Les Crises Les Crises
10.septembre.201810.9.2018 // Les Crises

Trump aurait une fascination « bizarre » pour le président français Emmanuel Macron et l’appelle sans raison

Merci 307
J'envoie

Traduction d’un billet qui a beaucoup buzzé, illustrant les préoccupations des journalistes.

Source : Business Insider, John Haltiwanger, 13-08-2018

Le président Donald Trump aurait une propension « bizarre » à appeler le président français Emmanuel Macron au téléphone. Reuters

  • Le Président Donald Trump aurait un intérêt « bizarre » pour le Président français Emmanuel Macron et l’appelle au pied levé, laissant le dirigeant perplexe quant à la raison pour laquelle Trump l’a joint.
  • Trump s’est vanté à maintes reprises de sa relation forte avec Macron, et a tweeté vendredi, qu’ils ont eu une « très bonne conversation téléphonique » sur toute une série de sujets, y compris « la sécurité et le commerce ».
  • La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a soutenu Trump et affirmé que les dirigeants étrangers apprécient la disponibilité du président pour « prendre leurs appels jour et nuit ».

Le Président Donald Trump aurait un intérêt « bizarre » pour le Président français Emmanuel Macron et l’appelle au pied levé, laissant le dirigeant perplexe quant à la raison pour laquelle Trump l’a joint.

Un ancien responsable de la sécurité nationale a dit à Politico que Trump veut parler à Macron « en permanence », l’appelant parfois sans raison particulière.

« Macron dirait quelque chose comme : “Hé, de quoi on parle ?” Ce sont des gens très occupés. On ne se contente pas d’appeler pour dire qu’on est là », a déclaré le fonctionnaire. « La norme est que vous n’appelez pas en premier sauf si vous demandez quelque chose ou si vous essayez de sanctionner un comportement, qu’il s’agisse d’une carotte ou d’un bâton. On n’appelle pas pour n’importe quoi. »

Un fonctionnaire de la Maison-Blanche a affirmé que Macron avait sollicité la majorité des appels de Trump.

Trump s’est vanté à maintes reprises de sa relation forte avec Macron, et a tweeté vendredi, qu’ils ont eu une « très bonne conversation téléphonique » sur toute une série de sujets, y compris « la sécurité et le commerce ».

Selon Politico, Trump peine aussi à saisir le concept des fuseaux horaires et ses assistants doivent lui rappeler constamment qu’il tente d’appeler d’autres leaders mondiaux à des heures inopportunes.

La Maison-Blanche a défendu l’amour apparent de Trump pour le bavardage avec ses homologues du monde entier au téléphone, disant à Politico que cela a aidé le président à établir de « bonnes relations » avec d’autres dirigeants mondiaux.

« Le président a développé des relations solides et de bons rapports qui sont non seulement amicaux, mais qui permettent aussi des conversations franches avec de nombreux alliés les plus proches de l’Amérique », a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders. « Il a même travaillé au téléphone avec nos rivaux, injectant de la stabilité dans les relations bilatérales qui font l’objet de réajustements conflictuels mais nécessaires pour faire passer les intérêts américains en premier. »

Sanders a également affirmé que les dirigeants étrangers apprécient la disponibilité de Trump pour « prendre leurs appels jour et nuit ».

Source : Business Insider, John Haltiwanger, 13-08-2018

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 10.09.2018 à 06h41

Rien de passionnant Trump nous est servi à toutes les sauces, qu’il fasse une fixette sur Macron n’est pas forcément une bonne chose pour notre jupiterien de service.

Article dans l’êre du temps qui passe comme une feuille morte en septembre.

37 réactions et commentaires

  • Fabrice // 10.09.2018 à 06h41

    Rien de passionnant Trump nous est servi à toutes les sauces, qu’il fasse une fixette sur Macron n’est pas forcément une bonne chose pour notre jupiterien de service.

    Article dans l’êre du temps qui passe comme une feuille morte en septembre.

     47

    Alerter
    • cording // 10.09.2018 à 07h29

      Je dirais plutôt dans l’air du temps ?

       10

      Alerter
      • Fabrice // 10.09.2018 à 08h14

        Un peu de poésie agrémente le réveil non ? Ère et temps était plus amusant que la simple rigueur des conventions. Un peu de fantaisie ne fait de mal qu’aux convenus.😋😉

         15

        Alerter
    • leprolo // 10.09.2018 à 09h01

      Nous vivons dans un monde ou l’escroquerie est élevée au rang de réalisation politique = normale
      Faisant fi des lois et décrets = Transferts de fond de la France d’en bas aux profits des cadres ….Entres autres ! Surtout des caisses de retraites comme l’ARRCO , le fric des non cadres , tranféré à l’AGIRC ET AGFF = Jusqu’à trois milliards d’euros /an : ça s’appelle comment ? …….Que des majorations de salaire en % = d’ou les écart de salaires dû aux centrales syndicales !
      Les logements sociaux , amortis en une quinzaine d’années = Que deviennent les montants des loyers empochés après amortissement ? Exemple l’ancien maire de la ville de Lyon , ministre de l’intérieur , a fête en grande pompes le centenaire d’un groupe HLM de “sa” ville ……….Bref une société d’escrocs , ayant pignon sur rue qui balaient le Liberté , Egalité , Fraternité d’un revers de mains sales ! = Certains , certaines vont m’accuser de gauchisme ??? = citoyenneté !

       18

      Alerter
      • Rassemblement des Ouvriers et Intellectuels // 11.09.2018 à 08h34

        Liberté, égalité, fraternité …
        Quand on sait que le second mot de l’hymne national nous voit comme des enfants, c’est à dire comme des êtres n’ayant pas leur mot à dire selon l’étymologie latine, on se dit qu’il vaut mieux être “sujet” que citoyen.
        Le sujet est celui qui conjugue le verbe, il est actif.
        Le citoyen ne fait qu’obéir aux consignes et se conformer à une propagande.

         2

        Alerter
  • Wakizashi // 10.09.2018 à 07h14

    “Selon Politico, Trump peine aussi à saisir le concept des fuseaux horaires”

    J’adore la façon à peine voilée de vouloir faire passer Trump pour un abruti complet… Est-ce qu’à Politico ils pensent aussi que Trump a du mal à saisir que la Terre est ronde ?

     27

    Alerter
    • Pierre Kiroul // 10.09.2018 à 11h11

      Alors vous ne connaissez pas l’Amérique et les Américains ! Combien de fois n’ai-je été réveillé la nuit par des supérieurs/collègues/clients/amis américains qui ne savaient pas s’il fallait ajouter ou retrancher des heures par rapport à l’heure locale, comme pour la plupart des Français pour l’heure d’été et l’heure d’hiver. L’Amérique est le centre du monde pour eux et il n’ont qu’une idée imprécise du méridien de Greenwich.

       14

      Alerter
      • Wakizashi // 10.09.2018 à 17h08

        Ce n’est pas propre aux américains, on peut en dire autant des Français, et de tout le monde en général (à part certains métiers dont c’est la spécialité comme les marins, les pilotes d’avion, les géographes etc.). Si je vais demander à quelqu’un au hasard dans la rue à Paris s’il est plus tôt ou plus tard à Hong Kong qu’en France, je ne suis pas sûr d’avoir beaucoup plus de 50% de bonnes réponses… pour autant, ce n’est pas un défaut de compréhension du “concept des fuseaux horaires” ; juste de ne pas se mélanger les pinceaux entre avance et retard.

        Dire que Trump “peine à saisir le concept des fuseaux horaires”, c’est sous-entendre qu’il est trop couillon pour comprendre qu’il n’est pas 17h08 partout sur Terre quand il est 17h08 à Washington.

         6

        Alerter
        • Emmanuel // 10.09.2018 à 19h52

          Désolé de ne pas partager votre opinion, mais malheureusement je pense en effet qu’il est un peu couillon, jusqu’à indisposer les politiques de son propre parti (cf l’article sorti recement par un anonyme de la haute administration… du jamais vu). En revanche je m’interroge plutôt sur les causes du symptôme Trump, et sur l’hystérie qui semble s’y dérouler, mais aussi sur les conséquences réelles que la politique menée va engendrer, y compris, par effet de “ruissellement” sur le reste du monde. En fait, je crois que le problème, c’est que c’est un couillon très dangereux là où il est.

           2

          Alerter
          • R.C. // 11.09.2018 à 02h44

            “selon Politico”…
            Quel crédit peut-on accorder à une presse qui avale sans hauts-le-coeur toutes les fadaises sur la “russosphère”, sur Poutine, sur la Syrie et autres affaires de novitchiottes ?

            Trump est un rustre, une sorte d’ursidé pachydermique, soit. Peut-on, pour autant, raisonnablement croire que ce soit un imbécile ? Un type qui a monté son empire commercial et qui a pris le pouvoir de la nation la plus puissante du monde…

            Toutes ces prétendues révélations sentent la machination et le coup tordu. Ce que le deep state a fait, à Maïdan, par exemple (et autres révolutions colorées), il tente de le rééditer dans un coup d’état rampant contre Trump, régulièrement élu des urnes.

            C’est ainsi que les dernières révélations d’un “collaborateur”, courageusement anonyme, de Trump font penser à la mystification hollandouillesque de “Caton”. Un coup venu de l’opposition se faisant passer pour les proches et les intimes, pour mieux démolir un Donald décidément empêcheur de danser en rond…

             5

            Alerter
          • Wakizashi // 11.09.2018 à 07h34

            @ Emmanuel

            Comme R.C. et Marc, je pense que non seulement c’est une belle incompréhension de prendre Trump pour un couillon eu égard à son parcours, mais qu’en plus c’est une grave erreur stratégique (sous-estimer l’ennemi est la pire erreur, cf Sun Tzu). Je remarque que les gens prennent souvent les hommes politiques pour des abrutis ou des incompétents, sous prétexte que leur politique est mauvaise ou malsaine, comme si c’était le fruit d’erreurs de leur part. Je vois d’ailleurs ce discours fleurir de plus en plus s’agissant de Jupiter.

            Or ces arrivistes ne mènent pas des politiques mauvaises par incompétence, mais de façon totalement délibérée, tout simplement parce qu’ils servent d’autres intérêts que l’intérêt général. Soit leur intérêt propre, soit l’intérêt de certains groupes d’influence, soit des intérêts idéologiques (ou un peu de tout ça à la fois). C’est quand-même très puéril de penser qu’un homme de pouvoir est bête parce qu’il ne sert pas mes intérêts…

             7

            Alerter
        • Marc // 10.09.2018 à 21h22

          Je vous suis entièrement et cette moquerie insultante est surprenante, du niveau des tabloids anglais… pourtant c’est un journal plutôt sérieux, on a juste là un exemple de malhonnêteté journalistique vis a vis de trump, celle qu’on retrouve dans la plupart des medias de masse

           3

          Alerter
          • Emmanuel // 11.09.2018 à 07h27

            Attention de ne pas aller chercher trop loin, là où peut être les choses sont beaucoup plus simples. Trop de témoignages convergent et de bords différents pour en déduire que Trump est ingérable, et ce n’est pas par son génie ! L’argument de l’homme d’affaire qui aurait réussi par son intelligence, me fait rire ! (D’ailleurs l’intelligence se mesure par la quantité d’argent que l’on possède , c’est bien connu (sic) !). Quand un soit disant responsable relance les mines à charbon et tutti quanti, en jubilant, on peut se poser quelques questions. Très fort pour la tele-réalité, ce qui a parfaitement marché pour une portion importante de la population en captant le ressentiment et la colère des gens. Et maintenant bienvenu en Europe…..

             0

            Alerter
            • marc // 11.09.2018 à 10h47

              l’argument d’un homme d’affaires tel que trump qui aurait réussi sans comprendre les fuseaux horaires me fait tout autant rire

               2

              Alerter
  • Pierre D // 10.09.2018 à 08h17

    Il est aussi “fasciné” par Poutine, Erdoğan, et Un.

    … en fait ce qui le “fascine” c’est le gouvernement par ordonnances et le 49.3… et le défilé du 14 juillet.

     18

    Alerter
  • Igor // 10.09.2018 à 08h44

    Non, Trump se moque de lui, il a juré sa perte, on serait dans le cadre du travail çà s’appelerait du harcellement…Reste à savoir où vont aller les fonds américain dans la politique française..

     9

    Alerter
  • wuwei // 10.09.2018 à 10h17

    Je dois dire que je trouve également Macron tout à fait fascinant. En effet voici quelqu’un qui a réussi la performance d’être en à peine plus d’un an le recordman de dégringolade dans les sondages et de faire pire que ses deux prédécesseurs ( qui pourtant étaient de sacrées pointures dans le genre !) dans à peu près tous les domaines, qu’ils soient économiques, sociaux, culturels, écologiques, politique étrangère mais aussi dans le mépris total qu’il voue à : ceux qui ne sont rien, aux illettrées, aux Gaulois réfractaires, au kwassa kwassa qui pêche peu, à ceux qui ont un tee-shirt et ne peuvent se payer de costard, aux jeunes qui ne veulent pas devenir milliardaires, ….
    Ce personnage médiocre mais malheureusement pour nous bien trop réel, peut fasciner tel le vide qui attire lorsque l’on se tient au bord d’un précipice.

    « Nos plaies ouvertes saignent parce que les gens voient qu’un tas de connards à qui ils ne confieraient même pas un stand de hot-dogs dirigent leurs vies. »
    (Tim Willocks)

     39

    Alerter
    • RV // 10.09.2018 à 15h16

      ” faire pire que ses deux prédécesseurs”
      Il fait le job !
      Je ne vois là aucune médiocrité, bien au contraire; il est dans la ligne et c’est bien pour ça qu’il est là où il est.

       3

      Alerter
      • Alfred // 10.09.2018 à 20h42

        Les kleenex vont durer de moins en moins longtemps voilà tout. Si le prochain est du même bois que celui ci et les deux précédents il fera pareil: il demantelera le pays sans le début de l’ombre du moindre intérêt pour les gens qui le peuplent … et il sera dans le même état de disgrâce encore plus vite. Jusqu’à ce que les gens comprennent et renversent vraiment la table (dans 25 ans peut être…).

         6

        Alerter
  • Morne Butor // 10.09.2018 à 11h01

    Trump, c’est un commerçant avec des réflexes de commerçant. Il garde le contact avec ses plus gros “clients”. Rien de plus.

     7

    Alerter
  • Nasir // 10.09.2018 à 11h18

    On peut présenter les choses comme on veut pour aplanir les angles, comme la Maison blanche le fait très diplomatiquement, je retiens dans cette histoire que Macron prend l’appel dès que l’envie prend à Trump de lui demander l’heure qu’il est. Décidément, bien peu de symétrie dans cette relation qu’on nous a présentée comme “privilégiée”, sans nous dire qu’elle ressemble surtout à s’y méprendre à celle d’un manager et de son assistant (d’ailleurs quand on regarde le parcours des 2 hommes on se dit que le naturel ne chasse décidément pas facilement !). Quand on abdique sa souveraineté on peut aussi bien abdiquer sa fierté.

     21

    Alerter
    • Sandrine // 10.09.2018 à 13h52

      Bien peu de symétrie dans cette relation en effet qui ressemble en effet à celle d’un manager avec son assistant, ou plutôt son collabo(rateur)

      https://blogs.mediapart.fr/yvster14/blog/100317/macron-est-il-un-agent-des-usa

       3

      Alerter
      • Nasir // 10.09.2018 à 14h31

        Intéressant article, mais Assange n’a en définitive rien révélé de plus sur Macron en 2017, et on en est réduit à des hypothèses invérifiables pour l’instant. Dans tous les cas vu son ascension fulgurante, Notre Président doit forcément être redevable à des tiers, et soumis à toutes les pressions qu’on peut imaginer.

         7

        Alerter
  • Louis Robert // 10.09.2018 à 13h16

    « Trump aurait une fascination « bizarre » pour le président français Emmanuel Macron… » ?

    Il arrive en effet que la « vedette », bien solitaire d’être attaquée de toutes parts 24 heures par jour, se lasse et, devenue soudainement sentimentale, recherche, en mal d’affection, la compagnie d’un admirateur inconditionnel qui le fascine de se laisser mener si complaisamment par la main devant le monde entier…

    Ce n’est tout de même pas avec les présidents Poutine ou Xi Jinping que Trump pourrait entretenir pareille relation, non plus qu’il l’eut pu avec un de Gaulle.

     4

    Alerter
  • kasper // 10.09.2018 à 13h22

    pour un perdreau de l’annee comme Trump, qui n’a jamais rien fait de notable dans sa vie, il est bien normal de chercher a se mettre sous l’aile protectrice de Jupiter, phare de la pensee complexe et petit pere du peuple de ceux qui ont reussi.

     8

    Alerter
    • Morne Butor // 10.09.2018 à 14h11

      Kasper, j’espère que votre commentaire est ironique.
      Trump a fait des choses très notables, telles que devenir président du pays le plus militarisé du monde.
      Quant à voir en Macron un homme favorisant les favorisés, je veux bien, mais pour le reste, je ne vois pas…

       4

      Alerter
  • Jacques F. // 10.09.2018 à 14h01

    Quel enfoiré ce Trump.
    Au lieu d’appeler pour demander ou menacer (comme tout le monde), cet imbécile fait des appels de courtoisie.

     2

    Alerter
  • Frexit // 10.09.2018 à 17h55

    ça, c’est de la géopolitique!!!
    Allons, le blog “Les Crises” , ne tombez pas dans la presse de caniveau.
    Restez sur les hauteurs sur lesquelles vous nous avez habitués à vous voir.

     3

    Alerter
    • Les-crises // 10.09.2018 à 22h07

      certes, mais c’est aussi de la géopolitique. C’est ces gens là qui prennent les décisions…

       2

      Alerter
    • BOURDEAUX // 10.09.2018 à 22h49

      Caniveau ,non. Mais ce billet est inconsistant. Des considérations sans intérêt sur les pratiques téléphoniques de Trump, solidement étayées par de vagues propos d’UN ancien responsable de la sécurité US, et d’UN tout aussi anonyme fonctionnaire de la maison blanche. Je l’ai écrit dans un com cet après midi, ça a été supprimé : on ne tolère pas les critiques à la modo ?…

       1

      Alerter
      • Les-crises // 10.09.2018 à 23h20

        si bien sûr. Mais un billet inconsistant qui a beaucoup buzzé, c’est aussi une information sur la vision des journalistes… 🙂

         1

        Alerter
        • BOURDEAUX // 11.09.2018 à 11h52

          Ca en dit plus long, me semble-t-il, sur les communautés qui “font les buzz”. Je serais d’ailleurs curieux de savoir comment ces buzz se mesurent, se construisent, dans cet univers falsifié que devient internet. Cela dit Olivier, après les boulots gigantesques que vous abattez pour certains billets, vous avez le droit de souffler parfois, et même de vous tromper, hein ? On ne vous en veut pas ! 🙂

           0

          Alerter
  • Perseane // 10.09.2018 à 21h27

    Il cherche la faille !
    Il est clair que Trump a 3 dirigeants européens dans le viseur : May, Macron et Merkel !

     2

    Alerter
  • clauzip // 10.09.2018 à 22h08

    Il est plus que regrettable que Macron n’ai pas une formation de diplomate.Cela aurait pu être positif pour la France.Mais,est ce bien son soucis?

    quant au fuseau horaire et l’heure ce n’est pas du niveau d’ENA.
    J’en ai connu un(mon supérieur) qui n’a jamais assimilé la démarche de l’amortissement!
    Alors nous constatons que tout est possible dans ce beau monde!

     2

    Alerter
  • Paul ux // 11.09.2018 à 07h08

    Article de caniveau, journalistes de caniveau, mais ça fait le buzz …
    La presse ne serait elle plus lue que par un certain public de caniveau.
    Presse financée avec des deniers publics pour public limité.
    Limité dans les 2 sens du terme.

     2

    Alerter
  • xavier37 // 11.09.2018 à 07h46

    “The show must go on”… espérons juste ne pas être sur le pont du Titanic

     0

    Alerter
    • R.C. // 11.09.2018 à 09h59

      Et pourtant, sur le Titanic on croyait dur comme fer à boulons en l’indéfectible solidité du progrès et de la technologie.
      Son (vieux) capitaine avait l’arrogante sûreté de soi des progressistes de l’époque : tout pour aller plus vite vers l’Amérique et sans aucune considération pour les passagers des ponts inférieurs !

      Exactement comme le (jeune) capitaine “progressiste” auto-proclamé – (un capitaine de pédalo, lui-aussi ? – nommé aux commandes d’un bateau beaucoup trop grand pour lui (il croit piloter une starteupe…).
      La majorité de son équipage est figée au garde-à-vous et répète en cadence (hisse et haut…) aux passagers que si l’on racle en permanence des icebergs de plus en plus gros, c’est pas la faute du capitaine mais la faute de la marine russe et des connards de passagers de 3e classe…

      Ceux qui sont “sur le pont du Titanic”, ils s’en foutent, ils ont tous des chaloupes insubmersibles et continueront leurs régates. Mais les autres, en bas, ils ont déjà les pieds dans le clapotis…

       3

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications