèdes, que de guérir de ceux d’un autre. »

        +0

      Alerter
      • Bientôt 78 ans // 01.05.2020 à 10h40

        On raconte que devant Zénon affirmant l’impossibilité du mouvement, Diogène haussa les épaules et d’un bon pas, sans un mot, il s’éloigna résolument.

          +0

        Alerter
  • consterné // 30.04.2020 à 21h37

    e ne sais pas si nos gouvernants ont la moindre idée du dépit et de l’indignation qu’ils sont en train de provoquer au sein d’une population qui ne demandait qu’à les suivre et à leur faire confiance.

    Hélas ! à force de compromissions, de désinformation, de contre-vérités et de propagande, ils sont en train de rompre ce contrat de confiance.

    La crise du Covid fait apparaître les multiples dérives structurelles, intellectuelles et éthiques qui ont pris corps dans la réalité sanitaire depuis bien longtemps. Et ont présidé à leurs prises de décision erronées. Avec pour conséquence d’avoir transformé ce qui devait être une banale épidémie en véritable crise sanitaire.

    Avec des centaines de morts évitables au passage. Triste. Et bien tabou encore comme constat dans notre verte Helvétie semble-t-il… Plus pour longtemps : la vérité finit toujours par être révélée.

    Comme je l’ai abondamment souligné (leur silence parle) les médecins de ville, privés du droit de soigner le Covid avec le seul traitement efficace connu (adopté dans une quarantaine de pays qui tous ont une mortalité inférieure à la nôtre, dont la Corée du Sud, second pays à l’avoir adopté) se taisent.

      +10

    Alerter
  • consterné // 30.04.2020 à 21h39

    Quand vous avez évoqué la peur de médecins praticiens ça m’a réveillé une autre colère contre laquelle on ne peut rien non plus : je pense que vous savez que pour pouvoir avoir le droit de prescrire nous sommes obligés d’assister à des congrès afin d’obtenir un nombre défini de points/an. Le plus grand d’entre eux est le « Quadrimed » annuel à Montana.

    Cela part d’une bonne intention étant donné que les médecins doivent être en permanence mis au courant des nouveautés scientifiques. Or maintenant on peut accéder à absolument tout sur le net. Donc aller à ces congrès c’est tout simplement cautionner le marketing agressif des labos qui nous flattent en nous offrant des « Post-it » et surtout une perte de temps

    Ajouté à cela la surveillance fascisante des médecins par les « Assurances ». Les directives parfois incohérentes des directions médicales (comme pour le SASRS-Cov2) etc. Nous passons 20% de notre temps à faire de la paperasse et une bonne partie du reste à avoir peur de ne pas transgresser.

    Non seulement nous n’avons aucune autorité, mais nous somme devenus des esclaves de l’hyperconsommation et employés non rémunérés des labos pharmaceutiques.

      +10

    Alerter
  • consterné // 30.04.2020 à 21h40

    Je sais que mon cri et celui de mes confrères ne sera pas entendu car nous avons peur c’est vrai, rien de plus. Et on se dit qu’on gagne assez pour vivre dans un monde où c’est déjà bien d’avoir un travail. Mais je vous assure, et je parle au nom de beaucoup de médecins, le plaisir n’y est plus.

    Pour certains on attend la retraite avec impatience ne serait-ce que pour en finir avec cette complicité involontaire avec ces absurdités dont la cerise sur le gâteau a été la crise du COVID-19 cette année. »

    « J’imagine que vous devez être submergé de courrier et ne vais donc pas faire trop long. Je suis médecin-généraliste à Genève, atterrée de voir les décisions absurdes et sans fondements scientifiques de nos autorités, de voir les sommes dépensées pour finalement des résultats désastreux pour la santé publique, le risque (la certitude aujourd’hui) que ces mesures vont entraîner une bascule dans la précarité pour beaucoup, avec les conséquences sanitaires et humaines inévitables qui vont s’ensuivre et surtout l’incompréhension de constater que mes collègues font une confiance aveugle à nos autorités, alors que nos compétences à interpréter les études (et les chiffres de nos voisins européens) devraient nous révolter tous. Aussi votre blog est un immense baume au cœur: enfin quelqu’un a gardé la raison et dénonce les inepties et dérives de ce système.

      +4

    Alerter
  • consterné // 30.04.2020 à 21h42

    Vous avez raison de demander où sont les voix des médecins aujourd’hui. Mais la liberté de soigner a été réprimée : il y a quelques semaines nous avons été menacés d’un retrait de notre droit de pratique si nous continuions à soigner des patients non-urgents, difficile de poursuivre notre activité dans ces conditions, nous avons donc pliés, encore sous le choc de lire ces lignes dignes d’une dictature.

      +6

    Alerter
    • Pierre T // 01.05.2020 à 08h31

      Action collective le droit de soigner et d’être soigné
      Action mutualisée, pré-inscription gratuite
      https://noublionsrien.fr/

        +0

      Alerter
  • consterné // 30.04.2020 à 21h43

    En ce qui concerne le débat sur l’hydroxychloroquine et le protocole du Prof- Raoult, je pleure quand j’entends que des effets secondaires minimes doivent être testés en double aveugle dans CE contexte pandémique, alors qu’au mieux les gens ne meurent pas, et au pire, ils seraient peut-être quand même morts, je me dis que beaucoup, n’ont pas compris « le principe de précaution », ni même « que l’on n’apprends pas à nager quand on se noie, mais qu’on est juste content d’attraper une bouée qu’on nous jette, même si on peut « boire une petite tasse » en attrapant la bouée » !

    Je me demande au final si ces spécialistes que j’entends à la TV lisent les articles scientifiques. S’ils les ont lu, et qu’ils en font ce qu’ils en font, alors j’entrevois ce que cela signifie ou alors ce que cela cache… NO COMMENT… Bref… je me demande si je suis sur la même planète que certains, mais je pense que vous également !

    Bonnes Pâques ! il fait beau… Même si on doit rester confiné… Mais comme dit un ami « il vaut mieux être un confiné, qu’un con fini « … Tout est dit ! »

      +7

    Alerter
  • Chris // 30.04.2020 à 22h14

    On dit que prouver l’efficacité in vitro ne prouve pas l’efficacité in vivo.

    Et là, en prouvant l’inefficacité in vitro, on prouverait l’inefficacité in vivo ??? C’est de la pseudo-science !

      +1

    Alerter
  • debourg // 30.04.2020 à 23h13

    Bonjour autrefois il y a quelques millions d’années, il n’y avait sur terre que des animaux marchant à quatre pattes. Un jour un éminent savant à quatre pattes affirma avoir vu un animal marchant debout dressé sur deux pattes. Il en fit part à l’Académie des Sciences qui le traita de fou. Un éminent collègue de cette Académie fit de savants calculs et conclut : « Etant donné les lois de la gravitation cinétique ça ne peut pas marcher : pour qu »un animal ait la force de se redresser sur ses deux pattes arrière il faudrait qu’il ait une force de 1 million de kWh dans chaque jambe, or on sait que le cœur ne peut résister à une force de 100 000 kWh. Au-delà c’est la mort certaine. Notre collègue est fou ou est un affabulateur. » Quelques illuminés dirent bien qu’ils avaient vu des animaux debout sur deux pattes dans des contrées lointaines, mais c’était dans des pays sous développés et personne ne les crut.
    La science de la gravitation cinétique avait gagné contre l’expérience

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications