Ils sont quand même énormes…

Je rappelle que la “propagande”, c’est principalement cette masse de (des)information qui s’abat sur la population d’un pays par le biais de ses médias grands publics.

Et que, nos systèmes médiatiques étant ce qu’ils sont, il y a ainsi une propagande dans chaque pays, qui va la plupart du temps dans le sens du gouvernement (je vous renvoie aux travaux de Noam Chomsky).

Donc il y a évidemment une propagande russe, mais elle s’exerce surtout en Russie, sur la population russe.

Donc il y a aussi une propagande américaine, mais elle s’exerce surtout aux USA, sur la population américaine.

Donc il y a aussi une propagande péruvienne, mais elle s’exerce surtout au Pérou, sur la population péruvienne. etc.

Bref, si on croit un minimum à la Démocratie, tout un chacun se doit donc de dénoncer la propagande de SON propre pays (ce qui n’est jamais indolore…).

Il est donc piquant de voir la réaction courroucée de nos dirigeants dont les belles narratives sont facilement démontées sur Internet. Mais pour l’instant – et ça durera surement – seule une minorité de la population s’y intéresse, la masse est toujours bercée par TF1-Le Monde-France Inter…

Donc je vois mal comment les pôvres Français pourraient être intoxiqués par de la “propagande russe”, vu que peu de Français vont consulter des médias russes, me semble-t-il.

Mais on aura compris que, bien plus que les occasionnelles déformations de la propagande russe, ce qui effraient nos dirigeants, et qu’ils voudraient abattre, c’est bien la contradiction, voire parfois le simple affichage d’une réalité… Car ils ont, à cause d’Internet, (et pour l’instant) perdu le monopole de l’information…

Je termine avec ces mots de Pascal Boniface :

“On peut se demander si “Libération” fera un jour une enquête sur les réseaux atlantistes ou néoconservateurs en France qui, par le biais de l’Otan, de fondations ou de différentes succursales, ont des capacités de financement bien plus importantes que les Russes. Est-ce que “Libération” enquête pour savoir si l’attitude de ceux qui s’exprimaient le plus violemment contre Poutine n’étaient pas liés à des financements liés à l’intérêt de conserver le plus haut niveau de dépenses militaires ou de redonner une vigueur nouvelle à l’Otan ?” link to iris-france.org

Plan d’action européen contre la désinformation russe


Le chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini

L’Union européenne va préparer d’ici à juin un “plan d’action” médiatique pour contrecarrer les “campagnes de désinformation de la Russie” sur le conflit en Ukraine, selon le projet de conclusions du sommet européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles.

Les chefs d’État et de gouvernement doivent selon ce texte demander à la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, de préparer un mécanisme de contre-propagande, en commençant par “la mise en place d’une équipe de communication”, un “premier pas” en ce sens.

“Désinformation de la Russie”
“Le Conseil européen souligne la nécessité de contrer les campagnes de désinformation en cours de la Russie et invitent” Mme Mogherini “en coopération avec les États membres et les institutions de l’UE, à préparer d’ici à juin un plan d’action de communication stratégique pour soutenir la liberté de la presse”, selon le texte que doivent adopter les chefs d’Etat.

“Veille de médias russes”
L’idée est de “monter une équipe à Bruxelles pour faire une veille des médias russes, repérer les mensonges flagrants, identifier quelles vérités y opposer et informer les États membres pour qu’ils agissent”, a précisé une source européenne. “L’accent doit être surtout mis sur les pays du Partenariat oriental” (Ukraine, Moldavie, Belarus, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan), où le public russophone est jugé le plus exposé à la diffusion des thèses de Moscou, a-t-elle ajouté.

Contre-propagande
Ce projet de contre-propagande était évoqué depuis des mois au sein de l’UE, face à la guerre médiatique déclenchée par la Russie autour de la crise ukrainienne, grâce notamment à ses chaines publiques multilingues diffusant à l’étranger. La Lettonie, qui préside actuellement l’UE et abrite, comme les autres pays baltes, une importante minorité russophone, avait notamment évoqué la création d’une chaîne européenne pour lutter contre la désinformation.

“Annexion illégale” de la Crimée
La couverture par les médias russes du premier anniversaire du “retour” de la Crimée dans le giron russe, via un référendum controversé qui a permis de justifier son annexion par la Russie, est l’un des derniers épisodes de cette bataille de l’information. Les Occidentaux ne reconnaissent pas cette annexion qu’ils jugent “illégale”.

Source : 7sur7.be, le 17 mars 2015.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ICI le rapport du Conseil Européen parlant de cela.


L’Union européenne prépare un plan d’action pour contrer la « désinformation » des médias Russes

Une fuite révèle que les dirigeants Européens sont déterminés à contrer ce qu’ils considèrent comme des campagnes de désinformation et ils donnent trois mois au chef de la politique étrangère de l’UE pour présenter des idées sur la façon de faire.

Reuters à obtenu un brouillon de propositions pour qu’un sommet de l’UE ait lieu le 19 et le 20 mars.

Selon la proposition, Frederica Mogherini, le Haut représentant aux affaires étrangères de la Commission européenne, devra rendre dans trois mois un plan d’action en faveur de la liberté médiatique

«Le Conseil européen souligne le besoin de remettre en question les campagnes actuelles de désinformation et invite le Haut représentant … à préparer d’ici au Conseil Européen de juin, un plan d’action sur une communication stratégique en soutien à la liberté des médias et aux valeurs de l’UE», dit le brouillon.

«il accueille avec bienveillance la mise en place d’une équipe de communication comme la première étape à cet égard», poursuit-il.

L’article de Reuters sur le sujet, mentionne spécifiquement RT, comme exemple d’organe de presse financé par le gouvernement Russe «étendant de manière constante leurs opérations».

L’organe de presse à aussi cité un diplomate non identifié, qui a déclaré qu’il y avait «une inquiétude croissante avec la propagande Russe et elle devient maintenant, importante ».

Les proclamations de l’Occident au sujet de la liberté d’expression vont à l’encontre de leurs actes, a dit à RT Alexander Mercouris, un analyste en affaires internationales basée à Londres.

«L’Occident à toujours affirmé qu’il ne fait pas de propagande, qu’il croit en la liberté d’expression et dans l’échange libre des opinions. Malgré tout nous y sommes, l’Occident met en place ce qui, dans l’intention et les objectifs, ressemble à une chaîne de propagande pour émettre le point de vue occidental sur la Russie. Ils disent donc une chose tout en faisant le contraire», a-t-il dit.

Alors que les médias occidentaux «parlent d’une seule voix et disent des choses que de nombreuses personnes en Occident trouvent difficiles à accepter», les gens cherchent des canaux d’information alternatifs, «qu’ils considèrent comme fiables et objectifs et celui qu’ils ont trouvé est RT», à dit Mercouris.

En savoir plus (en anglais) De plus en plus de responsables de médias considèrent RTcomme un défi majeur et veulent entrer en compétition.

En essayant de trouver une parade à la voix russe de plus en plus audible au sein des organes médiatiques internationaux, l’Union européenne met apparemment ses pas dans ceux des États-Unis.

Le BBG, Broadcasting Board of Governors (le bureau des gouverneurs en charge des diffusions, NdT), une agence bi-partisane [Démocrates et Républicains, main dans la main, NdT] qui supervise les médias soutenus par le gouvernement, a proposé de mettre en place une chaîne en langue russe «afin que les États-Unis puissent défier Russia Today (RT)»en août 2014.

En janvier de cette année, Andrew Lack, nouvellement nommé chef du BBG états-unien, avait cité RT comme étant une des plus importants défis de l’agence. Le fait que les deux autres défis sur sa liste étaient l’EI et Boko Haram à mis le fonctionnaire en difficulté avec les journalistes et la communauté des droits de l’homme.

En savoir plus (en anglais) Un ancien membre du BBG déclare: Les organes d’information ne devraient jamais être comparés aux terroristes.

Le Secrétaire d’État John Kerry à récemment demandé aux législateurs états-uniens plus d’argent pour des programmes de propagande et de promotion de la démocratie de par le monde.

«Russia Today peut être vu en anglais, avons-nous un équivalent qui puisse être entendu en Russie? C’est une proposition coûteuse. Ils dépensent de grosses sommes d’argent», a dit Kerry.

Des sommes énormes d’argent, prétendument dépensées pour une diffusion internationale, sont souvent mentionnées par les politiciens occidentaux. Le représentant Ed Royce (R-CA) a récemment estimé que RT coûtait $500 millions.

En savoir plus (en anglais) Pour la propagande et la promotion de la démocratie, le Département d’État cherche le budget pour contrer RT.

En réalité, le budget de RT pour 2015 est la moitié de la somme citée par Royce, $225 millions, selon le taux de change actuel 13,85 milliards de roubles. En comparaison, le média du gouvernement états-unien reçoit $721 millions. Le service international de la BBC, qui en janvier s’est plaint de ce que RT «gagne la guerre de l’information», reçoit $375 millions par an.


Image par RT
Tout le monde n’est pas d’accord sur le fait que la popularité d’un organe médiatique dépend de l’importance des financement qu’il reçoit.

«Je pense que le problème qu’ont les États-Unis c’est qu’ils ont un budget publicitaire illimité, mais que le produit qu’ils vendent n’est pas très attirant depuis l’étranger, à dit à RT Daniel McAdams, le Directeur Exécutif du Ron Paul Institute. Les gens sont fatigués de l’interventionnisme états-unien; ils sont fatigués de l’exceptionnalisme états-unien; ils sont fatigués de ce que les États-Unis bombardent leur pays. Si vous êtes Somalien, vous vous moquez d’écouter un programme de radio venant des États-Unis, vous voulez seulement que les États-Unis cessent de vous bombarder.»

En savoir plus (en anglais) Edward Lucas suggère d’utiliser les méthodes du KGB contre RT

Même Edward Lucas, l’écrivain senior du magazine The Economist, qui est un des plus féroces critiques de RT, reconnaît que sa popularité est due à la nécessité d’un point de vue différent de celui offert par les médias occidentaux.

«Pourquoi les gens regardent-ils RT avec une telle avidité? Parce qu’ils pensent que les médias de masse ne leur disent pas la vérité et ils en ont marre de l’élite politique dans nos pays», a t-il remarqué.

Source : Russia Today

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

63 réponses à [Enorme] L’Union Européenne en campagne contre “la propagande russe”…

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 26 mars 2015 à 05h48

Quand les peuples votent mal, on les fait revoter, ou alors on ignore leur vote (référendum de 2005). Stades suivants :
– “corriger” discrètement leur mévote (via le vote électronique)
– ne plus les faire voter du tout (vu qu’ils sont induis en erreur par la propagande soviétique)
– tout pays ayant fait l’objet d’une révolte populaire (Maïdan) sera somalisé (effet dissuasif)
– tout pays faisant défaut sur sa dette (Grèce) sera pillé (effet dissuasif)
– interdire aux populations du paradis de l’UERSS de s’enfuir vers l’Est : création d’un Mur

  1. dissy Le 26 mars 2015 à 02h35
    Afficher/Masquer

    Celle-ci est ENORME aussi,ils ne doutent de rien ces gugusses.

    Ukraine: Washington craint que la Russie ne relance le conflit armé

    http://www.romandie.com/news/Ukraine-Washington-craint-que-la-Russie-ne-relance-le-conflit-arme/578391.rom

    Tiens une ‘autre invasion'(mais autorisée ici faut pas déconner ce sont nos clients acheteurs d’armes,faut bien les utiliser de tps en tps pour placer ensuite une nouvelle commande).
    Pas de sanctions en vue contre l’Arabie j’imagine?C’est ‘les bons’ c’est ça?

    L’Arabie saoudite a lancé une opération militaire au Yémen

    http://www.romandie.com/news/LArabie-saoudite-a-lance-une-operation-militaire-au-Yemen_RP/578398.rom

    Que fait l’UE???


  2. Ataraxi Le 26 mars 2015 à 03h34
    Afficher/Masquer

    Si la propagande anti-russe passe de moins en moins bien, c’est parce qu’il y en a trop.
    En faire davantage ne fera qu’empirer les choses, mais chuut, faut pas leur dire.


    • Bordron Georges Le 26 mars 2015 à 07h47
      Afficher/Masquer

      Il n’est pas tout à fait exact de dire que quand il y en a trop, la propagande passe de moins en moins bien.
      C’est le supplément de propagande qui rapporte de moins en moins, phénomène de saturation, comme pour les impôts. Mais reconnaissons qu’ils ont monopolisé pratiquement, tous les vecteurs traditionnels, télé, radio, papier.
      Le seul vecteur de contre propagande c’est Internet et les réseaux sociaux qui se diffusent directement parmi les masses sans passer dans les mains des maîtres du système.
      Le seul moyen pour eux serait de contrôler complètement, les moyens techniques des communications numériques.
      Soyez sûrs qu’ils y songent sérieusement!


      • Crapaud Rouge Le 26 mars 2015 à 11h07
        Afficher/Masquer

        Internet et les réseaux sociaux qui se diffusent directement parmi les masses sans passer dans les mains des maîtres du système” : mais qui passent par d’autres mains de maîtres, les Google, Facebook, Amazon, Hotel Booking, Uber,… “Ce qui se joue actuellement sur la toile Internet et sur ses réseaux, nous explique le Yéti, c’est la lutte entre un vieux monde en pleine déconfiture et un “monde d’après” dont on peine encore à mesurer les futurs contours.” (http://yetiblog.org/index.php?post/1385) Il a raison, mais personne ne me fera gober que “le monde d’après” sera meilleur que celui d’avant.


        • MOBUTU SESE SEKO Le 26 mars 2015 à 12h02
          Afficher/Masquer

          Celui d’avant n’avait qu’à être meilleur !… Ne pensez-vous pas ? Le monde des Américains, le monde des Occidentaux, le monde des “bons” portera la responsabilité pour l’éternité de n’avoir pas été le meilleur !


        • Tunk Le 26 mars 2015 à 15h46
          Afficher/Masquer

          Meilleur, rien n’est moins sûr.

          Mais ce qui est certain, c’est que personne avant Internet n’était en mesure de consulter la totalité des médias de tout les pays.

          Maintenant, c’est le cas. Et bon courage à ceux qui voudrait faire un retour en arrière.

          L’être humain a peut être tout les défauts imaginable, mais on doit bien lui reconnaître cette étrange curiosité intrinsèque, qui fait que la plupart des représentants de l’espèce cherchent toujours des explications à la portée de leur compréhension partout où ils le peuvent.

          Même chez les moins doués, et chez les moins cultivés, il y a ce je-ne-sais-quoi qui les gratte derrière la nuque – après tout, si 50% des votants votent à 50% pour la poursuite du système, ça veut bien dire que 75% sentent qu’il faut autre chose.


      • Ataraxi Le 26 mars 2015 à 12h46
        Afficher/Masquer

        Non. Quand on ment de plus en plus on multiplie les incohérences et on s’approche d’un basculement, pas un plateau.


  3. Rcool Le 26 mars 2015 à 05h25
    Afficher/Masquer

    Aujourd’hui avec internet les gens voulant vraiment s’informer, en ont la possibilité! sinon les moutons vont continuer avec l’AFP


    • placide Le 26 mars 2015 à 11h43
      Afficher/Masquer

      Oui quelques sites internet – mais jusqu’à quand la censure est en marche – permettent de s’informer (ici, sur le site du PRCF, le blog de Maury etc…) à qui veut vraiment chercher ce qui se passe en Ukraine et réfléchir sur les causes et solutions.

      Cela dit, on est quand même loin très loin de l’impact de la propagande de masse qu’utilise cette dictature qu’est l’Union Européenne


  4. Kiwixar Le 26 mars 2015 à 05h48
    Afficher/Masquer

    Quand les peuples votent mal, on les fait revoter, ou alors on ignore leur vote (référendum de 2005). Stades suivants :
    – “corriger” discrètement leur mévote (via le vote électronique)
    – ne plus les faire voter du tout (vu qu’ils sont induis en erreur par la propagande soviétique)
    – tout pays ayant fait l’objet d’une révolte populaire (Maïdan) sera somalisé (effet dissuasif)
    – tout pays faisant défaut sur sa dette (Grèce) sera pillé (effet dissuasif)
    – interdire aux populations du paradis de l’UERSS de s’enfuir vers l’Est : création d’un Mur


    • Jean Louis Le 26 mars 2015 à 09h54
      Afficher/Masquer

      Con Bandit et Freysinger.

      A 3:45 mais la vidéo est superbe à regarder. Faire revoter les suisses.
      https://youtu.be/dZoF__ZpR3g

      Onfray “des paroles et des actes” à partir de 8:00 mais la vidéo elle aussi vaut le coup.
      https://youtu.be/Zov3O8DOclA


    • Balthazar Le 26 mars 2015 à 09h56
      Afficher/Masquer

      Oui, j’en avais la conviction aux dernières élections européennes. Si les gens continuaient à voter pour le 1er parti de France (l’umps-udi-eelv-fdg-etc…sauf le F-Haine ou l’upr ou DLR), alors les carottes étaient cuites.
      “Les marchés” font la politique (économique et monétaire) de nos pays, le Tafta sera le dernier clou sur le cercueil de nos libertés.
      Quelle misère pour nos enfants.


  5. nulnestpropheteensonpays Le 26 mars 2015 à 06h24
    Afficher/Masquer

    ils ne font plus confiance a notre esprit critique ?…


    • Gaïa Le 27 mars 2015 à 03h36
      Afficher/Masquer

      QUELLE PROPAGANDE RUSSE?
      Les destructions massives des habitats, des infrastructures et les milliers de morts dans les régions de l’est de l’Ukraine et la vie infra-humaine des habitants dans l’indifférence totale de nos pays dits civilisés?
      Le congrès et la chambre des représentants qui viennent de voter aux États-Unis une résolution autorisant la livraison d’armes létales à Poroshenko?
      Le déploiement de troupes américaines en Europe de l’Est et à la frontière de la Russie, au sein de l’opération de l’OTAN Atlantic Resolve ?
      La déclaration de l’officiel Ukrainien, Anton Geraschenko, appelant l’OTAN à traiter le Donbass comme l’ISIS?
      Le commandement de l’Otan qui dit n’exclure aucune option dans la crise ukrainienne?
      Le Danemark, qui envisage de rentrer dans le bouclier antimissiles de l’organisation atlantique?

      Alors propagande ou information?L’Europe ferait mieux de se tenir debout au lieu d’appuyer sur l’accélérateur. On n’est plus dans le simple jeu de pouvoir ici mais plutôt au bord d’un jeu plus dangereux: celui des armes de destruction massive.


  6. yannis Le 26 mars 2015 à 07h32
    Afficher/Masquer

    il n’y a rien à attendre des fascistes bleu étoilé de bruxelles, complices actifs des crimes de guerre en ukraine,
    ils sont en guerre ,nous aussi , ils sont illégitimes, ils sont non élus , et ils pillent non seulement notre pays,
    mais aussi toute l’europe ,
    nous citoyens français nous sommes libres , et nous détruirons leur dictature rampante ,
    quelque soit leur propagande déguisée où pas !
    la chienlit s’agite ? tirons la chasse d’eau !


  7. arkantz Le 26 mars 2015 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Ah ! Ce besoin d’exister qu’a l’UE.


  8. Un naïf Le 26 mars 2015 à 08h04
    Afficher/Masquer

    Et pour lutter contre la propagande US :

    “La prochaine fois que quelqu’un vous dit que l’économie américaine connait une belle reprise, montrez-lui seulement ces 9 graphiques”

    http://www.express.be/business/fr/economy/la-prochaine-fois-que-quelquun-vous-dit-que-leconomie-americaine-connait-une-belle-reprise-montrez-lui-seulement-ces-9-graphiques/212231.htm


  9. philbrasov Le 26 mars 2015 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Il est évident que l’information venant d’Ukraine et de Russie échappe aux médias mainstream…

    Contrairement aux autres conflits, Syrie ( encore que..) Irak, Afghanistan, Yémen mali etc et qui ne menacent pas l’hégémonie mondiale des USA, au contraire.,,,l’information venant d’Ukraine parvient a tous les internautes et en quantité significative.. vidéos, et entretiens traduits en plusieurs langues, sur des milliers de canaux internet,,,,

    désormais, on ne se contente plus de gober benoîtement les infos du 20h, mais en trois clics, on parvient a relativiser au pire, a démentir au mieux”l’information” que les médias essayent de nous faire ingurgiter,

    Derrière cette “tentative” de créer un RT a l’envers, il y a en toile de fond, l;hégémonie de deux systèmes profondément antinomiques…l’un monde unipolaire avec comme tète de file les USA, voulant encore et encore nous faire avaler les fioles de gaz sarin a la face du monde, au nom d’une “democratie” a la sauce US (parfaite pour eux) et un monde multipolaire qui considère que le droit des peuples a disposer de leur destin, de leur culture de leur culte et de leur économie est la chose primordiale.
    ne soyons pas étonné de voir dans cet article, que sont vises par cette offensive médiatico-propagandiste des pays satellites de la Russie.. Arménie, Géorgie, Biélorussie etc….
    Ces pays sont les prochains terrains de chasse de l’hégémonie US.

    Ce qui a si bien jusque la réussi dans nos pays occidentaux, a savoir faire de nous des zombis , nourris au miel des grands espaces de l’ouest US , en passant de Malibu aux plages de Floride et gave de coca et de hamburgers, risque très fort de voir un nouveau mur se dresser face a cette vision uniforme de ce monde. Tout montre qu’un monde (autre que nos zombis.) commence a enfin ouvrir les yeux , d’abord sur les vrais motifs de domination US, et sur la façon dont ce monde et ou ces peuples veulent gérer eux même leur destinée.
    La prise de conscience est devenue l’ennemie des puissances occidentales, et des medias aux ordres,
    ne reste plus alors, afin de maintenir le nouvel ordre mondial, que la propagande d’abord suivie de la guerre.

    ps : euronews est desormais interdit en Ukraine. MDR….


  10. Patrice Le 26 mars 2015 à 08h50
    Afficher/Masquer

    Seulement 7% des américains font confiance à leurs médias.

    The Nation, media américain de gauche, reprend un article de Tom Engelhardt:
    Cinq caractéristiques du nouvel ordre américain
    1 – L’élection par les “1%” – la sélection des candidats aux présidentielles (avant les primaires officielles) et le financement des campagnes par les millionaires et les grandes entreprises.
    2 – Privatisation de l’état – évidemment
    3 – Déligitimation de l’exécutif et du congrès – les chiffres de “confiance” envers ces institutions sont terribles, respectivement 11% et 5% (et 7% pour les medias). Et 23% pour la cour suprême.
    4 – Emergence de la NSA comme quatrième pouvoir – évidemment
    5 – Démobilisation du peuple américain – Occupy et les manifestations suite aux évènements de Ferguson ne sont rien à côté des mobilisations populaires de la fin du XIXe, dans un contexte identique (pauvreté chomage inégalités etc)

    L’article de Tom Engelhardt http://www.thenation.com/article/201977/5-hallmarks-new-american-order et l’étude AP-Norc sur la confiance dans les institutions: http://www.apnorc.org/projects/Pages/HTML%20Reports/confidence-in-institutions-trends-in-americans-attitudes-toward-government-media-and-business0310-2333.aspx

    On remarquera les phénomènes analogues pour la France, si ce n’est que la déligimation des institutions chez nous est très largement alimentée par nos médias eux-mêmes, détenus par des grands intérets privés, qui passent leur temps à dénigrer nos institutions et l’action des élus au nom d’un “tous nuls ou complices/corrompus” – et on voit bien que cela contribue aussi à la venue de ce “nouvel ordre”.


    • Jean Louis Le 26 mars 2015 à 18h47
      Afficher/Masquer

      Ce qui explique bien l’angoisse de Washington pour qui la propagande russe est plus dangereuse que DAESH!!
      Fallait oser dire ça. Ce sont De vrais malades.

      https://youtu.be/pJCIB26J5dw


  11. Bruno Le 26 mars 2015 à 09h00
    Afficher/Masquer

    Il va falloir aussi qu’ils luttent contre l’insidieuse propagande venue d’Europe : http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id_revue=146&id=1346&content=synopsis


  12. Jacques Coeur Le 26 mars 2015 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Peut-être ne l’as-tu pas vu passer Olivier, mais tu es sur la liste diffusée par Agnès Lemoine, journaliste à Libération, qui répertorie les sites pro-russes.
    Ben oui, des fois qu’il faille faire des arrestations massives pour sauver la République. 🙂

    “Site de Olivier Berruyer un bon petit soldat ! Propagande 100% Russie de Poutine”

    Et pourtant tu es très correct. Il ne faut donc pas faire un gros effort d’imagination pour savoir comment sont traités ceux qui se risquent à être plus radicaux.


    • Homère d'Allore Le 26 mars 2015 à 09h49
      Afficher/Masquer

      @ Olivier Berruyer

      Je suis allé voir le site d”Agnès Lemoine. Olivier, vous y êtes cité dans une liste intitulée “nazis et fachos contre attaquent”

      Je pense que cela est passible d’une condamnation pour diffamation.
      A vous de juger. Personnellement, je n’hésiterais pas une seconde.


      • wesson Le 26 mars 2015 à 12h13
        Afficher/Masquer

        Sauf erreur de ma part, l’article est introuvable sur Libération, comme le profil de la “journaliste”.

        La seule référence que je trouve à cet “article” provient du site d’Allain Jules, même Google, Twitter et Facebook semble ne pas connaitre d’Agnès Lemoine travaillant à Libération.

        De deux choses l’une: soit c’est une pure affabulation, soit Libération a fait un ménage terrible pour faire oublier ce papier, y compris dans les réseaux sociaux.


        • raloul Le 26 mars 2015 à 15h09
          Afficher/Masquer

          Bonjour!

          Effectivement, ça semble avoir disparu. Une journaliste suisse que j’aime bien, Hélène Richard-Favre, en avait un peu parlé sur son blog:
          http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/04/denoncer.html

          Voici un lien vers la supposée liste, mais je n’ai aucune certitude quant à la validité et véracité de ce document:
          https://drive.google.com/file/d/0B9egWz59NEFYU09ydHY0MGJ0Q0k/view

          (Vous noterez en passant que “Cécile Vaissié” a écrit: “beau travail utile, bravo!” dans les commentaires facbook sous la liste).

          Ces abrutis ne méritent absolument pas de prendre le temps de leur répondre. Mieux vaut rire en lisant qu’Olivier Berruyer serait “un bon petit soldat ! Propagande 100% Russie de Poutine…”

          En plus, il y a Jorion, Grasset, Sapir parmi les sites “visés”… c’est juste une blague de potaches, ou du moins ça en a le niveau… (p. ex. le commentaire suivant, qui en dit long sur l’esprit qui a animé cette page: (Emmanuel Graff)- Ah put*** que c’est bon, signaler SPUTNIK comme un lieu d’incitation à la haine, quel grand moment !)

          C’est une broutille dans la guerre de propagande, il y a bien des choses plus graves et dangereuses dont il faut s’occuper et qu’il faut dénoncer. Mais c’est vrai que ça fait bizarre de voir ces crétins faire des listes de sites à supprimer, et de voir les-crises.fr y figurer. Le plus rigolo est de voir Cécile Vaissié, qui a une image “je suis Nemtsov” comme blason, féliciter ceux qui sont les plus partants pour censurer des sites qui ne leur plaisent pas… c’est tellement pitoyable et pathétique que ça en devient drôle!


        • JaySWD Le 26 mars 2015 à 16h49
          Afficher/Masquer

          @Wesson
          Pas d’affabulation,je l’avais mis en ligne ici avec le lien,et effectivement il n’en reste rien…Manifestement,L’Abérration,mortifiée,a tout viré…..Oh,les guignols,profitez-en pour virer également la Agnès en question….Si vous n’y récupérez pas de lecteurs,vous y sauverez peut-ètre un peu de dignité……………….si tant est qu’il vous en reste! !!


        • Laurence Guillon Le 26 mars 2015 à 21h58
          Afficher/Masquer

          J’ai vu la liste, j’étais dessus! En tant que “relais financier”, moi qui n’ai jamais touché un sou et ne sais même pas gérer mon compte en banque!


    • Michel Roissy Le 26 mars 2015 à 11h00
      Afficher/Masquer

      Dans une vision “Chili de Pinochet” ou “Grèce des colonels” under US management, le Stade de France pourrait servir à autre chose que les matchs de foot…

      les listes sont déjà prêtes grâce à nos néo pétainistes

      Bah, pour se consoler, nous y serrons en bonne compagnie


  13. achriline Le 26 mars 2015 à 09h39
    Afficher/Masquer

    Beaucoup plus urgent,
    à quand un
    Plan d’action européen contre la désinformation occidentalotanesque


  14. Louis Robert Le 26 mars 2015 à 09h53
    Afficher/Masquer

    “Selon la proposition, Frederica Mogherini, le Haut représentant aux affaires étrangères de la Commission européenne, devra rendre dans trois mois un plan d’action en faveur de la liberté médiatique…”

    +

    Considérant ce tsunami incessant et sans précédent de tromperie ignoble, de mensonges grossiers, de diabolisation intensive, de propagande indigne et de subversion complète de la démocratie qui déferle sur nous depuis des mois, bientôt des années, relativement à l’Ukraine, notamment, et à cette guerre totale menée par l’Empire contre la Russie…

    Considérant tout ce qui est, sciemment, volontairement et systématiquement, non seulement tu mais ignoré…

    Moi, “un plan d’action en faveur de la liberté médiatique” en Europe (voire dans tout l’Occident), je suis plutôt pour!


  15. Louis JULIA Le 26 mars 2015 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Si cette initiative fonctionne de la même façon que celle lancée par Kiev avec son “armée du net”, il va ya avoir de quoi rigoler, parce qu’en Ukraine, ça a foiré lamentablement – comme tout ce qu’entreprend le gouvernement de Kiev, d’ailleurs.


  16. Olposoch Le 26 mars 2015 à 10h19
    Afficher/Masquer

    A noter que le complot et la propagande sont nobles et revendiqués lorsque nous, l’ouest civilisé par les valeurs US, en décidons au nom du camp du bien…

    Donc nous allons infiltrer La Corée du Nord, nous y faisons entrer des clés USB avec des épisodes de “friends” et “desperate housewives”, pour que les coréens, qui n’ont pas encore reçu la charte graphique de leur révolution, puissent envier la prospérité et la qualité de vie capitaliste… aux US les gens sont beaux, riches, travaillent très peu, ne font pas caca, et ont beaucoup de temps pour boire des coups et explorer les possibilités amoureuses et sexuelles.

    Mais attention, si les russes envisageaient de passer des clés USB avec les files d’attente des 45 millions d’américains du nord qui ne se nourrissent que grâce aux bons d’alimentation (de l’état du monde libre, pas de trace de communisme ici), ou les exécutions sommaires de la police US… de la propagande indigne des valeurs de l’occident.

    En fait la propagande, c’est un peu comme une odeur désagréable, on est toujours plus sensible à celles des autres…

    http://www.wired.com/2015/03/north-korea
    http://www.24heures.ch/monde/asie-oceanie/Renverser-Pyongyang-avec-des-episodes-de-Friends/story/20005366


    • Chris Le 26 mars 2015 à 12h40
      Afficher/Masquer

      Ça a marché en URSS… et chez nous ! Pourquoi ça ne marcherait pas en Corée du Nord ?


  17. ulule Le 26 mars 2015 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Quels sont les moyens dont dispose la CIA pour se payer les services de la presse occidentale ?
    Quelques chiffres : le budget de la CIA est de 75 milliards de $ par an; là-dessus, elle peut se permettre facilement d’en utiliser 10 pour s’assurer la “sympathie” des journaux dans telle ou telle affaire, soit 100 millions disponibles en moyenne pour chacun des 100 principaux titres occidentaux.
    Le chiffre d’affaires du Monde est de 400 millions, avec 90 millions de dettes, et il serait en faillite sans une aide annuelle de l’Etat qui se montait à 18 millions en 2013; le chiffre d’affaires annuel de Libération est de 58 millions, et le journal ne vivrait pas non plus sans une rallonge annuelle de l’Etat de plusieurs millions ; vous voyez ce qu’on peut peser sur une rédaction avec une moyenne de 100 millions disponibles par titre…
    Les médias occidentaux sont-ils donc sous contrôle du gouvernement (français ou américain) ? On peut observer que sont contre la politique du gouvernement à l’égard de la Russie, de droite à gauche: Le Pen et le Front National, Sarkozy et la majorité de l’UMP, Chevènement, Attali, et une partie importante du PS, Mélenchon, le PC et l’ensemble des forces d’extrême gauche, l’ensemble du patronat, la CGT, le monde agricole ; pourtant, toute la presse – à l’unanimité – soutient le gouvernement – dont la popularité plafonne à 20%. Aucun ne s’y oppose, même pas pour avoir le plaisir de se distinguer. Comment peut-on sérieusement expliquer une pareille distorsion ?
    C’est probablement cette corruption généralisée de leur petit monde qui donne aux journalistes le réflexe d’accuser à leur tour tous les adversaires de la guerre contre la Russie d’être vendus à Poutine ! Le quotidien français Libération n’a pas hésité à prétendre que les universitaires français dépendraient de l’argent de Moscou ! On croit rêver !
    http://pierre-lamble.eu/la-strat%C3%A9gie-de-manipulation-des-masses.php


    • lvzor Le 28 mars 2015 à 07h41
      Afficher/Masquer

      “On peut observer que sont contre la politique du gouvernement à l’égard de la Russie, de droite à gauche: Le Pen et le Front National, Sarkozy et la majorité de l’UMP, Chevènement, Attali, et une partie importante du PS, Mélenchon, le PC et l’ensemble des forces d’extrême gauche, l’ensemble du patronat, la CGT, le monde agricole ; pourtant, toute la presse – à l’unanimité – soutient le gouvernement – dont la popularité plafonne à 20%. Aucun ne s’y oppose, même pas pour avoir le plaisir de se distinguer. Comment peut-on sérieusement expliquer une pareille distorsion ?”

      Oh que voilà une grande belle et bonne question à poser …à Mogherini ! 😀


      • Carabistouille Le 28 mars 2015 à 12h29
        Afficher/Masquer

        Relativisez svp, l’action du gouvernement a été capitale pour faire Minsk II et insérer un coin dans la position atlantiste, faisant baisser la pression vers la guerre. Il faut rendre à Cesar….


  18. ulule Le 26 mars 2015 à 10h29
    Afficher/Masquer

    Pascal Bonifas, directeur de l’Iris (http://www.iris-france.org/chercheurs/pascal-boniface/)
    On peut se demander si “Libération” fera un jour une enquête sur les réseaux atlantistes ou néoconservateurs en France qui, par le biais de l’Otan, de fondations ou de différentes succursales, ont des capacités de financement bien plus importantes que les Russes. Est-ce que “Libération” enquête pour savoir si l’attitude de ceux qui s’exprimaient le plus violemment contre Poutine n’étaient pas liés à des financements liés à l’intérêt de conserver le plus haut niveau de dépenses militaires ou de redonner une vigueur nouvelle à l’Otan ?
    http://www.iris-france.org/liris-sensible-aux-sirenes-de-la-russie-cest-faux-ma-reponse-a-liberation/


  19. DUGUESGLIN Le 26 mars 2015 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Les occidentalistes continuent délibérément à nier les évidences.
    Par la voie de sa diplomatie, la Russie n’a aucune intention de la moindre agression vis à vis de qui que ce soit. La question est simple. Pourquoi faire? s’emparer des richesses des pays baltes? Lesquelles? De ce qui reste de l’Ukraine pour ses terres arables? La Russie possède déjà tout ce dont elle a besoin. Son pays est immense et il y a encore fort à faire pour développer les ressources naturelles. Pourquoi la Russie devrait-elle s’attaquer à ses voisins ? c’est un non sens.
    Il n’y a aucun risque d’agression de la part de la Russie, qui de toute façon serait complètement disproportionnée en regard des dégâts, des coûts, et de sa propre opinion publique. La Russie n’a rigoureusement rien à gagner à une guerre. C’est tellement évident qu’on ne peut même pas l’avouer. Pourquoi?
    Simplement parce que ce sont les richesses de la Russie qui sont convoitées et non l’inverse. Donc l’agresseur est bien du côté “atlantiste”.
    La Russie ne fait que se défendre.
    Mais face aux vautours, ceux qui se défendent sont considérés comme agresseurs.
    L’inversion de la charge est évidente, et ce n’est pas de la propagande que de le dire.
    Je pense que les efforts propagandistes de l’occident qui veut faire croire à une réponse à la propagande russe doit être facile à contrer, la logique et le bon sens apportent déjà des réponses.
    La question est simple. Volonté impériale russe? Pour gagner quoi et faire quoi? Désir d’expansion, (lebensraum) comme l’Allemagne à l’époque nazi? Pour quoi faire avec un territoire aussi vaste. S’emparer des richesses voisines? Lesquelles et à quel prix? Pour faire triompher une idéologie? Laquelle ? Le soviétisme c’est fini.
    Il faudrait au moins que la Russie ait des motivations cohérentes pour être agresseur(e). Il est donc difficile d’énoncer des pseudo-motivations. Et dans tous les cas, elles seraient disproportionnées et ne feraient que risquer de retarder gravement le développement de la Russie. Il est évident que les russes n’en ont aucune envie ni le besoin.


    • Olivier (un autre) Le 26 mars 2015 à 14h31
      Afficher/Masquer

      Entièrement d’accord !

      Ce n’est que du bon sens. Mais pourquoi ce bon sens ne prévaut-il pas chez la majorité des observateurs ?

      Il y a quelques jours, j’entendais, sur une station de radio où elle officie régulièrement, la grande penseuse Laurence Parisot. Je ne sais pas pourquoi elle s’est crue autorisée à apporter son grain de sel, mais j’ai retenu l’essentiel de son propos : “C’est évident qu’après l’Ukraine, Poutine ne s’arrêtera pas là. Après, ce sera le tour de la Pologne et des états baltes. C’est absolument évident !”.

      Alors, puisqu’on nous dit que c’est évident, pourquoi ne nous satisfaisons nous pas de cette analyse si bien argumentée ?


  20. ulule Le 26 mars 2015 à 10h48
    Afficher/Masquer

    Hors sujet mais à visionner…

    https://www.youtube.com/watch?v=EFeh3842h0s


    • personne Le 27 mars 2015 à 00h00
      Afficher/Masquer

      oui, à visionner absolument.
      merci !
      (j’ai même vu passer un graphique de dia-crisis …)


  21. Olposoch Le 26 mars 2015 à 10h58
    Afficher/Masquer

    A noter également que

    Federica Mogherini

    Fille de réalisateur de cinéma, Sciences-po italie + erasmus (le seul truc que les eurolâtres ont de positif à revendiquer, avec la “paix”), sans surprise passée par les jeunesses communistes italiennes (un truc marrant quand t’est jeune, mais qui n’offre aucun poste bonanza, ce que Barroso avait bien intégré également), puis “démocrate de gauche”, puis “membre du “parti démocrate italien” (RIP le terme “gauche”), puis ministre des affaires étrangères, puis proposée comme: “Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité” (un truc typiquement de gauche)…

    Elle a été membre de la fondation “Italie-États-Unis (toute ressemblance avec la “French-American foudation” … fortuite…).

    “En 2014, elle défend la négociation du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement entre l’Union européenne et les États-Unis (TTIP), dont elle soutient qu’il « est essentiel pour des raisons politiques et économiques. Il renforcera le lien transatlantique ».
    (sans commentaire)
    (si…encore un truc de gauche socialo-communiste)

    Elle est mariée à sa “Bernadette”, ou sa “Carla”… l’heureux élu se nomme Matteo Rebesani, il n’est rien de moins que “Head of Domestic Policy and Advocacy Department presso Save the Children Italia”… qui voudrait du mal aux enfants italiens,… juste après avoir été “The Permanent Secretariat of World Summit of Nobel Peace Laureates”.

    Ce Monsieur indispensable doit palper un max de subventions publiques, et nous avons donc un joli couple, deux enfants, entièrement dévoué à… euh… entièrement improductif de quelque valeur que ce soit, et qui a une carrière assurée dans les administrations supra-démocratiques, peu exigeante en terme de “travail” (produit d’une force par un mouvement), plein d’avantages, taxes, retraite, et d’horaires aménageables.

    Mes enfants ne voient pas l’intérêt de faire Science-Po… les cons…


  22. Alae Le 26 mars 2015 à 11h32
    Afficher/Masquer

    “La Lettonie, qui préside actuellement l’UE”

    La Lettonie, ce n’est pas le pays où ils commémorent les Waffen SS ?
    http://rt.com/news/latvia-demonstration-363/

    “Russia Today peut être vu en anglais, avons-nous un équivalent qui puisse être entendu en Russie?” a dit Kerry.”

    Etre inculte à ce point devrait être passible de deux ans d’études obligatoires dans une école élémentaire. Voir BBG.

    “Le BBG, Broadcasting Board of Governors (le bureau des gouverneurs en charge des diffusions, NdT), une agence bi-partisane [Démocrates et Républicains, main dans la main, NdT] qui supervise les médias soutenus par le gouvernement, a proposé de mettre en place une chaîne en langue russe «afin que les États-Unis puissent défier Russia Today (RT)»

    C’est vraiment une mafia qui se fiche du monde.
    Dépenser plus d’argent ne va pas leur donner plus raison.
    C’est sur ce terrain que les Américains se trompent. A force de confondre le qualitatif et le quantitatif, ils en oublient que certaines choses, comme par exemple où est la vérité et où est le mensonge, ne dépendent pas de paramètres quantitatifs. Mais ça permettra toujours à certains de prendre encore plus de pognon, avec un résultat nul garanti.
    Plus ça va, entre les milliards de dollars engloutis par le Pentagone pour des avions qui ne volent pas, le Viagra acheté à la tonne pour l’armée (?), les millions de dollars d’armes “perdues” au Yémen, http://www.zerohedge.com/news/2015-03-25/armed-us-weapons-yemen-rebels-advance-president-saudi-arabia-prepares-war, etc, plus les Américains deviennent des spécialistes de la dépense phénoménale inutile.

    Le vrai problème des States (d’où leur perte évidente de cohérence) tient-il à un dollar en pleine noyade ?
    http://www.zerohedge.com/news/2015-03-25/us-hegemony-dollar-dominance-are-officially-dead-china-scores-overwhelming-victory-b

    Auquel cas, à quel point l’UE roule-t-elle pour l’Europe et à quel point pour les States, qui, en pleine déconfiture, ne savent plus où donner de la tête ou de la dépense à la noix pour tenter de se maintenir vaille que vaille ?


  23. midoso Le 26 mars 2015 à 11h54
    Afficher/Masquer

    Je vous invite à lire (ou relire) “Nous autre” de Evgeniy Zamiatin, auteur russe du début du XXeme. Cette anti utopie de 1920 nous montre a quel point les russes n’étaient pas dupes de leur avenir.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nous_autres


    • Tonton Poupou Le 26 mars 2015 à 13h13
      Afficher/Masquer

      @midoso
      Merci.
      Mon humble contribution au débat par ce texte que je classe comme un essai et non un prêche, renvoie dos à dos tous les systèmes et les régimes de tout temps. Ceci évoque, en l’effleurant, la charge et la malédiction du pouvoir. Car la superstructure organise l’aliénation que détermine l’infrastructure. La superstructure (l’art, la religion, etc ….. donc les idées) par sa représentation, vise à justifier l’infrastructure (l’économie, l’ordre social, les valeurs, les rapports de productions, etc …..) présentée comme son réel, la vérité.
      Le beau, le bon, le vrai et le juste ! Comme dirait un publicitaire pour nous vendre son produit.


  24. VladimirK Le 26 mars 2015 à 13h00
    Afficher/Masquer

    – “La Lettonie, (…), avait notamment évoqué la création d’une chaîne européenne pour lutter contre la désinformation.

    Ont-ils déjà entendu parler d’Euronews, qui d’ailleurs est diffusée en Russe, et en Russie ?
    Et c’est sans compter RFI, BBC, DW…

    (Déjà on voit qu’ils connaissent leur sujet, nos fonctionnaires européens)

    – Ça va nous coûter combien cette agence de com, à Bruxelles, peuplée d’euro-fonctionnaires (=salaire majoré + prime d’éloignement + autres avantages et allocations non assujettis à l’impôt…) qui va doubler le travail des journalistes européens ?

    -> Et donc, en Europe, il n’y a pas d’autre priorité j’imagine…


    • Caramba! Le 26 mars 2015 à 15h54
      Afficher/Masquer

      Vladimirk,

      Bonjour,
      ça va sans doute nous coûter cher, m’est avis qu’il faut créer des postes aux rejetons de ceux qui servent si bien…..ils s’ennuient et pis sans carte de presse, pas de Siècle, pas de Bildeberg, pas de notes de frais payées par les con-tribuables.


  25. Nerouiev Le 26 mars 2015 à 13h46
    Afficher/Masquer

    C’est hors sujet mais peut-être pas autant que ça. Concernant le crash de l’A 320, et avant qu’on en connaisse plus, j’ai été étonné par la rapidité de la participation au plus haut niveau de l’Allemagne, de l’Espagne et de la France. Comme s’il s’était agi d’une énorme affaire européenne, puisque Obama s’est également manifesté.


  26. sadsam Le 26 mars 2015 à 13h47
    Afficher/Masquer

    Ce qui est rigolo, c’est que c’est propagande coûteuse, inutile, faisant double emploi avec ce qui existe déjà, sera faite EN RUSSE si l’on en croit les propositions de Kerry et qlq déclarations faites en Lituanie à propos d’un éventuel projet européen.

    Je me demande aussi si le cas des meilleurs propagandistes de Poutine, à savoir bhl, Raphaël Glucksmann, Caroline Fourest et combien d’autres sera étudié.


  27. Lt Anderson Le 26 mars 2015 à 14h07
    Afficher/Masquer

    Tout ce que je vois ce sont des médias en ordre de bataille.
    Au garde-à-vous.
    Le doigt sur la couture du pantalon.


  28. David D Le 26 mars 2015 à 15h25
    Afficher/Masquer

    L’efficacité internationale de la propagande russe, les russes sont chez vous, dans vos ordinateurs, partout.
    Surtout, les sites courants sont colonisés par leurs diffuseurs de vidéos propagandistes ou propagandales.

    Trêve de plaisanteries. Si on lit l’info russe, c’est par réaction face au traitement médiatique occidental. C’est quand même nous qui allons chercher nos infos, puisque je m’inclus pleinement dans les victimes de la “propagande russe” alléguée.
    Parce que ma propagande, je me la choisis et j’assume complètement.


  29. adrien Le 26 mars 2015 à 15h31
    Afficher/Masquer

    Le succès de RT contrarie beaucoup UE et anglo-américains . Depuis l’affaire du MH17 en juillet dernier, entre autres, des contre-infos font poser beaucoup de questions sur la réalité des accusations, avec une enquête paraissant sabotée. Des médias occidentaux osent même évoquer de + en + souvent le rôle déterminant des EU dans la révolte de Maïdan, avec Mc Cain, Nuland-cookies et Soros . Il y a danger pour les va-t’en-guerre .
    Une contre attaque médiatique est en cours : Lors du grand raout annuel euro atlantiste GMF à Bruxelles le 21 mars dernier, le général Breedlove a développé le concept de guerre hybride dont la guerre de l’information est une pièce importante. Comme si la quasi totalité des médias occidentaux ne s’en chargeaient pas déjà !
    http://www.euractiv.fr/sections/europe-de-lest/la-commission-remonte-ses-manches-face-la-propagande-russe-310505
    https://euobserver.com/foreign/127135
    http://www.dedefensa.org/article-le_g_n_ral_breedlove_et_the_hybrid_war_24_03_2015.html
    http://www.euractiv.fr/sections/royaume-uni-en-europe/cameron-annonce-la-creation-dun-fonds-pour-contrer-les-intimidations


  30. DUGUESGLIN Le 26 mars 2015 à 17h24
    Afficher/Masquer

    J’espère que les US ne vont pas faire de la contre propagande en langue française, parce qu’avec nos médias on est sérieusement servi. Et puis ce serait de la concurrence déloyale.


  31. Nerouiev Le 26 mars 2015 à 17h26
    Afficher/Masquer

    La propagande Occidentale et ses mensonges commencent à se contredire et s’épuiser pour laisser place à une autre info venant de Russie. Il est devenu nécessaire de la combattre comme propagandiste. Elle replace ainsi la propagande Occidentale au rang de l’info juste et, de plus, permet sans argumenter de classer la propagande Russe comme complotisme.
    Il y a donc de vraies infos et des révélations dérangeantes en vue et qui font peur à l’Europe. Notamment celles discutées sur ce blog on ne peut plus librement. Je me demande si cet excès d’infos justes et rapides venant des USA, à propos du crash dans les Alpes, n’est pas une façon de redorer le blason du journalisme Occidental.


    • ponso Le 26 mars 2015 à 18h52
      Afficher/Masquer

      La propagande a toujours existé ,elle était plus nocive que maintenant car on avait pas le Net.Oscar Wilde disait ” si vous n’écoutez pas les médias vous ne serait pas informés,si vous les écoutez vous seraient mal informés” Mais tant que le Net est la les gens cherchent d’autres sites d’infos,ce n’est pas pour rien que la presse papier s”effondre!; Quand à la sois disant contre propagande russe elle ne fera pas un pli,les journalistes russes qui suivent les combats du Donbass sont en gilet par balles et mouillent le maillot, les bobos de l’AFP sont des guignols à coté.


  32. Andrea Le 26 mars 2015 à 19h01
    Afficher/Masquer

    La guerre contre la Russie est pour l’instant économique: cours du rouble, prix du petrole, sanctions, etc., — diplomatique, prises de positions, vote au Congrès US, etc., —- d’une expansion d’influence (p. ex. Moldavie, avec un “Association Agreement” avec l’UE, et en partie déjà révolutionnée par un truc colorié, voir aussi plusieurs autres pays limitrophes) et surtout, médiatique.

    Sauf bien sur en Ukraine, ou la guerre ravage et tue des civils par dizaines de milliers et détruit tout, et ou les US vont probablement envoyer des armes dites ‘léthales’…pour ne parler que de l’Europe, mettant l’Iraq, la Lybie, le Yemen, etc. de coté.

    Le front médiatique est là pour s’assurer d’une montée de haine contre l’adversaire, Poutine-la Russie, pour que les gens accceptent cette guerre comme une cause juste, ou une fatalité contre laquelle on ne peut pas s’opposer: le mal doit être combattu, point barre.

    Il faut donc controler les medias qui viennent de l’extérieur et tout à l’intérieur bien sur. Sauf quelques faibles voix d’opposition, tolérées et même financées, selon le modèle US, ce qui rassure les gens, ils peuvent lire leurs sites favoris, et pensent qu’ils il y a liberté d’expression, pluralité des médias, multiples influences, des discussions réelles, etc.

    Les sites / news / media ‘externes’, ‘différents’ sont facilement et trivialement accusés d’appel au terrorisme, de complotisme, etc. Tout citoyen droit-dans-ses-bottes ne peut pas tremper dans ces eaux nauséabondes, c’est un signe d’affiliation au terorisme ou d’islamisme ou d’apologie pour des dictateurs sanguinaires, Hitler c’était l’horreur absolue, mais mainenant c’est pire, et comment on va vaincre?


  33. arthur78 Le 26 mars 2015 à 22h20
    Afficher/Masquer

    Nos dignes ainés donnaient de bons conseils concernant la Propagande , la bonne : c’est celle qui dit la Vérité … Simple isn’t it

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k586681k.langFR

    Bon il est vrai qu’on est le 1er mai 1940 , nos troupes réembarqueront de Narvik dans quelques heures et il se peut, il se murmure, que l’ennemi pourrait rentrer sur le territoire National


  34. marc Le 26 mars 2015 à 23h34
    Afficher/Masquer

    Russia Today coûte cher…d’ accord…et combien coûtent les BHL, Nuland, Kerry, etc…


  35. GuitZ Le 27 mars 2015 à 14h49
    Afficher/Masquer

    Si c’est du niveau de “stop-djihadisme” à mon avis il faudrait plus craindre la propagande grolandaise 😀

    Une chaine européen LOLILOL, beaucoup d’anglicistes vont chercher eux même leur infos sur les médias étranger, et bien souvent les non anglicistes restes sur les “mainstream” dans leur langue

    Donc à moins de recruter 28 traducteurs, je pense que c’est un coup d’épée dans l’eau


  36. mianne Le 27 mars 2015 à 14h56
    Afficher/Masquer

    Comment ne pas s’intéresser au vocabulaire spécifique de la propagande ?
    http://www.dedefensa.org/article-les_mots_magiques_de_la_propagande_27_03_2015.html


  37. HP Le 27 mars 2015 à 16h29
    Afficher/Masquer
Charte de modérations des commentaires