Les Crises Les Crises
12.septembre.201812.9.2018 // Les Crises

France diplomatie – La France, Patrie des Droits de l’Homme, un état voyou 2/2, par René Naba

Merci 233
J'envoie

Source : Madaniya, René Naba, 07-09-2018

L’EXPÉDITION DE SYRIE : UNE FARCE TRAGIQUE. UN FIASCO.

La manifestation de force occidentale contre le Syrie, en avril 2018, hors mandat des Nations Unies, a viré à une démonstration d’impotence. Le retour d’opération établit le constat d’un fiasco militaire doublé d’une farce tragique. La vérité des chiffres donne le bilan suivant : 110 missiles américains tirés contre la Syrie, dont 70 % abattus avant d’atteindre leur cible. Soit à raison de deux millions de dollars le missile, un budget de 220 millions de dollars pour trois syriens blessés. Ce qui donne 70 millions de dollars pour chaque syrien blessé.

Ce chiffre ne tient toutefois pas compte des dépenses afférentes au déplacement de l‘Armada occidentale aux larges des côtes syriennes : un porte avions américain Harry Truman et son esacdre d’escorde de six bâtiments, deux sous marins anglais lance missiles etc.

La France, suprême sophistication, a dépêché, elle, depuis la base aérienne de Saint Didier sur le territroire métropolitain, quatre avions «Rafale», escortés par 4 autres Rafale de protection, un avion ravitailleur et trois bâtiments de la marine soit au total 12 éléments de sa défense nationale pour un raid de 4 heures, au résultat aléatoire. Pis, L’opération Hamilton, au cours de laquelle 12 missiles français ont été tirés, a tourné au fiasco. Pas moins de quatre missiles ne sont jamais partis.

Deux frégates Aquitaine et l’Auvergne ont essuyé une défaillance technique, entravant la mise à feu des missiles. C’est finalement, le bâtiment de remplacement, le Languedoc-Roussillon, qui a armé ses missiles pour atteindre la cible prévue, un centre de stockage d’arme chimique près de Homs. Les deux autres cibles ont été frappées par des tirs d’avions Rafale.
Le prix des missiles prévus pour cette opération, capable de pulvériser une cible à plus de mille kilométres de distance avec une précision inférieure à un mètre, est de 2,8 millions d’euros l’unité.

L’hypothèse d’un piratage informatique russe a été évoquée pour expliquer la défaillance technologique française.

Pour des pays qui affichent des déficits budgétaires colossaux, l’exploit mérite d’être signalé, particulièrement la France, qui balance « un pognon dingue » aux plus démunis, chipotant le bout du gras faisant des économies de bout de chandelles en réduisant par exemple de 5 euros l’allocation APL concernant les loyers étudiants, ou en gélant depuis cinq ans les pensions des retraités, dont l’économie de surcroît ne dispose d’ailleurs pas des mêmes possibilités de rebond que les économies anglo saxonnes, avec leur monnaie nationale, le dollar et la livre sterling, qui servent de monnaies d’échange des transactions internationales.

UNE OPÉRATION TENUE EN LAISSE PAR LEUR CONTESTATAIRE RUSSE

Les Occidentaux voulaient donner une magistrale leçon aux Syriens, au-delà aux Iraniens et à leur allié commun, les Russes. Dans un luxe de raffinement qui confine au sadisme, la Russie a infligé une humiliation à ses adversaires, assignant à l’action militaire occidentale un périmètre clairement défini, une « ligne rouge » de revers, au-delà de laquelle, ils s’éxonéraient de leur engagement de prévenir des représailles syro iraniennes contre les troupes américaines présentes dans le Nord de la Syrie, de l’ordre de 2.500 soldats déployés autour de la base aérienne de Minjeb et de la base d’Al Tanaf. Et des 2.000 soldats français encadrant les kurdes d’Afrine…

Au delà de la propagande de guerre, l’échec occidental se révèle par les statistiques fournies par le commandement russe sur l’efficacité de la défense anti aérienne dans l’espace syrien : Pantzir S : 23 frappes sur 25 engagements ; Buk-M2 : 24 sur 29. Autrement dit, la Russie a engagé le dernier cri de son armement pour neutraliser l‘attaque occidentale. Much Ado About Nothing.

DE LA RÉCIDIVE D’ÉTATS VOYOUS

L’agression tripartite occidentale a retenti dans la conscience populaire arabe comme un remake de l’agression tripartie de Suez contre Nasser, en 1956. Mais à la différence de 1956, où les deux anciennes puissances coloniales du Moyen Orient, Le Royaume Uni et la France, s’étaient alliées à leur créature, Israël, l’expédition de 2018 a été menée par les deux anciennes puissances coloniales européennes mais avec leur tuteur américain, dont elles sond devenues les sous traitantes régionales, pour la protection de leur créature commune, Israël, dans un inversion de tendance, lourde de signification pour l’avenir.

En 2011, le trio occidental avait procédé à une interprétation extensive d’une résolution de l’ONU sur la Libye pour bombarder massivement le pays, « la plus grande erreur » de la double mandature de Barack Obama, du propre aveu de l’ancien président américain.

Les états occidentaux sont des récidivistes en la matière, s’affranchissant de la légalité internationale dès lors que leurs intérêts sont en jeu. Ce qui en ont fait au même titre que d’autres des «rogues states». Des «Etats Voyous».

Triste constat : la France, Patrie des droits de l’homme, est un « état voyou »… sans doute à l’insu de son propre gré.

En contrepartie, de ce résultat aléatoire voire problématique, la Russie s’est libérée de l’engagement qu’elle avait prise auprès des États-Unis de ne pas livrer des missiles S 300 à la Syrie. Des missiles performants, infiniment plus efficace que le bouclier anti missiles américains Patriot déployé tant en Arabie saoudite qu’en Israël.

Mieux, alors que dans l‘optique occidentale, la « frappe » devait ramener la Russie à la table des négociations de Genève, sous l‘égide des Nations Unies, donc sous contrôle occidental, Moscou a estimé que ce coup de force frappait de caducité la Conférence de Génève sur la Syrie, l’incitant à rechercher une solution dans un cadre tripartite des puissances régionales, en concertation avec l’Iran, et, surtout la Turquie, pourtant membre de l’OtAN.

L’agitation belliciste d‘Emmanuel Macron s’expliquerait par la rebuffade qu’il aurait essuyé auprès de la Turquie qui se serait opposé à la participation de la France au sommet tripartite d’Ankara sur la Syrie tenu au printemps 2018, ainsi que par le 2e refus de la Turquie de donner suite à une recherche d’une solution pour le nord de la Syrie dans le cadre d’une démarche commune franco-turque. Ce double refus aurait mortifié l’amour propre du juvénile président français. Il expliquerait sans la justifier son fonctionnement vibrionnaire lors de la pré-campagne de Syrie.

LA FIN DE L’UNILATÉRALISME OCCIDENTAL DANS LA GESTION DES AFFFAIRES DU MONDE

Dans un mouvement sans doute irréversible, la guerre de Syrie a signé dans l’ordre symbolique la fin de l’unilatéralisme occidental dans la gestion des afffaires du Monde, en même temps que la fin de six siècles d’hégémonie occidentale sur la planète.

Au delà de l’affrontement Russie versus Otan en Syrie, « la Chine et les États-Unis sont engagés, à long terme, sur une trajectoire de collision. Les précédents historiques montrent qu’une puissance ascendante et une puissante déclinante sont vouées le plus souvent à l’affrontement» (Dominique de Villepin dixit). Dans cette bipolarisation du monde, la France particulièrement, risque d’être engloutie dans la sphère d’influence de l’un des deux géants rivaux, à son grand détriment.

Dans cette perspective, Emmanuel Macron serait plus avisé de rechercher auprès de la Russie un contrepoids efficace à la nuisance que génère sur la construction européenne « la nouvelle Europe », (Pologne, Hongrie etc), selon la terminologie du néo conservateur belliciste Donald Rumsfeld , ancien secrétaire à la défense de George Bush jr.

DE LA « COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE »

Emmanuel Macron s’est drapé dans la dignité de la couverture de la « communauté internationale » pour justifier son action militaire contre la Syrie, en avril 2018.

Pitoyable et méprisable procédé qui consiste à camoufler un unilatéralisme belliqueux de type néocolonialiste par une fantasmagorique nébuleuse crypto moralisante. Forgé par les néo conservateurs pour se donner la possibilité de contourner la légalité internationale, la « Communauté Internationale » est constituée des pays de l’Otan plus Israël. Ce que les théoriciens suprématistes désignent par l’« anglosphère », soit 21 pour cent de la population mondiale, exclusivement de « race blanche».

Que le disciple du philosophe Paul Ricoeur recourt à cet artifice moral pour justifier une action de non droit relève de l’indigence intellectuelle, doublée d’une imposture morale.

D’une fébrilité vibrionnaire sur tous les plans de partition du Monde arabe, la France se trouve à l’avant garde de tous les projets portant création de nouveaux états dans la sphère arabe, du Sud Soudan, au Kurdistan irakien au Kurdistan syrien, grâce à ses activistes pro israéliens patentés (Bernard Kouchner, Bernard Henry Lévy), mais, d’une timidité de violette, paradoxalement, pour tout ce qui a trait à la Palestine. Ah le fardeau de la collaboration nazie de Vichy et de la tétanie qu’il provoque pour ce qui a trait au fait juif dans la conscience politique française.

EMMANUEL MACRON FRAPPÉ DU SYNDROME FRANÇOIS HOLLANDE

À l’instar de son prédécesseur, qu’il déteste pourtant tant, Jupiter est sensible aux croassements de la basse cour intellectuelle, les intellectuels de cour, la cohorte des flagorneurs, flatteurs, persifleurs, conseilleurs, zélés toujours, mais jamais payeurs. À n’ y prendre garde, Emmanuel Macon pourrait être happé par le syndrome François Hollande, le miroir des vanités intellectuelles françaises, victime de sa trop grande proximité, voire de sa complicité, avec la caste médiatique.

LA LÉGION D‘HONNEUR

Emmanuel Macron s’imaginait induire une action en indignité du président syrien en instrumentalisant le processus visant à lui retirer la dignité de « Grande Croix » de la Légion d’honneur, pour en faire son procès moral, à chaque étape de sa dégradation symbolique : Décision du chancelier du Conseil de l’Ordre de la Légion d’Honneur, présentation de la décision au Grand Maître de l’ordre, en l’occurence le président français en personne, puis publication au Journal Officiel de la République Française.

En anticipant le mouvement par un « retour à l’envoyeur », -via l’ambassadeur de Roumanie en charge des intérêts syriens en France-, Bachar Al Assad a infligé un magistral camouflet à son homologue français, par effet boomerang en quelque sorte, en lui coupant l‘herbe sous les pieds.

Mieux, le Président syrien peut désormais se targuer de ne pas figurer dans le lot des bénéficiaires du grelot, dont bon nombre figure parmi les autorcrates hideux de l‘histoire, à l’instar de Benito Mussolini (Italie), Nicolas Ceasescu (Roumanie), Omar Bongo, (Gabon), Joseph Désiré Mobutu (République Démocratique du Congo), dont l’accès au territoire français a été cyniquement refusé au congololais au seuil de sa mort à titre de gratitude pour ses largesses à la classe politico médiatique française, de même que Zine El Abdine Ben Ali (Tunisie). Des récipendiaires qui constituent autant de stigmates sur la belle façade démocratique que la France veut donner d’elle même au Monde.

L’EXCEPTION FRANÇAISE

Ah ce faux souci de l’« exception française », la fameuse spécificité française qui verse souvent dans la spéciosité, dans ses diverses déclinaisons « responsable mais pas coupable », ou sa variante ignoble de « fusible » d’un supérieur fautif d’un subordonné innoncent, face cachée du « management panique » pour reprendre l’expression du sociologue Michel Crozier (cf: La crise de l’intelligence, essai sur l’incapacité des élites française à se reformer Inter-éditions 1995).

Un comportement attentiste, où des solutions de circonstances prévalent sur les règlements de fond ; un comportement de frilosité où la hardiesse d’une anticipation est bridée par la quiétude procurée par le pourissement d’une situation, où la rationalité cède le pas à l’improvisation générée par une ambiance de catastrophisme.

EPILOGUE

Le mot de la fin revient au sociologue Michel Crozier qui porte un diagnotic au scalpel sur la France et son management panique : « L’image idéale du dirigeant français, c’est celle de l’homme qui analyse très vite les difficultés ou les opportunités, qui en fournit une brillante synthèse et qui édicte immédiatement les solutions ou les actions appropriées : clarté d’esprit, simplification et rapidité de décision. C’est ainsi qu’on provoque les grandes catastrophes».

… « Le deuxième corollaire, c’est la priorité donnée à la conception sur l’exécution. Elle sert d’excuse à l’ignorance du terrain, elle explique l’incapacité de beaucoup de dirigeants à appréhender la complexité des systèmes humains qui vont devoir mettre en oeuvre leurs décisions et en subir les conséquences. Cette distance par rapport aux réalités de la base est à la source de beaucoup d’échecs (…) La France est un pays particulièrement porté à l’engouement pour les modes et les gourous : pour les solutions séduisantes, avant même de savoir à quel problème elles peuvent s’appliquer».

Fin de la citation de Michel Crozier qui ne saurait en aucun cas être suspecté d’être un « anti français » l’accusation courante qui frappe quiconque heurte la bien pensance française.

Pour rappel la France se classe 23e sur 180 pays dans l’indice de perception de la corruption, publié par Transparency International, derrière certains de ses voisins européens comme la Belgique (16e), l’Allemagne (12e) ou le Royaume Uni (8e).

Source : Madaniya, René Naba, 07-09-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Serge WASTERLAIN // 12.09.2018 à 07h04

ILS NE SE CACHENT MÊME PLUS !
La coalition internationale, dont fait partie la France, menace maintenant de bombarder l’armée syrienne si celle-ci lance son offensive sur Idlib, même si aucune arme chimique n’est utilisée.
Incroyable, mais vrai ! Nos militaires vont aider Al Quaïda, qui est le groupe terroriste le plus important dans la province et Daesh à résister à l’armée syrienne. Les impôts, nos impôts, vont donc servir à protéger ceux-là même qui ont perpétrés les attentats de Paris et les autres en France qui ont fait près de 250 morts depuis 2015.
Cerise sur le gâteau, selon le Wall Street Journal qu’on ne peut accuser de media complotiste, Trump n’exclut pas de bombarder l’armée russe en Syrie nous exposant ainsi à une extension incontrôlable du conflit.
Incroyable, mais vrai ! Pas un mouvement de protestation organisé par la gôche, la droite ou ailleurs n’est en gestation.
Me voilà contraint de relancer ma pétition :
Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

42 réactions et commentaires

  • DUGUESCLIN // 12.09.2018 à 06h47

    Notre président aura-t-il un ultime sursaut de clairvoyance avant d’être complice de l’irréversible et peut-être de l’irréparable?
    La politique du “bluff” n’est pas la politique française, il vaut mieux la laisser à ceux qui sont experts dans ce domaine, à leurs risques et périls. D’autant plus que chacun sait ce que l’autre a dans la main. Ce n’est pas notre culture, ni celle de la Russie.
    Le “bluff” pour une mauvaise cause ne peut pas générer la paix, la “résistance” est devenue trop forte et motivée.
    La plus belle victoire serait de faire machine arrière et de participer à un processus de paix fructueux et conforme à nos intérêts..

     25

    Alerter
    • Kapimo // 14.09.2018 à 04h26

      Il ne s’agit pas de clairvoyance: Macron n’a pas de logiciel en politique étrangère, il accepte simplement de faire ce qu’on lui dit de faire, quitte a donner quelques mouvements du menton. C’est lui faire bien trop d’honneur que de croire qu’il pourrait s’opposer aux désidératas de l’OTAN et des US et aux conseils avisés des néo-kons du quai d’Orsay.
      Le Drian, quant à lui, devrait etre (avec Fabius “bon boulot”) poursuivi pour les livraisons d’armes aux jihadistes (voir les vantardises de Hollande) et pour l’affaire Lafarge.

       1

      Alerter
  • Serge WASTERLAIN // 12.09.2018 à 07h04

    ILS NE SE CACHENT MÊME PLUS !
    La coalition internationale, dont fait partie la France, menace maintenant de bombarder l’armée syrienne si celle-ci lance son offensive sur Idlib, même si aucune arme chimique n’est utilisée.
    Incroyable, mais vrai ! Nos militaires vont aider Al Quaïda, qui est le groupe terroriste le plus important dans la province et Daesh à résister à l’armée syrienne. Les impôts, nos impôts, vont donc servir à protéger ceux-là même qui ont perpétrés les attentats de Paris et les autres en France qui ont fait près de 250 morts depuis 2015.
    Cerise sur le gâteau, selon le Wall Street Journal qu’on ne peut accuser de media complotiste, Trump n’exclut pas de bombarder l’armée russe en Syrie nous exposant ainsi à une extension incontrôlable du conflit.
    Incroyable, mais vrai ! Pas un mouvement de protestation organisé par la gôche, la droite ou ailleurs n’est en gestation.
    Me voilà contraint de relancer ma pétition :
    Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

     92

    Alerter
    • Eric83 // 12.09.2018 à 09h56

      Une pétition pour exiger la démission de JY Le Drian me paraît tout aussi appropriée tant la responsabilité de ce sinistre ministre dans l’ingérence française en Syrie est conséquente et désastreuse.

      Rappelons que JY Le Drian était ministre de la Défense pendant le quinquennat Hollande quand la France livrait illégalement et clandestinement des armes aux islamistes radicaux/djihadistes/terroristes labellisés “rebelles modérés”.

      Déclarations, hier, de JY Le Drian concernant les conséquences d’un assault syro-russe sur Idlib :
      Syrie: l’assaut sur Idleb, refuge de milliers de jhadistes, menacerait la sécurité de l’Europe (ministre français)
      https://www.romandie.com/news/Syrie-l-assaut-sur-Idleb-refuge-de-milliers-de-jhadistes-menacerait-la-s-curit-de-l-Europe-ministre-fran-ais_RP/952718.rom

      “Paris – Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a averti mardi qu’un assaut du régime syrien sur la province d’Idleb aurait des conséquences directes pour la sécurité en Europe en raison du risque de dispersion des milliers de jihadistes concentrés dans cette zone.”

      “Il y a un risque sécuritaire dans la mesure où dans cette zone se trouvent beaucoup de jihadistes, se réclamant plutôt d’Al-Qaïda, qui sont entre 10.000 et 15.000 et qui sont des risques pour demain pour notre sécurité”, a-t-il dit sur la chaîne BFMTV, évaluant à “quelques dizaines” le nombre de combattants français parmi eux.”

      Donc JY Le Drian vient maintenant nous expliquer qu’un assaut contre notamment le front Al Nosra est une menace pour l’Europe car ses “rebelles modérés” pourraient y venir en exil…avec la menace que cela représente.

      Il convient dans ce contexte de rappeler que fin 2012, la France a refusé – l’inverse des USA – de reconnaître le front Al Nosra comme groupe terroriste…

      JY Le Drian comme d’autres ministres et 1ers ministres ne devraient-ils pas se retrouver devant la CJR ?

       36

      Alerter
      • Owen // 12.09.2018 à 14h20

        Non seulement nier la présence d’Al Nosra/Al Qaïda, mais aussi l’armer, comme Hollande l’a déclaré lui même, laisser partir des français rejoindre les terroristes, lutter contre el Assad, puis contre Poutine qui eux font la guerre aux terroristes, mais leur demander de les contenir hors de France …

        Le plus simple, serait le fermeture du Quai d’Orsay et l’interdiction du ministre des affaires étrangères dans un gouvernement français.
        Et aussi changer tous les médias mainstream qui nous forcent à nous faire prendre l’ahurissant pour de l’information.

         27

        Alerter
    • Tonton Poupou // 12.09.2018 à 10h29

      “ILS” ont bien raison…… puisque la “Rance” roupille en rotant sa bière et en se grattant les testicules dans son canapé en regardant des matchs de foot et le journal de “Rance Intox” tous les soir à 20H. Et en se donnant bonne conscience “démocratique” quelquefois en allant faire une “promenade digestive” en braillant des slogans débiles entre République et Nation – à bonne distance de Matignon et l’Elysée ou encore du siège du medef et tous les ministères où tout le monde se marre …) – pour “exprimer” sa furieuse colère puis rentrer sagement chez soi et attendre le journal pour connaitre les scores de la participation à la “manif” (chiffre variable selon la police ou les organisateurs)……….. VIVE LE FRANKREICH !

       17

      Alerter
    • Marc // 12.09.2018 à 21h01

      La raispn principale mais secrète, selon certaines sources, est la presence d’environ 1500 officiers de l’otan, coincés a idleb…

       7

      Alerter
  • weilan // 12.09.2018 à 08h28

    Une fois de plus, Monsieur René Naba nous livre ici un cinglant résumé de ce qu’est devenue ( ou plutôt REdevenue, cf l’expédition de Suez ) la prétendue “patrie des droits de l’homme”. Un grand merci à lui !

     36

    Alerter
  • cording // 12.09.2018 à 08h36

    Excellent ! Cependant il aurait du parler du pseudo-disciple de Ricoeur qu’est Macron.

     5

    Alerter
  • rene naba // 12.09.2018 à 08h49

    Réponse à Cording

    J’ai bien mentionné à deux reprises le disciple de Ricoeur en estimant que son comportement relève de l’imposture morale.dans le premier volet et dans le second volet. AAuriez vous la patience de relire le 2eme volet dans le corps du sujet juste avant le passage concernant l’exception française

     19

    Alerter
    • Vladimir K // 12.09.2018 à 17h27

      Monsieur Naba,

      Vous mentionnez les chiffres, les prix des missiles… je voudrais ajouter un point que vous avez oublié, mais qui marque une pointe de cynisme de la part de nos gouvernements, et qui explique certaines de nos opérations.

      Un missile, et tout armement en fait, a une durée de vie, une date de péremption. Cela veut dire que les missiles et autres munitions passés de date doivent être dé-commissionnés et traités, ce qui coûte très cher. L’avantage d’une Opex, c’est qu’on peut se débarrasser des vieux stocks à moindres frais, dans un pays lointain. C’est pour cela que parler des retraites, du RSA et autres n’est pas forcément pertinent dans ce cas, même si globalement j’abonde dans le sens de votre texte.

      Pour être plus clair : nos gouvernements font des économies en balançant de vieilles bombes sur des pays éloignés, plutôt que de les recycler.

       8

      Alerter
  • Eric83 // 12.09.2018 à 08h58

    Les bombardements du 13/14 avril – pudiquement appelées frappes -, auguraient malheureusement la situation actuelle.

    C’est cet acte de guerre scandaleux et potentiellement lourd de conséquences auquel a participé l’Etat français qui m’a décidé à mener plusieurs initiatives depuis le 30 avril dernier concernant l’ingérence illégale et désastreuse français en Syrie, l’une auprès de plus de 600 députés et sénateurs de notre Parlement puis auprès de plus de 500 députés du Parlement européen en sollicitant notamment l’ouverture d’enquêtes parlementaires,
    l’autre en portant plainte auprès de la CJR à l’encontre de ministres et 1ers ministres impliqués dans cette ingérence.

    Pour ceux que cela intéresse, tous mes mails, courriers et réponse sont publiés dans 7 articles sur AgoraVox et dont voici 3 liens : ( Pseudo Eric83 )
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-ingerence-francaise-en-syrie-du-205318
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/deputes-dans-la-majorite-ou-dans-l-206743
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/politique-d-ingerence-francaise-en-205473

    Manifestement interpellé par mon mail du mois d’août intitulé “Députés dans la majorité ou dans l’opposition mais surtout très unis dans le PARTI de la GUERRE”, j’ai reçu hier un mail de la cheffe de cabinet d’Alexis Corbière.

    Je publierai ce mail d’une grande indigence avec ma réponse qui ne saurait tarder dans les prochains jours.

    Le constat de Monsieur Naba sur l’ingérence de notre gouvernement en Syrie est accablant mais nos députés portent également une lourde responsabilité dans cette ingérence car ils sont censés représenter le peuple français et ses intérêts. Hors, dans le cas présent, il n’en est rien et le deux poids deux mesures entre les 2 commissions d’enquête ouvertes en quelques jours sur l’affaire “Benalla” et l’absence d’enquête parlementaire sur l’ingérence française en Syrie depuis 7 ans en est la plus méprisante et édifiante illustration.

     26

    Alerter
    • Fritz // 12.09.2018 à 09h43

      Bonjour Eric, vous publierez le courriel du cabinet d’Alexis Corbière et votre réponse sur les-crises ?

       5

      Alerter
      • Eric83 // 12.09.2018 à 14h51

        Bonjour Fritz,
        je crains que non car j’ai déjà sollicité à plusieurs reprises OB pour que le site “les Crises” relaie mes initiatives, par exemple dans “la Revue de Presse”, mais sans aucun succès.

        Je le regrette vivement car il me semble que le silence assourdissant, depuis le 30 avril dernier, des députés et des chefs de groupes politiques à l”Assemblée – ces derniers que j’ai même sollicités par courrier RAR – en dit long sur notre “démocratie représentative” et les intérêts réellement défendus par les députés.

         10

        Alerter
        • Blabla // 14.09.2018 à 11h51

          Bonjour,

          voulez-vous nous indiquer ici où ce courrier est ou sera publié?

           0

          Alerter
    • Serge WASTERLAIN // 12.09.2018 à 11h08

      Vous avez eu plus de chance que moi car j’ai moi aussi envoyé le texte de la pétition à TOUS les parlementaires sur leur boîte mail et aucun ne m’a répondu. plusieurs dizaine, informés du contenu de mon mail probablement par leurs collègues, l’ont écrasé sans même l’ouvrir…

       5

      Alerter
      • Eric83 // 12.09.2018 à 15h26

        Bonjour Serge,

        Ce qui a fait réagir, hier seulement, Mr Corbière, par l’intermédiaire de sa cheffe de cabinet Mme Vannier, est consécutif à mon mail en août sur l’allégeance des députés, de tous bords, au “Parti de la guerre” et non à mes précédents mails du 30 avril et du 12 juin derniers sur l’ingérence scandaleuse et désastreuse de l’Etat français en Syrie.

        Aussi, je ne peux que constater la posture hypocrite et politicienne de LFI sur la position de la France en Syrie, posture d’autant plus hypocrite que la députée Clémentine Autain avait été interviewée par le JDD le 5 mai dernier où elle critiquait la “diplomatie guerrière de Macron”. Suite à la lecture de cette interview, j’avais naïvement pensé que le groupe LFI, auquel j’avais envoyé un mail relatif à ces déclarations lucides, allait donc solliciter l’ouverture d’une enquête parlementaire à l’Assemblée Nationale…

        Or, avons-nous entendu la moindre demande/proposition de LFI pour l’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’ingérence française en Syrie et/ou sur les bombardements du 13/14 avril ? Aucune.

        En revanche, on a beaucoup vu et entendu notamment Mr Corbière s’exprimer sur l’affaire “Benalla”, affaire qui a quasi immédiatement suscité l’ouverture de 2 enquêtes parlementaires, l’une à l’Assemblée l’autre au Sénat…ouvertures démontrant que les députés, de tous bords, refusent délibérément l’ouverture d’une enquête parlementaire sur l’ingérence illégale et désastreuse française en Syrie.

         11

        Alerter
        • Subotai // 12.09.2018 à 18h50

          Il y a une toujours une grande difficulté à contester ouvertement par de mesures radicales l’action militaire internationale de la Nation PENDANT la guerre.
          L’attaque politique occasionnée par l’affaire Benalla est plus judicieuse.
          1) Elle attaque avec le soutien de la Constitution – La mise en place de Tonton Macoutes n’est pas autorisée.
          2) Elle contrecarre la tentative de Coup d’État macroniste – Modification constitutionnelle radicale.
          3) Elle n’est pas passible de crime de traitrise
          L’alternative à ligne, sinueuse, de la dispute juridico-constitutionnelle est le coup de force physique. Je ne pense pas que le pays soit d’accord pour cette solution.
          En attendant, à moins d’une illumination du Gouvernement, le pourrissement de la situation jusqu’à l’échec est quasiment inéluctable.
          Maintenant, vu le nombre de protagonistes du bordel, l’effondrement soudain de l’un d’eux peut complètement modifier la donne. C’est Koh Lanta sur les poteaux… 🙂

           2

          Alerter
    • lvzor // 13.09.2018 à 03h45

      Félicitations et bon courage!

      J’ajouterais ceci :
      (“C’est finalement, le bâtiment de remplacement, le Languedoc-Roussillon, qui a armé ses missiles pour atteindre la cible prévue, un centre de stockage d’arme chimique près de Homs.”)

      Il me semble que bombarder un présumé “centre de stockage d’arme chimique” EST une attaque à l’arme chimique en soi, donc un crime de guerre! Si une justice existait, je parierais volontiers que le gouvernement français dirait pour sa défense qu’il savait qu’il n’y avait aucune arme chimique à cet endroit. Mais alors il supprimerait la raison même de ce bombardement.

       6

      Alerter
  • oliviermons // 12.09.2018 à 09h10

    Une violente diatribe contre le triumvira belliciste Américano-Anglo-Français. Assez excessif sur le fond, mais bien documenté et très bien écrit.
    Pour ajouter un élément d’information capital qui a été particulièrement occulté par les médias occidentaux, je précise que le prétexte utilisé “une attaque à l’arme chimiqu” du régime syrien en avril dans la banlieu de Damas est faux.

    Le rapport préliminaire de l’analyse des experts de l’OIAC à partir des échantillons prélevés sur place peut être consulté à https://www.opcw.org/fileadmin/OPCW/S_series/2018/en/s-1645-2018_e_.pdf est très claire à ce sujet :
    Pas de neurotoxiques, ni de gaz Chlore comme la affirmé le représentant Français à l’ONU.
    La nature des composés “organo-chloré” qui a été interprétés comme des armes chimiques est divulguée dans l’annexe analytique : il s’agit de chlorure d’acide.
    Je suis chimiste et je sais que les chlorures d’acide sont des composés lacrymogènes, ceux-la même qui sont utilisés pour disperser des manifestants. Ils sont agressifs pour les muqueuses mais en aucun cas létaux.

    Soit ils ont été utilisés par le régime Syrien avec comme mobile de faire fuir les habitants pour éviter que les terroriste ne s’en serve comme boucliers humains, soit ils ont été utilisés par les rebels pour faire croire à une attaque à l’arme chimique.
    Dans le cas précis de cette attaque, la combinaison du manque d’oxygène, d’une forte concentration en poussière et d’un excès possible de ces chlorures d’acide c’est malheureusement traduite par des décés par suffocation comme la expliqué l’hobservatoire des droits de l’homme Syrien.
    Evidement cette explication n’a pas été retenue par les médias occcidentaux car elle était contradictoire avec la supposé attaque à l’arme chimique qui fournissait un prétexte idéal.

    Votre dévoué chimiste, Olivier

     29

    Alerter
  • max // 12.09.2018 à 09h14

    C’est un document à charge contre Macron et ses prédécesseurs F Hollande et N Sarkozy.
    Sur le fond, je partage nombre de ses constats mais a en vouloir blanchir systématiquement la Syrie il y a une nuance de gris que je ne franchirais pas.
    Sur le constat.
    Oui la France après l’ère Gaullienne est devenue le larbin des USA.
    L’empire est en déclin, c’est lent mais irréversible et les larbins perçoivent ce déclin et en subissent le contrecoup et dernièrement en Iran et donc les liens forgés depuis 1945 deviennent des boulets et il faut donc discrètement les remplacer que ce soit avec d’autres pays comme l’Allemagne (a mon avis c’est illusoire) ou alors en interne programme Palantir Technologie (illusoire également) tant est omniprésent le contrôle des USA sur la France et son entourage.
    Sur la Syrie (et la Lybie).
    En voulant être encore plus pro-USA que les USA, la France s’y est mise dans le pétrin, elle en subie (seule) les conséquences négatives mais sans les bénéfices.
    Sur Assad
    Ce monsieur n’est pas un saint et ce ne l’était pas non plus au moment de la remise de la breloque que certains appellent encore Légion d’Honneur, mais donner (en connaissance) c’est donner surtout au niveau de chefs d’états.
    Assad n’aurait jamais du l’accepter et Sarkozy n’aurait jamais du la lui remettre.
    Dans la situation actuelle de la Syrie Assad, le père, a sa part de responsabilités.
    En 1967, dans une guerre de solidarité avec l’Egypte et la Jordanie contre Israël, il en a perdu (temporairement peut être pour la Syrie) le Golan.
    Aujourd’hui la Jordanie et l’Egypte sont sous contrôle des USA et donc d’Israël et le dernier combattant frontalier est la Syrie mais.
    Sur Israël
    L’état c’est fait sur le dos des populations locales notamment palestiniennes.
    En 1947 Israël naissant a été capable de vaincre avec de simples armes de poings.
    En 1967 et 1973 Israël a vaincu avec son aviation et ses chars.
    En 2006 Israël ne fait pas plier le Liban malgré + d’un mois de bombardements.
    En 2018 c’est l’avènement des missiles, des drones, de l’IA des technologies de plus en plus largement partagés par ses opposants potentiels et Israël de plus en plus dépendants pour ses technologies des USA.
    PS J’ai lu que les palestiniens de Gaza remplacent de plus en plus les cerfs-volants par des drones civils made in China de même que les Israéliens.

     5

    Alerter
  • Catalina // 12.09.2018 à 09h20

    Bonjour Monsieur Naba, puisque vous commentez, j’aimerai que vous m’expliquiez cette phrase : ” Dans un luxe de raffinement qui confine au sadisme, la Russie a infligé une humiliation à ses adversaires, assignant à l’action militaire occidentale un périmètre clairement défini, une « ligne rouge » de revers, ”
    En quoi est-ce raffiné ou sadique ?
    Je pense pour ma part qu’elle n’avait pas d’autre solurtion pour éviter à la Syrie le même sort que l’Irak ou la Libye et je n’y vois aucun sadisme

     10

    Alerter
    • rene naba // 12.09.2018 à 11h16

      Catalina

      Cela signifie simplement que la Russie titre la conclusion de ses erreurs. pour la Syrie, elle a spécifié aux américains et à leurs sous traitants que s’ils s’en prenaient aux forces gouvernementales syriennes, au Hezbollah libanais ou même aux milices irakiennes du Hached al Chaabi, ils en assumeraient directement les conséquences par des représailles du pouvoir syrien et de ses alliés ccontre les positions occidentales en Syrie ,

       8

      Alerter
  • Ardéchoix // 12.09.2018 à 09h46

    La France ” pays des droits de Homs “.
    Ce n’est peut être qu’une faute de frappe ?
    J’ai honte de mon pays

     8

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 12.09.2018 à 10h33

    Désolé mais je n’ étais pas d’accord pour remettre la légion d’honneur a ben ali , ni a ceauscecu , ni aux autres d’ailleurs . alors arrêtez de dire la france la france , dites les gens qui ont gouvernés la france , ou qui gouverne la france . La mienne de france , c’est la révolution comme je l’ai imaginé gamin , c’est la résistance , le cnr , la tête coupée du roi croix v bâton en pendentif a l’extreme limite en vente libre , whaou je vais faire fortune …

     6

    Alerter
  • Tonton Poupou // 12.09.2018 à 10h37

    Frankreich über alles………..

     0

    Alerter
    • Sandrine // 12.09.2018 à 12h34

      “L’Allemagne par dessus tout”, ça voulait d’abord dire que le sentiment national devait primer sur tout autre type d’intéret…
      Rien de tout ça avec l’actuelle politique extérieure de la France au Moyen-Orient. La France, en ce moment, joue contre ses intérêts de nation. Elle agit pour des intérêts privés transnationaux.
      Tout ce passe comme si, depuis 1940, à de rares intermèdes pres, la classe dirigeante française avait abdiqué, comme si elle avait cessé, plus ou moins consciemment, de jouer la carte de la nation, pour devenir une classe mercenaire, vassale d’entités jugées plus puissantes. L’Allemagne, pendant une très courte période, et puis bien vite les USA

       8

      Alerter
  • christiangedeon // 12.09.2018 à 11h27

    Je ne sais pas si tous les détails techniques militaires fournis par M. Naba sont exacts,et je n’ai pas de raisons d’en douter a priori. Quoi qu’il en soit,l’engagement de la France dans cette affaire est une gigantesque erreur,et ce depuis le début.Et une faute difficile à comprendre.je ne suis pas pro Assad,ni anti Assad d’ailleurs dans l’affaire syrienne(pour le Liban c’est autre chose). Je suis tout simplement pour le droit du gouvernement légal syrien d’être maître chez lui et de se défendre contre une agression extérieure que plus personne ne met en doute. Et c’est sur cette base que nous devrions normalement réfléchir,une base objective. Les précédents irakien,lybien,yougoslave perpétrés à une époque où rien ne semblait devoir résister aux neocons,et à leurs alliés soit islamiustes,soit neonazis avaiient ouvert une drôle de boîte de Pandore…mais la Russie s’est relevée,détail apparemment passé inaperçu de la part des startèges neocons. ET il ne m’étonnerait guère qu’après la prise d’IDleb,nous assistions à un spectaculaire rapprochement de la Syrie et de l’Arabie saoudite. tant il est vrai qu’il vaut avoir un ennemi “fiable ” que des alliés à l’ADN de girouette.

     7

    Alerter
  • calahan // 12.09.2018 à 11h43

    Au fait ils en sont ou les travaux du réseau d’extension de distribution d’énergies fossiles dans ce coin de la planète ?

    Vivement qu’ils aient fini le chantier, ça fera une guerre de moins !

     1

    Alerter
  • Louis Robert // 12.09.2018 à 12h02

    En bref, monsieur le président, serait-ce vraiment crime d’état en marche si le coût de ces missiles, voire de l’ensemble de ce spectacle fou servait plutôt à nourrir tous ces enfants français qui ne « petit-déjeunent » pas?

    Pauvre France…

     7

    Alerter
  • Dominique65 // 12.09.2018 à 12h26

    Bonjour. René Naba se laisse un peu emporter dans des considérations hasardeuses lorsqu’il écrit :
    « l’« exception française », la fameuse spécificité française qui verse souvent dans la spéciosité […] Michel Crozier qui ne saurait en aucun cas être suspecté d’être un « anti français » l’accusation courante qui frappe quiconque heurte la bien pensance française. »
    Il confond sur ces point les USA et la France qui a bien des défauts, mais pas ceux-là. La seule exception avancée par la France est sa politique culturelle lors de négociations de traités de libre échange. Rien à voir avec « l’exceptionnalisme américain », qui, lui, est « fameux ». Et lorsque quelqu’un ne plait pas en France, il est soit ignoré, soit traité de complotiste (ou les deux), jamais d’anti français.

     2

    Alerter
    • Chris // 12.09.2018 à 17h56

      Pas encore, mais on a vu les mêmes (les affairistes) le faire sous le Gvt de Vichy. Ils finiront bien par mater les Français par un détricotage social en cours.

       3

      Alerter
  • petitjean // 12.09.2018 à 12h54

    “livrer des missiles S 300 à la Syrie”
    j’ai comme un doute : la Russie a-t-elle effectivement fait cette livraison aux autorités syriennes ??
    Israël aurait dit, par la voix de son 1er ministre, que ce serait un véritable casus belli et Poutine aurait concédé
    qu’en est-il ?

     1

    Alerter
    • Chris // 12.09.2018 à 18h00

      Il en a été question. Ensuite, sous les glapissements de la Calamité Internationale à 12%, il a été de question d’une mise à niveau (mais quel niveau ?) du matériel de détection syrien d’origine soviétique par les ingénieurs et techniciens russes. Ces derniers sont très bons…

       2

      Alerter
  • Villegagnons // 12.09.2018 à 13h54

    Stratégiquement, il vaut mieux que la France fasse ces frappes plutôt que Tsahal, cela permet de désserer l’étau iranien.

     0

    Alerter
    • R.C. // 12.09.2018 à 15h41

      Quel “étau iranien” ?
      S’il y a un étau, il est otano-étasunien ! Il n’est que de voir les implantations des bases de l’OTAN ainsi que ses laboratoires (armes biologiques) jusqu’au coeur de Moldavie, Ukraine, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizie, Ouzbékistan, pour ne citer que les plus frontaliers de la Russie.
      Otons-nous de l’Otan…

       14

      Alerter
  • rene naba // 12.09.2018 à 16h15

    Réponse à Max.
    Le papier est consacré au bilan de la diplomatie macronienne à l’occasion de la 2eme session des ambassadeurs de France. Il a pour objectif de mettre en relief les errements du pouvoir français. Cela ne signifie pas que j”exonère la Syrie ou plutot le pouvoir syrien de toutes ses turpitudes. Militant de la gauche libanaise à Beyrouth, nous étions peu nombreux à l’époque à dénoncer les turpitudes de l’affairisme syro-libano français du temps partenariat en affaires du tandem Rafic Hariri Jacques Chirac et par ricochet Hafez Al Assad, via Abdel Halim Khaddam. Correspondant tournant pour le Moyen orient au bureau régional de l’AFP à Beyrouth, j’étais constamment en butte aux tracas administratifs et à la censure syrienne. J’ai été le premier à dénoncer l’affairisme Hariri-Chirac- Syrie dans un livre “Rafic Hariri un homme d’affaires premier ministre” Harmattan 2000, avant même l’assassinat de Hariri alors que toute la presse française célébrait ce petit génie de la finance et se félicitait de la pertinence de cette alliance affairiste tripartite. Je vous dénie le droit de me donner des leçons de probité intellectuelle..

     15

    Alerter
  • moshedayan // 12.09.2018 à 20h19

    “L’hypothèse d’un piratage informatique russe a été évoquée pour expliquer la défaillance technologique française.”
    Je ne partage pas du tout le ton triomphant de René Naba sur l’échec occidental en Syrie et ne crois pas du tout à un piratage russe sur le matériel français. Il s’agit tout simplement de la conséquence de l’esprit français “plus sophistiqué que l’esprit russe” (qu’ils se disent à Paris !!! les Russes “des abrutis qui carburent à la vodka” – les Français, vous êtes fiers d’avoir un rafale bien plus performant et plus cher qu’un sukhoï 34 “une charrette” que disent certains pilotes, sauf que le pilote russe fait le boulot au plus juste et avec une bonne fiabilité ! Pareil pour les missiles (sur le papier le missile français ouaaah il est supérieur au russe, sur le terrain ???)
    Serge Wasterlain, je vous assure que les Russes ne se laisseront pas faire sur Idlib et ils ont prévenu les Occidentaux. Par ailleurs, la Turquie a passé, contre l’avis des Américains, un accord pour acheter des S 400 russes !!! Quelle horreur !! Un membre de l’OTAN. Cette évolution signifie que la Turquie coopérera pour “Idlib” pour évacuer, éliminer les “terroristes” ou pour évacuer le plus possible la population civile et laisser l’Armée syrienne écraser les terroristes. Quant aux Anglo-Américains, du fait de l’attitude turque, leur système de communication et d’analyse est maintenant défaillant. Quant à Paris, Macron enrage de devoir” manger son chapeau”, la France n’a plus rien à faire dans la région. Bravo votre président Hollande.
    J’ajoute enfin que j’approuve entièrement le travail des Russes qui consistent à écouter les satellites français, tant que des rafales français “s’amuseront” à longer les frontières de la Russie dans la région du Niemen.Baltique et votre ministre de la Défense devrait plutôt “faire le canard” – quant on cherche les “emm…” on les trouve.

     5

    Alerter
  • Haut-Marnais // 13.09.2018 à 13h52

    Je réitère mon commentaire car il a été supprimé. Les avions français sont partis de la base militaire de Saint-Dizier (52) et non de Saint-Didier (35).

     0

    Alerter
  • Pollix // 13.09.2018 à 15h07

    Depuis 2013, ils ont dû en effet bien avancer, on peut faire confiance à Dick Cheney…
    https://www.businessinsider.com/israel-grants-golan-heights-oil-license-2013-2?IR=T

     1

    Alerter
    • Lysbeth Levy // 15.09.2018 à 07h39

      Ah et bien on a compris l’intérêt d’Israel pour cette guerre contre son voisin syrien et depuis le début si je traduit ce lien : https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.businessinsider.com/israel-grants-golan-heights-oil-license-2013-2&prev=search On savait qu’avant même que les combats contre Assad commencent, les conspirateurs avaient déjà “vendu la Syrie et ces richesses” et Dick Cheney faisait bien parti du lot. L’Irak et l’Afghanistan ne lui ont pas suffit il y rajoute la Syrie. A part ça il est “complotiste” selon “certains” de prétendre qu’il y a guerre contre ce pays pour des raisons de gaz ou pétrôle ! .En tout cas du grand René Naba qui dénonce nos “démocrates en carton pâte” qui nous parle de guerres humanitaires, et autres billevesées depuis des années à chaque massacre et destruction d’un nation. La surenchère continue et ces pauvres syriens vont encore payer le prix du sang, si personne n’arrête ces malades qui nous gouvernent !

       0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications