Les Crises Les Crises
11.mars.202011.3.2020 // Les Crises

Épidémie de Coronavirus Covid-19 : explications, analyses et conseils

Merci 1391
J'envoie

Nous vous proposons aujourd’hui ce billet consacré à l’épidémie de Coronavirus (« Coronavirus Disease 2019 » ou « Covid-19 » pour être plus précis, qui avait d’abord été nommée nCoV-2019), afin de vous permettre de disposer des informations principales.

I. Le Coranovirus de l’épidémie Covid-19

Les effets du coronavirus étant parfois comparés à ceux de la grippe, voici quelques informations détaillées.

1.1 La grippe « simple »

La grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë, due à un virus Influenza.

Virus Influenza

Rappelons que chaque année, la grippe touche entre 2 millions et 6 millions de personnes en France. La grippe saisonnière se manifeste généralement par un début brutal avec une forte fièvre, une fatigue intense, des courbatures et des maux de tête. La plupart des personnes atteintes guérissent en une à deux semaines sans traitement médical. Il s’agit alors d’une grippe « simple ».

1.2 La grippe aiguë

Cependant, la grippe peut entraîner des complications graves chez les sujets à risque (personnes âgées ou sujets fragilisés par une maladie chronique, femmes enceintes ou encore nourrissons prématurés). La mortalité liée à la grippe saisonnière concerne essentiellement les sujets âgés. Ces complications sont dues aux virus eux-mêmes, mais également aux surinfections bactériennes (pneumonie) qu’ils peuvent engendrer ou à la décompensation d’une pathologie chronique sous-jacente (diabète, asthme, maladie cardiaque, insuffisance rénale, etc.).

La grippe est la seconde cause de mortalité par maladie infectieuse en France (derrière la pneumonie à pneumocoque). Entre 2016 et 2019, elle a entraîné le décès de 8 000 à 16 000 personnes selon les années, à 90 % chez des plus de 65 ans. Au niveau mondial, la grippe saisonnière est responsable de 290 000 à 650 000 décès par an selon l’Organisation mondiale de la santé (source).

La létalité (le nombre de morts par rapport à la population infectée) de la grippe saisonnière est de 0,2 à 0,5% selon Santé publique France.

Ainsi, la grippe, qui passe pour une maladie bénigne, est en fait un vrai problème de santé publique.

1.3 La grippe espagnole de 1918

En 1918-1919, la pandémie dite de la « grippe espagnole » a touché le monde entier. Elle n’a rien d’espagnole, car elle est née aux Etats-Unis, et a été amenée en Europe par les soldats en 1917-1918 – mais l’Espagne a été la première à en parler (en raison de la censure due à la guerre dans les autres pays). Les estimations de l’OMS indiquent qu’au moins 40 millions de personnes en seraient décédées, dont 400 000 en France (dont Guillaume Apollinaire ou Edmond Rostand ; source ici, , et ).

Cette grippe avait une forte létalité, de 2 % à 3 % ; de plus, la moitié des morts étaient des adultes de 20 à 40 ans, alors que la grippe classique décime presque uniquement les bébés et les personnes âgées. Elle se caractérisait aussi par une très forte contagiosité (le tiers de la population mondiale a été touché). La plupart des victimes mouraient de surinfection bactérienne, qui se déclarait au bout de 4-5 jours et conduisait au décès une dizaine de jours après les premiers symptômes grippaux, en l’absence, à l’époque, d’antibiotiques.

1.4 Le coronavirus SARS-CoV-2

Les coronavirus existent depuis des millions d’années et ont suscité une inquiétude particulière depuis 2002, année d’apparition du SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère – soit Severe Acute Respiratory Syndrome en anglais -, causé par le virus SARS-CoV).

Le nouveau virus ayant entrainé l’épidémie Covid-19 a été nommé SARS-CoV-2 (c’est à dire « 2e virus de SARS ») est une nouvelle forme de coronavirus : il est apparu en décembre 2019 en Chine, sur le marché aux animaux de Wuhan, où ont été contaminés tous les premiers patients. Il vient probablement de mutations du coronavirus des chauves souris, suite à un passage dans un autre hôte animal qui reste à définir.

Le génome du SARS-CoV se compose d’un seul ARN d’environ 30 000 nucléotides de long, qui comprend 13 gènes, qui codent pour au moins 14 protéines. L’organisation génomique globale du SARS-CoV est similaire à celle d’autres coronavirus. (source)

Quand une personne infectée par un coronavirus éternue, des gouttelettes de sécrétions nasales chargées de particules virales sont projetées autour d’elle. Si une personne saine est atteinte par les projections et respire des gouttelettes contenant des coronavirus, une nouvelle infection commence. Dans un premier temps, les virus pénètrent dans les cellules nasales grâce à une « clé » protéique : la protéine S (de l’anglais Spike, « pointe, épi »). Présente en de nombreux exemplaires à la surface du virus, elle lui confère l’aspect « en couronne » (au microscope) auquel il doit son nom, coronavirus.

La protéine S des coronavirus leur donne leur aspect si particulier en microscopie (ici le MERS-CoV)

Cette « clé » interagit avec une « serrure » située à la surface des cellules humaines, permettant ainsi au virus de s’y accrocher puis d’y entrer. Tous les coronavirus ne possèdent pas les mêmes types de clés, et ne reconnaissent donc pas les mêmes serrures. Une fois à l’intérieur d’une cellule, le coronavirus la pirate et la force à produire un grand nombre de copies de lui-même. Après un temps relativement court, 6 ou 8 heures plus tard, ces copies sortent de la cellule infectée (généralement en la détruisant) et partent à l’assaut de ses voisines.

Cette image de microscope électronique à balayage montre le SARS-CoV-2 (sphères bleues) émergeant de cellules cultivées en laboratoire (image colorisée). NIAID-RML

Comme pour le SRAS-CoV et le MERS-CoV, le SARS-CoV-2 peut entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à un syndrome respiratoire sévère, pouvant nécessiter intubation et ventilation. En bref, comme communiqué par l’OMS et dans l’ordre, les symptômes de la Covid-19 sont la fièvre (88%), la toux sèche (68%), la fatigue (38%), la production d’expectorations (33%), le souffle court (19%), la gorge irritée (14%), les maux de tête (14%), les douleurs musculaires (15%), les frissons (11%), la nausée ou les vomissements (5%), la congestion nasale (5%) et la diarrhée (4%). Certains patients infectés n’ont aucun symptôme et déclarent se sentir bien (4, 5). Il ressort des études récemment publiées que 80 à 85% des sujets infectés par le SARS-CoV-2 n’ont pas ou peu de symptômes, alors que 15 à 20% développent une maladie plus sévère, souvent associée à un âge avancé ou à d’autres comorbidités. (source)

Enfin, et c’est là le point le plus inquiétant, environ 5% des sujets infectés entrent dans une phase critique de la maladie et sont admis dans les services de maladies infectieuses et de réanimation médicale, pour un taux de mortalité de l’ordre de 50% dans ce groupe. (source) En effet, dans leurs formes les plus graves, les pneumonies à SARS-CoV-2 sont responsables d’un tableau appelé syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Il s’agit d’une atteinte des 2 poumons avec une inflammation sévère entraînant la destruction des alvéoles pulmonaires ainsi qu’un œdème important. (source)

En résumé, dans ces cas extrêmes, contrairement à la grippe qui tue plutôt de manière indirecte en affaiblissant l’organisme, le virus Covid-19 va totalement détruire les cellules des poumons – mais il peut aussi s’attaquer à d’autres organes, comme les reins. Les médecins chinois viennent d’ailleurs de tenter la première double greffe de poumons sur un malade du Covid-19, qui avait placé sous assistance respiratoire, avait fini par éliminer le virus, mais avait subi des dommages pulmonaires irréversibles (source).

 

À ce jour, il n’existe pas encore ni vaccin ni médicament antiviral spécifique pour prévenir ou traiter la COVID-19. Toutefois, les personnes touchées doivent recevoir des soins pour soulager les symptômes.

D’éventuels vaccins et certains traitements spécifiques sont actuellement à l’étude et sont testés dans le cadre d’essais cliniques (plus de 200 !). L’OMS coordonne les efforts de mise au point de vaccins et de médicaments pour prévenir et traiter la COVID-19. (source)

Mais tant qu’un traitement efficace n’aura pas été reconnu par la communauté médicale, il ne faut ni croire ni encore moins diffuser les rumeurs et déclarations péremptoires isolées qui commencent à fleurir sur les réseaux sociaux. Cela peut être dangereux ou simplement gêner les soignants, déjà soumis à rude épreuve.

Coronavirus

1.5 Létalité du coronavirus SARS-CoV-2

Les premières études laissent à penser que ce Coronavirus aurait comme pour la grippe espagnole une létalité de 2 % à 3 %, et une assez forte contagiosité, supérieure à celle de la grippe saisonnière.

Voici les résultats d’une étude chinoise (dont la transposition en France n’est pas évidente) portant sur près de 45 000 cas (source) :

Létalité par âge (2,3 % en moyenne) :

La mortalité varie entre 0,2 % chez les moins de 40 ans et 15 % chez les plus de 80 ans.

Les 20-60 ans représentent quand même 67 % des cas et 19 % des morts.

Létalité par sexe :

On a apparemment une très nette différence par sexe : la mortalité des hommes était 60% supérieure.

Létalité par gravité :

Seuls 5% des malades finissent dans un état critique, mais leur mortalité est alors de 50 %.

Létalité par comorbidité :

La mortalité est bien plus forte en présence d’autres maladies, comme les maladies cardiovasculaires ou les affections respiratoires – mais ceci est aussi très probablement corrélé avec l’âge.

Rappelons que ces chiffres sont évidemment provisoires et issus du cas chinois ; ils seront donc affinés à la fin de l’épidémie.

Ainsi, le coronavirus est il bien plus inquiétant que la virus de la grippe ; restera à déterminer la proportion de personnes qui seront contaminées, tout se jouera là (source : Business Insider, signalé par Paul Jorion.) :

Coronavirus (source)

Différence entre le virus de la grippe et le coronavirus

Enfin, il est à noter qu’il semble exister désormais 2 souches de coronavirus SARS-CoV-2 (L et S) suite à mutation ; la forme plus sévère (L) représentent 70 % des cas, et sa fréquence semble en diminution (source).

« La chose la plus préoccupante à propos de ce virus est la combinaison de l’infectiosité et de la capacité de provoquer une maladie grave ou la mort. Et nous n’avons pas [vu cela] depuis 1918. Il est plus effrayant qu’Ebola, qui, bien qu’il ait un taux de mortalité beaucoup plus élevé, n’avait pas le potentiel d’exploser et de se propager à l’échelle mondiale. C’est la maladie la plus effrayante que j’ai jamais rencontrée au cours de ma carrière. » [Dr Richard Hatchett, PDG de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations et ancien directeur de la U.S.Bomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), 6 mars 2020, source, vidéo]

1.6 Comment se protéger du coronavirus SARS-CoV-2 ?

Alors comment se protéger ? Le virus de la Covid-19 se transmettant principalement de personne à personne, une première et sage précaution consiste à se tenir à distance (de l’ordre de 2 mètres) de son interlocuteur, tout particulièrement en cas de toux et d’éternuements puisque le virus est contenu dans les gouttelettes respiratoires. Ainsi, les contacts physiques doivent être bannis, du moins temporairement…

Une autre possibilité est la contamination au contact de surfaces ou d’objets sur lesquels le virus est présent. La survie du SARS-CoV-2 sur surface inerte serait de l’ordre de 1 à 9 jours, en particulier en atmosphère humide et à basse température. Une bonne nouvelle tout de même : le SARS-CoV-2 est sensible aux désinfectants usuels tels que l’eau de Javel à 0,5%, l’eau oxygénée ou l’alcool à 70%.

Ensuite, le simple geste de se toucher la bouche, le nez ou les yeux peut constituer un mode de contamination. Le nettoyage des surfaces de façons répétées deviendra un réflexe, sachant que le virus peut rester sur une surface non nettoyée pendant 7 à 9 jours.

La durée d’incubation, évaluée en moyenne à 7 jours, s’échelonnerait entre 2 et 14 jours, avec des durées beaucoup plus longues récemment rapportées et pouvant aller jusqu’à 28 jours. Les précautions et consignes doivent donc s’inscrire dans la durée.

Une sage décision en cas d’épidémie de Covid-19 est de décider soi-même de rester à la maison, en limitant au maximum ses déplacements et contacts avec les autres, évitant ainsi toute contamination de personne à personne. Et ça fonctionne dans les deux sens ! Il convient alors de s’assurer que les éléments essentiels sont à disposition à la maison : produits en quantités suffisantes pour l’entretien des surfaces et le lavage des mains, stock de médicaments pour les personnes sous traitement, réserves raisonnables de nourriture pour éviter de courir au SuperMarché du quartier, utiliser des chambres et des salles de bain séparées quand disponibles, reporter les rendez-vous et les agapes en famille ou entre amis et interdire à Gros Toutou et Petit Minou de quitter la maison. Si nos animaux n’ont aucune chance d’être malades et de transmettre le SARS-CoV-2 des humains, ils demeurent très câlins et leur pelage peut alors constituer un hébergement et un véhicule idéal pour les gouttelettes contagieuses des personnes rencontrées à l’extérieur au cours de rendez-vous aussi tendres que secrets. A ne pas négliger : l’accès à l’eau de boisson. Disposer d’un appareil à osmose inverse pour purifier l’eau du réseau est un atout dans ce contexte. La panoplie et les préconisations du survivaliste en somme !

Il faut utiliser des mouchoirs jetables et observer une hygiène des mains irréprochable. Le gel hydroalcoolique est bien sûr une solution, mais de seconde intention. En effet, un lavage des mains au bon vieux savon de Marseille sous le robinet fait parfaitement l’affaire lorsqu’il est pratiqué pendant une vingtaine de seconde et ceci après chaque contact potentiellement contaminant. Le port de gants jetables constitue également un excellent réflexe, à condition de s’en débarrasser correctement. Outre l’hygiène du corps, l’entretien méticuleux des surfaces et des objets est un Must. (source : quotidien du médecin)

II. Situation dans les pays les plus touchés

Voici la situation des pays les plus touchés hors de Chine :

III. Réactions gouvernementales

Les réactions les plus fortes ont eu lieu en Chine : la province du Hubei et ses 56 millions d’habitants ont été entièrement confinés depuis le 23 janvier, tous ceux qui rentrent à Pékin – les 8 millions de travailleurs chinois migrants mais aussi les étrangers – ont été forcés de se placer en quarantaine pour une durée de quatorze jours, etc.

Mais venons en à la France.

Notons bien deux choses constantes dans la propagande de crise des gouvernements : 1/ chercher non pas à informer mais à « rassurer » les populations, quitte à mentir 2/ une fois la crise survenue, ne surtout pas demander de comptes au gouvernement sur son échec.

Rappelons les propos du directeur général de la santé en France ; le 25 janvier, eh bien « le coronavirus, ce n’est pas grave » :

D’ailleurs, le nombre de morts augmente moins vite que le nombre de cas – hmm ce qui est normal au début d’une flambée des cas, vu que les décès interviennent au bout d’un certain temps… Mais bon, le Coronavirus est moins mortel que le SRAS – et que la peste noire et l’ébola…

Bon, le 4 mars, désolé, l’épidémie est inéluctable – on n’a pas pu l’arrêter, il a totalement échoué :

Ce qui est finalement peu surprenant :

A « rien », sauf à empêcher l’entrée des personnes malades qui vont contaminer l’aéroport, le métro et/ou taxi etc. Il est vrai que cela n’arrête pas les personnes en incubation, mais c’est un début… Mais bon, parole d’experte :

D’où la « cohérence » observée au fil de semaines :

Rappelons comment a émergé le virus en Europe, sachant que le 23 janvier, la chine a mis en quarantaine :

  • en France : les trois premiers malades recensés en France le 24 janvier 2020 sont des patients d’origine chinoise ayant séjourné à Wuhan, le foyer d’origine du virus en Chine centrale (ce sont également les premiers cas annoncés en Europe). Le premier mort en France (qui est aussi le premier hors d’Asie) est un touriste chinois arrivé en France le 23 janvier, âgé de 80 ans, décédé le 15 février.
  • en Allemagne : l’épidémie se répand depuis le 27 janvier 2020, à partir d’un premier cas de COVID-19 constaté en Bavière chez un cadre de la compagnie Webasto qui a contracté l’infection d’une collègue chinoise qui avait reçu la visite à Shanghai de ses parents originaires de Wuhan. C’est donc la première personne ayant contracté en Europe la maladie en dehors de Chine d’une personne n’étant pas de sa famille (source)
  • en Italie : l’épidémie se propage en Italie le 31 janvier 2020, lorsque deux touristes chinois sont testés positifs pour le SARS-CoV-2 à Rome. Un groupe de cas de COVID-19 est ensuite détecté, à commencer par seize cas confirmés en Lombardie le 21 février. 60 autres cas le 22 février et les premiers décès en Italie signalés le même jour. Au 28 février, il y avait 21 décès et 888 cas confirmés en Italie. De là, l’épidémie se répand dans de nombreux autres pays. (source)

Pays avec des cas de COVID-19 liés au foyer italien
  • en Belgique : l’épidémie a atteint la Belgique le 4 février 2020, date à laquelle le premier cas a été confirmé, un homme asymptomatique de 54 ans, qui a été l’un des neuf Belges rapatriés le 1er février du Hubei (Chine), par un des vols d’évacuation arrivant à l’aéroport militaire de Melsbroek à Bruxelles. (source)
  • en Suisse : le 25 février, un premier cas est confirmé au Tessin : il s’agit d’un homme ayant séjourné en Lombardie. (source)

 

Propagation des cas confirmés de SARS-CoV-2 du 12 janvier au 29 février.

 

Il est intéressant de comparer les politiques d’autres pays :

Mais en Europe, cela ne se passe pas comme cela :

Bilan : moins de 10 cas en Russie (plus de 4000 km de frontières avec la Chine), 4 000 en Italie…

Bien sûr, la pandémie va se répandre partout maintenant – mais chaque jour de gagné sauve des vies.

Il est quand même surprenant, alors que la Chine mettait en quarantaine ses villes, que rien n’a été fait pour tenter de mettre la Chine en quarantaine – ce qui n’aurait pas été si difficile…

IV. En conclusion

En conclusion, on peut donc dire ceci :

  • tout d’abord, il n’y a aucune raison de paniquer, mais il convient d’adopter des mesures de prudence face à un potentiel problème majeur de santé publique. En effet, entre sa contagiosité et sa létalité, ce virus pourrait en théorie avoir un impact équivalent à celui de la grippe espagnole de 1918 SI RIEN N’ÉTAIT FAIT – soir des dizaines voire centaines de milliers de morts ; c’est probablement le plus gros risque épidémique auquel nous sommes confrontés depuis un siècle. Fort heureusement, on constate que les autorité publiques se sont saisies du problème (certes, plus ou moins efficacement…) ; il faut donc prendre au sérieux ces mesures totalement légitimes, et la Chine montre qu »on peut contenir ce virus à des niveaux limités. Mais reste évidemment à connaitre ce niveau dans notre pays.
  • les personnes à risque (personnes de plus de 60 ans et/ou atteints de problèmes de santé et/ou fumeurs) doivent être protégées en priorité – les autres ne craignent pas grand chose. Il faut qu’elles évitent les contacts avec des personnes malades et des objets souillés ;
  • les efforts mis en place payent, et on ne constate pas à ce jour de flambée incontrôlée de l’épidémie laissant à penser que des millions de personnes seraient atteintes en France. L’enjeu est en effet de savoir s’il y aura 20 000 cas ou 2 millions, donc quelques dizaines/centaines de décès, ou des dizaines de milliers… Et s’il n’y a que 20 000 cas, il faudra nous féliciter de tous les efforts accomplis qui auront payé, et non pas s’en moquer en disant qu’on s’est affolé pour rien…

A suivre…

Olivier Berruyer

Commentaire recommandé

Kiwixar // 08.03.2020 à 22h09

Dans les propos de Buzyn et les actions du gouvernement français, il est difficile de déterminer ce qui est dû à l’incompétence la plus crasse, ou bien à un calcul politique encore plus crasse (laisser se propager le virus en France pour qu’il mette les Gilets Jaunes en quarantaine chez eux, et les vieux à la morgue)…

La REM étant un ramassis d’incompétents et de salauds, difficile de faire le tri. Pour la France, mauvaise pioche que cette clique au pouvoir au mauvais moment (épidémie). Mauvaise pioche.

134 réactions et commentaires

  • herve_02 // 08.03.2020 à 14h38

    « En effet, entre sa contagiosité et sa létalité, ce virus pourrait en théorie avoir un impact équivalent à celui de la grippe espagnole de 1918 SI RIEN N’ÉTAIT FAIT »

    pffff déprimant… sérieusement déprimant. sortir de son champ de compétence, c’est ce que l’on reproche aux éditorialiste… et pafffff

      +9

    Alerter
    • d’Aubrac // 08.03.2020 à 17h35

      Estimation des décès lors des dernières grandes pandémies grippales:
      Grippe asiatique (russe) 1889–1890 1 million
      Grippe espagnole 1918–1920 30 à 100 millions selon les sources
      Grippe asiatique 1957–1958 1 à 1,5 million
      Grippe de Hong Kong 1968–1969 0,75 à 1 million

      Ces chiffres doivent être appréciés en rapport à la population des époques concernées et au facteur de la circulation des personnes à travers le monde, infiniment moindre que l’actuel.

      Ainsi actualisés en 2020 ils peuvent faire frémir.
      La comparaison avec les décès connus aujourd’hui peut laisser perplexes.

      Je n’ai, bien entendu, aucune compétence particulière pour gloser sur l’épisode en cours.
      Mais côté français, les mesures de précautions me sont apparues très insuffisantes au début.
      Il se peut qu’elles deviennent excessives très rapidement, fièvre…électorale oblige.

      Je note, pour le regretter, l’effet d’aubaine, bien exploité ceux qui y ont intérêt : plus question des crises sociales,
      plus question des retraites, plus question de la situation dramatique de l’Hôpital, plus question de l’atonie économique antérieure au Coronavirus.

      Sur la question de l’Hôpital, il se peut que le boomerang revienne très vite se fracasser sur les crânes gouvernementaux.

        +30

      Alerter
      • Yanka // 09.03.2020 à 23h07

        Autres annulations : les courses cyclistes italiennes Strade Bianche, Tirreno-Adriatico et surtout la classique Milan – San Remo qui, depuis sa création en 1907, n’a été annulée qu’à trois reprises : 1916, 1944, 1945… Le tournoi de tennis d’Indian Wells (USA) a aussi été supprimé, le carnaval de Venise… La course cycliste Paris – Nice a bien lieu (deuxième étape ce mardi) , mais plusieurs équipes ont renoncé à y participer et ont déclaré ne plus inscrire le moindre coureur sur une course jusqu’au début avril.

          +0

        Alerter
    • K // 08.03.2020 à 18h19

      Où est le problème? La phrase que vous brocardez est parfaitement juste.

        +4

      Alerter
      • herve_02 // 09.03.2020 à 18h36

        Parfaitement juste ?

        Bien entendu, d’ailleurs nous sommes encore en 1918, avec une médecine de campagne, un gouvernement désemparé, une population affaiblie par 4 ans de guerre et un pays en reconstruction avec pas assez de monde pour le faire. tout pareil je vous dis.

        D’ailleurs les espagnols ont éradiqué la population inca à cause d’un virus. Je propose que l’on ferme les frontières espagnoles. On ne sait jamais si ils venaient à éradiquer la population française lors d’un petit voyage touristique.

        Ce qui tue c’est :
        1 – la chronicité
        2 – les médicaments
        3 – la misère.

        https://www.lemonde.fr/blog/expertiseclinique/2020/03/07/nature-de-la-mort/

        je ne vois personne militer pour éradiquer ces 3 fléaux. Alors faire du buzz avec un article qui surfe sur la peur cela me laisse un poil froid.

        Maintenant si vous êtes paniqués (en un seul mot), je vous conseille de rester confiner : ne sortez pas (pas de travail, pas de courses, pas de réunions)

          +9

        Alerter
        • A. G. // 11.03.2020 à 11h05

          Nous ne sommes pas en 1918 en effet.
          La totalité des habitants de la france peuvent traverser le pays dans la journée, par leurs propres moyens.
          L’accés aux soins modernes est une illusion quand il n’y a plus de médecin traitant en campagne ou quand les urgences sont saturés.
          Le virus a l’air aussi connu et maitrisé que celui de la grippe espagnole à l’époque.
          Origine exacte ? Transmission inter espèce ? Mode de transmission ? Rien vu que des banalités sur le sujet qui ne résiste à l’observation.
          Le gouvernement n’est pas plus organisé qu’a l’époque, en témoigne les mesures qui varient d’un département voire d’une ville à l’autre.

          « je vous conseille de rester confiner : ne sortez pas (pas de travail, pas de courses, pas de réunions) »
          Seule chose a retenir.

            +3

          Alerter
  • petitjean // 08.03.2020 à 15h22

    Puis je dire que j’en ai marre des digressions infinies sur le « coronavirus »
    Cette épidémie, modeste il faut le redire, occupe tous les médias qui en font des tonnes 24 h sur 24 ! Ne se passe-t-il rien d’autre en France que cette « modeste » épidémie de coronavirus : c’est suspect !
    Je le redis c’est une opération de diversion , une énième opération d’enfumage. La grippe saisonnière tue au moins dix fois plus chaque année et celle ci ne mobilise pas l’attention des médias 24h sur 24 pendant des semaines !
    Que se passe-t-il derrière ce rideau de fumée ? Que veut nous cacher le pouvoir ? Car tout cela est une manœuvre concertée du dit pouvoir avec ses agents de propagande que sont les médias.
    LREM va certainement subir une défaite importante lors des élections municipales et le coronavirus tombe à point pour parler d’autre chose. Je parie que nous allons subir les intoxications des médias jusque l’après second tour, quand les comptes seront faits.
    De grâce, j’aimerais que nous revenions à plus de mesure et que nous parlions des maux véritables qui accablent notre pays, la France, et que nous envisagions les traitements à y apporter…………….

      +32

    Alerter
    • Alfred // 08.03.2020 à 15h38

      Que la Macronie surfe sur l’évennement c’est une chose (« dispariton de sa bérézina electorale, etc..).
      Par contre expliquez nous comment Macron a le bras si long qu’il peut mettre en quarantaine un quart de l’italie (12 millions environ); comment peut il manœuvrer pour qu’un nombre croissant de pays interdissent l’entrée sur leur territoire aux citoyens français (et oui de leur point de vue la France est une zone à risque..)? Et j’en passe.
      Si vous n’êtes pas un troll je vous invite à sérieusement vous décentrer et à considérer les informations provenant d’ailleurs dans le monde.
      Au minimum lisez le quotidien du médecin avant de continuer à comparer à tord avec la grippe saisonnière:
      https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/le-covid-19-est-un-reel-danger-deux-scientifiques-font-le-point-sur-le-coronavirus-sars-cov-2

        +38

      Alerter
      • Mohamed // 08.03.2020 à 16h36

        merci Alfred, j’en ai marre aussi de cette dédramatisation bien française ou on nous explique qu’il ne sert a rien de porter un masque voir pire qu’il ne sert a rien de se laver les mains (entendu sur France inter au début de l’épidémie).
        Voici un article d’un scientifique belge qui résume l’inquiétude des spécialistes:
        https://www.lalibre.be/belgique/societe/coronavirus-face-a-sa-propagation-exponentielle-des-mesures-extremes-s-imposent-5e6381a0d8ad5835a1c8dfc3#.XmUBktT5fQA.twitter

          +11

        Alerter
        • K // 08.03.2020 à 18h44

          Le gouverment français a diminué ses stocks stratégiques de masques en 2010 estimant que la fourniture de masques doit être la responsabilité des pharmacies et non pas de l’Etat. Apparament ils n’ont tout simplement pas songé que la demande de masques est très faible en temps normal, donc les pharmacies n’ont que des stocks faibles et sont donc incapables de répondre à la demande en cas de crise sanitaire.

          Petite parenthèse : la France a des stocks stratégiques de pétrole pour faire tourner les machines en cas de rupture d’approvisionement mais pas de stock de masques a fournir aux utilisateurs de ces mêmes machines.

          Pire la France a décidé d’envoyer en Chine une grande partie de son petit stock de masques; ce qui est cohérent avec l’analyse du gouvermement selon lequel l’épidémie avait peu de chance d’arriver en France*.
          Pire encore : alors qu’une grande partie des masques sont made-in-China, une usine en produit également en France. Mais le système de santé britanique (NHS) lui a passé commande avant les autorités françaises.

          Donc le stock de masques est en Chine et la production de masques part au Royaume Uni. Et les médecins généralistes français se demandent pourquoi ils ne reçoivent pas de masques…

          * L’inserm avait développé en janvier un modèle dont les 2 conclusions était : 1) La probabilité d’épidémie de coronavirus en France est faible. 2) S’il y a épidémie en Europe, elle touchera plus probablement l’Allemagne et la GB plutôt que la France ou l’Italie…
          L’inserm ferait mieux de consulter des voyantes plutôt que de développer des modèles…

            +41

          Alerter
          • gracques // 09.03.2020 à 07h22

            Vos sources svp … attendues avec impatience .

              +5

            Alerter
          • bonhomme // 09.03.2020 à 08h24

            Au Royaume de la Lanterne MAGIQUE ,

            De SHARKO Le Petit Nerveux,
            Passant par Francois 0 , Le 100 Dents ,
            Et Emmanuel Le Suffisant ,

            Vous êtes en Parfaite Sécurité .
            Pourtant , je n’ai vu aucune réfutation par quelque scientifique que ce Virus est un organisme manipulé par l’homme .
            Je doute que notre expert référent de l’INSERM Marseillais n’en ai pas eu connaissance .
            Si je suis dans l’erreur faites moi le savoir au plus vite ,Ceci me rassurerai !!!

            2500 Places en Service de réanimations sont disponibles pour toute la France avec un taux d’occupation déjà bien rempli par les besoins d’une période normale .

            Il est aisé d’en déduire pourqoi la Chine a du en urgence construire des locaux spécialisés .
            Pouvons – nous répondre à la même Urgence ; Cette question est bien latente !!!

            Bonne journée inéluctable à tous

              +7

            Alerter
            • Blabla // 12.03.2020 à 11h17

              Ce virus créé par l’Homme?
              Pourquoi le serait-il? Parce qu’il fait des ravage?
              La Nature fait très bien seule des virus dévastateurs, il n’y a qu’à consulter les annales.
              L’Homme, par contre, a beaucoup de mal à manier ces jouets : la dernière équipe dont nous avons des archives (l’unité 731 japonaise en Chine) n’a fait qu’utiliser l’existant.
              Un virus n’est pas une maquette et ne se bricole pas facilement. On peut cultiver et espérer l’apparition d’un meilleur spécimen, guère plus, et vu les risques pour le labo, il n’y a pas beaucoup d’amateurs, hors SF

                +0

              Alerter
        • Rogger58 // 11.03.2020 à 13h45

          Pour le passage entendu sur france inter, si vous avez la source je suis preneur, c’est croustillant

            +0

          Alerter
      • petitjean // 08.03.2020 à 17h33

        Je compatis évidemment aux victimes décédées, mais combien de milliers de morts y-a-t-il aujourd’hui en France et dans le monde, à comparer aux victimes annuelles de la grippe ? J’affirme qu’il y a manipulation !
        Que des précautions strictes soient à prendre c’est une évidence, mais pourquoi entretenir 24h sur 24 une véritable psychose ?
        J’observe que 99% des entreprises fonctionnent en France, que, surtout, à Paris les transports trains, TER et métro fonctionnent aussi en transportent des millions de personnes chaque jour, dans la promiscuité bien connue de ces transports de masse. Sans parler des avions où la promiscuité est bien pire !
        Principe de précaution ou pas ?……………

          +11

        Alerter
        • Alfred // 08.03.2020 à 18h27

          Vous comprendrez bien assez tôt pour vous même mais c’est dommage pour les gens fragiles qui vous auront croisé. Vous n’êtes hélas pas un cas isolé.

            +22

          Alerter
          • MS // 08.03.2020 à 21h34

            Sans compter que les complications pulmonaires de la maladie sont assez pénibles : destruction des alvéoles pulmonaires ce qui signifie une mort par asphyxie

              +6

            Alerter
            • MS // 09.03.2020 à 08h11

              Et en Italie, les assistances respiratoires ne sont pas assez nombreuses dans les hôpitaux et on doit choisir qui on « débranche »…
              … il serait peut être temps d’arrêter de privilégier l’économie et de réfléchir un peu plus « collectif » d’autant qu’ainsi à la fin l’économie sera gagnante aussi
              Lorsque en 1721 la grande peste est arrivée à Marseille dans une cargaison de soieries si on avait mis le bateau en quarantaine on aurait perdu une cargaison mais sauvé quelques millions de personnes.

                +13

              Alerter
            • Catalina // 09.03.2020 à 17h43

              mais si c’était le cas, tout les « infectés » mourraient, or ils ne meurent pas tous, bien heureusement, alors que se passe t-il si certains n’ont pas ineluctablement les alvéoles détruites ? y aurait t’il des gens qui seraient presque immunisés sinon, ça ne s’explique pas.

                +2

              Alerter
          • Véro // 09.03.2020 à 07h32

            Mais en quoi cela pose-t-il un problème aux personnes fragiles, de croiser une personne qui pense qu’il y a surenchère et manipulation tout en étant consciente qu’il faut prendre des précautions strictes ?

              +1

            Alerter
            • Alfred // 09.03.2020 à 08h17

              Simplement la plupart des personnes ne font pas attention si elles ne se croient pas directement concernées. La dadame « mapomme » avec qui je partage une nounou n’est jamais dérangée d’y placer ses enfants même avec une bonne gastro.
              Pour rappel, pour vous meme il n’est pas inutile de prendre des précautions. Certaines victimes ont la trentaine et étaient supposément en bonne santé.

                +12

              Alerter
            • Véro // 09.03.2020 à 09h10

              @ alfred.

              Non mais vous avez quasiment accusé une personne qui tout simplement exprime une opinion, sans pour autant dire qu’il ne faut pas prendre de précautions, bien au contraire.
              Et je vous rassure, on peut se sentir concerné et trouver la réaction des gens disproportionnée. On est passé d’un extrême à l’autre en fait. La grippe, tout le monde s’en fout, et maintenant certains voudraient que tout le monde soit en quarantaine à cause du virus chinois.
              Le problème étant que ces réactions de panique viennent légitimer des mesures réellement non justifiées et attentatoires aux droits fondamentaux des personnes, et qu’elles viennent aggraver les divisions de la société en cassant le peu de solidarité qui existe encore.

                +7

              Alerter
            • Alfred // 09.03.2020 à 10h11

              @ Véro.
              « La grippe tout le monde s’en fout et là c’est la panique « . Bien sur que oui. Nous ne parlons pas d’une grippe saisonnière mais de quelque chose de plus dangereux.
              Le système de santé (bien que rogné chaque année) a les capacité d’affronter la grippe saisonnière entre autre multiples choses. Il n’ a pas les capacités d’affronter un nombre trop important de cas graves de cette maladie (nombre de lits spécialisés ET durée particulièrement longue de l’affection). D’où la nécessité de réduire le pic (au besoin par le confinement). Sinon quoi? le choix entre ceux qui valent la peine de vivre et ceux qui ne valent pas la peine: on y est en italie même si c’est pas dit tel quel… Allo véro? Solidarité? Limitation des liberté?
              Aussi, pour l’instant PERSONNE n’a d’anticorps contre ce truc (quand il reviendra (peut être) l’an prochain si et ce sera différent, même s’il mute).
              La grippe ne laisse pas de séquelles quand on en est guéri.
              On pourrait aligner les arguments mais à quoi bon: Cette discussion autour de ce virus est justement un test de ce qui reste de la solidarité nationale. On voit bien que changer son confort est déjà insurmontable pour certains.

                +16

              Alerter
            • Véro // 09.03.2020 à 11h16

              @ alfred

              Non on ne peut pour l’instant pas dire que l’un soit plus dangereux que l’autre. Les deux sont dangereux et on connaîtra les chiffres dans quelques mois. (et la grippe peut créer des séquelles, et certains ont des anticorps contre le sars puisqu’ils ont été atteints. Et on peut avoir l’année prochaine une très méchante grippe, pire que la covid 19). Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est que si tous les ans on a la grippe saisonnière, potentiellement dangereuse voire hyper dangereuse en fonction des mutations, on risque d’avoir en plus désormais ce coronavirus, et ces virus s’ajoutent à d’autres.
              Il me semble donc que plutôt que d’extrapoler sur ce qui se passe actuellement, en faisant comme si c’était l’apocalypse, on devrait plutôt réfléchir à notre système de santé, aux moyens que l’on donne aux hôpitaux.

              Parce que oui la solidarité est en danger et nos libertés fondamentales aussi, et ces crises de panique n’arrangent rien ( et on choisit déjà sans en avoir l’air entre ceux qui méritent de vivre et les autres, au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu).

                +4

              Alerter
            • Anouchka // 09.03.2020 à 14h23

              @Vero, «  on choisit déjà sans en avoir l’air ceux qui méritent de vivre »
              C’est effectivement ce que je me suis dit quand j’ai entendu Macron dire que l’épidémie était « inéluctable ».

              D’ailleurs je suis un peu étonnée de constater sur les fils de commentaires des billets des Crises consacrés à ce virus chinois que ceux qui dénoncent habituellement à grand renfort de messages apocalyptiques le «pullulement«  d’homo sapiens soient si absents des commentaires.
              Est-ce un effet de modération ? Ou un désintérêt pour le sujet ? Est-ce que ça les gêne de reconnaître que la lutte pour l’environnement s’accommode très bien d’une élimination des plus faibles d’entre les ci-devant Homo sapiens ? Et que le Corona pourrait bien être vécu comme une vengeance bienvenue par tous ceux qui estiment qu’on leur a « volé leur enfance ».

                +4

              Alerter
            • Véro // 09.03.2020 à 16h23

              @ anouchka

              Il ne fait déjà pas bon avoir plus de 65 ans quand on est malade, c’est direct la gériatrie !
              Bref… je me suis aussi posée une question car j’ai lu certains témoignages notamment sur ce site, de personnes ayant des symptômes multiples, appelant le 15 mais renvoyés à leur généraliste. Ma question concerne les députés contaminés par le virus, qui expliquent qu’on leur a envoyé une ambulance pour les faire tester à l’hôpital, car ils avaient une petite fièvre, mais sans autres symptômes et sans être allé dans une zone à risque . Certains auraient-ils droit à un régime de faveur ?

                +4

              Alerter
            • Yvo // 11.03.2020 à 10h44

              Ce n’est pas grave, la létalité de ce virus est une aubaine pour le système, il n’y a pas à flipper pour si peux. Les personnes qui vont décédés sont les vieux de 70 ans et plus (mortalité 15%), comme dirait Jacot Attali, il faut euthanasier tous ces gens qui ne servent à rien et qui nous coûtent un pognon de dingue. Et puis, çà diminue le nombre de Boomer, c’est bon pour le moral, on va pouvoir hériter et s’éclater avec tout ce pognons spolier au jeunes générations. C’est vrai, çà fait chier de leur payer une retraite, avec tout le fric qu’ils possèdent. MERCI COVID-19 !!. Lol. Pourquoi le gouvernement se ferait-il du soucis !

                +4

              Alerter
        • K // 08.03.2020 à 18h50

          Le coronavirus est 10 fois plus mortel que la grippe et surtout beaucoup plus contagieux.

          Pour répondre a votre question, la grippe a fait 55 morts en France cet hiver. Vous aurez probablement l’air idiot lorsque vous constaterez que le coronavirus a fait 1000 fois plus de morts que la grippe.
          Source : http://www.francesoir.fr/societe-sante/combien-y-aura-t-il-de-morts-de-la-grippe-en-2020

            +14

          Alerter
          • Marssac // 08.03.2020 à 19h07

            (En France, la grippe saisonnière frappe chaque année en moyenne 2,5 millions de fois et est la cause de 5 décès par jour en moyenne.
            La grippe est donc responsable de 1.500 à 2.000 décès par an.
            Lors de la saison 2014-2015, un épisode de grippe exceptionnel a généré une surmortalité hivernale de 18.300 décès.)
            Et depuis le premier janvier la grippe est responsable de 371 morts !
            https://www.planetoscope.com/mortalite/1388-deces-dus-a-la-grippe-en-france.html

              +7

            Alerter
          • un citoyen // 08.03.2020 à 23h58

            Merci pour ce renseignement K mais attention, ce nombre de 55 morts n’est pas définitif (cf le même article – dernière partie). Outre la source dans Planetoscope qui fait état de 371 morts, sur d’autres articles récents il y en aurait eu 72 (chiffre(s) non définitif(s) aussi car, si j’en crois votre article, il faut attendre le bilan des autorités de santé au Printemps).

              +0

            Alerter
          • Séraphim // 09.03.2020 à 04h12

            Donc, au bas mot, 55000 morts à prévoir en France (ou 2 millions si la grippe tue 2000 personnes). Contre 3000 en Chine. Ben voyons! C’est avec ce genre de modèle qu’on nous prévoit que les océans vont bouillir et que la surpopulation devait rendre invivable la planète en l’an 2000 selon le rapport Meadows…
            En science, on apprend qu’il faut toujours confronter ses résultats au réel. Mais il y a belle lurette que la science est envahie par le bidouillage statistique désincarné

              +4

            Alerter
            • Le Minotaure // 09.03.2020 à 12h31

              On compare des torchons et des serviettes.

              Si on prend le nombre de morts dus à la grippe, médicalement constatés, on est à quelques dizaines par an en France, parfois plus sur des années où les souches sont particulièrement virulentes. Ce sont les seuls chiffres qu’on peut utiliser à ce stade pour comparer au coronavirus, et on est effectivement sur une maladie 10 à 30 fois moins létale, et encore nous ne sommes qu’au début de la pandémie.

              Les estimations de plusieurs milliers de morts par an dus à la grippe sont calculés différemment. Il s’agit du surplus de mortalité en période de grippe saisonnière. Mais ce surplus n’est pas du à la seule grippe, et celle ci est un facteur parmis d’autres de la hausse de la mortalité. Il n’est pas pertinent de comparer ces statistiques au nombre de morts dus au coronavirus, pour en conclure qu’on panique pour rien.

              Le coronavirus est pour l’heure mal connu, on sait que sa mortalité est beaucoup plus élevée que celle de la grippe et que sa propagation est plus facile. Surtout 15-20% des cas sont graves et nécessitent souvent une hospitalisation. Aucun système de santé n’est capable de soutenir un tel taux si l’épidémie s’installe largement dans la population.

              Ne croyez pas que les Chinois ont mis sous boisseau leur économie pendant deux mois pour une grosse grippe. Le gouvernement de RPC ne joue pas aux billes.

                +15

              Alerter
            • Amsterdammer // 09.03.2020 à 20h12

              Le rapport Meadows n’a jamais prétendu que la surpopulation rendrait la planète invivable en 2000.

              Lisez-le, avant de raconter des bobards dessus.

                +1

              Alerter
            • Séraphim // 11.03.2020 à 11h54

              Sylvie Brunel, géographe, décrit bien le catastrophisme déplacé du Club de Rome qui annonçait la fin du pétrole et du gaz pour les années 90!! Quant à Paul Ehrlich, cet inspirateur raciste (voir sa description de l’Inde) des idées sur la surpopulation, il prédisait aussi 300 millions/an de morts par famine en 2000.

                +0

              Alerter
      • Julien // 09.03.2020 à 19h03

        On se revoit ici dans quelques semaines et on fera les comptes !! hormis une bonne crise économique tant attendue et dont le virus sera le déclencheur (quelle aubaine, c’est pas notre faute oh peuple opprimé) si le catastrophisme vous plait allez y, je ne rentre pas dans ce schéma, je vis et je me torture pas avec des articles de médecins qui reprennent des articles d’autres médecins et des propos de couloir et des chiffres invérifiables à base de calcul pseudo savants issus d’officines officielles qui ont tout intérêt à faire flipper tout le monde ! Bref ! Je vis. rdv au mois de Mai/Juin pour l’apéro !

          +2

        Alerter
        • joe billy // 09.03.2020 à 20h57

          Oui, on en reparle ds quelques semaines, on verra si vous êtes si malin…

            +3

          Alerter
          • Julien // 11.03.2020 à 08h57

            Avec grand plaisir, rdv ici même et faites une capture d’écran on ne sait jamais ! 😉 et vous savez bien quelle sera la réponse de nos gouvernants : grâce à notre gestion nous avons évité le pire. Beh oui, on prend une grippe un peu sévère, on l’appelle par un nom bien flippant, tout en sachant que ce ne sera pas catastrophique, on se positionne en sauveur du monde et hop, on remonte dans les sondages, on regagne la confiance du peuple. Écran de fumée total !! vous verrez !

              +1

            Alerter
            • joe billy // 11.03.2020 à 10h41

              Je parie effectivement sur une perspective à l’opposée de la vôtre mon cher Julien :
              Je parie sur un discrédit total de nos dirigeants d’ici quelques semaines, lorsque nous en serons, comme en Italie, à laisser mourir les gens faute de pouvoir les oxygéner (pas assez de soignants & de matériels). Laisser les écoles ouvertes est aussi une erreur funeste qui leur sera reprochée en temps voulu.
              La seule bonne chose de ce malheur qui est déjà là c’est que les gens, peut-être, comprendront la bêtise crasse des politiques d’austérité prônées par l’UE et nos gouvernants (via les GOPE et la menace de sanctions qui les accompagnent).
              Il est à espérer également qu’on comprenne la nocivité qu’engendre le libre échange, la liberté de mouvements de capitaux ainsi que la création monétaire confiée aux seules banques privées. (me parlez pas des QE qui restent uniquement ds la sphère financière).
              Si c’est vous, Julien, qui avez raison, je mangerai mon chapeau avec plaisir !

                +4

              Alerter
            • Yoyo // 11.03.2020 à 11h08

              @ Joe Billy : ce Covid est létal pour les vieux de plus de 65 ans. Si 15 à 20% de ces personnes décèdent ( voir les stats de létalité), je ne vois pas où est le problème. C’est bon pour l’économie française, une aubaine pour le système de retraite et la sécu. Lol. Ce gouvernement ne bougera pas. Discussion stérile car peut de risque pour les générations jeunes, productives et en bonne santé. Quand à penser que le Covid serve à maquiller une bonne crise économique qui spoliera tous vos actifs bancaires, il n’y a qu’un pas, que j’oserais franchir. Bises.

                +0

              Alerter
            • Marie Pan-Pan // 11.03.2020 à 15h49

              Si Joe Billy a raison, possible que l’un ou l’autre ou bien ni l’un ni l’autre ne soit au RDV.
              Si Julien a raison, un chapeau soigneusement découpé et mitonné ça ne doit pas être pire que les semelles de Charlot.

                +0

              Alerter
    • rolland // 09.03.2020 à 17h13

      Moi ce qui m’alerte toujours facilement ce sont les coincidences….Voici une vidéo qui nous informe qu’une simulation réalisée par la fondation Bill et Mélinda Gates mais aussi Johnson and Johnson, a été menée quelques mois avant l’apparition du virus en Chine : https://www.youtube.com/watch?v=QNzXOteRfm8&feature=emb_title
      Ahh les synchronicités sont parfois inquiétantes, surtout pour ce qui est d’un virus qui doit certainement voyager aisément sur la monnaie papier, dont les globalistes ne seraient pas mécontents de voir disparaitre au plus vite….#Monnaie(s) virtuelle(s) et #DTS pour ce qui est de substituts ? Breeef : – (

        +6

      Alerter
  • Marie Pan-Pan // 08.03.2020 à 15h23

    Une jeune voisine de 22 ans est malade depuis 3 jours.
    J’en-foutiste comme pas deux, sa toux et ses semelles fiévreuses résonnent régulièrement dans la cage d’escalier.
    L’immeuble est habité majoritairement par de vieilles personnes (70 à 90 ans) dont un chien qu’elle aime particulièrement caresser dés qu’elle le croise.
    Dilemme : Dois-je bloquer la serrure de sa porte pour qu’elle comprenne enfin que sa place est au fond de son lit ou éventuellement à l’hôpital ?
    Ou dois-je supposer qu’elle assistera aux obsèques de ses voisins (gâteux selon son point de vue) qu’elle aura négligemment pousser dans la tombe?
    Pour sûr j’ai plutôt tendance à jeter plus qu’une pierre à nos dirigeants mais là je balancerais bien des éboulis à chaque coin de rue sur nombre de mes concitoyens.

      +24

    Alerter
    • bm607 // 08.03.2020 à 16h36

      Impressionnant effectivement, les abrutis égoïstes sont bien visibles en cette période, comme en d’autres occasions du même type (grèves : « oui mais ça me gêne ces grèves », ça ne gêne pas les grévistes qui vont avoir des fins de mois difficiles bien sûr ; « les gilets jaunes sont des casseurs », etc..).
      Mais on voit aussi la stupidité du gouvernement : je viens de faire 3 heures de route et ai eu à la radio plusieurs fois le même message ultra-simplifié et ultra-anodin : vous êtes malades mettez un masque (on en a plein au fait ? Plus de pénurie ?) et restez chez vous (et lavez-vous les mains et utilisez des mouchoirs en papier jetables), mais rien par exemple sur le fait de ne pas caresser les animaux, rien sur le fait qu’il faut éviter les contacts avec les autres (pas de poignées de main, évitez d’être à moins de 2 m si vous pouvez), rien sur le fait qu’il ne faut pas se toucher la figure quand on est dehors.

      Et bien sûr rien sur le fait que les personnes clairement inciviques qui vont en tuer d’autres de par leur négligence crasse pourraient avoir des ennuis (qu’est-ce qu’ils en ont à foutre les égoïstes chroniques de tuer des vieux, vu que s’ils sont jeunes on leur répète que c’est comme une grippe pour eux ? Ce n’est pas leur faute, hein, rien ne leur imposait d’avoir un comportement intelligent et social).
      En période électorale, il ne faut pas risquer de braquer des électeurs, donc mieux vaut ne rien faire, comme d’habitude.

      On n’est pas près de voir le chiffre des décès se stabiliser dans notre pays où c’est un concours de « celui qui s’en fout le plus, et puis même pas peur ».

        +16

      Alerter
      • Mohamed // 08.03.2020 à 16h55

        Idem dans mon cas, une collègue revenu d’Alsace (une des régions les plus touchées de France) est venue au bureau avec de la fièvre et une toux comme si elle avait du sable dans les poumons.
        Evidemment, à part moi, personne n’a fait le lien avec le coronavirus et personne n’a pris ses distances.

          +15

        Alerter
        • Kiwixar // 08.03.2020 à 21h54

          Le responsable de l’établissement ne devrait pas autoriser une personne très malade (et contagieuse : grippe ou Cov-19) à venir au bureau partager ses miasmes. Cela va avoir des conséquences économiques pour son entreprise (baisse de productivité, délais) et peut avoir des conséquences sanitaires graves, et traçables (la personne qu’il a laissé venir au bureau).

          Il est responsable pénalement.

            +7

          Alerter
          • azuki // 09.03.2020 à 09h29

            Ça me rappelle les gens qui font la bise a tout le monde et se vexent si vous ne leur faite pas la bise pour leur dire bonjour alors que vous n’avez pas élevé les cochons ensemble, et que quelque minutes plus tard vous entendez dire dans une conversation : «Ça fait 3 jours que je me traine une crève et je n’arrive pas a m’en sortir»…. bref ce qui caractérise l’humanité n’est peut-être pas l’intelligence.

              +12

            Alerter
      • Alfred // 08.03.2020 à 18h40

        Il semble qu’en Russie aient été mises en place des sanctions à l’encontre de ceux qui collent les quarentaines et que ces sanctions soient proportionnelles aux conséquences (nombre de personnes contaminées et état de santé).

          +6

        Alerter
    • kerk // 08.03.2020 à 20h07

      Je n’ai jamais compris ces « heros » qui venaient bosser envers et contre tout avec 40 de fièvre la goutte au nez et la toux du tuberculeux.Depuis que j’ai des enfants, j’ai encore plus la haine ! Aujourd’hui enfin, on semble comprendre en France que les maladies infectieuses tuent, trop, beaucoup trop. Porter un masque, laver les mains, rester chez soi si on a de la fièvre…tant de vies épargnées

        +16

      Alerter
      • azuki // 09.03.2020 à 09h33

        La fameuse grippe saisonnière se propage beaucoup moins les années ou le pic tombe durant les vacances scolaires. Certainement une pure coincidence. Il faudrait peut-être aussi un jour organiser notre société en fonction de la vie et non d’un système économique.

          +10

        Alerter
    • Julien // 09.03.2020 à 19h12

      Pendons les plutôt et dénonçons les aux autorités pour qu’ils soient punis à jamais dans les méandres des prisons, ce sera plus cohérent avec votre pensée. Votre voisine tousse, il existe des dizaines de virus ou bactéries responsables et apparement la psychose chez vous a atteint des sommets. En temps normal jamais cela ne vous serait venu à l’idée de tenir ces propos.

        +6

      Alerter
      • joe billy // 09.03.2020 à 20h55

        Personne n’a dit qu’il fallait dénoncer ou pendre les crétins. Imaginez le boulot s’il fallait s’y coller !

          +2

        Alerter
  • Sanglar // 08.03.2020 à 15h27

    petitjean, vous esperez encore des elections municipales

      +1

    Alerter
    • azuki // 09.03.2020 à 09h39

      C’est une réponse a faire municipalité par municipalité, mais de toute manière comme on sabre tous les budgets des collectivités territoriales, de la culture etc. le pouvoir des maires (au moins des petites villes et villages) ressemble de plus en plus a celui des gestionnaires de restau du cœur. Mais comme pour une maison, on ne fait pas d’économie en « faisant des économies » sur l’entretient : On rapproche a toute vitesse le moment où la maison va s’écrouler.

        +0

      Alerter
  • Anouchka // 08.03.2020 à 17h14

    Je ne comprends pas pourquoi on a pas encore fermé certains aéroports, celui de Beauvais en particulier, dans l’Oise qui avait de fréquentes liaisons avec l’Italie. J’ai lu, il y a quelques temps de ça, que le personnel qui réclamait au moins des masques s’était fait envoyer sur les roses par la direction.

      +9

    Alerter
    • azuki // 09.03.2020 à 09h43

      Parce que il y a des gens payés 6400€ par mois sans les accessoires et censés te représenter pour penser que tailler dans ta retraîte pour la jeter en pature aux prédateurs est bien plus important que ta sécurité.

      Et puis chacun sait que :
      – L’hopital ça coute cher
      – La sécu ça coûte cher
      – Les fonctionnaires ça coûte cher
      – Les services publics ça coute cher

      sans jamais dire que ça rend des services

        +15

      Alerter
  • petitjean // 08.03.2020 à 17h42

    Si tous les lieux de rassemblement sont potentiellement dangereux, pourquoi ne pas les interdire ?
    je cherche une cohérence entre les annonces alarmistes, les digressions infinies des « spécialistes » et la Réalité du très faible nombre de victimes !
    Et j’ajoute, que nous attendons toujours que nous soit dit la ou les causes du coronavirus qui viendrait de Chine !
    Dit autrement, et sans langue de bois : qu’est-ce qui ne va pas en Chine ??….

      +1

    Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 09h58

      Un des premiers lieux de rassemblement étant les entreprises, lieux hautement a risque vu que les cadres vont se promener partout dans le monde pour faire des réunions, il est fortement prudent de fermer la totalité des entreprises durant quelques mois.

      D’ailleurs le travail n’est pas fait pour l’homme parce que ça le fatique.

      Blague a part, notre système économique qui fait faire trois fois le tour de la terre au moindre pot de yahourt est directement responsable de la propagation de ce genre de phénomène. Il faut rappeler par exemple que le virus Ébola est endémique dans une région inhabité et propagé par les exploités-contrebandiers de bois précieux. Au delà de la santé humaine, la disparition des ormes d’Europe et un certain nombre de problèmes écologiques majeurs sont du même accabit.

      Apprès on peut faire courrir des inepties comme quoi «la loi de la jungle» se résume à la loi du plus fort pour justifier qu’on veuille «devenir le plus fort» quitte a régner sur une terre dévastée digne des pires scénarion de science-fiction, ce qui nous attends de plus en plus probablement au fur et a mesure que notre système obsédé par son affranchissement des loi naturelles et rongé par une convoitise infinie fait ses ravages sur notre avenir.

        +5

      Alerter
  • vesso // 08.03.2020 à 18h31

    Je crois possible que ce soit un nouveau test -d’intelligence ? du discernement ?- pour voir comment réagissent les dirigeants et les populations en cas de crise suggérée « majeure ».
    La diffusion de stupidités (platisme…) étant aussi un test de l’intelligence des populations.
    Ce qui bien sur n’enlève rien à la réalité de la maladie et des précautions à prendre pour limiter son extension.
    Ce test n’est pas une simulation.
    Préparation ? à une vraie crise super-majeure fabriquée en fonction des résultats de ces tests, et qui ne sera pas forcément d’ordre médical.
    Bienvenue dans le futur…

      +3

    Alerter
    • Alfred // 08.03.2020 à 18h56

      C’est sans doute d’une certaine manière un test d’intelligence que chacun peut analyser à sa guise. Mais pas seulement. C’est aussi une mesure de cojones et une mise à l’épreuve de la vie sociale, professionnelle et de famille.
      Si j’ai un enfant extrêmement vulnérable sur le plan pulmonaire et deux autres enfants scolarisés dans un lieu où les écoles sont encore ouvertes quel choix faire?
      Les écoles seront fermées un jour (pour préserver le système de santé d’un effondrement total, pas pour préserver la santé des écoliers (les quarantaines existent pour protéger le système pas les gens)) lorsqu’il y aura « suffisamment » de cas graves ; c’est à dire bien après que tout le monde ait eu le temps de se brasser et de se contaminer et de faire des cas légers, bénins (mais contagieux).
      Pas de problèmes pour quiconque… sauf pour les fragiles.
      Que dois-je faire? Couper mon enfant fragile de sa fratrie ? Ou enlever tout le monde de l’école? Couper l’ensemble de la famille de l’extérieur ? Avec quel argent? Car cela suppose qu’au moins un adulte continue à travailler et à exposer l’ensemble de la famille (surtout quand on voit le nom de de c.. incrédules).
      Isolez les personnes à risque nous dit on. Pour moi ce n’est pas papy à qui on peut passer son plateau dans sa pièce. C’est bébé 9 mois.
      Comme je n’accepte pas la bonne grosse fatalité je m’oriente vers l’isolement d’un adulte avec lui ce qui est assez dur.
      Que feriez vous?

        +9

      Alerter
      • Gaby // 08.03.2020 à 22h36

        Quel âge à votre enfant ? Il semble que les enfants en dessous de 10 ans ne développent pas de formes graves du virus, et qu’aucun n’enfant ne soit décédé du virus jusqu’alors (en espérant que cela reste ainsi). Ce n’est d’ailleurs pas le cas pour la grippe où les enfants fragiles sont à risque.
        Bon courage.

          +0

        Alerter
        • Alfred // 08.03.2020 à 23h27

          Merci Gaby
          9 mois pour le malade qui risque (malformation pulmonaire), 3 ans et six ans pour les autres qui ne risquent probablement absolument rien (si ce n’est transmettre un très vilain cadeau à leur petit frère).
          Effectivement les statistiques ne montrent à ce stade aucun décès chez les enfants si jeunes. Mais 1- combien d’enfants « malportants  » le virus a t il rencontré ? 0, 10 (je peux m’inquiéter) , 100 ou 1000 (ok ça ira). On ne sait pas.
          2- l’action décrite du virus sur les bronches et les séquelles qui en résultent suffisent à compliquer sérieusement une vie. Il ne suffit pas de guérir. Il faut vivre bien après.

            +6

          Alerter
          • Gaby // 09.03.2020 à 08h40

            Effectivement dans l’étude que relaie Olivier il y a 416 cas d’enfant entre 0 et 10 ans pris en compte, sur un échantillon de 44 000 personnes touchés tout de même : peu de cas sont identifiés chez les enfants ce qui tend quand même à suggérer qu’il n’y a pas eu de cas graves (d’autant que les Chinois ont réalisés beaucoup de test de cas-contact, pas comme nous). Peut-être aurons-nous bientôt de nouvelles données en provenance de Corée du Sud.
            Il semblerait que le virus n’atteignent pas les poumons et les bronches chez les enfants, les raisons sont encore mal comprises.
            Je comprends votre inquiétude, loin de moi l’idée de la décrédibiliser, seulement de vous apporter quelques éléments rassurants. Quoi qu’il en soit je pense qu’il faut dès aujourd’hui prendre le maximum de mesure possible à l’échelle individuelle et attendant que les pouvoirs publics réagissent enfin à la hauteur de l’enjeu….

              +3

            Alerter
            • Alfred // 09.03.2020 à 09h08

              Merci beaucoup Gaby.
              (Si vous trouvez des sources sur cette fraction de la population n’hésitez pas à les partager.)

                +5

              Alerter
            • Suzanne // 09.03.2020 à 13h44

              Bonjour, cher Alfred, je compatis à votre situation, je me permets modestement de dire que peut-être, confiner effectivement votre jeune enfant avec un adulte pendant une ou plusieurs semaines serait plus prudent. Cela va être compliqué, parce qu’il sera isolé de la fratrie, mais cela reste temporaire quand même. Quand vous dites que c’est « assez dur », parlez-vous financièrement? On pourrait vous aider, ici, si c’est le cas, au moins un peu.

                +3

              Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 10h09

      Le problème n’est pas lié a l’intelligence mais à la responsabilité. Comment, lorsque tu donne du pouvoir a quelqu’un tu le contrôle et comment tu le contraint a respecter ce pourquoi tu lui a donné du pouvoir.

      Une des réponse actuelle est par exemple que la société anonyme est une « entité morale » parce que un dirigeant ne peut pas être responsable de tout ses salariés et de tout ce que fait sa société, et pour les firmes et multinationales c’est encore d’un tout autre niveau.

      Une des réponses est que si chacun est réellement responsable de ses actes, «too big to fail» n’est plus un problème puisque on est dans la configuration «too big to exist».

      Une autre réponse plus politique est que un mandat n’est pas une durée, un mandat doit être conçu et établit en amont par les gens concerné (la populace…), et respecté de manière coercitive par celui qui l’exécute sous peine de sanction a la hauteur des manquements. Au fait, je crois que ça s’appelle la démocratie… et on en est infiniment loin !

        +6

      Alerter
  • bern // 08.03.2020 à 20h10

    Les modalités sont secondaires mais en tenant compte des spécificités de cette maladie , de son temps d’incubation…etc, on pouvait facilement prévoir ce qui allait se produire. Macron le savait aussi et à son habitude il l’a dit :  » l’épidémie est inéluctable » ! A partir de ce constat , pour s’en tirer vite et à moindre coût humain ,il ne fallait pas finasser ni écouter les experts qui , comme les généraux , sont toujours sûrs de leur coup , il fallait cogner fort d’entrée , à la chinoise ou comme vient de le faire en urgence mais un peu tard l’Italie ! Les élections prochaines et les calculs politichiens ont dû bloquer cette décision , résultat ce qui était simple avec quelques cas concentrés dans des zones géographiques limitées va devenir très compliqué quand on se retrouvera face à des milliers de cas disséminés sur toute la France !. On n’a pas de médicaments adaptés , la seule solution c’est d’étouffer la maladie , de l’enfermer et de la laisser se consumer dans un espace clos ! Quinze jours , 3 semaines dures et c’est plié ! On sera forcé d’y venir , donc il faut le faire immédiatement au lieu d’utiliser manifestement ce virus à des fins électorales

      +9

    Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 10h14

      Tôt au tard, la première mission d’une institution va être de se protéger elle même. Et c’est bien ce qu’il font : Ils se protègent eux même peu importe si ça tue des gens. Si tu veux un exemple récent et hexagonal, regarde la gestion de la catastrophe AZF et de ses suites.

        +4

      Alerter
  • Kiwixar // 08.03.2020 à 22h09

    Dans les propos de Buzyn et les actions du gouvernement français, il est difficile de déterminer ce qui est dû à l’incompétence la plus crasse, ou bien à un calcul politique encore plus crasse (laisser se propager le virus en France pour qu’il mette les Gilets Jaunes en quarantaine chez eux, et les vieux à la morgue)…

    La REM étant un ramassis d’incompétents et de salauds, difficile de faire le tri. Pour la France, mauvaise pioche que cette clique au pouvoir au mauvais moment (épidémie). Mauvaise pioche.

      +47

    Alerter
    • Alfred // 08.03.2020 à 22h45

      Mauvaise pioche exactement.
      Quand on voit qu’en France on a effctué moins d’un millier de test par jour au maximum et qu’il a été depuis décidé de ne tester que les cas graves on hallucine. Lisez cette interview du médecin chef de l’équipe de l’OMS qui a mené l’investigation en chine (https://www.nytimes.com/2020/03/04/health/coronavirus-china-aylward.html) on y apprend des choses qu’on apprend même pas dans le rapport officiel (qui date déjà: https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/who-china-joint-mission-on-covid-19-final-report.pdf ):
      On apprend notamment que les chinois ont été hyper efficaces en pré-testant les « suspects » au… scanner (pas de radio des scanner). Ce test au scanner permettait de réserver le test biologique aux cas les plus probables. Chaque machine (scanner CT) scannait 200 personnes par jour! (env 7min par scan contre un ou deux scan par heure en occident).
      Nous sommes à des années lumières de cette mobilisation et de cette efficience. Chez nous il a été décidé qu’on allait naviguait à vue mais sans voir. On connaitra les cas grave mais on aura aucune idée de la part de la population qui l’aura eu (et qui aura fait des anticorps pour l’an prochain ou pour le retour possible en septembre-octobre). Aucune idée précise de la circulation et de l’efficacité des mesures. Aucun apprentissage. Dans le brouillard sans feux les anti-brouillards: Oui c’est une mauvaise pioche.

        +26

      Alerter
      • Véro // 09.03.2020 à 18h11

        Oui mais on peut être testé négatif et être positif le lendemain.
        Des tests à grande échelle n’ont de sens que si on met tous les testés en quarantaine.
        Et encore, ça ne veut pas dire que le virus ne reviendra pas à une période ultérieure.
        On trouve que la Chine a fait ce qu’il fallait, mais est-ce bien vrai ? Avec des mesures moins drastiques, est-ce qu’elle n’en serait’pas au même point ?

          +0

        Alerter
        • Alfred // 09.03.2020 à 18h41

          il est honnête (ce que je crois) je ne comprends pas du tout votre raisonnement. Plus on a de mesures plus on peut modéliser et anticiper correctement un phénomène (et ce d’autant plus que ces mesures de périment vite). Quarantaine ou pas (ce n’est qu’une variable parlais plein d’autres).
          Si vous pensez que les mesures prises par la Chine n’ont servi à rien vous pourrez comparer vos critères avec ceux de l’OMS qui salue l’action de Taiwan et de la Corée du sud (mais qui sont ces charlots).

            +3

          Alerter
          • Véro // 09.03.2020 à 19h53

            Mais je ne sais pas si ça ne sert à rien, et je ne sais pas si ça sert vraiment d’aller jusqu’à ces mesures, et l’OMS non plus.
            Je dis que les tests à grande échelle (ou même les scanners) ne sont pas utiles puisqu’on peut très bien attraper le virus après avoir été testé. Si on n’isole pas les gens testés, ça peut même avoir un effet contraire à celui qu’on recherche, les gens se croyant à l’abri et ne prenant plus autant de précautions.
            La manière dont Taïwan a géré la crise est peut-être meilleure que celle de la Chine ou de la Corée du sud.

              +0

            Alerter
      • Dany // 10.03.2020 à 12h19

        A l’ IHU Méditerranée-Infection de Marseille, le Pr D Raoult parle de 3500 tests en 10 jours alors qu’ils représentent 1 % de la prise en charge de patients en France.

        https://www.youtube.com/watch?v=7N1y4Kv8B2I

          +0

        Alerter
    • Macarel // 09.03.2020 à 15h21

      Franchement, qu’attendre d’autre de gens qui n’ont aucun remord à faire des invalides à vie, pour la seule raison que ces derniers manifestaient contre la politique injuste de ces mêmes gens ?

        +13

      Alerter
  • Berrio // 08.03.2020 à 22h27

    Donc ce soir s’est tenu un Conseil de défense à l’Elysee. Je pensais jusqu’à présent qu’il s’agissait d’un problème de santé publique non d’une question militaire. Ça me rappelle les propos des colonels grecs, dans le film Z de Costa Gavras, qui se proposent d’éradiquer les virus qui rongent la société grecque

      +11

    Alerter
    • bern // 09.03.2020 à 00h02

      Le Pouvoir a toujours des arrières pensées sinon il ne serait pas le Pouvoir. Il peut se permettre 100 000 morts , avec ou sans cynisme , ce sont des vieux , des faibles , des malades après tout qui vont trinquer , comme toujours d’ailleurs ! Ce qu’il ne peut pas se permettre c’est le désordre et la crise économique , les gens qui se sauvent comme à Milan ou qui se révoltent contre le confinement , la pénurie possible ou pire contre la fameuse autorité de l’Etat , d’où , en prévision , ce Conseil de défense ( et peut être un jour la loi martiale ? ).
      Pour le reste , tout est possible mais dans l’état du pays ce serait à mon avis l’étincelle de trop…

        +4

      Alerter
      • Subotai // 09.03.2020 à 01h16

        Ce mode de pensée, cynique, n’est pas celui d’un dirigeant. Même si on peut essayer de rationaliser par l’absurde devant son impuissance.
        Ce sont tous des parents, enfants, conjoints de quelqu’un, eux aussi, et ils le savent.
        Ça reste des humains et la maladie n’a pas de frontière.
        J’invite vraiment tout le monde à ne pas jouer avec les idées idiotes, elles pourraient bien trouver preneurs et pas là où on imaginait…

          +1

        Alerter
    • Subotai // 09.03.2020 à 01h10

      Un Conseil de Défense est normal.
      L’affaiblissement d’un Pays a cause d’une maladie impose que les forces de défense de ce pays soient mobilisées, ne serait ce que pour ne pas attraper eux aussi la maladie.
      D’autre part les risques de trouble à l’ordre public sont majeurs.
      Les Forces armée ne sont pas LA réponse mais font partie de celle ci.
      Souhaitons que le Gouvernement et que notre cher Président ne tombe pas malade maintenant.
      Sérieux, il n’y aurait pas pire à ce stade pour le pays…

        +1

      Alerter
      • Berrio // 09.03.2020 à 12h26

        @Subotai
        Le président ne risque pas grand chose, il est dans l’âge qui résiste, Mais Brigitte ça craint.

          +3

        Alerter
        • Subotai // 11.03.2020 à 19h01

          «  »Le président ne risque pas grand chose, il est dans l’âge qui résiste » »
          **********
          Personne ne devrait prendre le pari.

            +0

          Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 10h18

      C’est pourtant clairement une question militaire, puisque la problématique est : «Comment éviter les dérapages causés par la panique et garder le contrôle sur les populations», et aucunement «comment protéger les populations au mieux».

        +5

      Alerter
  • Séraphim // 09.03.2020 à 04h42

    « ce virus pourrait en théorie avoir un impact équivalent à celui de la grippe espagnole de 1918 SI RIEN N’ÉTAIT FAIT ». Deux abstractions l’une sur l’autre; « en théorie » et « si rien n’est fait ». C’est là que se cache le vice de la participation à la panique malgré les dénégations préalables de pure forme. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Toujours. Nous avons pourtant du recul avec toutes les « mesures de précaution » qui se sont révélées pires que le mal ciblé. L’évacuation de Fukushima étant la dernière emblématique. (mais la liste est longue avec le bombardement de la Serbie ou les embargos en tout genre)
    Le bon professeur Raoult, bien que tenu à l’écart, fait une comparaison judicieuse avec l’exode absurde durant la guerre 39-40. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_de_1940_en_France). Des millions de gens partis en mai, et tout ça pour revenir en juillet, après avoir dévasté des zones entières! Bilan: 100000 morts, 90000 enfants perdus.
    https://www.youtube.com/watch?v=ZuE5CA6yB-Y

      +4

    Alerter
    • joséphine // 09.03.2020 à 13h39

      C’est pas vous qui êtes à Pekin et bien content des mesures prises par le PCC? J’ai confondu?

        +2

      Alerter
      • Séraphim // 09.03.2020 à 15h26

        Il serait erroné, ou pour le moins superficiel, de dire que la Chine a pris des mesures draconiennes. En effet, les mesures d’isolement quasi hermétiques concernent l’endroit de l’épidémie, à savoir Wuhan, et dans une moindre mesure, la province du Hubei. Ce qui fait certes une ville de 10 millions d’habitants et une province entière, mais qui à l’échelle de la Chine représente…4.07% de la population. C’est Air France qui a arrêté ses vols sur la Chine, tandis que Air China continue de desservir Paris!
        Par ailleurs, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, les Chinois ont adopté une attitude excessivement, non pas chinoise, mais de « bon élève » occidental au contraire. Quant à moi, ce que j’approuve, c’est la position de Gail Tverberg, une actuaire astucieuse faisant de vraies études: https://ourfiniteworld.com/2020/01/29/it-is-easy-to-overreact-to-the-chinese-coronavirus/ , dont la conclusion a le mérite d’un minimum de philosophie « We, as individuals, cannot live forever on this earth. We also cannot spend an unlimited percentage of GDP on health care: It becomes too high-cost for most citizens. At some point, we need to call a halt to the expectation that we can fix all problems »

          +1

        Alerter
        • Catalina // 09.03.2020 à 18h05

          Philosophie dans la première phrase, ensuite, c’est tout simplement ignoble. Enfin, si j’ai droit à dire un ressenti.
          « Nous ne pouvons pas non plus consacrer un pourcentage illimité du PIB aux soins de santé : Leur coût devient trop élevé pour la plupart des citoyens. » et pourquoi donc ? pas illimité mais mieux gérés, et arrêter d’engraisser les multinationales-pharmaco-avides, quand on voit le vrai coût des certains médicaments, on tombe de haut en voyant les marges…
          Les soins de santé sont surtout dispensés aux gens fragiles, et oui, nos vieux y ont droit, d’après moi, autant que nos enfants.

          « À un moment donné, nous devons mettre un terme à l’attente selon laquelle nous pouvons résoudre tous les problèmes ».

          Ah ben que voilà une phrase à « mystère », parce que entre faire tout ce que l’on peut et se dire, « à quoi bon », il y a une marge.
          Et pis ma ptite dame, l’attente n’est pas que vous résolviez tout mais que vous essayiez au moins avec sincérité et acharnement. Selon vos émoluments ???
          ;o)
          Bref.

            +6

          Alerter
          • Séraphim // 10.03.2020 à 02h38

            Z’auriez du lire l’article au lieu de vous contenter de traduire un court extrait et à échafauder dans le vide! La politique ne consiste pas à faire des choses parfaites, ni -ce que l’on fait désormais- à chercher des excuses à son incompétence par sa « noble intention ». Et à se moquer des « victimes collatérales » : de la guerre un Irak aux gilets jaunes, c’est toujours la même chose. Ce sont les politiciens modernes qui ont inventé cette ignominie, nommée en France, par un médecin(!) : la guerre humanitaire.
            La « bonne gestion » que vous faites semblant de prôner consiste justement à faire d’abord de bonnes évaluations. De quoi? Des conséquences, du futur! C’est pour cela que le 1er principe d’Hypocrate consiste non pas à guérir mais « à ne pas nuire ». C’est sur cette base, et par une analyse détaillée que l’auteur recommande, non pas en général mais dans le cas d’espèce, de ne rien faire. Attitude valable aussi bien pour la gestion des systèmes de retraite, les réformes du droit du travail ou de l’éducation. Tout ce que l’on « fait » c’est exercer un orgueil destructeur et méprisant de ce qui a été fait avec créativité, espoirs, sacrifices

              +0

            Alerter
  • porcient // 09.03.2020 à 06h52

    La trouille rend très con. Surtout quand on l’est déjà !
    Cette génération d’irresponsables , aveugles et sourds aux souffrances des autres peuples pourvu qu’ils aient leur confort nous donne des leçons !
    La génération du progrès éternel, du rien à branler de la pollution, des vacances à l’étranger, des loyers qui tuent les jeunes pour se faire un pécule nous donne des leçons d’empathie !
    Scotchés à leurs écrans, on les manipule avec la peur et ils en redemandent, vraiment pitoyable.
    Surréaction dans les commentaires, pourtant pas de révolte pour Assange, pour les GJ, les retraites etc…
    Alors se faire traiter d’égoïste irresponsable , c’est un compliment.

      +10

    Alerter
    • Alfred // 09.03.2020 à 08h42

      Ce qui est confortable c’est de ne rien changer à ses habitudes (ne parlons pas des certitudes). Ce qui est inconfortable c’est d’adapter drastiquement sa vie pour faire face à un évènement avant d’y être contraint par l’événement lui même ou pour le bien d’autres personnes.
      A part ça « génération d’irresponsables ».

        +6

      Alerter
  • Olivier Colaisseau // 09.03.2020 à 07h25

    Taiwan, pourtant aux portes de la Chine Populaire et comptant des milliers d’expatriés sur le continent, a parfaitement contenu l’épidémie en agissant vite et fort au tout début. L’OMS vient de lui rendre hommage bien que l’adhésion de Taiwan à L’OMS soit bloquée par… la Chine.

      +5

    Alerter
  • Marceau // 09.03.2020 à 07h41

    Ne trouvez-vous pas cela étrange ?

    En faisant des recherches sur le Net, j’ai constaté que la chloroquine (Nivaquine) s’était avérée efficace contre les virus Zika, du Chikungunya, de la dengue, du SARS-CoV.

    Alors pourquoi ne le serait-il avec ce coronavirus ?

    Oui mais la Nivaquine est dangereuse…

    Ah bon, alors pourquoi la prescrire à toute personne se rendant en Asie ou en Afrique notamment ?

    Elle n’est surtout pas chère !

    En Inde, officiellement chaque année quelque 4 millions de personnes décèdent à cause d’une infection virale, en réalité beaucoup plus puisque des millions d’Indiens meurent dans leur village sans que la cause de leur décès n’ait été répertoriée par les autorités.

    Dans mon village et le village attenant, cet hiver durant la mousson, période où les virus sont le plus actif ou se réveillent, quand la température diminue, 8 ou 9 personnes âgées sont mortes suite à des infections virales, comme tous les ans, tout le monde le sait et personne ne panique, il faut bien finir par mourir de quelque chose.

    La foule des villageois se rassemblent pour rendre un dernier hommage à leurs morts sans prendre la moindre précaution et ils ne meurent pas pour autant. Et des virus en tous genres ils en traînent ici en permanence, même que les chevreaux meurent comme des mouches, c’est pour dire.

    Tirez-en les conclusions que vous voulez.

      +6

    Alerter
    • Séraphim // 09.03.2020 à 08h37

      La résistance des médias, ce qui inclut les médecins ayant troqué leur service pour leurs ronds de serviette -rémunérés- sur les plateaux, à ce médicament est, pour moi, le plus étonnant morceau de la grande propagande. Le chercheur expert des maladies transmissibles le plus publié, dans le monde!, archi médaillé (Inserm, CNRS), qui recommande la chloroquine est mentionné au mieux avec réserves, au pire avec mépris!!
      expertscape.com/ex/communicable+disease
      C’est une honte! Les mêmes vont nous seriner à longueur d’articles et de commentaires, le critère  »nombre de publications » pour soutenir les  »experts » en changement climatique.
      Non la chloroquine n’est pas dangereuse, et elle n’a pas d’effets secondaires pour 10 jours de traitement

        +8

      Alerter
  • METZGER // 09.03.2020 à 08h26

    Mes amis n’ont pas renoncé à leurs voyages en Asie ou en Italie. Malgré mes remarques et mes explications qu’une stratégie de masse s’impose pour contenir le taux de pénétration du virus, ils se sentent vexés que je critique leur « bougisme ». Pour eux c’est normal, cela ne les concernent pas, ils ne vont pas renoncer à leurs vacances sacrées. Ils ont toujours voyagé et continueront à le faire. Il me semble que l’inconscience ou l’égoïsme soient des moteurs de propagation. Et parmi eux, les plus jeunes sont les plus insouciants. ( Peut-être plus pressés d’hériter ? )
    Alors, sans verser dans le totalitarisme, ne pourrait-on pas clouer les avions au sol et rétablir les frontières ?

      +13

    Alerter
  • FLYING BLUE // 09.03.2020 à 08h48

    bonjour,

    une question pour vous OB, puisque vous aimez les chiffres :

    votre lien relatif aux symptômes de la bronchite indique en toute fin , que même en faisant un maximum de tests pour vérifier les cas réellement infectés, « on passe forcément à côté de 50 à 60% des cas puisque beaucoup sont asymptomatiques, voire ne consultent pas si c’est le symptôme d’un simple rhume » (peu ou prou)…

    Si j’applique cette règle au taux de létalité qu’on nous « vend » chaque jour, cela ne ramène t-il pas les « 2 à 3% » à quelque chose de l’ordre de 1% ?

    Mieux, les urgentistes du SAMU expliquent (video BFM mise en lien il y a 2 jours) que désormais, « la consigne n’est de rester QUE les cas graves »… dois je en conclure que les 1% sus évoqués peuvent raisonnablement ser ramener à 0,5%,… cad de létalité d’une grippe ?

    Si oui, alors pourquoi tout ce foin mediatico politique et aussi, pourquoi ces mesures incroyables en Chine ayant paralysé l’économie du pays et subséquemment du monde ?

    Car actuellement, si je fais le ratio entre les morts et les « infectés recensés », j’obtiens effectivement 2 à 3%… Si je fais le même ratio en Corée du Sud ou l’on testait bcp plus de monde (mise en place de drive in), c’est de l’ordre de 0,7% (et ils sont passés eux aussi à côté de pleins de cas asymptomatiques)….

      +4

    Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 10h25

      D’un autre côté ne tester que les cas graves, ça peut aussi être une manière de dire : De tout manière on est totalement incompétent pour contrôler une épidémie chez nous, donc essayons de limiter la casse en traitant le petit pourcentage des cas problématiques ?

      Et puis ça va vider un peu les EHPAD «qui coutent un pognon de dingue» pour des personnes inutiles à la production… travail, famille, Patrie…

        +3

      Alerter
      • Catalina // 09.03.2020 à 18h14

        au prix de fourchettes de 2700 euros/4200 euros le « mourroir », ben si, même les vieux donnent tout !!! et parfois, leur bien ne suffit pas et les enfants, naturellement mettent la main à la poche, les vieux, ça rapporte un pognon de dingue !!!!

          +10

        Alerter
    • joséphine // 09.03.2020 à 13h46

      Donc les chinois ont volontairement mis à mal leur économie pour rien selon vous?

        +2

      Alerter
      • FLYING BLUE // 09.03.2020 à 16h16

        ce n’est pas ce que je dis.. c’est l’objet même de mon interrogation.

          +0

        Alerter
      • herve_02 // 09.03.2020 à 19h11

        Les chinois ont fait un choix : je perds maintenant pour ne pas perdre à la longue.

        Par exemple, imaginons qu’une maladie se déclare. Elle va toucher 100 millions de personnes et faire 10 000 morts. sur ces 100 millions de personnes, 50 millions de le verront même pas, 25 millions seront alités chez eux pendant 10 jours, et 15 millions devront faire une séjour à l’hosto pour éviter que cela ne dégénère.
        1 – je n’ai pas les 15 millions de place d’hosto
        2 – 15 millions pendant en moyenne 15 jours, cela fait 225 millions de jours hostos

        Ces 15 millions de personnes travaillent donc désorganisation aussi.

        Le gvt peut faire la choix (pari) qu’il vaut mieux arrêter pendant 1mois le pays pour ne pas avoir à gérer 225 millions de jours hospitaliers.

        On peut aussi se dire que les chinois savent que dans les provinces reculées, les conditions de vie et sanitaires sont plus proche du moyen age que du pays moderne, et donc que si ce virus atteint ces arrière pays, cela va être un massacre. Et politiquement ils ne s’en relèveront pas. Puisque leur pitch c’est le gvt du peuple – et donc il ne peut pas laisser crever 15% de sa population agricole pauvre.
        [modéré]

          +2

        Alerter
    • Les-crises // 09.03.2020 à 15h42

      Ca ne change pas grand chose, ce qui compte pour l’épidémie, c’est le produit de la fréquence par la létalité. En l’espèce, un écart sur la létalité (qui sera déterminé à la fin de l’épidémie) est compensé par la fréquence

      Quoi qu’il en soit, c’est un danger sérieux, c’est ce qui compte pour le moment.

        +3

      Alerter
      • FLYING BLUE // 09.03.2020 à 16h15

        bonjour.

        FRÉQUENCE , oui… mais dans ce cas à condition d’avoir un Ro largement supérieur à celui de la grippe, .. du type de celui de la rougeole…
        il n’en est rien (Ro de 3 comparé à un Ro de 2 à 3 + mesures prophylactiques ad’hoc qui compensent largement le différentiel de Ro)…. donc je reste excessivement circonspect.

        (sauf si le Ro réel est beaucoup plus fort que celui annoncé)

          +0

        Alerter
  • FLYING BLUE // 09.03.2020 à 08h48

    SUITE :

    Enfin, quid des morts dépistés Cov19 qui font partie du même ensemble que ceux qui seraient morts de l’influenza classique (10000 par an). Il va de soi que les personnes appartiennent au même groupe de cas à risque et bcp des morts du Cov19 seraient probablement morts de l’influenza qqs semaines ou mois plus tard !? les chiffres doivent le prendre en compte…

    Donc quelle cohérence entre ce qui ressemble de façon chiffrée à du 0.5 % (idem grippe) et ces incroyables déclarations et mesures.. Autant je comprends en France quand cela évite de parler du 49.3, je ne comprends pas pour la Chine et moults autres pays…
    .Ya t-il d’autres eléments qui font que c’est plus grave et pour d’autres raisons ? En l’état actuel des choses, rien n’est cohérent et votre avis m’intéresse.

    merci

      +4

    Alerter
  • Sybillin // 09.03.2020 à 08h56

    Pour désinfecter les voies respiratoires on peut utiliser les huiles essentielles qui sont très efficaces contre les virus et les bactéries. Mettre deux gouttes d’huile essentielle de Tea tree sur chaque petit morceau de coton que l’on met dans les narines pendant quinze minutes avant de sortir est un bon moyen de protéger ses voies respiratoires en cas de contact avec des virus. En tout cas cela marche très bien pour prévenir rhume et grippe, associé au lavage très fréquent des mains. On peut aussi se frictionner le thorax avec l’huile essentielle de laurier noble diluée a 10% dans de l’huile végétale . Les huiles essentielles sont vendues librement en pharmacie.
    Mais bien sur tout cela ne fait pas gagner d’argent à Bigard Pharma …donc on en parle pas!

      +8

    Alerter
    • X-101 // 09.03.2020 à 09h28

      Eucalyptus Globulus (voies respiratoires inférieures) ? Eucalyptus Radiata (voies respiratoires supérieures) ?

        +1

      Alerter
  • Aikongo // 09.03.2020 à 10h19

    Un résumé des connaissances sur les épidémies, ce corona et de la méthode suivie par les services infectieux des hôpitaux.
    Ici le cours est donné au personnel hospitalier par le responsable du service local le professeur Mathieu REVEST.

    https://youtu.be/eoEkp-cyhN8

    C’est moins affolant que certains articles, et l’on y apprend pas mal de choses intéressantes.
    De toute manière, c’est toujours intéressant de confronter les différents points de vue.
    Ca commence vers 20′ pour le covid actuel proprement dit.
    Sinon merci a Olivier pour sa présentation de l’évolution des messages officiels du pouvoir politique au fur et a mesure que la menace approchait, très représentatif d’une certaine forme de langue de bois, basé sur l’idée que tant qu’on pas le nez sur le mur, rien n’est sur ! Si gouverner c’est prévoir… ça fait peur sur leur capacité à cet exercice…

      +11

    Alerter
    • Haricophile // 09.03.2020 à 10h34

      Je retiens aussi que la Chine est très loin d’être démocratique et idéale, mais qu’en cas de crise grave il font tout pour protéger les populations au détriment des entreprises, alors que nous on est bien parti pour faire l’inverse.

        +10

      Alerter
      • Jeremia // 09.03.2020 à 16h35

        Très juste, jamais un gouvernement capitaliste n’aurait fait le centième de ce qu’a fait la Chine, ce qui montre bien qu’elle n’obéit pas à la loi du profit capitaliste.
        Et qu’on ne vienne pas nous raconter que ces moyens proviennent de son « régime dictatorial » ou autre salade, il y a bien assez d’exemples de dictatures (et de démocraties!) capitalistes incapables de construire un hôpital en quelques jours, et surtout n’y voyant aucun intérêt.

          +4

        Alerter
  • Berrio // 09.03.2020 à 11h16

    Comment un gouvernement néolibéral utilise une (fausse ?) crise médicale pour approfondir sa politique néolibérale :
    – hier soir, on annonce la défiscalisation des heures supplémentaires à l’hôpital (comme si les soignants pouvaient en faire plus qu’il n’en font) donc diminution du budget de la SS
    – ce matin le ministre de l’économie annonce qu’il soutiendra sans limite les entreprises en difficulté, notamment avec délais ou suppression pour le paiement « des charges ».
    Personnellement, j’aurais commencé par annoncer un soutien financier massif au système public de santé de ce pays.
    Mais, je ne suis pas très malin

      +16

    Alerter
  • Macarel // 09.03.2020 à 12h17

    Démêler le vrai du faux…

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/06/le-coronavirus-arme-biologique-le-vrai-du-faux-d-une-video-virale_6032098_4355770.html

    Donc jusqu’à nouvel ordre l’on reste sur l’hypothèse d’une origine naturelle du Covid-19 :

    « Il vient probablement de mutations du coronavirus des chauves souris, suite à un passage dans un autre hôte animal qui reste à définir. »

    Reste que l’animal hôte intermédiaire reste à ce jour à identifier.

    L’article du monde ne nie pas cependant, que dans un cadre plus général, manipuler pour la « bonne cause » des « bestioles aussi dangereuses » -en labo même hyper-sécurisés- reste une activité où le risque zéro n’existe pas. Et que des activités moins « bienveillantes » comme élaborer des « armes biologiques offensives » constitue une réelle préoccupation pour la communauté scientifique.

      +1

    Alerter
  • crameriver // 09.03.2020 à 12h22

    Il est bon de noter que le taux de mortalité pour l’italie est actuellement a 4.9% et que le taux de mortalité officiel de l’oms, calculé avec les chiffres officiels dans le monde entier est évidemment faussé par la chine qui représente 90% des chiffres et d’autre pays comme l’iran (si l’italie a un taux de mortalité de 4.9%, a wuhan ou les hôpitaux n’ont même pas de chauffage ça m’étonnerait que le taux de mortalité soit de 1.5% il faut être sérieux)

      +0

    Alerter
  • Theoltd // 09.03.2020 à 13h37

    Une personne âgée de 89 ans vient de décéder en Corse.
    J’attends la mort réelle et prouvée d’un deputé ou homme politique français ou Italien, pour commencer a voir autre chose dans ce virus qu’une opération de guerre psychologique de grande ampleur, destinée a faire chuter les prix du pétrole, et si possible, un ou deux pays producteurs, sans avoir a sortir ses porte avions.

    Pour l’instant, les images en boucle ne montrent que des hôpitaux vides, des panneaux écrits coronavirus, des médecins masqués, le tout sur fond de musique macabre d’ambiance. Rien de bien convainquant donc. La chute du cours du pétrole est réelle en revanche. Bien joué!

      +4

    Alerter
    • X-101 // 09.03.2020 à 16h08

      En Italie leur réalité est toute différente de ce que vous décrivez et les hôpitaux sont loin d’y être vide, entre la psychose des uns et le déni des autres il existe une position mais qui nécessite un minimum de discernement

        +2

      Alerter
      • Theoltd // 09.03.2020 à 17h17

        Vous avez des images correctement datées, ou seulement des assertions de journalistes?
        Ici en Italie, je n’ai que des images d’hopitaux vides, et une foultitude d’assertions parlant d’hôpitaux pleins.
        (ceci dit une bonne épidémie de grippe usuelle remplit aussi très bien les hôpitaux).
        je ne demande qu’a voir.
        En Italie on a des deces de centenaires, ce qui finalement est normal. Pour le reste: des hommes politiques atteints, comme en France. On n’a accès a aucun témoignage de malade, hormis bien sur ceux des personnalités politiques atteintes. Le discernement, je l’attends justement de la part de ceux qui arrêtent une économie afin d’atteindre leur but, pour mille fois moins de de ces que le cancer.

          +4

        Alerter
        • X-101 // 09.03.2020 à 18h12

          j’ai simplement eu ce matin au téléphone un vieil ami installé à Milan depuis 20 ans dont la femme est infirmière à l’hôpital.

            +1

          Alerter
          • Theoltd // 09.03.2020 à 21h52

            Je suis moi meme en Italie. Milan est déserté, et ses hôpitaux aussi. Comme en France. Bref, la grippe..

              +1

            Alerter
            • X-101 // 09.03.2020 à 22h46

              Si en plus vous en êtes encore à comparer ça à une vulgaire grippe je vous laisse à votre déni. Amen.

                +2

              Alerter
    • Alfred // 09.03.2020 à 21h37

      Les cours du pétrole chutent car la Russie a déclaré la guerre du pétrole aux saoudiens et aux Américains:
      https://mobile.twitter.com/russeurope/status/1236789503852978181/photo/1
      (Les Iraniens libèrent 70000 prisonniers pour lutter contre le coronavirus, Madrid ferme ses écoles, le moindre troudukistan interdit l’entre des français (mais à risque) sur son territoire, etc etc.. les zotres sont vraiment des crétins , tout ça pour une gripounette montée en épingle )

        +1

      Alerter
      • Theoltd // 09.03.2020 à 21h51

        « La Russie a declare la guerre »: Voila des propos bien guerriers, la Russie n’a declare la guerre a personne sauf a ceux qui ont l’ imagination russophobe. Elle a simplement refuse de baisser sa production, afin de ne pas perdre de parts de marches, ce qui est une décision sage et logique. Par mesure de rétorsion,( les sanctions habituelles contre l’état Russe qui n’a pas le droit a sa souveraineté), Ryad a decidé de mettre 1 million de barils jour de plus sur les marches, ce qui a cause la chute que l’on sait.
        On peut se poser des questions bien légitimes sur une démarche qui consiste a demander une baisse de production, et d’augmenter la sienne propre. On comprend donc que la stratégie était soit de faire remonter les prix, ce dont profiterait la Russie, mais avec une production moindre, soit de faire chuter délibérément les prix de manière a tenter de ruiner la Russie.
        Celle ci a d’ailleurs tout de suite rétorqué en déclarant que ses finances lui permettraient de tenir 6 ans avec un baril a 25 dollars.

          +4

        Alerter
        • Alfred // 09.03.2020 à 22h13

          Vous trouverez difficilement plus russophile que moi. Je voulais simplement relever que ce n’est pas simplement le coronavirus qui fait chuter les cours.
          Effectivement la Russie défend ses intérêt exclusivement (et c’est une des choses qui me font l’admirer). Mais en refusant de jouer le jeu du cartel elle sait qu’elle saigne à blanc l’arabie directement (et met la nouvelle production « non conventionnelle » nord americaine en difficulté). C’est la guerre ouverte (du pétrole j’entend). Tant mieux si la russie ne s’est pas débinée mais il s’agit bien d’une guerre destinée à faire des victimes, pas d’un marchandage pour être l’épicier avec la plus grosse marge.

            +7

          Alerter
          • Séraphim // 10.03.2020 à 02h47

            Oui, en théorie, et si ça pouvait durer. Mais il ne s’agit que d’un exercice qui au bout du compte ne donnera rien. Même les exploitants de gaz de schiste américains peuvent durer quelques bon mois à 40$. Sinon les Saoudiens de les risqueraient pas.

              +0

            Alerter
            • Catalina // 10.03.2020 à 10h57

              « Même les exploitants de gaz de schiste américains peuvent durer quelques bon mois à 40$. » ben non, ils se ruinent chaque jour un peu plus d’où l’intérêt de voler le pétrole syrien et de loucher sur l’Iran….4Les USA « exportateur net » achètent du pétrole à …la Russie !!! lol
              Depuis le début de l’année, les États-Unis ont augmenté de manière record leurs importations de pétrole et de produits pétroliers russes, comme en témoignent les statistiques de l’Agence d’information sur l’énergie (EIA) américaine. Entre janvier et mai, les livraisons d’hydrocarbures russes aux USA ont pratiquement doublé pour atteindre 17,43 millions de barils, un record depuis août 2013.
              https://fr.sputniknews.com/presse/201908021041853097-hausse-record-des-importations-de-petrole-russe-aux-etats-unis/
              02.08.2019

                +2

              Alerter
  • Fred // 09.03.2020 à 13h43

    marrant comme la morale s’inverse… il y a quelques temps, il fallait aider les malades, c’était « bien ». Maintenant, ce qui est « bien » c’est que le futur mort s’enferme chez lui à double tour et que personne n’aille l’aider. Mais ça reste de la « morale », l’étalon de pensée de notre monde moderne.

      +10

    Alerter
    • Séraphim // 11.03.2020 à 12h24

      C’est hyper vrai ce que vous dites. Ca montre la non fiabilité de la morale comme boussole. Une morale qui ne serait pas souple serait totalitaire, mécanique, non humaine. Une morale souple, ou tout simplement d’époque, dans l’air du temps, « adaptée à la société moderne » devient en un rien de temps une girouette. Ceci dit ça fait un bail que la morale est le masque au sourire figé de la guerre

        +1

      Alerter
  • benoi31 // 09.03.2020 à 13h48

    Bonjour,

    Je me permets une remarque car c’est une erreur qu’on voit un peu partout :
    – « COVID-19 » c’est le nom de la maladie induite par le virus (« COrona VIrus Disease 19 »)
    – « SARS-CoV-2 » / « 19-nCov » est le nom du virus

    Il ne faut pas confondre les deux. C’est comme VIH (virus de l’immunodéficience humaine) et SIDA (syndrôme d’immunodéficience acquise)

      +4

    Alerter
  • rolland // 09.03.2020 à 16h52

    Les Crises, cette vidéo vous intéresserait-elle ? Elle parle d’un test/simulation d’une épidémie fait(e) quelques mois avant l’apparition du virus corona par la fondation B et M Gates mais aussi Johnson and Johnson : https://www.youtube.com/watch?v=QNzXOteRfm8&feature=emb_title

      +2

    Alerter
  • tchoo // 09.03.2020 à 18h39

    La Chine serait vertueuse dans cette affaire, n’est ce pas les autorités chinoise qui ont dissimulés pendant plus d’un mois la dangerosité et l’existence m^me de ce virus. Autorité gouvernementale, qui maintenant s’en tire à bon compte et arrêtant, et emprisonnant quelques lampistes titulaires d’un petit pouvoir local, pour se dédouaner.
    Et que dire de nos propre gouvernants qui nous pondent des mesures de communicant pour faire face à une épidémie qu’ils ont longtemps niée avant de la traiter désormais avec des approximations digne de leur réputation.
    Pouvez vous m’expliquer pour quoi un rassemblement de 5000 personnes pouvait être potentiellement dangereux et pas 3000 et pourquoi désormais un rassemblement de 1000 personnes serait dangereux et pas 500.
    Combien était les pélerins rassembler en Alsace qui ont essaimé dans tous le pays pour colporter ce vilain virus?

      +3

    Alerter
  • LdN // 10.03.2020 à 07h25

    Vous parlez des personnes à risque et donnez les gens qui ont des pathologies associées, les plus de 60 ans et les fumeurs . Ça signifie qu,’être fumeur, même si on a 40 ou 45 ans nous met dans la même case à risque que les gens qui sont atteint de pathologies associées ? Merci

      +0

    Alerter
    • FrédéricLN // 11.03.2020 à 11h27

      Les sources épidémiologiques actuellement disponibles ne « croisent » pas les variables. On n’a même pas la létalité par sexe et âge (seulement séparément par sexe et par âge). Donc, la réponse n’est pas encore disponible, désolé.

        +0

      Alerter
  • FrédéricLN // 11.03.2020 à 11h25

    Bonjour, je ne lisais plus les-crises depuis longtemps (gros désaccords sur certains sujets), je suis d’autant plus heureux de lire ce billet dont j’approuve la quasi-totalité.

    Seul désaccord, les deux dernières phases : « L’enjeu est en effet de savoir s’il y aura 20 000 cas ou 2 millions, donc quelques dizaines/centaines de décès, ou des dizaines de milliers… » : seul un événement très inattendu, OU un confinement à la chinoise/italienne, pourrait freiner la diffusion ce printemps en espérant qu’ensuite le virus se diffuse peu par temps estival.

    L’enjeu me semble plutôt être de savoir si la France réalisera une mobilisation « de temps de guerre » de ses capacités sanitaires, pour réduire, à nombre de cas donné, la mortalité.

      +2

    Alerter
  • Dubiquit // 15.03.2020 à 19h29

    histoire histoire
    France 1957 grippe « asiatique  » 9 millions de patients touchés 100000 morts.
    France 1968-69 grippe de « Hongkong » 31000 morts .
    France 2020 Covid19 hier 4500 malades 91 décès .
    Vrai souci , patients surajoutés dans des lits de réa déjà trop peu nombreux en temps habituels avec la folie gestiohnosuppressive .
    Un soignant multidécennal .

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications