Les Crises Les Crises
19.septembre.201819.9.2018 // Les Crises

Sénateur de l’État de Virginie : un politicien apporte un rare soutien à Assange

Merci 167
J'envoie

Source : Sénateur d’État Richard Black, Consortium News, 31-07-2018

31 juillet 2018

Les avocats de Julian Assange craignent son extradition vers les États-Unis où ils pensent qu’un acte d’accusation définitif l’attend en Virginie. Dans un geste rare de la part d’un politicien américain, un sénateur d’État de la Virginie s’est prononcé en faveur d’Assange.

Par le sénateur d’État Richard Black

En tant qu’officier militaire, j’ai été formé à observer strictement les protocoles de sécurité. Quand j’ai entendu parler de WikiLeaks et de Julian Assange pour la première fois, j’ai donc été instinctivement critique. Mais en lisant les documents qu’il a publiés, j’ai vu comment Julian a donné aux gens un aperçu précis des rouages internes de leur propre gouvernement.

Le gouvernement « du peuple » ne peut s’épanouir sous une chape étouffante de secrets. Et le secret a souvent pour but, non pas de nous protéger de nos ennemis à l’étranger, mais de nous tromper sur les sombres machinations de notre propre gouvernement. Les secrets les plus importants sont ceux qui servent à dissimuler les mesures prises pour établir des fondements en vue de futures guerres – des conflits injustifiés qui semblent se dérouler sur une chaîne de montage sans fin. Les zones d’exclusion aérienne, les bombardements, les sanctions, les faux drapeaux, les blocus, les mercenaires, les terroristes assoiffés de sang sont tous devenus des fonds de commerce. Les sanctions déstabilisent nos cibles par la faim et la souffrance. Nous terrorisons et soufflons des morceaux de corps dans les rues comme des cartes de visite. Le changement de régime siffle la fin du jeu ; les coups d’État et les assassinats sont des pratiques honnêtes.

Avant Assange, ceux qui « ne respectaient pas les codes » et détectaient les schémas de mauvaise conduite de l’État profond étaient qualifiés de « théoriciens du complot » ou pire. Mais avec l’avènement de WikiLeaks, des documents sources originaux et incontestés ont étayé nos arguments et révélé la vérité aux citoyens.

L’élection de Donald Trump a envoyé de violentes ondes de choc dans l’État profond. Les gens avaient été avertis qu’il ne fallait pas élire cette personne – mais ils ont ignoré les consignes. Cela n’aurait pas dû se produire et ne devrait pas se reproduire. Le Peuple a démontré que les médias grand public avaient perdu leur emprise sur la communication nationale. Les [révélations sur] les services de renseignements nationaux ont été dévoilées et partagées. Des générations de censure subtile ont disparu sous l’assaut des communications non censurées entre les familles, les amis et les groupes d’intérêts. Les médias sociaux, un nouveau paradigme effrayant, ont remis en question l’emprise de l’élite sur les leviers du pouvoir. Après Trump, le rétablissement des obstacles à la liberté d’expression et de communication est devenu un impératif mondial.

Aujourd’hui, nous assistons à des efforts intenses et coordonnés pour réimposer un contrôle efficace de l’information en Amérique et dans le monde. Facebook, Twitter, Google, YouTube, PayPal et d’autres titans de la haute technologie s’empressent d’embaucher des censeurs et d’adopter des politiques restrictives qui empêchent les voix de la controverse d’atteindre le grand public. Big Brother est de retour.

Julian Assange et WikiLeaks sont parmi les cibles privilégiées des censeurs. Ils ont bouleversé la censure des grands médias. Assassiner Assange n’est pas inenvisageable. Il est trop important pour ça.

Je comprends bien que Julian Assange est controversé, mais je serais heureux qu’une nation courageuse lui accorde l’asile permanent. Qu’il continue de donner aux citoyens un aperçu honnête du fonctionnement interne de leur gouvernement. Cela semble être notre meilleur espoir de paix.

Le sénateur républicain Richard H. Black représente le 13e district de Virginie, qui englobe des parties des comtés de Loudoun et de Prince Williams dans le nord de la Virginie.

Source : Sénateur d’État Richard Black, Consortium News, 31-07-2018

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Michel Bergès // 19.09.2018 à 06h19

Après la lecture de cette lettre, si digne, je pense que l’on pourrait proposer la France telle que nous la concevons tous, pour accueillir et protéger Monsieur Julian Assange.
En tant que professeur de Science politique de l’Université de Bordeaux, peiné personnellement par l’assassinat des deux frères Kennedy, du temps de ma jeunesse, j’aimerais faire suivre cette demande vers les plus hauts sommets de notre État, sous forme de pétition nationale, par exemple. Au nom d’une Nation fidèle à la vérité démocratique en matière politique, qui n’a aucune leçon à donner aux “Autres”.
Je le dis en tant qu’ex-invité de l’Université de Charlottesville, en Virginie, fondée par Jefferson en 1809. Un espace de grande liberté, urbi et orbi.
Pr. MB

27 réactions et commentaires

  • Michel Bergès // 19.09.2018 à 06h19

    Après la lecture de cette lettre, si digne, je pense que l’on pourrait proposer la France telle que nous la concevons tous, pour accueillir et protéger Monsieur Julian Assange.
    En tant que professeur de Science politique de l’Université de Bordeaux, peiné personnellement par l’assassinat des deux frères Kennedy, du temps de ma jeunesse, j’aimerais faire suivre cette demande vers les plus hauts sommets de notre État, sous forme de pétition nationale, par exemple. Au nom d’une Nation fidèle à la vérité démocratique en matière politique, qui n’a aucune leçon à donner aux “Autres”.
    Je le dis en tant qu’ex-invité de l’Université de Charlottesville, en Virginie, fondée par Jefferson en 1809. Un espace de grande liberté, urbi et orbi.
    Pr. MB

      +63

    Alerter
    • Gildas Trakan // 19.09.2018 à 08h37

      Pour la sécurité d’Assange, je déconseillerais vivement l’asile de la France. Notre pays est devenu une telle carpette devant les USA, qu’il fait passer l’Angleterre de l’époque Blair pour un chat sauvage, plutôt qu’un caniche.

      Assange en France serait à la merci de la première menace US contre une entreprise type BNP, Alsthom ou autre. Il serait vendu pas cher et sans traîner, hélas (les précédents BNP, Alstohm, frégates russes etc. nous ont tellement servi de leçon que désormais, on brade et même on devance l’appel. L’argent comme seule valeur fait de la République un produit à vendre et à céder comme les autres)

        +55

      Alerter
      • Tatave // 19.09.2018 à 12h15

        Sans oublier qu’E. Snowden n’a même pas été autorisé à survoler la France pour se réfugier en Russie !

          +16

        Alerter
        • Vladimir K // 20.09.2018 à 15h18

          Et que Snowden n’était même pas dans l’avion “incriminé” qui, excusez du peu, n’était rien de moins que le bord présidentiel de Bolivie, avec le président Evo Morales à bord.

            +5

          Alerter
    • Weilan // 19.09.2018 à 08h40

      Votre proposition est tout à fait honorable et je serais parmi les premiers à signer une telle pétition.
      Mais franchement, il faut être d’un optimisme plus qu’inoxydable pour imaginer un seul instant que la France pourrait “accueillir et protéger” Julian Assange.
      Pieds et poings liés à une entité telle que l’OTAN, ce pays ne se risquera jamais à déplaire à son suzerain. Pas plus en tous cas que l’Australie dont, faut il le rappeler, Assange est citoyen et où réside sa famille.

        +47

      Alerter
    • R. // 19.09.2018 à 17h43

      C’est plein de bonnes intentions mais avec Macron à la barre, ça n’arrivera certainement pas.

        +7

      Alerter
  • yack2 // 19.09.2018 à 06h34

    Je suis toujours estomaqué de la partialité des indignations à géométrie très variables que nous impose les médias dominants. Que cela soit pour Assange ou d’autres, jamais ne nous ait exposé l’ensemble des intérêts en jeu. Au contraire les injonctions à l’indignation reposent sur ce que l’on peut appeler des manipulations.
    Assange violeur, Sentsov opposant à Poutine, Lula emprisonné pour corruption voilà en gros l’image que l’on peut avoir de ces cas…..Sauf que dans chacun de ceux-ci l’histoire est un peu plus compliquée. Que devrions nous attendre de l’information? Par exemple et ce n’est pas exhaustif pour Lula, que les faits de corruption de repose sur aucune preuve matérielle ,pour Sentsov qu’il est embastillé pour des accusations de terrorisme et des liens étroits avec les plus zinzins des ukrainiens,et pour Assange que les charges de viol ont été abandonnées par les suédois.
    Chacunes de ces assertions sont discutables et sujettes à cautions,elles expriment un autres point de vue, elles ne sont pas la vérité révélées mais devraient nous aider à nous faire une opinion et à déterminer avec plus de conscience si nous devons être indigné ou non…..On peut toujours attendre!

      +41

    Alerter
    • Serge WASTERLAIN // 19.09.2018 à 09h22

      Ajoutons que bizarrement, une “enquête objective”, menée par des journalistes non moins “objectifs”, “découvre” le côté obscure des personnages “méchants” comme Assange, ou le côté “angélique” des personnages gentils comme ioulia timochenko et que tout aussi bizarrement, ces journalistes n’ont jamais de problèmes pour trouver les fonds pour mener ces enquêtes, ni de difficultés à les faire diffuser.

        +13

      Alerter
  • Fritz // 19.09.2018 à 06h45

    Le sénateur Black, ou le bon côté des États-Unis. S’il pouvait y en avoir d’autres comme lui…

    Pour sa carrière militaire au Vietnam, il n’a rien à envier au défunt sénateur fédéral John McCain :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Dick_Black_(politician)#Vietnam

      +7

    Alerter
    • Eric83 // 19.09.2018 à 08h32

      Bonjour Fritz,

      Aux US, ils ont aussi Tulsi Gabbard qui a fustigé au Congrès le soutien des US aux groupes terroristes à Idlib et en particulier à Al Qaïda.
      Si nous pouvions avoir de tels députés/sénateurs en France…
      http://www.dedefensa.org/article/lheroique-911-de-tulsi-gabbard

      Je profite de ce commentaire pour vous communiquer le lien vers mon “article” sur AgoraVox en réponse à la cheffe de cabinet d’Alexis Corbière concernant ma demande répétée pour une enquête parlementaire sur l’ingérence française en Syrie.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lfi-pour-la-paix-vraiment-alors-il-207696

        +35

      Alerter
      • Alfred // 19.09.2018 à 09h30

        Merci beaucoup pour votre initiative. Nous sommes sans doutes trop nombreux à vous devoir une fiere chandelle pour ne pas avoir eu votre initiative ni votre ténacité. Avec davantage de gens comme vous nous serions déjà moins dans la mouise.
        La conclusion néanmoins reste entière : nous sommes des dizaines voire des centaines de milliers d’orphelins sans AUCUNE force politique pour nous représenter.

          +15

        Alerter
      • Serge WASTERLAIN // 19.09.2018 à 11h03

        Je me joins aux remerciements d’Alfred pour votre initiative.
        Je ne suis pas étonné de l’absence de réponse et de cette réponse “botté en touche”.
        J’ai envoyé ma pétition “syrie pas en mon nom pas avec mes garçons” à tous les députés, pas un ne m’a répondu…
        J’en conclus que quel que soit le parti dont ils font partie, nos députés n’osent s’opposer aux, ou sont d’accords avec les décisions illégales de l’exécutif qu’ils sont pourtant chargés de contrôler.

          +16

        Alerter
        • Eric83 // 19.09.2018 à 14h27

          Bonjour Serge,
          “J’en conclus que quel que soit le parti dont ils font partie, nos députés n’osent s’opposer aux, ou sont d’accords avec les décisions illégales de l’exécutif qu’ils sont pourtant chargés de contrôler”.

          C’est bien pour cette raison qu’au regard des enquêtes parlementaires sur l’affaire “Benalla” d’une part et du refus obstiné des députés – tous partis confondus – d’une enquête parlementaire sur l’ingérence désastreuse française en Syrie d’autre part, j’ai envoyé un mail aux députés intitulé “Députés de la majorité ou de l’opposition mais surtout très unis dans le parti de la guerre”.

          Il est dramatique que nos soi-disant représentants soutiennent en réalité, en contradiction des postures “anti-guerre, pour la Paix, pour les Droits de l’Homme…”, l’ingérence française désastreuse en Syrie dont l’objectif, depuis 2011, est de participer ce qui s’appelle simplement un coup d’Etat contre le gouvernement syrien.

          Merci pour les divers messages de soutien. Relayer cette demande de nécessaire enquête parlementaire auprès des députés comme du plus grand nombre serait encore mieux.

            +9

          Alerter
          • Serge WASTERLAIN // 19.09.2018 à 16h16

            “”Merci pour les divers messages de soutien. Relayer cette demande de nécessaire enquête parlementaire auprès des députés comme du plus grand nombre serait encore mieux.””

            Moi Eric je suis disposé à participer à toute action qui contribuera à faire cesser ce scandale syrien. Je suis certain que beaucoup d’autres aussi.
            vous comme moi, nous avons poussé en vain notre petite pierre… …si quelqu’un sur le site à une autre idée d’action elle serait bienvenue…

              +5

            Alerter
      • Fritz // 19.09.2018 à 12h47

        Merci Eric, et bravo pour votre initiative comme pour votre “droit de suite”.
        Si les autres citoyens pressaient ainsi leurs “représentants”, dans une affaire aussi grave…

          +3

        Alerter
  • Hugo // 19.09.2018 à 08h01

    Bonjour,
    Il semblerait que tout le monde ait le même penchant pour imposer “£e Secret” dans les méthodes de gouvernement, démocratiques ou non.
    Et cela depuis ƒort longtemps.
    Rappelons-nous ce que l’école nous apprenait de Mazarin (sauf son hyperbolique cupidité, bien cachée elle aussi).
    Et 1914-18,
    la grande boucherie, pardon, £a Grande Guerre, dirigée, loin du Parlement, par les ƒameux “Comités Secrets” qui ont tranquillement sacriƒié et même parƒois ƒlétri) des troupes incalculables.
    Ca semble une pente extrêmement naturelle et toujours prête à recommencer. £a tentation des “Hommes Providentiels”. Pas ƒacile à guérir.
    En tous cas, Chapeau ! pour le Sénateur Black, il est toujours dangereux de s’exposer tout seul contre les hurlements de la masse.

      +6

    Alerter
  • monique // 19.09.2018 à 08h48

    je suis de l’avis de michel bergès:
    julian assange est mourant…..maurice audin est mort….et beaucoup d’autres….

      +2

    Alerter
  • Foussignargue // 19.09.2018 à 08h53

    A propos de “suzerain”, le président Moon Jae-in de Corée du Sud n’est-il pas en train de nous donner une bonne leçon de souveraineté, en menant sa politique de réconciliation avec la Corée du Nord, sans se soucier de l’autorisation de Washington ?

      +13

    Alerter
    • Hugo // 19.09.2018 à 10h30

      Bonjour, oui, Bravo!
      Il a….. ils ont mille millions de ƒois raison ensemble. En plus du bien que cela ƒait à toute la planète…. qui pourrait encore inquiéter la Corée enƒin réuniƒiée? C’est même ça, qui va probablement calmer (((déranger))) pas mal de ƒauccons.

        +4

      Alerter
      • Michel Bergès // 19.09.2018 à 10h47

        Bon, concernant la France, cela m’était venu naturellement. Je pense qu’à l’intérieur de notre pays, il y a des lieux qui pourraient accueillir Julien Assange, une fois celui-ci exfiltré. Ne serait-ce que clandestinement, en souvenir par exemple des lieux du “refuge” protestant, qui surent accueillir, depuis le temps des “Dragonades”, les petits enfants juifs pourchassés par Vichy et les Nazis sous l’Occupation… Nous trouverons l’espace de liberté et de protection considéré. Sans passer par l’État vertical, évidemment. Aux fins fonds de notre pays. Et sans nous révéler par une pétition…

        MB

          +5

        Alerter
  • sassy2 // 19.09.2018 à 09h13

    https://www.washingtontimes.com/news/2018/aug/16/rand-paul-floats-immunity-julian-assange-senators-/

    De même, le sénateur Philippe Bas devrait héberger Assange au Luxembourg (sécurité, la buvette resto, son parc…), lui conférer l’immunité, tout en prenant soin de supprimer les pass de l’Elysée au Luxembourg.
    Afin qu’une commission d’enquête puisse l’interroger pour mettre en lumière les interférences dans l’élection présidentielle française de 2017 et comprendre exactement ce qu’il se passe.

      +4

    Alerter
  • Eric83 // 19.09.2018 à 09h42

    Dans le cadre de l’enquête sur la prétendue collusion entre Trump et la Russie, bien des “secrets” vont être levés dans les prochains jours car Trump a ordonné la déclassification de nombreux documents qui ont servi de justification à “l’espionnage” par le FBI de sa campagne.

    https://www.zerohedge.com/news/2018-09-18/trump-declassification-order-will-expose-fbis-insurance-policy-strzok-page-text

      +4

    Alerter
  • Jean-Luc Mercier // 19.09.2018 à 10h42

    Ça fait bizarre, et on ne s’y attend pas de la part d’un sénateur militaire états-unien, que de lire un texte de bon sens, enfin ! Y aurait-il de l’espoir pour l’humanité ?

      +6

    Alerter
  • Daniel // 20.09.2018 à 11h01

    J’apprécie énormément Le sénateur Richard Black, car j’ai eu la chance de l’entendre lors d’une conférence internationale
    “La paix basée sur le développement des Nations” ou il est intervenu pour parler de L’intérêt véritable des Etats-Unis d’Amérique :
    http://www.institutschiller.org/L-interet-veritable-des-Etats-Unis-d-Amerique.html
    dans cette conférence, il nous parle de la Syrie (où il est en totale opposition avec le Deep State des USA) dont voici quelques extraits :
    “Mais il y a un immense espoir en Syrie. Les forces armées syrienne et leurs alliés ont libéré 90 % de la population. Depuis que la Russie est intervenue en 2015…”
    “Les Américains sont un peuple digne et bon. Notre Nation est plus belle que ne le suggère notre politique étrangère. Nous devons donc cesser d’infliger des violences en soutenant des groupes terroristes et restaurer la paix dans le monde.”

      +9

    Alerter
    • Arnaud B Lym // 20.09.2018 à 23h50

      Oui, la séparation des banques d’affaires et des banque de crédit depôt façon stricte comme l’avait fait franklin-delano-roosevelt et la France en 1945 est au programme des deux partis principaux américains. L’histoire des États-Unis avec Alexander Hamilton comme premier secrétaire au Trésor est empreinte de la volonté de s’affranchir (par le crédit public et l’aménagement du territoire) de l’oligarchie financière qui était alors la compagnie britannique des Indes orientales et qui est devenue aujourd’hui la City de Londres et Wall Street.
      https://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/etats-unis-le-glass-steagall-au.html

        +2

      Alerter
  • black micmac // 20.09.2018 à 20h39

    “Après Trump, le rétablissement des obstacles à la liberté d’expression et de communication est devenu un impératif mondial.”

    Cette phrase à elle seule résume très bien le triste spectacle de censure qui nous tombe dessus depuis l’élection de Trump. L’objectif est limpide.

    Mais qui sont ces citoyens qui n’écoutent même plus ce que disent leurs merdias et leurs politricard. ( non, le “r” en plus n’est pas une faute de frappe).

    Et chapeau bas à Éric 83 et Serge Wasterlain pour leur volonté de déplacer des montagnes. Je n’ai personnellement aucune confiance dans nos politiciens. La seule chose qui pourrait les faire tourner leur veste serait qu’ils sentent le vent changer de direction. Uniquement par opportunisme évidemment.

    Alors soufflont tous en même temps dans la même direction.

      +1

    Alerter
  • monique // 22.09.2018 à 19h38

    je maintiens mon soutien à l’idée de michel bergès.
    s’il a une idée hors pétition,c’est ok.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications