Les Crises Les Crises
28.mars.201828.3.2018 // Les Crises

[2015] Le Koweït impose un fichage ADN à toute sa population

Merci 24
J'envoie

Article de 2015, que je ressors pour mémoire vu l’actualité.

Il était évident que ça finirait par arriver, le Koweit est donc le premier.

Bien entendu, cela est vendu pour lutter contre les criminels.

Bien entendu, en cas de besoin, cela pourrait aussi permettre de retrouver l’auteur d’une lettre, d’un tract, les participants à une réunion d’opposition, etc…

#LeProgrès

Le Koweït a adopté une loi ordonnant que les plus de 4 millions de citoyens koweïtiens et résidents étrangers sur le territoire subissent un test ADN pour établir une base de données nationale. Selon les autorités koweïtiennes, ce fichage ADN faciliterait les processus d’investigations criminelles et policières.

Cette législation a été votée par le Parlement à la demande du gouvernement, pour aider les agences de sécurité à effectuer des arrestations plus rapidement dans le cadre d’enquêtes criminelles, comme celle qui fait suite à l’attentat suicide perpétré le 26 juin, le premier dans le pays à être revendiqué par le groupe Etat islamique. Un kamikaze saoudien avait fait sauter sa ceinture d’explosifs dans une mosquée chiite de Koweït, la capitale du pays, faisant 26 morts et 277 blessés.

Le Parlement koweïtien a approuvé un fonds d’urgence du ministère de l’Intérieur de 400 millions de dollars pour financer le dispositif. « Nous avons voté cette loi sur les prélèvements ADN car nous sommes prêts à approuver tout ce qu’il faudra pour augmenter les mesures de sécurité dans le pays », a indiqué un parlementaire. Les Koweïtiens qui ne souhaiteraient pas se soumettre au prélèvement risquent de sévères sanctions : un an de prison et jusqu’à 33 000 dollars d’amende.

Le gouvernement koweïtien ne précise pas si les visiteurs et les touristes seront concernés par ce fichage ADN. Un ministre du gouvernement koweïtien déclarait lundi sur la chaîne al-Jazeera qu’il était encore trop tôt pour en décider. En Europe, une telle décision serait illégale. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) avait empêché le Royaume-Uni de mettre en place ce type de fichage en 2008.

Suite à lire sur : RFI, 15.07.2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

dupontg // 03.08.2015 à 18h09

ne vous inquietez pas vous aurez les deux

99 réactions et commentaires

  • Caliban // 03.08.2015 à 03h07

    Si les George Bush avaient su à quoi aboutiraient leurs guerres pétrolières, je suis sûr qu’en bon démocrates jamais ils n’auraient libéré le Koweit ! On leur offre la démocratie, et voilà ce qu’ils en font. Incorrigibles ces enturbannés 😉

      +15

    Alerter
    • Hannibal Genseric // 03.08.2015 à 06h09

      Justement, la démocratie que vous offrez aux Arabes c’est celle que vous imposez au Koweït, en Arabie, au Qatar, aux EAU, tous protectorats de l’Occident. Un pays veut-il être libre de la domination occidentale ? On le détruit au nom de la pseudo-démocratie. Exemples : Irak, Libye, Syrie, Tunisie.Messieurs les donneurs de leçon démocratique : gardez la bien au chaud chez vous et laissez les autres peuples tranquilles. Gérez votre démocratie bruxelloise : celle des oligarques financiers et de leurs valets énarques, qui ne pensent qu’à vous ruiner !

        +80

      Alerter
      • K // 03.08.2015 à 20h06

        Lorsqu’un attentat islamiste a lieu en occident, on nous dit qu’il faut surtout éviter les amalgames, et ne pas accuser “les arabes”. C’est une bonne chose.
        Par contre, lorsqu’une multinationale ou un groupe d’influence occidental déstabilise un pays africain ou moyen-oriental, là on peut accuser “les occidentaux”, c’est open bar, tous les coups sont permis, y compris sortir de vieilles histoires d’il y a 50 ans.
        En matière de pas-d’amalgame, le 2 poids – 2 mesures est la règle…

          +14

        Alerter
        • luc // 03.08.2015 à 22h13

          c’est normal, car les “multinationales ou groupes d’influence occidentaux” comme tu dis, ont presque toujours la même attitude

          alors que les arabes eux, ils ont des attitudes variées, si tu y réfléchis

            +6

          Alerter
        • Le X. // 04.08.2015 à 01h10

          Mon cher K
          Comme vous y allez ! imperturbable ! Sachez cependant que j’admire l’obstination dans la contradiction et l’on sent dans votre propos une profonde sincérité (au front de taureau ? )
          Tout d’abord “l’attentat ISLAMISTE en occident dont LES ARABES pourraient être accusés” voilà un champ lexical simple efficace et franc du collier mais un petit amalgame s’y s’est caché mon cher K deux mots feignants l’amitié , deux faux amis quoi ! Je me suis permis ( je vous en suis gré) de les écrire en majuscules
          je vous l’accorde la langue liturgique de ce que l’on appelle l’ Islam est l’arabe et ce peuple ombrageux abrite même des chrétiens me dit On ? Diantre ! mais on me dit dans l’oreillette que islamiste et islam sont deux concepts différents…
          Pire mon cher K! rien ne vous garantie que cet arabe sois musulman (ni même persan ! Comment pourrait on ? !)
          Et puisqu’il faut toujours envisager le pire : Imaginez un belge d’origine congolaise, islamiste de culture occidentale,convaincu d’être musulman après avoir lu la préface d’un ouvrage Wahabite ottoman réédité par un saoudien légèrement berbère ayant investi dans le journal gratuit. au Qataretéra. . .?
          Ce qui par transitivité (dont je vous épargnerais le détail ici, convaincu de la foudroyance de votre analyse) m’amène a vous dire que plus rien ne nous garanti que cet attentat sois arabe. . .ni même islamiste .Ouais je sais tout fout le camp !
          Sinon les histoires d’il y a 50 ans . . .? Celle avecToto et son vélo ? Courage ! Je crois que vous fuyez les realites Le K !

          Quand on veut peser et mesurer de foi ,une règle n’est pas de trop
          Proverbe dalmatien (ou dalmates ? Sais plus. . .)

            +14

          Alerter
        • gotoul // 28.03.2018 à 10h00

          Hannibal Genseric écrit “domination occidentale” et non “occidentaux”. ( Les dominants occidentaux ne sont qu’une très petite partie des occidentaux. Mais ils ont acquis un pouvoir colossal.)

            +2

          Alerter
    • citoyen du monde // 28.03.2018 à 14h41

      Ce ne sont pas des enturbannés. Ce sont des tètes noués. Ce qui en arabe se dit “Ras Marboute” et veut dire esprit fermé. Se déguisement qu’ils portent au golfe trouve son origine chez les bergers de chameaux. le tissu servait de protection contre le soleil et la corde n’est que le nœud qui sert à entraver la patte avant du chameau, évitant qu’il ne puisse courir. le berger le porte constamment sur la tète.
      Tete noué est justement un sobriquet utilisé dans le monde arabe pour.mise à l’index ce genre de personne.

        +2

      Alerter
    • Silk // 28.03.2018 à 23h21

      Après c’est pas spécifique à Bush et au Moyen-Orient.
      Il est évident qu’a terme les pays européens y passeront.
      Ne serait-ce que pour assurer la survie de nos régimes le flicage généralisé sera une obligation.
      L’etat d’urgence rentré dans le droit commun pourra faire basculer rapidement un gouvernement autoritaire dans la répression face à une contestation.
      Il suffit d’aller refaire ses papiers d’identité pour constater que désormais on donne plus d’information avec nos empreintes qui sont enregistrées couplé à la mise en place de la biométrie et de photo qui rentrent dans des fichiers.
      Big Brother est beaucoup plus proche que ne le pensent nombre de citoyens …

        +3

      Alerter
  • dupontg // 03.08.2015 à 03h26

    “Si de nombreux pays ont des bases de données qui gardent une trace de l’ADN de toute personne ayant été déclarée coupable d’un crime”….

    En france pas besoin d’etre declaré coupable d’un crime pour rester fiché ADN

      +37

    Alerter
    • Patrick Andre // 03.08.2015 à 07h07

      Normal, si on analyse la définition (politiquement ) ADN: anti démocratie nationale!

        +15

      Alerter
  • ANDY8 // 03.08.2015 à 07h17

    Est-ce si choquant ?
    Avant nos empreintes digitales étaient sur la CI
    Si ça permet de résoudre plus d’affaires criminelles, ça vaut peut-être le coup
    Avec des tests ADN , Guy Georges ( tueur violeur de l’est parisien) aurait été arrêté plus tôt

      +11

    Alerter
    • dupontg // 03.08.2015 à 07h43

      ca depend de l’utilisation qu’on en fait…
      ça aurait surement bien plu à adolf

        +51

      Alerter
      • Chris // 03.08.2015 à 16h50

        Perso, je préfère un test ADN que des caméras et boites noires dans tous les coins.

          +1

        Alerter
        • dupontg // 03.08.2015 à 18h09

          ne vous inquietez pas vous aurez les deux

            +82

          Alerter
    • José // 03.08.2015 à 09h57

      Une surveillance à domicile, ça permettrait de résoudre encore plus d’affaires criminelles. Si Big Brother te regarde, c’est pour ton bien évidemment!

        +45

      Alerter
    • Alae // 03.08.2015 à 11h40

      Tout à fait d’accord avec vous, ANDY8. Les empreintes digitales constituaient-elles une “atteinte aux libertés” ?
      Aux USA, le taux de viols a chuté comme une pierre au début des années 2000. Le pourquoi ? La généralisation des tests ADN.
      La dissuasion, ça marche.

        +5

      Alerter
      • Bouddha vert // 03.08.2015 à 11h59

        Bonjour,
        Des sources, des sources… sinon on pourrait croire que vous nous cachez la vérité.
        Cordialement.

          +24

        Alerter
      • dupontg // 03.08.2015 à 12h07

        c’est assez balaise avec 10 millions d’illegaux qui ne sont sans doute pas fichés ni genetiquement ni autrement….

          +10

        Alerter
      • chris // 03.08.2015 à 14h54

        Il faudrait castrer chimiquement les mâles et surtout les mâles porto ricains ou mexicains qui sont encore plus sauvages que le mâle blanc et qui sautent sur tout ce qui bouge !

          +6

        Alerter
      • F. L. Agorneur // 03.08.2015 à 23h25

        Olivier, un peu de rigueur, STP : le taux de viols DECLARES est le double des années 60.

        Reste à savoir combien de cas étaient déclarés sur l’ensemble à cette époque, et aussi définir ce qu’on appelle un viol :

        – C’est seulement depuis la fin des années 80 que le viol est entré dans les moeurs comme un crime des violeurs, et non pas une faute ou une invention des victimes. Jusque là, c’était impunité bien souvent, et donc aucune envie de le déclarer (en plus de la honte et la culpabilité infligée à et ressentie par, les victimes, etc.)

        – Les femmes étaient subordonnées aux hommes, sans autonomie ni voix ni pouvoir, et leur salut était d’abord dans le “pas de vague”.

        – Aujourd’hui encore, une bonne part des viols n’est toujours pas déclarée, et reste et une honte tue chez les victimes.

        – De plus, il faut prendre en considération la définition du crime sexuel. Dans les années 60, un pelotage musclé pouvait être abusif, mais “Boah, c’est pas si grave, ma p’tite dame ! Au moins vous plaisez”. Aujourd’hui, une main aux fesses (ou même l’accusation non prouvée, mais on entre là dans des dérives judiciaires graves) peut t’envoyer en prison.

        Donc concernant les viols, on ne parle plus ni de la même chose, ni des mêmes conditions, ni tout simplement des mêmes femmes que dans les années 60. A moins d’ajustements fort difficiles à mesurer, la comparaison est sans objet.

        De plus, aujourd’hui bien souvent dans les media, bien souvent on agrège attentats à la pudeur et viols pour faire plus court et dramatiser les chiffres, ce qui fausse encore la vision de la réalité.

        Ce qui ne veut pas dire que les attentats à la pudeur ne sont pas des crimes, ni que le traitement actuel des crimes sexuels soit satisfaisant, même s’il a progressé.

        Bon, là, insérez une chute marrante et légère pour réduire la pression moraliste qui se la pète.

          +6

        Alerter
      • porcinet // 28.03.2018 à 07h54

        Avant ils violaient, maintenant, il les tuent pour pas qu’on retrouve le corps !

        Vu les dirigeants que nous avons, croire qu’ils imposent un fichage ADN pour la sécurité de leurs citoyens implique une grande bêtise, une totale soumission et une immense lâcheté.

          +5

        Alerter
      • Blabla // 28.03.2018 à 11h46

        Les empreintes digitales constituaient-elles une “atteinte aux libertés” ?
        Oui

        Un fichage préventif de la population est bien une atteinte à la liberté de la population.
        Il y en a qui les refusent toutes, beaucoup en acceptent quelques unes mais la ration demandée ne descend jamais!

        L’ADN a la particularité de donner des indices sur des individus tiers (le fichage de l’ADN d’un individu trace également sa famille)

          +4

        Alerter
    • Flolo // 03.08.2015 à 15h09

      Je suis toujours impressionné de voir comment la peur instillée dans les esprits les rend capables de tout accepter (et de tout oublier, y compris l’Histoire…) avec une formidable facilité !

      Vos arguments me font penser à ceux qui ne s’inquiètent pas d’être mis sous surveillance par la NSA et autre DCRI au motif qu’ils n’ont rien à se reprocher (comme si tout ce qui revêt un caractère légal devait se confondre avec la place publique !) et que si cela permet d’arrêter des terroristes…

      Bref, la perte de toujours plus de liberté pour un très hypothétique gain de sécurité…et, le plus probable, ni l’un ni l’autre à l’arrivée…

        +32

      Alerter
      • Lysbethe Lévy // 03.08.2015 à 15h19

        Oui, assez d’accord avec vous Flolo, on oublie très vite, et on ne pense jamais à voir sur le long-terme les “conséquences”, qu’au final l’information c’est la “désinformation”. On re-écrit l’Histoire avec de nouvelles distorsions pour les nouvelles générations, et chaque jour, des “fausses nouvelles” intox, de la propagande en guise d’informations sur le monde.

        Nous sommes “sous influence”” en quelque sorte. Quand à la confiance aux hommes qui nous gouvernent, les institutions, donc la DCRI ou les services spéciaux inutile de leur donner un “quitus”, l’Histoire et les informations sur les conflits d’intérêts, collusions du pouvoir et de la Justice, corruptions partout, accepter ce serait leur donner les moyens de nous tenir encore plus et en plus pour “notre bien” ! .

          +10

        Alerter
      • Chris // 03.08.2015 à 17h12

        Aussi longtemps que vous émargez aux services de la Sécurité Sociale et bénéficiez des services sécuritaires qu’offre la nation (police, gendarmerie, service du feu, secours en montagne, justice, ect…), vous acceptez de perdre une certaine part de vos libertés : celles de vous faire détrousser, menacer, voire tuer sans aucun recours à une aide externe ou médiation ou mourir faute de soins ou nourriture…
        Personnellement, je ne suis pas pour le tout sécuritaire comme le veut l’infantilisation actuelle, pourtant bien pratique pour contrôler les mouvements migratoires des populations, que ce soit pour le travail ou les loisirs. Les gens n’ont jamais autant bougé que maintenant, merci Schengen, Club Med, Bookers & Cie.
        Celui qui reste tranquillement dans son fief, passe pour un nase !

          +3

        Alerter
        • georges dubuis // 03.08.2015 à 18h17

          + Des gens me suspectent de ne pas avoir de portable.

            +13

          Alerter
        • laurent // 28.03.2018 à 07h09

          “vous acceptez de perdre une certaine part de vos libertés : celles de vous faire détrousser, menacer, voire tuer sans aucun recours à une aide externe ou médiation ou mourir faute de soins ou nourriture”
          Vous délirez ou bien?
          -celles de vous faire détrousser: par qui? la mafia? depuis quand les services de l’état luttent contre? jaurai tendance à penser l’ inverse
          -menacer, voire tuer sans aucun recours à une aide externe ou médiation: comme etre abattu par un flic? treve d’ironie, j’aimerai souligner que la police – 1. n’est pas indispensable pour résoudre un pb – 2. n’est pas la seule “aide” externe (heureusement!) – 3. n’est pas la premiere institution à laquelle on pense pour entamer une médiation, mais plutot pour la briser/terminer
          – mourir faute de soins ou nourriture: oui c’est bien connu, si l’état ferme un hosto, ya instantanément 1000 morts 😀 genre les gens ils savent plus comment on demande de l’aide.

            +4

          Alerter
    • RosettaPhilae // 03.08.2015 à 16h35

      Les tests ADN sont capables du meilleur comme du pire. Ce n’est pas le fichage ADN en soit qui est en cause, mais le fait que la France a perdu sa souveraineté. Pour ficher ADN toute une population et en tirer uniquement des avantages dans la recherche des criminels et non des inconvénients, il nous faudrait un Etat exclusivement au service du peuple. Hélas, ce n’est pas le cas au Koweït. La France était du temps du Général un pays souverain au service du peuple, la France est aujourd’hui au service d’un Empire. Un tel fichage ADN en France aurait donc hélas des effets pervers.

        +10

      Alerter
      • Amstellodamois // 04.08.2015 à 08h45

        A partir du moment où le fichier existe, le pire est possible, et à terme, dans un contexte de crise systémique du capitalisme et de la résurgence probable des régimes autoritaires afin de sauver les intérêts de la grande bourgeoisie, plus que probable…

          +4

        Alerter
        • step // 28.03.2018 à 12h32

          la problématique n’est pas là, mais même un pays souverain soucieux de son peuple ne doit pas avoir ce genre de fichier. 1) car il pourrait ne pas le rester 2) car il pourrait être conquis.

          La résistance en temps d’adn, la gestapo se serait enfoncé comme dans du beurre dedans.

            +1

          Alerter
    • Deres // 04.08.2015 à 10h52

      Justement, pourquoi s’embêter avec l’ADN de toute la population alors que justement il faut se concentrer sur ceux ayant des antécédents judiciaires. Sinon, en cas de meurtre, on peut prendre l’ADN des proches ou des suspects potentiels, pas besoin de l’avoir à l’avance. Et si c’est pour lutter contre le terrorisme, je ne vois pas trop en quoi avoir l’ADN des futurs kamikazes les empêchera de sévir … C’est juste une mesure de big brother car ils en ont les moyens et ne se pose pas plus de question que cela. Un gros fantasme autoritaire en fait. Il le font non pas parce que c’est utile, mais par ce que cela les rassure. Et la possibilité de dérive est bien entendu très importante une fois que les données sont disponibles …

      Perso, je serais un meurtrier, je récupérerais des cigarettes usagées ou des poils pris au hasard loin de chez moi pour les mettre sur les lieux de mes forfaits histoire de brouiller les pistes.

        +7

      Alerter
      • Michel // 28.03.2018 à 09h04

        Et surtout ne pas laisser sa carte d’identité sur place

          +8

        Alerter
      • madake // 29.03.2018 à 23h25

        C’est une pratique connue et pratiquée par certains, cotons tiges, brosses à dents et à cheveux, phalènes, sous-vêtements… font partie des pièces récupérées sur les scènes.

          +0

        Alerter
    • christian // 05.08.2015 à 08h44

      «Avec des tests ADN , Guy Georges ( tueur violeur de l’est parisien) aurait été arrêté plus tôt»
      oui et si on met toute la population en prison aussi à ce compte là. La fin justifie-t-elle les moyens ANDY8 ?

        +4

      Alerter
      • madake // 29.03.2018 à 23h43

        Pas forcément.
        Vous négligez un fait répétitif, qui est la lenteur de la justice, et un autre, la faible coopération des différents services.
        Regardez le classement de la France en Europe, sur
        le nombre de magistrats,
        le nombre de procureurs,
        la durée des audiences,
        et surtout le délai moyen de traitement des enquêtes et procès.
        Je ne serais pas étonné du tout, que parmi les ordonnances, on glisse quelque réforme de la justice, histoire de privatiser un service public, sur lequel on a fait tant d’économies depuis si longtemps, qu’on doit pouvoir “capitaliser” sur le mécontentement des justiciables en privatisant certaines parties.

          +0

        Alerter
    • Alfred // 05.08.2015 à 18h01

      Bien sur vous pouvez trouver une utilité réelle a toute chose et a toute technique. Ce n’est pas vraiment le sujet sous-jasent ici. La question est celle de l’équilibre des moyens et du but. Il s’agit de mettre en balance les coûts (financiers mais aussi sociaux et politiques de l’usage comme du mesusage) et les bénéficies (et bénéfices pour qui). C’est la même question que celle des lois sur les écoutes: le risque vital pour notre société “démocratique” est il celui d’une interception de toute dissidence ou celui de 100 victimes par an aux mains de terroristes?
      Il est parfois bon de se rappeler la fameuse phrase: “la fin ne justifie pas toujours les moyens mais les moyens dénoncent toujours la fin”.
      Il me semble que cela se vérifie dans tout ce que nous vivons depuis 30 ans (construction de l’Europe neo-libérale comprise).

        +3

      Alerter
    • rouille // 28.03.2018 à 09h06

      Une société du tout sécuritaire amène forcément à l’insécurité du citoyen puisqu’il ne peut plus rien faire en dehors des clous sans être puni. Plus la législation réduit l’espace de liberté plus les possibilités de violer ces frontières augmentent et de ce fait les infractions peuvent être même poussées jusqu’au crime de la pensée.
      Quant à Guy Georges, la justice le connaissait et même le détenait en semi liberté lorsqu’il commettait ses crimes. Cela relève donc plus de l’incompétence d’un système judiciaire et d’une guéguerre des clans policiers que d’un véritable manque de moyens scientifiques de le confondre. Le nombre de fois où ses méfaits ont été classés sans suite interpelle sur l’état de santé de la justice de ce pays.

        +5

      Alerter
  • Alain C // 03.08.2015 à 08h07

    Bonjour à tous,

    En tant que lecteur assidu de les-crises.fr, je ne me considère pas comme faisant partie des zombies lobotomisés par le système, mais plutôt clairement parmi les résistants.

    Ceci étant dit, si on analyse objectivement les pour et les contre, il me semble que le vrai problème se situe au niveau de l’accès à ces données.

    Les pour :
    – si on retrouve l’adn d’un individu sur un cadavre ou sur une scène de crime, il est légitime d’aller lui poser quelques questions, et sans doute bénéfique pour la communauté
    – si je me retrouve mêlé d’une manière ou d’une autre à une affaire criminelle, alors que je suis totalement innocent, et qu’on ne retrouve nulle part mon adn, cela pourrait tempérer les ardeurs de l’accusation et éventuellement me permettre de me sortir de ce mauvais pas
    – concernant le travail d’investigation de la police, disposer d’une base intégrale de la population permettrait certainement de faire avancer les choses.
    Après tout, la plupart des crimes ne sont pas le fait de récidivistes, et donc les acteurs sont non identifiables par l’adn lors de leur premier dérapage.

    Les Contres :
    – si mon adn montre une maladie génétique ou un facteur de risque particulier, mon assureur pourrait refuser de m’assurer ou me faire payer une forte surprime.
    – de même, dans certains cas et/ou pour certains métiers, on pourrait écarter ma candidature injustement (ou justement?), ce qui me poserait éventuellement quelques problèmes

    Les cas gris :
    – dans le domaine de la paternité, de l’héritage, des relations de couple etc, une identification sans faille pourrait poser bien des problèmes à de nombreuses personnes.

    Il y a sans doute bien d’autres cas et vous pouvez compléter à loisir….

    Mais d’une manière générale, je me satisfait plutôt bien de l’éclatement de la vérité (bien que toute vérité ne soit pas toujours bonne à dire), et donc, je suis plutôt pour ce genre de mesure, qui effectivement, comme l’a rappelé Andy8 ci-dessus, est assez similaire à la prise d’empreintes, après tout.

    Par contre, il me semble que l’ACCES à ces données devrait être strictement réglementé, et sans doute même les conséquences de cette prise de connaissance.

    Ainsi le refus de m’assurer ne devrait sans doute être possible que dans certains cas bien précis (si mon assureur a un droit d’accès à mon adn)

    De même pour une discrimination en matière d’emploi, de logement, etc : droit d’accès ? conséquence légale de cet accès ?
    Tout cela mérite débat.

    M’intéresse de connaître vos avis à ce sujet

      +13

    Alerter
    • dupontg // 03.08.2015 à 08h46

      ça ne presente pas vraiment d’interet pour les enquetes…
      le “brouillage” des traces adn est assez simple
      de meme que de simples gants permettent d’eviter de laisser des empreintes.

      il ne restera que les avantages pour le pouvoir en place et son controle des masses..
      le meilleur des mondes est en marche

        +30

      Alerter
      • Alain C // 03.08.2015 à 09h02

        [le “brouillage” des traces adn est assez simple]

        Je sais que toute mesure restrictive est généralement contournée par “les pros” contrevenants. C’est pourquoi j’avais précisé que la majorité des crimes sont commis par des “primo délinquants”, qui ne sont sans doute pas au fait de ce dont vous parlez.

        En tant que personne “lambda” non habituée à ce genre de pratique, je n’ai aucune idée de quoi vous parlez.

        Pourriez-vous développer un peu ?

        [il ne restera que les avantages pour le pouvoir en place et son contrôle des masses..]

        Là encore, si je suis méfiant comme vous à ce sujet, je manque d’éléments pour argumenter

        Pourriez-vous développer également ?

          +4

        Alerter
        • dupontg // 03.08.2015 à 09h51

          Autant il est assez difficile de laisser les empreintes de quelqu’un d’autre sur le site d’un crime ou delit,autant il est simple de disperser des signatures genetiques de quelqu’un d’autre …..ou de beaucoup de monde pour noyer ses traces..

          pour l’utilisation de la genetique par le pouvoir,il suffit de demander à ceux qui ont subi la chasse aux “mauvais genes” dans les années 30….
          l’eugenisme devait sauver l’humanité..les individus porteurs etaient sterilisés.
          La suede est le seul pays qui s’en est excusé publiquement mais ça se pratiquait partout

            +19

          Alerter
          • Anne // 04.08.2015 à 21h47

            Et souvent ils mettent le feu… comme ça plus d’ADN, (les criminels ou même les cambrioleurs (expérimentés) effacent ainsi leurs traces, depuis un certain temps déjà).

            Ou alors comme dit plus haut ils s’arrangent pour faire accuser d’autres individus en répandant leur ADN volé (raclure de peau, poils, cheveux, salive…beurk).

            Sur un registre plus léger :

            Un truc plus drôle, effet collatéral, va être que s’ils fichent tous leurs sujets avec l’ADN, les dirigeants vont avoir sans doute quelques surprises (puisqu’ils ont plus de 50 enfants et je ne sais combien d’épouses et concubines….) sur les réelles filiations des uns ou des autres… dans les harems il y a des surprises parfois…

            … pas mal de crimes “passionnels” en perspective…ça va pas rigoler dans les palais, appartements, et sous les tentes de l’émirat dans les années qui viennent, et ça va alimenter les conversations…

            Le zunien qui leur a vendu le kit à ADN, de toutes façon à fait un bon business, hein 😉

              +7

            Alerter
    • Renaud 2 // 03.08.2015 à 09h03

      Ce n’est qu’un premier pas. L’idéal pour nos gentilles élites serait que nous possédions une puce type RFID, avec toutes nos données personnelles et bancaires, avec le cash aboli, le contrôle serait quasi-total. Tout cela reste de la science-fiction bien sûr, et rien ne nous oblige à continuer sur ce chemin. Néanmoins, toutes les lois de renseignement etc nous dirigent clairement sur cette voie.

        +38

      Alerter
      • Balthazar // 03.08.2015 à 09h45

        Vous dites: “tout cela reste de la science fiction.”
        Bien, dormez tranquilles braves gens.
        Ah non, c’est quoi le mot novlangue ? Les zombies ?

          +4

        Alerter
      • José // 03.08.2015 à 10h02

        Il semblerait que le test aux Vieilles Charrues ait été très concluant. La servitude ne peut être totale que si elle est volontaire.

          +10

        Alerter
    • MinL // 03.08.2015 à 09h34

      Le plus gros problème est : définissez ‘crime’. Vous pensez à meurtre ou viol, mais on parle ici d’une région du monde avec des lois sociétales extrêmement strictes (pensez relations homme-femme dans l’espace public, usage des drogues sévèrement réprimé, etc). Quelqu’un qui transgressait légèrement et occasionnellement pouvait avoir un petit espace de liberté à condition d’être discret. Avec cette loi cet espace de liberté sera en péril.

      Imaginez maintenant la même chose en France, entre les interdictions d’un peu tout et n’importe quoi et nos forces de polices avides de faire du ‘chiffre’ et vous verrez le gros désavantage de cette méthode …

        +13

      Alerter
    • Eleutheria // 03.08.2015 à 11h43

      Normalement, quand on enregistre le profil ADN de quelqu’un a des fins médico-légales, par exemple dans le cadre d’une enquête policière, on ne séquence pas son génome entier, mais seulement quelques portions d’ADN qui sont connues pour être très variables d’un individu à l’autre. Il s’agit généralement de morceaux d’ADN non codant, c’est-à-dire d’ADN qui n’est pas transcrit en ARNm puis traduit en chaînes d’acides aminés. En d’autres termes, c’est de l’ADN qui ne fait pas partie des gènes.

      De fait, il est généralement impossible de tirer des conclusions sur le phénotype de l’individu à partir de ces profils ADN, par exemple on ne pourra pas savoir si vous souffrez d’une certaine maladie génétique, ou même si vous avez les yeux bleus. À vrai dire, ça ne fournit pas beaucoup plus d’informations qu’une empreinte digitale, si ce n’est que l’on pourra associer un individu à sa famille.

      Dans les enquêtes, on procède ainsi parce que c’est suffisant pour identifier quelqu’un, relativement rapide et pas trop cher. Bien sûr, rien n’empêche en théorie un gouvernement de séquencer l’ADN entier de tous ses citoyens, auquel cas vos inquiétudes seraient justifiées, mais ce processus serait très coûteux.

        +8

      Alerter
      • JEAN DOREMIEUX // 03.08.2015 à 16h57

        Excellente intervention qui s’ouvre sur une autre question, c’est la question de l’identité-vigilance par biométrie (dont l’ADN) ?

        C’est un progrès en matière d’identité par exemple en établissements de santé. Il faut-me semble t-il – rapprocher cette question de la vigilance en santé de celle de la biométrie d’identification mais cette fois en tous lieux publics.

        Par exemple aux portails des entrées de bâtiments importants où l’identité de ‘qui est qui’ est une question essentielle. Lesquels ? Les services hospitaliers bien entendu, les entrées des aéroports, les entrées dans les banques, les cartes Vitale, les cartes bancaires, etc. Qui est qui ?

        Cette question a deux solutions, me semble t-il.

        Soit le port d’un document d’identité infalsifiable ou d’un bracelet personnalisé, voire, dans des cas précis mais rares et importants, l’implantation d’une puce sous-cutanée. Bref toutes des pièces reconnues par un appareil lecteur de documents relié à une centrale de données. Mais ces documents eux-mêmes peuvent se perdre, peuvent être oubliées, voire volées.

        Soit que cet appareil d’identification soit le périphérique de la même centrale, mais cette fois qu’il ne lise pas un document porteur mais la personne qui porte, en elle-même, ses éléments d’identification dans son corps ou à sa surface et que cet appareil soit capable de répondre, sur des éléments d’identification biométriques comme les pupilles, les empreintes digitales, le visage, à la question ‘qui est qui’.

        Enfin les groupes sanguins ABO et HLA voire l’ADN devenu très simple et peu onéreux peuvent être proposés si les premières identifications, faciles à mettre en place, laissent planer un dernier doute et qu’il faille sur une goutte de sang aller plus loin avant de monter dans un avion gros porteur alors que des menaces pèsent.

          +1

        Alerter
      • john V. Doe // 28.03.2018 à 22h57

        Sauf que
        – les “non-codants” d’hier seront peut-être des “codants” de demain voire d’aujourd’hui. De nombreux biologistes ont déjà soulevé ce problème qui n’est pas que potentiel : des cas existent déjà.
        – les exemples de mésusage des données médicales et/ou personnelles sont légion en ce compris le fichage des syndicalistes et autres.
        – je ne connais aucune base de données qui ne soit à l’abri d’un hacking. Encore une fois de mauvais exemples sont même sortis dans la presse, c’est dire.

          +0

        Alerter
    • gerad Colin // 03.08.2015 à 13h23

      Un avantage certain pour se faire innocenter sera de répandre les traces ADN de son concurrent sur les lieux d’un cambriolage.

      Quant à l’accès aux bases de données, je ne me fais pas de souci. Très certainement qu’aucun citoyen ne pourra y avoir accès car l’état francais ne rigole pas avec la sécurité. Seuls les services de police (police nationale, interpol) et leurs associés( MI5, NSA, FBI, BND) pourront partager les données dans la plus grande discrétion pour nous protéger…de nous-mêmes.

      ….
      Finalement, la DDR était pas si mauvaise. On était autant surveillé mais au moins, on avait du boulot.

        +9

      Alerter
    • chris // 03.08.2015 à 15h00

      Il y a aussi le cas suivant, si nous sommes tous fichés, imaginez que demain arrive au pouvoir un individu comme Hitler qui décide que tous les rouquins, les malades qui ont un gène bizarre crépu dans leurs ADN sont à éliminer, on regrettera peut-être alors d’avoir accepté d’être fiché !

        +7

      Alerter
    • Ali // 04.08.2015 à 09h07

      On pourrait résumé la question à “êtes vous prêt à sacrifier un peu de liberté pour plus sécurité” ?
      Pour ma part je répond instinctivement non.

      D’un autre côté on pourrait aussi se dire que l’on vit tous ensemble, alors pourquoi ne pas être transparent les uns vis à vis des autres ?

      Mais la réalité est que le système est biaisé, on a un gouvernement qui exige de son peuple qu’il soit transparent mais qui de son côté ne l’est pas.

      Il n’y a donc pas de réciprocité dans l’échange. Dans ce cas inutile de réfléchir plus longtemps, c’est encore non.
      Qu’ils soient prêts à me filer leur fichier adn s’ils veulent le mien. Et s’ils me le prennent de force qu’ils ne viennent pas me demander ma considération pour leurs personnes.

        +6

      Alerter
  • georges dubuis // 03.08.2015 à 10h05

    Je vois que, ce que les anglois ne font pas chez eux , ils le font faire à leurs protectorats, cela va rapporter gros à une certaine industrie, c’est une expérience, en somme…….. un autre mirage.

      +7

    Alerter
  • Lysbethe Lévy // 03.08.2015 à 10h16

    Alors depuis que le mur de berlin est tombé, la liberté, dignité humaine a regressé, dans le monde. Surtout en occident ou là des murs ont été dressé, 60 au total pour protéger l’Europe ou les Usa, contre l’invasion des pauvres du sud.

    Avant on faisait des gorges chaudes de ce mur “soviétique” érigé contre “le monde libre” et contraire a la démocratie, et a la Liberté, c’était même un des éléments de la propagande anti-soviétique par les Usa et l’Europe déniant à ce régime le droit d’exister, on mettait a la vue du monde le fait que ce régime était policier, bridait son peuple, le surveillait avec une police secrète, des archives secrètes, avait la possibilité de le mettre en “camps” (prison n’est pas assez fort) et tout ceux qui étaient en prison, étaient forcémment tous des “dissidents” quand bien même ils auraient comme tout bon délinquant, voler, trafiquer la drogue ou occit une belle-mère ou un voisin.

    Des films ont été fait a Hollywood, des livres écrits, plusieurs fois par semaines au gré des évènements, on accusait l’ex-Urss d’enfermer les peuples derrière le mur à l’aide de ces moyens modernes de coercition camps, privation de liberté, services secrets, fiches, stasi, etc…

    Passé 1989 l’Occident n’a eu de cesse de perfectionner ces moyens secrets de surveillance policière les habitants de leurs pays (NSA, CIA, Réseaux divers) avec l’informatique, les moyens d’espionnage et surveillance des citoyens a atteint un tel degré que toute la Planète est prise dans ces “filets”: téléphones, ordinateurs, courriels, conversations fichages ADN, au moins 62 fichiers de police; et quoi d’autre ?

    En 2015 tout ça est balayé “l’Urss est tombé” et là on s’aperçoit que les Usa faisaient a peu près la même chose, mais elle c’est pour défendre la liberté, la démocratie, disons que tout ce qu’ils font “c’est pour votre bien” et les moyens mis en argent c’est puissance 10 000 !

    Voyez vous la différence désormais ? N’es pas démocratique qui le répète deux fois par jour, ni pro-liberté qui le rabâche plusieurs fois par seconde, tout en maintenant que c’est “l’autre” l’ennemi” lui ne l’est pas et ne respecte rien ! La force de propagande a toujours été du côté occidental ne serait-ce que par les moyens financiers mis pour cela.

    Seul Chomsky savait cela et a pu écrire là-dessus, et sur les moyens de tenir des peuples sans coercition trop forte. Bien que cela change avec les camps immenses de la FEMA selon certains.

    A côté des “fiches cartons” de la Stasi, la NSA elle fait davantage avec l’informatique et le million et demin d’hommes qui y travaille devrait inciter a se demander si on a pas abusé de la “malignité” de l’ancienne Urss et a force de la dénoncer, on n’a pas vu ce qui se passait de notre coté.

    Bref je ne fait pas le panégyrique d’un système passé, mais il faut reconnaitre que nous occidentaux avons fait a la puissance 10 000 ce que faisait les anciens pays dits “communistes”. dans la démocratie, pour les libertés et à l’insu de notre plein gré en plus.!

    Je pouffe là…mais jaune…

      +41

    Alerter
    • Gilles // 03.08.2015 à 10h49

      Si je vous suis dans votre dénonciation des moyens de surveillance mis en place par l’ouest, je ne peux pas comprendre que vous exonériez les comportements de
      l’ex URSS (pour faire vite). Les deux sont à dénoncer.

      “un des éléments de la propagande anti-soviétique par les Usa et l’Europe déniant à ce régime le droit d’exister, on mettait a la vue du monde le fait que ce régime était policier, bridait son peuple, le surveillait avec une police secrète, des archives secrètes, avait la possibilité de le mettre en “camps” (prison n’est pas assez fort) et tout ceux qui étaient en prison, étaient forcémment tous des “dissidents” quand bien même ils auraient comme tout bon délinquant, voler, trafiquer la drogue ou occit une belle-mère ou un voisin.”

      Tout cela était vrai et il était juste de le dénoncer.Et il est aussi, juste de dénoncer les pratiques occidentales d’aujourd’hui.
      Mais je ne comprends pas cette manière de mettre en perspective ces scandales en se référant à d’anciennes pratiques toutes aussi scandaleuses en les minimisant sous prétexte qu’elles ètaient moins sophistiquées (exemple des fiches cartons de la stasi). Sinon on en arriverait à trouver des excuses à Pol Pot !!

        +3

      Alerter
      • Lysbethe Lévy // 03.08.2015 à 13h04

        Vous n’avez pas lu la fin :

        “Bref je ne fait pas le panégyrique d’un système passé, mais il faut reconnaitre que nous occidentaux avons fait a la puissance 10 000 ce que faisait les anciens pays dits “communistes”. dans la démocratie, pour les libertés et à l’insu de notre plein gré en plus.! ”

        J’ai jamais dit ce que vous m’imputez mais le fait d’avoir sens cesse pendant 65 ans accuser l’Urss, et les pays de l’est de faire des fiches, d’espionner ou d’enfermer ces dissidents a fait oublier le fait que nos “pseudo-démocraties” occidentales faisaient de même en en mieux étant donné la haut niveau de technologie a tous les niveaux de “nos démocraties qui n’ont eu de cesse d’agresser bien des pays “pour leur bien” ce que n’ont pas fait les pays soit disant socialistes.

        Que la vérité sur Pol pot n’est pas celle des vainqueurs et que l’Ouest démocratique a bien soutenu le Pol Pot en question (Kissinger, Mme Thatcher); cela pose le problème de la propagande occidentale bien plus soutenue que nous le croiions à l’époque.

        Aucune excuse aux conneries des pays soit disant “socialistes” ou soviétiques mais de répéter à l’envie leur “malignité essentialisée” fait oublier que l’occident anglo-saxons, européen, qui lui a des génocides post-coloniaux sur la conscience décrit ses intervention armées, sous les mots humanitaires, démocratiques.

        Chomsky a d’ailleurs dit aux “dissidents” de l’est souvent soutenu par la NED ou le State of Department Us, qu’ils étaient choyés par rapport aux dissidents en Amérique Latine qui eux ont souvent péris dans des fosses communes ou disparus a jamais. (Chili, Argentine, etc…) Vaclav Havel, Lech Walesa, et autres dissidents” pro-occidentaux” n’ont finalement que vendu leurs pays aux anglo-saxons qui les soutenaient. Quel résultat aujourd’hui ?

        Pendant que les Usa sauvait les “polonais” des soviétiques, les tenant de la “théologie de libération” partout en Amérique du sud étaient impitoyablement assassinés et noyés dans des bains de sang que l’on découvre souvent après.

        Et tout ce que nous savons de la Corée du Nord passe par les infos venus des Usa, ou européens, mais en vérité que savons nous du conflit coréen et de son actuel régime ? La Voix de l’Amérique fait passer ces infos/intox chaque semaines et on dit amen ..

        Si ce régime est mortifère(camps, assassinats, espionnage etc) comme on nous le dit et “répète tous les jours” est ce de la propagande ou la vérité vraie ? Encore une fois je n’excuse pas mais je pose la question sur nos médias, la propagande constante, qui nous fait penser et dire des mots, sans que nous ayant tous les éléments sous les yeux.et que nous “pensons” comme “acquis”.

        Comme Poutine est LE méchant : Hitler, autiste, envahisseur, qu’il veut reconstruire un Empire alors que ces paroles viennent de Zbig ou autre hating-russian” de l’élite de Washington. …

          +23

        Alerter
  • olivier imbert // 03.08.2015 à 10h56

    ils les koveitiens, ont été libérés deux fois par l’armée Otan…donc tant que le conseil de sécurité ne dissout pas l’otan comme seule armée internationale prenant des décisions unilatérales, il y aura de telles absurdités..

      +4

    Alerter
    • Lysbethe Lévy // 03.08.2015 à 13h35

      l’OTAN aurait du être arrêté dès lors que la menace du Pacte de Varsovie n’était plus et l’Urss ayant cessé d’exister, cela aurait du être la norme. Or depuis cet organisme ultra-guerrier n’a cessé de s’étendre plus à l’est et a bombardé “humanitairement ” plusieurs pays, surtout les pays du sud, pays post-coloniaux, et assez sous-developpés, mais riches en pétrole ou ressources minières. L’OTAN ne devrait plus avoir de raison d’être mais c’est devenue une ADM et une menace pour le monde entier.

      Le pilote est américain, le co-pilote européen bien sur (hélas) après l’ex-yougoslavie, Serbie, Lybie, Syrie, Irak, pays d’Afrique divers, quand donc les citoyens européens, américains demanderont-ils la fin de cette oeuvre de guerres a venir ?

      Le programme pour le XXI ème siècle va etre riche en larme de sang et génocides d’un nouveau genre. Demandez le programme, le monde est à vous, décidez à quelle sauce vous serez mangés :

      http://www.jcs.mil/Portals/36/Documents/Publications/National_Military_Strategy_2015.pdf

      Bien entendu je dénonce Pol pot et “ces clônes”, la Corée du nord, l’iran et la chine et Russie. Hein !..

        +12

      Alerter
      • RGT // 03.08.2015 à 21h03

        Bonjour Lysbethe Lévy.

        Je suis d’accord avec vous concernant l’abus fait par nos “gouvernements démocratiques” de politiques “sécuritaires” qui auraient fait pâlir d’envie Hitler, Staline et bien d’autres.

        On nous rabâche que l’URSS s’est effondrée de l’intérieur. Ce qui est TOTALEMENT FAUX !!!
        L’URSS a été dissoute par Gorbatchev, avec l’accord du PC Russe car ils s’étaient rendus compte que les objectifs “idéalistes” des fondateurs ne pouvaient pas être atteints par cette voie. Point barre.
        Et cette “révolution” s’est faite sans la moindre goutte de sang, ce qui est encore plus remarquable.
        En fait, la “désintégration” de l’URSS a bel et bien éta faite par un alcoolique corrompu qui a bradé l’intégralité de son pays à quelques oligarques et aux compagnies occidentales.
        Les années 90 ont été un véritable désastre humanitaire en Russie..

        Concernant l’OTAN, on oublie souvent de mentionner qu’il fût créé en 1948, et que le pacte de Varsovie fut créé en 1953… 5 ans après…
        Certains vont même jusqu’à affirmer le contraire en signalant que l’OTAN a été créé en réponse au pacte de Varsovie !!!
        Réponse à titre proactif sans doute ?

        De même, le “rideau de fer” n’a pas été créé pour isoler les pays de l’est et éviter que les habitants ne fuient vers le “paradis occidental”… Le rideau de fer, et en particulier son emblême le plus médiatisé que fût le mur de Berlin a été mis en place pour éviter que les barbouzes de l’occident ne viennent foutre le bordel dans les “pays sous le joug communiste” et surtout que ces barbouzes arrêtent de commettre des attentats…
        Gladio n’a pas fait que foutre le bordel en occident, ils ont d’abord commencé à l’est, et quand ça n’a plus été possible ils se sont rabattus sur l’ouest car les attentats leur manquainent…
        Ces informations ont toutes été publiées dans les dossiers de la STASI après la chute du mur de Berlin mais aucun média ou journal n’en a jamais parlé bien sûr.
        Nous sommes les “gentils” et les communistes étaient les “méchants”.

        Bientôt nous aurons droit à “la totale” : Surveillance Internet, surveillance des portables, surveillance par les caméras (des algorithmes savent désormais identifier un véhicule dans la circulation et permettent de le pister d’une caméra à l’autre – La technologie évoluant (la résolution des caméras associée à la puissance de calcul et aux capacités de stockage) il sera bientôt possible de pister un piéton dans la foule par reconnaissance faciale.
        Si en plus on ajoute la puce RFID (implantée dans la nuque, comme pour les chiens) ET les empreintes “génitales” comme dirait Hortefeux, nous avons là un moyen de contrôle PERMANENT des populations.
        S’il vous arrive un jour par mégarde de traverser en dehors des passages piétons, cette info sera consignée dans votre dossier personnel et pourra être rssortie en temps utile pour des raisons particulières : Par exemple vous faire chanter pour que vous espionniez votre voisin, voire même que vous l’embrigadiez dans un réseau terroriste qui sait ?

        Et je ne parle pas du cas ou une caméra vous voyait au bras d’une personne de sexe opposé (ou du même sexe, tous les goûts sont dans la nature) qui serait un magnifique moyen de chantage vis à vis de votre compagne/compagnon “officiel”…

        L’objectif de la NSA (et de TOUS les services secrets ocidentaux) est surtout de collecter des informations “croustillantes” sur la vie privée afin de faire chanter certaines personnes et les contraindre à leur fournir des informations importantes ou à devenir une “barbouze” gratuite et bien “emprisonnée”.
        Une fois la première “mission” effectuée, ils ont EN PLUS de délit de trahison contre vous, ce qui est beaucoup plus grave et qui ouvrira en grand les vannes de votre esclavage.

        Donc, pour résumer, la technologie permet désormais de pouvoir pister n’importe qui n’importe où, mais surtout elle permet de le faire pour toute la population…

        De quoi préparer des gentils petits dossiers qui ressortiront bien en temps utile.

        Et même si vous êtes totalement innocent, on pourra toujours vous “convaincre” de piéger une personne qui serait gênante pour certaines personnes influentes ou de commettre un acte que votre morale réprouve.

        C’est bien ça à mon avis le risque le plus important : Vous faire chanter pour que vous trahissiez vous proches, vos amis, votre employeur, votre pays ou vos idéaux.

          +7

        Alerter
        • georges dubuis // 04.08.2015 à 11h47

          RGT
          Je vois que vous êtes quelqu’un de pratique et censé. Comme le dit le parrain, “Garde tes amis près de toi, et tes ennemis plus près encore.” mais quand chacun se conface et s’observe……société anonyme à responsabilité limité oblige et Breveté SGDG !
          Analyse du cinéma historique où de l’histoire comme cinéma, c’est raccord.
          http://www.journalinteret.com/%C2%AB-garde-toujours-tes-amis-pres-de-toi-et-tes-ennemis-encore-plus-pres-%C2%BB/

            +0

          Alerter
        • FG // 28.03.2018 à 19h26

          RGT
          > Ces informations ont toutes été publiées dans les dossiers de la STASI
          > après la chute du mur de Berlin mais aucun média ou journal
          > n’en a jamais parlé bien sûr.

          Est-t-il possible d’avoir les sources?
          Merci d’avance.

            +0

          Alerter
  • Fulub // 03.08.2015 à 11h35

    A quand les citoyens Français et Européens, fichés comme des animaux ? Cela viendra dans un avenir pas si lointain. Au nom de la lutte contre le terrorisme (d’ailleurs, qui doit-on qualifier de terroristes ? Les fanatiques, les États, les banques, etc. ?), la CEDH sera obligée de changer d’avis.
    La dictature n’est pas loin !

      +6

    Alerter
  • SanKuKai // 03.08.2015 à 12h02

    Que n’entendrait-on pas si la Russie mettait ça en place…

      +22

    Alerter
  • zzef // 03.08.2015 à 13h43

    “Une telle disposition législative serait impossible à adopter par les parlements des pays européens …”, c’est le genre de chose que l’ont pouvais lire a l’epoque du Patriot act americain et aujourdhui nous l’avons !
    Avec le terrorisme, on peut justifier tout ce que l’ on veut (Magique, en meme temps cela detourne l atention des vrais probleme) ! Il n’y a qu’ a reprendre les declarations post attentats de Paris.

      +12

    Alerter
  • thmos // 03.08.2015 à 13h57

    Pourquoi en France, si prompte à prétendre défendre les minorités, n’accorde t on jamais le moindre intérêt aux Chiites ? Quel crime aurait fait cette communauté qui pourtant lutte physiquement et en première ligne contre tous les “jihadistes” et notamment contre ceux que nos “amis” du Golf sponsorisent et qui tuent nos compatriotes dont nos soldats ? Pourquoi a t on choisi Saddam Hussein comme “allié”, pourquoi ne rappelle t on pas que la Perse n’est pas l’Arabie (!) ? Que les chiites tolèrent la représentation (portrait) de leur prophète, qu’à Téhéran il existe des synagogues et des églises ( plutôt rares chez les saoudiens et autres dictatures sunnites !) Quelle est l’origine de ce racisme d’état qui fait des bobos européistes et de nos gouvernants de nouveaux Dupont Lajoie ? “La guerre iran/Irak 1980 1988 ” Pierre Razoux à lire à la plage de Valauris.

      +9

    Alerter
    • SanKuKai // 03.08.2015 à 14h28

      Pour faire court, réponse en un mot: “Pétrodollar”…

        +5

      Alerter
      • thmos // 03.08.2015 à 16h17

        Mais l’Iran est la 4ème Pétro Force et la première en gaz. Quel intérêt de suivre comme un caniche les US alors que nos trahisons ne nous a jamais valu un os ? Aujourd’hui Fabius à Téhéran va pleurnicher après qu’il ait joué au texan intransigeant et inculte dans des négos déjà (et heureusement) conclues. Sarko joue à l’orthodoxe en en rajoutant contre l’Iran à Tel Aviv ( après sa lamentable guerre des Malouines perso en Libye ). = ? Pourquoi se griller auprès de rares vrais alliés puissants quand on est une grosse Grèce vieillissante ? Mais l’omerta sur cette Perse de 80 millions de personnes éduquées au passé tragique ne tiendra pas longtemps. De même que cette propagande grossière contre la Russie a ses limites. Hein ? Dites moi “oui” !

          +5

        Alerter
        • step // 28.03.2018 à 12h39

          je pense que vous pensez carotte (ou nonos) alors que nos dirigeant pensent bâton.
          Souvenez vous du bilan du refus français pour l’invasion d’irak :”ignorer l’allemagne, punir la France”.

            +2

          Alerter
    • thmos // 03.08.2015 à 17h10

      Cà fait deux siècles et demi que l’Iran n’a pas envahi un seul mètre carré. En fait “d’imperium” ( ne reprenons pas svp les fantasmes de Nethaniaou ni des Princes d’autres pays tout neufs made by USA ) Et si les Iraniens aimeraient qu’on leurs foutent la paix ? Les gendarmes de st Tropez du monde feraient mieux de s’occuper de leur fédération raciste et en récession. Un héritier Palavi a osé vouloir “surveiller” le devenir des milliards volés puis restituésà l’Iran au 28 minutes de Arte ! Pourquoi pas inviter le fils de Heichman pour causer droits de l’homme ? Cette provocation prouve combien notre pays de “je-suis-Charlie” reste indécrottablement raciste, atlantiste, soumis.

        +8

      Alerter
      • thmos // 05.08.2015 à 16h18

        En 1953 les iraniens élisent démocratiquement un chef. Les USA l’ont renversé et remplacé par un classieux monarque bidon, le shah – qui laissait les fifilles de la mafia au régime porter des minijupes à Téheran mais dont la gestapo arrachait les ongles des pauvres et qui pillait les sous du pétrole. Ceux que laissaient les compagnies ricaines ! Les gens pauvres, désespérés, réprimés peuvent aussi croire en un autre chef… Khomeini c’est aussi une aventure que l’occident n’a pas vu venir. Les “complotistes” et théoriciens de tous poils négligent souvent le facteur Connerie ( ou incompétence – 40 ans de conso hystérique çà n’arrangent pas forcément les neurones ) Incapable de vous “expliquer” ce phénomène de la révolution iranienne, je me souviens bien de l’incompréhension d’alors en 1979. Même Sartre a cotisé au comité de soutien de Khomeini. Ensuite on a vraiment opté pour le méchant en choisissant le camp de Saddam. “When the shit hits the fan…” disent les anglais ! Nous en voilà tous éclaboussés encore 35 ans plus tard y compris le costard rouge sang contaminé de Mr Fabius en visite à Téharan. Embarrassant !

          +5

        Alerter
        • Lysbethe Lévy // 05.08.2015 à 16h46

          Et bien oui l’occident tout entier et la gauche était aux pieds de Khomeny, normal car il était le “pion américain” alors qu’ils avaient décidé de lâcher le Shah d’iran pour avoir aidé à créer l’OPEP et de plus la dictature et la Savak devient de plus en plus gènante pour ces alliés américains, il se fait courronner comme un roi et dépense une fortune telle que la rue est en colère.
          ALors toujours pragmatique les américains vont jouer la carte “Khomeny” a qui il donne un quitus pour réinstaurer l’état de droit et bien sur les sources pétrolières pour leurs “cies”.

          Le fait est que la France l’a accueilli comme un révolutionnaire, il a utilisés des cassettes audios par millions pour faire monter la révolte populaire. Oui tout le monde a bien été abusé, et une fois qu’il a été au pouvoir il a lâché les américains et s’est approprier ces “trésors pétroliers” en même temps que le pouvoir!

          Pour une fois qu’un élève s’émancipe de ces maitres, mais bon c’est un religieux pur et dur et il va aider malgré tout a servir de cordon sanitaire contre l’ex-Urss, avec les ben laden et autres talebs. Le voeux de Zbigniew Brzezinski de créer la “ceinture verte” ou “l’arc de crise” pour faire pression contre les soviétiques est en marche malgré la haine des mollahs contre le “grand satan” Khomeny a été choisi pour son anti-communisme et anti-athéisme..

            +4

          Alerter
    • jp // 04.08.2015 à 01h23

      “Quel crime aurait fait cette communauté ?”

      tout simplement la révolution islamique en 1979 suivie de l’occupation de l’ambassade des États-Unis à Téhéran avec la prise en otage du personnel.

      J’ai le souvenir très net du renversement d’opinion total en France avec les infos TV et journaux au sujet de ce pays. La TV faisait de la presse people avec le Shah, montré comme un grand ami de la France, démocrate, moderne etc. pas un mot sur la Savak,
      et d’un coup les “barbus” sont devenus des vitrioleurs de femmes non voilées, des réactionnaires question moeurs, bref des vrais “méchants”.

        +0

      Alerter
      • thmos // 05.08.2015 à 16h42

        de la prise d’otages de l’ambassade, épreuve terrible pour ses employés y compris les conseillers militaires et experts en torture il n’y eut aucune victime définitive.( sauf les neuneux qui prétendirent les libérer mais s’entre tuèrent par un fâcheux créneau raté en hélicos dans le désert … ) Tout les otages furent à la maison après top départ de l’élection de Reagan – ( virent ensuite les deals d’argent et d’armes avec les joyeux transitaires des Contras – Les années Reagan c’est que du bonheur …) Mais crime absolu : ” les USA ont été hu-mi-liés” par ces sales pauvres d’Iraniens qui ont osé choisir autre chose que le rêve de Prisunic américain ! C’est un peu comme d’oser critiquer Hitler en fonction … çà peut mal se finir. Et çà c’est fini aussi par des gamins gazés par milliers, mais ceux là…

          +3

        Alerter
  • Charlie Bermude // 03.08.2015 à 14h55

    Excellente mesure , on saura mieux de qui se débarasser quand le temps des émirs sera révolus , çà se précipite , surtout avec des mesures comme çà .

      +1

    Alerter
  • LeDahu // 03.08.2015 à 15h01

    J’ai bien lu?
    “L’adoption de cette mesure fait suite à un attentat-suicide commis”

    par un saoudien!

    “Le jihadiste est entré dans le pays via l’aéroport de Koweït City tôt vendredi, soit le jour où l’attentat sanglant a été commis”

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/koweit-au-moins-13-morts-dans-un-attentat-suicide-de-l-ei-26-06-2015-4896073.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

    enfumage?

      +3

    Alerter
    • thmos // 03.08.2015 à 16h27

      Comme pour ce bébé brûlé vif en Palestine : Ces assassins jouissent d’une inqualifiable immunité mais les leaders des pays dans lesquels ils sont encouragés à massacrer des Chiites ou des Palestiniens jouent aux démocrates en lançant de grandes déclarations … On connait hélas la suite.

        +7

      Alerter
  • Xavier // 03.08.2015 à 15h49

    C’est amusant de voir combien la masse doit être contrôlée, car là comme ailleurs (surveillance), il est sous-jacent que les problèmes viennent de phénomènes de masses.

    Par contre, JAMAIS il est venu à quiconque l’idée de surveiller les représentants du peuples au nom de la loyauté qu’ils sont tenus d’avoir envers ce peuple ? 😉

    On parle bcp de constitution, de droite, de gauche, alors que l’ouverture de l’information DE CEUX QUI DOMINENT en retour logique du pouvoir que la “démocratie” leur confère paraitrait relativement logique, non ?!

    Obligation de transparence devant TOUS et pas seulement des commissions tenues par des copains ou des conseils pseudo-constitutionnels…
    – comptes des partis,
    – listes des membres de certains clubs ou groupes d’intérêts,
    – présence aux assemblées,
    – CV (passages de législateur à lobbyiste), etc.

    Si la technologie a progressé pour surveiller, elle est bizarrement très compliquée à mettre en place pour contrôler nos chers élus !…

    Alors finalement CHICHE : on vous laisse nous ficher mais vous nous laissez vous tracer dans les différents groupes occultes où vous avez de plus en plus l’habitude de décider sans nous ?! 😉

      +12

    Alerter
    • Xavier // 03.08.2015 à 16h03

      Il me semble inutile de vouloir trancher en mal ou en bien, car un outil est-il bon ou mauvais ?

      Ce qu’on en fait est plus important, et force est de constater que c’est plus l’asymétrie des évolutions qui permet de penser qu’on est en train de se faire avoir : des peuples toujours plus fichés par des dirigeants toujours plus riches, issus de milieux toujours plus consanguins et dont les actions sont toujours plus troubles.

        +5

      Alerter
  • Julie // 03.08.2015 à 16h21

    Je suis surprise d’avoir vu mon commentaire censuré parce que j’indiquais que le problème du mariage entre cousins au 1er degré est tellement important dans le Golfe que quelques pays, dont le Koweit, qui fut le premier à l’implémenter, ont décidé d’imposer un test ADN avant mariage aux futurs époux.
    Le problème des mariages cosanguins est aussi pour le Golfe une charge énorme quant au coût des malades diabétiques (ils sont numéro 1 dans le monde, y compris le Yémen).
    Puisqu’il semblerait qu’on ait pris mon commentaire pour de la propagande, je joins ici quelques liens sur le mariage entre cousins en milieu tribal musulman. Le problème va du Maroc au Pakistan, bien que les taux ont baissé en Afrique du Nord depuis un siècle.

    http://articles.philly.com/2000-05-08/news/25616470_1_first-cousins-marriage-licenses-mental-retardation
    http://wikiislam.net/wiki/Cousin_Marriage_in_Islam
    https://www.justlanded.com/english/Kuwait/Kuwait-Guide/Legal-System/Marriage-Divorce

      +4

    Alerter
  • thmos // 03.08.2015 à 16h33

    Je pressens qu’une biotech va se payer un petit 47% de hausse. Peut être une entreprise française ( On s’y connait en fourniture pour les dictatures wahhabites – pléonasme- ) Caseneuve – le mal nommé – nous fourguerait bien çà, de l’ADN anti-terroriste. Cà fait mal ? Est-ce bien remboursé ?

      +1

    Alerter
  • Julie // 03.08.2015 à 18h03

    Par ailleurs il me semble qu’une partie des progrès récents en génétique aux US a été réalisé à partir de données “gracieusement” fournies par les pays “alliés” sous la bénédiction de l’OMS (à vérifier, accès à des exemplaires sanguins de très nombreux pays grâce auxquels on a séquencé le génome et le fait que des boîtes privées proposent aujourd’hui la recherche des ancêtres sur une très longue période, par région)

      +0

    Alerter
    • Lysbethe Lévy // 03.08.2015 à 18h16

      Hou là ! Trouver sur Mondafrique ça : http://mondafrique.com/lire/confidentiels/2015/07/30/les-policiers-veulent-tirer-a-vue-sur-les-terroristes

      ” Le Syndicat des Commissaires de la Police Nationale (SCPN) fait le forcing auprès de la Place Beauvau pour modifier les règles d’engagement en cas d’intervention antiterroriste. « Il faut impérativement que l’équipage se trouvant en présence de terroristes lourdement armés puissent tirer, explique un membre de la direction du syndicat. Et ce, quand bien même ils tiendraient leurs kalachnikovs dans une direction non-dangereuse ». Or la définition actuelle de la légitime défense ne permet pas d’engager un suspect ne pointant pas son arme en direction des policiers.”

      C’est sans doute ce “droit” qui fait qu’aux Usa le coups de feu policier est si facile ? Présumé terroriste donc on tire a vue et la dérive va aussi arriver chez nous en quelques années ?

      Quand on pense a la police des années 60 a 80 là-bas la nostalgie gagne du terrain, les “robocops” ou “terminators” avec leur blindés font peur : la militarisation des forces de police et le “blocus” total de la ville de Boston lors d’un “énième” attentat “étrange”, a fait passer “la police” à un nouveau cap.d’interventionnisme violent ou agressif. ….

        +6

      Alerter
  • Andrea // 03.08.2015 à 18h50

    La marche vers le fichage et le tracage des individus va de l’avant depuis 100 – 200 ans.

    Primo, on a enregistré les naissances avec les noms des parents, et le domicile, à l’église ou autre, puis c’est devenu systématique. (Démarche bien sur plus ancienne, registres familiaux, dans l’ancien monde, etc.)

    Puis il a eu des ‘papiers’, carte d’identité, passeports, livret de famille, etc. ‘attestant’ en quelque sorte que la personne est tel ou tel. Le marqueur principal est la nationalité, on certifie que X est Allemand, et l’origine, né à Y. p. ex.

    Petit à petit le lien entre le papier, un type de badge, ou d’étiquette, comprend des données qui tentent d’attester un lien entre le papelard et la personne – des données descriptives ou typiques de l’individu. On inclut la taille, parfois une description sommaire (couleurs yeux, etc.), la signature de la personne, le domicile, et ensuite, une photo du visage. Dernièrement (Suisse), photo visage, empreintes des 10 doigts, photos iris (dites ‘données biométriques.’)

    Les empreintes digitales ont été introduites pour deux raisons (lequel est à l’origine ou prime jnsp), a) avoir un moyen physique fiable pour vérifier que l’identité est ‘correcte’, b) dans un but de detection de crimes, car *c’est la première mesure qui peut lier un individu à un environment*, mis apart le sang laissé derrière. (En 1950, on faisait le lien en utilisant un groupe sanguin, avec des probabilités, très incertaines, etc. mais le sperme, les cheveux, ne pouvaient pas être traités.)

    l’ADN est un saut en avant en ce qui concerne les traces de l’individu dans l’environment, sur d’autres personnes etc.

    Il faut savoir, aux USA en tout cas, l’analyse d’empreintes a été un exercise d’interprétation et mystification et trichage…il n’y a rien de scientifique là dedans. Tout cela a plus le statut de ‘preuves scientifiques pour impressioner, obnubiler’… L’ADN est sujet aux mêmes manipulations, divergences d’interprétation, etc., j’entends *dans des cas réels*. Voir p. ex Eleutheria, post ci-dessus, ou un vrai cas comme Madeleine McCann, 3 ans, blonde anglaise, disparue au Portugal en 2007, toutes les analyses ont été contestées (il n’y avait pas de corps.)

    N’oublions pas que dès des cos. gagnent bcp d’argent avec des mesures sécuritaires ou modernisantes ‘bidon.’ (voir thmos.)

      +5

    Alerter
  • Van // 03.08.2015 à 19h04

    je comprend ces princes koweïtiens on leur sort surement des tonnes d’enfants cachés a tort ou a raison qui revendiquent des puits de pétrole , mais c’est le prix a payé d’être sous la coupe des états unies .

      +1

    Alerter
  • Jay SWD // 03.08.2015 à 19h23

    Total hors sujet,mais info intéressante concernant DAESH,faute de mieux,je la met ici,à OB de l’utiliser où il peut….:

    http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/le-ble-l-autre-petrole-de-daech-202-111875.html

      +1

    Alerter
  • Alfred // 03.08.2015 à 19h57

    Votre commentaire est en lui même la parfaite illustration de ce qu’il dit. Vous êtes très bien informé (quantité d’information sur quantité de lieux différents) pour n’en tirer… Rien (bof bof: du relativisme vite fait). OB extrait cette information du flot continu et massif en raison des implications qu’elle peut avoir sur la démocratie et parqué c’est un premier passage à l’acte (un seuil, une inflexion dans le cours des événements ou un marqueur); ce que beaucoup de commentaires reconnaissent.
    Mais comme tout événement: bof bof si l’on veut. Les camps de concentration des herreros: bof bof la Namibie c’était loin à l’époque. Et les indiens ma bonne dame!
    Et tant d’autres choses. Sauf que peut être bien que ça a facilité l’acceptation des premiers camps contre les cocos et homos dans la société allemande avant ceux qu’on sait.

      +5

    Alerter
    • Alfred // 05.08.2015 à 15h20

      Je suis bien d’accord avec votre second commentaire: il faut déjà se battre quotidiennement ici est maintenant. Et rien n’est plus désespérant que ceux qui recherchent des solutions toutes faites (“mais que proposez vous A LA PLACE?”) et surtout qui se réfugient devant l’inanité de l’opération (parfait tout de suite) dans l’inaction complète.
      Par contre je pense que même si un con qui marche va plus loin qu’un intellectuel assis la réflexion ne nuit pas à l’action. Au contraire elle lui évite de tester tous les culs de sac.
      A ce titre la connaissance de l’histoire petite et grande fait gagner du temps ( ce qui ce joue maintenant s’est déjà joué maintes fois dans l’histoire juste différemment et il est utile de mesurer les angouements, les erreurs et les déceptions de nos aïeux qui n’étaient pas plus cons que nous). Par ailleurs cette histoire est aussi un socle commun qui permet de communiquer simplement par rappels et analogies. Bien sur on se fout des hereros mais c’était une analogie que vous pouviez comprendre puisque vous connaissiez l’histoire.
      Cette histoire des hereros était juste un exemple de “signal faible” comme on pouvait en trouver d’autres.
      Enfin se projeter dans le futur n’est pas tout a fait inutile. Je cultive mes tomates en pensant les manger. Pareil pour le boulot, la politique etc.
      Pour ce qui de mes combats “virtuels” je vous laisse à votre avis virtuel puisque vous ne me connaissez que virtuellement.

        +0

      Alerter
  • Patrick Luder // 03.08.2015 à 22h43

    Le fichage ADN individuel est clairement un pas de soumission de l’humanité à la machine, car ce ne sont pas des humains mais bien les ordinateurs qui non seulement chercheront les personnes “fautives”, mais aussi qui détermineront quelles personnes seront à mettre de côté => mon simple texte ici pourrait déjà très bien être considéré comme subversif … considérez-vous déjà cela comme normal ?

    Le monde se soumettra malheureusement au numérique sous simple présentation d’une sécurité économique … le monde à déjà oublié depuis longtemps comment et pourquoi il est là.

      +4

    Alerter
  • MKL // 03.08.2015 à 22h51

    Quelques remarques sur cet article :

    – il faut savoir que l’Islande a déjà pratiqué un prélèvement de masse dès 1998 sur sa population, présenté sous un jour médical. Il est vrai que la population de l’île est modeste (300 000 habitants), et qu’à priori il fallait y consentir (20 000 personnes auraient refusé si l’on en croit cet article : http://www.bibliomonde.com/donnee/islande-population-10.html). Dans le monde dans lequel on vit, on ne sera pas étonné de découvrir que c’est un laboratoire privé, deCODE Genetics, qui a analysé et conservé les résultats (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/DeCODE_Genetics). Le contrat, prévu pour 12 ans, semble cependant avoir été dénoncé avant.

    – sur les fichages ADN en France, il faut savoir qu’ils concernent les crimes, et un certain nombre de délits punis d’une peine d’emprisonnement, même mineurs parfois (ainsi des “nuisances sonores ou appels malveillants réitérés” prévu/réprimé art 222-16 Code Pénal, par exemple). La liste figure à l’article 706-55 du Code de Procédure Pénale. Comme souligné plus haut, ils concernent un nombre restreint de marqueurs génétiques (une quinzaine), et ces prélèvements, en tout cas leurs enregistrements, sont bien loin de constituer le génome complet d’un individu (ils constitueraient seulement un 1 000 000ème du génome). Ils sont conservés dans le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques géré, non pas par une entreprise privé (ou pas encore !), mais par le Ministère de l’Intérieur. Ils servent à effectuer des rapprochements dans le cadre d’affaires judiciaires, et à ce titre (et tant qu’ils ne serviront qu’à ça), ils demeurent pertinents, même si évidemment ils ne sont qu’une aide à l’enquête et pas une “preuve absolue de culpabilité” (càd ils demandent interprétation)

    Ce qui peut paraitre ennuyeux avec ces prélèvements, c’est qu’ils ne concernent pas seulement les personnes condamnées, mais aussi “les personnes à l’encontre desquelles ils existe des indices graves et concordants” qu’ils aient commis un crime ou un délit pour lequel un tel prélèvement est prévu (art 706-55 CPP). Ainsi, dès le stade de l’enquête, dès qu’une personne mise en cause est entendue, qu’il existe à son encontre à ce moment là des “indices graves et concordants”, elle fait généralement l’objet d’un prélèvement, même si par la suite elle est relaxée. Et c’est là que la durée de conservation des données intervient : 40 ans pour un prélèvement après condamnation, et 25 ans (quand même !) pour un prélèvement sur “indices graves et concordants” (il existe en réalité un 3ème cas de prélèvement, pour “raisons plausibles”, mais les données ne sont pas conservées, simplement comparées aux données déjà en base).
    Il faut savoir enfin que la personne peut s’opposer au prélèvement ADN (art 706-56 CPP)… mais qu’il s’agit d’un (petit) délit ! Dans les faits, pourtant, les personnes qui s’y opposent sont rarement poursuivies (ou pour pas grand chose).

    En clair, tant que le FNAEG est utilisé à des fins socialement utiles (lutte contre une délinquance qui existe, même si elle est parfois utilisée à des basses fins électorales), qu’elle donne des résultats, que les données ne sont pas partagées avec d’autres entités, notamment privées, à des fins inconnues et mercantiles, à mon avis ce “fichage” se défend bien. Maintenant, ça ne dispense pas de rester vigilant pour l’avenir.

      +3

    Alerter
  • joel // 05.08.2015 à 08h42

    Une fois mis le doigt dans l’engrenage tout va y passer !
    il y a une coalition tacite voire explicite pour la mise en place définitive d’un gouvernement mondial. Ces pays arabes ne font qu’obéïr et anticiper mais en réalité l’araignée tisse sa toile partout.
    Nous sommes le cheptel, des cobayes pour cette élite oligarchique.
    J’ai dû passer un test génétique en 2012. J’ai trouvé qu’on me prélevait trop de sang pour un simple test ? Qui me dit que le laboratoire ne récupère d’autres informations sans me prévenir ? Je n’ai aucune garantie. Que font-ils des échantillons de sang une fois utilisés ? L’honnêteté serait de rendre les flacons aux intéressés ! Aucune traçabilité ensuite du devenir de ces échantillons ! …
    Ces contrôles et surveillances généralisés à tous les niveaux (caméras, gps, internet, CB, documents de voyage, ….) empêchent-ils vraiment les attentats, les délits ? Au contraire, ils augmentent !

    Ce “fichage” généralisé vise à étouffer toute révolte et faire de nous des sous-Hommes ! Éliminer toutes les voix dissidentes pouvant contrer l’installation d’un régime dictatorial mondial et museler l’Humanité entière. Car ils ne s’arrêteront pas en si mauvais et malsain chemin !

    Je soupçonne même qu’en arrière-plan une espèce aliénigène en voie d’extinction ne nous ait déjà envahis tels des virus afin de former des hybrides mi-humain-mi-aliens. Nos élites oligarques ne sont alors que des pantins dans leurs mains. Les technologies sont l’échange. obligé. Et si nous leur servions de nourriture biologique ? …. Nos lois et règlements ne sont que des paravents mais la réalité semble toute autre !

    Plus c’est gros, plus ça passe ! Personne ne vous croira et vous passer pour un fou !

      +2

    Alerter
  • Merle // 06.08.2015 à 00h20

    Le test ADN n’est pas d’une fiabilité absolue. En effet, on compare uniquement un minuscule fragment particulier du génotype. Par conséquent, il est possible dans des probabilités non négligeables de trouver le même fragment chez deux individus différents.

      +0

    Alerter
    • MKL // 07.08.2015 à 22h12

      Au vu des marqueurs étudiés dans le droit pénal français, la probabilité d’avoir 2 profils identiques est inférieure à 1 sur 1 milliard selon les labos. Ca limite quand même ! Mais ça n’est effectivement pas impossible. Après, l’ADN n’étant pas la solution miracle, en principe les vérifications (emploi du temps, téléphonie, et autres….) sur la personne qui est confondue par erreur permettront facilement de la disculper.

        +0

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 28.03.2018 à 08h35

    connaitre l’adn d’une population permettrait de faire des armes de destruction très sélectives. je ne dis pas que nos gouvernants vont le faire .ce serait complètement immoral . mais bon si on pouvait sélectionner une partie d’une population génante et , comment dire, la faire disparaitre discrètement , sans heurts , vous immaginez le progrès ? plus de fureur et de bruit , et puis pour le coup , quelle ironie , on ne pourrait pas remonter aux coupables….

      +1

    Alerter
  • calal // 28.03.2018 à 08h46

    Les americains ont un avantage sur le reste du monde pour defendre leur liberte de citoyen : le 2eme amendement qui leur permet d’acheter et de detenir des armes de guerre.
    Il semble que cette partie de la constitution soit attaquee (comme d’autres). Si ce droit venait a etre restreint voir aboli ( peut etre a cause d’une volonte d’unifier les marches us et europeens? ) cela serait un sacre signal d’alarme pour la democratie. J’aimerai l’extension du deuxieme amendement a l’europe.
    Le calcul est toujours economique: si ca coute plus cher d’asservir un peuple que le benefice de son asservissement,les predateurs passeront leur chemin… De la meme maniere, le peuple doit se demander ce qu’il est pret a sacrifier pour etre libre, ou ce qu’il gagne a etre asservi ou ce qu’il peut y perdre…

      +0

    Alerter
  • alexander gam // 28.03.2018 à 10h51

    Le rêve humide de bien de politiciens dans nos grandes démocraties.

      +0

    Alerter
  • Suzanne // 28.03.2018 à 12h04

    Bonjour, tous, vos commentaires sont bien intéressants et apprennent beaucoup de choses, merci ! Il me semble pourtant que vous oubliez l’essentiel :
    il peut se passer n’importe quoi dans notre pays, mais avant ça doit être DISCUTE et DEBATTU par le peuple. Ce peuple doit être SOUVERAIN, et doit avoir à son SERVICE des fonctionnaires, politiciens etc. payés MODESTEMENT et pour un TEMPS LIMITE, dont les activités sont à tout moment CONTROLEES par le même peuple.
    Et par peuple j’entends le peuple d’une REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE, qui a la MAITRISE de sa monnaie, de ses lois, de son économie.
    Donc commençons par là, et on verra après pour les innovations scientifiques, policières et judiciaires.

      +4

    Alerter
    • Kometa // 29.03.2018 à 00h55

      Bien d’accord avec vous et permettez que j’ajoute ceci: Je ne comprends pas qu’on puisse miser tant, à titre personnel et encore moins en groupe, sur ce qu’on ne connait pas trop et ne contrôle pas trop non plus. L’habitude du ‘loto désinvolte’ peut être? Ou encore le retour de la science des élixirs, amulettes et autres talismans?

      Partout on a présenté et claironné bien fort que le ‘phénomène ADN’ est infaillible ou presque. On publicise facilement le succès des ‘bidules’ techniques. Pour les échecs, presque silence complet et circulez… Où sont rapportés les cas où les techniques ne fonctionnent pas? Combien de test ADN en tout genre ont été effectués? Combien de succès et pourquoi? Combien d’échecs et pourquoi?

      C’est cette assurance quasi universelle d’infaillibilité sans presqu’aucun questionnement supplémentaire qui est horripilant, abjecte et dangereux.

      Rien en science ne conduit à la vérité. Parfois elle conduit au plus plausible, mais hélas pas toujours.

        +0

      Alerter
  • keg // 02.04.2018 à 09h55

    Le fiché ADN est-il mieux que le fiché S ? Il faudrait demander aux Kowéties de nostre-dame us et coutume, pour en connaître la différence.
    Quand nous ficherons S tous nos politicards, il sera temps d’ADNiser nos chers terroristes en herbe et/ou en devenir, avant qu’ils ne passent à l’acte. En attendant, ils sont gentils de décliner leur identité (avec cartes et passeport et leur saint frusques hein !), pour ne pas mourir dans l’anonymat d’une exécution sans procès… Marrant le retour des cloches a plongé Arnaud et Mireille dans l’oubli… (déjà) ! surprenant que cette mort éphémère. Ce serait le miracle de Pâques

    https://wp.me/p4Im0Q-2lo

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications