Les Crises Les Crises
8.avril.20188.4.2018 // Les Crises

Israël : Quand manifester pacifiquement est impossible, par Amnesty International

Merci 0
J'envoie

Source : Amnesty International, 04.04.2018.

Au moins 17 personnes sont mortes et des centaines ont été blessées depuis le début des manifestations et rien n’indique que les autorités prévoient de changer de cap et de respecter leurs obligations juridiques internationales.

Sur les vidéos postées sur les réseaux sociaux, des manifestants palestiniens non armés se font semble-t-il tirer dessus par des soldats israéliens, alors qu’ils agitent le drapeau palestinien ou s’éloignent de la barrière en courant.

Les manifestations, connues sous le nom de « Grande marche du retour », ont débuté le 30 mars pour coïncider avec la Journée de la terre des Palestiniens. Les manifestants réclament le droit au retour pour des millions de réfugiés palestiniens dans les villages et villes d’un territoire qui est désormais celui d’Israël.

L’action des Palestiniens devrait durer jusqu’au 15 mai, date où ils commémorent la Nakba, ou « grande catastrophe ». Cette journée marque l’expulsion et la dépossession de centaines de milliers de Palestiniens en 1948-49 lors du conflit qui a fait suite à la création de l’État d’Israël.

QUEL DANGER IMMINENT PEUT JUSTIFIER L’ACTION D’ISRAËL ?

Le 29 mars, les forces israéliennes ont annoncé le déploiement de 100 tireurs d’élite à la frontière, ainsi que le renforcement de la sécurité, avec le déploiement de tanks et de drones.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle avait « mis en place une zone militaire fermée »dans les secteurs proches de la barrière qui sépare Gaza d’Israël, et le ministre israélien de la Défense a averti que ceux qui s’en approcheraient « mettraient leurs vies en danger ».

Si certains manifestants palestiniens ont lancé des pierres et d’autres objets vers la clôture, il est difficile de croire que cela ait pu constituer un danger imminent pour la vie de soldats bien équipés, protégés par des snipers, des tanks et des drones.

Lors d’opérations de maintien de l’ordre, l’armée ne peut recourir à la force que pour réaliser un objectif légitime et seulement lorsque d’autres moyens s’avèrent inefficaces.

ISRAËL VIOLE LE DROIT INTERNATIONAL

Au titre du droit international relatif aux droits humains, la force meurtrière peut être utilisée uniquement pour défendre la vie, en cas de risque imminent.

Les autorités israéliennes sont tenues de respecter le droit de manifester pacifiquement et, en cas de violences, de n’utiliser que la force minimum nécessaire pour y faire face.

Après avoir ignoré les droits fondamentaux des réfugiés palestiniens pendant 70 ans, Israël doit au moins entendre leurs revendications et permettre le déroulement de manifestations et de rassemblements pacifiques.

Source : Amnesty International, 04.04.2018.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

kasper // 08.04.2018 à 08h06

Combien de diplomates israéliens renvoyés a ce jour ?

126 réactions et commentaires

  • KafK // 08.04.2018 à 08h05

    Passé inaperçu, un rapport des Nations Unies publié en 2017 qualifie Israël de régime d’apartheid.
    https://lecourrier.ch/2018/04/05/de-lapartheid-disrael/

     64

    Alerter
    • kokkino // 08.04.2018 à 10h51

      …ce qui reste encore assez sympathique. Le régime d’apartheid en Afrique du Sud s’est consolidé après la dernière guerre en s’inspirant directement du système mis en place dans l’Allemagne nazie entre 1933 et 1940. Si l’on considère les divers actes commis durant la guerre de Gaza de 2014 (bombardements d’écoles, d’hôpitaux signalés par l’ONU, ou les actes de la “vie courante”(éxécution de blessés à terre, de civiles manifestants pacifiquement, etc.), la création de ghetto à ciel ouvert, les déclarations de ministres (celle de la justice entre autres) favorables à l’épuration ethnique voire à la liquidation pure et simple des Palestiniens, nous sommes plus proches de la situation de l’Allemagne de la fin des années trente que de celle de l’Afrique du Sud. Le pire ennemi d’Israél c’est Israél lui-même !

       49

      Alerter
    • Ben // 08.04.2018 à 11h48

      Pour Israël, une déclaration de l’ONU les concernant a autant d’importance qu’un communiqué du gouvernement du Bostwana sur la pêche à la morue. C’est d’ailleurs une des raisons qui ont conduit au discrédit très dommageable qui frappe les Nations Unies. La “communauté internationale” (les USA et leurs caniches) tiendront toujours pour quantité négligeable les déclarations de l’ONU quand Israël est mis en cause.

       38

      Alerter
      • Idiot 2000 // 08.04.2018 à 22h14

        Ce n’est pas totalement vrai …. il y a un vote de l’onu qu’Israël a respecté : celui de sa création…. pour le reste, ce qui est un comble, ce pays se contrefiche des résolutions de l’instance qui l’a fait naître….comment appeler cela ?

         10

        Alerter
    • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 13h42

      Il y a une différence majeure entre l’apartheid et le régime israélien.
      Le régime d’apartheid visait uniquement à diviser, séparer.

      Le régime israélien divise et sépare, quand il n’est pas en mesure d’expulser ou détruire.
      L’apartheid israélienne est donc un outil visant à contenir une situation tout en progressant dans la colonisation et les expulsions de Palestiniens.

      En cela, c’est bien pire.

       25

      Alerter
      • Chris // 08.04.2018 à 14h36

        Pour avoir été en Afrique du Sud et parlé avec les différents bords (blancs et noirs importés et natifs : oui, oui, il y a des natifs dans ce pays à qui ont a sucré tous les droits de pêche et réserves sans aucune contre-partie), je ne vois absolument aucune différence !

         3

        Alerter
  • kasper // 08.04.2018 à 08h06

    Combien de diplomates israéliens renvoyés a ce jour ?

     142

    Alerter
    • Kami74 // 08.04.2018 à 10h34

      “Combien de diplomates israéliens renvoyés a ce jour ?”

      La comparaison n’est pas très juste : rien ne prouve que la Russie soit responsable de la tentative d’assassinat de Sergey et Yulia Skripal, il n’y a que des soupçons. Alors que dans le cas des palestiniens tués à Gaza (sans parler des centaines de blessés) le coupable est clairement identifié : l’État raciste d’Israël.

      Si des soupçons de tentative d’assassinat donnent lieu à l’expulsion de diplomates, les sanctions contre Israël devraient être bien plus sévères.

      Et sans surprise, alors que l’affaire Skripal a fait la une des médias chiens de garde, ceux-ci semblent bien moins zélés quand il s’agit de nous informer sur les crimes d’Israël.

       54

      Alerter
  • obermeyer // 08.04.2018 à 08h15

    et combien de résolutions de l’ONU jamais respectées par Israel ?

     93

    Alerter
    • Lt Anderson // 08.04.2018 à 08h43

      Disons que l’ONU n’a pas envie d’être qualifiée d’organisation anti-sémite.

       36

      Alerter
      • WASTERLAIN Serge // 08.04.2018 à 09h22

        Ce qui sera bientôt le cas du site “Les Crises” !

         34

        Alerter
      • Letellier // 08.04.2018 à 10h10

        Dénoncer les violations multiples et répétées de l’Etat Israélien n’a rien à voir avec un anti-sémitisme. Il s’agit de droit international, droit sur lequel les gouvernements actuels se moquent éperdument (imaginons ce qui se passerait si la France, l’Allemagne ou autres pays se comportaient ainsi…). Sauf quand on ose mettre le doigts sur des actes criminels de ll’armée d’Israel alors que des actes semblables commis ailleurs (et il y en a) ne donnent pas lieu à stigmatisation de “racisme” ou autres commentaires

         21

        Alerter
    • Chris // 08.04.2018 à 14h38

      Je pense qu’on a largement dépassé la soixantaine !

       2

      Alerter
  • calal // 08.04.2018 à 08h42

    Est ce que ce conflit continuerait si les deux cotes n’etaient pas subventionnes par des ressources venues de l’etranger?
    Je n’arrive pas a comprendre comment on peut se battre pour une terre ou il n’y a que du sable et des cailloux…

     3

    Alerter
    • J // 08.04.2018 à 09h05

      La religion est bien évidemment au cœur des deux côtés. Mais elle est quand même plus étouffante d’un côté que de l’autre, et ce n’est pas Israël où on peut en changer comme on veut.

       2

      Alerter
      • Jean c // 08.04.2018 à 09h48

        Si vous estimez qu’un pays est estimable parceque l’on peut y changer de religion en mettant de côté les assassinats, les vols de terre, les pressions physiques et morales, les destructions illégales, le non-respect du droit international, j’en passe, alors j’en suis sur le cul car un argument pareil c’est assez extraordinaire…

         44

        Alerter
        • J // 08.04.2018 à 10h36

          Des assassinats, etc. il y en a des deux côtés. Et la légitimité est ni plus ni moins branlante d’un côté que de l’autre (il y a toujours eu des Juifs dans cette région). Mais Les Israéliens défendent clairement d’abord leur peau, ce qui est moins évident en face.

          Même les annexions de facto (et non pas “colonisations”, terme utilisé pour une diabolisation maximale) s’expliquent dans une logique de défense et de survie, parce qu’un état qui a un étranglement de 8kms de large en son milieu ne peut être viable que dans un contexte de paix avec ses voisins. Par ailleurs, ils ont évacué totalement Gaza et ça leur a valu encore plus de coups venant de là.

           6

          Alerter
          • Fritz // 08.04.2018 à 11h34

            “les Israéliens défendent clairement leur peau, ce qui est moins évident en face”. En effet, les nazis-palestiniens-antisémites ne font aucun effort pour ne pas mourir quand on leur tire dessus.

            « Manifestation à Gaza : dix Palestiniens tués et plus de 400 blessés par des soldats israéliens »
            http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/04/06/nouvelle-manifestation-attendue-a-gaza-israel-promet-de-la-fermete_5281314_3218.html

             38

            Alerter
            • J // 08.04.2018 à 17h27

              Il y a encore des gens qui prennent Le Monde pour référence ? le blog les-crises a pourtant été assez incisif là-dessus.

              Cela posé, il est assez clair, quand on examine d’un peu près, que les pressions exercées sur Israël visent moins à soulager les Palestiniens qu’à permettre aux moudhahidin de leur porter encore plus de coups. Cela s’est vérifié à chaque fois qu’Israël a fait des concessions importantes (évacuation de Gaza, accord d’Oslo…).

               0

              Alerter
            • madake // 10.04.2018 à 18h14

              @Fritz, @ J, @Tous

              Je ne saurais mieux résumer la situation.

              Et vous?

              https://www.youtube.com/watch?v=-evIyrrjTTY

               1

              Alerter
            • madake // 10.04.2018 à 20h40

              Ah, pardon,

              mon post est ambigü: c’est bien CETTE VIDEO EN LIEN

              https://www.youtube.com/watch?v=-evIyrrjTTY

              qui résume le mieux la situation, et sur laquelle je ne sais rien rajouter.
              nb: désolé pour les maj…

               0

              Alerter
          • redge // 08.04.2018 à 12h42

            “Mais Les Israéliens défendent clairement d’abord leur peau, ce qui est moins évident en face.” Que dire…???? Je rappelle que les israéliens sont à l’origine des occidentaux qui ont en commun la religion juive et c’est a ce titre qu’ils ont quitter l’occident et ont formé Israël en Palestine. Que la référence historique de cette création de cette nation correspond pour moi à l’ancien testament avec toutes les horreurs justifiés par le seul fait qu’ils sont élu par Dieu: on massacre les hommes, les enfants, les femmes et les animaux bref toutes les créatures de dieu qui osent ce mettre en travers des projets de Dieu …. Si se n’étaient pas des juifs avec la culpabilisation éternelle par la Shoah envers ce “peuple élu”, il y a longtemps que ces personnes seraient qualifiées de secte dangereuse. N’allez pas dire que je suis anti sémite car je suis croyant pratiquant qui croie que toutes les religions, les personnes sont voulu par dieu et donc je me dois de les respectés en tant que tel Mais cela ne veux pas dire que je suis un aveugle qui doit dire amen a toutes les horreurs écrites et actuelle. Je remercie a OB et a son site les crises.fr en autre de m’offrir un peu de lumière dans ce monde de plus en plus ténébreux.

             26

            Alerter
            • J // 08.04.2018 à 17h29

              C’est faux, en tout cas très incomplet, pour l’origine des Juifs israéliens. Il a toujours eu des Juifs dans cette région et leur première immigration massive s’est faite dans la deuxième partie du dix-neuvième siècle avec l’accord du maitre des lieux, l’Empire Ottoman. Par ailleurs beaucoup y sont arrivés après avoir été chassés de pays arabes dans les années 1950-60.

               1

              Alerter
          • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 13h44

            17 morts au moins dans des manifestations pacifiques.
            De fait, si les solutions pacifiques débouchent sur des hécatombes, les solutions violentes deviennent nécessaires.

            Et c’est Israël qui a choisi la violence.

             26

            Alerter
            • J // 08.04.2018 à 17h31

              A chaque fois que les Israéliens ont fait des concessions vraiment conséquentes ça a permis à leurs ennemis de leur porter encore plus de coups. Exemple type mais pas unique, l’évacuation de Gaza.

               2

              Alerter
            • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 19h14

              Vous voulez parler des massacres commis durant Plomb Durci? Et qui faisait suite… à un cycle de violence initié par Israël (est-ce que le Hamas aurait du ou pas répondre par la violence à celle d’Israël est une autre question).

              Mais il est bon que les ultras comme vous en soient réduit à appeler “concessions vraiment conséquentes” la simple application du droit international le plus basique.

               17

              Alerter
          • Rémi BRARD // 09.04.2018 à 10h40

            Tout ce que vous dites est faux.
            1: la résolution 181 de novembre 1947 n’a pas attribué de terre à un futur état juif. Elle a proposé un plan de partage.
            L’ONU n’étant pas propriétaire, ne pouvait attribuer à qui que ce soit des terres qui ne lui appartenait pas.
            En l’absence de consultation de la population autochtone, cela permet d’interroger la légitimité de l’état qui s’est créé sur ces terres.
            La colonisation, l’accaparement de terres, avec le soutien de la puissance mandataire, allaient déjà bon train, et suscitait inquiétude et réactions de la population locale depuis pratiquement 30 ans (grandes grèves et manifestations de 1936, qui faisaient suite à différents mouvements depuis les années 20, et réprimées de façon sanglante par les britanniques)
            Tout ce qui s’ est ensuivi a été l’utilisation permanente de la force , du fait accompli, pour obliger les palestiniens a partir, ou au mieux, accepter de cohabiter avec un statut inférieur, cad: dans un état d’apartheid.
            L’Israël continue de violer le droit. La résistance palestinienne est légitime. C’est un droit qui fait parti du droit international

             13

            Alerter
    • Barnabé // 08.04.2018 à 09h47

      De l’eau, des oliviers, des citronniers, de la terre cultivable ? Allons donc, chacun sait bien que l’orient (comme l’Afrique du nord), ce n’est que du sable, du gravier et quelques broussailles à perte de vue.

       7

      Alerter
      • hellebora // 09.04.2018 à 01h25

        Tout comme le Canada qui pour Voltaire, n’était qu’une terre constituée de « quelques acres de neige » (cf. la guerre de Sept ans -1756–63 – quand les Français et les Britanniques se le disputaient)…

         1

        Alerter
    • gracques // 08.04.2018 à 09h51

      Parce que c’est la ou on est né et que vivent tout les gens qui nous entourent. Un pays n’est pas qu’une terre .

       12

      Alerter
    • TC // 08.04.2018 à 09h53

      Se battre pour du sable et des cailloux…. Si c’était vraiment cela, vous croyez vraiment qu’ ils se feraient la guerre justement ? Plus qu’une terre, ce sont des racines, un héritage, des liens sociaux, un mode de vie, bref tout ce qui définit le vivre ensemble d’un peuple. On ne comprend cela que quand on parle avec des gens qui ont été chassés de leur pays. Parlez avec des pieds-noirs, par exemple, et vous verrez toute la souffrance qu”ils subissent encore de la perte de l’Algérie.

       13

      Alerter
    • jp // 08.04.2018 à 11h03

      il n’y pas que du sable et des cailloux ! Les Palestiniens sont agriculteurs et pasteur à la base. Chaque famille a des oliveraies, centenaires pour la plupart que les Israéliens détruisent dès qu’ils veulent s’approprier une terre pour la coloniser.
      Dans les zones désertique comme lDe Neguev, il y a(vait) une tradition pastorale .

       28

      Alerter
    • Fritz // 08.04.2018 à 11h04

      @calal : “une terre où il n’y a que du sable et des cailloux”, cela rappelle les “quelques arpents de neige”, la formule méprisante de Voltaire pour le Canada.

      C’est aussi mépriser les orangeraies palestiniennes de Jaffa, ainsi que le travail remarquable des kibboutzim il y a quelques décennies.

      Pour votre punition, vous irez voir au cinéma “Les Citronniers”, le film du réalisateur israélien Eran Riklis.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Citronniers

       11

      Alerter
    • Chris // 08.04.2018 à 14h42

      Le Golan est le château d’eau du coin. L’eau c’est la vie, les cultures, le développement…
      C’est bien pourquoi les Israéliens ne veulent plus le lâcher depuis qu’ils l’ont volé à la Syrie en 1967.

       17

      Alerter
    • Subotai // 08.04.2018 à 19h46

      Vraiment?
      Essayez de virer un paysan du Périgord de son tas de cailloux.

       3

      Alerter
    • clauzip // 09.04.2018 à 00h43

      Si il y avait de l’or,ce serait justifié ?
      Ce combat pour une terre des ancetres est il plus justifié pour un dieu que nul n’a jamais vu,des lieuxdont l’histoire incertaine d’une religion dit que…,pour …
      Le non respect,la non reconnaissance de l’autre dans sa diversité et difference sont les germes s’une catastrphe au moins egale à ce que nous avons connu sous le nazisme.
      Les victimes deviennent bourreaux!

       1

      Alerter
  • bobo1414 // 08.04.2018 à 08h44

    Israel et le droit international ,c est un peu comme moi et ma première couche on s en cogne

     11

    Alerter
  • Vercoquin // 08.04.2018 à 08h52

    Attention,
    Si vous critiquez certain état, vous êtes contre cet état.
    Si vous êtes contre un état religieux, vous êtes donc contre cette religion
    Et ça, c’est interdit par la loi.

    Répété (sous une autre forme) par Manuel Valls .
    Répété récemment par Emmanuel Macron.

    Comme quoi nos dirigeants n’ont que faire de la sémantique dans la langue française.
    Ce scandale perdure depuis quelque temps sans que personne ne s’en offusque.
    J’en appelle à l’académie française, aux écrivains, historiens et autres philosophes.

     51

    Alerter
    • Fritz // 08.04.2018 à 09h17

      Et si vous rappelez que les Arabes aussi sont des Sémites… Vous vous faites censurer.

      Tiens ? Ce commentaire est « en attente de modération ». Je vais donc préciser ma pensée. Je ne nie pas que les Juifs ont fait l’objet d’une haine spécifique, de discriminations spécifiques, que cette haine existe encore, et qu’elle s’exprime souvent de manière détournée.

      Rappeler que les Arabes (du moins ceux du Machreq) sont d’origine sémitique, c’est jeter des ponts entre ces peuples divisés par l’histoire. Il est temps d’arrêter la paranoïa, vis-à-vis des Israéliens, des Palestiniens et des autres Arabes. Professeur d’histoire en collège, j’ai souvent remarqué une sympathie attentive des élèves d’origine nord-africaine envers l’histoire juive. Paradoxal, non ?

       15

      Alerter
      • Cholerique // 08.04.2018 à 13h34

        Je ne vois pas en quoi ça rapprocherait ces peuples…. car ils n’ont en fait pas grand chose à voir les uns avec les autres.

        Si les hébreux sont bien un peuple sémite (certains disent qu’ils sont sortis d’Arabie), les juifs Ashkénazes (juifs blancs si vous préférez), dans l’immense majorité, ne sont pas des sémites. Ils descendant surtout de peuples turcs convertis au judaïsme (les fameux Khazars). Ajoutez cela les différentes migrations suite aux expulsions (et les juifs errants, qui à la base ne sont ni juifs ni errants !), et vous avez là un mix d’hébreux, arabes, slaves, germains, etc…
        Mieux encore : pas mal d’hommes juifs ne sont unis à des esclaves slaves, des femmes mèdes ou perses, etc… or le judaïsme passe par la mère et non par le père. Une part significatif des Juifs… ne sont donc même pas Juifs !
        Ils sont également différents des juifs sépharades (d’après une source sur JSS news, ils se sont séparés il y a plus de 2000 ans).

        Or les Ashkénazes sont l’ethnie dominante en Israël (et pas que). Ils dominent les sépharades, qui dominent eux même les Falachas (juifs noirs, si vous préférez) et les arabes.

        Oublions tous les points précédents, et allons sur du factuel : une grosse raison de la baston entre palestiniens et israéliens est la possession des Aquifères de Gaza et de Cisjordanie. Aucun des deux deux ne veut discuter. C’est trop important.
        http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2007.mutin_g&part=202776

         12

        Alerter
        • Fritz // 08.04.2018 à 18h43

          En lisant le livre de Shlomo Sand, il y a quelques années, j’ai découvert cette thèse d’une origine khazare des Ashkénazes. Je n’y ai pas cru. D’abord parce que l’aire des Khazars est bien plus à l’Est que celle des Ashkénazes ; ensuite et surtout, parce que le yiddish dérive de l’allemand franconien. Si les Ashkénazes descendaient des Khazars, le fond de leur langue serait turc, et non pas franconien.

          Tenez, je viens de découvrir ce lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars#La_thèse_de_l'origine_khazare_des_Ashkénazes

          Il me semble que les Ashkénazes sont issus du mélange entre les descendants des Hébreux et d’autres peuples, Allemands et Slaves notamment.

           2

          Alerter
          • J // 08.04.2018 à 20h17

            Pour les Khazars, ce n’est pas nouveau. Koestler en parlait déjà il y a un bon demi-siècle. Qu’est-ce que ça change ? Shlomo Sand parle de “l’invention du peuple juif”. Mais quel peuple n’a pas été inventé ?

             0

            Alerter
          • fanfan // 09.04.2018 à 10h04

            Selon l’hypothèse dite «rhénane», les Ashkénazes descendent des juifs qui ont fui la Palestine après la conquête musulmane en 638 après J.C. Toujours selon cette hypothèse, ils se sont installés dans le sud de l’Europe, puis, à la fin du Moyen-Age, environ 50 000 d’entre eux se sont déplacés de la Rhénanie, en Allemagne, vers l’Europe de l’Est.
            Certains estiment cependant cette hypothèse invraisemblable, car le scénario est impossible en termes démographiques. Cela supposerait un bond de la population des juifs d’Europe orientale de 50 000 individus au 15e siècle à environ huit millions au début du 20e siècle. Le taux de natalité aurait été ainsi 10 fois supérieur à celui de la population locale non-juive. Et cela malgré les difficultés économiques, les maladies, les guerres et les pogroms qui ont ravagé les communautés juives.

             1

            Alerter
        • Maguy // 09.04.2018 à 01h39

          Et si ils discutaient croyez vous vraiment que le gouvernement Israéliens serait prêt à discuter loyalement et en humaniste avec le gouvernement Palestinien afin que la Palestine ne soit pas lésée ?. Israel a déjà démantelé et transformé une partie du territoire de la Palestine comme un fromage de gruyère pour casser l’unité du territoire, reste Gaza qui est un territoire en bord de mer qui pourrait être un Port palestinien important pour l’essort et le développement économique de la Palestine. Mais l’attitude colonisatrice du gouvernement d’Israel vise à empêcher une telle solution à l’avantage de la Palestine. Le but du gouvernement Israélien actuel est de s’accaparer tout le territoire Palestinien militairement, tout en prétendant se défendre. Continuer pour certains à mettre dos à dos Israel et Palestine comme 2 simples emmerdeurs qui ne savent pas s’entendre, sans faire la différence entre l’occupant colonisateur insatisfait du partage de l’arbitrage international au début du conflit et qui ne cesse de grignoter les territoires du pays voisin et l’occupé qui essaye légitimement de limiter et arrêter cette stratégie infernale de spoliation implacable au mépris du droit international, me semble complètement aberrant et signe d’une méconnaissance regrettable de la situation dans cette malheureuse région du monde.
          Quant aux pays occidentaux qui laissent pourrir la situation, comment dire ….j’ai comme qui dirait la nausée.

           7

          Alerter
      • fanfan // 09.04.2018 à 10h03

        Eran Elhaik (généticien américain de l’Ecole de santé publique Johns Hopkins, Baltimore), étude publiée dans la revue britannique Genome Biology and Evolution .
        Selon lui, chez les ashkénazes, les résultats de ses analyses montrent clairement des origines caucasiennes et aussi, mais de manière plus faible, du Moyen-Orient. Eran Elhaik apporte ainsi de l’eau au moulin de « l’hypothèse khazare » : les juifs d’Europe orientale sont les descendants des Khazars, des clans turcs installés dans la région du Caucase au début de l’ère chrétienne et qui se seraient convertis en masse au judaïsme au VIIIe siècle. Ils auraient attiré peu à peu un nombre croissant de juifs du Moyen-Orient et de l’Empire byzantin, avant de s’implanter dans tous les pays avoisinants, la Roumanie, la Hongrie, la Pologne, l’Ukraine ou la Russie.

         1

        Alerter
        • fanfan // 09.04.2018 à 10h42

          (20 April 2016) “DNA sat nav uncovers ancient Ashkenaz and predicts where Yiddish originated”
          “Language, geography and genetics are all connected,” said Dr Eran Elhaik from the University’s Department of Animal and Plant Sciences.
          “Using the GPS tool to analyse the DNA of sole Yiddish and non-Yiddish speakers, we were able to predict the possible ancestral location where Yiddish originated over 1,000 years ago – a question which linguists have debated over for many years.”
          He added: “North east Turkey is the only place in the world where these place names exist – which strongly implies that Yiddish was established around the first millennium at a time when Jewish traders who were plying the Silk Road moved goods from Asia to Europe wanted to keep their monopoly on trade.

           0

          Alerter
        • fanfan // 09.04.2018 à 11h01

          Référence : ElhaikvE. The missing link of Jewish European Ancestry: contrasting the Rhineland and Khazarian hypotheses, Genome Biol Evol. , 2012 doi:10.1093/gbe/evs119, Advance Access publication December 14, 2012

           0

          Alerter
    • Jigex // 08.04.2018 à 22h14

      Et pourtant, qu’est ce que l’on crache sur l’Iran !!

       1

      Alerter
  • Marie // 08.04.2018 à 09h00

    Dans “Manière de voir” : “Palestine : un peuple, une colonisation”, on comprend tout, et on se sent impuissant. Pour des raisons pour une grande part certaines, l’Etat hébreu est devenu au-dessus des lois internationales (cf la charte de l’ONU que j’ai sous les yeux). A quoi sert de commenter l’indicible, quant BHL se paie une tribune dans “le Monde” pour la sortie de son dernier pavet concernant justement l’oppression de cinq peuples ( j’ai oublié le titre).

     15

    Alerter
  • RGT // 08.04.2018 à 09h05

    “QUEL DANGER IMMINENT PEUT JUSTIFIER L’ACTION D’ISRAËL ?”

    Que les manifestants réclament ensuite la restitution des terres dont ils ont été spoliés, tout simplement.

    Ils passeraient alors du statut de “travailleurs immigrés” corvéables à merci pour un salaire de misère à celui de “propriétaires terriens”, ce qui ne plairait pas du tout à ceux qui se sont appropriés ces terres par la force.

     40

    Alerter
  • J // 08.04.2018 à 09h06

    “Critiquer Israël n’est pas antisémite. Ne pas l’admettre est hypocrite… Mais faire d’Israël un objet singulier d’opprobre est antisémite et ne pas l’admettre est malhonnête” (Thomas Friedman).

    Que des Juifs le fassent n’y changent rien. Il y a toujours eu des Juifs antisémites, et les antisémites ont généralement leurs bons Juifs (souvent les plus obtus et intégristes, pour Edouard Drumont en son temps comme pour Dieudonné aujourd’hui).

     1

    Alerter
    • Koui // 08.04.2018 à 09h30

      Israél n’est pas le seul mauvais ni le pire. Il n’y a aucune raison de les traiter plus mal que la Corée du Nord. Mais citer friedmann en dit long sur vous, car il est toujours le premier a frapper les tambours de la guerre en brandissant quelques mensonges enveloppes de rhétorique hypocrite.

       12

      Alerter
      • J // 08.04.2018 à 18h32

        Je vais vous avouer une chose : cette citation de Friedman est tout ce que je sais sur lui. Je la trouve pertinente quoi qu’il ait pu dire par ailleurs.

         1

        Alerter
  • Eric83 // 08.04.2018 à 09h07

    Nations unies (Etats-Unis) – Le Koweït, membre non permanent du Conseil de sécurité, a demandé vendredi à cette instance d’adopter une déclaration appelant à une enquête indépendante sur les affrontements israélo-palestiniens, mais les Etats-Unis ont bloqué cette démarche comme ils l’avaient déjà fait il y a une semaine, selon des diplomates.

    “C’est un sujet dont doit s’occuper le Conseil de sécurité”, avait déclaré dans l’après-midi à la presse l’ambassadeur du Koweït à l’ONU, Mansour al-Otaibi. Il avait précisé avoir demandé au Conseil l’adoption d’une déclaration identique à celle déjà présentée la semaine dernière et qui avait été alors bloquée par les Etats-Unis.

    https://www.romandie.com/news/Gaza-Washington-s-oppose-a-une-saisie-de-l-ONU-demandee-par-le-Koweit/906427.rom

     16

    Alerter
    • Eric83 // 08.04.2018 à 09h28

      Et pendant ce temps-là, les US accusent la Syrie et la Russie d’une “nouvelle attaque chimique” dans la Ghouta…alors que l’armée syrienne a déjà repris 95% de ce territoire en quelques semaines.

      https://www.romandie.com/news/Washington-denonce-une-possible-attaque-chimique-en-Syrie/906607.rom

      D’un côté, les US refusent une enquête de l’ONU sur les crimes commis par Israël sur des manifestants palestiniens et de l’autre côté, accuse la Syrie et la Russie d’attaques chimiques qui n’ont aucun sens compte tenu de la reprise irrémédiable de la Ghouta par l’armée syrienne.

      Les US créent ouvertement un clivage dangereux et avec ces nouvelles provocations, c’est à se demander si les US ne veulent pas réellement déclencher une guerre mondiale.

       25

      Alerter
      • Fritz // 08.04.2018 à 11h41

        Bien sûr qu’ils la veulent. En tous cas, ils cherchent cette guerre, en s’imaginant que les Russes vont se dégonfler. Là, les Amerloques vont connaître leur douleur, et pourtant ils auront été prévenus, même par Poutine… Des sales gosses, pourris-gâtés qui n’ont jamais reçu la correction qu’ils méritent.

         21

        Alerter
        • Chris // 08.04.2018 à 14h49

          Des sales gosses, pourris-gâtés qui n’ont jamais reçu la correction qu’ils méritent.
          Si ils l’ont reçue au Vietnam, mais comme tous les sales gosses “pas terminés”, ils ont clamé que c’était la faute des autres puis se sont vite rabattus sur plus faible pour garder le statut de caïd.

           9

          Alerter
          • lvzor // 09.04.2018 à 19h35

            “ils l’ont reçue au Vietnam”

            Ils ont été chassés du Vietnam, certes, mais sont loin d’avoir reçu une “correction” : à ma connaissance l’armée vietnamienne n’a pas bombardé pendant 2 générations les états-unis avec ou sans napalm, ni brûlé des villages yankees ou répandu l’agent orange sur la nation indispensable…

             4

            Alerter
  • Aquitanis // 08.04.2018 à 09h09

    Moi, je n’ y comprend plus rien : même Michel ONFREY se met à faire la léche au CRIF qui confond antisionnisme et antisemitisme.
    Va comprendre Charles !
    https://www.youtube.com/watch?v=6qGrRR1CBK0

     17

    Alerter
  • Fritz // 08.04.2018 à 09h16

    Aux dernières nouvelles : après la rupture des relations diplomatiques avec Tel Aviv, les pays occidentaux ont annoncé qu’ils aideraient “l’opposition modérée” au régime de Benyamin Netanyahu. Au cours d’une réunion à Marrakech, Jean-Yves Le Drian a déploré l’inscription du Hamas parmi les organisations terroristes, ajoutant que ses interlocuteurs arabes trouvaient que le Hamas faisait du “bon boulot”.

    Poisson d’avril.

     34

    Alerter
    • Koui // 08.04.2018 à 09h45

      Oui et BHL a présenté a Macron le leader du Meretz, principal parti d’opposition au régime raciste. De son côté Washington se prépare à accueillir les représentants de la coalition pour la libération du Golan syrien occupe par l’armée juive et les milices de colons israéliens.

       11

      Alerter
  • zwartemilord // 08.04.2018 à 10h00

    Heureusement qu’on les a installé en Palestine pour créer leur état.
    Vous vous imaginez dans quel merdier on serait si c’était sur les côtes belges ou françaises !

     15

    Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h15

    Votre article est plus que discutable. Sans le dire, vous prenez les informations du Hamas pour argent comptant :
    – sur 17 tués, 5 selon le Hamas, 10 selon Israël sont les agent armés du Hamas (organisation terroriste qui est tout de même accusé d’un attentat tout récent contre le 1er minstre de l’autorité palestinienne) ou du Djihad islamique. Le nombre de blessés ne peut être confirmé par personne puisque les seuls chiffres sont ceux du Hamas.

     0

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 13h51

      Votre réponse est plus que discutable.
      L’article ne dit pas “qui a raison”, ce n’est pas son objet.
      Ni, si ceux qui ont organisé la marche sont des gentils, ce n’est pas son objet.

      Il rappel qu’il y a des règles de droit simple et claire: la manifestation pacifique est par principe libre, et la réaction DOIT être proportionné (en ce compris en cas de danger).

      Toute votre réponse n’est qu’un usage immodéré de la rhétorique pour éviter de parler du sujet.

       21

      Alerter
      • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 15h18

        Bien sûr que l’article dit qui a raison, puisqu’un seul responsable est nommé : Israël. De plus il reprend, comme toute la presse mainstream, la position de l’AFP. Or cette position est uniquement alimentée par une source monocolore, issue de Gaza. Le fait que Gaza n’est pas une démocratie et que l’information y est verrouillée. On le remarque à la lecture de cet article, puisque les éléments de langage sont ceux du Hamas. Comment peut-on gober qu’il s’agit d’un marche pacifiste ? Il ne semble pas que Gandhi balançait des pierres, qu’il avait des armes et qu’il tentait de forcer des barbelés. Cette technique à pour but d’instrumentaliser la polpulation, d’entraîner un déferlement de civils sur la frontière pour la traverser, de les envoyer se faire massacrer et de pouvoir, avec un cynisme absolu, crier qu’Israël est un pays d’assassin. Libre à vous de vous laisser prendre à leur propagande et de la relayer.

         2

        Alerter
        • lvzor // 09.04.2018 à 19h52

          “Il ne semble pas que Gandhi balançait des pierres, qu’il avait des armes et qu’il tentait de forcer des barbelés”

          Il ne semble pas que les anglais eurent confiné 90% des indiens dans 20% du territoire, ni parsemé ces 20% de colonies, de check-points et de barbelés.

           3

          Alerter
    • WASTERLAIN Serge // 08.04.2018 à 14h14

      Ce n’est en tout cas pas ce que j’ai vu aux informations. On y voit des manifestants se faire tirer dans le dos comme des lapins par des soldats israéliens. Et aucun argument ne peut justifier pareil crime, même commis par des soldats de la “seule démocratie du Moyen-Orient”, dont on se demande s’il s’agit vraiment d’une démocratie pour accepter pareil comportement de son armée !

       23

      Alerter
      • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 15h25

        Forcément, les informations ne passe que les images palestiniennes à l’authenticité douteuse. C’est le cas par exemple d’une image où l’on voit des jeunes gens courir se tenir la main pour protéger une jeune fille, et où l’on s’aperçoit en regardant de plus près que c’est de la figuration, puisque d’autres personnes sont autour, un peu masqués par l’angle de vue, mais assis tranquillement dans l’herbe.

        Et si vous connaissez un pays de la région plus démocratique (en prenant en plus en compte le fait qu’il est entouré de pays qui veulent sa disparition), vous me faites signe. Ce qui ne signifie pas que le gouvernement ne soit pas actuellement le pire depuis bien longtemps.

         2

        Alerter
        • pavlo // 08.04.2018 à 22h04

          L’Iran par exemple est plus démocratique; il y a des élections comme en Israël, mais en plus l’Iran n’a pas de lois de ségrégation raciale.

          Le Liban aussi est plus démocratique.

           7

          Alerter
          • ARMAND DUBOIS // 10.04.2018 à 15h27

            Vous plaisantez, j’espère.
            Organiser des élections ne suffit pas pour être une démocratie, c’est quand même la base (la République romaine qui était tout ce qu’il y a d’oligarchique organisait des élections à tour de bras).
            Le fait que ce soit en Iran les gardiens de la Révolution qui décident en dernier ressort et que la liberté et d’expression soit inexistante ne vous a pas effleuré l’esprit en écrivant votre réponse. Quant au Liban, il fait ce qu’il peut avec ses problèmes de communautés mais le fait que le clan Hariri truste depuis si longtemps le poste de premier ministre devrait vous mettre la puce à l’oreille.
            J’ai rarement vu des ségrégations raciales ou les ségrégués avaient un parti politique et des députés à l’Assemblée comme en Israël.

             1

            Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h16

    – contrairement à la doxa, le mouvement n’était pas issu de la société civile mais organisé par le Hamas.
    – les images dont on dispose sont toutes contrôlées par le Hamas qui gère le territoire et il a été montré quau moins certaines d’entre elles étaient bidon bien que reprises par l’AFP.

     1

    Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h17

    – en 47-48, lors de la proposition de la solution à deux Etat, les Juifs acceptent, les pays arabes refusent le partage en pensant pouvoir écraser Israël. Ils declqrent la guerre mais la perdent. Dans cette stratégie cynique mais perdante, ils empêchent dès le départ le compromis. Pendant ce temps sur le terrain, parmi les arabes du territoire d’Israël, certains sont jetés dehors (ils souhaitent la victoire de l’ennemi), d’autres partent s’exiler en Palestine (bande de Gaza, Cisjordanie) ou ailleurs dans le monde, d’autres endin restent sur place et s’organisent (parti arabe représenté à la Knesset). Dans le même temps, sur le territoire palestinien, les Juifs qui étaient là depuis la nuit des temps rejoignent Israël en catastrophe ou sont éradiqués (y compris de Jérusalem est).

     0

    Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h18

    Depuis lors, tous ces déplacés ont en tête de revenir dans un chez soi un peu fantasmé avec le temps. Quand ce sont des Israéliens, on les appelle colons, on les affuble de tous les maux. Quand ce sont des Palestiniens, on les dit pacifistes alors qu’ils sont nombreux à prôner la lutte armée (des pierres aux bombes), et on trouve leur revendications legitimes , alors qu’elle provoquerait la déstabilisation démographique d’Israël (tout comme la colonisation qui vide l’Etat de ses forces vives, d’ailleurs)

     0

    Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h21

    Parler comme vous le faites du conflit de 47-48, de la “Nakba” et de la mqrche du retour de cette façon est donc à la fois factuellement douteux, idéologiquement orienté et seulement dicté par un discours manichéen et préconçu.

     1

    Alerter
  • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 10h33

    Pour être totalement juste, il faut enfin ajouter que ce n’est pas Israël qui organise le blocus de la bande de Gaza depuis qu’elle l’a rétrocédé unilateralement, mais l’autorité de Ramalla qui cherche à asphyxier le Hamas au pouvoir à Gaza. Pour ce faire, la frontière avec l’Egypte est bloqué et l’autorité palestienne refuse de payer Israël pour des importatiosn sur la bande de Gaza (qui par ailleurs ne dispose pas ou presque pas d’infrastructures portuaires, énergétiques, etc.). Tout ce qui arrive à Gaza est donc fourni par Israël (dons de l’Etat ou payés à Israël par l’aide international).

     3

    Alerter
    • Lusituationniste // 08.04.2018 à 12h21

      Mais qui a favorisé entre autres l’émergence du Hamas ? Lisez-bien l’article. On retrouve souvent les mêmes. Frères musulmans, libérations opportunes…
      C’est beau de défendre l’indefendable. Je vous admire.

       11

      Alerter
      • Lusituationniste // 08.04.2018 à 12h50

        L’article en question “Quand Israël favorisait le Hamas, par Charles Enderlin
        Depuis trente ans, les dirigeants de l’Etat hébreu ont misé sur les islamistes pour détruire le Fatah” :

        http://www.lemonde.fr/idees/article/2006/02/03/quand-israel-favorisait-le-hamas-par-charles-enderlin_737642_3232.html

         15

        Alerter
        • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 15h40

          L’article que vous indiquez est encore une fois d’un simplisme incroyable. Il donne à croire que la politique palestinienne n’existe pas de façon autonome mais qu’Israël tire toujours les ficelles. De plus le Fatah n’est pas composer de gens tellement plus fréquentables, puisqu’il a aussi disposé de son groupe armé, qu’il subventionne les terroristes en donnant des pensions à ceux qui sont “morts en martyr”, qu’il n’organise plus d’élection par peur de les perdre.
          Hamas et Fatah sont deux factions rivales prises dans une lutte de pouvoir, et non un groupe modéré et un autre radical. Il s’agit surtout d’un jeu de rôle entre eux

           0

          Alerter
          • Lusituationniste // 08.04.2018 à 16h42

            Bien sur que la politique palestinienne n’existe pas de “façon autonome” : on ne leur laisse pas ce loisir.
            “Israël tire toujours les ficelles” : personne ne le dit, y compris dans l’article “d’une simplicité incroyable” – pour le coup c’est vous qui généralisez et…simplifiez !
            Qui peut croire qu’Israël tire “toujours” les ficelles, par contre je crois que oui, parfois, lsraël les tire. Et l’article de Charles Enderlin est bien indicatif à cet égard. Et ce n’est pas le seul.
            Cette politique – d’Israël – est vieille comme le monde. Ne jouez pas à plus naïf que vous ne l’êtes.

             8

            Alerter
    • Sandrine // 08.04.2018 à 14h05

      Armand Dubois, ce que vous dites n’est pas faux mais vous mentez tout de même par omission : pourquoi faire débuter votre récit à la guerre de 48 sans rappeler que tout a réellement débuté en 1916 avec la déclaration Balfour ; en outre, les territoires juifs de 48 on été en partie conquis par des groupes armés juifs (qui se revendiquaient pour certains d’idees fascistes entre les deux guerres).
      Israël est donc en grande partie le fruit de luttes impérialistes – même si le souhait de certains juifs d’avoit une terre où ils pourront faire prospérer la culture juive est tout à fait légitime et mérite d’être soutenu.

       10

      Alerter
      • ARMAND DUBOIS // 08.04.2018 à 15h53

        Je fais commencer le récit en 47-48 parce que c’est la date donnée par l’article pour justifier la “marche du retour”. De plus, on ne peut pas non plus remonter à la fondation du temple par Salomon (on risquerait même de découvrir que la présence arabe provient de la conquête aux premiers temps de l’islam).
        Blagues à part, 47-48 est seul moment où un règlement à peu près pacifique de la situation (au prix de grands mouvements populations, certes) pouvait se produire. Or les pays arabes ont refusé la solution proposée et ont préféré la guerre, lors de laquelle Israël a gagné du terrain (il est à noter que ce sont toujours de coalitions arabes qui ont attaqué Israël, jamais l’inverse). En effet, lors d’un guerre, le gagnant prend du territoire au perdant, ce n’est pas très nouveau (cf. Alsace-Moselle pour un exemple parmi tant d’autres).
        Vous semblez aussi oublié qu’entre la déclaration Balfour et 47, il y a eu la shoah, ce qui change un peu la donne.

         0

        Alerter
        • Sandrine // 08.04.2018 à 18h23

          Si des gens venaient s’installer au cœur de l’Europe en prétendant y créer un « foyer national X ou Y » avec à terme l’ambition de fonder un État dont les coutumes et la religion diffèrent profondément de celles ayant actuellement cours en Europe… peut-être que cela ne vous plairait pas non plus spécialement et que vous auriez tendance à faire la guerre à ces gens plutôt qu’à négocier avec eux un partage des terres à l’amiable…

           7

          Alerter
          • Le Minotaure // 09.04.2018 à 00h04

            La seule solution à terme est celle d’un Etat unique, laïque, dans lesquelles toutes les composantes nationales et religieuses de Palestine seraient à égalité. Les Juifs nés dans cette région sont légitimes à y rester, comme le sont les Palestiniens. Il ne peut y avoir de solution basée sur “deux Etats”. Les Palestiniens sont légitimes à habiter toute le territoire historique de la Palestine, à égalité de droits avec les juifs. Il n’y aura jamais aucune issue pacifique dans le cadre de “deux Etats”. Cette prétendue solution ne sert en fait qu’à confiner les Palestiniens dans des Bantoustans, ce que ce peuple n’acceptera JAMAIS. La seule alternative future dans cette région sera la fin de l’Etat d’Israel ou l’extermination du peuple palestinien.

             3

            Alerter
            • ARMAND DUBOIS // 10.04.2018 à 15h46

              Petit hic dans votre proposition : les Juifs seraient en infériorité numerique. C’est justement pour sortir de cette situation qu’Israël existe. De plus, cela relèguerait politiquement les Juifs et leur ferait courir de grands risques du fait de la haine viscérale que leur voue les musulmans (justifiée par le Coran, les Hadith, etc.)

               0

              Alerter
          • ARMAND DUBOIS // 10.04.2018 à 15h40

            Ce n’est absolument pas ce qui s’est passé : il y a des Juifs en Palestine et au Proche-Orient depuis la nuit des temps (le mur des lamentations est-il une attractions touristiques construites dernièrement ou l’enceinte du temple d’Hérode le Grand ?). Leur présence est continue, bien qu’ils ne disposent plus de souveraineté politique depuis la conquête romaine.

            Sans vouloir vous vexer, ce que vous dites sur l’Europe est à peu près la grande idée du Camp des Saints de Jean Raspail (auteur dit d’extrême-droite) : si un million d’habitants du tiers monde venaient à arriver en Europe, aurions-nous le courage de tirer dessus pour nous défendre.
            Je ne veux pas en rajouter encore mais en 2015, 2 millions de clandestins sont arrivés en Europe.
            En 2018, le parti belge Islam propose la charia.

             0

            Alerter
    • pavlo // 08.04.2018 à 22h14

      Ah non?

      Et c’est la marine de guerre de quel pays qui a attaqué une flotille de bateaux civils qui voulaient se rendre à Gaza avec des matériaux de construction?

      Il est déjà trop tard de toutes façons.
      Israël a eu l’occasion d’essayer de vivre en paix avec ses voisins; mais pire que rater des occasions historiques, il y a eu de la part d’Israël une volonté fanatique d’être constamment en guerre.
      Israël se berçait de l’illusion que sa supériorité militaire durerait toujours… ce n’est plus le cas, et la disparition d’Israël en tant qu’Etat est désormais inéluctable (notamment quand les Etats-Unis seront tellement dans la muise en interne qu’ils ne pourront ou ne voudront plus faire des largesses).

       4

      Alerter
  • max // 08.04.2018 à 11h22

    Des situations de violences sans fin ou les seuls changements se font dans l’augmentation de ces mêmes violences.
    Le point de non retour a vraisemblablement été franchit depuis longtemps par les deux parties, chacune murée dans la haine de l’autre.
    Le problème principal de la région est le manque d’eau, ca ne touche pas qu’Israéliens et Palestiniens, ca touche tous les humains de la région, chacun veut garder ce qui reste d’eau pour lui.
    Les lignes de ruptures d’aujourd’hui sont en premier lieu l’accès a l’eau potable donc désolé ce ne sont pas les lieux (Saints) et ca concerne tous les états de la région (et même de la planète).
    PS : L’apartheid pouvant aussi être religieux, philosophique, sociétale je me garderai bien de taxer Israël de ce syndrome.

     2

    Alerter
  • olivier // 08.04.2018 à 11h48

    Toute l’incohérence est ici résumée. Personne ne discute la qualité de l’information-accusation.

    Quand l’information d’amnesty internationale corrobore les présuposés idéologique des auteurs et commentateurs, tout va bien, ce sont des gentils résistants.

    Quand ce n’est pas le cas, c’est une organisation suspecte financé en sous-main.
    https://www.les-crises.fr/torture-systematique-au-venezuela-ce-qui-se-passe-derriere-les-barreaux-par-emile-boutelier/ “Notons cependant que ce genre d’article est souvent présent dans la propagande de guerre, et qu’en l’espèce, les ONG ne sont pas toujours neutres. À prendre avec recul, donc. ».

    Le monde n’étant ni noir ni blanc, vous me direz que c’est un peu des deux, il faut un peu de vérité pour faire passer le mensonge. Mais un appel au recul ici et maintenant, nous n’en trouverons pas, et pour cause cela irait contre les positions cachées qui gangrènent sous la surface. Résultat ? une crédibilité proche du zéro. Allez, accusez-moi de défendre Israel pour ceux qui n’ont toujours pas compris.

     5

    Alerter
    • olivier // 08.04.2018 à 18h17

      Précisons par ailleurs, pour souligner la problématique de la neutralité d’Amnesty International, que l’aspect pacifique des manifestations est bien contesté par Israel.

      « Israël a répondu avoir tiré contre ceux qui jetaient des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats » (© Libé) Ah tiens, Amnesty ne parle pas des cocktails… C’est gros comme oubli.

      Et parmis les morts on trouve des membres d’une orgnanisation qualifié de terroriste… Hasard ?
      C’est LE sujet dont il faut se méfier par excellence. Et oui, dans les 2 sens. Les 2.

       1

      Alerter
      • Fritz // 08.04.2018 à 18h58

        Une organisation “qualifiée de terroriste”… PAR QUI ?
        Évitez les facilités du passif absolu. Si elle est qualifiée, c’est par quelqu’un.

        S’agit-il de l’Irgoun ? Du groupe Stern ? De l’EOKA chypriote ?

        De toute façon, un homme qui appartient à une organisation “qualifiée de terroriste” reste un homme. Même s’il est tué par des balles antiterroristes.

         7

        Alerter
        • Le Minotaure // 09.04.2018 à 00h10

          L’Etat d’Israel peut bien dire ce qu’il veut. La réalité est qu’il n’y a eu aucun mort ni blessé côté israelien, qu’on est incapable de montrer une vidéo montrant des tirs côtés palestinien.

          Les statistiques collectées par l’ONG israelienne B’Tselem, qu’on ne peut accusé d’être affiliée aux Hamas, sont accablantes : https://www.btselem.org/statistics/fatalities/after-cast-lead/by-date-of-event

           2

          Alerter
          • olivier // 09.04.2018 à 01h57

            Vous vous gourez, et vous êtes hors sujet.
            Pour les videos, il y en a, elles ont bien été diffusées, notamment l’infiltration de la clôture.

            Ignorance ou mensonge ? comme vous avouez au moins votre partis pris, j’ai mon idée. Merci : «  L’Etat d’Israel peut bien dire ce qu’il veut ».

            Vous ne seriez pas coincé dans votre dédale geopolitique ? Attention à ne pas foncer trop vite tete baissée. La situation est peut-être un peu plus complexe qu’il n’y parait.

             2

            Alerter
      • pavlo // 08.04.2018 à 22h25

        Si on accepte que Israël peut tirer pour tuer (et avait placé à l’avance des franc-tireurs dans ce but, c’est prémédité) quelqu’un lançant des pierres ou des molotov;
        alors, selon la même logique, Yanoukovitch aurait du faire tirer à la mitrailleuse lourde ZIL sur la place du Maidan.

        Le malheur des Palestiniens c’est qu’ils ne bénéficient pas d’un vent du nord.
        Ah! si les Palestiniens pouvaient avoir accès a des missiles sol-air efficaces, des véhicules blindés et des lance missiles multiples sol-sol motorisés; alors la situation serait, en fait, bien plus pacifique. L’armée israélienne se tiendrait à carreau, et il y aurait un équilibre, tendu certes, mais bien moins meurtrier.

        Comme en Corée d’ailleurs.

        Je reste persuadé que la solution pour qu’il aie la paix c’est que les Palestiniens aient les moyens de se défendre.

        Une situation de déséquilibre militaire brutal ne peut que mener la partie la plus forte à se complaire dans l’agression et l’impunité.

         6

        Alerter
        • olivier // 09.04.2018 à 01h28

          «  c’est prémédité « 

          Balles en caoutchouc ? coktail molotov et pneus pour une marche pacifique ? l’attaque du point nord ? juin 2011 ? gouverner c’est prévoir ?

          Si je vous suis : Coktail molotov ( arme de guerre)(©version officielle que vous ne contestez pas) = soldat en danger = tirs de riposte = Marcel Béliveau ?

          Quand a militariser la region un peu plus en esperant la paix, quel humour. Rappelez nous pourquoi ils marchaient ?

          Je constate que pour compenser l’indigence des humoristes contemporains, il suffit de trainer ici pour se détendre un coup.

           2

          Alerter
  • Nanker // 08.04.2018 à 12h04

    “Parlez avec des pieds-noirs, par exemple, et vous verrez toute la souffrance qu”ils subissent encore de la perte de l’Algérie”

    D’accord mais est-ce que leurs enfants et petits-enfants cultivent toujours le désir de revenir en Algérie, leur “terre” qu’ils n’ont jamais connue? Parce que c’est la fable que nous racontent les Palestiniens, la main sur le coeur!

    Autant je suis dégouté par ces images de gens tirés comme des lapins, autant je trouve cette revendication des Palestiniens de retour sur leur terre filandreuse. Primo parce que selon la plus élémentaire logique des gens nés dans les années 90 2000 ne peuvent pas exiger un “retour” sur un sol (celui d’Israel) qu’ils n’ont jamais foulés.
    Si cela est intellectuellement acceptable pourquoi ne pas aussi accepter que de jeunes Allemands “reviennent” sur les territoires (aujourd’hui polonais) qui étaient allemands avant 1945…

    (1/2)

     1

    Alerter
    • Fritz // 08.04.2018 à 12h23

      On peut juger filandreuse ou irréaliste cette revendication palestinienne, vos arguments sont sérieux. Mais attention, ils peuvent se retourner contre les Israéliens, qui se sont proclamés maîtres et possesseurs de cette terre au nom d’une identité (?) avec les Hébreux de l’Antiquité…

      Et là, le temps écoulé depuis l’exil est bien plus long que pour les Palestiniens chassés en 1948.

       22

      Alerter
      • Sandrine // 08.04.2018 à 13h37

        On pourrait en outre ajouter que les palestiniens d’aujourd’hui sont probablement les descendants de juifs de l’antiquité convertis à l’Islam, ce qui complique singulièrement la donne…
        Je conseille a tous de visionner le film « mon fils » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mon_fils
        La scène finale est particulièrement saisissante : on y voit une mère juive qui accepte de faire enterrer son fils biologique selon le rituel musulman pour protéger son fils d’adoption d’origine musulmane (et lui permettre ainsi de poursuivre ses études dans un établissement juif réputé et de continuer sa relation avec sa petite amie juive)
        Tout est dit : dépasser les atavismes familiaux, les préjugés racistes qui tous prennent leur source dans des solidarités familiales inconscientes – c’est cela la difficulté. Et cela concerne les deux camps, juif comme musulman.

         7

        Alerter
  • Nanker // 08.04.2018 à 12h08

    (2/2)
    Deuzio cet argument du “retour” des Palestiniens sur leur sol est fallacieux car un tel afflux de populations arabes mettrait **immédiatement** les Juifs en minorité dans leur propre pays.
    Si l’on a l’esprit mal tournée on peut imaginer que cela pourrait entraîner le plus grand pogrom de toute l’histoire de l’humanité…

    Ne pourrait-on pas plutôt envisager une exfiltration des jeunes Palestiniens de Gaza vers l’Arabie Saoudite, toujours demandeuse de main d’oeuvre… la réponse au calvaire des Gazaouis est à chercher du côté des pays arabes pas d’Israel.

     0

    Alerter
    • Lusituationniste // 08.04.2018 à 12h30

      Et si on appliquait votre raisonnement au “retour” des juifs en Palestine…Ce qui a été le malheur des palestiniens d’alors. On vous attend…

       20

      Alerter
    • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 13h56

      Le droit au retour est un droit non révocable à votre discrétion.
      Le fait qu’Israël cesserait d’être l’Etat de la seule nation juive n’est pas relevant.

      Par ailleurs, en quoi être contre le droit au retour justifie-t-il l’utilisation de snipers pour tuer?

       16

      Alerter
    • Mr K. // 08.04.2018 à 16h34

      @ Nanker

      Trois photos : Aux États-Unis, en 1973 1992 et 2001, une femme juive et une femme palestinienne manifestant ensemble.

      https://imgur.com/gallery/FNWGswK

       3

      Alerter
  • Foussignargue // 08.04.2018 à 12h22

    En réponse à Nanker :
    “des gens qui n’ont jamais foulé le sol de Palestine ne peuvent pas revendiquer un retour”.
    Mais alors, quid des Juifs qui “reviennent en Israël” sans y avoir jamais mis les pieds ? Eux, oui, les Palestiniens, non ?

     29

    Alerter
  • bili // 08.04.2018 à 12h36

    Le 2 poids 2 mesures …

    Au Venezuela les sois disant tires de la police sur des manifestants soit disant “pacifique” entraine sanction et condamnation unanime de l ‘”Occident”

    Pour Israël qui envoie sont armé contre des prisonniers coloniser et opprimé (Gaza est une prison a ciel ouvert) tiré à bal réel et faire des morts, (sont président d’extrême droite s’en félicite) , un silence assourdissant…
    Qui est encore dupe de l ‘hypocrisie de nos dirigeant ?

     22

    Alerter
  • Toutatis // 08.04.2018 à 13h41

    D’abord il faudrait vérifier si Israel a bien prévenu que toute intrusion serait réprimée par des tirs. Si ce n’est pas le cas, et s’il n’y a pas eu de tirs de semonce, il s’agit bien entendu de meurtres. Dans le cas contraire, ce sont des suicides.
    D’autre part, je suis beaucoup plus sensible au retour des Chypriotes grecs dans la partie de leur pays occupé par les Turcs, ou par la restitution à l’Arménie de la moitié de leur pays occupée par ces mêmes Turcs. Malheureusement, et c’est inexplicable pour moi, ça ne semble intéresser personne.

     6

    Alerter
    • Louis Robert // 08.04.2018 à 17h06

      Des meurtres annoncés demeurent des meurtres.

      Les annoncer, prévenir, tirer des coups de semonces et autres « délicatesses » n’en font pas des cas de suicide de la part des victimes. Le prétendre, c’est afficher un cynisme qui défie toute humanité.

      Il faut dénoncer et condamner cette casuistique des ruelles.

       13

      Alerter
      • Toutatis // 08.04.2018 à 21h26

        Eh oui, la planète n’est pas peuplée que de bisounours.

         1

        Alerter
  • Nanker // 08.04.2018 à 14h00

    Je ne prétends pas avoir LA solution au problème des relations entre Israéliens et Palestiniens, je pense d’ailleurs que les deux parties sont COUPABLES de la situation actuelle. Mais je me garde bien de faire des Israéliens les salauds et les Palestiniens les innocentes victimes car je n’oublie pas que dans les pays où ces derniers ont été accueillis (Jordanie Liban) ils ont créé de profonds troubles et ont déstabilisé les nations qui leur avaient donné asile.
    Tapez “Septembre noir 1970” pour en avoir un exemple…

     3

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 08.04.2018 à 19h23

      Oui, certainement.

      Et moi aussi, je trouve que les résistants du ghetto de Varsovie ont été un peu dur avec les Allemands (est-ce que vous réfléchissez parfois au sens de ce que vous écrivez, à l’indécence et l’horreur que cela signifie?).

      Ici, il y a des gens qui tirent à longue distance (ce sont des snipers) sur des manifestants pacifiques.

       13

      Alerter
      • Le Minotaure // 09.04.2018 à 12h25

        C’est étrange. On chasse, à l’issue d’une guerre atroce, des centaines de milliers de familles dans des pays environnants,où elles se retrouvent entassés dans des camps de réfugiés, et on s’étonne que ça se passe mal.

        Et dire que “les deux parties sont coupables” quand les morts, notamment civils se concentrent à 95% d’un coté, ça revient vraiment à s’en laver les mains.

         7

        Alerter
  • Louis Robert // 08.04.2018 à 16h47

    Cette dernière série de massacres de Palestiniens, ce sont de nouveaux crimes contre l’humanité dont l’Empire (USA+UE+OTAN+les miettes) est le méprisable complice. Coupables et complices en portent l’entière responsabilité.

     9

    Alerter
  • R1 // 08.04.2018 à 19h00

    Israël et la Palestine…j’ai un peu l’impression que c’est passé au second plan…c’est terrible pour les morts et leur famille.

    Un bon sujet de billet pourrait être l’utilisation du phosphore blanc sur les 20 dernières années…ça relativiserait beaucoup les prétendues attaques chimiques actuelles…

     8

    Alerter
  • Louis // 08.04.2018 à 19h10

    Israël. C’est tellement un anachronisme ce pays.

    Un groupe de juifs qui arrive à acquérir un pouvoir politique tel en début de XXeme siècle qu’il obtient que les états les plus puissants du monde reconnaisse sa propriété sur un territoire peuplé 1500 ans plus tôt par des personnes de la même religion.

    Sauf que c’était négliger un peu vite 1500 ans d’Islam en Palestine et au Moyen Orient en général.

    On devrait toujours étudier l’histoire. Elle apporte bien des réponses.

    Et la réponse ici c’est que soit Israël tombera après une guerre (auquel cas il n’est pas exclu que ça devienne un désert nucléaire), soit il deviendra un état laïc à majorité musulmane.

     3

    Alerter
  • Pollix // 09.04.2018 à 00h02

    Israël assassine les journalistes à Gaza: Yaser Murtaja ciblé malgré son gilet de Presse #OpenGaza
    https://www.change.org/p/11794660/u/22608981

     5

    Alerter
  • Ribouldingue // 09.04.2018 à 01h40

    Quand le rapport de force s’inversera, ce qui arrivera forcément un jour lointain, personne ne pleurera ce pays qui a aussi choisi la terreur comme moyen de gouvernance.
    On parle beaucoup de la montée de l’extrême droite en Europe, mais l’extrême droite Israélienne actuellement au pouvoir est d’une rare violence.
    Je trouve assez délirant de voir encore des fanatiques tenter de justifier le fait de tirer dans une foule désarmée à balle réelle.
    Un bon exemple à ne pas suivre.

     4

    Alerter
  • Foussignargue // 09.04.2018 à 09h04

    Meurtre délibéré d’un journaliste par “l’armée la plus morale du monde” (dixit Botul).
    http://www.ujfp.org/spip.php?article6303

     4

    Alerter
  • Le Minotaure // 09.04.2018 à 15h46

    En quoi les crimes commis en Syrie ou ailleurs justifieraient une seconde ceux d’Israel ??? Et pour votre derbière affirmation :
    Depuis 2008 :
    * 66 Palestiniens tués par d’autres Palestiniens pour l’essentiel dans le cadre des affrontements entre groupes armés.
    * 3 144 Palestiniens dont 719 mineurs et 332 femmes, tués par les forces armées Israeliennes plus 28 autres tués par des civils israeliens.
    * 88 soldats et 83 civils israeliens (dont 12 mineurs et 16 femmes) tués par des Palestiniens.

    Ce sont les chiffres de l’ONG israelienne B’Tselem : https://www.btselem.org/statistics/fatalities/after-cast-lead/by-date-of-event

     5

    Alerter
    • olivier // 09.04.2018 à 23h27

      Encore B’Tselem ? interessant.

      ONG ? Fritz écrivais : “Pour ma part, je m’étonne toujours du prestige attaché aux trois lettres O, N, G […] on peut citer comme ONG : la Mafia, le Ku Klux Klan… »

      Fondé par ? : avocat, journalistes, universitaire. (Suivez mon regard).
      Qui subventionne : Les USA, L’Union Européenne , L’Open Society … du beau linge.

      Des critiques ? nombreuses : On lui reproche de souvent presenter des chiffres ou des faits inverifiable, basé sur les declarations du Hamas (2014 NGO Monitor) Et elle n’hésite pas a tordre et omettre des faits dans ce qui semble être devenu un combat contre l’etat d’Israël (2015 NGO Monitor). En 2016, un reportage TV démasque Ezra Nawi, activite de gauche et un membre de B’Tselem, se vantant d’avoir fait tué des palestinens vendeurs de terre en les dénonçant : scandal. Depuis, beaucoup lui tourne le dos.

      Ca sent le souffre, a prendre « avec recul ». Et ca vous sert de reference ?
      Ne me remerciez pas, c’est un plaisir.

       2

      Alerter
      • Le Minotaure // 10.04.2018 à 09h58

        Vous critiquez le fait d’utiliser comme source une ONG pour utiliser immédiatement comme source… une autre ONG. Et quelle ONG ?? “NGO Monitor” une organisation dirigé par un ancien conseiller du Likoud, du ministère des affaires étrangères et du conseil de sécurité national israeliens (Gerald Steinberg). Cette organisation se fixe explicitement pour objectif de défendre Israel (https://fr.ngo-monitor.org/propos-de-ngo-monitor/ ). Elle est financée, entre autres, par l’Agence Juive pour Israel, c’est à dire l’organisation chargée officiellement d’organiser l’immigration juive en Palestine.

        Bref pour critiquer une association juive israelienne de défense des droits de l’homme, vous citez un faux nez du gouvernement israelien.

        Quand à Ezra Nawi, il n’est pas membre de B’Tselem. J’invite les anglophones à lire cet article de Haaretz sur cette affaire. https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-leftist-who-set-up-palestinians-land-brokers-faces-backlash-1.5388123

         1

        Alerter
        • olivier // 10.04.2018 à 21h31

          Les 2 sabots dedans, bravo. C’est normal car vous semblez être ici pour propager vos combats, pas pour comprendre.

          Oui, c’est une bataille de d’ONG, quel hasard… Et vous avez choisi la vôtre. D’autre on choisi la mafia. Vous commencez à comprendre ?

          C’est votre droit. Pas de bol, vous parlez à quelqu’un qui s’en tamponne le coquillart et qui revendique le droit de ne pas choisir. Cela me laisse serein dans mes alnalyses. Ni phobe ni philo, tout peuple à le droit inaliénable de défendre sa terre, débrouillez-vous avec.

          Les injonctions des uns et des autres à coup de glande lacrymale et d’anathème me fatigue. Surtout avec cette manie d’importer – ici – la guerre de là-bas.

          Ce qui m’insupporte, c’est qu’on essaye de m’enfumer avec des chiffres bidons, des analyses tronquée, et des partis pris. Ce que je dis est factuel : d’extreme gauche et financé par Soros. Uvda reste un scandal impliquant B’Tselem (avec Nasser Nawaja : j’ai écris ET, pas EST). Vous ne faite que pointer les fractures de la société israélienne, je vous épargnerais donc les haredim ou M. Zoabi : on entrerai en dissonance.

          “Faux nez” me dis Pinocchio. 🙂

           0

          Alerter
  • Le Minotaure // 11.04.2018 à 09h04

    Quand on dit “Ezra Nawi, activite de gauche et un membre de B’Tselem”, on comprend que qu’il est activiste de gauche et membre de B’Tselem. Surtout que le membre de B’Tselem qui l’accompagnait ne s’est jamais vanté d’avoir fait tuer les Palestiniens qui ont vendu des terre à des Israeliens (au passage rien ne permet de dire que ceux-ci ont été tués).

    Pour le reste bien sur que j’ai un parti pris. Celui qui intervient sur ce genre de sujet “sans parti pris” se ment à lui même ou ment aux autres.

    Je constate que vous ne réagissez pas quand Christian Gedeon affirme sans source “que les “gentils ” du Hamas ont massacré plus de palestiniens du Fatah que les israéliens n’en tueront jamais” mais que vous vous sentez obligé de ramener un faux nez de l’Etat israelien pour discréditer une association dont personne, et pour cause, n’a pu contester les statistiques. Franchement qui contesterait les ordres de grandeurs présentés par B’Tselem ? Qui oserait prétendre que lesmorts Palestiniens se comptent par milliers et les morts israeliens par dizaines ces dix dernières années ? Arrêtons l’hypocrisie.

     1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications