Les Crises Les Crises
13.mars.202013.3.2020 // Les Crises

Macron et la mise en danger de la vie d’autrui – Par François Cocq (+ Réaction de Paul Jorion)

Merci 916
J'envoie

Source : François Cocq, 12-03-2020

Emmanuel Macron a donc livré le verdict du Prince : les écoles vont fermer mais les élections municipales seront maintenues. Pour le reste, du bla-bla, et aucune mesure concrète à même d’aider nos dévoués soignants à faire face à la tâche immense qui les attend. L’incohérence et l’irresponsabilité dominent plus que jamais au plus haut sommet de l’Etat.

Macron a donc annoncé la fermeture des écoles pour lundi. Pourtant, hier encore, le ministre de la santé Olivier Véran déclarait que « mettre les enfants à l’école n’est pas dangereux ». Et ce matin même, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer lâchait, sentencieux : « La fermeture totale des écoles n’a jamais été envisagée ». La fonction ministérielle n’est plus ce qu’elle était, tout au plus est-elle désormais une pitrerie sans conséquences. Car Macron s’est donc essuyé les pieds sur ses ministres pour prendre le contre-pied. Dont acte. Mais il faut entendre que s’il agit de la sorte, c’est bel et bien que le virus circule dès à présent, et depuis plusieurs jours au sein des établissements scolaires. Que Macron n’a-t-il pas pris cette décision plus tôt, à l’heure où le virus pouvait encore être contenu. Il aura fallu que l’Italie, la Slovénie, l’Ukraine, la République Tchèque, la Grèce, l’Irlande et tant d’autres accèdent à cette recommandation des scientifiques pour qu’enfin Macron nous place à leur remorque. Quinze jours précieux ont été perdus et la responsabilité, ou plutôt l’irresponsabilité de nos décideurs est entière.

Sauf que, pendant ce temps-là, Macron a confirmé la tenue des élections municipales pour les deux dimanches à venir. Si la situation nécessite la fermeture des écoles, si donc le virus circule largement, la tenue des municipales est elle aussi irresponsable. Imaginez : 60 % de participation (ce qui serait le plus faible taux de participation pour une élection municipale sous la 5e République) conduirait à ce que 25 millions de personnes se retrouvent ce week-end dans les bureaux de vote. Comment Macron peut-il alors prétendre vouloir « protéger les plus fragiles » et « freiner l’épidémie » en créant lui-même les conditions de sa propagation ?

Au-delà, cette décision est incohérente : partout dans le pays de nouvelles équipes municipales vont donc être installées dans 10 jours (quand l’épidémie sera plus avancée encore qu’aujourd’hui). Il leur faudra, et c’est bien naturel, plusieurs semaines pour s’installer dans leurs responsabilités. Or c’est précisément à ce moment que l’on aurait besoin d’une cohérence d’action et d’une efficacité dans la tâche. L’argument de la « continuité de la vie démocratique » tel qu’évoqué par Emmanuel Macron est un argument vide et creux. Il masque mal que le maintien des municipales répond avant tout aux petits arrangements en vase clos entre chefs à plumes qui privilégient les intérêts supérieurs des partis à la santé publique des Français.

Car toutes les oppositions institutionnelles se sont réduites au silence et ont failli à leur tâche démocratique depuis quinze jours, depuis que, reçues à Matignon par le premier ministre, elles ont fait acte d’allégeance à l’unité nationale. Depuis elles se sont naturellement gardées de demander des comptes sur la possible importation du virus dans l’Oise par nos propres troupes, elles se sont gardées d’envisager la fermeture des écoles. Pire, elles ont plaidé pour le maintien des municipales, toutes accaparées à leur nombrilisme électoraliste déconnecté des enjeux populaires et de l’intérêt général.

La crise sanitaire actuelle est un tournant, et pas seulement pour le quinquennat d’Emmanuel Macron. Mais celui-ci a compris que pour essayer de se maintenir, il faudrait feindre de changer. Le voilà donc qui, l’air de ne pas y toucher, appelle à « interroger notre modèle de développement ». A la bonne heure. Mais qu’il soit entendu que tous ceux qui comme lui auront contribué à imposer le modèle d’aujourd’hui sont inaptes à porter celui de demain. D’ici là, lui et les autres devront rendre des comptes. Impréparation, inconséquence, irresponsabilité, les leçons devront être tirées le moment venu et la force populaire devra se doter d’une expression qui lui permette de répondre en temps réels aux enjeux de nos temps loin des atermoiements et calculs sordides de la caste d’hier.

Source : François Cocq, 12-03-2020


Source : Paul Jorion, YouTube, 12-03-2020

Source : Paul Jorion, YouTube, 12-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 13.03.2020 à 11h57

« Toutes les oppositions institutionnelles se sont réduites au silence et ont failli à leur tâche démocratique depuis quinze jours […] elles ont fait acte d’allégeance à l’unité nationale. »
C’est aussi mon impression… même Mélenchon s’est gardé de critiquer le fiasco gouvernemental.

Jadis, les oppositions auraient assigné un tel gouvernement devant la Haute Cour, pour incurie caractérisée face à l’épidémie, et mise en danger délibérée de la vie des citoyens.

13 réactions et commentaires

  • Fritz // 13.03.2020 à 11h57

    « Toutes les oppositions institutionnelles se sont réduites au silence et ont failli à leur tâche démocratique depuis quinze jours […] elles ont fait acte d’allégeance à l’unité nationale. »
    C’est aussi mon impression… même Mélenchon s’est gardé de critiquer le fiasco gouvernemental.

    Jadis, les oppositions auraient assigné un tel gouvernement devant la Haute Cour, pour incurie caractérisée face à l’épidémie, et mise en danger délibérée de la vie des citoyens.

      +48

    Alerter
  • bruno49 // 13.03.2020 à 12h32

    Je recommande la lecture des vidéos du Professeur Raoult Didier de l’IHU Mediterrannée Infection spécialiste des coronavirus depuis plusieurs dizaines d’années et dont la parole me parait sérieuse et fondée sur une vraie expérience et des arguments solides concernant la pandémie.
    https://www.youtube.com/watch?v=pb8Q1yr2cjo

      +11

    Alerter
    • ektin // 15.03.2020 à 00h24

      Celle là par exemple :
      https://www.youtube.com/watch?v=dAKb0f7yXJQ

      Garde ton Raoult pour toi, mon garçon; c’est un clown en mal d’audience médiatique, rien de plus. Son seul talent: profiter du travail des autres pour se faire mousser. Il n’a rien découvert par lui-même.

        +0

      Alerter
      • benoi31 // 20.03.2020 à 08h24

        Heuuuu… On peut critiquer son appétence pour l’exposition médiatique, mais pas vraiment ses compétences scientifiques. Je vous invite à consulter ses publications et sa page wikipédia qui recense les.nombreuses reconnaissances internationales qu’il a reçues. Il fait partie des chercheurs français les plus cités dans le monde

          +0

        Alerter
  • chr bernard // 13.03.2020 à 12h40

    Sacré Jorion ! Toujours binaire (méchant trump versus macron, présidentiel) et naïf (macron aurait remis en cause l’ultralibéralisme, … tout en fustigeant le retour aux nations, comme si le supranational ne menait pas INELUCTABLEMENT à de l’ultralibéralisme)

      +17

    Alerter
  • Bats0 // 13.03.2020 à 12h41

    Paul JORION, vous pensez sérieusement que l’élocution d’EM est sincère ?
    Jusqu’à présent de la devise de notre république « Liberté, Égalité, Fraternité », il a retenu que le mot « Liberté »; les autres il les a bannis de son vocabulaire.
    Moi , il ne m’a pas du tout rassurer, et c’est pourquoi que je ne l’ai pas écouté jusqu’à la fin de son allocution.
    « Il a fait une critique de l’ultra-libéralisme » et « il a dit qu’il faut revenir à de grands principes comme ceux de la solidarité »; franchement, Paul vous me décevez de vouloir faire confiance à ce communiquant (certes, excellent dans cet exercice, mais pas devenu anarchiste en quelques heures), mais au combien hypocrite et malveillant vis-à-vis des citoyens qu’il est censé protéger; que ne revendiquerait-il pas pour justifier son poste à la tête de notre état ???

      +22

    Alerter
  • Le Belge // 13.03.2020 à 12h41

    En ce qui concerne la Belgique nous avons assisté, hier, à plusieurs décisions :
    1 : suspension des cours dans tous les degrés d’enseignement (les universités organisent des cours podcastés) jusqu’au 20 avril,
    2 : fermeture totale des restaurants, cafés, cinémas, discothèques, musées, espaces d’expositions, salles d’activités récréatives, clubs sportifs en tout genre (le championnat de football professionnel est suspendu jusqu’au 3 avril) dès ce soir à minuit,
    3 : les commerces autre que ceux du secteur de l’alimentation ne pourront plus ouvrir le week-end et devront fermer à 18:00,
    4 : militarisation des plans d’urgences dans le secteur hospitalier (les médecins retraités sont réquisitionnables),
    5 : la police est chargée de faire appliquer ces mesures.
    6 : d’autres mesures pourraient suivre.
    La situation française est très, mais très inquiétante. La fermeture de la frontière entre la Belgique et la France est envisagée.
    Bonne journée à toutes et à tous. Portez-vous bien.

      +19

    Alerter
  • Maud // 13.03.2020 à 14h03

    « J’ai changé » donc implicitement votez pour moi, on verra après.

    Quant à Larcher il pense au prochaines sénatoriales de l’automne. Minable.

    Todd a raison : hier soir un long tunnel de 30 mn pour ne rien dire cela aurait pu tenir 10 mn s’il n’avait clamer à répétition : bravo aux équipes médicales qu’il n’avait cesser d’ignorer depuis des mois.
    Pour paraphraser Todd : les crétins diplômés tiennent le gouvernail.

      +24

    Alerter
  • captp // 13.03.2020 à 14h12

    ils veulent battre le record d’abstention pour les élections peut-être… :/

      +1

    Alerter
  • pyrrhogaster // 13.03.2020 à 15h07

    Pour une fois Paul Jorion n’est pas à la hauteur. Il ne dit rien. Je ne qualifie pas de présidentiel un homme qui nous recommande de nous laver les mains….

      +9

    Alerter
  • christian gedeon // 13.03.2020 à 17h27

    Je ne suis pas fan de M. Macron,mais je trouve qu’il a dit ce qu’il fallait dire. C’est le président qui s’est exprimé,je crois. Et de toute façon,alea jacta est,n’est ce pas?Même Mme Trudeau a chopé le covid et la région de Vancouver est fortement frappée . Ce virus,je ne sais pas s’il n’ a pas de frontière,mais ce que je sais c’est qu’il frappe partout et tout le monde.Alors les chamailles politiciennes,pffff.

      +0

    Alerter
  • MC31600 // 19.03.2020 à 00h48

    Tout le processus électoral doit être annulé, 1er comme 2d tour.

    https://www.change.org/p/emmanuel-macron-%C3%A9lections-municipales-annulation-du-scrutin-du-15-mars-2020

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications