La transparence (ou son absence) à la Commission Européenne.

Plus tôt dans la semaine, la Commission européenne a rendu public des documents au contenu fortement “révisé” (cf. les PDF ci-dessous) concernant les rapports qu’elle a pu avoir avec l’industrie du tabac dans le cadre des négociations commerciales que mène l’Europe, y compris celles en cours avec le Japon et celles avec les États-Unis (TTIP alias TAFTA alias PTCI, partenariat transatlantique de commerce et d’investissement). Dans tous ces quatre documents (correspondance et minutes des rencontres avec les lobbies du tabac) quasiment tout est censuré (caviardé à l’encre noire), y compris les noms de tous les lobbyistes de l’industrie du tabac et des officiels de la Commission impliqués. Dans une lettre de 14 pages de “British American Tobacco” par exemple, moins de 5% du texte est visible (quelques phrases insignifiantes de remarques introductives et conclusives). Dans un résumé d’une seule page relatant une rencontre avec Philip Morris, même la date de la rencontre a été effacée, et nulle part on ne peut savoir de quelles négociations il s’agit. C’est ce que la Commission qualifie “d’accès partiel”.

La lettre de 14 pages sur les négociations commerciales envoyée par le lobby du tabac à la Commission.

Ces documents ont été publiés accompagnés d’une réponse de Catherine Day (secrétaire générale de la Commission Européenne) à une demande au nom du droit d’accès à l’information [Règlement européen nº 1049/200, NdT] faite en mars 2015 par l’Observatoire de l’Europe Industrielle (CEO, Corporate Europe Observatory). Dans une réponse antérieure, la Commission avait déjà rendu publics deux documents quelque peu moins caviardés, mais avait catégoriquement refusé l’accès à quatre autres. Le CEO avait fait appel de cette décision, demandant à la Commission d’autoriser le plein accès à tous ces documents. Le CEO avait fourni une argumentation détaillée, montrant en quoi la divulgation de ces documents était d’un intérêt public primordial. La divulgation de ces documents est nécessaire “pour permettre au public d’examiner la nature des relations existant entre la Direction Générale du Commerce et l’industrie du tabac” et “pour permettre au public d’évaluer dans quelle mesure l’accord de libre-échange entre l’Europe et le Japon (FTA, Free Trade Agreement) (et aussi le TTIP) crée un risque pour la politique de contrôle du tabac”. Le CEO fait ressortir que la transparence concernant ces documents est nécessaire si l’on veut savoir si les négociateurs commerciaux de l’Europe, à la suite des discussions qu’ils avaient eues avec les industriels du tabac, cherchent à influer sur la réglementation du contrôle du tabac dans d’autres pays et s’ils se font les avocats de l’inclusion dans les nouveaux traités commerciaux du mécanisme controversé de règlement des différends entre investisseurs et États (ISDS).

Le CEO a aussi remis en cause le retrait dans les documents des noms des lobbyistes de l’industrie du tabac et des représentants de la Commission. Le CEO a soutenu que la Commission “devait être complètement transparente sur ses contacts avec les représentants de l’industrie du tabac”, faisant allusion non seulement à la loi européenne sur le droit d’accès public à l’information (Règlement nº 1049/2001), mais aussi aux obligations de transparence en vertu de la convention-cadre sur le contrôle du tabac de l’Organisation Mondiale de la Santé (FCTC). Le FCTC et les directives qui l’accompagnent font obligation aux gouvernements de limiter au maximum les interactions avec l’industrie du tabac et d’assurer une complète transparence à celles des interactions qui peuvent se produire. L’argumentation complète est en ligne ici :

http://www.asktheeu.org/en/request/contacts_with_the_tobacco_indust

Dans sa lettre, Catherine Day a rejeté ces arguments, affirmant que l’intérêt public de la transparence “ne l’emporte ni sur l’intérêt public qu’il y a à protéger les relations internationales de la Commission et ses processus de prise de décision, ni les intérêts commerciaux des entreprises en question”. Day réaffirme les précédents arguments de la Commission, y compris celui selon lequel les documents ne peuvent être publiés parce qu’ils “contiennent des éléments en rapport avec la position de la Commission relative au tabac dans ses négociations bilatérales en cours pour un accord de libre échange avec les États-Unis et le Japon”

“Les documents 3, 4 et 5 contiennent des éléments en rapport avec les positions de la Commission relative au tabac dans ses négociations bilatérales en cours pour un accord de libre échange avec les Etats-Unis et le Japon” – Catherine Day, secrétaire générale de la Commission Européenne, citée depuis cette lettre : http://www.asktheeu.org/en/request/contacts_with_the_tobacco_indust#incoming-7684

Le CEO est profondément préoccupé par le secret qu’entretient la Commission sur ses relations avec les lobbyistes de l’industrie du tabac et plus généralement par le secret entourant les négociations commerciales internationales. Nous sommes donc en train de préparer une réclamation qui sera envoyée au médiateur européen.

Documents PDF en rapport :

(également disponibles à : http://www.asktheeu.org/en/request/contacts_with_the_tobacco_indust)

document_3_redacted.pdf

document_4_redacted.pdf

document_5_redacted1.pdf

document_6_redacted.pdf

hoedeman_2015_1635_en.pdf

Source : Corporate Europe Observatory, le 26/08/2015

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.


Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

52 réponses à Le silence fait sur l’accès au commerce européen donné au tabac est un signe inquiétant de la menace du TTIP

Commentaires recommandés

Delespaux Le 20 septembre 2015 à 08h42

Si l’on s’en tient strictement à des critères économiques, le tabac est intéressant pour les finances publiques. Le bilan est à peu près équilibré pour la sécurité sociale: l’excès de morbidité compense les taxes sur le tabac. Par contre, les états sont nettement bénéficiaires en termes de retraite “grâce” à une mortalité précoce. Donc l’attitude de la Commission est parfaitement cohérente avec les textes sur la tutelle des états mis en ligne sur ce site. So… What else…
En tant que médecin, je serai peut-être bientôt obligé d’adapter mes conseils anti tabac ?

  1. soleil Le 20 septembre 2015 à 07h43
    Afficher/Masquer

    si fumer tue comme l’atteste la publicité apposée sur les paquets de cigarettes, pourquoi augmenter son prix. Pourquoi ne pas retirer les paquets de cigarettes de la vente.
    Autrefois parait il, il y avait du bon tabac.


    • Chris Le 20 septembre 2015 à 11h36
      Afficher/Masquer

      Le tabac était “bon”, car il ne faisait pas l’objet d’addition de substances…


      • 1Direct Le 20 septembre 2015 à 15h08
        Afficher/Masquer

        Il est reconnu qu’un tabac vierge de tout additif est moins nocif pour la santé.
        Seulement voilà les additifs ont pour rôles principaux :
        – de rendre le gout plus attractif pour les consommateurs
        – de rendre les consommateurs plus vite et encore plus accroc au tabac …ET A SES ADDITIFS.
        Les fabricant n’ont pas encore osés y ajouter de l’héroïne (quoique … qui sait) ou autres mais cela viendra.

        Fumeur invétéré, j’ai déjà fumé du tabac pure … HUM !!! il faut s’accrocher même pour un fumeur de (gros) cigares que j’étais. Gros cigares qui sont pourtant les plus proches du tabac sans additif, mais pas sans traitement.
        Bref pour la majorité des personnes ce serait infumable donc plus de client.


        • chios Le 20 septembre 2015 à 18h03
          Afficher/Masquer

          au brésil, on vend du tabac “à la corda”, très bon marché, ça sert de pesticide
          il ne doit pas y avoir beaucoup de taxes, ni d’additifs inutiles et extrêmement coûteux pour tout le monde, sauf, évidemment, ceux qui se placent aux “intersections”, (middlemen” il me semble en anglais

          quelle différence…….

          simplicité

          complcation

          mes remarques ne solutionnent rien, ils ne font qu’essayer d’ajouter un peu de perspective;;;


      • soleil Le 20 septembre 2015 à 15h43
        Afficher/Masquer

        bonjour Chris,

        Alors le prix du paquet inclus les substances nocifs. Le consommateur paie ces substances et dois payer le pharmacien pour arrêter de fumer. Les patchs sont ils nocifs, c’est parait il du sevrage tabagique. Quel marché !


  2. Delespaux Le 20 septembre 2015 à 08h42
    Afficher/Masquer

    Si l’on s’en tient strictement à des critères économiques, le tabac est intéressant pour les finances publiques. Le bilan est à peu près équilibré pour la sécurité sociale: l’excès de morbidité compense les taxes sur le tabac. Par contre, les états sont nettement bénéficiaires en termes de retraite “grâce” à une mortalité précoce. Donc l’attitude de la Commission est parfaitement cohérente avec les textes sur la tutelle des états mis en ligne sur ce site. So… What else…
    En tant que médecin, je serai peut-être bientôt obligé d’adapter mes conseils anti tabac ?


    • chios Le 20 septembre 2015 à 11h32
      Afficher/Masquer

      ….En tant que médecin, je serai peut-être bientôt obligé d’adapter mes conseils anti tabac ?….
      Dans quel sens plus ou moins répressif, ou pour mieux dire, menaçant?

      J’ai acheté un paquet de Gitanes il y a à peu près une semaine.
      Face une demi occupée en blanc et noir grosses grasses lettres, FUMER TUE
      De l’autre, deux jeunes au lit, menacés d’impuissance….(photo en couleurs)
      Il me semble qu’on ne peut aller plus loin dans l’instigation de la peur du tabac.
      Une escalade….et on est au maximum, il faudra désescalader, à mon avis.


      • Caliban Le 20 septembre 2015 à 13h17
        Afficher/Masquer

        C’est sur le prix qu’il faudrait agir, et également sur la contrebande (c’est lié). En Australie vous verrez assez peu de fumeur : le paquet est proche des 20 €.

        La promotion des cigarettes électroniques (dont on sait que la dangerosité est bien moindre et qui permet d’assouvir son besoin de nicotine sans combustion etc.) pourrait également permettre de réduire la consommation de tabac.

        Il serait étonnant que dans les 95% caviardé dans le rapport, cette question de la cigarette électronique ne soit pas abordée. Par exemple l’interdiction de vapoter dans les lieux publics (sous prétexte que cela inciterait les gens à fumer !??) doit être en bonne logique une exigence des majors du tabac.


        • Vince Le 25 septembre 2015 à 15h45
          Afficher/Masquer

          Je suis en Australie depuis bientôt 8 mois maintenant.
          La consommation de tabac y est élevé peut être parce qu’ils gagnent un peu mieux leur vie que nous.
          Des stats doivent être à dispo!


    • luc Le 20 septembre 2015 à 15h46
      Afficher/Masquer

      je ne partage pas ton avis sur la rentabilité du tabac pour les finances publiques
      je pense que c’est plus compliqué que ce que tu résumes là
      par exemple, je pense notamment que les fumeurs sont moins productifs que les autres, mais je peux me tromper
      disons que de toutes façons, je reste un peu naïf et pense qu’une population en condition physique est plus “intéressante pour les finances publiques” qu’une population en mauvaise santé
      je pense notamment aux américains et leur manie de faire beaucoup de sport à l’école, ils acquièrent là l’esprit de compétition, mais aussi la bonne santé, ce qui les aident à tenir les cadences de travail (beaucoup moins de congés qu’en europe)


      • Rensk Le 20 septembre 2015 à 16h59
        Afficher/Masquer

        Le travail aux USA n’est pas comparable avec celui de l’Europe… Comparer les heures où jours ouvrés est nul car la rythme, le stress n’est pas le même… Ils travaillent comme nous dans les année 80 du siècle passé, un rythme bien plus cool que le notre.


        • luc Le 21 septembre 2015 à 15h04
          Afficher/Masquer

          en moyenne 5 semaines de congés par an en france et 2 semaines aux usa, je trouve que ça n’est pas rien

          les américains sont plus cools que les européens, ça c’est sur


    • Tanguy Le 20 septembre 2015 à 21h02
      Afficher/Masquer

      Étrangement il ne reste plus rien du paquet neutre et autant dire de la lutte contre le tabagisme dans le dernier texte passé par Marisol. Par contre pas pareil pour les vapoteurs qui démontrent que sortir du tabac peut être facile par la substitution via la e-cigarette (qu’on ne me sorte pas on n’a pas de recul ou on manque d’études… google est votre ami)
      En fait , il faut à tout prix éviter au peuple de sortir du tabac et surtout en attendant le tafta hein, ça finira de verrouiller la manne financière. Bref comment tirer une volée de plombs dans l’outil qui a fait sortir 6 millions d’Européens du tabac grâce à une loi … anti-tabac!


    • Vincent Le 21 septembre 2015 à 12h17
      Afficher/Masquer

      Voire : il y a une quinzaine d’années a été mené dans un pays de l’Est une étude extrèmement cynique sur “de combien faut il taxer les paquets de cigarettes”, d’un point de vue strictement économique.
      La conclusion était :
      – les fumeurs meurent souvent à un age proche de celui du départ à la retraite, et donc cotisent à la retraite sans en bénéficier,
      – en mourrant plus jeunes, ils ont moins de pathologies gériatriques lourdes, et chères à traiter,
      – la mortalité par cancer du poumon est assez rapide, et donc les coûts de soins des cancers du poumon sont moins importants que les coûts se soins de pathologies de fin de vie de ceux qui n’en ont pas.

      Et donc, au final, indépendamment des taxes sur le tabac, la cigarette est bonne pour les finances publiques.

      Et la recommandation était donc de baisser les taxes pour encourager la consommation de cigarettes… Naturellement, pour des raisons éthiques, c’est l’inverse qui a été fait !


      • chios Le 22 septembre 2015 à 19h06
        Afficher/Masquer

        Je trouve que c’est une façon equilibrée de peser les “oblet” ici, le tabac.

        Ou alors, un contrat avec la “sécurité sociale”
        Vous fumez, mais vous n’aurez droit qu’à un “traitement de base” type soins palliatifs, en somme mourir comfortablement.

        On acheterait ses cigarettes en pharmacie, commen Suisse pour l’héroine.
        On connaîtrait la composition exacte du produit qu’on fume.
        En assumant le risque.


  3. Barmassa Le 20 septembre 2015 à 10h15
    Afficher/Masquer

    L’alcool et le tabac ont l’air de coûter plus cher qu’ils ne rapportent.En tous les cas les grands gagnants sont les industries du tabac.
    http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/09/11/les-chiffres-chocs-du-cout-social-de-l-alcool-et-du-tabac_4753027_1651302.html


    • couci couça Le 20 septembre 2015 à 11h30
      Afficher/Masquer

      Oui, sauf que personne n’est obligé de fumer .
      Il y a certes les grandes marques Philips Moris etc, etc…qui manoeuvrent pour subvertir et accrocher …
      Perso je suis petit fumeur , je roule mes clopes et ça me fait plaisir de m’en offrir une de temps en temps, tout en prenant soin de n’enfumer personne…
      A ce compte , la santé publique , il est possible de se passer de beaucoup de choses dangereuses : tabac, alcool , voitures , baignades ,etc, etc …
      La longévité n’est d’ailleurs pas garantie en contre partie .
      Ce qui me fait renauder c’est de constater que mon tabac est devenu trois fois plus cher qu’en Belgique par exemple …
      Et pendant longtemps chaque augmentation était précédée d’une mise en garde médiatique des hygiénistes patentés .
      Pareil pour les radars : si vous entendez dans les médias parler d’une recrudescence de l’accidentologie automobile , pouf : dix jours plus tard on nous parle de semer de nouveaux radars aujourd’hui deux fois plus efficaces ?
      Et pourtant ces accidents ne sont pas forcément liés à un dépassement de la vitesse de 5km/h, c’est le moins que l’on puisse dire .
      D’autant que ça ne tient compte ni du trafic ni de la météo ni des personnalités …
      Conduite dangereuse , médicaments , alcool , drogues , conduite sans permis , vitesse et fatigue des poids lourds , petits cons au volant de voitures “empruntées” , soirées du samedi ,excès d’application de la notion de priorité , signalisation bordelique , etc etc…
      Donc tout ramener à la vitesse , dans une certaine marge , c’est absurde .
      Il suffit de se suivre à la queue leu leu sur des kms , le nez sur le compteur ,des fois que, pour voir l’assoupissement se manifester et des accrochages en série …
      Mais là encore il s’agit de taxer, uniquement de tirer des sous .
      Comme si la voiture était encore un objet de luxe et non une nécessité pour une grande majorité


      • chios Le 20 septembre 2015 à 11h37
        Afficher/Masquer

        “PRISE DE RISQUE”
        Le tout est de savoir pour soi-même où à quel moment, on les prend.
        Pour moi,ça fait partie de la “liberté”

        On voit maintenant des prises de risque “mort subite” chez des jeunes qui sont fous de sports dangereux, et ça semble porté aux nues dans nos medias mainstream….

        Idem dans la finance….


        • Rensk Le 20 septembre 2015 à 17h06
          Afficher/Masquer

          Ce qui est intéressant dans les statistiques c’est que par exemple en Suisse en 2014 il y a eu 243 morts sur la route et 1’700 à l’hôpital pour cause de mauvais diagnostique… Question risques dans la vie…


          • chios Le 20 septembre 2015 à 18h10
            Afficher/Masquer

            Source, please.???
            Je ne doute pas , mais alors le rapport coût -bénéfice est accablant pour notre si chère , -que dis-je- médecine ou sécurité sociale????
            La Suiise n’est-elle pas un modèle ??????????

            “Prise de risque”
            C’est l’essence même de la liberté.


  4. LAFOREST Le 20 septembre 2015 à 10h17
    Afficher/Masquer

    L’important, ici, c’est la “démonstration” de l’Opacité , c’est un euphémisme, des “moins-disantes” négociations commerciales entre UE & USA … que ce soit sur le tabac, les médicaments, le bétail, les OGM, les “normes”, les systèmes juridiques, etc… l’UE – la “commission”: ils trahissent allègrement nos “démocratie” (qui ne le sont plus !) et sont en passe de réussir à nous mettre les colliers des esclaves au service des maîtres Américains … ce qui me navre, c’est le manque de “résistance” d’une grande majorité du personnel politique et d’une grande partie des populations soumises à l’attractivité “Coka Cola”… et après on s’étonne de la montée du FN !!


  5. JMDS Le 20 septembre 2015 à 10h33
    Afficher/Masquer

    Je ne comprends pas l’enfumage de la commission européenne sur les textes relatifs à la commercialisation du tabac… à moins de croire que le tabagisme profite aux institutions européennes. Si l’on considère que les risques de mortalité diminuent selon le gradient social de santé (les plus exposés se situent au bas de l’échelle hiérarchique), les décideurs européens se trouvent dans une position gagnant-gagnant : moins de pauvres, peu de pressions, pas de lobby des démunis, respect des libertés individuelles, moins de pensions à verser, moins de chômeurs, application du dogme de la croissance… et bien d’autres. Les institutions européennes savent blanchir les plus noirs desseins et placer la démocratie dans le brouillard.


    • chios Le 21 septembre 2015 à 02h39
      Afficher/Masquer

      @JMDS
      …. pas de lobby des démunis, respect des libertés individuelles,….

      …. savent blanchir les plus noirs desseins et placer la démocratie dans le brouillard….

      Sincères félicitations….

      Je veux dire BABEL dans toute sa splendeur, et ceci dans un mod d’expression typiquement FRENCH.

      Moi, j’ai toujours pensé que l’espagnol était la langue la plus claire….
      Juste une “arrière pensée” …..

      Il est deux heures du matin….


    • Perekop Le 21 septembre 2015 à 10h01
      Afficher/Masquer

      “à moins de croire que le tabagisme profite aux institutions européennes”…. je dirais surtout que la Commission Européenne n’est pas vraiment au service des institutions européennes, ni des pays membres, encore moins des Européens eux-mêmes. Si vous n’avez pas encore compris ça, c’est que vous ne suivez pas ce site depuis bien longtemps…! La C.E. est au service des intérêts américains, point à la ligne.
      Au bout d’un moment, tout devient tellement clair que ça en devient fatigant de s’étonner…

      Malgré tout cela, bonne journée à tous. Vu depuis la Russie où je séjourne en ce moment, cela devient plus facile à dire et à croire – qu’il puisse y avoir encore de “bonnes journées”.


  6. dgrfv Le 20 septembre 2015 à 10h33
    Afficher/Masquer

    Le tabac est rentable pour les états. Pour s’en convaincre, il suffit de voir les manigances du gvt contre la cigarette électronique qui de l’avis des médecins a fait plus contre le tabac en 5 ans que toutes les autres politiques anti-tabac. La morbidité précoce n’a pas d’impact sur le budget de la sécu pour la maladie. Si vous mourez d’une crise cardiaque à 60 ans cela coutera moins qu’un cancer à 65 ou 70 ans ou pire, un Alzheimer ou un Parkinson.
    Nos gouvernements ne nous veulent aucun bien


    • Delespaux Le 20 septembre 2015 à 10h44
      Afficher/Masquer

      Vous oubliez l’emphysème et la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) qui touchent des personnes avant la retraite et coûtent cher à la sécurité sociale. Je confirme : bilan à peu près équilibré et’ termes coûts santé, bénéfice au niveau retraite.


      • endoflife Le 20 septembre 2015 à 10h48
        Afficher/Masquer

        A condition que les consommateurs continuent a s’ approvisionner chez les buralistes pour payer les taxes..


      • chios Le 20 septembre 2015 à 11h40
        Afficher/Masquer

        Je crois que le tabac a bon dos.
        On lui attribue tous les maux de notre déficit de santé, càd de nos “maladies.
        C’est bien commode.

        Quid du rôle de toutes les autres crasses qu’on nous fait respirer, boire et manger…..


        • Wilmotte Karim Le 20 septembre 2015 à 21h05
          Afficher/Masquer

          Vous prenez deux populations identiques à un détail prêt: les uns fument, les autres pas. Et vous regardez les statistiques.

          “Première cause de mortalité évitable en France, le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 73 000 décès prématurés chaque année dans notre pays (Catherine Hill. Épidémiologie du tabagisme In La Revue du Praticien, 20 mars 2012). ”

          Même en imaginant des exagérations, le tabac (et ses additifs) est particulièrement mortel.


          • chios Le 20 septembre 2015 à 21h28
            Afficher/Masquer

            “Même en imaginant des exagérations, le tabac (et ses additifs) est particulièrement mortel…”

            Pour commencer, nous sommes tous destinés à mourir.

            Qu’est-ce qu’un être vivant?
            C’est un tas de cellules qui par un principe organisateur encore très peu connu, TIENT ENSEMBLE et forme un ORGANISME, plantes champignon, être humain , peu importe, puis Meurt.
            CAD le principe organisateur cesse.

            Quid des suicides…?
            Quid des guerres…?

            A côté de ces instincts de mort irrépressibles et dévastateurs, et nous assistons en ce moment à quelque chose de ce genre….en Syrie, et l’attitude des USA….

            Et on chicane sur un possible danger d’un peu de nicotine ou de goudron dans les poumons, les seins les reins????????????????

            Le tabac est une plante, j’en ai cultivé une, une fois.
            J’ai aussi des digitales, et des ifs qui poussent partout,taxus baccatum, ivy tea mortel, et mes chevrettes mainentenant en broutent un peu de temps en temps, et rien ne se passe.

            Voilà, c’est juste mon avis…..

            Les stats, j’en ai fait dans le temps, et la frontière entre la preuve , corrélation, etc, je n’en suis pas encore convaincue.

            On vit des temps difficiles ici en Europe, l’urgence de faire quelque chose domine de partout

            Musique.
            135 quatuor Beethoven
            447 quartet Schumann
            J’alterne.
            Bonne nuit,


            • Wilmotte Karim Le 20 septembre 2015 à 21h55
              Afficher/Masquer

              “Vous prenez deux populations identiques à un détail prêt: les uns fument, les autres pas. Et vous regardez les statistiques.”

              http://www.la-cigarette.com/composition.html

              Mais si vous pensez qu’introduire ces saloperies bien profondément dans vos bronches et dans le reste de votre corps n’a aucune incidence, que voulez-vous qu’on vous dise? Croyez ce que vous voulez!

              Statistiquement, on a une assez bonne idée (en fonction des doses) des risques que vous prenez!


            • chios Le 21 septembre 2015 à 03h03
              Afficher/Masquer
  7. endoflife Le 20 septembre 2015 à 10h40
    Afficher/Masquer

    Je pense que tous les etats devraient etre poursuivis pour complicite d’ empoisonnement…que ce soit dans le domaine de l’alcool,de la cigarette ou meme de certains medicaments…


  8. St3ph4n3 L. Le 20 septembre 2015 à 12h27
    Afficher/Masquer

    Un instant, j’ai cru que les images des documents caviardés étaient, en quelque sorte, des vues d’artistes de poumons de fumeurs.


    • Rhubarbe Le 20 septembre 2015 à 13h50
      Afficher/Masquer

      Moi j’ai bien cru que c’était des chromatographies xD
      Sinon, je comprendrai jamais pourquoi les gens fument. ça pue, ça coûte cher et c’est manifestement dangereux c’est indéniable. Comme s’il n’y avait pas d’autres moyens de prendre du plaisir, vous diront les inconditionnels “ah mais j’ai le droit au plaisir de me bousiller”, de préférence sous un arrêt de bus plein de jeunes et de vieux non fumeurs … Pour moi satisfaire une addiction c’est pas un plaisir, m’enfin. Le tout dans une ambiance schizophrène à la sméagol “siiiiiii, nous augmentons le prix du préciiiiiieux pour votre bien maiiiiitre”, moi qui croyait que les français haïssaient impôts et taxes, pas assez pour arrêter de fumer : ma pauvre mère retraitée sans un sous, a qui il ne faut pas lui dire de ne pas acheter ses 3 paquets a 30 euros au moins 2 fois par mois sans subir une presque crise d’hystérie …
      Et si tu fout tout ça dans le cadre du TAFTA, on doit y parler de quelles saloperies on va pouvoir mettre dedans afin de rendre les gens plus accro, du genre rendre accro les fumeurs passifs car les sales jeunes fument plus assez de clopes ayant trouvés d’autres moyens et substance de substitution.


      • chios Le 20 septembre 2015 à 15h59
        Afficher/Masquer

        “Sinon, je comprendrai jamais pourquoi les gens fument….’
        C’est comme les alcooliques, les boulimiques….tous les addicts à quelque chose….
        Il leur manque encore quelque chose…qu’ils cherchent à “compenser”

        Il n’y a que les gens”satisfaits” d’eux-mêmes, de l’ etat du monde tel qu’il est qui n’ont “besoin de rien”.
        Ca sent l’hôpital moderne , parfaitement stérilisé, nickel, propre et tout.
        Mais quand on en sort, à l’air libre, qu’est ce qu’on respire!

        Avis tout à fait subjectif.


      • St3ph4n3 L. Le 20 septembre 2015 à 16h39
        Afficher/Masquer

        Vous savez, Rhubarbe, cette façon de considérer le plaisir comme quelque chose à prendre sans attendre (parce que je le vaux bien) et sans se soucier des conséquences actuelles (l’entourage) ou virtuelles (la santé), ce n’est au mieux qu’un leurre. Au pire, c’est juste une forme subtile de barbarie.


        • chios Le 20 septembre 2015 à 18h22
          Afficher/Masquer

          @St3ph4n3 L

          Puis-je m’adresser à vous un instant….

          Vous m’évoquez dans un premier commentaire,les images de documents caviardés…..

          Vous passez par quelque chose de spécial, cad , l’ART

          et vous opérez comme une inversion de valeurs, vous devenez sévère et presque justicier

          ” considérer le plaisir comme quelque chose à prendre sans attendre (parce que je le vaux bien…………….. et concluez sur BARBARIE.

          Remarquez, dans les valeurs, je suis d’accord avec vous, et ces pub idiotes qui nourrissent l’inflation de l’ego de n’importe quelquidam sur un yoghurt ou une créme à raser me font hurler de colère.

          Mais, pourquoi exactement sommes nous en colère.????
          Où est la “bascule”?

          Je crois que je m’exprime très mal., toutes mes excuses…


  9. jef Le 20 septembre 2015 à 12h29
    Afficher/Masquer

    A mon humble avis ce ne sont pas les Etats Européens qui nous trahissent. Les entreprises du tabac et de l’alcool ont une vaste expérience de la meilleur méthode pour promouvoir leurs produits, la corruption. La commission Européenne (des décisionnaires non élus) est le partenaire idéal pour ces entreprises. Bien évidemment il n’est pas question pour elle de laisser publier des documents compromettants, qui pourraient (devraient ?) envoyer ses membres à la potence.


    • chios Le 21 septembre 2015 à 02h47
      Afficher/Masquer

      Je plussoie.
      Il y a eu des étranges scandales (Malte, un commissaire quelconque, “sali” dans une affaire de pots de vin…..si il y avait un moteur de recherche efficace sur ce site, je crois qu’on en a déjà parlé.

      Mais il y a tant de scandales et le temps passe si vite, qu’on ne peut tout suivre.

      Il faudrait des tableaux, genre excell, avec toutes les fautes les dérives et déviances, avec des poids, pour peser et faire pencher davantage ou alors redresser, je ne sais plus, c’est une question d’équilibre, en fait


  10. Max Le 20 septembre 2015 à 13h39
    Afficher/Masquer

    Le tabac ainsi que l’opium ont été en 1er des produits d’exportations pour les puissances coloniales et malheur a ceux qui résistent.
    Le cas le plus connu est la guerre de l’opium en Chine ou le refus de la Chine d’en autoriser la vente/consommation a été le prétexte d’une guerre contre la Chine, cette guerre fut connue sous le nom de guerre de l’Opium.
    Même aujourd’hui la Chine continue à subir les métastases de cette guerre de l’Opium avec environ 300 millions de fumeurs.
    A l’époque Taiwan, la Thaïlande, la Corée et le Japon avaient un marché fermé dominé par une régie d’état, les compagnies américaine forcèrent ces pays a consommer des cigarettes Made in American mais pendant ce temps le gouvernement des USA menait une campagne interne anti-tabac, les campagnes anti-tabac furent interdites pendant très longtemps en Asie sous peine de représailles de la part des USA en particulier via les organismes comme le GATT.
    La France du temps ou elle avait des colonies en Asie avait légalisé la consommation de l’opium en particulier au Vietnam.
    L’un des autres points sensibles est que le tabac prend la place de produits de consommations comme les fruits et légumes, le rétablissement de cultures locales en fruit et légumes permettrait de nourrir plus de 100 millions de personnes.
    L’ensemble des pays d’Asie colonisés furent contraint de détruire leurs économie/industries locales et de consommer les produits fabriqué par les colonisateurs
    Il est ironique que ces drogues reviennent en boomerang aux USA et que maintenant les produits made in USA soient fabriqués en Asie.


    • chios Le 20 septembre 2015 à 14h26
      Afficher/Masquer

      Le tabac américain était fermenté ou séché, je ne sais avec du cuivre et sûrement d’autres choses.
      Virginia, tout ça. Ca donnait un goût spécial.
      En France on rajoutait un produit pour les soldats, pour réduire leurs ardeurs libidineuses.
      Ce ne sont que de lointains souvenirs de lecture, je ne pourrais citer aucun texte…genre Celine, Bulgakov, Faulkner, et aussi des blogs et des forums où les gens cultivent ces plantes.


  11. soleil Le 20 septembre 2015 à 16h56
    Afficher/Masquer

    les agriculteurs, eux, les normes environnementales ont été multipliés depuis 30 ans et leur devenir est menacé et en plus on les qualifie de pollueurs. La Seita a disparu faisant des licenciements. La production française de cigarettes a été délocalisée et le monopole de la Seita s’est trouvé restructuré.
    Y a t’il encore en france des planteurs de tabac qui vivent de.leur production ?


    • chios Le 20 septembre 2015 à 18h35
      Afficher/Masquer

      La production française de cigarettes a été délocalisée et le monopole de la Seita s’est trouvé restructuré.
      Y a t’il encore en france des planteurs de tabac qui vivent de.leur production ?

      Je ne sais pas .

      En Belgique, il y en a en Flandre et en Wallonie.Wervik, Semois etc. explorez sur le net.
      On peut acheter sur les marchés et dans les supermarchés, des tabacs “en vrac” qui sont beaucoup moins chers que les trucs cellophanés, sans doute sans additifs.
      On vend des boîtes de “tubes ” et des machinettes qui font un double clicq, comme une “mitraillette” et qui permet de se faire une cigarette ‘alla turca’….’vintage language) en un instant.

      Si je ne suis pas censurée, ……j’ai bien de la chance..


  12. Macarel Le 20 septembre 2015 à 23h15
    Afficher/Masquer

    Deux vidéos à voir “sur l’objectivité de nos merdias”

    Les ânes ont soif

    https://www.youtube.com/watch?v=KywgUe-zMBE

    https://www.youtube.com/watch?v=yMf9Kv5vFz4

    Ou comment notre presstitute fait silence sur ce qui va contre l’intérêt des puissances économiques dominantes.


    • chios Le 21 septembre 2015 à 03h06
      Afficher/Masquer

      Merci Macarel, les films, documentaires sur cette visite de Correa en Europe deviennent de plus en plus …..quoi? CLAIRS????

      Je disais justement qu’il nous fallait plus d’espagnol, pour plus de clarté.


  13. Jean Le 20 septembre 2015 à 23h39
    Afficher/Masquer

    Vous deviez vous renseigner et faire un article sur le scandale de la TPD (directive Tabac) et de son article 20 sur la Cigarette Electronique. Texte dicté par l’Industrie du Tabac à la commission en 2014 pour détruire économiquement le marché de la e-cig et la rendre inefficace techniquement par une sur régulation.
    Cette TPD est entrain d’être implémentée dans toute l’Europe et va faire des ravages. La Commission et les lobbyistes de l’industrie du tabac dans chaque pays seront responsable de la mort de centaine de milliers de personne qu’on aura privé d’une solution efficace pour quitter le Tabac brulé.
    D’un point de vue économique rien qu’en France environ 10 000 personnes vivent de la e-ig. Ils seront pour la majorité des chômeurs mi 2016 quand la TPD aura été transposée en France par la servile ministre de la Santé Marisol Touraine qui n’a pas hésité à mentir sur des études scientifiques pour arriver à ses fins. Allant même jusqu’a faire inclure dans la Loi Santé, un paragraphe qui interdit toute “propagande” pour la Cigarette Electronique. Les médecins n’auront même plus le droit de la recommander.


  14. chios Le 21 septembre 2015 à 06h38
    Afficher/Masquer

    Casablanca, quelqu’un se rappelle de ce film avec Ellen… et Humphrey b……?

    Dommage…..

    C’était si…..

    Quoi encore???????


  15. JP4U Le 21 septembre 2015 à 11h08
    Afficher/Masquer

    Il y a des années que les industriels du tabac font de la désinformation et que par du lobbying ils cherchent à peser sur les décisions politiques vis à vis du tabac : https://lejournal.cnrs.fr/articles/linvention-la-plus-dangereuse-de-lhistoire
    Ce n’est pas un hasard si ils ont commencé à racheter la plupart des marques de e-cigarettes qui si elles contiennent moins de substances dangereuses n’en sont pas moins potentiellement nocives.

    JP4U


    • Jean Le 21 septembre 2015 à 15h32
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      C’est faux. C’est un argument fallacieux utilisé par les détracteurs de l’e-cig. L’industrie du Tabac n’a actuellement pratiquement aucune part de marché dans la e-cig (moins de 4% de part de marché). L’immense majorité des sociétés de e-cig sont des startup indépendantes.

      Plus de 200 études scientifiques ont à ce jour été réalisées sur la ecig. Aucune ou presque n’a pu prouver que la ecig est nocive. Quelques unes ont trouvé des problèmes avec certains liquides mais après expertise, il s’en révélé que les problèmes venaient des protocoles de test. Etudes défavorables bien sur exploitées par les détracteurs et les médias avides de sensationnel.

      Le lobbying de l’industrie du Tabac est lui une réalité. Par exemple, la société Philips Morris emploie plus de 160 lobbyistes à plein temps à Bruxelles. En France, une quarantaine de députés et une vingtaine de sénateur sont liés au lobby du Tabac.


  16. Sânyâ Le 21 septembre 2015 à 15h35
    Afficher/Masquer

    “Jeudi 17 septembre, le Conseil constitutionnel a en partie censuré la loi du 30 juin 2010 bannissant son usage dans les contenants alimentaires. Il demeure certes interdit pour le marché français, mais les fabricants pourront continuer à l’utiliser pour l’exportation, au nom de la liberté d’entreprendre.”
    (…)
    “Comment la résoudre? «Par exemple en faisant tourner l’usine certains jours avec du BPA, d’autres jours sans le BPA», avance-t-il. Pas impossible certes, mais c’est à se demander si l’intérêt du jugement, pour les industriels, ne réside pas plutôt dans le fait qu’il «ouvre une porte», selon l’expression de Michel Loubry.”

    Bisphénol A, nouvelle mascotte de la «liberté d’entreprendre»
    http://www.journaldelenvironnement.net/article/bisphenol-a-nouvelle-mascotte-de-la-liberte-d-entreprendre,62139?xtor=EPR-9


Charte de modérations des commentaires