Les Crises Les Crises
7.avril.20207.4.2020 // Les Crises

« 1 000 balles pour sortir » : L’indécence de Bruno Lemaire

Merci 9
J'envoie

Source : Aurélie Lebelle, pour Le Parisien, le 20/03/2020.

Certains ont voulu y voir une récompense pour tous les travailleurs qui « ont eu le courage de se rendre sur leur lieu de travail » malgré l’ épidémie de Covid-19 due au coronavirus. Il faut dire que ce vendredi matin, sur LCI, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a appelé les entreprises des secteurs essentiels à verser une prime défiscalisée de 1000 euros à leurs salariés.

S’agit-il d’un cadeau pour les salariés ? D’un coup de pouce pour remercier les plus exposés, ceux qui font leur travail « parfois avec la peur au ventre », a précisé le ministre de l’Économie et « qui sont inquiets, à qui nous devons apporter un certain nombre de réponses sur leur sécurité sanitaire » ? Pas vraiment.

En réalité, la prime de 1000 euros mentionnée par Bruno Le Maire n’est ni plus ni moins que la prime Macron, déployée largement dans les entreprises en 2019 en réponse au mouvement des Gilets Jaunes. En 2020, face au succès du déploiement de cette prime en 2019, le gouvernement a de nouveau proposé aux entreprises de booster le pouvoir d’achat de leurs salariés avec une prime défiscalisée pouvant grimper jusqu’à 1000 euros. Sauf qu’elle est désormais réservée aux entreprises qui mettent en place un plan d’intéressement. Pour que dans cette situation exceptionnelle, les salariés en profitent, il faut donc que leur employeur ait mis en place ce dispositif.

Trop compliqué pour les TPE PME

« J’invite toutes les fédérations, toutes les grandes entreprises qui ont un accord d’intéressement, notamment dans les secteurs vitaux comme l’agroalimentaire ou la grande distribution, à verser cette prime de 1000 euros totalement défiscalisée à leurs salariés », a ainsi déclaré le ministre.

« Nous devons faire mieux pour toutes ces personnes dont nous avons impérativement besoin », a-t-il assuré.

Cette idée, selon les Échos, a été lancée par Emmanuel Macron et soutenue par le Medef après une réunion avec les acteurs économiques jeudi… Toutefois Geoffroy Roux de Bézieux, le patron des patrons, a posé une limite. « Il faut une prise en charge par l’Etat car les entreprises ne pourront pas payer », a-t-il estimé dans le quotidien économique.

Pour Bercy, « tous les outils sont sur la table ». Les entreprises peuvent se saisir de la prime Macron défiscalisée qui reste valable jusqu’au 30 juin.

Reste à savoir les secteurs qui seront concernés ? Pour l’instant, il n’est pas question de lister des branches et des entreprises spécifiques. « J’invite toutes les fédérations, toutes les entreprises qui ont un accord d’intéressement, notamment dans les secteurs vitaux, à verser cette prime de 1 000 euros qui est totalement défiscalisée », a simplement ajouté Bruno Le Maire.

Selon le ministre de l’Économie, cette prime pourra aussi profiter au « personnel hospitalier, à qui nous devons la vie », a-t-il ajouté en précisant qu’il y était également « ouvert » pour les autres catégories de la fonction publique qui permettent de faire tourner l’économie.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications