Les Crises Les Crises
1.août.20121.8.2012 // Les Crises

La realpolitik, c’est (toujours) maintenant…

Merci 1
J'envoie

Reprise d’un article du Point, suite à un billet du blog Question d’Orient, du professeur d’histoire, Jean-Paul Burdy, qui a sorti l’affaire, et dont je vous recommande la lecture…

[Le Point] France-Bahreïn : quand François Hollande reçoit un dictateur

Le président de la République a accueilli en catimini le roi Hamed de Bahreïn, dont le régime étouffe dans le sang la révolte de sa population.

La présidence de la République n’a pas prévenu la presse française de la visite à Paris du roi Hamed de Bahreïn

Le colonel Kadhafi, Bachar el-Assad…, le perron de l’Élysée croyait la page des dictateurs arabes invités en France tournée. Deux mois après son accession à la tête de l’État, François Hollande semble pourtant perpétuer la tradition présidentielle, en secret. C’est en catimini que le “président normal” a reçu le 23 juillet dernier le roi deBahreïn, Hamed ben Issa Al Khalifa, à la tête d’une dynastie sunnite au pouvoir depuis deux cents ans. En effet, aucune mention sur l’agenda élyséen, aucune alerte à la presse ne sont venues annoncer cette visite de premier plan. “Cette rencontre était à l’évidence une réception officielle”, signale au Point.fr Jean-Paul Burdy*, professeur d’histoire à l’Institut d’études politiques de Grenoble, qui relate l’affaire sur son site. Ce spécialiste de Bahreïn en veut pour preuve le fait que le roi a été accueilli à l’aéroport par la garde républicaine française.

Pourquoi un tel silence ? Il faut dire que Bahreïn n’est pas n’importe quel pays. Cela fait un an et demi que le royaume réprime dans le sang la révolte chiite : la communauté majoritaire de ce minuscule État de 1 230 000 habitants (dont 550 000 nationaux) exige du pouvoir sunnite des élections libres et la fin des discriminations à son égard. Selon Amnesty International, au moins 60 personnes ont été tuées depuis mars 2011, après que l’Arabie saoudite a dépêché sur place un millier de ses soldats pour réfréner toute velléité révolutionnaire.

Un tweet donne l’alerte

Ironie du sort, c’est justement par un tweet (relayé par le Figaro.fr) qu’une journaliste politique de l’Agence France-Presse, accréditée à l’Élysée, s’est chargée de donner l’alerte, le 23 juillet à 11 heures du matin. Évoquant une “visite-surprise”, en tout cas “pour les journalistes AFP“, elle joint à son texte une photo montrant François Hollande aux côtés du roi Hamed ben Issa Al Khalifa, sur le perron de l’Élysée. Quelques heures plus tard, la présidence de la République explique que l’entretien a porté sur la situation en Syrieainsi que sur “le risque de prolifération des armes de destruction massive”. Autrement dit sur le dossier nucléaire de l’Iran

Le lendemain, c’est Laurent Fabius qui reçoit son homologue bahreïni Khalid ben Ahmed al-Khalifah. Celui-ci annonce que la France va aider Bahreïn à mettre en oeuvre des réformes judiciaires ainsi que des mesures en faveur de la liberté de la presse et des droits de l’homme, rapporte l’AFP. De son côté, le Quai d’Orsay indique que le chef de la diplomatie française a “encouragé les autorités bahreïnies à poursuivre leurs efforts pour permettre un apaisement durable des tensions que connaît le royaume”.

[…]

Par ARMIN AREFI, Le Point

[O. Berruyer] RealPolitik

Je reprends la parole pour noter que, finalement, la RealPolitik, c’est toujours maintenant…

Alors d’un côté :

“Ce quinquennat n’a été qu’une suite de décisions contradictoires : […] MM. Kadhafi et Bachar Al-Assad reçus en grande pompe avant que l’on se convainque, à juste raison, qu’ils étaient des dictateurs massacrant leur peuple… Je veillerai donc à être constant dans les choix et dans la durée.” [François Hollande, Le Monde, 29 mars 2012]

“Et puis il y a une troisième exigence, pour être chef de l’Etat : celle de la cohérence. C’est-à-dire faire des choix qui durent […] Éviter de faire des invitations de dictateurs au début de mandat, pour ensuite considérer qu’ils massacrent leur peuple. Avoir de la cohérence !” [François Hollande, Discours de Tours, 3 avril 2012]

“Mais je ne pense pas simplement à l’Europe, je veux aussi que le scrutin du 6 mai soit pour l’Afrique, l’Amérique latine, les continents qui regardent la France toujours avec espérance, admiration, même si parfois l’histoire nous a mis les uns en face des autres. Nous sommes la France, pas n’importe quel pays du monde, la France, celle des libertés, des conquêtes, des valeurs, des principes, de l’humanisme ! Et c’est cette France-là qui est attendue partout dans le monde ! Je veux que le 6 mai soit une bonne nouvelle pour les démocrates et une terrible nouvelle pour les dictateurs. Voilà ce que nous avons à porter, y compris dans cette élection présidentielle !” [François Hollande, Discours de Paris-Bercy, 29 avril 2012]

“L’enjeu n’est pas simplement national, européen. Il est aussi international. Des décisions lourdes nous attendent. […] Poursuivre la lutte implacable contre les dictateurs, et notamment en Syrie.” [François Hollande, Discours de Toulouse, 3 mai 2012]

“Présider la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris.” [François Hollande, Discours du Bourget, 22 janvier 2012]

Et puis de l’autre :

François Hollande et le roi du Bahrein

 

Réunion de travail autour de François Hollande et du roi du Bahrein

 

François Hollande et l’estafette du roi du Bahrein, commando formé par la France,
qui ira sans doute superviser la répression locale…

 

Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak

 

Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak – entre amis

 

Nicolas Sarkozy et Ben Ali – entre amis

 

Nicolas Sarkozy et Bachar El Assad

 

Nicolas Sarkozy et Kadhafi – amis pas pour la vie

 

Jacques Chirac et Hosni Moubarak

 

Jacques Chirac et Ben Ali

 

Jacques Chirac et Bachar El Assad

 

Jacques Chirac et Bachar El Assad – la breloque, la breloque !

 

François Mitterrand et Fidel Castro

 

François Mitterrand et Deng Xiaoping

 

François Mitterrand et Hosni Moubarak

 

François Mitterrand et Ben Ali

 

François Mitterrand et Milosevic

 

François Mitterrand et Kadhafi

 

Giscard et Bokassa

 

Etc.

43 réactions et commentaires

  • Letaulier // 07.08.2012 à 04h24

    ““La répression est bien moins sanglante à Bahreïn et le roi n’en est sans doute pas l’acteur principal.”…. Problème : l’appareil sécuritaire reste entre les mains du puissant Premier ministre Cheikh Khalifa, véritable chef de l’État depuis près de cinquante ans.”
     
    Le mythe du “bon et gentil” Roi mal conseillé a toujours la peau dure et s’exporte jusque dans le Golf persique.
    C’est vrai sinon que si on ne discutait qu’avec des démocraties et des régime qui n’avait pas de sang sur les mains…on ne se parlerait à personne, même pas à nous même.

      +0

    Alerter
  • Frank // 07.08.2012 à 04h38

    Un petit bemol a cet article: se soumettre a Washington dans le concert anti-Assad, je n’appelle pas ca de la Realpolitik, j’appelle ca l’infeodation de la France a Washington.

    Si nous avions reellement un gouvernement appliquant la Realpolitik, on enverrait bouler les US, l’UE, l’euro et on se rapprocherait de l’axe Russie-Chine a l’ONU…

    Francois Hollande, la soumission, c’est comme avant!

      +0

    Alerter
    • LeTaulier // 07.08.2012 à 11h11

      Quoi qu’on pense de l’UE et de l’Euro et des USA, faut être réaliste, la France est plus proche sur tout les point de l’Allemagne, des USA, ou de l’Italie que de la Chine ou de la Russie.
      Même si on peut avoir des amitiés á droite et à gauche, on ne choisit pas sa famille.

        +0

      Alerter
      • Frank // 07.08.2012 à 11h43

        Notre interet objectif actuel n’est pas de nous aligner sur Washington, de rester dans l’UE, ou de conserver l’euro. Que nous soyons plus proches culturellement des USA et de l’Allemagne que de la Chine ne change rien a cette realite.
        Sur un rapprochement potentiel avec l’axe Russie-Chine, je ne disais cela que par-rapport a la situation syrienne: nous, Francais, n’avons rien a gagner a ce que cette region du monde s’embrase. Pourtant, nos gouvernants ne font que jeter de l’huile sur le feu. A mon tres humble avis, si nous avions un gouvernement defendant reellement les interets de la France, nous ferions front avec les Russes et  les Chinois a l’ONU, sur cette question precise.

          +0

        Alerter
        • Jacques // 07.08.2012 à 13h15

          Je vous approuve totalement Frank.
          Les gouvernements français se sont coupé les mains depuis Pompidou, en politique étrangère. Nous ne défendons plus nos intérêts mais ceux d’un prétendu… camp auquel nous appartiendrions de toute éternité… Ce qui est le comble de l’absurde.
          Toute la diplomatie française s’est “centrisée”.
          Je dis bien centrisée et non pas recentrée.
          Centrisée, c’est à dire émasculée.

           

            +0

          Alerter
          • Letaulier // 07.08.2012 à 14h54

            L’axe Paris-Pyonyang-Santiago-Caracas-Minsk-Bucarest-Moscou-Pekin contre le reste du monde c’était bon dans les années 60 et encore

              +0

            Alerter
        • chris06 // 07.08.2012 à 13h15

          ” ne change rien a cette realite”

          il ne s’agit pas d’une “réalité” mais d’une opinion.  

          “A mon tres humble avis, si nous avions un gouvernement defendant reellement les interets de la France, nous ferions front avec les Russes et  les Chinois a l’ONU, sur cette question precise.”

          quels sont les intérêts de la France et pourquoi seraient ils mieux défendus comme vous le suggérez? 

            +0

          Alerter
          • Frank // 07.08.2012 à 23h45

            En effet, il s’agissait de mon opinion.

            ”quels sont les intérêts de la France et pourquoi seraient ils mieux défendus comme vous le suggérez? ”

            Un peu long d’y repondre ici, mais il me semble assez clair qu’intervenir en Syrie n’est tout simplement pas dans notre interet: Qu’est-ce que cela nous rapporterait d’y aller sinon de nous faire tapoter la tete par Washington qui nous remercierait d’etre de bons toutous serviles?

            Et encore, ce n’est meme pas sur que l’Oncle Sam nous remercie.

              +0

            Alerter
  • jaicruvoir // 07.08.2012 à 05h11

    Deux poids deux mesures, c’est ça la realpolitik.
    Certains jours c’est le poids A certains jours le poids B, jamais de constance nos hommes politiques sont des girouettes qui tournent au grès du vent…

      +0

    Alerter
  • Fabrice // 07.08.2012 à 06h58

    “C’est vrai sinon que si on ne discutait qu’avec des démocraties et des régime qui n’avait pas de sang sur les mains…on ne se parlerait à personne, même pas à nous même.”

    Letaulier votre remarque est tout à fait pertinente, je crains que par nos agissement passé lointain ou récent nous ayons perdu une grande part de légitimité à faire la morale, toutefois on peu estimer qu’il y a minimum et que faire couler le sang de son propre peuple c’est le minimum.

    D’accord c’est arrivé dans notre passé mais ce n’est pas le cas actuellement alors autant ne pas accepter ceux qui le font actuellement. C’est injustifiable et si nous avions des dirigeants qui franchissaient cette funeste limite nous serions content qu’ils ne s’en tirent pas à si bon compte et soient refusés voir inquiétés à l’international.

    Après aller jusqu’à la guerre pour aider un camp par rapport à un autre c’est une autre question.

      +0

    Alerter
    • LeTaulier // 07.08.2012 à 09h15

      J’ai pas souvenir que Mitterrand ait été inquiété quand le Rainbow Warrior a coulé et qu’un membre d’équipage portugais y a trouvé la mort.  cela ne remonte pas à si longtemps.
      Et puis si on décide d’être intransigeant avec les dictateurs pourquoi tant de courbettes aux dirigeants chinois ou à Poutine?

        +0

      Alerter
      • Fabrice // 07.08.2012 à 11h43

        Le Taulier,

        Vous ne mélangeriez pas tout ? l’affaire Mitterand est un acte injustifiable commis sur une décision imbécile pour défendre le nucléaire français mais qui n’est en rien un crime sur son propre peuple (quoi que l’on peut parler des essais nucléaire en polynésie mais le but n’était pas de tuer ou d’asservir son peuple en rébellion)

        Vous pourrez me citez n’importe quel pays, je ne crois pas que les insulter parce qu’ils n’appliquent pas le modèle occidental, me prouvera que notre civilisation doit forcément être imposé aux autres pays, la chine (voir même la russie) a ses traditions et sa culture, elle trouvera sa voie mais je vous trouve bien prétentieux de dire que notre modèle leur conviendrait mieux que le leur.

        Nous pouvons suggérer, et les mettres au banc de la société si Tien Anmen se reproduisait ou pire si ils commençaient une politique réelle d’expension. Je sens venir le Tibet mais historiquement ils considèrent (non sans quelques raisons) le tibet comme faisant parti de la Chine, le Dalaï Lama n’a pas dit le contraire, par contre leur faire réaliser que le respect des Ethnies différentes est aussi dans leur intérêt (d’ailleur si ils respectaient plus Sun Zu ils le réaliseraient mais bon passons).

        Méfiez vous qu’en donnant des leçons aux autres vous ne dépassiez vous même le cadre de la morale “éclairée” que vous croyez défendre on a vu ce qu’a donné avec la colonisation la France voulant donner son modèle aux autres peuples qui ne demandaient rien.

        Discutons paisiblement avec les autres peuple avec respect sans insulter leur dirigeants du moment, montrons nous ferme quand la ligne du sang est dépassée, mais sachons tirer de nos erreurs car nous serions totalement discrédité voir haïs (si ce n’est fait) comme le sont les Etats-Unis, agissons avec discernement.

        Notre propre histoire démocratique s’est faite et continue de se faire sur plus de deux cent ans, non sans rebondissements, drames, erreurs, et est encore loin d’être parfaite. Gardons un peu de modestie et de bon sens, ne poussons pas les autres à bruler les étapes qui sont nécessaires pour permettre aux mentalités d’évoluer.

          +0

        Alerter
        • Letaulier // 07.08.2012 à 15h03

          C’est la méthode stalinienne ou révolution culturelle que tu appliques? Attribuer à quelqu’un des propos débiles qu’il n’a jamais tenu pour mieux le démolir ensuite?
          Evidemment que je ne crois pas “le modèle occidental” doive être imposer au reste du monde. C’est plutôt le reste du monde qui veut s’imposer ce modèle sinon il n’y aurait pas autant de candidats à l’émigration dans les pays occidentaux. Les Chinois ou les Indiens sont plus intéressé par la dernière BMW série 5 que par la spiritualité de Boudha ou de Gandhi.
          Vous dites “l’affaire Mitterand est un acte injustifiable commis sur une décision imbécile “. Mais tous les actes injustifiables sont le fruit de décision imbéciles… surtout quand le coupable se fait coincer.

            +0

          Alerter
          • Fabrice // 07.08.2012 à 21h29

            Et vous vous utilisez les termes de communistes ou staliniste pour faire taire ceux qui ne sont pas d’accord avec vous méthode éculé, utilisé quand on est à court d’argument mais que ne fonctionne pas désolé pour vous.
             
            Je pense que nous (chinois, russe, USA, Europe, France,…) ne pouvons nous arroger le droit de nous croire supérieur et donneur de leçon, personne ne peut dire qu’il a atteint un modèle indiscutable nous pouvons leur signaler les voies qui nous ont été fait commettre des erreur, mais pas leur dire qu’ils doivent appliquer du jour au lendemain le stade ou nous sommes (quand on voit la corruption, l’accaparement du pouvoir par une petite minorité ainsi que des richesses comme le démontre fort brillamment Olivier qui n’est pas un communiste non plus mais bien un adepte du capitalisme au sens noble) ce serait d’un risible incroyable.
             
            Vouloir pouvoir acheter des biens comme la dernière BMW n’est j’espère pas votre concept du modèle occidentale à transmettre ou vous pouvez vous questionner sur vos valeurs vous ne pensez pas qu’avoir une rolex à cinquante ans c’est réussir votre vie ? j’espère que non pour vous !
             
            Personnellement je pensais plus à la démocratie, la liberté, l’humanisme, la libre entreprise en respectant les règles sociétales et économiques (sans chercher à s’en débarrasser pour instaurer un neo-libéralisme débridé et autodestructeur) et peut être une orientation qui respecte au maximum l’environnement (là je rêve je sais)  mais bon vous trouverez peut être cela ringard non ?

              +0

            Alerter
  • Jacques Coeur // 07.08.2012 à 07h11

    Il y a beaucoup à dire sur cet article.
    A commencer par un mélange de 2 idées qui sont :
    – la duplicité de certains politiques qui parlent en direction de leurs électeurs en leur faisant part de leurs bonnes intentions, et qui agissent de façons tout à fait contraire
    – la dénonciation de certains régimes dénoncés comme infréquentables.
     
    Si je n’ai rien à dire sur la première je trouve la deuxième très polémique. Comment définit-on un régime honni ? Nos démocraties ont-elles le pouvoir moral de s’ériger en donneuses de leçons ? Quel est le régime le plus malfaisant entre Cuba (représenté plus haut) et les EUA (dont on ne parle pas) ? Peut-on comparer la répression Kadhafiste (qui figure plus haut) à celle de Charles Taylor (absent) ? …

      +0

    Alerter
  • Coligny // 07.08.2012 à 07h46

    En politique étrangère seul compte l’intérêt national. Ce qui est répréhensible, c’est de donner des leçons de morale à des chefs d’Etat que l’on a reçus auparavant avec tous les honneurs dus à leur rang, comme cela fut fait avec Kahddafi ou maintenant avec Bachar El-Assad.
    Je ne vois pas où est le scandale de voir Hollande recevoir le Souverain de Bahrein, mais il est vrai que les avocats de l’interventionnisme ont été très discrest sur les emeutes (réprimées grâce à la très démocratique Arabie saoudite) qui ont eu lieu dans ce pays il y a quelques mois. A-t-on entendu ce matamore de B.H.L.?

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 07.08.2012 à 07h52

      
    Sans connaître les raisons de ces invitations, on ne peut pas se faire une opinion …
      
     => et un jugement ne peut être porté que des années après les accords signés !
      

      +0

    Alerter
    • Patrick-Louis Vincent // 07.08.2012 à 08h17

      Mais les raisons sont parfaitement connues. Il existe actuellement une coalition dont l’action consiste à abattre le régime syrien qui est un allié objectif de l’Iran qui est dans l’axe du mal. D’un côté, il y a donc la Syrie, l’Iran et leurs soutiens au Conseil de Sécurité, la Russie et la Chine. De l’autre, l’Empire composé des EU, d’Israël, des puissances européennes de l’Otan et la Turquie, des dictatures alliées sunnites d’Arabie Saoudite, du Qatar et…de Barhein. Barhein est une monarchie absolue sunnite dans un pays majoritairement chïïte. Laisser tomber le régime sunnite, c’est le donner aux chïïtes, ce qui, en termes d’alliances, profiterait à l’Iran chïïte, et, par ricochet, à la Syrie.

      Il y a donc une cohérence parfaite dans l’action du président de la France, qui est un membre important et obéissant de la coalition occidentalo-arabo-otanienne.

      Le reste n’est que de la communication (le verrou sur la communication, c’est encore de la communication) pour les Français qui regardent le journal télévisé, mais aussi du commerce. Barhein est riche et est acheteur potentiel d’armes et de technologies sophistiquées anti-émeutes.    

        +0

      Alerter
      • Patrick Luder // 07.08.2012 à 12h13

        Ne cachons rien, une alliance Europe/MoyenOrient(-Sunnite) ne pourra rien contre la 1ère puissance mondiale 35-135° (référence à la latitude), c’est une excuse bidon pour éventuellement vendre de l’industrie para-militaire (terme politiquement correct) … qui sera finalement utilisée contre des révolutions interne et des civils => honte à cette industrie qui n’a de yeux que pour le profit à tout prix !

          +0

        Alerter
  • Mat // 07.08.2012 à 07h57

    Que les dirigeants des pays se rencontrent ne me choquent pas. Au contraire, je pense que c’est beaucoup mieux que de se tapper dessus. Pour ce qui est de l’épineuse question de : Faut-il recevoir des “dictateurs” ?, je rejoins pas mal l’avis des trois premiers commentaires. Il n’y a pas de critère objectif qui permettent de différencier clairement les différents dirigeants, tous sont plus ou moins gris. Ainsi, cela revient à des questions de pouvoirs et de rapports de force qui tournent depuis 100 ans maintenant autour du pétrole.
     
    Voilà au moins 100 ans que l’humanité a déclaré la guerre au reste de la biosphère et ses meilleurs généraux sont sur la photo du G20. Nous Français, avons une part de responsabilité bien plus grande dans cette guerre que ces fameux “dictateurs” qu’il ne faudrait pas recevoir. Et par ailleurs, ils nous arrangent bien, car il est ainsi beaucoup plus aisé de piller les ressources de leurs pays, la misère des peuples étant de toute façon la faute des “dictateurs”.
     
    PS: désolé pour la mauvaise humeur du post, mais ce genre de sujet ne me laisse pas indifférent

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 07.08.2012 à 07h59

      
    Si on analyse les images du passé montrées par Olivier et l’histoire connue …
    On peut dire que tous les dirigeants Français se sont fait rouler dans la farine,
    sous couvert d’un pseudo-accord, d’une pseudo-confiance,
    certains tyrans commettent les pires atrocités !
      

      +0

    Alerter
    • Patrick Luder // 07.08.2012 à 12h55

      Ne nous faisons aucune illusion, lorsque la grande crise des énergies et des matières sera là, d’ici quelques décennies, l’Europe ne pourra compter que sur elle-même. Les pays de l’or-noir ne se suffiront plus à eux-mêmes et les grandes alliances seront déchirées. Une guerre mondiale est certes probable mais ne servira qu’à essayer de retarder un peu la décroissance irrémédiable en énergies, en matières premières et en ponctions encore possible du reste de la biodiversité. Et ne pensez pas un seul instant que le nucléaire vous sauvera de quoi que ce soit, ses ressources sont amplement insuffisantes et la gestion des déchets dans un monde en crise sera fortement problématique (Il a été dit de la fusion nucléaire que c’était la source d’énergie du futur, et qu’elle le restera pour toujours.)… Autant dire que les actuels essais de sauvegarde des chemins à la consommation sont contre-productifs => ils empêchent une préparation urgente et forte de l’après dilapidation insensée de tous les biens de notre terre …

        +0

      Alerter
    • Marcus // 07.08.2012 à 22h07

      Patrick-Louis Vincent, c’est toujours prodigieux d’intelligence. Je n’ai pas autre chose à rajouter.
      Si, sauf que ça risque de mal finir malgré tout.
      Car il est possible que nos zélites finissent par choisir l’option de la guerre, dixit moi-même, Michel Drac et d’autres.

        +0

      Alerter
  • Raphael // 07.08.2012 à 08h53

    Ce que je trouve scandaleux, c’est que François Hollande ait prononcé toutes ces phrases. C’est toujours facile à postériori de se trouver dans le camp du “Bien”. Super ! maintenant c’est toi qui a les commandes pendant 5 ans, vas-y… on te regarde.

      +0

    Alerter
  • Laurent Idlas // 07.08.2012 à 09h30

    “Présider la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris.” [François Hollande, Discours du Bourget, 22 janvier 2012]
    Sur ce coup là il est cohérent, non? Il n’a pas dit: – c’est de ne pas inviter les dictateurs mais : – c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris.
    Tout est dans les détails!
    Et comme on ne fait jamais attention aux nuances, aux détails on se fait toujours avoir.
    Comme le coup de la finance sans visage sans nom…qui lui a répondu aussi sec que les visages on les connaît les noms on les connaît?

      +0

    Alerter
  • Vénus-Etoile du Berger // 07.08.2012 à 10h36

    Bonjour,
    Certes recevoir un roi dictateur en plein été vite fait…
    Pour ma part, je reste davantage touchée par un thème parallèle et complémentaire,
    L’immunité diplomatique, qui dure toute l’année dans le temps, printemps, été, automne, hiver.
    Cette immunité permet à des personnes et leur famille durant leur séjour de tuer en toute impunité, de bafouer des lois, sans poursuite au détriment d’autrui et de familles innocentes.
    Et il existe bien pire encore ceux qui détériorent la vie d’autrui en toute impunité sans aucun recours possible pour la victime (je dirais même la proie).

      +0

    Alerter
  • Marcus // 07.08.2012 à 11h45

    Bonjour,
    Rencontrer Deng Xiaoping, l’homme qui a permis à la Chine de décoller sur le plan économique comme on le voit maintenant, c’était une excellente chose !
    La doctrine économique de Deng était : “peu importe comment un chat attrape les souris, l’important c’est qu’il les attrape”.
    Amicalement.
    Marc

      +0

    Alerter
    • Patrick Luder // 07.08.2012 à 12h59

      La Chine passera d’une tradition paysanne millénaire à une tradition paysanne millénaire … Deng Xiaoping ne sera que l’homme qui à donné un vigoureux coup de bâton dans la fourmilière !

        +0

      Alerter
  • scorp // 07.08.2012 à 13h21

    Pour en savoir un peu plus sur la situation en Syrie http://www.bfmtv.com/bourdin-direct-bassam-tahhan-actu31633.html (Bassam Tahhan Porte-parole du collectif pour la Syrie). Ceux qui ne veulent pas être des moutons seront très intéressés 😉
    Pour ce qui est des relations entre nos politiques et les dictateurs, et bien comme nous le montre Olivier le changement c’est pas maintenant ! Mais il y a du mieux, car on en a pas fait tout un pataquès dans les Médias, ça nous évitent la Honte Sarko/Kadhafi ou Sarko/Bachar en grande pompe à l’Élisée. D’ailleurs si ça avait été le cas, on aurait interprété que Bahrein soit la prochaine cible de l’OTAN !
    Mais bon c’est pas la gloire non plus, encore une histoire de pognon de toute manière. Financement de parti, rétrocommission, ventes d’armes aux mercenaires de l’OTAN  qui foutent le bordel en Syrie, etc… Bref peu importe le motif, mais j’ai du mal à croire que ce soit pour leur vendre du cassoulet Toulousain ou du Pastis de Marseille !
    Après, et bien oui c’est un dictateur, un dictateur qui lèche le cul des ricains et de la finance internationale, c’est donc un dictateur recommandable! Une personne digne de confiance, pour le business ! C’est pas comme Kadhafi ou Bachar qui n’ont pas une dette de 150% de leur PIB ! Eux c’est des mauvais dictateurs trop indépendants, alors que Hamed lui c’est un bon dictateur alkaïda, un bon collabo quoi ?! Gentil dictateur, gentil !!!
    Par contre le peuple on s’en fou royalement, les 99,99% c’est que de la viande ! Business is business & OTAN emporte le vent de la connerie !
    Allez vive la France, et vive le site d’Olivier toujours au TOP ! 😉
     

      +0

    Alerter
  • lee // 07.08.2012 à 14h33

    Business as usual :
    “le projet, nom de code « PopCorn » allait de pair avec une accentuation de la répression politique”
    http://reflets.info/au-maroc-la-traque-aux-dissidents-est-ouverte-merci-amesys/
     
     

      +0

    Alerter
  • sebastien // 07.08.2012 à 16h49

    @Olivier
    Les poignées de mains et les diners ne sont que la façade d’accords économiques… La France ne déstabilise pas la royauté du Maroc et en récompense, ce dernier offre une fiscalité “confortable” aux usines Renault …
    Et dans cette région, l’Arabie Saoudite fait officie de “dominion” : la main de l’Empire, réprimant à Bahrein, pour les intérêt de l’Empire (base de la Ve flotte), puis déstabilisant la Syrie pour avancer sur le grand échiquier du moyen orient … jusqu’au Caucase …

      +0

    Alerter
  • Vivanco // 08.08.2012 à 11h55

    Nous sommes la France, pas n’importe quel pays du monde, la France, celle des libertés, des conquêtes, des valeurs, des principes, de l’humanisme ! Et c’est cette France-là qui est attendue partout dans le monde ! 

    Relisons l’histoire des Lumières, nous serons surpris…
    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2012/07/23/la-philosophie-des-pseudo-lumieres-outil-d-une-domination-de.html

      +0

    Alerter
  • ranteul // 08.08.2012 à 16h56

    “Présider la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris.” [François Hollande, Discours du Bourget, 22 janvier 2012]”

    J’avoue joli, les autres ne font peut être pas mieux mais bien osé ,belle performance contre les images…
     
     
    Enfin n’oubliez jamais le but pour un politique ce n’est jamais de dire la vérité mais que les gueux(le peuple) le croient …
     

      +0

    Alerter
  • ranteul // 08.08.2012 à 17h32

    “Présider la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris.” [François Hollande, Discours du Bourget, 22 janvier 2012]”
    J’avoue c’est une belle performance comparé aux images …
    Note du juge en hypocrisie 9/10( Très bon élève).
    Je n’ai rien contre Mr Hollande , il se comporte de façon aussi hypocrite que n’importe quel politique.
    N’oubliez pas pour un politique l’important ce n’est pas de dire la vérité MAIS que les GUEUX(les gens) le croient 🙂
     
     
     
    Ps: Mon premier commentaire n’est pas passé ,je recommence.

      +0

    Alerter
  • Vénus-Etoile du Berger // 09.08.2012 à 17h47

    Bonjour,
    J’étais restée sur la dernière touche finale à savoir, François, Jacques et Nicolas tous en vacances sont voisins et en photo souriez.
    Voici la suite.
    Les promenades en vélo ont revigoré Nicolas, l’hyper actif. Nicolas est de retour après un long silence.
    En effet, Nicolas sort de ses gonds, revient sur le devant de la scène en donnant des leçons à François sur le sujet de la Syrie, il ne s’embarrasse pas le moins du monde de l’obligation de réserve que Jacques avait tenu à respecter à son égard presque jusqu’au bout.
    François, pour l’instant ne fait aucun commentaire.
    Les trois voisins s’éclatent donc en vacances cool !

    L’apéro doit être animé! Le vélo cela fait du bien !
    La polémique est toutefois lancée, A lire cet article
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20120809-polemique-apres-intervention-nicolas-sarkozy-dossier-syrien?

      +0

    Alerter
    • Vénus-Etoile du Berger // 10.08.2012 à 14h07

      Le 10 août 2012 après-midi
      Les États-Unis s’apprêtent à passer à l’action sur le sujet de la Syrie.
      Ils vont sous peu annoncer de nouvelles sanctions contre le régime du président syrien Bachar el-Assad et ses soutiens.
      A lire
      http://www.lepoint.fr/monde/les-etats-unis-s-appretent-a-annoncer-de-nouvelles-sanctions-contre-la-syrie-10-08-2012-1494795_24.php
      Hillary Clinton, en tournée en Afrique, était en Afrique du Sud, puis au Ghana, puis au Bénin. Fin de la tournée africaine……..bientôt destination Istanbul pour discuter de la Syrie
       
       
      http://www.bbc.co.uk/afrique/nos_emissions/2012/08/120808_clinton_danse.shtml

        +0

      Alerter
      • Vénus-Etoile du Berger // 14.08.2012 à 12h19

        Bonjour,
        Je continue sur le sujet de la Syrie qui prend beaucoup d’ampleur aux Etats-Unis suite à l’action téléphonique française.
        A Istanbul, Hillary Clinton construit «l’après Assad»
        A lire
        http://www.rfi.fr/moyen-orient/20120812-istanbul-hillary-clinton-construit-apres-assad-syrie
        La France intervient sur le plan humanitaire pour l’instant.
         
        Petite fille de soldat de carrière français qui a vécu en Syrie en 1930 durant quelques années avec toute sa famille.
        Je reste très sensible à ce pays. Ma grand-mère me narrait la Syrie, j’écoutais en silence des journées entières. J’avoue ma chance car cette Syrie n’est décrite dans aucun ouvrage et est assez peu connue au final. Elle me parlait également des sénégalais présents à cette époque avec leur grande prestance et leur grand courage remplis d’Humanité.
        La crise syrienne d’aujourd’hui est comparée au cas libyen ce qui me surprend beaucoup (?!).
        Pour ce qui n’ont pas la chance d’avoir des narrateurs dans leur famille, il ne vous reste plus qu’à lire La Syrie pour les nuls (bonne lecture) sur http://www.sudouest.fr/2012/08/10/la-syrie-pour-les-nuls-pourquoi-bachar-el-assad-est-loin-d-avoir-perdu-791752-4803.php
        Fabrice Balanche est l’un des spécialistes de la Syrie où il a vécu durant six ans. Pour Sudouest.fr.
        Ou bien vous rendre directement sur place.
        En espérant que le peuple syrien connaisse un jour la paix. 

          +0

        Alerter
        • Vénus-Etoile du Berger // 31.08.2013 à 10h00

          Pour la mémoire de notre cher et beau pays,
          à mon grand-père résistant-militaire :

          Charles de Gaulle est affecté à l’Etat-Major des Troupes du Levant, à Beyrouth, de novembre 1929 à novembre 1931.

          De Gaulle se rend également en 1929 dans les garnisons syriennes de Homs, de Hama et d’Alep, dans les confins syro-turcs, et vers la côte, en passant par Lattaquié et Tripoli.

          Il poursuit ses inspections en 1930 à Damas.

          De Gaulle se penche également sur la sécurité du territoire, assurée par les Troupes du Levant. Réorganisées par le général de Bigault du Granrut à la suite de la révolte druze de 1925, celles-ci sont constituées en 1931 de 28 000 hommes :

          15 000 militaires français et 13 000 militaires constituant les troupes spéciales (troupes composées de soldats libanais et syriens, encadrées par des officiers français).

          Elles font l’admiration de de Gaulle et le confortent dans l’importance de leur rôle

          dans l’application du mandat. Il écrit notamment au colonel Mayer le 24 avril 1930 :

          « Vraiment comment ne pas croire à l’armée quand on la voit achever l’Empire ? Est-ce un bien de devenir un Empire ? Ceci est une autre histoire ».

            +0

          Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications