Les Crises Les Crises
1.février.20221.2.2022 // Les Crises

L’effondrement : le point critique ? Aurore Stéphant – Thinkerview

Merci 326
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube

Source : Thinkerview, Youtube, 25-01-2022

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Myrkur34 // 01.02.2022 à 08h05

Des personnes pointues de ce genre n’arriveront jamais aux manettes, ingénieur, math sup, math spé, avec le niveau requis pour bien faire comprendre aux gens de terrain qu’elle sait de quoi elle parle, sans langue de bois et qui démontrent par A+B puissance 10, l’hérésie du tout minier pour remplacer le tout pétrolier.

Mais bon tant que c’est « ‘not in my backyard ».

Ps: L’intervieweur est horripilant de disgressions, de coupures intempestives et d’humour à deux balles. Il ne fait que lui couper la parole alors qu’elle explique/énumère un problème de fond en comble. Elle est bien patiente avec ce cuistre blasé et je reste poli.

29 réactions et commentaires

  • Myrkur34 // 01.02.2022 à 08h05

    Des personnes pointues de ce genre n’arriveront jamais aux manettes, ingénieur, math sup, math spé, avec le niveau requis pour bien faire comprendre aux gens de terrain qu’elle sait de quoi elle parle, sans langue de bois et qui démontrent par A+B puissance 10, l’hérésie du tout minier pour remplacer le tout pétrolier.

    Mais bon tant que c’est « ‘not in my backyard ».

    Ps: L’intervieweur est horripilant de disgressions, de coupures intempestives et d’humour à deux balles. Il ne fait que lui couper la parole alors qu’elle explique/énumère un problème de fond en comble. Elle est bien patiente avec ce cuistre blasé et je reste poli.

      +50

    Alerter
    • calal // 01.02.2022 à 09h59

      vous faites l’ erreur « blue pill » de croire que l’intelligence et les connaissances sont les seuls criteres qui sont importants pour determiner qui doit avoir le pouvoir de decider. Un chef,un dominant doit vouloir dominer,etre pret a combattre et a se confronter ferocement avec les autres pour imposer ses vues alors meme qu’il sait qu’il gere des risques,de l’incertitude et des probabilites lorsqu’il prend une decision .

      Etre intelligent et competent ne suffit pas pour etre au sommet de la hierarchie humaine: il faut egalement vouloir prendre des risques et etre pret a se faire des ennemis ( des mecontents et des jaloux y en aura forcement) .il faut egalement etre capable de se creer un reseau de soutien (recompenser ses amis loyaux) parce que les hommes sont des chimpanzes qui se liguent a 3 betas pour assassiner le male alpha. Surtout le fait d’etre chef n’est pas non plus une sinecure,surtout en temps de crise ou le stress monte avec les enjeux…

        +14

      Alerter
      • Dorian // 01.02.2022 à 10h53

        Il faut aussi être capable de supporter l’impopularité, le mépris et l’injustice. L’injustice subie et l’injustice commise pour l’intérêt du groupe. Capable de supporter le remord. Surtout celui de s’être trompé et d’avoir causé un désastre ou lésé gravement un innocent. Capable de trahir, ses meilleurs amis, sa famille s’il le faut. Capable de supporter la vérité, même répugnante, même terrifiante, même révoltante, le tout sans paniquer ou devenir furieux.
        C’est la raison pour laquelle il y a tant de narcissiques et autres sociopathes à la tête des organisations humaines privées, publiques, associatives .
        Ces gens là sont pathologiquement incapables d’éprouver du remord ou d’accorder la moindre considération à autrui.
        Et même quand ils sont animés des plus généreuses idées politiques ce sont souvent des personnages humainement lamentables.
        C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le pouvoir s’est toujours entouré de protocoles majestueux et d’apparence digne
        Exactement comme le prestidigitateur s’habille en smoking et se montre super classe: pour qu’on ne puisse pas imaginer que la réalité de ses tours est minable.
        D’ailleurs, tous les pouvoirs qui ont rompu avec les exigences de la dignité ont sonné leur glas.

          +21

        Alerter
        • annette // 01.02.2022 à 16h31

          C’est pour cela qu’une personne en charge d’un pouvoir ne doit pas rester longtemps au pouvoir, pour ne pas se corrompre au gout du pouvoir – Appliquer un programme peut être EXECUTE rotativement

            +11

          Alerter
        • Cévéyanh // 05.02.2022 à 19h12

          Pour que ce genre de personne puisse arriver au pouvoir, c’est aussi le fait que la société du paraître dans lequel nous sommes, « privilégie » ce genre de personne. Roland Gori parle « d’imposteur » : ces personnes qui n’ont aucun sens moral mais ont un sens « inouï » pour plaire, savoir ce que son interlocuteur souhaite. https://www.youtube.com/watch?v=2FEtiA18lZU

            +2

          Alerter
      • Myrkur34 // 01.02.2022 à 12h29

        Je comprends votre point de vue, mais je mettais son niveau de diplôme en exergue et sa sincérité/intégrité manifeste dans ses explications, sans être pédante ou vaniteuse. Elle suscite l’enthousiasme et l’adhésion à ses thèses par une démonstration et des connaissances au delà du réel sans un seul « euh » en trois heures.
        Le démontage en règle du « trésor futur » des nodules métallifères dans les fonds marins par le bon sens et la simple physique appliquée m’a réjoui au plus haut point car on en parle depuis les années 80 de ce trésor… Comme le fait d’aller récupérer des minerais sur les astéroïdes, je vous dis pas le prix de revient.
        Essayez donc de mettre en comparaison les discours des politiciennes comme Pécresse, Aubry, Duflot, Royal et leur pauvreté, au niveau raisonnement et connaissances qui appuient une politique. Cela oscille entre l’effroi et le risible, tellement c’est pauvre et formaté par les communicants.
        Je fais sciemment cette comparaison réductrice pour appuyer le trait sur le conformisme(pour ne pas dire suivisme) du discours politique, mais bon elle « exploserait » n’importe quel représentant gouvernemental lors d’un débat sur les enjeux miniers et environnementaux français.
        (Allez svp sur son site, en cherchant bien vous verrez les photos en mode comparatif pour une mine de cuivre. 25km2 d’emprise pour une boule métal extraite qui remplit juste l’extrême fond de la mine à ciel ouvert)

          +26

        Alerter
        • calal // 01.02.2022 à 19h51

          « Le démontage en règle du « trésor futur » des nodules métallifères dans les fonds marins par le bon sens et la simple physique appliquée m’a réjoui au plus haut point car on en parle depuis les années 80 de ce trésor »
          Effectivement je m’en souviens comme vous de ces « nodules » depuis les annees 80 (reportage ca minteresse) … Ce qui justifie que la france reste dans les dom-tom… mais depuis les annees 80, la france n’a rien investi …Ce serait normal que les outremarins se demandent si des chinois par exemple ne seraient pas plus a meme de les aider a exploiter cette richesse ?

            +0

          Alerter
          • Myrkur34 // 02.02.2022 à 07h34

            Calal, l’interviewée se démène pendant 20 minutes pour démontrer que cette exploitation des grands fonds est stupide en plus d’être quasi-criminelle et vous me répondez, chinois ?
            Ps: Les chinois, les martiens ou qui que soit feront la même chose que les européens ou les australiens, exploiter une ressource et laisser les lieux en totale désolation avec l’énorme avantage que tout cela soit invisible sous des montagnes d’eau.
            Regardez les JO d’hiver en Chine, 100 % de neige artificielle dans un lieu en pénurie chronique de flotte. Y a pas à dire, nous creusons toujours plus dans la folie courtermiste.

              +20

            Alerter
        • Cévéyanh // 05.02.2022 à 19h23

          A Myrkur34,
          Vous avez écrit : « Comme le fait d’aller récupérer des minerais sur les astéroïdes, je vous dis pas le prix de revient. »

          Cela me fait penser au film « Don’t look up »: https://www.youtube.com/watch?v=wplebVZB8FQ
          Un film qui peut nous faire réfléchir et nous pouvons aussi se demander est-ce que cela sera pure fiction si cela arrivait réellement. Il y a aussi un parallèle avec le climat que nous vivons aujourd’hui.

            +0

          Alerter
    • Be // 01.02.2022 à 18h16

      On peut le penser à la première écoute mais vous semblez ne pas le suivre régulièrement. C’est un des meilleurs selon moi.

        +3

      Alerter
    • #Myrkur34est1con // 04.02.2022 à 05h51

      « Mais bon tant que c’est « ‘not in my backyard ». » : blaireau ! Pour ton PS, c’est le principe…

        +0

      Alerter
  • Dorian // 01.02.2022 à 08h42

    Quelqu’un peut il gentiment nous présenter la dame et nous dire brièvement de quoi il s’agit?
    Puis une bonne âme pourrait elle résumer?
    Enfin, une âme sainte pourrait être nous faire un chrono des meilleurs moments?
    Merci.

      +1

    Alerter
    • Euskadi // 01.02.2022 à 11h07

      Pour le chrono des meilleurs moments c’est pas compliqué, début -> fin.

      Une interview vraiment top qui vaut vraiment le temps passé à l’écouter.

        +28

      Alerter
      • Araok // 01.02.2022 à 11h49

        Mon premier patron me disait, quand je lui apportais mon gros rapport,  » faites moi un résumé d’une demi page que je puisse comprendre ».
        C’était sage.

          +3

        Alerter
    • jp // 01.02.2022 à 12h49

      il n’y a pas de « meilleurs moments » :
      1) tout ce qu »elle dit est important, elle ne parle pas du tout la langue de bois
      2) elle est géniale, brillante, pédagogue et agréable du début à la fin

        +21

      Alerter
  • Bats0 // 01.02.2022 à 11h55

    Suite aux explications détaillées et enrichissantes d’Aurore Stéphant concernant les productions des mines et carrières de minéraux, je vous laisse imaginer quelle quantité de terre et de roches doit être traitée pour produire ne serait-ce qu’un smartphone ou d’un ordinateur portable, et ne parlons pas (comme elle a évoqué) la production d’une voiture électrique.
    Et dire que certains pensent sincèrement que nous vivons une époque formidable (ou fort minable comme dirait l’autre)…

      +16

    Alerter
  • Brigitte // 01.02.2022 à 19h22

    Très intéressant mais quand même un peu long. Elle pouvait dire la même chose en moitié moins de temps, en enlevant les rires réflexes horripilants à force. Il manque aussi, à moins que ça m’ait échappé, des données quantitatives sur les coûts énergétiques d’extraction à la tonne. c’est certainement accessible quelque part mais ça aurait enrichi le débat en comparant entre différents métaux.

      +1

    Alerter
    • calal // 02.02.2022 à 09h12

      Jalouse d’une attrayante jeune ingenieure au decollete profond qui se penche souvent en avant pour mieux influencer son interlocuteur avec ses lourds arguments mathematiques ?

      Ca me fait penser a ce que les economistes des plateaux teles sont de plus en plus souvent des belles femmes.Ah le marketting… ca a compris que y avait que les hommes pour ecouter des arguments rationnels et qu’il suffit qu’une belle femme les donne pour qu’aucun de ces messieurs ne les mettent en doute…

      ps: serieusement,elle se demande comment on va faire remonter un engin de 200 t d’une profondeur de 1500 m ? elle connait pas les sous marins?
      pps: il semble aussi que le marketting a compris que la dictature etait plus acceptee si les kapos etaient en minijupe…

        +2

      Alerter
      • Brigitte // 02.02.2022 à 09h49

        Ah Ah, non pas jalouse. Au contraire je suis restée sur ma faim…en particulier sur la question des voitures électriques. A quand un vrai débat sur ce sujet, qui est d’actualité et qui concentre tous les problèmes de la transition énergétique?
        Les constructeurs automobiles se sont lancés dans cette voie sous contrainte. La voiture électrique est certes moins polluante quand on l’utilise mais davantage quand on la fabrique et qu’on la recycle. Il y a pourtant des alternatives comme les biocarburants, au moins dans des modèles hybrides.
        Je sais, je vais provoquer un tollé et on va me répondre, vous n’y pensez pas, toute cette surface agricole alimentaire détournée par des cultures intensives bourrées d’engrais et de pesticides! Oui pour le détournement de l’alimentaire mais non pour l’aspect intensif puisque l’alimentaire est aussi produit de façon intensive. Donc sur ce plan là, ça ne changera rien. Il faut plutôt changer les règles de production, quelque soit la finalité des cultures.
        Pour diminuer les GES, il faut diminuer l’élevage intensif donc toute la surface agricole dédiée à l’alimentation animale et la reconvertir en production de biocarburants.
        Sur le plan énergétique, les biocarburants ont beaucoup d’atouts. Ils peuvent être fabriqués en France, à partir de cultures raisonnées, de déchets de biomasse, bois, algues, impulsant de nouvelles filières utiles à l’économie.

          +0

        Alerter
      • Rod // 02.02.2022 à 18h44

        On n’a pas du voir la meme vidéo! C’est quoi le rapport de cette vidéo avec « la dictature actuel »????
        C’est une vidéo « d’ingénieur ». Il n’est pas question de politique dans cette interview.

          +4

        Alerter
  • Incognitototo // 01.02.2022 à 22h53

    Cette spécialiste est vraiment brillante, intéressante et claire ; ça nous change de tous ceux qui font de l’idéologie sans se référer aux faits.
    Je me demande si c’est l’éducation nationale qui a pu produire un tel esprit, si c’est le cas (mais j’en doute), tout n’est peut-être pas perdu.

    Il ne lui reste plus qu’à appliquer ses constats au niveau politique en intégrant que la dévastation des ressources est inhérente à l’augmentation constante des besoins (souvent créés de toute pièce), à la logique du toujours plus de profits, à la captation des ressources pour le seul bénéfice de quelques-uns… , mais aussi à la démographie sans cesse en augmentation ; et elle pourra peut-être nous proposer des modèles viables, crédibles et pérennes, sans penser qu’on va être obligé de multiplier tous les prix par 10…
    Et si on doit faire en sorte que le prix de ce que nous achetons reflète les dégâts écologiques que nos produits impliquent, commençons d’abord par multiplier le prix des jets privés, des yachts, des grosses berlines, des palaces, et cetera, et cetera… Rien que pour le CO² : https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2018/11/20/en-france-les-tres-riches-emettent-40-fois-plus-de-carbone-que-les-pauvres-mais-les-pauvres-paient-plus-de-4-fois-plus-de-taxe-carbone-en-de-leurs-revenus

    Je partage que « l’intervieweur » est vraiment pénible, à la couper sans cesse, à placer ce que lui veut dire, à flirter avec elle, à faire de très mauvaises blagues…

      +6

    Alerter
  • Myrkur34 // 02.02.2022 à 06h59

    Bonjour,
    J’ai trouvé cet article sur la lutte contre la montagne d’or en Guyane qui donne les mêmes chiffres que Mme Stéphant sur l’utilisation effective de l’or.(Même pas 10% de la production annuelle pour une utilisation industrielle de l’or)

    https://www.evenement.ch/articles/pas-dor-pillage-en-guyane

      +4

    Alerter
    • Myrkur34 // 02.02.2022 à 10h15

      Par rapport à ce que dit Mme Stéphant à 2h04mn, sur le drainage minier acide, qui arrivera si la montagne d’or entre en exploitation…En gros la mise à l’air libre des couches profondes du sous-sol et la réaction chimique que cela entraînera…(sulfure+Oxygène+eau= acide). Voici un petit lien wiki.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Drainage_minier_acide

      Avec cet exemple/extrait pédagogique tiré de celui-ci:

      « C’est le cas du cadmium de la Gironde : provenant d’un site métallurgique du district de Decazeville (bassin du Lot), il est solubilisé dans l’estuaire et peut être transporté sur la côte atlantique et se retrouver dans des huîtres à plus de 400 km de sa source. »

        +4

      Alerter
  • Philippe // 02.02.2022 à 13h31

    J ai beaucoup aimé cette interview sur le fond et sincèrement je n ai pas vu passer le temps.
    Un point de vue supplémentaire richement documenté sur les aberrations économique écologique biophysique de notre mode de vie et leurs impacts dévastateurs présents et avenir pour nos enfants et l ensemble du vivant.
    A réécouter et méditer
    Merci à Aurore Stephant et Thinkerview

      +2

    Alerter
  • Cobbandant // 03.02.2022 à 00h23

    Dommage, l’interviewer est détestable avec ses interventions à la fois déplacées et mal placées. Ça m’embête aussi qu’elle se soit souvent prise à son jeu de séduction maladroite, heureusement à la fin de l’interview elle se rattrape. Bon ça c’est pour la forme. Sur le fond, cette femme est brillante et passionnante, ça nous change un peu des écolos de chez Alice au pays des merveilles, qui persistent à s’imaginer que seuls des lobbyistes véreux et un manque de volonté nous empêchent d’accéder au monde merveilleux de la croissance verte. La vérité est bien plus profonde, à l’image des mines toujours plus profondes et moins prolifiques, sans compter que l’énergie nécessaire à l’extraction d’une quantité donnée de minerai augmente et que dans le même temps l’énergie disponible diminue. Tant que ce ne seront pas des gens comme elle qui seront mis à l’honneur sur le devant de la scène on continuera à foncer droit dans le mur. Les vraies stars, les vrais héros, ce ne sont ni Thomas Pesquet ni les quelques artistes qui squattent les plateaux télé.

      +4

    Alerter
    • marco // 03.02.2022 à 12h16

      L’interviewer se comporte de la même manière avec tous ses invités, ça leur permet de parler de sujets plus ou moins graves et engagés en étant plus détendu et donc plus précis. C’est dommage d’émettre un jugement négatif et faux sur des préjugés. Thinkerview fait un travail exceptionnel depuis plusieurs années.

        +4

      Alerter
      • Incognitototo // 03.02.2022 à 14h59

        À mon avis, personne ne remet en cause l’intérêt de Thinkerview, juste le ton de l’intervieweur qui effectivement n’est pas très différent des autres fois, mais pour autant particulièrement pénible cette fois-ci. Digresser et afficher un air blasé quand il s’agit d’idées, ça ne brouille pas trop le message, mais ça devient très pénible quand quelqu’un vous parle de faits techniques qui nécessitent une concentration particulière pour bien comprendre ce qui est dit. Quant à ses « blagues » à 2 balles, que dire ? Bé rien justement ou juste réagir par un rire gêné…

        Comparez avec OB quand il fait une interview et franchement y a pas photo pour ce qui concerne (entre autres) le respect de l’invité.

          +6

        Alerter
  • calal // 03.02.2022 à 09h59

    Encore un commentaire d’un vieux phallocrate a la jeune ingenieure:

    Vous me faites penser a ce que le baron rotschild aurait reproche a un des ses avocats:  » je ne vous paie pas une fortune pour me dire que ce que je veux est impossible, mais pour trouver un moyen de le faire devenir possible ».
    De meme d’autres hommes blancs auraient dit des choses comme  » la ou il y a une volonte,il y a un chemin » ou encore « ce que j’ai fait,aucune bete ne l’aurait fait ».

    Bref, le boulot d’un ingenieur c’est d’innover et de trouver un chemin pour rendre possible une exploitation miniere de la maniere la plus optimale possible. Evidemment c’est dur…Il est surement plus facile d’aller sur des medias et gagner sa vie en disant que ce n’est pas possible…Un peu comme nombre de ces medecins qui preferent faire de la publicite pour les produits des grands labos pharmaceutiques sur les plateaux teles plutot que de soigner…

    mais bon je ne suis qu’un vieux phallocrate blanc aigri…

      +2

    Alerter
    • V_Parlier // 03.02.2022 à 22h36

      Blanc aigri? Aigri suffira probablement, et ça m’étonnerait que vous soyez ingénieur. Un ingénieur est sensé être capable de discerner si ce qu’on lui demande a techniquement un sens. Sinon, deux possibilités: 1) C’est un « newbie » incompétent qui a attrapé trop vite la grosse tête à force d’entendre des slogans à la Rotschild. Mais sûrement pas un vieil ingénieur. 2) Il est complice de la fraude car il est bien payé pour ça. Ca on trouve en effet, par paquets, des projets même financés par du crédit impôt-recherche qui sont complètement bidons (et ça je l’ai constaté de très près). Dans le contexte actuel du greenwashing à tout va, la filière explose, en effet. Soit c’est un truc qui ne marche carrément pas, soit ça ne répond pas au besoin prétendu (comme le minier pour remplacer le pétrolier. Ceci n’est qu’une affaire de géopolitique et de lobbies). Et « trouver, trouver »… pourquoi pas dans le pétrole aussi et pourquoi dans le minier alors?

        +9

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications