Les Crises Les Crises
7.avril.20157.4.2015 // Les Crises

[Loi Macron] Quand la propagande gouvernementale nous prend pour des débiles…

Merci 2
J'envoie

Très amusant, je viens de tomber sur ça : la présentation du projet de loi Macron sur le site du gouvernement…

Au début je pensais que c’était un truc pour les enfants, mais non en fait…

À savourer…

Le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques

Rien que le titre, c’est un poème, non ?

Le projet de loi s’articule autour de trois grands principes : libérer, investir et travailler. Il ne sert qu’un seul intérêt : l’intérêt général. Au terme de 111 heures de débats en séance plénière, l’examen du projet de loi a été suspendu mardi 17 février, après que le Premier ministre a décidé d’engager, en vertu de l’article 49.3 de la Constitution, la responsabilité du Gouvernement sur ce texte. Le 19 février, suite au rejet de la motion de censure déposée par l’opposition, le projet de loi est de fait adopté en 1ère lecture et transmis au Sénat.

Le contexte

La situation économique impose que des réformes soient réalisées. La croissance mondiale peine toujours à redémarrer. L’Europe, expliquait Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse le 15 octobre, est “en situation d’anémie”, ce dont témoignent les chiffres de la croissance mais également de l’inflation.

Les efforts budgétaires sont réalisés, mais les moteurs de la croissance restent insuffisants. Cela s’accompagne d’un besoin d’investissements, à la fois publics et privés. Nous avons besoin de rénover le pays pour lui-même, de le moderniser, d’en améliorer la croissance potentielle.

Trèèèèèèès potentielle en effet

La France a aujourd’hui trois “maladies” : la défiance, d’abord, les Français ayant de moins en moins confiance en leur avenir économique ; la complexité, ensuite : le poids des lois et des règlements est devenu insupportable pour l’économie, les petites entreprises ; les corporatismes, enfin : ils entravent notre capacité à nous transformer. Il faut donc faire confiance et laisser ceux qui sont sur le terrain, au plus près de la réalité, faire les choix qui les concernent. Il faut également simplifier, drastiquement : la complexité et l’opacité sont toujours une protection pour les plus riches et les mieux intégrés, alors que les plus fragiles et les personnes en dehors du système en sont les premières victimes. Il faut enfin retrouver le sens de l’intérêt général.

Cette loi vise à agir sur tous les leviers pour favoriser la relance de la croissance, de l’investissement et de l’emploi.

La vidéo pour les débiles…

Source ; Gouvernement.fr

 

Bonus :

N.B. : fautes d’orthographe réalisées sans trucage…

(droit de travailler le dimanche, droit de gagner moins que le SMIC, droit de ne plus avoir de convention collective, droit de travailler 45 h. par semaine payées 35 etc)

Commentaire recommandé

Kiwixar // 07.04.2015 à 04h58

Cette manière infantilisante de communiquer illustre tout à fait le point (2) du triptyque souligné par Theuric :
“Toutes dominations emploient trois subterfuges sous des formes parfois subtiles, parfois vulgaires:
(1)-La féminisation de l’homme;
(2)-L’infantilisation de l’homme et/ou de la femme;
(3)-L’animalisation de l’homme, de la femme et/ou de l’enfant.”

107 réactions et commentaires

  • naz // 07.04.2015 à 01h05

    Si on a tous les droits, la vie n’est vraiment plus drôle!

      +6

    Alerter
    • Chakravartine // 07.04.2015 à 01h51

      Hé ouais, c’est “droits” dans le mur pour les Français.

        +41

      Alerter
    • Francois // 07.04.2015 à 08h57

      Les droits du Capital, enfin reconnus! A bas le peuple! Et vive les cerveaux archi-miniaturisés de Bercy-maquignon et de Cyber-Matignon!

        +5

      Alerter
    • Guenièvre // 07.04.2015 à 09h59

      Oui oui. Qu’ils en profitent bien. Un jour ou l’autre, il faudra payer l’addition…

        +3

      Alerter
  • ISTINA // 07.04.2015 à 01h15

    Les Notaires, combien de Citoyens en auront-ils besoin cette Année ?
    Moi, certainement pas , ? sauf si je décroche la Timballe au Loto ?
    Les notaires, Combien sont au chômage ?

    Les Notaires, en cas de besoin, quelles seront mes économies si ?

      +3

    Alerter
    • soleil // 08.04.2015 à 11h39

      sauf que les notaires prennent 18% et + de l’État sur un acte achat/vente. Quand la bulle immobilière est élevée combien gagne t’il eux ?

        +0

      Alerter
  • Emmanuel // 07.04.2015 à 01h23

    Quelqu’un a-t-il entendu le mot “dividendes” prononcé par des journalistes ou des politiciens lorsque tous nous rebattaient les oreilles avec la “rente” des pharmaciens et autres notaires ?

      +29

    Alerter
    • Christophe Vieren // 07.04.2015 à 10h54

      D’ailleurs on n’entend plus non plus le mot “profit”, trop négatif. Ainsi va la novlangue !
      Extrait de l’article wikipedia consacré à la Novlangue : “Le principe est simple : plus on diminue le nombre de mots d’une langue, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, plus on réduit les finesses du langage, moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l’affect. La mauvaise maîtrise de la langue rend ainsi les gens stupides et dépendants. Ils deviennent des sujets aisément manipulables par les médias de masse tels que la télévision.”

      Victor Klemperer, écrivain et philologue allemand, est l’auteur de Lingua Tertii Imperii, décryptage de la novlangue nazie utilisée comme moyen de propagande.

      Plus récemment (2008) Alain Bihr a décrypté a href=”http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/la-novlangue-neoliberale-ou-la-37682>la novlangue néolibérale : http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/la-novlangue-neoliberale-ou-la-37682

      Et c’est pourquoi il est important de maintenir notre langue française et ne pas adopter, autant que faire se peut, le vocabulaire anglo saxon d’inspiration néolibérale. Ainsi pourquoi dire un challenge lorsque le mot défi signifie la même chose ? Pour faire in ?

        +31

      Alerter
    • rorofri // 08.04.2015 à 06h42

      Quelqu’un a-t-il entendu simplement entendu les pharmaciens, notaires ces 30 dernières années ?

        +0

      Alerter
  • Emmanuel // 07.04.2015 à 01h25

    Pour qui ne lit pas entre les lignes, j’évoquais les dividendes des actionnaires, évidemment ! Si c’est pas une rente, ça…

      +14

    Alerter
    • john // 07.04.2015 à 21h12

      Dans la loi, il y a une ristourne fiscale qui va coûter quelques centaines de millions d’euros au budget de l’état….

        +0

      Alerter
  • Papagateau // 07.04.2015 à 02h19

    Le texte est tellement vague qu’il pourrait s’appliquer à tout les pays, à tout les ministères, voire à tout les siècles.
    On ne vient pas voir les politiques pour entendre des paroles de curé.
    Je n’en peux plus de cette langue de bois.
    Les français n’en peuvent plus de cette langue de bois.
    Encore un petit effort, et on va revenir au bipartisme : 50% pour le FN, et 50% d’abstentionnistes.
    Bravo pour vos efforts.

      +30

    Alerter
    • Francois // 07.04.2015 à 09h06

      La dépénalisation du droit d’entrave (syndicalisme), l’affaiblissement de la justice prud’homale, la banalisation de l’exploitation salariale. Vague peut-être, mais avec fort vent contraire alors!
      Quand les français vont se reprendre en main, il faudra courir vite, Monsieur Macron… J’ai très peur pour vous 😉

        +11

      Alerter
    • Christophe Vieren // 07.04.2015 à 10h59

      Les abstentionnistes ne constituent nullement un parti (relire sur ce site l’article sur le sondage auprès des abstentionnistes et malgré tous les biais que l’on peut reprocher à ce sondage.
      La vocation d’un parti est d’apporter des élus pour gouverner. Les abstentionnistes ne gouverneront JAMAIS et seront TOUJOURS gouvernés par ceux qui eux voteront pour un parti. Dans le cadre de nos institutions et mode de scrutin, c’est mathématique. Et l’histoire de nos “démocraties” modernes en atteste.
      En revanche le parti des mouvements sociaux (insurrections, émeutes, grèves générale, …) peut éventuellement en constituer un.

        +4

      Alerter
      • Chris // 07.04.2015 à 21h37

        Tiens, vous me donnez une idée : créer le parti des abstentionnistes.
        Programme ? Carte blanche ! A débattre lors de la campagne avec calculs de faisabilité économico-sociale des suggestions/voeux.

          +0

        Alerter
  • Les Barniques // 07.04.2015 à 03h47

    “Être de gauche, c’est DE redonner deS vrais droits aux Français.”
    Même dans les tweets, il semble qu’on ait forgé tout exprès un langage de débile.
    Être de gauche, c’est savoir s’exprimer en “pipi-caca-prout” quand il faut faire le boulot.

      +17

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 07.04.2015 à 09h06

      Être de gauche, c’est lutter pour l’égalité sociale.

      Ce gouvernement se bat pour l’inégalité sociale.
      Ce gouvernement est de droite.

        +24

      Alerter
      • ThylowZ // 07.04.2015 à 13h14

        Faut p’tet arrêter avec le ridicule clivage droite/gauche aussi.

          +13

        Alerter
        • V_Parlier // 07.04.2015 à 13h50

          En effet, l’UMP, l’UDI et le PS sont tous néolibéraux (et anti-souverainistes) et s’attribuent à tour de rôle les tâches qui passent mal à accomplir, en toute hypocrisie. Sorti de là, le reste est du papier cadeau et de la mise en scène. Quelqu’un qui est de droite dira que c’est nul parce-que c’est de gauche et quelqu’un qui est de gauche dira que c’est en fait de droite… bof…

          Remarque: quand je lis dans cette “campagne d’info” que çà sert à lutter contre les corporatismes je rigole. Ca luttera contre tout sauf çà, les quelques corporatismes indéboulonnables qui existent encore alors que 80% des français non “incorporés” tremblent déjà (sans trop identifier les remèdes probables pour autant).

            +5

          Alerter
          • vallois // 07.04.2015 à 19h12

            Il y a un corporatisme qui luttent contre les autres c’est celui des partis politiques et de leurs courtisans journalistes, artistiques et médiatiques.

            C’est celui qui permet de conserver le pouvoir contre l’avis du peuple et même des scrutins… le tout enrobé de moraline et de mots creux… Réforme, libération d’énergie.

            Alors pour eux et leurs larbins : Protections contre la concurrence, avantages fiscaux, et subventions (le seul secteur culturel bénéficie du protectionnisme au nom de l’exception culturelle, pour les autres c’est la lutte de tous contre tous)…

            C’est donc la preuve qu’ils ont conscience qu’ils appliquent l’esclavage au peuple puisqu’ils s’aménagent des lois dérogatoires et d’exemption à cette oligarchie qui se prends pour une aristocratie.

              +2

            Alerter
          • Mnemosyne21 // 07.04.2015 à 19h52

            Comment pouvez-vous remettre en cause la parole de vos dirigeants ?
            Souvenez-vous seulement d’une promesse, la plus importante, faite par votre président bien aimé. Comme il l’avait promis, la finance, son ennemi “Number One”, n’a-t-elle pas été terrassée sous la lance du preux chevalier (en scooter) ? D’abord par une taxe sur les transactions financières, puis la limitation du Trading Haute Fréquence, la séparation des banques de dépôts et d’investissement, et même la nationalisation de certaines, la fin des rémunérations indécentes, la condamnation pénale des banquiers véreux, etc. J’en passe et des meilleures (dont la récupération du droit régalien de battre monnaie par la nouvelle Banque de France).
            Sans parler de la fin des paradis fiscaux (mais cela Sarkozy l’avait déjà fait), des niches et de l’optimisation fiscale. La finance, la mauvaise finance, tel un vampire, agonise par la mise à jour (en plein jour) de ses mécanismes de défense ouvrant une ère plus juste et prospère. Gloire au gouvernement français (et à l’Europe qui a bien voulu suivre le mouvement).

            Autrement dit : les corporations n’ont qu’à bien se tenir ! (Tremblons pour elles).

              +3

            Alerter
  • Kiwixar // 07.04.2015 à 04h58

    Cette manière infantilisante de communiquer illustre tout à fait le point (2) du triptyque souligné par Theuric :
    “Toutes dominations emploient trois subterfuges sous des formes parfois subtiles, parfois vulgaires:
    (1)-La féminisation de l’homme;
    (2)-L’infantilisation de l’homme et/ou de la femme;
    (3)-L’animalisation de l’homme, de la femme et/ou de l’enfant.”

      +44

    Alerter
    • VladimirK // 07.04.2015 à 14h33

      Encore une occasion de citer l’excellent Idiocracy/Planète idiot ; excellent dans la réflexion plus que dans la qualité cinématographique, il est de plus en plus vrais ce film, c’en est effrayant.

        +2

      Alerter
    • Mnemosyne21 // 07.04.2015 à 20h43

      Vous auriez un lien pour ce “Tryptique de Theuric” ?

      Remarques :
      1) A la féminisation de l’homme on pourrait lui adjoindre son corrélatif, la masculinisation de la femme.
      2) Rien à ajouter.
      3) Et notamment par la sexualisation toujours plus précoce des enfants (ce qui pose le problème de la pédocriminalité – largement sous-estimée).
      Ajout :
      4) La dépersonnalisation de la pensée et des sentiments. A l’autonomie de la raison et à la créativité, se substitue une collection d’opinions prêt-à-porter ainsi que d’affects.

      Bref la tendance générale à une confusion en tout genre (sexe, âge, individualité) conduisant à une démission de la pensée – laquelle doit, pour s’exercer, procéder par distinction avant de pouvoir établir des relations – mais aussi de la sensibilité – émoussée par la violence quotidienne des images.

      Cela c’est voir le verre à demi vide.
      A un demi plein, on reconnait que la part de féminité de l’homme (ou de masculinité de la femme) ou d’enfance de l’adulte comporte aussi des aspects positifs, tout comme la part animale du genre humain ou sociale de l’individu. (J’exclu évidemment tout aspect positif à la pédocriminalité qui n’est qu’une déviance).
      Le pendule est peut-être allé loin dans un sens parce qu’il venait de loin dans un sens opposé (société patriarcale sclérosée qui a produit deux guerres mondiales).
      C’est aussi que l’ont ne sait pas suffisamment cumuler au lieu de remplacer, par exemple conserver sa part d’enfance sans pour autant se déresponsabiliser, sa part de féminité tout en restant masculin, etc.

        +1

      Alerter
      • Kiwixar // 08.04.2015 à 08h05

        “Vous auriez un lien pour ce “Tryptique de Theuric” ?”

        C’est un commentaire (aphorisme) de Theuric dans un article de l’année dernière sur ce blog, je n’en sais pas plus, faudrait l’interviewer, ou qu’il réapparaisse pour commenter… 🙂

          +1

        Alerter
  • Pierre 07 // 07.04.2015 à 05h20

    Consternant, pour qui s’intéresse à la chose publique. Comme le cinéma hollywoodien, le gouvernement parle à des enfants de 12 ans (ou moins ?) dans un powerpoint un peu élaboré avec ses effets, pour l’apparence de sérieux. Mais Facebook ou Twitter sont-ils vraiment d’un autre niveau ? Je suppose donc que cet objet n’est pas lancé au hasard, et que la cible est définie. Les gens qui vont sur les sites officiels ressemblent-ils à cela ? Non pas un petit pourcentage de gens qui décrypteraient, non pas un grand pourcentage de gens qui ne vont plus voter, mais dans ce qui reste, des adeptes de la distraction, du gadget, de la consommation (relance = caddie rempli… ). Ou bien autisme, des libéraux qui parlent à d’autres libéraux. Petite musique de klaxon italien pour détourner l’attention du mur qui se rapproche. Déni de réalité, ou comment présenter la déstructuration sociale comme un progrès.

      +10

    Alerter
    • Francois // 07.04.2015 à 09h12

      Tant qu’on n’enseigne pas à tous: le droit, l’auto-défense et la dialectique de base, le pouvoir est confisqué par une caste mafieuse invisible qui désigne les bouc-émissaires pour amortir la colère du peuple. En l’occurrence, le petit maquereau commence très fort. Chez les gangsters normaux, il faut tuer un homme pour entrer dans l’organisation, chez les banquiers il faut tuer un peuple.

        +15

      Alerter
    • V_Parlier // 07.04.2015 à 22h42

      Ce déni de réalité est rentré dans sa phase agressive, ayant réussi à créer une auto-discipline au sein du peuple. Dans un groupe donné, par exemple une classe d’école, celui qui aura eu une fois le malheur de remettre un peu trop en cause les bienfaits de l’UE et/ou du libre échange face au prof sera plus tard regardé de travers à chaque allusion ultérieure de n’importe qui sur le sujet.

        +2

      Alerter
  • purefrancophone // 07.04.2015 à 06h46

    Ah oui , vraiment une vidéo pour débiles !!
    Même moi qui n’y connais pas grand chose , j’ai compris que les consommateurs dépenseront le dimanche ce qu’ils auraient dépensé la semaine (pas de pouvoir d’achat en plus )
    Que voyager en car plutôt que en train va encombrer les routes , les défoncer plus vite avec le temps , augmenter le risque d’accidents .
    Que les notaires qui sont d’affreux “suceur de sang” vont gagner moins pour faire plaisir à l’Etat.

    Mais aucune explication pour dire que comme nos lois sont à 80% dictées pas l’Europe , nous allons harmoniser par le bas pour que , en dehors des dirigeants et autres magouilleurs , plus personne ne puisse en travaillant améliorer son pouvoir d’achat .

    C’est le socialisme version union soviétique , non?
    Quand à la relance de l’économie , elle va se faire grâce au T.F.T.A. , enfin c’est ce qu’ils disent !!

    On va s’éclater de travailler plus pour gagner moins !!!!!!

    Encore 2 ans , temps suffisant pour poursuivre la chute de notre économie qui ne va pas bien du tout

      +18

    Alerter
    • fendu du chichoule // 07.04.2015 à 07h36

      Exact, j’ajouterai que l’europe coute des milliards à la France.
      L’Europe, son administration et ses fonctionnaires aux dépenses somptuaires.
      Toujours dénoncer et taper sur l’administration française sans jamais pointer le cerveau, celui qui décide qui encadre nos loi: il est écrit dans les traités de l’UE que la commission européenne à des compétences EXCLUSIVES ET SOUVERAINES dans le domaine économiques et cela pour chacun de ses membres.

        +18

      Alerter
    • Rose du sud // 07.04.2015 à 08h32

      Et on se crash tous ensemble, contre le mur de la loi Macron, dans les Alpes tellement la situation est désespérante!

        +3

      Alerter
      • V_Parlier // 07.04.2015 à 22h45

        Il y a d’autres moyens pour ne crasher que l’avion sans ses passagers: Freiner sa consommation, faire des donations ouvrant légalement droit à réductions d’impôts, placer son argent dans autre chose que des euros et des dollars… Ca ferait déjà bien mal.

          +2

        Alerter
    • ulule // 07.04.2015 à 12h19

      A propos de relance de l’économie,
      je recommande cet excellent billet
      de Jacques Sapir (4 avril 2015) :

      *** La catastrophe du TTIP ? ***

      http://russeurope.hypotheses.org/3696

        +6

      Alerter
      • Renaud 2 // 07.04.2015 à 23h33

        Merci pour le lien. C’est réconfortant. Même quand on ne comprend rien aux calculs économiques, le simple fait de voir mentionnés les mots Bertelsmann et Banque Mondiale suffit à comprendre qui sont les vrais bénéficiaires. Le TTIP n’est rien d’autre que la Tiers-mondisation de l’Europe. On attendra tous les prêts du FMI comme le saint Graal. Y a pas à dire, c’est beau la “modernisation”…

          +0

        Alerter
  • Jean-LuK // 07.04.2015 à 06h49

    On nous prend pour des Neuneus…

      +4

    Alerter
  • Un naïf // 07.04.2015 à 07h20

    Manipulations statistiques : les racines de la crise dans la zone euro expliquées par ses présidents

    (…)
    L’objectif est toujours de démontrer le bien-fondé de La stratégie de libéralisation des marchés du travail et des biens et de réduction des dépenses publiques et de justifier de nouveaux transferts de pouvoirs pour mieux l’imposer aux peuples réticents (un genre d’institutionnalisation permanente de la Troïka). Pour ce faire, les présidents ont fourni à nouveau des statistiques et des graphiques. À nouveau, les manipulations sont patentes. Et à nouveau… elles ont été démontées par un économiste proche du mouvement syndical européen, Ronald Janssen
    (…)

    http://www.regards.fr/economie/les-economistes-ne-sont-pas-tous/article/manipulations-statistiques-les

      +1

    Alerter
    • ulule // 07.04.2015 à 12h43

      Ils sont trop forts ceux qui nous gouvernent, et les grands économistes qui les conseillent ! Les prévisions que vous allez découvrir sont à la fois hilarantes et dramatiques. Hilarantes par la cécité ou la stupidité dont elles témoignent, termes auxquels on peut ajouter une dose de manipulation délibérée et un soupçon d’auto-intoxication. Dramatiques car on peut penser qu’ils y croient (en partie), et qu’elles influent sur leurs principales décisions. Exemple : ils viennent de prendre une rouste sévère, le désaveu est massif, ils poussent les gens vers des choix funestes, mais qu’à cela ne tienne : « elle » va revenir, elle est presque là la croissance bénie, et on va aller plus loin encore dans les cadeaux à la compétitivité des entreprises pour lui donner un nouveau coup de pouce. On va faire comme avant en pire, c’est le bon cap, ça va bien finir par payer, les prévisions sont bonnes… pour 2017 !
      http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2015/03/31/les-hilarantes-%E2%80%93-et-dramatiques-previsions-de-croissance-des-gouvernements-billet-invite/

      Et, OB pour une analyse plus approfondie du même sujet https://www.les-crises.fr/previsions-de-croissance/

        +1

      Alerter
    • Papagateau // 07.04.2015 à 15h00

      Pour le lien “regard” de “un naïf”.
      J’ai cliqué sur le lien, l’auteur analyse l’étude du “conseil européen des syndicats”.
      Comme d’habitude, on y voit la parfaite collusion de ce conseil européen avec les grands intérêts capitalistes.
      Puis on tombe sur ce passage :

      ” Regardez bien l’intitulé du graphique : pour les salaires, les présidents ont pris la période 2003- 2009 et pour le chômage la période 2009-2013. L’évolution du chômage après la crise financière est comparée à l’augmentation des coûts unitaires du travail avant la crise. « Les tendances récentes en matière de chômage sont associés à l’évolution des coûts salariaux qui ont eu lieu une dizaine d’années auparavant ! »

      Non, mais on hallucine !
      Maintenant il va même falloir vérifier comment ils recopient les bases de données !
      Sincèrement , je n’aurais pas relevé car j’aurais cru à une faute de frappe.
      Voilà donc le travail du “conseil des syndicats européens” payé par vos impôts, et repris comme une synthèse honnête par les médias que vous subventionnez.
      Le tout est supervisé par vos élus que vous payez aussi.

        +3

      Alerter
  • Cédric // 07.04.2015 à 07h36

    c’est juste au niveau de l’électeur moyen français, qui s’arrêtera au premier exemple, puis zappera sur autre chose. trop long. Et savoir qu’on peut aller faire les courses le dimanche dans son gros SUV, c’est suffisant.

      +2

    Alerter
    • V_Parlier // 07.04.2015 à 22h50

      Et même ceux qui n’ont pas encore le SUV croiront que çà leur permettra d’en avoir un. Enfin çà, çà marche jusqu’au jour où le gars en question se retrouve réellement au chômage, lui aussi, et ne retrouve après son ancien petit poste tranquille que des offres pour bosser la nuit et le dimanche, payé au prix de la “compétitivité”.

        +0

      Alerter
  • purefrancophone // 07.04.2015 à 07h38

    Je ne résiste pas au plaisir de partager 5 minutes de rire avec un détail de la loi Macron à l’assemblée nationale
    C’est quelque fois fastidieux d’écouter les débats , mais il y a des moments qu’il ne faut pas rater , au moins celui-là !
    https://youtu.be/Ap7wHmV1ng8

      +9

    Alerter
  • noel // 07.04.2015 à 07h41

    Il y a beaucoup trop de “il faut” ! Qu’ils y a aillent bosser : pitoyable.

      +1

    Alerter
  • Yann // 07.04.2015 à 07h45

    Le parallele avec “Les Princes du Yen” est frappant : une bonne crise pour ensuite faire passer des “reformes structurelles”, ou comment demonter les protections sociales.
    Regarder par vous meme, c’est edifiant !
    https://www.youtube.com/watch?v=p5Ac7ap_MAY#t=5472

      +3

    Alerter
  • Nerouiev // 07.04.2015 à 07h48

    Je ne pensais pas qu’il soit possible de tomber encore plus bas !
    Mais quelle honte ce gouvernement !
    Et si on commençait par vendre ce qu’on a fabriqué et qui repose en rade de saint-Nazaire.

      +19

    Alerter
    • purefrancophone // 07.04.2015 à 08h08

      Nerouiev;
      Vous n’y pensez pas , on préfère payer des pénalités !!!
      C’est çà ce gouvernement !
      “le socialisme c’est dépenser l’argent que l’on a pas et ensuite prélever l’impôt” !
      C’est ce que j’ai entendu à l’âge de 20 ans environ de la part de mon père devant une affiche de Mitterrand !
      Il avait fort raison .

        +10

      Alerter
      • steeve // 07.04.2015 à 09h28

        Non, le socialisme ou la sociale démocratie, c’est dépenser l’argent des autres afin de promouvoir des dogmes

          +6

        Alerter
        • Guy Liguili // 07.04.2015 à 14h50

          Le capitalisme aussi consiste à investir avec l’argent des autres afin de s’enrichir personnellement et de faire croire que c’est une donnée naturelle comme les ouragans et les tremblements de terre.

            +10

          Alerter
      • niethil // 07.04.2015 à 18h24

        Euh … non, ça, ça s’appelle une économie monétaire moderne.

          +1

        Alerter
  • bluetonga // 07.04.2015 à 08h15

    Cette forme de communiqués n’est pas destinée à plaire aux citoyen, elle est destinée à plaire à ceux qui les commanditent – puisqu’elle est ultimement approuvée par eux.

    Autrement dit, elle nous révèle par défaut la profondeur d’analyse de ceux qui nous gouvernent. Ce sont les gosses qui sont à la barre, qui jouent au jeu du pouvoir en récitant continuellement les mêmes mots creux et magiques : réformes, croissance, modernité, corporatisme…

    La réalité est une chose trop sérieuse pour la laisser aux énarques. Il est grand temps qu’ils laissent ceux qui “sont sur le terrain, au plus près de la réalité, faire les choix qui les concernent”.

    Ce qui nous ramène au débat sur la démocratie…

      +10

    Alerter
    • Francois // 07.04.2015 à 09h37

      Tout à fait blutonga. La condition naturelle, c’est la guerre des classes. On ne la livre pas depuis un pavillon de banlieue, mais par la grève éternelle, car il n’y a pas il n’y a jamais eu d’entente possible avec l’avidité infinie des pervers sado-maso-bancaires.

        +9

      Alerter
  • Macarel // 07.04.2015 à 08h16

    Hollande et Valls vont laisser un champ de ruine à gauche. Peut-être, est-ce une chance, car après ce cyclone ultralibéral “socialiste”, il faudra tout reconstruire, une vrai gauche, l’on peut rêver…
    En attendant ils s’acharnent -comme le leur demandent leurs maîtres de la finance-, à améliorer la “liquidité du capital humain”.
    Et ces ‘européistes’, ces ‘ouistes’, ces ‘libéraux de gauche’ sont en train de détruire l’Europe, pour le PS c’est déjà fait, quant à la France ils vont la laisser exsangue.

    “Penser au contraire qu’un marché du travail pourrait durablement fonctionner en ignorant le temps long de la vie humaine, c’est, comme le proclame justement la Constitution de l’OIT, prendre la fiction du travail-marchandise pour une réalité et faire le lit de la violence. Dans le cas de l’UE, il n’est pas besoin d’être grand clerc pour observer que son renoncement à toute ambition “sociale” et la politique de démantèlement méthodique de l’Etat social dans lequel elle s’est engagée, ne peuvent que saper sa légitimité politique et menacer son existence même.”

    A.Supiot “La gouvernance par les nombres”

      +9

    Alerter
    • Alae // 07.04.2015 à 11h17

      “Peut-être, est-ce une chance, car après ce cyclone ultralibéral “socialiste”, il faudra tout reconstruire, une vrai gauche, l’on peut rêver… “

      Macarel, est-ce qu’on peut aujourd’hui entretenir l’espoir d’une refonte de la gauche en France? Sur la base de quels fondamentaux ? Depuis les Lumières, la gauche française est libérale ; si je ne m’abuse, c’est même carrément en France que le libéralisme a été inventé. Après un passage historique où elle a puisé ses idées chez Karl Marx et en Union soviétique (jusqu’à Marchais compris, le PCF était une sorte d’annexe du Kremlin), elle est retombée dans son ornière libérale et n’en est plus ressortie. Aujourd’hui, c’est la frange politique la plus atomisée. Quasiment toutes ses composantes (qui sont souvent à couteaux tirés entre elles) sont polluées par des idées libérales, une bien-pensance niaise, des communautarismes qui l’obligent à des jongleries permanentes, etc, à telle enseigne qu’elle ressemble davantage à un club de narcissiques (étiqueté “de gauche” parce que, n’est-ce pas, être de gauche, ça veut dire qu’on est gentil et ça permet de faire la morale aux autres) qu’à une orientation politique de combat.
      A moins, bien sûr, que l’on considère des revendications encore plus dérégulatrices et ultra-libérales , comme la légalisation du cannabis, comme “un combat” de gauche.

        +2

      Alerter
  • le ian // 07.04.2015 à 08h24

    tiré d’une conférence gesticulé de Franck LEPAGE :
    ” “L’égalité des chances” ça ne veut rien dire, c’est deux termes qui s’annulent (oxymore).
    on a soit l’égalité, soit la chance, mais coupler les deux ça veut dire l’inégalité.
    c’est quand, par exemple, le lièvre et la tortue ont la même ligne de départ …”

    dans le cas présent, le lièvre est le propriétaire des moyens de production, et la tortue c’est celui qui ne possède que sa force de travail.

      +9

    Alerter
  • valles // 07.04.2015 à 08h33

    Pour les initiés il fallait lire: On a un cycle de décrochage synaptiques qui repart, la reabrutisation de notre pays est possible.

      +0

    Alerter
  • arthur78 // 07.04.2015 à 08h54

    Vous êtes sur que ca va , car Moodys vient de dire que la note francaise serait dégradé si la loi Macron n’atteignait pas son objectif … ca va … ou ca va pas ??? j’ai peur !!!

    http://www.ouest-france.fr/agence-de-notation-moodys-menace-de-degrader-la-note-de-la-france-3305129

      +2

    Alerter
  • Un naïf // 07.04.2015 à 09h05
    • Christophe Vieren // 07.04.2015 à 11h30

      Arrêtons de stigmatiser les banquiers. Ils sont bien gentils de nous prêter leur argent en prenant des risques considérables.
      Et arrêtons aussi de stigmatiser les patrons qui nous OFFRENT des emplois. Comme c’est gentil de leur part.

        +6

      Alerter
  • Günter Schlüter // 07.04.2015 à 09h16

    Je vis en Allemagne depuis 26 ans. Cette rhétorique là, je la connais très bien. Les réformes qui “nous” promettaient de “remettre le pays à neuf” n’ont servi qu’à “Entbürokratisieren” (vous savez, maintenant, c’est “le poids des lois et des règlements”) donc baisser les salaires, abolir les “privilèges” (durée du travail hebdomadaire, protections sociales etc.)…
    Le résultat de ces “Reformen” en Allemagne?
    Développement d’un immense marché de la main d’oeuvre mal payée, précarité accrue réduction des effets néfastes du “poids des lois et des règlements”. Perte d’influence des syndicats (les salariés ont peur de trop lever la tête, les emplois ne sont plus sûrs et les revendications syndicales tellement rétro), les emplois à durée indéterminée baisse, les contrats à durée déterminée sont la règle pour les débutants (avoir salaire de départ nettement en dessous de ce qui se gagnait il y a une quinzaine d’année).
    Au final: la précarité est loi, l’atomisation la règle, chacun essaie de tirer la couverture à soi, la solidarité des salariés fait long feu.
    En cas de perte d’emploi, les moins de 50 ans se retrouvent au régime de Hartz IV au bout de 12 mois (s’il n’ont pas d’économies, s’ils en ont il faut d’abord vivre de ça avant d’avoir quelconque droit de soutien).
    Tout ce que le salarié a fait avant d’être au régime Hartz IV ne compte plus, ni la durée d’emploi, ni la qualification. On vous traite généralement comme si n’aviez jamais travaillé, on vous rend responsable de la morosité du marché du travail (ce n’est pas le manque d’emploi qui est la cause de votre chomage mais votre manque d’enthousiasme dans la recheche d’emploi etc)
    Bon j’arrête ici, il y aurait bien plus à dire sur ce sujet.
    Mais toutes mes déclarations ci-dessus en quelques mots: Valls et Macron vous vendent le modèle allemand, un modèle néolibéral, inégalitaire qui n’a qu’un seul but: appauvrir la masse des salariés au profit d’une petite classe de nantis qui se désigne comme étant une élite.

    Je te souhaite une belle journée ma belle France bien aimée.

    PS: Si vous trouvez du sarcasme, du cynisme et de l’ironie dans mon intervention, je vous en fait cadeau.

      +33

    Alerter
    • steeve // 07.04.2015 à 09h34

      Que va t il se passer en Allemagne quand les émigrés des pays de l’est rentreront dans leur pays et que les retraités allemands seront plus nombreux?

        +1

      Alerter
      • Günter Schlüter // 07.04.2015 à 09h59

        L’économie allemande est assez puissante pour “nourrir” correctement ses retraités. Mais, les gouvernements d’obédience néolibérales du passé et le gouvernment actuel ont faussé et fausse encore la donne:
        En ayant sensiblement baissé l’imposition des grands revenus et des grosses fortunes, en ayant aboli la parité qui existait entre salariés et patronat en ce qui concerne les cotisations sociales.
        La richesse est, malgré les incidents cycliques de l’économie, en constante progression et malgré cela de plus en plus de gens se retrouvent dans la plus grande précarité et indigence, alor qu’une petite frange de la population s’enrichit indécemment.
        Et ce phénome risque de perdurer car en Allemagne comme en France la plupart des partis sont d’obédience néolibérale (exception en Allemagne Die Linke, mais l’opinion publique accomplit son travail de sape pour les pousser dans la “bonne direction”.

        Pour ceux qui pratiquent l’Allemand, je donne un lien sur un documentaire “Rentenangst” (~ Peur sur la retraite) qui illustre comment les assurances privées en connivence avec les politiques, le patronat et bon nombres de soi-disant “experts” ont démantelé le système des retraites den Allemagne qui pourtant à résisté à deux guerres mondiales et plusieurs grandes économiques depuis sa création en 1888
        https://vimeo.com/6326230
        Bonne journée à tous…

          +7

        Alerter
        • Homère d’Allore // 08.04.2015 à 10h09

          Merci de votre témoignage, Günter.

          Mais le discours de riposte est déjà tout prêt ! Si on critique Merkel, c’est parce que l’on est sexiste ( c’est une femme !) ou germanophobe ( c’est une Allemande…) ou parce l’on est…nazi ou allié des nazis…

          Si, si, si ! Vous ne me croyez pas ? Alors, lisez ce grand philosophe:

          http://www.bernard-henri-levy.com/une-grande-dame-nommee-merkel-46701.html

            +3

          Alerter
    • Macarel // 07.04.2015 à 09h49

      Eh oui ! L’on est passé du “rule of law” au “rule by law”.

      Les lois sont au service du calcul économique, et non l’inverse…

        +4

      Alerter
    • ulule // 07.04.2015 à 13h39

      “Si la pauvreté recule en Europe de l’Est, principalement en Pologne, elle grimpe à l’Ouest. C’est là que se trouvent les nouveaux pauvres : 8,5 millions de personnes supplémentaires ont sombré dans la précarité, d’abord en Grèce, mais surtout en Italie, en Espagne et… en Allemagne, où, depuis 2005, le nombre de personnes devenues pauvres est dix fois plus importants qu’en France !
      http://www.bastamag.net/L-Allemagne-compte-dix-fois-plus-de-nouveaux-pauvres-que-la-France

        +0

      Alerter
  • Jean-Paul B. // 07.04.2015 à 09h23

    Bonjour,
    et après ça le PS va nous appeler à tout oublier pour faire le front républicain en 2017 !!!

      +7

    Alerter
    • Francois // 07.04.2015 à 09h50

      Et “nous” oublieront tout, parce que l’alternative aux princes-banquiers ce n’est ni FN ni FG, c’est le courage et “nous” n’en ont pas. La chienlit de droite reviendra donc faire d’autres réformettes démocidaires et ainsi de suite. Mais il y aura toujours des bonnes séries à la télé…

        +3

      Alerter
  • Renaud 2 // 07.04.2015 à 09h57

    Géniale cette vidéo, j’ai tout compris ! Pourquoi je perds mon temps sur les-crises.fr quand tout est limpide sur le site de notre beau gouvernement ?

      +4

    Alerter
    • V_Parlier // 07.04.2015 à 14h01

      Ne marquez pas çà ailleurs sinon on vous prendra au premier degré 😉
      En tout cas, j’ai rarement lu autant de fois le mot “croissance” que dans leur texte. A croire que c’est une incantation (mêlée à l’impossibilité d’imaginer qu’à consommation égale, et non perpétuellement croissante, on puisse fabriquer ce qu’on consomme). Ca me donne même envie qu’il n’y en ait pas, de croissance!

        +1

      Alerter
    • Christophe // 07.04.2015 à 21h26

      Apologie d’humour déplacé. 3 ans avec sursis.

        +0

      Alerter
  • marcel // 07.04.2015 à 09h59

    Le cycle industriel repart…

    En France, l’industrie a perdu 1,9 million d’emplois entre 1980 et 2007, soit 36 % de ses effectifs

    https://www.tresor.economie.gouv.fr/file/326045

    Merci l’Europe, l’UPR en parle mais les autres ….

      +4

    Alerter
  • scipio // 07.04.2015 à 10h02

    Le problème avec cette loi c’est son irréalisme intrinsèque.
    Notre société moderne est organisée autours du travail.
    Déréglementer le travail c’est en fait, à termes, casser un des piliers de notre société.
    La loi Macron, paradoxalement, en mettant en oeuvre les fantasmes les plus outranciers du patronat va provoquer une crise sans précédent dans notre société et risque de provoquer en fait un retour de bâton terrible sur le patronat se traduisant, entre autre, par une démotivation profonde des salariés et donc par une baisse du rendement du travail.

    ces gens devraient se souvenir que l’esclavage ou le servage ne sont plus considérés comme rentable pour l’un depuis l’antiquité, pour l’autre depuis le XV siècle.

      +4

    Alerter
  • Zarathousthra // 07.04.2015 à 10h03

    Ben quoi ? Les dessins animés c’est plus sympa que les coups de matraque, non?

      +1

    Alerter
  • Louve Bleue // 07.04.2015 à 10h08

    Et mon poing dans la GUEULE ? Pour continuer la croissance il faudrait que des milliards d’êtres humains migrent sur d’autres planètes !!!!!!!!!!!!!

      +1

    Alerter
    • Stéphane Grimier // 07.04.2015 à 10h24

      Je crains que le petit pif, d’où sort encore du lait, du petit soldat Emmanuel Macron, n’y résiste pas !
      Mais ça serait leur dresser le tapis rouge pour vous interdire légalement de vie. Devant cet extrémisme populaire, quoi de mieux qu’une dictature assassine qui ne s’assume pas et qui s’appelle aujourd’hui République, demain Union Européenne, etc….
      Ceci dit, c’est bien au mieux nos poings qu’ils méritent TOUS dans la pomme.
      Bonne journée.

        +6

      Alerter
  • Mélissa // 07.04.2015 à 10h14

    La loi Macron,106 articles, 19 ordonnances…,c’est un peu comme le traité de Lisbonne ou la constitution européenne de 2005 : les citoyens sont incapables de la lire,de la comprendre et encore moins d’en prévoir les véritables conséquences dans le temps…Pour nos représentants, je n’en sais rien…,mais ceux qui l’ont comprise et qui la voterons seront des traîtres à la nation comme ceux qui ont voté le traité de Lisbonne…
    Petit décryptage d’un politique qui fait son boulot…

    https://m.youtube.com/watch?v=J9fPkJ5FEJY&feature=youtu.be

      +10

    Alerter
    • ulule // 07.04.2015 à 14h00

      Cette Loi de dérégulation n’est-elle pas anti-constitutionnelle ?

      Une manifestation de 4 millions de personnes serait souhaitable…

        +4

      Alerter
    • burno // 07.04.2015 à 14h23

      bon , ce n est pas la peine de tourner autour du pot
      il s agit de déréguler totalement le marché du travail , et de réduire à néant toutes les avancées sociales
      venant de la part d un ex de la banque rotschild qui a eu tout le loisir de s en mettre plein les fouilles , ça ne manque évidemment pas de sel !
      perso je relis les oeuvres complètes de Zola qui vont redevenir des best sellers ; retour au 19eme siècle en direct live !

        +4

      Alerter
  • Macarel // 07.04.2015 à 10h14

    En attendant, le “piège machiavélique de Hollande” (en fait c’eût été la même chose avec la droite au pouvoir à Paris, et la gauche aux affaires dans la municipalité, puisque c’est le désengagement de l’Etat vis à vis des collectivités locales, et les politiques d’austérité voulues par Bruxelles et les lobbies qui sont à l’origine de tout ça), se referme sur la droite.
    Ma municipalité de droite, Toulouse, va devoir augmenter les fonciers de 6-7%, et la taxe d’habitation de 15%, d’après la Dépêche.
    Le maire centriste, avait promis de ne pas augmenter les impôts, mais il déclare :” C’est un crève coeur, mais je ne peux pas faire autrement !”
    Sniff, sniff, l’on est de tout coeur avec lui, d’autant plus que l’on va payer.
    Heureusement, qu’il y a un radar feu rouge, qui rapporterait 600.000€/an à lui tout seul, mais je ne crois pas que ces sous aillent dans les caisses de la municipalité…

      +4

    Alerter
    • Stéphane Grimier // 07.04.2015 à 10h28

      Crève cœur ? Et mon c.. c’est du poulet ?
      .
      ALORS QU’IL DEMISSIONNE ! Sauf que non, il va rester pour faire le sale boulot qui l’écœure. De toute manière, il n’en a pas LOL, de coeur, c’est une planche de bois peinte.
      .
      Quels piteux acteurs…. mais de vrais faux-culs qui méritent bien plus qu’une flèche au coeur.
      La république, c’est le village Potemkine de la démocratie.

        +4

      Alerter
  • adrien // 07.04.2015 à 10h22

    Gérard Filoche démonte les macron-neries en 10 minutes …

    https://www.youtube.com/watch?v=kun9lvIeiZ0

      +8

    Alerter
    • Papagateau // 07.04.2015 à 20h52

      Gérard Filoche n’a plus aujourd’hui aucun mandat électif, preuve supplémentaire que c’est indispensable pour les tenir par les couilles.
      Par de parti politique sans cotisation du grand patronat, et pas d’élection sans investiture. Pas d’accord des médias qui sont tous propriété de grands industriels.
      Bref, zéro virgule zéro chance dans un scrutin à la majorité.

        +1

      Alerter
  • step // 07.04.2015 à 10h40

    bah c’est dégoutant, je n’aimerai pas être la prestataire nettoyage des claviers d’ordinateur du medef.

    Bon, le petit macron, qui demandait à être jugé sur ses actions plutôt que sur son CV pour savoir si il était de gauche. Il serait bien qu’il soit pris, en tout cas sur cette phrase, au pied de la lettre !

      +4

    Alerter
    • RGT // 07.04.2015 à 21h13

      “bah c’est dégoutant, je n’aimerai pas être la prestataire nettoyage des claviers d’ordinateur du medef.”

      Ce n’est pas sale, “Y’avait un fantôme, c’est de l’ectoplasme!”

      Pour les amateurs de South Park, je ne sais plus quel épisode (S12E6 je crois), je vous invite à chercher. Vous allez bien vous marrer.

      Je pense de plus en plus que le PS doit être l’inspirateur de la série South Park.
      D’ailleurs les initiales “SP” ne sont-elles pas “PS” à l’envers ?

      Vous reconnaitrez sans problèmes Hollande (je le vois bien en Cartman) et tous les autres…

      Mais les originaux sont bien plus gore et furieux que les personnages “gentillets” de la série..

      Finalement, ils ont embelli la réalité pour ne pas trop choquer les spectateurs.

      Il y a des limites à tout, surtout quant on montre la vie des vrais “Charlie”…

        +1

      Alerter
  • jacky-olivier // 07.04.2015 à 10h42

    Amusant la petite musique qui ouvre et conclut la vidéo reprend les 4 même notes que la musique des pub Lactel, on est bien dans l’univers des enfants…

    https://www.youtube.com/watch?v=rK3mMLbWQyk#t=23s

    L’univers des enfants, des super héros, de plus belle la vie… En somme un truc en total décalage avec les réalités des Français… Et le décalage se vérifie par le nombre ridicule de vues (pas 2000 à cette heure, dont une bonne partie sans doute par les “crisiens”…)

      +3

    Alerter
  • Pedro // 07.04.2015 à 10h47

    @ OB, juste par curiosité, combien a coûté la campagne de communication complètement débile ?

      +1

    Alerter
    • Stéphane Grimier // 07.04.2015 à 12h33

      D’expérience, le plus possible, ça permet de graisser les copaing’ qui vont pouvoir s’éclater en note de frais !

        +5

      Alerter
  • Deres // 07.04.2015 à 11h00

    Je note que les hommes politiques se sentent obligé de justifier que leurs lois vont dans le sens de la liberté et de l’intérêt général … Il faut croire que les français ont enfin compris que les hommes politiques veulent les asservir et travaillent pour leurs intérêts et ceux de leur réseau !

      +3

    Alerter
  • arthur78 // 07.04.2015 à 11h19

    un tres bon article chez Jorion ce matin

    Mais les irrationnels sont une poignée qui seront lâchés par les rationnels au prochain krach des subprimes publics.

    La destruction des États par la dette va entraîner la destruction de la propriété et de la jouissance du capital nominal virtuel. Au prochain krach obligataire, les libéraux rationalistes objectifs opteront pour la renationalisation des marchés financiers ainsi que le contrôle des changes afin d’assurer aux États les ressources minimales qui financent les infrastructures communes ainsi que les forces de police intérieures et internationales. A ce moment-là les vrais libertariens totalitaires seront ruinés et rejoindront les groupes terroristes durs type Daesh, Bande à Bader, Brigades rouges, Boko Haram, National Rifle Association, Action directe, Yakusas…

    http://www.pauljorion.com/blog/2015/04/07/especes-et-sous-especes-de-tyrans-par-pierre-sarton-du-jonchay/#more-74525

      +0

    Alerter
  • Xtian // 07.04.2015 à 11h25

    La loi Macron c’est “le bus pour nous et les voitures de fonctions avec chauffeur pour eux”. C’est l’égalité vue de l’oeil gauche…..

      +6

    Alerter
  • Fox 23 // 07.04.2015 à 11h49

    Je la trouve bien cette pub ! Oh pardon, c’en est pas une ?
    Cette communication correspond à ce qu’ils pensent de nous et de notre niveau politique.

    Il faut dire que voter pour un type qui avait réussit l’exploit de couler son département, ça valait le coup de lui donner une chance de refaire le coup avec le pays tout entier !

    Je ne pense pas, malheureusement, que ceux qui lisent ce très bon blog et s’y expriment, soient un échantillonnage représentatif des Français, sinon Olivier serait contraint d’embaucher à tour de bras pour satisfaire les multiples demandes.

    Ce qui est merveilleux, c’est que présenté comme ça, elles sont vraiment simple les solutions, si simples qu’on peut se demander pourquoi elles n’arrivent que maintenant et surtout ce qu’il faut en attendre, à part le pire !

    Comme d’habitude, ça part de constats réels de nos dysfonctionnements, on fait croire qu’on s’en occupe et une entourloupe de plus.

    Dis donc, Valls, sur ce que je paie chez le notaire, c’est combien la part de l’Etat ?
    C’est curieux, on réglemente, une fois de plus les tarifs de professions à la baisse en prenant bien soin de leur faire porter le chapeau, alors que le goinfre de l’histoire c’est l’Etat ! Ce n’est pas pour rien que dans le langage courant, on parle de “frais de notaires”.

    Le vote sanction semble ne plus exister, ils annoncent la bouche en cœur qu’ils ont compris le message, mais qu’ils ne changeront rien à la ligne catastrophique suivie (sauf pour certains).

    Il va peut-être falloir envisager d’autres formes de lutte pour que les choses changent vraiment.

    Quid de la désobéissance civique ou toute autre forme les mettant au pied du mur ?

      +4

    Alerter
    • Xtian // 08.04.2015 à 12h43

      Et celui(gros)-là qui nous explique qu’on trop bête pour comprendre ses dépenses au sénat (juste bon à régler ses factures par l’impôt sans doute)
      https://www.youtube.com/watch?v=wR_0FliDtyc

        +0

      Alerter
      • Xtian // 08.04.2015 à 17h59

        Et pendant le boulot, ça pense qu’a bouffé (il a même le menu du restaurant du sénat dans son bureau) ! Pendant l’interview, Il ne comprend même pas que ses préocupations quotidiennes de sénateur qu’il nous montre, sont honteuses pour le contribuable français que je suis !

          +0

        Alerter
  • ricard’eau // 07.04.2015 à 11h59

    Sinon elle a ete facture combie cette video debile? Je suis sure que elle a ete facture 10 ou 20 fois plus de ce que elle vaut…

    Pourquoi nous faire une video qui nous presente cette loi du meme point de vue que les radios\tv, on n’a deja pas assez toute la journée?

      +3

    Alerter
    • step // 07.04.2015 à 16h30

      pour avoir vu ce genre de marché, j’ose même pas y penser….

        +0

      Alerter
      • V_Parlier // 07.04.2015 à 16h53

        Encore plus si c’est un pote ou un gars de la famille qui possède la boîte qui l’a réalisée. Alors là, on peut monter très vite dans l’astronomique…

          +1

        Alerter
    • Xtian // 08.04.2015 à 13h30

      Warfff ! C’est un reportage de l’émission “pièces à conviction” de FR3, une chaîne publique……

        +0

      Alerter
  • jules // 07.04.2015 à 13h57

    Macron Ier : « Madame Gordier a choisi de travailler un dimanche par mois dans son commerce… »

    Macron II : « Madame Gordier, qui doit travailler deux dimanches par mois dans le commerce de son député-patron… »

    Macron III : « Madame Gordier, qui besogne quatre dimanches de douze heures par mois, payés tiers temps… »

    Macron IV : « Madame Gordier, obligée légalement de peiner six dimanches par mois dans la succursale de la prison de Stariye Keikuty (Pologne) … »

    Macron V : « Matricule transgenre 12A6327-GOR-FR, qui baisse la tête et ferme sa gueule, est condamné à suer sang et eau, fers aux pieds et salopette orange sur le râble vingt-quatre heures sur vingt-quatre jusqu’à ce que mort s’ensuive dans la mine de lignite à ciel ouvert de Jüchen-Garzweiler… »

    Macron ad lib. : …

      +12

    Alerter
  • Ardéchoix // 07.04.2015 à 14h13

    Faire un go fast en autobus, c’est pas gagné. 😉

      +1

    Alerter
  • step // 07.04.2015 à 14h27

    j’adore les tweets

    – Le premier ressemble à un cadavre exquis de novlangue : Une suite un peu à l’aveugle de mots tiroirs à connotation “positive” susceptible de coller à n’importe quoi : “mouvement” “réforme”, manque guère que la notion de “progrès”, mais je ne doute pas que ce soit la limite de mot qui nous a évité cela. Enfin en trame structurelle de la phrase, un magnifique TINA mais qui a l’honnêteté de montrer sa véritable nature. C’est bien le fanatisme de quelques un qui pousse à cette dérégulation des rapports de force.

    -Les deux de macron sont assez marrant. Le premier à contre temps complet, vu qu’un a les signes d’une fin de cycle aux US. hé oui, le fond de la piscine en fait c’était un plafond ! Ils vont donc jouir du bonheur de l’immersion, la vraie.

    – redonner de vrais droits aux français… Reconnaissance de la perception censitaire de la nationalité. Le “français” ne peut pas être du mauvais coté du contrat de travail, car soit c’est le patron, soit c’est le cadre intermédiaire qui assure la “réorganisation” (sans en être, faut pas déconner). Le reste des travailleurs…c’est surement rien que des immigrés/abstentionnistes, visiblement. De quoi ce plaint-on, en quelque sorte, on a déjà le FN (et pas le meilleur) version facho au pouvoir entre le racisme social et les lois sécuritaires.

      +5

    Alerter
  • 1Direct // 07.04.2015 à 14h47

    Comme beaucoup de lois depuis l’ère Sarkozy l’état crée des lois fourre-tout.
    Une loi pour tout les sujets, sans rapport logique, histoire de pouvoir noyer le poisson.
    Bientôt ils oseront passer des lois n’ayant que des titres son contenu sera précisé plus tard par décret.
    Et si le titre ne plait pas il y a toujours le 49.3 pour faire avaler l’huile de foie de morue.
    C’est pratique ce système ainsi les gouvernements ne parlent que des éléments qu’ils veulent.
    Les médias suivent gentiment sans trop débordé des sujet mis en exergue par le gouvernement à moins qu’un élément de leurs permet de faire le buzz.

    Beuze 😉 qui nous enfume un maximum et de plus en plus.

      +3

    Alerter
  • Homère d’Allore // 07.04.2015 à 15h54

    Bientôt, les bureaux de poste délocalisés chez Lidl !

    http://www.lefigaro.fr/societes/2015/04/07/20005-20150407ARTFIG00057-la-poste-veut-installer-ses-bureaux-dans-les-supermarches.php

    Encore une modernisation, comme ils disent..

      +4

    Alerter
    • V_Parlier // 07.04.2015 à 16h52

      Un gouvernement délocalisé, ce serait peut-être pas mal… Bien que…
      Dans les faits c’est déjà çà, sauf qu’il faut encore payer pour rien (et chèrement) ceux qui font semblant de gouverner.

        +2

      Alerter
      • Un naïf // 07.04.2015 à 20h19

        Non pas pour rien, mais pas pour vous… dommage !!

        On a juste envie de crier, celle qui vient avant de tuer des gens…

        (je plaisante bien-sûr, puisqu’il faut préciser dorénavant 😉 )

          +0

        Alerter
  • RGT // 07.04.2015 à 21h17

    Dans la vidéo pour neuneus, le gugusse en bleu, c’est SuperMac rond ?

    C’est nul à chier…

    Même un gamin de 3 ans trouve Casimir plus réaliste.

    Je pense que la facture de cette grande oeuvre artistique ne sera pas perdue pour tout le monde.

    De plus elle ne nopus coûte rien : elle est payée par “la dette”…

      +2

    Alerter
  • Biglosc // 08.04.2015 à 18h26

    Maintenant on connait la source des articles de presse sur le sujet;

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications