Les Crises Les Crises
6.mai.20206.5.2020 // Les Crises

Comment la grande distribution peut-elle mettre en vente des millions de masques dès le 4 mai ?

Merci 102
J'envoie

Source : France info

Cent millions par ici, 50 millions par là. Qui dit mieux ? C’est la surenchère de l’indécence. » Dans un texte cinglant, paru jeudi 30 avril, sept ordres des professions de santé s’offusquent du nombre « sidérant » de masques annoncé à la vente par la grande distribution, alors que ces protections ont manqué aux soignants et aux patients et que le rationnement perdure.

Dès lundi 4 mai, la grande et moyenne distribution pourra en effet mettre en vente des masques en tissu et chirurgicaux. Explications.

Elle a annoncé les commandes en cours (et non des stocks)

« Il y aura une quinzaine de millions [de masques] disponibles dès la semaine prochaine dans toute la France », a assuré sur franceinfo Dominique Schelcher, PDG de l’enseigne Système U. Sur BFMTV, le patron de Carrefour, Alexandre Bompard, a, lui, avancé le nombre de 225 millions de masques, « 175 millions de chirurgicaux, 50 millions en textile », en plus des 70 millions commandés pour équiper les salariés. Leclerc table de son côté sur 170 millions de masques, et Intermarché, 100 millions. Des chiffres « sidérants » pour les ordres des professions de santé, alors que les masques ont cruellement manqué aux soignants et aux patients les plus fragiles depuis le début de l’épidémie.

En réalité, la grande distribution ne dispose pas encore de la quantité de masques annoncée. « Les chiffres avancés par la grande distribution (…) ne correspondent pas à ce qu’ils ont en stock aujourd’hui, mais aux commandes qu’ils ont passées pour les prochaines semaines, voire les prochains mois », explique le cabinet de la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher auprès de BFMTV. « La grande distribution dispose en pratique aujourd’hui de 5, voire 10 millions de masques, on est très, très loin des 500 millions dont la grande distribution disait disposer », a rajouté le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’un point-presse à la sortie du Conseil des ministres, samedi 2 mai.

« E.Leclerc a simplement sécurisé un approvisionnement croissant de masques et de gants. Ils arriveront progressivement à partir de la semaine prochaine (…) Pas de stock caché dans un hangar ! Faut arrêter le délire », déclare sur Twitter Michel-Edouard Leclerc, PDG de l’enseigne du même nom. De son côté, Carrefour compte d’abord mettre en vente 10 millions de masques le 4 mai, sur un total de 225 millions.

L’approvisionnement de la grande distribution se distingue de celui du secteur public

Les enseignes de la grande distribution auraient-elles pu réserver ces masques pour les soignants ? Dans un communiqué, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) rappelle que « les enseignes de la grande distribution ne sont pas, et n’ont jamais été, en charge de l’achat et de la fourniture de masques pour les soignants » et que leurs commandes se distinguent de celles effectuées par l’Etat.

Interrogé sur franceinfo, Jacques Creyssel, délégué général de la FCD, souligne que la grande distribution a fourni au début de l’épidémie des masques pour les soignants sur décision de l’Etat. Le 23 mars, via la publication d’un décret, le gouvernement a en effet rendu possible la réquisition de l’ensemble des masques FFP2 et des masques de protection respiratoire dans toute la France pour les professionnels de santé.

Tous les masques qui étaient des masques à destination des soignants, notamment les masques FFP2 que nous avions en stock, ont été donnés à l’ensemble des hôpitaux.Jacques Creyssel, la Fédération du commerce et de la distributionsur franceinfo

Interrogés par BFMTV, Carrefour et Leclerc affirment que leur volume reste par ailleurs inférieur à celui des commandes publiques. Une distinction également rappelée par le ministère de l’Economie. « Ce sont aujourd’hui 100 millions de masques qui sont importés chaque semaine pour le système de santé, souligne Bercy à BFMTV. Les volumes annoncés par la grande distribution n’entrent pas en concurrence avec les filières d’approvisionnement du système de santé qui sont gérées directement par Santé publique France et qui ont toujours la priorité. »

Lors de son point presse quotidien du 1er mai, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a également tenu à désamorcer la controverse. « La grande distribution s’investit, et nous la remercions, dans la distribution de masques grand public. Elle a aussi commandé, comme c’est autorisé, des masques sanitaires en tenant compte des règles strictes de la réquisition qui s’appliquent », a-t-il expliqué, précisant qu’il s’agissait de « petits volumes ».

Elle a obtenu l’autorisation du gouvernement

Les grandes surfaces se défendent en assurant qu’elles ont agi à la demande des autorités publiques. « L’Etat a récemment demandé aux pharmacies, buralistes et magasins de la grande distribution de vendre, à compter du 4 mai, des masques grand public. L’autorisation a été donnée le 24 avril. Nous avons accepté de le faire, dans des conditions strictement encadrées », assure la Fédération du commerce et de la distribution.

A partir de la fin avril, les grandes enseignes ont ainsi pu commencer à commander des masques en vue de leur mise en vente le 4 mai. Mais comment expliquer qu’elles aient réussi à obtenir des millions de masques en si peu de temps, quand les autorités peinent à s’approvisionner ? Certaines enseignes expliquent qu’elles profitent de leur présence sur le marché asiatique. « D’habitude, on achète des jouets ou du textile. Pour cela, on a des bureaux en Asie que l’on a désormais orientés vers l’achat de masques », explique un cadre de la grande distribution à France 3 Hauts-de-France. Le groupe Carrefour affirme également que « ces masques ont été commandés en Asie une fois la réquisition levée. Nous n’en avons pas stocké pendant la crise. »

On a une administration qui n’est pas capable d’être aussi agressive. Par rapport à l’urgence d’approvisionnement, on n’y est pas du tout et je suis surpris qu’on dise avoir du mal à trouver des masques et autres matériels de protection.Un cadre de la grande distributionà France 3 Hauts-de-France

Ces explications sont loin de convaincre tout le monde. Renaud Muselier, le président de la région Paca, a donné « trois jours à la grande distribution pour prouver qu’elle n’avait pas de stock secret de masques pendant la crise » et a menacé de porter plainte. La sénatrice Nathalie Delattre, vice-présidente de la commission des Lois, a d’ores et déjà demandé une commission d’enquête sur ces masques. « Il y a deux hypothèses. Soit la grande distribution a une puissance de frappe bien supérieure à celle de l’Etat, soit il y a eu stockage des grandes enseignes, suggère-t-elle à franceinfo. Il faut interroger la chaîne de décision nationale et voir s’il y a eu des dysfonctionnements. »

Source : France info


Comment la grande distribution peut elle vendre des millions de masques à partir de lundi ?

Source : LCI

La grande distribution est pointée du doigt par plusieurs ordres de professions de santé, suspectée d’avoir constitué des stocks de masques alors que les soignants faisaient face à des pénuries. Les enseignes se défendent, tandis qu’une sénatrice demande qu’une commission d’enquête parlementaire soit mise en place.

Sujet de multiples crispations, la question des masques continue de susciter des débats. Les plus récents concernent la grande distribution, qui se prépare dès le 4 mai à proposer à prix coûtant des masques à ses clients. Et même des centaines de millions de masques : 225 millions annoncés par Carrefour, 170 millions de masques pour Leclerc, ….

Une mise à disposition à grande échelle qui a fait réagir sept ordres de professionnels de santé dénonçant une « surenchère de l’indécence » et surpris de constater un tel approvisionnement alors que des personnels de santé ont fait face à une pénurie ces dernières semaines.

« Nous ne comprenons pas comment, d’un seul coup, la grande distribution a pu réunir un stock de 400 millions de masques. Où étaient-ils avant ? », interroge notamment Delphine Chadoutaud, présidente de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) de l’Essonne. Dans ce contexte, les acteurs de la grande distribution sont suspectés d’avoir constitué des stocks lors des semaines passées, ce que réfutent aujourd’hui catégoriquement les représentants du secteur.

Un approvisionnement au jour le jour et non des stocks

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD), surprise d’une telle polémique, a pris la parole par l’intermédiaire de son délégué général Jacques Creyssel. Celui-ci est formel, « il n’y a pas de stocks cachés ». Et de poursuivre : « On voit bien qu’il y a des débats politiques. […] Les masques qui représentent effectivement une masse importante, ce sont des commandes. Tous les chiffres qui ont été donnés, ce sont des masques qui vont arriver progressivement. » Une gestion à flux tendu, donc, et des ventes qui seront réalisées au fur et à mesure des approvisionnement.

« C’est quoi le problème français ? »

Les centaines de millions de masques annoncés sont donc , affirme la grande distribution, les annonces de commandes et non de stocks. Jacques Creyssel souligne qu’actuellement chacune d’entre elles ne dispose que de stocks très réduits, quelques millions à peine. « Pas de faux procès ! », s’agace-t-il. « Nous sommes dans une mission de service public qui est de faire en sorte que les Français puissent avoir accès à des masques. […] Ça fait dix jours qu’on nous a demandé de vendre des masques. Nous nous battons nuit et jour pour y arriver et se faire critiquer de cette façon-là, très franchement, on trouve ça extrêmement désagréable.

« Même son de cloche chez Michel-Edouard Leclerc, dirigeant des magasins du même nom. Via un post sur Facebook, il a lui aussi pesté contre ces accusations de stocks cachés : « il faut arrêter le délire », a-t-il lancé. Répondant à un internaute, il a poursuivi son propos, toujours très remonté : « Dans tous les pays touchés par le Covid dans le monde, les supermarchés distribuent des masques ! C’est quoi le problème français ? »

Comment autant de masques ont-ils été commandés ? « La grande distribution utilise ses réseaux d’approvisionnement », explique Rodolphe Bonasse, spécialiste du secteur sur l’antenne de LCI.Dans un communiqué, la FCD a enfin rappelé que « les enseignes de la grande distribution ne sont pas, et n’ont jamais été, en charge de l’achat et de la fourniture de masques pour les soignants ». Ainsi, « leur attribuer les difficultés d’approvisionnement est donc faux et malhonnête », estime l’organisation. Elle assure que les enseignes du secteur « ont, par ailleurs, remis leurs stocks de masques FFP2 au monde de la santé, dès le début de la crise, et effectué de nombreux dons aux hôpitaux ».

Bientôt une commission d’enquête parlementaire ?

Le coup de gueule poussé par les soignants a connu des échos au sein de la classe politique. Pour le ministre de la Santé, cette polémique n’a pas lieu d’être. « La grande distribution me dit disposer en pratique de l’équivalent de 5, voire 10 millions de masques », a-t-il indiqué ce samedi, niant lui aussi tout volonté de constituer des stocks dissimulés.

Dans son communiqué où il annonçait la vente de masques dans les grandes enseignes le 4 mai, le ministère de l’Economie avait d’ailleurs précisé de son côté que les ventes monteront en puissance « après le 11 mai. »La sénatrice centriste Nathalie Delattre, membre du Mouvement radical, a toutefois appelé de ses vœux la constitution d’une commission d’enquête parlementaire via une lettre envoyée à Gerard Larcher. « Les Français sont en droit de se demander comment les grandes enseignes ont pu acheminer autant de masques en si peu de temps », écrit-elle notamment.

À LCI, l’élue confie qu’elle juge « légitimes » ces interrogations et comprend la réaction de professionnels de santé qui ont exprimé leur colère. Pour autant, il n’est pour elle question de « jeter la pierre sur la grande distribution », rappelant le courage de ses salariés, qui ont continué à travailler pour que les supermarchés puissent permettre aux Français de s’approvisionner.

Avec la commission qu’elle demande aujourd’hui, Nathalie Delattre souhaite que l’on puisse analyser en détail la gestion de la situation, tant par le secteur privé que par la puissance publique. Une volonté partagée, semble-t-il, par d’autres parlementaires : « J’ai eu des appels de collègues, il y a une véritable envie d’avoir des réponses plus poussées sur ces questions », conclut-elle.

Source : LCI

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

François // 06.05.2020 à 07h16

Vous pouvez tourner les choses comme vous voulez, le système est bien organisé et géré par des personnes intelligentes.

Si les masques ne vont pas aux soignants et aux soignés, c’est planifié sciemment. Depuis le début, il n’y a pas de masque, de tests, de traitement a la fois pour ne pas soigner et confiner. Pourquoi confiner… pour faire chuter l’économie réelle, monter une belle crise.

Regardez les vidéos de silvano Trotta pour comprendre que les choses sont voulues.

Personnellement, je me suis inscrit à un collectif juridique. Allez voir leur site noublionsrien fr

Passez a l’action.

Bon courage

45 réactions et commentaires

  • Tchoo // 06.05.2020 à 06h59

    Ah oui oui en stock
    Mais alors question communication 0
    EM Leclerc qui se met en colère C’est aussi remarquable
    Et ce n’est pas parce que tout ce beau monde dit une chose et surtout les gouvernants que l’on va les croient.
    Vous avez fait une boulette question com et bien prouvez le, sinon toujours le doute durera

      +5

    Alerter
    • Narm // 06.05.2020 à 08h36

      toutes les entreprises et particulier ont toujours pu commander et recevoir des masques de chine !

      ils se les ont fait parfois « réquisitionné », même les régions se sont faites réquisitionnées
      Ne pas oublier que ça n’était pas la chine qui était confinée mais une petite partie

      un entrepreneur du coin a commandé 1 million de masques et les a reçu

      Seul l’état n’en a pas commandé ! et a interdit jusqu’à fin avril aux supermarché et aux pharmacien d’en vendre au public ! (je crois que c’est encore le cas pour les pharmacie)
      mise en danger de la vie d’autrui…. l’état n’aurait lancé ses commande qu’au 24 avril ?

        +18

      Alerter
  • Christophe Foulon // 06.05.2020 à 07h06

    Pas de mystère, les centrales d’achat de Carrefour, Leclerc et autres sont peuplés de professionnels compétent et payent la Chine à la commande (comme moi), Chorus et ses sbires idiots payent à (au mieux) 30 jours après la livraison.

      +23

    Alerter
    • saxo // 06.05.2020 à 07h12

      Commande publique passée bien évidemment quand tout les petits chefs de pacotille de notre technocratie bureaucratique ont mis leurs tampons et signatures sur les Cerfa correspondant.

        +12

      Alerter
    • Marco // 06.05.2020 à 09h59

      Oui pas de mystères, au gouvernement ce sont tous des incapables et au Château n’en parlons pas, Macron était déjà un incapable en tant que Ministre du Hollandais (amateur de vespa) donc aujourd’hui malgré des conseillers qu’il n’écoute pas, c’est une véritable catastrophe pour notre Pays ! Il se contente aujourd’hui de passer tous les jours entre 50 et 100 fois (matin, midi et soir) avec des sujets qui sont vieux quelquefois de 1 ou 2/3 semaines sur toutes les chaines de TV de France et de Navarre, préparant sagement ainsi son élection future de 2022 !! lol

      Et si ce ne sont pas des incapables alors c’est une préparation très intelligente pour mettre en place un genre de dictature dans notre pays après ce passage cataclysmo-sismique du CoronaVirus !

        +11

      Alerter
  • Jean-Pierre Georges-Pichot // 06.05.2020 à 07h11

    « Les Français sont en droit de se demander comment les grandes enseignes ont pu acheminer autant de masques en si peu de temps » On atteint le comble du ridicule. C’est un peu comme Sibeth N’Diaye portant plainte contre le Professeur Raoult : comment peut-il être si savant et convainquant , alors que moi je suis si conne et personne ne me prend au sérieux ?

      +13

    Alerter
    • Homep // 06.05.2020 à 07h53

      Raoult savant -> Non faussaire dans ses études.
      Convainquant -> Oui car comme tout mégalomane il n’a aucun doute.

      Sibeth -> C’est simple son prénom est un aveux

        +7

      Alerter
      • Jean-Pierre Georges-Pichot // 06.05.2020 à 08h36

        Je réitère ma compréhension des choses : tout le monde bidonne pour avoir des sous. C’est la règle du jeu. Mais quiconque a un peu de bon sens comprend que Raoult est un type sérieux, Sibeth une conne et LREM un ramassis de canailles. La grande distribution fait simplement ce qu’elle sait faire : surfer la vague pour dégager des bénéfices. Elle ne fait que profiter de l’hystérie collective que le gouvernement encourage après l’avoir suscitée. C’est le comportement du gouvernement qui pose un sérieux problème et doit susciter l’inquiétude.

          +24

        Alerter
      • douarn // 06.05.2020 à 08h38

        Je vous trouve trop dur pour Mme Sibeth N’diaye, et se moquer de son prénom n’est pas très classe.

        On se trompe toujours à s’attaquer au messager au titre du fait que le message est creux, risible ou à pleurer. Mme Sibeth N’diaye NE FAIT QUE PORTER LA PAROLE DU GOUVERNEMENT ET DE SES COMMUNICANTS. Les vrais responsables de la doctrine en cours, ceux qui nous infantilisent, maudissent les GJ, nous mentent, se planquent derrière elle qui prend les coups.

        Faite fructifier votre stock de colibets en prévision, un créneau se présentera forcément et j’imagine qu’à ce moment, on arrive vite à épuisement de nom d’oiseau.

          +3

        Alerter
        • Catalina // 06.05.2020 à 09h15

          Mme Sibeth N’diaye porte la parole de l’état, on exige donc qu’elle montre un minimum d’intelligence quand elle prend la parole, cette femme n’est visiblement pas à sa place. Il est une chose importante à connaître, plus on garde le pouvoir pour soi seul plus on s’entoure de gens incapables, le danger viendrait en effet d’avoir des collaborateurs aussi ou plus intelligents que vous et donc l’obligation de discuter les décisions, il est clair que macron se la joue « je sais-tout-sur-tout, je-suis-sa-majesté-omnisciente », le pauvre, tout le monde qui voulait l’utiliser le lui a rabâché pendant des années, il ne peut pas ne pas y croire.

            +10

          Alerter
          • douarn // 06.05.2020 à 12h31

            Bonjour Catalina
            « cette femme n’est visiblement pas à sa place »
            C’est probable, raison de plus pour ne pas s’abaisser à tirer sur l’ambulance. Laissons la plutôt retourner dans l’anonymat et considérons plutôt ceux qui lui font ses textes et qui ont pris la responsabilité de la mettre porte parole du gouvernement.

            « plus on s’entoure de gens incapables »
            Oui, cela s’appelle le biais culturel, je crois.
            Même si le lien suivant traite du recrutement, svp consultez le lien suivant et vous verrez que notre gouvernement collectionne beaucoup de biais cognitifs (biais de surconfiance, biais de sévérité, biais d’autorité, illusion de savoir, …)
            https://futurstalents.com/attraction-des-talents/attraction-talents/12-biais-cognitifs-a-dejouer-pour-recruteurs-brillants/

              +2

            Alerter
        • Haricophile // 06.05.2020 à 21h08

          Je ne vois pas en quoi on se trompe, il me semble qu’elle a beaucoup travaillé au backend, avec force coups tordus et mensonges. Rien à voir avec un simple « messager ». Je la vois dans les causes et les « têtes pensantes » inspiratrices et nullement dans les conséquences comme une simple marionette comme tant d’autres.

          A moins que finalement tout le foin sur Benalla ne soit du qu’à ceux qui se moquent de son nom…

            +1

          Alerter
        • Jean-Pierre Georges-Pichot // 07.05.2020 à 09h52

          C’est vrai que je peux donner l’impression de faire une fixation sur la princesse exotique, qui est loin d’être la plus nocive de la bande à Macron. Mais je n’ai fait que l’appeler par son nom, et je n’y peux rien si cela éveille chez vous des échos. La mauvaise pensée est la vôtre ! Quant à la décrire comme une ‘conne’, il me semble que cela relève de la description objective, et je l’ai fait sans même y réfléchir. La demoiselle a pris ses risques en montant sur la scène avec si peu d’atours, et comme dit un proverbe africain : « plus le singe monte haut dans l’arbre et plus il montre son cul ». Mais je suis prêt à lui reconnaître toutes sortes de qualités par ailleurs : et en premier lieu la véridicité, puisque celui qui dit qu’il ment ne ment pas vraiment. D’une certaine façon, elle est si caricaturale qu’elle serait plutôt utile. Elle démasque en plus d’un sens ! Mais il faut rappeler ce que disait je ne sais plus quel essayiste de notre tradition : « l’ambition dont on n’a pas les moyens est un crime ». La dureté et la perversité de ce pouvoir fait de toute participation, même hautement inefficace, à son appareil une faute morale qu’il est permis de trouver grave.

            +0

          Alerter
    • jp // 06.05.2020 à 11h49

      effectivement c’est ridicule .
      La mairie de ma ville a distribué (gratuitement) 3 masques jetables aux personnes âgées il y a environ 15 jours + 2 lavables à tous les habitants il y a 3 jours, il n’y avait pas de question sur comment la mairie se les est procurés dans la presse locale, ça semble évident qu’il y a des masques disponibles.
      Les pharmacies ont affiché « pas de masque » dans un 1er temps puis « réservés aux soignants » ensuite.

        +3

      Alerter
    • Dominique65 // 06.05.2020 à 16h34

      « « Les Français sont en droit de se demander comment les grandes enseignes ont pu acheminer autant de masques en si peu de temps » On atteint le comble du ridicule »
      Il n’y a rien de ridicule à chercher à comprendre comment la grande distribution s’y est prise : ça peut permettre à l’administration de suivre l’exemple. Manifestement elle a à apprendre.

        +0

      Alerter
      • Haricophile // 06.05.2020 à 21h13

        Il n’y a pas de savoir comment la grande distribution s’y est prise, ça je sais, mais de savoir pourquoi il y a eu une pénurie de masque et interdiction de vente d’objets de protection vitaux.

          +4

        Alerter
  • Fabrice // 06.05.2020 à 07h13

    Mon entreprise qui se trouve dans les télécommunications à dû livrer et l’a fait de bon cœur ses stocks de masques aux hôpitaux et continuant les commandes pour ses techniciens qui travaillent avec le privé et le grand public, il serait intéressant de savoir si effectivement la grande distribution n’a pas livré ses stock ce qui signifie que les règles ne sont pas les mêmes entre les entreprises, si certaines ont des passe droits.

      +10

    Alerter
    • Raphaël // 06.05.2020 à 19h14

      L’obligation et la réquisition portait sur les masques de type ffp2 uniquement pas sur les masques chirurgicaux. De plus, il n’était pas interdit aux grandes surfaces de fournir les masques chirurgicaux à leur employés qui étaient en poste.

      La poste par exemple a conservé des stock de masques de chirurgie mais comme il est indiqué ici :
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/08/la-poste-a-t-elle-cache-24-millions-de-masques-depuis-le-debut-de-l-epidemie_1784472

      rien légalement n’imposait donc aux entreprises de donner son stock de masques chirurgicaux aux hôpitaux, par contre il y avait par contre bien une restriction globale de vente.

        +2

      Alerter
  • Sharivan // 06.05.2020 à 07h13

    Il y a les professionnels sérieux, efficaces, qui connaissent leur métier… et il y a notre gouvernement… « soyez fier de votre amateurisme » qui disait…

      +16

    Alerter
  • François // 06.05.2020 à 07h16

    Vous pouvez tourner les choses comme vous voulez, le système est bien organisé et géré par des personnes intelligentes.

    Si les masques ne vont pas aux soignants et aux soignés, c’est planifié sciemment. Depuis le début, il n’y a pas de masque, de tests, de traitement a la fois pour ne pas soigner et confiner. Pourquoi confiner… pour faire chuter l’économie réelle, monter une belle crise.

    Regardez les vidéos de silvano Trotta pour comprendre que les choses sont voulues.

    Personnellement, je me suis inscrit à un collectif juridique. Allez voir leur site noublionsrien fr

    Passez a l’action.

    Bon courage

      +35

    Alerter
  • Santerre // 06.05.2020 à 07h24

    Qu’ils montrent bons de commande et de livraison, on discutera après. Je trouve l’agitation des oligarques de la distribution et de leurs larbins politiques éminemment suspecte. Si ces gens là étaient sûr d’eux il me semble qu’il seraient plus sereins. Sinon, il est certain qu’un marché publique est encadré et donc long. Raison pour laquelle Bachelot avait prévu un milliard de masques que la dicte bande à Macron a jugé bon de benner.

      +12

    Alerter
    • Christophe Foulon // 06.05.2020 à 07h36

      Un marché public est encadré par des procédures strictes et longues certes, mais dans le cadre d’une mesure d’urgence cf « état d’urgence sanitaire » toutes les barrières peuvent sauter, il suffit qu’une autorité disposant de l’autorisation d’engagement (à couilles) signe l’EJ (Engagement Juridique) et autorise le paiement sans SF (Service Fait).
      Quand on prétend être en « urgence sanitaire », « en guerre » ou autre stupidité jupitérienne, on peut s’affranchir très facilement de la lenteur administrative, il suffit de le vouloir.

        +25

      Alerter
      • Christophe Foulon // 06.05.2020 à 10h33

        En plus, maintenant qu’ils se sont auto amnistiés, s’affranchir de procédure administrative contraignante anti détournement, corruption, enrichissement… (cochez la case qui vous convient), on se dit que ça va barder, les chinois ont intérêt à livrer viteuf, SINON !

          +5

        Alerter
      • Santerre // 06.05.2020 à 11h31

        Vous avez tout dit. Vous savez bien que nous sommes entrés dans l’ère de l’administration par les eunuques. Et dans l’histoire c’est toujours un signe de dégénérescence d’un régime.

          +6

        Alerter
      • Haricophile // 06.05.2020 à 21h31

        Ils s’en affranchissent très bien dans certain domaines qui ont rapport avec les banques.

          +2

        Alerter
  • Ardéchoix // 06.05.2020 à 07h32

    Apres la nationalisation des fabricants automobiles je conseille à tous les acheteurs de voiture de prendre un pare-chocs avant et arrière, ainsi que deux rétroviseurs. Cela vous évitera de passer commande sur Alibaba en cas d’accident.

      +3

    Alerter
  • wuwei // 06.05.2020 à 07h56

    Rien de nouveau dans le monde capitaliste ! Du moment qu’on peut se faire un max de blé en un minimum de temps et tout ceci avec la plus grande bienveillance d’un gouvernement de prédateurs-incapables-corrompus (dans n’importe quel ordre c’est aussi valable).
    « La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »…Paul VALERY

      +14

    Alerter
  • sara // 06.05.2020 à 08h08

    Et ce  » gouvernement  » qui ose édicter un prix plafond de 0.95 cts le masque chirurgical alors qu’il était vendu à 0.08 cts il y a peu… Environ 70/ 80€ par mois par personne.

      +10

    Alerter
    • Véro // 06.05.2020 à 09h34

      J’ai comparé les prix moi aussi et je trouve ça sidérant. On trouvait par exemple des masques vendus par boîtes de 50 aux alentours de 4 ou 5 euros.

        +1

      Alerter
      • Patrick // 06.05.2020 à 11h30

        Oui .. les prix d’achat ont augmenté
        Et en plus on peut aussi penser qu’avant la crise les masques étaient livrés par bateau et que maintenant c’est en urgence par avion.

          +4

        Alerter
        • sara // 06.05.2020 à 22h37

          Pas au point de multiplier le prix par 10 tout de même!

            +1

          Alerter
  • Catalina // 06.05.2020 à 09h09

    Géopolitique du coronavirus – entretien avec Lucien Cerise
    « Bref, la communication des autorités sanitaires, des médias et du gouvernement français baigne dans la désinformation, les « fake news » et les injonctions contradictoires depuis le début. Pour se faire une idée de la réalité effective de cette pandémie, il faut donc commencer par oublier la parole politico-médiatique, ses éléments de langage et sa façon de nous raconter les événements (storytelling). »
    https://strategika.fr/2020/04/21/geopolitique-du-coronavirus-xi-entretien-avec-lucien-cerise/

      +2

    Alerter
  • adam 54 // 06.05.2020 à 11h14

    Polémique artificielle et inutile. Il n’y avait pas de masques quand ils étaient le plus nécessaires. En particulier en médecine libérale qui n’en avait pas. Quand on compare à l’équipement de cosmonautes des pompiers ! Jugés inutiles voire nuisibles les généralistes.
    Cela fait plaisir en fin de carrière. Pourtant pas démérité, sachant se passer d’examens aussi couteux qu’inutiles , sans faire beaucoup d’argent et en ayant travaillé trés durement et parfois à la limite.

      +3

    Alerter
    • Lesmorets // 06.05.2020 à 13h36

      Les masques sont un produit d appel pour les supermarchés comme le Nutella
      Hier dans mon Inter marché on ne pouvait en acheter qu à condition d avoir une carte de fidélité intermarche
      Donc ils en avaient mais que tres peu

        +3

      Alerter
  • Bientôt 78 ans // 06.05.2020 à 13h37

    Rareté, pénurie, spéculation, surprofit, enrichissement aux dépens de ses semblables en temps de crise extrême… mortelle.

    Un pognon « de dindes »…

      +4

    Alerter
  • Patrick // 06.05.2020 à 16h36

    En fait la bonne question n’est pas de savoir comment la grande distribution a fait correctement son travail , mais plutôt de comprendre comment notre administration ( que le monde entier nous envie ) a pu à ce point tout foirer dans la gestion de cette crise.
    Il y a quelques années il se disait que l’administration française était la soeur de l’administration soviétique, elle devrait certainement connaître le même sort.

      +3

    Alerter
  • Deres // 06.05.2020 à 17h26

    C’est fabuleux cette histoire.

    En interdisant brutalement le commerce des masques, le gouvernement s’est improvisé importateur commercial sans avoir le moindre début de la compétence. En faisant cela, les grands distributeurs qui ont eux cette compétence qu’ils utilisent en permanence, très obéissants ont stoppés toute commande. le gouvernement a ensuite appris à la dure le métier d’importateur avec le besoin de se faire un réseau de relations commercial, de transporteur, …

    Maintenant qu’ils autorisent la reprise du commerce, on se rend compte que les professionnels (dont l’import/export est le métier) sont meilleurs que les amateurs (qui ont fait des études d’administration et d’écriture de loi) . Quelle surprise !

    Le pire est que si les grand distributeurs ont annoncés des millions de masques et que leurs PDG sont allés dans tous les JT, c’était car eux, contrairement au gouvernement, anticipe les mouvements de masse. Au lieu d’annoncer brutalement qu’un nombre de masque en quantité limité sera disponible un jour précis ils annoncent pleins de masques tout le temps afin d’éviter un rush et la cohue. Bref, l’inverse d’un confinement brutal poussant tous les français à faire des courses et à se ruer dans des TGV bondés.

      +4

    Alerter
    • Deres // 06.05.2020 à 17h27

      Et au final, c’est un bien que les masques soient disponibles à l’endroit où les gens font déjà leurs courses et où tout est déjà organisé par le confinement pour accueillir des foules. Nos gentils pharmaciens jaloux demandent en fait à avoir brutalement 20 millions de personnes venant chez eux faire des queues d’un kilomètre devant leur boutiques … en plus des sorties qu’ils font déjà.

        +1

      Alerter
  • serge // 06.05.2020 à 18h07

    Bon, comme en 40, trop tard, trop peu. Le seul bon constat est que l’Etat laisse les choses se faire bien après le moment où c’était utile. Voire après avoir bien foutu le bordel en réquisitionnant et en se faisant squizzer car attaché à ses appels d’offre, dont le reste de la planète se fiche. Maintenant que la pénurie rend les gens accros, laisser le marché faire ses prix. Vive les pigeons…

      +1

    Alerter
  • Raphaël // 06.05.2020 à 18h26

    Malheureusement il me semble que cela corrobore les infos de ci et de là qui indiquaient que la pénurie de masque en France n’était pas lié à un manque de stock mais que l’état français avait tardé à passer commande. Je ne connais pas une entreprise, ni un particulier qui a eu des difficultés à commander et recevoir ses masques (hors restriction légale, réquisition)

    La grande distribution est une création française qui s’est disséminée dans le monde entier, elle a des centrales d’achats organisées et performantes et qui ont comme seul objectif la marge dégagée. Cela signifie appels d’offre permanents et donc une énorme liste de fournisseurs. Je ne parle même pas des pbs de logistique pour l’état français qui a choisi un prestataire routier sans expérience des ponts aériens alors que l’affrètement est le plus souvent l’affaire des grossistes sous traitant des grandes distributions.

    Je suis persuadé que toutes les grandes surfaces avaient déjà réservés le stock avant commande et n’avaient plus qu’à pousser le bouton le jour dit.

    L’état Français était pourtant bien préparé (dixit fin février) mais comme un amateur qui se compare aujourd’hui à un professionnel cela révèle encore plus impéritie et le déclassement de notre pays. J’en suis très attristé.

      +5

    Alerter
  • patoche // 06.05.2020 à 19h09

    J’ai observé depuis quelques semaines que le nombre de porteurs de masques augmente constamment dans ma ville moyenne de province. Pratiquement 1/2 en supermarché.
    Je suis passé chez mon pharmacien il y a 10 jours. Il n’en vendait pas encore et ne savait pas comment « les gens » s’en procuraient.
    J’ai patienté jusqu’à lundi et la ruée chez Leclerc et Carrefour. Je suis rentré avec 20 chirurgicaux, qui officiellement ne protègent pas mais qui semblent rassurer mes voisins.
    Aujourd’hui dans ma boîte à lettres, miracle, 2 masques/ serpillères à découper soi-même offerts par la mairie. Garantis non-homologués mais c’est du local, on est prêts à se sacrifier.

    Sans convictions j’ai succombé à la tentation Amazon: 2×50 chirurgicaux pour moins de 36 euros.. Livraison entre le 6 et le 16 juin. Ils doivent arrivés à pied par la Chine…

    Je viens de jeter un oeil sur les coordonnées du vendeur à contacter. Les voici:

    inrongganghoutaifuwuzhongxinyiqiA4zhuang10ceng15hao
    DonghuxinjishukaifaquGuanggudadao77hao
    Wuhan(!!!!!)
    China
    430000

    J’ai les jetons.

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications