Les Crises Les Crises
13.février.202013.2.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire – Faut-il une loi contre la haine sur Internet ?

Merci 117
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 20-01-2020

Frédéric Taddeï reçoit :

– Marc Rees, journaliste, rédacteur en chef de Next INpact

– Benjamin Bayart, ex-fondateur de La Quadrature du Net

– Philippe Coen, président de Respect Zone

– Philippe Latombe, député MoDem

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 20-01-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Patrick // 13.02.2020 à 08h45

Des lois !! des lois !! encore des lois , et des règlements , de la régulation .. on pourrait aussi ajouter un haut-commissariat , voire même un observatoire …. ( au moins, ça fait des postes bien payés pour les copains ).
Ensuite c’est facile , la haine ce sont les opposants et toutes les idées que l’on veut faire taire , on appelle ça  » trucmuchephobie » et on dit que c’est pas bien. Pour le reste quand un rappeur appelle au meurtre, on appelle ça de l’art et puis c’est tout 🙂

Dans la loi , il y a déjà ce qu’il faut ( diffamation, appel au meurtre … ) , laissons les citoyens libres de s’exprimer.

36 réactions et commentaires

  • Fritz // 13.02.2020 à 08h11

    Brève présentation des quatre invités :
    1) Philippe Coen : POUR une « bonne régulation », bref : il faut une loi.
    2) Philippe Latombe, député MoDem de Vendée : une loi oui, une régulation oui, mais au niveau européen.
    3) Marc Rees : il y a déjà une loi, celle de 1881, qui n’est pas plus périmée que le Code Civil de 1804. « Internet n’est pas une zone de non-droit ».
    4) Benjamin Bayart (non mais quelle cravate !) : je suis pour un contrôle du pouvoir des grandes plateformes, comme Facebook, or la loi AVIA leur donne du pouvoir.

    Je n’ai pu voir toute l’émission, mais je serais plutôt d’accord avec Marc Rees et Benjamin Bayart. Quant à ces diverses « phobies » dont on nous rebat les oreilles, elles me semblent un moyen commode de criminaliser certaines opinions.

      +31

    Alerter
  • Dbon // 13.02.2020 à 08h37

    Ceux qui ont menacé de mort Mila sont toujours en liberté. Donc la question du débat est purement théorique.

      +16

    Alerter
    • Patrick // 13.02.2020 à 10h30

      oui mais c’est pas pareil !!
      Il y a des choses qu’il ne faut pas critiquer ( certaines religion ) et des gens qu’il ne faut pas « stigmatiser » !!
      Donc le blasphème a failli être pénalisé alors que l’appel au meurtre a été mis sous le tapis.
      Notre société est dans le deux poids deux mesures systématiques en fonction de critères qui échappe à toute logique , la logique étant par ailleurs définie comme le privilège du patriarcat blanc donc à éliminer.

        +12

      Alerter
    • Kaki // 13.02.2020 à 20h44

      L ont il menace gratuitement ou après avoir été insultes

        +2

      Alerter
      • Patrick // 14.02.2020 à 07h45

        ils l’ont d’abord insultée , elle a répliqué et ils l’ont menacée de mort.
        il y a vraiment une partie de la population de ce pays qui reste étrangère à notre mode de vie

          +9

        Alerter
        • Ellilou // 15.02.2020 à 21h02

          « il y a vraiment une partie de la population de ce pays qui reste étrangère à notre mode de vie » c’est à dire?

            +0

          Alerter
      • Totote // 15.02.2020 à 09h19

        parce que si l’on vous insulte vous considérez que vous êtes en droit de menacer une personne de mort, et de la harceler ?

          +3

        Alerter
    • gracques // 14.02.2020 à 06h39

      Vous savez si ème à porte plainte ? , vous savez où en sont les enquêtes ?
      Vous ne savez rien , mais vous dites tout !

        +2

      Alerter
  • Patrick // 13.02.2020 à 08h45

    Des lois !! des lois !! encore des lois , et des règlements , de la régulation .. on pourrait aussi ajouter un haut-commissariat , voire même un observatoire …. ( au moins, ça fait des postes bien payés pour les copains ).
    Ensuite c’est facile , la haine ce sont les opposants et toutes les idées que l’on veut faire taire , on appelle ça  » trucmuchephobie » et on dit que c’est pas bien. Pour le reste quand un rappeur appelle au meurtre, on appelle ça de l’art et puis c’est tout 🙂

    Dans la loi , il y a déjà ce qu’il faut ( diffamation, appel au meurtre … ) , laissons les citoyens libres de s’exprimer.

      +44

    Alerter
    • Dany // 13.02.2020 à 14h50

       » laissons les citoyens libres de s’exprimer. »? Et la loi Gayssot?
      Même Noam Chomsky fustige une loi qui « a pour effet d’accorder à l’État le droit de déterminer la vérité historique et de punir ceux qui s’écartent de ses décrets, ce qui est un principe qui nous rappelle les jours les plus sombres du stalinisme et du nazisme », une loi que « Staline et Goebbels auraient admirée. »

        +12

      Alerter
      • Patrick // 13.02.2020 à 16h38

        mais il faut abolir la loi Gayssot et tous les trucs qui y ressemblent !!!

          +16

        Alerter
  • patrickluder // 13.02.2020 à 09h12

    Je me pose une question, mais elle ne doit pas être à l’ordre du jour ;o)

    La modernité ne voudrait-elle pas plutôt voir le développement des moeurs, du savoir vivre, du bien vivre, du respect mutuel et de l’entraide ?

    Vouloir tout résoudre par de la réglementation et donc par de la criminalisation et de la répression me semle un truc de fou ven,ir d’une autre planète …

    => mais ou est donc passée l’humanité ???

      +11

    Alerter
    • jules // 13.02.2020 à 11h54

      Raisonner en terme d’humanité, quelle horreur, quelle décrépitude ! L’humanité, c’est un truc bon pour les « losers ». Ici, nous sommes entre « winners » et « killers », lesquels vivent avec leur temps : la technologie, les lignes de coke, la performance…

      Il convient donc d’envisager le bon angle d’attaque du point de vue du camelot de service, ce dernier quelquefois qualifié de « politicien ». En d’autres termes, la rentabilité immédiate : « Combien de voix cela va-t-il me rapporter si je propose un texte de loi qui prend pour objet la haine ? À quels effets collatéraux dois-je m’attendre si, de surcroît, le texte s’adresse en priorité à des agglomérats d’hystériques ? Ces effets collatéraux risquent-ils de favoriser mon goût de l’esbroufe plutôt que de diminuer ma puissance d’agir ? »

      Parmi les effets collatéraux, je retiendrai l’accumulation d’une quantité effroyable de textes essentiellement nihilistes, souvent contradictoires, parfois anticonstitutionnels. Ce magma informe vide le droit naturel de tout objet, permet de condamner n’importe qui à n’importe quoi, crée de facto un climat de peur essentiel à la bonne marche des affaires foireuses dans un contexte ou les criminels et les psychopathes occupent le haut du panier.

        +13

      Alerter
      • calal // 14.02.2020 à 07h56

        ayn rand a parfaitement explique dans « la greve » la raison de la multiplication de toutes ces lois. Il s’agit d’augmenter le pouvoir des hommes de « lois » et de l’etat sur le reste de la societe.Il y a une loi qui vous condamne si vous faites blanc,une qui vous condamne si vous faites noir. Tout le monde devient coupable de quelque chose et c’est le pouvoir en place qui decide si vous allez etre poursuivi ou non suivant que vous etes une gene ou un sujet « productif » et « obeissant » c’est a dire si vous vous couchez face au chantage.

          +7

        Alerter
        • Ellilou // 15.02.2020 à 21h04

          Ayn Rand…..grand dieu!!!! cette infecte personne aurait donc une fois dans sa vie dit autre chose que « mort au gouvernement! »?

            +2

          Alerter
    • Inox // 13.02.2020 à 11h55

      Bah disons que, en théorie oui, c’est vers quoi nous devrions tendre.
      Mais en pratique, infaisable.

      Quand on parle de loi, de réglement et autres, j’aime bien faire l’analogie avec le code de la route. Car chacun peut en faire l’expérience. Et dans une voiture, on est dans une bulle, très propice à l’expression de sa véritable nature. Déjà avec un réglement bien fourni, beaucoup continuent de faire n’importe quoi, et de ne rien respecter. Imaginons aucun code maintenant… Une très probable écatombe.

      Je n’y crois plus personnellement, l’humain n’est pas fait pour s’autoréguler. Est ce notre époque très individualiste qui veut ça? Est ce dans notre nature, très centrée sur notre ego il faut dire?

        +1

      Alerter
      • Fabrice // 13.02.2020 à 12h40

        Le problème ce n’est pas d’ajouter jusqu’au carcan qui reglemente tout mais surtout d’appliquer ce qui existe déjà or ce n’est absolument pas le cas, pourquoi ?

        Tout simplement comme pour les hôpitaux on ne donne absolument pas les moyens à la justice de travailler correctement nous sommes selon l’ocde au 23 e rang des pays européens. https://www.lesechos.fr/2016/05/la-justice-francaise-parent-pauvre-de-leurope-207164

          +6

        Alerter
      • marc // 13.02.2020 à 12h52

        « Je n’y crois plus personnellement, l’humain n’est pas fait pour s’autoréguler. Est ce notre époque très individualiste qui veut ça? Est ce dans notre nature, très centrée sur notre ego il faut dire? »

        Là je ne suis pas d’accord, c’est un discours classique « l’homme à la base est mauvais », « l’homme fait la guerre depuis la nuit des temps »… c’est prétendre connaître la « nature profonde » de l’homme…

        des humanités il y en a eu plein de très différentes, on peut contempler en détail celle que l’on a sous les yeux, oui, mais de là à conclure sur la nature de l’Homme et ce pour quoi il nest pas fait etc, ce n’est pas possible…
        on a des influences majeures sur l’éducation et le comportement, elles ont des conséquences sur la « nature » de l’humanité à un moment donné…

        alors oui, on est à un point critique dans un certain sens, en particulier dans l’individualisme… mon intuition me dit que cest par le chaos généralisé que les comportements changeront, quand les besoins primaires seront difficiles à combler

          +3

        Alerter
        • Inox // 13.02.2020 à 22h18

          De là à dire que ça nous rend mauvais, faut pas exagérer quand même.
          Faut faire avec, c’est tout.
          J’ai l’impression que plus il y a d’individualisme, moins il y a de tolérance envers la différence. Et cela génère les excès et les dérives que nous observons aujourd’hui. C’est peut être lié à notre époque donc.

            +1

          Alerter
      • calal // 14.02.2020 à 08h10

         » l’humain n’est pas fait pour s’autoréguler. »

        Regardez le japon ou le royaume uni. Dans des societes construites sur un petit espace plus ou moins « clos » avec une forte densite de population,la moderation des desirs et la politesse deviennent une necessite sinon c’est le bain de sang assure pour un oui pour un non. En france,en afrique comme en russie par exemple,vous avez un vaste espace faiblement peuple ou l’on peut fuir facilement: la politesse ou la cooperation n’y sont pas avantageux.

          +3

        Alerter
    • vert-de-taire // 14.02.2020 à 08h22

      => mais ou est donc passée l’humanité ???

      Mais enfin la réponse est très simple.

      Quels SONT les moteurs de nos sociétés ?
      Quelles sont les acteurs des changements, d’évolution ?

      Il en existe UN : le profit de quelques uns.
      Qui décide de faire ceci ou cela sinon du ‘capital’ ? Donc un ou des ultra-riches qui choisissent de faire ou ne pas faire. Il n’existe rien d’autre sinon très très à la marge quand les forces de révolte commencent ou menacent.

      L’humanité est donc sous le carcan de l’élite des ultra-riches qui utilisent le capitalisme, sous sa forme néolibéralisme pour dominer les gueux.
      Capitalisme : je ne détaille pas.
      Néolibéralisme : capitalisme qui après avoir pris le pouvoir économique a pris les autres.
      -> Les États sont sous la dictature de l’élite.
      J’arrête ces trivialités que tout le monde connait.

      Après ce constat indéniable,
      reste donc à choisir ou non de changer de régime …

        +5

      Alerter
    • Booster // 16.02.2020 à 17h59

      Bonnes moeurs ? Législation ? Etat ? Imposition ? J’ai visionné sur Youtube des interview de Gérard Fauré, additionnez cela au traitement des gilets jaunes, des donneurs d’alertes, la libération de Balkany, l’omerta sur les ballets roses, les “je détruis ton pays et massacre femmes et enfants car moi je suis le bien et que toi tu as des armes de destruction massive”, etc…. Et l’on se rend compte que toutes ces lois coercitives ne s’appliquent qu’au peuple, aux pauvres et aux pays “non démocratiques = hors influence de la fed”. Vaste fumisterie, faite pour museler la vérité. On a laissé la minorité psychopathe de l’humanité prendre le pouvoir moral, éducatif, social, politique, économique, écologique,… On va donc très rapidement disparaître car ce sont de vrais malades mentaux avec une technologie qui offre la suprématie entre leurs mains. Même si on voulait renverser la situation c’est trop tard.

        +1

      Alerter
  • raloul // 13.02.2020 à 09h21

    Bonjour,

    C’est un débat de très bonne qualité, avec des arguments de fond, un animateur qui laisse parler et pose des questions très pertinentes. Des opinions divergentes et fondées sont exprimées, calmement.
    Ça devient tellement rare sur les plateaux que ce simple fait mérite d’être souligné…

    Dire que les autorités françaises essaient de discréditer RT, alors qu’on y trouve des contenus de très bonne qualité… bien sûr qu’il y a aussi la propagande, mais quand même…

      +10

    Alerter
  • Fritz // 13.02.2020 à 09h25

    Et s’il était interdit d’interdire… la haine, et les autres sentiments humains ?

      +2

    Alerter
    • M.Smith // 13.02.2020 à 13h15

      S’il était interdit d’interdir il serait donc interdit d’interdir d’interdir et ainsi de suite. La formule n’est pas consistante. Elle fait partie de la novlangue (ou de la novlogic).

      Ouvrons la fenêtre et respirons. La colère, la haine, … fait partie de l’économie des émotions. Une émotion passe comme un nuage, vouloir légiférer pour ou contre n’est-ce pas se coller au nuage ?
      Oui à la police des actes (on est pas chez les bisounours), non à la police de la pensée et des émotions (on est pas en 1984).

        +14

      Alerter
  • Veloute // 13.02.2020 à 10h35

    Faut-il interdire « la haine » sur internet… ?

    La réponse doit être proportionnelle en profondeur à l’abîme de réflexion dans lequel nous plonge cet élément de langage aux contours opportunément vagues : on peut mettre ce qu’on veut dedans.

    Selon les thèses de Walt Disney, développées dans toute son œuvre et reprise par ses disciples, dont jusque très récemment dans le recueil collectif « Star Wars 9 », on ne combat « la haine » qu’avec le « pouvoir de l’amour » (tremolo dans la voix). Bim !

    Voilà, ça c’est réglé… Chacun peut s’en retourner réfléchir à des questions pour adultes.

      +5

    Alerter
  • Fritz // 13.02.2020 à 10h57

    Faut-il interdire la méchanceté dans la vie ?
    Faut-il interdire la mauvaise humeur dans les rues ?
    Faut-il interdire les maladies ?
    Faut-il interdire la c……rie des questions de société ?

    Comme disait le grand Charles : « Vaste programme ».

      +15

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 13.02.2020 à 11h04

    Une des dernières loi liberticide , l’a été avec l’inscription dans la loi de l’état d’urgence , résultat des écolos en taule . A votre avis ça va être quoi la prochaine ?

      +8

    Alerter
    • Dbon // 13.02.2020 à 12h10

      Ceci dit certains écolos méritent la prison! Bon ok je sors!

        +3

      Alerter
  • tepavac // 13.02.2020 à 11h22

    A l’heure où les politiques parlent de « fourrer la tête dans son c.. » à un journaliste, ou de « niquer sa race » à un opposant, et j’en passe tant la violence suinte dans les propos quotidiens émis par toute une classe de dirigeants et de médias, je ne peux m’empêcher de juxtaposer ce cliché de notre époque à celles des grands empires passés.

    l’empire Romain à réussi par la violence à faire accepter que les gueux tendent l’autre joue, l’empire ottoman a réussi par là même à faire accepter l’idée de vivre en simple haillon et d’une pair de sandale.

    Aujourd’hui le même principe s’applique, vous vivez trop chichement, vous travaillez trop peu, vous gaspillez trop, vous chouinez de trop,….
    Avant le prétexte était la religion, aujourd’hui nous le constatons à chacune de ses évocations.
    et pendant ce temps;
    https://www.youtube.com/watch?v=k6nr-sPPahE&feature=emb_rel_pause

    https://www.youtube.com/watch?v=AgY1Kl-zroA
    Etc etc….

    Je ne conteste pas la gravité de la situation planétaire, elle est bien réelle, nous devons y remédiez, ce qui me fait réagir c’est le procédé mis en action, autoritaire, violent, hiérarchisé et dont la conséquence fatale est finalement une lutte meurtrière.

      +3

    Alerter
  • petitjean // 13.02.2020 à 12h41

    Dans une véritable démocratie aucune loi ne devrait restreindre, la liberté d’expression, la liberté d’opinion, la liberté de la recherche historique, etc, etc !!
    D’ailleurs cela devrait être inscrit dans la Constitution !
    Mais en France , mais pas seulement, ce principe élémentaire et fondateur de la démocratie, est bafoué
    Depuis la loi Pleven promulguée en 1972 , jusqu’à nos jours, une successions de lois destinées à museler l’opinion ont été instaurées sous des prétextes divers mais qui vont toute dans le même sens : empêcher toute discussion, tout débat , toute critique, sur les politiques menées et leurs conséquences.
    C’est en effet un véritable déni de démocratie.
    Mais, puisque nous ne sommes plus dans une démocratie !……………….

      +25

    Alerter
  • .Josy // 13.02.2020 à 13h51

    Cet amour des interdictions me semble déjà se rapprocher des mœurs du père fouettard. Va-t-on légiférer, aime- t-on la loi ou le plaisir d’interdire quelque chose à autrui? Nous avons des lois pour interdire la publicité mensongère ,la diffamation ,les escroqueries et l’abus de pouvoir et de faiblesse, le révisionnisme ,il y en a surement qu’on a oublié et qui peuvent encore être dénichés dans un coin. Ces lois n’empêchent que le débat et une justice dont les lois qui pourraient se contenter d’interdire de nuire à autrui : au juge ensuite d’évaluer la gravité. Trop de lois et de règlements sont la porte ouverte à l’arbitraire et à la malice des chicaniers. La haine n’est qu’un sentiment en tant que tel ce n’est pas plus un droit que d’avoir froid ou chaud; lorsqu’elle se traduit en appel au meurtre et en menaces elle est déjà interdite par la loi .La justice est elle en si bonne santé qu’il faille la surcharger? doit elle s’occuper de vétilles et dédaigner les fraudeurs (qui nuisent plus que les haineux)

      +8

    Alerter
  • Catalina // 13.02.2020 à 14h19

    Quand on pense que c’est ce gouvernement haineux du peuple qui propose cette « loi », après, si les gens ne peuvent plus s’exprimer, ils agiront, c’est peut-être pas plus mal, de toute façon en discuter ne sert à rien, comme d’habitude dans ce régime, on ne nous demandera pas notre avis, et un jour, quand vous direz, « il est con ce type » vous serez mis en prison parce que « probablement » derrière cette sortie il y avait envie de meurtre, les gens ont toujours tendance à coller leur propres pensées sur les autres, ainsi, ces méprisants sont persuadés que puisqu’ils nous haissent, c’est congénital, ils doivent se protéger d’une éventuelle haine de même niveau à leur égard, de vrais sociopathes, et cela se voit chaque jour un peu plus, une gamine de 11 ans se fait arrêter avec un gilet jaune et le robocop fouille son sac !!! la différence entre nous et ces malades est qu’ils nous détestent depuis toujours sans aucune raison et que nous les détestons parce qu’ils massacrent nos compatriotes et pillent nos vies, volent notre argent, laissent nos enfants mourir dans les hôpitaux, etc, etc, etc

      +13

    Alerter
  • calal // 14.02.2020 à 13h58

    https://www.zerohedge.com/political/uk-government-approves-net-censorship-british-free-speech-dies

    La dictature ploutocratique est devant chaque pays du monde occidental. A nous d’en etre conscient et de freiner des 4 fers…a la fin il n’y aura que deux cotes a la barricade… le cote du pouvoir et de ceux qui obeissent pour un os ou par peur et le cote de ceux qui veulent etre libre et qui sont conscient qu’une dictature on sait ou ca commence on ne sait pas ou ca se termine.

    ps: nous sommes au milieu de l’automne(cycles de kondratieff).Il reste 15 ans avant que l’hiver n’arrive…

      +3

    Alerter
  • azuki // 14.02.2020 à 20h29

    A propos de loi, sur France 2 ce soir aux infos : municipales LERM, LERM, affaire Grivot (LERM), LERM, LERM, un peu de Marine Lepen, LERM Grivot, LERM, LERM, un peu de BHL, LERM, LERM…. j’ai arrêté de regarder après 20mn je ne sais pas s’il y a eu autre chose.

    Nous sommes en démocratie, c’est connu, tout le monde a le droit de s’exprimer librement à condition de faire partie de la Nomenklatura du Parti. Ça me rappelle des pays un peu plus à l’Est avant la chute d’un mur assez célèbre.

      +4

    Alerter
  • lon // 14.02.2020 à 23h41

    La haine doit être éradiquée
    L’amour infantilisé
    L’expression humaine doit se libérer
    De la figure du gueux soumis à ses passions
    Ne restera plus que la bande étroite d’un regard
    Contemplant froidement un écran

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications