Les Crises Les Crises
5.décembre.20185.12.2018 // Les Crises

La DGSI alerte sur un possible espionnage industriel américain visant Airbus

Merci 230
J'envoie

Source : RT France, 16-11-2018

Les Etats-Unis font-ils de l’ingérence économique en espionnant les grandes entreprises françaises via des cabinets d’avocats américains ? La DGSI a notamment alerté l’exécutif sur le sujet de l’aéronautique : Boeing surveillerait Airbus.

Selon une note de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) datée du 12 avril, destinée à l’exécutif et à laquelle Le Figaro a récemment eu accès, Washington favoriserait ses entreprises nationales en récoltant des informations sur les entreprises françaises dans les domaines sensibles de l’aéronautique, de la santé et de la recherche.

Le procédé paraît presque trop simple : des cabinets d’avocats américains interviennent par exemple au sein du géant aéronautique Airbus dans le cadre d’audits de conformité en matière de lutte contre la corruption. Ainsi, des avocats disposent d’un accès privilégié aux données stratégiques du groupe depuis 2015.

Une aubaine pour la NSA qui redistribuerait ces données aux entreprises qu’elle aurait intérêt à voir prospérer… telles que Boeing, l’avionneur américain ? A tout le moins, les experts de la DGSI, alertent : «Les informations de toutes natures saisies auprès des cadres d’Airbus permettent de cartographier tous les intermédiaires et contacts du groupe, ainsi que ses axes de développement à l’international.» La note de six pages précise également : «Les acteurs américains déploient une stratégie de conquête des marchés à l’export qui se traduit, à l’égard de la France en particulier, par une politique offensive en faveur de leurs intérêts économiques. Les secteurs ciblés correspondent à des domaines d’avenir présentés de longue date comme stratégiques par les autorités américaines, dont l’aéronautique, la santé et plus généralement le monde de la recherche.»

Un préfet témoignant anonymement pour le quotidien a également rappelé qu’«il fut un temps pas si lointain où les services américains ont été lourdement suspectés d’avoir piégé les ordinateurs de Bercy». Et de déplorer : «Il s’agit bien de dépecer les fleurons tricolores.» Le préfet ajoute :«Les Américains coopèrent très fortement avec la France et les services alliés au niveau opérationnel contre le terrorisme islamique et l’espionnage chinois ou russe, mais 60 % de leur activité reste centrée sur la recherche de renseignements stratégiques. Tous les moyens sont bons pour faire vivre leur patriotisme économique.»

En conclusion, le document de la DGSI pointe la fragilité des «domaines d’excellence français» qui seraient «particulièrement exposés» : «Les PME ne se sont pas suffisamment armées et les grands groupes français semblent également vulnérables, privilégiant des stratégies de repli et d’évitement afin de ne pas s’exposer.»

Source : Russia Today France, 16-11-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 05.12.2018 à 08h05

Rien de nouveau, on enfonce les portes ouvertes.

Souvenez-vous seulement de l’affaire récente d’Alsthom dans laquelle DEUX certains “young leaders” ont été impliqués…
Deux ? Seulement ?
Ah j’oubliais aussi ce cher Monteboug qui s’était “battu” pour éviter ce désastre… Lui aussi fait partie des taupes US en France.
Qu’on arrête de nous bassiner avec ces histoires, d’un côté les USA plombent l’économie française en tordant le bras des entreprises françaises et d’un autre côté les dirigeants français ne sanctionnent pas la pire banque US qui le mériterait bien : Goldman-Sachs.
Même pire, l’UE lui donne carrément les clés de la bergerie en permettant à des (ex) dirigeants de diriger la BCE ou en laissant faire le recrutement de “retraités” de l’UE par cette organisation mafieuse.

Qu’un “préfet” (qui est aussi et surtout un énarque) s’en offense, c’est réellement l’hôpital qui se fout de la charité.

On nous prend (encore) pour des quiches.

28 réactions et commentaires

  • Fritz // 05.12.2018 à 07h34

    Dommage que ce préfet ne sorte pas de l’anonymat…

    Et il sait ménager nos “alliés” : les Chinois et les Russes font de “l’espionnage”, alors que les Américains font du “renseignement”, poussés par “leur patriotisme économique”. Nuance.

    Avec une telle attitude, l’espionnage américain (et allemand) en France a de beaux jours devant lui. En 2015, la presse allemande parlait davantage du scandale du BND espionnant la France(« BND-Affäre ») que le gouvernement collabo français, soucieux de minimiser cette affaire pour préserver les “bonnes relations” franco-allemandes.

    https://www.huffingtonpost.de/2015/04/29/bnd-affaere-nsa-frankreich-eu-spionage_n_7176940.html
    “BND half der NSA, die französische Regierung auszuspähen” (Le BND a aidé la NSA à espionner le gouvernement français). C’est cela aussi, le “partnership in leadership” proposé par le défunt président Bush à la RFA en mai 1989 : l’Allemagne relaye en Europe la domination américaine, même en espionnant une France heureuse de se faire mettre par ses chers amis allemands.

    https://www.berliner-zeitung.de/politik/nachruf-auf-george-h–w–bush–partnership-in-leadership—31676904
    “Später in der Rede bietet er der Bundesrepublik „partnership in leadership“ an, die Deutschen sollten Partner der Amerikaner bei der Führung der westlichen Welt werden.” (Plus loin dans son discours, [George Bush] propose à la République fédérale un “partenariat dans la domination” : les Allemands devaient devenir partenaires des Américains dans la direction du monde occidental).

      +25

    Alerter
  • RGT // 05.12.2018 à 08h05

    Rien de nouveau, on enfonce les portes ouvertes.

    Souvenez-vous seulement de l’affaire récente d’Alsthom dans laquelle DEUX certains “young leaders” ont été impliqués…
    Deux ? Seulement ?
    Ah j’oubliais aussi ce cher Monteboug qui s’était “battu” pour éviter ce désastre… Lui aussi fait partie des taupes US en France.
    Qu’on arrête de nous bassiner avec ces histoires, d’un côté les USA plombent l’économie française en tordant le bras des entreprises françaises et d’un autre côté les dirigeants français ne sanctionnent pas la pire banque US qui le mériterait bien : Goldman-Sachs.
    Même pire, l’UE lui donne carrément les clés de la bergerie en permettant à des (ex) dirigeants de diriger la BCE ou en laissant faire le recrutement de “retraités” de l’UE par cette organisation mafieuse.

    Qu’un “préfet” (qui est aussi et surtout un énarque) s’en offense, c’est réellement l’hôpital qui se fout de la charité.

    On nous prend (encore) pour des quiches.

      +46

    Alerter
    • Vladimir K // 05.12.2018 à 14h46

      En effet, rien de nouveau. Il y a plus de dix ans, je travaillais chez un grand constructeur français d’avions commençant par un D, et se terminant par LT, et déjà le risque venait plus des américains que des russes ou des chinois. Ceux qui voyageaient (et voyagent) aux États-Unis sont particulièrement sensibilisés, vu les super-pouvoirs des douaniers Nord-Américains.

        +12

      Alerter
  • wuwei // 05.12.2018 à 08h15

    Bigre, que fait le decodex car manifestement il s’agit d’un cas avéré de fake news, puisque tout le monde sait que les Etats-Unis (le phare de la démocratie) sont bien incapables d’espionner des alliés ! Pour ma part je pense que c’est une fake-news de fake-news et que ce sont en vérité les services secrets russes qui sont sur le coup.

      +27

    Alerter
  • LBSSO // 05.12.2018 à 08h21

    Bon , finalement je ne vais pas m’ acheter le livre de Michèle Obama pour Noël.

    Seconde vidéo : Christian Harbulot.
    à 2”24
    L’incroyable allusion de C H à “une forme de chantage” à la rétention d’informations terroristes exercée par les US.
    à 4’10 :
    « C’est vrai que les Etats-Unis sont à la manœuvre en ce moment. Y a une domaine qu’on suit de très près à l’Ecole de Guerre Economique , c’est les nouveaux systèmes de sécurisation de la carte bancaire .Derrière [une demande légitime de protection] on demande une livraison de données, à partir de technologies qui sont souvent des technologies américaines .Et à partir du moment où on entre dans ce processus on est absolument pas mettre du cheminement de ces stocks d’information […] .
    à 5’10’’ :
    « J’ai cru comprendre que l’Inde venait de sortir deux grosses compagnies américaines pour protéger d’une certaine manière sa souveraineté financière.
    On a de plus en plus au cœur du jeu, le traitement massif de données qui vont devenir utiles soit pour déstabiliser des entreprises soit pour capter des marchés soit pour et j’insiste rendre des économies dépendantes de l’économie américaine par exemple ».

    Ps :Barack et Michelle Obama : un livre chacun pour plus de 60 millions de dollars…Je comprends qu’elle vienne d’annuler sa venue à Paris .

      +10

    Alerter
  • Basile // 05.12.2018 à 08h30

    « des cabinets d’avocats américains interviennent au sein d’Airbus dans le cadre d’audits de conformité »

    un droit de cuissage des temps modernes ?

      +17

    Alerter
    • K // 05.12.2018 à 15h39

      Je me rappelle que peu de temps après le dénouement de l’affaire Alstom, des observateurs éclairés du renseignement avait fait savoir que d’autres entreprises françaises ou européennes connaitraient le même sort et que ce phénomène pourrait aller jusqu’à menacer l’existance même du secteur industriel en Europe.
      A la même période on s’étonnait que le patron d’Airbus Thomas Enders fasse appel aux services de la société Palentir au sein d’Airbus. Palentir étant une société américaine de big data dirigée par d’anciens fonctionnaires de la CIA. On s’était alors demandé pourquoi le patron d’Airbus faisait entrer le loup dans la bergerie.

      Beaucoup de questions et peu de réponses.
      Pourquoi des patrons jouent contre leur entreprises? Pourquoi des présidents de la République jouent contre leur pays? A l’image de Macron qui nomme une anglophone adversaire de la langue française à la tête l’organisation internationale de la francophonie ou qui signe le pacte de l’ONU sur les migrations entre 2 insultes adressées à la base populaire de son pays (les lépreux fénéants, réfractaires et illettrés qui ne sont rien).
      Bref, le patron d’Airbus vient de se faire embaucher par Palentir (le 28 septembre 2018).

        +16

      Alerter
  • LBSSO // 05.12.2018 à 08h46

    Petit clin d’œil à @Alfred et à un de ses récents commentaires .
    vous avez raison , il faut lire, aussi, le Figaro. 🙂

      +7

    Alerter
    • Alfred // 05.12.2018 à 09h32

      😉 Vous noterez que cet auguste journal se distingue vraiment à la marge. Dans les grandes lignes il reste parfaitement dans courant principal de propagande pure et simple. Ainsi il vient de titrer:
      “L’exécutif contraint de reculer face aux «gilets jaunes»”. Ce qui vous en conviendrez est une fausse nouvelle (à la limite “temporiser” était juste) qui associée à un sondage “qui va bien” participe activement à la gestion de la crise par l’oligarchie. Message: ils/vous avez obtenu gain de cause (faux): qu’ils rentrent chez eux / rentrez chez vous. Vous le devez (“sondage” à l’appui). Ce n’est qu’un exemple parmis d’autres.
      Donc mépris lègerement moindre pour ces collabos là mais mépris toujours.

        +9

      Alerter
  • Duracuir // 05.12.2018 à 09h06

    Je ne comprends pas. Avec un Président qui leur a offert Alstom et le nombre insensés d’agents, de zélateurs et de collabos au plus haut niveau politique, administratif, médiatique, économique qu’ils ont dans ce pays, les USA ont encore besoin de nous espionner????

      +26

    Alerter
    • K // 05.12.2018 à 16h07

      En fait, la politique étrangère américaine ne respecte que ses adversaires (Russie et Chine) et ses alliés qui lui disent non (Allemagne, Turquie, Arabie Saoudite) et s’essuie les pieds sur ses alliés les plus soumis (France, Japon).
      Si nous avions des dirigeants français qui défendent l’intérêt de la France, ils comprendraient que l’indépendance nationale paye.

        +10

      Alerter
    • LBSSO // 05.12.2018 à 20h29

      Une réponse possible : ils espionnent pour que nous nous sentions surveillés afin que chacun ,reste par autocensure ,dans le rang.
      Ce sujet a été souvent abordé ici.
      Dernièrement , il y a quelques jours : https://www.les-crises.fr/la-dictature-dont-vous-etes-le-heros-prive-2-dessert/ à 8mn

        +4

      Alerter
  • caliban // 05.12.2018 à 09h29

    “audits de conformité”
    … dès que vous avez cette engeance dans votre entreprise, ça sent le sapin.

    A noter que les Etats-Unis, en raison du principe d’extra-territorialité judiciaire qu’ils se sont auto-attribués, ont la faculté d’imposer ces audits de conformité à n’importe quelle firme.

      +20

    Alerter
  • Langis d’Emrala // 05.12.2018 à 09h30

    Tout ceci est parfaitement cohérent avec les dossiers Alstom et surtout Technip, la pépite française des sociétés d’ingénierie dans le domaine de l’énergie, qui a été offerte sur un plateau aux intérêts US et dont les centres de décision ne sont plus en France. Les responsabilités de Macron, désormais protégé par sa fonction, de l’administration française et de l’IFPEN sont engagées. Les dégâts stratégiques sont considérables et en grande partie irréversibles. Il n’y a plus qu’à faire taire et mettre le populo au pas.

      +12

    Alerter
  • Eugene // 05.12.2018 à 10h01

    Le terme d espionnage ne convient pas vraiment dans ce contexte.
    Lorsque l’on vérifie le travail de ses vassaux, on appelle cela : inspection .
    Les gouvernements européens ne diront rien, ce qui confirmera ce que je viens de dire.

      +15

    Alerter
  • jcdelespaux // 05.12.2018 à 12h44

    Tout ça est sûrement un fake. Airbus est protégé par la loi sur le secret des affaires, non ? 😉

      +5

    Alerter
  • Zozo // 05.12.2018 à 14h28

    J aimerais rappeller que ses histoires d espionnage us sont tres anciennes
    Mitterand avais dit que le premier ennemie de la france etait sont premier alliée il avais a l epoques fait disparaitre 2 agents de la cia qui ecoutais l elysée et avais renvoiyer l embassadeur donc on connait le probléme
    Seulement on a peur! La derniere affaire c etait hollande qui as demander a obama d arreter les ecoutes et de reparer le prejudice seulement il faut savoir que le president us peut faire tout se qu il veut la nsa et la cia sont au dessus du president pour changer les choses il faudrais que les 2 chambres des elus us reforme leur systeme de renseignement et encore il est pas dit que sa marche en attendant j aimerais que la france augmente ses actions de renseignement
    Ne pas oublié le totem us:divisé pour mieux reingné

      +2

    Alerter
    • RV // 05.12.2018 à 19h52

      la France a sur son sol une très grande partie des terminaisons des câbles sous marins de l’Afrique
      A ce titre elle est en mesure de faire le même boulot que la NSA à l’échelle du continent africain
      Il se disait lors de la révélation des écoutes à grande échelle de la NSA et du peu de réaction du gouvernement français que ces deux pays échangent leurs données.
      Un site à mettre dans ses favoris : https://reflets.info/

        +4

      Alerter
  • Alain // 05.12.2018 à 14h38

    Vachement incompétents les gars de la DGSI: c’est seulement maintenant qu’ils détectent un possible espionnage américain d’Airbus alors qu’il est certain depuis la création d’Airbus!

    Règle première dans le monde du renseignement: il n’y a pas d’alliés et tout le monde espionne – ou tente d’espionner – tout le monde. Les seules différences sont les moyens mis en oeuvre et l’efficacité des services

      +6

    Alerter
  • gripemino // 05.12.2018 à 14h46

    le capitalisme américain est essentiellement prédateur, comme l’a déjà dit Emmanuel Todd. On en découvre tous les jours de nouvelles facettes.

      +8

    Alerter
  • Idomar // 05.12.2018 à 15h30

    Heu rappelez nous svp le nombre de pièces fabriquées aux US entrant dans la composition d’un avion airbus ?

      +3

    Alerter
    • Dominique65 // 05.12.2018 à 17h43

      Oui, et ?

        +3

      Alerter
  • Boula Ouane // 05.12.2018 à 15h38

    Pas étonnant que cet espionnage progresse si confortablement : chaque fois qu’on nous en sort une nouvelle évolution, on s’étonne et on a des vapeurs comme si on avait oublié le cas précédent. C’est comme ça depuis le programme Echelon.

    Snowden ? Ah, oui, ben on avait oublié…

    Chaque fois, on découvre que toujours rien n’est fait pour y mettre fin. Et que donc, rien ne sera fait cette fois non plus.

    Alors bon…

      +5

    Alerter
  • Nanker // 05.12.2018 à 18h34

    Un petit rappel qui date de 1995 (quand “Libé” était encore un journal et pas un torchon) :
    https://www.liberation.fr/evenement/1995/02/24/ces-hauts-fonctionnaires-utilises-par-la-dst-pour-pieger-les-services-americains_122255

      +2

    Alerter
    • RV // 05.12.2018 à 20h01

      merci pour ce rappel historique

        +0

      Alerter
    • Alfred // 06.12.2018 à 21h10

      Il n’y a pas que Libé qui a évolué depuis 1995. Depuis Sarko mais aussi avec Hollande et Macron je ne suis pas certain que le service qui a remplacé la dst soit aussi vindicatif à l’encontre des nos “”””amis”””” américains. L’absence de réaction à toute une série de brimades et humiliations dans le domaine laisse penser que dans ce sont tout est à reconstruire.

        +0

      Alerter
  • Olposoch // 06.12.2018 à 08h43

    Et en 2018 Airbus annonce avec fierté avoir fait la migration de tous ses postes de travail vers la suite bureautique et cloud Google, gageons que le travail sera simplifié à Montain view et à Fort Meade quand les documents s’afficheront directement sur leurs écrans…

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications