Les Crises Les Crises
17.avril.202017.4.2020 // Les Crises

Les États-Unis frappés de plein fouet par le Covid-19

Merci 57
J'envoie

Source : Le Figaro, Adrien Jaulmes

Malgré la propagation du virus, Donald Trump envisage de rouvrir le pays pour relancer l’activité.

Correspondant à Washington

Les cinquante États de l’Union font dorénavant l’objet des mesures d’urgence qui mettent à leur disposition des fonds fédéraux pour compléter leurs efforts face à la catastrophe. Elles donnent aussi des pouvoirs exceptionnels aux gouverneurs qui peuvent contourner certaines lois et réglementations. Presque tous les États et les grandes villes ont pris, à des degrés divers, des mesures de confinement ou de restriction des activités.

Ces mesures ont permis de ralentir la progression de l’épidémie. Les seuls signes un peu encourageants ces derniers jours étaient l’augmentation moins rapide que prévu du nombre des hospitalisations dans certains foyers infectieux, comme New York ou Detroit. Cette légère inflexion par rapport aux projections des dernières semaines a de nouveau conduit le président américain à envisager la levée des mesures de confinement. Voici deux semaines, Donald Trump avait déjà annoncé son intention de «rouvrir le pays» pour Pâques, avant de se ranger à l’avis de ses conseillers, qui avaient souligné, modélisations à l’appui, le risque d’une augmentation rapide du nombre de victimes.

Nous espérons que d’ici à la fin du mois nous pourrons regarder la situation et voir quelles mesures nous pouvons lever ici ou là en toute sécurité

Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses

Mais le président doit aussi tenir compte de la grave récession économique en cours, et de l’augmentation vertigineuse du nombre de chômeurs, qui a atteint un taux historique aux États-Unis. Trump a annoncé qu’il réfléchissait de nouveau à annoncer la reprise de l’activité. La date envisagée est fixée au début du mois de mai. Parallèlement à la «Task Force» dirigée par le vice-président Mike Pence, Trump veut annoncer mardi la nomination d’un «Conseil pour rouvrir notre pays», comme il l’a surnommé. L’avis de ce groupe informel, lui servira à prendre sa décision. «Ce sera la plus importante de ma vie, et j’espère que ce sera la bonne», a dit le président. «Mais les données sont là-dedans», a ajouté Trump en montrant sa propre tête.

L’idée serait de relancer l’activité dans les États ou les régions les moins touchés par l’épidémie, et de maintenir des mesures de confinement strictes dans les principaux foyers infectieux. Le Dr Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, l’un des principaux conseillers de Trump en matière sanitaire et l’un des seuls capables de le contredire, ne s’est pas montré aussi optimiste que le président. Il a rappelé que si le nombre des victimes avait moins augmenté que prévu, c’était justement grâce à ces mesures, et que leur levée ne pouvait se faire que de façon prudente. Mais il n’a pas entièrement exclu la possibilité d’une réouverture partielle du pays.

«On pourra peut-être à la fin du mois commencer à l’envisager», a dit le Dr, qui fait dorénavant figure d’oracle médical, «mais ça ne sera pas comme si on appuyait sur un interrupteur, clic, et tout se remet en marche. Nous espérons que d’ici à la fin du mois nous pourrons regarder la situation et voir quelles mesures nous pouvons lever ici ou là en toute sécurité».

La large autonomie des gouverneurs

Mais en fin de compte, la décision de réouverture proviendra des gouverneurs et des maires des grandes villes, qui ont imposé des mesures strictes de distanciation sociale, souvent avant et au-delà des recommandations fédérales.

Car depuis le début de la crise, Trump a laissé une large autonomie aux gouverneurs des États et aux maires des grandes villes. «Je préfère permettre aux gouverneurs de prendre des décisions sans intervenir», a-t-il expliqué. «D’un point de vue constitutionnel, c’est ainsi que ça doit se passer. Si je ne suis pas d’accord avec une mesure, j’ai le droit de le faire. Mais je préfère qu’ils le fassent eux-mêmes».

Trump a justifié cette approche par la situation différente de l’épidémie dans les villes densément peuplées des côtes et les États plus ruraux du centre ou de l’Ouest, comme dans l’Iowa, le Nebraska ou l’Idaho, où les cas sont beaucoup moins nombreux. Certains États parmi les premiers touchés par la pandémie, comme la Californie ou l’État de Washington, sur la côte Pacifique, ont réussi à endiguer au moins partiellement la progression de l’épidémie.

Les tests ­manquent aussi en nombres suffisants pour permettre de circonscrire avec efficacité. Trump a nié ces pénuries, les qualifiant de « fausses nouvelles  »

Mais cette réponse décentralisée a aussi suscité de nombreuses critiques, qui reprochent au président Trump de ne pas avoir imposé des mesures à l’échelle nationale. Une certaine désorganisation dans l’approvisionnement en matériels médicaux des États les plus touchés a aussi été attribuée à ce retrait du gouvernement fédéral. Même si une partie de ces problèmes logistiques ont été réglés, des pénuries demeurent, notamment en équipements de protection individuels pour les personnels des hôpitaux les plus touchés. Les tests manquent aussi en nombres suffisants pour permettre de circonscrire avec efficacité. Trump a nié ces pénuries, les qualifiant de «fausses nouvelles».

Ayant souvent décrété des mesures sans attendre les recommandations fédérales, un certain nombre de gouverneurs ont déjà fait savoir qu’ils ne les lèveraient pas sur une simple injonction de Washington. Certains les ont déjà prolongées au-delà du mois de mai. «Personne ne veut plus que moi revenir à la vie normale», a expliqué à la chaîne de télévision CNN le gouverneur démocrate de Virginie Ralph Northam, qui a fermé les écoles jusqu’à l’été, «mais nous devons aussi faire face à la réalité». Le gouverneur républicain de l’Ohio, Mike DeWine, l’un des premiers à avoir pris des mesures de confinement, a annoncé qu’elles «devaient continuer», et que seuls des tests généralisés permettraient la reprise progressive de l’activité.

Source : Le Figaro, Adrien Jaulmes

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

hctaib // 17.04.2020 à 13h28

Les USA se détruisent tous seuls par l’idéologie même qui les a amenés au firmament du monde capitaliste. Ils portent en étendard la libre concurrence et le saint marché et agissent en total contradiction avec une place de l’état dans les entreprises importantes et un monde politique totalement dédié à l’argent et au business.

Trump n’est qu’une des images de cette façon de faire.

Je dirais même, en tant que non Américain et en tant qu’habitant du monde, Trump en a plus fait pour la paix et un monde multipolaire que les présidents américains de ces 40 dernières années.

55 réactions et commentaires

  • hctaib // 17.04.2020 à 13h28

    Les USA se détruisent tous seuls par l’idéologie même qui les a amenés au firmament du monde capitaliste. Ils portent en étendard la libre concurrence et le saint marché et agissent en total contradiction avec une place de l’état dans les entreprises importantes et un monde politique totalement dédié à l’argent et au business.

    Trump n’est qu’une des images de cette façon de faire.

    Je dirais même, en tant que non Américain et en tant qu’habitant du monde, Trump en a plus fait pour la paix et un monde multipolaire que les présidents américains de ces 40 dernières années.

      +28

    Alerter
  • catherine // 17.04.2020 à 14h39

    Je tiens d’un membre de ma famille là-bas, que toute personne inscrite au service des impôts va toucher 1200 dollars par mois et 500 dollars par enfant..

    Un couple avec deux enfants : 3400 USD

      +5

    Alerter
    • lois-economiques // 17.04.2020 à 15h26

      Ce qui serait intéressant c’est comment ils financent ce type de mesure.

        +2

      Alerter
      • Marco // 17.04.2020 à 15h50

        Avec la planche à billets et les achats d’obligations libellées en $ par les gouvernements alliés

          +11

        Alerter
        • cagnote // 18.04.2020 à 19h21

          personne n’achète plusles bons du trésor US sinon la FED

            +1

          Alerter
      • lois-economiques // 17.04.2020 à 17h14

        Vous n’avez pas compris ma question.
        Comment la FED et le Tresor financent ces mesures, qui leur prête l’argent ?
        Normalement la FED achète les créances en se finançant auprès de l’État fédéral ou auprès des institutions de dépôts qui gèrent les dépôts d’argent des ménages américains. Ce sont les grandes banques commerciales, les banques mutualistes et les caisses d’épargnes.
        Est ce encore le cas ?

          +0

        Alerter
        • Amsterdammer // 17.04.2020 à 22h28

          La FED a le pouvoir de création monétaire, non? Ex nihilo. Une simple operation scripturaire.

          Et comme le dollar est encore et toujours la monnaie de reserve mondiale et des échanges internationaux, ils peuvent se permettre de créer beaucoup de monnaie sans que la valeur des billets verts tombe au niveau de celle du PQ.

          Leur monnaie, notre problème…

            +6

          Alerter
          • Lois-economiques // 18.04.2020 à 12h25

            Ce sont des faits chiffrés que je souhaite pas des suppositions.
            Je répète il y a toujours eut une contrepartie à l’endettement, il n’y a pas de création monétaire sans en face un débiteur.
            Qui est ce dernier, des faits, des fait SVP !

              +0

            Alerter
        • VVR // 17.04.2020 à 22h30

          La FED étant une banque centrale, qui plus est une banque centrale totalement indépendante, elle met ce qu’elle veux dans son bilan. C’est un peu comme les 3500 milliards d’actifs toxiques qu’elle a absorbée en 2008: C’est juste là, dans son bilan, et tout le monde s’en fout. Seul le Congrès peut mettre son nez dans ses affaires, ce qu’il évite soigneusement.

          Quand au budget fédéral, il est déficitaire depuis 1980, à l’exception des 3 dernières années du second mandat Clinton. Et depuis la crise de 2008, il n’est jamais repassé sous les 8% de déficit.

          Alors 2000 milliards de dollars de plus ou de moins, ils ne sont pas à ça près… ça représente moins de 12% de la dette actuelle.

          C’est de la création monétaire ex-nihilo, personne ne finance (enfin si, l’érosion monétaire – donc ceux qui ont du cash, qu’ils soient d’accord ou non).

            +6

          Alerter
    • tepavac // 17.04.2020 à 15h48

      Ils peuvent se le permettre, ils détiennent le monopole de la planche à billet.

      Est-ce que quelqu’un serait d’accord pour jouer contre moi au monopoly, si je tien la banque avec crédit illimité ?

      Pourtant c’est bien ce que nos gouvernement et tout le staff de l’UE ont accepté en notre nom, pour notre bien !

      Le corolaire de ce jeu de dupe, c’est qu’ils ont pu, acheter, sous toutes les formes du mot, personnes, entreprises, brevets, administrations, Ong, médias…
      Pour les cas incorruptibles, l’argent se change en plomb, après être passé par les stades de dénigrement, chantages, de sanction et autres intimidations.

      Bon tout ceci n’est que la fiction…

        +23

      Alerter
      • lois-economiques // 17.04.2020 à 17h30

        Vous m’avez l’air de ne pas bien comprendre l’économie US.
        21 millions de chômeurs en 4 semaines (10 années d’emploies perdu).
        Auquel vous pouvez ajouter des millions de clandestins non enregistrés et qui n’ont plus rien.
        A ceci vous ajoutez, pour ces personnes qui ont perdu leur emploi, un endettement carte de crédit, prêt immobilier, crédit auto, prêt étudiant…
        Même avec l’aide du gouvernement beaucoup ne pourront plus rembourser ces prêts ou en cas de moratoire à la sortie, ils seront étranglés par les remboursements.
        Je vous le dis en vérité tout sortie de crise dans un pays sur endetté est impossible.
        C’est game over pour les USA !

          +18

        Alerter
        • MS // 17.04.2020 à 17h52

          On en était là lors de la crise de 2008 et le pays s’en est remis sans grande difficulté … personne n’a vraiment intérêt à ce que les US soient en récession sévère (ni eux ni nous…)

            +5

          Alerter
          • lois-economiques // 17.04.2020 à 18h01

            En 2008 les USA ont remis dettes sur des dettes, permettant de sauver les 10 % qui font tourner l’économie mais en augmentant considérablement les inégalités.
            Le système pauvre est désormais totalement exsangue et ne peut plus supporter de sauver un nouvelle fois les 10%, c’est impossible.
            Il n’y a pas de sorti de crise possible pour les USA.
            C’est fini.

              +5

            Alerter
          • Subotai // 17.04.2020 à 18h17

            En 2008 les avions circulaient, les bateaux circulaient, les usines produisaient et les gens consommaient.
            Aujourd’hui rien de tout ça.
            Ne pas confondre crise financière et crise économique.
            La première a concerné des « valeurs » circulants dans des circuits fermés ayant peu d’interaction avec l’économie réelle.
            La deuxième concerne des biens CONCRETS, entre autres, ce que vous mangez et les moyens de le produire ET de le distribuer…

              +9

            Alerter
          • Wakizashi // 17.04.2020 à 18h32

            Ce qui est drôle avec le système actuel, c’est que comme la création monétaire est assise sur le crédit, toute la monnaie en circulation est en fait de la dette, et tout remboursement de dette est de la destruction monétaire. Donc si tout le monde remboursait ses dettes, il n’y aurait plus de monnaie… Si j’étais un extraterrestre qui débarquait sur Terre, je crois que je ferais demi-tour immédiatement pour fuir en courant cet asile de fous.

              +18

            Alerter
          • Lois-economiques // 17.04.2020 à 21h42

            @Wakizashi,
            Il y aurait encore de la monnaie mais beaucoup moins.
            Mais dans le fond vous avez raison mais c’est assez récent cette fuite en avant cela date de 1972 avec la fin de l’étalon Or

              +2

            Alerter
        • TZYACK // 17.04.2020 à 21h50

          La Chine a gagné la 3° guerre mondiale sans tirer un seul coup de feu !

            +1

          Alerter
          • Coolbabycool // 18.04.2020 à 09h46

            Personnellement, je l’espère. C’est au moins un pays rationnel et où le niveau et l’espérance de vie ne cessent d’augmenter considérablement pour tous. Et ils ne nous font pas la morale.

              +2

            Alerter
        • Le Minotaure // 18.04.2020 à 03h52

          La Chine a dépassé les Etats-Unis en 2019 en matière de brevets : https://www.usine-digitale.fr/article/pour-la-premiere-fois-la-chine-devance-les-etats-unis-sur-le-nombre-de-brevets-deposes.N951596 .

          La Chine représente 28,4% de la production industrielle mondiale, contre 16,6% aux Etats-Unis. Depuis 2019 la Chine a plus d’entreprises que les Etats-Unis dans le classement des 500 plus grandes entreprises mondiale par chiffres d’affaires.

          Après oui la Chine a d’énormes déséquilibres. Comme les Etats-Unis. On peut parler de la dépendance de la Chine au Pétrole, mais on peut aussi parler de son quasi-monopole sur les métaux rares, qui sont nécessaires à la production de tous les appareils numériques.

            +11

          Alerter
        • hyac // 18.04.2020 à 11h27

          Vous oubliez chaque fois que vous parlez du chômage américain les 106 millions d’américains en âge de travailler (16 à 64 ans) qui n’ont AUCUN emploi et qui n’en cherchent plus!

            +3

          Alerter
        • Phil // 18.04.2020 à 12h39

          Concernant les brevets la Chine dépose maintenant beaucoup plus de brevets que les USA .
          D’une manière générale le fossé se creuse .
          Ils sont nombreux et surtout ils travaillent dur , chose qui se perd en Europe et US .
          Dans l’histoire du monde il y a toujours eu des empires , des pouvoirs dominants . Leur durée n’est jamais eternelle , c’est cyclique. Les USA ont domine et sont encore très puissants .
          Mais la Chine dépassera un jour les USA et sera la première puissance mondiale.

            +1

          Alerter
      • tepavac // 17.04.2020 à 20h53

        « La répartition des échanges mondiaux c’est 60 % pour le $ US, 22 % pour l’euro, 8 % pour le yuan, »

        Nous verrons bien qui détient quoi lors de la descente aux enfer de toutes les bourses, sachant, et nous le savons tous, que les valeurs boursières ne représente pas du tout la valeur réelle de l’économie.

        Cela fait des années qu’ils gonflent artificiellement les valeurs boursières de leur économie par injection massive d’argent tout frais sortie de leur presse en échange des obligations.
        Quand les gros tombent ça fait toujours beaucoup de bruit.
        Ce qui est dramatique c’est que nous Européen soyons prit au piège de cet endettement.

        Quand au chinois, ils récupèreront pour pas rond les meilleures industries Américaine. Mieux, les Américains travailleront pour les Chinois comme des Chinois, pucés et avec un permis à point pour circuler.

        La seule façon qu’ils avaient de s’en sortir c’est d’embraser le moyen orient, mais les Russes les ont bloqué. Ils ont tenté la même opération en Asie, mais c’est les Chinois qui les ont arrêté. Ils leur reste L’Amérique latine et en sont réduit à lancer des primes pour les mercenaires contre un Président qui refuse leur diktat.

        Continué à regarder les films Hollywoodiens.

          +12

        Alerter
        • Mr K. // 18.04.2020 à 07h30

          @ ramanujan, par rapport à vos commentaires ci-dessus.
          Euhh, il faut peut-être tenir compte du nombre d’habitants?
          USA : 320 millions d’hab.
          Chine : 1,4 milliards d’hab.

          Vous ne croyez pas?

            +6

          Alerter
        • Coolbabycool // 18.04.2020 à 09h50

          N’abusez pas, quant à vous, de films américains… Mettez en parallèle les trajectoires américaines et chinoises depuis… la date que vous voulez.

            +2

          Alerter
        • Dominique65 // 18.04.2020 à 16h42

          « L’économie de la Chine était déjà en récession avant cette crise »
          Mouais, une récession très relative qu’on aimerait avoir en France !
          6% de croissance (rythme annuelle) au dernier trimestre 2019 quand-même.
          Les États-Unis du reste étaient également en ralentissement, avec un taux de 2,1%, bien loin de celui de la Chine.
          Du coup, je trouve ton « Renseignez-vous un minimum avant de réciter votre bréviaire » un brin lapidaire.

            +0

          Alerter
    • Christian // 17.04.2020 à 16h16

      C’est tout de même limité à ceux qui ont un revenu inférieur à $75000.

      Son coût est estimé à $250 milliards et fait partie de l’enveloppe budgétaire de $2000 milliards approuvée par le congrès pour « relancer l’économie ».

      Comment financent ils cela?
      Ben ils émettent de la dette, que la FED va s’empresser de racheter sur les marchés, grâce à de la création monétaire « ex nihilo ». Comme personne ne sait si cela va finalement produire de l’inflation, dixit les économistes en chef, cela tient du miracle, personne ne va avoir à payer.

        +12

      Alerter
      • Christian // 17.04.2020 à 16h40

        Oui bien sûr 🙂

        C’est pour cela que les taux de changes, les taux d’intérêts, ne veulent plus rien dire, comme je l’explique dans un autre billet.

          +2

        Alerter
      • lois-economiques // 17.04.2020 à 17h21

        La création monétaire ex nihilo des Banques centrales cela n’existe pas.
        Faut arrêter d’écrire n’importe quoi.
        C’est techniquement possible mais cela n’a jamais eut lieu.

          +0

        Alerter
        • MS // 17.04.2020 à 18h01

          Et pourtant c’est ce qu’ils font depuis des années…
          Mais comme l’argent créé reste dans la sphère financière et va nourrir la bulle boursière, ça ne se ressent pas (trop) dans le panier de la ménagère car comme l’offre en produits de grande consommation est plus importante que la demande, cela pousse à l’augmentation de productivité (et donc à l’augmentation de l’offre etc…)
          Il y a néanmoins certains domaines où cela se ressent : ceux où les biens sont en quantité limitée comme l’immobilier

            +6

          Alerter
          • lois-economiques // 17.04.2020 à 18h14

            La création monétaire ce sont les banques privées qui l’a fond pas les banques centrales.
            Le reste du raisonnement est correcte.

              +1

            Alerter
            • Dieselito // 17.04.2020 à 18h32

              Je crois me rappeler que la FED est bien un organisme privé, ayant dans son conseil d’administations les principaux financiers américains….
              La Fed est une banque centrale indépendante : ses décisions ne sont pas sujettes à l’autorisation du président des États-Unis ou d’une autre partie du gouvernement fédéral, elle ne reçoit pas de budget du Congrès…

                +8

              Alerter
        • Dominique65 // 18.04.2020 à 16h50

          « faut arrêter d’écrire n’importe quoi »
          Bonne suggestion que tu devrais suivre. En effet, la création ex nihilo est une chose tout à fait normale : Chaque fois qu’une banque accorde un prêt, elle crée de la monnaie. Ces « lignes de Crédit » sont interdites pour la banque centrale Européenne (quoique… les temps changent : suivre le lien ci-dessous) mais pas pour la FED.
          https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/16/les-banques-centrales-s-unissent-pour-contrer-la-crise_6033235_3234.html

            +1

          Alerter
      • lois-economiques // 17.04.2020 à 17h23

        L’inflation existe mais pas sur le panier moyen de la ménagère.

          +0

        Alerter
    • Marc // 17.04.2020 à 19h33

      @Catherine 14h39 :
      Pas 1200 par mois, 1200 tout court en une fois…

        +7

      Alerter
    • Californian // 17.04.2020 à 19h49

      Pas par mois: une seule fois, et seulement en dessous d’un certain niveau de salaire.

        +4

      Alerter
  • Santerre // 17.04.2020 à 15h06

    Les services officiels des USA sont incapable de donner les chiffres de mortalité. Il faut que ce soit une université privée qui s’y colle.
    Le CDC d’Atlanta qu’on nous dépeint comme la Mecque mondiale de l’épidémiologie se révèle être devenu une grosse bouse indigne d’un pays développé.
    Considérant que plusieurs dizaines de millions d’Américains n’ont pas accès au soin( chez nous, c’est que les vieux pauvres, ouf), quel est le bilan réel ?

      +6

    Alerter
  • Vincent P. // 17.04.2020 à 17h20

    Les E.U vont entraîner le vieux monde dans leur chute. Ce sera l’agonie de l’atlantisme, et ça va être sale.
    Trump n’est qu’une caricature de ce qu’ils sont vraiment. Les démocrates sont peut être moins stupides en apparence, mais ils sont en fait encore plus dangereux.

    Là, la FED vient de supprimer le risque : c’est donc la fin du capitalisme.
    Mais comme elle l’a fait par la dette massive et les rotatives, la FED vient également de mettre fin à la Liberté.
    Méditez ça bien en profondeur… L’autoritarisme sera venu de Jerome Powell, pas de Poutine ou Xi Jinping.

    Il ne restera plus que la guerre pour sauver la face. J’imagine qu’elle surviendra juste après l’hyper-inflation.
    La seule chose que j’espère, c’est que les missiles hypersoniques les propulseront dans une défaite cinglante et rapide, avant qu’ils ne jouent des nukes au delà du raisonnable: c’est l’idée derrière le fait de les avoir miniaturisées. Dans la mesure où elles sont destinées à l’Europe, c’est sympa de leur part, non ? après tout, Obama n’est pas Nobel de la Paix par hasard.

    Ceux qui prétendent que le système Dollar qui est une farce demeurera fort ou crédible, en crachant sur le Yuan qui lui sera ré-évalué à la hausse et adossé à un stock d’or physique colossal et un marché intérieur étendu à l’UEE largement suffisant, ou estiment que l’Euro aura quelque chance que ce soit de survivre à ses failles, ont quelques trains de retard et quelques poutres dans les prunelles. Certainement un peu peur d’admettre la réalité, aussi.

      +9

    Alerter
    • Christian // 17.04.2020 à 20h30

      « le Yuan qui lui sera ré-évalué à la hausse et adossé à un stock d’or physique colossal »

      détrompez vous, la Chine possède des réserves d’or très faibles par rapport à la taille de son pays. C’est aussi le pays où les réserves d’or sont les plus faibles dans ses réserves de change, 2% seulement.
      https://www.businessinsider.fr/les-10-pays-avec-les-plus-grosses-reserves-dor/

      Le Yuan est bien plutôt adossé à un stock de dettes américaines colossal!

        +5

      Alerter
    • Mr K. // 18.04.2020 à 07h54

      Détention de Bons du trésor américain :
      Japon : 1268 milliards de dollars
      Chine : 1092 milliards de dollars

      @ramanujan
      Ce qui est très intéressant par rapport à vos vieux chiffres, c’est que l’on constate que la Chine à quasiment divisé par deux sa détention de bons du trésor américain.
      Cela ne va pas tout à fait dans le sens de votre discours général.
      Non?

      Source (Bloomberg pour le graphe) :
      https://www.zerohedge.com/markets/japanese-holdings-us-treasuries-hit-record-highs-china-big-buyer-too

        +4

      Alerter
    • Coolbabycool // 18.04.2020 à 10h06

      Cette « faiblesse » de la Chine est aussi une force, car elle constitue une dépendance des E.-U. dans la mesure où elle pourrait choisir, en s’en débarrassant, de lui faire perdre valeur et crédit, même si cela lui coûtait. Dans les moments où les capitalistes américains étaient ravis de s’offrir à bas coût le travail chinois, pour ne pas payer leurs ouvriers (le « coût du travail » étant « excessif ») il était de bonne politique et politesse, pour les Chinois, de prendre des obligations américaines. Mais peut-être que cela va changer… surtout quand les E.-U. posent que l’emploi du dollar n’est légitime qu’à condition de respecter leurs infinies sanctions… Il ne restera plus aux E.-U. que la guerre, sauf que c’est trop tard pour la gagner.

      Quand j’étais jeune, il était évident qu’il fallait avec des dollars en réserve. Mais maintenant ? Il était évident que les E.-U. étaient « les plus forts ». Mais maintenant ? Leur hyper-puissance n’est devenue qu’une hyper-dangerosité. Mais il n’y a plus d’hyper-crainte…

        +2

      Alerter
  • catherine // 17.04.2020 à 17h57

    Il serait bon que d’un élan unanime, soutenu par l’opinion publique de toutes les nations, la planète se démilitarise drastiquement au profit de l’ assainissement des finances et pour mettre en forme l’idée qu’il y a mieux à faire que la guerre.

    On peut rêver ?

      +10

    Alerter
  • Christian Gedeon // 17.04.2020 à 18h47

    Comment les USA se financent?mais c’est le probleme des usines n’est ce pas? Notre problème c’est comment nous nous finançons nous! N’est ce pas? Eh bien nous ne nous finançons pas…Allemagne plan fédéral de relance 1100 000 000 000 d’euros. France peut être 100 milliards . Vous avez percuté ? Finalement l’Allemagne n’a peut être pas perdu la seconde guerre mondiale n’est ce pas? Le IV éme Reich dicte sa loi sur le territoire des nations européennes,avec l’aide de ses alliés nordiques traditionnels et des « élites » des pays latins. La dure vérité est là et pas ailleurs. Pas de masques pas de respirateurs et pas de souveraineté monétaire. De Gaulle reviens,ils sont vraiment devenus fous!

      +13

    Alerter
    • Christian // 17.04.2020 à 20h51

      « Allemagne plan fédéral de relance 1100 000 000 000 d’euros. France peut être 100 milliards . Vous avez percuté ? »

      Il faut comparer les bons chiffres. Le chiffre de 1100 milliards pour l’Allemagne comprend les garanties pour les prêts bancaires, c’est à dire l’engagement global. En France, cet engagement global est de 400 milliards (100 milliards pour la relance et 300 milliards de garanties).

        +6

      Alerter
  • Pierre // 17.04.2020 à 21h30

    Les USA vont demander des comptes à la Chine, il va y avoir des enquêtes, des condamnations, des demandes d’extradition, des demandes de dommages style dommages de guerre.

      +1

    Alerter
    • TZYACK // 17.04.2020 à 22h01

      C’est ce que va tenter de faire Trump et.. échouer, car les Chinois – qui ont un Q.I. supérieur – déjoueront habilement cette grossière manoeuvre de Teuton !

        +5

      Alerter
    • gracques // 18.04.2020 à 08h20

      J’en suis resté pour ma part à 50% d’augmentation de 3000 à 4500 environ….. si les chiffres Chinois sont sujets à caution qu’en est il de ceux du Japon , de la Corée du Sud ou de l’Allemagne ? Je ne cite que des pays comparables et que l’o’n peut supposer relativement transparents (quoique , nous avions bien ‘oublie’ nos morts en Epahd pendant un temps certain) .
      Moi’je remarque d’eux choses , l’occident en général , sauf l’Allemagne (parce-que puissance industrielle , il faut FABRIQUER des masques et tests ET dominante ) à echoue’lamentablement à protéger sa population et peut être son économie.
      Notre goue tvernement (pour les autres , nous n’avons strictement aucune nouvelle) nous ment comme u arracheur de dents , masques ,,tests, confinement pour tous , sauf pour les petites mains sur les chantiers et les caisses de supermarche….
      Cation de comite scientifique théodule à la botte alors que les structures d’information et de décision existent …
      Ne regardons pas la’Chine et les states , regardons nous dans la glace , européens et français .
      Il y a de grave remises en cause à effectuer.

        +10

      Alerter
  • DVA // 17.04.2020 à 22h06

    lol..Les républicains sont en mode ‘ élections US 2020’ à fond contre les élus démocrates qui conseillent le confinement…grosses ‘ bagarres’ aux colts en perspective..( Michigan today) au mieux c’est Cuomo qui en sort gagnant ( Biden a trop de casseroles à son cul …) ou alors c’est un militaire qui s’occupe de la suite…mais demain ne sera rose pour pas grand monde..

      +3

    Alerter
  • Barachin // 17.04.2020 à 22h56

    « Malgré la propagation du virus, Donald Trump envisage de rouvrir le pays pour relancer l’activité. »

    C’est pire que cela, il encourage dans une série de tweets les citoyens à prendre les armes pour libérer les Etats qui ont adopté le confinement (« LIBÉREZ LA VIRGINIE, sauver le 2e amendement. La région est en état de siège! »)

    ›› https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-au-confinement-trump-appelle-les-habitants-a-liberer-leur-etat_fr_5e99e584c5b63639081e116a?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

    Cette fois-ci je crois qu’on y est. Le « pays des gros » va s’effondrer sur lui-même ?
    https://www.youtube.com/watch?v=nSQFvT6EPyo&t=146s

      +2

    Alerter
    • Alligator427 // 17.04.2020 à 23h41

      Plusieurs raisons effectivement de s’inquiéter :

      • 1 américain sur 2 est obèse et c’est avec l’âge le principal facteur de mortalité dans cette pandémie (excellent reportage sur l’épidémie d’obésité : https://www.arte.tv/fr/videos/083970-000-A/un-monde-obese/)
      • les américains ont un système de santé très inégalitaire, et même si exceptionnellement les personnes non couvertes par une mutuelle pourront être prises en charge par les hôpitaux dans le cadre de cette pandémie, beaucoup de malades iront tardivement et auront eu le temps de répandre la maladie
      • la société américaine est violente physiquement (les populations sont armées) et économiquement (le confinement n’est pas tenable face à l’impératif de toujours : « make money »)
      • elle est aussi fortement religieuse, la propension au millénarisme et les comportements les plus irrationnels risquent de gagner du terrain
      • sans parler des communautarismes qui risquent de palier aux déficiences des structures étatiques (le niveau fédéral étant quant à lui déjà totalement dépassé par les évènements)

      … bref, très très mal barré « le pays des gros » 🙁

        +13

      Alerter
      • Myrkur34 // 18.04.2020 à 12h35

        Pourquoi croyez vous que même dans ce pays avec toutes ces tares par rapport par exemple à la France, il ne se passe rien ?
        Parce que la grande majorité des gens veulent vivre tranquille et en paix malgré la rudesse de la vie.
        En plus avec le cumul des peines par rapport aux infractions commises, on arrive vite à 20 ans de prison sans avoir tué personne, çà calme direct je pense.
        Si tous les sdf américains et ceux qui touchent les bons d’alimentation (45 millions de personnes au bas mot) voulaient réellement se révolter ou même manifester à la Ghandi, le pays est paralysé d’office au minimum.

        Et pour répondre à l’article, vu que le système capitaliste peut créer ex nihilo de la monnaie à tout va grâce à la BCE ou la FED par simple ligne comptable dans ses comptes(remboursable sur 50 ou 100 ans (projet) pour les coronabonds), et bien à chaque crise mondiale l’on aura droit à cette pirouette. Le système repartira jusqu’à complète favelasisation du monde dans quelques décennies ou siècles. Que ce soit la Chine ou les Usa,ou L’Inde dans le futur qui mène le bal ne changera rien au système dominant.

          +2

        Alerter
    • Dominique65 // 19.04.2020 à 12h27

      « Donald Trump envisage de rouvrir le pays pour relancer l’activité. »
      C’est à cause de la Chine qui continue à lui mentir (enfin, c’est ce qu’il racontera plus tard).

        +0

      Alerter
  • hyac // 18.04.2020 à 14h13

    Pour compléter sur les USA: avant la pandémie 40 à 43 millions d’américains recevaient de l’aide alimentaire pour survivre. La dette va atteindre 28’000 milliards de dollars l’année prochaine, contre des recettes 3500 milliards , elle ira probablement vers 40’000 milliards en 2025. Ce pays est ruiné , comme l’UE et tout le système basé sur le dollar, C’est une évidence bien simple à voir. Pratiquement toutes les injections des banques centrales ont été absorbées par la finance: monstrueux montants des produits dérivés, rachats de leurs propres actions par les sociétés cotées, spéculations sur les futurs rachats prévisibles des obligations pourries etc La cote est allée au ciel mais pas la production de biens réels qui elle stagne depuis 2008.

      +1

    Alerter
  • Vincent P. // 18.04.2020 à 16h03

    Ravi de constater que ce post célèbre l’arrivée parmi les commentateurs d’un nouveau Troll pro-atlantisme, pro-EU…
    A moins qu’il ne s’agisse que d’un nouveau pseudo ?
    Je souhaite que la déflation sévère qui vient fasse bien les pieds et les poches à de pareils idéologues aliénés qui ont activement participé du monde abject d’aujourd’hui. Chacun son tour : il y a longtemps que le fascisme néolibéral à fait que je n’ai plus rien à perdre.

      +2

    Alerter
  • jean-pierre Georges-pichot // 19.04.2020 à 09h19

    Tout ce débat à propos de dettes et de papier-monnaie est vain. Entre la Chine et les USA, cela se terminera à coup de bombes atomiques et les histoires d’argent sembleront bien secondaires.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications