Les Crises Les Crises
18.mars.202018.3.2020
Article LesCrises

[Épinglé] Coronavirus : la flambée des cas en Europe ne fait que commencer

Merci 1827
J'envoie

Notre pays traverse une crise inconnue depuis près d’un siècle, au cours de laquelle se révèle l’incompétence criminelle de ses différentes élites, scientifiques, médiatiques et, bien sûr, politiques.

Or, depuis 6 semaines, notre équipe suit de près l’inquiétant développement de l’épidémie de Coronavirus (« Covid-19 » pour être plus précis).

Je me permets de rappeler que ma formation professionnelle – et mon métier – est actuaire en assurance décès, et donc il consiste à modéliser et anticiper l’évolution de la mortalité de groupes humains, parfois dans des situations très complexes comme ici. Bref, c’est une des professions qui peut aider, avec les épidémiologistes. A contrario, les médecins sont évidemment plus spécialisés au niveau individuel.

Nous souhaitons donc apporter nos compétences à la communauté.

Nous allons publier dans les prochains jours une série de billets qui vous permettront de très bien comprendre cette crise, ses causes et ses conséquences.

Nous allons dans ce premier billet brosser un portrait de la situation actuelle, mais ne nous leurrons pas : les choses vont mal.

Nous vous recommandons de vous abonner à notre newsletter pour recevoir les importantes informations des jours à venir : La Newsletter

Enfin, vous pouvez nous soutenir en vous abonnant à nos comptes Twitter (@LesCrises et @OBerruyer) et notre page Facebook Les-Crises – c’est important, merci.

I. Situation de l’épidémie

Voici la situation de l’épidémie en Chine, qui a connu 80 000 cas (dont 3 200 décès) :

Notez bien comment s’est déroulée la suite de l’épidémie après que le gouvernement a décidé le confinement dès le 22 janvier, avec seulement 500 malades atteints : il y a un énorme effet retard de 3 semaines, et les cas ont été multipliés par 80….

L’épidémie a été vaincue en Chine, mais la situation est tout autre dans le reste du monde, avec 100 000 cas (dont 350 décès). Elle est hélas en plein développement principalement en Occident – qui a trop tardé à prendre des mesures :

Si on cumule les deux, on obtient la situation mondiale :

(Source : Université John Hopkins)

II. Situation en Europe

La situation en Europe est la suivante :

Espagne, Allemagne, France, Italie il y a 8 jours sont toutes très fortement touchées.

Mais l’épidémie démarre dans tous ces pays.

III. Prévisions pour la France

Nous allons tenter d’estimer (avec prudence) l’évolution de la situation dans les prochains jours.

Nous sommes aidés par le fait que l’Italie a hélas, de l’avance sur l’épidémie. On peut penser que le déroulé de l’épidémie devrait être assez proche entre pays occidentaux, au vu de la situation proche de la santé des populations et du système sanitaire. Cela semble être confirmé :

Dès lors, on peut prudemment s’inspirer de l’évolution de l’Italie pour les prochains jours :

Il faudra ainsi voir si nous allons longtemps suivre ou pas la dramatique courbe de l’Italie, mais c’est probable…

Rappelons aussi qu’il faut probablement multiplier ces chiffres par 30 ou 100 pour avoir une idée du nombre de contaminés ce jour.

De même, nous pouvons tenter une prospective un peu plus lointaine avec les autres pays :

Nous constatons que la Corée a vaincu l’épidémie (nous en reparlerons dans un autre billet ; mais disons qu’elle a eu un peu de chance et, surtout, qu’elle effectué énormément de tests, ce qui est, d’abord, évident, et secondo la nouvelle préconisation de l’OMS.

Par ailleurs l’Iran truque clairement ses chiffres comme nous le verrons. Il reste donc peu d’alternatives au scénario à l’Italienne.

On peut donc être inquiet quant à l’évolution de la courbe des décès :

IV. Graphiques détaillés pour les contaminés

Nous allons présenter les chiffes de l’OMS sur le nombre de contaminés. Un point méthodologique : ils correspondent aux tests positifs. Mais il faut savoir que les pays ont des politiques différentes, ce qui peut faire évidemment varier le nombre – plus on cherche, plus on trouve. Mais en Europe, avec la crise exponentielle, il semble que les pratiques convergent vers une limitation des tests aux hospitalisés. Mais au delà du simple chiffre, c’est plus l’évolution qui est importante.

Voici le détail pour la France :

Le nombre de nouveaux cas quotidiens augmente toujours.

Voici pour les autres pays :

Comme indiqué, ce cas n’est hélas pas transposable à la France.

La progression linéaire saute aux yeux. Il semble très probable que le gouvernement iranien minore ses chiffres (voir cet article dédié).

V. Graphiques détaillés pour les décès

Voici les sinistres évolutions de la mortalité :


Dans le prochain billet, nous traiterons des graves erreurs statistiques commises depuis le début de la crise, ayant faussé toutes les analyses – et aboutissant à ce que le pays se fasse endormir par un rapprochement du SRAS-2 (c’est-à-dire le virus du Covid-19) et « une mauvaise grippe ». (nous vous expliquerons pourquoi cette mortalité est sans commune mesure dans le prochain billet, c’est une des erreurs)

Ceci explique donc les choix stratégiques désastreux opérés, et la situation sinistre actuelle – nous aurons probablement bientôt plus de contaminés que ce qu’a eu la Chine, alors que la crise commence à peine chez nous….

Olivier Berruyer

Commentaire recommandé

Alfred // 18.03.2020 à 15h17

@ Kriss 34. Les différences essentielles avec la Corée du sud (hormis la qualité de l’exécutif) sont une mise à disposition immédiate des équipements de protection individuels et l’autodiscipline d’une nation homogène. Ce n’est pas le confinement qui met la nation en PLS. C’est l’absence de réaction il y a trois semaines (pas de tests à la descente des avions), l’absence de masques (non seulement pour les soignants mais pour tous: pour que les porteurs sains ne contaminent pas autour d’eux).
La Russie est loin d’être en PLS. La rangée de toubib qui accueillait les voyageurs à la descente des avions y est pour quelque chose. Pareil pour Taiwan.
Quand à la PLS attendez encore deux semaines histoire que les marioles du parc Montsouris ou du marché de Barbès commencent à toussoter.
Enfin qu’allez vous payer pendant des années? Rien si on le veut (vous vivez sur et avec de la monnaie de singe). Tout de toutes manières(c’est l’occasion de dégonfler la bulle de 2008 (crise en suspend qui n’est toujours pas passée).
Les gens qui mourront mourront pour de vrai et on ne peut les ressusciter. Les commerces et l’industrie peuvent ne pas mourir si l état le désire et l’organise. L’Allemagne et le US sont partiellement sur cette voie. La France reste dans l’idéologie mortifère.

278 réactions et commentaires

  • MS // 18.03.2020 à 07h47

    Il devient de plus en plus clair que la politique actuelle ne vise pas à diminuer le nombre total de cas, mais à piloter le nombre de personnes contaminées de façon à ce qu’il reste en dessous du seuil d’engorgement des hôpitaux tout en permettant à un maximum de personnes d’être immunisées jusqu’à atteindre le seuil d’immunisation auquel l’épidémie a du mal à « se frayer un chemin »
    Le problème est que dans la mesure où la propagation d’une épidémie est un phénomène chaotique au sens physique du terme (c’est à dire très dépendant du nombre précis de cas à un instant donné ) le pilotage fin est très compliqué.

      +68

    Alerter
    • pseudo // 18.03.2020 à 09h15

      ce qui est plutôt louable, favoriser la vie à l’économie est tout de même un signe extérieur d’intelligence que nous recherchions tous dans ce gouvernement depuis, aux choix, les yeux éborgnés, les mains arrachés et autres étranglement de rue.
      Cependant, ils n’ont rien su prévoir, pas même le stockage de matériel et équipements, ils nous ont mis devant le fait accompli d’une crise sanitaire, puis économique et très bientôt sociale. Lorsqu’il s’est agi de communiquer sur la question, le discours était démagogique au possible, appelant aux instincts de survie par l’invective d’un « nous sommes en guerre » martelé, de l’infantilisation des français alors qu’ils ont agit en conséquences des informations qui leurs avaient été fournies (ce n’est qu’une grippette, peu de chance en france, ON EST PREPARES etc). Y’a pas plus de pilote dans l’avion pour le covid que pour le CC ni tous le reste, ou plutôt, il est trop occupé à se faire un max de pognon en drivant la vente de boissons et friandises en cabine auprès des passagers et à faire monter le cours de ses actions en endettant sa boîte pour racheter ses propres actions. Le pilote est bourré et shooté au pognon, changeons en.

        +71

      Alerter
      • Zevengeur // 18.03.2020 à 11h03

        Je crois que vous n’avez pas compris.

        Une strategie d’etalement evitera seulement si elle réussit de gérer le problème du choix de qui laisser mourrir lors de la saturation des systèmes d’aide respiratoire.
        Ensuite le nombre de mort sera lié à la léthalité du virus.
        Autrement dit si 60% de la population est infectée, alors on va avoir entre 500 000 et 1 000 000 de morts !
        (étalés dans le temps certes)

          +29

        Alerter
        • Julien // 18.03.2020 à 11h10

          Non je tablerai sur 10 millions de morts ça fait plus peur encore. ou 15 pour être sur. Franchement faut arrêter ✋

            +50

          Alerter
          • Suzanne // 18.03.2020 à 11h18

            Je n’aime pas du tout votre activité de troll sur ce site, j’espère très fort que la modération s’en rendra compte très bientôt.

              +32

            Alerter
            • kriss34 // 18.03.2020 à 12h42

              Eh bien moi je n’aime pas du tout votre catastrophisme. On met la Nation en PLS, on va rembourser pendant des années. Et il faudrait la fermer ???
              Encore une fois regardez la Corée, sa gestion de crise n’emprunte pas la voie du confinement semble t-il.

                +33

              Alerter
            • Alfred // 18.03.2020 à 15h17

              @ Kriss 34. Les différences essentielles avec la Corée du sud (hormis la qualité de l’exécutif) sont une mise à disposition immédiate des équipements de protection individuels et l’autodiscipline d’une nation homogène. Ce n’est pas le confinement qui met la nation en PLS. C’est l’absence de réaction il y a trois semaines (pas de tests à la descente des avions), l’absence de masques (non seulement pour les soignants mais pour tous: pour que les porteurs sains ne contaminent pas autour d’eux).
              La Russie est loin d’être en PLS. La rangée de toubib qui accueillait les voyageurs à la descente des avions y est pour quelque chose. Pareil pour Taiwan.
              Quand à la PLS attendez encore deux semaines histoire que les marioles du parc Montsouris ou du marché de Barbès commencent à toussoter.
              Enfin qu’allez vous payer pendant des années? Rien si on le veut (vous vivez sur et avec de la monnaie de singe). Tout de toutes manières(c’est l’occasion de dégonfler la bulle de 2008 (crise en suspend qui n’est toujours pas passée).
              Les gens qui mourront mourront pour de vrai et on ne peut les ressusciter. Les commerces et l’industrie peuvent ne pas mourir si l état le désire et l’organise. L’Allemagne et le US sont partiellement sur cette voie. La France reste dans l’idéologie mortifère.

                +97

              Alerter
            • Julien // 18.03.2020 à 21h30

              Soïzic, expliquez nous votre calcul svp. 500 000 morts … j’ai du mal à suivre !

                +3

              Alerter
          • MrTh // 18.03.2020 à 12h05

            Ne vous fatiguez pas Julien… Personne ne veut examiner les chiffres. Des etudes de Columbia University avancent que 9/10 des infectés n’ont pas ete comptabilisés en Chine. Le test grandeur nature dans un village italien dont tous les habitants ont été testés montre que 50 à 75% des infectés sont assymptomatiques ou quasi. Tous ces gens ne sont pas comptabilisés parceque jamais testés. On est clairement à un taux de mortalité inférieur à 1%. Mais certains continueront à nous annoncer des décès par millions…. c’est trendy en ce moment.

              +43

            Alerter
            • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h17

              Vous avez raison. Actuellement, je n’ai pas de fièvre mais j’ai une sorte de rhume, il y a la période des allergies au cyprès et autres pollens qui commence (je suis dans le Sud), j’ai un peu la gorge qui me gratte, de lègères courbatures dans le cou. Je ne vais pas me précipiter à l’hopital pour me faire diagnostiquer. S’il faut, j’ai le virus – ou pas.
              Ce sera huile essentielle de Ravintsara, miel, acerola, vitamine C, inhalations aux huiles essentielles, en traitement. Et je ne sors pas bien entendu. Déjà que le system d’Ausweiss me gonfle…

                +35

              Alerter
            • Soizic // 18.03.2020 à 12h39

              Même si on table sur moins de 1% (disons 0.70%), cela fait quand même 500 000 morts, et ce n’est pas rien

                +26

              Alerter
            • Esiala // 18.03.2020 à 13h54

              Discussions intéressantes et de bonne qualité sur ce site.
              Parler de guerre sans recenser l’armement, c’est tendre la main pour se la faire arracher.
              Sans masque, sans la capacité de dominer les statistiques faute de pouvoir systématiser les tests, comme en Corée du Sud. Avec un effectif national de 370 infectiologues, 1165 respirateurs recensés, dont 645 seulement dans le public. (685 fixes et 480 mobiles).
              300 lits d’infectiologies seuls dotés du confinement pour éviter la contamination de tout l’hopital. (source SILF, chiffres 2012, pas trouvé plus récent tellement on se la joue minable)
              Il nous restera les tappettes à mouche et le miel pour limiter la casse à quelques milliers de morts. Sauf hécatombe d’une réplique à 80 ou 100 000 morts, car…
              Notons bien que nous ne serons pas à l’abri d’une seconde vague virale, telle la H1N1 mutante de 1919 qui a été 10 000 fois plus virulente que la première, à quelques mois d’intervalle.
              Enfin, il serait temps de songer à rapatrier le Mistral de l’océan Indien, on va avoir besoin de bateaux hôpitaux.

                +40

              Alerter
            • Alexis // 18.03.2020 à 18h47

              Pouvez-vous nous partager les sources des chiffres que vous mentionnez ?

                +4

              Alerter
            • benoi31 // 18.03.2020 à 21h33

              Source ? Ce ne sont pas tout les résultats des études menées sur le Diamond Princess ou le nombre de cas asymptomatiques est finalement très faible (bien que les symptômes puissent être légers)

                +2

              Alerter
            • Alexandre Boureau // 19.03.2020 à 02h19

              Pas vraiment, d’après les résultats obtenus en milieu « fermé » (Corée ou bâteau de croisière), la mortalité serait de 0.6%
              MAIS, 5% des malades nécessitent une assistance respiratoire.
              Si on peut la leur fournir, on obtient donc une mortalité de 0.6%
              Si ce n’est pas possible, ils meurent, et la mortalité devient dramatiquement plus élevée.
              (autour de 3%-5% pour Wuhan et l’Italie).
              Le « seuil » pour beaucoup de virus est autour de 30-50%. Sur le diamond princess, 30% des passagers étaient contaminés. Donc si les respirateurs sont indisponibles, on a:
              30%*3% = environ 1% de la population qui meurt, soit 500000.
              Si ces morts étaient suffisamment étalés pour les capacités de nos hôpitaux, on tomberait à 100.000, mais disons qu’on ne se dirige pas vraiment vers ce scénario, vue les décisions prises précédemment.

                +18

              Alerter
            • sceptique // 19.03.2020 à 11h56

              N’oublions pas que la mortalité est aussi facteur de l’état de santé globale d’une population, de la qualité de sa nutrition, de son état de stress. Historiquement,
              les pandémies à forte mortalité surviennent dans les sociétés sous état de choc alimentaire et sanitaire (guerre, disette, famine, malnutrition chronique engendrant des carences,…). Ugo Bardi avait assez bien document ce fait sur ses blogs.
              Vinnie a raison, je suis probablement dans le même cas que lui, et comme lui, je me soigne (Vit D3, C, B, HE de ravintsare ou saro + eucalyptus radié, origan (+++), thym à cravacrol, thymol, voire linalol, sarriette), j’évite les contacts et me tiens à distance respectable de mes voisins (3m) les quelques fois où je les croises,…
              l’un des problèmes majeurs est l’absence de culture du masque en France et en Europe – individualisme et égoïsme oblige, contrairement aux pratiques asiatiques, notamment dans les supermarchés – pas même pour les caissières et agents de libre service: lundi soir l’Hyper de la ville voisine était blindé de monde… sans masque, i.e. encore plus efficace qu’une école pour propager un virus…

                +8

              Alerter
            • Rots // 19.03.2020 à 16h21

              Le nombre de morts est inversement proportionnel au nombre de lits en réa.

              Point.

              Allemagne: 3 * plus de lits qu’en France = autant de morts en moins.

              Chine: hopital monté en 10 jours = autant de morts en moins

              A prendre en compte :plus le patient sera âgé et atteint de facteur de co morbidités, plus la durée de séjour en réa devra être grande…donc sélection.

              En France, en Nouvelle Aquitaine, 500 lits dispos pour le moment mais comme il commence à y avoir des transferts de malades de zone saturée (Grand Est)…

              Vous prenez le nombre de cas graves (30 000, 40 000 ?), vous retranchez le nombre de places en réa = nombre de morts.

              Le nombre de cas graves est proportionnel au nombre d’infectés, le nombre d’infectés est fonction des mesures barrière.

              En France, pénurie de matériel pour mesures barrières: gants, masque, etc..donc plus grand nombre d’infectés, donc plus grand nombre de cas graves et toujours avec moins de place en réa.

              Virus petit bras (létalité assez faible, contagiosité moyenne à élévée) mais système de santé français déjà saturé/ à bout de souffle/ sous doté avant l’épidémie = crise sanitaire majeure.

              Sur le papier, c’est pas si grave, dans la vraie vie, c’est la cata.

                +32

              Alerter
            • Perso // 21.03.2020 à 21h02

              Compte tenu du cas coréen ou les tests sont faits sur grande échelle, on peut tabler sur une mortalité légèrement inférieure à 1%. Sachant qu’il doit bien échapper aux statistiques des cas asymptomatiques, on peut encore réduire ce % mais de combien? Personne ne peut le dire. Un taux aux alentours de 0,7% serait peut-être possible, toutefois à pondérer avec la qualité des infrastructures d’accueil hospitalières. Donc si 60% de la population est atteintes, il faut s’attendre à une mortalité de un peu moins de 300,000 environ.

                +0

              Alerter
            • Esiala // 22.03.2020 à 00h01

              Exact et peut être même sous estimé si le personnel soignant n’est pas trop décimé et sans compter les morts d’autres maladies courantes pour lesquels sont normalement réservés les lits de Réa. Soit au pif ~2500 par semaine.

                +0

              Alerter
            • LibEgaFra // 27.03.2020 à 12h34

              « Des etudes de Columbia University avancent que 9/10 des infectés n’ont pas ete comptabilisés en Chine. »

              Source, SVP. Enquête de terrain je suppose.

              « Le test grandeur nature dans un village italien dont tous les habitants ont été testés montre que 50 à 75% des infectés sont assymptomatiques ou quasi. »

              Source, SVP. Parce qu’un village, c’est toute l’Italie? 50% ou 75%, parce que de tels chiffres sont de la foutaise, surtout quand on ajoute « quasi ».

              0.5% de létalité sur une population de 66 millions, cela fait 330.000 décès. Allez donc dire aux parents de cette jeune fille de 16 ans qui vient de décéder qu’il faut examiner les chiffres. Comment on dit déjà dans ces cas-là, ah oui, dommage collatéral.

                +0

              Alerter
          • ouvrierpcf // 19.03.2020 à 09h17

            non il ne faut pas arrêter la population française est infectée depuis novembre 2019 le virus COVID 2019 le précise On peut ne pas le voir on peut s’en affranchir mais les faits sont là Julien voit il des tous ses voisins masqués gantés Ceux qu’il voient le sont ils depuis hier ? avant hier? depuis novembre 2019 ? mr Blanquer le dit lui même ou le fait répéter 60% de la population est infectée(par les enfants restés en groupe en contact continu à l’école ) les écoles de chez Julien sont elles fermées depuis novembre 2019? Donc oui il faut pouvoir estimer le nombre de morts entre 200 000 et 1 millions en termes statistique purs nota pour une population de 70 millions de personnes

              +4

            Alerter
        • catherine // 18.03.2020 à 12h33
        • Loic // 18.03.2020 à 14h37

          Le delire des chiffres !
          l’incidence d une nouvelle epidemie se calcule en surmortalite par rapport a la moyenne des annees precedentes. Les infections respiratoires tuent entre 500 et 700 000 personnes par an dans le monde
          La mortalite induite par le Covid19 est donc pour l instant completement invisible/derisoire.

          Ce qu il faut c est proteger les populations a risque et construire une immunite collective chez les autres

          …et pas du tout valider des mesures d ignes de la dictature pour notre bien…

            +28

          Alerter
          • tepavac // 18.03.2020 à 15h09

            « Dictature »

            Les procédés mis en œuvres, pardon, pas mis en œuvres, s’apparentent davantage à la mise en danger des populations.
            Je rappelle que les médecins Chinois ont expressément mis en garde les personnels soignants Français sur les protections individuelles afin qu’ils ne comment pas les mêmes erreurs fatales qu’eux mêmes ont subit.
            Alors que les autorités Française ont été dument averties, la situation n’a pas changer, voilà le cris d’alarme par un médecin Français sur la question.
            A chacun de juger…

            https://twitter.com/objectifocean/status/1239591936283021313

            Plus inquiétant, ceux qui ne se considèrent pas du tout faisant partie de la communauté nationale, pas même humaine, tel cet autre cris d’alarme lancé, hélas, dans le vent j’imagine,

            https://twitter.com/anthonysarti11/status/1239857322383589382

            Au états unis, d’ailleurs comment ne pas l’imaginer autrement, la populace s’est jeté et à dévaliser, non pas les hôpitaux, ni les pharmacies, mais les armureries!!!
            Sans doute pour tirer sur les microbes.

            Espérons que cette calamité passe vite et que la peur et la panique ne prennent pas le dessus, car au vu des comportements, et ayant un petit peu étudier ce type d’engeance, les épidémies, on peut vite arriver aux horreurs du moyen-age.

              +16

            Alerter
            • catherine // 18.03.2020 à 17h43

              Les professionnels de santé viennent de recevoir ça, je vous laisse apprécier la pléthore de moyens :

              Un nouvel envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines vient d’être réalisé afin de répondre aux besoins a minima pour les 2 prochaines semaines. Ce message vise à vous informer du cadre de délivrance hebdomadaire aux professionnels fixé par la cellule nationale de crise. Des précisions sur son application vous seront données par l’assurance-maladie et l’Ordre national des pharmaciens.

              1. Dans les zones d’exposition à risque arrêtées au niveau national (liste disponible sur le site de Santé Publique France et régulièrement mise à jour), le schéma de délivrance pour les professionnels est le suivant :

              – Médecins, biologistes médicaux et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités ;

              – Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel ;

              – Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine pour prendre en charge les femmes confirmées COVID-19 ;

              – Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités, pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables ;

              – Chirurgiens-dentistes : une officine sera désignée dans chaque département pour délivrer les masques pour ces professionnels, leur permettant d’assurer les soins les plus urgents ;

                +10

              Alerter
            • catherine // 18.03.2020 à 17h44

              – Services d’aide et de soins à domicile : 9 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel exerçant au sein de la structure pour assurer les visites prioritaires ;

              – Prestataires de service et distributeurs de matériel : 1 boîte de masques chirurgicaux par semaine et par entreprise pour assurer les visites prioritaires notamment lors d’interventions chez des patients sous chimiothérapie, nutrition parentérale.

                +10

              Alerter
            • tepavac // 18.03.2020 à 21h15

              Pardon Catherine, cette protection est insuffisante, le personnel soignant doit être sous combinaisons.
              https://www.francetvinfo.fr/image/75rumipcf-9d82/1200/450/20965879.jpg

              par ailleurs il regrettable que seul un médias subventionné par un gouvernement étranger nous informe de ce type d’alerte.

              https://fr.sputniknews.com/sante/202003171043312758-coronavirus-pour-des-medecins-chinois-leurs-collegues-europeens-repeteraient-une-erreur/

                +14

              Alerter
            • Goubliboulga // 19.03.2020 à 09h57

              @Catherine – Les annonces sont une chose, et ce qui se passe sur le terrain en est une autres. D’ores et déjà on trouve des témoignages de médecins généralistes indiquant que dans certaines régions ce seraient des masques FFP1 inadaptés et non FFP2 qui auraient été livrés, et en quantités inférieures à ce qui était annoncé. C’est mieux que rien, mais ce n’est pas conforme aux annonces.

                +6

              Alerter
          • alain // 18.03.2020 à 18h50

            D’aprés Didier Raoult desormais célébre, le nombre annuel de morts dans le monde pour infection pulmonaire est de 2.6 million

              +9

            Alerter
            • Catalina // 18.03.2020 à 19h37

              Catherine,
              merci des infos, je constate donc que les masques sont totalement insuffisants !!! c’est du grand n’importe quoi !! tout le monde devrait en avoir et les professionnels devraient en avoir à volonté !!!

                +6

              Alerter
          • Calmos // 19.03.2020 à 21h33

            Enfin un pays a compris: l’Australie regroupe la partie jeune et saine de ses citoyens pour créer une barrière au virus et augmenter la résistance immunitaire de la population. Ils peuvent se contaminer entre eux mais doivent rester à distance des vieux(65+) , des malades et des hopitaux.
            On verra in fine qui aura eu raison.
            Je crains le pire pour le résultat final de Macron.

              +7

            Alerter
        • Le Minotaure // 18.03.2020 à 15h18

          Le chiffre de 500 000-1 000 000 de morts pour 60% de la population se base sur un taux de léthalité de 1,5-3%. Mais ce taux de léthalité se calcule actuellement sur le nombre de cas testé, qui est très en dessous du nombre de cas réels. Si il y a 10 fois plus de cas réels que de cas testés, il faut diviser le taux de léthalité par 10 (ce qui ferait quand même jusqu’à 100 000 morts potentiels). De plus, le taux de mortalité varie sans aucun doute énormément, selon qu’on arrive ou non à mettre tous les cas graves sous assistance respiratoire.

          Attention mon propos n’est pas de justifier la politique actuelle du gouvernement ni de manière générale la stratégie « d’immunité », juste de faire attention à la manière dont on fait ces projections, qui sont complexes.

            +8

          Alerter
        • Bellot // 18.03.2020 à 20h10

          Il semble en effet que les trois semaines avant la réaction du confinement, vont peser très lourdement dans l balance. On est passé en quelques jours de médias et de politiques apaisants à une aussi brutale que soudaine montée de panique.
          J’irais donc plutôt dans votre sens et celui d’Olivier.
          On ira voir les responsables après la crise, au moment opportun, mais il est clair que nous payons et allons payer très cher leur amateurisme.

            +16

          Alerter
        • Esiala // 18.03.2020 à 23h18

          Attention aux raisonnements rudimentaires qui ne tiennent même pas compte de l’actualité e chine où , avec votre raisonnement on devrait avoir un million de morts. Et heureusement.
          Vous ne connaissez pas l’effet immunitaire global une fois le taux critique d’infectés atteint.

            +1

          Alerter
          • ektin // 19.03.2020 à 00h35

            Le covid-19 en Chine ne concerne qu’une zone de 60 millions de personnes, la province de Hubei. Il n’a eu qu’un impact dérisoire dans le reste du pays grâce à l’isolement total de cette province, et à des mesures de contrôle draconiennes hors Hubei.
            Il est évident qu’avec Macron, Merkel ou Trump au pouvoir en Chine, non seulement toute la Chine aurait pris cher, mais le reste du monde avec elle; alors que là c’est seulement le monde qui va prendre cher. Pour rappel, il meure du Covid-19 actuellement un Italien toutes les 3 minutes, et il n’y a aucune raison que cela ne soit pas le cas dans chaque pays européen de même taille dans quelques jours, et pour plusieurs semaines au minimum.

              +10

            Alerter
            • Catalina // 19.03.2020 à 07h38

              oui mais l’Italie est le pays de l’ue où il y a le plus de personnes âgées et 99% des morts avaient déjà une maladie voir deux ou trois !!! donc, votre calcul ne tient pas car il doit être fait selon des critères très précis et pas en comparaison.

                +3

              Alerter
            • LibEgaFra // 27.03.2020 à 12h44

              Et les médecins qui décèdent ils avaient aussi une comorbidité? Et la jeune fille de 16 ans?

              Si vous êtes en bonne santé, portez-vous donc volontaire pour aller travailler dans un hôpital, ils manquent de personnel et vous ne risquez rien, donc.

                +1

              Alerter
        • Aurélien // 19.03.2020 à 15h55

          Mon calcul de la fourchette basse, fait état de 24000 morts, et c’est dans le cas où on s’en sors le mieux.

            +4

          Alerter
          • Esiala // 22.03.2020 à 00h04

            Erreur totale, d’après la courbe, on suit à 9 jours l’Italie
            Hors d’après ma courbe /Italie, des le 1er avril ils dépasseront 1500 morts par jour !

              +0

            Alerter
      • Zevengeur // 18.03.2020 à 13h29

        Pour clarifier, mon propos est de préciser que la stratégie choisie par ce que certains appellent un gouvernement fut de laisser le virus se répandre afin de préserver l’économie qui est prioritaire sur la santé de la population.

        La bonne stratégie aurait été de stopper la propagation du virus en confinant la population dès l’identification explicite d’une centaine de cas, comme les chinois l’ont fait.
        La différence entre les deux stratégies sera d’un facteur 100 au minimum (quelques milliers de morts vs plusieurs centaines de milliers à venir).
        D’autant que finalement nous avons finis par être confinés, ce qui revient au même :
        « Vous aurez les pertes économiques ET les décès en masse »

        Aucune excuse pour ce gouvernement criminel qui possédait les informations dès janvier, je ne parle même pas du cas Buzyn qui vient de soulager sa conscience, on ne peut la taxer de complotiste puisqu’elle était tout de même la ministre de la santé.
        Elle fut évidemment invitée à la fermer en janvier par le grand timonier !
        Ce nouveau scandale « BuzynGate » -un de plus, mais de taille cette fois- ne fait que commencer…

          +66

        Alerter
        • Loic // 18.03.2020 à 14h41

          au contraire en laissant la situation deriver, on peut justifier pour la sauver in extremis, toutes les entorses au droit et a la democratie.
          Et donc militer pour un nouvel ordre mondial autoritaire en faveur de l oligarchie au pouvoir, faire oublier la destruction de la planete par le capitalisme financier et ses serviteurs , evacuer la colere legitime des peuples…

            +26

          Alerter
        • d’Aubrac // 19.03.2020 à 14h22

          Dernier écho de ce gouvernement de branquignols-criminels : le directeur de la Santé demande, à ceux qui en auraient en trop, de lui prêter quelques cartons de masques.

            +5

          Alerter
    • Yvo // 18.03.2020 à 09h59

      Dans l’ensemble, aussi peu aimable soit-il, le coronavirus fait à la société humaine ce qu’une meute de loups fait pour un troupeau de cerfs : il écrête sa pyramide des âges et le garde en bonne santé en éliminant les vieux et les malades. Il y a eu 8 000 morts en 3 mois, pas plus.
      Et pour les petits graphiques bien mignons, çà c’est plus simple, mise à jour permanente :
      https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

        +14

      Alerter
      • Jack // 18.03.2020 à 11h02

        Belle analyse… brillante remarque, vous envoyez du lourd et du décomplexé mon cher.. Je n’avais pas jusqu’à ce jour pris la mesure du besoin impératif d’écrêter la pyramide des âges pour en régénérer le groupe sociale…ça sent le retour à une pensée hygiéniste [modéré]… il me semblait que ce qui faisait société, c’était la capacité d’un groupe humain à prendre soin de l’ensemble du groupe.. Quand à considérer que la société humaine peut être comparée à un troupeau de cerfs, [modéré]. Mais changement de temps, changement de paradigme n’est ce pas? je vous rappelle que chacun est un jour susceptible de faire l’objet de ce genre de théorie. En prônant ce type de point de vue, si vous pensez vous préparez un avenir radieux, soyez prudent, car les critères qui définissent la faiblesse d’un individu et son potentiel de mise en danger du groupe peuvent muter….

          +37

        Alerter
        • Florent // 18.03.2020 à 14h31

          Vous vous emportez inutilement alors que l’écrêtage social existe d’ores et déjà, Yvo n’a rien inventé. Sauf que le critère de l’écrêtage n’est pas l’âge, mais la qualification professionnelle ou la « CSP » si on veut. Comment expliquer les écarts d’espérance de vie entre les plus diplômés et les non qualifiés par exemple ? Le cas extrême étant Glasgow, d’un quartier à l’autre l’espérance de vie varie de 54 à 82 ans (28 ans).
          Notre modèle actuel de développement repose déjà sur ce qu’il vous semble aberrant, et oui ! Et cela sans même compter les échanges internationaux, le fait que les pays occidentaux exportent la pollution, en Chine notamment avec des conséquences sanitaires désastreuses pour ces derniers (à côté le coronavirus c’est quand même mignon), c’est la même chose.

          Évidemment, c’est descriptif ce que je dis, en aucun cas je ne trouve que ce modèle devrait perdurer.

            +18

          Alerter
          • Jack // 18.03.2020 à 21h09

            C’est bien là le problème, Yvo n’a rien inventé, mais banalise le concept. Quand à l’écrêtage social, j’en suis parfaitement au fait, nul besoin de m’en faire la leçon. C’est d’ailleurs en partie la raison de mon post, aucune concession n’est à faire sur la remise en question de la notion d’entraide, dans quelque domaine que ce soit. Tout cynisme en ce domaine est une défaite et fait gagner du terrain à l’adversaire…
            Je regrette le terme de « mignon » employé dans votre post, que je ne sais comment interpréter… je ne suis pas sûr que cette terminologie relativiste soit bien accueillie par certaines familles en ce moment….mais cela vous regarde, à chacun ses valeurs…

              +8

            Alerter
            • Florent // 18.03.2020 à 21h47

              Je ne vois pas ce que nos valeurs respectives viennent faire là-dedans.

              Mignon n’a pas trait à la maladie mais plutôt à la comparaison entre les 3 000 morts du Covid (au bas mot) comparé aux centaines de milliers de morts « prématurés » comme on dit causés par la pollution là-bas, pollution en grande partie exportée par les pays occidentaux qui justement ne veulent pas en assumer les coûts. Mais bon c’est un autre sujet.

              Mais sinon nous sommes bien d’accord sur le fond.

                +2

              Alerter
            • LibEgaFra // 27.03.2020 à 12h52

              A comparer aux millions de vie prolongées grâce à l’élévation du niveau de vie.

                +0

              Alerter
      • Recits d’Yves // 18.03.2020 à 11h16

        Pas certain qu’il faille raisonner en valeurs absolues. Je retiens plutôt les 1-2% de taux de mortalité communément avancés. De plus, il semble que le virus affecte aussi une population plus jeune et en bonne santé.

          +4

        Alerter
        • ouvrierpcf // 19.03.2020 à 09h42

          pour la mortalité non un virus même la grippe fait mourir d’abord les populations les plus faibles les personnes âgées mêmes protégées et les jeunes type sans abri ou en rsa smic en Chine les personnes âgées sont majoritaires en mortalité constatée puis les jeunes sauf les sans abri car cette dictature n’en compte pas nous oui et depuis les années 1980 mais nous nous nous considérons comme une démocratie (hi hi !!)

            +3

          Alerter
      • Tots // 18.03.2020 à 11h45

        Sauf que dans la vraie vie, il sature le système de santé de la meute de loups: faut croiser les doigts pour que les loups jeunes n’aient ni accidents de voiture, ni accidents de la vie domestique, ni méningites/pneumonies/accidents cardio-vasculaires et ce, pendant toute la durée de l’épidémie: 3 mois, 6 mois?
        La mortalité secondaire sera peut être aussi importante que la mortalité directe.

        Et je ne parle que de causes médicales, je n’aborde même pas les problèmes à venir liés à l’effondrement économique.

        En soi, effectivement, inutile de se prendre la tête avec le nombre chiffres significatifs âpres la virgule quant au taux de létalité/contagiosité, sur l’existence ou pas d’un traitement qui fait baisser la charge virale au bout de 6j, les faits sont là: on n’est pas équipé pour répondre à ne serait ce que 15.000 hospitalisations en réa (bilan ARS en Nelle Aquitaine ce jour: 1500 lits en réa dont 500 libres…).

        Donc trop de malades pour un système sous équipé et dejà saturé.

        A l’échelle de la population française 1% de décès, c’est rien si on raisonne en terme de survie collective, mais notre modèle de développement collectif est il prêt à encaisser ce (faible) choc: je n’en suis pas sûr.

        Et je ne parle même pas des disparités nationales quant à la gestion de cette cris (affrontement pays « immunisé » versus pays non immunisé, si ‘il est prouvé qu’une immunité durable est possible…)

          +15

        Alerter
        • MrTh // 18.03.2020 à 11h59

          Et vous croyez que notre modèle actuel est prêt à encaisser la crise économique et financière qui se profile?

            +12

          Alerter
          • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h10

            Cette épidémie sera en tout cas bien pratique pour justifier cette crise qui s’en vient.

              +28

            Alerter
          • calal // 18.03.2020 à 13h17

            est ce le corona virus qui cree la crise financiere ou la crise financiere de 2008 qui a cree les conditions permettant a ce coronavirus d’etre aussi dur envers notre systeme de sante?

            il faut comprendre que dans nos systemes capitalistes,c’est la monnaie qui mesure ou va l’effort productif,les gens les plus intelligents et capable. Quand le numerus clausus est trop bas et que la specualtion financiere rapporte des millions en bonus aux traders, les types intelligents ne font pas medecine ni physique nucleaire, ils vont bosser dans les banques.

            des banquiers et des regulateurs doivent aller en prison ou bien les services secrets doivent en faire tomber quelques uns d’une certaine hauteur…Pas de raisons que ce soit toujours les memes qui soient victimes de « neutralisation »…

              +23

            Alerter
            • MrTh // 18.03.2020 à 14h09

              Alors vous, vous voulez carrément ajouter la révolution au dessus de la crise économique et financière, au-dessus de la crise sanitaire… vive l’anarchie!

                +2

              Alerter
            • Calal // 18.03.2020 à 14h41

              @ mrth
              Les services secrets c’est pas la révolution,c’est l’etat profond qui peut parfois comprendre que l’argent n’est pas tout et que certains êtres humains ne suivent pas leur intérêt pecunier a court terme mais un intérêt général sur le long terme…

                +7

              Alerter
          • Alfred // 18.03.2020 à 15h21

            Cette crise qui se profile n’est pas due au coronavirus (qui en est au pire le déclencheur mais plus probablement simplement le prétexte): C’est la même crise que celle de 2008 augmentée du tour de passe-passe qui a suivi. ça devait arriver.

              +23

            Alerter
          • ouvrierpcf // 19.03.2020 à 10h01

            notre modèle de laissés en marge des immigrés ,des sans papier , sans abri , des RSA des smics des salariés non déclarés , du travail au noir , des précaires des sur endettés des 200 usines ateliers bureaux fermés constatés en 2018 dont 2 usines de plus de 1000 salariés pour la seule ville d’Amiens Ce n’est pas le modèle qui encaisse ce sont les ouvriers salariés techniciens les hameaux les villages les villes les agglomérations les prolétaires de Régions et d’autres pas Rien pour la Défense rien pour NEUILLY rien pour St GERMAIN en LAYE rien pour IDF les tunneliers s’activent pour le GRAND PARIS . employant plus de 2000 ouvriers pour la construction de la ligne ferroviaire gare de l’EST ROISSY CDG à future concession privée financée par notre impôts public c’est nous qui payons et eux qui géreront récupéreront comme pour nos autoroutes et là pas de crise financière 8000 milliards de fonds des assurances vies de salariés ou épargnants français sont en stock et seront vidés dès septembre 2020 au sortir de l’épidémie vous avez dit crise quelle crise?

              +4

            Alerter
      • Yvo // 18.03.2020 à 14h28

        Je sais mon propos est quelques peut cynique. Mais nos dirigeants gèrent le pays comme s’il devait gérer une ferme. Quand le bétail est trop vieux, on l’envoie à l’abattoir. Macron et le PM savent que la létalité est maximum pour les plus de 70 ans. Si cette génération de retraité meurt, c’est tout bénèf pour l’état. Moins de retraite à payer, transfert d’argent vers les jeunes générations qui vont s’éclater avec ce pognon de dingue, je leurs fait confiance ils savent y faire. L’état nous tanne depuis tant année pour que les anciens fassent donation de leur argent pour aider les plus jeunes ( pas plus consommateur que les générations de 15 à 45 ans). Et bien, çà va se faire, c’est pour çà que Macron et Phillipe n’ont pas bougé. Alors, qui est cynique ??

          +15

        Alerter
        • Mailliw // 18.03.2020 à 19h06

          Nous n’aurions pas ce confinement si tel était le cas.

            +1

          Alerter
          • calal // 20.03.2020 à 08h27

            c’est peut etre plus subtil que ca. Il ne faut pas se faire prendre sinon c’est le risque de la punition sous forme de revolution. Il faut toujours avoir une excuse ou un bouc emissaire.
            peut etre est ce simplement de l’incompetence ou que le temps du mepris (mepris pour la vie des sans dents) est venu…
            Certains disent que les guerres et les epidemies arrivent toujours a la veille d’une revolution dans le systeme productif, quand le capital se rend compte qu’il a trop de main d’oeuvre bientot obsolete sur les bras ( revolution robotique et informatique a venir qui rendra inutile trop de travailleurs? )

              +1

            Alerter
            • Dominique Gagnot // 21.03.2020 à 08h08

              Ah oui calal, ce virus est une occasion inespérée de se débarrasser d’un maximum d’inutiles.

              Rappelons que  » Les plus riches sont maintenant confrontés aux désastres écologiques, conséquence de cette financiarisation qui a poussé à faire n’importe quoi pour « faire de l’argent ».
              La disparition d’un grand nombre des habitants de la planète, leur permettrait de disposer de l’ensemble de ses ressources.

              Nous étrangler économiquement, détruire nos moyens d’existence, nous pousser au désespoir, et déclencher des conflits mortifères pourraient offrir une solution.

              Il ne s’agit pas là de procès d’intention, mais de constater une logique implacable.  »

              ( Extrait de http://bit.ly/tragédiecapitaliste dont l’écriture me semble aujourd’hui achevée, et à diffuser sans modération 😉 )

                +3

              Alerter
          • Astarté // 20.03.2020 à 11h39

            Vous laissez se ballader le bétail oú il veut vous ? Là on l’apprivoise peu à peu. Avec la faillite des compagnies aériennes et de tourisme, les sans dents (sont compris les 0 revenus jusqu’au cadre sup et profession libérale, en dessous d’un patrimoine de plusieurs centaines de millions on ne compte pas) seront de plus en plus limités dans leur mouvement. Greta ira de sa bonne petite propagande histoire de mettre une petite couche de moralité et voilà. Oh sans oublier la privatisation de nos parcs naturels, et autres beautés en plus de notre épargne. Il a bon dos ce “Crown virus”.

              +2

            Alerter
    • regii // 18.03.2020 à 10h35

      Je suis en accord avec ton point de vu, j’ajoute tout de même que je ne comprends pas la politique actuel d’un confinement total. Dans l’idée, je ne suis pas médecin ni compétent dans le domaine, mais je me demande l’utilité réel de confiner l’intégralité des tranches d’âge.
      Soit il fallait réagir rapidement dès le début de l’épidémie avec un blocage complet (un contrôle très strict des mouvements de population) soit il fallait admettre qu’il était trop tard et confiné une classe d’âge, par exemple, exclusivement les plus de 35/40 ans (hors certaines personnes selon les besoins essentiel), à mon avis ceci permettait de continué à faire tourner l’économie du pays, et surtout produire des services de qualités et autres pour les personnes confiné, le but n’étant pas de les abandonner à cette triste situation, mais de la accompagner dans cette sortie de crise.
      Car comme toi MS, je me dis : qu’actuellement, c’est du pilotage de personnes contaminées. Je n’ai pas les capacités de bloquer de façon intelligente, de ce fait, je bloque l’intégralité du système.
      Il va y avoir des morts oui, beaucoup …. Ceci n’est qu’une valeur relative.

        +5

      Alerter
    • Jaceneliot // 18.03.2020 à 11h14

      Bon c’est le but affiché hein. Il est assumé. On a depuis longtemps dépassé le stade où on pouvait empêcher le pays d’être contaminé. Pour cela il fallait être rapide et fermer le pays hermétiquement avec contrôle systématique

        +8

      Alerter
      • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h09

        Comme le disait le Général Lee : toute bataille perdue peut se résumer à 2 mots – trop tard.
        Oui, il aurait fallu soit confiner tout le monde de suite (Chine), fermer les frontières (USA, Russie), ou bien comme le proposent les USA, confiner les personnes de +70 ans.
        L’on voit la différence entre les nations souveraines, et celles qui ne le sont pas et qui attendent gentiment la permission de l’UE pour faire ce qu’il conviendrait de faire…
        De plus, cette épidémie, grave ou pas, sera bien pratique pour attribuer une cause pour la crise financière qui s’en vient.

          +25

        Alerter
        • Séraphim // 19.03.2020 à 10h12

          Je relis, dans l’article sur deux graphiques comme dans les commentaires, que la Chine aurait confiné tout le monde dès le 22 janvier à 546 patients confirmés, et 17 décès. C’est faux. Archi-faux et cela compte beaucoup. Car le diable se cache dans les détails et ne se révèle pas dans les analyses à l’emporte-pièce. Je vis en Chine, je sors tous les jours librement depuis le 22 janvier, jusqu’à ce jour. Nul policier ne nous arrête pour nous extorquer 135€. Les réunions n’ont été proscrites, avec vérification à l’entrée de chaque immeuble, que le 3 mars. Les magasins d’alimentation sont restés constamment ouvert, sans pénurie.
          En revanche la ville de Wuhan a été soumise au confinement des habitants, ce qui a entrainé une « fuite » de 5 millions d’habitants -porteurs ou pas- vers la province du Hubei et la Chine entière, avant que la province ne soit elle-même circonscrite au 5 février.
          Mais surtout, surtout, le masque a été exigé partout dès le 28 janvier. Petit à petit la prise de température s’est généralisée absolument partout (métro, bus, magasins, immeubles). C’est le masque, sorte de confinement individuel portable, qui a stoppé la propagation du virus ; plus, bien sûr, des mesures d’hygiène recommandée sur le lavage des mains etc. Mais seul le masque et la température étaient vérifiés. Entendre encore aujourd’hui sur C dans l’air, une journaliste auto proclamée « expert santé Europe1 » jacasser que « les masques ne servent à rien » est insupportable. Autant clabauder « Le poumon vous dis-je! ». La caste médicale et ses acolytes sont gravement responsables de ce déni.

            +11

          Alerter
          • Sots // 19.03.2020 à 11h12

            Bonjour
            Question que je me pose depuis quelques temps : vous qui vivez en Chine, vous saurez peut être me renseigner, y’a t’il des epahd (maisons de retraite) en Chine?
            Merci

              +0

            Alerter
            • Emile // 19.03.2020 à 12h52

              Il me semble qu’il est plus fréquent que plusieurs générations vivent sous le même toit en Chine (famille souche), les grands parents gardant les plus jeunes enfants, les enfants aidant leurs parents. J’imagine donc que le recours à des structures externes est moins fréquent (s’il y en a)
              Par contre si une personne de la famille attrape le virus, il peut contaminer ses parents. D’un côté on ne regroupe pas les personnes les plus à risques, mais difficile de s’isoler quand on vit sous le même toit.

                +0

              Alerter
            • LibEgaFra // 27.03.2020 à 13h01

              Bravo pour cette vision antédiluvienne de la Chine!

                +0

              Alerter
      • MrTh // 18.03.2020 à 12h09

        Les contrôles systématiques peuvent tjs être mis en place. Mais aucun etat occidental ne veut le faire. La France préfère paralyser l’économie puis la soutenir à coup de dizaines de milliards au lieu de dépenser un demi milliard pour mettre en place des stations de detection et de l’isolement sélectif comme en Corée. Je pense que c’est purement politique. Les gouvernements occidentaux jouent aux moutons: on ne reprochera jamais à un homme politique de faire comme tout le monde… donc il préfère jouer safe pour être réélu… ce sera confinement pour tous!

          +16

        Alerter
        • LibEgaFra // 27.03.2020 à 13h04

          Ah, nous sommes en guerre! Mais elle est où la mobilisation générale pour:
          – fabriquer des millions de masques;
          – des milliers de respirateur;
          – créer des milliers de lits d’hôpitaux;
          – préparer des millions de tests (viraux et anticorps)?

            +1

          Alerter
    • bern // 18.03.2020 à 12h42

      Macron et surtout ses Experts ont considéré dés le départ que cette histoire était une grosse grippe , qu’on ne pouvait s’y opposer ( « inéluctable ») , qu’elle allait frapper l’ensemble de la population et finirait ainsi par s’éteindre d’elle même en faisant de 10 à 20 000 morts , un peu comme la grippe , dont on ne parlerait pas. Ce qu’il fallait c’était surtout éviter que la fameuse vague flanque en l’air nos vaillants mais fragiles hôpitaux .Aujourd’hui avec la panique ambiante et une connerie qui fait penser à 1940 , on ne sait plus trop quoi penser en écoutant les sachants sauf qu’il est presque certain qu’ils se sont plantés ( comme l’Italie et l’Espagne ) . Cette quarantaine extravagante va peut être ralentir l’épidémie mais ne guérira rien ! Il faut donc trouver autre chose ( que jouer en particulier à pondre des chiffres incertains et affolants sur le nombre de morts prévus…) . Je pense que le « phare » en ce moment se trouve à Marseille , avec le Professeur Didier Raoult , aux allures de vieux rocker comme disent ses détracteurs , qui a su garder son calme et bosser sur les pistes chinoises. Si les résultats de ses essais se confirment il va donc falloir tout reprendre à zéro , à l’ancienne , diagnostiquer puis soigner et flinguer la maladie au début avant que le malade n’atterrisse en réa. Ensuite , bientôt j’espère , enfin , il faudra se pencher sur la montagne d’experts et de cons , d’égoïstes et de salauds qui peuplent notre malheureux pays. Pour eux j’ai un traitement radical !

        +31

      Alerter
      • fanfan // 18.03.2020 à 14h21

        Sanofi s’engage à mettre son traitement à la disposition de la France et à offrir plusieurs millions de doses qui pourraient permettre de traiter 300.000 patients », a déclaré un porte-parole à l’agence AFP, se disant prêt à travailler avec les autorités pour confirmer les résultats du Professeur Didier Raoult (six jours après la début de la prise de Plaquenil, trois quarts d’entre eux n’avaient plus le virus).
        https://www.afp.com/fr/infos/334/coronavirus-sanofi-offre-de-lanti-paludique-plaquenil-pour-traiter-300000-malades-doc-1pz5qj1

          +6

        Alerter
        • tepavac // 18.03.2020 à 16h41

          Oui enfin des réponses concrètes, et altruistes qui commencent à pointer de ce marécage. ça soulage.
          La Chine, après que la France lui ait envoyé 17 tonnes de matériel médicale, renvoie aujourd’hui et demain deux avions de matériel sanitaire. Il semble qu’Alibaba, le Amazone Chinois fasse de même.

          « Le groupe Alibaba, géant chinois du e-commerce, a pour sa part annoncé dans un communiqué l’atterrissage à Liège (Belgique) d’un avion cargo transportant des masques pour plusieurs pays européens dont la France. Aucun chiffre n’a toutefois été précisé. »

          https://twitter.com/BFMTV/status/1240279770266566658?ref_src=twsrc%5Etfw

            +2

          Alerter
    • David.demafate // 18.03.2020 à 13h24

      Le problème est qu’aucune étude n’a montré jusqu’à maintenant qu’on peut être immunisé après avoir été « guéri » de la maladie.
      Des personnes sont même retombées malades quelques jours après avoir été déclarées guéries.

        +9

      Alerter
      • tepavac // 18.03.2020 à 16h50

        Premier cas de résistance immunitaire au virus

        « Selon les auteurs de l’étude, publiée dans la revue Nature Medicine, c’est la première cartographie de la réponse immunitaire générale du corps à la nouvelle maladie.

        « Nous avons constaté une réponse immunitaire vraiment robuste qui a permis un rétablissement clinique », a déclaré à l’AFP Katherine Kedzierska, de l’Institut Peter Doherty pour les infections et l’immunité de l’Université de Melbourne.

        https://www.journaldemontreal.com/2020/03/17/la-riposte-des-defenses-immunitaires-de-lorganisme-contre-la-covid-19-devoilee

          +3

        Alerter
    • Lorca // 18.03.2020 à 21h01

      Absolument d’accord. La meilleure preuve : les autorités coupables d’avoir laissé volontairement partir les franciliens, SANS CONTROLE, s’entassant dans les trains ou dans les aéroports, sans protections, disséminant encore plus le virus, tout ça parce que conscients que les hôpitaux parisiens seraient à court terme sous tension voire saturés à une semaine ou deux, franciliens partant pour certains dans des régions peu infectées, mais qui vont le devenir très rapidement. Ils répartissent ainsi les porteurs sur l’ensemble du territoire pour une meilleure gestion des lits, mais c’est le plus scandaleux, sans les moyens adéquats, hôpitaux de provinces qui vont souffrir, comme c’est la cas actuellement pour Mulhouse et Colmar, au bord de la rupture.
      Nous avons un gouvernement inique, à qui il faudra ABSOLUMENT demander des comptes une fois la crise « terminée », et surtout exiger des démissions et des actions en justice. Ce n’est plus supportable !!
      Voilà où mène la suppression de lits par les gouvernements successifs depuis 20 ans, – 100 000 lits, dont 4 000 de l’actuel gouvernement, et la non satisfaction des revendications en effectifs des personnels de santé.
      La politique néolibérale on en veut plus !!!!!!!!!!! Recommençons à manifester dès que nous aurons la possibilité, il faut faire tomber Macron et ses sbires. Et faire payer les possédants, les exilés et fraudeurs fiscaux.

        +17

      Alerter
      • Emile // 19.03.2020 à 13h11

        Tout à fait d’accord. J’ai découvert éberlué mardi que des collègues avaient filer en douce (on est tous en télétravail depuis lundi), l’un dans la belle famille (âgée), l’autre dans sa maison de campagne, un autre chez ses parents. Qu’est-ce que c’est que ce binz ?
        Sur le côtes normande et bretonne ça a été la grande migration estivale en avance. Surpise et colère des locaux souvent âgés. Les parisiens se promènent sur les plages, font de la voile…. Et combien étaient dans les parcs dimanche et dans les bars samedi ? Ecoeurant.

        Un médecin relatait le cas d’un patient arrivé en avion de Mulhouse en avion. il a embarqué alors qu’il toussait et avait de la fièvre. Et il n’était pas le seul visiblement.

          +7

        Alerter
        • Narm // 19.03.2020 à 17h27

          exacte , on a vu ça, c’est l’individualisme pur…
          une connaissance est partie dans le sud, piscine et elle espère plage
          Si elle est contaminée , elle va deplacer les problèmes

            +1

          Alerter
    • BOBAM // 20.03.2020 à 09h01

      ecoutez ceci, c’ est tout frais du 18/03 france inter Fabien Van der Merlick secretaire General Alliance
      a partir de 8:10 , vous verrez ce qu’il en pense du manque de masques….chaud devant !!

      https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-13h/le-journal-de-13h-18-mars-2020

        +0

      Alerter
  • Cyd // 18.03.2020 à 08h02

    En France, les test de covid19 sont réservés à ceux qui ont les symptômes ET qui présentent des « comorbidites »

    Donc les chiffres officiels de cas ne représentent pas la contamination mais Le nombre de ceux qui risquent d’ en mourir

    Reste à savoir si ce rationnement des tests est du à des contraintes de mise en œuvre (production des réactifs, capacité des laboratoires ) ou à une « stratégie »

      +35

    Alerter
    • MS // 18.03.2020 à 08h15

      Effectivement, Cyd, le problème est que les gens ne sont pas testés systématiquement et donc la connaissance du nombre de personnes contaminées est trop imprécise et l’évolution de la maladie est difficile à prévoir

      Et non Julien le sens que vous donnez au mot « chaos » et celui que je lui donne n’ont rien à voir

        +7

      Alerter
    • Philippe, le Belge // 18.03.2020 à 09h14

      pour la Belgique en tout cas, les laboratoires ont un potentiel 5 fois plus important que le nombre de tests effectués mais sont limités par le réactif disponible! Du moins dans les laboratoires officiel, des labo privés proposant des tests payants…
      https://www.ptb.be/le_ptb_d_nonce_le_business_des_tests_du_coronavirus_et_interpelle_la_ministre_de_block

        +8

      Alerter
    • Alfred // 18.03.2020 à 09h53

      L’information a clairement circulé : il y a un problème de capacité pour les tests.
      ET il y a des choix politiques dans la gestion de cette pénurie comme le montre les tests refusés aux soignants dans l’est et « en même temps » l’envoi de 5000 kits de dépistage au gouvernement algérien.
      (N’est pas allemand qui veut).

        +11

      Alerter
      • catherine // 18.03.2020 à 12h32

        Le Pr Raoult dit qu’il y a la capacité partout en France de dépister par la PCR.

        C’est devenu un test banal.

          +13

        Alerter
        • Alfred // 18.03.2020 à 15h04

          Saint Raoult dit que et pourtant tous les professionnels sont confrontés au même problème: quelques dizaines de tests par jours dans leur secteur epicétou. Ce qui a été « banalisé » c’est de « libérer » l’opération de quelques labos habilités vers les labos périphériques » et « de ville ». En théorie. Cela ne signifie pas une mise à disposition spontanée de toute la logistique nécessaire.

            +7

          Alerter
    • Eric83 // 18.03.2020 à 09h59

      Cet article paru dans Var Matin hier permet de comprendre exactement la politique de Macron et de son gouvernement et ce que traduisent les « chiffres » :

      « Depuis le vendredi 28 février 2020, 481 personnes ont été testées positives au coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (dont 128 hospitalisations), a-t-on appris ce mardi soir dans un communiqué. »
      Parmi ces cas :

      – 22 personnes sont en réanimation ;
      – 4 personnes testées positives au coronavirus COVID-19 sont décédées.

      L’ARS qui rappelle que devant l’augmentation du nombre de cas, la recherche systématique de contacts est devenue inutile. « Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage. Seul le dépistage pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles permet de prendre des mesures immédiates. »
      https://www.varmatin.com/sante/95-personnes-contaminees-au-coronavirus-dans-le-var-482384

      Il est donc très clair que le nombre de personnes infectées communiqué chaque jour par le gouvernement est celui uniquement des « cas graves » car il n’y a des tests que sur ces personnes !? Le taux de mortalité communiqué, basé sur ces données quotidiennes totalement erronées, est donc également erroné.

      En ne dépistant volontairement pas les malades de façon précoce, les structures d’accueil hospitalières et en réanimation vont inévitablement saturer rapidement.

        +29

      Alerter
    • Maxime // 18.03.2020 à 10h33

      Pareil en Suisse, on fait pas mieux.

      Par contre en Corée les gens ont pu se procurer autant de tests qu’il leur en fallait, avec les conséquences qu’on a pu observer: l’épidémie est pratiquement maitrisée chez eux, sans avoir eu recours au confinement général.

      Après ça il faudra quand même qu’on réfléchisse un peu sur l’efficacité de notre système de santé…

        +23

      Alerter
      • MrTh // 18.03.2020 à 12h13

        C’est de la politique. Un homme politique ne voudra jamais réfléchir en dehors des sentiers battus et risquer de se tromper et d’être responsable de ses erreurs. Il prefere donc faire comme tout le monde! Confinement general. Et s’il se trompe personne ne lui reprochera d’avoir fait comme le voisin… il pourra être réélu.

          +12

        Alerter
        • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h32

          C’est même idéologique. Le logiciel idéologique de Macron et de sa clique ne leur permet pas d’envisager la fermeture des frontières, par exemple, UE et europiomanie obligent.
          Et en plus, Macron n’est pas psychologiquement et mentalement équipé pour prendre des positions.
          Il n’a peut-être pas contracté le virus, mais il est déjà en PLS.

            +13

          Alerter
    • lalaz // 18.03.2020 à 10h45

      Les députés et ministres,eux,sont testés même sans symptômes,visiblement…

        +30

      Alerter
    • tartempion // 18.03.2020 à 11h30

      Il est à remarquer que la France ne suit pas les recommandations officielles de l’OMS qui sont de tester le plus systématiquement possible. Ce refus, qui plus est, sans explications sur sa motivation, est à verser au cahier des charges pour le moment où, je l’espère, certains auront des comptes à rendre sur la politique sanitaire menée dans notre pays…

        +27

      Alerter
    • Narm // 18.03.2020 à 11h31

      entre 20 et 50 fois plus. Y en a qui ont dit 100 fois

        +2

      Alerter
    • enpassant // 18.03.2020 à 12h09

      En France, les test de covid19 sont réservés à ceux qui ont les symptômes ET qui présentent des « comorbidites »

      C’est la même chose ailleurs. Vous pouvez être testé le lundi et être contagieux le mardi.

        +0

      Alerter
      • ektin // 19.03.2020 à 01h19

        Les test de covid19 sont réservés à ceux qui ont les symptômes ET qui présentent des « comorbidités » … OU à ceux qui « comptent » même s’ils n’ont rien: députés, footballeurs…

          +6

        Alerter
    • gotoul // 18.03.2020 à 12h58

      En plus des cas graves il me semble que les députés, sénateurs et quelques autres se font toujours dépistés à la moindre alerte ( à vérifier quand même )

        +6

      Alerter
  • Linder // 18.03.2020 à 08h23

    J’ai le coronavirus, comme mon épouse. C’est le diagnostique du médecin passé hier, suite à ses observations . Mais il n’a pas fait de prélèvement pour envoyer au laboratoire(je ne lui reproche rien, il ne peut agir, dans notre cas, que conformément aux instructions reçues). Comme ma condition physique reste excellente malgré une toux persistante d’une semaine, je ne serai pas un cas confirmé. Mon épouse va un peu moins bien mais fait sans problème ses séances de vélo d’appartement Combien de dizaine de milliers de cas comme les nôtres ?

      +33

    Alerter
    • catherine // 18.03.2020 à 08h32

      Avez-vous eu dans le passé des symptômes similaires ?

        +0

      Alerter
      • Linder // 18.03.2020 à 12h00

        Je ne donne pas mon témoignage personnel pour une confirmation ou une infirmation du diagnostique mais parce que je suppose (ce n’est pas une certitude statistique) que mon cas est représentatif de la situation de beaucoup (nombre que je ne peux évaluer) de gens. Or, pour mesurer cette épidémie, la question du dénominateur est essentielle. Le décompte du nombre de contaminés n’est pas du tout le résultat d’un même protocole selon les pays. En France, le protocole conduit à une minoration très forte du nombre de cas non grave compté.

          +11

        Alerter
        • catherine // 18.03.2020 à 17h06

          Pardonnez-moi si ma question vous a choqué, mais je souhaitais apprécier dans votre expérience si « l’ambiance » vous a incité à consulter malgré votre forme et si au contraire vous ne l’auriez pas fait en d’autres circonstances.

            +1

          Alerter
    • Eric83 // 18.03.2020 à 10h14

      Un de mes très proches montrant quelques signes d’éventuelle infection et donc inquiet a appelé son médecin ce matin. Demandant une consultation et un dépistage – une de ses collègues ayant été dépisté positive hier – le médecin ne lui a pas donné de rdv, au prétexte que ce serait à risque pour ses autres patients si il était porteur du virus. De plus, le médecin lui a indiqué qu’il ne serait pas testé car il n’a pas de signes – suffisamment – graves à ce jour.

      Dans ces conditions, est-il étonnant que des structures d’accueil comme dans le Haut-Rhin soient déjà à saturation et nécessite le transfert de malades dans une autre région ?

      @Cyd
      « Reste à savoir si ce rationnement des tests est du à des contraintes de mise en œuvre (production des réactifs, capacité des laboratoires ) ou à une « stratégie » »

      Le Pr Raoult, qui pratique 1 110 tests quotidiennement a indiqué qu’il n’y a aucune contrainte en France pour faire des tests de dépistages quotidiens à grande échelle. Le non-dépistage est uniquement le choix de la politique de Macron et de son gouvernement !?

        +51

      Alerter
      • Marie Pan-Pan // 18.03.2020 à 12h58

        Le cabinet médical de mon médecin a mis en place un planning de zone rouge permettant l’accueil immédiat des patients.
        Dans la journée des créneaux horaires sont réservés aux malades ou aux potentiels contaminés du Covid19 qui ainsi ne côtoient pas les autres malades, de plus les rdv sont suffisamment espacés pour que ces « potentiels » soient présents en nombre trés limités dans la salle d’attente. Je m’y suis retrouvée d’ailleurs toute seule.
        Aprés, comme m’a dit le médecin, la semaine prochaine se sera plus compliqué de gérer ces « couloirs ».
        Il me dit que c’est trés difficile faute de dépistage, de faire le bon diagnostic, un simple rhume peut cacher un Covid; une trachéite peut n’être qu’une trachéite malgré des symptômes inquiétants. Mais assurément si aujourd’hui on a les symptômes de la « banale grippe saisonnière » c’est bien le Covid selon lui.

          +6

        Alerter
        • catherine // 18.03.2020 à 17h09

           » Mais assurément si aujourd’hui on a les symptômes de la « banale grippe saisonnière » c’est bien le Covid selon lui. ».

          C’est pas sérieux ça.
          Donc les grippes saisonnières, les pneumopathies, les bronchites, les trachéites, les rhinites hors covid 19 ca a disparu ?

            +12

          Alerter
        • ektin // 19.03.2020 à 01h27

          Statistiquement, c’est évident que la plus forte probabilité c’est le Covid, d’autant qu’il n’y a quasiment pas de grippe cette année (moins de 80 morts en France). On peut raisonnablement estimer le nombre de contaminés à plusieurs centaines de milliers. Merci macron !

            +6

          Alerter
          • Catalina // 19.03.2020 à 07h42

            pas de grippe ? bizarre, vous avez dit bizarre ou alors les cas de grippes sont comptabilisés comme covid parce que la grippe est là chaque hiver et je ne vous pas pourquoi cette année, elle n’aurait pas été là

              +1

            Alerter
      • Tots // 18.03.2020 à 20h59

        Pour Raoult, c’est une technique maison.
        Donc il en fait autant qu’il veut.

        Pour les libéraux (dont je suis):
        1 : le test ne se fait pas dans n’importe quel labo, ce n’est pas comme un simple test de grippe, il faut être équipé.
        2 : les labos ayant été massivement concentré dans l’indifférence générale (en gros la moitié vendu à des fonds de pension etc..), ne sont équipés que les plateaux techniques (en gros, 2/3 sites / département + 2 mastodontes français).
        3: il a a fallu valider les techniques en urgence, càd attendre l’autorisation administrative d’utiliser ces techniques (bin oui je vais pas rendre un résultat de test sans autorisation pour me retrouver en taule).
        4: les fournisseurs de réactifs, en France, n’ont pas les stocks, donc du coup, tu as le matos, ta technique est validée mais y’a pas de réactif
        5. pour faire le test, il faut prélever et pour prélever, faut avoir un kit de protection…que l’on pas (cf pénurie de tout: masques, surblouses, même gants..)

        Donc pas de complot, juste de l’impréparation.

          +16

        Alerter
    • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h39

      Idem pour moi, qui commence à avoir des symptômes du style rhume/allergie et asthme. Je me soigne en phytothérapie en préventif, sait-on jamais. Je n’ai pas de fièvre sinon. Mon mari n’a rien. Mais s’il faut, nous sommes déjà positifs !!!
      Nous n’irons pas nous faire diagnostiquer. Nous ne serons pas dans les statistiques donc.
      Alors que si une politique de test systématique avait été mise en place, en impliquant les pharmacies (car elles sont sur tout le territoire), nous nous serions fait tester et voilà !
      Il est par ailleurs scandaleux que les soignants ne soient pas testés systématiquement, ne serait-ce que pour eux-mêmes. Le gouvernement a sans doute peur que nombre d’entre eux soient positifs et n’assurent pas leur service. Après tout, un médecin n’est pas là pour contaminer ses patients.
      Mais je suppose que le cout des tests pour 67 millions de personnes dans notre pays ferait exploser la limite des déficits imposée par l’UE !

        +8

      Alerter
      • Actustragicus // 18.03.2020 à 16h26

        50/55 € x 67 000 000 = 3,5 milliards d’€ seulement, pour tester toute la population française.
        Nous sommes confinés à quatre dans un appartement : si l’un de nous était testé positif, on pourrait le confiner dans une pièce et empêcher la contamination des trois autres – mais nous ne le saurons pas.
        Voilà. Qui ne sait pas ne peut agir, c’est valable aussi pour un gouvernement.

          +4

        Alerter
        • Philou // 19.03.2020 à 00h42

          C’est pour que votre famille rejoigne plus tard la cohorte des infectés guéris (40 à 60% des Français) et procure ainsi à l’ensemble du peuple français, cette fameuse « immunité de troupeau » (« herd immunity ») qui abattra l’épidémie (enfin, la première vague), les virus se heurtant de plus en plus aux immunisés sans plus pouvoir se reproduire chez un autre hôte…
          Gérer la pénurie, c’est ça aussi, souhaiter l’infection de son peuple en tentant quand même – mais sans moyens – de traiter les plus vulnérables pour qu’ils ne meurent pas trop, en tout cas pas tous ensemble…

            +2

          Alerter
          • ektin // 19.03.2020 à 01h29

            « meurent pas trop » , c’est combien pas trop ?

              +3

            Alerter
            • Philou // 20.03.2020 à 21h01

              Ça, on le saura au moment des comptes… avec la canicule de 2003, une surmortalité de 15 000-17 000 à 90% chez les vieux, ça s’est vu, c’était un peu trop… ces dernières années, quelques milliers emportés par les grippes, c’était pas visible (« ah, que voulez-vous mon bon monsieur, il était bien âgé quand même, c’est la vie, il faut bien mourir de quelque chose… »). Bon là, avec un tel battage, et des millions de Français enfermés à gamberger, au-delà de quelques miiliers, ça risque de coincer, ça et les masques…

                +1

              Alerter
          • Karim Wilmotte // 19.03.2020 à 11h25

            Moi, j’aurais attendu d’avoir des procédures médicales testées avant de jouer avec une immunité de groupe.

            D’autant que plus le virus se propage, plus il y a un risque qu’il mutte…

              +1

            Alerter
            • ektin // 20.03.2020 à 01h16

              Le but de cette « immunité de groupe » est de n’avoir qu’une seule vague avec un très gros coût humain plutôt que 2 ou 3 vagues avec un coût humain total moindre.

              Oui, oui vous avez bien lu; la raison inavouée étant l’espoir d’un coût économique moindre avec une seule vague.
              Espoir probablement stupide, mais un déconomiste a-t-il vraiment un cerveau humain ?

                +2

              Alerter
      • tepavac // 18.03.2020 à 17h04

        « Il est par ailleurs scandaleux que les soignants ne soient pas testés systématiquement, ne serait-ce que pour eux-mêmes. »

        Il quand même curieux que cela touchent ceux qui ne cessaient de manifester contre les lois du gouvernement actuel, idem pour les retraités, alors que les vrp interchangeables de la politique soient si précocement testés.

        Décidément, après les GJ, c’est maintenant le coronavirus qui dévoile l’abomination de ce système néolibérale.

          +9

        Alerter
  • Coolbabycool // 18.03.2020 à 08h31

    Ce qui frappe, au contraire, c’est que les Etats adoptent souverainement des politiques relativement différentes sans se préoccuper du reste. Fermer des frontières, dénoncer des effets de la mondialisation, je ne vois pas ce que cela a de « global ». C’est la mondialisation qui a attrapé le virus et les Etats nationaux qui en sont les anticorps manifestes : ils vont en ressortir renforcés. Les citoyens comptent sur lui et c’est à lui qu’ils demanderont des comptes. La réaffirmation de la foi européenne par Macron a un côté comique et en tout cas parfaitement décalé avec ce qui est en train de se passer. Que cette crise puisse servir objectivement des intérêts ou une stratégie, mais c’est le cas de toute situation qui ouvre des opportunités et en ferme d’autres ! Mais parler comme si le super-capitalisme (qui existe) dominait et manipulait les choses, c’est un peu court. Pour parler comme Popper, c’est de la non-science que de penser que, quoi qu’il se produise, cela confirme l’idée (le préjugé, la vision, le désir pervers qu’il en soit ainsi) de départ.

      +16

    Alerter
    • Robert // 18.03.2020 à 09h47

      Macron, excellent comédien par ailleurs, est manifestement « hors sol », et il n’est pas le seul : voir les déclarations stupéfiantes de l’ ex-ministre Buzyn. Oui, c’est vraiment un gouvernement d’ amateurs !

        +24

      Alerter
      • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h41

        Et un gouvernement de criminels aussi, s’il s’avère que cette crise sanitaire est gravissime. Ces gens-là auront du sang sur les mains !

          +14

        Alerter
        • Catalina // 18.03.2020 à 15h08

          ils en ont déjà tellement !!!! yemen, Ukraine, Venezuela, Lybie, Syrie ……
          « Loi travail » qui est une loi chômage, loi chomage qui tue des gens, destruction de tout ce qui est possible de nos acquis après lutte sociale, mains arrachées, gens éborgnés, handicapés à vie,ce gouvernement est criminel, et l’autre qui en appelle à la nation alors qu’il est payé-corrompu pour nous détruire ?

            +21

          Alerter
  • bruno49 // 18.03.2020 à 08h34

    oui un peu moins de catastrophisme qui est bienvenu. Sans compter qu’on commence à vraiment mettre en place les traitements médicamenteux qui marchent ce qui est quand même une bonne nouvelle même si il faut rester prudent.
    Le vrai scandale c’est quand même l’absence totale de réactivité pour faire en sorte que les soignants au sens large puissent se protéger avec des masques et la mise en place d’un grand nombre de test dés le début de la pandémie.
    Comment avoir une bonne vision de l’évolution d’une épidémie si on ne teste pas le plus grand nombre ?
    Buzyn en janvier nous dit que tout est sous controle (?) ,hier elle affirme qu’elle avait prédit la catastrophe …et qu’elle n’a rien fait ! Hier il y avait le « responsable mais pas coupable » ,aujourd’hui c’est le « irresponsable et coupable »

      +35

    Alerter
  • Jean-Luc // 18.03.2020 à 08h35

    Ces statistiques comparatives par pays ne tiennent pas la route car la politique de dépistage et de test est différente d’un pays à l’autre et, aussi, a changé au cours de la période étudiée. Regardez d’abord comment, quand et à qui les tests sont pratiqués pour chaque pays présenté!

      +16

    Alerter
    • Narm // 18.03.2020 à 11h35

      bien sûr, mais la courbe en est le révélateur
      et la comparaison des courbes permet d’évaluer les progressions

        +3

      Alerter
  • Arsene // 18.03.2020 à 08h38

    Et comment ont fait les Coréens pour « vaincre » le virus? Et les Chinois? Qu’en est-il réellement du traitement à la Nivaquine associé à un antibiotique? Pourquoi en parle-t-on très peu finalement?

      +18

    Alerter
  • Berrio // 18.03.2020 à 08h39

    Si ce que dit Mme Buzyn est vrai, je ne vois pas comment on peut laisser ce gouvernement gérer la crise, en raccourci : on a besoin de 300 milliards, non pour indemniser les actionnaires d’Air France, mais pour sauver des vies.

      +18

    Alerter
    • Fritz // 18.03.2020 à 09h11

      Pour le moment, on doit le laisser gérer la crise, à moins de rêver à une révolution en descendant tous dans les rues, malgré le confinement, et en prenant la Bastille. Mme Buzyn ferait une bonne pasionaria.

        +7

      Alerter
      • Berrio // 18.03.2020 à 09h38

        Y’a des trolls partout. Laissons-les faire monter l’angoisse. Vous avez raison, faut pas se presser pour la construction del’hôpital militaire dans l’Est qui a du mal sortir de terre. Et puis il n’en faut pas 1 si les chiffres d’OB sont bons… Et on a sûrement pas besoin des combinaisons guerre bactériologique ou chimique de l’armée. Trop compliqué pour nos énarques qui méritent votre confiance

          +6

        Alerter
  • LouBegnat // 18.03.2020 à 08h57
    • Séraphim // 19.03.2020 à 10h24

      Il faut avouer que ce serait ridicule d’avoir 50 lits pour 1000 habitants en permanence. Le problème n’est pas l’absence de lits, mais l’absence de solutions d’urgence, temporaires. On a ironisé jusqu’à la honte sur les hôpitaux chinois construits en 10 jours (et qui sont maintenant démontés!), or c’est cela la solution. Des algécos dessinés pour l’occasion, avec communications, infrastructures intégrées et démontables, et des équipements médicaux en conséquence.

        +3

      Alerter
  • Julien // 18.03.2020 à 08h57

    Pourrait on avoir vos avis sur cette vidéo « prophétique » c’est marrant avant chaque événement traumatisant pour le peuple sur cette planète, il y a toujours des exercices ou des simulations faites par les autorités, le hasard fait bien les choses quand même, https://youtu.be/AoLw-Q8X174 Publiée il a y 4mois.

      +12

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 19.03.2020 à 12h17

      En fait, il y a régulièrement des exercices.

      Donc, vous trouverez quasiment toujours ce genre de corrélation.

        +3

      Alerter
  • Gaby // 18.03.2020 à 08h57

    Je crois qu’il faut une bonne fois pour toute mettre à la poubelle les chiffres du nombres de cas détectés en France, qui n’indiquent absolument rien puisque les test ne sont pas réalisés de manière systématique sur la population, ni même sur les personnes présentant des symptômes. Je ne vois pas comment fonder quelques raisonnements que ce soit sur la base d’un chiffre totalement à côté de la réalité.

      +16

    Alerter
    • Lamarck // 18.03.2020 à 09h36

      On refuse les tests à des médecins qui vont ensuite contaminer leurs patients. Exemple perso

        +23

      Alerter
  • jmathon // 18.03.2020 à 09h18

    ATTENTION:

    Le bon histogramme du nombre de nouveaux cas par jour en Italie a bien été ajouté mais le précédent est resté au dessus. Par ailleurs le commentaire concernant la France est resté dans les deux histogramme évoqués.

    Commentaire à supprimer si erreur de ma part et/ou correction apportée.

      +1

    Alerter
    • jmathon // 18.03.2020 à 09h31

      ATTENTION

      Le commentaire concernant la France est resté dans l’histogramme du nombre de nouveaux cas par jour en Italie.

      Commentaire à supprimer si erreur de ma part ou correction apportée

        +0

      Alerter
  • Araok // 18.03.2020 à 09h29

    Mais justement l’erreur de notre gouvernement c’est d’avoir ignoré la psychologie. Si (comme moi) nos gouvernants avaient eu l’expérience d’une mise en œuvre d’une solution difficile ( par exemple un plan de licenciement) ils auraient su qu’il ne faut faire mal qu’une fois. (Confinement total immédiat il y a un mois et fermeture des frontières.) La distillation de petits plans sociaux successifs s’apparente à un supplice chinois. A ce propos notre confinement par rapport à celui des chinois c’est de la rigolade, si j’en crois mon honorable correspondant chinois.

      +9

    Alerter
    • jmathon // 18.03.2020 à 09h39

      À mettre en perspective avec le commentaire de MS: « Il devient de plus en plus clair que la politique actuelle ne vise pas à diminuer le nombre total de cas, mais à piloter le nombre de personnes contaminées de façon à ce qu’il reste en dessous du seuil d’engorgement des hôpitaux tout en permettant à un maximum de personnes d’être immunisées jusqu’à atteindre le seuil d’immunisation auquel l’épidémie a du mal à « se frayer un chemin » »

      Il semblerait que E. Macron n’ait pas dit autre chose. Il conviendrait seulement de ralentir ce qu’il présentait comme l’inévitable épidémie en France. De ce point de vue la stratégie était claire dès le début.

      J’attends avec intérêt l’article d’Olivier sur la Corée (du sud) pour me faire une idée sur une éventuelle autre stratégie.

        +4

      Alerter
    • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h48

      Macron est un pervers narcissique qui aime faire souffrir constamment !
      Plus sérieusement, la fermeture des frontières est incompatible avec le logiciel idéologique de Macron et son gang, tous drogués à l’europiomanie.
      Macron devrait cesser de jouer les bonnes âmes et le type responsable : Dieu ne l’a pas équipé pour cela.

        +12

      Alerter
      • Anouchka // 18.03.2020 à 16h40

        C’est aussi ce que je me suis dit (qu’il était un pervers narcissique qui devait peut-être “jouir” a font de pouvoir annoncer ces mesures contraignantes d’enfermement assorties de l’annonce de menaces économiques sans précédent) en voyant son regard fixé d’hypnotiseur lundi dernier.

        J’ai pensé très fort aux analyses psycho de E. Todd.

          +13

        Alerter
  • crécelle // 18.03.2020 à 09h32

    A votre place. Je me méfierai des chiffre chinois qui sont extrêmement minoré. Pour la partie qui sont sortie de la crise sanitaire le doute est de mise. Secundo . Le virus n’est pas le même en Asie ce que nous trouvons en Europe. C’est des mutation de ce virus qui a un tronc commun du virus chinois dans sont génome avec des assemblages différant en périphérie . Ce que je veux dire ici. Le virus qui touche l’Italie et l’Iran n’est pas le même que celui qui touche l’Espagne. Donc de faire des statistiques sera difficile. Si chaque virus peut-être plus nocif ou moins nocif pour l’homme avec des implications sur la santé humaine différente. Ex.Cov-19 Chinois détruit les poumons qui laisse des séquelle à vie à ceux qui ont eu la forme sévère. Si ont doit faire des statistique il faudrait faire plutôt avec la nature du virus plutôt de le faire par pays..
    Bon c’est petite piste.

      +6

    Alerter
  • ManuUK // 18.03.2020 à 09h39

    En complément, pour les hopitaux universitaires de Genève, pour montrer la vitesse de propagation du coronavirus, il montre le nombre de cas par millions d’habitants par rapport au jour décalés depuis le premier cas. En fait le flux, sachant que la capacité est loin d’être atteint.
    Et les courbes sont nettement différentes que celles proposées par O.B. et qui expliquent mieux pourquoi la situation est dramatique :
    https://youtu.be/HmDoPSyfgAk?t=170

      +4

    Alerter
  • Pierre // 18.03.2020 à 09h42
  • Lamarck // 18.03.2020 à 09h45

    Effectivement les chiffres de contaminés ne sont pas comparables entre différents pays. Pour un pays donné ils donnent une indication de la progression, mais comme la politique de test change, la tendance est minorée. Le nombre de décès est sans doute plus fiable, car il est difficile de planquer les cadavres

      +5

    Alerter
    • Catalina // 18.03.2020 à 15h23

      il manque aussi le ratio des plus âgés, en Italie, le pays qui à le plus de personnes vieillissantes de l’ue, le covid fait de nombreux morts, l’étude englobe t-elle justement le nombre de personnes âgées par pays ?, je n’ai rien vu nulle part à ce sujet.
      Parce que bon, les personnes à risque mortel sont en majorité des personnes âgées, je dis ça….Il semble que la contagion soit plus importante avec le covid, mais sans tests, à vrai dire, nous n’en savons rien et sommes obligés de croire aux chiffres annoncés…. Après les prévisions ? ben, il devait plus y avoir de glaciers en 2020 alors…..

        +1

      Alerter
  • Tny88 // 18.03.2020 à 09h49

    Bonjour
    Il me paraîtrait intéressant de faire un zoom plus détaillé des cas en Chine afin de mieux comprendre les différentes vitesses de propagation pour anticiper le nombre de cas par région chez nous.
    En effet, l’épidémie a véritablement explosé à Wuhan, beaucoup moins dans le reste de la province de Hubei et encore moins dans les autres provinces.
    On a donc eu des évolutions très variables en fonction de la région de la Chine où l’on « zoomait », étant donné que le confinement s’est appliqué à des stades plus ou moins avancé de l’épidémie.
    De la même façon, si l’on transpose à l’Europe, on ne va pas avoir la même explosion partout en fonction que l’on est en Italie ou en Allemagne.
    Pareil en France, où l’explosion va malheureusement être terrible dans l’est, mais beaucoup moins significative dans des régions comme l’Aquitaine, puisqu’elle doit bien avoir une bonne semaine de retard sur l’Alsace en terme de cas avérés.

      +4

    Alerter
  • Robert // 18.03.2020 à 09h50

    Il a un défaut le professeur Raoult : il n’est pas membre de la coterie des grands pontes de médecine parisiens, alors bien sûr il a tout faux !

      +24

    Alerter
  • TB // 18.03.2020 à 10h07

    Moi je m’interroge sur l’après virus…….

      +11

    Alerter
  • polobismuth // 18.03.2020 à 10h17

    Pourrait-on avoir le détail de l’âge moyen et médian des morts dus au coronavirus en France dans un prochain billet ?
    Ainsi que s’ils avaient déjà d’autres pathologies avant la contamination ou non ?
    En tant qu’actuaire ça devrait être dans vos cordes.
    Bonne journée Olivier et ne psychotez pas trop c’est juste un coronavirus 😉

      +3

    Alerter
    • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 12h50

      Moyenne d’âge des décès en Italie : 81 ans.
      Vous avez raison, l’âge et les comorbidités sont des informations importantes.

        +5

      Alerter
  • Babar // 18.03.2020 à 10h17

    Il semblerait que désormais, en France, les cas cliniques seront déclarés sur la base des symptômes (avec et sans confirmation biologique). C’est un progrès notable et fondamental pour le suivi. C’est ainsi que sont suivis beaucoup de phénomènes épidémiques saisonniers avec succès (grippe, bronchiolite etc qui ne font que très rarement l’objet d’une confirmation biologique). La Chine a du reste procédé ainsi après qqs semaines, elle a changé la définition de cas n’exigeant plus une confirmation biologiquepour déclarer ce qui conduisait à une grave sous estimation. Suite à cette base clinique de déclaration, en un seul jour le nombre de cas a bondi, ce qui a (stupidement) fait évoquer des cachotteries du pouvoir jusqu’alors.
    Il faut signaler que le diagnostic du coronavirus n’est pas un isolement du virus ni une sérologie mais un test moléculaire (PCR ou polymerase chain reaction) qui sans être très difficile exige un niveau de technicité élevé un matériel spécifique, des conditions très contraignantes de travail et du personnel habitué. Ce n’est pas un test que l’on peut multiplier à loisir.
    On ne pourra jamais faire assez de tests pour tous les cas cliniques à partir d’un certain niveau de transmission.

      +6

    Alerter
    • Crécelle // 18.03.2020 à 12h42

      Je confirme. Les provinces du nord de Chine ont fait quelques tests limites sur des patients mais la majorité des cas aucun par manque de moyens. Aussi les kits de dépistage sont pas fiable. J’ai des rapport en chinois qui confirme votre hypothèse.

        +1

      Alerter
    • Catalina // 18.03.2020 à 15h27

      le Docteur Raoult qui est un éminent spécialiste en infectiologie dit le contraire et c’est lui que je crois, les tests sont accessibles, il suffit que le régime macron décide de les rendre accessibles à tous
      …….

        +9

      Alerter
  • Brigitte // 18.03.2020 à 10h23

    Comme je l’avais écrit hier, en Chine: environ 3000 morts. Après environ 3 semaines de confinement, en 21 jours, du 30 janvier au 20 février (date du pic), il y a eu une progression de cas recensés d’un facteur 10 (de 7400 à 77 000). ça fait une progression d’environ 40% en 3 jours, au lieu de 100% en France juste avant la mesure de confinement. Par cette mesure, on peut donc espérer faire baisser ce taux, même si le confinement intervient tard, n’est que partiel et ne sera probablement pas bien suivi, à disons 50%. Hier 7730 cas recensés d’où dans 21 jours environ 84 000 cas soit 1700 morts, au lieu de 20 000 en restant avec la progression de 100%.
    Il y a surement beaucoup plus de cas que ceux recensés donc cela fait baisser le taux de mortalité. Par exemple, s’il y a 4 fois plus de cas, cela fait 30 000 cas pour 175 morts, le taux de mortalité tombe à 0,5%. Dans 21 jours ça donnerait 500 000 cas et 2000 morts. C’est un peu ce qui s’observe en Italie avec 2300 morts.
    Appliquons le scenario de 200 000 morts avancé dans le billet d’hier.
    Faisons l’hypothèse que la progression reste à 100% tous les 3 jours malgré le confinement. 200 000 morts correspondrait à 40 000 000 contaminés avec un taux de mortalité de 0,5%. Il faudrait 31 jours pour atteindre ce nombre.
    Ce serait quand même incroyable que le confinement ne porte pas ses fruits en un mois. Moralité: RESPECTONS UN CONFINEMENT SRICT.

      +5

    Alerter
    • Catalina // 18.03.2020 à 15h32

       » 84 000 cas soit 1700 morts,  » mais comment pouvez-vous écrire un truc pareil ? incroyable !!!!! quand on ne connait m^me pas l’âge critique et mortel de ce covid ! sans parler de tous les à côté ! y avait t-il d’autres problèmes de santé, lesquels, depuis combien de temps ? on sait que les personnes diabétiques sont plus à risque, combien de diabétiques testés positif au covid ? sans les tests, personne ne peut rien prédire !!! et toutes les prévisions s’appellent madame Irma !
      Voyez, le toubib plus haut qui affirme sans test à une personne qu’elle est porteuse du covid !!! dingue !!!! alors qu’elle a les symptômes d’une allergie printanière !?!

        +3

      Alerter
  • Anouchka // 18.03.2020 à 10h23

    Bonjour Olivier,
    Je ne m’y connais pas en stat. Mais il me semble qu’il y a des biais dans votre analyse. Tout d’abord il me semble qu’il y a une erreur de frappe dans votre billet concernant le nombre de morts hors Chine: vous écrivez 350. Je suppose que c’est 3500.
    Je trouve d’autre part que les courbes que vous proposez ne sont pas très lisibles (en tout cas pour les gens comme moi). Il serait plus parlant, il me semble, en plus des courbes de rappeler le nombre de morts par pays (en précisant la date)
    Mais le biais principal, c’est que vous n’interrogez pas la validité de vos sources (quelles sont elles d’ailleurs?). Comment être sûr que les gens reportés (Par quel organisme?) comme « morts du Coronavirus » Ou « contaminés au Coronavirus » sont effectivement affectés par le virus du Srass 2? Et non pas par un autre virus.
    Je sors personnellement de 10 jours d’infection particulièrement éprouvants diagnostiqués (sans test) comme « grippe » (quel virus exactement ? mystère ), ce qui motive particulièrement mon scepticisme.

      +10

    Alerter
  • VVR // 18.03.2020 à 10h52

    il y a un cas de test systématique sur un echantillon bien isolé: population 3000, contaminés 600, symptomatiques 200, morts 7. On pourrait dire: mortalité 0.23%, létalité 1.16%, 3.5% si symptomatique.

    Sauf que ce n’est pas du tout une population représentative: moyenne d’age trés élevée, mais en bonne santé générale. Et que les conditions sont atypique: promiscuité trés élevée, personnel medical insuffisant, et aucune mesure sanitaire particuliére avant le 10ieme cas déclaré (sur une population de 3000).

      +6

    Alerter
    • El hiero // 18.03.2020 à 13h52

      Les passagers du Diamond Princess n’ont-ils pas été bien plus efficacement confinés dans leur cabine qu’une population entière ?
      N’étaient ils pas ensuite dispensés de bosser et faire leurs courses tous les jours ?

      Et si oui, peut-être que cela justifierait les mesures de confinement, et relativiserait le discours du professeur R. ?

        +0

      Alerter
      • Catalina // 18.03.2020 à 15h43

        ce que veut vous dire VVR c’est que la mortalité possible est très bien traduite dans l’expérience de ce bâteau, si je prends en compte la peur terrifiante que m’inspirerait les « prévisions » que je vois partout, je serai forcément rassurée de lire que sur une majorité de personnes âgées confrontées directement quotidiennement au covid et sans accès à des soins de qualité, dans un espace restreint, avec forcément contamination de tous, car sur un bateau, impossible de tout désinfecter surtout avant l’apparition pour éviter de se refiler le truc puisqu’on ne sait pas qu’il est là le covid ! « On pourrait dire: mortalité 0.23% », je me demande comment en fait, la totalité des passagers n’est pas testée positive, le covid ne contaminerait donc pas tout le monde? !?
        ;o)

          +2

        Alerter
      • VVR // 18.03.2020 à 17h18

        Confinés oui, mais tardivement, 10 cas diagnostiqués ça correspondrait à 220000 cas en France (et il en ont trés vite découvert 10 autre). Et un room service assuré par un matelot indonésien qui passe de cabine a cabine pendant que l’officier charger des divertissement fait la veille sanitaire, c’est un vecteur trés efficace (voir l’avis du médecin envoyé par le japon sur les mesures de confinement a bord).

        Pour le confinement total, cela m’énerve énormément, car juste interdire les visites en maison de retraite et laisser les enfants à la maison aurait été suffisant avec un minimum de sagesse de la part de mes concitoyens. J’ai l’impression que l’on utilise un lance-flamme pour lutter contre une invasion de termites: Certe c’est efficace, mais le risque de faire cramer la baraque en même temps est quand même trés grand.

        Mais force est de constater que vendredi une cousine s’est empressé d’assurer ma garde de la petite à son pére insulino-dépendant et cardiaque, qui lui même s’est rendu à l’hôpital pour apporter un pull à sa mére (90 ans), comme tous les jours (pas toujours pour un pull, je vous rassure). Et j’ai plein de cas comme ceux là autour de moi, des usager incapable de respecter un planning et qui arrivent tous ensemble à une mêre qui envois sa fille en disant, sans y voir le mal, que « elle est en pleine forme, la cadette est malade et la petite derniére a 40 de fievre, mais celle là ça va ».

          +4

        Alerter
  • Alligator427 // 18.03.2020 à 11h01

    Merci pour ces graphiques (et plus généralement pour l’alerte précoce sur ce site, qui a peut-être permis d’épargner quelques personnes).

    Nos responsables politiques n’ont manifestement pas été à la hauteur. Ceux qui gouvernent aujourd’hui mais également ceux qui ont paupérisé les hôpitaux depuis près de 15 ans (https://fr.wikipedia.org/wiki/Tarification_%C3%A0_l%27activit%C3%A9).

    Une fois la crise passée, les dizaines de milliers de morts enterrés et les hôpitaux ravagés … ils vont nous dire qu’ils « assument » (comme le 1er ministre hier à propos du maintien des élections municipales) tout en se défaussant sur un obscur Comité scientifique (créé visiblement début mars seulement !).

    Si le mot responsable veut encore dire quelque chose dans notre démocratie, nos dirigeants devront rendre des comptes. L’inélligibilité devrait être la sanction la plus douce et ne pas concerner seulement ceux actuellement en place.

    Il faut semble-t-il 4 millions de voix pour déclencher un référendum ? pas besoin de sortir de chez soi pour commencer à y réfléchir sérieusement, collectivement.

      +6

    Alerter
  • Brigitte // 18.03.2020 à 11h04

    Il parait qu’il faut mettre ses opinions politiques de côté en ce moment, solidarité nationale oblige. Impossible dans ce contexte scandaleux où le gouvernement cumule l’incompétence, le mensonge et nous déverse sa propagande tous les soirs au JT.
    Le cas des élections est un pur scandale. Aucun candidat n’a crié haut et fort de les reporter, tous accrochés à leur siège (éjectable) dans l’avion France sans pilote. Sauve qui peut! La démission de Buzyn (sur ordre?) au moment où il fallait prendre des mesures radicales, pour remplacer le candidat Grivois à l’assaut de la mairie de Paris, est aussi un pur scandale. Elle a quand même recueilli plus de 10% des suffrages, c’est incroyable! Les gens ne votent pas avec leur tête mais avec leur caste!
    Notre pays va de crise en crise, de scandale en scandale. Nous avons une caste politique complètement pourrie, mafieuse et un peuple apathique, soumis, imbécile même pas heureux.
    Le gouvernement nous dit: nous sommes en guerre contre le virus. Soit, mais après l’avoir gagné cette guerre, rappelons-nous bien qu’il va falloir en gagner une autre et non des moindres: celle contre la caste! Ce gouvernement doit tomber! Il ne nous a pas aidé! il a tué nos concitoyens, nos anciens, nos proches! il ne nous a pas informé à tant!
    Il a continué à faire de la magouille politicienne dans l’intérêt de la caste, en convoquant des experts qui la représente.

      +31

    Alerter
  • step // 18.03.2020 à 11h04

    Pour info, dans une entreprise d’un ami, ils ont fait un nettoyage à fond et quarantaine de 5 jours sur les locaux et veulent faire repartir la production en priant les salariés de se repointer.
    Si tout les managers s’imaginent en droit d’interpréter la quarantaine en fonction de leurs objectifs de rentabilité ou leur mépris de la vie humaine, la courbe chinoise va être optimiste…

      +13

    Alerter
    • Toinou // 18.03.2020 à 13h27

      Formellement très peu d’entreprises sont interdites de poursuivre leur activité (uniquement celle mentionnées sur l’arrêté du 16 mars, cf. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id
      => i.e. les commerces « non essentiels »). Toutes les autres entreprises (usines, bâtiment, etc.) sont autorisées à continuer de travailler (sous réserve de respecter les mesures sanitaires dont la distance d’un mètre entre chaque personne). Le télétravail est très fortement encouragé, mais pas obligatoire.
      Les manageurs n’ « interpréter [pas] la quarantaine en fonction de leurs objectifs de rentabilité ou leur mépris de la vie humaine » => elle a été pensée et conçue pour permettre à des fous furieux de sauver leur business.

        +9

      Alerter
  • JP // 18.03.2020 à 11h35

    A l’époque du début du SIDA, le raisonnement simpliste, Mme Weil, ministre de la Santé en tête, cautionné par de grands noms de la Médecine, a été: On ne voit rien dans le sang, donc il n’y a rien, donc on ne fait rien, et on ne dépense rien d’autant que les traitements proposés sont couteux . Naturellement des chercheurs américains ont mieux cherché et trouvé qu’en réalité au contraire, dès le début il y avait à voir quelque chose et qu’il fallait traiter dès le stade initial. Devant cette évidence on s’est mis à traité dès le début.
    On retrouve cette fois çi encore le même type d’aveuglement politique. Mme Buzin, Médecin et Ministre ne pouvait que savoir que la transmission de ce virus qui cible les voies aériennes est d’abord aérienne et qu’il en découle des mesures évidentes de protections : éloignement relatif des personnes et protections aérienne d’un maximum de population. Pourquoi n’a t’elle pas eu le courage d’imposer un point de vue médicale de bon sens, ou de démissionner et d’utiliser alors la voie médiatique pour alerter le Bon Peuple ?.

      +9

    Alerter
  • LouBegnat // 18.03.2020 à 11h35

    Il sera intéressant de comparer les politiques mises en place. Par exemple, en Allemagne, les dépistages sont plus simples et plus systématisés. Il est vrai que les capacités du pays pour les réaliser sont plus importantes (d’après France info) qu’en France. S’il est vrai que la situation en France est similaire à celle de l’Italie 8 jours après, et que la situation en Allemagne est similaire à celle de la France 8 jours après, l’Allemagne a pris nettement plus tôt, au moins en partie, des mesures.
    Il faudra retenir que les règles européennes, souvent vantées en Allemagne comme « impératives », notamment au niveau économique, deviennent soudain plus souples quand l’intérêt s’en fait sentir. A retenir.

      +7

    Alerter
  • Alexis Toulet // 18.03.2020 à 11h55

    Concernant le chiffre du nombre total de malades confirmés (7730 en France hier soir) il faut garder à l’esprit que depuis quelques temps déjà les malades même « fortement suspectés » ne sont plus testés donc plus confirmés, sauf à ce qu’il soit indispensable de les hospitaliser. C’est donc le nombre des hospitalisés qui permet de suivre la véritable progression de la maladie, et indirectement de reconstituer grosso modo le nombre des malades.

    Pour la France, on comptabilisait hier soir :
    – 2 575 malades hospitalisés, dont 699 en soins intensifs
    – 175 morts

    Sachant que le retour d’expérience chinois c’est environ 20% de malades hospitalisés et 6% en soins intensifs, et en se rappelant que les morts ont eu à un certain moment besoin d’hospitalisation et de soins intensifs, on peut estimer le nombre total de malades de deux manières :
    – 2 575 + 175 = 2 750 à l’hôpital, le tout divisé par 20%, soit environ 13 700 malades
    – 699 + 175 = 874 en soins intensifs, le tout divisé par 6%, soit environ 14 600 malades

    L’un dans l’autre, il paraît raisonnable de penser qu’hier soir environ 14 000 personnes en France étaient tombées malades du fait du coronavirus – qu’elles soient confirmées et chez elles, non confirmées et chez elles, ou confirmées à l’hôpital, en soins intensifs voire décédées.

      +5

    Alerter
    • Anouchka // 18.03.2020 à 14h18

      Bonjour Alexis,
      Sait-on comment les Chinois ont obtenu ce chiffre de 20% de cas graves? Ont-il testé la totalité de la population de Wuhan et rapporté ensuite ce chiffre au nombre de personnes hospitalisées dans les hôpitaux de Wuhan par exemple?

        +0

      Alerter
  • Macarel // 18.03.2020 à 11h57

    Gouverner, c’est prévoir, dit-on ! Pas chez nous gouvernants visiblement…

    La vidéo suivante date de 2015

    https://www.youtube.com/watch?v=6Af6b_wyiwI

    Mais alors, qu’on fait nos gouvernants ces dernières années, s’ils ne se son pas attachés à prévoir ?

    Eh, bien ils ont passé leur temps à servir les intérêts du monde de la finance et des actionnaires. Et comme l’on sait, le Marché n’est pas adapté pour mener des politiques sur le long terme.

    Avec comme conséquence, un monde du travail pressuré sans limitation et la mise en coupe réglée de nos services publics et sociaux.

    Non seulement, ils n’ont rien prévu, rien anticipé, mais en plus ils ont affaibli le système immunitaire de nos sociétés.

    Il est vrai que dans leur idéologie, la société ça n’existe pas comme disait la mère « Maggie ». L’on en voit le résultat aujourd’hui, ils essayent de noyer le poisson pour tenter de ce dédouaner de la catastrophe sanitaire qui pourrait bien se produire du fait de leur désinvolture et cynisme en politique. Des gouvernants qui n’oeuvrent pas dans l’intérêt de ceux qu’ils sont censé représenter, n’ont rien à faire au pouvoir. Comment les français ont-ils pu en 2017,
    ne pas avoir compris que reconduire de tels gouvernants au pouvoir, ne pouvait que nous mener collectivement dans le mur ? Un tel manque de conscience politique dans la population, est ce qui mine la démocratie et aujourd’hui met en péril la société dans sa globalité.

      +8

    Alerter
    • Macarel // 18.03.2020 à 12h20

      « Eh, bien ils ont passé leur temps à servir les intérêts du monde de la finance et des actionnaires. »

      Et l’on sait que le Marché est totalement inadapté à entreprendre des politiques sur le long terme.

      Il en est de même de la question du réchauffement climatique, qui est perçue encore comme une menace bien lointaine par beaucoup de nos contemporains, là aussi les gouvernements ne font rien, et ne pourront rien faire tant que le Marché sera Roi. Et l’on sait que réchauffement climatique et augmentation du risque sanitaire iront de concert.
      Mais que faire, tant que les moutons éliront pour les conduire de mauvais bergers, voire des loups déguisés en bergers ???

        +8

      Alerter
    • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 13h00

      Sans parler de la crise financière qui s’en vient… et qu’il conviendra d’imputer à l’épidémie.
      Les banques ne se sont pas remises de la crise de 2008, il suffit de voir la valeur de leurs actions, moins de 10% de leur valeur d’avant 2008. Elles ont pris le bouillon.

        +6

      Alerter
    • Subotai // 19.03.2020 à 19h38

      La métaphore des vagues. Le surfeur est assis sur sa planche et observe la succession des ondulations de la houle depuis l’horizon. Il voit tous les possibles, ne peut en prendre qu’une à la fois et se dit: celle là!
      Gouverner c’est surfer sur la nécessité du moment (la vague qu’on a prise, pas celle d’avant ni celle d’après) en essayant de pas se casser la gueule sur les multiples récifs sous la vague, jusqu’à ce qu’on en sorte.
      Puis on en prend une nouvelle.
      Le talent étant de prendre les plus importantes.
      La réalité étant qu’on prend celle qu’on peut. Notre discernement (quand on en a) ne nous permettant pas toujours de choisir au mieux la bonne.

        +1

      Alerter
  • Dany // 18.03.2020 à 12h13

    Lettre Ouverte d’un médecin français de Wuhan aux français

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=473&v=cfJ8iBFbrOQ&feature=emb_title

      +0

    Alerter
    • Anouchka // 18.03.2020 à 13h10

      Très mauvais communiquant. Ce qu’il dit n’est pas du tout clair.
      C’est quoi au final qui a marché à Wuhan selon lui? Confiner l’intégralité de la population saine et/ ou infectée sans gravité ou bien isoler (dans des hôtels spécialement dédiés et des stades(??? Sous des tentes??? Dans des vestiaires??? On ne sait pas) les cas testés et confirmés de Coronavirus ainsi que ceux ayant été en contact avec eux?

      La conclusion est édifiante : « je vous invite à appliquer ces mesures à notre manière française «  ; je vois pas trop ce que ça pourrait être « nos manières françaises ».
      Un spécialiste… en effet… à la mesure de tous les Savonaroles qui parlent autour de nous et lancent des imprecations dans les syndicats, les comités de ceci et cela…

        +1

      Alerter
  • MrTh // 18.03.2020 à 12h20

    « mon métier – est actuaire en assurance décès, et donc il consiste à modéliser et anticiper l’évolution de la mortalité »

    Oui… et moi je suis ingénieur grande école ivy league, idem mon frère ingenieur statisticien grande école ivy league et actuaire…. (voilà pour les CV…)
    Et nous ne sommes absolument pas d’accord avec votre analyse.
    « Garbage In, garbage out »…. vous connaissez très probablement l’expression. Vos données etant incomplètes et biaisées vos analyses sont faussées.

      +7

    Alerter
    • Vinnie Reb // 18.03.2020 à 13h01

      En quoi sont-elles faussées ? Quels sont vos arguments ?
      Comme le disait Abraham Lincoln : L’on ne peut critiquer qu’avec la volonté d’être utile.

        +4

      Alerter
      • MrTh // 18.03.2020 à 14h34

        Pour commencer, les méthodologies d’identification des infectés varient grandement selon les pays. La Corée teste tout le monde depuis des semaines avec une méthodologie proche de la méthode numérique du recuit simulé: tests aléatoires (avec des stations de dépistage ouvertes à tous) et quand on a des positifs, on teste avec une plus grande probabilité dans le voisinage (proches, collègues, voisins). La Chine a très peu testé (relativement à sa population) car prise de court; elle a fini par declarer positifs beaucoup de cas uniquement sur la base de radios des poumons et a ignoré les cas sans gravité. Il y a donc un biais statistique puisque vous n’observez que les pires cas. Cela gonfle le taux de mortalité. Les pays Européens ont bien commencé, mais ne testent maintenant que les cas sévères ou à risque… gros biais! Quant aux US, ils n’ont testé quasiment personne jusqu’à récemment.
        Donc en comparant des chiffres issus de pays qui n’ont pas du tout les mêmes méthodologies, sans ajustement…. vous faites des analyses complètement fausses.
        Pour être rigoureux, il faut prendre des échantillons de population representatifs et tester tout le monde. En Italie ils ont fait ça sur tout un village ce qui permet des ajustements a l’échelle du pays.
        Une etude récente de Columbia Uni. A aussi montré que 90% des cas en Chine n’ont pas été détectés… bref, aussi bon actuaire Olivier soit-il… on ne s’improvise pas statisticien. Examiner les chiffres des décès stables sur 20 ans et examiner des chiffres relatifs à une épidémie encore jeune, sans recul… ça n’a rien avoir!

          +16

        Alerter
        • Séraphim // 19.03.2020 à 10h45

          Je suis ingénieur Grande Ecole (vraie, supérieure, à l’ancienne, pas diplômé post 2005) Ivy league. Les chiffres sont contestables sûrement. On ne mesure pas la même chose en Corée et en Chine, certes. Mais ça n’a guère d’importance. Car on se moque complètement des « statistiques » si leur but n’est que d’atteindre des pourcentages et beaucoup d’auto satisfaction. Les morts en effet, vrais, visibles, palpables (à la limite les guéris, on s’en fout!) sont les seuls concernés si j’ose dire. Qu’ils fassent 2% des atteints ou 42% d’atteints comptés différemment, 3000 ils sont, 3000 ils resteront. Deux chiffres sont fiables: les décès, la population totale. La « létalité » est une mesure pour médecin désoeuvré et analyses théoriques. La « mortalité » est la seule chose parlante en l’état actuel de l’épidémie. Quand ce sera fini, on pourra toujours s’amuser (masturber?) à affiner les chiffres épidémiologiques. A l’OMS ils sont payés pour ça, d’ailleurs il ne savent pas faire autre chose. Or le Hubei fait la France grosso modo (en plus dense, donc les gens plus les uns sur les autres). Résultat: 3000 morts dans le Hubei => 3000 morts en France. A conditions équivalentes, c’est à dire essentiellement et à la louche, port du masque et précautions de base. CQFD.

            +5

          Alerter
          • Anouchka // 19.03.2020 à 15h53

            Vous parlez avec votre expérience de la ville où vous vivez, qui n’est pas Wuhan.
            Là-bas, il y a eu un peu plus que juste le port du masque, il me semble. On a isolé systématiquement les personnes contaminées. Il me semble aussi qu’en Chine la police controle systématiquement la température, ce que ne fait pas la police française et que les personnes avec température sont immédiatement testées et le cas échéant isolées.

              +2

            Alerter
    • Surya // 18.03.2020 à 14h33

      bienvenue dans l’épidémiologie observationnelle, le monde où il n’y a que des données [modéré] défaillantes.

        +6

      Alerter
  • Ricquet // 18.03.2020 à 12h40

    Vous trouvez les chiffres sinistres mais l’épidémie de grippe de l’an dernier a fait un peu plus de 8000 morts et a duré environ 8 semaines. Ca fait , à la louche , plus de 140 morts par jour en moyenne !!

    Et pas un article , pas un reportage à la télé …

    Qu’y-a-t’il de différent cette fois ?

      +15

    Alerter
    • Brigitte // 18.03.2020 à 12h50

      Ricquet, vous êtes sérieux?
      Hélas vous êtes représentatif d’une partie de la population qui ne veut pas comprendre que le risque est potentiellement beaucoup plus élevé qu’une « simple grippe » et qui par son déni, met ses concitoyens en danger….
      Ne pas agir en conséquence relève de l’irresponsabilité totale.

        +17

      Alerter
    • Berrio // 18.03.2020 à 13h28

      Ce qu’il y a de différent ? Le nombre de lits disponibles, le nombre d’hôpitaux ouverts, le nombre de soignants sérieusement diminué.
      À Part ça tout va très bien Madame la marqise

        +13

      Alerter
      • catherine // 18.03.2020 à 17h21

        Vous a-t-il échappé que l’on a détourné depuis le début la patientèle de son médecin habituel et à ça vous ajoutez la psychose qui a atteint tout le monde jusqu’à croire sa femme contaminée et l’enfermer dans la salle de bain.

        L’encombrement a enflé et s’est dirigé ailleurs.

          +4

        Alerter
    • Surya // 18.03.2020 à 14h34

      la grippe n’a pas tué 8000 personnes en France.

        +3

      Alerter
    • BOBAM // 18.03.2020 à 17h14

      je crois que la principale différence réside dans le fait que pour la grippe,, on sait qu’ il y a des traitements, ( qui n’ évitent pas forcement les décès certes ) mais au moins ils existent. pour ce virus, pour l’ instant il n’ y a RIEN, ce qui peut faire penser que si on est contaminés, on est presque démunis et on risque de passer l’ arme a gauche. je pense que la grande différence est d’ ordre psychologique. un peu comme se déplacer en voiture ou en avion, l’ avion est bien plus sur que la voiture, mais fait plus peur, pourquoi ? parce qu’ en cas de problème, vous savez avoir assez peu de chances de vous en sortir. En voiture, bien qu’ étant plus mortifiere , vous laisse penser que vous avez la possibilité de maitriser quelque chose. ( a mon humble avis )

        +2

      Alerter
      • Catalina // 18.03.2020 à 19h45

        ben non y a pas rien !!! lisez ce site, il y a plein de lien qui montrent que des traitements existent.

          +0

        Alerter
        • BOBAM // 18.03.2020 à 20h42

          Catalina
          oui je comprends et je lis bien le site, sinon je lirais Gala Magazine
          je parlais pour le citoyen lambda qui ne lis pas forcement  » les crises » et se gave de BFM-WC et consorts
          et qui attendra que des  » autorités  » certifient un médicament, ce qui dans l’ absolu se comprends un peu, mais ça pourrait aller plus vite, certes

          d’ ailleurs ce soir 18/03 des interventions d’ un collègue du Dr Raoult , mais du même établissement, vu sur FR3 a 19.30 et FR2 a 20.00 , interview suivies ( sur les 2 chaines ) d’ une contribution du PDG de …..SANOFI si si si

            +2

          Alerter
  • Françoise // 18.03.2020 à 13h31

    Je vous signale parcequ’on le dit peu : en chine tous les potentiels contaminés ont ete mis en quarantaine dans des centres. Cela peut modifier les statistiques.
    Car si chez nous ils vont faire les courses… etcauser un peu…

      +1

    Alerter
  • Argentum Aurum // 18.03.2020 à 13h36

    Voici d’autres statistiques et prévisions pour 10 pays d’Europe >>
    https://coronavirus-stat.blogspot.com

    Lutte contre le coronavirus: le Royaume Uni est 2 fois plus efficace que la France et 4 fois plus que l’Italie >>
    https://coronavirus-stat.blogspot.com/2020/03/coronavirus-en-europe-le-bon-la-brute.html

      +0

    Alerter
  • lemanico // 18.03.2020 à 14h00

    Je suis assez déçu par les commentaires car j’ai l’impression que la plupart d’entre vous font fausse route et ne se pose pas la bonne question. Mais peut-être est-ce moi qui m’égare et suis sénile … à vous d’en juger !
    Voici à mon sens la question clé en ce moment :

    – Pourquoi / Comment l’épidémie a-t-elle été enrayé en Chine ?

    Arrêtez de parler de confinement. Si c’était cela, l’épidémie reprendrait aussitôt les mesures de confinement assouplies. Ce ne peut-être une solution. Il en reste deux autres si j’ai bien compris : augmentation des températures (ce ne semble pas être le cas) ou immunité de groupe. Et dans ce dernier cas, tous ces scénarios catastrophes tombent à l’eau …
    Si vous voyez d’autres explications, n’hésitez pas à les formuler.

      +1

    Alerter
    • RV // 18.03.2020 à 15h14

      Vous pouvez vous poser la même question à propos de la Corée qui a adopté une autre stratégie que celle de la Chine c’est à dire dépistage systématique (ou presque)

        +3

      Alerter
      • lemanico // 18.03.2020 à 17h11

        Oui je suis d’accord. Même question. Et qu’en concluez-vous ?

          +0

        Alerter
        • RV // 18.03.2020 à 20h05

          J’en conclue que nous n’avons pas une connaissance suffisante de ce virus et qu’il faut accepter cet état de fait, qui espérons le devrait évoluer favorablement avec le temps.

            +1

          Alerter
  • Lao // 18.03.2020 à 14h26

    La Corée du Sud a un suivi des contaminés a priori qui couvre bien les cas réels et un bon système de santé.
    Le ratio est de 94 morts pour 8413 cas (au 17-03-2020) soit un mort pour 100 contaminés
    La France avec 175 morts voudraient dire que l’on a plutôt 17500 contaminés (et non 7700 comme annoncé)

    Si on prend l’Allemagne qui a très peu de morts et beaucoup de contaminés (donc beaucoup tests, proche de la réalité ?) :
    Le ratio est de 27 morts pour 10082 cas (au 17-03-2020) soit un mort pour 373 contaminés
    La France avec 175 morts voudraient dire que l’on a plutôt 65000 contaminés (et non 7700 comme annoncé)

    Le cas de l’Allemagne ne prend pas en compte l’effet retard entre la détection de la contamination et la mort.

    Donc en France, on doit être entre 17500 et 65000 contaminés dont seuls 7700 le savent. Le autres l’ignorent.
    D’où l’importance d’un strict confinement.

      +3

    Alerter
    • Anouchka // 18.03.2020 à 16h01

      “D’où l’importance d’un strict confinement” de qui? Des contaminés ou de l’ensemble de la population?
      D’après ce que j’ai compris, la Chine, prise de court a d’abord confiné tout le monde puis voyant que ça ne marchait pas bien, elle s’est mise à isoler drastiquement (en dehors de leur domicile) les contaminés et leurs proches. C’est à ce moment là et seulement à ce moment-là que les chiffres des nouveaux contaminés ont commencé à baisser.

        +2

      Alerter
      • marypop // 19.03.2020 à 03h51

        Exact, c’est assez simple à comprendre et toutes les données que l’on a à ce jour , avec la Corée et Taiwan, semblent corroborer cette méthode.
        Alors pourquoi ne l’applique t-on pas ici?

          +1

        Alerter
  • Bissecan // 18.03.2020 à 14h30

    Comme saint Thomas, j’attends de voir pour y croire. Pour l’instant je vois juste une courbe exponentielle. Rien ne ressemble plus à une exponentielle qu’une exponentielle mais aucune ne monte jusqu’au ciel. On verra assez tôt sur quel nuage elle s’arrête.
    Ce qui est tangible par contre c’est le suicide économique et les ravages sociaux qu’il va engendrer.
    En attendant l’apocalypse, je sors comme si de rien était (pas un flic à l’horizon), et je tâche de terminer mon chantier en cours, j’aurai au moins la fierté d’avoir fait ça.

      +5

    Alerter
  • Lilian // 18.03.2020 à 14h55

    Vous en pensez quoi de son analyse qui relativise énormément la pandémie ?

    https://m.youtube.com/watch?feature=emb_title&v=K7g4WKoS_6U

    C’est en totale contradiction avec le confinement et il semble bien sûr de lui…

      +4

    Alerter
  • JP // 18.03.2020 à 15h16

    Tout élément biologique vit en équilibre dynamique avec son milieu. Pour les êtres supérieurs à ceux capables d’être en état dormeur encapsulé ou d’y repasser une fois la phase infectante multiplicatrice enclenchée, la survie tient exclusivement aux capacités innées ou acquises par quelque moyen que se soit, de se défendre. Pas plus qu’un virus ne sait qu’il va éventuellement tuer l’hôte infecté, pas plus la population en pleine défense de l’hôte ne considère un individu de ce groupe pour lui-même. Cela marche comme cela. Ni plus ni moins. Naturellement l’état et l »évolution du milieu commun vont influencer le départ et la fin de l’épidémie.

      +2

    Alerter
  • Nadyla // 18.03.2020 à 15h33

    Un manque d anticipation.
    Il aurait fallu mettre en confinement bien avant.
    Je déplore aussi le manque de masques et gels pour le médical soignant à qui je félicite et courage pour eux

      +4

    Alerter
    • l // 19.03.2020 à 03h45

      Non, le confinement global ne sert à rien. La solution qui fonctionne (corée, chine, taiwan etc…) c’est détecter les malades, les isoler et les soigner. Y a rien de plus efficace. Un confinement global n’est jamais justifié (au mieux il peut ralentir certaines propagations mais en ne séparant pas malades, porteurs sains et personnes à risque, il contribuera aussi à d’autres propagations, interfamiliales par ex).
      Cela sert juste à se dédouaner , et montre surtout l’incompétence et la panique de celui qui prend une telle décision.

        +3

      Alerter
  • Denis // 18.03.2020 à 15h36

    Comment en sommes-nous arrivé là?
    Des services hospitaliers saturés, pas de stocks de masques
    et autres fournitures basiques.
    Pas assez de personnel.

    Mais ça coûte un pognon de dingue!

    Supprimer un fonctionnaire sur deux!

    Mon ennemi c’est la finance!

    Oui, des mots qui deviennent des maux.

    Et ils ont été élus ces gars là! Avec leur clique.

    On récolte ce que l’on a patiemment semé: la récolte va être superbe.

    Le pire, c’est qu’à la prochaine élection, ils seront réélus.
    Medre! 🙁

      +10

    Alerter
    • Macarel // 19.03.2020 à 01h15

      Manque de conscience politique d’une majorité de français, c’est tout simple.
      Mais ailleurs c’est pareil, les sympathisants démocrates américains vont mettre Biden en tête des primaires,
      alors que leur intérêt serait plutôt de mettre Sanders qui mettrait en place un programme à la Roosevelt.
      C’est le temps de l’Idiocratie…

        +7

      Alerter
  • Jean-Charles // 18.03.2020 à 15h56

    Est-il besoin de préciser que les env. 30’000 positifs en Italie à ce jour ont été révélés par 150’000 test effectués et augmenteront par les 20’000 qui s’effectueront ces jours-ci.
    Si la France en avait fait autant, le nombre de positifs aux tets serait environ d’autant. Idem pour l’Allemagne qui en a fait très peu….
    Si l’on retient le rapport de 1 à 4 ( 20%-80%) entre les symptomatiques qui ont été testés et les assymptomatiques qui n’ont pas été testés, au regard du graphique « Tamponi-contagiati du link ci-dessous et le rapport illustré dans votre post du 13-14.03.2020) ) le nombre de positifs est à ce jour d’env. 30’000/20×100=150’000 dans chaque pays : Italie : 60 millions d’habitants, France : 66 M et Allemagne 80M. Env. 1 porteur de virus chaque 400-500 habitant à ce jour.

    À ce jour en Italie 2500 sont décédées et si tout va bien il y en aura 5000 grâce aux mesures d’isolement prises. De même à mon avis, en France et en Allemagne et ailleurs toutes proportions gardées et partularités propres à chaque Nation.

    Enfin une regard sur les excés de mortalité en France depuis 2008.
    Relativisons…

    https://lab24.ilsole24ore.com/coronavirus/

    https://fr.statista.com/infographie/11358/mortalite-de-la-grippe-en-france/

      +2

    Alerter
    • Claude // 18.03.2020 à 16h32

      Merci pour cette étude qui est rigoureuse , enant compte des chiffres officiels dont on dispose.

      Pour autant, je pense que vous êtes encore largement en dessous des chiffres réels … ou que nous devons considérer l’IdF comme un cluster (mais ça fait de toute manière du monde …)
      En effet, je connais depuis hier 4 cas de quarantaine sur 3 clusters dans mon entourage professionnel le plus proche (3 clusters car ils ne se fréquentent pas et sont dans des zones distinctes) ; plus des membres de leur famille que je ne compte pas ;
      sans même considérer évidemment le nombre de cas parmi le personnel soignant dans les hôpitaux, pas uniquement en IdF, sur lesquels j’ai des retours inquiétants.

        +1

      Alerter
      • Jean-Charles // 18.03.2020 à 19h23

        Je vous invite à consulter le graphique du site ce-dessous ajourné à ce jour 18h, en particulier le graphique  » La variation percentuale giornaliera » soit la variation quotidienne en pour-cent des cas positifs au test y compris les guéris et décèdés.
        La première semaine de mars du lundi 2 mars au dimanche 8 mars, l’augmentation moyenne hebdomadaire était d’env. 25% soit un doublement des cas. 1.25exp n=2 d’où nlog1.25=log2 n=log2/log1.25= 3.1 jours.
        La deuxième semaine de 20% soit un doublement en log2/log1.2= 3.8 jours
        Et dès ce lundi 16 mars ce jour compris de 12.5% soit un doublement en log2/log1.125= 5.9 jours

        La situation semble s’améliorer…pour un grand nombre clusters compris. On en saura plus la semaine prochaine. J’espère seulement les positifs de votre entourage aient été testés isolés et actuellement soignés si besoin était.
        Courage!
        https://lab24.ilsole24ore.com/coronavirus/

          +2

        Alerter
  • Santal // 18.03.2020 à 16h09

    Merci cher Olivier,

    Comment comptabiliser les décès collatéraux de malades ne recevant pas les soins adaptés à leur pathologie par suite d’encombrement des hôpitaux ? et/ou contractant le virus à l’hôpital par manque de matériel de protection ?

    Comment comptabiliser à part le personnel soignant particulièrement exposé et souvent sans matériel de protection, i.e. masques ? (dont ceux réquisitionnés autoritairement)

    Comment comptabiliser les décès « statistiquement » évités ? (ie en tenant compte des années précédentes) : grippe, accidents de la route, etc consécutivement à la distanciation sociale, à la fermeture crèche à universités dés ce lundi 16/03, au confinement etc ?

    « Restez chez vous ! Sortez voter ! »

    restera dans les annales de la communication paradoxale

    Surréaliste ? : Manque de masques dans les hôpitaux mais pas dans les bureaux de vote ce dimanche

      +4

    Alerter
  • Anti-Mondialiste // 18.03.2020 à 16h28

    J’ai été malade début février, comme une grippette, mais avec une toux sèche handicapante. Il m’arrive d’avoir une grippette et d’être malade 2-3 jours, mais je tousse jamais. On saura jamais si j’étais malade. Apparemment j’étais pas contagieux.
    J’ai quand même depuis une petite gêne comme une inflammation des bronches.
    Comme aux usa, on a surement eu des morts bien avant, mais non testés, qu’on a catalogué comme mort de la grippe saisonnière.

      +5

    Alerter
  • serge // 18.03.2020 à 16h45

    Franchement, tous les chiffres donnés de l’épidémie sont faux, partout, et les courbes théoriques basées sur des scénarios « au doigt mouillé », genre les prévisions boursières. Chaque pays concerné a des politiques différentes, que ce soit sur la capacité d’anticipation des gouvernements, les tests de populations, les solutions mises en oeuvre en fonction des capacités sanitaires ou des avis médicaux, la capacité à mobiliser les populations et/ou à sévir en cas de dérive. Voire sur la durée dans le temps soit de l’épidémie, soit des contraintes, soit même des éludements des autorités pour sauver les meubles. Et si on y ajoute les diverses mutations dont on peut supposer qu’elles sont multiples et aléatoires en fonction des foyers, il reste que personne ne sait rien sur rien. Donc, comme d’hab, le pire sera chez les mauvais.

      +3

    Alerter
  • Pegaz // 18.03.2020 à 16h52

    Pourtant que ce soit au niveau des organisations internationales, des états ou d’organismes mandatés, simulations, études et stratégies ne manquent pas…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_de_crise_pour_une_pand%C3%A9mie

    Si le bon vieil adage « entre la théorie et la pratique » semble de mise. On pourrait questionner les raisons de l’énorme écart existant entre elle. Entre autres, les moyens mis à disposition de simulations, études et stratégies et la logistique…

    @google – France, organisme de préventions et simulations pandémiques.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications