Les Crises Les Crises
12.février.202012.2.2020 // Les Crises

L’Ukraine demande à Israël de ne pas critiquer l’hommage aux collaborationnistes – Par Cnaan Liphshiz

Merci 319
Je commente
J'envoie

Source : The Times of Israël, Cnaan Liphshiz, 12-01-2020

JTA — Un diplomate ukrainien a demandé à Israël de ne pas se mêler du débat sur l’hommage rendu à des collaborationnistes nazis.

L’intervention de jeudi de Gennady Nadolenko, ambassadeur ukrainien à Tel Aviv, reflète une escalade dans le désaccord entre Israël et l’Ukraine sur la question.

Le sujet touche à des « questions internes à la politique ukrainienne » et les protestations d’Israël à ce sujet sont « contre-productives », a déclaré Nadolenko aux diplomates israéliens, selon le site d’information Jewish.ru.

La semaine dernière, l’ambassadeur d’Israël en Ukraine, Joel Lion, et son homologue polonais Bartosz Cichocki ont écrit une lettre ouverte aux responsables ukrainiens, condamnant l’hommage, soutenu par le gouvernement, rendu à Stepan Bandera et Andryi Melkik, deux collaborationnistes du Troisième reich.

Les deux hommes avaient déjà auparavant écrit une lettre sur le sujet. En 2018, Lion avait déclaré être choqué par les manifestations d’adoration pour Bandera, déclarant : « Je ne comprends pas comment la glorification de ceux qui ont été directement impliqués dans d’horribles crimes antisémites aide à combattre l’antisémitisme et la xénophobie. »

Les diplomates ukrainiens avaient auparavant évité de commenter publiquement les protestations de Lion.

La vénération de collaborationnistes nazis – qui ont notamment participé à l’assassinat de Juifs –, est un phénomène qui se développe en Europe de l’Est, où beaucoup considèrent ces individus comme des héros pour leur résistance face au communisme de l’Union soviétique.

Source : The Times of Israël, Cnaan Liphshiz, 12-01-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Le Belge // 12.02.2020 à 07h13

Comment dire dans ce cas-là ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité parce, vu ce que Tsahal fait dans les territoires occupés et dans la Bande de Gaza, c’est presque du pareil au même. Bonne journée à toutes et tous.

47 réactions et commentaires

  • Le Belge // 12.02.2020 à 07h13

    Comment dire dans ce cas-là ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité parce, vu ce que Tsahal fait dans les territoires occupés et dans la Bande de Gaza, c’est presque du pareil au même. Bonne journée à toutes et tous.

    • Jérôme // 12.02.2020 à 07h45

      Non, cela n’a strictement rien à voir. Les collaborationnistes ukrainiens – en fait surtout des galiciens (région occidental de l’actuelle Ukraine) dont un des slogans était « noyer le dernier polonais et le dernier russe dans le sang du dernier juif » ont commis les pires atrocités de la seconde guerre mondiale.

      Ils ont devancé les vœux des nazis allemands avec une telle sauvagerie que même les allemands, plus « civilisés » dans la commission de crimes contre l’humanité, en ont été effrayés et ont du reprendre les choses en mains pour les canaliser.

      Cela a été sans la moindre mesure avec les agissements israéliens dans les territoires palestiniens occupés.

      Les allemands ne vénèrent pas la mémoire de Himmler, Goebbels, Heydrich et compagnie. Beaucoup de galiciens d’Ukraine, eux, vénèrent Bandera et louent la mémoire de leurs ancêtres anonymes qui ont participé aux monstruosités des années 1941-1944.

      • RGT // 12.02.2020 à 19h11

        “Cela a été sans la moindre mesure avec les agissements israéliens dans les territoires palestiniens occupés.”…

        Excusez-moi de ne pas être en accord avec vos propos.
        Quand l’armée de “la seule démocratie du moyen-orient” tire SCIEMMENT à l’arme lourde sur des écoles, des hôpitaux et des infrastructures civiles et en utilisant AUSSI l’aviation pour détruire ces “cibles” qui n’ont aucun intérêt militaire autre que celui d’entraîner un désastre humanitaire parmi des populations civiles désarmées je suis “plus que sceptique”.

        Surtout quand le gouvernement transforme un massacre de masse (ignoble le je concède) en fonds de commerce censé le placer dans une situation de martyr éternel.

        Une réaction SAINE et IRRÉPROCHABLE consisterait à ne PAS se comporter vis à vis de ses “ennemis” comme le firent les tortionnaires qu’ils vilipendent à longueur d’année.

        Ma grand-mère maternelle a été assassinée par la police de Vichy (la police tout court d’ailleurs) parce qu’elle se contentait de porter assistance aux résistants (soins, gîte, couvert) et ma mère et ses sœurs n’ont survécu que parce qu’elles étaient au moment des faits chez des amis.

        Ce n’est pas parce que des CRAPULES PSYCHOPATHES ont TORTURÉ, VIOLÉ et commis d’autres actes INHUMAINS pendant DES HEURES sur une de mes ancêtres que je ferai de même sur mes voisins, des inconnus voire même sur des “forces de l’ordre” qui ne valent guère mieux que les tortionnaires de ma grand-mère qui, bien sûr, n’ont JAMAIS ÉTÉ INQUIÉTÉS À LA LIBÉRATION et ont continué leur carrière en toute tranquillité…

        Si “dieu” existait réellement ils auraient dû aller rôtir en enfer avant même d’avoir l’idée de commettre ce crime.

        Les israéliens fondent la “légitimité” de leur état sur des “faits” religieux (être juif, c’est adhérer à la religion juive et rien d’autre) qui ne sont que foutaises.

        Ils ne valent pas mieux que les wahhabites avec lesquels ils s’entendent comme cul et chemise.

      • Jérôme // 12.02.2020 à 21h57

        Vois avez le droit de ne pas être d’accord, votre nouvelle comparaison n’en est pas moi s totalement infondée.

        Que les occupants israéliens fassent un usage disproportionné de la force militaire contre des occupés désarmés est une chose que je ne conteste pas et que je réprouve comme vous.

        Mais combien de morts font ces exactions ? Infiniment moins que les banderistes ukrainiens et sans la moindre intention génocidaire.

        • Catalina // 13.02.2020 à 05h26

          “sans la moindre intention génocidaire” oh ben que c’est mignon tout plein !
          Le blocus de Gaza ça vous parle un peu ou pas ?

        • John B // 13.02.2020 à 10h20

          “sans la moindre intention génocidaire”

          “Les allemands ne vénèrent pas la mémoire de Himmler, Goebbels, Heydrich et compagnie. Beaucoup de galiciens d’Ukraine, eux, vénèrent Bandera et louent la mémoire de leurs ancêtres anonymes qui ont participé aux monstruosités des années 1941-1944.”

          Parce que des tarés israéliens qui soutiennent les plus grands extrémistes israéliens ca existe pas ? Des israéliens qui voudraient génocider les palestiniens ca n’existe pas non plus ?

          Qu’Israel laisse l’Europe s’occuper de ses problèmes. Quand ce sera un pays qui arrêtera d’appliquer une politique d’extrême-droite, là il pourront peut-être l’ouvrir, en attendant y feraient mieux de balayer devant chez eux et nous laisser régler nos problèmes.

          Ceci-dit, c’est totalement incroyable de voir qu’un pays comme l’Ukraine puisse rendre hommage ouvertement à des collabo nazi … wtf ? Ca veut dire quoi ? Que la population est majoritairement pour ce genre d’hommage ? Ou que la plupart ont peur d’aller contre ce genre de mouvement ?

          En tout cas, si à ce stade l’Ukraine peut faire des soutiens officiels à ce genre d’hommage sans être inquiétée géopolitiquement, j’imagine que ca peut aller très très loin …

      • Ando // 13.02.2020 à 11h30

        Effectivement, cela n’a strictement rien à voir. La différence de magnitude dans l’horreur et l’abjection est telle que ce n’est simplement pas comparable. Le dire n’a rien à voir avec une quelconque légitimation de l’attitude israelienne en Cisjordanie. La banalisation des crimes invraisemblables commis dans la partie occupée de l’Union soviétique est simplement un défi à l’humanité, si les mots ont encore un sens.

        • Catalina // 13.02.2020 à 12h04

          si les mots ont un sens, l’union soviétique n’existe plus,
          De rien !
          ;o)
          on ne comprend pas de qui vous parlez du coup, des abominations commises par l’Ukraine sans doute, sur sa propre population

    • Fabrice // 12.02.2020 à 07h59

      Les crimes du passé ne doivent pas certes excuser ceux présent mais ces derniers n’empêchent pas de condamner ceux du passé ne tombons pas dans la même réduction de pensée du gouvernement ukrainien.

      • koui // 14.02.2020 à 22h53

        Effectivement, les victimes des SS ukrainiens n’ont aucun liens avec les victimes de Tsahal. En fait, l’histoire aide à comprendre mais elle peut aussi servir a embrouiller.

    • lesuisse // 12.02.2020 à 08h35

      Une histoire belge votre réflexion ???? Cela laisse songeur quand au silence de l’UE sur les commémorations de ces individus ..elle si prompte à dénoncer d’autres crimes !!!

      • moshedayan // 12.02.2020 à 11h24

        lesuisse, je vous approuve parce que votre réflexion est laconique, concise mais fort juste. Je ne crois pas que tout est comparable… mis à part cela…Il n’y a rien à attendre de l’Ukraine actuelle, en tous cas de ses dirigeants actuels – quasiment tous corrompus, corruptibles par l’UE et les USA,…
        Et quand j’écoute sur internet France Culture sur l’Ukraine à l’instant, je me dis ” Ah ces beaux spécialistes de l’Est européen, toujours prêts à cracher sur la Russie sans regarder la réalité de terrain” .
        Alors lesuisse : j’en viens à me dire “quel beau bras d’honneur à la France, à l’UE… si la Slovaquie quittait l’OTAN, devenait neutre et s’allier rapidement pour sa survie à la Russie… Là encore, l’Occident crierait au “coup d’Etat” “coup monté” “complot de Poutine”… mais quel beau bras d’honneur ce serait… face aux néo-nazis d’Allemagne et d’Ukraine, à l’esprit “kollabo” des “européistes….L’Ukraine est majoritairement du “monde russe” et doit le rester -point barre !!!

        • Anouchka // 12.02.2020 à 13h19

          Il y a aussi des neo-nazis en Russie – le pouvoir actuel ne les laisse pas trop s’exprimer mais eux aussi attendent leur heure pour refaire surface

          • Rémi // 12.02.2020 à 16h06

            La Russe ne paye pas de sommes à nos oligarques. C’est donc un état Néo nazi.
            L’Ukraine paye de fortes sommes à nos oligarques cf fils Biden, il est donc contre productive de la critiquer.
            Après j’adore le choix du terme. L’ambassadeur n’a pas dit que la critique n’étais pas fondée, mais qu’elle n’améliorait pas le choses. Comment reconnaitre tout en faisant taire.
            Bon en Attendant il est productif de critiquer les russes pour motiver le populo européen à aller leur casser la figure comme cela nos oligarques pourrons se servir en Russie comme on se sers dans les champs de pétrole en Syrie ou en Irak.

          • Dominique65 // 12.02.2020 à 19h13

            « le pouvoir actuel ne les laisse pas trop s’exprimer »
            Ça fait une sacrée différence ! La situation russe est donc comme la française. En tout cas, aucun des ministères de la culture de ces deux pays ne subventionne des assos néonazies.
            http://www.donbass-insider.com/fr/2020/02/10/ukraine-finance-programmes-jeunesse-organisations-neo-nazies/

          • RGT // 12.02.2020 à 19h24

            Par contre ils sont encensés par nos “élites” et par la “presse indépendante” en tant que “plus grands opposants à Poutine”…

            Regardez simplement les commentaires sur le “Divin” Alexeï Navalny, le “plus grand adversaire de Poutine” (avec 1% de votes aux élections, loin derrière le PC russe qui fait environ 20% mais dont personne en parle).

            Quand on se contente seulement de regarder les vidéos qu’il poste sur Youtube on en reste pantois… Quel démocrate !!!

            Excusez-moi, après avoir pensé à cet humaniste je dois aller vomir…

          • moshedayan // 12.02.2020 à 19h50

            Vrai tout à fait ! mais quand dans une “Nation” on a ce proverbe ” Поскреби русского – получишь татарина Grattez le russe vous obtenez un Tatar… les néo-nazis ont du travail à faire ! surtout qu’ils ont été mis au pas après que certains ont massacré un Coréen russe de Sibérie à St Petersbourg parce que ces abrutis pensaient que c’était un Vietnamien (il y a une dizaine d’années je crois, sous Poutine en tous cas)

      • Dieselito // 12.02.2020 à 20h38

        @Lesuisse:
        L’UE est très au courant de ce regain de sensibilité nazie. Elle acqiesce même:
        Il suffit pour cela de consulter les fanions employés actuellement dans l’armée de l’air finlandaise, Finlande pays de l’UE:
        Air Force Academy, Finnish Air Force:
        https://en.wikipedia.org/wiki/Air_Force_Academy,_Finnish_Air_Force
        Lapland Air Command:
        https://en.wikipedia.org/wiki/Lapland_Air_Command
        Karelia Air Command:
        https://en.wikipedia.org/wiki/Karelia_Air_Command
        Satakunta Air Command:
        https://en.wikipedia.org/wiki/Satakunta_Air_Command

        Les arguments légitimant le sens dextrogyre sont les bienvenus…

        • Catalina // 13.02.2020 à 05h32

          Bonjour,
          Evidemment, c’est choquant mais vous vous trompez sur la Carélie, elle est russe; je pense que ces drapeaux sont des vestiges mais je n’en sais pas plus, il faut que je demande autour de moi

          • Dieselito // 13.02.2020 à 10h13

            @ Catalina: désolé de décevoir votre espoir archéologique. Vous avez dans le liens ci-dessus les emblèmes des régions militaires actuelles, pas seulement la Karélie. et pour l’Académie je vous laisse le soin d’aller visiter la page d’accueil de leur site:
            https://ilmavoimat.fi/en/air-force-academy

            Vous comprendrez pourquoi depuis le changement de numérotation minéralogique, relié à la régionalisation forcée, tous les départements bretons y affichent là symbolique collabo Gwenn-Ha-Du au grand jour…..
            http://www.regionalismes.info/infos/index.html

            • Catalina // 13.02.2020 à 12h07

              “désolé de décevoir votre espoir archéologique. ” apparemment vous ne savez pas lire, et contrairement à vous qui vous appuyez sur wiki, qui n’est pas une source fiable, j’allais demander directement aux gens qui VIVENT EN Carélie !

                +0

              Alerter
        • arcesilas // 15.02.2020 à 00h26

          @ Dieselito: Je m’excuse, mais vous faites erreur… La swastika utilisée en Scandinavie est un symbole solaire d’origine pré-chrétienne. Elle n’a rien à voir avec la swastika noire utilisée par la parti national-socialiste allemand pendant sa courte existence. En Scandinavie, on retrouvait souvent cet emblème propitiatoire sur les bateaux, par exemple. L’armée de l’air finlandaise l’utilisait comme cocarde (bleue sur fond blanc). Or, le régime politique finlandais était démocratique dans les années 30, et l’est resté depuis. La swastika est commune en Inde, où elle symbolise le cycle des réincarnations, et ce, depuis des milliers d’années. On la retrouve donc souvent sur les temples hindouistes ou bouddhiques. https://en.wikipedia.org/wiki/Swastika

    • medved // 13.02.2020 à 00h19

      Je suis stupéfait du score d’approbation obtenu sur ce site par la “réflexion” du belge. Ainsi Israël ne serait pas légitime pour protester contre l’hommage rendu aux exterminateurs bandéristes. Vu que l’UE se bouche le nez et les yeux et que les américains instrumentalisent tout ce qui peut l’être contre la Russie, les néos-nazis ont de beaux jours devant eux et avec en prime l’hypocrite complaisance d’une bonne partie du lectorat des Crises. Angoisse.

      • Catalina // 13.02.2020 à 05h41

        Quand on ne respecte pas les décisions de l’onu, oui en effet, on se demande si ce pays a droit à la critique, en revanche, si l’état hébreux se soumettait aux décisions de l’onu, alors il gagnerait en crédibilité je pense.
        Nethanyou est allé à Kiev pourtant !!! https://fr.timesofisrael.com/ukraine-le-president-appelle-netanyahu-a-reconnaitre-lholodomor-comme-genocide/
        t
        donc d’un côté bibi va à kiev commémorer :Ukraine: le président appelle Netanyahu à reconnaître l’Holodomor comme génocide
        En 1932 et 1933, l’Holodomor, grande famine en Ukraine, a causé la mort de 2,6 à 5 millions de personnes ; Netayahu a rendu lundi hommage aux victimes

        Je vois où cela nous mène, affirmer ce mensonge que l’ex URSS est égale à l’Allemagne d’Hitler encore et toujours pour que ce mensonge répété mil fois devienne “une vérité, Israel toujours dans le deux poids deux mesures, d’un côté pleurnichant sur les nazis de Kiev et de l’autre se rendant à Kiev pour faire copain-copain, bibi est le seul chef d’état à être allé à Kiev !!!

        ” L’Ukraine et Israël entretiennent depuis longtemps des liens historiques étroits », a déclaré Zelensky lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à Kiev. ”
        et ben alors, Israel n’a rien vu avant ? lol

      • Anouchka // 13.02.2020 à 07h54

        Disons la complicité de ceux qui appuient sur les pouces bleus. Tous les lecteurs ne s’adonnent pas à cet exercice extatique.

      • Dominique65 // 13.02.2020 à 18h50

        C’est très souvent le premier commentaire qui semble le plus apprécié sur les-crises depuis qu’il n’y a plus la possibilité de le “moinser”. C’est normal puisque les commentaires de ceux qui s’expriment plus tard sont forcément moins lus. Le caractère moutonnier de l’être humain (le lecteur des crises reste un être humain) accentue le processus.
        Je n’ai personnellement pas compris pourquoi le bouton “j’aime pas” a été supprimé. C’est comme si on avait un sondage avec une seule réponse à la question.

  • Fritz // 12.02.2020 à 07h23

    Tiens ? C’est l’ambassadeur qui est intervenu ? Chez nous, le CRIF suffit.

  • gracques // 12.02.2020 à 07h32

    Non désolé …..
    Israël mene dans les territoires occupes’une politique qui peut être comparée à celle des coloniaux des années 50 et 60 ou de ‘Afrique du sud de cette époque , révoltant et qui mérite tout les boycott du monde comme pour l’Afrique du sud de l’apartheid.
    Ce qui concerne’est passe’en Ukraine’dépasse de loin tout ça , il s’agit du’massacre volontaire et systématique de toute une partie de la population d’un’pays. De la négation de la qualité d’être humain de ces victimes.
    Il n’y a pire abject ion.

  • hyac // 12.02.2020 à 10h49

    Il serait temps de faire la liste des atrocités du Hamas pour équilibrer un peu les propos
    anti-israéliens automatiques et politiquement au goût du jour…

    • Sic // 12.02.2020 à 12h56

      Equilibrer n’otererait rien à l’abjection des actions commises au nom d’Israel. Vouliez-vous dire : Il serait temps de faire la liste des atrocités du Hamas pour équilibrer un peu les propos antisémites?

    • Renard // 12.02.2020 à 13h02

      C’est incroyable comment tout le monde perd la raison dés que la question touche Israël. [modéré]
      2 choses que j’aimerais corriger qui reviennent souvent :
      – Non, les USA ne sont pas un pays vassal d’Israël. On voit bien avec l’affaire ukrainienne que les USA choisissent les alliés qu’ils veulent (y compris des antisémites) sans demander l’aval d’Israël. (Je me demande comment les dieudonnistes ont expliqué cet événement).
      – Non la situation des palestiniens n’est comparable ni à la situation des juifs sont l’Allemagne nazis, ni à la situation des noirs sous l’apartheid. Je ne dis pas qu’il n’y a rien, je ne dis pas que le traitement des palestiniens par Israël ne devrait souffrir d’aucune critique. Je dis : ce qui est exagéré est insignifiant.

      • Catalina // 13.02.2020 à 05h47

        ” ni à la situation des noirs sous l’apartheid”, il y a pourtant de grandes similitudes :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Apartheid
        ” La politique d’apartheid se voulait l’aboutissement institutionnel d’une politique et d’une pratique jusque-là empirique de ségrégation raciale”

      • gracques // 13.02.2020 à 06h51

        Franchement comparer la situation des palestiniens de Gaza aux sud africains des bantous tans ne me paraît pas si insignifiante que ça …. pas focre ment identique , mais comparable à mon sens…..
        Et ne pas oublier que même les arabes d’Israël , soit disant citoyens de ce pays , ne le sont en fait que de deuxième zone.

    • John B // 13.02.2020 à 10h44

      Faut arrêter de devenir hystérique dès qu’on critique la politique d’Israël, ca en devient lourd mais surtout contre-productif. En fait c’est du hors-sujet qui noie les autres discussions intéressantes. Alors que cela soit fait exprès ou pas, c’est plutôt agaçant.

      C’est comme si on avait un américain qui sortait d’un buisson à chaque fois qu’on critiquait la politique américaine et qui venait chialer que “ouais mais les américain y vont instaurer la démocratie dans les pays du moyen-orient, si vous critiquez la politique américaine vous êtes des hypocrites complaisant avant les terroristes islamistes !”.

      C’est quoi le projet ? Vous voudriez qu’on interdise la critique d’israel ? Comme on a interdit le boycott des produits israéliens ? En fait interdire toute critique direct ou indirect d’israel ?

      Non ? Alors laissez-nous débattre et échanger. C’est pas parce qu’on avance notre droit à critiquer les ou l’intervention israélienne qu’on est pour laisser des neo-nazi s’installer en Europe. Un peu de respect svp.

  • enpassant // 12.02.2020 à 16h07

    Il n’y a pas eu que les Ukrainiens, les pays baltes ont participés aux massacres et pogroms bien avant 1942 au temps des fusillades de masse et ces pays maintenant ne manquent pas de nostalgiques du nazisme.

    Il y a les livres de Hillberg mais aussi ceux de Yohan Chaputot ou de Christian Ingrao pour s’informer sérieusement.

    La politique d’apartheid de l’état d’Israel n’a strictement rien à voir avec les politiques menées par l’Allemagne de 1940 à 1945, rien…On parle ici d’éradication systémique, d’une industrialisation du génocide, probablement unique, Israel collabore activement et discrètement avec l’extrême-droite partout en Europe pour et par ricochet, mettre en difficulté les communautés musulmanes…et les communautés immigrantes.

  • .Josy // 12.02.2020 à 16h24

    Entièrement d’accord avec la remarque liminaire belge Israël et Ukraine du pareil au même.
    Faire des distinguos et des nuances sur le racisme et la manière d’éliminer ceux qui ne sont pas les nôtres ne relève que du parti pris on choisit ses génocidaires.

    • Medved // 13.02.2020 à 14h43

      De nombreux commentateurs, se préoccupant davantage du locuteur que de ce qu’il dit, excipent de ce qu’est devenu Israël pour disqualifier la dénonciation des glorifications mémorielles, officielles, menées actuellement en Ukraine, au bénéfice de collaborateurs pro-nazis, exterminateurs en masse de juifs, slaves, polonais et hongrois. Un tel argument néantise les victimes passées au prétexte de celles d’aujourd’hui et conforte la radicalité de l’extrême-droite ukrainienne; il conduit logiquement à déligitimer par avance toute condamnation ou commémoration de la shoah, par Israël ou par ses soutiens.
      Ces considérations n’empêchent en rien une position critique quant à la politique suivie par l’état hébreu au Proche-Orient, autre sujet.

      • Anouchka // 13.02.2020 à 19h44

        C’est un grand classique sur ce site, qui moi me dérange. Dès qu’on parle de l’antisemitisme de la seconde guerre mondiale, immanquablement on aboutit aux exactions des israéliens aujourd’hui, avec profusion de commentaires vindicatifs et suppression de commentaires quand on est pas dans la ligne …
        L’évocation de la Shoah devient comme un code : “ allez-y les gas, aujourd’hui c’est le moment”. C’est un peu effrayant car derrière les bon sentiments de la defense d’un peuple opprimé (les Palestiniens), se cachent à mon avis d’autres affects beaucoup moins recommandables.

  • Bouddha Vert // 14.02.2020 à 00h46

    L’Ukraine rend hommage au récent révisionnisme européen qui qualifie les actions de l’URSS à l’égal de l’Allemagne nazie.
    Jouer avec l’Histoire n’est pas sans conséquences.
    En 1938 certains déclaraient, plutôt Hitler que le Front Populaire, en 2020 les fragrances ne sont pas si différentes.

  • koui // 14.02.2020 à 22h42

    Au fait, les SS ukrainiens, géorgiens, tatars ont été utilisés pour combattre les maquisards en France. Ils ont bien sûr commis des crimes de guerre. Mais notre président ne dit rien a ce sujet aux ukrainiens.

  • arcesilas // 15.02.2020 à 00h10

    On ne peut pas porter de jugement extérieur sur le regard posé par les populations d’Europe de l’Est sur leur propre histoire. Ou alors il faut se donner la peine de replacer ces pays dans leur environnement géopolitique de l’époque, et sur les menaces, les oppressions réelles subies. L’Ukraine a eu une histoire tragique, entre l’impérialisme de Moscou, la tutelle polonaise, l’esclavagisme turco-tatar et le danger touranien. Après tout, le regard occidental sur Israël, de nos jours, est grandement adouci par les menaces réelles qui pèsent sur cet Etat. Sans cela, que devrait-on dire… ?

  • clauzip12 // 15.02.2020 à 00h28

    Israël avec son armée qui comprend beaucoup d’extrémiste,un gouvernement comparable, exerce une violence qui dure depuis 60 ans et qui s’exerce sur plus d’un million d’êtres humains.la violence soft,quoi!2000 morts,des milliers de blessés mais combien de personnes humiliées,battues,dépossédées de leur terre,de leur maison…
    Les ukrainiens,pas tous, ont exercé la violence extrême sur des millions d’êtres humains pendant deux ans environ.
    Comparer l’abomination de la violence instituée de part et d’autre est plus que regrettable,sans aucun sens!
    Il est vraiment impensable qu’un pays maltraitant au possible ses voisins reproche à un autre pays ses exactions passées depuis 60 ans!
    Une certitude ,ni l’un ni l’autre ne sont conscients des crimes contre l’humanité qu’ils font ou ont faits!

    • Medved // 15.02.2020 à 11h15

      Il est temps que cesse le scandale de l’hommage aux collabos nazis rendu par l’état ukrainien, avec attribution de noms de places et de rues, effigies et slogans dans les lieux publics, instaurations de rituels mémoriels, etc… Et tant mieux si Israël s’en mêle; son poids dans cette bataille peut changer la donne car s’il l’exige les américains et les européens suivront.
      L’occident a pour fâcheuse habitude de couver des monstres à des fins géo-politiques, en particulier contre la russie, monstres qui finissent par déborder. Il se peut que nous assistions, concernant l’Ukraine, à un début du retournement préventif de l’occident contre des développements qu’il ne peut plus admettre en ce lieu, et c’est tant mieux pour tout le monde.

      • enpassant // 16.02.2020 à 03h13

        S’il fallait débaptiser tous les noms de rue, de places, d’endroits qui portent les noms de salopards il va falloir s’intéresser à d’autres pays aussi…sans parler des mémoriels…des nationalistes qui ne vivent que de ca..dans tous les pays.

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications