Les Crises Les Crises
28.mars.202028.3.2020
Article LesCrises

Ne vous laissez pas avoir par le compteur trompeur de Didier Raoult

Merci 2833
J'envoie

Je tiens ici à lancer une alerte.

Cela fait quelques jours que, forcés par les évènements, ce site s’est penché sur le cas Didier Raoult dans le but de mettre en lumière les nombreuses incohérences dans son analyse de l’épidémie de Covid-19 et ses démonstrations en faveur de la Chloroquine, « son traitement » unique et radical contre le virus.

Nous avons donc du nouveau : Didier Raoult vient de lancer sur internet un compteur supposé nous permettre de suivre l’évolution de l’épidémie chez les patients traités au sein de son institut, avec de la Chloroquine. Or, comme nous allons vous le démontrer, ce compteur présente de grosses failles déontologiques et scientifiques.

P.S. N’oubliez pas de vous abonner ici pour recevoir par email notre Newsletter avec nos prochains articles, et à nous soutenir en vous abonnant à notre page Facebook ou comptes Twitter (ici et )

I. Le compteur de Didier Raoult

Didier Raoult et l’IHU MI ont lancé une page internet, nommée le Southern France Morning Post (sic.) :

Il la relaie complaisamment sur les réseaux sociaux :

On y trouve trois choses. Les deux premières sont simplement une reprise des chiffres de l’épidémie dans différents pays (chiffres du 26/03) :

Sur le fond, rien à dire, sur la forme, on retrouve le leitmotiv de Raoult : relativiser la menace et démobiliser la population. En effet, quel autre but que de publier un ratio de décès par million d’habitants au tout début d’une épidémie en croissance exponentielle – bien sûr que les chiffres seront bas. A peu près partout ailleurs – et c’est déjà critiquable statistiquement – on publie un ratio Décès / Cas positifs. Regardez la France : que penser de « 26 décès pour 1 million d’habitants » ? Rien de méchant. Mais dire que « 6 % des testés positifs sont déjà décédés« , cela donne une autre vision de l’épidémie. Mais passons.

Mais ce ne sont pas ces chiffres sans grand intérêt qui sont problématiques – ni ceux que Raoult diffuse, c’est ceux-ci (chiffres du 27/03) :

Détaillons.

Partie 1 : Chiffres mondiaux

Simple cumul mondial des cas et des décès. Machinalement, on fait le ratio dans sa tête : 4,5 % de létalité apparente (apparente, car les chiffres sont provisoires).

2e tableau : Chiffres de Marseille

Rien à redire, c’est même très intéressant.

Le premier chiffre a peu d’intérêt – l’IHU fait des tests pour d’autres régions.

Mais on apprend qu’il y a eu 14 101 testés, 1 577 positifs (le ratio est étrangement bas, 11 % de positifs), et 11 morts. Donc 0,7 % de létalité apparente à Marseille – mais l’épidémie commence juste, c’est normal (il y a un effet retard, sachant qu’il se passe environ 2 semaines entre le test et le décès).

Mais on en arrive au dernier tableau, qui est LE problème :


À l’IHU de Raoult :

  • Nombre de patients traités par Chloroquine : 701
  • Nombre de décès de patients traités par Chloroquine : 1

Donc un ratio miraculeux de : 0,14 % de létalité apparente.

Soit 4 fois moins que la moyenne à Marseille ! Mais c’est miraculeux ! Vite, il faut donner de la Chloroquine à tout le mond…

STOP ! STOP ! STOP !

De nombreuses personnes font cette erreur – et c’est tout à fait normal.

Il y a plusieurs points qui posent problème avec ce ratio.

1/ le dénominateur : les cas testés

701 c’est beaucoup. Mais, il y a 4 soucis.

1-1/ leur nombre

En fait, Raoult a décidé de tester largement la population, qui s’est ruée à l’IHU. Il y a donc eu un afflux très récent de beaucoup de personnes (si ça se trouve, lundi, il n’y avait que 50 traités à la chloroquine). Autrement dit, trop peu de temps s’est écoulé et les cas graves n’ont pas encore dégénéré en décès, ce qui fausse la statistique. On les voit là :

1-2/ leur état de santé

Question de bon sens : pour se ruer à l’IHU, il faut généralement être malade, mais pas atteint trop gravement (plus ou moins grosse fièvre, toux) car cela impose un déplacement, parfois de personnes ne vivant pas dans le coin.

Ces patients là ne sont pas testés ailleurs (il faudrait, mais c’est un autre débat, pour une autre fois).

Donc cette population a une très faible probabilité de décéder, ce qui fausse la statistique.

1-3/ leur âge

En lien avec le précédent point, cette population est probablement bien plus jeune que la moyenne testée ailleurs (qui sont souvent des personnes hospitalisées).

Statistiquement, celle population mourra donc moins que la moyenne.

2/ le numérateur : les décès

1 décès donc.

2-1/ pas assez de recul

Il est bien évident que si 600 personnes pas trop mal portantes ont commencé à être traitées cette semaine, aucune n’a eu le temps de mourir (si tel est son destin final). Donc il faudrait plus de temps pour connaitre les morts correspondant à ces 700. Mais comme l’échantillon augmente (et qu’il y aura 900 le lendemain par exemple) vous décalez sans cesse l’horizon ou vous pourrez avoir une statistique fiable.

Ce n’est pas clair ? Prenons un exemple. Raoult vient de sortir un papier, qui donne une autre statistique, car elle doit avoir été faite en début de semaine (nous y reviendrons dans un prochain billet) :

Il avait donc 80 patients sous traitement et :

Dont 1 est mort

Il y a une semaine son traitement avait donc un score royal de 1 mort pour 80 patients soit un taux de létalité de 1,25 %, soit 80 % supérieur à celui de la moyenne marseillaise.

Du coup, il a fait rentrer 620 patients pas trop mal portants, et donc le taux n’est plus que de 0,14 % une semaine plus tard.

Chapeau !

2-2/ les patients sont perdus de vue

Le but du tableau de suivi, ce serait de mettre en rapport les patients traités décédés avec les patients traités.

Mais la plupart des 700 traités sont plutôt bien portants, et non hospitalisés (il n’y a pas autant de place – 75 lits environ à l’IHU selon Chabrière…).

Imaginons que la santé d’un des 700 empire à la maison ; il se sent mal, commence à s’étouffer. Il appelle les secours. Il a toutes les chances d’être envoyé dans un hôpital proche et, par malheur, d’y mourir (puisque des 10 des 11 malades marseillais décédés ne sont pas morts à l’IHU).

Dès lors, il est probable que ce mort ne figure jamais dans le suivi de Raoult, et que son ratio apparaisse longtemps merveilleux…

2-3/ et tant qu’on y est, on bidouille encore…

Avez-vous noté ceci dans le suivi ?

Ok, il ne compte pas les morts avant le 4e jour de traitement (strictement supérieur à 3).

Pourquoi ?

Hmmmm… Parce que !

C’est stupéfiant, car imaginez que, dans de très rares cas, la Chloroquine réagisse super mal avec le Covid-19 en présence d’un gène particulier, et que le malade meure en 48 heures de la chloroquine. Eh bien il ne sera jamais comptabilisé dans le suivi Raoult ! Ce qui est aux antipode de la rigueur scientifique.

Et c’est assez intéressant, car dans l’essai Raoult d’il y a 10 jours, il est écrit ceci à propos d’un des patients traités à la chloroquine :

Alors c’est ennuyeux, car on ne sait pas si on parle du même patient que précédemment, ou si c’est un de plus (ce qui ferait deux morts), a priori non pris dans le critère des > 3 jours.

Bref, encore une bien belle réalisation de Didier Raoult, financée par l’argent public.

Nous poursuivrons dans le prochain billet par l’analyse détaillée de son essai, hautement critiquable.

Appel à l’entraide

Au vu des dernières productions que j’ai survolées, il semble clair que Didier Raoult est en voie de devenir un des principaux producteurs de « Fake science » du pays, car indépendamment de ce que vaut la Chloroquine qui est en étude un peu partout dans le monde (et qui peut-être marche, simplement, nous n’en savons rien), le professeur Raoult semble tout à fait à l’aise avec l’idée de pourfendre toute déontologie en présentant au grand public des démonstration fallacieuses.

Nous recherchons donc des volontaires pour nous aider.

Les structures étatiques, scientifiques et médiatiques ne réagissant pas ou pas assez, nous lançons ici un Groupe de travail citoyen de scientifiques pour contrôler les déclarations et travaux de Raoult et de son équipe de l’IHU. Sans personnalisation, de façon neutre et rigoureuse, sans instruire uniquement à charge, dont le but sera simplement de veiller à ce que la population dispose d’informations fiables et rigoureuses.

Nous cherchons donc des profils de scientifiques chevronnés, rigoureux, à l’aise avec l’analyse d’articles en anglais, à l’aise avec la biologie, les essais cliniques et/ou la fake science, sachant rédiger, afin d’exercer un contrôle de cet Institut.

Vous pouvez nous contacter ici (vu la violence sur les réseaux, l’anonymat de chacun/chacune sera préservée) – merci, votre aide est vraiment précieuse !

Nous allons en effet publier très vite nos billets d’analyse des publications de Raoult, et vous comprendre mieux, alors, notre vision.

Olivier Berruyer

EDIT : article remis à jour avec les données au 27/03

P.S. N’oubliez pas de vous abonner ici pour recevoir par email notre Newsletter avec nos prochains articles, et à nous soutenir en vous abonnant à notre page Facebook ou comptes Twitter (ici et )

532 réactions et commentaires

  • Kaki // 28.03.2020 à 18h36

    La mise en perspective est intéressante, il faudra attendre les 1ers résultats des essais en France et dans le monde pour avoir des données claires

      +33

    Alerter
    • extrapole // 29.03.2020 à 00h21

      Vous vous trompez sérieusement d’objectif en cherchant à juxtaposer des données de morbidité aléatoires et fluctuantes, pour prouver quoi ? Tout d’abord, le professeur Raoult supprime le virus, mais ne supprime ni les séquelles physiques, ni la mort, en cas de prise en charge tardive.
      Le professeur Raoult et ses équipes ne cherchent pas à démontrer une valeur comptable immuable des décès, y compris des décès ultérieurs à son traitement, comme vous le stipulez. C’est d’ailleurs impossible. C’est valable pour un instant T et vous généralisez… Dans une semaine, les chiffres des données seront encore différents.
      Leur but est de démontrer que l’on peut supprimer le virus au plus vite pour stopper une pandémie et éviter de plus graves séquelles aux malades contaminés en les traitant le plus tôt possible.
      Une réussite quant à la suppression du virus dans l’organisme, non ? : disparition du virus chez 93 % des malades en 8 jours. (Au lieu de 20 jours de portabilité).
      Ce n’est pas en attendant d’ être intubé où en phase terminale qu’il faut agir, les séquelles et les décès sont déjà irréversibles. C’est malheureusement naturel.

        +143

      Alerter
    • Charles // 29.03.2020 à 03h41

      Bonjour,
      « Oui machinalement, mais ce taux ne veut rien dire, comme les 1% ou 0.17% de morts de Raoult, ca ne veut rien dire, et il ne l’affiche d’ailleurs pas vous remarquerez… »
      1 – Pourquoi ce taux ne veut rien dire ?
      2 – Etes vous d’accord que l’effet de ces chiffres sur un public non averti va créer un sentiment de confiance, plus ou moins a tort ?

      « Ben oui, avant il estime surement que ce n’est pas un traitement efficace. D’ou sa recommandation de TESTER en masse la population (c’est ca le vrai debat) puis traiter, pour avoir 6 jours devant soit. Il ne dit pas autre chose. »
      Mais c’est bien ca la question non ? Savoir si le traitement est efficace, donc le fait d’enlever les potentiels décès des premiers jours et de mettre ca en parallèle avec les sujets traités reste un problème non ?

        +24

      Alerter
      • Le Spectre // 31.03.2020 à 14h08

        Ce sont les maths et les statistiques qui vont nous sauver ?

        Je ris quand un géotechnicien, un géophysicien, un géochimiste… construisent des simulations sans connaître la géologie.

        D’ailleurs, en niant sciemment une petite couche insignifiante pour les ingénieurs dans leur calcul, le sol de l’aéroport de Konsai s’est tassé en quelques mois au lieu des 40 années prévus par les modèles et les calculs.

        Il y a une réalité de laboratoire et une réalité de terrain. Si la mante religieuse et la veuve noire mangent systématiquement le mâle en labo lors de l’accouplement, ce phénomène est très très rare dans la nature.

        Ce n’est pas une démarche scientifique que les prosélytes de l’Evidence based traduit trompeusement par « démarche fondée sur les faits » prône mais une démarche spirituelle où l’idée platonicienne avec sa teckne et sa mattei prime sur le réel et la réalité de terrain.

        Comme le rappelle le psychologue et épistémologue Émile Jalley : « …: on appelle aujourd’hui « modèles » ce que Platon appelait jadis « idées ». »

        Les anti-Raoult sont des technocrates ou des technoscientistes ou des ignares soit des nouveaux papes, de nouveaux prêtres et des fidèles aliénés à des saints faits qui arrangent le capitalisme en rejetant par peer review tout les fait opposés et les démarches dialectiques (Science based).

        Fascisme : « traditionalisme (spiritualisme) capitalisme (technoscientisme) »

          +22

        Alerter
        • Lonewolf // 31.03.2020 à 17h34

          A ce compte-là, les « pro-Raoult » alors, c’est donc quoi ? Apparemment, des moutons de Panurge sans discernement, des gogos prêts à avaler la moindre couleuvre.

            +9

          Alerter
        • leboclefeu // 31.03.2020 à 18h58

          des modèles validés par l’expérience ne vivent pas dans le monde des idées, mais dans le monde tout court.
          la validation expérimentale a par ailleurs besoin des mathématiques pour prouver qu’on observe un effet et pas des variations au hasard.

            +8

          Alerter
        • Le Spectre // 31.03.2020 à 23h32

          « Une autre idée très étrange de Descartes, c’est que les grandes inventions sont le fait de l’homme solitaire, ce qui est fondamentalement vrai, même si cette idée n’est pas très populaire aujourd’hui. […]. L’idée connexe de celle-ci chez Descartes, et qui est très provocante, c’est que l’erreur quand elle se produit, est d’autant plus massive que le groupe est grand. La foule ne corrige jamais l’erreur, au contraire elle la multiplie. Point de vue qui n’est pas non plus très populaire chez les psychologues actuels qui croient au contraire dur comme fer dans la véracité foncière de la démocratie groupale. »

          => Wallon et Piaget – Pour une critique de la psychologie contemporaine, Émile Jalley, éd. L’Harmattan, 2006, chap. 11.6 – Opportunité des repères philosophiques dans le débat scientifique contemporain, p. 410
          => https://wikirouge.net/%C3%89mile_Jalley

            +8

          Alerter
    • Nicolas // 29.03.2020 à 04h43

      Ben yen a déjà, des études (les Chinois n’ont pas attendu les Lumières françaises pour tester différents traitements), et elles tendent plutôt à montrer qu’environ 98% des personnes traités à la chloroquine guérissent, ce qui est le même taux de guérison qu’on obtiendrait avec un traitement à base de jus de betterave bio. D’où l’importance médiatique de ne pas avoir de groupe de contrôle avec un placébo… La réalité scientifique peut attendre.

        +26

      Alerter
      • raloul // 29.03.2020 à 07h49

        Bonjour,

        Il y a des raisons éthiques évidentes de ne pas avoir de groupe de contrôle avec placebo. Ce sont des malades qui peuvent mourir.
        Vous croyez sérieusement que des chercheurs qui publient très régulièrement ignorent cela, ne connaissent pas les standards méthodologiques dans leur domaine???

        Stop au délire sur les-crises, svp…

          +65

        Alerter
        • lairderien // 29.03.2020 à 08h49

          Il semble que le syndrome Battiston à frappé pour la seconde fois sur ce site. Pourquoi… ?

            +12

          Alerter
          • raloul // 29.03.2020 à 18h17

            Bonjour,

            C’est quoi le syndrome Battiston?
            Pourriez-vous avoir l’amabilité de formuler un commentaire qui donne une quelconque information utile?

            Je rappelle juste un point de l’article 5 du code de Nuremberg:
            «L’expérience ne doit pas être menée lorsqu’il y a des raisons de croire qu’elle entraîne la mort du sujet.»
            https://www.inserm.fr/sites/default/files/2017-11/Inserm_CodeNuremberg_TradAmiel.pdf

            Mais bon, mener une expérience clinique ouverte par une équipe de spécialistes dans l’urgence d’une crise sanitaire semble devenu farfelu en France en 2020…

              +11

            Alerter
            • Arno // 31.03.2020 à 17h44

              Donc , raloul, d’après votre post hautement éclairé, Raoult ne devrait pas mener ses expériences puisque l’HCQ peut entrainer la mort.

                +4

              Alerter
        • Vvr // 29.03.2020 à 21h48

          Sans double aveugle, il est impossible de savoir que c’est bien le traitement qui est efficace, et que ce n’est pas juste un groupe particulièrement résistant, ou très confiant dans un traitement qui serait alors tout aussi efficace si on leur donnait du sucre.

          Et l’autre problème, c’est que raoult ne peut pas l’ignorer. On n’est pas dans un traitement contre de l’incurrable où le simple fait d’avoir un résultat mérite publication. Rien ne distingue son résultat d’un effet placebo probable, dont on ne peut qu’imaginer la valeur puisqu’il n’y a pas de groupe de contrôle.

          Scientifiquement ça ne vaut rien, ce n’est qu’un coup de pub.

            +15

          Alerter
          • raloul // 30.03.2020 à 07h56

            Bonjour,

            Bien sûr que l’équipe de l’IHU n’ignore pas les limitations de leurs travaux. C’est fou le nombre de commentateurs sur un blog qui pensent sérieusement qu’ils peuvent «debunker» les scientifiques qui sont à la pointe de la recherche dans leur domaine et leur pays…

            Il n’y a pas de groupe contrôle direct, par contre il y a de nombreuses expériences cliniques publiées sur l’évolution des symptômes et la charge virale.
            Cette équipe de l’IHU, en se basant sur la littérature scientifique existante, a mené des travaux de recherche dans l’urgence sur une voie thérapeutique prometteuse. Ils publient leurs résultats certes bancals et provisoires dans l’urgence, à destination des autres scientifiques qui cherchent une solution thérapeutique.

            C’est tout l’appareil médiatique, dont les-crises fait malheureusement partie, qui monte ce sujet en épingle et se permet des critiques d’une violence ahurissante contre leurs propres spécialistes, en les accusant de façon éhontée et à la limite de la diffamation.

            Littéralement, vous êtes en train de tirer sur les ambulances.

            ENFIN, il n’y a pas besoin d’être face à de l’incurrable pour qu’il y ait des limitations éthiques. Si l’équipe de l’IHU estime qu’il y a un risque raisonnable qu’un patient d’un groupe contrôle qui reçoit un placebo décède, alors ils sont en droit de ne pas suivre ce protocole.

            Mais bon, continuez comme ça, surtout ne changez rien…

              +18

            Alerter
            • VVR // 30.03.2020 à 09h08

              Si il n’y a pas de groupe de control ‘direct’, il n’y a pas de groupe de control du tout. Les autres expériences se font sur des populations différentes, avec des informations différentes et des groupes de soignants différents, et le simple fait de se savoir soigner et la confiance dans le soignant va avoir un effet considérable.

              Niveau méthodologie, On pouvait, par exemple, faire un groupe ‘test’ avec des personne entre 40 et 55 ans sans pathologie connue et un risque de mortalité proche de zero, et définir a l’avance un seuil ou l’on sort les gens du protocol de test pour les soigner normalement. Et si le but est de mesurer l’evolution de la charge virale, ça fait l’affaire. Le seul risque, c’est que si les gens savent (et on ne peut pas leur cacher) qu’ils ont une chance d’avoir un placebo, l’efficacité du traitement va baisser considérablement.

              Ps: Je ne remet pas en cause leurs expertise medical, je n’ai aucun idée de ce que fait ou pas la chloroquine, et ils sont tout a fait dans leur droit de l’utiliser. Mais, là ils publient des chiffres qui n’ont aucune valeur pour se faire la pub.

                +6

              Alerter
            • WoxBo // 30.03.2020 à 15h36

              Entièrement d’accord avec vos propos !

              Nous avons droit dans cet « article » à un Raoult-bashing en règle et qui va monter en puissance en faisant appel à des « scientifiques »…

              Mais on se demande simplement si OB a écouté ou lu le Pr Raoult. Les 3 jours sont la durée nécessaire pour obtenir la concentration sanguine maximale des médicaments.
              Par ailleurs, le Pr préconise un dépistage massif précoce et pour les positifs un traitement à base d’HCQ et d’AZT afin de faire baisser la charge virale pour réduire les risques de contagion et de complication respiratoire.
              Et administrer ce traitement aux cas graves n’a aucun sens puisque les personnes entrant en réanimation ont une charge virale faible et les difficultés respiratoires sont dues à la réaction inflammatoire des poumons.

              Bon j’ai perdu assez de temps sur ce site… Adios

                +15

              Alerter
            • Michel 60 // 30.03.2020 à 18h06

              Il y a un Comité deProtection des Personnes qui décide si oui ou non un essai est acceptable sur le plan éthique. L’Etude de Raoult à ère approuvée par un CPP

                +2

              Alerter
            • raloul // 31.03.2020 à 05h40

              Bonjour,

              Non désolé, il y a des articles publiés, qui décrivent l’évolution de la charge virale. Je vous mets juste un exemple:
              https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa345/5812997

              Les travaux de l’IHU sont valables en comparaison à la littérature scientifique déjà publiée. Certes, encore une fois, ils sont critiquables, mais il faut les replacer dans le contexte et comprendre à qui ils s’adressent.

              Les idées proposées de méthodologies en triant les patients par âge, autres maladies connues, etc… invalideraient totalement le processus, sans parler du problème que, justement, il n’y a pas de «soigner normalement» jusqu’à présent…

              Enfin, pour info l’IHU a essayé plusieurs pistes, plusieurs traitements, ce sont plusieurs dizaines de chercheurs. Je ne comprends pas la fixette sur un personnage, sur une seule substance. C’est totalement irrationnel vu depuis l’extérieur de la France…

              Ça fait un peu peur de voir une puissance nucléaire partir en mode «panique» pour une pandémie, certes grave, mais pas extrême non plus…

                +6

              Alerter
            • WoxBo // 01.04.2020 à 11h59

              Je reviens rapidement pour vous mettre un lien vers la dernière vidéo du Pr Raoult présentant son équipe : https://www.youtube.com/watch?v=NlQfKZsPxeE

              Je souhaite donc bonne chance à OB pour former une équipe de « scientifiques » arrivant à la cheville de celle-ci…

              Par ailleurs, le présent site vous donne encore droit à un article à charge contre le Pr Raoult : https://www.les-crises.fr/les-mensonges-de-didier-raoult-pour-promouvoir-la-chloroquine-et-faire-oublier-le-reste/

              Bizarrement les commentaires y sont fermés… et le terme azithromycine n’est jamais cité par le rédacteur.
              Par contre il est écrit : « que de nombreuses autres substances prometteuses ont montré des effets contre le coronavirus (cortisone dans les cas graves, Avigan, Remdesivir, anti-VIH tels que Lopinavir/ritonavir…) ». Sur quelle base repose cette affirmation ? Sans doute pas sur l’étude chinoise randomisée (donc respectant votre sainte méthodologie) : https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/un-premier-essai-decevant-pour-le-lopinavir-ritonavir
              Et pour ces médicaments, personne ne s’inquiète des effets secondaires (pourtant nombreux et bien décrits) ?

              Aucun article critique sur l’essai Discovery, le choix des médicaments testés (quel labo derrière ? coût ?), la méthodologie envisagée… Mais pour ceux que cela intéresserait, je vous renvoie vers cet article : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/essai-discovery-et-protocole-222835

                +8

              Alerter
        • Petite Buda // 30.03.2020 à 19h05

          Alors il y a des raisons éthiques a ne pas filer de placebo a des gens qui peuvent mourir… Mais du coup elles sont ou les raisons éthiques quand il s’agissait avant le test de Marseille de lancer des pétitions a tout va pour insister sur le fait que le traitement devait etre généralisé sans aucun recul et sans aucune données concernant les possibles effets secondaires a court, moyen et long terme.. Les risques pulmonaires et d’aggravation du Covid-19 ne sont pas un fantasme, il y a des écrits dessus… mais la c’était pas grave, on était pret a sacrifier de 5 a 15% de la population sans soucis, pour en « soigner » peut-etre 50 a 60 %…
          L’éthique a 2 vitesses…

            +3

          Alerter
      • colin // 30.03.2020 à 12h59

        vous vous portez « rat de labo » quand vous meme? on voit bien que vous n’etes pas malade car sinon vous voudriez etre sur du traitement donné et ne pas jouer au poker avec votre vie!!

          +1

        Alerter
    • jmk011 // 29.03.2020 à 10h19

      Entièrement d’accord avec Éric: la croisade anti Raoult continue, quand vous n’aimez pas quelqu’un vous vous acharnez contre lui !! Je vais finir par croire que vous roulez pour tous les « spécialistes » qui entourent Macron et dont certains sont connus pour leur affinité avec certains laboratoires.

      Je pense que M. le modérateur va s’empresser d’effacer mon message mais je tiens quand même à manifester mon profond mécontentement face à ce que j’appelle un vrai lynchage médiatique, d’autant plus surprenant venant des Crises que je lis quotidiennement depuis plusieurs années.

        +112

      Alerter
      • Lori // 29.03.2020 à 12h14

         » Je vais finir par croire que vous roulez pour tous les « spécialistes » qui entourent Macron »
        OB roule pour raoult donc ?

          +14

        Alerter
        • jmk011 // 29.03.2020 à 12h19

          ??????
          Le Dr Raoult a décidé de QUITTER ce groupe il y a déjà plusieurs jours !!!!!

            +13

          Alerter
          • Lori // 29.03.2020 à 12h31

            Merci de confirmer, il était donc de ces spécialistes jusqu’à très peu. Il faisait en effet partie du conseil scientifique en janvier et février, merci

              +11

            Alerter
          • Narm // 29.03.2020 à 17h10

            apparement, il a été « excusé » deux fois et depuis n’en fait pas parti mais aurait le tel de macron (puisqu’il n’avait en réalité participé à aucun de ses travaux jusque là)

            « Le 11 mars 2020, Didier Raoult devient l’un des onze experts choisis pour faire partie du conseil scientifique Covid-19, chargé d’éclairer les décisions à prendre par les autorités pour lutter contre la pandémie en France99. Le 24 mars, il annonce symboliquement stopper sa participation à ce conseil mais ne pas en démissionner puisqu’il n’avait en réalité participé à aucun de ses travaux jusque là. Il se positionne rapidement à contre-courant de la politique de faible dépistage et se désolidarise des mesures de confinement prises en France103, jugeant que la mortalité due à la maladie est peu significative eu égard à sa faible létalité enregistrée, et qui porte dans sa zone géographique (PACA) uniquement sur deux personnes de plus de 87 ans pour 120 cas confirmés. Il blâme l’intense surmédiatisation du virus sans base scientifique, en comparant ces chiffres à ceux du Diamond Princess. »

              +10

            Alerter
        • Mirandole // 30.03.2020 à 17h06

          Le conseil scientifique a été mis en place en mars (pas de retard…)

            +1

          Alerter
      • egogo // 30.03.2020 à 14h09

        Le  » Docteur  » Cohn-bendit a dit :  » qu’il ferme sa gueule  » sur LCL ,c’est tout dire …

          +12

        Alerter
      • Uncitoyencommelesautres // 31.03.2020 à 10h10

        perso je me fou totalement de Raoult le bonhomme (comme de Macron, de Pierre Paul ou Jacques) seuls la précision scientifique, la transparence, la méthodologie et les résultats concrets m’intéressent et il faut bien admettre que sur tous ces point l’ex grand chercheur semble à présent non seulement totalement à coté de la plaque (ou alors merci de le démontrer… sans groupe placebo impossible) mais pire encore il est dos au mur et entame une fuite en avant irresponsable… .

          +16

        Alerter
        • flopom // 31.03.2020 à 15h55

          fuite en avant?
          En prêchant dans le vide plusieurs semaines que son protocole soit utilisé et repris dans les études?
          Encore largement non entendu actuellement : Discovery ne traite que les patients graves et sans utiliser l’antibio en combinaison…
          En l’ayant fait testé par les Chnois, Coréen, Américain…
          Heureusement, les résultats préliminaires positifs sortent de toute part, le débat aura déjà largement penché en la faveur du traitement bien avant que Discovery … le problème maintenant est l’approvisionnement alors que nous sommes paradoxalement le pays d’origine de ce traitement et financeur de l’IHU nous sommes les derniers à passer commande : WTF??

            +10

          Alerter
    • Lyonnais // 29.03.2020 à 10h22
      • Petite Buda // 30.03.2020 à 19h07

        On ne critique pas l’espoir, mais la facon dont la science est malmenée… on a des regles d’éthique en recherche… il les a baffoué une a une… En grand Mandarin qu’il est…
        A mon sens il était le pire ambassadeur possible pour le protocole qu’il souhaite défendre…

          +10

        Alerter
        • Lonewolf // 30.03.2020 à 20h54

          Je crois que voilà un des meilleurs commentaires que l’on puisse faire sur le sujet !

          Car le comble pourrait être que son traitement soit « la » solution…

            +1

          Alerter
      • Arno // 31.03.2020 à 17h52

        « Pourquoi cette croisade anti-Raoult ? » Et si tu te posais à toi-même cette question, en cherchant des réponses…. je sais pas moi, en lisant et analysant par toi-même nombre d’ infos sur Raoult.

          +1

        Alerter
        • Lonewolf // 31.03.2020 à 18h19

          Si on se contentait « d’entendre ceux qui soutiennent » (quiconque), on serait une annexe de la Corée du Nord….

            +2

          Alerter
      • Louis Sto // 29.03.2020 à 14h28

        Ou ça,
        https://www.afrik.com/vainqueur-d-ebola-zero-deces-de-covid-19-senegal-le-pr-seydi-en-phase-avec-didier-raoult-sur-la-chloroquine?amp&__twitter_impression=true

        Je ne suis pas médecin, mais étant donné que ce médicament existe depuis plus de 50 ans (j’ai même lu 70 ans) et qu’il était donné sans ordonnance jusqu’au mois dernier et qu’aujourd’hui il n’existe rien d’autre, pourquoi tant de haine pour ce produit qui ne coute rien et si il ne fait pas du « bien » il ne fera pas de mal. alors pendant la recherche d’autres produits laissons tester celui-la.
        c’est la première fois que je vois ce site (OB) se battre avec tant d’acharnement (Merci la modération)

          +42

        Alerter
        • Fulsi // 29.03.2020 à 22h33

          Bonjour,
          Vous avez mal compris l’article. Il n’y a aucun haine contre la chloroquine, ça serait d’ailleurs stupide de hair un produit. C’est juste une critique des informations transmises par le professeur Raoult. Le produit est testé ailleurs et c’est une excellente chose pour juger de son efficacité. L’article d’OB présente aussi des faiblesses. Si c’est en effet peu scientifique de retirer les cas dont le traitement est inférieur à 4 jours il est problématique de tout fusionner si le médicament nécessite plusieurs jours pour agir. La bonne présentation serait un graphique.
          Ce n’est pas la première fois que le site part en guerre 😉 contre quelq’un. Les articles sur le journaliste des décodeurs était beaucoup plus véhément ( à mon goût).
          Bonne journée,

            +11

          Alerter
        • UnMedecin // 30.03.2020 à 12h30

          Votre commentaire aurait justement du s’arrêter à « je ne suis pas médecin ».

            +6

          Alerter
          • Olivier56 // 30.03.2020 à 13h42

            Bonjour,

            Donc seuls les médecins ont le droit de parler sur cet espace : silence dans les rangs et écoutons la voix des sachants !

            (Et tant pis s’ils ne sont pas d’accord entre eux).

              +20

            Alerter
          • Rosine Simon // 31.03.2020 à 09h38

            OUI, personne non médecin ne devrait commenter le bien fondé de ce traitement, car la médecine n’est pas une science alors les maths de l’auteur de l’article ne servent à rien à mon avis mais POURQUOI?
            1) j’ai été guérie de mes maux nombreux par un médecin qui s’était mis à étudier la psychologie. On le traitait de « charlatan » sur Wikipédia et j’ai 84 ans je suis donc la polémique
            2° Pourquoi des gens malades guérissent presque miraculeusement. N’y aurait-il pas des interférences psychologiques qui aident certains malades et pas d’autres. Les matheux ne vivent pas au pied des lits d’un service Une parole ici une autre là une ambiance??????
            3° le professeur a dit ceci: l’erreur est humaine, persister dans l’erreur est diabolique lui veut tester tout le monde au début Ce n’est même plus de la médecine.

              +2

            Alerter
        • Petit Buda // 30.03.2020 à 18h59

          « ce produit qui ne coute rien et si il ne fait pas du « bien » il ne fera pas de mal.  »
          2 biais qui sont partiaux, et en partie faux,
          Le produit ne coûte pas rien, la boite de Plaquenil ne coûte pas grand chose… Mais le prix a déjà augmenté La boite de 30 comprimés était a 2,70 euros ils y a trois semaines, et il est passé a 4,17 euros. Et puis il y a l’antibio, qui lui, coûte bien plus cher…
          Ensuite, le fait que des intoxications importantes aient eu lieu en Aquitaine démontre que le médicament n’est pas inoffensif, je vous conseille le Vidal pour vérifier les risques… Sachant qu’une partie de ces risques (notamment cardiaques) a ces doses sont largement amplifiées par les antibios choisis… D’où le suivi médical extrêmement strict… Donc, non, ce n’est pas inoffensif, et c’est pour cela que les autorités sanitaires ne consentent pas a une autorisation généralisée… On manque de données pour établir un bilan risques/bénéfices qui soit correct et objectif.

            +8

          Alerter
          • ilicitano // 30.03.2020 à 21h41

            Ce que vous ne dites pas c’est que ces intoxications sont dues à de l’automédication.
            C’est le risque et la conséquence quand on ne permet plus aux médecins d’ avoir la possibilité de le prescrire après consultation et surveillance médicale.
            Aucun médicament n’est inoffensif.
            Pour information :
            la FDA aux USA a donné l’autorisation au corps médical cette prescription.
            L’Italie vient aussi de donner l’autorisation
            https://www.repubblica.it/cronaca/2020/03/27/news/coronavirus_autorizzati_in_italia_gli_antimalarici_e_i_farmaci_anti-aids_li_passera_il_sistema_sanitario_nazionale-252448205/
            La presse étrangère ne comprend pas le blocage en France compte tenu de la crise sanitaire actuelle. Une étude risques/bénéfices va prendre des semaines , voire des mois.

              +14

            Alerter
          • Véro // 02.04.2020 à 16h51

            On manque de données pour les autres médicaments testés, qui comportent aussi des effets secondaires, et qui pourtant ne font pas l’objet d’une telle médiatisation.

              +6

            Alerter
    • Dr Maboul // 29.03.2020 à 14h21

      Première étude de Raoult: La première étude de Raoult avec 24 patients a été « publiée » en moins de 24 heures dans une revue scientifique dirigée par un co auteur de Raoult, quand on sait qu’il faut au moins 3 mois pour qu’un article soit accepté (un article ce n’est pas une page mais des dizaines de pages examinées dans le détail et la globalité…avec un avis d’experts puis retour aux auteurs et au final décision par l’éditeur en chef de la revue, le collègue co auteur de Raoult)

      2- la seconde étude publiée avec 80 patients (dont 6 intégrés des 24 premiers, pourquoi pas les 18 autres ?) est composée de 57 patients de moins de 60 ans, et 5 de plus de 80 ans (dont un décédé soit 20% de mortalité pour les >80 ans)….en gros les jeunes guérissent et 20% des très âges meurent, avec ou sans chloroquine etc…vous comprenez la raison pour un groupe contrôle ?? Et ben pas besoin car il faut soigner tout le monde, Hippocrate oblige…oui ben Hippocrate il dit quoi de la tromperie de masse pour la gloire perso….

      Le premier comme le second article, s’ils n’avaient pas été soumis par Raoult, n’auraient aucune chance de passer la première phase de relecture d’une revue scientifique, CQFD

        +15

      Alerter
      • BrunO // 29.03.2020 à 23h55

        Aucune de ces études n’a été publiée à ce jour. Ce sont des « manuscrits ».

          +7

        Alerter
        • Lonewolf // 30.03.2020 à 01h02

          il faut aussi se rappeler que ce monsieur est responsable, dans un passé pas si lointain, de publications erronées en nombre excessif, au point d’avoir été interdit pendant un an. Il se peut que ce soit du passé, mais n’empêche qu’aujourd’hui ses positions permettent de douter.

            +12

          Alerter
          • Uncitoyencommelesautres // 31.03.2020 à 10h14

            Bonjour Lonewolf, possible d’avoir une ou des sources pour valider cette information ( « ce monsieur est responsable publications erronées en nombre excessif, au point d’avoir été interdit pendant un an) qui me semble de la première importance.

              +3

            Alerter
          • flowpom // 31.03.2020 à 15h59

            «publications erronées en nombre excessif» ?

            Soyez précis puisque vous avez les sources :
            «En 2006, cette course à la publication a joué un mauvais tour au professeur Raoult. Après avoir découvert deux jeux de données similaires alors qu’ils devaient être récoltés dans dans deux expériences différentes, l’American Society for Microbiology (ASM) lui interdit de publier dans ses revues scientifiques pendant un an. L’affaire, révélée par le magazine scientifique Science (en anglais) en 2012, suscite l’ire du chercheur. Dans un droit de réponse, il assure que la sanction était collective, et précise que l’un de ses co-auteurs s’est désigné comme responsable de cette « erreur ».»

              +2

            Alerter
            • Lonewolf // 31.03.2020 à 18h11

              En somme, ce brave Dr Raoult est une victime, sanctionné par des incompétents.
              Les faits : plusieurs études comportaient des erreurs de nature variable et en nombre passablement suffisant, assez pour que survienne en 2006 une interdiction de publication pendant UN AN. Une paille…
              En 2017, des collaborateurs chuchotent aux oreilles de 4 CHSCT différents que des falsifications de résultats d’études sont toujours pratiquées. Une paille… Seulement des rumeurs malveillantes, probablement…
              Ce type est probablement un excellent chercheur et il a marqué son domaine, mais tous ceux qui le connaissent ou le fréquentent professionnellement le décrivent comme un électron libre, autoritaire, très imbu de lui-même au point de ne pas supporter la contradiction. Une partie de ses collaborateurs, ça s’explique, n’osent plus l’affronter. D’où les informations (certes à prouver, mais inquiétantes) de 2017 sur des falsifications toujours pratiquées (malgré le précédent de 2006…), et qui devraient jeter un doute raisonnable sur ses assertions d’aujourd’hui. D’autant que ses études et conclusions sur Covid19 sont frappées d’une fantaisie indigne d’un personne de cette pointure.
              Pour finir, je n’évoquerais pas les « à côtés » du personnage, mais qui confortent l’idée qu’on ferait mieux d’être TRES prudent au sujet de chaque mot qu’il peut prononcer.

                +8

              Alerter
            • Flowpom // 31.03.2020 à 18h21

              Vous le connaissez personnellement?

              Sans quoi je préfère m’en tenir à vos excellentes sources plutôt que vos interprétations, je suis capable de tirer mes propres conclusions.

              Faite des recherches sur les tous derniers résultats préliminaires de Zhong et Zelenko pour revenir sur le terrain de la connaissance, peut-être que leur passif sont plus à votre goût

                +2

              Alerter
            • Lonewolf // 31.03.2020 à 19h03

              C’est vous qui avez voulu le montrer comme la victime d’un châtiment injuste ! Si ce n’est pas une interprétation, ça !?

                +8

              Alerter
      • Mickey06 // 30.03.2020 à 05h10

        Hippocrate a juste dit qu’au moment ou 1200 personnes meurent (au moins) chaque jours d’un virus et si JUSTEMENT il faut 3 mois pour faire publier un article et que tes premiers essais semblent  » très prometteurs » (il a juste dit ça) tu appelles un pote pour faire publier ton article plus vite….
        Comme l’a si bien rappelé notre président (6 fois dans son discours) : : » Nous sommes en guerre  »
        En temps de guerre tu n’as pas forcément tout le temps de faire les choses comme c’est écrit dans le manuel du parfait petit chercheur.
        La manière dont il gère sa communication est peut être désastreuse mais il a le mérite d’essayer de faire bouger les choses

          +22

        Alerter
      • Chris // 29.03.2020 à 15h48

        https://www.rts.ch/info/
        RTS est un média d’état…………

          +1

        Alerter
        • Schmurtz // 29.03.2020 à 19h30

          Et ?

          le coût du traitement du Pr Raoult est de l’ordre de 12€… De quoi réjouir le patron d’un labo ?

            +3

          Alerter
          • Petite Buda // 30.03.2020 à 19h09

            De quoi surtout réjouir Sanofi qui a déja augmenté les tarifs des boites de Plaquenil (vérifier sur Vidal, il y a moins d’un mois c’était un peu plus de 2 euros la boite)… qui a l’exclusivité de la distribution de ce médicament qui est le seul dont on parle !!! Par contre, les 12 euros ne compte pas l’antibio complet… Ni l’hospitalisation pour le suivi, ni les ECG de controle obligatoire ect…

              +4

            Alerter
          • Arno // 31.03.2020 à 17h54

            12 euros multipliés par des centaines de millions de boites ! Ben oui , il est bien question de soigner une pandémie, non ?

              +0

            Alerter
            • Flowpom // 31.03.2020 à 18h12

              Les fait que se soit des génériques réplicables à moyen terme par n’importe quel labo vous a échappé ?

              Le fait que le prix augmente est uniquement dû au fait que la métropole et le premier pays informé mais le dernier à commander, peut-on faire plus ridicule ?
              heureusement la Calédonie indépendante en la matière avait déjà passé commande il y a plus d’une semaine

                +1

              Alerter
    • Jean Paul B. // 29.03.2020 à 21h20

      Pour O.B.
      Cordialement.
      https://www.youtube.com/watch?v=Rit3iLxcdFA&feature=emb_rel_end
      PS: Bonjour à Anastasie.

        +4

      Alerter
    • will // 30.03.2020 à 03h11

      Les essais ne prennent apparement pas en compte le traitement préconisé à l’IHM, à savoir chloroquine+azythromycine… donc à voir…

        +1

      Alerter
      • Petite Buda // 30.03.2020 à 19h11

        Surtout que cet antibio est connu pour radicalement augmenter les effet de la Chloroquine sur l’organisme… Et sur le coeur… Les médecins chinois ont meme déconseillé ce mélange car trop dangereux sur trop de monde… Peut-être que les chinois ont des faiblesses cardiaques particulières d1origine génétique, qui pouvaient les rendre plus sensibles…

          +4

        Alerter
        • Schmurtz // 31.03.2020 à 18h26

          Source ?

          Et il me semble bien que les deux substances ne s’utilisent pas en même temps.

            +0

          Alerter
    • Eric V // 30.03.2020 à 09h36

      – « Sur le fond, rien à dire, sur la forme, on retrouve le leitmotiv de Raoult : relativiser la menace et démobiliser la population. »
      J’y vois l’inverse: ne pas se décourager, prendre la mesure réelle du défi pour derrière agir en conséquence. On n’a perdu une bataille, on n’a pas perdu la guerre. La pire chose à faire est de paniquer et de se pétrifier.

      Il y a quelque chose de l’appel du 18 juin dans le geste de Raoult, que beaucoup de français ont entendu. Au delà de l’efficacité ou non de son traitement, c’est une question d’attitude.

        +13

      Alerter
    • egogo // 30.03.2020 à 13h38

      Article non signé ,d’où vient-il ? quelle crédibilité lui accorder ? beaucoup de mystères …

        +1

      Alerter
    • Frexit // 30.03.2020 à 19h22

      M. Berruyer,
      Comme beaucoup d’autres, je ne comprends votre attitude.
      Je vous soutenais, jusqu’à présent…
      Votre acharnement à débusquer les faits et gestes de D. Raoult me semble déplacé. Peut-être, manipule-t-il les chiffres. Je n’en sais rien. Sa méthode est « antiscientifique »? Et alors! Si nous étions sur le temps long, je vous suivrais; mais là, nous sommes dans l’urgence.
      L’immense majorité des français se rend bien compte que pour le moment, il n’y a pas de remède miracle. C’est seulement un espoir. Pour D. Raoult, l’avenir tranchera; l’avenir lui donnera tort ou raison; mais aujourd’hui, cette polémique me semble vaine.
      Utilisons notre énergie à autre chose…

        +6

      Alerter
      • Arno // 31.03.2020 à 18h00

        Donc Frexit, sous couvert d’urgence on peut faire n’importe quoi ? Car utiliser l’HCQ ne vaut pas plus que prendre un verre d’eau ( et c’est beaucoup plus dangereux), et personne n’a prouvé le contraire, surement pas Raoult. Pour info, il avait déjà tenté le coup avec d’autres épidémies, sans succès. Raoult fait perdre du temps et de l’argent avec ses gesticulations.

          +4

        Alerter
        • Flowpom // 31.03.2020 à 18h35

          Bonjour, avez-vous Sylvie les tous derniers développements ?
          Les résultats préliminaires du docteur Zelenko aux États-Unis, la publication de Zhong en Chine, le développement par les Russes d’un nouveau dérivé de la chloroquine ?
          Le sujet n’est plus Raoult mais bien les signaux positifs (faibles et provisoires) du traitement.

            +1

          Alerter
          • Lonewolf // 31.03.2020 à 19h04

            Il n’y a pas de SIGNES positifs probants à l’heure actuelle.

              +1

            Alerter
        • Véro // 01.04.2020 à 18h42

          Le problème c’est que ce sont les vives critiques contre lui qui créent le soutien dont il bénéficie.
          S’il fait perdre du temps, pourquoi en parler ? Les dirigeants de ce pays ne sont pas des ignorants dans le domaine de la communication. Le phénomène qu’on voit autour de Raoult était prévisible. Il aurait juste suffit de dire qu’il proposait une piste intéressante et de lancer des essais aussitôt, au même titre qu’il y en a avec d’autres médicaments. Et il n’y aurait pas eu tout ce battage médiatique. En même temps ce n’est pas complètement inutile, ça permet de voir les réactions des uns et des autres.

            +3

          Alerter
  • Solid // 28.03.2020 à 18h36

    Olivier merci merci ! Cela fais depuis le début de l’épidemie que je surveille Raoult et je m’en méfie comme la peste, je suis scandalisé à quel point les gens sont crédule et ne gratte pas derrière ce personnage, surtout que pas besoin de lire votre dossier pour comprendre les incohérence et la dangerosité méthodique de ce scientifique. La question que je me pose c’est comment un tel personnage arrive à mobiliser, parce que je trouve très très intrigant la quantité de commentaires (particulièrement sur votre où blog) qui ce résume à dire « Raoult 1er infectiologue t’es qui toi ? » ou  » si vous critiquez Raoult c’est que vous êtes du coté de l’industrie pharma », est ce que des puissance sont à l’œuvre derrière lui et sont en train de manipuler le net, les forums afin de fausser le débat sur la crise du coronavirus ? (en attendant plus on entend parler de Raoult moins la critique du gouvernement et des elites est audibles…. )

      +87

    Alerter
    • Renard // 28.03.2020 à 18h56

      Je ne comprends pas la notion de dangerosité méthodique à propos de Raoult, si ça ne marche pas son traitement on arrête et puis c’est tout. Il ne peut apporter que du plus ou du rien, pas de moins.

      Après je soutiens la démarche de les-crises, il faut bien qu’il y ait des « rabats-joies » pour empêcher une désillusion. Je n’y connais rien alors je m’informe et j’attends.

        +54

      Alerter
      • heliante // 28.03.2020 à 22h22

        L’argument du Pr Raoult est pernicieux, qui veut que la chloroquine étant une molécule bien connue il n’y a pas de problèmes son utilisation.
        C’est à la fois vrai et faux. Les Effets indésirables propre à la toxicité directe de la molécule on les connait effectivement et sous suivi médical on sait les gérer.

        Mais ce médicament va interagir dans l’organisme face à un processus qu’on ne comprend encore pas totalement, qui est celui de la pathologie contre laquelle on souhaite agir.
        C’est pourquoi les médecins prudent précisent il n’a pas été démontré un rapport bénéfice-risque favorable « dans cette indication ».
        En l’occurrence nous ne savons pas si elle est efficace et comme vous dites on pourrait la donner faute de mieux.
        Sauf que nous ne savons pas nous plus si face au processus physiopathologique spécifique du covid-19, cette molécule n’aggrave pas le problème.
        Il y a des raisons pharmacodynamiques de penser qu’elle pourrait le faire.
        Seule des études bien menées nous permettrons d’éliminer cette éventualité.
        Il est hors de question de généraliser une molécule à l’aveugle sans être certain qu’elle ne fera pas flamber l’infection et empirer la situation. Primum non nocere, vous ne pouvez pas demander aux médecins d’y déroger.

        Donc généraliser comme le semble suggérer le Pr, à tous les symptomatiques (dont l’immense majorité guérira naturellement) par un traitement dont on ne sait pas s’il pourrait aggraver les choses ou pas, c’est très risqué.
        Pour sauver peut être des milliers de personnes, on prendrait le risque d’en tuer des millions, pas très éthique.

          +27

        Alerter
        • tepavac // 29.03.2020 à 11h17

          Votre croisade pour empêcher l’atténuation de la charge viral et de ses conséquences vous rendra célèbre au-delà de toutes vos espérances médiatiques.

          Je n’arrive même pas à comprendre que vous puissiez propager avec autant de désinvolture des informations aussi outrancières, pleines de suppositions accusatoires et sommes toutes complotistes.

          C’est cela votre théorie !
          « Pour sauver peut être des milliers de personnes, on prendrait le risque d’en tuer des millions, pas très éthique. »

          On remarquera aussi vos insinuations, voir vos remarques méprisantes envers ceux qui demandent un peu de modération dans les accusations contre les commentateurs qui ne veulent pas être les complices d’une campagne de dénigrement au plus fort de l’épidémie.

            +28

          Alerter
          • Redfish // 29.03.2020 à 12h18

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Chloroquine
            « En 2003, des modèles précliniques évaluent la chloroquine comme médicament anti-Chikungunya ; in vitro, elle a des effets prometteurs87,88, mais au contraire, in vivo chez plusieurs espèces animales testée en laboratoire, elle augmente la réplication des alphavirus.
            Dans un modèle primitif non-humain d’infection à CHIKV, non seulement la chloroquine a favorisé le virus, mais elle a aussi exacerbé la fièvre aiguë et retardé la réponse immunitaire cellulaire, conduisant à une clairance virale incomplète. Durant l’épidémie de chikungunya à La Réunion (2006), un essai clinique (chloroquine par voie orale) n’a pas amélioré l’évolution de la maladie aiguë92 et un bilan au 300e jour après la maladie a révélé des séquelles articulaires (arthralgies chroniques) plus fréquentes chez les malades traités à la chloroquine que dans le groupe-témoin.  »

            Bref, ce n’est pas parce qu’on connait les effets secondaire et le risque/bénéfice de la chloroquine pour son domaine d’application, que ceci est valable pour un nouveau virus dont on ne sait rien…

              +17

            Alerter
            • mathias // 29.03.2020 à 23h09

              Ce n’est pas un argument, à mois que vous établissiez que le Dr Raoult a préconisé la chloroquine contre le chikungunya !

                +3

              Alerter
            • Redfish // 30.03.2020 à 10h28

              @mathias
              J’établis juste que ce n’est parce qu’un médicament a des effets secondaires connus dans une situation que c’est toujours le cas dans une autre sitation. Et donc qu’on ne peut pas donner une médicament sans connaitre le ratio risque/bénéfice (ratio pour le moment impossible à connaitre, vu que les deux éléments de l’équation sont eu aussi encore inconnus, à défaut d’un test médical sérieux).
              Je ne me faite par dire ce que je n’ai pas dis…

                +7

              Alerter
            • Arno // 31.03.2020 à 18h05

              Ben justement oui mathias, Raoult a déjà tenté de vendre la chloroquine de son sponsor Sanofi pour le chikungunya. mais aussi pour le sida et le sras.

                +2

              Alerter
        • NUAGES // 29.03.2020 à 13h14

          Vous êtes vous posé la question de savoir si face au processus physiopathologique spécifique du covid-19 le doliprane ne risquait pas d’aggraver le problème?
          Quelles sont les raisons pharmacodynamiques qui vous font penser que l’hydroxy-chloroquine associée à l’azithromycine pourrai aggraver le problème?
          Donner une molécule à l’aveugle qui ferait flamber l’infection…n’est ce pas un peu caricatural?
          Tuer des millions de personnes… bigre, c’est inquiétant pour un traitement qui a été prescrit des milliards de fois…
          Je ne suis pas un fan du Pr Raoult. J’attends de voir. J’essaie de réfléchir si c’est encore possible. Difficile de s’y retrouver

            +5

          Alerter
          • Guigo // 30.03.2020 à 02h41

            « Vous êtes vous posé la question de savoir si face au processus physiopathologique spécifique du covid-19 le doliprane ne risquait pas d’aggraver le problème? »

            Bien sûr qu’il faut se la poser et que les scientifiques se la sont posés ! Et si en l’occurrence, le paracétamol est considéré comme ne posant pas problème sans ce cas, il a été rapidement recommandé d’éviter les AINS (ibuprofène, aspirine…) qui sont fortement suspecter d’aggraver le syndrome.

              +5

            Alerter
            • Michel 60 // 30.03.2020 à 18h15

              Les médicaments qui font baisser la fièvre ralentissent la réponse de l’organisme. C’est un prix Nobel de médecine, le Président. André Lwof qui l’a prouvé. Les antiinflamatoires dans ce contexte, ont le double inconvénient de faire baisser le fièvre et d’empocher la réponse inflamatoire

                +2

              Alerter
        • Pascalcs // 30.03.2020 à 07h41

          Croyez vous franchement au risque de tuer des millions quand on prend ce médicament pendant 2 semaines là où d’autres, en raison de leur exposition au risque ou en conséquence d’une infection contractée, le prennent pendant des années? Ne vous inscrivez vous pas dans les rangs du ‘projet peur’ (semblable au Brexit) avec de telles déclarations?

            +4

          Alerter
          • Arno // 31.03.2020 à 18h13

            Si vous donniez de la chloroquine à toute la population mondiale et aux doses de 600 mg/ jour, soyez assuré que le million de décès serait atteint en 48h; il suffit d’en lire la notice pour s’en rendre compte: les seuls patients sous anti-dépresseurs suffiraient déjà à atteindre ce nombre dans notre seul pays. Ne confondez pas les doses préventives contre le paludisme avec celle préconisée par certains contre le Coivid-19, qui plus est avec un antibiotique potentialisant ses effets.

              +2

            Alerter
            • Flowpom // 31.03.2020 à 18h28

              Dans vos conclusions faites vous la différence entre chloroquine et l’hydroxychloroquine préconisée? La 2eme a 3x moins d’effets secondaires et des doses de 400 a 600mg/j sont communes sur de bien plus longues périodes. Les Russes viennent de développer également leur propre dérivé de chloroquine.

              Sur qu’elle études et observations basez-vous l’effet combiné avec le zanthromax SVP?

                +3

              Alerter
      • Kiwixar // 29.03.2020 à 01h17

        « Je ne comprends pas la notion de dangerosité méthodique à propos de Raoult, si ça ne marche pas son traitement on arrête et puis c’est tout. »

        Non. Les conséquences de l’annonce d’un traitement si tôt en début d’épidémie, c’est la possibilité d’une baisse très nette des (1) précautions de la population et des gouvernements (2) financements pour d’autres études de thérapies (3) le refus des malades de se faire soigner avec autre chose.

        Si ce traitement Raoult s’avère ne pas plus fonctionner qu’un placebo, eh ben on risque de se retrouver en fin d’année avec 100k morts au lieu de 10k. Olivier a bien raison de décortiquer tout ça, car les conséquences sanitaires peuvent décimer les seniors (plus de 60 ans pas soignés), avec un gouvernement de psychopathes se réfugiant derrière les « études Raoult » pour alléger le montant des retraites (« un pognon de dingues »).

        Si le traitement Raoult fonctionne, tant mieux. Mais ça vaut le coup de se pencher sur les chiffres.

          +30

        Alerter
        • gracques // 29.03.2020 à 08h30

          Très spécieux comme raisonnement dans la mesure où en France,son traitement n’est,pas mis’en avant par les autorités c’est le’moins’que l’on puisse dire……
          Possible ailleurs ou faute de votre mieux un placebo’ sera utile politiquement .

            +9

          Alerter
          • Bigtof // 29.03.2020 à 10h07

            D’ailleurs, même l’étude officielle en courrs n’est pas sur le protocole donné par l’IHU Marseille (Plaquénil+Antibiotique), mais de l’Hydroxychloroquine seule !
            Je commence à sérieusement penser qu’on veut absolument dézinguer ce protocole…

              +34

            Alerter
      • Lonewolf // 31.03.2020 à 19h16

        (« notion de dangerosité méthodique à propos de Raoult, « si ça ne marche pas son traitement on arrête… ») C’est précisément ce qui caractérise la méthode « apprenti sorcier ». Avouez que ce n’est ni précis ni souhaitable. Par définition, on pourrait attendre bien longtemps « du plus » avec une méthode pareille. Et surtout, le Dr Raoult emploie des méthodes contestables, ou plutôt il n’emploie pas du tout de méthodes strictes : quantifiables, vérifiables et reproductibles. Tout en vantant malgré tout ses « résultats », ce qui ne tient pas la route scientifiquement parlant. Ni même concrètement d’ailleurs, parce qu’il ne s’est pas donné les moyens de pouvoir détecter le moindre résultat édifiant. C’est là le danger (du point de vue médical), mais le buzz qu’il provoque en est un autre, de par ce qu’il a provoqué : panique supplémentaire, engouement aveugle, énergie et temps dépensé par tous les individus directement concernés par le sujet du Covid19 dans les différentes instances intervenantes.

          +2

        Alerter
    • nenel // 28.03.2020 à 19h44

      Il a très facile d’entrainer du monde derrière lui . le gouvernement ment , il dit autre chose que ce que dit le gouvernement donc il dit vrai . Les gens ne raisonnent pas de façon plus compliquée que ça .

        +49

      Alerter
      • jerome_Montreal // 28.03.2020 à 23h33

        Merci pour ce commentaire plein de bon sens et de lucidité ; ca permet de très simplement comprendre les méthodes de contre-feux chères au monde de la communication : en  » binairisant  » un problème, on parvient a le circonscrire, a l’isoler, le public se déchirant ensuite en  » pour  » et  » contre  » ; alors qu’objectivement rien ne permet de conclure sur cette histoire de chloroquine, puisque les données statistiques manquent, chacun pourra alors projeter ses fantasmes sur le candidat de son choix. On admire au passage le look polarisant de chacun des protagonistes, et le tour est joué : plus personne pour poser les questions gênantes sur l’ahurissante impréparation de notre pays a quelque chose qui, heureusement, n’est pas si méchant que ca. Un truc comme Ebola, et on y passait tous …

          +33

        Alerter
      • Schmurtz // 31.03.2020 à 18h35

        Le gouvernement ment ? Oui, bien sûr, nous sommes au 21éme siècle, toute les archives sont disponibles en quelques clics

        Et ? Toutes les formes de pouvoir mentent pour satisfaire leurs buts. Les autres sont des cons est évidement le classique du genre, à moins de souffrir des maux qu’on entend dénoncer.

          +0

        Alerter
    • Tepavac // 28.03.2020 à 19h45

      Merci pour ces cinq minute d’ironie noir, mais vous avez raison, l’exposé est plein de suppositions et au conditionnel.

        +8

      Alerter
    • Sergeï // 28.03.2020 à 23h31

      Merci Solid et merci Olivier.
      « La choloroquine est la solution » is the new « C’est juste une grippe ».

        +7

      Alerter
      • Les-crises // 29.03.2020 à 00h56

        Merci – mais je n’ai jamais dit que ce n’est pas la solution. Je n’en sais rien, j’espère que cela le sera.

        Le problème est : « Ca y est, on a démontré que c’est une solution » => Non, désolé, pas encore.

          +32

        Alerter
        • Bigtof // 29.03.2020 à 10h17

          Olivier,
          Le problème de vos articles est qu’ils ont été inutilement « à charge ».
          De même que le titre « Chloroquine, Fin de partie » était polémique, tous les titres que vous avez utilisés, de même que leur contenus n’allaient vraiment que dans un sens.
          Peut-être, si vous-même, ou l’un de vos proches était atteint, accepteriez-vous de faire partie du groupe d’étude avec la possibilité de ne rien recevoir comme traitement. (faire partie du groupe témoin)
          En ce qui me concerne, et comme j’ai déjà pris du plaquénil et que j’habite près de Marseille, je peux vous garantir que j’irai, ou amènerai mon parent pour avoir accès à son protocole, et le plus rapidement possible. Surtout que vous admettez maintenant ce que dit Raoult sur les dégâts même sur les personnes asymtomatiques qui seraient guéries et qui présentent malgré tout des lésions pulmonaires.
          Hors, si Raoult a bien démontré une chose, c’est la baisse de la charge virale. (Et c’est d’aiileurs la seule conclusion officielle de leur étude).

            +66

          Alerter
        • Eric83 // 29.03.2020 à 10h45

          @LES CRISES

          Bonjour OB,

          je profite de votre réponse pour vous questionner directement car vos charges multiples contre le Pr Raoult et ses travaux créent un lourd clivage parmi vos lecteurs et soulèvent pour moi – comme certainement pour d’autres – des questions auxquelles je souhaiterais des réponses claires.

          Je rappelle que je suis lecteur/commentateur assidu depuis de nombreuses années et que j’ai participé pendant un certain temps à proposer des articles pour votre « revue de presse ».
          A ce titre, j’ai ‘été sollicité il y a une dizaine de jours par votre équipe pour participer à l’alimentation d’une base de données concernant la crise du Covid19 et j’ai accepté avec enthousiasme.

          Je comprends que sollicitiez sans arrêt de l’aide pour faire vivre votre blog mais en retour, nous sommes en droit d’attendre un certaine transparence de votre part lorsque cela est nécessaire comme dans le cas présent.

          Dans le contexte actuel, il est plus que troublant que le simple mot « vacsin » soit blacklisté de votre blog car si on l’écrit avec la bonne orthographe, le commentaire est censuré immédiatement !?

          Aussi, comment justifiez-vous cette censure d’un mot aussi banal que « vacsin » ?
          Ensuite, au regard de cette censure aussi sidérante qu’improbable, pouvez-vous nous assurer que ce n’est pas un/des potentiels conflits d’intérêts qui motivent vos billets à charge contre le Pr Raoult et ses travaux ?

          Merci d’avance.

            +45

          Alerter
          • fox23 // 29.03.2020 à 12h26

            Eric qui a la chance de ne pas être censuré, merci de poser ces questions.
            Il n’est pas question de considérer Raoult comme le nouveau Dieu (je ne suis pas sur qu’il apprécierait) mais, comme je l’avais fait remarqué dans mon billet censuré, même s’il ne sauve que 10% des malades c’est mieux que la politique actuelle où rien n’est proposé !
            Bizarrement pas grand chose par contre contre Buzin (pourquoi ne pas avoir relayé la pétition ?) et les autres incapables, y compris les scientifiques qui n’ont rien de mieux à faire et à proposer que de casser du Raoult.

              +19

            Alerter
          • Narm // 29.03.2020 à 17h15

            Eric, ça n’est pas le blog, c’est word press qui blacklist
            il y a des chose qui ne passent plus , mais pas qu’ici

            relayer la pétition, les demandes de mise en justice aussi

              +1

            Alerter
          • Pierre // 29.03.2020 à 17h52

            Bonjour,
            j’ai aussi été sollicité par mail pour filer un coup de main au blog pour aller à la pèche à la donnée, comme vous Eric83, j’ai accepté avec enthousiasme
            Mais depuis la charge permanente contre Raoult, j’ai décidé de faire marche arrière, je n’aiderai pas le blog à alimenter le blocage d’Olivier sur Raoult qui me parait inadéquat et carrément plus qu’étrange. Pour ne pas dire plus. Je suis abasourdi par la méthode (ad hominem, blabla sur le managing) et le but.
            Je répondrais donc par la négative la semaine prochaine lorsque je recevrai le mail de ‘mobilisation’.
            Et j’en suis extrêmement peiné, mais là lescrises.fr m’ont mis les ‘abeilles’

              +22

            Alerter
        • alan // 29.03.2020 à 11h40

          Vous auriez pu vous contenter de cette correction, simplement, sans vouloir à tout prix pourrir la notoriété de Raoult et de ses travaux, sa personne même.
          vous ne pouvez pas dire que ce n’est pas ce que vous avez fait.
          Errare humanum est.

            +24

          Alerter
        • Narm // 29.03.2020 à 16h56

          « Merci – mais je n’ai jamais dit que ce n’est pas la solution. Je n’en sais rien, »

          alors pourquoi cette croisade alors qu’on ne peut qu’attendre ?

          « 4,5 % de létalité apparente (apparente, car les chiffres sont provisoires). »

          Faux et archi faux, vous verrez que votre chiffre sera très très loin du compte !
          le nombre de cas de personnes contaminées est de 20x à 100x supérieur au comptage officiel, ce sont des médecins qui ont évalué celà.
          donc le chiffre final sera obligatoirement sous les 2%, même si cela fait déjà beaucoup.

          voir le tableau là qui semble assez proche de la réalité, si le « confinement » fonctionne
          https://tcrouzet.com/2020/03/15/des-chiffres-expliquent-le-coronavirus-et-decredibilisent-les-elections/
          et prennez une petite tizane, je dis ça, non pas pour me moquer , mais pour votre propre santé

            +6

          Alerter
        • boulon // 29.03.2020 à 20h28

          Quel outrecuidance !
          Y a t il quelqu’un ici pour vous expliquer que vous n’êtes pas médecin?
          Comme le disait ma défunte grand-mère paternelle « Celui la, il pète plus haut que son cul, il va finir par s’asphyxier! »

            +2

          Alerter
        • Françoise // 31.03.2020 à 05h19

          OB demandez à ce Mr qui a fait une mini conf (il y a une semaine) très intéressante. Pour allez directement à l’étude de Raoult prenez à 33,30 mn
          https://youtu.be/7xSka1IxQnw
          Je ne doute pas qu’il soit ravi de faire qq chose avec votre groupe.

            +0

          Alerter
  • XPT // 28.03.2020 à 18h42

    Je suis une nouvelle fois sidéré par l’improvisation et les préjugés sur lesquels reposent ce billet. Ne serait-il pas plus simple d’interroger l’IHU Marseille ou au moins de consulter le rapport publié à partir de 80 cas traités :

    https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/COVID-IHU-2-1.pdf

      +148

    Alerter
    • trucbidule // 28.03.2020 à 19h00

      Vous pouvez détailler les « préjugés » de l’article? C’est assez lassant de voir la pléthore d’attaque contre les crises sur ce sujet sans pourtant que quiconque ne détaille ce qui lui reproche…

        +31

      Alerter
      • XPT // 28.03.2020 à 19h07

        Je m’attendais aux courbes habituelles générées par Olivier Berruyer et je ce que je lis ressemble à une blague de café du commerce. Lisez bien, ce qu’OB reproche à Raoult c’est de « relativiser » les données (ainsi le compte des morts dans le monde relatif aux populations – ce qui n’est pratiquement jamais fait), c’est à dire simplement de penser en chercheur. J’attends maintenant qu’il dépiaute le dernier bouquin d’Emmanuel Todd ou de tout autre chercheur, parce que c’est exactement de cette manière que ces chercheurs sont moqués.

          +75

        Alerter
        • trucbidule // 28.03.2020 à 19h14

          Donc en fait, vous basez votre message sur le toute début de l’article, sur un passage que l’auteur lui-même par un « mais passons ».
          Curieuse méthodologie pour juger un article, pour le coup vous faites exactement ce que vous lui reprochez : vous attaquez (sans argument en plus) un point de l’article qu’il considère lui même comme mineur, en ignorant tout le reste.
          Amusant…

            +35

          Alerter
        • Vvr // 28.03.2020 à 20h43

          Le nombre de mort relatif a la population, il est trop tôt pour le faire.

          On pourrait à la rigueur regarder la surmortalité, mais quel chiffre garder ? Les 300 morts quotidiens représentent une surmortalité de +16% au niveau national, ce qui est à peine 2 * l’eccart type.

          Par contre, pour le Haut Rhin, les 175 mort par semaine font monter la mortalité de +75%, niveau qui n’avait même pas été atteints pendant la grippe de 2017 (+60%, cette année là la grippe avait provoqué du plus +50% au niveau national pendant 2 semaines)

            +7

          Alerter
          • Nicolas // 29.03.2020 à 04h52

            Surmortalité : Au cœur de l’épidémie en Lombardie, il y a beaucoup de communes où il y a au moins 4 fois plus de morts en mars 2020 qu’en mars 2019.
            Une grosse grippe ne fait pas ça. Une petite peste, oui.

              +8

            Alerter
            • Vvr // 29.03.2020 à 11h09

              Quelles sont vos sources ? J’ai beau chercher, impossible de trouver le nombre de mort par province, pour ne parler des communes. Même par région, on a des estimations par « des gens proches des données ».

              Si vous parlez de Bergame et de l’analyse des rubriques nécrologiques, ce n’est pas une source fiable. Et comparer à uniquement 2019 peut-être trompeur: dans le Haut-Rhin, les grippes de 2018 et 2019 n’ont eut aucun impact alors que celle de 2017 a été légèrement plus sévère qu’au niveau national.

              Quand à la peste, sans antibiotiques c’est une létalité de 50%.

                +4

              Alerter
          • Narm // 29.03.2020 à 17h00

            VVR : 300 par jour maintenant dans le grand est, dans 5 jours on aura atteind le picNarm

              +0

            Alerter
      • Hippocampe pourpre // 29.03.2020 à 10h13

        Le premier reproche qu’on puisse faire c’est celui de la censure sourde (ok, libre, et alors?), déterminée non par l’intention de préserver la thématique ou la civilité, mais par celle d’éliminer ce qui est « gênant ». Ce que ne fait pas Raoult, il a pas encore caché les morts sous le tapis

          +6

        Alerter
      • tepavac // 29.03.2020 à 10h28

        trucbidule,
         » C’est assez lassant de voir la pléthore d’attaque contre les crises sur ce sujet sans pourtant que quiconque ne détaille ce qui lui reproche… »

        Si vous pensez que vous subissez des attaques injustifiées par ceux qui en réalité demandent simplement un peu de tenu dans la charge surprenante et indélicate qui à été faite, alors je me demande en tant qu’adhérent du blog, comment vous allez défendre le site lorsque les hyènes, les vrais, et il y en a une pléthore dont je ne citerait pas le nom, qui attendent leur revanche.
        Là, par votre insistance inconsidérée, et votre myopie, passagère espérons-le, vous leur avez donné la bonne mesure .

        Comme à chaque billet polémique entrainant les discours les plus farfelus et révélateur des émotions que cela provoque, j’enregistre toutes les heures, l’ensemble des interactions des commentaires.
        Je les ressortirais le moment venu, que chacun ait son dû et sa gloire.

          +8

        Alerter
        • Charles // 29.03.2020 à 11h26

          Bravo, j’ai depuis longtemps envie de faire ce type d’analyse (analyse de la dynamique des commentaires et des commentateurs).
          Quels outils utilisez vous pour enregistrer puis indexer les commentaires ?

            +0

          Alerter
      • Hippocampe pourpre // 29.03.2020 à 13h05

        Les préjugés? Oh il y a tout un tas de choses manifestes à reprocher, la première d’entre elles étant le parti pris. Permanent. Pour quelqu’un qui prétend tirer le vrai du faux, ça se pose là! Les 30 patients chloroquinés du Dr. Chen qui ne sont que 15. Les 15 non traités qui ne sont pas placebo mais traités aux antiviraux. Le discrédit médisant sur la personne du Dr. Raoult. L’absence totale de connaissance médicale élémentaire et surtout de l’histoire de la médecine, de Pasteur et son enragé unique à Marshall et son auto-injection, unique aussi, de bactéries à ulcère. L’attribution d’une « prétention à un remède miracle » que n’a jamais eu Raoult etc.
        Rien qu’ici la critique radicale de la « fausseté » des chiffres de l’IHU avec LE chiffre fatal, la soi-disant létalité manipulée; eh bien non elle n’est pas manipulée: en effet les 80 patients du dénominateur (attention, on rentre dans la Science là) ne sont pas les patients détectés positifs par l’hôpital, mais les patients « hospitalisés », ce qui est d’emblée très différent. Nous savons tous que cette létalité n’a aucun sens, et c’est d’ailleurs pour ça que la mortalité, elle, est et restera parlante, mais au moins par honnêteté intellectuelle (cela existe-t-il encore?), on pourrait au moins l’estimer le plus proprement possible (c’est à dire, à la louche à 25% de sa valeur réelle, mais bon). Le cas chinois, pervers comme il se doit n’est-ce pas, montre 3306 morts/82345 positifs soit 4%. Ont-ils cherché à « minimiser la létalité »? Non, pourtant c’était archi fastoche. Fastoche mais complètement inutile

          +12

        Alerter
    • pemile // 28.03.2020 à 19h33

      « de consulter le rapport publié à partir de 80 cas traités »

      Pour constater que seulement 23 des 80 patients ont plus de 60 ans et que si 93% des patients avait une charge virale indétectables au bout de huit jours, 16% sont toujours hospitalisés.

        +13

      Alerter
    • heliante // 28.03.2020 à 22h54

      Ce rapport à la méthodologie épouvantable ne démontre rien.
      Lisez-le vous verrez y a des biais partout, notamment un biais de sélection évident qui fausse toute l’étude. Je ne parle même pas du manque de bras contrôle, ou de randomisation, qui empêche la comparabilité et la représentativité du panel.
      Ni même de la dénomination « observationnelle » alors qu’il s’agit d’une étude interventionnelle, ou comment se soustraire à la législation, ce qui en soit est illégal en fait.

      La fin de crise risque d’être un déconvenue pour beaucoup de gens quand éclatera la fraude qui est en train de se mettre en place, manipulant la peur des gens et faisant un coup de poker avec leur santé.

        +21

      Alerter
      • Nicolas // 29.03.2020 à 04h59

        Bien d’accord avec votre conclusion, et bonne remarque, pour « interventionnelle ». Quant à être illégale… n’a-t-il pas obtenu une dérogation ? Des dérogations sont en cours pour permettre des tests en Italie, Russie et ailleurs. La différence c’est qu’ailleurs ils ne font pas de fixation sur la chloroquine. Les Italiens parlent autant voire plus du « médicament de Fujifilm », et testent aussi des anti-sida.

          +2

        Alerter
      • anarcotic // 29.03.2020 à 08h46

        Si la méthologie consiste à attendre que des miliers de gens meurent pour être sûr des annonces à faire pour être crédible aux yeux des « experts » qui nous ont mis dans la m…., c’est une très mauvaise méthologie.
        On n’est pas dans la science aujourd’hui, on est dans l’urgence. Les « experts » nous expliquerons quand ce sera fini ce qu’il aurait fallu faire, ne vous inquietez pas pour la science, elle survivra !

          +14

        Alerter
      • vva22 // 29.03.2020 à 23h15

        Il n’y a aucun biais de sélection puisque tous les positifs testés sont traités, il n’y a donc pas de sélection… La seule différence avec les chiffres nationaux c’est qu’il appelle les gens à se faire tester (méthode préconisée par l’OMS et pratiquée avec succès par la Corée), ensuite il est exact qu’avec cette méthode il peut avoir des malades « plus favorables » mais c’est difficile à dire car au final il semble avoir peu de réanimation dont 2 en sortent rapidement. Je continue à penser que le gain le plus intéressant s’il est confirmé est la rapidité de diminution de la charge virale, qui devrait permettre lorsque l’on testera plus largement de limiter la contagion ce que le confinement cherche à faire et que les coréens semble réussir sans confinement.

          +2

        Alerter
      • Lonewolf // 31.03.2020 à 19h34

        Je crois bien que tout est bien résumé avec « méthodologie épouvantable ». Pourquoi penser qu’on attaque la personne ? Parce qu’on relève certains de ses comportements ? Certes, mais c’est parce que ses agissements (professionnels) vont dans le sens d’un doute à apporter à sa déontologie personnelle.

          +1

        Alerter
  • FlyingZone // 28.03.2020 à 18h43

    Bravo !!! tout cette polémique … c’est du grand art. Vous êtes bon pour tout démasquer, continuez.

      +9

    Alerter
    • shame_on_you // 28.03.2020 à 19h11

      Ce sera aussi grâce à vous Ô immense OB (soyez vénérés vous ainsi que les 6 prochaines générations), grâce à vos petites mais si brillantes interventions que la France sera le dernier ou l’un des derniers pays à mettre en œuvre ce traitement.
      Même les russes s’y mettent !
      Pourtant même le Dr Alexandre Bleibtreu, vous savez celui qui avait traité cette thérapie de « bullshit », pas un copain-copain (c’est peu dire) à Mr Raoult, et bien, … il a fait volte face, son mea culpa et soigne ses patients avec ce traitement.
      Il a eu l’intelligence de reconnaître ses erreurs ce qui mérite du respect.
      Mais que sont les Bleibtreu, scientifiques chinois, les russes, …, par rapport à notre immense OB que le monde entier nous envie ? (ou pas …)
      Disons le tout net : RIEN !
      Et dire que je vous ai donné des sous pour soutenir le site !
      Bon, dites nous tout :
      Jaloux ?
      Envieux ?
      N’aimez pas sa coupe de cheveux moins stricte que la votre ?
      N’aimez pas la moto ?
      Allergique au soleil et aux régions du sud ?
      to be continued …

        +113

      Alerter
      • Le Minotaure // 28.03.2020 à 19h40

        Ca fait des semaines que les Chinois umettent en garde sur l’utilisation de ce traitement à grande échelle notamment à cause des effets secondaires, et parlent d’une inefficacité pour les patients de plus de 65 ans, c’est à dire les principaux menacés par le covid-19.

        https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-03-20/virus-drug-touted-by-trump-musk-can-kill-with-just-two-grams

          +19

        Alerter
        • Marie // 28.03.2020 à 20h41

          Arretez la désinformation. De très nombreux medecins ont expliqué que ces molécules sont connues depuis très longtemps et on a parfaitement en tête les effets secondaires!!

          L association des medecins urgentistes, par exemple, en première ligne dans cette epidemie s est prononcée

          https://www.caducee.net/actualite-medicale/14813/covid19-l-amuf-encourage-les-medecins-a-proposer-le-traitement-a-base-de-chloroquine-du-pr-raoult.html

            +48

          Alerter
          • Bats0 // 29.03.2020 à 01h28

            Les premiers résultats de l’étude Discovery (3.200 cas infectés, et pas 27), concernant la chloroquine, se sont révélés décevant, ainsi que ceux des chinois et des italiens. Mais ça très peu en parle, si ce n’est l’infectiologue à l’hôpital américain, Christophe RAPP :
            « Pour l’instant, il n’y a pas d’efficacité clinique; il faut rappeler dans l’étude marseillaise, c’est une efficacité qui est jugée sur la clairence virale, sur la diminution de quantité de virus, et non pas sur les données cliniques.
            Le médicament dont on a besoin, c’est un médicament qui va diminuer la mortalité, ou réduire les passages en réanimation. Pour l’instant, à l’heure où nous parlons, il n’existe pas, et il est urgent d’attendre l’étude Discovery, qui est une étude européenne.
            On aura les résultats de l’étude préliminaire dans quinze jours, trois semaines. C’est une étude adaptatives qui permet en situation de crise, d’éliminer les candidats potentiels qui ne marchent pas. »

              +6

            Alerter
            • vva22 // 29.03.2020 à 23h27

              l’essai Discovery est voué à l’échec puisqu’il est adressé à des patients suffisamment grave pour aller et rester à l’hôpital (détresse respiratoire les autres rentrent chez eux ou n’y vont même pas filtrés par le 15) et sans l’antibiotique. Par ailleurs Raoult prêche pour un dépistage généralisé avec traitement de tous les positifs, afin de diminuer la diffusion et mais cela reste à démontrer sur un plus grand nombre de cas diminuer le nombre de complications respiratoires. Enfin je me méfie ce M.RAPP qui fait partie des médecins qui se répandent sur les médias pour discréditer son confrère marseillais.

                +6

              Alerter
        • Le Spectre // 31.03.2020 à 22h58

          « Karen Starko, l’auteur de cette étude, rappelle que « les médicaments peuvent sauver des personnes et améliorer nos vies. Encore faut-il être toujours attentifs à l’importance du dosage, à l’équilibre entre les avantages et les risques et aux limites de nos connaissances ». »

          => https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-aspirine-peut-etre-aggrave-pandemie-grippe-1918-20678/?fbclid=IwAR3rbL4ylDtqGujK99DizTMYgIPToT6NdburGush1gCmkS5LHPGQKt2znWM

            +0

          Alerter
      • moshedayan // 28.03.2020 à 19h53

        Non ne vous fâchez pas !
        les Russes s’y mettent, c’est faux officiellement, le Minzdrav n’a pas donné de Directives claires, les seules officielles se trouvent sur ce site
        https://endokrinolog.online/
        https://endokrinolog.online/profilaktika-koronavirusa-preparatami/
        Elles reprennent les travaux des Chinois, des Japonais, elles s’intéressent aux antiviraux – Remdesevir, Arbidol, Ribavirin… et de près à l’Avigan… et aux immunomodulateurs… Evidemment, la hydroxychloroquine intéresse… mais pas plus que les autres…
        Les Russes font des essais avec, c’est sûr et… se moquent des disputes en Europe…entre Occidentaux… voilà ce que je pense après avoir entendu Catherine Ney qui crache son venin sur l’Eurasie… Pour le reste , bon courage…
        Chose importante ! Arbidol et Avigan sont interdits en Europe et aux Etats-Unis (pour l’Avigan c’est sûr – firme japonaise Fujifilm )

          +6

        Alerter
        • Armiansk // 28.03.2020 à 20h52

          La chloroquine n’est pas mentionnée dans votre lien (qui est un article de l’endocrinologue Aléna Ariko). L’Arbidol est un faux remède bien connu, et l’article signale les campagnes de réclame par les producteurs chinois, en l’absence de tout élément étayant son intérêt.

            +5

          Alerter
        • shame_on_you // 29.03.2020 à 01h13

          bien sur, c’est faux …
          merci de lire l’article suivant (Russia Today)
          https://francais.rt.com/france/73309-russie-propose-traitement-antipaludeen-contre-covid-19-inspire-par-la-france

            +10

          Alerter
          • vva22 // 29.03.2020 à 23h29

            Oui mais ce n’est pas de la chloroquine… le seul point commun c’est un anti paludéen

              +3

            Alerter
            • shame_on_you // 30.03.2020 à 10h45

              Mais quelle mauvaise foi … Et tout ça juste pour avoir raison …
              Vous êtes simplement désolant(e)

                +0

              Alerter
      • aleksandar // 29.03.2020 à 00h10

        Vous pouvez ajouter le Maroc et L’Inde qui ont adopté ce traitement.
        Le ministère russe de la santé a publié un rapport hier
        Il liste le traitement du Prof Raoult dans les 3 premiers protocoles anti Covid-19

        Pour ceux qui prétendent qu’on ne sait pas comment fonctionne la Chloroquine, la réponse se trouve dans des dizaines d’articles scientifiques, je vous laisse chercher

        Pointer que les morts dans les 3 premiers jours ne sont pas comptés et que c’est un biais est une énorme stupidité.
        La Chloroquine n’est pas la potion magique de Panoramix, comme tout médicament il faut un délai pour agir.
        C’est bien pour ça qu’on recommande au gens qui partent en Afrique de commencer a en prendre au moins 4 JOURS avant leur départ

        Quand a cette phrase:
        « C’est stupéfiant, car imaginez que, dans de très rares cas, la Chloroquine réagisse super mal avec le Covid-19 en présence d’un gène particulier, et que le malade meure en 48 heures de la chloroquine. »
        Elle relève purement et simplement ou de la désinformation ou du fantasme.
        L’idée que Chloroquine + Covid-19 puisse provoquer le décès du patient n’a aucun fondement scientifique.
        La seule possibilité réside dans une faiblesse cardiaque préexistante du patient mais certainement pas par l’interaction entre une molécule et un virus !

          +47

        Alerter
      • Lonewolf // 31.03.2020 à 19h39

        Vous ne comprenez pas qu’il s’agit de reprocher une méthodologie (ou plus exactement son absence plus que partielle) ? Je me fous de cette personne, je ne la connais pas ni ne la connaitrais jamais. Il se peut que le traitement qu’il défend soit judicieux. Il n’empêche qu’il a tiré ses « conclusions » de pratiques qui ne respectent aucune des règles de bases pour qu’une étude soit fondée et viable, sur un échantillon si faible qu’on ne pourrait rien en conclure. Et ça n’est pas un précédent en ce qui le concerne ! Voilà tout.

          +0

        Alerter
    • Fritz // 28.03.2020 à 19h13

      Démasquer… ce n’est pas le moment de tomber le masque, déjà que les stocks ont été liquidés, et que l’usine qui fabriquait des masques de protection a fermé il y a deux ans (merci la mondialisation).
      https://www.letelegramme.fr/bretagne/masques-l-usine-de-plaintel-a-ferme-il-y-a-deux-ans-28-03-2020-12532801.php

        +25

      Alerter
  • Santerre // 28.03.2020 à 18h45

    Est ce qu’il faut faire confiance au compteur du gouvernement sur le nombre de morts? Il est, je crois, plus important que de lui de Raoult. La chloroquine, il y a des études en cours pour infirmer ou confirmer. Basta! Il y a des sujets autrement plus dramatiques
    Olivier, on sacrifie sciemment des milliers de vieux, en Ehpad, mais aussi en maison de retraites et chez eux, et ce même dans les endroits encore nombreux en France où les hostos ne sont pas en tension, c’est un gerontocide. Un véritable crime contre l’humanité qui déjà épouvante et scandalise nos voisins Allemands. Plus de 75 ans? Tu reste crever seul, confiné, comme un chien, sans même quelqu’un pour te tenir la main. Pas une priorité, circulez. Tu es né avant 45? Tu as bâti ce pays et son son système social unique? Et ben t’y as pas droit. Comment notre peuple peut il benoîtement laisser perpétrer ce crime qui restera comme une tâche dans notre histoire?
    Comment peut on rester silencieux et insensible devant ce vrai nacht und neebe 2.0?
    Égalité ? Fraternité ? Quand on condamne sciemment nos anciens à une mort certaine, atroce(étouffement) et solitaire.
    Au secours, au secours au secours, ce sont des hommes qu’on assassine.
    Et rappelons nous, avant de se demander si c’est un vieux qu’on laisse mourir, demandons nous « et si c’était un homme?

      +99

    Alerter
    • Daniel // 29.03.2020 à 10h15

      Voilà un vrai sujet.
      Merci Santerre de l’évoquer. Combien de décès ne sont pas comptabilisés car ne s’étant pas produits en milieu hospitalier ? Un peu grosse la ficelle !
      Olivier ferait bien de parler un peu de cela, au lieu de crisper sa focale sur Raoult.

        +19

      Alerter
    • Brigitte // 29.03.2020 à 11h41

      Santerre, votre commentaire est poignant de vérité.
      De la dictature douce nous sommes en train de basculer dans la barbarie douce…enfin, douce car il n’y a pas de charniers à ciel ouvert.
      La réalité virtuelle, dans laquelle nous baignions d’ordinaire est remplacée par la surréalité. Les morts ne sont plus ceux des pays lointains en guerre, mais ceux « bien de chez nous ». En réaction, l’Italie nous apparait presque comme un pays lointain, alors que c’est à notre porte. Idem pour l’Espagne.
      En cette période très troublée, nous perdons nos repères spacio-temporels. L’effet de bascule du temps nous catapulte 100 ans en arrière, voire plus. Il y comme un arrière-goût de début de 20ème siècle dans l’air, pour ne pas dire un début de moyen-âge, avec ses prophètes de tous poils. En Occident, ils ne sont pas religieux mais scientifiques.
      Le Dr Raoult est l’exemple le plus caricatural de l’arriviste scientifique. Il prêche sur les réseaux sociaux, balayant d’un revers de main la déontologie et la rigueur scientifique. Ce faux hérétique profite de l’urgence de la situation pour jouer sa notoriété au poker de l’histoire, ce qui, s’il remportait la mise, lui assurerait le titre de sauveur de l’humanité. Il se prend pour un génie, un Pasteur 2.0.
      Santerre, apparemment, vous êtes séduit par ses promesses. Pour ma part, en tant que biologiste, le personnage ne m’inspire pas du tout confiance.

        +12

      Alerter
    • Narm // 29.03.2020 à 17h23

      et je rajouterai qu’en italie le seuil pour les soins est passé à 60 ans.
      au dessus, t’es mal barré

      c’est affreux, mais c’est juste parcequ’ils n’ont pas les moyens humains et matériels de soigner tout le monde en même temps.

        +0

      Alerter
  • R. Zaharia // 28.03.2020 à 18h49

    Salut Olivier
    Puisque tu persistes a t’aventurer sur un terrain miné, voici un fait dont tu ne tiens pas assez compte, il me semble: le nombre de tests pour 100 000 habitants est très variable d’un pays à l’autre.
    Si on avait fait en France, autant de tests qu’en Italie, le nombre des cas positifs serait peut être le double (c. à d. moins éloigné de la réalité.)
    Si on avait fait autant de tests qu’outre Rhin… le nombre des cas positifs serait peut être le triple de celui qui nous est indiqué. OK ? C’est peut être une bonne raison de faire plutôt le rapport entre le nombre de décès et la population totale, Non ?
    Pourquoi imaginer que c’est seulement pour minimiser la perception du risque dans le public ? Ne passes-tu pas ton temps à dénoncer les tendances complotistes ?
    Ici… tu en suscites. Je crains que le renfort que tu demandes ne soit pas vraiment conforme à tes souhaits. Parfois, il vaut mieux être seul que mal accompagné.

      +105

    Alerter
    • pemile // 28.03.2020 à 20h57

      « Puisque tu persistes a t’aventurer sur un terrain miné »

      Parce que le terrain est miné par les pratiques de Mr Raoult ?

      « C’est peut être une bonne raison de faire plutôt le rapport entre le nombre de décès et la population totale, Non ? »

      Oui, ce site Suisse vous permet de tracer des courbes de comparaison entre différents pays des décès par million d’habitants à partir du jour du premier décès (ce qui permet de corriger les décalages temporels entre les différents pays)
      https://www.rts.ch/info/suisse/11137312-le-coronavirus-en-chiffres-et-en-cartes.html

        +6

      Alerter
      • R. Zaharia // 28.03.2020 à 22h04

        Je pensais plutôt: « Terrain miné par Big Pharma »…

          +19

        Alerter
    • Philippe, le Belge // 28.03.2020 à 21h17

      Plus que l’instantané du taux de morts par 1 000 000 d’habitant, c’est sa variabilité dans le temps et la comparaison de celle-ci avec celle des autres pays à partir d’un même point de départ qui est intéressante! On trouve ces courbes ici https://ecosys.versailles-grignon.inra.fr/SpatialAgronomy/covid19/index.html#figDeathRecInRat
      Ce tableau permet de bien se rendre compte d’abord que vous français n’êtes, en Europe et malgré l’incompétence de votre gouvernement, pas si mal lotis! (mieux que nous, belges), que l’Italie ne se débrouille pas si mal non plus, mais surtout qu’une grande partie des courbes européennes, si elles démarrent avec une pente plus faible semblent avoir une évolution moins bonne que celle de Hubei, ce qui nous mènerait fort probablement, à confirmer dans les prochains jours, dans ces pays vers une période de confinement plus longue (à mon avis plus encore que ce qu’annonce l’auteur du site) ou plus sévère.

        +8

      Alerter
  • Zaroips // 28.03.2020 à 18h58

    Oui le site les-crises est en train de sombrer. En quelques jours et des articles tous pires les uns que les autres, vous êtes en train de montrer toute l’hystérie qui vous anime ; l’absence de recul, d’esprit critique et de patience nécessaires à celui qui veut essayer de penser le moment historique que nous vivons et le faire comprendre aux autres.

    C’est triste et je crains que les traces que laisseront le coronavirus se retrouveront aussi sur ce site dont la crédibilité intellectuelle est en train de voler en fumée.

      +94

    Alerter
    • Pierre Mauran // 28.03.2020 à 19h43

      Je pense au contraire que le travail de OB est très bien car très factuel. Il dérange ceux qui ont une opinion arrêtée et ne veulent pas considérer les faits. Qu’ils aillent donc voir ailleurs. Ils démontrent qu’ils ne savent pas ce qu’est l’esprit critique et qu’ils méprisent la liberté, c’est à dire, pour paraphraser Orwell, le droit de dire ce qu’ils ne veulent pas entendre.

        +40

      Alerter
  • trucbidule // 28.03.2020 à 18h58

    Et sinon, des arguments ou pas? Nan je dis ça comme ça hein… Mais les gens qui s’indignent, c’est marrant deux minutes, mais s’indigner pour s’indigner…

      +13

    Alerter
    • Pegaz // 28.03.2020 à 20h52

      Absolument reprenez le dossier à charge
      « Le Professeur Didier Raoult : Rebelle Anti-Système ou Mégalomane sans éthique ? »

      1) Le choix du titre : L’antagonisme proposé laisse bien peu d’ouverture et me semble orienté, soit !
      2) La 1ère vidéo (23 janvier) : 01:22 d’une vidéo qui en fait 04:06 – Vidéo tronquée et remontée à partir de sections sélectionnées !
      1ère coupe de 0:20 à 0:55 de l’originale – 2ème coupe de 01:15 à 02:03 etc…
      3) L’article du JDD : Qu’une partie du 1er chapitre avec un zoom sur 2 phrases et ce 2 % !
      Comme pour la vidéo ces sélections ne permettent pas de saisir comment et sur quoi s’articule son analyse. Les Crises a bien mis les art. originaux à dispo mais vu la taille du leur, combien ont eu la curiosité de s’y intéresser ?
      Et ce 2 % mis en exergue au côté d’un chiffre, 20.000.000, dont on ne sait d’où il sort. D’autant plus à la date de l’article cité, 1 février ? La conclusion associée est d’une insolence et d’un mépris pour les médecins de l’IHU !
      La suite est à l’identique orienté, biaisé avec du cynisme en prime…
      III. La France : Raoult fut néanmoins récompensé par le Gouvernement

        +20

      Alerter
      • trucbidule // 29.03.2020 à 00h49

        Je parle uniquement de cet article… Sinon on n’a pas finit.

          +0

        Alerter
  • polobismuth // 28.03.2020 à 18h59

    Permettrez-vous un droit de réponse sur les-crises à Didier Raoult que vous avez dénigré dans un précédent article avec des attaques qui n’avaient rien à voir avec le covid?
    Un peu de sang froid Olivier, viendra le temps du bilan mortuaire après la fin de l’épidémie dans quelques semaines ou tout le monde prendra soin d’apporter son explication sur les chiffres.
    J’attends d’ailleurs à ce sujet une exemplarité de votre part – en tant qu’actuaire et amoureux des statistiques – sur l’étude détaillé des décès dûs au covid19. Faire apparaitre l’âge moyen, médian, les écarts types, le maxima et minima les comorbidités détaillées des victimes. Le taux de mortalité estimé sachant que l’on a trop peu testé en France, l’impact sur la mortalité française de l’année 2020…
    Que l’on puisse ensuite comparer quelle fut la meilleure stratégie au regard de la situation (confinement total ou pas?)
    Les conséquences du confinement sur la mortalité de la population, les conséquences de la crise économique engendrée par le confinement sur la mortalité en France…
    Bref du sérieux objectif, sourcé, chiffré, ce à quoi avait habitué les-crises avant cette crise coronavirusienne.

      +94

    Alerter
    • Catalina // 28.03.2020 à 23h00

      Je plussoie, cependant, vu que nombre de gens décédés ne sont pas testés, on ne saura pas combien réellement de morts le covid a fait, ( tous les ans il y a surmortalité chez nos aînés et parfois nos petits avec une sale grippe, bronchiolite, mais le covid lui est magnanime, il ne tue pas les petits..heureusement.)

        +4

      Alerter
      • vva22 // 29.03.2020 à 23h48

        Il n’y a pas surmortalité sur nos aînés, puisqu’il faut rappeler que la France n’est pas mal placé en terme d’espérance de vie, et que de toute façon ce sont les aînés qui logiquement alimentent largement le nombre de mort journalier environ 1600 toutes cause confondues, et malheureusement le covid 19 n’est que la pichenette qui envoie vers la mort des personnes âgées déjà passablement abîmés par d’autres pathologies. C’est d’ailleurs pour cela que les premiers destinataires de masques auraient dûs être les personnes qui s’occupent des personnes âgées en EPAD comme en ville, et peut-être la mortalité due au COVID 19 serait-elle moindre. Au passage le seul mort de l’étude Raoult avait 86 ans, hypertendu et traité pendant 5 jours aux corticoïde avant admission, donc voué à la mort selon l’avertissement donné sur les anti-inflammatoires par Salomon)

          +1

        Alerter
  • Marten // 28.03.2020 à 18h59

    Bonjour M. Beruyer,
    La mise en perspective que vous faites, Raout l’a fait plusieurs fois dans ses vidéos.
    Par exemple dans la plus fameuse vidéo initialement nommée « fin de partie » : https://www.youtube.com/watch?v=n4J8kydOvbc&t
    Pourquoi ne pas simplement les rappeler ? Et indiquer qu’il aurait été préférable que l’Institut mentionne ces grilles de lecture ?
    Et pourquoi ne pas mettre en perspective cette communication avec celle… du gouvernement !? Est-ce que vous ne voyez pas un lien ? Vous n’avez eu vent des manières dont les comptages sont faits ou ne sont pas faits ? Pas de dépistage systématique côté dénominateur, pas de comptage de morts dans les maisons de retraite.
    Bref, vous semblez particulièrement remonté contre Raout.
    Personnellement, je trouve néanmoins vos contributions paranoïdes assez utiles, elle permettent de rester vigilant.
    Cordialement,

      +47

    Alerter
  • gerald B // 28.03.2020 à 19h09

    Il ne s’agit pas de chasse à l’homme, ni de déterminer si le traitement de D. Raoult est efficace.
    Il s’agit d’analyser ce qui ressemble beaucoup à des biais voulus ou non…

      +25

    Alerter
    • CHLéO // 28.03.2020 à 20h40

      « … ni de déterminer si le traitement de D. Raoult est efficace. »

      Ah bon, il s’agit de quoi, alors ? Je suis stupéfiée par l’hystérie qui se dégage de cet article, et tout aussi stupéfaite de constater que son auteur est Olivier lui-même. J’avoue que je ne comprends pas cette attitude alors que nous sommes dans une crise grave et qu’aucune autre solution que celle du Pr Raoult n’est proposée (le machin « discovery » me laisse dubitative, pour le moins).

        +40

      Alerter
      • bab23 // 28.03.2020 à 21h27

        Pourquoi le « machin Discovery » vous laisse il plus dubitative que « la solution du Pr Raoult » ? Il me semble que OB nous montre que « la solution du Pr Raoult » a encore plus de quoi nous laisser dubitatifs aussi

          +3

        Alerter
        • eric // 28.03.2020 à 22h20

          bab23 qui fait semblant de ne pas comprendre et tire sur Raoult.

          La méthode Discovery teste les patients dans les CAS GRAVES avec de la chloroquine. Raoult a bien dit qu’une fois qu’ils en sont à ce stade là, avec des problèmes plumonaires/respiratoires GRAVES, son traitement à la chloro et Azy ne marche PAS !!! Car ensuite les conséquences sur le corps sont quasiment irréversibles, sauf cas exceptionnel et le patient meurt.

          Si on voulait démontrer que la chloroquine ne fonctionne pas, on ne s’y prendrait pas autrement. En outre ils ne testent que la chloro et ils ne rajoutent pas l’azythromycine qui est un des rares antibiotiques (le seul?) à être efficace contre les virus, un antibiotiques n’est efficace que contre les bactéries je le rappelle.

          Raoult dit depuis le début qu’il faut prendre son traitement le plus TÔT possible, dès les premiers symptômes ET qu’on est positif au covid-19.

          – « Tu es positif, ah oui tu as des symptômes, un peu de toux, ou tu ne sens plus rien, ou ton palais ne goute plus rien, ou tu es tout courbaturé de partout, ou tu as de la fièvre, ou plusieurs de tout ça en même temps, ok on te file le traitement ».

          L’essai Discovery est une ESCROQUERIE en ce qui concerne la chloroquine puisqu’on sait déjà les résultats: ils vont dire que ça ne fonctionne pas et c’est normal, ils testent ça sur des patients en état grave.

          Maintenant testez ça sur des patients qui tiennent encore bien debout, ça fonctionne d’après Raoult et d’après tout un tas de toubibs de par le monde. 500 patients aux USA traités avec ça et tous en vie et guéris.

            +31

          Alerter
    • Pegaz // 28.03.2020 à 21h12

      @gerald B
      Pas de chasse à l’homme vous dites !
      Sachez que toutes recherches wikipédia sur IHU, IHU marseille, IHU méditérannée infection.
      Vous serez amené sur « Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille »
      Sachez que ce site a été créer dès le 23 mars 2020 à 14:27‎ (lisez le contenu)

      Sachez que le wikipédia du Pr Raoult, du 27 février à aujourd’hui 28 mars, a été l’objet de 567 interventions. Ouvrez une page au 27 février et une autre au 28 mars et comparez.

      Ce n’est pas juste une création et une mise à jour. Esprit critique et analyse

        +9

      Alerter
  • Olinter // 28.03.2020 à 19h11

    i’idée de fédérer des gens est bonne, mais votre article est vraiment très étrange, surtout le titre , je rejoins la suggestion faite dans les commentaires , vous pourriez au moins demander à l’institut de clarifier les données.
    Vous avez un poids suffisant pour poser la question en direct

      +18

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 22h44

      Bah il l’a fait mais s’est fait remballé, pas le temps à jouer à répondu Raoult, et depuis….

        +10

      Alerter
  • Arkhenes // 28.03.2020 à 19h18

    Appliquons votre propre démarche d’analyse à votre billet.
    1- Vous nous dites que Raoult fait artificiellement baisser le taux de létalité de la maladie en faisant « rentrer 620 patients pas trop mal portants ». Sauf qu’en diagnostiquant des gens qui ne présentent pas que des formes graves de la maladie, la méthode de Raoult permet d’arriver à des chiffres… plus représentatifs.
    2- Vous nous dites que seuls les patients pas trop gravement atteints peuvent se rendre à l’IHU, ce qui fausse les statistiques de létalité. Le taux de létalité calculé sur les personnes développant uniquement des cas graves (comme c’est le cas partout en Europe à l’exception de l’Allemagne, qui a d’ailleurs un taux de létalité « étrangement » bas simplement parce qu’elle généralise les tests) ne vous parait pas plus biaisé ?
    3- Vous nous dites que la patientèle de l’IHU « est probablement bien plus jeune que la moyenne testée ailleurs (qui sont souvent des personnes hospitalisées). Statistiquement, celle population mourra donc moins que la moyenne ». Et faire des tests uniquement sur des personnes âgées et victimes de cas graves, là par contre ça ne fausse pas la moyenne ?
    4- Vous nous dites que « trop peu de temps s’est écoulé et les cas graves n’ont pas encore dégénéré en décès, ce qui fausse la statistique ». Sauf que Raoult est totalement transparent sur le fait que son traitement n’est efficace que sur les cas pas encore graves ! Et soigner les personnes tôt, permet effectivement de réduire le nombre de graves… mais ça, ça ne vous donne pas raison, donc ça doit vous agacer…

      +90

    Alerter
    • Arkhenes // 28.03.2020 à 19h19

      5- « Imaginons que la santé d’un des 700 empire à la maison ; […] il a toutes les chances d’être envoyé dans un hôpital proche. […] Dès lors, il est probable que ce mort ne figure jamais dans le suivi de Raoult, et que son ratio apparaisse longtemps merveilleux. » On peut supposer que le suivi du dossier médical est meilleur que ça ? Et quel est l’intérêt de créer de toute pièce dans votre imagination un scénario farfelu et défavorable au Professeur Raoult ? Vous pensez pouvoir en tirer des conclusions crédibles ?
      6- Vous nous dites qu’il est étrange de ne calculer l’efficacité du traitement qu’en ne comptabilisant les patients soignés plus de trois jours. Sauf que l’efficacité d’un traitement ne se mesure évidemment qu’à partir d’une certaine durée. Si on mesure les effets de la chimio après une séance seulement, on va naturellement en déduire que c’est un traitement mauvais ou nul.
      7- « C’est stupéfiant, car imaginez que, dans de très rares cas, la Chloroquine réagisse super mal avec le Covid-19 en présence d’un gène particulier, et que le malade meure en 48 heures de la chloroquine. Eh bien il ne sera jamais comptabilisé dans le suivi Raoult ! Ce qui est aux antipode de la rigueur scientifique. » Bon, si vous en arrivez à des démonstrations aussi délirantes…

        +79

      Alerter
    • un citoyen // 29.03.2020 à 05h27

      1. Pas compris, en quoi la méthode du Dr Raoult permettrait d’arriver à des chiffres plus représentatifs si la répartition des patients qui se présentent à l’IUH ne correspondrait pas avec celle de tous les personnes infectées en France ou à Marseille, formes graves de la maladie inclus ?
      2. Je regrette, votre raisonnement est biaisé car vous avez choisi de comparer avec un taux de létalité mal établi justement par les raisons que vous avez mentionnées et non par rapport avec le taux réel dont des précautions sont à prendre si on veut estimer ce dernier de façon rigoureuse.
      3. De même que 2. puisque vous avez choisi de comparer avec des taux découlant de la façon problématique des tests de dépistage qui ont été faits.
      4. « Effectivement » : ça reste à voir mais on l’espère.

        +3

      Alerter
    • Hippocampe pourpre // 29.03.2020 à 13h33

      Vous croyez vraiment que Raoult convoque la population de Marseille pour « fausser la statistique »?? Qu’il se moque de guérir les gens, de diminuer la contagion, mais qu’il ne cherche que sournoisement à obtenir un « taux » qui serait « favorable ». Favorable devant qui, pour quoi, contre qui? Contre les buses du gouvernement? N’importe quoi! En 2013 il faisait cette présentation où déjà il annonce avec clarté sa stratégie d’action, qu’il suit fidèlement. Les taux, mais il s’en contrefout et nous aussi, ce que l’on veut c’est des chiffres absolus, pas des fractions. Avec des contaminés en moins, et des morts en moins!

        +10

      Alerter
  • Renaud // 28.03.2020 à 19h22

    Merci pour votre travail de déminage et d’information.
    Vu les réactions provoquées, on dirait que vous avez visé juste. A ceux qui critiquent le travail de les-crises, je vous invite à revisionner la vidéo du professeur Raoult qui claironne que tout le monde s’affole à tord pour une gripette…

      +21

    Alerter
    • Rogger // 28.03.2020 à 19h33

      Notre chef d’état claironnait la même chose a la sortie d’un théâtre….et il n’était pas le seul….

        +40

      Alerter
    • bruno49 // 28.03.2020 à 19h35

      Monsieur,il y a eu l’an dernier environ 2 400 000 morts dans le MONDE causés par des pneumonies virales ou bactériennes !!!!

        +32

      Alerter
      • Le Minotaure // 29.03.2020 à 04h19

        Ces chiffres n’ont aucune pertinence pour une comparaison avec le covid-19. Ils représentent des estimations statistiques de surmortalité, pas un décompte des décès.

        En terme de décès médicalement constaté en structure hospitalière le covid-19 tue maintenant 3 fois plus en 24h que la grippe en plusieurs mois (89 décès recensés depuis le début de l’année).

        Pour reprendre des chiffres vus ailleurs : en 2019, la France a compté 612 000 décès, soit 1677 par jour en moyenne. 319 personnes sont décédés du covid-19 ce dimanche 28 mars, soit l’équivalent de 19% du nombre « normal » de décès. En encore ce n’est que le chiffre officiel des décès en structures hospitalières, auquel il faut ajouter les nombreux morts en EPHAD, à domicile, dans d’autres centres de soins comme les hopitaux psychiatriques etc. Et en Italie on est sur des chiffres bien plus monstrueux encore.

          +6

        Alerter
        • Catalina // 29.03.2020 à 09h28

          « En terme de décès médicalement constaté en structure hospitalière le covid-19 tue maintenant 3 fois plus en 24h que la grippe en plusieurs mois (89 décès recensés depuis le début de l’année). », vous croyez vraiment à vos chiffres et à votre interprétation ? 89 personnes c’est impossible, tout simplement, à mais peut-être qu’au final, le covid dit à la méchante grippe « va t’en c’est moi qui est preume :! »et la grippe a eu peur et s’est sauvée !
          Bon sérieusement, faudra m’expliquer comment on passe de 7200 morts de la grippe à 89
          ça doit être moi, j’suis nulle en maths !
          ;o)

            +4

          Alerter
          • Nadia // 29.03.2020 à 12h19

            Disons que vous confondez taux d’incidence et nombre réel de décès ! Alors allez consulter le bulletin épidémiologique dans Sante publique du site gouvernementale. A la dernière consultation, c’était 800 cas graves et 80 décès pour la grippe depuis novembre 2019.

              +2

            Alerter
            • Catalina // 29.03.2020 à 12h55

              je ne confonds rien du tout ! ben justement, 80 décès de la grippe c’est impossible, comment expliquez vous la différence entre des milliers l’année d’avant et la quasi disparition de la grippe cette année ?
              regardez en 2018
              https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-grippe-a-tue-13-000-personnes-cet-hiver-en-france_123239
              13.000 morts dont 93% avaient plus de 65 ans, c’est le bilan de l’épidémie de grippe 2017-2018 dont l’agence sanitaire Santé Publique France annonce la fin. Un nombre de décès important qui reste cependant inférieur à celui de l’année précédente.
              pour les décès, on remarquera que comme le covid, plus de 90% des décès ont lieu chez les séniors
              donc, en fait, on aurait pu faire une névrose avec la grippe depuis…toujours

                +4

              Alerter
            • Le Minotaure // 30.03.2020 à 02h44

              La différence est que dans un cas, il s’agit de décès constatés en structures hospitalière, dans l’autre cas d’une estimation de surmortalité en période saisonnière, Ca inclue notamment les très nombreuses personnes (en fait l’immense majorité des décès) dont la pathologie principale est une maladie bien plus grave que la grippe, et qui sont « simplement » affaiblis par celle-ci.

              De manière générale, il ne faut pas comparer des évaluations de surmortalité par périodes aux bilans des décès médicalement attribués à une cause. « Le nombre de morts » du coronavirus qu’on a pour le moment, ce sont les décès hospitaliers, c’est la partie émergée de l’iceberg. Et le seul moyen de comparaison qu’on a avec la grippe, c’est bien le même indicateur : les décès constatés. Et il n’y a pas photo, le coronavirus « joue » dans une toute autre catégorie.

                +3

              Alerter
    • catherine // 28.03.2020 à 19h59

      Il n’y a pas de « gripette »,mais seulement des grippes qui font tous les ans le nombre de morts que nous connaissons.

      Même lorsque le nombre de morts était important on ne faisait pas tout ce foin anxiogène et in fine mortifère.
      On découvrait le nombre de mort a postériori.

      Grippe de hong Kong en 1968 :

      https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/28/est-il-vrai-que-la-grippe-de-hongkong-de-1968-avait-ete-minimisee-dans-les-medias_1783363

        +22

      Alerter
    • Marie // 28.03.2020 à 20h54

      Non il n a pas visé juste.
      Il fait un travail d amateur dans un domaine qu il ne connait pas du tout sans avoir la correction minimum d aller se renseigner. Navrant et etonnant.

      Sur le j+3 par exemple, concernant la mortalité l IHU a donné en toute transparence des explications sur ce choix. Rien de caché!!

        +60

      Alerter
    • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h10

      Il était bon de le rappeler. Ce monsieur est coutumier des déclarations à l’emporte-pièce, et par ailleurs pas toujours fondées.

        +2

      Alerter
  • t2lt // 28.03.2020 à 19h25

    La démarche d’OB est saine, l’engouement ne doit pas occulter la rigueur d’une étude, cependant nous faisons face à une « médecine de guerre » et devant le manque de temps et d’alternatives avons nous le choix de patienter pour des résultats d’études ? La liberté des malades, malgré les controverses et l’incertitude du traitement, ne doit elle pas être prise en compte ? N’est il pas le seul à prendre la décision d’être traiter ou de voir son cas s’aggraver ? Je n’oublie pas que cette molécule est ancienne et que l’on connaît ses effets indésirables alors de quel risque parle t on ??

      +21

    Alerter
    • trucbidule // 28.03.2020 à 19h37

      @t2lt
      « devant le manque de temps et d’alternatives avons nous le choix de patienter pour des résultats d’études ?  »
      400 études sont publiés chaque semaine sur le covid19, a priori on avance.

      « La liberté des malades, malgré les controverses et l’incertitude du traitement, ne doit elle pas être prise en compte ?N’est il pas le seul à prendre la décision d’être traiter ou de voir son cas s’aggraver ?  »
      Le choix d’une médicamentation est un choix technique… Et le débat porte justement sur le côté technique. Le malade ne sait pas quel impact aura la molécule sur lui, il ne peut pas prendre de décision éclairé.

      « Je n’oublie pas que cette molécule est ancienne et que l’on connaît ses effets indésirables alors de quel risque parle t on ?? »
      De ce que j’ai lu, la molécule est systématiquement employé avec d’autres molécules. De plus, chaque molécule peut interagir différemment avec chaque pathologie.

        +7

      Alerter
      • tepavac // 28.03.2020 à 19h53

        Cela fait des dizaines d’années que nos protocoles contre les différents cancers font autant de dégâts qu’ils en soignent.
        Si vous voulez du sûr 100% adressez-vous à Dieu.

        Tous ces arguments sont aussi navrant que le billet.

        Mais bon, n’étant qu’humain, on a tous des moments de faiblesses….

          +39

        Alerter
        • trucbidule // 28.03.2020 à 19h57

          « Cela fait des dizaines d’années que nos protocoles contre les différents cancers font autant de dégâts qu’ils en soignent. »
          Vous pouvez développer? Sourcer?

          « Tous ces arguments sont aussi navrant que le billet. »
          Mais je vous en prie, expliquez-moi en quoi ces arguments (ou ce billets) sont « navrant ».
          Encore une fois, beaucoup plus d’attaques et de vagues déclaration que d’argument… C’est ça qui est navrant.

            +6

          Alerter
      • t2lt // 28.03.2020 à 20h07

        @trucbidule
        Quand on sait que lors des études les prescriptions multiples de diverses molécules, n’est dans le meilleur des cas que de 3 concomitantes. Le patient est il toujours éclairé quand le médecin lui prescrit une multitude de médocs ? Le médecin est il lui aussi suffisamment éclairé sur ces multiples médications ?
        Nous acceptons de nous en remettre au sachant sans toutefois connaître pertinemment les risques encourus.
        N’oublions pas que c’est une molécule ancienne ayant fait l’objet d’études et de prescriptions nombreuses, dont les risques sont connus.
        Le délai pour les résultats de ces 400 études dans le meilleur des cas se chiffre en semaines, combien de morts sommes nous capables de tolérer avant d’accepter un traitement qui prête à controverse ?

          +13

        Alerter
        • trucbidule // 29.03.2020 à 00h53

          « N’oublions pas que c’est une molécule ancienne ayant fait l’objet d’études et de prescriptions nombreuses, dont les risques sont connus. »
          Les risques sont connus…Oui et non. Contre le paludisme, oui. Mais pas contre le covid-19.

          « combien de morts sommes nous capables de tolérer avant d’accepter un traitement qui prête à controverse ? »
          Ce n’est pas une question à ce poser : à partir du moment où l’on ne sait pas l’impact qu’a une molécule sur la maladie, je ne vois pas pourquoi ne pas en donner.

          Ce que je ne comprend pas, c’est que tout le monde semble assimiler ‘mauvaise étude’ et ‘vite fait’. Mais si vous allez voir ce qui est reproché à son étude, ce sont uniquement des choses qui aurait pu êtes faites en un temps aussi court. On peut faire vite et bien fait, l’urgence ne permet pas d’accepter des résultats issues de méthodologies biaisés.

            +0

          Alerter
    • bab23 // 28.03.2020 à 21h28

      nous parlons du risque que cette molécule aggrave le cas des patients plus qu’elle ne l’améliore !

        +2

      Alerter
  • Erik // 28.03.2020 à 19h25

    Pourquoi tirer sur quelqu’un qui cherche des solution et à sauver des gens ?
    le tout avec une boite de médoc qui coûte moins de 5€ (c’est peut être ça le problème…)

    il y a déjà plusieurs témoignages de personnes traitées
    https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1241818764368363520
    https://www.youtube.com/watch?v=PTJu9xiztM8

    sans compter le maire de Nice, Mr Estrosi + sa femme
    la députée LR Valérie Boyer

    et un témoignage d’une médecin anesthésiste-réanimateur APHP
    https://twitter.com/AStrazieri/status/1243625871463849985?s=20

    et il y en a d’autres…

      +56

    Alerter
    • gracques // 29.03.2020 à 09h15

      Et pourquoi pas un micro trottoir ?
      Que raoult soit bien implante dans le classe politique locale ,,ça commence à se savoir.
      Qu il est réellement une pointure majeur rans’le milieu de l’infectiologie aussi et pas simplement lui mais au moins d’eux ou trois membres de son équipe qui sont au top mondial….. ça ça devrait rendre modeste…..
      Alors …. je na’ime,pas le comportement de Raoult et je croise les doigts pour que il ai raison !

        +6

      Alerter
  • joe billy // 28.03.2020 à 19h27

    Les gens voient en Raoult la réponse à leur terreur de mourir étouffés par le virus. Voilà pourquoi ils ne supportent pas qu’OB s’attaque à lui et la raison de leur déchaînement à son encontre. Les gens veulent voir Raoult marcher sur l’eau et multiplier les pains… Courage OB !

      +34

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 23h00

      « Voilà pourquoi ils ne supportent pas qu’OB s’attaque à lui  »
      C’est vous qui déliré complètement en attribuant à vos contradicteurs des sentiments imaginaires.
      Non seulement vous déliré; mais par votre attitude vous entretenez l’hystérie qui semble avoir frappé notre cher O.B.

      C’est vous les pousse-au-crime

        +30

      Alerter
    • raloul // 29.03.2020 à 08h06

      Bonjour,

      Je ne sais vraiment pas pourquoi, mais si je suis malade je fais plus confiance à une équipe de médecins spécialistes dans un centre de compétences national qu’à un actuaire sur un blog… vraiment je dois être un affreux complotiste paranoïaque…

        +25

      Alerter
      • red2 // 29.03.2020 à 12h46

        « je fais plus confiance à une équipe de médecins spécialistes dans un centre de compétences national »

        Ben justement, de nombreux médecins spécialistes ne sont pas sur la ligne de Raoult…

          +10

        Alerter
        • joe billy // 29.03.2020 à 13h03

          Aux arguments fondés les gens qui paniquent préfèreront toujours ceux qui les arrangent. Dans 15 jours ces même gens défendront une autre molécule avec la même haine chevillée contre ceux qui tenteront vainement de les tempérer; vous verrez…

            +5

          Alerter
        • Hippocampe pourpre // 29.03.2020 à 13h39

          D’après une étude, les erreurs médicales font (au moins) 50000 morts/an en France https://www.lemonde.fr/medecine/article/2016/05/04/morts-liees-aux-erreurs-medicales-des-donnees-peu-fiables_4913152_1650718.html
          Alors pour la confiance aux médecins, vous repasserez, merci!
          Déjà qu’ils nous tuent à la pelle, on va pas leur donner la louche pour affiner…

            +1

          Alerter
          • raloul // 29.03.2020 à 18h32

            Bonjour,

            Je pense perso que le top en matière de référence médicale critique est la cochrane foundation.

            La seule «minime» différence est que les informations de cette institution sont écrites par des spécialistes qui connaissent le domaine, pas par des actuaires…

              +0

            Alerter
          • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h20

            Il ne faudrait pas non plus croire en une science omnisciente et parfaite, c’est presque intellectuellement malhonnête. Et si les médecins ne sont pas dignes de confiance, ça ne transforme pas pour autant les escrocs en parfaits gentlemen. De plus, vous oubliez « des résultats qui prêtent à discussion », la taille des fourchettes d’évaluation (de 10 à 50 mille, bonjour la fourchette, c’est plutôt un râteau), l’imprécision générale. Décidément les gens préfèrent les trucs douteux et imprécis…

              +2

            Alerter
  • bruno49 // 28.03.2020 à 19h29

    C’est franchement pathétique.Vous ne comprenez rien à rien ! On teste très très peu en France !Que les cas sérieusement malades donc c’est ce qui explique qu’il y a 6% de décès!!!

      +23

    Alerter
  • Ernest // 28.03.2020 à 19h31

    Article hargneux, très très à charge. Il pose pourtant des questions méthodologiques légitimes, qui mériteraient réponse. Mais voilà, à tirer à boulets rouges et à aboyer de la sorte, Berruyer transforme sa critique scientifique en procès en sorcellerie, ce qui fait retomber sur lui-même l’opprobre qu’il tente de jeter sur le professeur Raoult. Dommage…

      +80

    Alerter
  • Rogger // 28.03.2020 à 19h31

    Avez vous de références a propos de ces. Liens avec ce labo ?

      +0

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 20h33

      Dégustez, c’est gratuit et sans virus, et preuves à l’appui. tous les grands pontes médiatisés de la médecine font du lobby pour les grands groupes pharmaceutique. C’est répertorié.

      https://www.youtube.com/watch?v=Ae7rmTm7YdM

        +0

      Alerter
  • Galaxiel // 28.03.2020 à 19h32

    Apparement le gouvernement fait tout de façon impeccable pour ne faire aucun post à leur sujet (ou presque), mais se concentrer sur Raoult….
    Concrètement, s’ il se plante, ça change quoi? Ces médoc ne voit pas tuer les gens. Au pire ça marche pas et c’est tout…

      +41

    Alerter
    • Le Minotaure // 28.03.2020 à 19h45

      Les Chinois mettent en garde contre les effets secondaires à grande échelle.

      La grande majorité des patients en réanimation survivent aujourd’hui au virus sans traitement. Vous ne voyez pas le danger à appliquer ce type de traitement à des patients extrêmement fragilisés sans en bien connaître les effets secondaires ?

        +12

      Alerter
      • Jetaimalbert // 28.03.2020 à 21h16

        Décidemment…
        Didier Raoult et son équipe justement précise qu’il faut donner ce traitement AVANT qu’ils soient ‘extremement’ fragilisés, et donc pas en réanimation..
        Vous faites semblant de ne pas comprendre, c’est pas possible.

          +48

        Alerter
        • Le Minotaure // 30.03.2020 à 02h50

          Donc le donner à des patients dont l’immense majorité survivra sans traitement. Et dans ce cadre il faut bien évaluer le coût/bénéfice d’un traitement, et notamment prendre en compte les effets secondaires. La logique du « qu’à t-on à y perdre ? » peut éventuellement s’entendre pour des patients en réanimation, elle n’est pas admissible pour des patients qui ont 98% de chances (et encore on est pas dans le cadre d’un dépistage massif) de survie.sans traitement.

            +3

          Alerter
          • pphant // 30.03.2020 à 15h04

            On utilise ce médicament en traitement prophylactique depuis des décennies. Quel est le pourcentage de chance de contracter la malaria en zone paludéenne, puis de développer une forme grave lors d’un séjour court? Cet usage bien établi de l’hydroxychloroquine serait donc un scandale sanitaire selon vous?
            Mon problème avec toute les critiques de Raoult, n’est pas le fait de critiquer son discours en soit, il est évident qu’il est souvent très léger dans ses affirmations. C’est la nature de ces critiques, qui sont souvent encore plus approximatives et contestables et péremptoires que les affirmations de Raoult elle même.
            Par exemple, sur les cas exclus avant trois jours de traitements, s’il est évident que cela pose problème pour évaluer la toxicité du traitement sur les personnes infectées par le covid-19, il est tout aussi évident que c’est la bonne méthodologie pour évaluer son efficacité. S’il on veut critiquer une méthodologie, il serait bon d’être précis.

              +1

            Alerter
      • vva22 // 28.03.2020 à 21h28

        Il y a quelque chose qui me frappe : alors que l’OMS avait annoncé d’avance une catastrophe en Afrique, regardez les seuls continents peu touchés sur la carte mondiale 🙁https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6) c’est l’antarctique et l’Afrique, l’Antarctique je peux comprendre, mais l’Afrique je m’interroge, pas vous ? Sachant que la chloroquine est aussi active in vitro préventivement, mais j’ai rien écrit…
        Ensuite par rapport à votre argument, certains pneumologues ont dit que des lésions pulmonaires pourraient être irréversibles e des patients apparemment sans symptômes en auraient aussi, alors les effets secondaires que personne ne connaît sur 10 jours de traitement, c’est peut-être pas le problème…

          +9

        Alerter
        • Alan // 29.03.2020 à 18h47

          Vous connaissez mal l’Afrique : la Nivaquine n’y est pris que par les expatriés, les locaux ne traitent le palus qu’en cas de crise, quasiment personne ne prend le traitement régulièrement (même les expats arrêtent au bout d’un certain temps)

            +1

          Alerter
      • Marie // 28.03.2020 à 23h16

        C est dingue! Vous faites la leçon à des gens dont non seulement c est le métier, travaillent dans un institut dédié à ces sujets, avec plusieurs chercheurs de renommée internationale . Sur la base de leur longue expérience, et compte tenu de l URGENCE de la situation, ils ont mené des études cliniques qui leur permettent, de façon certes empirique, mais neanmoins raisonnée cohérente (ils travaillent sur ces molécules depuis des années) de dire: oui c est une piste très pertinente; la charge virale diminue considérablement en quelques jours.
        Ben non. Ils sont pris pour des charlots.

          +38

        Alerter
        • heliante // 28.03.2020 à 23h22

          Argument d’autorité.

          En l’occurrence ces professeurs ne font rien pour aider les gens actuellement, ils présentent des chiffres fallacieux racontent des sottises, et ralentissent énormément la recherche.
          Il n’est pas démontré que la charge virale diminuait plus sur ces patients là que sans traitement.
          La plupart des patients non grave diminuent leur charge virale en environ 9j, de plus dans ces études tous les patients ne sont pas pris à J1 de leurs symptômes cela fait un biais énorme. Ces études sont des torchons comme pas possible.

            +9

          Alerter
          • Marie // 28.03.2020 à 23h49

            Pas le temps de detailler mais ce que vous dites est faux et ahurissant

            Sachez que beaucoup de specialistes commencent à ruer dans les brancards.
            Professeur Perronne chef du service infectiologie à R Poincarré.
            Ça commence à bien faire toutes ces élucubrations…alors que si il y a scandale c est du côté des pouvoirs publics.
            https://m.youtube.com/watch?v=74VI25gZQwk

              +29

            Alerter
            • heliante // 28.03.2020 à 23h54

              Y a 3 gugusses à la télé contre des dizaines de milliers de médecins qui sont écoeurés.
              Il y a effectivement un scandale et je suis d’accord avec vous au gouvernement mais pas que.
              En post crise il y aura des réglements de compte et y compris dans le milieu médical, vous verrez.
              Gardez en tête la possibilité que Raoult soit un escroc, parce ce c’est ce qu’il fait de manière objective dans la présentation de ses études pour qui sait lire ça.

              Vous n’avez pas le bagage pour décrypter et on vous dupe vous n’avez pas idée à quel point et de tous les cotés.

                +12

              Alerter
        • red2 // 29.03.2020 à 12h52

          « C est dingue! Vous faites la leçon à des gens dont non seulement c est le métier, travaillent dans un institut dédié à ces sujets, avec plusieurs chercheurs de renommée internationale .  »

          Olivier ne fait que reprendre les avis d’autres chercheurs « de renommée internationale  » et montre des biais gros comme une maison. Il n’y a pas du tout de consensus scientifiques sur le traitement de Raoult !

            +8

          Alerter
    • Eric83 // 28.03.2020 à 23h39

      @Galaxiel

      Votre commentaire de bon sens est aussi synthétique que lucide.

      Je me demande également pourquoi Les Crises ne fait aucun billet sur la gestion catastrophique et criminelle de Macron et de son gouvernement au moins janvier 2020…
      Serait-ce parce que le « temps n’est pas à la polémique », l’argument que répète sans arrêt me pouvoir pour écarter toutes critiques même les plus légitimes ?
      Sauf que çà, c’est bon pour les politiques, pas pour les citoyens qui doivent au contraire préparer les arguments pour les procédures- on ne peut plus légitimes – devant les tribunaux parce que cette fois-ci ils ne peuvent pas s’en sortir sans procès comme si de rien n’était.

      Quant au traitement à l’hydroxychloroquine + azythromycine, le risque majeur est semble-t-il cardiaque d’où les électrocardiogramme effectués avant le traitement éventuel. Donc oui, au mieux, le traitement précoce est efficace, au pire, il n’aggrave pas l’état du patient.

      De plus, comme l’a indiqué, sur BFM, un chef de service réanimation d’un grand hôpital parisien dont les patients sont traités avec le traitement préconisé par le Pr Raoult, aucun patient – sur 30 – n’a vu son état s’aggraver à cause du traitement et le traitement est efficace même au stade de la réa pour lutter contre les surinfections !

        +35

      Alerter
    • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h22

      « s’ il se plante, ça change quoi? Ces médoc ne voit pas tuer les gens. Au pire ça marche pas et c’est tout… » Comment peut-on écrire ça !!! C’est totalement inconscient. Je comprends mieux l’engouement, non seulement pour Raoult, mais pour toutes les théories fumeuses dans le domaine de la santé et de la guérison…

        +0

      Alerter
  • Xav // 28.03.2020 à 19h32

    Hum, je rejoins la plupart des commentaires, je ne comprends pas ce procès a charge contre Raoult. Les témoignages que son traitement fonctionne arrivent de partout, il a lui même qualifié son traitement de « prometteur », ce qui ne veut pas dire infaillible. Non, vraiment, je ne comprends pas. Je pourrai comprendre si vous faisiez aussi a décharge, pourquoi pas recenser tous les témoignages de l efficacité de son traitement ? Mais la non, Je dois me dire moi aussi assez déçu de votre traitement, mettant clairement en cause la confiance en votre site

      +83

    Alerter
    • trucbidule // 28.03.2020 à 19h42

      Mais quels sont vos arguments contre le fond de l’article !? Comme tout les commentaires, vous faîtes une espèce de procès d’intention, sans à aucun moment contredire la thèse de l’article.

      Et pour info, en science, un témoignage ne vaut… rien. Imaginez que je tombe malade. Je mange du cassoulet le lendemain, et je suis guérit. Plein de gens relatent la même chose, les-crises va-t-il devoir faire une compilation de ces témoignages, ou juste faire remarquer que la maladie en question disparaît en deux jours !?

        +14

      Alerter
      • Le Minotaure // 28.03.2020 à 19h46

        Et Raoult est allé beaucoup plus loin que de parler d’un traitement « prometteur » hein.

          +6

        Alerter
      • Xav // 28.03.2020 à 22h53

        Moi ce que je dis, c est que ce mec est pas arrivé par hasard au rang de spécialiste mondial, que pour l économie je ferai plus confiance a OB qu a Raoult, que pour les virus je vais faire l inverse. Moi, ce que je dis c est que de partout viennent des messages d espoir quant a ce traitement, de plein de médecins de par le monde. Ce que je dis, c est que tous les experts que l on voit a la télé sont tous payés par Big Pharma.
        Moi, ce que je dis, c est que nos EHPAD vont devenir des mouroirs parce que nous sommes gouvernés par des criminels, et que, alors que ce Raoult a peut être !! une solution pour les sauver, vous arrivez a vous acharner sur lui pour décrédibiliser son traitement. Rien de rien a ce jour ne dit une dangerosité de l’usage de la chloroquine qui est prise en prévention depuis 70 ans et vous vous gargarisez d hypothèses pour nier une possible réelle réussite.
        Mais c est juste de l inconscience, tout le monde devrait être derrière lui et lui donner notre soutien puisque il n y a que lui pour donner ne serait ce qu UNE solution. Personne n a rien a proposer, personne !!
        Désormais, c est 70 ans le seuil de prise en charge a l hôpital, EN FRANCE, en 2020, 70 ans !! vous voulez descendre jusqu ou ? avant de soutenir quelqu un qui fait, LUI !!! Oui, c est bancal, mais puisque ca marche !!!
        Facile de critiquer derrière son clavier, je ne sais pas ce qu en pensent ceux qui remplissent les sacs mortuaires dans les EHPAD.

          +36

        Alerter
        • heliante // 28.03.2020 à 23h38

          Nan le mythe du seul contre tous, et du seul avec une solution est inexact.

          C’est effectivement le seul qui a déclaré au grand public (ça ne se fait pas pour des raisons évidentes) avoir la solution.
          Seulement ce n’est pas la seule piste actuellement à l’étude et il y en a des potentiellement aussi prometteuses, comme le tocilizumab en Italie.

          Il faut que vous réalisiez aussi que c’est une lutte actuelle a qui trouvera le remède, elle est effrénée, se joue le nobel et la gloire. Et certains sont prêts à tout, aux dépends de notre santé à tous.
          Les Pr sont des hommes ne le perdez pas de vue.

            +3

          Alerter
          • raloul // 29.03.2020 à 08h20

            Bonjour,

            C’est quoi cette personnification délirante??? Il y a toute une équipe de plusieurs dizaines de chercheurs, spécialistes, etc… à l’Ihu. Vous croyez sérieusement qu’il vont tous conspirer et prendre des risques professionnels voire pénaux graves juste pour la gloriole???
            Redescendez sur terre svp…

              +27

            Alerter
            • Le Minotaure // 30.03.2020 à 02h55

              Il y a pourtant pas mal de précédents, y compris au plus haut niveau.

                +3

              Alerter
        • trucbidule // 29.03.2020 à 00h57

          « Ce que je dis, c est que tous les experts que l on voit a la télé sont tous payés par Big Pharma. »
          Ah oui, complotiste de bat étage… Au revoir.

            +5

          Alerter
        • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h31

          « vous arrivez a vous acharner sur lui pour décrédibiliser son traitement ».
          Non, pas le traitement, mais la méthode pour arriver à affirmer qu’il s’agirait d’un traitement.

            +1

          Alerter
    • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h29

      Personne ne dit jamais « infaillible », ou presque. Mais retenez que « prometteur » contient la notion de promesse. Alors ce n’est pas la peine de jouer sur les mots. Raoult pose ses conclusions comme étant « le » traitement Covid19 ; c’est là que le bât blesse, car c’est sur un fondement totalement biaisé.

        +2

      Alerter
  • François Lacoste // 28.03.2020 à 19h33

    Olivier Berruyer, votre attitude va finir par vous nuire, si ce n’est déjà fait, ce que je crains, mais c’est votre affaire.
    Laissez donc les spécialistes décider entre eux de ce qui convient le mieux à notre santé.
    Tout cela n’a plus de sens.
    La réalité apparaîtra inévitablement avec ou sans vous, quoique vous fassiez, disiez et écriviez.

    Par contre, vous êtes en train de générer une polémique qui est destructrice et dangereuse.
    Ce n’est pas le moment, trop de personnes souffrent et vont souffrir. Ce n’est pas bien.

    Mettez toute cette m….. de coté et ressortez là plus tard si ça vous tient à cœur.
    Vous vous êtes exprimé, on n’a entendu et on n’a compris ce que vous vouliez nous dire. Par contre nous avons notre propre interprétation des faits et de leur réalité et c’est heureux.

    Maintenant ça ne présente plus d’intérêt informatif, par contre ça peut finir par justifier une action en justice contre vous, ce dont je serais navré malgré tout, eu égard à l’estime que j’ai eu pour vous.

    Je n’ai plus de mots, je vous laisse…

      +68

    Alerter
  • Le Minotaure // 28.03.2020 à 19h35

    Les biais montrés par OB sont évidents et pour quiconque a un minimum de culture scientifique. Je comprends qu’on mette de l’espoir dans la chloroquine mais l’absence totale de recul critique par beaucoup de gens ici ou ailleurs sont proprement effrayantes. Oui le pr. Raoult a dans cette affaire des méthodes d’escroc et de charlatan, et ce quel que soit son CV et ses résultats antérieurs. Et oui ces méthodes font énormément de mal à la recherche et à l’avancée vers un vrai remède, y compris si celui-ci est la chloroquine.

      +24

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 20h05

      On a pas dù lire le même exposé, car celui que je viens de lire plus haut comporte beaucoup de suppositions avec en plus du conditionnel.
      Quand à la méthodologie des tableaux, alors je ne vois pas comment ils peuvent inclure des les premiers jours les décès qui surviendront « peut-être dans une semaine ou quinze jours.

      J’apprécie beaucoup O.B., j’ai toujours défendu les crises et je le défendrais toujours car ces un site de relation sociale et de partage de l’information indispensable dans notre société de communication, mais je n’accepterai pas de cautionner ce qui d’évidence, est déraisonnable.

        +41

      Alerter
  • Le Minotaure // 28.03.2020 à 19h42

    On ne compte plus non plus les apparitions du Pr. Raoult, mais bon.

      +2

    Alerter
  • KeepCoolAndThink // 28.03.2020 à 19h43

    J’ai l’espoir comme tout le monde que le traitement de Raoult produise les résultats escomptés.

    Cependant, je trouve salutaire la démarche des Crises d’apporter la contradiction sur ce sujet car en toute honnêteté et bien que j’étais moi-même fort (sans doute trop) emballé par les promesses de Raoult, il y a une semaine et par sa réaction rapide dans cette crise où chaque jour compte, force est de constater qu’on est loin de la rigueur scientifique qu’on pourrait attendre d’un virologue aussi renommé.

    Je ne remets pas en cause ses compétences en virologie, mais dans le domaine statistique (où je pense O. Berruyer plus compétent que D. Raoult), ce post prouve quand même de façon flagrante qu’il prend des raccourcis très favorables à ce qu’il cherche à démontrer.

    Je pense que tout le monde devrait un peu calmer ses ardeurs et espoirs sur la chloroquine au risque d’être déçu plus tard et laisser Les-Crises faire leur boulot : apporter la contradiction de manière constructive, là où c’est nécessaire.

    D’autant plus que la majorité des gens qui critiquent les articles d’O. Berruyer aujourd’hui concernant Raoult sont sans doute les mêmes qui croyaient il y a un mois qu’il s’agissait juste d’une petite grippe (j’en faisais partie) et qui maintenant, veulent se rassurer en se ruant sur la chloroquine.
    Laissons les scientifiques et médecins faire leur boulot et les journalistes indépendants le leur.

      +30

    Alerter
    • vva22 // 28.03.2020 à 21h16

      Certes mais les statistiques ne résolvent pas tous les problèmes, et parfois même les accentue (prévisions du nombre de mort de l’épidémie par exemple) et c’est une mauvaise démarche d’attaquer ces rapports sur un plan statistique (notamment de mortalité), alors que le seul point important c’est : oui ou non ce traitement diminue-t-il la charge virale des patients et donc la contagion ? Et là c’est beaucoup plus difficile à contester sauf à utiliser massivement les 300 000 doses que Sanofi voulait offrir et qui sont probablement parties ailleurs, démarche qu’essaye de faire Raoult à l’entrée de son IHM alors qu’il faudrait le faire au moins en Alsace et à Paris…

        +13

      Alerter
    • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h33

      Merci pour ce commentaire.
      Raoult lui aussi déclarait il y a peu qu’il ne s’agissait que d’une petite grippe….

        +2

      Alerter
  • nenel // 28.03.2020 à 19h48

    La religion a encore frappé .
    Satanées croyances !

      +1

    Alerter
  • catherine // 28.03.2020 à 19h49

    Cher olivier, vous devriez mettre votre art de la recherche dans ce fait stupéfiant que les allemands ont dix fois moins de morts par million d’habitants par rapport à la France alors qu’il nous ont largement dépassé en contaminés confirmés (56 200 contre 33 450). Je trouve que ça mériterait une analyse avec des scientifiques chevronnés etc.
    Il faudrait faire aussi enquêter sur les 10 000 morts annuels par médicaments mais bref…
    On pourrait AUSSI enquêter sur le résultat des autres services spécialisés.

    Concernant la publication en continue de  » Méditerranée infection  » un minimum d’honnêteté intellectuelle est requis.
    Je mets la vidéo où ce dernier s’exprime (dans de mauvaise conditions) et notamment à 26:10. La modestie est totale et le jeune Pr Eric Chabrière, cité dans l’article est très clair : il y aura publication et analyses des chiffres. Il dit simplement les résultats sont encourageants et le Professeur Raoult n’est pas un fou.

    https://www.youtube.com/watch?v=p8QJTsqQKjM

    On observera le niveau de cette pitoyable médecin généraliste qu’on lui met en face et à qui j’aimerais bien faire passer quelque QCM de Médecine. Le docteur Tubiana n’a utilisé aucun des arguments utilisés par OB pour les opposer aux résultats brut du travail de l’IUH Marseille.

    Le pauvre Chabrière est à cran, on le comprend.

    Laissons les accusés s’exprimer :

    https://www.youtube.com/watch?v=p8QJTsqQKjM

      +47

    Alerter
    • Loxosceles // 28.03.2020 à 21h19

      Les allemands font simplement beaucoup plus de tests que nous.

      https://www.usinenouvelle.com/editorial/le-secret-de-l-allemagne-pour-realiser-500-000-tests-du-covid-19-par-semaine.N946526

      500 000 tests par semaine depuis un moment, alors que nous allons péniblement vers 29 000 par jour (environ 200 000 par semaine) après avoir commencé à 5 000.

        +4

      Alerter
      • Loxosceles // 28.03.2020 à 21h43

        Je ne connais pas la politique allemande de comptage, mais le simple fait de faire beaucoup plus de tests donne une image plus réaliste du tableau de l’épidémie. On sait que beaucoup de cas réels sont non détectés car bénins. Dès qu’on les détecte, la létalité du virus baisse mathématiquement, de même que le taux de cas graves. Certains sites spécialisés évoquent la possibilité que le covid 19 ne soit pas (ou pas beaucoup) plus mortel que la grippe (même s’il y a davantage de cas graves), et que la seule vraie différence soit dans l’absence d’immunité collective. Ce serait donc sa virulence et l’absence d’immunité qui suffirait à surcharger les hôpitaux démantelés depuis longtemps. Par ailleurs la létalité dépend aussi de ce paramètre… Il n’y a pas de létalité intrinsèque : elle dépend toujours des conditions. Et effectivement, on peut prendre en compte différemment ces conditions dans le comptage…

          +0

        Alerter
      • Alfred // 28.03.2020 à 21h56

        Ils envisagent de faire le bilan sanguin d’un échantillon de 100000 personnes afin de déterminer la proportion de la population réellement infectée et notamment la proportion qui a développé des anticorps. Ceci permettra d’adapter la réponse politique et sanitaire (confinement plus ou moins, traitement des malades à partir des « ressources » biologiques des immunisés, redéploiement des soignants en fonction de leur statut (immunisé ou pas)).
        Je ne sais pas pourquoi mais je comprends la manière de faire de la direction politique allemande. Je comprend même la manière de faire dans quasiment chaque pays. Le seul endroit au monde où la direction politique est au mieux incompréhensible et au pire visiblement criminelle c’est chers nous en France. Je suis très étonné que la population ne soit même pas davantage en colère (ça vient doucement chez les soignants malgré le « parrons d’abord au plus urgent »).
        Raoult ou pas Raoult. C’est pas vraiment la question.
        (Qui aurez vous à se pencher sur vous avec quoi d’encore dispo pour vous soigner … La loterie est grande est les gens au ras du sol prennent leurs responsabilités (dans les hautes sphères c’est autre chose mais ça viendra nolens volens)).

          +20

        Alerter
      • Marie // 28.03.2020 à 23h20

        Et à propos de tests en amont c est exactement ce que reclame Raoult!!!

          +8

        Alerter
  • medmed // 28.03.2020 à 20h18

    « Du coup, il a fait rentrer 620 patients pas trop mal portants, et donc le taux n’est plus que de 0,14 % une semaine plus tard. »
    C’est quant même une incroyable mauvaise foi argumentaire. Pourquoi ne pas dire ..
    « qu’il a fait rentrer 620 patients en bonne santé ».
    Ou mieux
    « Qu’il a fait sortir de son chapeau 620 patients imaginaires »
    C’est tout aussi pertinent, vu qu’il n’y a aucune preuve a votre affirmation .
    Ce qui est affirmé sans preuve preuve, peut être réfuté sans preuve !

      +41

    Alerter
  • Marie // 28.03.2020 à 20h21

    En attendant les urgentistes, qui sont en première ligne, ont fait leur choix : oui il faut proposer le traitement preconisé par Raoult

    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14813/covid19-l-amuf-encourage-les-medecins-a-proposer-le-traitement-a-base-de-chloroquine-du-pr-raoult.html

      +39

    Alerter
    • catherine // 28.03.2020 à 23h27

      Oui mais,  » il faudrait pas qu’il se laisse avoir par le compteur trompeur de Raoult. »

        +2

      Alerter
  • Bob // 28.03.2020 à 20h23

    Bonsoir,
    Jetter un voile sur l’espérance est risqué comme en témoigne les nombreuses réactions parfois agressives.
    Chapeau OB pour votre persévérance à chercher la vérité dans une situation ou peu de personnes arrivent à s’y confronter : un virus tueur qui ne répond qu’a une loi : croitre en tuant parfois son hôte.
    Je crains que notre habitude du confort nous ai fait perdre de vue le fonctionnement de la nature.
    Courage, poursuivez et merci.

      +0

    Alerter
  • Bézymianny // 28.03.2020 à 20h27

    Cher Olivier, me faire brocarder par vous, bien indirectement, est à la fois une surprise et un ravissement 😉
    «quel autre but que de publier un ratio de décès par million d’habitants …»
    J’avais fait ces courbes, actualisés quotidiennement : https://www.dropbox.com/s/wxryyq60dapicqa/Stats%20covid.ods?dl=0 (sous LibreOffice, qu’Excel comprend mal, c’est pourquoi les graphiques apparaissent aussi en image). Et en fait, je ne suis pas assez optimiste pour les trouver démobilisantes.

      +4

    Alerter
  • frank1plan // 28.03.2020 à 20h30

    « Raoult pas dans les clous ».. « Raoult autocrate »… » Raoult climatosceptique »…  » Meeeeeerde!!!!
    Les attaques pleuvent Monsieur Berruyer… Mais par la bande.
    Et parfois la bande est menée par des chefs douteux. Vérifiez la présence au board de Gilead, le labo du remdesivir (jusqu’à 645€ la boite), des chefs de services de BIchat, Lyon, et des membres du comité scientifique dans ce petit document Gilead, vous ne serez pas décu!
    (https://www.gilead.com/-/media/files/pdfs/sunshine-act/publication_legale_conventions_individus_01102013.pdf)
    Même chose pour Abbvie et son Kaletra…

      +45

    Alerter
    • Marie // 28.03.2020 à 23h30

      Vrai sujet !!
      Et pour info, les pistes suivies par Gilead et consorts, …de nouvelles molecules ?? dont et la toxicité et l efficacité resteront à prouver!

      Pendant qu une grotesque campagne de dénigrement attaque les médicaments prônés par l IHU de Marseilles, ….dont on connaît les effets secondaires- mineurs- depuis des décennies !

      Un peu de discernement dans cette foire d empoigne ne ferait pas de mal.

        +17

      Alerter
  • frank1plan // 28.03.2020 à 20h31

    (suite de mon post précédent)

    La seule question qui vaille est celle des résultats.
    Une brève recherche sur la carte du jour des données covid-19, maille départementale – donne les chiffres suivants:

    Hospitalisations:
    Bouches du Rhône: 525
    Haut-Rhin: 787 (x 1,50)
    Paris:1656 (x 3,15)

    Réanimations:
    Bouches du Rhône: 110
    Bas-Rhin: 223 (x 2,02)
    Paris:441 (x 4,00)

    Décès à l’hôpital:
    Bouches du Rhône: 20
    Bas-Rhin: 107 (x 5,35)
    Paris: 180 (x 9,00)

    (les donnée du Bas-Rhin, ont été écartées à cause du biais sur les chiffres dû à la saturation des capacités hospitalières de ce département)

    Conclusion: on est mieux soigné dans les Bouches du Rhône!

    Les explications ne tiennent pas seulement à l’utilisation d’un traitement et au dépistage massif. L’IHU Méditerranée Infections à été conçu au début du siècle comme un fort avancé à la Vauban pour contrer des menaces virales et bactériologiques, notamment de bioterrorisme. A l’époque Raoult préconisait 7 établissements du même type sur le territoire français: il n’a pas été suivi.

    Cet IHU dispose donc en intégré de tous les services nécessaires à son autonomie, des laboratoires de recherches et d’analyse aux chambres stériles, le tout aux normes de sécurité NSB3, un ensemble qui suppose également l’expertise logistique liée de prise en charge des malades.

    Ainsi, il est à prévoir par exemple que la contamination des personnels soignants, vecteur essentiel de l’épidémie – le chiffre minimal de 10% des personnes infectées circule en Italie – y sera constaté nettement inférieure à la moyenne nationale.

      +36

    Alerter
    • heliante // 28.03.2020 à 23h34

      Vous comparez le Haut Rhin qui est touché par un important cluster dès le départ et Paris qui brasse une région de 12 millions de personnes.
      Ce n’est pas comparable.

        +2

      Alerter
      • tepavac // 29.03.2020 à 09h16

        dans quelques mois vous risquez de déchanter lorsque vous constaterez que vous n’avez plus rien dans vos rayons alimentaires à part des pâtes dont le prix aura quadruplé.

          +1

        Alerter
      • frank1plan // 29.03.2020 à 17h50

        Je compare des chiffes officiels covid-19 en proportions, pas des chiffres bruts: mes facteurs reviennent à affirmer que les pourcentages de réas et pourcentages de décès, par rapport au nombre d’hospitalisés covid-19 sont très supérieurs dans le Haut Rhin, et encore plus à Paris, que dans les Bouches du Rhône.

          +3

        Alerter
    • Lonewolf // 31.03.2020 à 21h43

      votre conclusion est hâtive. C’est un syllogisme, parce que vous ne tenez compte de rien d’autre que les chiffres cités, sans les contextes, vous ne les rapportez à rien.

        +2

      Alerter
  • François Legault // 28.03.2020 à 20h31

    (il y a un effet retard, sachant qu’il se passe environ 2 semaines entre le test et le décès)
    Ceci est valable pour les patients malades non traités par le traitement de M. Raoult.
    Le fait de diminuer le temps de charge virale à 5-6 jours est déjà intéressant.
    Si vous prenez le temps d’analyser l’ensemble des publications de l’IHU Méditerranée infection Marseille, je n’arrive pas à la même conclusion que vous.
    Salutations.

      +20

    Alerter
  • Armiansk // 28.03.2020 à 20h37

    Attendez… on lit sur les compteurs «hydroxychloroquine ±azithromycine». Est-ce que le «±» signifie simplement une agrégation avec ses premiers traitements «sans azithromycine» ? Ou est-ce que ça signifie que l’usage d’azithromycine est optionnel d’après l’équipe même du Pr Raoult ?

      +0

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 23h23

      Plus ou moins, c’est dosé suivant le diagnostique du patient.

        +1

      Alerter
  • syko // 28.03.2020 à 20h38

    Olivier Berruyer, bravo à vous et à vos équipes.

    Vous êtes vraiment courageux. Vous n’hésitez pas à donner votre avis, à alerter les esprits quant au danger d’idolâtrer la personne du professeur Raoult.

    Je ne partage pas vos critiques concernant les travaux du professeur Raoult, cependant je reconnais votre lucidité et le courage d’exprimer vos doutes.

    Bien à vous
    Sylvain

      +18

    Alerter
  • JC // 28.03.2020 à 20h46

    https://www.les-crises.fr/virus-ebola/
    Rigolo le commentaire encadré. Dommage, c’est le seul article, j’aurais aimé voir ce qu’aurait donné un suivi par un OB tout affolé, branché sur Ebolalive pour plein d’infos apocalyptiques.

    Les mobilisés, ne vous démobilisez pas, si ça se passe bien d’habitude c’est grâce à vous.
    Les confinés, détendez-vous, c’est bon pour l’immunité, respectez le confinement et les consignes de sécurité parce que ça fait pas de mal, mais préparez-vous à refuser activement, si vous n’êtes pas d’accord avec ça, le plan mondialiste associé : https://pbs.twimg.com/media/ET0-T0DWoAAIErJ.jpg

      +6

    Alerter
  • Fathi06 // 28.03.2020 à 20h52

    Olivier Beruyer.
    Ce sont des données brutes. Il faudrait réclamer le tableau excel avec toutes les données nécessaires à l’analyse.Ces chiffres sont étonnamment bas.
    Mais sans la lecture détaillée de toutes les données , ils sont inexploitables pour le moment.
    À votre place je n’aurais pas rédigé ce billet, mais écrit un mail à l’IHUM pour réclamer les données sous forme de tableau Excel ou autre…
    Néanmoins, j’éviterais de faire un procès d’intention a l’IHUM. Ils ont l’honnêteté de publier des chiffres et de divulguer leurs soucres. On est loin de la communication « comique »de Sibet Ndiaye.
    Merci de vous laisser la possibilité de vous tromper.
    L’erreur est humaine .

      +26

    Alerter
  • vva22 // 28.03.2020 à 20h55

    Attaquer ces études est effectivement extrêmement facile car ce n’en sont pas; il s’agit de rapports d’expérimentation sur la stratégie préconisée : c’est à dire tester le maximum de personnes (ce que veut l’OMS, efficace en Corée du Sud sans confinement) et ensuite (c’est contesté par l’OMS) traiter ces patients avec un protocole incluant l’un des seuls produits ayant montré une efficacité in vitro sur le SARS d’abord (étude canadienne en 2005) et sur le COVID19 par les chinois, ne sont-ils pas crédibles ?

    Le plus intéressant dans les essais de Raoult n’est pas le nombre de décès, mais la diminution de la charge virale qui est mise en évidence dans le 1er comme le 2ème le rapport. Je n’ai lu jusqu’ici aucune contestation convaincante de ce paramètre fondamental de ses expérimentations, dont la première conséquence est de diminuer la contagiosité de la maladie (objectif du cher confinement, non ?) . C’est évidemment ce point qui justifierait de brûler les étapes pour soulager la vague qui submerge les hôpitaux et pour laquelle peut-être ce traitement pourrait permettre une atténuation. L’étude Discovery (branche hydro chloroquine SANS l’antibiotique) ne donnera aucun résultat positif puisque s’adressant à des malades, déjà en état grave. Traiter est alors inefficace ce qui justifie d’exclure LE 1er décès insuffisamment traité, mais pas le 2ème.
    Raoult producteur de « fake science » ? Non ! moi j’espère que sa théorie est bonne sinon ce ne sera qu’un échec de plus, malheureusement.

      +33

    Alerter
  • Fathi06 // 28.03.2020 à 21h01

    Olivier Beruyer.
    Merci de ne pas tomber dans l’arrogance de celui qui crois avoir raison. L’intuition du Professeur Raoult peut être la Bonne malgré tout.
    Vous me rappelez la position de Hollande quand il coupe les relations diplomatiques avec la Syrie. Une seule issue possible….

      +28

    Alerter
  • marcsim // 28.03.2020 à 21h05

    Ce site devient vraiment n’importe quoi. Après un dossier contestable sur le 11/9 ou sont reprises en intégralité les conclusions du NIST, OB a troqué sa casaque d’architecte pour celle de médecin, un vrai caméléon. Comme médecin spécialiste ayant participé à des essais cliniques depuis 40 ans, j’en ai assez d’entendre des incompétents (journalistes et autres) affirmer qu’il n’y a pas de groupe témoin : il y en a un : les centaines de milliers de personnes infectés par le covid. Bientôt on va remettre en cause l’utilité de la chloroquine dans le paludisme parce qu’il n’ y a pas de groupe témoin. Des données brutes ?? Ça veut dire quoi ? Je ne vois pas pourquoi le Pr Raoult risquerait sa réputation sur un fake treatment. La malhonnêteté n’est pas là où l’on croit.

      +60

    Alerter
    • Surya // 28.03.2020 à 21h42

      par définition dans une cohorte exposée ou une case serie y a pas de groupe témoin.

        +1

      Alerter
    • Hippocampe pourpre // 29.03.2020 à 16h45

      Bravo! y’en a qui s’intéressent aux patients, les médecins, les vrais, avec art ET avec science, et ceux qui s’intéressent…aux ratios!! A la limite il aurait pu faire une étude sur les morts « économisés » par le confinement (accident de la route, du travail, suicides etc. moins hélas les accidents domestiques) et là se défouler avec des projections des ratios et des pourcentages pour poser une question que posent d’ailleurs les études de Jean Tirole « notre » prix Nobel d’économie ce qui montre que la question n’est pas si farfelue, à savoir… « cela valait-il le coup? »; mais trépigner pour exiger un groupe témoin, un groupe témoin avec autant de véhémence, c’est pour le moins louche! Après tout que ceux qui craignent la chloroquine comme la peste, quand ils se la verront proposée par un médecin, sur son « avis éclairé » comme dit la règle, ils pourront toujours la refuser. Mais pourquoi diable imposer ce refus préalable aux autres?

        +4

      Alerter
    • bluetonga // 29.03.2020 à 22h37

      Merci pour le punch de votre réponse marcsim. Je suis effaré du niveau de la discussion et de l’acharnement du site contre la personne de Raoult, ce dont on se fout passablement par ailleurs vu que la grande question ici n’est pas de savoir si on a envie de partir en vacance avec ou de l’inviter à la communion du petit dernier, mais de savoir si ses propositions pour juguler la pandémie tiennent la route. Le ton des anti-Raoult vire à l’hystérie et le niveau de leurs arguments est celui d’un talk show de prime time destiné à faire le buzz. Ecouter Raoult ne revient pas à idolâtrer Raoult. Le supputer témoigne d’une limitation intellectuelle embarrassante.

      Nous ne sommes pas dans les circonstances actuelles en mesure de nous offrir le luxe d’un purisme expérimental avec placebo et distribution en double aveugle. Le but n’est pas de publier dans le Lancet ou Nature. Les propositions de Raoult reposent sur un corpus de recherches antérieures et polycentriques. Elles peuvent aisément être comparés à des cas appariés, qui foisonnent à l’heure actuelle, de gens qui ne l’ont pas reçu, et pour cause. Il y a déjà assez à faire avec l’ignorance pour devoir en plus s’encombrer de la mauvaise foi et de la dialectique des experts de comptoir du café du commerce.

      Ce débat malsain n’aurait pas lieu s’il avait été bien engagé, c’est à dire, en restant objectivement attaché aux faits médicaux, et avec l’humilité de gens qui comprennent que l’on traite de phénomènes complexes et statistiques, c’est à dire qui souffrent l’exception, et ne sont en aucune manière simple question d’opinion.

        +2

      Alerter
      • Lonewolf // 30.03.2020 à 00h52

        Ce qui ne sert pas ce monsieur, c’est le battage aveugle et forcené de ses partisans d’une part, et d’autre part son positionnement dans les réseaux sociaux. L’impression de mégalo qu’il dégage est pour le moins dérangeante, sans compter par exemple ses opinions climato-sceptiques. Acceptez SVP de considérer que cela rend ses positions actuelles assez désagréables. Même s’il est semble-t-il un très bon chercheur voire un OVNI de la médecine, il semble adopter une voie qui rend ses conclusions peu fiables, en l’absence d’un échantillon significatif. Ce n’est pas une première, il fut coutumier du fait, il lui est même arrivé d’être frappé d’interdiction de publications pendant un temps. Là, il me semble surfer sur la vague de la crise et de la peur qui règne. Tout ça justifie largement qu’on se méfie de ses conclusions hâtives.

          +2

        Alerter
      • kiva // 30.03.2020 à 02h38

        « Le but n’est pas de publier dans le Lancet ou Nature.  »
        Mais même dans Lancet, la plupart des études publiées ne sont pas randomisées et en double aveugle. C’est un mythe colporté par les médias et les ignorants de faire croire que la médecine est autre chose que de la recherche opérationnelle et donc empirique. Les protocoles randomisés et en double aveugle sont l’exception plutôt que la norme à cause des contraintes énormes qu’il faut surmonter.
        L’essai Discovery vient d’en faire les frais récemment puisque 1 semaine après son lancement, les investigateurs se sont épancher dans Libération de ne pas pouvoir constituer leur panel test. 3 jours après le début il n’avait pu inclure qu’une cinquantaine de personnes sur les 800 français (et 3100 européens en tout) prévu…Il va donc leur falloir 2 à 3 semaines pour constituer la totalité des bras (le panel) et attendre pour chaque sujet le 15 ième jour de traitement pour recueillir les premières données. Résultat des courses ils auront des résultats préliminaires probants au mieux dans 2 mois…probablement à la fin de l’épidémie.
        Le pire c’est que ce problème temporel de constitution de panel de ce protocole est très bien documenté dans la littérature médicale mais on continue à nous ressortir cela comme l’Alpha et l’Omega de la recherche médicale alors que ce n’est absolument le cas.

          +3

        Alerter
  • CHORALE // 28.03.2020 à 21h07

    votre ratio entre patients traites et deces me parait errone

    aphm/ iuh 1577 traites 11 deces

    iuh 701 traites 1 deces
    sont raisonnement me parait juste sachant que sa politique est de detecter avant que les malades ne rentre a l hopital et non de laisser les gens mourrir en reanimation surtout que nous apprenons ce soir qu une penurie de medicament de reanimation peut etre envisagee

      +10

    Alerter
  • jammrek // 28.03.2020 à 21h08

    En temps d’épidémie il faut du courage pour s’opposer aux marchands de rêve. Surtout continuez comme ça !
    Quelques remarques pour ceux qui rêvent encore à la panacée :
    1) Aucun médicament n’est anodin. Donner en masse de la nivaquine sans en avoir démontré l’efficacité c’est, de façon certaine tuer des gens pour un gain hypothétique.
    2) La très grande majorité des malades du covid19 survivent quoique l’on fasse. Pour démontrer qu’un traitement fait mieux que pas de traitement du tout il est absolument nécessaire de faire un test en double aveugle. Raoult s’y refuse. Que ses thuriféraires trouvent une explication rationnelle et je cesserai de penser que c’est un charlatan.

      +9

    Alerter
    • raloul // 29.03.2020 à 11h46

      Bonjour,

      Je sais pas moi, l’éthique, par exemple…
      Faire un groupe témoin avec placebo, au risque de laisser mourir des gens, n’est pas acceptable dans un essai clinique… j’espère que vous en conviendrez.
      Peut-être les détracteurs de l’IHU devraient commencer par lire toutes leurs publications avant de délirer en roue libre sur un blog…

        +8

      Alerter
  • pseudo // 28.03.2020 à 21h17

    en fait pour l’instant moi je ne sais pas quoi en penser. Je m’interroges à savoir si peut être je suis sensible à ce médicament et que cela pourrait m’empêcher de le supporter si la possibilité devait se présenter. je gamberges. je veux me raccrocher à l’idée que la science internationale permettra de faire eclater la verite. Alors je regardes de tous les côtés, la vidéo postée ci dessous peut paraitre une critique à ce billet, les deux se valent.

    https://www.youtube.com/watch?v=TxuBFyqCaOk
    Brouillard de guerre & Prise de décisions | IDRISS ABERKANE

      +2

    Alerter
  • Jusquouironstils // 28.03.2020 à 21h25

    Je suis étonné de la partialité de cet article, j’ai lu la publication concernant les 80 patients, article signé par une vingtaine de personnes.. Certes il ne s’agit pas d’un essai clinique au sens classique avec patients et témoins randomisée, mais d’un rapport concernant un traitement. Les tableaux concernant les âges, la diminution de la charge virale, les pathologies associées.. Etc. sont bien présents.
    Il semble que ce traitement soit actuellement le seul qui semble t-il montre une certaine efficacité, il utilise d’autre part deux substances qui sont connus depuis de nombreuses années.
    Alors il se pose un problème, dans un essai clinique classique par rapport à un virus particulièrement agressif, qui veut être le sujet témoin ? C’est à dire celui qui recevra un placebo, désolé de dire que si on me laissait le choix je prendrais le traitement qui me donnerait l’espoir de m’en sortir. La recherche académique peut parfaitement se faire en parallèle, mais nous sommes aujourd’hui en situation d’urgence.

      +31

    Alerter
    • Armiansk // 28.03.2020 à 22h40

      Comment conclut-on à l’efficacité du traitement à partir de cette publication ? Question qui sonne provocante, mais nécessaire. Et pas forcément chargée, parce qu’il peut effectivement y avoir quelque chose autour de la charge virale (quelqu’un pourrait apporter un avis compétent là-dessus ?)

        +0

      Alerter
  • Nymbus // 28.03.2020 à 21h45

    Bien d’accord, c’est du n’importe quoi. Ce site propose d’habitude des articles de qualité, je sais pas ce qu’il se passe à propos de Raoult.
    Quand même un ou deux arguments à opposer au délire d’OB:
    – Raoult dit très bien lui même que les cas graves ne peuvent pas être traîtés avec son cocktail. En effet, la charge virale est parfois déjà faible mais les poumons sont déjà en piètre état. En gros, pour forcer le trait, si vous êtes déjà mort, Raoult va pas vous ramener à la vie.
    – L’intérêt du traîtement est donc d’éliminer le virus avant que l’état général ne s’aggrave. C’est pourquoi le traîtement doit être commencé le plus tôt possible.
    – Enfin, l’éradication rapide de la charge virale chez tous les patients (démontrée par son étude sur 80 patients), plus rapide que sans traîtement, permet de limiter les risques de contagions.

    Olivier, arrêtez avec Raoult SVP. Je sais bien que tout le monde s’ennuie maintenant avec le confinement, mais profitez-en pour faire autre chose. Moi je regarde Dragon Ball avec ma fille, vous allez bien trouver quelque chose vous aussi. Je vous garantie que d’ici quelques mois y’aura des choses intéressantes à vous mettre sous la dent, quand les taux d’intérêts des pays Sud de l’euro vont remonter par exemple. On aura peut être enfin l’explosion de cette monnaie mal fichue (ça m’étonnerait que l’Italie avale des coupes budgétaires dans les budgets de hôpitaux pour rembourser la dette cette fois). Là-dessus vous êtes bon, laissez tomber avec Raoult, vous vous ridiculisez.

    Cordialement, Nymbus.

      +40

    Alerter
    • d’Aubrac // 28.03.2020 à 22h09

      Ce que vous dites, avec, finalement, beaucoup d’empathie Nymbus, est l’évidence. Votre propos me conforte. Tout le monde n’est pas devenu fou. Merci.

        +8

      Alerter
  • FLYING BLUE // 28.03.2020 à 21h50

    Je vous suis habituellement beaucoup, je mets pas mal de vos articles en lien,… mais cette fois je trouve que vous êtes comme dans une kabbale avec un a priori que vous dénoncez par ailleurs dans plein de vos articles… un biais cognitif, un a priori qui vous pousse bizarrement à instruire presque exclusivement à charge… et vous omettez les eléments essentiels qui re equilibreraient votre discours :
    ~ pourquoi le ministre autorise t-il uniquement au seul de l’intubation , cad qd ça ne sert plus à rien… sinon pour mieux discréditer ce traitement…?
    ~ quel est l’état réel des stocks qd Sanofi parle de 300000 doses (une poussière face à 20 millions de cas potentiels), une unique usine en France en redressement judiciaire, et des usines en Algérie et au Maroc préemptées par ces états… ce qui pourrait expliquer les réticences actuelles de l’exécutif pour éviter qu’on lui reproche un 3e pb de stock après celui des masques et des tests de dépistage…

    vos analyses ne sont pas fausses, mais exclusivement à charge… pour info, les russes semblent corroborer la pertinence des antipaludéens avec antibiotique, soit qqch d’assez proche de l’analyse de Raoult…

    Perso, on devrait appliquer le pari de Pascal … j’ai déjà pris de la nivaquine pendant des mois en Afrique, j’avais 7 ans… et je souhaite recevoir un tel traitement,… suivant ce même pari….

    Bref, EXCESSIVEMENT DÉÇU ….

      +54

    Alerter
    • Jean-François91 // 29.03.2020 à 00h07
      • FLYING BLUE // 29.03.2020 à 00h43

        exactement,..
        c’est bien cela… merci pour le lien (j’avais eu la flemme) 😉

        Bonne continuation à OB qui produit malgré tout d’excellents articles…. et espérant juste que l’émotion que semble susciter ce virus ne vienne pas gâcher la plume et le recul dont il fait toujours habituellement preuve, lequel recul lui a permi jusqu’ici d’éviter de foncer tête baissée dans des a priori qui biaisent toute analyse froide…. ici, j’ai l’impression depuis 5 ou 6 articles qu’il a décidé de se faire le procureur à charge contre ce professeur , lequel a forcément des défauts (qui n’en a pas quand on fouille une poubelle ?), mais lequel n’en demeure pas moins un intuitif très doué et reconnu, y compris par moults professeurs de médecine, ‘parisiens en cravate’ (comme le disait encore l’un d’eux à la tv il y a qqs j)… OB devrait franchement sortir de ce que je qualifierai de « mauvais trip »… et retrouver la sang froid qui est usuellement le sien, lui permettant des analyses exceptionnelles.

        Quant à l’argument des effets secondaires cardiaques,… il faut arrêter ! ce medoc a été donné sans ordonnance pendant 70 ans à toute personne allant en Afrique, y compris des enfants dont j’étais, et les effets secondaires concernent les surdosages… ici, il est en outre question de le faire uniquement avec suivi médical strict… donc STOP !

        Le pari de Pascal est essentiel car on ne risque rien, si ce n’est l’ego de qqs uns…

        il conviendrait PAR CONTRE d’enquêter immédiatement sur le stock, car je pense que c’est une des raisons pour lesquelles on cherche tant à dénigrer ce produit.. et éviter un 3e SCANDALE après les masques et les tests de dépistage.

          +17

        Alerter
    • FLYING BLUE // 29.03.2020 à 14h03

      https://twitter.com/AlexLeroy90/status/1243905453475627008?s=09

      EFFECTIVEMENT UN 3E SCANDALE LIÉ AU STOCK … c’est tout du moins ce qui semble se profiler….

        +2

      Alerter
  • ilicitano // 28.03.2020 à 22h23

    https://www.industriepharma.fr/covid-19-mylan-augmente-sa-production-de-chloroquine,109521
    Efficace ou pas la chloroquine ? Certains laboratoires semblent s’être déjà fait une idée sur le sujet. Mylan a ainsi annoncé redémarrer sa production de comprimés d’hydroxychloroquine sur son site de Virginie-Occidentale (États-unis). Le laboratoire anticipe une forte demande liée à l’approbation du médicament en traitement des formes sévères de Covid-19.
    Mylan espère commencer à livrer cette production à partir de mi-avril. En s’appuyant sur son stock actuel de principe actif, Mylan pourrait produire jusqu’à 50 millions de comprimés et traiter plus d’1,5 millions de patients. Le laboratoire, qui dispose de trois sites de production en France, annonce aussi travailler à augmenter sa production d’hydroxychloroquine en dehors des États-Unis.
    Le mouvement est lancé:
    Sandoz, division générique de Novartis , prête à donner 130 millions de doses.
    Bayer : 3 millions de doses
    Teva : 6 millions de doses fin mars et 10 millions mis avril
    Olivier Véran a bloqué toute exportation d’hydroxychloroquine.
    Le professeur Perrone révèle sur la chaîne d’information LCI que le stock d’ hydroxychloroquine de la pharmacie centrale française a été volé. On peut supposer que ces stocks sont en lieu sur.

      +1

    Alerter
    • heliante // 28.03.2020 à 23h02

      La mise en production ne démontre pas l’efficacité, mais l’engouement et la demande, ainsi que l’interêt des laboratoires qui n’ont pas de raison de ne pas fournir cette demande.

        +0

      Alerter
  • Onfrey-Milleux de Setterre // 28.03.2020 à 22h25

    Pour commenter cet article point par point je dirais ceci:

    – Létalité mondiale apparente: certes il y a l’effet retard, mais il y a surtout le fait que tout le monde ne soit pas testé, du moins toutes les personnes effectivement contaminées. Et on a vu que le taux de test de la population entre pays est très différent, donc on ne poura pas directement déterminer la létalité ainsi.

    – Faible taux de cas positifs à l’IHU (11%): le Pr Raoult a déclaré que les personnes suspectes sont systématiquement testées à l’IHU, ce qui n’est pas le cas ailleur en France, donc un taux de cas positifs faibles qui s’explique.

    – Les autres critiques me semblent totalement fondées: comment être sûr que les personnes ne vont pas mourir ailleurs qu’à l’IHU et qu’elles seront comptées dans les morts. Comment être sûr que la typologie des patients traités corresponde à la « moyenne » des gens atteints, afin que le taux de décès soit comparable.
    Clairement cette page de l’IHU est de la « com »: pas de méthodologie expliquée, pas de clarté sur les chiffres, ce n’est pas scientifique, aucun confrère ne peut l’exploiter.

      +5

    Alerter
    • tepavac // 28.03.2020 à 23h58

      Donc , selon vos remarques, vous accusez le Pr Raoult et la vingtaine de collaborateurs, de vouloir cacher les décès !

      Hé bien heureusement que le complotisme n’existe pas .

        +6

      Alerter
      • heliante // 28.03.2020 à 23h59

        C’est ce qu’il fait d’une certaine manière dans une première étude, il ne cache pas les décès mais il n’en tient juste pas compte dans l’analyse.
        Le soupçonner de procéder ainsi sur d’autres chiffres semble être de bon sens.

          +7

        Alerter
    • Catalina // 29.03.2020 à 09h46

      « comment être sûr que les personnes ne vont pas mourir ailleurs qu’à l’IHU et qu’elles seront comptées dans les morts »
      euh ??? le suivi médial ça vous parle, pensez-vous qu’un organisme comme l’iuh laisse partir ses patients comme ça ? pourquoi penser directement que ce centre ne fait pas comme tous les autres ? procès d’intention ? ce sont des chercheurs, vous pensez réellement qu’ils n’étudient pas la suite de leur traitement ? c’est sûr si par avance vous leur collez une incompétence totale mais si vous les regardez en tant que spécialistes, cette question ne peut pas tenir.

        +4

      Alerter
      • Diol // 01.04.2020 à 18h01

        Question : où sont passés ses 24 premiers patients Test ? Il y a eu mort dans ce test…. Mais où sont les autres ??? Morts? Disparus ? Chez eux? Pas de nouvelles de ces  »personnes test »……

          +1

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications