Les Crises Les Crises
3.août.20203.8.2020 // Les Crises

Covid-19 : Palantir a obtenu 1 million de livres du NHS anglais pour le « stockage de données » des patients

Merci 183
J'envoie

Source : CNBC
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

– La Grande-Bretagne a donné un million de livres sterling à Palantir et permet à la société de traiter les dossiers médicaux sensibles des patients atteints de coronavirus.

– Palantir a initialement facturé le National Health Service (NHS) £1 pour ses logiciels et services mais depuis lors, la société a obtenu £1 million pour prolonger l’accord de quatre mois.

– Palantir est l’un des géants américains de la technologie que la Grande-Bretagne a recruté pour l’aider à son stockage de données Covid-19.

Le Service national de la santé britannique a accordé à Palantir une prolongation de contrat d’un million de livres (1,3 million de dollars) pour ses travaux sur un « stockage de données Covid-19 » conçu pour aider les responsables de la santé à comprendre comment le coronavirus se propage au Royaume-Uni et les aider à allouer les ressources de manière appropriée.

Le contrat initial de Palantir, qui n’a pas fait l’objet d’un appel d’offres, a été annoncé le 28 mars et a pris fin le 11 juin. Le NHS England a confirmé mercredi que le contrat avait été prolongé de quatre mois et un porte-parole a déclaré à CNBC que la valeur du contrat était d’un million de livres sterling après que le New Statesman ait communiqué ce chiffre pour la première fois.

Le logiciel Foundry de Palantir est utilisé pour le stockage de données Covid-19 en Grande-Bretagne. Le NHS a déclaré qu’il permet d' »intégrer, nettoyer et harmoniser » des données disparates afin d’établir et d’utiliser une « source unique de vérité » pour soutenir la prise de décision.

Microsoft, Amazon, Google et Faculty, une start-up britannique spécialisée dans l’intelligence artificielle qui a travaillé pour Dominic Cummings lors de la campagne Vote Leave, ont également participé à la mise en place du stockage de données Covid-19. Cependant, Google a été abandonné depuis, selon le journal The Telegraph.

Le contrat prolongé exige que Palantir regroupe le travail qu’il a effectué afin que le service puisse faire l’objet d’un appel d’offres dans le cadre d’une procédure de passation de marché ouverte. Il est possible que Palantir soit maintenu après la période de prolongation. La société vient de signer un contrat lié aux coronavirus avec le ministère américain de la santé et des services sociaux pour 17,3 millions de dollars.

Les aspects financiers de l’accord initial entre Palantir et le NHS England n’ont été connus qu’en juin, lorsqu’ils ont été publiés à la suite de plusieurs demandes d’accès à l’information, dont une de CNBC, et d’une menace juridique provenant du site web politique openDemocracy et du cabinet d’avocats Foxglove.

Le document montre que Palantir n’a facturé à NHS England qu’UNE livre sterling pour ses logiciels et services. Certains se sont demandé si Palantir facturait le montant minimum pour avoir accès à des données précieuses sur les patients.

« Les contrats montrent que les entreprises concernées se sont vu accorder à l’origine des droits de propriété intellectuelle (y compris la création de bases de données), et qu’elles ont été autorisées à former leurs modèles et à profiter de leur accès sans précédent aux données du NHS », ont écrit Mary Fitzgerald, rédactrice en chef d’openDemocracy, et Cori Crider, directrice fondatrice et avocate américaine de Foxglove, dans un article de blog.

Les dossiers médicaux du NHS auxquels Palantir a accès peuvent comprendre le nom, l’âge, l’adresse, l’état de santé, les traitements et les médicaments, les allergies, les tests, les scanners, les résultats des rayons X, si un patient fume ou boit, et les informations relatives à l’admission et à la sortie de l’hôpital. Toutes les données susceptibles de rendre les patients personnellement identifiables sont remplacées par un pseudonyme ou agrégées avant d’être partagées avec Palantir.

Co-fondé par le milliardaire Peter Thiel, allié du président américain Donald Trump, Palantir a développé une technologie que les agences de renseignement et les gouvernements utilisent pour la surveillance et pour repérer des modèles suspects dans les bases de données publiques et privées. Parmi ses clients figurent la CIA, le FBI et l’armée américaine. Plus récemment, l’entreprise a également commencé à vendre sa technologie à des entreprises dans toute une série d’autres secteurs.

Palantir voit une énorme opportunité en Europe et a maintenant plus de personnel dans son bureau de Londres qu’à son siège social de Palo Alto, en Californie.

La société a déposé confidentiellement une demande d’introduction en bourse au début du mois de juillet et est en train de lever près d’un milliard de dollars de nouveaux capitaux, indépendamment de l’introduction en bourse. Elle a déjà levé plus de 2,6 milliards de dollars et sa valeur est estimée à plus de 20 milliards de dollars.

Source : CNBC
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

 

Commentaire recommandé

Fabrice // 03.08.2020 à 07h07

Utiliser ce nom Palantir quand on sait ce qu’il fait dans la trilogie du seigneur des anneaux soit assurer la domination sur les utilisateurs et les corrompres je suis époustouflé que même nos services de renseignements l’utilisent autant fournir les codes d’accès aux données les plus secrètes de l’état et les diffuser sur internet ce serait la même chose, sur le même sujet https://www.usine-digitale.fr/article/covid-19-des-pays-europeens-dont-la-france-se-rapprochent-de-palantir-pour-traquer-le-virus.N949346

7 réactions et commentaires

  • Fabrice // 03.08.2020 à 07h07

    Utiliser ce nom Palantir quand on sait ce qu’il fait dans la trilogie du seigneur des anneaux soit assurer la domination sur les utilisateurs et les corrompres je suis époustouflé que même nos services de renseignements l’utilisent autant fournir les codes d’accès aux données les plus secrètes de l’état et les diffuser sur internet ce serait la même chose, sur le même sujet https://www.usine-digitale.fr/article/covid-19-des-pays-europeens-dont-la-france-se-rapprochent-de-palantir-pour-traquer-le-virus.N949346

      +32

    Alerter
    • Brian64 // 03.08.2020 à 10h25

      Les palentirs, ce sont la pierres de vision que Sarouman et Denathor utilisent pour espionner Sauron, mais qui se retourne contre eux soit en les corrompant, soit en les rendant fou, parce que manipulé par un être bien plus puissant qu’eux.
      Appeler cette société Palantir c’est comme appeler un médicament Locebal.

        +2

      Alerter
  • LibEgaFra // 03.08.2020 à 09h44

    De palantir.com:

    « Palantir was founded on the conviction that it’s essential to preserve fundamental principles of privacy and civil liberties while using data. From our roots in counterterrorism to our current work spanning the public, private, and non-profit sectors, we’ve delivered software that incorporates principles of privacy by design. »

    Palantir a été fondé sur la conviction qu’il est essentiel de préserver les principes fondamentaux de la vie privée et des libertés civiles dans l’utilisation des données. Etc.

    Nous sommes sauvés!

    L’esclavage, c’est la liberté.
    La tyrannie c’est la démocratie.
    L’assassinat c’est le respect de la vie.
    Etc..

      +20

    Alerter
  • Casimir Ioulianov // 03.08.2020 à 13h28

    Et la France , qui file NOS données de santé à MS et qui est même assez conne pour payer pour ce faire , on en parle ?

      +7

    Alerter
    • Myrkur34 // 03.08.2020 à 16h51

      Mais puisque l’on vous dit que c’est pour votre bien. :o)

      Essayez de visionner sur la chaîne Histoire « Rockfeller et les autres » (nombreuses diffusions) aux nombreuses similitudes entre les tycoons de la fin du 19 ième et ceux du début du 21 ième siècle.
      Où vous entendrez pour la première fois parler de « ruissellement ». Et oui les communicants de mai 2017 ne se sont pas foulés le coude pour leur théorie vaseuse.

        +1

      Alerter
  • RGT // 04.08.2020 à 09h44

    « Le contrat prolongé exige que Palantir regroupe le travail qu’il a effectué afin que le service puisse faire l’objet d’un appel d’offres dans le cadre d’une procédure de passation de marché ouverte »…

    Mort de rire !!!

    Palantir va regrouper le travail de telle sorte qu’il soit strictement inexploitable en dehors de son propre merdiciel.

    Ce qui assurera à ce prédateur de données la garantie d’être nominé pour l’éternité puis ensuite d’être en position d’imposer le montant des contrats à venir.

    Entre nous, quel est le montant de « la petite enveloppe » qu’à reçu celui qui a pris cette décision si « judicieuse » pour la collectivité ?

    Si c’est gratuit (1£), c’est toi le produit.
    Dans ce cas c’est le con-tribuable britannique qui est le produit.

    On se croirait dans un « remake » de la guerre de l’opium, mais avec le gouvernement britannique totalement consentant pour se faire xxxxx alors que le gouvernement chinois s’était fortement opposé à mettre son pays en danger.

    Mais ne vous en faites pas, la France n’est pas en reste et confie depuis Saint François « scootermane » les données de ses services à cette société sans se soucier du montant ni de la « confidentialité » de ces données.

    Vous pouvez être certains que la NSA sait plus de choses sur vous que vous-mêmes.

    Ne pleurez pas, nous vivons dans une « démocrature » avec un gouvernement qui agit « pour le peuple, sous les ordres du peuple ».

    Votez chers petits mougeons (chimère entre un mouton et un pigeon), les « élites de la nation » pensent et agissent pour vous.

      +5

    Alerter
  • roseceslamort // 06.08.2020 à 13h55

    1 million, c’est de la roupie de sansonnet ^^, aujourd’hui c’est 150 millions qu’ils viennent de jeter par la fenetre en commandant des masques à un fonds d’investissement miteux dont la seule specialité connue était l’evasion fiscale. evidemment les masques se sont reveles inadaptés, tant qu’à faire…

    https://www.thetimes.co.uk/edition/news/ministers-waste-150m-buying-unusable-masks-from-banker-5v8390xtp

    enieme affaire de corruption/mélange des genres outre manche qui n’est pas sans rappeler nos propres affairistes locaux…

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications