Les Crises Les Crises
22.septembre.201822.9.2018 // Les Crises

L’Arabie saoudite expulse l’ambassadeur du Canada pour avoir critiqué des arrestations. Par Al Jazeera

Merci 76
J'envoie

Source : Al Jazeera, 06-08-2018

Riyad rappelle également son émissaire et suspend les accords commerciaux après que le ministère des Affaires étrangères du Canada a dénoncé l’incarcération de militants.

6 août 2018

La compagnie aérienne nationale saoudienne a annoncé qu’elle suspendait ses vols à destination et en provenance de Toronto, la dernière d’une série de mesures annoncées par le royaume dans son différend diplomatique avec le Canada.

La décision de lundi est intervenue quelques heures après l’expulsion de l’ambassadeur du Canada pour ingérence présumée dans les affaires intérieures saoudiennes, après que le ministère des Affaires étrangères d’Ottawa a réprimandé Riyad pour avoir emprisonné des défenseurs des droits humains.

L’ambassadeur du Canada, Dennis Horak, a eu 24 heures pour quitter le pays, a rapporté l’agence de presse saoudienne (SPA).

Le royaume a également gelé les nouveaux échanges et investissements avec le Canada se chiffrant en milliards de dollars et rappelé son envoyé dans le pays.

La télévision gouvernementale saoudienne a annoncé plus tard, que le ministère de l’Éducation proposait un « plan d’urgence » pour faire partir des milliers d’étudiants saoudiens des écoles canadiennes afin qu’ils puissent suivre des cours dans d’autres pays.

Saudia, la compagnie aérienne d’État saoudienne, a déclaré dans un communiqué sur son compte Twitter officiel, qu’elle suspendrait tous ses vols à destination de Toronto à partir de lundi 13 août.

Les annonces ont été faites quelques jours après que le Canada eut appelé à la libération immédiate des défenseurs des droits de l’homme détenus depuis une récente vague d’arrestations en Arabie saoudite, incluant des parents de citoyens canadiens naturalisés.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que les actions du Canada constituaient un « affront » qui nécessitait une « réponse énergique ».

« Le Royaume d’Arabie saoudite n’a jamais accepté aucune ingérence (ou ordres) dans ses affaires intérieures, d’aucun pays », a indiqué le ministère, cité par la SPA.

‘Répression implacable’

Lors de sa première réponse publique aux actions de l’Arabie saoudite, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré lundi : « Soyons très clairs : le Canada défendra toujours les droits humains au Canada et dans le monde, et les droits des femmes font parti des droits humains. »

La semaine dernière, le ministère des Affaires étrangères du Canada a déclaré dans un tweet qu’il était « gravement préoccupé » par la détention de militants des droits de l’homme dans le royaume, y compris Samar Badawi.

Canada is gravely concerned about additional arrests of civil society and women’s rights activists in #SaudiArabia, including Samar Badawi. We urge the Saudi authorities to immediately release them and all other peaceful #humanrights activists.

— Foreign Policy CAN (@CanadaFP) August 3, 2018

[Le Canada est gravement préoccupé par les nouvelles arrestations de militants de la société civile et de défenseurs des droits des femmes à #SaudiArabia, y compris Samar Badawi. Nous exhortons les autorités saoudiennes à les libérer immédiatement, ainsi que tous les autres militants pacifiques des droits de humains.]

Samar est la sœur de Raif Badawi, un éminent défenseur des droits de l’homme, condamné à 10 ans de prison en 2014 pour avoir insulté l’islam. Sa femme et ses enfants sont des citoyens canadiens naturalisés.

La déclaration du ministère est intervenue un jour après que Freeland ait appelé les deux membres de la famille Badawi à être libérés.

« Le Canada est solidaire de la famille Badawi en cette période difficile », a déclaré Freeland.

Les autorités saoudiennes ont arrêté Samar Badawi et une autre activiste, Nassima al-Sadah, le mois dernier.

Elles ont toutes deux fait campagne pour le droit des femmes à conduire, qui a été accordé par le gouvernement saoudien quand il a mis fin à une interdiction datant de plusieurs décennies en juin, ainsi que pour l’abolition du système de tutelle masculine.

Les autorités saoudiennes ont ciblé plus d’une douzaine de militantes depuis mai, dans ce que Human Rights Watch a décrit comme une « répression implacable du mouvement des droits des femmes ».

La réaction de Riyad aux critiques d’Ottawa a marqué une « interruption significative » des relations entre les deux pays, a déclaré à Al Jazeera Hassan Yari, professeur de relations internationales à l’Université Sultan Qaboos à Oman.

« Ce [rupture] va affecter le commerce et les échanges entre le Canada et l’Arabie saoudite », a déclaré Yari.

L’an dernier, le commerce bilatéral a totalisé environ 4 milliards de dollars et plus de 15 000 étudiants saoudiens fréquentent des universités canadiennes.

Une partie importante du commerce bilatéral repose sur l’exportation par le Canada de véhicules militaires dotés d’armes de haute puissance, un accord pour lequel le gouvernement du Premier ministre Justin Trudeau a été vivement critiqué, en raison du bilan de l’Arabie saoudite en matière de droits humains.

Source : Al Jazeera, 06-08-2018

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

weilan // 22.09.2018 à 06h02

Bon…Et combien d’autres pays ont eu l’outrecuidance de tancer, voire simplement critiquer ces arrestations de militants des droits de l’homme en A.S. ? Quand j’entends Macron pérorer sur “nos valeurs” du haut de toutes les tribunes européennes possibles et, en passant, critiquer vertement un certain V. Orban, j’ai une furieuse envie de casser qqchose.

30 réactions et commentaires

  • weilan // 22.09.2018 à 06h02

    Bon…Et combien d’autres pays ont eu l’outrecuidance de tancer, voire simplement critiquer ces arrestations de militants des droits de l’homme en A.S. ? Quand j’entends Macron pérorer sur “nos valeurs” du haut de toutes les tribunes européennes possibles et, en passant, critiquer vertement un certain V. Orban, j’ai une furieuse envie de casser qqchose.

     46

    Alerter
    • Manuel // 23.09.2018 à 09h03

      Surtout ne vous retenez pas !! Je suis sûr que. Vous trouverez un verre, voire même un vase !!

      Vou verrez après vous vous sentirez mieux et vous pourrez continuer votre vie comme avant…

      Quand vous comprendrez que le but des journalistes est de nous rendre addicts à eux par la peur ou l’indignation, mais de cultiver notre sentiment d’impuissance afin de nous pousser à l’inaction.!!!!

       2

      Alerter
  • Pierre D // 22.09.2018 à 06h47

    On ne peut pas reprocher à l’Arabie Saoudite de défendre sa souveraineté.
    Par contre on peut reprocher à l’Arabie Saoudite de ne pas respecter la souveraineté du Yémen… c’est probablement là que réside le véritable problème.

     14

    Alerter
    • Sam // 22.09.2018 à 08h39

      On parle d’un pays aux mains d’une famille, les Saouds, qui tiennent la place par la terreur, la corruption et l’obscurantisme. De quelle souveraineté parlez vous ?

       12

      Alerter
      • Pierre D // 22.09.2018 à 08h47

        De la souveraineté des souverains.

         8

        Alerter
      • Serge WASTERLAIN // 22.09.2018 à 10h06

        De la souveraineté que lui confère le droit international ! On a maintenant assez de recul pour voir les dégâts causés par la R2P (c’est à dire les grands pays qui s’ingèrent dans la politique des petits pays quand ils ont intérêt à le faire) pour qu’on arrête les frais…

         8

        Alerter
      • Sam // 22.09.2018 à 12h22

        La R2P utilisée pour détruire des pays souverains, piller leurs ressources et massacrer leur population.

        L’arabie saoudite enfreint à peu près toutes les règles internationales aux chapitres des droits de l’homme et de la femme, des crimes de guerre, du soutien au terrorisme, …, c’est un pays souverain.

        Oui, pardonnez moi, j’avais oublié un instant sur quelle planète j’étais…

         3

        Alerter
      • MARCO POLO // 22.09.2018 à 15h54

        Ben désolé Sam , mais si on commence à penser comme ça en considérant des souverainetés légitimes ou pas légitimes , on s’engage rapidement vers un conflit international . Qui sommes-nous pour remettre en cause la souveraineté d’un pays ? Au nom de quoi ? de quelles valeurs ? *un état souverain est un état souverain et ce quelque soit le régime .. qu’il vous sied ou non .

         4

        Alerter
        • Sam // 22.09.2018 à 18h19

          http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/

          On pourrait commencer par là ?

          Ah oui, on ne peut pas, puisque c’est déjà utilisé par les atlantistes (US+EU) pour répandre le chaos partout. CQFD. Normal. Vive la république, vive le droit international.

           1

          Alerter
          • Serge WASTERLAIN // 22.09.2018 à 19h21

            Moi je préfère que l’on commence par la Charte des Nations Unies :
            http://www.un.org/fr/sections/un-charter/chapter-i/index.html
            Parce que jusqu’à présent, on n’a encore vu aucun “régime” qui agrée “l’occident” être l’objet de la R2P. Et il faut être aveugle pour ne pas voir que la R2P n’est utilisée que pour faire changer les gouvernements qui ne leur sont pas serviles par des gouvernements qui obéissent le doigt sur la couture. D’ailleurs, c’est pas demain la veille qu’une action sera entreprise contre l’Arabie Saoudite… …qui a, ou préside encore (je ne me rappelle plus) la commission des droits de l’homme de l’ONU ! ! !

             2

            Alerter
            • Sam // 22.09.2018 à 20h21

              Président de la commission du droit des femmes.

              Si, si, ne riez pas…

               2

              Alerter
            • Sam // 22.09.2018 à 21h19

              Et pour aller plus loin, déclarations ou chartes, ceux là s’en moquent tout autant. Je n’ai jamais dit qu’il fallait attaquer les saouds, déjà parce que vous et moi ne le pouvons pas. Mais si entre nous déjà nous pouvions arrêter d’en parler comme d’un pays respectable, normal, jouissant de droits farfelus que personne ne respecte et eux les premiers, comme la souveraineté par exemple, alors qu’il s’agit de pétrole et de $$$, bien évidemment.

              La banalité du mal disait Arendt, gavés dès l’enfance à l’horreur quotidienne, l’hypocrisie et le mensonge permanent, dans une fuite en avant vers le pire. Les mots n’ont plus de sens, il ne faudrait plus que parler en formules consensuelles, pseudo légalistes, procédurières.
              Et puisque tout ce qui fut bon a été détourné (chartes et déclarations), il ne faudrait surtout pas s’en emparer. Ceux qui ont écrit ca devaient être de doux rêveurs, alors que nous aujourd’hui, sommes pragmatiques, réalistes. La diplomatie commerciale. Le nouveau monde.

              Pourtant, « quand ils sont allé chercher les yéménites, je n’ai rien dit, je n’étais pas yéménite ». Les atlantistes (nos actuels dirigeants entre autres…) s’entendent à merveille avec les Saouds. Génocide, guerres, terrorisme, chaos et destruction, rien ne leur échappe, ils y participent et se font même de juteux profits dessus.
              Combien de temps pour que nous aussi devenions une kleptocratie obscurantiste ? C’est en marche, si j’ose dire.

               5

              Alerter
      • Marie // 22.09.2018 à 18h11

        Parce que ce pays a à sa tête cette famille il ne peut être souverain?
        Que l’Otan ou la sainte coalition internationale avec ou sans mandat aille lui botter les fesses alors!
        Staline n’était pas avare de terreur, de corruption et d’obscurantisme. La souveraineté de l’ex-Urss n’a jamais été mise en doute il me semble.
        Qu’un dirigeant soit démocratiquement élu ou pas ne remet pas en cause la souveraineté de son pays.

         0

        Alerter
  • gracques // 22.09.2018 à 07h38

    Pierre D , non désolé , mais l’idéologie des droits de l’homme est certainement une hypocrisie pour les gouvernements qui ont d’autres buts MAIS pour le quidam de la’rue occidentale dont je fais partie , l’État d’Arabie Saoudite est critiquable pour ce qu’il est à savoir une infâme obscure théocratie de mer…e.

     11

    Alerter
  • Catalina // 22.09.2018 à 08h02

    “Chrystia Freeland, a déclaré lundi : « Soyons très clairs : le Canada défendra toujours les droits humains au Canada et dans le monde, et les droits des femmes font parti des droits humains. »
    Mais Christia (petite-fille d’un nazi qui vécu paisiblement et est mort en Alberta), tu mens !!!
    N’est-ce pas ton gouvernement qui envoie des armes côté ukrainien ? comme bcp de politiques, tu pratiques le double standard ! et les droits des femmes et des enfants du Donbass n’ont pas l’heur de t’émouvoir…
    L’Arabie Saoudite, qui est le sujet ici me fait invariablement penser à ces gros gras riches en grosse voiture qui essaient toujours de vous cramer la priorité, et vous regardent avec mépris. La plupart du temps ces riches n’ont aucune éducation, et pire, sont d’une impolitesse incommensurable, et du coup j’me suis dit, plus t’es riche, plus t’es con, et c’est souvent à ça qu’on les reconnais.

     23

    Alerter
  • pschit // 22.09.2018 à 08h54

    Vieille info….
    Vous avez un train de retard….

     0

    Alerter
  • Paul Atreide // 22.09.2018 à 09h02

    Bon bah j’ai envie de dire, pays souverains pays souverain

    que cela nous convienne ou non, c’est chez eux

    et je pense qu’il y a des moyens beaucoup plus aimable et moins rentre dedans d’aborder le sujet avec les saoudiens sans se faire jarter

    Mais comme l’occidental aime bien se faire passer en tribun des droits de l’homme en publique, il pousse sa gueulant pour faire genre, le résultat est que les personnes demeurent enfermé, et que lui se fait expulser. Bravo

    Y a t’il un jour où ces gens ont été formé à avoir plus de tact surtout dans des pays qui ne partagent absolument pas leur culture?

    Tu veux faire libérer ces militants? Tu es ambassadeurs? Très bien, renseigne toi d’abord sur tous les tenants de l’affaire, car il arrive parfois que les dit militants commettent des dégradation voir pire qui est condamnable par la loi même chez nous. Ensuite tu prend contacte avec les diplomate du pays concerné, et tu active pour que l’affaire soit entendu en plus haut lieux, en faisant bien attention aux mot à utiliser et au respect du protocole, il faut surtout éviter de se dresser en défenseur des droits de l’homme ou de je ne sais quel autre posture moral, mais exprimer que de votre point de vue ces arrestation apparaissent comme injuste, qu”il faudrait en discuter pour voir à trouver une solution.

    Y a pas 150 solution, quelque soit à l’état auquel on s’adresse fussent il le plus tyrannique du monde, passer par le dialogue et le respect de la souveraineté, sans se dresser en chevalier de la moral, est pour moi l’un des meilleurs moyen de faire avancer ces questions.

     5

    Alerter
    • Bibendum // 22.09.2018 à 09h34

      “…tribun des droits de l’homme en PUBLIQUE”

      Bon, cela m’horripile de voir systématiquement écrit “publique” partout à tort et à travers. Toilettes PUBLIQUES, service PUBLIC. Tribun des droits de l’homme en PUBLIC et non en PUBLIQUE !!! C’est comme TURC et TURQUE. Le peuple TURC et la nation TURQUE. Tien, en parlant de nation, commençons pour nous battre pour notre langue, qui est une langue riche dont la complexité relative permet d’élargir le champs des réflexions en multipliant les concepts et développant les capacités cognitives. Viktor Orban ne se bat pas en Hongrie parce qu’il est xénophobe, mais parce qu’il cherche à défendre sa culture et sa langue, riche et rare, dans son pays où vivent quelques dix millions d’habitants, ce qui est peu…

      Nous sommes responsables de notre culture et de sa préservation. c’est un bien PUBLIC mais aussi un bien personnel structurant.

      Bien à vous.

       12

      Alerter
      • Amax // 22.09.2018 à 17h04

        Bibendum, vous dites: “nous battre pour notre langue, qui est une langue riche…” Pensez-vous qu’il y a des langues qui ne sont pas riches ? Serait-il mieux de défendre sa langue et sa culture plutôt que de les faire aimer ? Dans “défendre” il y a la notion d’adversaire ou d’ennemi. Il suffit de faire aimer notre langue par ceux qui la pratiquent. Les gens écrivent sur un forum de manière rapide et une petite erreur est possible de temps en temps. Ça me fait penser que “lorsque le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt”…

         2

        Alerter
        • Bibendum // 23.09.2018 à 08h03

          Moi foi, je poussai un coup de gueule à partir d’un commentaire qui cause de défendre une culture, une souveraineté quelle qu’elle soit. Avec une dizaine de fautes, c’est fort de café…

          Riche ne renvoie pas qu’à nos cleptocrates qui sont pauvres sur bien d’autres tableaux. Riche, comme pour la terre, renvoie à fertilité, par exemple. Une langue riche ensemence les esprits.

          Défendre = garantir, sens propre et figuré. Mais j’avoue que la langue est attaquée, comme d’autres, au profit de celle de l’Empire.

          Faire aimer ? Ouvrez les yeux mon cher. Les jeunes n’aiment plus de nos jours. Ils paraissent et paressent. Les idées ne sont plus mûries, pensées, réfléchies mais prédigérées et régurgités dans un concours de mimétisme où la mode le dispute au conformisme. Stérile, tout comme ces correcteurs de smartphone qui enregistrent les fautes dans un dictionnaire personnel.

          Quant à écrire sur un forum engagé comme les-crises, revisiter l’idée d’engagement et se donner les moyens de faire passer son message, avec la forme et le fond.

          Mouarf, la lune, le sage, toussa toussa….

          Je suis riche de ça, mais ça ne s’achète pas…

          https://youtu.be/krGQdBjXWTs

           4

          Alerter
  • François Legault // 22.09.2018 à 14h26

    Le Canada n’a aucun poids politique depuis longtemps Elle fait du bruit sporadiquement, mais marche au pas de la mondialisation sans broncher.
    Le Canada continue à importer son pétrole de l’Arabie des Saoud tout en handicapant sa politique énergétique interne.
    Le Canada laisse l’Islam wahhabisme (financé par les Saoud) se promouvoir dans les mosquées canadiennes et l’immigration sans contrôle au nom d’un multiculturalisme mortifère pour la culture canadienne.
    C’est une triste époque pour la Canada.

     5

    Alerter
  • Alfred // 22.09.2018 à 17h08

    En attendant aucun deputé, homme politique ou média pour demander au gouvernement pourquoi et en vertu de quel droit la frégate française Auvergne a tiré des missiles sur la Syrie le jour où l’avion russe a été abattu? Sommes nous en guerre? Prévoyons nous d’être en guerre? Si oui avec la Russie?
    Tout le monde s’en fout.. Incroyab’.

     14

    Alerter
  • Vadim de Chevreuse // 22.09.2018 à 18h05

    Je ne saurai pas le reprocher aux saoudiens, bien que je ne suis guère admirateur de ce pays. La propension des occidentaux de tancer, critiquer et donner officiellement leur avis sur les affaires internes des pays qu’ils connaissent mal et comprennent peu est insupportable. Qu’on les ait remis à leur place me fait plaisir.

     2

    Alerter
  • Marie // 22.09.2018 à 18h45

    Le Canada chantre de l’idéologie multiculturaliste avec son Bisounours porte-étendard arc-en-ciel en tête vient de buter sur le réel…Trudeau a cru, avec toutes ses généreuses gesticulations ou plutôt génuflexions que les Saoud étaient ses meilleurs-gentils-amis et qui lui rendraient la pareille.
    Cette claque, si je puis dire, sera comme une “médaille” au revers des vertueux pourfendeurs droits-de-l’hommistes: c’est le genre de “bataille” perdue ou gagnée qui ne peut que les conforter dans leur “mission” et l’image immaculée que veut donner le Canada au monde.

     2

    Alerter
  • RGT // 23.09.2018 à 09h30

    Pour résumer : L’Arabie Saoudite peut se permettre n’importe quoi car elle fait partie du “camp du Bien”.

    Il est donc interdit de médire et de diffuser des “fèces niouzes” ou des propos “complotistes” sur ce pays grandiose.

    Par contre, avec l’Iran, le Venezuela, Cuba et de nombreux autres pays dirigés par des dictatures sanguinaires ils faut absolument diffuser la vérité et ne jamais prétendre que les informations sur ces pays puissent être manipulées pour permettre de les faire évoluer vers le chemin “démocratique”.

    C’est un non-événement, et le Canada s’est simplement fait immédiatement remettre en place par la “communauté internationale”Ⓡ pour l’impudence de ses dirigeants.

    De plus, dans le genre faux-cul, le Canada suit de près son maître à penser avec lequel il partage ses seules frontières terrestres. Juste un petit buzz de son Bien-aimé dictateur dirigeant qui souhaitait raviver les couleurs de son blason.

    Ce n’est pas en clamant sur la place publique des propos certes véridiques (mais connus de tous) qu’il sera possible de faire changer les pratiques de ce gouvernement arriérées.

    Il suffirait simplement que tous les états qui commercent avec l’Arabie Saoudite lui demandent des modifications de lois lors de chaque signature de contrat et ce pays aurait déjà évolué depuis bien longtemps :
    – Un cargo de riz pour nourrir la population ? D’accord mais les femmes peuvent sortir seules dans la rue.
    – Un lot de Ferrari pour frimer dans le désert ? D’accords mais les femmes ont le droit de (les) conduire.
    – Un lot de missiles pour “défendre son territoire” ? Approuvé à condition que les opposants ne soient plus embastillés.

    Mais bon, les “Droits de l’Homme” n’ont pas le droit de venir interférer avec le Business, c’est gravé dans le marbre de la Loi du Profit.
    La meilleure preuve : Regardez du côté de Cuba, pays dans lequel les droits de l’homme sont largement plus respectés de dans de très nombreux pays “civilisés” de cette planète. Ils ont bien un embargo, et depuis très longtemps d’ailleurs.

     5

    Alerter
  • Jérôme // 23.09.2018 à 10h24

    Même les USA ou la Chine ou la Russie, pourtant extrêmement sourcilleux sur leur souveraineté, ne prennent pas de telles sanctions contre ceux qui prennent publiquement position contre la pratique de la peine de mort, la censure, l’arrestation d’opposants politiques.

    Au mieux ils ignorent. Au pire ils disent qu’ils sont souverains et que ces mesures sont l’application de leurs lois.

    Les tyrans coupeurs de tête wahhabites ont franchi un nouveau seuil.

     3

    Alerter
  • Myrkur34 // 24.09.2018 à 07h50

    Espérons que les quinze milles étudiants.(tes?) en mode rapatriement forcé, fussent contaminés par les bonnes bactéries de l’équité, ceci afin d’assurer une diffusion lente et progressive dans cette société saoudienne qui ne pourra changer que de l’intérieur ou s’annihilera dans des excroissances fumeuses et redondantes.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications