Les Crises Les Crises

Commentaire recommandé

dugesclin // 20.09.2015 à 06h24

Cette dame de 81 ans a un cerveau plus lucide que nous tous réunis.

90 réactions et commentaires

  • yoananda // 20.09.2015 à 02h22

    j’ai eu une demi molle quand elle traite le journaliste de parisien !!!

      +17

    Alerter
    • Caliban // 20.09.2015 à 13h06

      C’est le point le plus effrayant de cette interview : l’endoctrinement du journaliste.

      • Outre le fait qu’il a une façon assez peu journalistique de faire son métier (mais on a l’habitude des journalistes qui donnent leur opinion au lieu de chercher à faire comprendre celle de la personne interrogée)
      • ce journaliste est de toute évidence totalement intoxiqué par la doxa “européiste”.

      De fait, il ne se rend pas compte du tors qu’il cause au débat de la souveraineté (et donc de la démocratie) en affirmant que le FN est la seule force politique euro-critique. En martelant ce discours il ne se rend pas compte (mais sans doute cela lui est confortable), qu’il discrédite d’avance tout débat sur le bien fondé de la “Construction européenne”.

      Cela nous renvoie à une sombre période de notre démocratie : 2005, où tous ces journalistes salonnards parisiens faisaient le forcing pour nous traiter d’imbéciles / d’irresponsables.

      Je me demande qui est l’imbécile, qui est l’irresponsable dans ce débat ? Celui qui pose la question de la perte de souveraineté du pays ou celui qui renvoie le débat dans les cordes, à l’extrême-droite du ring ?

        +37

      Alerter
      • nourredine // 20.09.2015 à 17h42

        @Caliban,
        Vous l’avez tres bien analyse.
        La ou j’habite (Pays de Galles) il y a une expression
        ” Are you thick? or born thick?
        Ah!ah!ah!

          +13

        Alerter
        • Caliban // 20.09.2015 à 19h51

          Il ne faut pas tant accabler ce pauvre journaliste que s’interroger sur les conditions dans lesquelles il produit son information / acquiert son savoir

          A titre d’exemple, si ce brave type avait le temps, il irait s’informer sur l’état du débat dans les autres pays de l’UE, et il se rendrait compte illico que sa manière de penser (défense de la souveraineté = extrême-droite = caca) est une stratégie commune à tous les partis “européistes”.

          Il se rendrait alors compte que loi d’avoir une pensée informée sur le sujet, il est encore bien plus intoxiqué par la doxa “européiste” que le dernier pékin vivant au Larzac.

          D’ailleurs comment ça se passe chez vous ? Ukip, le Labour de Corbyn ?

            +11

          Alerter
      • Jacqueline 63 // 20.09.2015 à 21h10

        entièrement d’accord avec vous concernant ce journaliste , totalement dans le système !! aucune objectivité !!Agaçant même !!!
        Par contre bravo à Marie-France Garraud! Quelle classe !!Quelle clarté d’analyse !!!

          +8

        Alerter
      • leorock // 22.09.2015 à 14h39

        Un proverbe dit : être pris pour un idiot par un imbécile est un plaisir de fin gourmet .
        laissons ses gens nous prendre pour des idiots leur surprises n’en sera que plus grande.

          +4

        Alerter
  • dugesclin // 20.09.2015 à 06h24

    Cette dame de 81 ans a un cerveau plus lucide que nous tous réunis.

      +77

    Alerter
    • 1Direct // 20.09.2015 à 17h22

      Si nos politiques de tous bords pouvaient avoir ne serait-ce que la moitié de la lucidité et capacités d’analyse de cette Dame, peut-être, enfin, feraient l’impasse sur leurs intérêts personnels et corporatistes !!
      Ce n’est pas prêt d’arriver. Hélas !

        +26

      Alerter
      • nourredine // 20.09.2015 à 17h52

        @1Direct,
        Je pense qu’il ne faut pas etre defaitiste,
        Le monde est en train de changer, regardez la Grece, l’Espagne, le Portugal, la Grande Bretagne, comme disait Miterrand ” il faut donner du temps au temps”
        Avec le crash financier qui arrive, je pense que l’on verra un nouveau monde plus equilibre, que ces gros riches neo liberaux vont voir que la population va se reveiller et comprendra qu’elle s’est faite roulee dans la farine depuis des centenaires et que cette immonde difference entre ceux qui ont on et ceux qui n’ont non pas vas se reduire pour une societe plus decente.
        Avec les nouvelles technologies surtout robotic, le profit doit se partager plus equitablement car l’homme travaillera moins au profit d’une production faite par nos amis les robots, donc travail moins lourd et semaines plus courtes.
        Les nouveaux politiciens sont deja a l’ouvrage et c’est pour tres bientot.

          +5

        Alerter
      • Francois // 20.09.2015 à 18h22

        Merci de vous inquiéter pour eux, mais nos politiciens sont certainement tout à fait lucides…

        http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-armes-silencieuses-pour-guerres-tranquilles.aspx?article=652595324G10020&redirect=false&contributor=Conspiration+du+jour

        C’est plutôt nous autres, qui sommes dans la confusion et la passivité.

          +20

        Alerter
    • V_Parlier // 21.09.2015 à 16h21

      Comme aux USA, ce sont toujours les retraités qui font des constats réalistes parfois assaisonnés de révélations croustillantes. Probablement parce-qu’ils ne risquent plus rien. (C’est une observation neutre, ni accusatoire ni glorifiante. Après, on peut juger au cas par cas…).

        +2

      Alerter
  • Julian // 20.09.2015 à 06h38

    Une grande dame en effet, qui ne fait pourtant qu’affirmer une évidence :

    lorsque vous avez aliéné vos libertés, et les instruments de vos libertés… vous n’êtes plus libres !

      +52

    Alerter
    • ARDUS // 27.09.2015 à 18h20

      D”accord avec votre jugement sur la Dame, mais son analyse des origines des Etats-Unis comme de l’Europe interloque un peu. Les Allemand fuyant les guerres de religion et imprégnés de pacifisme créant les US en se défiant de la politique d’un côté, Roosevelt inspirant la création de l’Europe selon le modèle américain pour lui garantir la paix de l’autre, il y a plus convaincant. Rien à dire sur le reste, je lirai son livre quand il paraîtra pour savoir de quoi il en retourne vraiment.

        +0

      Alerter
  • sergeat // 20.09.2015 à 07h55

    J’ai noté ces phrases :1)”on ne gouverne pas en étant gentil,et on ne gouverne pas en portant le sac de madame Merkel”.
    2)”la France peut ressusciter”.
    3)”ils peuvent se faire naturaliser américains si ils le veulent “.
    4)”on peut sortir de l’euro Sapir l’a expliqué”.

    Cette dame à l’automne de sa vie a une analyse remarquable sur le temps long,et fait une démonstration de la lâcheté de nos politiciens fonctionnarisés par l Allemagne sous la tutelle américaine.
    Note:c’est la première fois que j entend que les USA n’ont pas fait grand chose pendant la 2 guerre mondiale,cela donne à réfléchir .

      +48

    Alerter
    • Patrice // 20.09.2015 à 15h13

      Les USA n’ont pas fait grand-chose pour l’Europe pendant WWII, se contentant de fournir (vendre!) du matos aux anglais et ensuite aux français. Sauf à la fin où ils sont intervenus pour éviter que les soviétiques ne s’étendent trop à l’Ouest…. Sur dix soldats allemands morts, neuf ont été tués par l’armée rouge, ça donne à réfléchir non?
      De Gaulle ne voulait pas célébrer le débarquement en Normandie, prélude pour lui “d’une seconde occupation”. Le slogan “US go home” a été bien oublié, et Hollywood a réussi à faire croire que ce sont les USA qui ont libéré l’Europe.
      Cela dit ce sont quand meme les USA qui ont fait le boulot contre les Japonais, meme si la résistance chinoise a énormément aidé (sans doute près de vingt millions de morts aussi).
      Résultat, cette année les occidentaux ont boudé les cérémonies de la fin de la guerre en Russie (9 mai) et en Chine (3 septembre) et le Japon, désormais sous domination US, et verrouillé par un TPP, a autorisé le pays à intervenir militairement hors de ses frontières, modification constitutionnelle qui ne s’est pas faite sans heurts à l’assemblée…

        +17

      Alerter
    • nourredine // 20.09.2015 à 18h02

      @sergeat,
      “Note:c’est la première fois que j entend que les USA n’ont pas fait grand chose pendant la 2 guerre mondiale,cela donne à réfléchir”.
      Si, si, ils ont d’abord vendu plein d’armes au Allemends puis quand le vent a tourne, ils se sont mis du cote des vainqueurs tout en supportant les Allemands en demandant aux pays Europeens surtout d’effacer la dette Allemande dont la Grece s’y ait jointe ( merci pour le retour de l’ascenceur! Mme Merkel)
      puis ils ont toujours gardes de bon contacts avec l’Allemagne qui aujourd’hui est le premier caniche des Americains, devant les Anglais et Francais.

        +13

      Alerter
      • Vincent // 21.09.2015 à 10h47

        Les Allemands avaient leur propre industrie militaire, particulièrement en avance sur celle des États Unis, et dans tous les domaines au début de la guerre.

          +1

        Alerter
    • Jmi // 20.09.2015 à 19h10

      c’est la première fois que j entend que les USA n’ont pas fait grand chose pendant la 2 guerre mondiale,cela donne à réfléchir .

      Découverte de la nocivité du nazisme par les E-U en décembre 1941 !!!! , un peu mou en réaction ???

      Heureusement qu’il y a eu Pearl Harbour sinon ils seraient resté hors jeu
      Le débarquement et l’AMGOT !!!! la France sous contrôle politique des US… Merci DE Gaulle
      nous avons remboursé leurs dépenses.
      1 soldat américain mort pour 60 soldats russes…
      Ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait pour eux et pas du tout pour nous.. et ils se sont payés sur la bête.. .

        +16

      Alerter
      • atanguy // 23.09.2015 à 19h41

        France 1941 : 95% pétainistes vs 5% résistants. Pas de quoi critiquer les US…

          +0

        Alerter
    • sergeat // 20.09.2015 à 22h56

      Ma note était uniquement pour une personne politique,il est évident que c’est le grand Joukov qui a battu Hitler en 43 à Stalingrad et que les us n’ont intervenu qu’à la fin,comme en 14-18 ou ils sont venu à la fin de 17.

        +3

      Alerter
  • FifiBrind_acier // 20.09.2015 à 08h09

    Et sinon, sur le plan politique, elle fait quoi? Rassurez-vous, rien du tout.

    Dans tous les Partis politiques, on a des pseudo lanceurs d’alerte, Jacques Myard à l’ UMP, les frondeurs au PS, ou Filoche, qui nous fait un caca nerveux à chaque réforme structurelle…..

    Et puis quoi? Rien, ils ne font rien du tout pour proposer autre chose aux Français. Ils restent bien au chaud, et comme dirait Attali : ” Débrouillez-vous!”
    http://www.slate.fr/story/85455/debrouillez-vous-attali

      +35

    Alerter
    • nourredine // 20.09.2015 à 09h26

      @FifiBrind_acier, Je pense que beaucoup de politiciens de tout parti a son age se foutent completement de ce bourbier ou ils nous ont mis.
      Je vous conseille gentiment de re-ecouter cette grande dame et vous vous rendriez compte qu’elle propose des tas de choses et changement juste en moins de 40 minutes.
      Faites vous plaisir et re-ecoutez la!

        +38

      Alerter
      • FifiBrind_acier // 20.09.2015 à 18h49

        nourredine,
        Je n’ai pu qu’en écouter la moitié, tellement elle dit de sottises.
        – Les USA n’ont jamais propagé la paix, ils sont en guerre depuis 1846 de manière quasi continue!

        https://mecanoblog.wordpress.com/2010/03/25/chronologie-des-interventions-americaines-dans-le-monde/

        – La souveraineté question centrale. OK. Quand Asselineau lui a proposé de parrainer l’ UPR comme rassemblement sur la base du programme CNR, elle a refusé. Elle vient maintenant parler de rassemblement…. , elle se moque du monde.

        – Elle prétend qu’on peut sortir de l’euro, ce qui faux. Légalement il n’y a pas de clause de sortie. Elle fait semblant d’ignorer par contre, qu’on peut sortir de l’ UE légalement.
        Elle n’a qu’à lire les traités européens.

        – Elle veut changer la Constitution et prend l’exemple de l’ Allemagne.
        C’est le même problème que pour le tirage au sort. Pour changer la Constitution, il faut arriver au pouvoir par le système de la Ve République.
        Or elle est contre les Partis politiques. Elle fait comment ? Mystère.

          +12

        Alerter
    • Bruno // 20.09.2015 à 09h27

      A sa decharge, elle n’est plus toute jeune !

      By the way, on en est tous la. Je ne fais rien. Et vous, vous faites quoi au juste ?

        +27

      Alerter
    • Joanna // 20.09.2015 à 10h28

      Je suis sidérée par le commentaire de fifibrind_acier.
      Marie France Garaud a été, après avoir joué un rôle éminent du temps de De Gaulle et Pompidou, candidate à l’élection présidentielle en 1981.
      Elle a fait 1,33 % des votes exprimés.

      386 623 voix parmi lesquelles la mienne.
      Résultat pas étonnant.
      Une candidate qui dit la vérité et n’est pas soutenue par un grand parti ça n’intéresse pas les medias. Et les candidats non médiatisés ont un déficit de notoriété et n’ont donc aucune chance.

      Elle ne fait rien du tout selon le commentaire précédent …
      Alors vous fifibrind_acier dites nous donc ce que vous faites.
      Cela ne peut être que remarquable d’efficacité.

        +47

      Alerter
      • Melissa // 20.09.2015 à 13h42

        Joanna,

        Comme quelques autres, fifibrind_acier s’évertue à démontrer l’évidence pour notre pays de la sortie de l’UE et de l’OTAN. Elle le fait avec des arguments réalistes et factuels depuis des années. L’efficacité d’une telle démarche est difficile à mesurer mais c’est pourtant ce travail de fourmis qui peu à peu éveille les consciences et vient à bout des réticences irrationnelles dont est encore victime Mme Garaud…

          +14

        Alerter
        • Melissa // 20.09.2015 à 14h05

          Joanna,

          Effectivement,Mme Garaud et quelques autres disent de nombreuses vérités importantes… Mais dire la vérité ne peut être suffisant si l’on n’en tire les seules conclusions politiques réalistes qui s’imposent, c’est à dire sortir de cette Union Européenne qui nous coûte, précisément, notre souveraineté…!

            +16

          Alerter
    • Crapaud Rouge // 20.09.2015 à 10h56

      elle fait quoi? Rassurez-vous, rien du tout.” : ah bon ? Parce que prendre acte, sur une radio publique réputée, d’un fédéralisme européen qui ne dit pas son nom, de la disparition de notre souveraineté, et donc de l’État français en tant que tel, et révéler cette supercherie qui consiste à nommer “président” un fantoche qui n’est plus qu’un gouverneur de province alors qu’il est censé être le “garant de notre souveraineté“, pour vous c’est “rien du tout” ?

        +51

      Alerter
      • Melissa // 20.09.2015 à 13h52

        Crapaud Rouge,

        Notre constitution a été mise en conformité préalablement à l’adoption des traités européens. Chercher des noises aux présidents français qui agissent dans le cadre de cette constitutionnalité est stérile car pour modifier la constitution et revenir à la stricte et totale souveraineté, il faut d’abord sortir de l’UE…, ce dont Mme Garaud ne parle jamais…

          +7

        Alerter
        • nourredine // 20.09.2015 à 14h37

          @Melissa,
          ” il faut d’abord sortir de l’UE…, ce dont Mme Garaud ne parle jamais…”
          Etes vous sure qu’elle ne le dit pas?
          Si vous vous donnez le temps de re-ecouter l’interview, vous pourrez l’ecouter dire que meme Mr Sapir est sur la meme voie qu’elle, c’est a dire sortir de l’UE pour retrouver sa souverainete.

            +7

          Alerter
          • Melissa // 20.09.2015 à 16h45

            Sur France Cul, elle ne prononce qu’un vague “moi je pense qu’on doit sortir” (sortir de quoi?), assorti d’un non-moins vague commentaire sur les modalités de cette sortie :
            -“légale, pas légale”…

            Sortir de l’Union Européenne n’est pas anecdotique et puisqu’il s’agit de l’unique moyen de récupérer cette souveraineté, dont elle fait son plat de résistance, je trouve inacceptable de sa part, d’en parler par dessus la jambe…

            Sa référence à Sapir ne concerne que l’euro et il n’est pas lui-même convaincu de la nécessité de sortir de l’UE.

              +7

            Alerter
            • Tatare // 20.09.2015 à 18h35

              Elle en parle par dessus la jambe ?

              Elle compare avec un animal pris au piège et qui se bouffe la patte pour se libérer, avec un alpiniste qui se coupe la jambe au couteau pour se dégager d’une crevasse, ça ne vous parle pas, ça ?

              Elle a clairement dit que si on veut sortir ça coûtera cher, il faut savoir ce qu’on veut.

              Je ne sais pas ce qu’il vous faut comme argument.

                +11

              Alerter
        • luc // 20.09.2015 à 15h30

          mélissa, si madame garaud était arrivée en disant : “il faut absolument sortir de l’union européenne rapidement”, tu peux être sure qu’elle aurait été tout de suite cataloguée marginale radicale type FN

          si elle veut se faire entendre par les auditeurs de france culture, elle doit être diplomate et pédagogue pour calmement expliquer ses idées, c’est une évidence car il faut garder à l’esprit l’endoctrinement massif des gens qui suivent les médias de masse ma chère mélissa

            +9

          Alerter
        • Crapaud Rouge // 20.09.2015 à 19h03

          Melissa, on parlait souveraineté, pas constitutionnalité. Ensuite, elle ne propose aucune solution, c’est vrai, parce que techniquement c’est très difficile. Mais elle dit au moins que c’est possible, à condition de le vouloir bien sûr. Et le contraste est saisissant entre des Allemands qui arrivent toujours à leurs fins, (“qui ne lâchent jamais rien” dit-elle exactement), et des Français qui ne lisent même pas les textes qu’on leur demande de voter.

            +10

          Alerter
          • Chris // 20.09.2015 à 22h05

            Mélissa fait probablement allusion au fait que le Gvt avec la complicité de l’Assemblée nationale, a modifié notre Constitution avant le vote par cette même assemblée, pour que le Traité de Lisbonne prévale sur notre Constitution. C’est l’oeuvre du nabot.
            Ce que n’a jamais fait le Bundestag qui a gardé ses prérogatives de souveraineté.

              +2

            Alerter
    • Charles Michael // 20.09.2015 à 18h23

      Fifi etc…

      Mais, elle a essayé et s’est présenté à la présidentielle,
      j’en connait même qui ont voté pour elle.

      et elle n’a pas varié sur ses principes, y compris face à Chirac qu’elle avait en partie modelé.

        +6

      Alerter
  • CreamDeluxxx // 20.09.2015 à 08h33

    Jean Monnet était un agent Américain

    https://www.youtube.com/watch?v=ki3ZNzWd_pc

      +16

    Alerter
    • Chris // 20.09.2015 à 11h09

      Un agent US parmi la liste interminable des traitres qui nous gouvernent et que nous réélisons inlassablement.
      Comme quoi distribuer des chewing gum, cigarettes et chocolats du haut de chars d’assaut mènent loin ! Les Parisiens ont toujours emmerdés la France, celle qui tient le choc; rien de nouveau. Je comprends pourquoi les Américains se sont soudain empressés de débarquer en France : les Russes avaient fait le travail, ne restait plus qu’à ramasser le jackpot à engagement minimum ! Décidément, on retrouve Wall Street à tous les coins de l’histoire contemporaine !!!
      La face de l’histoire eut changé si les Français s’étaient mis au bortsch et danses cosaques en lieu et place des Macdonald et rock and roll.

        +26

      Alerter
    • Patrice // 20.09.2015 à 15h23

      Je ne sais pas si MF Garaud le dit dans cette vidéo mais elle l’a dit ailleurs: Jean Monnet agissait pour ses idées propres et n’était pas un “traitre”. Agent d’influence certes, financé aidé par les USA car ses idées coincidaient avec leur projet. Point. Comme les “compagnons de route” de l’URSS de l’autre coté. Mais il est vrai qu’aujourdhui on n’a plus le droit d’avoir une réflexion politique, un twitt une photo et un like ça suffit au “débat d’idées”.

        +3

      Alerter
  • lo2 // 20.09.2015 à 09h04

    +1 pour Jean Monnet au service du fédérateur extérieur.

    Dans « C’était de Gaulle », au sujet de la sortie de la CEE, il soutient : « C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu pour le cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit ‘je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp !’ Ce sont des histoire de juristes et de diplomates, tout ça ».

      +25

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 20.09.2015 à 18h59

      Du temps de De Gaulle, les Traités internationaux ne disposaient pas clause de sortie.

        +1

      Alerter
  • Louise // 20.09.2015 à 09h48

    MF Garaud, celle qui était à la manœuvre pour faire barrage à Chaban Delmas trop social à son goût et à celui de ses amis.. MF Garaud la représentante de la France réactionnaire dans les années 70 revient au goût du jour, pas étonnant.

      +6

    Alerter
    • Nicolas Anton // 20.09.2015 à 10h27

      Comme à moi le souvenir qu’il vous en reste c’est en effet l’image d’une bourge coincée et réactionnaire. Mais mais .. regardez cette vidéo de MFG en 1981 lors de la campagne présidentielle à 3:47 on peut comprendre qu’à l’époque de l’explosion de la mondialisation cela pouvait être ringard. Désormais ces propos, qui évoquent du concret et du quotidien, tenus il y a 35 ans me paraissent terriblement pertinents..

      Sans parler du débat avec JP Chevènement Garaud vs Attali et S.Veil en 1992 sur Maastricht devenu quasiment anthologique.

        +18

      Alerter
    • Nicolas Anton // 20.09.2015 à 10h37

      J’oubliais à 9:46 ….une bombe atomique ! quand on connait la suite…

        +4

      Alerter
      • Patrice // 20.09.2015 à 15h33

        Ou sa première phrase, à 00’10” ou à peu près: “il ne faut jamais croire ce que disent les journaux”.

        Que l’on traduira par “ne jamais croire qu’un article vous présente une vérité objective alors qu’il vous donne, au mieux, une interprétation orientée”

          +5

        Alerter
      • 1Direct // 20.09.2015 à 18h03

        Surtout lorsque l’on entend le prédicateur Attali annoncé que sans Europe ce sera, entre autre, l’explosion du chômage. Si ce n’était pas si triste il y aurait de quoi s’étouffer de rire. Bien sûr il pourra toujours arguer que la Crise est passée par là. Ah la Crise !!

        Seulement, autre point que ce conseilleur “très désintéressé” (hum !?), cet homme qui murmure aux oreilles de tous les partis dans la même journée (Que de convictions !! Plutôt bizarre non?) nous rappelle est que la France était en 1996 le 1er exportateur par habitant … grâce à l’Europe … SIC !!
        Et aujourd’hui notre pays est le … Grâce à l’Europe !!
        Enfin je suis certain que cet homme de l’ombre (qui roule pour lui, certes, mais aussi pour qui?) aura certainement pour réponse que c’est la faute de la France (ritournelles habituelles à l’appui).

        Le genre de personne qui, le nez dans le purin, est capable de vous argumenter que cela sent bon.

        Toujours est-il qu’il avait tord. Ca c’est sûr !

          +9

        Alerter
  • samuel // 20.09.2015 à 10h19

    Personnellement j’aurais préféré voir une autre politique étrangère pour le pays, malheureusement je pense que des médias comme France Culture y ont aussi leur part de responsabilité, dans le fait que la voix de la France soit en voie de disparition, tant déjà sur le plan culturel que sur le reste, car la pensée Parisienne ne reflète pas toujours l’état d’esprit des Français. Néanmoins pour la façade Marie France-Garraut est de temps en temps invitée, cela leur permet ainsi de ne pas trop perdre des auditeurs comme dans les grands médias. Comment la voix de la France pourrait se faire entendre, lorsque la plupart des élites savent bien au fond d’elles mêmes qu’elles n’ont plus trop la marge de fonctionner autrement, surtout avec la NSA et compagnie dans le monde Anglo-saxon. Encore dernièrement une grande agence de notation s’est pas moins permise d’abaisser la note de la France sur le plan des dépenses, et cela malgré l’histoire du Mistral, finalement nous aurions mieux fait de remplir nos engagements. Je pourrais poursuivre sur autre chose, hélas la voix du citoyen ne compte pas, dans un tel monde de professionnels de l’information ou de la politique, alors nous nous sentons pas toujours plus libres de nous exprimer. Et puis avec une telle désinformation comment la France pourrait pas moins se conduire comme dans les premiers travers de l’Amérique, du coup je me demande si la statue de la liberté amène toujours la liberté des peuples, ou peut-être que tout cela n’est qu’une grosse histoire de gros sous ou d’intérêts privés en coulisses, pourtant chaque pays a une histoire.

      +7

    Alerter
    • Chris // 20.09.2015 à 11h29

      Apparemment, vous n’avez pas lu la série UE que vient de produire lesCrises.
      La politique étrangère (j’ai oublié le n° du paragraphe du TFUE) est définie par l’OTAN… dont le commandement suprême est à Washington.
      Qui plus est, la meneuse de revue de l’UE, l’Allemagne, a signé un traité d’alignement sur la politique étrangère US en 2004, du temps de Schröder et Bush.
      Rappelez-vous les attaques US en 2003 quand la France de Chirac-Villepin ont tenté une alliance (hétéroclite, je le reconnais) pour contrer l’attaque annoncée sur l’Irak. La France a même été placée sous embargo (on dit sanctions maintenant, ça fait plus “soft”) dans certains secteurs économiques. Par ex., nous ne pouvions acheter les pièces de rechange qui équipent la piste d’atterrissage du porte-avions Charles de Gaulle, le rendant inutile.
      Nous sommes finalement allés en Irak et Afghanistan… à cause du De Gaulle !!! Le diable se cache dans les détails. Nous devenons tous interdépendants, tels les bagnards enchainés ramant au fond d’une galère… pour le compte du bon maitre dollar/pirate/roi/empereur/WS (mettez le mot qui vous convient).
      La mondialisation est le meilleur système de répartition… des risques, pour les initiateurs qui en tirent bénéfice. La propagation est assurée.

        +18

      Alerter
      • samuel // 20.09.2015 à 16h48

        C’est possible, j’interviens moins souvent, c’est pourquoi je n’ai pu lire toute la série sur l’UE, alors que l’Europe nous fait tant de mal, comme elle n’a pas non plus à s’en rendre toujours la plus fautive. Mais vous avez raison avec l’Otan, l’Europe nous évite pas moins la guerre. Vous savez pour l’Otan je le savais déjà, par contre je ne savais pas que la France avait été placée sous embargo du temps de la crise Irakienne. Car lorsque vous préférez me parler de l’Otan, moi j’y vois surtout l’intérêt de plus grands groupes privés, enfin à chacun sa manière d’exprimer leur nouveau désordre mondial. Rappelez-vous aussi comme l’Allemagne ou l’Angleterre ont souvent voulu faire mal voir la France, du temps même ou l’Otan n’existait pas encore.

          +3

        Alerter
  • jave // 20.09.2015 à 11h05

    On adore tous Marie-France Garaud ici, mais cette interview avait déjà été publiée sur ce Blog, non ? Ici : http://www.les-crises.fr/marie-france-garaud-sur-france-culture/
    Pas dans le même format, il est vrai. Et puis, c’est vrai aussi que l’interview est très bon !

      +4

    Alerter
  • Melissa // 20.09.2015 à 11h13

    Etant données les critiques acerbes, pertinentes et totalement justifiées qu’elle fait depuis si longtemps à propos de la construction européenne, on s’attendrait légitimement à ce qu’elle demande franchement à en sortir…
    Mais comme Myard et tant d’autres elle semble bloquée dans ses conclusions par quelque chose d’irrationnel… Car si elle ne demande pas a sortir de l’UE, elle n’évoque aucune raison qui justifiant d’y rester !…

    Mystères de la foi, ou sénilité sclérosante, ce n’est pas le cul entre deux chaises qu’on s’extirpera du bousin… La situation exige une détermination dont Mme Garaud semble incapable.

      +10

    Alerter
    • yann // 20.09.2015 à 11h46

      Ce n’est pas aux gens de cette génération de prôner la sortie de l’Europe. Passé un certain âge, il devient difficile de faire des ruptures totales avec les idéologies de sa jeunesse. L’important c’est qu’elle transmette des idées et des réflexions nourrissant chez les plus jeunes un mouvement anti-UE. La rupture idéologique vient toujours des nouvelles générations, c’est d’ailleurs parce qu’elle vieillit énormément que l’Europe semble si sclérosée sur le plan idéologique.

        +10

      Alerter
      • Melissa // 20.09.2015 à 13h25

        Yann,
        De Gaulle aurait eu 80 ans quelques jours après son décès et tout au long de sa carrière politique, pas un seul instant il n’a laissé le moindre doute sur ce qu’il pensait de la construction européenne…
        Quand on est déterminé, on le reste à tout âge… C’est toute la diference entre une simple dignitaire de l’État et une carrure de président…

          +13

        Alerter
        • yann // 20.09.2015 à 14h04

          Il n’y a que les imbéciles qui ne doutent jamais. Il faut différencier l’apparence du général De Gaule et ce qu’il laissait transparaitre en public, son moi intérieur. Le général De Gaule a toujours paru sûr de lui parce que c’est une nécessité pour un vrai dirigeant. Cela ne veut pas dire qu’il n’ait pas eu de doute sur ses choix. Il y eut une période historique où l’Europe unie pouvait sembler être une bonne idée. D’ailleurs une Europe fondée sur le Bancor de Keynes, et se résumant à un partenariat commercial préférentiel, aurait très bien pu fonctionner. L’erreur fut de vouloir créer une entité supérieure à la nation, pas de vouloir des règles de bonne entente économique. Je n’en veux pas aux gens de l’époque d’y avoir cru. Le problème c’est l’entêtement dans l’erreur ce qui n’est pas le cas de Marie France Garaud.

            +5

          Alerter
          • Melissa // 20.09.2015 à 14h42

            Yann,
            Le problème de Mme Garaud (et de quelques autres…), c’est de faire un bon constat en restant bloquée sur celui-ci…
            A quoi sert un constat s’il n’est suivi d’aucune conclusion ?

            Sans prendre le risque de se démarquer davantage, Mme Garaud restera dans ce “club des marchands de sable”, très utile au système, qui n’apporte aucune solution réaliste et contribue à embrouiller les gens, sans jamais apporter de solution ni démontrer qu’il faut sortir de l’UE.

            Pour le Français moyen, son chignon gaullien ne cautionne qu’un cul de sac politique… Et les médias le savent…

              +8

            Alerter
            • Crapaud Rouge // 20.09.2015 à 19h22

              Melissa, ce n’est pas parce qu’elle inoffensive du point de vue des médias que son discours est vain. Prendre acte que Paris n’est désormais que la capitale d’une province, (elle emploie ce mot, je n’invente rien), est un moment nécessaire. Ce n’est pas à elle de tirer des conclusions, mais aux Français.

                +7

              Alerter
  • maya // 20.09.2015 à 13h40

    38 minutes de vérités qu’il serait bon d’écouter, de prendre en compte et de diffuser autour de soi si l’on ne veut pas être précipités à court terme dans l’imminent chaos que nous préparent nos chères “élites”.

      +6

    Alerter
    • samuel // 21.09.2015 à 09h04

      Vous savez, au regard des premières valeurs du chacun pour soi beaucoup de nos jours ne trouvent plus le temps d’écouter des gens comme Marie France Garraud, car même si elle est intelligente, les gens après une rude journée de travail ou d’austérité, préfèrent mieux se précipiter devant les premiers programmes de la télé, faut voir le nombre de chaînes de nos jours pour mieux répondre aux premières attentes perso de la multitude, ainsi va le monde de nos élites. Hier c’était les jeux du cirque pour divertir la populace, aujourd’hui ce sont pas moins les nouvelles choses sanglantes. Encore hier, je m’étonnais du grand décalage entre ce qui nous est montré dans les réclames et le réel, finalement nous avons que les dirigeants et les médias que nous méritons, c’est pourquoi l’histoire se répète malgré le progrès.

        +2

      Alerter
  • André Martin // 20.09.2015 à 14h34

    Le diagnostic de Mme Garaud est d’une simplicité biblique:
    -Pour ne pas être les serviteurs des USA au travers de l’Allemagne, il faut retrouver notre SOUVERAINETÉ; et cela exige certains sacrifices (la fable de la jambe coupée…).
    -ON s’est arrangé pour faire bénéficier un maximum de Français d’un certain statut avantageux, qu’il faudra remettre en cause dans une France souveraine et réformée…
    -Rien ne bougera tant qu’il ne sera pas trop tard!… (cf. la Grèce).

      +5

    Alerter
    • Melissa // 20.09.2015 à 17h39

      André Martin,

      Je crois qu’en perdant sa souveraineté, la France a perdu beaucoup plus qu’une jambe… Manchote et cul-de-jatte serait plus proche de la réalité concernant ses capacités d’action sur son propre avenir…
      Le sacrifice dont vous parlez n’aura plus aucune importance lorsqu’on sera déterminé à en finir, ENSEMBLE, avec le néo-esclavagisme qui nous a submergé.
      La période du sacrifice, c’est celle que nous vivons depuis Maastricht.

      Le coût d’une sortie de l’UE est inversement proportionnel à la détermination qu’ont les Français à retrouver leur souveraineté. Le plus tôt est donc le mieux…

        +11

      Alerter
      • Tatare // 20.09.2015 à 18h47

        “En perdant sa souveraineté, la France a perdu plus qu’une jambe ”

        Vous avez compris de travers.

        Mais c’est l’inverse ! C’est en voulant retrouvant notre souveraineté qu’il faut accepter de perdre une jambe.

          +1

        Alerter
  • Serge // 20.09.2015 à 15h14
  • Laetizia // 20.09.2015 à 16h05

    La phrase, l’idée essentielle de l’entretien :

    “Nous devons retrouver notre souveraineté quel qu’en soit le prix” – dit deux fois, comme pour souligner.

    Sous ses airs de bourgeoise bcbg, de vieille dame indigne, elle a le tranchant de la pensée, des formules lapidaires, le courage du constat réaliste. Le contraste est vif avec les mous mielleux qui nous gouvernent ou font semblant.

      +4

    Alerter
  • BEYER Michel // 20.09.2015 à 16h28

    Cet interview de Mme Garraud remet dans le débat les questions du rassemblement posées par J;Sapir, questions qui ont alimenté une controverse anti-Sapir de la part de certains….Disons plutôt une controverse anti-sortie de l’Euro et de l’UE, à l’exception de F.Lordon
    J’ai relevé de la part de Mme Garraud les remarques suivantes: le Président de la République est le GARANT DE LA SOUVERAINETE NATIONALE. Hollande, après Sarkozy, apparaît comme le toutou de Mme Merkel.
    Les 4 piliers de la Souveraineté Nationale sont: la monnaie, faire les lois, rendre la justice, décider de la Guerre et de la Paix. Que reste-il à notre pays de ces 4 points fondamentaux?

      +4

    Alerter
    • Melissa // 20.09.2015 à 18h18

      Il lui reste les modifications constitutionnelles opérées par le p’tit Hongrois, qui font que pour revenir à la situation antérieure, nous n’avons d’autre choix que sortir de l’UE, les traités européens ayant été ratifiés “conformément à la constitution”, celle-là-même que l’on a modifiée pour être compatible avec le futur traité de Lisbonne…

      Si l’on rétablissait la constitution initiale, nous ne pourrions plus faire valoir notre souveraineté retrouvée dans le cadre de l’UE puisque nous ne pourrions plus reconnaître :

      – la primauté du droit européen sur le droit national,

      – ni les exigeances de la Politique de Sécurité et de Défense Commune placée dans le cadre de l’OTAN ( art 42)

      – ni la main-mise des banques privées et de la BCE sur la création et la politique monétaires,

      – ni l’interdiction de restreindre les mouvements de capitaux et les délocalisations.(art 63)…

      Ce qui nous condamne à en sortir D’ABORD ou tout au moins, EN MÊME TEMPS !

        +5

      Alerter
  • samos // 20.09.2015 à 18h04

    Melissa

    Je me permets de vous conseiller d’écouter et réécouter Marie France Garaud . Il me semble que vous attendez d’elle de vous dire la phrase exacte que vous avez en tète à ce sujet. A chacun sa
    façon de s’exprimer .Attendez la sortie de son livre vous allez trouver peut être plus que ne l’attendiez .
    En tous les cas Madame Garaud est une femme de courage et de convictions. En 1999, elle a bravé au risque de sa vie, les bombes des 19 pays de l’Otan, dont la France en se rendant à Belgrade avec Pierre Juillet et Vladimir Wolkoff pour démontrer la barbarie et l’illégalité de cette guerre, sans aval des Nations Unis et pour la France sans vote de l’Assemblée Nationale.
    Et vous parlez du “risque de se démarquer d’avantage” !!!!! dans une émission à France Culture !

      +11

    Alerter
  • 1Direct // 20.09.2015 à 18h27

    La peur Mesdames et Messieurs
    L’Europe a la maîtrise des populations par la peur.
    Non seulement la peur des Français mais cela est aussi vrai pour les autres pays. Sauf les allemands.
    Le problème est que même les Dirigeants d’un bon nombre de pays ont peur.
    Ils ont peurs qui eux aussi, malgré leurs grands airs, subissent des pressions … en clair des menaces.
    Peur de l’inconnu, peur des représailles instantanées contre leur pays respectifs (La Grèce sert d’exemple) , peur de leurs population vu les apocalypses qui leurs sont dépeintes si jamais ils ont ne serait ce que la volonté de sortir de l’Euro,de l’Europe.
    Ce sont exactement le système des dictatures. Vous savez celle que nos démocrates combattent.

    Certains diront qu’il n’y a pas de violence.
    Alors rappelez-vous, pour exemple, des répressions violentes contre les manifestants grecs. Et je ne parle pas de celles organisées par les pro-nazis.
    Alors, même en France, si les manifestations deviennent trop importantes je ne suis pas convaincu que le gouvernement en place, sur les “conseils” de l’U.E pour rétablir l’ordre établi, ne se lancerait pas dans la répression musclée aprés avoir voté en vitesse une loi interdisant/limitant les manifestations. Comme en Espagne.
    L’histoire nous a montré que nos gouvernants savent faire.

    Oui la peur de perdre le peu que nous avons … encore.

      +3

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 20.09.2015 à 19h08

    Il vaut mieux écouter Michel Onfray, passé hier soir sur ONPC.
    Au moins lui, est clair:
    – il est de Gauche depuis toujours.
    – il est contre les guerres illégales
    – il critique les médias et la Gauche néo cons qui a abandonné le peuple
    – il est clairement pour la sortie de l’ UE
    – il est pour un mandat présidentiel non renouvelable
    – il est pour qu’on augmente le SMIC, puisqu’on trouve de l’argent pour les guerres et les réfugiés. etc
    https://www.youtube.com/watch?v=Ba9CSe6aspw

      +9

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 20.09.2015 à 22h52

      D’accord, mais Garaud s’inscrit quand même dans ce mouvement de résistance à la dictature européenne. Vous savez pourquoi elle n’a pas avancé de solution ? Pour ne pas prêter bêtement le flanc à la critique, parce que toute solution est irréaliste à court terme. Il est bien possible d’ailleurs qu’on ne revienne jamais en arrière, en fait on n’en sait rien, c’est impossible à savoir.

        +4

      Alerter
      • samuel // 21.09.2015 à 07h34

        Les hommes en effet ne prétent pas suffisamment attention aux choses qui les divisent, et cela même au nom des meilleurs idéaux révolutionnaires ou libéraux, en l’état actuel des choses il est fort problabe selon les premières variables sociétales ou comportementales du moment, que les hommes puissants ou pas répètent les mêmes choses courantes de l’histoire.

          +1

        Alerter
      • FifiBrind_acier // 21.09.2015 à 09h22

        Ce qui est réaliste, c’est sans doute Tsipras?
        Je vous le laisse.

          +1

        Alerter
  • Olympi // 20.09.2015 à 20h51

    Je pense qu’elle un peut tord de considérer que l’Ukraine ne sont pas nos affaires.
    Ce sont pas nos affaire directe certes.
    Mais si on regarde la géographie des deux guerres mondiales elles sont arrivé au moment où l’Allemagne fut directement en contact avec la Russie. Hasard ? Je ne pense pas, l’Allemagne étant une puissance continental centrale elle est toujours stressé d’être entouré d’ennemie, alors elle fait des guerres préventive, pour réduire la puissance russe ou trouver son espace économique.

    Il existe des états tampons entre la France et l’Allemagne, le Beneluxe, la Suisse.
    Les pays baltes, la Bielorussie, l’Ukraine et la Moldavie sont des états tampon entre la puissance occidentale et la puissance russe, si ces états tombent dans un camp ou dans un autre, ça sentira le roussi, ou la guerre froide… Ou une énième guerre franco-germano-russe.
    Quand il n’y a pas de frontière naturelle, les états tampons permettent d’apaiser les tensions.

      +2

    Alerter
  • CALVET // 20.09.2015 à 21h55

    C’est bien d’être d’accord avec elle, mais ce n’est pas suffisant. Il faut agir en partageant , en expliquant, il ne faut pas rester une majorité silencieuse comme elle semble le penser.
    Il faut s’engager

      +2

    Alerter
  • Joanna // 21.09.2015 à 09h12

    L’emploi répété de « tord » en lieu et place de « tort » sur ce site (lu à plusieurs reprises et ça me hérisse un tantinet le poil …) m’amène à réagir.
    Car ce « tord » est facteur (si j’ose dire) de dysharmonie là où il est utilisé.

    Je veux donc tordre le coup à ce « tord » écrit à tort et à travers.
    Les contrevenants seront astreints à une dictée avec la ministre Najat Belkacem chaque jour jusqu’à ce qu’ils reconnaissent enfin leurs torts.

      +6

    Alerter
    • Joanna // 21.09.2015 à 10h47

      tordre le “cou” bien sur …

        +0

      Alerter
    • Crapaud Rouge // 21.09.2015 à 11h16

      Et encore ce n’est rien à comparer de la confusion, quasi universelle sur le web, entre “tâche” (à faire) et “tache” (de vin). Sans compter le subjonctif absurde après “après que”…

        +2

      Alerter
  • ThylowZ // 21.09.2015 à 14h48

    Littéralement jouissif.

      +0

    Alerter
  • Lt Anderson // 21.09.2015 à 16h00

    Ils choisissent mal leurs stagiaires à France Culture.
    Il sort de Science Po Paris?

      +0

    Alerter
  • Aller2lavant // 21.09.2015 à 16h38

    Les analyses de madame Garraud sont censées et pertinentes puisqu’elles s’inscrivent dans une démarche ou l’on redonne un sens, et surtout le sens premier des mots et du vocabulaire employé. L’exposé est convaincant et lucide quant à la situation politique, économique, sociale et institutionnelle en France. Que ceux qui pensent le contraire en apportent la preuve!

    Cependant, il est à noter quelques omissions qui semblent délibérées. Ce qui nous laisse en droit de nous interroger sur l’intention inavouée de Marie-France Garraud. Ceci mériterai quelques explications de sa part.

    En effet, madame Garraud n’est pas sons connaître l’existence des lois et des traités ainsi que des mouvements politiques appuyant son propos s’agissant de l’analyse qu’elle défend. À ce sujet, il est regrettable qu’a aucun moment de l’interview il ne soit fait mention de l’article 50 du TUE (Traité de l’Union Européenne) disposant des règles et de la façon de sortir de l’UE pour un État membre. Je vous rappelle ce que Marie-France Garraud entend par “État membre”. Autrement dit, un état qui a perdu sa souveraineté. Une province! La France étant devenue une province.

    Madame Garraud ne peut pas ignorer cet article du TUE. D’ailleurs, elle y fait allusion subrepticement, dans les moyens de pouvoir sortir du piège de l’UE sans jamais le citer. Pourquoi?

    On constatera aussi, qu’elle oublie “volontairement”, de citer de l’Union Populaire Républicaine, (sachant qu’elle connait le président fondateur M. François Asselineau), quant arrive la question : y a -t-il un parti politique en France qui propose de sortir de l’UE telle que vous la décrivez, qui propose une autre solutions que celles envisagées à l’heure actuelle par les partis en place?

    L’UPR étant à ce jour, le seul mouvement politique d’envergure nationale, proposant la sortie de l’UE, de l’Euro, de l’OTAN, et du rétablissement de son droit régalien consistant à battre monnaie et à disposer des ses propres lois. Ce qui représente, soi dit en passant, tous les pouvoirs dont une nation doit jouir pour pouvoir prétendre à être un État souverain.

    Dès lors, pourquoi madame Garraud, “encouragé” par son hôte, omet-elle d’aller jusqu’au bout de son analyse, en citant les acteurs et les possibilités d’un changement radical et profond de la situation dans laquelle vivent les françaises et les français aujourd’hui?

    Y a t-il une raison, un intérêt de garder sous silence les informations, qui portées à la connaissance des français, pourraient enclencher un renversement radical du paradigme dans lequel nous vivons afin de recouvrer notre souveraineté?

    Il n’est jamais trop tard pour comprendre ce qui brouille notre regard et nous laisse dans une myopie destructrice de notre bien commun. Notre pays, La France.

      +6

    Alerter
  • Papagateau // 22.09.2015 à 03h13

    Les symboles sont très clairs :
    Le journaliste dit la FrOnce et non la France.
    Sur l’image, c’est le drapeau américain qui est au dessus des autres. Et le drapeau Français est dans un coin, le bas rogné et couvert d’une ombre en dégradé.

    Peut-on faire plus lourd dans le domaine des symboles ?
    Peut-on rendre la France plus triste ?
    Peut-on la placer plus évidemment sous l’autorité des USA ?

    Va-t-on nous dire que ce n’est pas voulu ?
    Que ce n’est pas connu des gens de médias pour avoir de l’effet ?

    Et c’est fait avec nos sous.
    Rappel du référendum de 2005 : 55% de Non.

      +0

    Alerter
  • Subotai // 22.09.2015 à 06h55

    Vous voulez qu’elle appelle ouvertement à la rébellion armée et qu’elle se retrouve dans un cul de basse-fosse au nom des lois “antiterroristes”?
    Je trouve qu’elle prend déjà pas mal de risque à dire ce qu’elle dit.
    Pour le reste, comprenne qui pourra et qui agira….

      +0

    Alerter
  • Pierre // 22.09.2015 à 21h01

    Bonsoir, compte tenu de nos actualités et à l’Est, je suis bref : M. Garaud, M. Myard, M. J. Sapir et vous créateur du blog êtes tout a fait PERSONA GRATA en Slovaquie, et face au “Diktat” de Bruxelles (avec Hollande-Merkel en fond de “tapisserie”) suis satisfait (voire fier”) de la position slovaque “tant décriée par les médias occidentaux” sur les migrants… Nous n’avons rien à faire avec toutes formes d’hypocrisie sur le Moyen-Orient et éventuellement de “néo-colonialisme” dans quelque cas autres. Il est temps que les “anciens” nous sommes/soient secondés ou remplacés par des jeunes , pour une autre Europe, y compris en rétablissant s’il le faut la Tchécoslovaquie (car la division fut aussi à l’époque un instrument d’affaiblissement de notre pays – bien vu et bien utile pour les “Bruxellois” (maintenant “maïdanisés” … p.s = j’avais bien prédit que les Polonais du gouvernement céderaient au “diktat” mais l’affaire n’est pas finie – car tous les Polonais ne sont pas prêts à avaler ce plat indigeste…) Sortir de cette U.E est un besoin évident.

      +1

    Alerter
  • Michel Loncin // 23.09.2015 à 09h10

    Dans une précédente intervention, j’avais souligné la SEULE erreur de Marie-France Garaud parlant de la concupiscence allemande à l’égard de la rive droite de “l’Elbe” … lors qu’il s’agit de la rive droite l’Oder (Stettin, débouché de Berlin, situé sur la rive gauche étant scandaleusement accordé à la Pologne) et de son affluent, la Neisse occidentale (la Neisse orientale, située en Silésie ayant été tout d’abord envisagée à Yalta comme frontière entre l’Allemagne et la Pologne avant que la Conférence de Potsdam en décide autrement … conformément à la position inébranlable de Staline) …

    Ceci étant dit, Marie-France Garaud est, UNE FOIS DE PLUS … RE-MAR-QUA-BLE !!! Car, de fait, la France, en tant qu’ayant livré la TOTALITE de sa souverainté à la DICTATURE de l’eurocratie bruxelloise, n’EST PLUS un Etat … et ,’existe quasi plus … si ce n’est qu’en tant qu’artifice géographique et de concept politique : pseudo “partenaire” de l’Allemagne, elle lui est totalement soumise (on a parlé du “Merkozysme” quand Sarkozy était Président de cette … “France” … nous pouvons parler plus encore de “Merklandisme” avec Hollande, au demeurant, de TRES LOIN, le plus MAUVAIS dirigeant (je n’emploie même plus l’expression “chef d’Etat” puisque la France n’est plus un Etat) de TOUTE l’Histoire de France, rois, Président de la république (ou du Conseil) réunis !!!

    La France n’est plus un Etat puisqu’elle ne dispose même plus des quatre pouvoirs régaliens (législatif, judiciaire, économico-financier et militaire) !!! Et on ne voit VRAIMENT PAS ce qui pourrait la faire ressusciter à elle-même … MÊME si, d’aventure, le Front National arrivait au “pouvoir” !!! Car gageons que le FN, dans un éventuel conflit avec “Bruxelles” (UE et OTAN), commettrait EXACTEMENT la même TRAHISON à l’égard de ses électeurs (et de la France) qu’a OSE faire Alexis Tsipras en juillet dernier !!!

    La SEULE condition pour que la France ressuscite à elle-même est une REVOLUTION d’une dimension encore plus cataclysmique que la Révolution de 1789 !!! Soit, une RUPTURE TOTALE, ABSOLUE, avec “l’Europe” … c’est-à-dire avec l’Allemagne ET avec les Etats-Unis !!! Dans une autre émisison (je ne me souviens plus de laquelle mais je crois que c’était sur France 3), Marie-France Garaud a parlé de TROIS hommes successivement NECESSAIRES à la France : un “Robespierre” (qui accomplirait la RUPTURE et la REVOLUTION) … un Sieyès (qui élaborerait une nouvelle Constitution TOTALEMENT indépendante de l’UE comme de l’OTAN) et un “Bonaparte” (soit, un militaire qui aurait une dimension comparable à celle du VRAI Bonaparte ou du général De Gaulle pour tenir en respect les ENNEMIS que cette Rupture en forme de Révolution ne manquerait pas de susciter) …

    Songeons que, de fait, les QUATRE précédentes républiques françaises sont apparues du fait d’un événement d’espèce militaire et/ou menées par un chef militaire et ont été détruites de même … Ainsi en sera-t-il de la Vème …

      +1

    Alerter
  • analogfaz // 24.09.2015 à 13h34

    Ce qu’elle dit se rapproche des thèses de l’U.P.R.
    Qu’elle semble ne pas connaitre puisqu’ils prônent la sortie de l’euro,
    alors qu’elle croit que seul le F.N. le propose.
    Je ne suis pas sur que, s’ils sont élus, ils le feraient,
    une famille milliardaire n’a aucun intérêt à la sortie de l’euro qui a été créé pour eux.

      +0

    Alerter
  • belamicci // 26.09.2015 à 15h53

    De Gaulle déjà voulait d’une construction proprement européenne au contaire de Kennedy qui sous entendait “en association” avec les Etats-Unis (libre échange et défense commune).Le général savait qu’un tel parténariat signifiait la domination US sur l’Europe à laquelle il s’est toujours opposé.
    Mme Garaud a bien raison de montrer que les Etats membres de l’UE se sont dissous dans les institutions européennes qui leur ont fait perdre toute souveraineté.L’élargissement constant de l’Europe a été aussi une erreur monumentale instrumentalisé par les Américains(qui ont imposé l’entrée des 10 pays de l’Est ex républiques de l’Unnion soviétique comme ils sont pour l’entrée de la Turquie).L’occasion m’a été donnée de déclarer toujours que les USA sont bel et bien les fossoyeurs de l’Europe!

      +1

    Alerter
  • Dommage // 28.09.2015 à 11h02

    C’est vrai qu’elle est bien cette interview.
    Qu’on soit d’accord ou pas avec cette dame sur tel ou tel point, elle a bien compris l’état d’esprit des français. Au contraire du gamin benêt et ricanant qui l’interviewe.

      +0

    Alerter
  • dugesclin // 29.09.2015 à 10h45

    Connaitre la constitution doit faire partie du « cursus d’un ancien temps » cher à Macron. En voici quelques perles :
    – Le Président de la République veille au respect de la Constitution… (Art. 5)
    – La souveraineté nationale appartient au peuple… (Art. 3)
    – Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. (Préambule – Déclaration de 89 Article 3)
    Avec ce que dit Marie-France Garaud, il faudrait faire un sérieux dépoussiérage.
    PS : il faudrait aussi enlever ça de la déclaration de 89 :
    “Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mésestime des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que leurs actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous. En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Etre suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen.”
    http://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications