Les Crises Les Crises
9.juin.20219.6.2021 // Les Crises

Devant la Russie et la Chine, les États-Unis sont considérés comme une grande menace pour la Démocratie

Merci 22
Je commente
J'envoie

La croyance en l’importance de la démocratie est élevée dans les 53 pays étudiés, mais l’inégalité et les grandes entreprises technologiques sont considérées comme les plus grandes menaces.

Source : The Guardian, Patrick Wintour
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

La réponse des pays plus démocratiques à la pandémie de Coronavirus a été jugée moins bonne que celle des pays moins démocratiques. Photo : Getty Images

Les États-Unis n’ont pas la tâche facile pour se présenter comme les principaux gardiens de la démocratie mondiale, selon un nouveau sondage qui montre que les États-Unis sont considérés dans le monde entier comme une menace pour la démocratie, plus que la Russie et la Chine.

Le sondage révèle que le soutien à la démocratie reste élevé, même si les citoyens des pays démocratiques évaluent moins bien la gestion de la crise de la Covid par leur gouvernement que les habitants des pays moins démocratiques.

L’inégalité est considérée comme la plus grande menace pour la démocratie mondiale, mais aux États-Unis, le pouvoir des grandes entreprises technologiques est également considéré comme un défi.

Ces résultats sont issus d’un sondage commandé par la Fondation de l’Alliance des démocraties auprès de 50 000 personnes interrogées dans 53 pays.

Les résultats vont piquer les yeux des ministres des Affaires étrangères du G7, alors qu’ils entament la dernière journée de négociations à Londres, au cours de laquelle ils ont assumé collectivement le rôle de rempart des valeurs démocratiques, déterminés à affronter l’autocratie.

L’enquête a été réalisée par l’institut de sondage Latana entre février et avril, de sorte qu’il est possible que les résultats soient impactés par l’effet de la politique étrangère « America first » de Donald Trump. Dans l’ensemble, les résultats montrent que la perception des États-Unis commence à s’améliorer par rapport à l’année dernière.

Alors qu’au printemps 2020, les habitants des pays plus démocratiques et moins démocratiques étaient également satisfaits de la réponse de leur gouvernement à la pandémie (70 %), un an plus tard, le taux d’approbation est tombé à 65 % dans les pays moins démocratiques, mais pire encore avec 51 % dans les pays plus démocratiques. En Europe, le chiffre est de 45%. Les évaluations positives atteignent 76 % en Asie.

Le résultat le plus surprenant est peut-être que près de la moitié (44%) des personnes interrogées dans les 53 pays étudiés craignent que les États-Unis ne menacent la démocratie dans leur pays. La crainte de l’influence chinoise est en revanche de 38%, et la crainte de l’influence russe est la plus faible (28%). Ces résultats peuvent refléter en partie les opinions sur la puissance comparative des États-Unis, mais ils montrent que ni les États-Unis, ni le G7, ne peuvent simplement assumer le rôle de défenseurs de la démocratie.

Depuis l’année dernière, la perception de l’influence des Etats-Unis comme une menace pour la démocratie dans le monde a augmenté significativement, passant d’une opinion nette de +6 à une opinion nette de +14. Cette augmentation est particulièrement élevée en Allemagne (+20) et en Chine (+16).

Les pays où l’influence des États-Unis reste très largement négative sont la Russie et la Chine, suivies par les démocraties européennes.

L’étude montre un attachement à la démocratie à l’échelle mondiale, puisque 81% des personnes dans le monde disent qu’il est important d’avoir la démocratie dans leur pays. Seulement un peu plus de la moitié (53 %) affirment que leur pays est réellement démocratique aujourd’hui – même dans les démocraties.

La plus grande menace citée pour la démocratie est l’inégalité économique (64%).

Dans presque tous les pays interrogés, à l’exception de l’Arabie saoudite et de l’Égypte, les limites à la liberté d’expression sont considérées comme une menace moins importante pour la démocratie que l’inégalité.

Chine : juste ce qu’il faut de démocratie, selon 71% des personnes interrogées dans ce pays. Photo : Noel Celis/AFP/Getty Images

Mais la moitié des personnes interrogées (48 %) affirment que le pouvoir des grandes entreprises technologiques, par opposition à la simple existence des médias sociaux, constitue une menace pour la démocratie dans leur pays. Parmi les démocraties, les États-Unis sont les plus concernés par les grandes entreprises technologiques (62 %), mais la méfiance augmente dans de nombreux pays par rapport à l’année dernière, ce qui se traduit par un large soutien à une plus grande réglementation des médias sociaux.

Les électeurs norvégiens, suisses et suédois sont les plus confiants dans le caractère démocratique de leur pays, tout comme les Chinois, dont 71 % pensent que la Chine a un degré de démocratie adéquat. En Russie, seuls 33 % pensent que leur pays est démocratique. Le soutien mondial au projet de Joe Biden d’organiser un sommet de la démocratie est élevé dans tous les pays, sauf en Chine et en Russie.

Les résultats seront également inquiétants pour les démocraties d’Europe de l’Est, comme la Hongrie, où seuls 31 % des électeurs pensent que leur pays est démocratique, ce qui est comparable aux résultats obtenus au Nigeria, en Iran, en Pologne et au Venezuela.

Anders Fogh Rasmussen, président de la fondation de l’Alliance des démocraties, ancien chef de l’OTAN et Premier ministre danois, a déclaré :

« Ce sondage démontre que la démocratie est toujours vivante dans le cœur et l’esprit des gens. Nous devons maintenant sortir de la pandémie de la Covid-19 en offrant plus de démocratie et de liberté aux personnes qui souhaitent voir leur pays devenir plus démocratique.

« Le soutien positif à une alliance des démocraties, qu’il s’agisse de l’initiative D10 du Royaume-Uni ou du Sommet pour la démocratie du président Biden, montre que les gens souhaitent davantage de coopération pour faire reculer les autocrates. Les dirigeants devraient prendre note de ces perceptions et agir en conséquence. »

Source : The Guardian, Patrick Wintour, 05-05-2021

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 09.06.2021 à 08h09

Il faut reconnaître que c’est un tour de force de faire croire que les pays occidentaux sont démocratiques lorsque, quels que soient les élus, rien ne change, sinon en pis.

On a toujours dit que les sociétés démocratiques ne faisaient pas la guerre. Or, si ceci est vrai, nous avons la démonstration que les pays occidentaux sont tout sauf démocratiques.

44 réactions et commentaires

  • antoniob // 09.06.2021 à 07h47

    C’est pire: selon l’idéologie améeicaine ma personne est une sorte d’être inférieur à détruite. Je ne peux espérer que menaces, destruction et mort de leur part. Préfère avoir à faire à Xi ou à Volodya qu’aux Übermensch de Washington.

    • Christian Gedeon // 09.06.2021 à 19h02

      Bien d’accord. Aux US et au Canada on nage dans le ridicule dangereux. Le tout porté par une intelligentsia dont le niveau intellectuel a fondu plus vite que les glaces de l’Arctique. Et ça arrive chez nous! On peut encore espérer que les gaulois réfractaires de toutes couleurs de peau mettront ces hysteries collectives et pour le coup terroriste au sens premier du terme, à terre.

  • florian lebaroudeur // 09.06.2021 à 08h06

    « Ce sondage démontre que la démocratie est toujours vivante dans le cœur et l’esprit des gens. Nous devons maintenant sortir de la pandémie de la Covid-19 en offrant plus de démocratie et de liberté aux personnes »

    C’est pourtant l’inverse qui se produit à l’échelle mondiale depuis une décennie, et ça s’accélère avec les mesures liberticides mise en place grâce à la couverture médiatique de l’épidémie.

    La démocratie pour ces gens, c’est la diffusion de leur propre valeur et non la prise en compte des valeurs qui comptent pour le plus grand nombre.
    Nous sommes bel et bien entrer dans un monde orwellien

  • LibEgaFra // 09.06.2021 à 08h09

    Il faut reconnaître que c’est un tour de force de faire croire que les pays occidentaux sont démocratiques lorsque, quels que soient les élus, rien ne change, sinon en pis.

    On a toujours dit que les sociétés démocratiques ne faisaient pas la guerre. Or, si ceci est vrai, nous avons la démonstration que les pays occidentaux sont tout sauf démocratiques.

    • Fulsi // 10.06.2021 à 09h37

      « On a toujours dit que les sociétés démocratiques ne faisaient pas la guerre. Or, si ceci est vrai, nous avons la démonstration que les pays occidentaux sont tout sauf démocratiques. »

      Votre raisonnement est très fallacieux !

      • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h17

        « Votre raisonnement est très fallacieux ! »

        C’est pas tout de le dire, encore faut-il le démontrer…

    • Subotai // 10.06.2021 à 21h23

      Ben non.
      Ça veux juste dire qu’il n’y pas de « Régime » vertueux et que les « Démocraties », comme les autres, font la guerre.
      Raison d’État. 🙂

      • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h22

        Il n’y a aucune « raison d’Etat » de faire la guerre.

        La seule raison est d’engraisser toujours les mêmes. La guerre est un racket. S.Butler.

        Une oligarchie ploutocratique qui contrôle en plus les médias n’est pas et ne sera jamais une « démocratie ».

        • Voix de chalam // 12.06.2021 à 12h04

          La France et le Royaume-Uni ont-ils eu tort de déclarer la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939 ?

  • James Whitney // 09.06.2021 à 08h22

    Je me suis demandé c’est quoi la Fondation de l’Alliance des démocraties, et j’ai trouvé le site https://www.allianceofdemocracies.org/.

    Elle se décrit : « The Alliance of Democracies Foundation is a non-profit organization dedicated to the advancement of democracy and free markets across the globe. »

    C’est peut-être la raison pour laquelle l’auteur de l’article écrit « Alors qu’au printemps 2020, les habitants des pays plus démocratiques et moins démocratiques étaient également satisfaits de … » L’auteur sait distinguer d’avance les pays plus démocratique et ceux qui sont moins démocratique. Le critère c’est les « free markets », c’est à dire démocratie = marchés libres.

    Donc l’auteur s’inquiète du fait que les habitants de beaucoup de pays ne comprennent pas que c’est les États-Unis le plus démocratique et pas la Russie ou la Chine.

  • Auguste Vannier // 09.06.2021 à 08h46

    Les sondages et enquêtes sont le résultat d’une construction (tout étudiant en sciences humaines l’apprend vite) avec des outils qui ne peuvent assurer leur fiabilité(questionnaire, échantillonnage, formulation et succession des question, méthodologie d’administration, références interprétatives, etc…).
    Dans notre cas, les biais sautent aux yeux, à commencer par celui, signalé et documenté par @James Whitney (merci), le biais « idéologique »: marché libre (et non faussé, je suppose!)=liberté=égalité=démocratie.

    • Grd-mère Michelle // 09.06.2021 à 12h00

      En effet, les résultats et analyses de n’importe quel sondage ne devraient jamais être fournis sans un lien vers les outils employés pour le réaliser.
      Sinon, ce n’est que du bourrage de crâne, de la propagande, l’inverse de la démocratie, qui est la possibilité pour tou-te-s les membres d’un groupe (du plus petit- la famille, au plus grand- la Nation) de débattre, ensemble et EN CONNAISSANCE DE CAUSE, des modalités du « vivre ensemble »(tout en admettant que les décisions soient conformes à la majorité des opinions…)

      Hélas, quand je lis dans ces pages l’opposition (régulièrement exprimée) à « la dictature des droits humains » (adoptés par les Nations Unies, ce méga-groupe qui représente une alter-mondialisation coopérative, à défendre contre celle du commerce, compétitive), je me demande ce qui pourrait bien les remplacer…?!
      Quand la majorité des Nations engagées dans le débat sur l’armement nucléaire a décidé de le rendre « illégal » dans un Traité d’Interdiction(TIAN), et que (les « dirigeants » de) celles qui en sont dotées refusent de le ratifier, c’est aux peuples de susciter un débat sur le sujet, pour signifier leur volonté à leurs représentant-e-s.

  • Arcousan09 // 09.06.2021 à 09h08

    Afin de pouvoir régner il faut aux politiques des « ennemis » et s’il n’y en a pas il faut s’en créer un c’est vital
    Depuis la deuxième guerre mondiale les USA, « état pacifique », aura été l’instigateur de pratiquement toutes les guerres que ce soit VietNam, Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Syrie …. et ils ne rêvent que d’une chose en découdre avec l’Iran et toutes les turpitudes sont justifiées à commencer par bafouer les accords signés sur le nucléaire.
    La bonne tactique c’est d’inventer une agression (Viet Nam) ou inverser la preuve comme d’accuser l’Iran de ne pas « respecter » l’accord nucléaire …. et nous, petits européens, nous avalons tout comme vérité vraie par le biais de OTAN
    Combien de guerres les affreux et démoniaques russes ont ils provoquées ???????
    J’attends la réponse ….

    • Grd-mère Michelle // 09.06.2021 à 14h15

      « …et nous, petits européens, nous avalons tout comme vérité vraie par le biais de l’OTAN. »
      NON, c’est l’OTAN qu’on nous impose d’accepter, par le biais d’une propagande habilement concoctée par des « dirigeants » corrompus, aidés par des soi-disant « non-profit organisations »!

      Pourquoi, « petits européens »?
      Notre nombre (déjà, si vous pouviez y admettre les européennes, ça le doublerait!) et notre diversité culturelle, la richesse de nos multiples régions fertiles, ainsi que notre histoire douloureuse et instructive, nous désignent comme le plus grand groupe capable de réaliser un mode de vivre ensemble, de société solidaire et constructive d’un avenir plus sain et plus paisible, qui pourrait renvoyer à leurs sempiternelles provocations les « grandes puissances » délirantes et stressées.
      Mais pour y arriver, nous devons nous débarrasser de toute propagande(et donc du « tout numérique ») et nous (le « petit » peuple) exercer à PENSER par nous-mêmes, avec intelligence, force et courage, et surtout sans complexes!
      Merci, « Les Crises », de nous y aider!

      • RV // 09.06.2021 à 15h16

        Vous n’ignorez pas que le credo, la raison de vivre, de l’Union européenne c’est la concurrence libre et non faussée et qu’à ce titre est organisée la guerre de tous contre tous au sein même de l’Union. Dans ce cadre aucun avenir plus sain et plus paisible.
        Quand au numérique ce n’est qu’un outil comme la presse d’imprimerie en son temps qui a permis la diffusion de Mein Kampf tout comme celle d’auteurs moins sulfureux. Halte à la dérèglementation, oui, mais ne jetons pas la bassine avec l’eau du bain.

        • Grd-mère Michelle // 09.06.2021 à 16h22

          Ce que vous semblez malheureusement ignorer, c’est que l’UE, c’est aussi vous (un français?) et moi (une belge), des humains qui se donnent la peine de lire, de réfléchir et d’écrire pour tenter de trouver des solutions qui amélioreraient notre quotidien comme celui de nos contemporain-e-s et des générations futures.
          (Mais c’est vrai que vous semblez plus souvent exprimer un certain désespoir, un fatalisme résigné, peut-être pour qu’il soit démenti? sinon pourquoi passer son temps à écrire, le nez sur un écran, quand le soleil enjolive tout au-dehors?)
          Quel que soit le « credo » d’une entité politique (qui existe mais ne « vit » pas- NOUS sommes les vivants qui lui permettons d’exister, en votant ou en ne votant pas), plutôt donc le credo de ceux/celles qui la « dirigent », nous avons le pouvoir d’influer sur son devenir.
          Ce pouvoir est certes minime individuellement, mais il devient fort quand il est porté par des opinions convergentes réunies.
          Du moins quand il s’agit d’une entité politique qui se prétend démocratique…

          Oui, le « tout numérique », c’est la déréglementation de ce type de communication d’informations, lié au « libre-échange »(commercial) qui tente de s’imposer et à sa propagande(dont, surtout, la publicité).

          • PakPak // 09.06.2021 à 17h26

            « Ce que vous semblez malheureusement ignorer, c’est que l’UE, c’est aussi vous »
            Grd Mere Ce que vous semblez ignoré c’est qu’on a voté NON à l’UE.
            Y être intégré est totalement anti-démocratique !!!
            Le pouvoir deviens fort avec le nombre, porté par des opinions convergentes ? Vraiment comme les Gilets Jaunes. En fait Comme quoi vu qu’on nous demande jamais notre avis. Et quand les gouvernants nous demande notre avis, si la réponse ne leurs plait pas ils ne le prennent pas en compte.

          • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h28

            « Ce que vous semblez malheureusement ignorer, c’est que l’UE, c’est aussi vous (un français?) et moi (une belge), des humains qui se donnent la peine de lire, de réfléchir et d’écrire pour tenter de trouver des solutions qui amélioreraient notre quotidien comme celui de nos contemporain-e-s et des générations futures. »

            C’est beau comme l’antique, mais hélas les « solutions » ce sont toujours les mêmes qui les décident et elles vont toujours dans le même sens: enrichir les riches, appauvrir les pauvres.

            Et sans les droits d’initiative et de référendums à la mode suisse, vous pouvez toujours rêver.

        • Grd-mère Michelle // 10.06.2021 à 11h33

          Figurez-vous, Pakpak, qu’en Belgique, il n’y a pas de recours possible à un référendum… »La Constitution ne le prévoit pas. »
          Depuis 2ans, un groupe de personnes, issu des GJ , passe tout son temps libre à recueillir les milliers de signatures qui permettront la convocation d’une commission parlementaire appelée à débattre du sujet, dans le but de réviser la Constitution. Occupation fort perturbée par le confinement, comme vous pouvez l’imaginer.
          Voir: http://www.droitaudroit.eu

          Que pensez-vous de la situation au Chili, où la population a obtenu, à force de pressions, de manifestations, la prérogative de ré-écrire la Constitution?
          La voie vers la démocratie est semée d’embûches, c’est pourquoi tout le monde doit se bouger. La passivité est la maladie mortelle de la démocratie.
          À méditer surtout au moment des élections, en se renseignant un maximum sur les candidat-e-s:

          Voir: https://www.euractiv.fr/section/elections/interview/leurope-met-en-concurrence-les-peuples-selon-fabien-roussel-candidat-a-lelection-presidentielle-de-2022/

          • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h33

            « Que pensez-vous de la situation au Chili, où la population a obtenu, à force de pressions, de manifestations, la prérogative de ré-écrire la Constitution? »

            Que c’est très bien. Encore faudra-t-il voir le résultat.

            En attendant ni la Belgique ni la France n’ont cette option. Et c’est pas demain la veille.

          • Grd-mère Michelle // 12.06.2021 à 13h31

            Je dirais plutôt: peu de belges et de français-e-s ont conscience de la possibilité de cette option… et, plus largement, des possibilités légales d’imposer les volontés du peuple aux élu-e-s, dans le cadre de la démocratie(à condition qu’une majorité du peuple se mette d’accord sur des volontés communes).
            Face aux bulldozers de la propagande médiatique, de celles, rivales, des partis qui ont l’art de diviser pour tenter de régner, comment sensibiliser chacun-e à la nécessité de s’impliquer dans la recherche des solutions qui privilégient le bien commun plutôt que les intérêts personnels?
            Demain dimanche, à 13 h, devant la Gare Centrale à Bxl, rassemblement des opposant-e-s à l’OTAN.
            Je ne doute pas qu’en France aussi, des rassemblements auront lieu à l’occasion de la venue de Biden en Europe…

  • Phil // 09.06.2021 à 09h09

    En attendant, les pays occidentaux ne sont peut-être pas démocratiques, mais c’est devant leurs frontières que les migrants s’amassent…J’ai pas l’impression que ce soit le cas aux frontières de la Russie ou de la Chine !

    • Davout // 09.06.2021 à 10h20

      Encore perdu une bonne occasion de vous faire, ça fait prés de dix ans que chaque année la Russie est dans le top 2 des pays d’immigration
      Mais bon, c’est un détail qui vous a échappé.

      • Dominique65 // 09.06.2021 à 11h10

        Intéressant. Tu peux nous mettre une source ? Merci.

        • patoche // 09.06.2021 à 11h39

          Depardieu, Snowden… Y’a de la qualité.

          • Koui // 12.06.2021 à 10h38

            C’est vrai mais il faut quand même dire que beaucoup d’immigrants en Russie sont des Russes ethniques qui vivaient dans d’anciennes republiques soviétiques, des quasi russes (ukrainiens, biélorusses), ou des ressortissants de pays proches de la Russie par la culture (arméniens, géorgiens). Ces populations seront vite assimilées à une population russe en déclin démographique. Sinon, les immigrants musulmans sont victimes du racisme. La Russie a besoin d’ukrainiens mais pas vraiment de territoires ukrainiens. La Russie est sous peuplée.

        • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h42

          La xénophobie russe est un mythe, il suffit de voir le nombre de mariages mixtes.

          Propagande catholique habituelle contre l’église orthodoxe.

        • PapyDan // 11.06.2021 à 19h46

          Sont marrants, les cathos… En France, les migrants ne sont pas exploités ? Pas victimes de racisme ? Pas objets de trafiquants en tous genres, proxénètes compris ? Pas maltraités par un État qui fait de leur « régularisation » un épouvantable parcours du combattant ?

          Toujours étonnant la capacité d’aveuglement sur soi de nos « bonnes âmes » !

    • Grd-mère Michelle // 09.06.2021 à 13h23

      À noter la proximité entre le sud européen et le nord de l’Afrique… et la longue et trouble relation entre les ex(?) colonisés et colonisateurs…
      Que l’Europe représente un eldorado pour nombre de malchanceux-ses s’explique aussi par la potentielle « douceur de vivre » qu’offre le climat tempéré(la principale richesse du continent, trop peu considérée et appréciée par les natifs-ves du continent qui râlent chaque fois qu’il pleut!), et par l’illusion de la possibilité de s’enrichir (ou du moins de mener une vie digne d’être vécue, à l’abri des besoins essentiels) par l’ardeur au travail(qui a été très largement délocalisé, le restant ne pouvant s’exercer, pour les « Étrangers », qu’au « noir », en dehors de toute protection sociale et juridique).
      Le fait de pouvoir « l’ouvrir » (exprimer ses opinions) est certainement aussi fort attractif, même si les personnes sans-papier qui manifestent régulièrement leurs revendications depuis des années commencent à comprendre le principe du « causes toujours » qui pervertit la démocratie.
      Migrant-e-s et habitant-e-s « légitimes », même combat!

      • Subotai // 10.06.2021 à 21h28

        «  »À noter la proximité entre le sud européen et le nord de l’Afrique… et la longue et trouble relation entre les ex(?) colonisés et colonisateurs… » »
        Ben oui.
        Mais pas seulement. 🙂
        A noter la relation migratoire ancestrale entre TOUS LES PEUPLES du Bassin Méditerranéen.
        Nord/Sud – Sud/Nord dans la région ça date pas d’hier. 🙂

    • Anatole // 09.06.2021 à 13h24

      L’émigration non contrôlée, et non consentie par une majorité selon de nombreux sondages, remet justement en cause le pacte démocratique dans le sens où les citoyens des pays en question n’ont pas réellement voix au chapitre.
      C’est un exemple de la dérive américaine de la France avec une dépolitisation progressive de la citoyenneté et le triomphe du droit (doit à la citoyenneté) sur les devoirs.
      Quant à la Russie, elle a accueilli et accueille toujours des millions d’Ukrainiens, d’Arméniens, Azéris, Ouzbeks, Tchéchènes, Kirghiz, Moldaves etc., à la recherche d’une vie meilleure. Il suffit de se balader dans les rues de Moscou pour s’en rendre compte.
      Pour ce qui est de la Chine elle a assez à faire avec l’émigration intérieure, vu qu’elle est un continent à elle seule.

    • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h35

      Vous oublié simplement de préciser que ces émigrants sont voulus par les patrons pour faire pression sur les salaires. Cf. la décision de Merkel de faire venir plus d’un million d’immigrants.

      Il y a aussi la question de la langue. Anciennes colonies…

  • Curieux // 09.06.2021 à 12h54

    Déjà pas flatteur pour nos soi-disantes « démocraties ».
    Mais quand, en plus, on voit :
    – par qui le sondage a été commandé
    – par qui les résultats sont interprétés et diffusés (et surtout sans le lien vers le sondage)
    c’est que la réalité est sans doute bien pire que cela.

  • Fabrice // 09.06.2021 à 13h24

    La démocratie dans le monde se résume pour les Usa à avoir accès à moindre frais aux matières premières, aucun blocage à leurs produits et de pouvoir racheter sans obstacle les entreprises concurrentes, gare à ceux qui s’y opposeraient peu importe le régime, quoi qu’il fasse il serait rangé dans l’axe du « mal ».

    Il faut arrêter avec cette image digne de la pire propagande que les USA sont les défenseurs de la démocratie, il n’y a que Hollywood qui arrive à faire croire aux naïfs cette image, ce texte est navrant car résumer les attaques contre les démocraties dans le monde à l’épisode Trump est franchement à faire pleurer si son auteur y croit.

    Je préfèrerais qu’ils avouent publiquement leur duperie et l’assument que de les voir ainsi vouloir nous faire gober tout et n’importe quoi ça devient insupportable.

  • utopiste // 09.06.2021 à 13h38

    Il faudrait déjà s’entendre sur ce qu’est la démocratie. Si on lui met une majuscule, il n’y a jamais eu de Démocratie. Si on se contente d’une minuscule, l’Athènes antique était une démocratie mais avec des esclaves. Quand aux projets « démocratiques » depuis environ 250 ans, il ont été conçus pour empêcher le Démos d’accéder au Kratein. Nous sommes dans des régimes politique où partout une prétendue élite (donc aristocratie) sert de paravent à une oligarchie qui varie dans sa composition d’un pays à l’autre sauf pour ses luttes internes (aimablement nommées Concurrence). Je n’apprécie pas tellement la Chine, mais au moins tout le monde ou presque peu accéder au Parti pourvu qu’il joue le jeu.

    • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h45

      « peu[t] accéder au Parti pourvu qu’il joue le jeu. »

      Oui et cela implique plus de devoirs que de droits. Les membres du parti sont mobilisables à tout moment pour aider la population.

      Servir plutôt que se servir comme en France.

    • Grd-mère Michelle // 12.06.2021 à 14h41

      « …pourvu qu’il joue le jeu.. »
      Hélas, nombre d’intellectuel-le-s ont réussi à convaincre les populations que la politique est un jeu, assignant à chacun-e le rôle de pion dans un gigantesque « stratego » où s’opposeraient les partisan-e-s du « bien » et du « mal », ceux-ci étant déterminés par des « dirigeants » principalement préoccupés de gloire, de conquêtes, et d’exploitation généralisée destinée à leurs projets délirants.
      Or, la politique consiste à organiser la vie en société dans des territoires/des entités constituées, eux-mêmes dépendants des choix de leurs voisins plus ou moins proches.
      Et la vie n’est pas un jeu imaginé par un démiurge vicieux imaginaire, mais un réel phénomène fragile qui repose sur un équilibre entre les pulsions de perpétuation et d’extinction intimement mêlées en chacun des êtres qui le constituent.
      Je ne suis pas un pion, ni, dans la version moderne et informatisée de la société, un numéro.
      Mon principal droit et mon principal devoir,c’est de célébrer et de préserver la vie sous toutes ses formes. Surtout du fait que j’ai pris la responsabilité de la reproduire…
      (Difficile de me mettre à la place de ceux/celles qui n’ont pas fait ce choix…)

  • Saïd Herta // 09.06.2021 à 14h53

    Ça du leur échapper quand ils disent : « mais la méfiance augmente dans de nombreux pays par rapport à l’année dernière, ce qui se traduit par un large soutien à une plus grande réglementation des médias sociaux. »
    Donc pour faciliter « la démocratie » empêchons les débats d’idée et la politique au citoyens … tiens ils me rappellent un peu Murad IV, qui avait fermé les cafés parce que les gens allaient pas assez à la mosquée à son goût. Les bouseux c’est fait pour prier, surtout pas pour penser; du pégu qui connecte ses neurone c’était vu comme dangereux pour son pouvoir par Murad (qui va mourir d’une cirrhose à 27 ans, ironique parce qu’il avait aussi interdit la picole). Au final les gens ont pas été plus à la mosquée … toutes les fatwas ont finit par être levées et les cafés sont devenus une partie de la culture de l’Anatolie.
    Essayer de régenter la parole sur les média sociaux c’est comme essayer de retenir de l’eau avec ses doigts , même les chinois n’y arrivent pas.

  • Incognitototo // 10.06.2021 à 15h29

    « 50 000 réponses pour 53 pays », c’est-à-dire moins de 1 000 réponses par pays ça me laisse très dubitatif sur la fiabilité, le sérieux et la représentativité des résultats obtenus.

    Aussi, avant de penser quoi que soit des réponses obtenues, je voudrais bien connaître l’intervalle de confiance et la composition des panels. Pour peu qu’on apprenne que les personnes qui ont répondu sont des adhérents ou sympathisants de cette « Alliance of Democracies Foundation » (très néo-libérale dans ses buts), ça renverrait ce soi-disant sondage à un pur article d’opinions, et/ou de propagande, et/ou de manipulation…. ou encore à un bête sondage biaisé mal interprété par ses commanditaires.

  • Kayemba Jean-Pierre // 10.06.2021 à 15h37

    Il eût été souhaitable que les auteurs eussent commencé par définir ce qu’ils entendent par DEMOCRATIE : tout démocratiques qu’ils se disaient, les USA ont longtemps voté et appliqué des lois racistes. Leur DEMOCRATIE n’a nullement empêché ni la France ni la Grande-Bretagne d’être colonialistes puis néocolonialistes alors que les pays baptisés non démocratiques tel Cuba la Chine ou l’URSS ont soutenu les luttes de libération nationale ds pays opprimés ; alors… pour ou contre leur démocratie?… opprimés et oppresseurs ne donneront pas la même réponse à cette question..

    • LibEgaFra // 11.06.2021 à 19h50

      La dictature chinoise soutenue par 78% de la population est bien plus démocratique que la dictature bourgeoise de la France soutenue par moins d’un quart des votants et donc bien moins de 20% du peuple.

    • PapyDan // 11.06.2021 à 19h59

      Très juste.
      La France démocratique a éborgné, mutilé, emprisonné massivement ses pauvres révoltés par leur appauvrissement. Avec la complicité massive de son intelligentsia « démocratique » : souvenez-vous du très « modéré » Luc Ferry appelant la macronie à « tirer dans le tas », sans que cela suscite la moindre réaction.
      En France démocratique, le premier parti de France, que je déteste, a deux députés, et la quasi totalité de nos grandes consciences démocratiques considèrent tranquillement que c’est deux de trop…
      Et ne parlons même pas du référendum de 2005, enterré par l’union sacrée de tous nos politiciens orduriers, sous les applaudissements de toute notre caste intello-médiatique…

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications