Petit article en passant du Monde (qui sera rapidement oublié), montrant bien que nos médias n’ont rien à foutre de ce qui se passe au Rwanda – où pourtant notre implication passée dans sa lourde histoire devrait nous sensibiliser un peu…

Alors pourquoi une propagande continuelle sur la Russie et rien sur le Rwanda où c’est à l’évidence bien pire – on n’aura jamais la réponse…

Le président du Rwanda Paul Kagamé au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, le 30 janvier 2015.

Le Rwanda se retrouve une fois de plus dans le viseur des organisations de défense des droits de l’Homme. Cette fois, Reporters sans frontières dénonce la condamnation à 25 ans de prison du journaliste rwandais, Cassien Ntamuhanga. Vendredi, 27 février, le tribunal de Kigali l’a reconnu coupable de « formation d’un groupe criminel », « conspiration contre le gouvernement ou le président de la République », « entente en vue de commettre un assassinat » et « complicité de terrorisme ».

Il était jugé aux côtés du célèbre chanteur Kizito Mihigo et de trois autres co-accusés. Kizito Mihigo, qui avait plaidé coupable, a été condamné à une peine de dix ans de prison. L’accusation avait requis la perpétuité contre ces quatre accusés, qui avaient été arrêtés en avril 2014 durant la commémoration des 20 ans du génocide. Reporters sans frontières (RSF) a exprimé son indignation face à « ce verdict sévère et disproportionné ». Et de critiquer « le caractère répressif du régime du président Kagamé et sa volonté grandissante de museler toute voix dissidente à l’approche de la présidentielle de 2017 ». Le Rwanda figure à la 161e place sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2015 réalisé chaque année par RSF.

Lire la suite sur : Le Monde, le 3 mars 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

26 réponses à Un journaliste condamné à 25 ans de prison au Rwanda

Commentaires recommandés

Ouaille Le 15 mars 2015 à 02h09

Sans porter Kagame dans mon coeur, et sans vouloir dire que les faits racontés sont faux, j’avoue que ma confiance dans le Monde pour nous raconter ce qu’il se passe au Rwanda est la même que pour l’Ukraine ou le Vénézuela. Amusez-vous à remplacer dans le texte “Rwanda” par “Vénézuela”, “Kagame” par “Maduro”, etc. et vous vous retrouvez avec un article standard de désinformation du Monde, tout en insinuations.

Bref, à mon avis il faut trouver d’autres sources. Je pense que Colette Braeckman (http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/) est largement plus crédible qu’un “Le Monde avec AFP”.

  1. Goldfinger Le 15 mars 2015 à 01h53
    Afficher/Masquer

    Alors pourquoi une propagande continuelle sur la Russie et rien sur le Rwanda où c’est à l’évidence bien pire – on n’aura jamais la réponse…

    La réponse exacte peut-être pas mais les pistes sont sans cesse évoquées sur ce site:

    -) incompétence / paresse journalistique

    -) agences d’informations probablement pas complètement 😉 indépendantes

    -) l’argent domine et dirige le monde … cela ne pourra changer que si seul niveau encore capable de faire réellement bouger les choses (la “base” c’est à dire une masse critique de citoyens) se mobilise intelligemment
    Pourquoi les informer alors que ce qui sert au mieux ce “pouvoir de l’argent” (qui se confond d’ailleurs aussi avec l’argent du pouvoir) c’est justement l’apathie (voire l’ abrutissement) du plus grand nombre afin que cette masse critique ne soit jamais atteinte … où le plus tard possible (lorsque la conjonctions des crises sera pleine et complete)


    • hema Le 16 mars 2015 à 09h56
      Afficher/Masquer

      J’en rajouterai bien une 4° et qui ne concerne malheureusement pas que les journalistes, l’indifférence .En musique, une blanche vaut 2 noires, mais pour un occidental moyen quel est le ratio ?


  2. Ouaille Le 15 mars 2015 à 02h09
    Afficher/Masquer

    Sans porter Kagame dans mon coeur, et sans vouloir dire que les faits racontés sont faux, j’avoue que ma confiance dans le Monde pour nous raconter ce qu’il se passe au Rwanda est la même que pour l’Ukraine ou le Vénézuela. Amusez-vous à remplacer dans le texte “Rwanda” par “Vénézuela”, “Kagame” par “Maduro”, etc. et vous vous retrouvez avec un article standard de désinformation du Monde, tout en insinuations.

    Bref, à mon avis il faut trouver d’autres sources. Je pense que Colette Braeckman (http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/) est largement plus crédible qu’un “Le Monde avec AFP”.


    • arthur78 Le 15 mars 2015 à 07h49
      Afficher/Masquer

      Reporters sans frontières en parle aussi

      http://fr.rsf.org/rwanda-un-journaliste-rwandais-ecope-d-02-03-2015,47637.html

      En fait tout le monde s’en fout de ce journaliste, c’est le système qui dit ce qui est bien et ce qui est mal …


      • aflp91 Le 15 mars 2015 à 14h24
        Afficher/Masquer

        Reporters sans Frontières n’est absolument pas crédible, c’est une ONG complètement intégrée au ‘Système occidental’ [*] qui ne dénonce essentiellement que les pays en ligne de mire des pays occidentaux. RST a l’indignation particulièrement sélective et sait ne regarder que dans les ‘bonnes directions’ … Je ne sais pas grand-chose de ce qui se passe au Rwanda, mais je ne compte pas sur RSF pour m’aider à comprendre.

        [*] financée en particulier par la NED

        Voir par exemple, http://www.legrandsoir.info/la-face-cachee-de-reporters-sans-frontieres-de-la-cia-aux-faucons-du-pentagone.html


    • Azza Le 16 mars 2015 à 10h59
      Afficher/Masquer

      Pour le coup, Le Monde a ete tres longtemps a la manoeuvre pour minimiser les implications Francaises dans le genocide Rwandais et soutenir les theses Elyseennes.

      A ce sujet, lire Saint-Exupery, Braeckman, Jean-Paul Gouteux, Verschave…


  3. Rcool Le 15 mars 2015 à 03h48
    Afficher/Masquer

    Le Rwanda “Pays de mille collines” colonisé aujourd’hui par les USA, donc pas étonnant que le monde regarde un peu ailleurs! Kagame conseillé par le cabinet « Intelligency » Susan Rice en compagnie d’autres ex-membres du cabinet Clinton dont Anthony Lake, membre du Conseil national de sécurité et un ancien directeur de la CIA,Tony Blair, etc..

    à l’époque c’est Bush qui déclarait que le Rwanda c’est la 51e état des USA! mais tout n’est pas noir avec Kagame ,il y a beaucoup d’amélioration surtout économiques et financière, corruption maudit, sécurité totale,nouvelles technologie y compris l’accès Wifi dans la capitale, 4G,fibre optique dans tout le pays! par contre lorsqu’on arrive sur l’opposition politique quasiment inexistant, on trouve toujours des histoires pour enfermer les opposants, soit ils conspirent contre le pays, soit ils ont une idéologie génocidaire etc….,

    Le pouvoir de Kagame est une très longue histoire, comment il dirige le Rwanda, capable de créer un climat de guerre pour enfermer toute voix opposante!


    • Azza Le 16 mars 2015 à 10h51
      Afficher/Masquer

      Pour le coup, Le Monde a ete tres longtemps a la manoeuvre pour minimiser les implications Francaises dans le genocide Rwandais et soutenir les theses Elyseennes.

      A ce sujet, lire Saint-Exupery, Braeckman, Jean-Paul Gouteux, Verschave…


  4. Cyprien Mbundu Le 15 mars 2015 à 04h20
    Afficher/Masquer

    Sur le Rwanda de Kagame, ce reportage de la BBC (interdit de diffusion par Kigali)

    https://vimeo.com/112879025


    • Lysbeth Lévy Le 15 mars 2015 à 13h24
      Afficher/Masquer

      Oui il a été critiqué par le pouvoir dont Kagamé, et il remet à sa place les responsabilités anglo-saxonnes, alors que pour l’instant seule la France est censée être coupable… “Survie” voix de Kagamé en France, la propagande a finit avec le temps par révéler le vrai visage de Paul Kagamé :

      https://www.youtube.com/watch?v=iN1gZzdjFgc film de Julien Teil sur la vérité au Rwanda, qui confirme la thèse du film de la BBC…et ce film ou Carla Del Ponte confirme aussi ..https://www.youtube.com/watch?v=mzSGKIF2rYs

      En fait l’affaire du Rwanda est le début d’une longue mise sous tutelle de l’Afrique centrale des Grands lacs, du Congo, burundi, surtout ou des “matières premières rares” sont convoités, exploitées, par les Usa, Canada, occidentaux contre les “chinois”.qui tentent de s’implanter..

      Un génocide de millions de personnes dont tout le monde se fiche selon Pierre Péan dans son livre “Carnages”.il parle de pas moins de 9 millions de morts….


      • Azza Le 16 mars 2015 à 10h57
        Afficher/Masquer

        Qu’est ce qui vous permet de parler de Survie comme de la “voix de Kagame” ?


  5. Joe O'Rourke Le 15 mars 2015 à 04h28
    Afficher/Masquer

    “où pourtant notre implication passée dans sa lourde histoire devrait nous sensibiliser un peu…”

    La France n’a pas à avoir honte (elle n’a pas colonisé le pays). Elle a poussé le président Habyarimana à désarmer et à accepter des troupes de l’occupation (FPR). Ensuite, Kagame a sans doute massacré Habyarimana et a profité du chaos pour envahir le pays sans vouloir arrêter le génocide. La France a été le *seul pays* a essayé de faire quelque chose en protégeant des civils. La suite c’est 6-8 millions de morts au Congo pillé par le Rwanda et l’Ouganda. Le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada ont beaucoup à se reprocher.


    • marie Le 15 mars 2015 à 19h55
      Afficher/Masquer

      Et la Belgique donc, ces millions de morts au Congo, nos ministres ne savaient pas ? dieu sait pourtant qu’ils ont fait de nombreux voyages dans ce pays……


    • Azza Le 16 mars 2015 à 11h14
      Afficher/Masquer

      Les livraisons d’armes Francaises au regime genocidaire se sont poursuivies longtemps apres le debut du genocide, malgre l’embargo. A part ca, elle n’a pas a avoir honte…


  6. DUGUESGLIN Le 15 mars 2015 à 07h55
    Afficher/Masquer

    Les nouveaux moyens de pouvoir vont bon train. Tout opposant est déclaré terroriste et le tour est joué.
    En Ukraine, interdiction du parti communiste par exemple, les forces républicaines d’auto-défense sont déclarées terroristes, et en France les supposés pro-russes sont fichés et listés.
    Le Rwanda n’échappe pas à la règle.Tout ça au nom de “la lutte contre le terrorisme” instaurée par les USA.
    Mais 25 ans de prison faut le faire. Après Guantánamo pourquoi se gêner.


  7. Upsidown Le 15 mars 2015 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Pour un autre point de vue de l’histoire du Rwanda, du génocide et de Paul Kagamé, lire le livre de Bernard Lugan : Rwanda : Un génocide en question.
    Lien : https://www.youtube.com/watch?v=WvKkTFvEjaM
    Si quelqu’un connaît le Rwanda c’est lui.


    • Ouaille Le 15 mars 2015 à 15h28
      Afficher/Masquer

      Effectivement, et si il y a un ancien de l’Action Française qui aime bien se déguiser en colon avec casque et fouet devant ses étudiants de la fac Lyon 3 (très accueillante pour les profs les plus réactionnaires de Fance), c’est lui aussi.


      • Lysbeth Lévy Le 15 mars 2015 à 15h44
        Afficher/Masquer

        Oui, perso, j’avoue que bernard Lugan n’est pas ma “tasse de thé”, justement à cause de ces idées colonialistes et extrêmistes, je ne sais pas comment il se retrouve dans cette histoire, mais bon juste pour cette fois là dans cette triste histoire il défends “le bon côté” pour défendre l’honneur de la France ? Par intérêt ? …Ce qui fait du tord à Pierre Péan, et les autres car il est classé à l’extrême droite …


  8. naz Le 15 mars 2015 à 11h09
    Afficher/Masquer

    Eh oui! Voilà; en Ukraine aussi des lois passent pour tordre le cou à tous les mécontents et si, chez nous, on ne dit rien c’est sûrement parce qu’on brûle de faire de même, vous savez, les ” complotistes” ceux qui ne gobent pas la Vérité au sommet, jusqu’ici on les stigmatisait, on les ridiculisait; quelque chose me dit qu’on va passer à la vitesse supérieure.
    Un vent de panique souffle dans les couloirs du pouvoir, et moi, ça me fout les jetons!


  9. TC Le 15 mars 2015 à 11h39
    Afficher/Masquer

    “Alors pourquoi une propagande continuelle sur la Russie et rien sur le Rwanda où c’est à l’évidence bien pire – on n’aura jamais la réponse…”

    Parce que le Rwanda :
    1) n’est pas une puissance économique et militaire
    2) n’est pas au Conseil de Sécurité de l’ONU avec un droit de veto qui s’oppose systématiquement aux USA dans leur politique hégémonique
    3) n’a pas l’ambition ni la capacité de façonner un autre monde que celui qu’ont créé les USA
    4) Et donc, n’est pas une menace pour le suprémacisme étasunien


    • tepavac Le 15 mars 2015 à 22h30
      Afficher/Masquer

      “Alors pourquoi une propagande continuelle sur la Russie et rien sur le Rwanda où c’est à l’évidence bien pire – on n’aura jamais la réponse…”

      La réponse est évidente sur plusieurs échelons;
      la première et sans doute la seule qui entraine tout le reste, c’est la certitude de pouvoir agir en toute impunité pour les uns, et le risque zéro pour les spectateurs que nous sommes, associé évidement au manque de réaction de ces populations.

      Nous pouvons parler d’une nette hypocrisie morale et intéllectuelle, mais au fond ce n’est là que l’expréssion de la nature humaine. Rappelez-vous les appartés avec ce courageux journaliste qui est intervenu sur RFI, pour défendre le magazine “elle”. et au-delà de la volé de bois vert que nous lui avions jeté, Il nous a parlé de toutes ces ignominies, mais qui s’en est ému réèllement !,

      Si nous réagissons au sujet de l’Ukraine, ce n’est évidement pas pour les Ukrainiens, mais bel et bien parce-que les enjeux sont potentiellement mortels. Il n’est nul besoin d’épiloguer sur la question, c’est une certitude, par conséquent seules deux réponses sont envisageables;

      nous continuons comme si de rien n’était,
      ou, nous nous arrêtons, le monde se “freezz” pour éssayer d’envisager un modele de relation humaine qui correspond aux idéaux de ce siecle.

      En sommes nous capable, avons-nous cette volonté, les puissances économiques en mouvements peuvent-elles obeïr à cette attente ?rien n’est moins sûr.

      Et dans cet instant précis où je regarde la vie dans yeux, j’ai cette conscience amère que pour vivre, je dois me nourrir de la vie des autres…


  10. Homère d'Allore Le 15 mars 2015 à 16h27
    Afficher/Masquer

    Avez-vous remarqué que la presse US, si prompte à donner des leçons sur les violations des droits de l’homme, ne parle que très très très rarement du…Vietnam ? Alors qu’en plus, ce sont des vilains communistes !

    C’est que le Vietnam, les états-uniens ne veulent plus en entendre parler.

    Je crois que pour la presse et les milieux politiques français, le Ruanda, c’est…comment dire…allez, on va dire un sujet à éviter.


  11. Homère d'Allore Le 15 mars 2015 à 19h44
    Afficher/Masquer

    Je pense que la plupart des lecteurs du blog l’ont déjà lu mais on ne sait jamais !

    Sapir vient de régler son compte à Colombani.

    http://russeurope.hypotheses.org/3622

    Quel bonheur !


    • Azza Le 16 mars 2015 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Colombani qui etait d’ailleurs aux commandes du Monde a l’epoque du Rwanda…. et qui soutenais les “allies” de la France de l’epoque.


    • Bruno Le 16 mars 2015 à 11h31
      Afficher/Masquer

      Oui. L’article de Colombani est proprement infect. Ce dernier enrage.

      Il enrage parce qu’il aimerait de tout son cœur punir d’avantage les russes pour leur insoumission, mais ces bougres, je devrais dire ces ignares qui ne lisent même pas la presse atlantiste, ces demi bêtes donc ne ressentent même pas la douleur !

      Pensez donc ! Le bourreau devient le supplicié.

      Le drame, c’est qu’a ce jeux la (deshumanisation complète de l’ « adversaire » et surenchère dans les sanctions) on peut aller jusqu’à la mort de l’un des deux protagonistes.


  12. Renaud Le 16 mars 2015 à 01h17
    Afficher/Masquer

    Personne n’a parlé que l’avocat d’opposition franco-mozambicain Gilles Cistac a été assassiné par balles en pleine rue à Maputo, le 4 mars passé. Il vivait au Mozambique depuis 1993. C’était un spécialiste du droit constitutionnel. C’est le genre d’événement dont tout le monde se fout…


Charte de modérations des commentaires