Les Crises Les Crises
29.janvier.202029.1.2020 // Les Crises

[Exclusif] Le Procureur Chokine porte plainte contre Joe Biden pour ingérence dans l’action judiciaire de l’Ukraine (et il nous cite…)

Merci 418
J'envoie

Nous vous proposons aujourd’hui ce document exclusif : la plainte de l’ex-procureur d’Ukraine Viktor Chokine contre Joe Biden pour ingérence dans l’action judiciaire de l’Ukraine – qui cite d’ailleurs notre enquête UkraineGate…


À l’intention du Directeur intérimaire du Bureau national d’investigation

PLAINTE [contre Joe Biden]

Sur la commission d’une infraction pénale

(en vertu de l’article 214 du Code de procédure pénale d’Ukraine)

J’ai pris connaissance de l’article 63 de la Constitution d’Ukraine et de la responsabilité prévue par l’article 383 du Code pénal d’Ukraine concernant la « Dénonciation calomnieuse d’une infraction » et j’en ai compris la teneur.

Chokine V.M. (signature)

Au cours de la période 2014-2016, le Bureau du Procureur Général d’Ukraine menait une enquête préliminaire sur une série de délits graves commis par l’ancien ministre de l’Écologie d’Ukraine, Mykola Zlotchevski, et par les dirigeants de la société « Burisma Holding Limited » (Chypre), dont le conseil de directeurs comptait parmi ses membres, entre autres, Hunter Biden, fils de Joseph Biden, à l’époque vice-président des États-Unis d’Amérique.

L’enquête sur les délits susnommés était menée en stricte conformité avec le Droit pénal et se trouvait sous mon contrôle personnel en tant que procureur général d’Ukraine.

En raison de ma position ferme sur les affaires susnommées – en ce qui concerne leur instruction rapide et impartiale avec pour objectif l’arrestation et la mise en examen des coupables – Joseph Biden a adopté une attitude fermement hostile à mon égard. À plusieurs reprises, aussi bien dans des conversations privées avec des hauts responsables ukrainiens que dans ses discours publics, il a exprimé sa demande catégorique concernant mon renvoi immédiat du poste de procureur général d’Ukraine en échange d’une somme de 1 milliard de dollars (USA), en tant que garantie financière des États-Unis au profit de l’Ukraine.

Les faits que j’ai décrits ci-haut sont confirmés, entre autres, par l’interview officielle de Joseph Biden publiée dans les médias (https://www.youtube.com/watch?v=iHoXh42BraI), où ce dernier déclare que l’Ukraine ne recevra pas d’argent si je reste à mon poste de procureur général.

Tout au long des derniers mois de 2015 et des premiers mois de 2016, Joseph Biden, profitant du poste qui était le sien, est venu plusieurs fois en visite officielle en Ukraine dans le but de négocier avec les dirigeants du pays, à la fois mon éviction et, par conséquent, la ferméture de l’enquête impartiale sur les infractions commises par les personnes liées à la société « Burisma Holding Limited » (Chypre), y compris le fils du responsable étasunien susnommé.

En raison de la pression permanente du vice-président des États-Unis Joseph Biden, ayant pour objectif mon éviction au poste de procureur général, au moyen d’un chantage concernant l’attribution d’une aide financière, j’ai – en tant qu’homme situant les intérêts de l’État au-dessus de mes intérêts personnels, accepté d’abandonner le poste de procureur général d’Ukraine.

Après ma démission provoquée par cette pression illégale, aucune enquête active n’a été menée sur les infractions de la société « Burisma Holding Limited » (Chypre), et par conséquent, les personnes impliquées dans ces infractions n’ont pas été identifiées, ni arrêtées, ni mises en examen.

Selon les conclusions de l’Association de droit international (International Law Association) du 18.04.2017 – rédigées par le docteur en droit et professeur O.O. Merejko, à l’époque vice-président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe – la demande du vice-président des États-Unis Joseph Biden concernant mon éviction du poste du procureur général d’Ukraine, considérée comme condition de l’octroi d’une aide financière, est qualifiée de pression. Ceci représente donc une ingérence dans les affaires intérieures de l’Ukraine de la part d’une puissance étrangère en violation d’un des principes du droit international.

Qui plus est, les faits présentés ci-avant – soit la pression exercée par Joseph Biden à mon encontre en tant que procureur général d’Ukraine – ainsi que les circonstances décrites précédemment, sont confirmés par une enquête journalistique indépendante intitulée « UkraineGate » réalisée et publiée par le média français en ligne « Les-Crises.fr », et disponible sur ce lien : https://ukrainegate.info/part-2-not-so-dormant-investigations/

Ainsi, les pressions illégales exercées à mon encontre en tant que chef d’une structure judiciaire d’Ukraine par Joseph Biden, constituent un abus de pouvoir de ce dernier qui a utilisé son poste de vice-président des États-Unis dans le but d’entraver mes fonctions de procureur général d’Ukraine, ce qui a empêché d’élucider des crimes graves et d’arrêter des criminels. Les actes de Joseph Biden présentent donc les caractéristiques du délit stipulé dans l’article 343 alinéa 2 du code pénal d’Ukraine.

Conformément à l’article 214 alinéa 1 du code pénal d’Ukraine le procureur enquêteur est tenu dans les 24 heures suivant le dépôt de plainte, le signalement d’un délit, ou la découverte indépendante des faits témoignant d’un délit, d’inscrire l’information au Registre unifié des enquêtes préliminaires et ouvrir l’enquête.

J’informe également que l’accord sur l’assistance juridique N°00299 a été signé le 12.10.2019 entre moi-même et le cabinet d’avocats « Lechtchenko, Dorochenko et C° » qui me représentera, entre autres, dans cette affaire.

Je joins à cette plainte le mandat prévu par l’article 50 du code pénal d’Ukraine au nom de mes représentants, les avocats Téléchetski Oleksandr Ivanovitch et Lechtchenko Oleksandr Viktorovitch.

Sur la base de tout ce qui précède et en vertu des articles 55, 56 et 214 du code pénal d’Ukraine,

JE DEMANDE :

  1. L’inscription au Régistre unifié des enquêtes préliminaires l’information sur le fait que le citoyen des États-Unis d’Amérique Joseph Biden a commis sur le territoire d’Ukraine et au-delà de ses frontières un délit à mon égard, et notamment une ingérence dans l’exercice des fonctions d’un représentant d’une structure judiciaire, qui tombe sous le coup de l’article 343 alinéa 2 du code pénal d’Ukraine.
  2. L’ouverture immédiate d’une enquête préliminaire et la transmission d’ordres écrits aux enquêteurs du Bureau national d’investigation.
  3. Le statut de victime pour moi-même, Chokine V.M., dans le cadre de l’enquête criminelle, et à ce titre la délivrance d’un memento sur les droits et les devoirs des victimes et la prise en compte de mon témoignage.

Annexes:

– Mandat d’octroi de l’assistance juridique série KV N° 823666 du 28.01.2020 sur 1 feuille,

– Copie certifiée du droit d’exercer la profession d’avocat TchTs N° 00173 du 28.07.2017 sur 1 feuille,

– Mandat d’octroi de l’assistance juridique série KV N° 823665 du 28.01.2020 sur 1 feuille,

– Copie certifiée du droit d’exercer la profession d’avocat N° 25023 du 11.01.2013 sur 1 feuille,

– Copie des conclusions de l’Association de droit international (International Law Association) du 18.04.2017

Le 28 janvier 2020,

Chokine Viktor Mikhaïlovitch


Annexe 1 : la plainte de Chokine

Télécharger

Annexe 2 : Article 343 du code pénal d’Ukraine :

Article 343. Interférence avec l’activité d’un agent d’application des lois.

1. Toute pression sur un agent d’application des lois dans le but d’interférer avec son devoir officiel ou d’obtenir la prise de décisions illégales, –

est passible d’une amende de 50 à 200 revenus minimum en franchise d’impôt, ou de travail correctionnel pour une durée maximale de deux ans, ou d’une arrestation pour une durée maximale de six mois.

2. Les mêmes actions, si elles empêchent la prévention d’une infraction criminelle ou l’arrestation d’un délinquant, ou sont commises par un fonctionnaire par abus de pouvoir, –

sont punies de la privation du droit d’occuper certains postes ou d’exercer certaines activités pendant une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans, ou d’une arrestation pour une durée maximale de six mois, ou d’un régime de semi-liberté pour une durée maximale de quatre ans.

Annexe 3

Lien vers les conclusions de l’Association de droit international (International Law Association) du 18.04.2017

Télécharger

Annexe 4

Lien vers la dépêche de l’agence de presse Interfax rapportant tout ceci.

Commentaire recommandé

christian BERNARD // 29.01.2020 à 16h48

C’est tout de même effrayant qu’il n’y ait aucun journaliste pour relayer ne serait ce que quelques éléments de tout ceci !
Alors que le feuilleton de l’impeachment les occupe dans ses moindres détails et péripéties (quand ce ne sont pas ces ridicules historiettes liées à l’intrusion, puis l’exclusion d’une starlette dans la cour d’Angleterre…)

36 réactions et commentaires

  • Zeika // 29.01.2020 à 16h23

    Cette enquête a un impact très impressionnant. Félicitations pour la qualité de votre travail. Il reste à attendre de voir si la justice d’Ukraine poursuivra le dossier.

      +59

    Alerter
  • JC // 29.01.2020 à 16h27

    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/01/29/presidentielle-americaine-j-280-joe-biden-rattrape-par-le-proces-en-destitution-de-donald-trump_6027649_3210.html

    J’ai cru que c’était aux États-Unis que votre travail était impliqué, fausse joie (pour l’instant) mais bravo quand même.

      +8

    Alerter
  • christian BERNARD // 29.01.2020 à 16h48

    C’est tout de même effrayant qu’il n’y ait aucun journaliste pour relayer ne serait ce que quelques éléments de tout ceci !
    Alors que le feuilleton de l’impeachment les occupe dans ses moindres détails et péripéties (quand ce ne sont pas ces ridicules historiettes liées à l’intrusion, puis l’exclusion d’une starlette dans la cour d’Angleterre…)

      +68

    Alerter
    • Patrique // 29.01.2020 à 17h27

      C’est au contraire l’ordinaire des journalistes français.

        +22

      Alerter
      • christian BERNARD // 29.01.2020 à 17h31

        oui, bien sûr, on se lasse de le constater, mais c’est chaque fois pour s’étonner du degré de mensonge (au moins par omission) qu’ils atteignent ; en clair : il me semble que le problème est croissant …
        NB Je suis belge et je vous consolerai (je plaisante..) en vous disant que la presse belge, c’est la même cochonnerie.

          +39

        Alerter
      • Bouddha Vert // 30.01.2020 à 00h47

        Inutile de flageller nos médias, car ce n’est malheureusement pas un apanage national… L’appartenance à l’OTAN est certainement nécessaire, attendons de voir la réaction des Grands Bretons pour savoir si elle est suffisante, l’information est encore toute fraiche!
        Merci et bravo à l’équipe des Crises.

          +9

        Alerter
  • Fritz // 29.01.2020 à 16h57

    Ça c’est une justice internationale digne de ce nom ! Bravo M. Chokine.
    Depuis ce matin, les médias français ne parlent que de votre plainte contre Joe Biden [rire désespéré].

      +23

    Alerter
    • Pepin Lecourt // 30.01.2020 à 10h50

      Pour parler de cette affaire les médias Français seraient obligés de parler de  » Les Crises  » et d’Olivier Berruyer qu’ils n’ont cessé de classer comme complotiste, en plus qu’ils n’ont absolument pas envie de contrarier les anti-Trump Démocrates, mettre en avant « Les Crises » les obligeraient à avaler leur chapeau !

        +18

      Alerter
  • Al chaab yourid // 29.01.2020 à 17h25

    L’accusé avoue en janvier 2018 son crime commis en 2014 (https://www.youtube.com/watch?v=UMKdRSz0PUo) et la victime porte plainte en 2020.
    … le rythme s’accélère :))))

      +15

    Alerter
  • Fabrice // 29.01.2020 à 18h01

    Bien joué mais prudence nos dirigeants ont de moins en moins de tolérance vis à vis de la vérité et ceux qui la diffuse.

    👍😉

      +33

    Alerter
  • .Josy // 29.01.2020 à 18h10

    Félicitations pour votre travail qui, s’il est ignoré par les médias bâillonnés ,a pu être utilisé par ce procureur
    intègre en Ukraine .Un travail qui réussit au delà de l’information et qui fait vraiment plaisir .C’est revigorant!

      +32

    Alerter
  • ZoumZoum // 29.01.2020 à 18h33

    J’ai comme l’impression que la procédure de destitution de Trump va faire remonter de la M…… Bido-Ukainienne au grand désarroi des initiateurs de cette procédure.

      +10

    Alerter
    • Fritz // 29.01.2020 à 18h37

      Disons que cette procédure va faire un bide(n).

        +16

      Alerter
    • V_Parlier // 29.01.2020 à 19h42

      Je parie que même si Biden se prend un retour de manivelle en pleine figure, personne n’en parlera dans nos médias. Ils oublieront l’affaire, rien de plus…

        +26

      Alerter
  • John V. Doe // 29.01.2020 à 19h33

    Le délit d’ingérence est peu connu en dehors des administrations publiques mais c’est un délit majeur et sévèrement puni dans tous les pays. C’est une accusation forte. Elle vise tout personne qui cherche à intervenir dans la réalisation d’un fonction dévolue à un fonctionnaire.

    Elle est trop peu employée chez nous mais, si la justice n’était pas aux ordres, elle serait un sérieux frein à bien des passe-droits et autres prévarications du monde politique dans la gestion de l’État et des biens communs.

      +21

    Alerter
  • Arynael // 29.01.2020 à 20h13

    (et il nous cite…)
    Juste trop classe ! Félicitations !

      +15

    Alerter
  • Subotai // 29.01.2020 à 22h41

    Excellent!
    Bien joué!
    Mais, attention Olivier, physiquement, tu t’es désigné comme cible à la vindicte des Pouvoirs.
    J’espère que tu sais vraiment dans quel nid de frelons tu as donné un coup de pied.
    Courage.

      +19

    Alerter
    • Catalina // 30.01.2020 à 04h53

      pas seulement à la vindicte des pouvoirs, il y a des petits nazillons en France qui ont déjà intimidé, menacé des gens qui défendaient le Donbass, ici même en France, menaces physiques, pneus crevés.
      Je me fait du souci pour vous, Olivier.

        +16

      Alerter
  • Vincent // 29.01.2020 à 22h54

    Grosses grosses félicitations à toi Olivier Berruyer, à tous ceux qui t’ont aidé à faire cette enquête, et à tous ceux qui font vivre ce site Les-Crises d’une façon ou d’une autre !

    C’est vraiment un grand honneur que l’ex procureur général Chokine cite votre enquête en référence ! (d’autant plus qu’il ne site aucun autre journaliste).
    Cela couronne votre honnêteté, votre courage, et votre lucidité.

    Merci merci beaucoup, continuez, et que Dieu vous garde.

      +33

    Alerter
  • Artytchy // 29.01.2020 à 23h31

    C’est une date qui va faire date! belle reconnaissance, bravo et merci mais même sans ça, c’est du bon boulot… juste du journalisme en fait… quelle leçon

      +10

    Alerter
  • SanKuKaï // 29.01.2020 à 23h35

    Les faux procès en complotisme pro-Russe n’ont pas fini de tomber. C’est en général le seul ”argument” qui reste contre les faits, aussi têtus soient-ils.
    Bravo pour ce travail remarquable.

      +15

    Alerter
    • Nicolas // 30.01.2020 à 10h49

      C’est donc maintenant en Ukraine que les-crises a le plus de retentissement… Est-ce qu’ils vont oser changer les attaques en « Berruyer est à la solde de l’Ukraine » ?

        +4

      Alerter
  • François Lacoste // 30.01.2020 à 08h13

    Renaissance du journalisme, rien de moins, voilà le sens de votre travail Monsieur Berruyer, heureusement vous n’êtes pas le seul.
    Cependant il est certain que vous n’êtes ni le dernier ni le moindre à nous informer correctement et avec courage, face au flot de « propagande mensongère » déversé à jet continu par la presse institutionnelle gouvernementale et privée.
    Merci Olivier, nous sommes fières de vous lire tous les jours.

      +11

    Alerter
  • Kokoba // 30.01.2020 à 08h16

    Je n’ai pas tout compris.

    Il porte plainte auprès de qui ?
    Sur le papier, il est marqué « Bureau National d’Investigation »
    C’est une plainte en Ukraine ou aux USA ?

    Si c’est juste en Ukraine, il risque de ne rien se passer et médiatiquement, ce sera juste ignoré.
    Si c’est aux US, ce sera beaucoup plus intéressant mais comment un citoyen Ukrainien peut-il porter plainte contre un citoyen US ?

    En tout cas, Trump pourra l’utiliser pour sa campagne.

      +7

    Alerter
  • John B // 30.01.2020 à 08h28

    Pourquoi personne n’écrit aux journaux et autres médias pour leur balancer le lien de l’ukraingate ? Ou alors quelqu’un l’a fait mais aucun d’eux ne veut relayer l’information ?

    Non mais bon, au bout d’un moment quand c’est flagrant c’est flagrant : les médias français ne servent à rien et ne méritent pas l’argent des subvention. Ils vous désinforment (par la non-information), et ….. ben en fait rien. Pas grave. hop hop passons à autre chose.

    J’sais pas, on vit dans un époque ou les fraudes et manipulations n’ont jamais été aussi flagrantes … mais malgré ca, y’a rien à faire, on peut pas poursuivre les menteurs et les malhonnêtes… donc y’a rien à faire, faut juste fermer sa gueule et continuer sa ptite vie ?

    J’comprends pas les gens … j’comprends pas comment on peut vivre dans une société pareille sans péter une case, ou alors faut vraiment avoir de sacrées œillères.

      +10

    Alerter
    • John B // 30.01.2020 à 08h38

      Et par rapport à la corruption du parlement ukrainien, ils n’ont rien du tout à nous envier j’ai l’impression.

      Ils parlent d’oligarques qui achètent des votes parlementaires via les lobbyistes … mais c’est pareil chez nous(Suisse France Bruxelles etc), et en toute légalité !

      Rien qu’en Suisse, les parlementaires ont le droit d’être accompagnée au palais fédéral, et pour la plupart se sont des lobbyistes.

      https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20090486

      « La représentation d’intérêts est un élément légitime de tout système démocratique. »

      Quel foutage de gueule … et la représentation des intérêts du peuple, y’a personne du coup … pourtant on est les plus nombreux. Allez comprendre.

      Faut juste que les ukrainien inscrive le lobbyisme dans leur constitution et y’aura plus de problème, comme chez nous …

      Bref, on vit dans un monde de malhonnêtes, dans un système de malhonnêtes, fait par des malhonnêtes pour les malhonnêtes. Tant que les gens ne comprendront pas que tant qu’on change pas de système rien ne changera, ben y’aura pas d’espoirs. Et c’est pas une enquête perdue au milieux de milliers d’autres qui y changera quelque chose. (même si bien entendu, j’ai énormément de respect pour tout ce travail que vous avez fait, au final c’est une goutte d’eau dans l’océan, et c’est hallucinant que ce soit un blogeur qui doivent le faire … oui on en est là.)

        +13

      Alerter
  • M.Smith // 30.01.2020 à 08h41

    Excellent. Votre travail porte ces fruits. Ce Joe Biden ne mérite rien d’autre que procès et condamnation.
    Il semblerait qu’il ne franchisse pas seulement les lignes dans les relations internationales mais aussi ailleurs :
    https://youtu.be/kjO0E1QGWnE

      +10

    Alerter
  • Eric83 // 30.01.2020 à 09h40

    Cette référence à votre profond travail d’investigation est une belle reconnaissance. Les médias MSM, notamment français, risquent, eux, de l’ignorer royalement mais nul doute que des sites alternatifs US en rendront compte…et c’est l’essentiel puisque l’affaire Biden concerne avant tout les US.

    L’annonce de cette plainte à l’encontre de Joe Biden est une bonne nouvelle en soi mais le timing de cette plainte pose question sachant que l’éviction du Procureur Chokine remonte à plusieurs années et que la procédure d’Impeachement contre Trump par les « Démocrates » fait rage au Sénat.

    En tous cas, la plainte de Chokine tombe à point nommé pour torpiller la candidature de Joe Biden aux primaires du DNC qui débuteront dans quelques semaines.

    L’affaire Biden vs l’Impeachment contre Trump lancé par les « Démocrates » démontre le degré hallucinant et ô combien dangereux de la partisanerie aux US.

      +7

    Alerter
  • Owen // 30.01.2020 à 10h00

    Déjà presque 4000 petits coeurs sur l’article en version anglaise. C’est bien parti.

    Je meurs d’envie que quelques vagues aillent secouer Jo Biden qui se prend encore pour un gentil petit chéri. Ses confidences rigolardes devant le CFR m’avaient fait grimper au mur.
    – Personne en France pour relever ses déclarations, notamment que Hollande a forcé l’embargo contre la Russie sur la demande du chef Biden.
    – Ce serait si agréable de voir les éditocrates, zexperts et spécialistes universitaires français obligés de commenter l’affaire Biden levée par le french joornalist Oliwier Berrouwier.

      +10

    Alerter
  • fox23 // 30.01.2020 à 17h06

    Que dire, sinon félicitations pour cette enquête magistrale, dans le plus pur sillage des grands journalistes internationaux d’antan ?
    Des comme ça, on en veut bien tous les jours pour secouer la chape de plomb qui recouvre le monde de l’information. Pourquoi pas une présentation pour un Pulitzer, ça le vaut bien ?

      +5

    Alerter
  • Jean-Pierre Kayemba // 30.01.2020 à 17h35

    Quelqu’un a dit que la vérité est concrète : être concret en matière d’information, c’est présenter des faits ; souvent les journalistes nous présentent leurs commentaires en lieu et place des faits. Il est très rare voire exceptionnel d’entre un journaliste dire  » Je pense que c’est ainsi mais je n’en suis pas sûr, ce n’est qu’une hypothèse élaborée à partir de tel ou tel fait « ; ceci sous entendrait que le journaliste prend son lecteur pour quelqu’un doué de raison. Ici nous avons des faits, beaucoup de faits dont la véracité peut difficilement être mise en doute si monsieur Chokine qui s’y connaît en droit les utilise pour sa défense. La situation dans les pays de l’ancienne URSS ne semble intéresser les média français que si elle leur donne lieu de taper sur monsieur Poutine; hors de là, point de nouvelle; aussi vous dis-je bravo et merci!

      +5

    Alerter
  • Fredo // 30.01.2020 à 22h02

    Du Canada, je vous salue pour votre travail impressionnant! SVP, faites attention a vous meme! La grosse cible est tjs placée sur le monde qui veulent que la vérité sorte!
    Comme on dit en anglais; « Shit’s about to go down! »

      +1

    Alerter
  • jack_sosey // 01.02.2020 à 15h12

    Comme le monde est petit. Je connais ce site depuis longtemps mais aujourd’hui je suis tombé sur une vidéo sur youtube de Tim Pool (journaliste américain indépendant) qui bien qu’en Amérique a du obtenir des informations sur l’affaire Biden depuis les-crises. Quand un américain doit passer par un site français pour en connaitre davantage sur l’affaire Biden ça prouve que les médias américain font de l’enfumage.
    Pour ce qui parle anglais (à 6mn 40s) : https://www.youtube.com/watch?v=Q-plQi6NbkA

      +2

    Alerter
  • Dieselito // 02.02.2020 à 20h54

    Les Crises et la plainte induite par cette enquête à l’honneur dans le site Zerohedge:
    https://www.zerohedge.com/political/ukrainiain-son-bitch-who-got-fired-files-criminal-complaint-against-biden-abuse-power

      +0

    Alerter
  • Flo // 04.02.2020 à 11h01

    On retrouve maintenant « Les crises » cité dans le monde entier en relation avec ces enquêtes.

    Ici par exemple dans un journal roumain:
    https://evz.ro/asa-isi-asigura-marii-corupti-protectia-americana-nemernicul-din-ucraina-spune-tot.html

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications