Les Crises Les Crises
6.février.20206.2.2020 // Les Crises

Interdit d’Interdire – Charles Consigny et Geoffroy Lejeune : Quelles valeurs pour la droite ?

Merci 56
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 05-02-2020

Frédéric Taddeï reçoit :

– Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles

– Charles Consigny, avocat

Source : Russia Today France, Interdit d’Interdire, 05-02-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 06.02.2020 à 10h51

les missions pour la gauche c’était de promouvoir le social et pour la droite de promouvoir la France bilan trahison des deux sur les deux tableaux chapeau ! Bilan ils finissent dans les oubliettes de l’histoire en laissant une porte royale à Macron.

16 réactions et commentaires

  • Bahut02 // 06.02.2020 à 09h33

    On est au PMU du coin là.
    “Oh Fredo remets moi un petit jaune”

      +5

    Alerter
    • Maïkl Makfaïl // 06.02.2020 à 19h27

      Non c’est le niveau moyen-haut du débat public télévisuel français.

        +5

      Alerter
  • Fabrice // 06.02.2020 à 10h51

    les missions pour la gauche c’était de promouvoir le social et pour la droite de promouvoir la France bilan trahison des deux sur les deux tableaux chapeau ! Bilan ils finissent dans les oubliettes de l’histoire en laissant une porte royale à Macron.

      +19

    Alerter
    • Brigitte // 06.02.2020 à 20h18

      Je ne crois pas du tout que la France ce soit pour la droite et le social pour la gauche. La France ce n’est ni Carlos Ghosn ni Bernard Arnault. La France, c’est tous les français qui la font et qui la représentent le mieux…y compris les français d’origine étrangère, enfin, c’était ainsi jusque en gros, au traité de Maastricht. Depuis, être français est devenu presque un défaut.
      La France a été une civilisation mais elle ne l’est plus. C’est néanmoins toujours une culture qui doit être préservée. Une langue, une structure sociale, un territoire, une histoire. L’état et la Nation, en tant que représentants du peuple souverain, doivent être les garants de cette culture.

        +3

      Alerter
      • Emile // 06.02.2020 à 22h35

        Bien d accord , mais si c est l Etat qui détruit la nation ?? Ça expliquerait que les politiques soient démonétises quelque parti que ce soit , le Deep State persiste ,depuis 58, « Invictus », même Si Jean Monnet a ouvert la voie aux influences étasuniennes en écrivant a Deux Mains avec Acheason, représentant du « protectorat américain », le Traité européen avec Schumann
        Qui n aurait fait que recopier le Texte pour le Salon de l Horloge au Quai ! Ok!!
        Que reste t il a La Droite ?les mêmes Utopies , de version Conservatrices , que celles Progressistes de Gauche ! Tout ça sous le haut patronage, Des Soros, son Maitre Jacques l arsouille, et autres sociétaires de Bilderberg , et Les encapuchonnés de Davos, neo libéraux et «  en même temps »adorateurs de laVestale post pubère suédoise !
        Le vide stellaire Nous attend ! les Coffres se remplissent , et « quand le FRANÇAIS dort, le Diable le berce «  disait déjà l abbé Brantôme !! Qui berce Emmanuel M?
        Crions au complot !! Que répondra l Echo?
        GREEN WASHING !!!

          +3

        Alerter
        • Brigitte // 07.02.2020 à 08h34

          Hé oui l’état est anti-français mais les français en sont responsables. Ils n’ont pas soutenu activement les Gilets Jaunes, alors qu’ils avaient la main pour faire changer les choses. Au delà de la dissuasion policière, ils n’ont pas voulu se ranger du côté des pauvres, des casseurs, des bruns, des rouges, des verts, des jaunes, ….bref, la lutte des classes travaille toujours la société française. Comme le dit Todd, chacun méprise celui qui est plus déclassé que soi. La classe moyenne est atomisée.
          Le souverainisme commence à diffuser par capillarité. Nos meilleurs ennemis anglais nous montrent le chemin, celui de la démocratie. Mais le chemin est long.
          Ce débat est un débat pré-électoral. Consigny est un macroniste et Lejeune un lepéniste, même s’ils s’en défendent.
          Mon pronostic. Macron va se prendre une déculottée historique, malgré tous les bonbons qu’il distribue aux enfants…et les petits chaperons que les loups Lremistes coiffent pour battre la campagne et saluer les grands-mères.

            +6

          Alerter
  • BC // 06.02.2020 à 15h15

    Charles Consigny aurait souhaité que l’on s’occupa mieux de Carlos Ghosn, mais il aurai pu prendre l’exemple de Frédéric Pierucci, embastillé par non amis américains dans le cadre de la très sombre affaire Alstom.
    Accessoirement on aurait pu interroger l’avocat qu’il est, défenseur de l’état de droit sur l’extension infini du droit des Etats Unis sur l’ensemble des activités de la planète, signe pour le moins d’un “protectionnisme” bien compris des seuls intérêts américains..
    Bon en conclusion si F.Taddei a bien,ne fait de provoquer ce débat sur la droite pour les raisons qu’il indique en ouverture, force est de constater que au delà de discours convenus il n’y a rien à en attendre.

      +11

    Alerter
  • Marie Pan-Pan // 06.02.2020 à 17h57

    Libéral et conservateur…?
    les deux mamelles antagonistes de la Droite.
    Comment peut-on être pour les frontières et pour le libre-échange; pour la privatisation et l’autorité de l’Etat; pour la nation et la primauté des marchés?
    Ah mais c’est bien-sûr un peu d’agent conservateur sur les questions dites sociétales (mais pas trop, faut rester moderne)et hop le tour est joué, on décroche le pompon!
    C’est du Macron tout “en même temps” ça.
    Que les libéraux de la “droite mooooderne” s’en retournent au giron originel, c’est-à-dire à gauche, vu que la parenthèse communiste s’est dissipée. Mieux encore, retour à l’unité philosophique du libéralisme: la gauche et son libéralisme économique de droite: la droite et son libéralisme culturel de gauche ( ce que firent Mitterrand-Hollande et Chirac-Sarcko avec complexe et ce qu’assume sans complexe le président actuel).
    Bref Droite et Gauche obsolètes, en ce jeune siècle si peu enchanteur ce sont bien les peuples face aux élites; les espaces périphériques face aux villes-monde; les identités et la démondiallisation face aux dites sociétés ouvertes, qui sont en jeu.

    J’ai bien ri à l’étiquetage de Valeurs Actuelles journal d’extrême-droite. Et Présent ?
    et Libé c’est d’extrême-gauche?

      +5

    Alerter
  • Maïkl Makfaïl // 06.02.2020 à 19h31

    La magnifique blague de Consigny: le protectionnisme a soit disant toujours été contre productif. Oui parce que aujourdhui c’est le protectionnisme qui met au chômage et appauvrit les classes moyennes des pays occidentaux. Quand aux deux pays les plus protectionnistes de la planète , la Chine et l’Inde , ce sont deux pays qui ne réussissent absolument pas dans la monétisation.

      +6

    Alerter
  • Brigitte // 07.02.2020 à 09h23

    Quand j’entends Consigny faire l’éloge de l’UE et de l’euro, au détriment de la France, je trouve cela irresponsable. Bien sur la zone euro a le 3ème PIB mondial en PPA . Bien sur l’UE a été 1ère, comme le clame Consogny, en taux de change nominal, mais elle ne l’est plus, et encore moins sans le RU. Elle est de plus en plus distancée par les USA et la Chine. Ceux qui veulent rattraper le retard en fédérant l’UE sont de dangereux technocrates.
    Déjà si on raisonne par habitant, le classement n’a plus rien à voir. Les pays d’Europe hors UE et surtout hors zone euro sont devant les USA et la France est devant le Japon, quand même !
    Nous n’avons pas à rougir de notre place dans le monde et nous pouvons l’améliorer en sortant de l’UE et de l’euro.

      +4

    Alerter
  • Phil_A // 07.02.2020 à 17h11

    Consigny ,comment avoir tout faux sur tout les sujets….

      +4

    Alerter
  • Anfer // 08.02.2020 à 13h31

    Le problème de la droite, c’est que dès qu’on va au fond des choses, c’est à dire sur l’économie, on se rend compte que le reste n’est qu’un alibi, un écran de fumée. Il s’agit juste de faire en sorte que les 95% de “mangés” ne mettent pas les têtes des 5% de “mangeurs” sur des piques.

    En fait la droite n’a pas besoin de bagage idéologique sérieux, ni même d’idées, juste de trouver les moyens d’abuser les exploités pour qu’ils dirigent leurs colère sur des boucs émissaires.

      +5

    Alerter
    • Geoffrey // 09.02.2020 à 11h10

      De fait, la “droite” – quand on y réfléchit à froid, c’est essentiellement garder le contrôle sur la société et sur les prolo’…, le reste ? de l’habillage rhétorique, enfumage pour les petites gens impressionnables.

      …et la gauche, c’est se libérer de l’exploitation capitaliste, ni plus ni moins.

      à propos du protectionnisme, la Corée du Sud s’est économiquement construite PAR/DANS le protectionnisme – CQFD.

      pq inviter des sous-intellectuel(le)s ?

      Geof’Rey, neo-communiste belge

        +0

      Alerter
      • Anfer // 09.02.2020 à 14h30

        C’est bien le “problème”, un débat sur l’inexistant.

        Ce qui est symptomatique, c’est de voir que la “droite” actuelle n’ose pas se réclamer de ses propres “penseurs” historiques, car leurs propos sont tellement rétrograde et inadmissibles aujourd’hui que comme Sarkozy, ils préfèrent se réclamer de… Jaurès ! Celui que les ancêtres politique du même Sarkozy appelaient à abattre, et qui fut d’ailleurs abattu.

        On peut sortir les propos de personnes de gauche du 19ème siècle aujourd’hui pour remarquer leur cruel actualité, mais ceux de droite… entre spencerisme (vrai non du darwinisme social), racisme, haine du peuple, etc…

          +0

        Alerter
  • Narm // 10.02.2020 à 17h19

    oui,j’arrive un peu en retard

    j’ai tenu 15mn et quand j’ai entendu consigny dire que les gafa ne nuisent pas et au contraire facilitent nos vies…..

    un avocat ? avocat du lobie pro européen, pote à macron beau gosse …. un ensorceleur ?

      +1

    Alerter
  • christian gedeon // 11.02.2020 à 15h13

    La droite? Quelle droite? Vous avez vu une droite quelque part en France?Moi pas! Les libéraux ne sont pas de droite,ni de gauche, D’ailleurs ils ne sont que là où sont leurs poches profondes. La gauche n’est plus de gauche. Elle se cherche en tournant en rond dans le cercle qui va de la social démocratie type nordique à l’insoumission bolivaro-guevariste,en passant par les verts qui sont souvent de gris.Quant à la droite,elle s’est affaissée sur elle même,façon trou noir. Quel beau boulevard que celui là pour les “idées ” extrêmes de droite(pour nous,parce que aux US elles seraient démocrates) ou de gauche(pour nous,parce que chez Kim elles seraient au mieux dignes du travail forcé). Un demi siècle d’Ue,çà vous disperse un pays,façon puzzle. Allô,Boris,t’aurais pas un frère français?

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications