Les Crises Les Crises
15.septembre.201815.9.2018 // Les Crises

La Défense russe affirme que les Casques blancs ont tourné une mise en scène d’attaque chimique

Merci 229
J'envoie

À prendre avec prudence et recul. Mais nous le posons là au cas où…

Source : Russia Today France, 12-09-2018

Vue d’Idleb le 8 juin 2017 (image d’illustration).

Selon la Défense russe, l’organisme controversé des Casques blancs a tourné au moins neuf vidéos, impliquant des enfants, visant à accuser Damas d’avoir mené une attaque au chlore contre des civils à Idleb.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a fait savoir dans un communiqué diffusé ce 12 septembre que l’organisme controversé des Casques blancs aurait tourné au moins neuf vidéos, impliquant des enfants, dans le but de les utiliser comme preuves d’une attaque chimique imputable au gouvernement syrien contre des civils, à Idleb.

«Dans la soirée du 11 septembre, à la fin des tournages, lors d’une réunion conjointe des représentants des Casques blancs et du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham, il a été décidé que deux des neuf vidéos pourraient être communiquées à l’ONU et à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Il a été proposé de diffuser les autres vidéos sur les réseaux sociaux à cause de leur mauvaise qualité», a ajouté le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon la Défense russe, les terroristes se préparent à réaliser une véritable attaque chimique

En outre, selon le même communiqué, «les Casques blancs se préparent avec les terroristes à faire un usage réel d’armes chimiques à base de chlore contre les civils participant à leur tournage pour par la suite en faire accuser l’armée syrienne».

La Défense russe affirme, enfin, que depuis le 9 septembre, les Casques blancs ont organisé des répétions de mise en scène d’attaque chimique. Jusqu’à 30 civils, dont une douzaine d’enfants âgés de huit à 12 ans, y auraient participé.

Source : Russia Today France, 12-09-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 15.09.2018 à 06h24

Chaque camp sait que l’autre sait.
Mais tout est prêt, chacun attend.
L’armée syrienne n’attaque pas et attend que les vidéos soient publiées pour prouver qu’il s’agit d’une mise en scène. Les terroristes attendent que l’armée syrienne attaque pour publier les vidéos justifiant une intervention massive des atlantistes..
En attendant les civils syriens de Idlib sont pris en otage.
Pour savoir qui bloque la situation, il suffit de se demander qui y a intérêt.
Les syriens veulent reprendre aux terroristes la totalité de leurs territoires, les atlantistes veulent garder une zône “rebelle” pour contester la victoire syrienne et garder des bases sur place.
L’armée syrienne n’a aucun intérêt à utiliser l’arme chimique, et n’en a pas besoin pour libérer Idlib.
On peut en conclure que les atlantistes utilisent la menace de la mise en scène d’une attaque chimique pour bloquer l’armée syrienne et empêcher la libération de Idlib.

46 réactions et commentaires

  • poissson // 15.09.2018 à 05h17

    L’héroïque 9/11 de Tulsi Gabbard par Philippe Grasset

    A chacun son 9/11… Comme nous l’avons déjà vu et signalé avec force à plusieurs reprises et à propos de diverses situations dont évidemment et particulièrement la Syrie, la Représentante démocrate d’Hawaii Tulsi Gabbard, qui servit plusieurs fois en Irak dans l’US Army, reste dans le concert du simulacre conformiste des “experts” de la presseSystème, des lobbyistes et des parlementaires de l’establishment de “D.C.-la-folle”, et de Trump tel qu’il est advenu, une voix surprenante disant tout haut la vérité-de-situation dans une enceinte (le Congrès) dévolue à l’hypocrisie et à l’inversion-Système. Deux jours après la commémoration de 9/11, et en directe référence à cette attaque, elle s’est à nouveau signalée par le courage sinon l’héroïsme d’une condamnation publique du simulacre de la politique hypocrite et faussaire des USA en Syrie, dans les conditions solennelles d’une séance de la Chambre.
    Gabbard juge et dénonce cette évidence que l’actuelle politique US en Syrie, provocatrice et interventionniste, de « se tenir aux côtés de 20 000 à 40 000 terroristes d’al Qaïda et d’autres groupe djihadistes, et de menacer d’attaquer militairement la Russie, la Syrie et l’Iran s’ils osent attaquer ces terroristes », constitue une « trahison du peuple américain, et spécialement des victimes de l’attaque 9/11 », et également de « ses compagnons d’arme » ayant servi et servant dans les nombreuses campagnes depuis 9/11. Elle accuse Trump de se conduire dans cette circonstance en « parrain protecteur d’al Qaïda et des autres terroristes ».
    Cette intervention d’une telle sorte de Gabbard est sans précédent dans cette enceinte (la Chambre), de la part d’une femme ayant une expérience de soldat au feu (trois déploiements en Irak), dans une circonstance si tendue (menaces d’attaque US pour défendre Iblid), dénonçant en pleine lumière une politique de trahison si complètement invertie des USA (protéger la plus forte concentration de terroristes du monde, représentés officiellement comme les agresseurs de 9/11). Gabbard avait dit la même chose pour la politique d’Obama suivant les mêmes lignes qu’emprunte Trump aujourd’hui, mais c’était dans une interview. Du point de vue de la communication qui fait aujourd’hui la puissance et le risque d’une action politique, l’acte de Gabbard du 13 septembre 2016 mérite effectivement le qualificatif d’“héroïque”.

    http://www.dedefensa.org/article/lheroique-911-de-tulsi-gabbard

     53

    Alerter
  • Ovuef2r // 15.09.2018 à 05h45

    « Il apparaît qu’il y a une espèce de préparation psychologique par certains intervenants russes d’une utilisation de l’arme chimique, qu’ils mettraient sur le compte de groupes terroristes », a commenté Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, à l’antenne de BFMTV, in http://www.opex360.com/2018/09/12/lallemagne-ne-pourra-fermer-yeux-cas-dattaque-chimique-syrie-estime-mme-merkel/
    Et si c’est Le Drian qui le dit, notre ministre des affaires étrangères, comment ne pas le croire ?
    C’est une guerre de l’information depuis le début, les « printemps arabes »…

     14

    Alerter
    • R.C. // 15.09.2018 à 09h43

      La France – mon beau pays, avec ses 2000 ans d’Histoire et ses 300 fromages – a eu le “meilleur économiste” (dont tout le monde a oublié le nom). Puis elle a eu les meilleurs avions renifleurs du monde… Maintenant, elle a le meilleur diplomate. Enfoncé, Talleyrand, voici Le Drian !
      Allons, camarade, ne te retourne pas, “ferme les yeux et pense à l’Angleterre” (de Salisbury ?). Tu verras, ça fait pas mal…

       10

      Alerter
    • Fritz // 15.09.2018 à 11h12

      Le Drian… Celui-là, quand l’impunité des politiciens sera terminée, il a du souci à se faire.

       14

      Alerter
      • lvzor // 17.09.2018 à 11h41

        Y a-t-il pire punition qu’être Le drian?

         1

        Alerter
    • moshedayan // 16.09.2018 à 13h31

      Ovuef2r, vous avez parfaitement raison. La manoeuvre de Le Drian est de couvrir les terroristes pour tenter à tout prix (jusqu’au dernier souffle de la diplomatie française) de revenir sur la région.
      En clair, Le Drian est prêt jusqu’à les soutenir (en niant même leur caractère extrêmiste et islamiste). Cette attitude, quand même !, a un nom -trahison de ce que veulent les Français, me semblent-ils, non ? Si cette attitude persiste, en cas de tir de missiles de l’OTAN sur la Syrie, il n’y aura qu’une réponse possible la destruction des capacités offensives des armées de l’OTAN présentes au large de la Syrie.

       5

      Alerter
  • Catalina // 15.09.2018 à 06h02

    https://gaideclin.blogspot.com/2018/09/pierre-le-corf-le-gouvernement-syrien.html

    Pierre Le Corf : «Le gouvernement syrien n’a aucune raison d’utiliser l’arme chimique»

     15

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 15.09.2018 à 06h24

    Chaque camp sait que l’autre sait.
    Mais tout est prêt, chacun attend.
    L’armée syrienne n’attaque pas et attend que les vidéos soient publiées pour prouver qu’il s’agit d’une mise en scène. Les terroristes attendent que l’armée syrienne attaque pour publier les vidéos justifiant une intervention massive des atlantistes..
    En attendant les civils syriens de Idlib sont pris en otage.
    Pour savoir qui bloque la situation, il suffit de se demander qui y a intérêt.
    Les syriens veulent reprendre aux terroristes la totalité de leurs territoires, les atlantistes veulent garder une zône “rebelle” pour contester la victoire syrienne et garder des bases sur place.
    L’armée syrienne n’a aucun intérêt à utiliser l’arme chimique, et n’en a pas besoin pour libérer Idlib.
    On peut en conclure que les atlantistes utilisent la menace de la mise en scène d’une attaque chimique pour bloquer l’armée syrienne et empêcher la libération de Idlib.

     93

    Alerter
    • Fritz // 15.09.2018 à 08h13

      Rien à ajouter à votre commentaire. Sauf pour dire qu’il devrait figurer en tête de tel ou tel grand journal… s’il restait des journaux intelligents et honnêtes en France.

      Je n’aurai pas la cruauté de le comparer aux pleurnicheries de Sara Daniel. Mais je le recommande à Tan Khaerr de Wikipédia, le néocon qui a verrouillé la page “Attaque chimique de Khan Cheikhoun”.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_chimique_de_Khan_Cheikhoun

       16

      Alerter
    • Nerouiev // 15.09.2018 à 08h15

      Rien à dire contre cette analyse, bien au contraire, et pour enfoncer le clou dans le fait que tout le monde sait et que l’ONU est informé, le discours du délégué permanent de la Syrie du 7 septembre 2018 Bachar al-Jaafari est assez éloquent :
      https://www.mondialisation.ca/bachar-al-jaafari-ceux-qui-disent-quidleb-est-effectivement-une-zone-de-desescalade-ne-savent-pas-de-quoi-ils-parlent/5627721

       17

      Alerter
    • UnJournaliste // 15.09.2018 à 09h04

      “L’armée syrienne n’en a pas besoin”.
      En fait si, les armes à base de dérivés chlorés peuvent être très utiles pour débusquer des insurgés reclus dans une cave ou des tunnels avec des otages sans avoir à enterrer tout le monde en faisant s’effondrer le tunnel. Il faut juste se rappeler qu’une bombe lacrymogène, c’est des dérivés chlorés. C’est la méthode utilisée à l’époque dans le théâtre à Moscou.

       8

      Alerter
      • UnJournaliste // 15.09.2018 à 09h42

        Tout est une question de dosage et de concentration; à faible dose ça pique les yeux, un peu plus ça assomme, un peu plus on ne se réveille pas. Le soucis dans cette guerre de l’information est que si la moindre trace de chlore est trouvée, il est facile de crier à “l’attaque chimique” et de faire basculer les opinions publiques.

         21

        Alerter
        • Eric83 // 15.09.2018 à 12h48

          Merci pour ces précisions essentielles.

           5

          Alerter
      • bernard // 16.09.2018 à 19h29

        Le 2-chlorobenzylidène malonitrile ou gaz CS ou ortho-chloro-benzal malonitrile est un gaz lacrymogène de formule ClC6H4CH=C(CN)2. Un gaz lacrymogène est un composé chimique (souvent produit par une réaction de combustion), qui chez l’Homme, produit immédiatement un larmoiement, une irritation de la peau et des muqueuses en général.

        Et oui Macrominus est le dictateur d’un régime qui gaz son peuple

         2

        Alerter
      • bluerider // 16.09.2018 à 21h58

        Avez-vous en tête des exemples UN SEUL EXEMPLE MEME… d’usage d’armes chimiques 1/ dans des lieux confinés genre les tunnels construits avec le ciment LAFARGE ?… et 2/ qui ont fait des victimes parmi les pseudo-rebelles islamistes ? Je suis, nous sommes tous, preneurs. Retour à la case départ de cet échange. DUGESCLIN 0 FAUTES. Merci à lui.

         0

        Alerter
    • Tonton Poupou // 15.09.2018 à 10h24

      Ce qui fait la différence entre aujourd’hui et hier concernant la dernière poche terroriste d’Idleb à libérer par l’armée syrienne et ses alliés, c’est que cette fois ci les russes ont prévenu et mis en garde les “dingues de la gâchette” occidentaux par la voix de Sergueï Lavrov les enjoignant à ne pas s’engager dans “une aventure guerrière aux conséquences incontrôlables”. Tout en étant très diplomatique le langage n’en n’est pas moins clair et significatif. De toutes façon les russes n’accepteront jamais que leurs intérêts en Syrie soient sous la menace constante d’une clique de terroristes au nord de la Syrie. Donc les russes feront le ménage comme ils savent le faire et comme le ferait n’importe quel gouvernement dans le même cas./

       25

      Alerter
    • Chris // 15.09.2018 à 18h16

      A propos de cette attente, un certain T. M. préconise :
      La Syrie devrait attendre le 6 novembre pour libérer Idleb.
      Les raisons ?
      Si l’attaque d’Idleb débutait avant le 6 novembre 2018, date des élections de la Chambre des représentants US et du tiers du Sénat, la Syrie se mettrait en danger. Il suffirait alors aux Britanniques de réaliser leur opération sous faux drapeau pour contraindre le président Trump à intervenir en urgence, c’est-à-dire sans avoir le temps de vérifier les imputations de Londres. Faute de quoi, Donald Trump prendrait le risque de perdre les élections de mi-mandat et de se retrouver mis en accusation par le nouveau Congrès.
      Une attaque US serait alors extrêmement létale, contrairement aux mises en scènes précédentes.
      Bachar et ses alliés ont-ils fait le même calcul ? On dirait…

       4

      Alerter
  • John V. Doe // 15.09.2018 à 07h48

    On n’en est déjà plus là : Nikki Haley, l’ambassadrice USA à l’ONU, a depuis déclaré que le simple fait d’une attaque d’Idlib suffirait à déclencher le feu des USA en ajoutant “ne nous testez pas à ce sujet”. Elle a été suivie par des déclarations semblables d’autres haut responsables US.

    Pour ces gens, il n’est pas question que les Russes puissent sortir du bourbier syrien. Pour les Français, Idlib est un abcès de fixation des terroristes que Le Drian craint de voir débarquer ici en cas de liquidation. Pour les Turcs, ce serait la perte de leur moyen de pression sur Damas pour éviter un arrangement entre le pouvoir central et les Kurdes qui dirigent 30 % du territoire syrien, soit loin au-delà de leur zone propre, en ce compris une bonne partie des ressources pétrolières du pays.

     24

    Alerter
    • bluerider // 16.09.2018 à 22h06

      Idlib est le dernier rempart avant l’Euphrate et le face à face entre les 2 coalitions… d’où l’affolement de la coalition atlantiste qui devient sauvage et barbare.

       1

      Alerter
  • Eric83 // 15.09.2018 à 08h40

    “À prendre avec prudence et recul. Mais nous le posons là au cas où…”

    Pourquoi une telle mise en garde ? Parce qu’il s’agit d’un article de RT ?

    N’est-ce pas faire le jeu de ceux qui font tout pour décrédibiliser RT voire l’interdire en France au prétexte de prétendues “fake-news” et/ou d’un organe de propagande de la Russie ?

     34

    Alerter
    • LBSSO // 15.09.2018 à 10h08

      Après le “expliquer c’est excuser” du Barcelonnais place au “douter c’est contester” ?

      “Pourquoi une telle mise en garde ? Parce qu’il s’agit d’un article de RT ?”
      Non.C’est parce qu’il est difficile ,dans un guerre de propagande ,d’établir la démonstration d’une vérité ,qui plus est, si on a pas assisté aux faits.
      Certitude, croyance ,opinion,présomption, vraisemblance,connaissance,preuve,etc. ne sont pas synonymes.

      Aussi dans cette circonstance, place au doute qui n’empêche pas l’enquête, le questionnement. Bien au contraire : l’incertitude liée au doute n’annihile pas le débat, elle le suscite.

       14

      Alerter
      • Dominique65 // 15.09.2018 à 11h55

        Peu de gens ici ignorent qu’Olivier est sous surveillance étroite du Decodex qui espère un faux-pas de sa part pour le taxer de complotisme (ce que ne sera jamais un media voyant des complots russes partout).

         7

        Alerter
        • LBSSO // 15.09.2018 à 12h29

          Je crains (sous réserve d’avoir bien compris votre commentaire) que votre argument puisse se retourner contre OB : on pourrait lui reprocher que sa mise en garde est hypocrite , un faux-semblant , qu’il ne la formulerait que parce qu’il est surveillé.
          Certes, il a raison d’émettre cette réserve (nous sommes d’accord) .Mais cette phrase n’est pas qu’une précaution ,elle correspond également à la rigueur de sa démarche pour un “espace d’autodéfense intellectuel” (cf son étude sur le 11/9 ).
          Bref, il nous met en garde sur la véracité de cette affaire non seulement parce qu’il est attendu au tournant mais aussi et surtout,qu’il soit ou non sous surveillance, parce qu’à ce stade il est difficile d’établir les faits .

          On peut appeler cela rigueur, j’y vois aussi de l’honnêteté intellectuelle.

           12

          Alerter
          • Dominique65 // 16.09.2018 à 16h10

            L’auteur de la question avançait une hypothèse après l’avoir posée : « N’est-ce pas faire le jeu de ceux qui font tout pour décrédibiliser RT ».
            C’est cette hypothèse (que je ne partage pas) que j’avais en tête dans ma réponse.
            Je ne soupçonne aucune hypocrisie chez Olivier. Certainement pas. Il se trouve qu’il est surveillé par le « Ministère de la Vérité » et qu’il se doit d’afficher ostensiblement son honnêteté intellectuelle. Il pourrait cependant la parfaire en apposant la mise ne garde systématiquement, quelle que soit la source.

             1

            Alerter
  • DVA // 15.09.2018 à 08h58

    Et aujourd’hui?Je lis sur le site de WSWS…’https://www.wsws.org/fr/articles/2018/09/15/neer-s15.html
    Fake news ? Ma recherche ne confirme nul part cette info!? Pfff???

     4

    Alerter
    • Kiwixar // 15.09.2018 à 09h09

      “le ministère néerlandais des Affaires étrangères a affirmé ne soutenir que des « groupes modérés » en Syrie”

      Des égorgeurs modérés donc. Quoi, c’est pas bien? Faut pas faire sa chochotte quand on veut amener la “démocratie” au Moyen-Orient.

       18

      Alerter
      • Chris // 15.09.2018 à 18h27

        Un “aveu” 7 septembre 2018 :
        https://www.rijksoverheid.nl/documenten/kamerstukken/2018/09/07/kamerbrief-over-het-iob-onderzoek-naar-stabilisatieprogramma%E2%80%99s-in-syrie
        repris par RT le 11 septembre .
        https://francais.rt.com/international/53848-pays-bas-annoncent-fin-soutien-casques-blancs-rebelles-syriens
        Les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à leur soutien aux rebelles de Syrie, car cette aide n’aurait, selon eux, pas fourni les «résultats escomptés». «La possibilité de changer rapidement la situation [en Syrie] est très faible», explique une lettre émanant de la chambre basse du parlement néerlandais, datée du 7 septembre et signée par les ministres des Affaires étrangères et du Commerce. «Une victoire militaire d’Assad est désormais imminente», poursuivent les auteurs du texte. Le soutien des Pays-Bas à différents groupes de l’«opposition armée modérée» s’arrête immédiatement, selon le texte. Les versements en faveur des Casques blancs se poursuivront en revanche jusqu’au mois de décembre inclus.

         3

        Alerter
      • moshedayan // 16.09.2018 à 17h10

        Bien vu , cette information : les Néerlandais. Une drôle de nation au fond : entre des néo-nazis criards et des sociaux-démocrates hypocrites, l’un allant avec l’autre peut-être.
        Je rappelle que le gouvernement néerlandais s’est arrangé avec le gouvernement nationaliste de Kiev pour toujours publier les informations sur la catastrophe du MH17 avec l’accord de ce dernier et de ne pas publier des informations jugées sensibles par ce même gouvernement ukrainien. Il a même rejeté une collaboration étroite avec la Malaysie (pourtant propriétaire de l’avion) avec un comportement néo-colonialiste. Et ce pays instrumentalise systématiquement les victimes de cette catastrophe pour accuser la Russie. On peut penser que ce pays est “infesté” par l’Atlantisme et les services MI 6 et CIA.
        Aucun respect pour moi…

         5

        Alerter
    • Pierre D // 15.09.2018 à 09h51

      Les Pays-Bas ont été devancés par les USA: (https://fr.wikipedia.org/wiki/Casques_blancs_(Syrie)#Financement)

      “La formation et l’équipement des Casques blancs sont financés par les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas, le Canada et le Japon ainsi que par des dons. L’aide américaine, via l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), se monte à 23 millions de dollars selon les déclarations en avril 2016 d’un porte-parole du Département d’État.

      En mai 2018, CBS News annonce que les États-Unis suspendent le financement des Casques blancs.”

       12

      Alerter
  • Kiwixar // 15.09.2018 à 09h04

    Cui bono?

    Qui a intérêt à utiliser des armes chimiques en Syrie? L’armée nationale qui est en train de gagner? Ou les rebelles/terroristes qui souhaitent une intervention otanienne en leur faveur?

    Qui a intérêt à (presque) empoisonner un ex-agent double russe en Angleterre juste avant la coupe du monde de foot en Russie? Les Russes revanchards ou des Britanniques qui doivent importer du gaz depuis 2012?

    Qui a intérêt en Ukraine à descendre un avion avec un BUK alors que les manpads étaient suffisants jusque là aux Novorusses pour descendre les chasseurs kieviens?

    Qui est tranquille avec ses hydrocarbures, ses gros clients asiatiques, ses réserves minières, son endettement à 10% du PIB, son éducation issue du communisme, et son auto-suffisance alimentaire? La Russie ou l’Otanie?

    On a tous le dirigeant qu’on mérite (Vladimir Vladimirovitch, Jacinda Ardern ou… Micron, Teresa et Trump/Obama/Bush/Clinton).

     32

    Alerter
    • Inox // 15.09.2018 à 19h30

      “Qui a intérêt à utiliser des armes chimiques en Syrie? L’armée nationale qui est en train de gagner?”.

      Cet argument ne me convainc pas encore entièrement. Dans une guerre urbaine, j’imagine que sécuriser les innombrables galeries souterraines reste très difficile, prend beaucoup de temps et de ressources. Et les ressources d’une armée ne sont pas infinies.

      Donc en train de gagner ou pas, je reste encore convaincu que l’armée syrienne peut être tenté, n’importe quelle armée d’ailleurs dans ces conditions, d’utiliser ce genre d’arme certainement très efficace dans ce cas de figure.

      Je reste également complètement convaincu que les “rebelles” avec l’aide des casques blancs, sont capables de mettre en scène une attaque chimique pour provoquer l’intervention de l’OTAN.

      J’ai pas d’opinion tranchée quoi.

       2

      Alerter
      • bluerider // 16.09.2018 à 22h16

        ces armes sont efficaces en milieu confiné. Elles ont toujours été utilisées en milieu ouvert. elles devraient cibler des “”rebelles””, elles ciblent toujours des civils, de préference des enfants et des femmes… ça ne vous parle pas ? Moi, si. Surtout que du côté atlantiste, nosu avons affaire aux spécialistes des provocations en tous genres.. souvenez-vous du pseudo coup d’Etat au Vénézuela en 2002. Le peuple est allé rechercher Chavez. L’armée n’a pas osé tirer. Le massacre tant attendu par les USA et l’oligarchie vénézuélienne n’a pas eu lieu… Souvenez-vous de l’Euromaïdan, et des tireurs embusqués aux fenêtres de l’Hotel Ukraïna, qui ont été vus en train de tirer des 2 côtés des barricades, assassinant froidement des policiers et des berkouts surpris par derrière… ces milices d’extrême droite rappellent la tactique du Gladio en Italie pendant les années de plomb… Ca vous va cette fois ci ?

         4

        Alerter
        • Inox // 21.09.2018 à 08h51

          Non. Toujours pas convaincu. Si la Syrie avait des stocks d’armement chimique, c’était pas pour faire jolie. Et l’erreur, ou la stupidité n’a pas de camp.

           0

          Alerter
      • bluerider // 16.09.2018 à 22h21

        autre rappel : 6 congressistes américains ont demandé en septembre 2013, à voir les preuves US de l’attaque chimique de la Ghouta qui failli mettre le feu aux poudres. Ces 6 congressistes n’appartenaient pas au même parti ( 3 4 DEM, 2 REP), n’étaient pas du même état, et ne siègaient pas dans les mêmes commissions. Or tous les 6, à leur sortie, ont déclarés dans leurs journaux que c’était du FLANC. Avec politesse mais leur propos était clair. L’un d’entre eux a même changé d’avis. IL a dit qu’il voterait non. Sans autre explication, c’était au NYTIMES ! Pour un fait, il faut 2 témoins. Là les journalistes en avaient 6. En avez-vous entendu parler ? Avez-vous, vous-même, eu accès aux preuves US ? (Obama a dit qu’elles étaient différentes des preuves françaises et de meilleure qualité… c’est dire…)

         2

        Alerter
  • Roger // 15.09.2018 à 09h07

    En effet, cette précaution devrait aussi figurer en tête de nos media mainstream, sous perfusion financière des “oligarques” qui les possèdent et de nos impôts (10 millions €, de subvention pour l’ancien “Nouvel Obs”).
    RT, jusque dans son nom ne se cache pas d’être au service de son Pays. Nos media essaient désespérément de nous faire croire qu’ils sont objectifs (illusion ou hypocrisie), alors qu’ils sont manifestement au service de l’Atlantisme US, et de ce fait, font du tort à notre pays.
    RT est largement plus crédible que notre “médiasserie”.
    Bon, je suis désormais fiché “russophile” par l’inénarrable Nicolas V. et le déplorable Disinfolab…

     20

    Alerter
    • UnJournaliste // 15.09.2018 à 09h49

      L’Agence France Presse (AFP) ne cache pas non plus dans son nom le pays qui la finance et de qui elle est au service.

       10

      Alerter
      • Ovuef2r // 16.09.2018 à 06h36

        Si on va par là, Europe 1 non plus..

         2

        Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 15.09.2018 à 09h26

    Est ce que les russes sont prêt a se laisser dicter par l’occident qui torture , bombarde femmes et enfants , j’en passe et des meilleures, leur façon de faire, chlore ou pas chlore , c’est la seule question importante . Malheureusement pour nous pauvres occidentaux, notre économie va tellement mal et ils ont tellement peur que les peuples leur rentre dedans ,et leur reprennent tout ce qu’ils nous on volé, j’ai bien peur qu’ils aient choisi la guerre purificatrice d’économie . Et pendant que eux ,seront bien tranquille sur une quelconque ile , nous, nous en prendrons plein la gueule .

     10

    Alerter
  • Sam // 15.09.2018 à 11h13

    Ca fait un bon mois que les russes alertent depuis différents canaux de la préparation de fausses attaques chimiques en Syrie. Pourquoi ces mises en scène n’ont elles pas encore émergées ?
    – Les vidéos sont probablement aussi nulles que les précédentes qui n’ont guère convaincu que Macron et May. Genre DIY, faites vous même votre propre vidéo d’attaque chimique avec un tuyau d’arrosage. On pourrait même proposer un tutoriel, c’est à la mode.
    – L’occident a perdu confiance en ses capacités de nuisances. Démonstration de la puissance militaire russe avec leurs derniers exercices aux proportions bibliques, nullité des terroristes au sol, place verrouillée par les russes et les syriens. L’occident semble manquer de plus en plus de marge de manœuvre là bas, et a perdu toute crédibilité sur la question humanitaire.
    Tant mieux.
    Et merci aux russes de patiemment désamorcer toutes les immondes vilenies auxquels se livrent ces criminels, avec notre argent.
    Puissent ils en finir une fois pour toute avec ces terroristes.

     14

    Alerter
    • Dominique65 // 15.09.2018 à 12h10

      « Les vidéos sont probablement aussi nulles que les précédentes qui n’ont guère convaincu que Macron et May. » Pourquoi faire plus crédible, un dessin animé leur suffirait. Et je n’exagère pas, souvenons-nous des grottes de Tora bora : http://wiki.reopen911.info/index.php/La_grotte_de_Tora_Bora

       8

      Alerter
    • Patrick // 15.09.2018 à 13h58

      Bolton avait plus ou moins confirmé l’information en insistant sur le fait qu’en cas d’attaque chimique les USA seraient forcés de bombarder :” attention !! je répète !! en cas d’attaque chimique , nous serons obligés de bombarder !!! je répète !! allo , y’a quelqu’un ? “

       3

      Alerter
  • Spartel // 15.09.2018 à 16h23

    Bachar el Assad devrait reprendre le mot de Poutine : qu’il ira chercher les djihadistes jusqu’au fond des chiottes.
    Quel bonheur de voir cette bande d’égorgeurs, de salopards sous dix mètres de terre.
    Dans le cas contraire, imaginez cette bande de tueurs parcourant le PO, l’Europe et l’Afrique du Nord ; au service de qui ?
    Tout le monde sait ce que Machiavel disait des mercenaires ; soit ils sont intégrables dans les forces armées, soit il faut les liquider.
    Je vous laisse deviner ce qu’il adviendra.

     6

    Alerter
  • Nanker // 15.09.2018 à 23h08

    “Il faut juste se rappeler qu’une bombe lacrymogène, c’est des dérivés chlorés. C’est la méthode utilisée à l’époque dans le théâtre à Moscou”

    Je crois que c’est faux. Pour neutraliser les preneurs d’otages les services russes auraient répandu un tranquillisant de la famille du Fentanyl, peut-être du Carfentanil (100x plus puissant).

    Sinon je crois que le destin d’Idlib (et de la Syrie) est profondément lié au… calendrier électoral US et aux élections de mi-mandat se déroulant le 6 novembre. Trump pourrait avoir envie de bander ses muscles pour flatter son électorat en balançant quelques Tomahawk sur la Syrie.
    Si **en plus** l’étau judiciaire se resserre autour de lui il pourrait avoir envie, comme Clinton en 1999 au Kosovo, de faire diversion en foutant le feu à la région.

     1

    Alerter
    • Garibaldi2 // 16.09.2018 à 08h19

      Il ont utilisé du Kolokol-1. Il a été fatal à 130 otages qui étaient en état de trop grande fatigue.

       0

      Alerter
    • Jérôme // 17.09.2018 à 08h37

      Trump s’est fait élire en disant « pas de guerre en Syrie, négocions avec Poutine et Assad pour lutter contre les terroristes. »

      Un affrontement en Surie ne lui rapporterait aucune voix.

       0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications