Les Crises Les Crises
14.mars.202014.3.2020 // Les Crises

Italie du Sud, plan secret, 7 000 soldats déjà prêts (Il Giornale)

Merci 508
J'envoie

Source : Il Giornale.it, Fausto Biloslavo, 15-03-2020

L’Italie s’attend à un boom de la contagion poussé par le Sud. Crainte de désordres fomentés par la pègre

Dans les prochains jours, le virus est susceptible de s’étendre au Sud et l’armée est prête à intervenir avec environ sept mille hommes de plus, « en état de préparation », sur l’ensemble du territoire au niveau régional.

Non seulement pour endiguer l’épidémie, en soutien aux forces de l’ordre, mais aussi pour maintenir l’ordre public sur demande des préfets.

Le virus pourrait infecter un total de 92 000 personnes, selon les estimations du gouvernement. Et provoquer « une situation extrêmement grave concernant l’ordre public », comme l’a souligné la réunion du 9 mars de la Commission nationale de l’ordre et de la sécurité en présence du Premier ministre Giuseppe Conte. La ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, a proposé des scénarios sérieux « en vue de limitations des libertés individuelles, de difficultés économiques et d’évolutions négatives de l’épidémie, comme l’effondrement du système médical ». Surtout dans le Sud, où l’on s’attend à une augmentation du nombre de personnes infectées.

« Les zones à risque quant au virus et aux troubles sont les grandes villes comme Bari, Naples, Caserte. Il suffit d’analyser la densité d’habitants au kilomètre carré », explique une source de premier plan du Giornale. Dans le Sud, le crime organisé pourrait fomenter des émeutes et même les migrants pourraient être un facteur de déstabilisation si la situation empirait, faisant ainsi basculer le système. Sans parler de la bombe carcérale, où les émeutes ont diminué, mais peuvent exploser à nouveau à tout moment.

Les estimations du gouvernement indiquent un total de 92 000 personnes infectées, un chiffre plus élevé qu’en Chine. Et jusqu’à 390 000 personnes pourraient être mises en quarantaine. Le pic national devrait être enregistré la semaine prochaine vers le 18 mars avec 4500 infectés en une seule journée, presque le double par rapport à aujourd’hui. L’épidémie devrait se terminer vers la fin avril.

La « bombe atomique » du virus risque d’exploser dans le Sud, comme l’ont dit les députés siciliens de Forza Italia Stefania Prestigiacomo, Giusi Bartolozzi, Nino Germanà, Francesco Scoma et Matilde Siracusano. « La Sicile, la Calabre, les Pouilles, la Campanie ne disposent pas d’installations sanitaires adéquates pour lutter contre une flambée d’infections », déclarent les parlementaires bleus.

Les milliers de personnes qui ont fui Milan et le Nord au cours de la semaine dernière sont le signal d’alarme. « A cause du gouvernement qui n’a pas ordonné à l’armée et aux forces de l’ordre d’arrêter l’exode », explique une source militaire. Le président de la région des Pouilles, Michele Emiliano, a écrit sur Facebook, fustigeant ses compatriotes de retour : « Vous apportez tant d’autres foyers de contagion que nous aurions pu éviter ». Depuis le 12 mars, 3 000 personnes se sont signalées d’elles-même dans les Pouilles et, depuis le 29 février, 16 545 sont rentrées, sans tenir compte de ceux qui rusent. Dans les Pouilles, 166 personnes sont infectées, mais ce n’est que le début.

Le gouverneur de Campanie, Vincenzo De Luca, s’est également élevé contre les irresponsables en exode, qui ont amené 272 infectés avec des pointes de 40 par jour. La Sardaigne s’est refermée comme un hérisson, mais 13 300 personnes sont revenues, principalement du nord de l’Italie. Dans le Latium, le nombre de personnes infectées augmente quotidiennement de 20 à 25%.

Face au pire, l’armée, outre les 7 000 hommes de la Sécurité routière, en a mobilisé autant « sur une base régionale avec un plan de déploiement qui varie de 24 à 150 heures ». En un jour, un hôpital de campagne modulaire Rôle 2 Plus [terme militaire, NDT] peut être installé n’importe où, unité de soins intensifs comprise. Si la situation empire dans une ville balnéaire comme Naples, la Marine dispose d’un navire-hôpital. À l’heure actuelle, environ soixante-dix médecins militaires sont déjà employés pour lutter contre le virus, mais les forces armées peuvent monter jusqu’à 200-300. Ce n’est pas un hasard si en Campanie, les maires demandent déjà de nombreuses patrouilles policières et militaires contre l’épidémie.

Source : Il Giornale.it, Fausto Biloslavo, 15-03-2020

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Linder // 22.03.2020 à 07h17

L’article date du 15 mars mais certaines données sont déjà obsolètes :
l’article redoutait un pic vers le 18 mars, donc 3 jours plus tard avec 4500 nouveaux contaminés en une journée mais le 21 mars, ce fut 6 550 nouveaux contaminés. Le pic est encore à venir. Les experts chinois qui arrivent en Europe disent clairement que la réaction des autorités et des populations n’est pas à la hauteur de la situation.

21 réactions et commentaires

  • Linder // 22.03.2020 à 07h17

    L’article date du 15 mars mais certaines données sont déjà obsolètes :
    l’article redoutait un pic vers le 18 mars, donc 3 jours plus tard avec 4500 nouveaux contaminés en une journée mais le 21 mars, ce fut 6 550 nouveaux contaminés. Le pic est encore à venir. Les experts chinois qui arrivent en Europe disent clairement que la réaction des autorités et des populations n’est pas à la hauteur de la situation.

      +22

    Alerter
  • Myrkur34 // 22.03.2020 à 07h59

    Donc dans 15 jours il faudra mettre en filigrane une carte des résidences secondaires en France avec celle des contaminés/morts.
    Par exemple, à l’île de Ré car embouteillage sur le pont pour y accéder.

    Sinon il devrait repasser « le Hussard sur le toit » pour illustrer la fuite des égoïstes alors que l’on va avoir droit à….La grande vadrouille sur fr2 cet après midi et le passage en zone libre à tout prix !!! Pour le coté métaphorique, c’est parfait.

      +14

    Alerter
  • weilan // 22.03.2020 à 08h07

    Et moi qui croyait que l’Italie faisait partie de cette merveilleuse et si bienfaisante UE ! Il paraît même qu’elle en était l’un des six membres fondateurs.

      +10

    Alerter
  • sergeat // 22.03.2020 à 08h44

    Il est quand même sidérant de voir l’incapacité décisionnelle des dirigeants italiens à prévenir au lieu de guérir . Il me semble que nous COPIONS les même erreurs que l’Italie avec un décalage d’ une semaine (départs de Paris sur la province en pleine épidémie,……)
    Notre gouvernement continue pour se disculper de ses erreurs de dire qu’il suit les recommandations de son « comité scientifique »,alors que Didier Raoult a avoué que c’était un comité politique et non scientifique en font parti ethnologue,sociologue,psychologue….un spécialiste de l’ébola…
    Le gouvernement n’a retenu aucune des recommendations du professeur chevelu Raoult,de plus ses sbires médiatiques n’ont fait au début que de de le faire passer pour un charlot,en écrivant ces lignes je vient d’entendre sur LCI que l' »EUROPE » fait des essais avec le plaquenil….mais remercions Véran qui avec 2 mois de retard a reconnu le travail de Raoult.

      +18

    Alerter
    • tepavac // 22.03.2020 à 11h51

      Plaquenil!
      On vient d’en apprendre une bonne, après les vols de masque, de gels et de gants, les stocks d’hydrochloroquine ont disparu…

      https://cameroonvoice.com/news/2020/03/21/covid-19-stock-de-chloroquine-de-la-france-vole/

      en direct sur lci
      https://www.youtube.com/watch?v=t57dhrjmzUk

      On apprend aussi que l’ennemi du monde libre et sous sanction depuis dix ans, livre aujourd’hui, par 9 cargos militaires, matériels et personnels pour venir en aide aux Italiens. Mais pas seulement, mais aussi les Cubains et les Chinois.

        +5

      Alerter
    • Cb // 22.03.2020 à 12h12

      Toute les villes avec un aéroport ou des aéroports, de grandes gares auraient dû être mieux encadrées avec des restrictions plus net.
      Enfin le corona va passer mais subsistera les formes de tuberculoses résistantes qui se multiplient ça et là depuis des années aussi dangereux que le corona. Ici la dominantes sociales est importantes car les sans abris en sont les premières victimes et sont aussi des foyers de contaminations, ces personnes doivent absolument être soignés.
      Etc…

        +0

      Alerter
  • Catalina // 22.03.2020 à 08h47

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/03/un-nouveau-monde-en-gestation.html
    ‘Fidèle à elle-même, l’inénarrable Union européenne brille, quant à elle, par sa mollesse impuissante. Même ses thuriféraires habituels ne peuvent cacher le fiasco monumental. Comme le dit un autre article de Foreign Policy, le virus a réduit en cendres l’héritage de Merkel. Quatorze années d’européisme acharné, de péroraisons sur la « solidarité européenne » ou l’austérité financière parties en fumée en quelques jours…’

      +8

    Alerter
    • sergeat // 22.03.2020 à 09h47

      D’ailleurs l’Italie remercie les pays qui l’aident:la Chine,Cuba,la Russie,le Venezuela ,où est l’Europe qui protège??????
      Suivant les recommendations de Macron l’Europe a fermé ses frontières extérieures,mais les aides à l’Italie viennent de l’extérieur.
      Bel exemple du « vivre ensemble »européen alors que l’on nous vante à longueur de propagande un autre « vivre ensemble ».

        +8

      Alerter
      • Danielle VQ // 22.03.2020 à 10h19

        Aucun espoir avec l’UE. Elle a déjà laissé l’Italie se débrouiller avec les migrants et maintenant avec le covid-19.

          +4

        Alerter
        • Cb // 22.03.2020 à 12h20

          Elle a laisser la Grèce avec ses dettes, son effondrement bancaire, elle a laisser se créer une Europe de l’Est dite de Visegrad, elle laisse la Chine construire une autre Europe aux portes de l’Europe en demandant au pays des Balkans de se façonner à ses desiratas (Albanie, Grèce, aujourd’hui Italie, Macédoine, Bosnie, Kosovo) tous ces petits pays abandonnés au profit du profit. Cette Europe ou seulement les banques et les actifs financiers sont les bienvenus.
          Cette Europe qui a agit en requin avec les économies portugaises et espagnoles, cette Europe des Dragui et Cie (Matteo et bien d’autres) bon élève et soumis à la banque qui les employaient à savoir G. Sachs.

            +0

          Alerter
        • Chris // 22.03.2020 à 14h31

          L’UE aide à sa manière l’Italie, en suspendant la règle du sacro-saint déficit budgétaire et en injectant des liquidités interbancaires.
          Pour le reste, chacun pour soi et Dieu pout tous.
          L’Allemagne garde ses masques, la France ses respirateurs ; les autres demandent de l’aide aux Chinois, Cubains et mêmes Vénézuéliens, lesquels répondent présents.

            +0

          Alerter
  • Santerre // 22.03.2020 à 09h33

    Helas, toujours pas de pic au 18 mars. Et au regard de la progression, on en est encore loin. Le doublement des cas est passé de trois à cinq jours mais vu que, comme en France, on dépiste que les malades, ce chiffre est peu intéressant. Le nombre de doublement de morts est à quatre jours, et là encore ils ne testeraient pas les gens mourant hors des structUres hospitalières. Ils ont confiné, partiellement, le 9/3. Considérant que la Chine a confiné au 22/1 à 17 morts et à vu un net ralentissement des décès (officiels là encore) le 24/2 à 2450 deces(3200 aujourd’hui), que le système de santé Chinois n’a jamais été saturé, et que la progression des décès, à partir de 1000 n’était pas, comme en Italie de double/ 4jours mais double/8jours, ça vous dit clairement que nos amis Italiens sont à peine au début du désastre. Et probablement nous aussi. Pourvu que la Chloro fonctionne, ET VITE!!!!

      +9

    Alerter
    • Sara // 22.03.2020 à 10h24

      Mais pour prendre la chloroquine, il faut se faire tester et en France, pour le moment…, alors qu’au Portugal, qui se remet péniblement de ce que l’UE lui a infligé, on teste massivement.

      Un prix Nobel d’économie! préconise l’utilisation quotidienne de tests:
      https://expressinformer.com/coronavirus-tests-should-be-as-cheap-as-a-morning-latte-to-overcome-the-crisis-says-top-economist/
      « Cheap testing kits as easy to buy as a ‘morning latte’ would help to curb the extent of the coronavirus outbreak, according to a top economist. »
      « Paul Romer, a co-recipient of the Nobel Prize in Economics in 2018, believes kits should be available to pick up every morning from drive-through’s for less than $10  »
      Pour moins de 10 dollars, parce que, aux Etats Unis, ça doit être dans les 300 dollars.

        +4

      Alerter
  • Juju77 // 22.03.2020 à 10h04

    Il Giornale est probablement le pire des journaux italiens en terme d’éthique journalistique (si ils en ont jamais eu) … idéologiquement pour ses propriétaires et lecteurs la militarisation du pays est une excellente nouvelle…
    On s’étonne qu’il est encore des lecteurs…
    A part ça et parceque je ne vais pas que raller promis aujourd’hui je me connecte et je participe aux traductions des articles italiens pour les-crises … et merci à tous les bénévoles qui font tourner la baraque ..

      +2

    Alerter
  • Danielle VQ // 22.03.2020 à 10h17

    L’article est obsolète. Les choses ont déjà évolué et vont encore évoluer, ça va très vite, Ci-dessous c’était hier.
    En attendant le nouveau bulletin quotidien de la protection civile, la situation dans les zones les plus touchées reste dramatique. Depuis Bergame, l’armée a dû transférer ce matin d’autres cercueils dans les régions voisines, car le cimetière est plein et le crématorium n’est pas en mesure d’éliminer tous les cadavres.

      +0

    Alerter
  • pseudo // 22.03.2020 à 10h45

    Ils savent compter à la personne près qui va ou dans ce pays. Je suis stupéfait. Naïvement je pensais que cela était borné aux frontières internationales.

      +0

    Alerter
  • Jaceneliot // 22.03.2020 à 11h03

    Article totalement obselte et semble peu fiable. On parle d’un pic le 18 mai mais d’une fin d’épidémie fin avril ? Toute façon les chiffres sont dépassés depuis longtemps et en plus, la manière dont il est écrit fait penser à une mauvaise source.

      +0

    Alerter
  • pseudo // 22.03.2020 à 11h19

    sur un autre front, la chine, petites plongée dans ragot land, les chinois adorent pipeauter des commérages… mais bon, il reste quand même des détails qui accréditent la thèse de l’enfumage complet du gouvernement chinois envers le reste du monde.

    NTD news, clairement ceux là ne vont pas brosser le gvt zh dans le sens du poil, vous êtes prévenu.

    https://www.youtube.com/watch?v=kBCh5P3oiOI

      +0

    Alerter
    • Chris // 22.03.2020 à 14h47

      Etes-vous au courant que l’administration américaine est en pleine campagne anti-chinoise ?
      New Tang Dynasty Television (NTD, Chinese: 新唐人電視臺) is a television broadcaster, founded by Falun Gong practitioners in 2001, based in New York City with correspondents in over 70 cities worldwide
      https://en.wikipedia.org/wiki/Falun_Gong
      Ça me rappelle « Radio Freedom » du temps du printemps de Prague dans les années fin 50… ou plus récemment, les reportages sur la guerre du Koweit.

      J’dis ça, J’dis rien…

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications