Les Crises Les Crises
8.août.20208.8.2020 // Les Crises

TikTok : Trump donne le feu vert à Microsoft pour le rachat de l’application chinoise

Merci 110
J'envoie

Source : The New York Times
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Après avoir menacé d’interdire TikTok aux États-Unis, Donald Trump a déclaré qu’il ne s’opposerait pas à une éventuelle acquisition de l’application chinoise par une entreprise américaine.

Trump a déclaré que TikTok devrait être interdit à partir du 15 septembre prochain sur le sol américain, à moins que Microsoft ou une autre société américaine ne l’achète.

« Pour des raisons de sécurité, la Chine ne peut pas contrôler TikTok« , a déclaré Trump, ajoutant qu’il ne voyait pas d’inconvénient à ce que Microsoft ou une autre société « très sûre » et « très américaine » en fasse l’acquisition.

Selon ses dires, un tel achat canaliserait « une grande quantité d’argent vers la Chine« . Dès lors, les États-Unis « devraient recevoir de l’argent en échange de la conclusion d’un tel accord« , même si Trump n’a pas expliqué comment cela se réaliserait.

« Une partie très importante du prix de vente devra être versée au Trésor américain, parce que nous rendons possible cette transaction« , a-t-il déclaré.

L’application TikTok a fait l’objet d’un examen minutieux à Washington en raison de sa propriété chinoise. Les responsables de l’administration Trump et les législateurs des deux partis ont fait valoir que l’application, qui est connue pour ses vidéos de danse et autres clips viraux amusants, pourrait constituer une menace pour la sécurité nationale en donnant potentiellement au gouvernement chinois l’accès à de vastes quantités de données d’utilisateurs américains.

Les dirigeants de TikTok ont insisté sur le fait que l’application ne reçoit aucun ordre de ByteDance, sa société mère à Pékin.

Microsoft a refusé tout commentaire. TikTok a déclaré dans un communiqué qu’elle était « déterminée à continuer d’apporter de la joie aux familles et des expériences intéressantes à ceux qui créent du contenu sur la plateforme« .

« TikTok sera là pour de nombreuses années à venir », a ajouté la déclaration.

Un groupe spécial du gouvernement qui examine les menaces à la sécurité nationale, le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis, a prolongé son délai de 45 jours pour permettre à Microsoft d’étudier l’acquisition de l’application.

Après des mois de délibérations, ce comité avait recommandé que TikTok vende ses actifs à une société américaine pour réduire l’influence potentielle de la Chine aux États-Unis, et Microsoft s’était proposé comme acheteur potentiel.

Mais plusieurs faucons chinois de l’administration Trump, dont le conseiller commercial de la Maison Blanche Peter Navarro, se sont opposés à la vente, considérant que le moment était venu de prendre des mesures plus radicales pour interdire TikTok et d’autres services Internet gérés par des Chinois comme WeChat de Tencent.

M. Navarro a également suggéré que Microsoft devrait être tenu de se défaire de toute activité qu’il avait en Chine s’il achetait TikTok. Dans une interview à CNN, il a accusé Microsoft d’avoir permis la censure et la surveillance chinoises par le biais de produits comme Skype et son moteur de recherche, Bing.

« Ce n’est pas une entreprise éthique« , a-t-il déclaré.

Trump a semblé prendre le parti de Navarro en disant qu’il n’était pas favorable à une vente de TikTok et qu’il prévoyait plutôt d’interdire complètement l’application. Mais après une série d’appels téléphoniques, notamment du sénateur Lindsey Graham, républicain de Caroline du Sud, et de Satya Nadella, directeur général de Microsoft, Trump semble avoir changé d’avis.

Plusieurs de ses collaborateurs l’avaient averti qu’une interdiction pourrait déclencher une intense bataille juridique et nuire à la popularité du président auprès des jeunes Américains. TikTok a déclaré que 100 millions d’Américains l’utilisaient à ce jour.

TikTok a acquis une sorte de réputation anti-Trump en juin, après que certains de ses utilisateurs se soient vantés d’avoir enregistré des milliers de billets pour le rassemblement de campagne de Trump à Tulsa, pour embarrasser la campagne, mais le contenu pro-Trump de l’application reste très répandu. Certains de ses utilisateurs les plus populaires sont des conservateurs, et le hashtag #conservative compte 1,9 milliard de vues.

Dans un article de blog publié dimanche, Microsoft a déclaré qu’il « agirait rapidement pour poursuivre les discussions avec la société mère de TikTok, ByteDance, au cours des prochaines semaines » et qu’il conclurait ses pourparlers au plus tard le 15 septembre prochain.

Microsoft a déclaré que les discussions pourraient aboutir à l’achat du service de TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande, tout en précisant que les discussions étaient encore « préliminaires ». L’entreprise a également déclaré que tout accord inclurait le transfert de toutes les informations des utilisateurs vers des serveurs aux États-Unis. Microsoft pourrait également faire appel à d’autres investisseurs minoritaires extérieurs si un accord était conclu.

Source : The New York Times
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Commentaire recommandé

gotoul // 08.08.2020 à 07h12

Guerre commerciale ! La suprématie technologique US est mise à mal. Pour garder leur leadership les américains changent les règles du jeu. Après Huawei, c’est le tour de TikTok. En fait les américains accusent les chinois de faire la même chose qu’eux. Ex : espionnage pour Huawei : après les révélations de Snowden, ça pue la mauvaise foi ! Il leur reste la force militaire pour imposer leur règle : pile je gagne, face tu perds.

19 réactions et commentaires

  • gotoul // 08.08.2020 à 07h12

    Guerre commerciale ! La suprématie technologique US est mise à mal. Pour garder leur leadership les américains changent les règles du jeu. Après Huawei, c’est le tour de TikTok. En fait les américains accusent les chinois de faire la même chose qu’eux. Ex : espionnage pour Huawei : après les révélations de Snowden, ça pue la mauvaise foi ! Il leur reste la force militaire pour imposer leur règle : pile je gagne, face tu perds.

      +48

    Alerter
  • Ben // 08.08.2020 à 07h40

    Merci Donald, avec tes gros sabots tu viens de détruire des années (et milliards de $) de travail marketing pour présenter les GAFA comme de gentilles entreprises.

    Présenter TikTok comme de l’espionnage ?

    Ah oui c’est vrai, j’avais oublié, tu les détestes les GAFA.

    Et tu es prêt à tout pour garder ta place.
    Merci de nous montrer cette belle démocratie au grand jour, ou certains sont au dessus des lois dès qu’il s’agit de terrorisme, d’espionnage ou de compétitivité.

    Pour ceux qui s’en rappel , on a eu le droit à la même chose avec Faceapp et la Russie, tous les médias FR avaient sortit un article pour critiquer, alors qu’en même temps ils jouaient tous à Pokémon Go qui envoient leurs positions chaque 10 secondes sur les serveurs d’Amazon…

      +21

    Alerter
  • LibEgaFra // 08.08.2020 à 07h46

    Et moi qui croyais qu’il existait des lois anti-trusts et anti-monopoles aux USA…

      +14

    Alerter
  • marc // 08.08.2020 à 08h19

    Venez en Chine, voir combien d’app étrangère sont blocquees ? (Apple a du retirer 30 000 app, ces 2 derniers mois de son app store chinois).

    Je perds du temps tous les jours en Chine pour contourner le blocage, je ne vois aucuns inconvénients a ce que l’ouest fasse pareil.

    Sans compter que j’ai des doutes sur la securite des app chinoises, alors qu’ils y a des mise a jour régulière a l’ouest, sur les app chinois, souvent rien pendant 1 mois.

      +11

    Alerter
    • calal // 08.08.2020 à 09h15

      « sur les app chinois, souvent rien pendant 1 mois. »

      waouh,pas de mise a jour pendant un mois: je vais me mettre aux applis chinoises…

        +29

      Alerter
    • Blabla // 08.08.2020 à 11h53

      Je perds du temps tous les jours en Chine pour contourner le blocage, je ne vois aucuns inconvénients a ce que l’ouest fasse pareil

      Je perds du temps tous les jours dans l’Empire US à contourner les pompes à données personnelles, alors je ne vois aucun problème à ce que la Chine fasse pareil.

      Nan, je déconne ! J’aimerais profiter tranquillement de la technologie, mais je sais que les rapaces de tous bords ne nous lâcheront pas, alors je me suis organisé.

        +12

      Alerter
  • catherine // 08.08.2020 à 09h35

    Les américains ont du reconnaître à Tik Tok de vraies qualités d’espionnage pour vouloir le récupérer à leur service.

    Amusant…

      +16

    Alerter
    • patoche // 08.08.2020 à 10h42

      Plus trivial: ils sont à fond pour la concurrence servile et faussée.

      Comme ils sont à la ramasse sur la 5G, ils font le forcing pour interdire la concurrence chinoise et ordonnent à Google de priver Huawei de certaines technologies Androïd.

      Au début des années 70 le projet us d’avion supersonique destiné à concurrencer le Concorde a capoté ce qui a provoqué l’interdiction du survol du territoire américain d’avions supersoniques … civils pendant plusieurs années.

        +32

      Alerter
      • Gilles // 08.08.2020 à 22h35

        Non, le programme SST a été financé et géré par la FAA, et Boeing était prestataire chargé de réaliser la cellule, et GE les moteurs. Comme la NASA pour le programme spatial. L’arrêt du SST est le fait du congrès, qui vote contre notamment suite à une étude d’impact de l’effet de l’onde de choc supersonique pour la population au sol.

        Comme quoi le pouvoir public est parfois d’un jugement judicieux…

          +5

        Alerter
      • Récits d’Yves // 09.08.2020 à 13h48

        Non c’est Cisco qui est en retard sur la 5G justement et c’est pour cette raison que les équipements chinois 5G sont interdits ici et là par les partenaires des US.

          +2

        Alerter
  • Rond // 08.08.2020 à 15h24

    Tradition zunienne : jalouser puis convoiter ce qui marche. Ou bien on le détruit, ou bien on se l’approprie. Racket pur et simple. Sans aller bien loin, comment ça s’est passé pour Alstom ? Maintenant, Tik Tak Tok ? Ce n’est tout de même pas du même niveau. Ils baissent, ils baissent nos zamis. Quant-à nos zamis chinois, ce sont les mêmes anges de vertu. Un empire vacillerait-il ? Un autre lorgne déjà dessus et conspire.
    Y chercher un sens utile au plus grand nombre, est perte de temps. En trouver un, est chimère.
    Batailles de cour d’école et nous en enjeu ? Si fait. Nous, placidement, nous regardons et prenons parti pour l’un ou pour l’autre. Eux, s’en moquent comme de leur première couche, ils sont dans la cour des grands, qu’ils croient …
    A c’t’heure, tout va bien mais tenez bon la rampe quand même !

      +7

    Alerter
  • Alain75 // 08.08.2020 à 15h50

    Vous êtes en retard, Trump viens de signer deux décrets interdisant la transaction

      +2

    Alerter
  • patoche // 08.08.2020 à 17h19

    Aujourd’hui l’empire US s’attaque (économiquement et davantage si besoin…) à La Chine et certains idiots utiles s’en réjouissent alors que nous-mêmes comme le reste du monde sommes totalement soumis à l’Amérique.
    Dans son livre « Le dernier Mitterrand » Georges-Marc Benhamou a retranscrit une observation de Mitterrand qui date donc de plus de 25 ans :

    «La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort.»

    En 2014 BNP Paribas fut condamné à environ 8,5 milliards de dollars par la justice américaine pour avoir contourné l’embargo américain (donc obligatoire) contre Cuba, l’Iran, Le Soudan(?).
    Pour avoir une idée de notre soumission voici la réaction de Fabius le ministre concerné du moment:

    https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/amende-de-la-bnp/affaire-bnp-paribas-fabius-evoque-des-consequences-sur-le-traite-transatlantique_615677.html

    PS: 5 ou 6 pays résistent encore.

      +10

    Alerter
    • antoniob // 09.08.2020 à 00h01

      > la Chine qui ne fait rien de différent des USA et dont le régime politique est imbuvable.

      les Etats-Unis que ne fait rien de différent de la Chine et dont le régime politique est imbuvable.

      Il y a une différence énorme: la Chine ne déclenche pas des guerres tous azimuths.
      Les ADM de Saddam et l’Irak ont a vu le résultat, la Syrie et les 4976574657892 hôpitaux bombardés par les vilains russes et Bachar qui gaze tout le monde aussi.

      le but américain est connu depuis longtemps, il est programmatique, càd. exposé en clair: la domination galactique, méta-galactique, hyper-galactique, ultra-galactique.
      La menace continue infinie.

        +18

      Alerter
      • marc // 09.08.2020 à 01h34

        La Chine fait une guerre economique au reste du monde, regardez la pénicilline, la Chine a subventionne cette production, jusqu’a que toutes les usines dans le monde ferment, et maintenant elle augmente son prix.
        C’est dans tous les domaines, actuellement elle mene une guerre des prix, je vois dans les supermarchés en ce moment, des nouvelles marques que j’avais jamais vu, qui vendent a des prix planche jamais vu qui font concurrence a toutes les marques étrangères qui fabriquent en Chine.
        Comment en pleine crise du coronavirus, une nouvelle marque peut émerger et etre vendu dans tous les supermarchés uniquement ou il y a une marque étrangère ? Sauf a être subventionne pour éliminer les marques étrangères.

          +5

        Alerter
        • Moussars // 09.08.2020 à 14h08

          Faut dire que la Chine a été à la bonne école des anglo-saxons. Comme les japonais il y a 40 ans… Ils espionnaient même à côté de chez mois.
          C’est la loi du capitalisme.

            +2

          Alerter
        • LowCost // 10.08.2020 à 12h50

          Le problème n’est pas tant la Chine que nous même.
          L’UE a décidé (donc nous) de ne jamais taxer les produit importé, au nom de la sacro sainte liberté de circulation des capitaux.
          Nous avons interdit pour nous même les subventions, les droits de douane et j’en passe. (sans même parler de l’euro…) On ne peut pas reprocher à la Chine de profiter de notre propre suicide.

          Ils ne sont grand que parce que nous somme à genou disait l’autre.

            +0

          Alerter
  • RGT // 10.08.2020 à 09h30

    « Reste les universités et centres de recherche aux USA… »

    Si vous vous tenez un tant soit peu au courant des progrès scientifiques et techniques, en interdisant les étudiants chinois dans les universités les USA se tirent une balle dans le pied.

    Hélas, la majorité des études scientifiques concernant la physique, l’électronique, la chimie et autres avancées technologiques sont cosignées par des étudiants chinois (le « mandarin » bien US quant à lui recueillant les fruits du travail de ses grouillots)…
    En fait, la créativité des étudiants US (en dehors de la captation de revenus) est tombée à un niveau quasi nul et depuis bien longtemps.
    Pendant de nombreuses années, au temps de la guerre froide, c’était les européens qui faisaient de nouvelles avancées scientifiques et techniques, puis après la chute de l’URSS c’était des scientifiques russes qui étaient siphonnés à tour de bras (Eltsine aidant bien l’exode avec la destruction méticuleuse du pays), et depuis le renouveau de la Russie ils se sont tournés vers la Chine qui a profité de l’aubaine pour former ses étudiants à peu de frais.

    Si les USA interdisent les étudiants chinois, il ne leur restera plus que le Burkina Faso pour recruter des chercheurs qui trouvent.

    Les USA vivent de leur rente et de la « location » du Dollar pour les échanges internationaux.
    Quant à Gogol et autres ils ne sont que la copie du premier moteur de recherche qui était russe : Yandex.

      +0

    Alerter
  • RGT // 10.08.2020 à 09h48

    Rien de nouveau en ce bas monde : Les USA souhaitent surtout s’approprier tout ce qui peut être intéressant de par le monde pour ensuite en recueillir les fruits et éventuellement pouvoir contrôler les utilisateurs ET surtout quels pays pourront utiliser la « propriété US ».

    Quant à la méthode, avec l’obligation de reverser une très grosse somme au trésor US est aussi un moyen efficace de faire capoter la vente et donc de faciliter l’interdiction pure et simple.

    Quant à Micro$oft, ce « créateur » n’a rien inventé, si ce n’est un business model très performant qui lui a permis d’avoir le monopole des OS et des applications sur la planète entière…
    Souvenez-vous de Skype : Une application suisse concurrente et largement plus performante que ce que proposait Micro$oft…
    Rachetée par ce dernier et désormais propriété US… et mon petit doigt me susurre dans l’oreille que toutes les conversations transitant désormais sur Skype font désormais preuve d’une grande attention de la part de « grandes oreilles » de l’autre côté de l’Atlantique…
    Et dire que de nombreuses entreprises se sont engouffrées dans la « suite merdicielle » Office 365, avec racket annuel et la certitude que toutes leurs données sont méticuleusement analysées pour ensuite se faire piquer leurs idées ou leurs contrats si une entreprise US est intéressée.

    Les chinois n’ont pas les « cuisses propres » certes, mais quelle a été leur source d’inspiration ?

    Pour ceux qui ont la mémoire courte, recherchez un événement qui s’est produit le 21 octobre 1999…
    Un indice : Jam Echelon Day…

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications